Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 31 Mai 2016, 08:54

Rappel du premier message :

Le sujet de cette discussion a déjà été abordé en partie dans la discussion http://www.plateaufontenay.net/t766p250-laurence-abeille-et-les-vehicules-diesel consacrée aux véhicules diésel....

La décision qui vient d'être prise interdit elle tous les véhicules d'avant 1997 dans Paris à partir du 1er juillet... L'étape suivante est l'interdiction de tous les véhicules d'avant 2010 toujours dans Paris à partir de 2020 mais avant cette étape il y aura la présidentielle en 2017...

On le voit, en attendant cette présidentielle, la gentrification de Paris commencée sous Bertrand Delanoë se poursuit sous Anne Hidalgo... De son coté notre ville de Fontenay continue à accueillir dans ses hôtels sociaux ceux dont Paris ne veut pas...


"Dès juillet donc, l’interdiction de circulation s’appliquera, durant la semaine, aux véhicules particuliers de classe 1 (antérieur à 1997) – qui représentent encore 10 % du parc de voitures circulant à Paris – ainsi qu’aux deux-roues motorisés antérieurs au 31 mai 2000. Puis en 2020, ce seront les véhicules antérieurs à 2010 qui seront bannis. "


http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/05/30/les-voitures-d-avant-1997-interdites-de-circulation-dans-paris-a-partir-du-1er-juillet_4929269_1652666.html a écrit:
Les voitures d’avant 1997, interdites de circulation dans Paris à partir du 1er juillet

LE MONDE | 30.05.2016 à 22h17

Finalement, les véhicules les plus polluants seront mis à l’index à Paris. Les voitures immatriculées avant 1997 seront bien interdites de circulation à partir du 1er juillet, annonce le journal Les Echos lundi 30 mai. La mairie de Paris et le Groupement des autorités de transport (GART), qui représente de nombreux élus locaux, sont arrivés à un accord avec la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, qui a accepté de publier rapidement les six vignettes classant la pollution des véhicules.

Ces « certificats sur la qualité de l’air », ces fameuses pastilles de couleur qui classeront les véhicules en fonction de leur niveau de pollution, permettront de contrôler plus efficacement la circulation des véhicules polluants.



Six vignettes au lieu de quatre

Le nouveau classement des véhicules polluant se fera donc sur la base de six vignettes, et non quatre, plus strictes, un temps évoqué. Il fera l’objet d’un prochain arrêté. Selon la mairie de Paris, ces nouvelles vignettes pourront entrer en service le 1er juillet et servir à filtrer les véhicules autorisés à rentrer dans la capitale en journée la semaine.

« Nous avons obtenu gain de cause avec le retour aux six vignettes annoncées il y a un an. Seules quelques adaptations concernent les utilitaires et les poids lourds », se réjouit Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération grenobloise et négociateur pour le GART, dans le quotidien.

Dès juillet donc, l’interdiction de circulation s’appliquera, durant la semaine, aux véhicules particuliers de classe 1 (antérieur à 1997) – qui représentent encore 10 % du parc de voitures circulant à Paris – ainsi qu’aux deux-roues motorisés antérieurs au 31 mai 2000. Puis en 2020, ce seront les véhicules antérieurs à 2010 qui seront bannis.
Source: http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/05/30/les-voitures-d-avant-1997-interdites-de-circulation-dans-paris-a-partir-du-1er-juillet_4929269_1652666.html


Dernière édition par a.nonymous le Mar 23 Aoû 2016, 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 06 Juil 2016, 06:12

L’éviction des véhicules réputés polluants de notre belle capitale est un symbole et un aveu.
Christian Vanneste
Homme politique

Ancien député UMP, Président du Rassemblement pour la France, Président de La Droite Libre

Un mauvais esprit verrait, dans la mesure mise en œuvre à Paris aujourd’hui, la vengeance de la gauche bobo parisienne. Les vieilles autos d’avant 1997 sont interdites dans la capitale. Elles sont sales, elles polluent. Ce sont des voitures de vieux qui ne veulent plus en changer parce que c’est trop tard et qu’on aime ses habitudes et ses souvenirs, passé un certain âge.
Ce sont des voitures de pauvres, parce qu’elles ne valent plus grand-chose et qu’on n’a pas les moyens d’en acheter une autre. Bref, ce sont des voitures de sans-dents, les mêmes (les vieux et les pauvres, les salauds) qui ont voté le Brexit en Angleterre.
D’ailleurs, les bobos qui ont une belle voiture de collection qui pollue à mort pourront toujours la faire rouler. Comme les œuvres d’art pour l’ISF, les menus plaisirs de la coterie bien en cour dans la capitale n’ont pas de prix et ne sauraient donc être taxés. L’honnêteté nous oblige à reconnaître que la décision a été prise avant le Brexit, mais quand même, cette discrimination désinvolte à l’encontre de ceux qui n’ont pas les moyens devrait interroger sur le devenir de la gauche, dans la capitale plus qu’ailleurs. […] ce n’est pas le geste de dame patronnesse de Mme Hidalgo qui va masquer l’évolution : toujours généreuse avec l’argent des autres, madame le maire va octroyer une compensation aux conducteurs spoliés de leur droit de circuler librement dans leur voiture assurée par leur soin : 400 euros pour prendre le métro ou le bus, voire une voiture électrique ou un vélo. […]

Mais le château municipal a ses préférences et ses exigences. La ville offre un visage de plus en plus repoussant avec les tags qui envahissent certains quartiers, par exemple autour de la place de la République et de sa statue complètement dégradée par les gauchistes de Nuit debout.
À leur égard, la municipalité montre une complaisance qui n’a d’égale que sa dureté à l’encontre des automobilistes. Mme Hidalgo ose le mot « éradiquer » à propos des pollueurs et de leurs voitures de vingt ans. Les tagueurs sont aussi des pollueurs. Le spectacle des SDF et des mendiants, de plus en plus nombreux, ne semble pas l’émouvoir non plus.
Non, la priorité est à la symbolique écolo, à l’urgence de lutter contre les 5 % d’oxyde d’azote et les 3 % de particules fines produits par les 50 000 véhicules (un sur sept) parisiens sommés de rester au garage dans la journée et hors week-end. Le périphérique n’est pas concerné par l’interdiction. Et l’on voudrait nous faire croire que cette mesure infinitésimale aura des répercussions sur la santé des Parisiens, leur fera gagner quelques semaines de vie, comme si l’on pouvait isoler ce facteur et établir un lien sérieux avec la mortalité. […]
L’éviction des véhicules réputés polluants de notre belle capitale est un symbole et un aveu. Ce n’est pas une mesure de santé publique, mais un geste interne à la gauche, un cadeau du PS aux écolos. Ceux-ci peuvent donner libre cours à l’inconscient rougeoyant sous l’écorce verte : on interdit, on punit, on discrimine. C’est la liberté et l’égalité qu’on éradique, plus que les voitures !



Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 06 Juil 2016, 07:53

En voilà une idée qu'elle est bonne. Bravo au maire de Limas, tous les autres maires devraient faire pareil.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 10 Aoû 2016, 01:38

Voulant aller faire le tour du lac Daumesnil j'ai voulu me garer comme à mon habitude dans la route de Ceinture du Lac Daumesnil qui est en impasse le long du temple tibétain vestige de l'exposition universelle...

Ce n'est hélas plus possible puisque la maire de Paris toujours prête à lutter contre les voitures a décidé de supprimer ces places de parking pour les transformer en promenade pour les bobos parisiens venant de Paris au bois à pieds ou par les transports...



Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 23 Aoû 2016, 12:58

La maire de Paris Anne Hidalgo se tamponne le coquillard de l'avis de la commission publique d'enquête comme on dit familièrement...

C'est ça la démocratie à la mode socialo-bobo parisienne !




http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/22/la-commission-d-enquete-sur-la-pietonisation-des-voies-sur-berge-a-paris-rend-un-avis-defavorable_4986504_3224.html a écrit:
Hidalgo refuse de suivre un avis défavorable sur la piétonisation des voies sur berge à Paris

Le Monde.fr avec AFP | 22.08.2016 à 19h39 • Mis à jour le 22.08.2016 à

La commission d’enquête publique sur la piétonisation des voies sur berge rive droite à Paris a rendu un avis défavorable sur ce projet. Un avis que la mairie de Paris a d’emblée annoncé qu’elle ne suivrait pas.

La commission estime « que l’étude d’impact ne permet pas d’établir la réalité de la réduction de la pollution automobile » induite par la fermeture de la voie sur berge. Cette étude d’impact, effectuée à la demande de la mairie, avait été diffusée avant le début de l’enquête publique, le 8 juillet.



Périmètre d’enquête insuffisant

La maire de Paris a prévu de barrer l’accès aux voitures de la voie Georges-Pompidou à partir du tunnel des Tuileries (1er arrondissement) jusqu’au tunnel Henri-IV (4e arrondissement), sur 3,3 km. L’étude d’impact a été menée sur un périmètre comprenant les 1er, 4e, 7e et 12e arrondissements.

Or, selon la commission « les reports de circulation entraînés par la fermeture de la voie sur berge affecteront de manière significative un secteur plus large », et les « 5e, 6e et 8e arrondissements subiront un report de près de trois quarts des véhicules qui ne pourront plus emprunter » la voie sur berge.

Elle estime également que l’enquête publique « n’a pas mis à même les personnes directement intéressées par les conséquences positives ou négatives du projet de faire valoir leurs observations ».

Consultée par Le Monde au mois de juillet, l’étude d’impact de la mairie de Paris prévoyait en effet un report de la circulation dans les quartiers environnants, mais elle affirmait également que les encombrements seraient « temporaires » et ne dureraient pas au-delà d’un délai « d’ajustement », citant le précédent de la fermeture de la rive gauche en 2013. La hausse du temps de trafic entre Bastille et la Concorde était évaluée à 6 minutes, et n’excède pas les 2 minutes entre aujourd’hui et 2012.



Un « déni complet de l’urgence climatque »

La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo a estimé lundi dans un communiqué que « ces motivations résonnent comme un déni complet de l’urgence climatique » et « ne tiennent pas non plus compte des motifs environnementaux, sanitaires, urbains et culturels qui sont pourtant à l’origine de ce projet de piétonisation ».

Elle souligne également que l’avis est en contradiction « avec la volonté clairement affirmée par une nette majorité des Parisiens, qui sont plus de 60 % à être favorables à cette piétonisation, dont un automobiliste sur deux, selon un sondage de l’institut Ifop d’avril 2016 ».

La maire de Paris conclut en affirmant qu’elle ne suivra pas cet avis. La délibération sur la piétonisation des voies sur berge sera présentée au prochain Conseil de Paris. Mme Hidalgo précise qu’elle convoquera « début septembre une conférence destinée à faire prévaloir, malgré tous ceux qui cherchent à le détisser, l’application intégrale de l’accord de Paris sur le climat ». Dans un autre communiqué, le groupe socialiste déplore dans l’avis de la commission « un conservatisme déconnecté des enjeux urbains, sanitaires et environnementaux ».



Au Conseil de Paris, l’opposition s’insurge

Dans un communiqué, les élus du groupe Les Républicains au Conseil de Paris dénoncent « la mauvaise foi de la maire de Paris » et rappellent qu’elle « s’est opposée à plusieurs reprises à leur demande de mesures de la qualité de l’air sur les voies concernées avant et après fermeture, pour obtenir des résultats précis ».

Déplorant qu’elle « ait rejeté sans même l’étudier le projet alternatif qu’ils avaient proposé », et qui selon eux « favorisait une fermeture progressive des voies sur berges ou des quais hauts, respectueuse des Parisiens, des Franciliens et de leur santé », ils appellent Mme Hidalgo à engager « une vraie concertation sur le devenir des voies sur berges ».

Nathalie Kosciusko-Morizet, la chef de file du parti Les Républicains à la mairie de Paris, réclame depuis plusieurs mois un « moratoire » sur la fermeture des voies sur berge. La droite est d’autant plus opposée au projet de fermeture des berges qu’il coïncide avec d’autres chantiers, dont les travaux de canalisation pour la nouvelle Samaritaine, qui nécessiteront la fermeture d’une file de circulation sur le quai François-Mitterrand, celui sur lequel se reporteront les voitures interdites sur les berges.
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/22/la-commission-d-enquete-sur-la-pietonisation-des-voies-sur-berge-a-paris-rend-un-avis-defavorable_4986504_3224.html



Je rappelle qu'en plus de la fermeture des voies sur berges qui permettaient de rejoindre la porte de Bercy et l'autoroute A4, pour rejoindre Fontenay à partir de Paris en voiture, les choses vont aussi se compliquer du coté de Montreuil: http://www.plateaufontenay.net/t2614-de-la-porte-de-montreuil-aux-parapluies-en-passant-par-la-croix-de-chavaux
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12316
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 16 Sep 2016, 01:47

Et pendant qu'en France les écolos-bobos parisiens se déchainent contre la voiture au prétexte de sauver la planète...

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/09/15/matieres-premieres-comment-les-traders-suisses-ecoulent-du-carburant-toxique-en-afrique_4998076_3212.html a écrit:
Matières premières : comment les traders suisses écoulent du carburant toxique en Afrique

Par Simon Piel et Joan Tilouine

LE MONDE Le 15.09.2016 à 11h05 • Mis à jour le 15.09.2016 à 11h59

Dans l’enquête intitulée « Diesel sale », l’ONG Public Eye (ex-Déclaration de Berne) dévoile les pratiques peu scrupuleuses de traders pétroliers suisses en Afrique. Quatre enquêteurs ont travaillé durant trois ans pour percer les mystères toxiques de l’essence et du diesel distribués sur le continent africain par les géants suisses du négoce de matières premières.

Les résultats de cette enquête publiée jeudi 15 septembre sont sans appel : les carburants écoulés en Afrique ont une teneur en soufre entre 200 et 1 000 fois plus élevée qu’en Europe, mettant gravement en péril la santé de populations exposées aux particules fines et à d’autres substances chimiques cancérigènes.

Pour augmenter leurs profits, les traders effectuent des mélanges avec des produits toxiques et particulièrement nocifs pour l’environnement et pour la santé. Des opérations souvent risquées qui s’effectuent à quai, notamment à Rotterdam, Amsterdam et Anvers, ou en pleine mer à quelques miles des côtes de Gibraltar ou des ports d’Afrique de l’Ouest.

Les traders ont un nom pour qualifier ces produits pétroliers : « qualité africaine ». Ce carburant toxique est écoulé en Afrique de l’Ouest où les négociants en matières premières profitent de réglementations qui permettent encore l’importation de diesel et d’essence contenant un taux de soufre très élevé. Ils en ont fait un marché parallèle et opaque.



   Dans les stations essence de Trafigura, Vitol ou Oryx

Public Eye a effectué des prélèvements dans des stations essence de huit pays africains (Angola, Bénin, Congo-Brazzaville, Ghana, Côte d’ivoire, Mali, Sénégal et Zambie) détenues ou alimentées par ces maîtres du négoce pétrolier, comme Trafigura, Vitol ou Oryx. Plus de deux tiers des échantillons contiennent un taux de soufre supérieur à 1 500 parties par million (ppm). Avec une pointe à 3 780 ppm au Mali. La limite est de 10 ppm en Europe, aux Etats-Unis et même en Chine, à compter de 2017.
---/---
Joan Tilouine
Source et SUITE: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/09/15/matieres-premieres-comment-les-traders-suisses-ecoulent-du-carburant-toxique-en-afrique_4998076_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 16 Sep 2016, 02:03

Avec de tels faits à charge, la réglementation ne va pas manquer d'évoluer là bas. Et comme pour tout changement cela ne se fera pas du jour au lendemain mais étape par étape. https://www.letemps.ch/economie/2016/09/15/traders-suisses-tirent-profit-faible-reglementation
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 18:04

Les émissions de gaz à effet de serre liées aux transports ont augmenté en France en 2015, une première depuis 2004. Un retournement fâcheux pour le pays qui a accueilli la COP21 et qui vante ses politiques en matière de lutte contre le changement climatique.

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) dues aux transports ont augmenté de 0,9 % en 2015 en France. Une première depuis plus de dix ans, puisqu’elles étaient à la baisse depuis 2004 (– 0,7 % en moyenne annuelle). C’est une des conclusions de la fiche « Transports en 2015 : plus de voyageurs, moins de marchandises, un peu plus de GES » publiée le 25 août par le Commissariat général au développement durable.

« Les émissions de GES dues aux transports représentent un peu plus de 2 tonnes équivalent CO2 (CO2 eq) par habitant, alors que l’objectif fixé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte est de 2 tonnes CO2 eq par habitant pour l’ensemble des secteurs (les transports représentent un peu moins de 30 % des émissions totales) », indique l’étude.

Par ailleurs, « dans les zones situées à proximité des grands axes routiers, les teneurs en particules et en concentration de dioxyde d’azote (NO2) [un gaz brun-rouge toxique pour les poumons, également responsable des pluies acides] continuent souvent à dépasser les seuils réglementaires, même si elles sont en diminution ».

Ces résultats décevants s’expliquent notamment par une augmentation de 2,2 % de la circulation routière, un rythme plus élevé que sa moyenne annuelle depuis 2010 (+ 0,9 %). Notamment, la circulation des voitures particulières s’est accrue de 2,4 %, en lien avec une augmentation du nombre de voitures sur les routes (+ 0,6 %) et un allongement des parcours moyens (+ 1,9 %), encouragés par la baisse du prix du pétrole (de 111,8 dollars le baril en juin 2014 à 37,7 dollars en décembre 2015).

Interrogé par Reporterre, Benoît Hartmann, porte-parole de France nature environnement (FNE), juge que cette augmentation des émissions de GES liées aux transports n’est « pas surprenante au regard du repli vers le véhicule automobile en “autosolo”, seul dans sa voiture ». Parmi les raisons de cette régression, la peur des attentats, qui pousse les urbains à éviter les transports en commun.

Mais surtout, l’État, en abandonnant l’écotaxe, s’est privé des ressources nécessaires pour développer les solutions de rechange à la voiture. « Il n’a pas pu abonder les collectivités territoriales, qui n’ont pas pu investir dans les TER, le transport fluvial, les transports en commun et les infrastructures pour les mobilités douces », regrette M. Hartmann.

Qui déplore qu’il existe un tel écart entre les discours sur l’exemplarité de la France pendant la COP21, sa volonté de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre et l’absence de politiques pour y parvenir.

Pour aller plus loin http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/transports-augmentation-du-trafic-routier-emissions-gaz-effet-serre-2015.html
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 18:44

Pourquoi toujours accuser l'automobile, alors qu'elle n'est pas la seule à créer des GES, l'industrie en produit beaucoup plus, mais c'est pas grave, autant s'attaquer au plus faible.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:08

Elle se concentre dans des lieux précis qui correspondent aux lieux de vie à forte densité. Les usines souvent sont dans des zones plus isolées.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:09

Emissions de CO2 du trafic aérien : sans limite !
« Les négociations de la COP attribuent la responsabilité aux Etats pris individuellement, l’aviation internationale n’est pas adaptée à ce système. »
C’est pour cela que l’aviation n’est pas concernée par les conférences des parties (COP) qui se tiennent chaque année pour négocier des grands accords sur le climat.
Et en plus, le kérosène n'est pas taxé.
http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/06/18/l-aviation-civile-en-roue-libre-sur-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre_4657266_1652612.html

Et les porte-conteneurs géants sur les océans, et autres navires, sont-ils aussi hors-COP ?
Et les camions en transit en France, entre Europe du Nord et du Sud, à qui sont-ils attribués ?
Il faudrait voir de près tous ces modes de calcul.


Dernière édition par salamandre le Sam 17 Sep 2016, 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:12

Et si on parlait de la pollution maritime :

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/07/22/la-pollution-du-transport-maritime-plus-dangereuse-que-celle-du-transport-automobile_4694015_3244.html#8Ts70rPhsifEgUkf.99 a écrit:
La pollution du transport maritime plus dangereuse que celle du transport automobile


Les navires marchands comme les bateaux de croisière utilisent essentiellement comme carburant un fioul lourd, sous-produit du pétrole, qui émet en grandes quantités de particules fines, des oxydes d’azotes, et surtout, des oxydes de soufre. Ce polluant est l’un des principaux facteurs à l’origine du problème d’acidification des pluies et se révèle très toxique pour la santé humaine.

Mais s' attaquer au transport (international) est plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:16

salamandre a écrit:
Emissions de CO2 du trafic aérien : sans limite !
« Les négociations de la COP attribuent la responsabilité aux Etats pris individuellement, l’aviation internationale n’est pas adaptée à ce système. »
C’est pour cela que l’aviation n’est pas concernée par les conférences des parties (COP) qui se tiennent chaque année pour négocier des grands accords sur le climat.
Et en plus, le kérosène n'est pas taxé.
http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/06/18/l-aviation-civile-en-roue-libre-sur-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre_4657266_1652612.html

Il faut être lucide, comment nos ministres se déplaceraient-ils ?
Plus d' avion, plus de voiture, plus de trains régionaux au diésel, mais vous voulez les faire pédaler?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:16

Un point commun. La mise en cause des transports. Et de l'augmentation des trafics. Si cela n'est pas lié à l'activité de l'homme on se demande bien à quoi elle se rattache.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:31

Libellule a écrit:
Un point commun. La mise en cause des transports. Et de l'auentation des trafics. Si cela n'est pas lié à l'activité de l'homme on se demande à quoi elle se rattache.

En tout état de cause, la prise en compte de plus gros pollueurs, elle, n' est pas prise en compte. Toujours pointer le faible et lui faire porter la responsabilité, ne pas chercher d' autre solutions.
Laisser croire qu' en interdisant la circulation de certains véhicules dans Paris pour se donner l' impression de régler le problème et oublier les Bus de la RATP, les incinérateurs, les industries polluantes, ce n' est pas mieux que de nier l' activité humaine. Mais que voulez-vous, tout est bon pour picorer des voix en vue d' un mandat électoral.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:34

Pas sûr en fait, car les analyses d'accroissement de pollution se fait sur la base de nos lieux de vie. On vit sur terre, peu en mer, quasiment pas dans le ciel. Beaucoup dans des mégapoles.

Si depuis 20 ans, la pollution industrielle a baissé de 45 à 65 %, la pollution due aux transports a augmenté de plus de 30 %, la cause principale étant l'accroissement du trafic automobile. Peut-être pas en terme de quantité, mais en terme de mauvaise concentration.

Et c'est en ville que la situation est la plus sensible, car si la pollution dépend de la topographie et des conditions météorologiques, une voiture consomme en ville quatre fois plus que sur autoroute. Les encombrements urbains contribuent ainsi pour 75 % à la pollution photochimique et pour 40 % aux retombées acides.

Plus on est nombreux en un endroit plus l'automobile prend de l' importance dans l'air que nous respirons.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 19:51

Et c'est reparti pour un tour.
Nous sommes tous des pollueurs,..... l'avenir de la planète. ..., le monde que nous allons laisser à nos enfants...
Alors en avant. Tous en choeur avec les écolos

On fait DOUCEMENT la transition énergétique
On vire le diesel
On réduit l'usage de la voiture
On réduit vers zéro le nucléaire, mais PROGRESSIVEMENT
On fait du covoiturage
On réduit la consommation de viande et de produits animaux
On cultive localement
On achète localement
On densifie les coeurs de villes
On végétalise les immeubles
On recueille les eaux de pluie
On mange les épluchures en chips ou potages
On change toutes les ampoules électriques
On interdit les sacs en plastique
On élevé des poules, des lapins et des moutons pour désherber
On fait des composts collectifs
On fabrique soi même son savon et ses produits de beauté avec les plantes qu'on  a cultivees soi même où qu'on trouve dans les jardins partagés
On construit les maisons en bois
On supprime les climatisations
On favorise le vélo et la marche à pied
On fait pipi en prenant sa douche
On interdit au maximum l'usage des produits chimiques
On rend prioritaires les zones qu'on déclare  à protéger
On libéralise l'usage des drogues douces
On n'éclaire plus les villes la nuit
On fait de la morale à la planète entière

Et la liste reste à compléter. ..

le croirez-vous, je ne me sens ni coupable ni responsable  Smile  Smile

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 17 Sep 2016, 21:14

Libellule a écrit:
Pas sûr en fait, car les analyses d'accroissement de pollution se fait sur la base de nos lieux de vie. On vit sur terre, peu en mer, quasiment pas dans le ciel. Beaucoup dans des mégapoles.

Si depuis 20 ans, la pollution industrielle a baissé de 45 à 65 %, la pollution due aux transports a augmenté de plus de 30 %, la cause principale étant l'accroissement du trafic automobile. Peut-être pas en terme de quantité, mais en terme de mauvaise concentration.

Et c'est en ville que la situation est la plus sensible, car si la pollution dépend de la topographie et des conditions météorologiques, une voiture consomme en ville quatre fois plus que sur autoroute. Les encombrements urbains contribuent ainsi pour 75 % à la pollution photochimique et pour 40 % aux retombées acides.

Plus on est nombreux en un endroit plus l'automobile prend de l' importance dans l'air que nous respirons.

Et vous voulez nous faire croire que la pollution reste sur place? C' est sûr on ne vit pas en Mer mais ne pas prendre en compte la pollution des navires (fol comme carburant) il est certain que les gaz à effet de serre reste sur place (les vents évitent leur transport) les dégagements de souffre liés à cette combustion ne créent pas des pluies acides sur terre!
Les dégagements des centrales à charbon allemandes ne franchissent pas la frontière, tout cela n' a aucune conséquences. Le fait de déplacer la circulation des quais de seine aux voies supérieures avec ses croisements, ses feux rouges n' impacte absolument pas le taux de pollution!
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 01:32

Puisqu'il est question de mesures en temps réel, on peut rappeler la carte (localisation) des stations de mesure Airparif :
http://www.airparif.asso.fr/stations

Et vu la carte, répéter la question : pourquoi tant de stations (de mesure de pollution) à Paris, et si peu en banlieue Est ??
A Fontenay, aucune. La seule proche, Nogent (36 Bd Gallieni) ne mesure ni oxydes d'azote, ni oxyde de soufre, ni ozone, ni PM 2.5. Seulement PM 10.

Réponse proposée : la sous-évaluation de la pollution en banlieue permet de faire croire (aux et dans les medias) que la pollution concerne surtout Paris. Ce qui sert à justifier les mesures de restrictions unilatérales de la mairie de Paris, qui vont aggraver la situation en banlieue.
Alors que des mesures de restriction devraient impliquer d'abord la mise en place de moyens de transport alternatifs à l'échelle de l'agglomération parisienne. Et ça, Hidalgo s'en fiche, à Paris elle a déjà le métro ... et le vélo et l'autolib et le reste.
Dans le 94, on remarquera aussi que Orly est épargné de toute mesure. Bah, du moment que l'air reste pur à NDDL...


Dernière édition par salamandre le Dim 18 Sep 2016, 01:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 01:39

Toujours pareil. Les déjà servis sont plus équipés que les nouveaux demandeurs. Les demandes sont faites depuis début 2015. Le constat :Alors que les pics de pollution se succèdent et perdurent en Ile-de-France, la ministre de l’écologie a décidé ni plus ni moins que d’amputer de 15% le budget d’Airparif, l’association chargée de la mesure de la qualité de l’air et de l’information en cas de pic de pollution en Ile-de-France.

A noter celle de Nogent dans l'axe À86 , ç'est sûr, et effectivement reconnaître la plus faible densité des stations en banlieue. Question de part budgétaire des financeurs. On peut néanmoins consulter aussi Bagnolet et Périphérique Est pour disposer du triangle clef.

Avec cette baisse, l’Etat ne finance plus qu’un quart du budget d’Airparif : c’est un désengagement significatif alors que la pollution de l’air est un problème sanitaire grave et durable qui engendre, rappelons-le, 42.000 morts prématurés par an en France selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Les pics de pollutions sont de plus en plus intenses, fréquents et longs, et ce n’est pas en réduisant les moyens budgétaires que nous parviendrons à lutter contre ce problème sanitaire.

Laurence Abeille déclare qu’il s’agit d’une « décision incompréhensible. Pour le gouvernement, la lutte contre la pollution de l’air n’est pas une priorité, on le sait, et les réticences à mettre en place la circulation alternée ou à mettre fin à la politique du tout diesel l’ont déjà prouvé. Mais là, il s’agit carrément d’asphyxier ceux qui nous alertent, c’est vraiment grave ! »

Ceci étant les implantations sont ici
http://www.airparif.asso.fr/stations/index

L'axe Fontenay Nogent : le prélèvement est installé à Nogent. Tout un chacun peut demander les informations de type suivantes : Station : NOGENT-SUR-MARNE : du 01/01/2016 au etc... Itou pour les autres.

En 2011, l’indice français Atmo, gradué de 1 à 10, a laissé place à l’européen Citeair, de 0 à 100. Les seuils d’information et d’alerte sont passés à respectivement 50 et 80 microgrammes par mètre cube d’air, au lieu de 80 et 125.

« C’est le polluant le plus problématique qui fait l’indice, explique Amélie Fritz. Les niveaux recommandés par l’OMS sont dépassés un jour sur 5 pour les PM10, et 95 % des habitants d’Île-de- France sont exposés à des niveaux de PM2,5 excédant les recommandations. »

Pour Airparif, le principal problème est la circulation automobile, et surtout les véhicules Diesel. Il faut dire que l’Île-de-France concentre plus de 12 millions de personnes (quasi 20 % de la population française) sur 12 000 kilomètres carrés. Et que l’industrie et le secteur tertiaire y sont très actifs.

La circulation est responsable d’environ la moitié des émissions d’oxydes d’azote, et d’un quart des émissions de particules fines. Un parc automobile composé à 60 % de véhicules Diesel explique ce niveau élevé.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 03:30

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 04:37

Là on parle pollution et air vicié à certains endroits. Pas grave. Smile

Ceci dit autant le savoir : Les conditions météorologiques défavorables sont un anticyclone et des températures particulièrement froides ; ce sont elles qui favorisent une pollution aux particules plus sévères que la moyenne déjà pas bonne en Ile de France. Comme quoi. Sad
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2086
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 04:52

Anne hidalgo va-t-elle faire fermer les centrales thermique au charbon en Allemagne?

Citation :
Dans l’épisode de pollution qui touche plus de la moitié du territoire français, les transports individuels, les véhicules diesel en particulier, sont pointés du doigt. Les mesures prises en témoignent : gratuité des transports en commun et obligation pour les routiers de contourner Paris. Mais, ces derniers jours, un facteur aggrave la situation. Soumis à un léger flux d’air venant du nord-est, l’Hexagone voit se rabattre des masses d’air venues d’Allemagne.
http://www.usinenouvelle.com/article/pollution-aux-particules-le-charbon-allemand-et-le-chauffage-au-bois-sont-aussi-responsables.N248287
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 05:26

Chouette la pollution va encore s'accroître grâce à d'autres que nous. Sad

Plus sérieusement celle que nous fabriquons nous la gardons la plupart du temps, qu'il fasse chaud ou froid. Mais certes on se réchauffe moins au charbon que nos voisins. Mais on roule beaucoup plus au diesel.

Le gouvernement, par la voix du ministre de l’Economie et de l’Energie Sigmar Gabriel (SPD), s’est félicité d’une décision « historique » de juillet dernier. Il aura fallu des mois à la chancelière Angela Merkel pour s’entendre avec ses partenaires de la coalition (les sociaux-démocrates du SPD et l’Union chrétienne-sociale de la CSU) et les compagnies électriques. Le projet initial, qui prévoyait la mise en place d’une taxe sur les centrales polluantes, a dû être enterré. Il était accusé de vouloir couler la filière charbon, et avait fait descendre dans la rue des milliers de manifestants en avril dernier.

Moins ambitieux, le compromis signé concerne uniquement les centrales d’une puissance de 2700 gigawatts, soit cinq environ sur les 130 que compte l’Allemagne. Une décision applaudie par le syndicat des Mines et de l’énergie IG BCE : « Après un débat long et difficile, explique son président Michael Vassiliadis, nous avons réussi à trouver des solutions solides, qui sont bonnes à la fois pour le climat, les emplois et les sites industriels ». Les compagnies électriques brandissaient la menace de 100 000 destructions d’emplois.
Mais de nombreuses voix discordantes critiquent l’accord. L’opposition, de nombreux médias et les organisations écologiques dénoncent un projet dispendieux et incohérent avec les objectifs environnementaux allemands.

Pour Anton Hofmeyer, le chef de file des Verts au Parlement, « l’accord du gouvernement est coûteux et polluant : polluant parce qu’il n’économise pas suffisamment de CO2 ; cher parce que les contribuables allemands vont devoir payer pour cette pollution, à la place des exploitants de ces centrales ». En effet, et c’est l’un des points qui fait le plus débat, l’accord prévoit un dédommagement de l’Etat pour les géants de l’électrique.

En outre, les centrales concernées ne seront pas démantelées, mais déconnectées du réseau électrique. Elles seront placées « en réserve » et pourront donc ré-alimenter le réseau en cas d’urgence.

Un reniement pour Tobias Münchmeyer, expert climat chez Greenpeace Allemagne, qui considère qu’« Angela Merkel a trahi ses promesses d’Elmau », lorsque, devant ses homologues du G7 le mois dernier, elle se faisait le chantre de la décarbonisation des pays industrialisés.

https://reporterre.net/L-Allemagne-dit-adieu-a-ses-centrales-a-charbon-enfin-presque

Maintenant que l'on a fait ce rappel, cela nous dispense-t-il de considérer notre région avec moins de con-descendance?

L'Europe a une part diesel de 55 %. En France, elle est de 70 % ; l’Allemagne est à 45 %. L'écart reste significatif. L'Allemagne n'a pas de concentration humaine comme celle de l'Ile de France. Ça compte aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 07:02

Je compléterai bientôt la liste de ce jour postée à 9h51, le charbon, les gaz de schistes. .. à suivre

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 07:55

Cela risque d'être sans impact sur la hiérarchie des problèmes à traiter.

Sur la plus haute marche du podium des secteurs d’activité polluants, on trouve sans grande surprise les transports. Ils émettent 26 % du CO2 présent dans l’atmosphère, soit 149,5 millions de tonnes… Il s’agit du poste de consommation d’énergie qui croît le plus vite dans le monde, du fait des échanges de plus en plus nombreux.

En savoir plus http://www.routard.com/mag_dossiers/id_dm/21/ordre/3.htm

Quant à la prise de conscience des enjeux locaux... On peut tourner en rond pendant quelques années. En se disant un peu comme Sarkorzy que l'ecologie on en parle trop... Sad  Repartir pour un tour d'immobilisme plutôt que de considérer l'intérêt du sujet.

Des mesures pour réduire la pollution de l’air auraient un effet direct sur la survie des Français

Lundi 12 septembre 2016, par Isabelle Coston

Si les recommandations internationales en matière de réduction de la pollution de l’air étaient appliquées, des vies pourraient être sauvées chaque année en France, d’après les projections réalisées par l’agence Santé publique France.

Dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 6 septembre 2016, Santé publique France envisage différents scénarios de réduction de l’exposition de la population aux particules fines, afin de faire baisser la mortalité qui y est associée. La pollution de l’air, « désormais considérée comme la première cause environnementale de mort prématurée dans le monde », est responsable du décès de près de 48 000 Français chaque année, soit 9 % de la mortalité nationale, explique l’agence.

Actuellement, 47 millions de Français subissent des seuils de pollution atmosphérique supérieurs aux normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), fixées à moins de 10 microgrammes de particules fines par mètre cube d’air (µg/m3). Tout l’Hexagone est concerné, mais dans les grandes agglomérations de plus de 100 000 habitants, 95 % des habitants sont exposés à des seuils qui excèdent ces recommandations, avec une concentration moyenne de 13,6 µg/m3. Parmi les régions les plus polluées figurent, comme on peut s’y attendre, l’Ile-de-France, la partie nord-nord-est du pays et le sillon rhodanien, soit les zones les plus peuplées du pays.

Des actions pour réduire la « pollution d’origine anthropique, causée par la présence de l’homme » auraient un effet immédiat sur les maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, respiratoires, allergies…) et, par conséquent, sur l’espérance de vie, y compris dans les régions rurales. Car si ce sont bien les habitants des villes qui paient le plus lourd tribut avec une réduction de leur espérance de vie estimée à quinze mois de moins que la moyenne. Les normes de l’OMS feraient ainsi gagner quatre mois d’espérance de vie en moyenne. Le Grenelle de l’environnement, qui proposait d’abaisser le seuil de pollution à 15 µg/m3, permettrait, lui, un gain moyen d’espérance de vie de trois mois.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 17:18

Comment peut on écrire que sur la plus haute marche du podium on trouve le transport, quand on fait une recherche, on trouve le lien que libellule a mis, mais cet article est un copier/coller d'un autre site qui lui de donne pas les mêmes chiffres, comme c'est bizarre.

Moi j'ai regardé sur d'autres sites et j'ai trouvé celui si avec de jolis graphiques, qui eux ne disent pas la même chose.

http://www.econologie.com/emissions-co2-mondiales-source-activite/
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 18:12

Libellule a écrit:
Sur la plus haute marche du podium des secteurs d’activité polluants, on trouve sans grande surprise les transports. Ils émettent 26 % du CO2 présent dans l’atmosphère, soit 149,5 millions de tonnes… Il s’agit du poste de consommation d’énergie qui croît le plus vite dans le monde, du fait des échanges de plus en plus nombreux.
Quels sont les moyens de transport pris en compte ? Car dans "moyens de transport" il y a les pieds, les vélos, les car, les camions, les péniches, les trains, les bateaux.....
Il faut être précis, j' ai moi aussi quelques chiffres :
Le transport maritime (grande longueur) se compose de 60 000 unités, elles dégagent 3,5 % du CO2.
La propulsion de ces navires dégage des particules est 3000 fois plus que le moteur diesel voiture,
20 de ces navires dégagent plus de souffre que l' ensemble du parc automobile mondial.
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/environnement/dioxyde-soufre/quels-effets a écrit:
L’inhalation de dioxyde de soufre porte principalement atteinte au système respiratoire.
Particulièrement soluble dans l’eau, il est absorbé par les muqueuses des voies respiratoires supérieures, puis transporté par le sang dans tous les organes. Les ions sulfites et bisulfites formés par sa dissolution pourraient endommager les tissus cellulaires. Ceux-ci sont éliminés progressivement par la voie urinaire, après avoir été oxydés en sulfate.
L’obstruction des bronches ainsi qu’une diminution momentanée ou durable du débit respiratoire sont les principaux effets d’une intoxication au dioxyde de soufre. Elles peuvent être mortelles si le dioxyde de soufre est inhalé en grande quantité. Les asthmatiques y sont particulièrement sensibles, surtout quand un effort physique s’ajoute à l’inhalation d’une quantité substantielle de soufre.
J' ignorais que, comme le nuage de Tchernobyl, la pollution était indépendante des vents et restait là où elle est produite!!!! Les pluies acides d' Alsace viennent-elles de la culture de la mirabelle?

A quand une véritable lutte contre les grosses pollutions? beaucoup de parole mais peu d' action sauf contre le petit contribuable.
A Paris on ferme les voies sur berges et on axphixie les voies supérieures donc augmentation de la pollution. N' aurait-il pas été plus logique de fermer les "quais" et laisser la circulation sur les berges avec une limitation de vitesse permettant un trafic fluide et une diminution de cette pollution?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Dim 18 Sep 2016, 20:49

A chaque fois que l'on révolutionne les habitudes il faut faire des ajustements. Des choses vont devoir être améliorées, personnellement je n'en doute pas. Organiser la ville du XXIème siécle n'en est qu''à ses balbutiements. Dans les grandes villes engagées dans des processus équivalents le bilan reste globalement positif. Paris n'est pas pionnière.

Quant à l'idée que la pollution se balade ou pas, je crois que ce n'esr pas le sujet. Les lieux d'asphyxie temporaire sont parfaitement identifiés. Problème de courant d'air insuffisant à la clef. Les pics de pollution sont les symptômes visibles qui nous "alertent" ; ils n'existent que parce que une pollution chronique et permanente est présente localement. Que les pics dépendent du vent, de la couvertue nuageuse ou de la température, chacun le sait.

« On se focalise sur les pics de pollution, mais ce qui a l’impact le plus important sur la santé ce sont des niveaux de pollution inférieurs au seuils réglementaires, au jour le jour, sur le long cours. Ce sont les niveaux de pollution de fonds et c’est sur ceux-là qu’il faut agir. Si on agit que sur les pics on agit que sur de 5% à 7% des effets de la pollution sur la santé selon les villes », explique Sylvia Medina, à l’Institut national de veille sanitaire (Invs).

Ce sont donc nos habitudes au quotidien qu'' il faut arriver à modifier. Cela va prendre du temps et les grincements de dents ne vont pas s'arrêter du jour au lendemain. Arriver à penser global et agir local supposé que les gens se parlent sans toujours prendre des postures politiques. Mais cela n'a rien d'évident.

Je suis assez favorable à ce que assez rapidement la région, les Ept et Paris agissent mieux de concert, la pollution comme le nuage de Tchernobyl ne s'arrêtant pas au périphérique. A suivre, donc. Quelque chose est impulsé, il va falloir persévérer. Si possible ensemble.

Je n'ai pour ma part aucun souci avec cela. Je ne crois pas que le transport maritime sera inscrit au programme de toutes ces instances comme une priorité locale, territoriale, ou régionale. Les aéroports, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 03:51

"Ce sont donc nos habitudes au quotidien qu'' il faut arriver à modifier. Cela va prendre du temps et les grincements de dents ne vont pas s'arrêter du jour au lendemain. Arriver à penser global et agir local supposé que les gens se parlent sans toujours prendre des postures politiques. Mais cela n'a rien d'évident. "

Oui ce n' est pas évident mais rester sur la ligne du parti sans prendre en compte l' ensemble de la problématique est une vue a travers des oreillettes.
Je pose des questions auxquelles vous n' apportez aucune réponse, dois-je en conclure que vous n' avez aucun argument a faire valoir.

"Quant à l'idée que la pollution se balade ou pas, je crois que ce n'esr pas le sujet." alors quel est le sujet? Si je vous suit bien lorsque l' eau entre dans le bateau vous écopez avec une cuillère à café au lieu de chercher la ou les fuites, je ne naviguerais pas avec vous.

"Je ne crois pas que le transport maritime sera inscrit au programme de toutes ces instances comme une priorité locale, territoriale, ou régionale. Les aéroports, pourquoi pas."

Moi non plus tout comme le recherche de solutions sur les industries polluantes. On en restera, comme d' habitude, aux solutions impactant le petit contribuable. Manque de courage et de lucidité ou bien volonté de ne pas changer.

PS : la voiture électrique augmente la consommation électrique et son autonomie est trop faible pour concurrencer les véhicules thermiques, a moins d' avoir les moyens de se payer une tesla.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 04:25

A lire. Au moins quelqu'un qui réfléchi.

Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2086
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 04:38

Vieux- breton nous propose le plan anti bouchon de Valérie Pécresse, je répondrais par l'humour en présentant celui de feu coluche: "Les dragées Fluca".
A part cet aparté peut être pas du meilleur gout j'en conviens, l'on nous parle des statistiques de pollution du trafic routier sans jamais faire le distinguo entre les voitures particulières et les transports publics, cars, autobus et les camions.
Peut être que libellule possède ces différent pourcentages de pollution?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 05:50

En 2015 lors des études préliminaires on pouvait lire ceci.
Sous la plume d'Alexandre Boudet
Journaliste @LeHuffPost (politique et vie de la Cité)

Ce n’est pas la fin de tous les camions dans Paris mais la fin des vieux camions, très certainement. Anne Hidalgo a annoncé, mercredi 28 janvier 2015 son intention d’interdire à partir de l’été les véhicules poids-lourds les plus polluants.

“Comme l’ont déjà fait près de 200 villes européennes, nous allons mettre en place une ‘zone à basse émission’ dont nous allons progressivement interdire l’accès aux véhicules polluants, diesel comme essence”, explique la maire de Paris au Monde. De nombreuses métropoles ont en effet lancé pareille initiative. “La low-emission zone londonienne a plusieurs années, Berlin et Barcelone ont fait de même”, confirme au HuffPost Elisabeth Charrier, déléguée Ile-de-France de la Fédération nationale du transport routier (FNTR).

Il était donc temps que la capitale française se joigne au mouvement, autant pour des raisons environnementales que financières. “Paris est sous le coup d’amendes de la commission européenne pour ne pas mettre en place ce type de dispositif”, croit savoir Elisabeth Charrier qui travaille depuis plusieurs mois avec les services de la mairie de Paris sur la question. Autant dire qu’elle n’a pas été surprise pas l’annonce de l’édile parisienne.

On peut même dire qu’elle n’accueille pas la décision avec une grande défiance. Il faudra bien sûr que le calendrier ne soit pas trop court pour faciliter la transition et que le curseur ne doit pas placé trop bas mais un accord semble possible assez facilement. Il faut dire que les transporteurs routiers ne seront sans doute pas les plus en difficulté. “Sur le parc roulant qui est d’environ 150.000 poids lourds dans la capitale, on estime que 15 à 20% seulement seront concernés par le plan”, précise la FNTR.

Raison http://www.fntr.fr/espace-documentaire/etudes-et-rapports/le-livre-vert-du-transport-routier-de-marchandises

A comparer au millions d'automobiles qui sont impliquées dans la circulation. Le nombre joue au détriment des voitures.

Côté transports en commun, maintenant qu'il y a des couloirs de bus, il est intéressant de les prendre. Le côté collectif de ce transport joue aussi en sa faveur. Plus d'hybride, et l'on sera bien.

Côté transit de plus en plus de camions gagnent la francilienne. Plus rapide que de passer par la À86.

"On a maintenant du recul sur les mesures de fermeture. À chaque fois, on a imaginé des reports de circulation, en se disant cela protège les uns, mais pas les autres. La réalité, c’est que toute diminution de la place laissée sur la voie à l’automobile dans Paris a des effets bénéfiques", avance Pierre Serne, conseiller régional Europe Écologie Les Verts. L’argument est de poids. Le trafic routier est le principal facteur de pollution chronique sur l’ensemble du territoire francilien. Il est responsable de 56 % des émissions totales d’oxydes d’azote (NOx).
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 07:36

Je donne une information que j'ai trouvé sur le Net, après que ce plan ne vous plaise pas, cela pour moi n'a aucune importance, maintenant je pourrais conseiller à matmut de suivre la ligne jaune, je pense qu'il devrait pouvoir trouver son bonheur.

Pour en revenir au plan de Valérie Pécresse, on peut au moins lui reconnaître d'essayer de régler les problèmes de circulation sans pénaliser une catégorie d'automobiliste. C'est pas chez les verts (EELV) ou chez Hidalgo que l'on essaierai de proposer de telles solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 08:21

La smart city est juste une redénomination du c40 dont Anne Hidalgo est l'actuelle présidente. Paris et la région en phase par des mesures complémentaires, où est le problème? http://www.latribune.fr/regions/ile-de-france/anne-hidalgo-elue-presidente-du-c40-591457.html

Tant que l'on ne s'écarte pas des appels à projets d'urbanisme innovants à l'échelle des villes du C40 tout va pour le mieux. La contribution des Eelv est reconnue? Presque tout le monde va tomber d'accord alors une fois que tout cela se sera bien imbriqué. A suivre donc.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 17:22

libellule a écrit:
La contribution des Eelv est reconnue

Ca c'est sur, la contribution des EELV est reconnue, on voit bien tout les désastres qu'ils ont créé, rien qu'à Fontenay sous Bois on voit le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 18:18

Bon, ce n'est pas tout cela ; le préfet a donné une autorisation d'expérimentation sur six mois. D'ici là on en saura plus.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 18:52

Libellule a écrit:


A comparer au millions d'automobiles qui sont impliquées dans la circulation. Le nombre joue au détriment des voitures.

Côté transports en commun, maintenant qu'il y a des couloirs de bus, il est intéressant de les prendre. Le côté collectif de ce transport joue aussi en sa faveur. Plus d'hybride, et l'on sera bien.

Côté transit de plus en plus de camions gagnent la francilienne. Plus rapide que de passer par la À86.

"On a maintenant du recul sur les mesures de fermeture. À chaque fois, on a imaginé des reports de circulation, en se disant cela protège les uns, mais pas les autres. La réalité, c’est que toute diminution de la place laissée sur la voie à l’automobile dans Paris a des effets bénéfiques", avance Pierre Serne, conseiller régional Europe Écologie Les Verts. L’argument est de poids. Le trafic routier est le principal facteur de pollution chronique sur l’ensemble du territoire francilien. Il est responsable de 56 % des émissions totales d’oxydes d’azote (NOx).

Précision sur l' hybride actuel :
"Sur les modèles actuels (Toyota Prius, Honda Civic) le véhicule peut rouler en mode purement électrique grâce à l'énergie stockées dans les batteries (Ni-Mh) durant.... 5 km. Autant dire rien du tout !"

Les camions sur la Francilienne : Bouchons tous les jours donc pollution (mais il est vrai qu' elle reste sur cette route!!!!).
Quand aux couloirs de bus, lorsque les carrefours sont bouchés ils ne servent à rien. Cette mesure améliore la fluidité des bus mais n' est pas la solution.

La seule solution serait le véhicule électrique mais là encore problème tout électrique égale augmentation de la consommation ce qui veut dire construction de centrales au plus proche des lieux de consommation donc autour de Paris, mais comme on ne veut pas du nucléaire, on se retournera vers nos vielles centrales à charbon ou à fioul lourd, a moins de ceinturer Paris d' éoliennes!
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2086
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 19:32

Citation :
l'on nous parle des statistiques de pollution du trafic routier sans jamais faire le distinguo entre les voitures particulières et les transports publics, cars, autobus et les camions.
Peut être que libellule possède ces différent pourcentages de pollution?
Libellule dans son lien nous donne la réponse au moins pour le CO² :
Grosso modo les voitures + les motos représentent19,6% des émissions de CO² en France
Quid des effets des mesures de restrictions de circulation dans nos grandes agglomérations?
Résultat dans 6 mois.
Mais au fait au final quels sont les objectifs,en termes d'émission de CO², à atteindre concernant l'automobile.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 19:47

mamiea a écrit:
Quand aux couloirs de bus, lorsque les carrefours sont bouchés ils ne servent à rien. Cette mesure améliore la fluidité des bus mais n' est pas la solution.
Et le tram ne fait pas mieux que le bus :
http://www.leparisien.fr/paris-75/le-tram-se-traine-23-12-2009-754119.php

"Dans son récent rapport, la Cour des comptes relève que la vitesse du T3 (tramway des Maréchaux) n'est que de 16,5 km/h au lieu des 20 km/h initialement promis. Soit une vitesse « peu supérieure » à celle qu'assurait le bus PC1 (14,5 km/h). "
Ainsi donc, couloir réservé au tram, feux verts prioritaire pour le tram... et à peine 2 km/h de mieux que le vieux bus d'avant.

La faute aux voitures bien sûr, aux carrefours, aux piétons qui traversent, à ceux qui montent ou descendent... et puis aussi aux prévisions hasardeuses.
Un peu comme celle qui annonce une faible augmentation du temps de parcours (et des bouchons) après fermeture des quais. Contre toute évidence, alors que témoignages et lamentations s'accumulent déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 20:52



L'objectif par catégorie de pollution est le même pour tout le monde en France ; arriver à gagner 10% en émission de CO2. Aucune part des 100% des émetteurs devant se dispenser de l'effort. L'intérêt de la dernière Cop21 c'est que les investisseurs privés et gros industriels ont décidé de se joindre au processus de réduction au côté des états les plus pollueurs. Et que les nouvelles résidences devront répondre à des normes plus efficientes en terme de lutte et que les programmes de rénovation et de réhabilitation sont mieux aidés.

Le classement des émetteurs est assez parlant sur ce graphisme : les émetteurs résidentiels et les industries précèdent l'automobile, qui pèse elle même trois fois plus lourd que les poids lourds et les utilitaires (chacun autour de 6-7%. Mais en % c'est bien le poids des transports (qui utilisent les mêmes lieux de circulation soit dit en passant) qui pèse à lui seul plus d'un tiers du tout. Si les trams polluent comme les bus, cela contribue à faire baisser la moyenne de consommation en co2 si on les développe. Les autres transports (avions et maritimes) sont mentionnés sur la gauche ...
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 21:42

Donc on s'occupe simplement 1/3 de ceux qui émettent du CO² et les 2/3 restant on s'en fout, ils peuvent continuer à émettre du CO².

Toujours la même politique de nos écolos, à savoir haro sur les automobilistes.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 22:13

Je dis l'inverse. On s'occupe de tout. Merci encore une fois pour votre traduction simultanée mais erronée.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 22:59

On peut rappeler que le CO2 est un gaz naturel, émis notamment par les êtres vivants animaux et qui bénéficie aux êtres vivants végétaux (photosynthèse utilise le CO2 de l'air).
Le problème bien sûr, comme dirait Brice H., c'est quand il y en a beaucoup et de plus en plus. Pour cause du fameux effet de serre.
Au passage, les trois quarts de l'effet de serre naturel est du à l'eau (vapeur et nuages).

Mais pour la fermeture des quais aux voitures anciennes, c'est un autre problème qui est mis en avant : l'émission de particules et gaz toxiques (oxydes d'azote, de soufre, ozone, en particulier).
Par les transports, certes, mais reste à préciser géographiquement l'importance respective des divers émetteurs, dont freins (autos, métros, trains) et chauffages.

On peut noter au passage que le discours officiel en France s'est longtemps focalisé sur le CO2 (non toxique) d'où soutien officiel (fiscal) au diesel. Or des motoristes écrivent que l'on ne peut courir en même temps tous les lièvres à la fois : moteur diesel optimal pour le rejet de CO2, ou moteur diesel optimal pour le rejet oxydes d'azote, il faut choisir semble-t-il.
Des impertinents disent même que pour le moteur essence, les nouvelles techniques (pour baisser la consommation) augmentent l'émission de particules des plus récents véhicules...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 19 Sep 2016, 23:23

Très juste. L'enjeu voiture est multiple. D'où l'évocation plus haut du Nox ou oxyde d'azote.

Oxydes d’azote (NOx) 5 janvier 2015 (mis à jour le 6 janvier 2015) http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Nox-et-NO2-.html

Les oxydes d’azote (NOx) regroupent le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2)

Des émetteurs naturels

Les NOx peuvent se former par combinaison de l’azote et de l’oxygène de l’air, par oxydation d’un produit azoté (présent dans certains combustibles) à haute température (dans une flamme par exemple) ou par action bactérienne.

Naturellement, les volcans et les éclairs sont susceptibles de créer les conditions favorables à cette formation. Les sols naturels secs sont susceptibles d’émettre du monoxyde d’azote au cours du processus biologique de transformation de l’azote du sol.  Les émetteurs naturels représentent une part importante des émissions mondiales mais sont répartis tout autour du globe.

Des émetteurs d’origine humaine

Les émissions d’origine humaine peuvent devenir très largement prépondérantes localement.

Elles sont principalement liées à l’utilisation des combustibles fossiles et/ou à des procédés d’incinération. Les oxydes d’azote proviennent alors soit de l’azote de l’air, soit de l’azote contenu dans le combustible. La chimie de l’azote (ex : fabrication de nitrate d’ammonium) ou l’utilisation de produits nitrés dans les procédés industriels (ex : verrerie) sont également des émetteurs. Enfin l’utilisation des engrais azotés entraîne des rejets de NOx.

Répartition des sources d’émission

Le transport routier est le premier secteur émetteur de NOx puisqu’il représente en 2012, 54 % des émissions de la France métropolitaine, malgré la baisse observée depuis 1993 dans le secteur du transport routier (grâce aux véhicules à pots catalytiques et à l’entrée en vigueur des normes EURO).

Viennent ensuite par ordre d’importance l’industrie manufacturière (13%), le secteur résidentiel/tertiaire (10%) et l’agriculture/sylviculture (10%).
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 00:47

et que faites vous du Dioxyde de soufre (S02) :

http://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/dioxyde_de_soufre_s02.php4 a écrit:
C'est un gaz sans couleur et ininflammable avec une odeur pénétrante qui irrite les yeux et les voies respiratoires. Il réagit sur la surface d'une variété de particules en suspension solides, il est soluble dans l'eau et peut être oxydé dans les gouttelettes d'eau portées par le vent. Le dioxyde de soufre provient principalement de la combustion des combustibles fossiles (charbons, fuels, …), au cours de laquelle les impuretés soufrées contenus dans les combustibles sont oxydées par l’oxygène de l’air O2 en dioxyde de soufre SO2. Ce polluant gazeux est ainsi rejeté par de multiples petites sources (installations de chauffage domestique, véhicules à moteur diesel, …) et par des sources ponctuelles plus importantes (centrales de production électrique ou de vapeur, chaufferies urbaines, …). Certains procédés industriels produisent également des effluents soufrés (production d’acide sulfurique, raffinage de pétrole, métallurgie des métaux non ferreux, …). La combustion du charbon est la plus grande source synthétique de dioxyde de soufre représentant environ 50% des émissions globales annuelles, avec la brûlure de pétrole représentant 25-30% en plus. Les volcans sont la source naturelle la plus commune de dioxyde de soufre.

Les concentrations de dioxyde de soufre (SO2) ont fortement baissé ces dernières années au rythme d’environ 10 % par an depuis cinq ans, pour atteindre maintenant un plancher de l’ordre de 5 µg/m3 en moyenne annuelle pour l’ensemble des agglomérations. Cette évolution récente s’explique notamment par l’amélioration des combustibles et carburants, la désulfuration des fumées des grandes installations de combustion (et la réduction du taux de marche des centrales thermiques d’EDF), le traitement des fumées des usines d’incinération d’ordures ménagères. Mais il demeure l’un des responsables des pluies acides car, dans l'atmosphère, il peut se transformer en ... en acide sulfurique. En outre certaines zones très industrielles (Le Havre, Fos-Berre par exemple) demeurent encore soumises à des pointes de pollution par le SO2.

en complément : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pluie_acide
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 00:57

Aux dernières nouvelles rien à redire : (source, journal de l'environnement plutôt professionnel dans ses approches)

Ce polluant gazeux est rejeté par de multiples petites sources (installations de chauffage domestique, véhicules à moteur diesel, …) et par des sources ponctuelles plus importantes (centrales de production électrique ou de vapeur, chaufferies urbaines, …). Certains procédés industriels produisent également des effluents soufrés (production d’acide sulfurique, raffinage de pétrole, métallurgie des métaux non ferreux, …). La combustion du charbon est la plus grande source synthétique de dioxyde de soufre représentant environ 50% des émissions globales annuelles, avec la brûlure de pétrole représentant 25-30% en plus. Les volcans sont la source naturelle la plus commune de dioxyde de soufre.

Les concentrations de dioxyde de soufre (SO2) ont fortement baissé ces dernières années au rythme d’environ 10 % par an depuis cinq ans, pour atteindre maintenant un plancher de l’ordre de 5 µg/m3 en moyenne annuelle pour l’ensemble des agglomérations. Cette évolution récente s’explique notamment par l’amélioration des combustibles et carburants, la désulfuration des fumées des grandes installations de combustion (et la réduction du taux de marche des centrales thermiques d’EDF), le traitement des fumées des usines d’incinération d’ordures ménagères. Mais il demeure l’un des responsables des pluies acides car, dans l'atmosphère, il peut se transformer en ... en acide sulfurique. En outre certaines zones très industrielles (Le Havre, Fos-Berre par exemple) demeurent encore soumises à des pointes de pollution par le SO2.

A traiter comme les autres gaz. Dèjà accepter le principe que l'automobile émet tous ces gaz cumulés...
http://www.ngkntk.fr/details-produits/sondes-lambda/principes-de-base-des-gaz-dechappement/gaz-dechappement-et-substances-toxiques/

Si c'est une allusion aux dégagements possibles via la Rcu, pas une vraie piste. Mais aucun mode de chauffage n'est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2086
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 02:07

Pour ce qui concerne le dyoxide de souffre , les grandes contributrices sont les centrales thermiques au charbon nombreuses en Allemagne et quasi absentes chez nous ( centrales à l'arrêt: réserves froides.Les centrales thermiques modernes disposes d'un système de desulfurisation avec un rendement élevé.Le problème c'est le cout élevé de ces systèmes qui sont également énergivores (env.600Kw pour une centrale de 300Mw) ce qui freine leur installation sur les centrales anciennes.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 02:55

juste une piqure de rappel :
Il faut être précis, j' ai moi aussi quelques chiffres :
Le transport maritime (grande longueur) se compose de 60 000 unités, elles dégagent 3,5 % du CO2.
La propulsion de ces navires dégage des particules est 3000 fois plus que le moteur diesel voiture,
20 de ces navires dégagent plus de souffre que l' ensemble du parc automobile mondial.

On peut toujours essayer de l' oublier mais ce dioxyde se mélange très bien à l' eau et l' eau des océans se retrouve dans les nuages chargés de ce polluant et retourne sur nos tètes en forme de pluie.
Sans parler des dégâts dans les eaux salées.
De temps en temps il est bon de regarder un peu plus loin que le bout de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 03:15

La problématique de la mort des océans et de la création d'un continent plastiques sont des pans de préoccupation à part entière. La problématique est immense, mais l'action menable dans les eaux internationales n'est pas simple pour les Etats. Les paradis fiscaux pour les armateurs ne sont pas là pour simplifier une quelconque coercition. Reste les progrès techniques des bateaux eux mêmes, et surtout comme pour les voitures sortir les plus vieux navires du droit de naviguer.

Dernier point la mer dissout une partie de cette pollution sur des surfaces qui vont bien au delà des axes de navigation. Au dessus des grandes métropoles, les courants d'air sont moins efficaces que les courants marins. La double peine pour les mégapoles en bord de mer assurée.

Je crains que ces remarques sur les autres pollutions que celles bien de chez nous n'aient pour seul motif inavoué de diluer les responsabilités aux autres pour que nous estimions que de notre côté nous n'aurions plus rien à faire. Ce serait navrant.

Ceci dit on peut continuer à s' informer. Un article du monde de juillet 2015 assez explicite en extraits : http://mobile.lemonde.fr/planete/article/2015/07/22/la-pollution-du-transport-maritime-plus-dangereuse-que-celle-du-transport-automobile_4694015_3244.html

Les navires marchands comme les bateaux de croisière utilisent essentiellement comme carburant un fioul lourd, sous-produit du pétrole, qui émet en grandes quantités de particules fines, des oxydes d’azotes, et surtout, des oxydes de soufre. (...)

Dans une étude publiée début juin, l’université de Rostock et le centre de recherche sur l’environnement allemand Helmholtz Zentrum Munich établissent un lien sans équivoque entre les gaz d’échappement des cargos et des maladies graves. A l’origine de maladies pulmonaires et cardiovasculaires sévères, les émissions du transport maritime, selon cette étude, provoquent 60 000 décès prématurés par an dans l’Union européenne. Coût pour les services de santé européens : 58 milliards d’euros.

COMBUSTIBLES NON TAXÉS
Les habitants des régions côtières courent le plus de risques, selon ces chercheurs qui estiment que la moitié de la pollution de l’air liée aux particules dans les zones côtières et portuaires provient des émissions de bateaux. Des données provenant des services de surveillance de la santé publique de Long Beach dans le district de Los Angeles (Etats-Unis) révèlent que les populations vivant à proximité de l’enclave portuaire connaissent des niveaux d’asthme, de maladies cardiovasculaires et de dépression supérieurs de 3 % en moyenne à ceux des autres habitants de la ville.

Si des mesures ont été prises pour réduire les polluants issus du diesel utilisé par les voitures et camions, les carburants maritimes, bien plus toxiques, restent étonnamment peu réglementés. « Les carburants maritimes ont une teneur en soufre plus de 3 000 fois supérieure à celle des carburants utilisés par les voitures et les camions. Sans perception de taxes.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14451
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 03:34

Ce lien en addendum
http://www.laboiteverte.fr/le-traffic-maritime-mondial-en-temps-reel/

En discussion depuis 10 ans, le droit de préemption maritime. Mais aussi des réticences persistantes.

C'est la convention Marpol (pollution marine) établie par l’Organisation maritime internationale qui a récemment mis en place des zones d’émissions contrôlées dans lesquelles les teneurs en soufre des carburants sont sensées être réglementées (Sulphur Emissions Control Areas, SECAs).
Ainsi, depuis le 1er janvier 2016, en Manche, dans la mer Baltique et la mer du Nord, comme dans presque toutes les zones côtières américaines et canadiennes, les navires ne peuvent plus utiliser de carburant contenant plus de 0,1 % de soufre.
Par contre, en Méditerranée, où les taux peuvent s’élever jusqu’à 4 %, ce seuil ne s’appliquera qu’à partir de 2020 ou 2025... Pourquoi ?
Un manque de volonté des Etats participant à la convention Marpol, et notamment de la France, hélas.
http://www.imo.org/fr/About/Conventions/ListOfConventions/Pages/International-Convention-for-the-Prevention-of-Pollution-from-Ships-(MARPOL).aspx

Un effet côte d'azur avec un mythe qui risque de disparaître? Une envie de ne pas contrarier les anciennes colonies côté magreb? Va savoir. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 20 Sep 2016, 05:13

en réponse à mamiea, Libellule a écrit:
Si c'est une allusion aux dégagements possibles via la Rcu, pas une vraie piste. Mais aucun mode de chauffage n'est parfait.

J'aimerais la preuve que les tests des "dégagements" de la RCU sont faits plus sérieusement que les test officiels d'homologation de toutes les voitures neuves aux normes Euro6 (même celles qui polluent 10 fois trop...).
Question subsidiaire : le test émissions de la RCU est-il fait un jour de chauffage au gaz, et/ou un jour de chauffage au bois ? Vu que coté émissions, le bois est très au-dessus ; mais il n'est utilisé qu'une partie de l'année à la RCU.
(RCU : régie du chauffage urbain - Fontenay)

Coté navires, s'il n'y a pas de transport maritime à Paris (au niveau actuel des océans..), il y a du transport fluvial. Quelle est l'émission d'un moteur de péniche, assez fréquentes sur la Seine ? Et des bateaux-mouches ? Comparé aux voitures que l'on vient d'interdire, par exemple. Pour le CO2, la péniche c'est bien, mais pour le reste y a-t-il des normes d'émission ?
En 2014, "21 millions de tonnes de marchandises ont transité dans les ports franciliens – dont 2 millions dans Paris intra-muros". Et si Paris ferme les voies sur berge, par contre ils aident le transport fluvial.
http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/La-Seine-une-voie-de-trafic-de-marchandises-encore-trop-vide-726430


Dernière édition par salamandre le Mar 20 Sep 2016, 05:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Isofiix
» J-2 avant la rentrée et toujours 0 pipi dans le pot
» Fermeture des voies sur berges - Rapport d'Airparif
» Fermeture du site généalogique Familles d'avant
» destockage avant fermeture !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: