Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Sexisme en politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 06:34

Dans la foulée de l'affaire Baupin, Assia Benziane, 5e Adjointe au Maire déléguée à l’Égalité des droits et droits des femmes , appelle aujourd'hui sur son compte twitter à signer une pétition lancée par un élu FDG de Seine Saint-Denis demandant la démission de Denis Baupin, pétition ayant reçu à l'heure qu'il est plus de 40 000 signatures...

Il nous faut saluer cet appel de l'élue déléguée à l’Égalité des droits et droits des femmes....

Il nous faut  espérer qu'en réponse tous les élus fontenaysiens, maire et futur maire,  adjoints et conseillers municipaux, députée, conseillers généraux signeront eux aussi publiquement cette pétition...

Source: https://twitter.com/AssiaBenziane/status/729913448985993216
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14262
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 08:56

L'élu fontenaysien de choc qui intervient en permanence sur ce forum n'est pas concerné par ce qui se passe dans son parti en France... il gère les feux au Canada...
La ministresse de l'écologie est occupée à donner des leçons de politique aux électeurs des USA... en même temps nous importons le gaz venu d'Amérique qu'il ne faut surtout pas étudier chez nous.

Un esprit logique devrait commencer à s'interroger ! dans le registre "cul par dessus tête" nous enfonçons toutes les barrières de l'illogisme.

Encore un an !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 09:27

Libellule a écrit:
Peu importe les suites juridiques à supposer que.   . Lancer une alerte, si cela se fait sur des bases solides et non présumées, cela a du bon. Quand le silence prolonge la violence, parler c'est résister. Celles qui osent permettront peut-être que la honte change de camp.

Au delà de ces remarques de bon sens, ç'est à la justice de trancher, sous réserve qu'elle soit saisie.   De ce côté là, rien ne semble avoir été fait ou me trompe je?

Maintenant ç'est fait, de part et d'autre. Être aux côtés des femmes soumises aux violences machistes est toujours le bon choix pour que la honte et la peur changent de camp.

#####

Le texte en clair de la pétition

Mesdames, Messieurs les responsables de partis politiques, Messieurs les Présidents de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Conseil Economique, Social et Environnemental,
Il y a un an, une tribune de femmes journalistes faisait état d'agressions ou de faits de harcèlement sexuel qu'elles avaient subi de la part d'élus ou de responsables politiques. Elles le soulignaient dans leur texte : tous les partis sont concernés.
Un an après, pas grand chose n'a changé. Depuis quelques semaines, plusieurs élus ou responsables politiques ont été mis en cause pour des violences sexistes ou sexuelles. Nous exigeons que vous preniez des mesures pour faire stopper les violences que subissent les femmes dans vos organisations politiques ou institutions.
En France, chaque jour, 230 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol, 1 femme sur 5 a déjà subi du harcèlement sexuel au travail, 1 femme sur 10 est victime de violence conjugale. Les femmes investies dans vos partis ne sont pas à l'abri de ces violences. Les hommes engagés dans vos organisations ne sont pas touchés par la grâce, ils sont comme les autres. Parmi eux, une grande majorité d'hommes non-violents. Mais parmi eux, beaucoup de sexistes, qui, par leurs remarques, leurs regards, rappellent en permanence aux femmes quelle devrait être leur place. Et, dans vos partis comme dans la société, on trouve aussi des agresseurs, qui terrorisent, abiment, cassent, en toute impunité.
Vous représentez des organisations qui disent vouloir transformer la société. Votre parti ou institution a, à plusieurs reprises, exprimé sa volonté de lutter contre les violences contre les femmes. Comment pourrez-vous le faire si vous ne prenez pas des mesures pour les faire disparaître chez vous ?
Nous vous demandons par cette pétition :
- d’inscrire dans vos statuts qu'un responsable du parti ou élu auteur de violences sexuelles est exclu.
- d’inscrire dans le règlement intérieur, déclaration de principe ou statuts de votre parti ou institution la lutte contre les violences sexuelles comme une priorité et de détailler les moyens qui seront mis en œuvre pour que cela se voit.
- de créer une cellule d'écoute disposant des moyens suffisants pour accompagner les victimes dans leurs démarches, notamment judiciaires.
- de diffuser un document à l’attention des membres, militant.e.s et / ou salarié.e.s permettant aux femmes victimes d'agressions de savoir comment agir, à qui s'adresser.
- de former l'ensemble des élu.e.s à la lutte contre les violences sexuelles
Merci de votre réponse,
Le collectif « Violences sexuelles et politique : levons l’omerta ! »
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 09:55

Je reviens sur la pétition signalée ci-dessus par a.nonymous et soutenue par une élue de Fontenay
Une démission lorsqu'on a un mandat électif est une chose grave. Il y a des démissions "explicables et sereines" et d'autres faites sous la pression ou la menace.
Pour ce député, je dirais même pour cet homme, être ainsi "jeté aux chiens" -selon l'expression de Mitterand, pour des faits non prouvés, pour des accusations si tardives de personnes conscientes et responsables, c'est à mon avis, aller un peu trop vite.
Pendons-le pendant que nous y sommes!
La justice est là pour juger. Encore faudrait-il porter plainte. La présomption d'innocence existe-t-elle encore?
Je suis toujours inquiet devant la justice populaire et expéditive. Rien ne peut laisser croire que ce souci de jugement et donc de défense possible soit une quelconque approbation de ces sombres et trop courantes pratiques, partout, pas seulement chez les EELV.
Imaginez que, terrassé par la honte, cet homme se suicide. J'entends déjà le choeur des moralisateurs, joint à celui des vierges.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 10:16

100 % d'accord avec Gérard. Laissons la justice faire son travail et n'oublions pas la présomption d'innocence.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 10:47

L'affaire DSK s'est déroulée en huis-clos dans une chambre du Sofitel et c'était parole contre parole ce qui pouvait amener à douter de la version à charge présentée par Nafissatou Dialo....

Cela n'a pas empêché que cette affaire a marqué la fin de la carrière politique de DSK et ce même si en finale il n'y a eu aucune condamnation pénale...

Dans le cas de l'affaire Denis Baupin, il ne s'agit pas d'une affaire en huis-clos mais de huit femmes qui portent des accusations...  

A ces accusations s'ajoutent nombre acquiescements de ceux qui furent l'entourage politique de ces femmes mais aussi de Denis Baupin comme quoi "tout le monde savait"...

Si la présomption d’innocence existe et doit exister y compris pour Denis Baupin, si l'affaire doit être jugée, il n'en demeure pas moins qu'après les affaires Cahuzac et Thevenoux, ça me gêne que de nouveau un député mis en cause de la sorte puisse continuer à siéger comme si de rien n'était....

Et je ne parlerais pas de Sylvie Andrieux qui bien que condamnée à de la prison ferme pour détournement de fonds publics continue à siéger...
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 11:00

Ce qui est inquiétant pour Denis Baupin c'est surtout ça,

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14262
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 16:09

Les médias étaient plus rapides pour tailler un short à sarko et à un ex ministre de droite...

Ministre dont l'affaire a fait un flop judiciaire mais que l'on continue à noircir...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 18:23

Il faut être lucide, la présomption d’innocence n' existe pas, sitôt désigné sitôt coupable.
Il faut être lucide, trop de "détenteurs de l' autorité" en use et en abuse (de leur parcelle de pouvoir) se croyant au dessus des autres, détenteurs de la vérité suprême (qu' ils ou elles soient chefaillons, patrons, élus ou ministres).
Il ne faut pas être dupe, d' ici quelques semaines on ne parlera plus ni de Baupin ni de harcèlement (hélas) on repartira dans le train-train quotidien laissant les victimes à leurs souffrances.

@tonton christobal :
Hélas beaucoup de bruits au départ mais un silence coupable des médias lorsque l' affaire fait "flop".
Si ces derniers consacraient autant d' énergie à rendre compte des résultats finaux des affaires (décisions de justice) non pas en catimini dans un entre filet mais en première page l' information serait plus juste. Le scandale seul fait vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 18:54

@mamiea, c'est à l'occasion de tels "faits divers" que la protection des femmes s'améliore, c'est certainement regrettable mais c'est ainsi. De là à parler de train train quand de la souffrance est en jeu, je ne suis pas sûr que cela soit très heureux. Si cet événement entraîne un peu plus de considération et de précaution de la part des hommes élus envers leurs collègues femmes dans leurs actes et propos, il y aura peut-être moins de déraillements machistes. Surtout si il y a sanction (jusqu'à l'exclusion) des malotrus des assemblées et instances qu'ils représentent. C'est cela l'objet de la pétition que j'ai mise en clair et que j'ai personnellement signée. Cela va bien au delà du cas perso d'un homme qui reconnaîtrait avoir été malade et suivre des soins appropriés.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 19:26

@Libellule :
Est-ce le premier cas ou bien un de plus?
Il y a un an des journalistes (femmes) ont dénoncées les exactions en politique que c' est-il passé ? RIEN.
Contrairement à vous je ne m' arrête pas au cas des femmes harcelées je pense à tous car dans ces victimes il y a aussi des hommes. Quand je parle de "train-train" je constate (avec peine et colère) la lenteur des responsables politiques (mais aussi professionnels) a prendre leurs responsabilités et a agir avec promptitude pour résoudre ce problème.
Comme le chantait si bien Dalida :" paroles,paroles".... j' attends des résultats des actes et je trouve le temps long.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 19:31

Je partage votre impatience. Mais je ne crois pas que les choses restent figées depuis à création du collectif bas les pattes. http://www.liberation.fr/france/2016/04/22/femmes-journalistes-et-hommes-politiques-episode-2_1447969

La lutte contre le harcèlement n'est pas simple mais mérite d'être menée sans relâche, .= +1

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 20:25

Pour étayer mon sentiment :
http://www.europe1.fr/faits-divers/viol-chez-les-pompiers-de-paris-quatre-ans-apres-laffaire-traine-2741710 a écrit:
L'instruction de cette enquête pour viol et violences n'est toujours pas terminée. Les faits s'étaient déroulés en 2012.

ENQUETE EUROPE 1 -
L'affaire date de 2012, mais n'avance pas. Douze pompiers de Paris avaient été mis en examen pour viol et violences suite au bizutage de deux jeunes pompiers qui avait dégénéré dans le bus de l'équipe de gymnastique de la brigade. Quatre ans après les faits, l'enquête n'est toujours pas terminée et traîne en longueur.

Trois juges d'instruction différents. Si l'affaire est sensible, l'enquête, elle, ne semble pas d'une extrême complexité. Dès le début, les enquêteurs ont en effet récupéré un enregistrement vidéo et pu interroger tout les pompiers concernés. L'un des suspects avait même été écroué quelques mois. Aujourd'hui, le dossier traîne en partie à cause des mutations des magistrats. "Quatre ans, c'est déraisonnable. Pour les parties civiles victimes c'est un scandale", déplore l'avocat des victimes Me Nicolas Cellupica. "Sur le dossier, il y a eu trois juges d’instruction qui se sont succédé. Le premier a gardé le dossier à peine quelques mois ; ce qui est étonnant c'est que l'on a confié cette affaire sensible à un magistrat que l'on savait sur le départ", regrette encore l'avocat.

Heureusement la brigade a été plus prompte a sévir.

La justice a, elle aussi, une part de responsabilité. Quand il s' agit d' autres affaires elle est plus rapide.

Si l' on veut que cela change, faire évoluer les mentalités il est important:
1 que les faits soient dénoncés
2 que les victimes soient soutenues
3 que la justice soit rapide et sans faiblesse (peines lourdes).
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 20:41

L'extrait vidéo cité par JS montre une Cécile Duflot à la fois très sincère et en même temps coupable ou complice de ce qu'on appelle l'omerta.
Elle savait, elle n'a rien dit, elle n'a rien fait et elle était ministre, femme de surcroit.
Toutes les structures qu'il s'agisse d'entreprises, de partis politiques, de collectivités, de services publics, de clubs, de communautés, sont susceptibles de révéler de tels comportements.
Mais être lanceur d'alerte peut conduire à la plainte en diffamation de l'accusé contre l'accusateur, pour ces comportements comme pour d'autres. L'arroseur serait arrosé comme cela a été dit. C'est pour cela que la nécessité d'un point d'écoute, d'un arbitre local s'impose.
Sur notre ville où toutes ces structures sociales, économiques, administratives, syndicales, politiques, éducatives et d'autres, existent, Est-ce le cas?
Vers qui peut aller la femme qui subit ces agressions?
La prescription de 3 ans est trop courte, quel parti proposera d'allonger ce délai?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:09

Gérard a écrit:
---/---
Toutes les structures qu'il s'agisse d'entreprises, de partis politiques, de collectivités, de services publics, de clubs, de communautés, sont susceptibles de révéler de tels comportements.
Mais être lanceur d'alerte peut conduire à la plainte en diffamation de l'accusé contre l'accusateur, pour ces comportements comme pour d'autres. L'arroseur serait arrosé comme cela a été dit. C'est pour cela que la nécessité d'un point d'écoute, d'un arbitre local s'impose.
Sur notre ville où toutes ces structures sociales, économiques, administratives, syndicales, politiques, éducatives et d'autres, existent, Est-ce le cas?
Vers qui peut aller la femme qui subit ces agressions?
---/---


Pour le coup sur notre ville  Assia Benziane, "15e Adjointe au Maire déléguée à l’Égalité des droits et droits des femmes",  semble très active et très vigilante sur ce sujet...

Je pense qu'une femme qui serait ou aurait été victime de telles actes pourrait sans problème s'adresser à elle comme elle aurait pu dans le passé s'adresser à Nora Saint-Gal qui détenait la même délégation lors de la mandature précédente...

Assia Benziane a ainsi twitté hier non seulement sur l'affaire Baupin mais aussi sur l'affaire Sapin qui selon les intéressé-e-s est totalement différente et ne semble pas relever de l'agression sexuelle ou du harcèlement...

Source: https://twitter.com/AssiaBenziane/status/730055395608252416


Dernière édition par a.nonymous le Mer 11 Mai 2016, 21:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:10

La seule chose qui ressort me semble - t - il serait la limite entre le comportement salace ( guère discutable et connu a priori -) et la gravité des faits (partie plus obscure).

La justice étant désormais doublement saisie et la parole semblant se libérer, le pré verdict populaire va passer au second plan. Ce qui ne devrait tout de même pas empêcher que des initiatives soient prises pour Qu'il soit à l'avenir plus facile que la parole se libère. #+1
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:13

En même temps, lorsque je fais une proposition concrète sur Facebook et Twitter pour changer les choses, en mentionnant les comptes de femmes en pointe dans la lutte pour le féminisme (Assia Benziane, Caroline de Haas, ...) et qu'aucune d'entre elle ne soutient ma proposition (par un retweet ou un like), il ne faut pas s'étonner d'un tel statu quo.

Ma proposition, quelle est-elle ?

C'est tout simple ! Déployons aux élections législatives le mode de scrutin binomial tel qu'appliqué désormais aux élections départementales (1 bulletin = 1 nom d'homme + 1 nom de femme) pour obtenir une stricte parité à l'Assemblée Nationale. Avec ce mode de scrutin nous aurons réellement 50% d'homme et 50% de femmes dans cette chambre. Une révolution ! Et alors là, vous verrez que tout changera. Parce que franchement, la France est à la traîne en la matière par rapport aux autre pays européens (voir ci-dessous) !

Et comme la caricature actuelle du député français (homme, blanc, la soixantaine) ne va certainement pas se faire hara-kiri, le seul moyen de faire passer cette proposition c'est un RÉFÉRENDUM. Et je le dit tout net : Mesdames, si votre homme envisage de voter contre, menacez le de faire la grève du sexe, comme les Suisses le firent en 1991 ! http://archives.lesoir.be/les-suissesses-en-greve-aujourd-hui-pour-l-egalite-des-_t-19910614-Z042JH.html



Dernière édition par JS le Mer 11 Mai 2016, 21:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3128
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:22

Gérard a écrit:
La prescription de 3 ans est trop courte, quel parti proposera d'allonger ce délai?

C'est en cours, pour les crimes et délits en général :
"L’Assemblée nationale a voté en première lecture, jeudi 10 mars (2016), une proposition de loi cosignée par un élu de la majorité et un de l’opposition, qui vise à doubler les délais en matière de prescription pénale pour les crimes et délits.
Le texte prévoit de porter de dix à vingt ans le délai de prescription de l’action publique en matière criminelle. Pour les délits, le délai de prescription de droit commun passerait de trois à six ans.
"

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/03/10/les-deputes-doublent-les-delais-de-prescription-pour-crimes-et-delits_4880790_1653578.html

Toutefois, s'agit-il seulement des faits commis après le vote de cette loi, ou cela peut-il s'appliquer aux faits antérieurs ? à vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:30

que pense, dit et fait la députée locale Mme Laurence Abeille dans tout ce tumulte?
Elle n'était pas sur les rangs de l'assemblée hier Mardi au moment du 49-3 (questions au gouvernement)

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:48

Oui Gérard !

Et que pense aussi notre député locale, Laurence Abeille, de déployer aux élections législatives le mode de scrutin binomial tel qu'appliqué désormais aux élections départementales (1 bulletin = 1 nom d'homme + 1 nom de femme) pour obtenir une stricte parité à l'Assemblée Nationale ?

Je lui avais soumis oralement cette proposition dès mai 2012, lors d'un échange au café Le Fontenay, rue Dalayrac.

Bien sûr, un tel mode de scrutin suppose des circonscriptions deux fois plus grandes ...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 21:59

JS a écrit:
Bien sûr, un tel mode de scrutin suppose des circonscriptions deux fois plus grandes ...

on pourrait même réduire le nombre de circonscriptions en Ile de France, par exemple en tenant compte de l'existence des territoires

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:03

Gérard a écrit:
que pense, dit et fait la députée locale Mme Laurence Abeille dans tout ce tumulte?
Elle n'était pas sur les rangs de l'assemblée hier Mardi au moment du 49-3 (questions au gouvernement)

Elle y était la veille en nocturne. alien cat

Comme beaucoup d'élues elle accompagne les discussions pour un renforcement de la répression des abus de comportements et de petites phrases indignes.

Un exemple :

Pamela Anderson, « l’oie gavée au silicone »
Le 14 janvier, l’annonce du passage de Pamela Anderson à l’Assemblée nationale sur une proposition de la députée EELV Laurence Abeille dans le cadre de la lutte contre le gavage des oies et des canards a fait régir beaucoup de monde au sein de la caste politique. Pour le meilleur, mais surtout le pire.

Loïc Besson ‎@loicbesson
#PamelaAnderson: "Elle a des arguments que d'autres n'ont pas. C'est certain. Ça serait pas la même chose avec Marceline Dupont" @phgosselin

Frederic Nihous ن ‎@FNihous
#PamelaAnderson Une dinde gavée au silicone parade à l'assemblée contre le gavage des oies... Quelle farce ! Qui en sera le dindon ?
6:04 PM - 19 Jan 2016
102 Retweets 61 likes

On a vu ici même quelques relais malvaillants qu'on fait fi d'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:11

Gérard a écrit:


on pourrait même réduire le nombre de circonscriptions en Ile de France, par exemple en tenant compte de l'existence des territoires

Des circonscriptions deux fois plus grandes ... cela suppose par conséquent deux fois moins de circonscriptions. Soyons bien clairs.

Aujourd'hui : 577 circonscriptions
Demain : 250 circonscriptions "binomiales", soit 500 députés (250 hommes et 250 femmes)

Ce sera largement suffisant pour représenter le peuple français, eu égard à ce qui pratiques dans les autres démocraties OCDE. Alors c'est sûr, avec 250 circonscriptions, il y a deux effets pervers (sans jeu de mot). Le premier est de lisser la représentation partisane et de mettre à mal les petits partis. Mais je crois que c'est un mal pour un bien. Le deuxième est (soit disant) d'éloigner nos députés de leurs concitoyens. Mais voit-on nos députés si souvent que cela sur le terrain ? Nous avons vu hier soir. Nous verrons ce soir.


Dernière édition par JS le Mer 11 Mai 2016, 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:11

JS a écrit:
---/---
C'est tout simple ! Déployons aux élections législatives le mode de scrutin binomial tel qu'appliqué désormais aux élections départementales (1 bulletin = 1 nom d'homme + 1 nom de femme) pour obtenir une stricte parité à l'Assemblée Nationale. Avec ce mode de scrutin nous aurons réellement 50% d'homme et 50% de femmes dans cette chambre. Une révolution ! Et alors là, vous verrez que tout changera.
---/---


Pour ma part je ne suis pas du tout certain que le scrutin binominal mixte résoudra quoi que soit au niveau harcèlement et agressions sexuelles même si il assurera une meilleure représentativité des femmes...

Pour le coup EELV est avec le PG un des partis les plus engagés au niveau parité homme-femme ce qui ne l'a pas empêché d'être touché par cette affaire...

Un document intéressant écrit par l'universitaire Vanessa Jérôme: http://www.afsp.info/congres2013/st/st33/st33jerome.pdf
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:17

a.nonymous a écrit:
Pour ma part je ne suis pas du tout certain que le scrutin binominal mixte résoudra quoi que soit au niveau harcèlement et agressions sexuelles même si il assurera une meilleure représentativité des femmes...

Ah bon ? Tu ne vois pas la différence, dans un ascenseur, une salle de commission, ...entre une femme seule entourée de 10 hommes d'une part, et grosso modo la moitié de femmes et la moitié d'hommes d'autre part ? Si tu veux je peux te proposer une mutation transsexuelle d'une seule journée (dans le style la fée qui te transforme juste pour une journée en femme députée perdue au beau milieu d'une noria d'hommes), histoire que tu vives la situation en réel. Je pense qu'ensuite tu comprendras bien mieux, mon cher a.nonymous ...

C'est juste un p...... de rapport de force dans un milieu où le pouvoir pervertit tout, mon vieux !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:31

Et un bonnet d'ânesse, et une chasse à lapine pour l'amateur de calembours anonymes dont il oublie de mesurer la portée quand il les fait. Merci Js de libérer ainsi la parole. Trop bien +1
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:43

JS a écrit:
Ah bon ? Tu ne vois pas la différence, dans un ascenseur, une salle de commission, ...entre une femme seule entourée de 10 hommes d'une part, et grosso modo la moitié de femmes et la moitié d'hommes d'autre part ?

Est-ce que ceci évitera cela...

http://www.lesinrocks.com/2016/05/09/actualite/plaque-contre-mur-poitrine-a-essaye-de-membrasser-11825585/ a écrit:
Que s’est-il passé avec Denis Baupin vous concernant ?

Sandrine Rousseau - C’était en octobre 2011. J’animais une réunion programmatique. J’étais à la tribune avec trois ou quatre personnes. Je me suis rendue aux toilettes à un moment donné, et il m’attendait dans le couloir qui longeait la salle. Il m’a plaquée contre le mur par la poitrine et a essayé de m’embrasser. Je l’ai repoussé violemment, mais j’étais très surprise. J’étais en pleine réunion… C’était aberrant. Je suis revenue à la tribune, et j’ai essayé de garder bonne figure. J’en ai parlé tout de même à la personne qui était alors à côté de moi car je me sentais mal. Et la personne m’a répondu : “Ah c’est pas vrai, il a recommencé…” Il était membre de la direction du parti. Ça m’a donné l’impression qu’il y avait eu un passif mais que j’étais désormais seule dans ce cas-là. Alors qu’il y avait beaucoup de femmes…
Source: http://www.lesinrocks.com/2016/05/09/actualite/plaque-contre-mur-poitrine-a-essaye-de-membrasser-11825585/

Pour le coup en 2011, date de cette agression supposée, la secrétaire nationale de EELV était Cécile Duflot, une femme si je ne m'abuse, et la parité était de mise depuis longtemps au sein de ce parti...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:52

Allons y JS, entrons dans la magie d'une folle journée. Les hommes se transforment en femmes et les femmes en hommes. On en met une dizaine dans un ascenseur. Que se passe-t-il?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 22:57

Anonymous ce qu'il faut éviter ç'est de répéter toujours les mêmes vannes à l'encontre d' une cible choisie. C'Est constitutif d'un début de harcèlement. Réfléchissez un peu et vous verrez ce qui pourrait changer.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 23:00

serait-ce LA solution?

Une civilisation contemporaine et moderne

Juchitán de Zaragoza est une ville de 100 000 habitants, de la vallée d’Oaxaca au Mexique, au bord de l’isthme de Tehuantepec, et une plaque tournante du commerce mondial, car située sur un axe routier reliant l’Amérique du nord à l’Amérique du sud. La population est majoritairement zapotèque. Seules les femmes y parlent encore la langue de cette civilisation vieille de près de deux mille ans. Cette langue préservée leur a permis de développer une solidarité féminine remarquable qui est à la base de leur société matrilinéaire.

La puissance notoire des femmes Zapotèques

Le Manuel des Indiens d’Amérique, fait référence à «la puissance notoire des femmes zapotèques » qui se disent Tehuanas. Les femmes sont chefs de famille, contrôlent les richesses et représentent la communauté à l’extérieur. Seules les femmes vont au marché.
« Le passe-temps le plus prisé du marché de Tehuanas, et qui provoque beaucoup de rires, est de se moquer d’un individu, surtout quand l’objet des moqueries est un homme. » (L’écrivain ici, a été offensé par l’utilisation de surnoms que les femmes lui ont donné, comme « tortue », « femme de la ville », « grandes dents », « petit cochon », « gros testicules »). Il y a une forte solidarité entre toutes les femmes, et les personnes âgées sont très respectées. La majorité des guérisseurs indigènes sont des femmes


Des origines antiques

La civilisation zapotèque était une civilisation amérindienne précolombienne qui s’est épanouie dans la vallée d’Oaxaca au sud de la Mésoamérique et qui a développé une société de structure matriarcale. La position particulièrement avantageuse des femmes dans la culture matriarcale zapotèque fait que ces dernières sont aujourd’hui encore réputées pour leur tolérance vis-à-vis de certaines formes d’homosexualité masculine. À noter aussi la place particulière des homosexuels « au cœur de femme ». Ces muchés sont les seuls à être admis dans certaines circonstances à partager les rituels ou les activités des femmes. En effet, les hommes ayant un «cœur de femme» (désignés sous le terme de muxhe) sont socialement acceptés comme un genre supplémentaire.

Une homosexualité tolérée

Expliqué à tort par le fait que la virginité des femmes avant le mariage est considérée comme indispensable (apport espagnol?), il n’est pas rare de voir des jeunes hommes former des couples avec des muches, qui sont souvent considérés comme des personnes de compagnie agréable. Ces couples sont toutefois généralement éphémères, les couples hétérosexuels étant la norme pour la formation du noyau familial. Toutefois, la grande tolérance des Zapotèques pour les muche contraste avec ce qui se passe ailleurs au Mexique, ainsi, il n’est pas rare de voir des muche immigrer en pays zapotèque pour y vivre plus sereinement.

Matrilinéarité de l’héritage

Comme on pouvait s’y attendre, la mère et la maternité jouent un rôle important dans cette société. Le nom, la maison, l’héritage passent par les femmes et la naissance d’une fille est donc une grande réjouissance. À l’âge de quinze ans, la jeune fille — reine du jour — est intronisée à la suite d’une cérémonie initiatique. Le mariage fait aussi l’objet de pratiques parallèles aux cérémonies catholiques. À la suite de celles-ci, le mari, perdu pour sa famille, ira vivre dans la maison de sa femme (mariage matrilocal).

Le mari expulsé de la maison de sa femme

La résidence matrilocale donne véritablement l’avantage à la femme, puisqu’elle peut expulser son mari de chez elle, ainsi que cela arrive chez les Pueblo. C’est assurément une supériorité dans les relations conjugales, mais la situation de l’homme n’en est pas aussi sérieusement affectée qu’il semblerait au premier abord, puisqu’il lui est toujours loisible de se réfugier chez sa mère ou ses sœurs; il trouve toujours un abri, en raison d’un droit reconnu à se domicilier dans sa propre parenté féminine.

Une économie féminine

Ici domine depuis toujours une économie régionale qui se base aussi sur les échanges avec les autres ethnies de la région. Les femmes se sont approprié le commerce dans la région et, par conséquent, le pouvoir économique. Les hommes, quant à eux, ont les activités agricoles peu rémunératrices. Ils sont agriculteurs, pêcheurs, artisans et journaliers. Ils donnent leurs produits et leurs salaires aux femmes.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Jeu 12 Mai 2016, 08:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 23:12

Libellule a écrit:
Anonymous ce qu'il faut éviter ç'est de répéter toujours les mêmes vannes à l'encontre d' une cible choisie. C'Est constitutif d'un début de harcèlement. Réfléchissez un peu et vous verrez ce qui pourrait changer.


Exact, mais le réduire au monde politique au sexisme est se voiler la face devant l' ampleur du problème.
Que penser de la stigmatisation des roux, des étrangers des petits des très grands et autres? N' est-ce pas du harcèlement?
On peut changer la représentation nationale, si on ne change pas les mentalités cela ne sert à rien car le harcèlement n' est pas à sens unique.
Il ne faut pas oublier le monde du travail ou plus exactement toute relation de supériorité ou d' autorité dans les rapports humains.
Il y a une chose à mettre en avant, une toute petite chose mais dont la portée est immense je veux parler du RESPECT respect des autres, respect de soi-même.
Encore une fois l' éducation est la base de toute évolution des mentalités.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 23:27

mamiea a écrit:
---/---
Il y a une chose à mettre en avant, une toute petite chose mais dont la portée est immense je veux parler du RESPECT respect des autres, respect de soi-même.
---/---


On s'éloigne du sujet de cette discussion mais vous pourriez aussi parler du respect des engagements pris devant les électeurs pendant les campagnes électorales, un sujet sur lequel il y aurait beaucoup à dire au niveau tant du quinquennat que de la législature en cours...
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 23:33

Gérard a écrit:
Allons y JS, entrons dans la magie d'une folle journée. Les hommes se transforment en femmes et les femmes en hommes. On en met une dizaine dans un ascenseur. Que se passe-t-il?

L'homme tout esseulé se prend des piques sur piques et finit par ressortir tout penaud de l’ascenseur. Les femmes majoritaires ont pris le pouvoir du verbe.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Mer 11 Mai 2016, 23:41

mamiea a écrit:
On peut changer la représentation nationale, si on ne change pas les mentalités cela ne sert à rien car le harcèlement n' est pas à sens unique.

Je ne suis pas d'accord. Je pense que le respect "homme-femme" découlera d'une représentation nationale équilibrée. Je le répète : je suis convaincu que c'est un p...... de rapport de force. Le mieux serait d'interroger des Conseillères départementales vétéranes qui ont vécu sous l'ère du "20% de femmes" et vivent désormais sous l'ère du "50% de femmes". Elles seraient les mieux à même d'apporter un témoignage sur l'ambiance qui régnait avant et après l'instauration du scrutin binomial. De toute manière, il en sera toujours qui trouveront des arguments (... des arguties) pour ne pas étendre à l'Assemblé Nationale ce mode de scrutin garantissant une parité stricte. Que voulez-vous que je vous dise ? Vive le stau quo ? Certainement pas !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 00:47

Respect des uns, des autres, plus largement que respects des hommes vis à vis des femmes. Posons la question un peu différemment, pour que chacun puisse se regarder dans un miroir, en se disant ai-je bien traduit ma pensée, et comment vivrai je le fait d'être traité comme je traite les autres, ou L'Autre (le fameux xenos).

Parlons d'une éthique de réciprocité dont le principe fondamental est énoncé dans pratiquement toutes les grandes religions et cultures : « traite les autres comme tu voudrais être traité » ou « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse ».

Cette préoccupation est intimement liée au développement de l’humanité depuis ses origines. Elle s’est enrichie et renouvelée et constitue une source d’inspiration essentielle pour l’approfondissement du concept moderne des droits de l'homme et donc de la femme, non par extension de ses droits mais par total assimilation du principe d'Egalité.

Une relecture de l'article 1 de notre constitution, à la clef.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14262
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 01:15

Que penser alors des métiers qui se féminisent ?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 01:20

Libellule, n'oubliez pas l'effet de groupe, l'effet de masse. Un individu, homme ou femme, peut-être quelqu'un de très honorable dans un système encadré et devenir un-e parfait-e "salaud-salope" dès lors que le système est perverti. L'histoire nous l'a largement démontré : troisième reich nazi, dictature chilienne, dictature soviétique. Alors, bien-sûr il y a toujours des Résistants (... surtout sur la fin d'ailleurs ...). Mais, globalement, je crois que seuls des systèmes bien cadrés et cohérents permettent de réguler les comportements humains. Sans cela, je suis convaincu que la tendance névrotique de l'être humain le poussant à concrétiser ses pulsions les plus primaires revient très vite au galop. Cela n'est pas une approche très rousseauiste. Et ça tombe bien, car je ne le suis clairement pas. Bref, je crois que seul un cadre règlementaire clair (en l'occurrence un scrutin binominal paritaire consacrant une assemblée réellement paritaire) permettra de changer les choses. Le reste ...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 01:47

JS a écrit:


Je ne suis pas d'accord. Je pense que le respect "homme-femme" découlera d'une représentation nationale équilibrée. Je le répète : je suis convaincu que c'est un p...... de rapport de force. Le mieux serait d'interroger des Conseillères départementales vétéranes qui ont vécu sous l'ère du "20% de femmes" et vivent désormais sous l'ère du "50% de femmes". Elles seraient les mieux à même d'apporter un témoignage sur l'ambiance qui régnait avant et après l'instauration du scrutin binomial. De toute manière, il en sera toujours qui trouveront des arguments (... des arguties) pour ne pas étendre à l'Assemblé Nationale ce mode de scrutin garantissant une parité stricte. Que voulez-vous que je vous dise ? Vive le stau quo ? Certainement pas !

C' est votre point de vue, je le respecte. Je le trouve très réducteur et une assemblée constituée d' une moitié homme et une moitié femme ne donnera rien si une majorité est habitée par des sentiments de supériorité et pratique le harcèlement (qui n' est pas que masculin).
Le post de Gérard est pour cela d' une grande utilité et prouve ce que j' avance.
La représentation nationale est une chose, le monde du travail (dans son ensemble) est une autre chose avec cette problématique commune. La solution ne peut être que globale passant par l' éducation des plus jeunes et des moins jeunes le premier lieu étant dans la cellule familiale. Le non respect de règles établies se solde par une punition si l'on veut qu' elle soit bien comprise, et une punition doit suivre la faute dans les plus brefs délais si l' on veut qu' elle ai valeur d' exemple.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 02:31

mamiea a écrit:
C' est votre point de vue, je le respecte. Je le trouve très réducteur et une assemblée constituée d' une moitié homme et une moitié femme ne donnera rien si une majorité est habitée par des sentiments de supériorité et pratique le harcèlement (qui n' est pas que masculin).

Le mieux serait d'interroger des Conseillères départementales vétéranes qui ont vécu sous l'ère du "20% de femmes" et vivent désormais sous l'ère du "50% de femmes". Elles seraient les mieux à même d'apporter un témoignage sur l'ambiance qui régnait avant et après l'instauration du scrutin binominal paritaire.

mamiea a écrit:
La solution ne peut être que globale passant par l' éducation des plus jeunes et des moins jeunes le premier lieu étant dans la cellule familiale. Le non respect de règles établies se solde par une punition si l'on veut qu' elle soit bien comprise, et une punition doit suivre la faute dans les plus brefs délais si l' on veut qu' elle ai valeur d' exemple.

Défenseur d'une assemble strictement paritaire (point sur lequel nous divergeons), je partage cependant votre point de vue sur l' éducation des plus jeunes ( ... pour les moins jeunes je suis plus réservé).
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 03:49

JS a écrit:

Défenseur d'une assemble strictement paritaire (point sur lequel nous divergeons), je partage cependant votre point de vue sur l' éducation des plus jeunes ( ... pour les moins jeunes je suis plus réservé).

Précision : notre divergence n' est pas sur la parité mais sur le fait que vous ne parlez que de la représentation nationale. Le harcèlement n' est pas l' apanage des députés et sénateurs mais aussi le monde du travail, associatif, scolaire (avec la pédophilie et les relations hiérarchiques) enfin partout avec les mêmes blessures, sous-entendus et autres moqueries.
On peut aussi parler de la lenteur de la justice (4 ans pour juger un acte commis en mairie) 4 ans durant les quels la plaignante a eu à subir des moqueries des suspicions.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 04:03

mamiea,
Si je ne parle ici que du mode sélectif de la représentation nationale, pour autant il est évident que le combat pour l'égalité homme-femme ne saurait se limiter à cette mesure. Ceci étant dit, je suis convaincu que cette mesure (scrutin binominal paritaire) aura un effet majeur ... et surtout immédiat dans le domaine politique. Mais il faudrait par exemple créer un Tour de France féminin se déroulant SIMULTANÉMENT et avec la même médiatisation que le Tour de France messieurs.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3578
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 04:06

Comme les marathons?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14262
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 04:24

les compétitions mixtes en boxe, en karaté... et en haltérophilie !
Tout comme le rugby...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 05:43

tonton christobal a écrit:
Que penser alors des métiers qui se féminisent ?

Au delà des métiers et même si je ne me sens guère concerné par le sujet, à quand des curées, des rabbines, des imames ?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 06:11

Il y a déjà des femmes pasteur.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14262
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 06:12

a.nonymous a écrit:


Au delà des métiers et même si je ne me sens guère concerné par le sujet,  à quand des curées, des rabbines, des imames   ?
Pourtant la justice, l'éducation nationale... et nombre d'autres administrations sont plus que largement aux mains des femmes.
Intellectuellement cela ne semble pas poser de problème... alors que sur le terrain c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 06:29

JS a écrit:
Il y a déjà des femmes pasteur.

Ce sont bien à ma connaissance les seules...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3128
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 07:02

Il y a les religieuses : (selon wiki) "membre d'une communauté religieuse féminine, devant généralement obéir aux vœux de pauvreté, chasteté et obéissance. Elle choisit de consacrer sa vie au service des autres (sœur apostolique) ou de quitter la société afin de vivre une vie de prière et de contemplation (moniale ou sœur contemplative) dans un monastère ou un couvent.
Les nonnes sont présentes dans les religions catholique, orthodoxe, anglicane, luthérienne, jaïne, bouddhiste, taoïste et hindoue.
"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nonne
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12387
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 07:23

Dans la religion protestante les femmes peuvent célébrer des offices...

Qu'en est-il dans les autres religions ?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14521
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Jeu 12 Mai 2016, 08:04

Sous la soutane, pas de sexe. Sad plus sérieusement :

L'affaire Baupin est révélatrice du "machisme et du sexisme" auxquels font face les femmes en politique en France, a estimé l'ex-Secrétaire d’Etat et candidate à la présidentielle française Rama Yade, dans Forum mercredi.
L'ancienne UMP (Les Républicains), désormais membre du mouvement "La France qui ose", dit observer un vrai problème de fond en matière de machisme dans la politique française: "Le pouvoir est associé à une forme de virilité, voire monarchique. Les femmes sont minoritaires en nombre et minoritaires au niveau des fonctions occupées (...) On retrouve des attaques machistes, sexistes qui, avec l'affaire Baupin, prennent un niveau supplémentaire de gravité, puisqu'il y a des agressions physiques".

Pour l'ex-Secrétaire d'Etat sous le gouvernement Sarkozy, les attaques sexistes font partie de la vie politique: "Il s'agit d'un moyen de pression pour décourager les femmes. Cela exprime également une peur de certains hommes de voir l'arrivée de jeunes femmes en politique, car ils voient une contestation de leur pouvoir", a-t-elle encore expliqué.

"La nouvelle génération ne s'attend pas à un tel sexisme"

Selon Rama Yade, la vieille classe politique se sent menacée par la nouvelle génération féminine: "La loi sur la parité a plus de 15 ans et (ces femmes) ont toujours eu le droit de vote (...) Mais, soudain, elles se retrouvent confrontées à des hommes qui ont été élus lorsque toutes ces choses n'existaient pas et qui ont gardé leurs vieux réflexes".

Et d'ajouter: "Je ne me suis jamais considérée comme une femme en politique mais comme un responsable politique. Il est important de ne pas apparaître comme vulnérable et c'est ce qui amène beaucoup de femmes à ne pas faire part de ce qu'elles peuvent subir."
Revenir en haut Aller en bas
 
Sexisme en politique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo
» Plus d'infrastructures pour les SDF/ Réquisition des logements vides/Réelle politique d'insection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: