Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 31 Mai 2016, 08:54

Rappel du premier message :

Le sujet de cette discussion a déjà été abordé en partie dans la discussion http://www.plateaufontenay.net/t766p250-laurence-abeille-et-les-vehicules-diesel consacrée aux véhicules diésel....

La décision qui vient d'être prise interdit elle tous les véhicules d'avant 1997 dans Paris à partir du 1er juillet... L'étape suivante est l'interdiction de tous les véhicules d'avant 2010 toujours dans Paris à partir de 2020 mais avant cette étape il y aura la présidentielle en 2017...

On le voit, en attendant cette présidentielle, la gentrification de Paris commencée sous Bertrand Delanoë se poursuit sous Anne Hidalgo... De son coté notre ville de Fontenay continue à accueillir dans ses hôtels sociaux ceux dont Paris ne veut pas...


"Dès juillet donc, l’interdiction de circulation s’appliquera, durant la semaine, aux véhicules particuliers de classe 1 (antérieur à 1997) – qui représentent encore 10 % du parc de voitures circulant à Paris – ainsi qu’aux deux-roues motorisés antérieurs au 31 mai 2000. Puis en 2020, ce seront les véhicules antérieurs à 2010 qui seront bannis. "


http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/05/30/les-voitures-d-avant-1997-interdites-de-circulation-dans-paris-a-partir-du-1er-juillet_4929269_1652666.html a écrit:
Les voitures d’avant 1997, interdites de circulation dans Paris à partir du 1er juillet

LE MONDE | 30.05.2016 à 22h17

Finalement, les véhicules les plus polluants seront mis à l’index à Paris. Les voitures immatriculées avant 1997 seront bien interdites de circulation à partir du 1er juillet, annonce le journal Les Echos lundi 30 mai. La mairie de Paris et le Groupement des autorités de transport (GART), qui représente de nombreux élus locaux, sont arrivés à un accord avec la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, qui a accepté de publier rapidement les six vignettes classant la pollution des véhicules.

Ces « certificats sur la qualité de l’air », ces fameuses pastilles de couleur qui classeront les véhicules en fonction de leur niveau de pollution, permettront de contrôler plus efficacement la circulation des véhicules polluants.



Six vignettes au lieu de quatre

Le nouveau classement des véhicules polluant se fera donc sur la base de six vignettes, et non quatre, plus strictes, un temps évoqué. Il fera l’objet d’un prochain arrêté. Selon la mairie de Paris, ces nouvelles vignettes pourront entrer en service le 1er juillet et servir à filtrer les véhicules autorisés à rentrer dans la capitale en journée la semaine.

« Nous avons obtenu gain de cause avec le retour aux six vignettes annoncées il y a un an. Seules quelques adaptations concernent les utilitaires et les poids lourds », se réjouit Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération grenobloise et négociateur pour le GART, dans le quotidien.

Dès juillet donc, l’interdiction de circulation s’appliquera, durant la semaine, aux véhicules particuliers de classe 1 (antérieur à 1997) – qui représentent encore 10 % du parc de voitures circulant à Paris – ainsi qu’aux deux-roues motorisés antérieurs au 31 mai 2000. Puis en 2020, ce seront les véhicules antérieurs à 2010 qui seront bannis.
Source: http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/05/30/les-voitures-d-avant-1997-interdites-de-circulation-dans-paris-a-partir-du-1er-juillet_4929269_1652666.html


Dernière édition par a.nonymous le Mar 23 Aoû 2016, 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 01 Juin 2016, 20:02

Nul doute que tous les gens qui bossent à Paris et viennent de la banlieue arrivent à leur travail les mains dans les poches et se posent sur leur chaise sans bouger...
Il se trouve qu'il y a des gens qui pour travailler trimballent du matériel (vachement pratique dans le métro) , il y en a même dont le boulot consiste à se déplacer toute la journée... d'autres qui lorsqu'ils partent le matin ne savent pas à quelle heure ils rentreront le soir, d'autres qui lorsqu'ils sont chez eux vers 22 heures devant la téloche dans leur pavillon de banlieue sont appelés en urgence, certains qui prennent leur service à 6H30 le matin... et n'ont pas la chance de pouvoir être logés sur place.
Je sais c'est compliqué à comprendre lorsque l'on passe sa vie devant un ordinateur, lorsque l'on a un cursus linéaire avec chauffeur depuis que l'on est sorti de l'ENA sans même parler de ceux d'une médiocrité affligeante qui sont embusqués dans des emplois bidons fournis par un parti politique.

C'est tout le drame de notre société et ce qui explique en partie mais largement la distorsion entre le monde réel et le monde des politicards.
On s'étonne ensuite que les gens votent mal, ou qu'ils s'abstiennent... continuons à emmerder le bon peuple et nul doute que l'on va en percevoir les grands bénéfices.

Ayant commencé ma carrière sous de Gaulle pour la finir avec Chirac je constate que "plus ça va moins ça va" et ce ne sont pas les flanbi's boys et girls qui vont me convaincre du contraire.

Les dossiers avancent pour être concrétisés dans 20 ou 40 ans et encore si tout se passe bien, voire le métro aux rigollots... mais ici et maintenant que fait on pour ceux qui tous les jours se bougent le popotin pour aller au turbin et que flanbi tond de plus en plus court ? on leur vend du vent !
Pour ce qui concerne NKM, celle qui trouvait une sorte de poésie dans le métro... J'avoue avoir utilisé ce moyen de transport souvent dans ma vie... pour la poésie je cherche encore... Peut être que si NKM lit le forum du plateau vais je avoir la "révélation"

Nul doute que la "mairesse" Hidalgo ( la bobo de gauche) NKM étant celle de droite va me faire gouter les joies inconnues à ce moment de ma vie du métro parisien surtout en pleine canicule ou lorsque l'odeur dominante est celle du chien mouillé.

Pour elles, tout va bien soyez rassurés ! le métro c'est uniquement lorsqu'il y a des photographes et la télé pour immortaliser la scène... ce n'est pas du journalier comme pour vous les manants !

Il faut laisser la place au folklore politicard !

Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 01 Juin 2016, 21:42

Libellule est ce que vous savez lire et arrêtez de déformer les propos tenus sur ce forum, j'ai écrit en parlant des contrôles techniques " le contrôle anti pollution d'un véhicule essence de fait au ralenti lors du contrôle technique, pour un véhicule diesel il se fait en accélérant, un pot catalytique est efficace surtout au ralenti, après il pollue ".

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 01 Juin 2016, 21:53

vieux-breton a écrit:
Libellule est ce que vous savez lire et arrêtez de déformer les propos tenus sur ce forum, j'ai écrit en parlant des contrôles techniques " le contrôle anti pollution d'un véhicule essence de fait au ralenti lors du contrôle technique, pour un véhicule diesel il se fait en accélérant, un pot catalytique est efficace surtout au ralenti, après il pollue ".


il y a des gens qui savent tout sur tout !
lorsque l'on veut tuer son chien... tout est dit.

Dans trois ou cinq ans l'ennemi sera différent mais le débat toujours aussi stupide.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 01 Juin 2016, 22:59

Il serait bien aussi que les libellules et Cie arrivent à comprendre que ce ne sont pas les aides qui aideront les plus pauvres à changer de voiture, la plus part du temps une grosse partie de la population peut se payer une voiture d'occasion, car le prix des voitures neuves et malgré les aides sont inaccessibles vu le prix élevé du marché du neuf.

Cela prouve aussi le décalage qu'il y a avec nos gouvernants qui sont aux antipodes de la réalité quotidienne de la vie des français.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Jeu 02 Juin 2016, 03:24

Sur le site du ministère de l'Environnement, le texte de l'arrêté (manque la date de parution au JO et les signatures ministérielles)
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/16-0340_5B_arrete_classification_CQA_version_definitive.pdf

L'annexe 1 (tableau) précise toutes les catégories dont il est question depuis le début du sujet.
Et à Paris, après avoir interdit en 2017 les véhicules antérieurs à 1997, "on" éliminerait ensuite les suivantes, selon un calendrier précisé ultérieurement...
"Le dispositif de restrictions va monter en charge jusqu’en 2020, avec une priorité : éradiquer le diesel. La maire de Paris, Anne Hidalgo, doit prochainement en détailler l’échéancier, basé sur les normes européennes d’émissions de polluants."
http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/06/01/plan-antipollution-de-paris-quels-vehicules-sont-concernes_4930213_1652666.html

Un défaut de la procédure, c'est d'interdire des voitures avant de fournir à leurs utilisateurs une alternative suffisante. Concernant les transports en commun, comprimé dans le RER A à l'heure de pointe je me suis souvent dit : heureusement que d'autres prennent leur voiture. Alors s'ils ne peuvent plus la prendre...
C'est bien connu, tous les RER et métro mènent à Paris, y compris pour beaucoup de trajets banlieue-banlieue. La rocade GP express banlieue (ligne 15 notamment) est annoncée à partir de 2022, voire au-delà de 2030 en bien des endroits. Et encore, il y en a qui chipotent sur le prix ; on parle déjà de raccourcir les quais, donc comprimer les passagers futurs.

Londres, bien plus grand que Paris, a un réseau (maillage) de métros bien plus étendu. Tandis que chez nous, les stations métro sont concentrées dans le petit Paris. Les stations RER Paris, elles, sont toutes desservies par tous les trains de la ligne. Ainsi bien des Parisiens (du petit Paris) peuvent se passer de voitures.
Il est clair que la maire de Paris et ses adjoints ne pensent qu'à leurs électeurs, pas à l'échelle de l'agglomération. Pourtant bien des banlieusards viennent travailler ou consommer à Paris, donc enrichir les recettes de la ville. Il sera intéressant de voir les répercussions sur ce point de l'interdiction.

Ce qui m'irrite aussi, thème déjà abordé, c'est que pour la mesure de la pollution, les stations Airparif sont concentrées... à Paris. Très peu présentes en banlieue proche. Cela donne Hidalgo ne parlant que de la pollution à Paris (le petit centre de l'agglomération) et trouvant normal de prévoir de multiplier les parcs de stationnement aux portes de Paris (le petit) donc d'augmenter en banlieue la pollution qu'elle estime intolérable chez elle.
Mais la pollution se fiche pas mal des frontières administratives. Une stratégie cohérente implique d'agir à l'échelle de l'agglomération, avec le développement d'alternatives à la dimension des besoins de déplacement de tous les habitants.

Quant à se fier à la date de mise en circulation, supposant le respect des normes Euro d'époque, les résultats publiés récemment montrent qu'aucune voiture récente n'est dans les clous. Et certaines voitures récentes sont très loin de les respecter. Résultats de tests dans des conditions plus réalistes que le test officiel, ridiculisé, mais pourtant référence pendant 40 ans.
http://www.lejdd.fr/Economie/Dieselgate-la-triche-des-constructeurs-de-plus-en-plus-evidente-788021
extrait : "Les systèmes permettant de désactiver les dispositifs antipollution, indétectables lors de l'homologation en laboratoire, se sont généralisés." (15 marques épinglées au 1 juin 2016)


Dernière édition par salamandre le Jeu 02 Juin 2016, 21:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Jeu 02 Juin 2016, 06:30

vieux-breton a écrit:
Il serait bien aussi que les libellules et Cie arrivent à comprendre que ce ne sont pas les aides qui aideront les plus pauvres à changer de voiture, la plus part du temps une grosse partie de la population peut se payer une voiture d'occasion, car le prix des voitures neuves et malgré les aides sont inaccessibles vu le prix élevé du marché du neuf.

Cela prouve aussi le décalage qu'il y a avec nos gouvernants qui sont aux antipodes de la réalité quotidienne de la vie des français.

Sans compter que lorsque l'on "aide" les uns il y en a d'autres qui financent... le pourront ils encore longtemps ?
Au bout du compte à force d'aider à tour de bras par démagogie à défaut d'avoir une politique cohérente les "aideurs" bien ponctionnés vont se retrouver en position d'être eux mêmes aidés...

Notre président lui sait quoi faire  : la situation s'améliore !



La reprise est dans la poche ! non ! dans la chaussette...

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 02:50

Plus fort que Pasqua et le nuage de Tchernobyl, La muraille Hidalgo pour interdire la pollution dans Paris



En blanc là où stationnera la pollution, les flèches bleus les sorties de Paris réservées aux automobilistes parisien interdit de séjour.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 20:34

Encore une petite carte, sur la pollution de l'air (par département) dans la métropole Grand Paris :



Extrait : "8e critère : la qualité de l’air. Ou plutôt l’évaluation de la pollution de l’air : oxydes d’azote, oxydes de soufre, particules fines, pics de pollution à l’ozone.  Un critère qui divise fortement l’Ouest de l’Est parisien, classant les Hauts-de-Seine en 53e position et le Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis en 91e (sur 96 au total).
Sur ce plan, la future Métropole du Grand Paris a été retenue parmi les 20 territoires « Villes respirables en 5 ans » dans le cadre d’un appel à projets du ministère de l’Ecologie. A suivre."


http://94.citoyens.com/2015/le-val-de-marne-dernier-de-la-classe-du-palmares-de-lecologie-de-la-vie,23-10-2015.html

On voit que Paris est mieux classé que 93 et 94 (dernier au classement général d'ailleurs). J'attends donc de pied ferme la justification du fait que Anne Hidalgo (et ses adjoints) se croient en droit d'exporter sa pollution "vieux moteurs" en banlieue proche. Autre que sa longue tradition d'y exporter tout ce dont Paris ne veut pas...


Dernière édition par salamandre le Ven 03 Juin 2016, 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 20:42

salamandre a écrit:
Encore une petite carte, sur la pollution de l'air (par département) dans la métropole Grand Paris :



Extrait : "8e critère : la qualité de l’air. Ou plutôt l’évaluation de la pollution de l’air : oxydes d’azote, oxydes de soufre, particules fines, pics de pollution à l’ozone.  Un critère qui divise fortement l’Ouest de l’Est parisien, classant les Hauts-de-Seine en 53e position et le Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis en 91e.
Sur ce plan, la future Métropole du Grand Paris a été retenue parmi les 20 territoires « Villes respirables en 5 ans » dans le cadre d’un appel à projets du ministère de l’Ecologie. A suivre."


http://94.citoyens.com/2015/le-val-de-marne-dernier-de-la-classe-du-palmares-de-lecologie-de-la-vie,23-10-2015.html

On voit que Paris est mieux classé que 93 et 94 (dernier au classement général d'ailleurs). J'attends donc de pied ferme la justification du fait que Paris se croit en droit d'exporter sa pollution "vieux moteurs" en banlieue proche. Autre que sa longue tradition d'y exporter tout ce dont Paris ne veut pas...

résultat normal de la politique "bobo-gaucho" on sauvegarde notre espace privé, bien contrôlé et on déverse les déchets chez les autres...
On retrouve le même phénomène en matière d'appropriation des espaces de "vie sauvage", en bout de course on ne peut plus y pénétrer sans le label "écolo-gaucho" que l'on se décerne entrer soi.

Pas question de voir ce qui s'y passe c'est "domaine réservé"

Et en avant les protecteurs auto proclamés de la nature... comme pour les ZAD .... on demande des photos ?

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 21:56

L' erreur serait de croire qu' une décision à la Hidalgo aurait pour effet de supprimer la pollution sur Paris (comme pour le nuage de Tchernobyl) la pollution se fiche pas mal du périphérique, elle s' étale sans distinction, autrement dit interdire la circulation automobile dans Paris n' empêchera pas la pollution (venant d' ailleurs de France, d' Allemagne et ces centrales à charbon....) de s' installer sur la capitale.
Traiter ce problème localement est une erreur. Son seul mérite : faire parler de soi.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 22:09

salamandre a écrit:
Encore une petite carte, sur la pollution de l'air (par département) dans la métropole Grand Paris :



Cette inégalité territoriale Est-Ouest a déjà été abordée sur ce forum dans la discussion: http://www.plateaufontenay.net/t1206-a86-est-et-ouest-une-inegalite-territoriale
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 22:42

L'A86 en tunnel à l'Ouest (tunnel interdit aux camions) aide bien sûr le 92 pour sa qualité de l'air. (voir sujet/lien fourni à 10:09). L'autoroute à camions passe à l'Est.
Mais aussi le fait que les vents d'Ouest ou Sud-Ouest sont dominants sur l'année, le 92 est au bon endroit... pour envoyer sa pollution chez les autres, tandis que 93 et 94 prennent en plus la pollution de Paris.
Tandis que les aéroports Orly (94) et Roissy (en lisière du 93) sont loin du 92.
etc...

Mon précédent message se rapporte d'abord à la volonté exprimée (majorité PS/EELV Paris, ce sujet) : prétendre agir contre la pollution à Paris (par interdiction des "vieux" moteurs) mais la refiler en fait aux voisins qui sont pourtant plus mal lotis.


Dernière édition par salamandre le Ven 03 Juin 2016, 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 03 Juin 2016, 23:15

Rome ne s'est pas faite en un jour.
Londres y est allé progressivement pour les extensions de zones http://www.univers-nature.com/actualite/societe-lois-politique/londres-fait-la-chasse-aux-vehicules-a-moteur-diesel-les-plus-polluants-55139.html

Paris sera suivi probablement par le Grand Paris. C'Est juste une question de temps ou de volonté.

Le classement en 91e position repose sur pas mal de critères. Un temps de 94 fut 94e. A suivre.

mais oui on peut raisonner en terme de zone citadine
http://mobile.lemonde.fr/pollution/article/2016/05/12/la-pollution-atmospherique-touche-plus-de-huit-citadins-sur-dix-dans-le-monde_4917738_1652666.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:21

Si en matière de stupidité, pour une fois nous n'étions pas en tête de peloton ce serait une bonne nouvelle...
Conclusion : si on pouvait nous foutre la paix et si les écolos pouvaient ne pas la ramener, nous passerions de bonnes vacances.

Moins les écolos s'occupent de nous mieux nous nous portons !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:28

Associons y les républicains.
http://mobile.lemonde.fr/planete/article/2016/05/20/pollution-de-l-air-un-rapport-parlementaire-denonce-les-incoherences-de-la-politique-menee_4923479_3244.html de

Au tour de l’Assemblée nationale de plaider en faveur d’une « relance » et d’un renforcement de la politique de lutte contre la pollution atmosphérique. Dans un rapport présenté jeudi 19 mai au titre du Comité d’évaluation et de contrôles des politiques publiques, les députés Jean-Louis Roumégas (EELV) et Martial Saddier (Les Républicains) pointent à leur tour l’instabilité et le manque de cohérence de l’action publique. Ils rejoignent leurs collègues du Sénat qui, en juillet 2015, dénonçaient eux-mêmes un manque d’efficacité et chiffraient à 101,3 milliards d’euros la charge financière globale de la mauvaise qualité de l’air.

« Les plans nationaux ont été adoptés selon un calendrier heurté en partie dicté par les risques de contentieux européens », déplorent les députés, tout en soulignant le manque préjudiciable de cohérence des politiques de lutte contre la pollution de l’air et le changement climatique. « Des mesures sont développées pour diminuer l’émission de CO2 sans prendre en compte qu’elles peuvent entraîner l’émission d’autres polluants », observe Martial Saddier, donnant en exemple l’incitation à utiliser de la biomasse pour le chauffage, une source d’énergie renouvelable considérée comme neutre du point de vue des gaz à effet de serre, mais qui peut contribuer, localement, à une surémission de particules fines.

Aussi, déplorant que les mesures prises au plan local puissent être « perturbées par des interventions du niveau national », les deux parlementaires insistent sur la nécessité de renforcer la décentralisation en matière de qualité de l’air. La pollution atmosphérique étant, sauf rares exceptions, un problème de dimension locale, le principe de subsidiarité doit être « intégralement respecté », affirment-ils, appelant à faire des régions et des intercommunalités les pivots des politiques de qualité de l’air.

SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA GESTION DES PICS
La gestion des pics de pollution, en particulier, doit être « simplifiée et accélérée », défendent les parlementaires, qui plaident pour un déclenchement anticipé, par les collectivités, des mesures obligatoires sur la base des prévisions effectuées par les observatoires régionaux de surveillance de la qualité de l’air. Les deux seuils de déclenchement (information et alerte) mériteraient également d’être remplacés par un dispositif de vigilance atmosphérique évoluant en fonction de l’intensité de la pollution, mesurée par quatre couleurs (vert, jaune, orange, rouge) sur le modèle « universellement compris » des alertes météorologiques de Météo France. Plus lisible pour les citoyens, ce dispositif de vigilance « faciliterait la graduation des décisions à prendre ».

Lire aussi :   Le nouvel arrêté sur les épisodes de pollution fera-t-il taire les polémiques ?

Le rapport ferme définitivement la porte à la mesure la plus emblématique, la circulation alternée, qui « ne rime à rien car elle ne cible pas les véhicules les plus polluants ». A celle-ci devrait se substituer, pour ses auteurs, « une circulation graduée ou partagée, réservée aux véhicules les moins polluants ou au covoiturage ».

Au-delà même des pics de pollution, la lutte contre la pollution doit devenir « une priorité pour le secteur routier », qui émet 54 % des oxydes d’azote (NOx), rappellent les deux députés. Cette priorité passe notamment par le développement dans les agglomérations de zones à circulation restreinte, dont l’accès est réservé aux véhicules les moins émetteurs. Cela nécessite toutefois, précisent-ils, que chaque véhicule présente « obligatoirement » sur son pare-brise une vignette témoignant de son degré de propreté. Et pour cela, que soit instaurées sept catégories de vignette comme initialement envisagé, et non seulement quatre, afin de favoriser une progressivité dans la mise en place de ces zones, et dès lors une meilleure acceptation.

Pour en renforcer l’efficacité, les deux élus insistent pour que soit aussi prévu à l’entrée de ces zones un dispositif d’identification automatisée, avec une lecture par des caméras des plaques d’immatriculation pour les comparer à une base de données centralisant les normes d’émission des véhicules.

Lire aussi :   Des nouvelles pastilles antipollution pour les pare-brise

Il faudrait aussi rendre les aides au renouvellement du parc automobile plus incitatives. Le bonus-malus, notamment, qui, jusqu’ici, a permis de lutter contre les émissions de dioxyde de carbone puisque centré sur le CO2, devrait jouer aussi en faveur de la qualité de l’air et, pour cela, prendre en compte les polluants atmosphériques (les NOx et les particules fines). Les députés proposent aussi d’instituer une prime à la casse « ciblée » sur les véhicules les plus polluants (poids lourds, véhicules utilitaires légers, autocars anciens).

DIVERGENCES SUR LE LEVIER FISCAL
Les deux élus ne cachent pas, en revanche, diverger sur l’usage du levier fiscal. L’écologiste Jean-Louis Roumégas prône une augmentation de la taxe sur les poids lourds de fort tonnage, dite « taxe à l’essieu », et plaide pour une suppression du différentiel de taxation du gazole et de l’essence. Mais pour Martial Sadier, ce rééquilibrage de la fiscalité des carburants contribuerait à réduire la demande en voitures diesel et affecterait la valeur de ces véhicules, pénalisant constructeurs et propriétaires de diesel. « Il faut privilégier le retrait, par des aides incitatives, des véhicules essence et diesel les plus anciens », défend l’élu LR de Haute-Savoie, qui préside le Conseil national de l’air.

Lire aussi :   « On se demande si les particules fines n’ont pas des effets sur le foie et le cerveau »

Au-delà même du transport, il faut « davantage » impliquer les autres secteurs dans la lutte contre la pollution de l’air, affirment les deux parlementaires. Si des progrès ont été réalisés par le monde industriel, l’agriculture et le secteur du logement sont « à la traîne ». « Les agriculteurs ont encore aujourd’hui peu conscience de leur contribution à la pollution », constate Jean-Louis Roumégas. « Il faut, insiste-il, intégrer un volet qualité de l’air dans la politique agricole, et faire du “verdissement” des exploitations un levier de leur compétitivité. »

Dans le secteur du logement, « la performance énergétique du parc immobilier est le gage de celle de la qualité de l’air », soulignent les parlementaires. Un dispositif incitatif comme le fonds Air-Bois développé dans la vallée de l’Arve (Haute-Savoie) mériterait par exemple d’être généralisé pour favoriser le remplacement des vieux appareils de chauffage, grande source de particules fines. Les députés insistent sur l’importance d’agir sur la qualité de l’air intérieur, « plus pollué que l’air extérieur ». Et préconisent de lancer une campagne nationale de sensibilisation aux risques de ce fléau, encore négligé.

Lire aussi :   Pollution : chaque année, un coût de 101,3 milliards d’euros pour la France

Par Laetitia Van Eeckhout
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3574
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:35

Merci de ne pas exagérer avec des citations trop longues.
Sur un forum tel que celui ci, les débats, les opinions personnelles, les photos sont prioritaires. Il ne faudrait pas transformer systématiquement cet espace en revue de presse.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:37

Remarque recevable dès l'instant où tous les protagonistes se tiennent à cette consigne.
Et peut-être cessent de toujours casser les sujets par des remarques désobligeantes mais de moins en moins supprimées.

A force, plus personne ne retourne la baballe, le stock s'accumulant en fin de cours de récréation.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3574
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:51

La discipline personnelle c'est comme pour l'écologie, on règle déjà sa conduite avant d'attendre que les autres le fassent. Je désapprouve totalement les invectives, insultes, mots grossiers et supprime sans préavis les messages de ce type.
Pour les propos que vous qualifiez de désobligeants tout est dans la forme, c'est le rôle du modérateur de juger du respect de la charte et de la loi. J'ai comme l'impression que cette tâche vous plairait! alien

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:54

Libellule a écrit:
Remarque recevable dès l'instant où tous les protagonistes se tiennent à cette consigne.
Et peut-être cessent de toujours casser les sujets par des remarques désobligeantes mais de moins en moins supprimées.

A force, plus personne ne retourne la baballe, le stock s'accumulant en fin de cours de récréation.

Charité bien ordonnée commence par soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 00:55

Non, non la tâche de webmaster ou modérateur ne me tente guère. Mais je reconnais que le mot désobligeance puisse faire débat, dans ses deux sens.

Quant au mot charité je lui préfère celui d'hospitalité.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 04 Juin 2016, 03:36

On fait de la sémantique et on raconte n'importe quoi... y compris des mensonges
L'important étant d'être le dernier à intervenir ce qui serait la preuve de détenir la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 11 Juin 2016, 20:48

Paris, en fait Hidalgo et ses adjoints,  a donc décidé de « fermer définitivement les quais rive droite » aux voitures. En s’appuyant sur une étude qui prévoit une augmentation minime des temps de parcours.

Or, la crue récente fournit une évaluation réelle de la fermeture des quais, pas une estimation. Même si l’on peut invoquer la contribution (du fait de la crue) de la fermeture du RER C à Paris. Sans oublier les grèves SNCF, mais c’est un phénomène au moins bisannuel. La RATP fonctionnait, elle.

« Nous avons vu les effets désastreux de la fermeture de ces voies durant la crue », constate Christian Cambon, réagissant à l’étude accompagnant l’enquête publique parisienne, qui rapporte que les « impacts sur la circulation en dehors de Paris seront faibles ». « Cela a généré 340 km d’embouteillages supplémentaires et des flots d’automobilistes dans les villes voisines, précise le sénateur. 9 millions d’habitants vivant autour de la capitale ce n’est pas quantité négligeable ! »

Citation :
Après la crue, mobilisation dans le 94 contre la fermeture des quais

Christian Cambon, le sénateur maire (LR) de Saint-Maurice est bien décidé à monter au créneau contre le projet d’Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, de fermer définitivement les quais rive droite aux voitures. Alors que l’enquête publique sur la piétonisation de ces quais a été lancée ce mercredi, il est, à l’est de la capitale, le fer de lance de nombreux élus qui s’insurgent contre cette « décision égoïste » et la manière dont est amené ce projet. Le sénateur-maire de Saint-Maurice saisit ce vendredi le Préfet de Police, met les juristes sur le dossier, mobilise les élus de tous bords et demande l’ouverture de débats et d’études contradictoires.

« Nous avons vu les effets désastreux de la fermeture de ces voies durant la crue », constate Christian Cambon, réagissant à l’étude accompagnant l’enquête publique parisienne, qui rapporte que les « impacts sur la circulation en dehors de Paris seront faibles ». « Cela a généré 340 km d’embouteillages supplémentaires et des flots d’automobilistes dans les villes voisines, précise le sénateur. 9 millions d’habitants vivant autour de la capitale ce n’est pas quantité négligeable ! » Fer de lance d’élus du Val-de-Marne, de Seine-Saint-Denis et même Paris, le sénateur veut donc « utiliser les voies du droit pour faire entendre la voix de la banlieue ».

Ce mercredi, en annonçant l’ouverture de l’enquête publique, Anne Hidalgo, parlait de « faire de Paris une ville durable et respirable », tout en annonçant déjà la fermeture aux voitures, dès le 21 août, de la voie Georges-Pompidou, du tunnel des Tuileries jusqu’à Bastille. « C’est inadmissible », s’insurge Christian Cambon, réfutant aussi les « 6 minutes supplémentaires et le peu de report de circulation dans les collectivités près de Paris ».

Des données apparaissant dans l’étude d’impact accompagnant l’enquête publique. « Elle fait 370 pages, précise-t-on à la mairie de Paris. On invite le sénateur-maire à la lire, s’il ne l’a pas déjà fait. » Sur le même sujet, en février, dernier, le conseil départemental présidé par Christian Favier (PC) a adopté un voeu à la majorité, demandant « de compléter les études déjà conduites afin d’évaluer de façon précise et exhaustive ses conséquences pour le Val-de-Marne » et « le renforcement des lignes de bus, la mise en oeuvre de nouvelles et la création de nouveaux réseaux de transports en commun ».

http://www.leparisien.fr/saint-maurice-94410/apres-la-crue-nouvelle-mobilisation-dans-le-94-contre-la-fermeture-des-quais-10-06-2016-5871935.php

On voit en tout cas à quel point ce projet n'a pas été concerté à la bonne échelle, à savoir l'agglomération parisienne. Représentée dans quelle instance/collectivité territoriale ? La métropole Grand Paris, de création récente, dont on nous a rebattu les oreilles pendant deux ans ? La région Île de France ? On dirait que tout cela est bien parti pour finir au tribunal administratif...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 11 Juin 2016, 21:46

Je suis toujours surpris par les affirmations péremptoires des grands chefs de la ville de Paris et des environs sur de sujets sensibles et surtout par les décisions autoritaires prises comme découlant d'une logique que personne ne comprend.
On nous balance des certitudes sorties de nul part reposant sur des "études" dont il est impossible de vérifier la qualité.

Si la situation dégénère ce ne seront pas les initiateurs de la nouveauté qui seront inquiétés mais l'héritage... il a bon dos l'héritage !

Exemple merveilleux : bloquer la circulation dans Paris pour obliger les gens à prendre des transports en commun saturés, ne correspondant pas aux besoins et souvent à l'arrêt.
Dans le même genre provoquer des encombrements pour lutter contre la pollution  automobile...

la liste est longue, chacun a des exemples en tête.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 03:21

tonton christobal a écrit:

On nous balance des certitudes sorties de nul part reposant sur des "études" dont il est impossible de vérifier la qualité.

Certainement ignorez vous que ces fameuses études sont le résultat de recherches longues et sans appel:
On prend une pièce de monnaie, on la fait sauter et suivant le côté visible, on choisi (pile, on ferme les quais, face on fait de même). Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 03:33

Bertrand Delanoë a rendu la rive gauche de la Seine aux marcheurs en janvier 2013, Anne Hidalgo entend reconquérir une partie de la rive droite dès la fin de l’été. Si la décrue de la Seine va permettre sa réouverture prochaine, elle fermera de nouveau le 20 juillet pour Paris Plages et restera définitivement interdite à la circulation après le 21 août, même quand le dernier parasol le long du fleuve aura été retiré. La maire de Paris a prévu de barrer l’accès aux voitures de la voie Georges-Pompidou à partir du tunnel des Tuileries (1er arrondissement) jusqu’au tunnel Henri-IV (4e arr.), sur 3,3 km. Dussent les automobilistes en pâtir au début.

Le Monde s’est procuré l’étude d’impact que la Ville de Paris s’apprête à diffuser dans le cadre de l’enquête publique prévue du 8 juin au 8 juillet. Si le document de plus de 380 pages vante les mérites du projet pour lutter contre la pollution le long de la Seine, il présente aussi ses effets sur la circulation. Ils seront « négatifs, forts, directs, permanents, à court terme », précise-t-il. Les quelque 43 000 véhicules qui ne pourront plus emprunter chaque jour la voie sur berge vont subir, selon le document, « une augmentation significative » de leur temps de circulation.

Ils seront tentés, pour la plupart, de se reporter sur les « quais hauts » parallèles à la voie fermée. Sur cet axe, le document calcule une « augmentation » du temps de trajet qui passerait de 13 à 17 minutes aux heures de pointe du matin pour rallier la Concorde au boulevard Bourdon. Aux heures de pointe du soir, il augmenterait de 17 à 23 minutes. Les estimations varient selon que les automobilistes se reporteront en masse ou non sur ce parcours.

Le document mentionne une autre simulation qui donne pour le même tronçon sur les « quais hauts » « des augmentations de temps de parcours » de 8 minutes aux heures de pointe le matin et de 11 minutes aux heures de pointe du soir. « Le nombre de véhicules empruntant les quais hauts rive droite sera augmenté, en heure de pointe du matin d’environ 580 véhicules/heure » et « en heure de pointe du soir d’environ 640 ».

Rive droite, d’autres rues seront également davantage empruntées. Certaines ont déjà vu leur trafic croître depuis la fermeture, en 2013, des berges de la rive gauche à cause des automobilistes qui franchissent la Seine pour gagner du temps dans leur traversée de Paris d’est en ouest. En 2014, le trafic rue de Rivoli était de 12 % supérieur à celui de 2012.

Rive gauche, l’étude prévoit avec la fermeture prochaine des berges « une forte dégradation des temps de parcours » sur le boulevard Saint-Germain : ils passeraient de 10 à 15 minutes en heure de pointe du matin et de 10 à 17 minutes le soir.

Depuis plusieurs mois, la droite parisienne dénonce la « thrombose » à venir dans le cœur de Paris. Elle échafaude un scénario d’autant plus noir que la fermeture des berges coïncide avec des chantiers concomitants. A ceux du Forum des Halles et de la Poste de la rue du Louvre s’ajouteront les grands travaux de canalisation pour la nouvelle Samaritaine, qui nécessiteront la fermeture d’une file de circulation sur le quai François-Mitterrand, celui sur lequel se reporteront les voitures interdites sur les berges.

Favorable à un autre schéma de piétonisation de la rive droite, la chef de file parisienne du parti Les Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet, plaide pour « un moratoire » sur la fermeture de la voie sur berge, à l’instar du Medef.

Si elle ne nie pas les encombrements, l’étude d’impact tend à démontrer qu’ils seront « temporaires ». « En dépit des craintes initiales, la suppression des voies rapides n’engendre pas de dégradation des conditions de circulation au-delà des ajustements de départ », indique l’étude.

Pour étayer ce pronostic, le document cite le précédent de la fermeture de la rive gauche. En l’occurrence, les hypothèses de hausse du trafic ont été démenties par les faits. Evaluée par les études à 6 minutes, la hausse du temps de parcours entre la Concorde et Bastille au heures de pointe n’excède pas 2 minutes, aujourd’hui par rapport à 2012.

L’étude d’impact s’appuie sur les travaux de l’urbaniste Paul Lecroart, selon lesquels « la suppression d’une infrastructure routière » provoque l’« évaporation » de la circulation. M. Lecroart a constaté ce phénomène à New York, à San Francisco ou à Séoul. « Lorsque l’on réduit l’offre de voirie, les cas étudiés montrent qu’il y a’’déduction’’ de trafic », écrit le chercheur, dans une note publiée en octobre 2012 par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile-de-France. A Paris, le tunnel des Tuileries a vu le trafic diminuer de 23 % entre 2011 et 2014, après la mise en place de feux tricolores qui ont ralenti la vitesse.

« La suppression de l’effet d’aubaine de la voie rapide » va modifier le comportement des usagers motorisés, en déduit l’étude d’impact.

Le 20 mai, Valérie Pécresse, la patronne (LR) de la région, a écrit à Mme Hidalgo pour s’inquiéter des effets négatifs de son projet sur « la congestion et donc la pollution de la banlieue ». L’étude de la ville devrait la rassurer, puisqu’elle montre que la fermeture des berges sur le réseau routier francilien aura des « effets mineurs » sur le trafic francilien.

Selon la Ville de Paris, 6 % seulement des automobilistes qui entrent chaque matin dans la capitale par la voie Georges-Pompidou l’empruntent jusqu’à la porte de Bercy. Cet axe n’est donc pas indispensable pour traverser rapidement Paris. Un argument destiné aux élus de la Métropole du Grand Paris, en majorité de droite, afin qu’ils ne puissent pas trop contester le grand dessein de Mme Hidalgo.

http://mobile.lemonde.fr/politique/article/2016/06/07/fermeture-de-la-rive-droite-a-paris-bouchons-en-perspective_4940769_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 03:49

Ca se voit que vous n'êtes jamais passé par là quand le tunnel des tuileries est fermé, dire que le temps de parcours sera allongé de 8 mn est une fausse information, personnellement le jour ou ils ont fermé le tunnel suite à la monter de la seine, j'ai mis plus d'une heure pour faire concorde, hôtel de ville. A chaque fois que ce tunnel est fermé c'est le bazar.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 04:55

Ce qui se voit ç'est que je cite un article du journal Le Monde. Mettez vos lunettes. Smile Et ne souhaitons pas le retour d'une crue trop vite. Pour les itinéraires bis je peux vous conseiller en message privé.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 05:07

J'ai bien vu que c'était un article du monde, mais c'est vous qui le citez, donc je vous répond ne vous en déplaise et puisque vous êtes favorable à la fermeture des quais qui je le rappelle on été fait justement pour fluidifier la circulation.

Quand aux itinéraires bis ce n'est pas une solution et je n'ai pas besoin de vous pour les trouver, car on déplace le problème dans les autres rues de la capitale, de plus cette fermeture se fait sans aucune concertation, la maire de Paris PS et ses amis EELV sont contre l'automobile, on voit bien avec l'interdiction des vieux véhicules dans Paris, plutôt que d'essayer de fluidifier la circulation on fait tout le contraire, mais demander au PS et aux EELV d'être objectif et réaliste c'est une autre histoire, ils ne pensent qu'à leur petits intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 05:31

Qui vous a dit que j'étais favorable à cette fermeture alors que des travaux importants se déroulent au niveau de la samaritaine? J'y suis favorable à terme, certainement, mais pas forcément dès septembre. Nkm que je crois sincère dans ses remarques est aussi citée dans cet article.


Dernière édition par Libellule le Lun 13 Juin 2016, 05:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 05:31

L'article du Monde se contente de citer une "étude d'impact" réalisée par la mairie de Paris ou un bureau d'études à ses ordres. Publiée par la mairie de Paris, en tout cas. On a connu plus indépendant comme études. D'autant qu'il ne s'agit que de prévisions et d'estimations.

De nombreux sujets donnent lieu à controverse : pesticides, nucléaire, qualité de l'air, de l'eau, de l'alimentation, des médicaments, et pollutions en tout genre, D'habitude, les milieux proches de EELV sont très critiques, concernant les études (même factuelles) financées par les entreprises concernées. Ils parlent, au mieux, de conflits d’intérêts. Et veulent des études indépendantes.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 05:35

Je reste pour ma part critique pour tous projets mal ficelés. Et ne défends guère les Arlésiennes. Loin de toute idéologie punitive. Mais chacun peut continuer à penser le contraire.

D'où le choix de ma signature et de mon avatar. Les libellules ont résisté à tous les cataclysmes depuis 60 millions d'années ce qui en fait une exception temoignant d' une volonté  de vivre contre vents et marées. Smile en sachant s'adapter aux circonstances.

Proche aujourd'hui d'Hubert Reeves, je crois plus que tout au droit d' ingénierie écologique.


Dernière édition par Libellule le Lun 13 Juin 2016, 05:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 05:46

libellule a écrit:
en sachant s'adapter aux circonstances

En gros savoir retourner sa veste, non ????
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 13 Juin 2016, 06:43

Savoir rester fidèle à ses convictions acquises auprès de personnalités aux qualités et idées visionnaires remarquables. Ça oui. Et voir apparaître puis disparaître quelques dinosaures qui se sont crus plus puissants que d'autres car plus imposants en apparence. Smile
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 14 Juin 2016, 03:39

Pour ceux qui auraient des doutes sur l'impacte de la fermeture des voies sur berges.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 20 Juin 2016, 10:38

salamandre a écrit:
Paris, en fait Hidalgo et ses adjoints,  a donc décidé de « fermer définitivement les quais rive droite » aux voitures. En s’appuyant sur une étude qui prévoit une augmentation minime des temps de parcours.
---/---
On voit en tout cas à quel point ce projet n'a pas été concerté à la bonne échelle, à savoir l'agglomération parisienne. Représentée dans quelle instance/collectivité territoriale ? La métropole Grand Paris, de création récente, dont on nous a rebattu les oreilles pendant deux ans ? La région Île de France ? On dirait que tout cela est bien parti pour finir au tribunal administratif...


A n'en pas douter ce type de décision qui impacte aussi les communes de banlieue devrait être pris à un autre niveau que celui de  la seule ville de Paris uniquement soucieuse de satisfaire sa nouvelle population bobo...

Ceci étant et alors que les élus fontenaysiens semblent peu mobilisés sur les nuisances occasionnées par la traversé de notre ville par la A86, une question écrite a cependant été posée par la députée - https://www.nosdeputes.fr/14/question/QE/76330 , la position de Daniel Breuiller maire EELV d'Arcueil est intéressante...

Rappelons que la cour de récréation du lycée Picasso est à seulement 50 m de la A86, celle de l'école Jean Zay à 170 m, celle de l'école Pierre Demont à 200 m, ...


"Daniel Breuiller, maire (EELV) d’Arcueil et vice-président de la Métropole du Grand Paris, est « pour le projet de piétonnisation des berges ». « A Arcueil, ville traversée par deux bretelles d’autoroutes, je sais le prix payé à la pollution par les habitants de ma commune : accroissement incessant de l’asthme et des maladies respiratoires, interdiction faites aux enfants des écoles de jouer dans la cour les jours de pics de pollution, fragilité des personnes âgées. Cela aussi mérite mobilisation ».


http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/maisons-alfort-et-arcueil-s-opposent-sur-la-fermeture-des-voies-sur-berges-parisiennes-19-06-2016-5897677.php a écrit:
Maisons-Alfort et Arcueil s’opposent sur la fermeture des voies sur berges parisiennes

19 juin 2016, 15h24 | MAJ : 19 juin 2016, 15h24

Le projet de la mairie de Paris de fermer les voies sur berge, du tunnel des Tuileries à la sortie du tunnel Henri IV, dès la fin août fait de plus en plus réagir les élus du Val-de-Marne.

Ce jeudi, c’est le conseil municipal de Maisons-Alfort qui a adopté à la majorité le vœu présenté par le député-maire (LR) Michel Herbillon s’opposant à ce projet. Manque de concertation, de dialogue, déni des besoins des habitants des villes voisines en sont les moteurs. Comme l’a déjà fait le sénateur-maire (LR) de Saint-Maurice Christian Cambon, Maisons-Alfort demande à la maire de Paris, au Préfet de Région et au Préfet de Police de Paris « de surseoir à ce projet, de mener des études complémentaires quant à son impact sur la circulation et les modes de déplacement, d’élargir le périmètre de l’enquête publique aux habitants des villes voisines et de renforcer considérablement et préalablement à toute fermeture des voies sur berges les modes de transport en commun alternatifs. »

A contrario, Daniel Breuiller, maire (EELV) d’Arcueil et vice-président de la Métropole du Grand Paris, est « pour le projet de piétonnisation des berges ». « A Arcueil, ville traversée par deux bretelles d’autoroutes, je sais le prix payé à la pollution par les habitants de ma commune : accroissement incessant de l’asthme et des maladies respiratoires, interdiction faites aux enfants des écoles de jouer dans la cour les jours de pics de pollution, fragilité des personnes âgées. Cela aussi mérite mobilisation ».

Le Parisien
Source: http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/maisons-alfort-et-arcueil-s-opposent-sur-la-fermeture-des-voies-sur-berges-parisiennes-19-06-2016-5897677.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 20 Juin 2016, 17:02

Hidalgo n'a de sa ville que la vision écolo bobo gaucho... elle ne sait sans doute pas que dans une capitale il y a des activités autres que celles liées au roller et au vélo.

Elle comprendra mieux lorsque les sièges de société et les entreprises plieront bagages pour s'installer ailleurs en France ou dans des pays plus accueillants.
Le parc Astérix ou le Puy du Fou ont leur intérêt mais ne remplacent pas l'activité économique d'une capitale. On ne transforme pas impunément une ville vivante en musée...

Un état digne de ce nom ne laisserait pas de tel errements qui impactent le fonctionnement du pays se concrétiser... les départements périphériques qui servent de "déversoir à indésirables" vont peut être eux aussi réagir dans le cadre de la région.
Pour finir dans les divagations en paupérisant au nom d'une initiative politiquement stupide les quartiers résidentiels elle va réussir à se mettre à dos quelques organismes officiels... en a t elle conscience tant elle même et son staff sont verrouillés dans leurs certitudes.

En additionnant les partis pris des uns, les certitudes des autres et l'aveuglement de tous on s'étonnera de voir les votes populistes monter... Les vilains "populistes" (pléonasme un populiste ne peut pas avoir de qualité comme la vision réelle du monde) sont entrain de s'implanter à Rome... ça devrait faire réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 20 Juin 2016, 17:13

Et quand une entreprise comme Amazon commence la livraison en 1 heure Hidalgo va là aussi mettre les pieds dans le plat.

Le Parisien a écrit:


Paris : le service de livraison express d’Amazon fait trembler l’Hôtel de Ville

Amazon va-t-il bousculer le paysage commercial de la capitale ? C’est ce que redoute l’Hôtel de Ville. Depuis jeudi, le géant américain de l’e-commerce propose de livrer gratuitement ses clients premium dans les deux heures (et même une heure moyennant un supplément de 5,90 €) à Paris et dans 21 communes de petite couronne.

L’Hôtel de Ville a vivement réagi ce dimanche contre cette offre « susceptible de déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens ». Le service inquiète d’autant plus la mairie qu’Amazon, qui livrait déjà de l’épicerie sèche, s’est mis aux produits frais, empiétant clairement sur les plates-bandes des réseaux de distribution alimentaires classiques : petits épiciers, supérettes, grandes surfaces…

La mairie veut réglementer le secteur

« Cette grande entreprise américaine n’a jugé bon d’informer la Ville de Paris que quelques jours avant (le) lancement », déplore la mairie, qui s’inquiète aussi du « degré de pollution » et autres nuisances que pourraient générer les véhicules de l’entreprise.

Pour éviter « que de tels services ne viennent à constituer une concurrence déloyale à l’égard des commerçants et des artisans », elle compte faire du lobbying auprès du législateur. Objectif : obtenir que l’installation de bases logistiques comme celle qu’Amazon vient de créer dans le XVIIIe arrondissement soit soumise à autorisation, au même titre que les magasins de plus de 1 000 m2, qui, avant d’ouvrir ou de s’agrandir, doivent obtenir le feu vert de l’administration

Source Le Parisien : http://www.leparisien.fr/paris-75005/paris-le-service-de-livraison-express-d-amazon-fait-trembler-l-hotel-de-ville-19-06-2016-5897823.php

Hidalgo se pose la question sur la pollution et les nuisances que pourraient engendrer ce système de livraison, mais alors pourquoi ne se pose t'elle pas la question sur les livraison de restauration rapide, style pizza et autres repas à domicile, on voit bien que ses prises de décision sont toujours orientés, c'est comme la fermeture des voies sur berge et l'interdiction des véhicules d'avant 1997.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 20 Juin 2016, 17:20

Encore un mandat avec hidalgo aux manettes et on va retrouver les voitures à chevaux, le pousse- pousse, le vélo taxi , le roller et la trottinette dans les rues de Paris et les coches d'eau tirés par des canassons sur la Seine et sur le canal St Martin... chouette ! on ira galoper le dimanche sur les chemins de halage le long de la Marne

La béatitude pour écolo bobo déjantés... pour ce qui concernera l'efficacité et le rendement financier des activités... c'est une autre affaire.

En économie socialo écolo bobo la finance, les bénéfices et le fric sont des préoccupations ignorées.

La mise en culture du jardin des Tuileries si on n'a pas occupé l'espace par des logements sociaux suffira à alimenter en produits frais et écologiques les cuisines des ministères .
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mar 21 Juin 2016, 23:48

Que ces salauds de pauvres qui ont de vieilles voitures profitent des quelques jours qu'ils leur restent à rouler avec dans Paris la bobo....



http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/06/21/pollution-les-vignettes-automobiles-disponibles-au-1er-juillet_4954962_1652666.html a écrit:
Pollution : les vignettes automobiles disponibles au 1er juillet

Le Monde.fr avec AFP | 21.06.2016 à 11h54

Ségolène Royal a annoncé mardi 21 juin que la mise en place d’un système de vignettes automobiles correspondant à différents niveaux de pollution, qui avait pris du retard, sera disponible le 1er juillet.

Ces certificats, qui devront être collés sur le véhicule, sont un outil à la disposition des collectivités « qui souhaitent conduire des politiques volontaristes » pour lutter contre la pollution de l’air, par exemple par un accès restreint à certaines zones en cas de pics de pollution ou de manière permanente. Les véhicules les plus anciens – pour les voitures, celles immatriculées avant le 31 décembre 1996 – ne pourront pas obtenir de vignette.



Six vignettes

Il y aura six vignettes différentes : vert pour les véhicules « propres » (électriques, gaz, hybrides), violet, jaune, orange, bordeaux et gris pour les autres. Pour obtenir le sésame, il faudra aller sur Internet avec le numéro d’immatriculation du véhicule et s’acquitter de la somme de 4,50 euros, a annoncé la ministre de l’environnement.

Paris, où des mesures de restriction de la circulation se mettent peu à peu en place, sera l’une des premières collectivités à utiliser les vignettes baptisées « Crit’Air ». Grenoble devrait également être concernée. Des discussions sont également en cours à Bordeaux et Strasbourg.
Source: http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/06/21/pollution-les-vignettes-automobiles-disponibles-au-1er-juillet_4954962_1652666.html


Dernière édition par a.nonymous le Mer 22 Juin 2016, 02:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 22 Juin 2016, 02:04

tonton christobal a écrit:
Encore un mandat avec hidalgo aux manettes et on va retrouver les voitures à chevaux, le pousse- pousse, le vélo taxi , le roller et la trottinette dans les rues de Paris et les coches d'eau tirés par des canassons sur la Seine et sur le canal St Martin... chouette ! on ira galoper le dimanche sur les chemins de halage le long de la Marne
.
J' ai le regret de vous dire que la voiture à chevaux n' est pas possible à Paris!!!!!!!
http://www.leparisien.fr/paris/contassot-ne-peut-plus-sentir-le-crottin-de-la-garde-republicaine-07-09-2006-2007306278.php a écrit:
'L' AFFAIRE pourrait
prêter à sourire, mais Yves Contassot ne plaisante pas. Très à cheval sur les principes, l'adjoint
(Verts) chargé de la propreté à Paris s'est trouvé un nouveau combat après les crottes de chien
: le crottin de cheval. L'élu écologiste ne supporte plus les traces de déjection laissées sur
la chaussée parisienne par les chevaux de la garde républicaine, dont une des casernes abritant
le régiment de cavalerie est installée à Paris intra-muros. Depuis six mois, il attend une réponse
des militaires sur les solutions à ce problème. En vain.
Très en colère, l'élu menace maintenant
de sortir le carnet à souches et de faire tomber les amendes ! « C'est une question de principe
assène l'intéressé. Depuis cinq ans, nous tentons de changer les mentalités des Parisiens en
leur demandant de ramasser les crottes de chien. C'est difficile, mais cela commence à évoluer.
L'exemple donné par la garde républicaine sape ces efforts. »
Contactée, la gendarmerie, qui
dirige la garde républicaine, n'a pas souhaité « envenimer la polémique ». En revanche, le général
Christian Poupeau commandant la garde a bien répondu à Yves Contassot, expliquant que les patrouilles
régulières des gardes à cheval « concouraient à la sécurité publique parisienne », et que le
crottin de cheval, « moyen de transport écologique » par ailleurs, est « biodégradable ». Quant
à l'éventualité de mettre un sac à l'arrière de l'animal pour récupérer la substance indésirable,
le général l'a rejeté, l'estimant traumatisante pour ses chevaux.
« De nombreuses villes l'ont
pourtant adopté ! fulmine Yves Contassot. Peut-être que les croupes chevalines de la garde républicaine
ne sont pas faites de la même manière que celles des autres équidés européens ? » L'élu n'entend
pas en rester là : il souhaite que le maire de Paris relaie ses demandes auprès de la gendarmerie.
« Il y a d'autres solutions : ils s'équipent en moto-crottes et affectent un gendarme au ramassage
derrière leurs patrouilles, ou nos services le font à leur place, en leur facturant. Mais si
rien n'est fait, on peut très bien verbaliser la gendarmerie en cas de flagrant délit. »
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3574
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 22 Juin 2016, 02:11

Pourquoi pas des latrines pour les chevaux de la garde républicaine. Si vous cherchez un spécialiste å Fontenay cela doit se trouver.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 22 Juin 2016, 02:21

Nous nageons dans la contradiction !

La mairie de Paris devrait mettre sur pied en urgence un service de ramassage de crottin.
Engrais naturel gratuit utilisé sur place pour fertiliser les exploitations agricoles parisiennes destinées à produire des aliments bios ne nécessitant pas de transport . Le top niveau écolo !
La production à proximité des sites de consommation c'est l'avenir !

Une exploitation raisonnable des vignes de la commune libre de Montmartre, des cultures maraichères aux Tuileries, le parc de l'Elysée et de quelques autres palais de la république transformés en jardins où s'ébattraient dans la joie et la bonne humeur des écolos de choc dont la production aussi naturelle que locale viendrait concurrencer les importations sauvages venues de pays utilisant sans vergogne de la main d'œuvre immigrée payée avec des lance pierres...
Voila ce qui serait une démonstration tangible de la citoyenneté raisonnable à la française.

Sans compter que nous réduirions le déficit national en cultivant du cacao, du café et des ananas en plein Paris... il suffit de s'organiser !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 24 Juin 2016, 19:04

Les salauds de pauvres qui n'ont pas les moyens de changer de voiture ont s'en fout lorsque l'on est écolo !

AFP, publié le vendredi 24 juin 2016 à 08h34
Vieux véhicules chassés de Paris: un casse-tête pour des milliers d'automobilistes
Les mesures anti-pollution mises en oeuvre dans une semaine à Paris vont se traduire par un casse-tête pour des milliers de propriétaires de vieilles voitures, mais les avis divergent quant aux conséquences sur le marché de l'occasion.
Les véhicules les plus polluants, dont les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997, vont être interdits de circulation en semaine et en journée dans Paris intra-muros à partir du vendredi 1er juillet.
"Je comprends la démarche au niveau de la pollution, mais c'est arrivé de façon assez abrupte", explique à l'AFP Isabelle, 44 ans, habitante du XVe arrondissement et propriétaire depuis 20 ans d'une Citroën 2CV de 1982.
"Je suis au RSA, ça veut dire que ma voiture, qui ne me coûte pas cher, je ne peux pas la remplacer", ajoute-t-elle, même si elle ne se sert de son auto qu'en appoint en semaine, et pour sortir de Paris le week-end.
"Je vais continuer à rouler avec, ils ne se rendent pas compte que l'on n'a pas les moyens de changer", renchérit Caroline Khebbache, une gardienne d'immeuble de 41 ans qui circule dans Paris en Renault Twingo de 1994, pratique à garer.
En cas d'infraction, elle s'expose à 35 euros d'amende dès cette année puis à 68 euros en 2017.
"Chaque cas est un cas particulier", relève Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes" (40MA) qui tente de liguer les propriétaires s'estimant lésés.
Parmi ceux qui ont rejoint une action collective de 40MA devant le tribunal administratif figurent selon lui "quelqu'un qui emmène sa soeur à l'hôpital chaque semaine pour de la chimiothérapie" et "des serveuses qui travaillent la nuit" à Paris, quand les liaisons avec la banlieue sont plus ardues.
"Ceux qui possèdent les vieux véhicules aujourd'hui en France sont ceux qui n'ont pas les moyens, ça relève moins d'un choix personnel que d'une contrainte économique", remarque Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. - "Changement de comportement" -
Difficile de savoir combien de voitures seront concernées, le parc automobile existant, la proportion de ces véhicules qui entrent ou circulent dans Paris lors des futures plages d'interdiction, et leur âge.
Selon une étude du site européen d'annonces AutoScout24 publiée jeudi, sur 6,12 millions de véhicules immatriculés en Ile-de-France, près de 700.000 ont plus de 19 ans, dont 74.900 à Paris.
Mais la part modale de l'automobile au sein de la capitale est faible: 7% des déplacements, selon une étude de la direction de l'Equipement fin 2013. De même source, seuls 26% des Parisiens possédaient une voiture en 2010, et 65% de ces automobiles n'étaient pas utilisées lors des jours ouvrés.
Pour les déplacements banlieue-Paris, la part de l'auto monte à 25%, en forte baisse sur dix ans toutefois (-10 points).
Les nouvelles règles vont provoquer "un changement de comportement" chez les propriétaires de vieux véhicules venus de banlieue, qui les gareront aux portes de Paris et poursuivront en transport en commun, prédit Jérôme Ponsin, directeur général de LaCentrale.fr, spécialiste des petites annonces automobiles.
40MA promet une "décote de 50%" pour ces voitures et donc un "préjudice économique". AutoScout24 évoque l'arrivée de 300.000 voitures d'avant 1997 sur un marché de l'occasion qui serait incapable de les absorber.
M. Ponsin doute que la nouvelle situation provoque un phénomène aussi massif.
Les propriétaires de ces véhicules "vont continuer à en avoir besoin en dehors de Paris et les conserver", assure-t-il, disant penser que "sur quelques mois, on va observer quelques centaines ou milliers de mouvements" au plus, non significatifs sur la masse de transactions: 5,6 millions d'occasions ont changé de mains en France l'année dernière.
Les vieilles voitures "non grata" à Paris "représentent une faible part du parc (...) on peut penser que l'impact sera quasi nul" sur les prix, indique lui aussi M. Neuvy.
En outre, ces automobiles déjà dépréciées à 3.000 euros ou moins "sont celles qui se vendent le plus rapidement" car elles satisfont une forte demande de jeunes ou de ménages aux revenus modestes pour qui une voiture constitue un besoin "fondamental" en dehors des zones bien desservies par les transports en commun, explique M. Ponsin.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 01 Juil 2016, 22:59

Nous y sommes et 600 000 personnes (c'est négligeable) sont interdites de se déplacer dans Paris à compter de maintenant !

Bravo ! c'est de la démocratie ! salauds de pauvres qui contrarient les écolos bien pensants !



Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 01 Juil 2016, 23:02

tonton christobal a écrit:
Nous y sommes et 600 000 personnes (c'est négligeable) sont interdites de se déplacer dans Paris à compter de maintenant !

Bravo ! c'est de la démocratie ! salauds de pauvres qui contrarient les écolos bien pensants !




Surtout mesure démagogique, seul Paris intra-muros est impactée pas le périphérique et comme la pollution est libre de circulation elle continuera à sévir sur Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Ven 01 Juil 2016, 23:36

Après les interdictions de circulation visant les poids lourds et les autocars les plus polluants en vigueur depuis le 1er septembre, c'est au tour des véhicules anciens, considérés également comme les plus polluants, d'être visés par cette restriction qui s'appliquera à compter de ce 1er juillet.

Concrètement, les véhicules particuliers mis en circulation avant le 1er janvier 1997, les utilitaires d'avant le 1er octobre 1997 et les deux roues motorisés en circulation depuis avant le 1er juin 1999 ne pourront plus rouler dans Paris intramuros - à l'exception des bois et du périphérique -, entre 8 heures et 20 heures, les jours de la semaine.

► Est-ce légal ?

Soucieuse d'appuyer une mesure nécessairement contraignante pour de nombreux automobilistes, parmi lesquels les moins fortunés, la mairie de Paris rappelle que "la loi de transition énergétique votée en juillet 2015 permet aux communes de restreindre la circulation des véhicules pour améliorer la qualité de l'air." Cette interdiction s'inscrit dans le cadre de la deuxième étape d'un plan "qualité de l'air" démarré en 2015, précise la Ville, qui souligne que l'objectif est de "diviser par plus que deux" la pollution dans Paris d'ici 2020. L'association 60 millions d'automobilistes a annoncé à ce titre, jeudi, une "action juridique imminente" contre la mesure, réclamant des indemnités pour le préjudice subi.

► Y a-t-il des dérogations ?

Des dérogations sont prévues dans l'arrêté instituant la restriction de circulation pour les véhicules polluants. Elles concernent les véhicules prioritaires des forces de l'ordre ou de secours. Mais aussi nombre d'autres véhicules en lien avec la sécurité ou la santé et les activités de commerce et de services, comme les véhicules de déménagement ou d'approvisionnement des marchés, par exemple, ainsi que certains véhicules touristiques et ceux portant une carte de stationnement pour personnes handicapées. En outre, des dérogations exceptionnelles peuvent également être accordées au cas par cas. Les automobilistes dont les voitures sont dotées d'une carte grise "collection" (plus de 30 ans) échappent aussi à la mesure.

► Quelles contreparties ?

Pour les particuliers propriétaires de véhicules anciens, la mairie de Paris propose une réduction de 50 % sur les abonnements Autolib', ainsi que 50 euros de trajets prépayés. Les conducteurs concernés peuvent sinon se voir offrir un an de passe Navigo ou Vélib' ou encore une aide financière pouvant aller jusqu'à 400 euros pour l'achat d'un vélo. Les apprentis conducteurs renonçant à détenir un véhicule individuel peuvent quant à eux bénéficier d'un abonnement Autolib' à moitié prix et de 50 euros de trajets prépayés.

Pour les professionnels, outre des offres de tarifs attractifs pour des véhicules Utilib', des aides pour le changement de véhicules propres sont proposées.

► Que risquent les contrevenants ?

Jusqu'au 1er octobre prochain, rien. Une période dite "pédagogique", au cours de laquelle des contrôles seront menés sans contravention, est prévue. Au-delà, une amende s'élevant à 35 euros pourra être dressée aux contrevenants dans un premier temps. Celle-ci pourrait toutefois augmenter à compter de l'an prochain.

D'ici là on aura certainement du nouveau côté recours à mon avis

► Le retour des vignettes

Non obligatoires pour le moment, des vignettes correspondant au niveau de pollution des véhicules deviendront obligatoire à Paris à compter du 1er janvier 2017. Au nombre de six, selon les normes européennes d'émissions polluantes des véhicules dites EURO 2,3,4,5 et 6, elles doivent être disponibles à partir du 1er juillet prochain sur le site certificat-air.gouv.fr.

► Comment savoir si mon véhicule est concerné

Pour ceux qui auraient un doute sur leur droit de rouler à Paris durant la semaine à compter de ce 1er juillet, le site de la Ville propose un module qui permet de savoir si son véhicule est concerné ou non.

Une source parmi d'autres qui disent la même chose
http://www.metronews.fr/info/tout-savoir-sur-l-interdiction-de-circulation-des-vieilles-voitures-a-paris-a-partir-de-vendredi/mpfD!CjBeAWESuKdE/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 02 Juil 2016, 00:41

Lorsque l'on fait une loi pour ne pas l'appliquer on est dans la stupidité... c'est l'habitude il suffit de le savoir.

sur ce... il ne reste plus qu'à tirer l'échelle, tout est dit !

un fil qui va encore tourner court !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 02 Juil 2016, 02:52

http://www.europe1.fr/societe/vehicules-polluants-bannis-de-paris-une-solution-peu-efficace-a-court-terme-2787775 a écrit:
La circulation des véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997 est désormais interdite à Paris.

Depuis le 1er juillet, la circulation dans la ville de Paris est désormais interdite aux véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997. Dans Europe Midi vendredi, Gilles Dansart, spécialiste des transports et rédacteur en chef de Mobilettre a regretté le choix d'une mesure "vraiment peu efficace à court terme".

Les conséquences "seront faibles". "Ce n'est pas facile parce que les gens considèrent que c'est discriminant", explique le spécialiste des transports. "Si les automobilistes ont acheté une voiture pas chère c'est pour des raisons de budget ou pour l'esthétisme des véhicules anciens. C'est une mesure qui ne passe pas très bien", poursuit-il. Par ailleurs, "les chiffres sont faibles et ça ne concerne que quelques pourcents du parc automobile donc les conséquences en terme de pollution seront faibles aussi", poursuit le rédacteur en chef de Mobilettre. S'il est difficile d'évaluer combien de voiture circule dans Paris au même moment, "le nombre de voiture fabriquées avant 1997 est très faible, on peut considérer que c'est autour de 5%, guère plus".

Mesures peu efficaces. "C'est plus un effet de signe qu'une réelle efficacité", avance Gilles Dansart. "Depuis le premier mandat de Bertrand Delanoë à Paris - il y a 15 ans - il n'y a pas eu de mesures vraiment forte", explique-t-il alors que "le premier mandat du maire avait abouti à une très forte réduction du nombre de voiture circulant dans Paris, de 20% à 30%". "Depuis, on tourne autour, on prévoit un grand plan bus pour qu'ils deviennent électriques, mais les bus ne représentent que 2% de la pollution. Là, on s'attaque aux voitures et aux motos assez vieilles qui ne représentent aussi que quelques pourcents de la pollution", déplore le spécialiste des transports sur Europe 1. "En France, on a choisi de s'attaquer plutôt à la motorisation, ce qui est vraiment peu efficace à court terme", conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Sam 02 Juil 2016, 06:58

C'est une mesure débile, ce matin j'écoutais une personne qui disait que sa vieille 205 de 28 ans était interdite dans Paris, mais dans 2 ans cette personne pourra de nouveau rouler avec sa vieille 205 qui aura 30 ans et aura une CG de collection, alors qui va être capable de m'expliquer comment cette 205 qui pourra de nouveau rouler dans Paris dans 2 ans serait moins polluante, ceci est un exemple parmi dans d'autres.

Ce matin place de la Nation il y avait un grand nombre de policiers qui effectuaient déjà des contrôles pour les vieilles voitures, ils vont contrôler de vieilles deux chevaux, de vieilles 4L, mais ils laisseront passer ces gros 4x4 qui polluent largement plus que ces vieilles voitures.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12380
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Lun 04 Juil 2016, 11:53

salamandre a écrit:
Paris, en fait Hidalgo et ses adjoints,  a donc décidé de « fermer définitivement les quais rive droite » aux voitures. En s’appuyant sur une étude qui prévoit une augmentation minime des temps de parcours.
---/---
On voit en tout cas à quel point ce projet n'a pas été concerté à la bonne échelle, à savoir l'agglomération parisienne. Représentée dans quelle instance/collectivité territoriale ? La métropole Grand Paris, de création récente, dont on nous a rebattu les oreilles pendant deux ans ? La région Île de France ? On dirait que tout cela est bien parti pour finir au tribunal administratif...


Suite....

Voir aussi ci-dessus: http://www.plateaufontenay.net/t2704p50-les-voitures-davant-1997-interdites-de-circulation-dans-paris#84127


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/fermeture-des-voies-sur-berges-l-enquete-publique-contestee-03-07-2016-5936665.php a écrit:
Fermeture des voies sur berges : l’enquête publique contestée

M.-A.G., J.-B. et A.D.|03 juillet 2016, 19h00

Dernière ligne droite pour l’enquête publique sur la piétonnisation des voies sur berges de la rive droite. Le public est invité à donner son avis jusqu’à vendredi sur ce projet consistant à fermer définitivement à la circulation automobile, à partir de septembre, le tronçon de la voie Georges-Pompidou de la rive droite compris entre le tunnel des Tuileries (Ier) et le port de l’Arsenal (IVe). Soit 3,3 km qui seront transformés en promenade.

Plusieurs élus de droite, qui jugent prématurée cette fermeture et demandent un moratoire, ont déposé auprès de François Amblard, le président de la commission d’enquête publique, leurs observations. Des maires d’arrondissements (Jean-Pierre Lecoq dans le VIe, Jeanne d’Hauteserre dans le VIIIe et Claude Goasguen dans le XVIe) lui ont aussi adressé des courriers. Et Nathalie Kosciusko-Morizet, présidente du groupe LR au Conseil de Paris, et Jean-François Legaret, son vice-président, l’ont rencontré vendredi matin. « Nous avons émis de vives réserves notamment sur le périmètre de l’enquête publique dont ont été écartées les mairies des VIIIe et XVIe arrondissements pourtant directement impactés », souligne Jean-François Legaret.



La grogne des élus de banlieue

Au-delà du périphérique, la tonalité est sensiblement la même. Le conseil municipal de Colombes (Hauts-de-Seine) a demandé « au préfet de Paris et le préfet de police de Paris de suspendre sine die l’enquête publique de fermeture des voies sur berges à Paris », « la nomination d’un préfet de coordination afin de mener une enquête publique sur l’ensemble des départements concernés » et de « surseoir à la fermeture ».

Les élus territoriaux de Grand Paris Seine Ouest (GPSO) ont également voté mercredi un avis défavorable au projet. Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne (Hauts-de-Seine) et président (LR) de GPSO, a écrit à Anne Hidalgo, la maire (PS) de la capitale, pour lui demander aussi des mesures d’accompagnement en termes de transports en commun.

 leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/fermeture-des-voies-sur-berges-l-enquete-publique-contestee-03-07-2016-5936665.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris    Mer 06 Juil 2016, 06:12

L’éviction des véhicules réputés polluants de notre belle capitale est un symbole et un aveu.
Christian Vanneste
Homme politique

Ancien député UMP, Président du Rassemblement pour la France, Président de La Droite Libre

Un mauvais esprit verrait, dans la mesure mise en œuvre à Paris aujourd’hui, la vengeance de la gauche bobo parisienne. Les vieilles autos d’avant 1997 sont interdites dans la capitale. Elles sont sales, elles polluent. Ce sont des voitures de vieux qui ne veulent plus en changer parce que c’est trop tard et qu’on aime ses habitudes et ses souvenirs, passé un certain âge.
Ce sont des voitures de pauvres, parce qu’elles ne valent plus grand-chose et qu’on n’a pas les moyens d’en acheter une autre. Bref, ce sont des voitures de sans-dents, les mêmes (les vieux et les pauvres, les salauds) qui ont voté le Brexit en Angleterre.
D’ailleurs, les bobos qui ont une belle voiture de collection qui pollue à mort pourront toujours la faire rouler. Comme les œuvres d’art pour l’ISF, les menus plaisirs de la coterie bien en cour dans la capitale n’ont pas de prix et ne sauraient donc être taxés. L’honnêteté nous oblige à reconnaître que la décision a été prise avant le Brexit, mais quand même, cette discrimination désinvolte à l’encontre de ceux qui n’ont pas les moyens devrait interroger sur le devenir de la gauche, dans la capitale plus qu’ailleurs. […] ce n’est pas le geste de dame patronnesse de Mme Hidalgo qui va masquer l’évolution : toujours généreuse avec l’argent des autres, madame le maire va octroyer une compensation aux conducteurs spoliés de leur droit de circuler librement dans leur voiture assurée par leur soin : 400 euros pour prendre le métro ou le bus, voire une voiture électrique ou un vélo. […]

Mais le château municipal a ses préférences et ses exigences. La ville offre un visage de plus en plus repoussant avec les tags qui envahissent certains quartiers, par exemple autour de la place de la République et de sa statue complètement dégradée par les gauchistes de Nuit debout.
À leur égard, la municipalité montre une complaisance qui n’a d’égale que sa dureté à l’encontre des automobilistes. Mme Hidalgo ose le mot « éradiquer » à propos des pollueurs et de leurs voitures de vingt ans. Les tagueurs sont aussi des pollueurs. Le spectacle des SDF et des mendiants, de plus en plus nombreux, ne semble pas l’émouvoir non plus.
Non, la priorité est à la symbolique écolo, à l’urgence de lutter contre les 5 % d’oxyde d’azote et les 3 % de particules fines produits par les 50 000 véhicules (un sur sept) parisiens sommés de rester au garage dans la journée et hors week-end. Le périphérique n’est pas concerné par l’interdiction. Et l’on voudrait nous faire croire que cette mesure infinitésimale aura des répercussions sur la santé des Parisiens, leur fera gagner quelques semaines de vie, comme si l’on pouvait isoler ce facteur et établir un lien sérieux avec la mortalité. […]
L’éviction des véhicules réputés polluants de notre belle capitale est un symbole et un aveu. Ce n’est pas une mesure de santé publique, mais un geste interne à la gauche, un cadeau du PS aux écolos. Ceux-ci peuvent donner libre cours à l’inconscient rougeoyant sous l’écorce verte : on interdit, on punit, on discrimine. C’est la liberté et l’égalité qu’on éradique, plus que les voitures !



Revenir en haut Aller en bas
 
Interdiction des voitures d'avant 1997 et fermeture des voies sur berge dans Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Isofiix
» J-2 avant la rentrée et toujours 0 pipi dans le pot
» Fermeture des voies sur berges - Rapport d'Airparif
» Fermeture du site généalogique Familles d'avant
» destockage avant fermeture !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: