Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 09 Mai 2016, 16:15

Rappel du premier message :

Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...


Pour se faire une idée de l'étendue de l'incendie en cours en Alberta, à Fort McMurray, ville nouvelle au Canada, il faut s'imaginer un départ de feu à hauteur de Cergy-Pontoise, qui se serait étendu en une semaine sur toute la zone dense de la région parisienne, vers et jusqu'à Marne la Vallée à l'Est, et Evry au Sud. L'échelle et la forme de l'incendie Dragon est respectée. Seule différence, ç'est une forêt dense qui part en fumée et non une zone dense d'habitations.

Qu'une telle surface soit atteinte en si peu de temps doit poser question. Sécheresse? Gaz à effet de serre, pollution? Présence proche de grandes compagnies productrices de sable butimineux, à l'extraction complexe? Foudre ou activités humaines? Un mix de tous ces causes et effets? A suivre...

Ce lien établit la carte de la présence des sables bitumineux dans l'Alberta. Et l'emplacement de Fort McMurray en haut.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sable_bitumineux

La similitude avec la zone en feu est bien entendu une simple coïncidence.

A vous de juger
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sable_bitumineux#/media/Fichier%3AAthabasca_Oil_Sands_map.png

Les sables bitumineux de l'Athabasca sont d'importants gisements de bitume ou de pétrole brut lourd situés dans le nord-est de l'Alberta au Canada, couvrant 142 200 km2 de forêt boréale, de tourbières et de zones humides peu peuplées, soit environ 21 % du territoire de la province. Le gisement le plus important est celui de l'Athabasca, situé autour de Fort McMurray, où la couche de bitume est exploitable à ciel ouvert. Des gisements plus profonds se trouvent à Rivière-la-Paix et à Cold Lake.

Ensemble, ces trois gisements contiennent environ 1 800 milliards de barils (290 milliards de mètres cubes) de bitume, une quantité comparable en ordre de grandeur à l'ensemble des réserves de pétrole conventionnel au monde. Avec les méthodes de production de pétrole non conventionnelles modernes, moins de 10 % de ces dépôts, c'est-à-dire environ 170 milliards de barils (28 milliards de mètres cubes), sont économiquement exploitables, mais la majorité des réserves sont seulement récupérables par des techniques in situ.

La carte de slate au départ d'Argenteuil http://lu.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/pagallery_450x300/2016/05/07/948888209_B978598161Z.1_20160507185710_000_G1G6O928L.1-0.jpg

Et pour bien comprendre.ce qui est en cours,
http://reporterre.net/En-Alberta-l-avenement-d-une-humanite-inhumaine

L’incendie de forêt a forcé l’évacuation de 80 000 habitants de la région de Fort McMurray, en Alberta. Pendant que les pompiers luttaient contre le gigantesque brasier pour protéger les zones d’habitations et les infrastructures stratégiques, les autorités ont déclenché vendredi matin une vaste opération, routière et aérienne, pour évacuer vers le sud de Fort McMurray, Calgary et Edmonton tous ceux qui s’étaient réfugiés dans des camps de l’industrie pétrolière et gazière au nord de la capitale de l’or noir, après l’ordre général d’évacuation. Il va falloir soutenir toutes ces victimes, par simple souci d'humanité en ces circonstances exceptionnelles.


Dernière édition par Libellule le Lun 09 Mai 2016, 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Libellule



Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Sam 28 Mai 2016, 23:57

Dans son bilan quotidien, le service des incendies a indiqué jeudi que plus de 566.200 hectares de forêts et de broussailles ont été ravagés par les flammes, dont 4.600 hectares dans la province voisine de Saskatchewan. En une semaine, 60.000 hectares de plus ont été brûlés. Parti le 1er mai aux abords de Fort McMurray, le feu a été alimenté par les vents et la sécheresse de la forêt boréale à la sortie de l'hiver. La pollution est toujours hors norme.

La RSA du Canada incite les clients de la municipalité régionale de Wood Buffalo touchés par les incendies de forêt de Fort McMurray à une prudence extrême pour leur retour volontaire à la maison du 1er au 15 juin, tel qu'annoncé par le gouvernement de l'Alberta.

La première ministre Notley a averti que les conditions essentielles devront être remplies avant que les plus de 85 000 évacués ait la permission de retourner volontairement à la communauté par phase. Ces conditions comprennent la maîtrise suffisante de l'incendie de forêt massif, l'amélioration de la qualité de l'air et la restauration des services de base.  

« La sécurité a toujours été notre priorité numéro un pendant ce désastre, et elle le sera encore au moment du retour des résidents à Fort McMurray le 1er juin ou peu après », a dit Paul MacDonald, vice-président principal des sinistres, RSA du Canada.

« Beaucoup de ces gens verront leur maison pour la première fois depuis le début de l'incendie et ils voudront naturellement voir si leurs biens ont subi des dommages, mais nous ne pouvons souligner suffisamment l'importance de la sécurité dans cette situation », dit M. MacDonald. Les résidents devront écouter les autorités. Les clients n'auront pas la permission de retourner dans leur maison si celle-ci est évaluée comme n'étant pas sécuritaire, et ils devront obtenir la permission officielle d'un inspecteur de sécurité incendie avant de retourner. »

« Il y aura quelques ressources supplémentaires sur le terrain, y compris des experts en sinistres, les médias, les autorités d'urgence et d'autres membres du public général qui seront intéressés par ce qui s'est passé. Nous conseillons aux gens de consulter les autorités locales pour voir quel est le meilleur moment pour eux de rentrer à la maison. »

En vue du retour des résidents de la région, l'équipe des demandes de règlement de la RSA a renforcé ses ressources et sera prête à traiter l'augmentation d'appels qui suivra probablement le constat des dommages. La RSA du Canada offre certains conseils simples pour les clients de Fort McMurray sur les étapes à suivre pour leur demande de règlement :

Ne rentrez pas dans votre maison avant d'avoir obtenu l'approbation du représentant du service des incendies autorisé.
Au moment d'accéder à votre propriété pour la première fois, assurez-vous de porter des vêtements adéquats, comme des bottes, des lunettes de sécurité et des gants en caoutchouc. Faites extrêmement attention au moment de rentrer chez vous, car la structure pourrait avoir été endommagée ou avoir bougé.
Après avoir accédé à votre propriété et évalué son état, appelez votre expert en sinistres ou communiquez avec votre courtier pour leur donner les informations. Ils pourront vous guider pour la suite des choses.
Prenez des photos lorsque possible et envoyez-les à votre assureur. Elles seront utilisées pour évaluer les dommages à votre habitation et son contenu.
Écoutez les autorités et les médias locaux pour prendre connaissance des instructions. Vous trouverez les renseignements les plus récents à l'intention des résidents à www.rmwb.ca
Vérifiez vos provisions en nourriture et en eau pour des traces de contamination et de détérioration.
La Société canadienne de la Croix-Rouge donne des conseils utiles sur votre retour en maison après un incendie ici.
Pour toute question, les clients peuvent joindre la RSA du Canada au 1-800-319-9993. Les clients de Johnson Insurance peuvent appeler au 1-844-229-1272 s'ils ont des questions. Vous trouverez de plus amples renseignements sur les demandes de règlement ici : http://www.rsagroup.ca/fr/sinistres. Suivez-nous sur Twitter (@RSACanada) pour obtenir toutes les mises à jour.

À propos de la RSA
Forte d'un héritage de 300 ans, la RSA figure parmi les groupes d'assurance multinationaux les plus importants au monde.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13424
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 00:15

Le troll a écrit:
---/---
Pour toute question, les clients peuvent joindre la RSA du Canada au 1-800-319-9993. Les clients de Johnson Insurance peuvent appeler au 1-844-229-1272 s'ils ont des questions. Vous trouverez de plus amples renseignements sur les demandes de règlement ici : http://www.rsagroup.ca/fr/sinistres. Suivez-nous sur Twitter (@RSACanada) pour obtenir toutes les mises à jour.

À propos de la RSA
Forte d'un héritage de 300 ans, la RSA figure parmi les groupes d'assurance multinationaux les plus importants au monde.



Mais qu'est-ce que les fontenaysiens ont à faire du groupe d'assurances canadien RSA ?

Tant qu'à parler d'assurances et vu l'état de notre ville il faudrait mieux se poser la question de savoir où passe les taxes locales payées par les assurances AXA et Humanis... Que fait la municipalité "Fontenay pour tous" composée du PCF, du FG, de ELEV, .... du revenu de ces taxes ?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4133
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 00:23

pour mieux ce rendre compte : l' Alberta 661 848 km² superficie brûlée 5,66 km². Il est difficile pour nous Français de se rendre compte combien nous sommes dans un petit pays.
Cela permet aussi d' éviter de comparer nos méthodes de lutte contre un incendie et de prévention face à ces immensités. En France, dans les zones à risque, on impose aux propriétaires de débroussailler entre 50 et 100 mètres autour de leur Habitation, on développe le débroussaillage avec des caprins, on crée des tours de surveillance est-ce envisageable en Alberta ?

Pour ce qui est du gouvernement en Alberta on le sent un peu plus engagé envers les sinistrés que nos gouvernants (de quelque bord que se soit).
A suivre donc
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13424
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 00:52

mamiea a écrit:
---/---
En France, dans les zones à risque, on impose aux propriétaires de débroussailler entre 50 et 100 mètres autour de leur Habitation, on développe le débroussaillage avec des caprins, on crée des tours de surveillance est-ce envisageable en Alberta ?
---/---

Au delà des zones à risques, il semble que la composante EELV de la municipalité "Fontenay pour tous" soit décidé à mettre en œuvre le désherbage par des caprins sur notre commune comme cela se fait déjà à Bagnolet avec un "berger municipal"....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 01:10

Rappeler les consignes pour les évacués qui seraient pressés de rentrer et citer ses sources tient de l' information. C'est possible sur ce forum à la rubrique faits de sociétés. Sans troller. La variété des sujets ouverts par leurs auteurs respectifs en témoigne.
http://www.plateaufontenay.net/f13-les-faits-de-societe-debats-sondages

Pour ou contre des explications du rechauffement climatique et ses conséquences là où l' homme est particulièrement prédateur, cela vaut le coup de savoir qui est contre... Smile
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 01:35

Libellule a écrit:
Rappeler les consignes pour les évacués qui seraient pressés de rentrer et citer ses sources tient de l' information. C'est possible sur ce forum à la rubrique faits de sociétés. Sans troller. La variété des sujets ouverts par leurs auteurs respectifs en témoigne.
http://www.plateaufontenay.net/f13-les-faits-de-societe-debats-sondages

Pour ou contre des explications du rechauffement climatique et ses conséquences là où l' homme est particulièrement prédateur, cela vaut le coup de savoir qui est contre... Smile

je suis profondément contre les explications tronquées, les élucubrations fantaisistes et les prises de positions engagées... et oui il y en a un qui ne veut pas se laisser endormir par les vendeurs d'illusions.

My name is Christobal... Tonton Christobal !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 02:41

Le double 00 7up. Une autre boisson que le Canady Dry.
http://mobile.lemonde.fr/planete/video/2016/05/19/les-paysages-d-apocalypse-dans-la-zone-de-l-incendie-a-fort-mcmurray_4922793_3244.html

Quand à l'original, c'est un engagé auprès du royaume de sa majesté.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4133
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Dim 29 Mai 2016, 04:43

a.nonymous a écrit:


Au delà des zones à risques, il semble que la composante EELV de la municipalité "Fontenay pour tous" soit décidé à mettre en œuvre le désherbage par des caprins sur notre commune comme cela se fait déjà à Bagnolet avec un "berger municipal"....

Pour rester dans une note humoristique, attention à la distribution de cachous aux enfants après le passage des cabris. Very Happy Very Happy
Citation :

Rappeler les consignes pour les évacués qui seraient pressés de rentrer et citer ses sources tient de l' information.

C' est d' ailleurs ce que j' ai souligné
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 30 Mai 2016, 19:11

Autre volet de réflexion qui s'ouvre :

La Fondation France Libertés et l’Observatoire des multinationales publient aujourd’hui un rapport intitulé “Droit à l’eau et industries extractives : la responsabilité des multinationales”. Un enjeu fondamental pour les droits de l’Homme comme pour l’environnement.

Qu’implique vraiment la course à l’extraction croissante des ressources naturelles? Au-delà de la question du changement climatique, l’extractivisme est-il compatible avec le respect des droits humains et de l’intérêt général?

Les réponses à ces questions sont plus que préoccupantes, car les conséquences de l’exploitation effrénée de nos ressources sur l’environnement et sur les droits de l’homme sont déjà terribles.

L’extractivisme est basé sur l’excès pour répondre aux besoins de nos sociétés de surconsommation

extractivisme

Les industries extractives regroupent toutes les activités qui touchent à l’extraction de minéraux sous forme solide, liquide ou gazeuse, ce qui inclut donc les minerais, les hydrocarbures et les gaz. Concrètement, ce sont par exemples les mines à ciel ouvert ou les forages de gaz de schiste.

Ces activités extractives polluent massivement et causent des dommages irrémédiables aux écosystèmes. Elles engendrent des catastrophes écologiques et sanitaires. Dernier exemple en date : l’incendie qui dévaste la région de Fort McMurray au Canada est directement lié aux exploitations de sables bitumineux.

Mais les industries extractives mettent aussi en péril de nombreux droits humains, pourtant élémentaires, pour les populations qui vivent à proximité. C’est le cas du droit à l’eau car les industries extractives surexploitent ou polluent cette ressource, menaçant par là même la survie des communautés voisines.

Alors pourquoi allons-nous, jour après jour, plus loin dans l’extractivisme ?

La prédominance des intérêts des entreprises sur celui des citoyens est la règle qui sous-tend le modèle extractiviste.

Les catastrophes sont souvent causées par le non-respect des normes ou le manque d’entretien des installations. C’est ce qui s’est passé en début d’année, quand deux ruptures d’un oléoduc au Pérou ont déversé l’équivalent de 3000 barils de pétrole brut dans la nature. Mais au lieu de prendre en charge les conséquences de ces catastrophes et d’en assumer les responsabilités, les entreprises extractives y répondent avec insouciance et mépris pour les populations et l’environnement.

Pire, elles jouissent d’une quasi immunité sur le plan juridique et bénéficient du vide législatif autour de la responsabilisation des entreprises extractives. Ces pratiques irresponsables sont encouragées par des États souvent complices, à coup de répression, de droits bafoués et de lois permissives.
Nous ne pouvons plus ignorer les conséquences sociales, sanitaires et environnementales de l’extractivisme. Nous devons opérer un changement de paradigme sociétal. Nous devons dire non aux projets extractifs.

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir le rapport «  Droit à l’eau et industries extractives : la responsabilité des multinationales ».


http://m.huffpost.com/fr/entry/10163006
Au sommaire :

Préface de Danielle Auroi, députée du Puy-de-Dôme
Pourquoi l’eau
Les nombreuses manières dont les industries extractives affectent l’eau
Le droit à l’eau, une arme pour les résistances et les alternatives ?
Réponses inadéquates
Questions et défis pour l’avenir
Conclusion : le droit à l’eau, un droit éminemment politique

Ce lundi 30 mai, nous présentons ce rapport dans le cadre d’une table-ronde intitulée “Impacts sociaux et environnementaux du modèle extractiviste” organisée par le CRID, France Libertés et Ingénieurs Sans Frontières.

Intervenants : Sylvie Paquerot, de l’Ecole d’Etudes Politiques de l’Université d’Ottawa (Canada), Olivier Petitjean, de l’Observatoire des multinationales, Alice Richomme, de France Libertés, Thibaud Saint-Aubin et Théo Roche d’Ingénieurs Sans Frontières.

Infos pratiques : le lundi 30 mai à 19h à la Maison des Associations du 10ème, 206 Quai de Valmy, 75010 Paris. Entrée libre.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4133
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 30 Mai 2016, 20:49

@libellule :
Bienvenue dans un monde parfait où l' homme vit dans des cavernes naturelles, sans vêtements, sans téléphone se nourrissant de baies et de chasse (enfin sauf pour les végétariens et les végans).
Autrement dit bienvenue au Néandertalien, reste à savoir qui est capable d' y survivre, et où les incendies de forêts ne sont pas liés aux désirs de certains.
Citation :

Ces activités extractives polluent massivement et causent des dommages irrémédiables aux écosystèmes. Elles engendrent des catastrophes écologiques et sanitaires. Dernier exemple en date : l’incendie qui dévaste la région de Fort McMurray au Canada est directement lié aux exploitations de sables bitumineux.
Affirmation sans preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4009
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 30 Mai 2016, 21:02

Il semble que tout a été dit sur les incendies au Canada et â leurs causes possibles.
Je suis surpris qu'un débat ne se soit pas ouvert sur la loi travail et les conséquences du duel Valls Martinez sur le quotidien des Francais

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4133
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 30 Mai 2016, 21:17

Gérard a écrit:
Il semble que tout a été dit sur les incendies au Canada et â leurs causes possibles.
Je suis surpris qu'un débat ne se soit pas ouvert sur la loi travail et les conséquences du duel Valls  Martinez sur le quotidien des Francais
Peut-être parce que peu nombreux sont ceux qui connaissent ce projet dans le détail.
Quand au duel Valls/Martinez, voir deux coqs se dresser sur leurs pattes et jouer à qui aura le dernier mot (particulièrement après les sarcasmes fait sur la méthode Sarkozy) me chagrine fortement car en finale c' est nous qui triquons. On peut remarquer la facilité pour prendre ses désirs pour des réalités, chacun expliquant le projet comme ça l' arrange (comme pour les incendies).
Renvoyons ces clowns à leurs pénates.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 30 Mai 2016, 21:50

Comment rapprocher deux sujets? C'est assez génial. Bref quand les hommes ont des projets qui ne reçoivent pas l'approbation d'une majorité de personnes, les coqs de chaque thèse s'affrontent, sans se soucier du fonds de l'affaire, l'essentiel étant d'assumer le spectacle de leur combat : Ca crame de partout, le monde s'embrasse ici ou là pour des causes mal cernées, le climat social tout comme le climat tout court fait monter la température, tout cela étant porteur d'une potentielle décroissance. Mais il faut soit miser sur le retrait des projets, soit sur la victoire d'un des coqs sur l'autre. La corruption par les paris financiers....

Prenez les incendies de forêts qui ravagent les environs immédiats des champs de sables bitumineux, eh bien eux aussi ont un impact tel qu'ils annuleront les contributions de toutes les autres industries à la croissance canadienne du printemps. La faute à une loi sur la sécurité des pipelines qui était en discussion depuis plus de deux ans, et qui devait enfin être votée le 16 juin prochain... Putain, ces lois qui jouent les prolongations avec ou sans 49.3 et qui bien que non votées n'empêchent pas les incendies annoncès de se produire, en voilà une belle occasion de dénoncer les coqs qui sortent leurs Ergots inconséquemment en grattant d'une manière peu vertueuses les sols de la politique qui pollue le climat social et environnemental.

«Le deuxième trimestre sera beaucoup plus faible que prévu en raison des incendies dévastateurs en Alberta», préviennent les autorités monétaires. Dans son évaluation préliminaire, la Banque estime que cette catastrophe amputera 1,25 point de pourcentage à la croissance du produit intérieur brut réel pour la période d'avril à juin. Contrairement à son habitude, elle ne précise pas s'il s'agit d'un taux annualisé, bien qu'on puisse le présumer. Si tel n'est pas le cas, alors le recul annualisé serait de l'ordre de 5%, une chute considérable.

Dans son Rapport sur la politique monétaire publié en avril, la Banque avait pronostiqué un taux de variation trimestriel annualisé de 1%. Pour le premier trimestre, la Banque estime que les indicateurs publiés jusqu'ici semblent montrer que la croissance a été «conforme à la projection» annualisée d'avril de 2,8%. On en aura le coeur net la semaine prochaine avec la publication des comptes nationaux par Statistique Canada.

En France on continue de déclarer que tout va mieux, eh bien là bas la Banque réitère sa confiance dans la robustesse de la croissance américaine mais constate que «les vulnérabilités du secteur des ménages (canadiens) se sont accentuées». En revanche, les risques entourant sa projection du rythme d'inflation restent équilibrés, ce qui justifie la reconduction du taux directeur.

La prochaine date de fixation du taux directeur est le 13 juillet.

Pourvu que d'ici là l'Euro se passe bien ici, et que là bas les feux n'aient pas repris de plus bel.


Dernière édition par Libellule le Lun 30 Mai 2016, 21:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 30 Mai 2016, 21:55

Il est plus gratifiant de polémiquer sur les problèmes canadiens où les compétences françaises sont aléatoires et où tout peut être balancé comme des vérités premières... que de traiter des dossiers nationaux qui eux sont bien concrets...
Lorsque nous avons un gouvernement de gauche mis en place avec le concours de la CGT que les mêmes cégétistes déglinguent dans des conditions lamentables... on parle du Canada... c'est moins risqué !

Pour ce qui concerne les écolos, ils arrivent assez bien à s'autodétruire en se ridiculisant entre eux pour qu'il soit inutile de s'en mêler...

Il serait souhaitable qu'eux qui comme à leur habitude ramènent leur science pour donner des leçons adoptent un profil bas...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 31 Mai 2016, 01:56

Et vous votre boulot ç'est d'oeuvrer à empêcher tout dialogue sur ce forum pour y rester sans contradicteur?

la Basketball Basketball va-t-elle enfin être rangée?

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4009
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 31 Mai 2016, 02:06

On se calme. Merci.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13424
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 31 Mai 2016, 08:02

Gérard a écrit:
Il semble que tout a été dit sur les incendies au Canada et â leurs causes possibles.
Je suis surpris qu'un débat ne se soit pas ouvert sur la loi travail et les conséquences du duel Valls  Martinez sur le quotidien des Francais


Alors que certains élus fontenaysiens s'intéressent au Canada plutôt qu'à nos problèmes locaux, saluons la décision de Manuel Valls qui, au vu de la situation nationale, reporte un voyage dans ce pays...


"« Au regard des événements qui rythmeront le mois de juin, le premier ministre a pris la décision, en accord avec les autorités canadiennes et québécoises, de reporter à l’automne le déplacement qu’il avait envisagé d’effectuer du 15 au 18 juin. "


http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/30/manuel-valls-annule-un-voyage-au-canada-et-a-saint-pierre-et-miquelon_4929252_823448.html a écrit:
Manuel Valls annule un voyage au Canada et à Saint-Pierre-et-Miquelon

Le Monde.fr avec AFP | 30.05.2016 à 20h08 • Mis à jour le 30.05.2016 à 20h24

Manuel Valls a décidé d’annuler un voyage officiel au Canada et à Saint-Pierre-et-Miquelon prévu du 15 au 19 juin afin de gérer notamment les suites du projet contesté de loi travail, a-t-on appris lundi 30 mai auprès de Matignon. Le voyage est reporté à l’automne. Le déplacement du premier ministre jeudi et vendredi en Grèce est lui maintenu.

« Au regard des événements qui rythmeront le mois de juin, le premier ministre a pris la décision, en accord avec les autorités canadiennes et québécoises, de reporter à l’automne le déplacement qu’il avait envisagé d’effectuer du 15 au 18 juin. Ce report vaut également pour l’étape prévue à Saint-Pierre-et-Miquelon » le 19 juin, a expliqué Matignon.



Deuxième voyage reporté à cause de la « loi travail »

La visite canadienne de Manuel Valls devait notamment donner lieu à une rencontre à Ottawa avec le nouveau premier ministre canadien, Justin Trudeau, et des étapes québécoises à Montréal et Québec.

C’est le deuxième voyage du premier ministre reporté du fait du projet de loi travail, après un déplacement prévu en mars en Nouvelle-Calédonie et en Australie et qui avait finalement eu lieu début mai.

La semaine dernière en Israël et dans les territoires palestiniens, des responsables politiques français, dont le candidat à la primaire de la droite Bruno Le Maire, avaient critiqué la présence à l’étranger de Manuel Valls alors que le conflit social se durcissait en France.
Source: http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/30/manuel-valls-annule-un-voyage-au-canada-et-a-saint-pierre-et-miquelon_4929252_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Ven 13 Jan 2017, 21:25

Le classement des 10 plus importants événements de l'année a été dressé par la Société canadienne de météorologie et d'océanographie et le météorologue en chef à Environnement Canada, David Phillips.

Le feu de forêt de Fort McMurray, baptisé « la bête » en raison de son imprévisibilité, a été alimenté par la sécheresse forestière causée par des températures exceptionnellement élevées. Les averses de pluie ont aussi été très rares pendant plusieurs semaines.

La chaleur dégagée par les flammes, mesurée à près de 1000 degrés Celsius, était si intense qu'elle a favorisé la formation de petites tornades.

L'incendie a forcé quelque 90 000 résidents à fuir la région connue pour l'exploitation des sables bitumineux. Des milliers d'habitations ont été réduites en cendres.

La liste des autres événements météorologiques de 2016 comprend la fonte de la glace de l'océan Arctique et les températures exceptionnellement élevées mesurées pendant le mois de novembre.

La compilation fait aussi état de l'hiver 2015-16, qui arrive en deuxième position pour les hivers les plus doux depuis que la compilation des données météorologiques a débuté au Canada en 1948, de l'été chaud dans l'est du pays, des vestiges de l'ouragan Matthew qui ont ravagé les provinces de l'Atlantique durant la fin de semaine de l'Action de grâce et du déluge de la fin du mois de septembre à Windsor, en Ontario.

En France :Èvènements remarquables en 2016 :

plusieurs épisodes tempétueux en début d'année
du 25 mai au 6 juin sur le nord de la France : pluies exceptionnelles accompagnées de crues et inondations
une vague de chaleur particulièrement tardive du 23 au 27 août
chaleur record durant la première quinzaine de septembre
record de faible pluviométrie sur les 3 mois de : juillet et septembre
épisode méditerranéen du 12 au 14 octobre
deux épisodes pluvio-orageux de forte intensité en Corse en fin d'année
record de faible pluviométrie en décembre

On a eu un grand territoire inondé en juin et touché par des sécheresses en septembre. A la suite des crues de la Seine et de la Loire, en Ile-de-France et dans le Centre, plus d’un millier de villes ont été déclarées en catastrophe naturelle inondation. C’est assez inhabituel : dans ces régions, les inondations arrivent plutôt l’hiver.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Sam 14 Jan 2017, 01:20

Dans la liste des calamités ils ont oublié la sécheresse de 1976... directement consécutive à l'activité canadienne.

Pour la disparition des dinosaures on étudie l'hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Sam 14 Jan 2017, 02:48

En analysant les résultats d’une centaine d’études portant sur l’impact du réchauffement climatique sur la faune et la flore, des chercheurs américains ont établi qu’une espèce animale sur six pourrait disparaître si le rythme actuel des émissions de gaz à effets de serre se poursuit.

Curieusement les dinosaures ne font pas partie de la liste.
http://www.futura-sciences.com/planete/definitions/rechauffement-climatique-sixieme-extinction-masse-16134/

Bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 18 Juil 2017, 23:54

Tandis que L'Espagne et le Portugal sortent à peine de leurs incendies majeurs et que Castagniers à eu très chaud, ailleurs, ç'est la routine.

Les gigantesques incendies de forêts dans la province de Colombie-Britannique, dans l’Ouest canadien, ont provoqué de nouvelles évacuations, lundi 17 juillet, portant à 39 000 le nombre de sinistrés depuis plus d’une semaine.

« C’est la plus grande évacuation de l’histoire de la Colombie-Britannique », a déclaré le ministre fédéral de la sécurité publique, Ralph Goodale.

Près de 3 000 pompiers venus de tout le Canada et combattent plus de 159 feux dans cette province, dont 29 sont qualifiés de majeurs. Quinze d’entre eux menacent directement des zones habitées.

Pour réduire ces sinistres, des renforts sont désormais attendus avec l’arrivée, mercredi 19 juillet, d’environ 50 spécialistes soutiendront les efforts sur le terrain depuis le quartier général du service anti-incendies de la Colombie-Britannique, situé à Vancouver.

La situation était particulièrement critique dans le centre et le sud de la province, qui est aux prises depuis plusieurs semaines avec un temps caniculaire et où l’état d’urgence est en vigueur depuis dix jours. L’incendie le plus imposant, situé près du village d’Ashcroft, à 340 kilomètres au nord-est de Vancouver, couvrait lundi plus de 500 km2.

Les feux menacent désormais aussi des territoires situés plus à l’est dans les montagnes Rocheuses, où se situent les parcs naturels nationaux les plus prisés du pays, comme celui de Banff, dans l’Alberta.

Une partie de ce parc, qui est visité chaque année par près de 4 millions de touristes, a été fermée, lundi, en raison d’un nouvel incendie. La mesure affecte aussi le parc voisin de Kootenay.

L’épaisse et âcre fumée que dégagent les feux s’étend désormais dans le sud de l’Alberta et même jusqu’à la Saskatchewan, à plus de 1 000 kilomètres vers l’est, poussant le ministère de l’environnement canadien à lancer une alerte à la pollution de l’air.

Samedi, les 11 000 habitants de la ville de Williams Lake, située à 550 km au nord-est de Vancouver, avaient dû quitter leur foyer en pleine nuit et passer plusieurs heures dans des embouteillages sur l’unique route leur permettant de fuir l’avancée des flammes.

Une dizaine de villes ont mis en place des centres d’accueil d’urgence, où les sinistrés trouvent des lits de camp et de la nourriture, mais certaines, comme Kamloops ou Prince George, commencent à être saturées.

Dans l’ouest des Etats-Unis, les feux continuaient également de dévaster les forêts de Californie, avec notamment le départ foudroyant, dimanche, d’un incendie près du parc naturel Yosemite. Baptisé « Detwiller », ce brasier avait déjà ravagé, lundi, plus de 2 800 hectares de forêts et de broussailles dans le comté de Mariposa, selon le département de protection contre les incendies californien (Cal Fire). D’autres feux gigantesques étaient aussi signalés dans l’Etat voisin du Nevada.

LE MONDE avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Jeu 20 Juil 2017, 07:21

Que les ricains ne paniquent pas nous arrivons pour leur expliquer comment faire...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Jeu 20 Juil 2017, 08:15

Inutile

Selon le centre de coordination national des incendies, l’Ouest américain compte actuellement 46 feux de forêt « vastes et actifs » dans douze États. Onze nouveaux foyers se sont déclarés dans la seule journée de mardi.

Trump tiendrait il la lance à incendies
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Ven 13 Oct 2017, 00:23

Une nouvelle qui n'a rien d'étonnant.

L'opérateur d'oléoducs TransCanada a annoncé jeudi l'abandon du projet controversé de construction d'un oléoduc géant qui prévoyait d'acheminer le pétrole de l'Ouest canadien vers la côte atlantique.

Long de quelque 4.500 km, l'oléoduc Énergie-Est, avec un débit de 1,1 million de barils de pétrole par jour, était combattu à la fois par les environnementalistes et plusieurs collectivités territoriales en raison des risques de pollution pour les nappes phréatiques et les rivières en cas de fuite sur le réseau.

"A la suite d'une analyse approfondie des nouvelles exigences (...) nous ne poursuivrons pas les démarches" de la construction de l'oléoduc, a indiqué Russ Girling, PDG de la société TransCanada.

Le projet, lancé en 2013 avec un prix du baril de pétrole dépassant les 100 dollars, était devenu moins attractif depuis la chute du brut. Le prix du baril est tombé de moitié depuis.

L'oléoduc aurait été alimenté par le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta depuis Hardisty, à 200 km au sud-est d'Edmonton, pour déboucher sur un terminal pétrolier à Saint-John au Nouveau-Brunswick, avec accès à l'océan Atlantique.

Le groupe canadien avait déjà été contraint de modifier son projet qui devait initialement acheminer le pétrole sur un terminal situé sur le golfe Saint-Laurent, mais qui mettait en péril l'habitat des cétacés.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Ven 13 Oct 2017, 00:47

Autre oleoduc sur la sellette. Keystone XL.

Le Nebraska est en effet le dernier verrou que l’opérateur canadien TransCanada cherche à faire sauter pour lancer la construction de cet oléoduc long de 1 900 kilomètres, qui doit transporter le pétrole extrait des sables bitumineux de l’Alberta, dans l’ouest du Canada, jusqu’au Nebraska.

C’est dans le sud-est de l’Etat, à Steele City, que Keystone XL doit être raccordé à un tronçon d’oléoduc déjà existant, pour acheminer le brut jusqu’aux raffineries américaines du golfe du Mexique. La demande de permis de construire a été déposée il y a bientôt neuf ans par le géant énergétique canadien. La commission doit déterminer si le pipeline Keystone XL est, oui ou non, «d’intérêt public». Elle rendra sa décision au plus tard le 23 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Ven 13 Oct 2017, 01:48

Heureusement que Hulot et la danseuse de flamenco se sont occupés de traiter la question des oléoducs américains !

Le tout bien sur sous le contrôle éclairé du sachant spécialisé du forum.

Je crois savoir qu'un inuit a sauvagement abattu une bestiole à cornes au nord du cercle polaire... et qu'en plus il a bouffé la bestiole ! vite qu'une ONG franchouillarde se saisisse du dossier et nous informe par un fil sur le forum du plateau.

On attend les photos !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 06 Déc 2017, 16:58

Et rebelotte. Un important incendie s’est déclaré en Californie au nord de Los Angeles, faisant un mort. Quelque 500 pompiers sont mobilisés sur place pendant que 27 000 personnes ont été évacuées.

L'incendie touche déjà plus de 18 200 hectares, selon les autorités locales, attisé par les puissants vents dits de Santa Ana. 

Le maire de Los Angeles Eric Garcetti a déclaré sur Twitter que la météo était « extrême » et ces « vents peuvent diffuser des boules de feu rapidement (...). Nous prévoyons cinq jours comme ça ». 

Cet incendie nommé « Thomas » plongeait mardi tout le nord du comté de Los Angeles dans un épais nuage de fumée, tandis que des cendres retombaient dans les rues de la mégalopole californienne, rendant l'air quasiment irrespirable par endroits et noyant certaines portions de ses tentaculaires autoroutes sous un âcre brouillard. 

Deux autres foyers ont démarré tôt mardi, l'incendie dit de « Creek » qui a déjà avalé 4 450 hectares, et le « Rye Fire », pour l'instant plus restreint. 

Le gouverneur de Californie Jerry Brown a déclaré l'état d'urgence dans le comté de Ventura, ce qui lui permet de mobiliser des ressources de l'État pour contribuer à lutter contre les flammes qui ont déjà « abîmé des infrastructures sensibles, détruit des centaines d'habitations et entraîné l'évacuation de résidents ». 

Au nord de Los Angeles avec des embouteillages monstres, des camions de pompiers partout, des tronçons de routes ou d'autoroutes fermées, C'est le chaos.. 

Le feu a entraîné des pannes d'électricité affectant 250 000 personnes et la fermeture mardi d'une vingtaine d'écoles. 

« Les perspectives d'arriver à contenir (l'incendie) ne sont pas bonnes », Mark Lorenzen, chef des pompiers de ce comté. « C'est vraiment Mère nature qui va décider de quand on va pouvoir l'éteindre », avait-il ajouté. 

Selon la météo, l'incendie est attisé par des vents très forts, avec des bourrasques jusqu'à 80 km/h. 

« L'incendie se propage rapidement vers la ville de Ventura », qui compte quelque 100 000 habitants, a indiqué M. Lorenzen, expliquant qu'une personne était morte quand sa voiture s'est retournée alors qu'elle évacuait les lieux. 

Ce feu a démarré lundi soir près de l'autoroute 150 avant de se diriger vers la ville de Santa Paula, d'où les ravages les plus spectaculaires étaient visibles. 
 
À ce stade, les incendies sont « hors de contrôle », a regretté Eric Buschow, shérif de Ventura. Selon lui, il est possible que des riverains soient toujours pris au piège chez eux. 

Les incendies s'alimentent d'épaisses broussailles ne demandant qu'à s'enflammer car les herbes ont poussé à profusion au printemps après un hiver pluvieux, se transformant en brindilles sèches après un printemps et un été sans pluie. 

L'année 2017 a été la plus mortelle en Californie à cause d'incendies. Plus de 40 personnes sont mortes en octobre dans plus d'une dizaine de feux qui ont ravagé une partie du nord viticole.
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR 1



Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Jeu 07 Déc 2017, 07:27

Trois messages supprimés - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 11 Déc 2017, 17:19

Retour aux sables bitumineux via la SG.

C'est un exercice obligé à la veille du grand One Planet Summit organisé à l'initiative d'Emmanuel Macron ce mardi 12 décembre et précédé d'une journée de la finance climat à Bercy : banquiers et assureurs annoncent de nouvelles promesses de réorienter leurs capitaux vers des projets et entreprises plus favorables au climat. Emboîtant le pas du Crédit Agricole, qui avait dégainé mercredi, la Société Générale a dévoilé vendredi de nouvelles restrictions dans sa politique de financement des industries les plus nocives.

La banque  « ne financera plus les activités de production de pétrole issu de sables bitumineux partout dans le monde, et de production de pétrole en Arctique », mais ne s'engage pas sur les activités d'exploration, de distribution, de marketing ou de trading de ce type de pétrole, dont le processus d'extraction est parmi les plus polluants.

Pas d'engagements précis non plus sur les gaz et pétroles de schiste si ce n'est que la banque « conditionnera son soutien aux entreprises utilisant les techniques de fracturation hydraulique à la mise en œuvre, ou à un engagement de mise en œuvre, des meilleures pratiques environnementales & sociales, en ligne avec les Règles d'Or de l'AIE », l'Agence internationale de l'énergie.

Pétrole et gaz : soutien sous condition
La Société Générale ajoute qu'elle conditionnera désormais son soutien aux entreprises du secteur pétrolier et gazier « à la mise en œuvre, ou à un engagement de mise en œuvre, de mesures de limitation du brûlage en torchère continu et des émissions de méthane. » Elle promet aussi de détailler les performances environnementales et sociales de son portefeuille dans le pétrole et le gaz.

@la tribune
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 08:15

L’incendie californien Thomas fait maintenant rage depuis deux semaines et continue de progresser. Montecito, lieu de résidence de nombreuses célébrités, est en train d’être évacué.

Décidément le climat n'est pas très sympa avec les pro pétrole ou agrochimie, et les milliardaires locaux.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3099
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 09:55

Libellule a écrit:

L’incendie californien Thomas fait maintenant rage depuis deux semaines et continue de progresser. Montecito, lieu de résidence de nombreuses célébrités, est en train d’être évacué.

Décidément le climat n'est pas très sympa avec les pro pétrole ou agrochimie, et les milliardaires locaux.

De mieux en mieux, du grand n'importe quoi, pauvre libellule, ça ne s'arrange pas.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 11:27

Au tour de l'interlude breton....

Reste que , située à environ 80 km au nord-ouest de Los Angeles, Montecito fait partie des lieux où des habitants ont été sommés d’évacuer leurs résidences.

"L’incendie a rapidement progressé vers le sud, dans la commune de Montecito où des bâtiments ont été touchés", a indiqué sur son site Cal Fire, l’agence californienne de lutte contre les incendies.

L’incendie "Thomas" a déjà brûlé près de 108.000 hectares, détruit plus de 1.000 bâtiments et coûté plus de 110 millions de dollars depuis le 4 décembre, selon un bilan provisoire de Cal Fire. Les conditions climatiques – vents et faible humidité – continueront de favoriser la progression du feu, estime Cal Fire qui met en garde contre de possibles nouveaux départs de feu. "Au cours du week-end, les vents devraient atteindre 48 à 64 km/h dans le nord de la Californie.

Des incendies peuvent démarrer à tout moment", a prévenu l’agence de lutte contre les indendies.

On va vers le record des records des incendies en Californie.

Et pas que là, Je vous l'accorde bien volontiers.

Un algorithme de la NOAA (l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique) a été pris au dépourvu par un relevé de température exceptionnellement haut dans la station météorologique de Utqiaġvik en Alaska.

Des températures si hautes que l'algorithme a considéré que c'était une erreur et n'a reporté aucunes données pour le mois de novembre. Selon vous, ces températures si hautes traduisent-elles une accélération du réchauffement climatique ?

Mikaa Mered : Je me range derrière l'avis qui fait très largement consensus dans la communauté des climatologues polaires, y compris en Chine et en Russie : nous sommes entrés dans une nouvelle ère climatique en Arctique, une nouvelle normalité ("new normal"). Les changements climatiques en Arctique s'accélèrent, à une vitesse bien supérieure à d'autres endroits de la planète.

Toutefois, ils ne sont pas uniformes : les climats océaniques, littoraux et continentaux connaîssent des bouleversements différents. La plupart des zones arctiques, en particulier les zones littorales, se réchauffent, voire pour certaines verdissent, à une vitesse toujours plus importante, par l'effet conjugué de plusieurs facteurs d'origine humaine ou non qui créent un cercle vicieux que tous les relevés montrent et documentent parfaitement.

Read more at http://www.atlantico.fr/rdv/atlantico-green/dereglement-climatique-temperatures-dans-arctique-augmentent-tellement-rapidement-que-algorithmes-agence-americaine-qui-suit-ont-3256834.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 15:29

vieux-breton a écrit:


De mieux en mieux, du grand n'importe quoi, pauvre libellule, ça ne s'arrange pas.

encore un"phobe quelque chose" ! Sachez bien que tout intervenant ayant un avis contraire peut être classé "phobe" ou producteur trublion d'interlude !

Ensuite si vous persistez dans la contradiction vous entrez dans la case "nazillon en devenir" voire suppôt avéré de la blonde ou pire de Wauquiez... l'homme d'où vient tout le mal

NB : je note avec intérêt que la température s'élève lorsqu'il y a un incendie ce qui est un apport non négligeable à la connaissance scientifique mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 16:01

Quel manque d'imagination.

Avec les perspectives de réchauffement climatique accéléré en Arctique, les projets russes, chinois, sont à l'affût. Tout comme les projets  canadiens ou norvégiens AFP

Terminaux méthaniers, nouveaux forages, construction de voies ferrées et de navires brise-glace : ce serait depuis les années 20 la troisième course aux ressources naturelles au Nord du 66ème parallèle. Ces ressources sont principalement des minerais rares  et des réserves d’hydrocarbures : pour le seul gaz naturel, l’USGS  américain estime que l’Arctique recèle 30 % des réserves mondiales.

Cet  appétit n’est pas qu’économique : avec la possibilité de l’ouverture  prolongée par leur dégel des passages du Nord-Ouest (Canada) et du  Nord-Est (Russie), l’Arctique revêt une dimension politique et stratégique plus appuyée : des  revendications territoriales perdurent, la Russie plaide toujours pour  une extension d’1,2 million de km² de son plateau continental et des  eaux associées.  

Cette  dimension politique a longtemps été soigneusement évitée par le Conseil  de l’Arctique créé en 1996 autour de 8 pays limitrophes : d'abord sur  des sujets de coopération technique – un peu comme l'Union Européenne au début – l’organisation  est aujourd'hui en voie de politisation.

Le  deuxième aspect de cet intérêt renouvelé pour cette région  multinationale de 14 millions d’habitants, 4 dans le Cercle Polaire est le nombre croissant d’Etats qui prétendent  y jouer un rôle : de l’Australie à la Pologne, ce ne sont plus  seulement les pays frontaliers.

Zone  fragile, jusqu’ici protégée par un consensus pacifiste, légaliste et  coopératif – symbolisé par ce Conseil de l'Arctique – l’Arctique en réchauffement n’est pour autant ni encore un « Eldorado », ni un territoire de conflit majeur. Certains le prédisent ou le craignent. Pourrait-il le devenir ?

https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2017/12/7d92336d-8e92-42a8-8ffa-ebbd1ea7549a/738_001_oa8f5_preview.jpg
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 19:13

Lorsque l'imagination se transforme en désinformation mieux vaut ne pas en avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 21:21

Basketball Sleep clown

La glace de mer de l’Arctique, de la mi-octobre 2016 à la fin de novembre 2016, était la plus faible depuis que l’enregistrement satellite a commencé en 1979 et inférieure de 28% de la moyenne de 1981 à 2010 en octobre.

La glace arctique s’amincit, la glace pluriannuelle comprenant maintenant 22% de la couverture glaciaire, contre 78% pour la glace la plus fragile de la première année.

En comparaison, la glace pluriannuelle représentait 45% de la couverture glaciaire en 1985.

La température de la surface de la mer en août 2016 était de 5° Celsius au-dessus de la moyenne pour les années 1982-2010 dans les mers de Barents et Chukchi et au large des côtes est et ouest du Groenland.

La fonte du printemps et le recul de la glace de mer permettent à plus de lumière du soleil d’atteindre les couches supérieures de l’océan, stimulant la prolifération d’algues et d’autres minuscules plantes marines qui forment la base de la chaîne alimentaire marine, signe des changements rapides qui se produisent dans un réchauffement de l’Arctique.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3099
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 21:23

Libellule a écrit:

Basketball Sleep clown

La glace de mer de l’Arctique, de la mi-octobre 2016 à la fin de novembre 2016, était la plus faible depuis que l’enregistrement satellite a commencé en 1979 et inférieure de 28% de la moyenne de 1981 à 2010 en octobre.

La glace arctique s’amincit, la glace pluriannuelle comprenant maintenant 22% de la couverture glaciaire, contre 78% pour la glace la plus fragile de la première année.

En comparaison, la glace pluriannuelle représentait 45% de la couverture glaciaire en 1985.

La température de la surface de la mer en août 2016 était de 5° Celsius au-dessus de la moyenne pour les années 1982-2010 dans les mers de Barents et Chukchi et au large des côtes est et ouest du Groenland.

La fonte du printemps et le recul de la glace de mer permettent à plus de lumière du soleil d’atteindre les couches supérieures de l’océan, stimulant la prolifération d’algues et d’autres minuscules plantes marines qui forment la base de la chaîne alimentaire marine, signe des changements rapides qui se produisent dans un réchauffement de l’Arctique.


Si vous voulez régler le problème supprimer l'homme de l'équation, mais est ce que cela empêchera le réchauffement climatique ?????
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Lun 18 Déc 2017, 21:25

Source et intégralité du rapport ici https://planetevivante.wordpress.com/2016/12/14/rapport-de-la-noaa-sur-larctique-en-2016/

La sixième édition se chargeant d'expliquer des événements extrêmes d'un point de vue climatique se présente cette année sous forme de 27 articles de recherche évalués par des pairs qui examinent les épisodes météorologiques extrêmes sur les six continents et deux océans en 2016.

Il prend en compte la recherche de 116 scientifiques de 18 pays.

Les nouvelles recherches ont validé que c'est bien changement climatique qui était source de l'augmentation du risque de feux de forêt dans l'ouest des États-Unis et les précipitations extrêmes subies en Chine, ainsi que la sécheresse en Afrique du Sud et les pénuries alimentaires qui en résultent.

Les chercheurs ont aussi validé que les changements climatiques avaient réduit la probabilité de flambées de froid en Chine et en Australie occidentale en 2016.


Dans le rapport, 21 des 27 articles de cette édition ont identifié le changement climatique dû à l'activité humaine comme un moteur important d'un événement du dérèglement en cours.



Dernière édition par Libellule le Lun 18 Déc 2017, 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR 1



Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 19 Déc 2017, 00:32

5 messages de 2 intervenants supprimés
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 19 Déc 2017, 18:45

L'Arctique fond sans retour en arrière. Plusieurs événements météorologiques extrêmes survenus en 2016 n'auraient pas été possibles sans un réchauffement climatique artificiel. Ce qui attise l'appétit géopolitique dès pays limitrophes au pôle Nord. Canada, Usa, Russie, Norvège, Danemark http://cdn3.spiegel.de/images/image-134626-galleryV9-pjsg.jpg et même la Chine et l'Australie.

Ce sont parmi les résultats discutés lors de la réunion de l'American Geophysical Union à la Nouvelle-Orléans, le plus grand rassemblement de scientifiques de la Terre dans le monde. Pris ensemble, les résultats montrent l'urgence croissante de la lutte contre le changement climatique  et non l'expoitation des futures routes maritimes et sous sols par les compagnies minières et pétrolières.

"Le changement climatique nous fait souffrir sans aucun doute", a déclaré James Byrne, professeur à l'Université de Lethbridge. Houston, Inde, Bangladesh, Népal, Colombie-Britannique, Californie, c'est la pire saison des incendies et des catastrophes dites naturelles.

Cette année, disent les scientifiques, les résultats ne sont plus théoriques. Le réchauffement climatique causé par l'homme cause des problèmes ici et maintenant.

Dans le passé, on constatait que la probabilité avait augmenté les chances de certains événements météorologiques extrêmes. Mais cette année, les scientifiques ont la confirmation que les températures mondiales record et les eaux chaudes historiques de la mer de Béring en 2016 «n'auraient pas été possibles» dans un monde sans changement climatique d'origine humaine.

Un  rapport de l'Administration nationale océanique et atmosphérique a conclu que l'état de fonte continue de la glace, la perte de couverture de neige et les températures chaudes seraient la «nouvelle norme» dans l'Arctique.

Les signes du changement climatique dans la région ont été prononcés pendant des années, les températures de l'air y ayant augmenté deux fois plus vite que dans le reste du monde.

Les effets de la fonte de l'Arctique - et la forte probabilité qu'il ne revienne pas à un état normal dans un proche avenir - ont des répercussions importantes bien au-delà de ses frontières. La glace de mer arctique joue un rôle important en modérant les températures mondiales, car elle reflète la lumière du soleil dans l'espace. Et les scientifiques affirment que le réchauffement rapide dans l'Arctique est un signe inquiétant de ce qui va arriver à l'échelle mondiale.

"Contrairement à Vegas, ce qui se passe dans l'Arctique ne reste pas dans l'Arctique", a déclaré Tim Gallaudet, administrateur par intérim de la NOAA, lors d'une conférence de presse . "Cela affecte le reste de la planète."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15867
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 19 Déc 2017, 19:58

Confiance dans les écolos actuels ZERO...

ILs ont trop menti et trop abusé de la crédulité générale.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mar 19 Déc 2017, 21:26

Les activités de l'AGU sont concentrées sur l'organisation et la dissémination de l'information scientifique dans le domaine de la géophysique, domaine interdiciplinaire et international. L'AGU divise la géophysique en quatre branches fondamentales : l'atmosphère et l'océan, la Terre solide, l'hydrologie et l'espace.

La mission de l'AGU est

la promotion de l'étude scientifique de la Terre et de son environnement dans l'espace, ainsi que la dissémination des résultats au public,
la promotion de la coopération entre les organisations scientifiques impliquées dans la géophysique ou dans des disciplines connexes,
l'initiation et la participation à des programmes de recherches géophysiques,
l'avancée des divers disciplines de la géophysique à travers la discussion scientifique, la publication et la dissémination de l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4009
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 00:26

Deux messages supprimés 19.12.2017 13:25:53
WEBMASTER

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 04:58

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3099
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 05:47

Bah alors ils étaient où les z'écolos il y a 20 ans pour dénoncer le froid qui s'abattait en pleine hiver sur la France, on ne les entendaient pas beaucoup, est ce normal qu'il fasse froid au mois de janvier.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 05:52

L'exception qui confirme la nouvelle évolution du climat depuis les années 2000.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3099
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 06:02

Sauf que là, nous n'avions pas les z'écolos alarmistes qui voulaient faire peur à tout le monde avec leurs idées qui voudraient que seul l'homme est responsable.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 06:43

Un événement ponctuel n'est pas suffisant pour sonner l'alerte. Le z' en dit long sur votre objectivité naturelle. Je ne m'en lasse pas.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3099
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 06:45

Pourtant c'est bien d'évènement ponctuel qui vous serve à crier au loup.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...   Mer 20 Déc 2017, 09:22

Répétitif et mondial.
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Quand le Canada Dry a l'air du pétrole...
» rappel de santé Canada
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Canada-Montréal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: