Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Sexisme en politique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMar 10 Mai 2016, 20:34

Rappel du premier message :

Dans la foulée de l'affaire Baupin, Assia Benziane, 5e Adjointe au Maire déléguée à l’Égalité des droits et droits des femmes , appelle aujourd'hui sur son compte twitter à signer une pétition lancée par un élu FDG de Seine Saint-Denis demandant la démission de Denis Baupin, pétition ayant reçu à l'heure qu'il est plus de 40 000 signatures...

Sexisme en politique - Page 3 Captur18
Source: https://twitter.com/AssiaBenziane/status/729913448985993216
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 09:28

Lorsque sera venu le temps d'arrêter de faire du spectacle (que ce soit pour la politique, les histoires de fesses et le reste) on pourra peut être enfin travailler sérieusement sur des dossiers avérés, des infractions définies et établies...

Actuellement c'est tout et n'importe quoi, des gens mis au banc de l'humanité pour des broutilles, des personnes virées à la suite d'articles de presse ou d'une plaisanterie douteuse et "en même temps" des loubards de tout poil en liberté pour des fautes de procédure, des jugements défiant le bon sens reposant sur des textes inadaptés. En revanche on se moque des victimes qui sont dans la panade.

Au milieu de ce fatras on cause, on débat, on condamne... on gesticule à la téloche, cinéma gratuit permanent. On fait repentance pour un mot mal compris et nos inquisiteurs verrouillent la pensée.

Dans cette ambiance de cintrés où tout est déformé où le vrai est nié car on vit selon les critère de nos supposées élites on se heurte en permanence au non sens.

Cette affaire de "dénonce ton porc" est une illustration en temps réel du mode de fonctionnement actuel des médias et de ceux qui en on le contrôle.

La "fake new" devient la parole officielle... l'imposture prend maintenant une dimension inimaginable.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

coufsur

Messages : 760
Date d'inscription : 22/12/2014

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 10:25

Nouvelle technique pour éliminer/discréditer un adversaire politique.
Si vous êtes d’obédience Euro-Atlantique : le sexe
Si vous êtes d'obédience Franco-Française : le fric
Le même but, ne pas avoir à argumenter, débattre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 11:08

Le prochain sur la liste qui prend un exocet c'est Wauquiez.

Il n'a pas intérêt à traverser la rue en dehors des clous !

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 12:10

Il est quand même intéressant de voir comment les choses semblaient se passer "derrière la porte verte"

Pour mémoire et tout en présumant de l'innocence des différents mis en cause, on rappellera juste que c'est une ancienne porte-parole de EELV qui a lancé en novembre une plateforme pour rassembler les victimes d’un même agresseur sexuel afin de faciliter les dépôts de plaintes groupées....


Citation :
Lancement d’une plateforme pour rassembler les victimes d’un même agresseur sexuel

L’initiative lancée par l’association « Parler » vise à faciliter le dépôt de plainte groupé.

Le Monde.fr avec AFP | 02.11.2017 à 00h53

L’ancienne porte-parole d’Europe écologie-Les Verts (EELV) Sandrine Rousseau a lancé avec l’association « Parler » une adresse électronique pour rassembler les victimes de violences sexuelles d’un même agresseur. L’objectif de cette démarche est de permettre le dépôt de plainte groupé, a détaillé l’intéressée dans un communiqué transmis mercredi 1er novembre à l’Agence France-Presse (AFP).

Les victimes de « harcèlement sexuel », « d’agression sexuelle » ou de « viol » peuvent ainsi signaler leur agresseur en envoyant un courriel à l’adresse [ gestapo@ruedessaussaies ]  « Nous vous enverrons un court questionnaire à remplir et à nous retourner. Ces informations seront tenues secrètes », précise Mme Rousseau.

   « A partir de cinq signalements sur une même personne, les victimes seront informées et il leur sera proposé de se mettre en contact pour faciliter un éventuel dépôt de plainte groupé. Elles resteront libres de le faire ou pas. »

Sandrine Rousseau avait accusé publiquement en mai 2016 l’ancien député de Paris Denis Baupin de harcèlement et d’agressions sexuels. Sa plainte avait été classée sans suite en raison de la prescription.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/02/lancement-d-une-plateforme-pour-rassembler-les-victimes-d-un-meme-agresseur-sexuel_5208945_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 13:23

Plainte pour viol : Darmanin bientôt expulsé de Sciences Po Lille ?

Politique. Après l'ouverture d'une enquête préliminaire à l'encontre de Gérald Darmanin, le 22 janvier dernier, un syndicat étudiant et une association étudiante de Sciences Po Lille demandent que le ministre démissionne du conseil d'administration de la célèbre école.
À l'instar de Nicolas Hulot, Gérald Darmanin est rattrapé par son passé, en témoigne l'ouverture d'une enquête pour viol à l'encontre du ministre de l'Action et des Comptes publics, le 22 janvier dernier. Et si le gouvernement se montre solidaire à son égard, les étudiants de Sciences Po Lille n'ont pas cette clémence.

Comme rapporté par 20 Minutes, l'association étudiante "Bon chic bon genre" et le syndicat Sud-Solidaires étudiants ont conjointement demandé la démission du ministre du conseil d'administration de l'école. "Comment pourrions-nous accepter que siège au conseil d’administration de Sciences Po Lille un homme qui fait l’objet d’une enquête pour viol ?", interrogent-ils. Dans le même temps, les étudiants en question soulignent le silence de l'administration de l'établissement, appelant l'école "à prendre une décision morale et cohérente en se positionnant dans ce débat".

-----------------------------

Je n'ai aucune sympathie pour Darmanin qui est un exemple d'arriviste  "tourne casaque"

A ce jour il n'est pas inculpé (encore qu'être inculpé ne signifie pas jugé coupable) seulement mis en cause dans une plainte et déja on demande sa peau.
A noter que l'affaire n'en est qu'à l'enquête préliminaire et qu'aucune information n'est ouverte.

Magnifique illustration des dérives actuelles.
Il y a la justice, la justice populaire et la justice médiatique.
Pour compléter le tableau nous avons les "assoces" avec des agités du bocal pareil on comprend comment des gens peuvent être lynchés en France en pleine rue.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 13:33

tonton christobal a écrit:
Plainte pour viol : Darmanin bientôt expulsé de Sciences Po Lille ?

Politique. Après l'ouverture d'une enquête préliminaire à l'encontre de Gérald Darmanin, le 22 janvier dernier, un syndicat étudiant et une association étudiante de Sciences Po Lille demandent que le ministre démissionne du conseil d'administration de la célèbre école.
À l'instar de Nicolas Hulot, Gérald Darmanin est rattrapé par son passé, en témoigne l'ouverture d'une enquête pour viol à l'encontre du ministre de l'Action et des Comptes publics, le 22 janvier dernier. Et si le gouvernement se montre solidaire à son égard, les étudiants de Sciences Po Lille n'ont pas cette clémence.

Comme rapporté par 20 Minutes, l'association étudiante "Bon chic bon genre" et le syndicat Sud-Solidaires étudiants ont conjointement demandé la démission du ministre du conseil d'administration de l'école. "Comment pourrions-nous accepter que siège au conseil d’administration de Sciences Po Lille un homme qui fait l’objet d’une enquête pour viol ?", interrogent-ils. Dans le même temps, les étudiants en question soulignent le silence de l'administration de l'établissement, appelant l'école "à prendre une décision morale et cohérente en se positionnant dans ce débat".


Normal....

Damarin propose à une femme d'aller au restaurant puis dans une boite à partouzes un club libertin puis à l’hôtel ce qu'elle accepte mais il ne lui a pas fait signer avant une déclaration de consentement devant notaire... Je pense que le restaurateur, le patron de la boite et l'hôtelier ainsi que tous leurs personnels devraient eux aussi être poursuivis pour complicité de viol !

Ceci étant, la dame devait quand même être bien naïve pour penser qu'après ce club ils allaient à l'hôtel juste pour dormir....

Après on peut imaginer que Damarin se soit risqué avec cette dame, comme DSK à Lille, à des pratiques que la morale catholique réprouve....  Si il y a procès nous pouvons faire confiance aux inquisiteurs juges et aux journalistes pour savoir si ce fut le cas...


Dernière édition par a.nonymous le Ven 09 Fév 2018, 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 14:01

Citation :
Affaire H : le patron de l'Ebdo a-t-il voulu régler ses comptes ? Agnès Buzyn s'interroge

Orange avec AFP, publié le vendredi 09 février 2018 à 12h40

Invitée de Franceinfo vendredi matin, la ministre de la Santé a souligné que l'hebdomadaire mettant en cause son collègue de l'Écologie avait été fondé par Thierry Mandon, un ex-ministre qui "sait exactement l'impact" que ce type de révélations peut avoir. [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Mandon ]

Depuis jeudi "l'affaire Ht" agite le gouvernement. Au courant de rumeurs circulant dans les rédactions sur un article publié ce vendredi 9 février Ebdo, Nicolas H a "pris les devants" jeudi 8 février en se défendant sur BFMTV contre des rumeurs "ignominieuses" de harcèlement et de violences sexuels.
Le ministre de la Transition écologique a démenti tout comportement inapproprié concernant "deux affaires qui n'en sont pas".

Matignon et l'Élysée lui ont rapidement apporté un soutien public. Vendredi 9 février, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a également défendu son collègue. "Il a donné une vraie vision de l'écologie politique, non seulement pour la France mais aussi à l'international. Il a un poids et il ne faudrait pas que cette affaire déstabilise son pouvoir politique", a-t-elle estimé sur Franceinfo. "Il est très étonnant que deux affaires sortent sur deux personnes très appréciées au sein du gouvernement. Après, tout est bon pour la déstabilisation", a-t-elle ajouté. Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin est en effet également visé par une plainte "pour viol".

Le journal Ebdo "n'apporte pas de faits. Il insinue, il colporte une rumeur sur des faits qui ont été classés sans suite", a-t-elle dénoncé. La ministre a également souligné que l'hebdomadaire avait "été fondé par un ancien ministre Thierry Mandon, (actuel directeur de la publication du journal) qui a quitté le gouvernement en 2012 (en 2017 en fait, après avoir été secrétaire d'État chargé de la Réforme de l'État puis de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ndlr). Il connaît bien l'impact de ces affaires sur un ministre et un homme politique. Il l'a fait en sachant ce qu'il faisait en publiant ce type d'information."

Veut-elle dire qu'il aurait cherché à régler des comptes, l'interroge Jean-Michel Apathie ? "J'ai un doute", a reconnu Agnès Buzyn. "Thierry Mandon était un ministre du gouvernement précédent qui n'était pas extrêmement connu comme Nicolas H peut l'être et il sait exactement l'impact que cela peut avoir et je pense que là il y a un vrai choix stratégique de l'éditeur de ce journal", a-t-elle insisté.

Selon elle "le journal 'Ebdo' cherche à faire le buzz.
---/---
https://actu.orange.fr/politique/video-affaire-hulot-le-patron-de-l-ebdo-a-t-il-voulu-regler-ses-comptes-agnes-buzyn-s-interroge-magic-CNT000000XHIWc.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 16:54

Depuis quelques années la presse et la justice ont souvent fait l'actualité... et devrait on dire les élections.

Ce n'est pas la présidence passée, la dernière campagne et les mois suivants qui infirment la constatation.
De là à envisager qu'une fois les portes ouvertes les uns et les autres se trouvent incités à régler des comptes il n'y a qu'un pas.

Dans l'affaire de l'Ebdo, l'identité de la plaignante, ce qui n'est pas le moins intéressant, semble passée sous silence.

Depuis quelques années en constatant l'instrumentalisation des institutions et la complicité bienveillante de la presse j'attends le clash, si ce n'est pas pour cette fois il suffit d'être patient.

On comprend mieux la nécessité impérieuse de faire dans l'urgence une loi "anti fake"
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 18:06

Et le grand-père de la ''victime'' se marre au paradis
Une chanteuse, une cartomancienne, une qui fut ministre, etc... et Anne bien sûr
Ceux qui croient celà sont des méchants calomniateurs.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 19:26

Gérard a écrit:
Et le grand-père de la ''victime'' se marre au paradis
Une chanteuse, une cartomancienne, une qui fut ministre, etc... et Anne bien sûr
Ceux qui croient celà sont des méchants calomniateurs.

Liste très incomplète ne serait ce que pour les "ministresses"... de mémoire et sans plonger dans les archives il y a des vides à combler.

J'attends avec impatience et curiosité les éventuels dépôts de plaintes des victimes éplorées d'un prédateur profitant de sa situation.
Avec la prescription ça va coincer mais on pourrait tout de même faire vendre un peu de papier...

On va rigoler dans les chaumières !


Dernière édition par tonton christobal le Ven 09 Fév 2018, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 19:30

Aucun méchant calomniateur en vue de mon point De vue. Non, ce sont des gens ordinaires qui estiment que la procédure populaire doit l'emporter sur toute procédure judiciaire. Ce qui a plutôt tendance à mettre à mal la présomption d'innocence, et qui plus est, à vouloir ignorer les résultats de jugements antérieurs.

http://www.courrier-picard.fr/89619/article/2018-02-09/harcelement-ministeriel

Bertrand Vergely : Nous avons affaire aujourd’hui à trois phénomènes nouveaux.

1) Premier phénomène nouveau : celui de la démocratie digitale. La démocratie ne s’exprime plus simplement par la parole à travers la radio, par l’image à travers la télévision. Elle s’exprime par le message à travers Internet, Twitter et Facebook. De ce fait, la caisse de résonance médiatique est démultipliée par les nouveaux outils de communication qui surajoutent de la résonance à la résonance déjà existante.

2) Deuxième phénomène nouveau : l’utilisation par le féminisme de la caisse de résonance donnée par la nouvelle communication à travers le fait de mettre sur la place publique les affaires de harcèlement et de viol que subissent un certain nombre de femmes.

La délation, la « balance » sont utilisées comme armes politiques de lutte, d’émancipation et de libération.

3) Troisième phénomène : le fait que, ce que l’on appelle le secret de l’instruction est régulièrement violé par les medias qui empiètent aujourd’hui sur le domaine de la justice en devenant un tribunal populaire spontané et permanent.

Mettons bout à bout 1) La caisse de résonance médiatique, 2) l’utilisation par le féminisme de cette caisse de résonance, 3) enfin le plaisir qu’ont les medias à jouer le rôle de tribunal populaire spontané et permanent.

On aboutit à ce à quoi nous assistons à savoir un déchaînement de l’opinion et une mise à mort sociale non pas d’un citoyen mais des grands de ce monde, les grands de ce monde étant les célébrités ou les hommes politiques. Notre monde veut la démocratie. On entend par démocratie le pouvoir donné au peuple qui est le souverain en dernière instance. Nous avons aujourd’hui la démocratie. Sauf qu’elle n’est pas ce que l’on croit. On la pense sage, bonne, vertueuse, non tyrannique, non violente, non dictatoriale. Erreur.

La démocratie n’est pas simplement la volonté générale inspirée par le souci de l’humanité envers l’humanité. Elle est aussi ce que Platon appelle le gros animal sous la forme de l’opinion publique passionnelle. On se demande aujourd’hui quoi faire quand on a affaire à des affaires comme celle concernant Nicolas Hulot : donner la parole aux victimes de harcèlement ou respecter la présomption d’innocence. Tel quel le problème est indécidable le problème étant beaucoup plus profond.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/affaires-politico-mediatiques-quelles-boussoles-ethiques-et-philosophiques-se-fier-pour-se-forger-avis-quand-justice-pas-donne-3303562.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 09 Fév 2018, 21:19

Citation :
Premier phénomène nouveau : celui de la démocratie digitale

OSONS dit le slogan de la mairie, mais là, Libellule, vous y allez un peu fort! Vous risquez d'être mis ... à l'index.
-=-=-=-=-

ceci dit je suis d'accord avec ce que vous écrivez dans ce message ou plutôt ce qu'écrit Bertrand Vergely philosophe et théologien.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Sam 10 Fév 2018, 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptySam 10 Fév 2018, 11:11

A force de mettre les doigts qui s'égarent n'importe où ils se retrouvent au trou ... non au tribunal !

A la réflexion les deux à savoir le trou et le tribunal ne sont pas incompatibles l'un étant la conséquence de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 14 Fév 2018, 17:56

Je ne pense pas que ce soit le premier élu dans cette situation....

A ce jour fort heureusement la ville de Fontenay et le conseil départemental du Val de Marne semblent épargnés par ce genre de situation...


Citation :
Darmanin visé par une nouvelle enquête, pour abus de faiblesse

AFP, publié le mercredi 14 février 2018 à 17h14

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, déjà visé par une enquête pour viol, fait désormais l'objet d'une enquête pour abus de faiblesse après la plainte déposée par une femme mardi à Paris, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
---/---
Selon une source proche de l'enquête, la plaignante est une habitante de Tourcoing (Nord), ville dont Gérald Darmanin fut le maire de 2014 à 2017. "La plaignante a expliqué qu'elle occupait un logement insalubre", selon l'hebdomadaire. "Elle a demandé à être relogée et c'est à ce moment-là que Gérald Darmanin lui aurait fait des avances" à caractère sexuel au cours des années 2015 et 2016, selon les informations du journal, confirmées par une source proche du dossier.
---/---
https://actu.orange.fr/france/gerald-darmanin-vise-par-une-nouvelle-enquete-pour-abus-de-faiblesse-CNT000000YdlsB.html


Dernière édition par a.nonymous le Mer 14 Fév 2018, 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4608
Date d'inscription : 08/01/2012

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 14 Fév 2018, 20:13

Après le classique ball-trap (tir au pigeons), le "balls trap" permanent (piège à c.......)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 16 Fév 2018, 17:17

tonton christobal a écrit:
Comme rapporté par 20 Minutes, l'association étudiante "Bon chic bon genre" et le syndicat Sud-Solidaires étudiants ont conjointement demandé la démission du ministre du conseil d'administration de l'école. "Comment pourrions-nous accepter que siège au conseil d’administration de Sciences Po Lille un homme qui fait l’objet d’une enquête pour viol ?", interrogent-ils.


Pour le coup Darmanin va-t-il avoir droit à des excuses de ce syndicat et de cette assos qui appelaient à l'hallali dans le cadre de cette affaire ?


Citation :
L’enquête pour viol visant Gérald Darmanin classée sans suite

LE MONDE | 16.02.2018 à 16h43 • Mis à jour le 16.02.2018 à 16h58

Gérald Darmanin, le 14 février 2018.
Le parquet de Paris a de nouveau classé sans suite, vendredi 16 février, l’enquête préliminaire sur une accusation de viol visant le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin.

Cette enquête, classée sans suite en juillet 2017, avait été rouverte fin janvier après un nouveau dépôt de plainte de Sophie Spatz, née Olga Patterson, qui accuse M. Darmanin de l’avoir violée en 2009 alors qu’elle sollicitait de l’aide dans une affaire judiciaire.

Le 25 janvier, cette femme de 46 ans avait été entendue plus de huit heures par la police judiciaire. Elle avait évoqué sa rencontre avec M. Darmanin et un « service » (l’intervention dans un dossier judiciaire la concernant) qu’il aurait promis de lui rendre, en tant qu’élu de la République.

Elle avait affirmé aux enquêteurs – comme elle l’a relaté à plusieurs reprises au Monde – qu’il lui aurait dit, la main posée sur la sienne : « Il va falloir m’aider vous aussi. » Après un rendez-vous dans un bureau, il y aurait eu un dîner, un détour par un club privé, une nuit à l’hôtel. L’avocate de Mme Spatz fondait son raisonnement sur le principe d’une relation sexuelle dont le consentement aurait été acquis « par surprise », l’une des quatre circonstances retenues en droit pour qualifier une pénétration sexuelle de viol.

Mais, après enquête, le parquet de Paris a finalement expliqué, vendredi après-midi que « les actes d’enquête réalisés n’ont pas permis d’établir l’absence de consentement de la plaignante et n’ont pas caractérisé davantage l’existence d’une contrainte, d’une menace, d’une surprise ou d’une quelconque violence à son endroit. »
---/---
Comme dans toutes les affaires d’agression sexuelle ou de viol, l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet est automatique. Dans le cadre d’un viol présumé, elle est confiée à la police judiciaire. Au terme de cette première enquête, le parquet a trois options : décider d’ouvrir une information judiciaire si les investigations s’avèrent complexes, citer les auteurs présumés devant le tribunal si les faits sont simples et établis. Ou classer, si l’infraction n’est pas établie ou les faits prescrits.
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/02/16/l-enquete-pour-viol-visant-gerald-darmanin-classee-sans-suite_5258129_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 16 Fév 2018, 17:21

Le guignol médiatique continue... logique !

En revanche je suis toujours heureux de voir ceux qui ont utilisé les médias et la justice pour éliminer leurs adversaires en être à leur tour victimes.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 01:27

La plainte ayant été classée sans suite, "rumeur" me paraitrait plus approprié que "soupçons"...


Citation :
Soupçons de viol et harcèlement sexuel: Hulot a déposé plainte en diffamation contre Ebdo

FP, publié le mardi 06 mars 2018 à 18h29

Nicolas Hulot a déposé sa plainte en diffamation contre le magazine Ebdo qui avait relayé des soupçons de viol et de harcèlement sexuel visant le ministre de la Transition écologique, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier.

Cette plainte avec constitution de partie civile a été déposée vendredi et vise le magazine et les auteurs de l'article, les journalistes Anne Jouan et Laurent Valdiguié, selon l'une des sources.

Dans un article du 9 février, qui a suscité la polémique, Ebdo avait fait état d'une plainte pour viol contre l'ex-animateur, déposée en 2008 en Bretagne et classée sans suite, et d'une rumeur de harcèlement sexuel à l'encontre d'une ancienne collaboratrice de l'ex-Fondation Hulot.

Le ministre avait devancé la publication de l'article, démentant le 8 février sur BFMTV tout comportement inapproprié et dénonçant des rumeurs "ignominieuses". Quelques jours plus tard, il avait indiqué, par l'intermédiaire de ses avocats Jacqueline Laffont et Alain Jakubowicz, qu'il comptait porter plainte contre Ebdo.

Il avait en revanche reconnu l'existence de la plainte pour viol déposée en 2008 par la petite-fille d'un homme politique célèbre concernant des allégations remontant à 1997. L'auteure de cette plainte n'était pas identifiée dans Ebdo, mais il s'agit de Pascale Mitterrand, petite-fille de l'ancien président et fille de Gilbert, qui avait dénoncé le lendemain, par l'intermédiaire de son avocat, une "tempête médiatique".

Dans une lettre adressée le 30 octobre 2008 à Nicolas Hulot, dont l'AFP a obtenu copie, le procureur de Saint-Malo indiquait que les faits dénoncés par Pascale Mitterrand, "qui en tout état de cause n'apparaissent pas établis, font l'objet ce jour d'un classement sans suite en raison de la prescription intervenue".

Quant à l'ancienne collaboratrice de la Fondation Hulot, cette dernière a elle-même démenti "toutes les rumeurs" la concernant.

Critiqué pour son enquête, en particulier par un abondant courrier de ses lecteurs, Ebdo avait défendu la semaine suivante son choix de la publier.
https://actu.orange.fr/politique/soupcons-de-viol-et-harcelement-sexuel-hulot-a-depose-plainte-en-diffamation-contre-ebdo-CNT000000ZpkIU.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 05:21

Bénéficie-t-il comme les élus de la majorité fontenaysienne de la protection juridique fonctionnelle?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 07:41

Le classement "sans suite" n'efface pas l'infraction si elle est commise.
Le classement sans suite peut aussi découler du fait que l'infraction n'est pas établie et ce pour des raisons multiples ce qui conduiraient à une procédure inutile.

Le "classement sans suite" est une décision juridique généralement prise par le parquet  indiquant que l'affaire ne ferait pas l'objet d'une suite... pour des raisons variables comme prescription, désistement de la victime, retrait de plainte, préjudice faible... ou plainte visant une infraction non établie par manque des éléments constitutifs.

J'ai connu une victime mineure de coups et blessures volontaires dont la plainte a été classée sans suite pour éviter des "troubles ultérieurs" .
Pour faire bref l'auteur des coups aurait pu se venger s'il faisait l'objet d'un procès et ainsi troubler "l'ordre public".
En revanche la décision juridique a fait l'objet de critiques pour ce qui concerne le fonctionnement de la justice par la famille du plaignant.

Il y a au contraire des plaignants qui déposent des plaintes avec constitution de partie civile au pénal pour "pourrir la vie" de leur adversaire ou pour bloquer une procédure civile coûteuse, cas fréquent dans les dossiers  de contentieux financiers.
En terme de métier cela s'appelle : partie civile de mauvaise foi. (PCMF) En général arriver à établir ce genre de procédé est un régal pour l'officier de police judiciaire saisi de l'exécution de la commission rogatoire.

Pour rebondir sur l'intervention de Gérard, une affaire classée sans suite par le parquet peut être reprise en déposant une plainte avec constitution de partie civile ce qui implique qu'un juge d'instruction soit saisi, l'ouverture d'une commission rogatoire le tout au frais du plaignant... ou de l'organisme qui le finance dans le cas d'une protection juridique fonctionnelle.

Le cours de procédure pénale est fini pour aujourd'hui.
Toute demande de précision ou ouvertue d'un débat superfétatoire entraînerait une note d'honoraires de ma part.

Je me rembourse comme je peux du pognon que me pique macron dont les députés jugent que je peux payer... bien que je ne sois pas du même avis est il nécessaire de le préciser.

Je fais des "économies préventives" tant je suis inquiet des dégâts à venir durant les  4 ans qui restent.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 11:21

tonton christobal a écrit:
---/---
Le "classement sans suite" est une décision juridique généralement prise par le parquet  indiquant que l'affaire ne ferait pas l'objet d'une suite... pour des raisons variables comme prescription, désistement de la victime, retrait de plainte, préjudice faible... ou plainte visant une infraction non établie par manque des éléments constitutifs.
---/---

Selon ce qui a été écrit dans la presse cette affaire a été classé dans suite parce que la plaignante a  intentionnellement attendu que le délai de prescription soit passé pour porter plainte... De ce fait il n'y a pas eu enquête et il n'y a donc aucune certitude sur ce qui se serait passé entre les deux protagonistes....

"Selon ce communiqué, "une jeune femme a effectivement déposé plainte, le 11 juillet 2008, à l'encontre de Nicolas H en dénonçant un fait de viol commis, selon elle, onze ans auparavant, alors qu'elle était déjà majeure". La plainte a été classée "sans suite", les faits étant "prescrits", précise la procureure."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 11:33

S'il y a classement sans suite il n'y a pas enquête c'est évident.

Pour ce qui concerne une enquête sur un viol 11 ans après les fats... il y a des chances que pour retrouver des traces, indices et preuves l'affaire soit compliqué sauf si telle la célèbre Monica la victime  garde la "robe" incriminante en la conservant de manière à protéger les traces éventuellles.

Phase suivante on passe le dossier à Hercule Poirot.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 12:40

Finalement personne ne conteste le fait que Hulot à commis un péché de chair. Il a sauté la dame, ah le vilain

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyMer 07 Mar 2018, 12:45

Gérard a écrit:
Finalement personne ne conteste le fait que Hulot à commis un péché de chair. Il a sauté la dame, ah le vilain

et la gentille dame a mis 10 ans pour s'en rendre compte... pour ma part je ne conteste ni confirme ce qu'a fait (ou n'a pas fait ) la chouette... je n'étais pas présent !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyLun 04 Fév 2019, 13:12

2019


Affaire Baupin suite (judiciaire)...

Citation :
Affaire Baupin : l’ex-député attaque ses accusateurs au tribunal pour diffamation

Par Yann Bouchez Publié 03.02.2019

Le 9 mai 2016, Mediapart et France Inter révélaient les témoignages de huit femmes, dont quatre à visage découvert, accusant le député écologiste Denis Baupin d’envois de SMS insistants, à caractère sexuel, de tentative de baiser volé ou de gestes déplacés. « Des faits pouvant être qualifiés d’agression et de harcèlement sexuels », résumait alors le site d’information en ligne.

Presque trois ans plus tard, un procès s’ouvre, lundi 4 février. Mais devant la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, ce sont les journalistes et plusieurs des accusatrices, douze personnes au total, qui sont renvoyés sur les bancs des prévenus, pour diffamation.

L’ancien député de Paris, à l’origine des poursuites, n’assistera pas à l’audience. « Il a déjà répondu à l’enquête de police, je le représente, et cela suffit », estime son conseil, Me Emmanuel Pierrat. L’avocat entend dénoncer, devant la cour, « un travail à charge, sans aucune retenue » de la part des journalistes.

« Ce n’est pas le procès de Denis Baupin, affirme-t-il, mais celui du lynchage médiatique d’un homme politique. »

L’audience qui se profile offrira cependant une tribune judiciaire aux femmes qui l’accusaient, alors que le procès de Denis Baupin n’a jamais eu lieu. « Suite aux allégations parues dans la presse », le parquet de Paris avait ouvert, le 10 mai 2016, une enquête préliminaire confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne.

Trois semaines plus tard, Mediapart et France Inter publiaient cinq nouveaux témoignages de femmes, dont deux ne cachaient pas leur nom. Toutes relataient, à divers degrés, des comportements inappropriés de cette figure historique des Verts à leur encontre. Mais en mars 2017, malgré quatre plaintes visant l’élu, le procureur de Paris annonçait le classement sans suite de la procédure pour prescription. « A l’issue de l’ensemble des investigations, écrivait François Molins, il apparaît que les faits dénoncés, aux termes de déclarations mesurées, constantes et corroborées par des témoignages, sont pour certains d’entre eux susceptibles d’être qualifiés pénalement. Ils sont cependant prescrits. » Un communiqué qui avait à l’époque satisfait certaines des plaignantes, « heureuses » que « la honte change de camp », et agacé la défense de Denis Baupin.

Adhérent chez les Verts – devenus Europe Ecologie-Les Verts (EELV) – depuis la fin des années 1980, proche et ex-bras droit de la ministre de l’environnement Dominique Voynet, avant de devenir adjoint aux transports de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, en 2001, Denis Baupin a quitté la vice-présidence de l’Assemblée nationale au printemps 2016. Il ne s’est pas représenté à la députation, un an plus tard.

Conscient des conséquences possibles sur sa carrière politique, il avait d’abord tenté de s’opposer à la publication des premiers articles de Mediapart et France Inter. Le 18 avril 2016, il annonçait son départ d’EELV. Et s’il n’avait initialement pas répondu aux journalistes, il nie depuis la moindre agression sexuelle. Quant aux textos échangés, il évoque un jeu de séduction.

Emmanuel Pierrat devrait s’attaquer au « manque de prudence » et à « la méthode » des journalistes. L’avocat soulignera qu’ils n’ont pas eu accès aux SMS incriminés avant publication, tandis que son client a par la suite fourni son téléphone portable aux enquêteurs. Les quatorze femmes ayant dénoncé des agissements de Denis Baupin seraient-elles toutes des menteuses, auraient-elles mal interprété le « jeu de séduction » de M. Baupin ? Me Pierrat n’a pas hésité à le répéter ces dernières années. L’une des pistes d’explication qu’il suggère régulièrement serait « un règlement de comptes politique ».

Prévu jusqu’au vendredi 8 février, le procès apparaît d’une longueur inhabituelle pour une affaire de presse. Chaque partie a voulu s’appuyer sur une pléthore de témoins. Plusieurs ex-cadres d’EELV, dont Cécile Duflot, ont été cités à comparaître par les journalistes. Pour la partie adverse, si Denis Baupin ne devrait pas être présent, sa femme, Emmanuelle Cosse, ancienne secrétaire nationale d’EELV et ex-ministre du logement, mais aussi Pauline Véron et Mireille Ferri, deux ex-compagnes, témoigneront en sa faveur. Tout comme deux autres figures politiques, Dominique Voynet et Jean-Luc Bennahmias.

Le camp Baupin comptera aussi sur la déposition d’une figure moins connue du grand public, Jacques Archimbaud. C’est devant cet homme, ancien cadre d’EELV, que Sandrine Rousseau, la femme qui portait les accusations les plus graves, aurait évoqué, à l’automne 2011, avoir été plaquée contre un mur par Denis Baupin, qui aurait tenté de l’embrasser. « Il m’a dit : “Ah, il a recommencé.” Ça a été sa phrase », avait déclaré la quadragénaire, à propos de la réaction de Jacques Archimbaud à l’époque. Lui dit ne plus s’en souvenir.

Les procès-verbaux de l’enquête préliminaire classée sans suite visant Denis Baupin seront versés aux débats. Et outre le sérieux du travail journalistique, le sexisme en politique et la question des violences sexuelles devraient occuper une bonne partie des discussions. Les articles de Mediapart et France Inter avaient été publiés un an après une retentissante tribune, en mai 2015, de quarante femmes journalistes politiques dénonçant le comportement de certains élus. Depuis, l’affaire Weinstein, qui a éclaté à l’automne 2017, a encore intensifié la lumière médiatique sur les violences sexuelles.

Pour les six femmes prévenues, l’enjeu de ce procès sera de montrer à la cour qu’elles ne sont pas des affabulatrices. L’avocat de Sandrine Rousseau, Jean-Yves Moyart, avait parlé de « déshonneur » et de « double peine », lors de la mise en examen de sa cliente pour diffamation, en mars 2017. Mme Rousseau a d’ailleurs déposé contre M. Baupin une plainte pour « dénonciation calomnieuse », une procédure en suspens, en attendant l’issue du procès qui s’ouvre lundi.

Yann Bouchez
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/02/03/baupin-attaque-ses-accusateurs-au-tribunal_5418593_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4608
Date d'inscription : 08/01/2012

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptySam 09 Fév 2019, 14:51

Procès de l'affaire Baupin : relaxe requise pour les médias
La procureure salue « le courage de ceux qui se sont présentés à la barre » et considère que les enquêtes de Mediapart et France Inter sont « sérieuses ». Source AFP,  09/02/2019

Restera le « courage » des femmes et « l'absence » de Denis Baupin : le parquet a requis vendredi la relaxe des médias poursuivis en diffamation aux côtés de celles qui ont accusé l'ex-député écologiste d'agression sexuelle ou de harcèlement.

L'audience a été le théâtre d'une douloureuse introspection au sein d'un parti revendiquant ses combats pour le féminisme et la parité. Un affrontement entre la génération des pionniers comme Dominique Voynet qui n'ont « rien vu » et affirment qu'ils n'auraient « jamais couvert » les agressions, et la jeune garde qui a regretté la « complaisance avec la violence ». Ce parti où « on savait tous et on savait presque tout », selon les mots de Stéphane Sitbon Gomez, l'ancien bras droit de Cécile Duflot, ex-secrétaire nationale des Verts.

« Fin de l'omerta »
Pour les médias poursuivis, ce procès restera comme celui de la « fin de l'omerta » pour des femmes en butte à la domination masculine. Pour Ellen Debost, une des prévenues, ce moment où une parole déjà libérée « a commencé à être écoutée ».

Tout a commencé le 9 mai 2016, quand Mediapart et France Inter sortent les premiers articles faisant état d'accusation d'agressions sexuelles ou de harcèlement. Le lendemain, la justice se saisit. En mars 2017, le parquet de Paris classe sans suite son enquête, considérant que si certains des faits dénoncés étaient « susceptibles d'être qualifiés pénalement », ils sont « cependant prescrits ».
(..)
« La seule qualité de ce procès aura été de mettre en œuvre une impérieuse lutte contre le silence » qui entoure les violences sexuelles, conclut la magistrate.

https://www.lepoint.fr/justice/proces-de-l-affaire-baupin-relaxe-requise-pour-les-medias-09-02-2019-2292319_2386.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptySam 09 Fév 2019, 15:29

au bout du compte qui est coupable de quoi ?
qui est condamné ?
quelles sanctions ont été prononcées ?

Beaucoup de vent et de bruit pour rien comme d'habitude avec les écolos. Lorsque l'on arrive à passer le cap des gesticulations il ne reste rien !

On a noirci du papier, déboisé quelques forêts, occupé des policiers à des billevesées, mis en action des juges, mobilisé des tribunaux pour faire plaisir à des neuneus qui voulaient "s'exprimer"

Comme si tout ce monde n'avait que ça à faire. Deux séances de psy ou trois coups de pieds au cul (l'électrochoc du pauvre) et le résultat aurait été le même.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 01 Mar 2019, 23:05

Citation :
Violences sexuelles au sein des Jeunesses communistes : la parole se libère

LE MONDE | 06.01.2018
---/---
http://abonnes.lemonde.fr/enquetes/article/2018/01/06/violences-sexuelles-au-sein-des-jeunesses-communistes-la-parole-se-libere_5238181_1653553.html

Voir ci-dessus: http://www.plateaufontenay.net/t2673p50-sexisme-en-politique#101462


Et un an plus tard...

Après il faut bien se dire que les derniers sondages pour les européennes placent le PCF moribond à seulement 2-3% d'intentions de votes en incluant le Val de Marne...

Sans le Val de Marne, le PCF doit se situer seulement à 1-2% au niveau national... Pour mémoire il avait fait 20,52 % aux européennes de 1979 !

R.I.P.


Citation :
Violences sexuelles au sein des Jeunesses communistes : le Parti communiste réagit

Le caractère tardif du communiqué et son propos même, jugé offensant pour les victimes, ont suscité des critiques.

Publié aujourd’hui 01.03.2019

Très tôt, la vague #metoo avait atteint les Jeunesses communistes. Après le début du mouvement de libération de la parole des femmes victimes de harcèlement, de viol ou d’agression sexuelle, Le Monde avait révélé, en janvier 2018, plusieurs cas survenus depuis plusieurs années parmi les membres des Jeunesses communistes. C’est finalement après la parution d’un article dans L’Obs, le 24 février, que le PCF a publié, jeudi 28 février, sur son compte Twitter une déclaration à ce sujet faisant à la suite d’une rencontre avec les directions de Mouvement des jeunes communistes de France (MJCF) et de l’Union des étudiant·e·s communistes (UEC).

Sexisme en politique - Page 3 D0hnfk10

Le communiqué rappelle la volonté du parti de mettre en place une commission visant à lutter contre les violences et les agressions sexistes. Le PCF y conseille par ailleurs « de saisir à chaque fois la justice, de préserver l’anonymat des victimes comme des mis en cause ». Est, par ailleurs, précisé qu’en cas de plainte auprès d’un tribunal les mis en cause seront suspendus de leurs fonctions et de leurs droits dans l’attente de la décision de justice et exclus en cas de condamnation.

En plus de leur caractère tardif, les déclarations du PCF ont suscité des réactions critiques sur les éléments de langage choisis qui tendent à mettre sur le même plan les femmes victimes d’agressions et les personnes qui pourraient être mises en cause de manière publique, et ce au nom du respect de la présomption d’innocence.

Sur Twitter, la militante féministe Caroline De Haas a dénoncé, jeudi, le fait que le PCF n’avait pas apporté dans son communiqué de soutien aux victimes des actes en question et que la création d’une commission constituait une réponse largement insuffisante, appelant par ailleurs le parti à lancer une enquête interne. De multiples critiques allant en ce sens ont, par ailleurs, été relayées par des militantes et militants féministes et de gauche actifs sur Twitter.
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/03/01/violences-sexuelles-au-sein-des-jeunesses-communistes-le-parti-communiste-reagit_5430132_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14690
Date d'inscription : 30/05/2011

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 22 Mar 2019, 13:59

Aucun parti ne semble épargné....

Citation :
Edouard Philippe a demandé à son successeur à la mairie du Havre de démissionner

Par Olivier Faye Publié 22.03.2019

Le rendez-vous n’était pas inscrit à son agenda officiel. Jeudi matin, vers 8 heures, le premier ministre, Edouard Philippe, s’est rendu à la mairie du Havre pour y rencontrer son successeur, Luc Lemonnier. Selon nos informations, il lui a demandé de démissionner de ses fonctions. Ce que l’intéressé a fait dans la soirée par voie de communiqué. « Une décision responsable », a salué M. Philippe par la voix de son entourage auprès de l’Agence France-Presse.

M. Lemonnier est accusé par quatre femmes, ont révélé, vendredi, France Bleu Normandie et la cellule investigation de Radio France, de leur avoir envoyé des photos de lui à caractère pornographique. Le premier cas cité par la radio publique remonterait à 2011. Certaines parmi ces femmes n’excluraient pas de saisir la justice.

Le chef du gouvernement, maire du Havre entre 2010 et 2017, a passé la main à M. Lemonnier, son ancien premier adjoint, au moment où il est entré à Matignon, au début du quinquennat.

Comme plusieurs de ses colistiers, il avait eu connaissance, en 2014, du fait que son bras droit avait envoyé des photographies de ce type à une femme en particulier. M. Philippe considérait alors que l’épisode relevait de la vie privée, car aucune mise en cause formelle quant au consentement de cette personne n’aurait été exprimée à ce moment-là. « Je n’ai pas compris pourquoi [Luc Lemonnier] m’envoyait ces photos dégoûtantes », a assuré, de son côté, l’intéressée à Radio France.

Face à la pression médiatique croissante au niveau local ces derniers jours, M. Philippe a décidé de se rendre sur place pour demander à son ancien premier adjoint de passer la main. « Quand se pose la question du consentement, là, ce n’est plus une question de vie privée, et des conclusions s’en imposent », relève un proche du premier ministre.

Une autre femme a témoigné, mardi, de manière anonyme, au micro de France Bleu Normandie. « J’avais l’impression d’être seule, que personne ne voulait m’entendre et, pour moi, ça a été un viol en fait, a-t-elle affirmé. Ça a été compliqué, j’ai fait une tentative de suicide. Je suis mariée depuis plus de vingt ans, j’ai des enfants, je suis épanouie dans ma vie de couple, je n’étais pas du tout dans un jeu de séduction. »

M. Lemonnier, de son côté, assure que tous ces échanges ont toujours été ceux d’« adultes consentants ». En juin 2018, il avait déposé plainte pour diffamation et diffusion de photos de lui nu à des conseillers municipaux ainsi qu’à Edouard Philippe, comme l’a révélé le quotidien régional Paris Normandie. La femme qui avait envoyé ces photos – la même qui a témoigné, mardi, sur France Bleu Normandie – voulait dénoncer l’attitude du maire à son endroit. Selon l’avocat de M. Lemonnier, la plainte a été classée sans suite.

Luc Lemonnier est un proche d’Edouard Philippe, dont il a dirigé la campagne municipale en 2014. Il a été reçu à plusieurs reprises à Matignon depuis le début du quinquennat pour des déjeuners organisés par le premier ministre avec des maires Les Républicains (LR) ou ex-LR. L’intérim à la tête de la ville est assuré par son premier adjoint, Jean-Baptiste Gastinne.

« Je n’ignore rien de ce qui se passe au Havre », assurait M. Philippe en évoquant la vie politique locale, le 8 février, dans un entretien à Paris Normandie. Toujours membre du conseil municipal, il expliquait alors qu’il fera part « le moment venu » de sa décision de se représenter ou non au Havre aux élections municipales de 2020.

Olivier Faye
https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/03/22/edouard-philippe-a-demande-a-son-successeur-a-la-mairie-du-havre-de-demissionner_5439700_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18867
Date d'inscription : 06/07/2010

Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 EmptyVen 22 Mar 2019, 14:59

Lorsque l'on constate le désordre dans la vie personnelle de ces olibrius de tous bords qui commandent le pays on comprend mieux la pagaille qu'ils arrivent à mettre dans la gestion de la France.

On ne maîtrise pas ses pulsions sexuelles et on dirige 65 millions de personnes... avec les conséquences que l'on connait.

Sans compter ceux dont le passé judiciaire leur interdirait de postuler à un emploi de garde champêtre qui sont des élus nationaux et qui ont les bras dans la confiture jusqu'aux coudes.

Penser qu'il faudrait mettre un coup de torchon dans ce foutoir vous classe immédiatement dans la catégorie populiste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sexisme en politique - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Sexisme en politique   Sexisme en politique - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sexisme en politique
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les jeunes se détournent de la politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: