Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Crue centennale ou climatique - Inondations

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 05 Juin 2016, 13:43

Rappel du premier message :



Le samedi 12 mars 2016 de 8h à 14h était organisé à Valenton dans le cadre du projet EU Sequana 2016 une simulation de crue centennale avec évacuation d’une maison de retraite par hélicoptères et embarcations, évacuation d’îlots par moyens héliportés et embarcations, recherches de personnes disparues au moyen d’équipes cynotechniques, Installation d’une unité de traitement de l’eau et d’un camp et d’un Poste Médical Avancé. Six autres sites franciliens étaient ouverts.
Pour illustrer cette simulation une carte était diffusée par la préfecture de police. En gros plan, la zone Nord Est de Paris, incluant le territoire de Marne et Bois, appelé aussi T10 et dont fait partie désormais Fontenay sous bois. On y remarque que ce territoire est traversé et borné par le grand S de la sinuosité de la Marne, et que villes d’‘Alfortville et de Saint Maur y apparaissent comme les plus vulnérables.

Chacun ayant en souvenir que la crue dite "centennale" de 1910 avait paralysé Paris pendant plusieurs semaines : les caves, les égouts étaient inondés, on jetait les ordures dans la Seine pour les évacuer dans la Manche et pour les transports c’était la "bérézina" : quasiment plus de métro, de bus, de voiture ou de calèche ! On a tous en tête ces images des députés qui entraient en barque à l’Assemblée Nationale …éclairés à la bougie !

Aujourd’hui, malgré les bassins de retenue et les gros moyens mis en œuvre, les conséquences d’une telle crue étaient considérés comme pouvant être pire, l’agglomération parisienne comptant aujourd’hui 12 millions de personnes, mais surtout bien plus de berges bétonnées, réduisant ainsi le lit de la Seine. On s’inquiétait d’avoir construit en dépit du bon sens, en empêchant l'écoulement des eaux.

400.000 logements par exemple ont été construits en zone inondable en Ile de France: supposant l’évacuation de 800.000 personnes avec des hélicoptères, des centaines de bateaux pneumatiques ou autres, qu’il faut faire venir de partout.

Il fallait y voir l’aboutissement du projet de vigilance météorologique lancé en 2001. En 2004, à la suite de la canicule de 2003, les vigilances "Canicule" et "Grand froid" sont ajoutées au système en place. En décembre 2007, la vigilance "Fortes précipitations" est renommée en "Pluie-inondation" dans le but d'intégrer la vigilance liée aux crues mise en place à l'origine par Vigicrues®️. En novembre 2011, à la suite des submersions meurtrières des côtes charentaises et vendéennes par Xynthia le 28 février 2010, Météo-France, en partenariat avec le service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM) intègre à la vigilance les phénomènes côtiers, avec la vigilance "Vagues-submersion", liés notamment à la forte houle et la surcote causée par les ondes de tempête parfois combinées aux forts coefficients de marée. A la même date, un pictogramme "Inondation" est ajouté dans les phénomènes suivis : il intègre les seules données de Vigicrues par une correspondance géographique entre un tronçon de cours d'eau et le(s) département(s) touché(s).

Aujourd’hui la vigilance météorologique vise à attirer l'attention sur les neuf phénomènes suivants : Vent violent, Pluie-inondation, Inondation-Orages,Neige-verglas,Avalanches, Canicule, Grand froid,Vagues-submersion. Autant de phénomènes qui années après années prennent de l'ampleur.

Ce rappel historique nous permettant de constater que ce n’est donc pas formellement le retour d’une crue de type 1910 qui était redoutée, mais plus une crue de type nouveau.

Pourquoi de type nouveau ? Voici les principales crues séquaniennes depuis 120 ans : En janvier 1910, les eaux montent jusqu'aux épaules du zouave du pont d'Alma, une hauteur de 8,62 mètres. C'est le record absolu pour une crue de la Seine à Paris depuis que les mesures sont effectuées. En 1658, cependant, une autre crue aurait atteint 8,95m. L’expression crue centennale est donc utilisée pour la définir.

En Janvier 1924 la Seine atteint 7,32 m. En Janvier 1955 la hauteur observée à l'échelle d'Austerlitz est de 7,12 mètres. En Janvier 1982 le hauteur observée à la station d'Austerlitz avec la technologie des ultra-sons : 6,18 m. On évitre prudemment de parler de crue centenaire, vu que l'intervalle temps ne s'y prête guère. N'empêche, quelques experts mieux informés que les autres en janvier 2016, en viennent à penser que la crue ne se produira pas cette fois en janvier mais selon un autre timing.
On s’exerce en mars car on craint une crue prochaine. Avec la crue du 1er juin 2016 il va enfin peut-être être possible de comprendre pourquoi il pleut plus et plus souvent à cause du réchauffement climatique.

Ce matin du 1er juin 2016, le Loiret s’est réveillé les pieds dans l’eau. Le Loing, affluent de la Seine enregistre alors sa plus grande crue depuis 1910 ; Une crue « centennale » ? Chacun hésite à la définir comme telle. Car pas aux normes temporelles des crues précédentes.

Un débat démarre : cette crue est-elle une simple anomalie météo ponctuelle, ou y’a-t-il des causes plus profondes ? Quelques curieux envisagent qu’il pourrait s’agir d’une crue climatique et se mettent à analyser les liens entre la crue de 2016 et le changement climatique

Autant le rappeler à ce stade : Les spécialistes du climat et des phénomènes météorologiques ont compris depuis plusieurs années les liens qui unissent le cycle de l’eau et le changement climatique. Spontanément, lorsqu’on pense à un monde qui se réchauffe, on pense à un monde plus sec, plus désertique. Tout brûle plus facilement et les feux prennent des proportions inédites. D’ailleurs, lorsque les journaux parlent de changement climatique, ils illustrent souvent leurs articles par des images de sols desséchés et arides , pas avec celles des incendies des forêts boréales en zone de sable bitumineux (Russie et Canada). Mais beaucoup oublient de dire que les phénomènes inverses sont aussi une conséquence du réchauffement climatique ou du moins de son dérèglement (le mot le plus approprié).

Un monde plus chaud c’est d’abord un monde plus humide. Pour le résumer de façon simple, voici comment le phénomène fonctionne d’après l’Environmental Protection Agency américaine. La terre est couverte de 70% d’eau. Lorsque les températures augmentent, cette eau s’évapore plus. Mais cette eau ne disparaît pas, elle continue à exister sous forme de vapeur d’eau dans l’atmosphère. Et au bout d’un moment, cette vapeur d’eau finit fatalement par retomber, notamment sous forme de pluie.

Les conditions pour des précipitations importantes étaient toutes réunies ce printemps. L’Administration Nationale Océanique et Atmosphérique américaine (NOAA) qui publie des rapports mensuels sur les températures mondiales, notait depuis décembre que l’Europe du Nord-Ouest connaissait ses périodes les plus chaudes depuis des décennies.

Le mois de Décembre était le plus chaud depuis 1900, le mois de Février également, et le mois d’Avril le 4ème mois d’Avril le plus chaud depuis 1910. Sur l’ensemble de la planète, ce début d’année a été le plus chaud de l’histoire, avec des températures de 1.5 degrés supérieures à la moyenne pré-industrielle.
Notamment, la NOAA a constaté durant ce début d’année la successions de températures records dans certaines parties de l’Atlantique Nord et autour du Groenland. L’évaporation accrue dans ces zones a pu contribuer à la constitution de masses d’air très humides qui se sont ensuite déplacées sur l’Europe du Nord.

En conséquence, l’agence notait également que la zone Europe du Nord-Ouest vivait aussi ses périodes les plus humides, avec une hausse significative des précipitations. Ainsi la Finlande ou le Danemark ont vécu ce printemps leurs périodes les plus humides depuis un siècle.

La France a également vécu des précipitations beaucoup plus fortes que d’ordinaire. Météo-France notait en avril un cumul de précipitations entre 1.5 et 2 fois supérieur aux normes de saison sur l’ensemble de la diagonale sud-ouest / nord-est. Or c’est précisément dans la zone centre/nord-est que s’alimentent les affluents de la Seine comme le Loing.

Avec cette augmentation des précipitations, ce sont naturellement les fleuves qui sont montés. Et les épisodes de pluie des derniers jours de mai ont servi d’élément déclencheur à un phénomène qui s’annonçait depuis décembre, lentement mais sûrement.

La crue que l’on observe aujourd’hui dans le Loiret pourrait donc être le symptôme d’un changement plus profond au niveau climatique et météorologique en France. En effet, ce type événements devrait devenir de plus en plus fréquent statistiquement, au fur et à mesure que les températures vont continuer à monter. C’est d’autant plus vraisemblable qu’en France, l’impact du changement climatique sur les températures est en moyenne plus fort qu’ailleurs. D’après un rapport de l’Observatoire National des Effets du Réchauffement Climatique, les températures en Europe du Nord, et donc en France durant le 20ème siècle ont subi une augmentation 30% plus élevée que sur le reste du globe en moyenne.

Cela signifie que les températures augmentent très vite (de l’ordre de 0.20 à 0.35 degrés par décennie en moyenne depuis 100 ans) et donc que l’évaporation océanique notamment est forte. Mais le problème est également significatif dans les massifs montagneux, où l’on a constaté entre 1900 et 2004 une augmentation moyenne des températures de 0.14 degrés par décennie. Or c’est aussi en montagne, via la fonte des glaciers et des neiges d’altitude que s’alimentent les fleuves.

Logiquement, les épisodes de crues et d’inondations devraient donc se multiplier dans les prochaines décennies. Parlera –t-on de crues décennales, avant de parler de crues récurrentes et normales. Tout sera une question d’accoutumance à ses phénomènes qui, de rares, risquent de passer à des phénomènes d’une grande banalité.

Sous la pression conjuguée de la fonte des neiges/glaces et de l’évaporation et de l’humidification des masses d’air. On observe d’ailleurs déjà le phénomène dans le Sud-Est de la France avec les fameux épisodes cévenols.

Ces inondations qui affectent régulièrement les Cévennes dans le Sud de la France sont dues au déplacement des masses d’air chaudes et humides liées à l’évaporation au dessus de la mer Méditerranée vers les zones plus froides du Massif Central autour du Mont Lozère. À cause du réchauffement des températures moyennes, ces épisodes météorologiques sont de plus en plus forts et de plus en plus fréquents, car l’évaporation en mer est plus importante.

Ainsi, dans un rapport daté de 2015, on observait depuis 1950 une augmentation de 30% de la quantité de précipitations dans la zone, et une multiplication par 3 de la fréquence des pluies cévenoles extrêmes.

Au final, il est probable que les épisodes de crues et d’inondations que l’on observe actuellement soient en partie déclenchés par des évènements liés au réchauffement climatique. Aussi contre-intuitif que cela puisse paraître, réchauffement climatique peut donc rimer avec plus de pluie et plus d’humidité. Bien sûr, ce n’est pas vrai partout, et on observe au contraire une diminution des précipitations sur l’Ouest du pays.

Mais la crue du Loiret est une bonne illustration de ce que signifie, à moyen terme, l’accélération du réchauffement climatique dans la vie quotidienne des français. Cela montre qu’il est plus que temps de prendre des mesures drastiques pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, car non, le réchauffement climatique n’est pas un problème « lointain » et sans importance. Il a des conséquences graves, aujourd’hui, et ici.

http://www.liberation.fr/france/2016/03/01/crue-centennale-sauve-qui-pleut_1436846
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 26 Jan 2018, 10:11

Libellule a écrit:
Le T10 est donc particulièrement concerné.


Quel impact sur la taxe Gemapi pour les habitants de ce T10: http://www.plateaufontenay.net/t3368-territoire-t10-quid-de-la-taxe-inondations-gemapi ?

Les contribuables fontenaysiens qui paient déjà impôts sur le revenu, taxe foncière, taxe d'habitation CSG, ... vont-ils aussi avoir à payer au nom d'une soit disant solidarité pour les habitants des bords de Marne ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 26 Jan 2018, 10:18

Pour ce qu'il en est de payer on ratisse large...

Je constate d'ailleurs que la "solidarité" est à géométrie variable... ce qui est parfaitement choquant !

Je suis disposé pour les non comprenants à faire une démonstration qui va décoiffer.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 14:29

PETITION – Pour éviter de nouvelles inondations, stoppons l'artificialisation des terres agricoles !!!

Les inondations qui touchent notre pays sont de plus en plus fréquentes. Et il serait faux de croire que les aléas climatiques soient la seule explication !

L'artificialisation des terres agricoles imperméabilise plusieurs dizaines de milliers d'hectares chaque année en France. Chaque minute, ce sont environ 1000 m² de terres généralement agricoles qui sont recouvertes sous du bitume ou du béton ! Tous les 7 ans, la surface d'un département est ainsi artificialisée.

Chaque année, une bien peu transparente « Commission Nationale d'Aménagement Commercial » valide entre 2 et 3 millions de m² supplémentaires d'espace commercial! Entre 2010 et 2016, le pourcentage d'autorisations se situe invariablement entre 88 et 90%.

Il est grand temps d'adopter un moratoire sur la construction ou l'extension de nouvelles surfaces commerciales situées en périphérie urbaine.


PETITION - Stop à la bétonisation des terres agricoles


ou
https://laissebeton.agirpourlenvironnement.org

Les inondations qui touchent notre pays sont de plus en plus fréquentes. Et il serait faux de croire que les aléas climatiques soient la seule explication !

L’artificialisation des terres agricoles imperméabilise plusieurs dizaines de milliers d’hectares chaque année en France. Chaque minute, ce sont environ 1000 m² de terres généralement agricoles qui sont recouvertes sous du bitume ou du béton !

Tous les 7 ans, la surface d’un département est ainsi artificialisée.

Généralement situés en périphérie urbaine, ces espaces servaient de zones tampon et permettaient une régulation hydrique qui fait défaut aujourd’hui.

La France compte 807 centres commerciaux s’étalant sur plus de 17 millions de m². Parce que « trop n’est jamais assez », ce sont près de 77 nouvelles grandes surfaces qui pourraient sortir de terre en 2018.

Or, selon un sondage exclusif* mené par l’IFOP pour le compte d’Agir pour l’Environnement, 92% des personnes consultées estiment que la France est suffisamment dotée en hypermarchés, notamment en périphérie urbaine.

Chaque année, une bien peu transparente « Commission Nationale d’Aménagement Commercial » valide entre 2 et 3 millions de m² supplémentaires d’espace commercial ! Entre 2010 et 2016, le pourcentage d’autorisations se situe invariablement entre 88 et 90%.

Nous payons aujourd’hui des décennies d’incurie. Selon l’agronome Jacques Caplat d’Agir pour l’Environnement, une terre bien structurée et riche en matières organiques, c’est-à-dire en petites racines, en humus, en vers de terre, absorbe 100 mm d’eau par heure (jusqu’à 300 mm dans certains cas) !

Il est grand temps d’adopter un moratoire sur la construction ou l’extension de nouvelles surfaces commerciales situées en périphérie urbaine.


★ Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé.★ - Margaret Mead
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 14:47

Et où seront logés tous les migrants que nous recevons ? Et où iront ils s'approvisionner ?

Pas besoin de nouvelles constructions sans doute ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 15:14

Libellule a écrit:
PETITION – Pour éviter de nouvelles inondations, stoppons l'artificialisation des terres agricoles !!!

Les inondations qui touchent notre pays sont de plus en plus fréquentes. Et il serait faux de croire que les aléas climatiques soient la seule explication !

L'artificialisation des terres agricoles imperméabilise plusieurs dizaines de milliers d'hectares chaque année en France. Chaque minute, ce sont environ 1000 m² de terres généralement agricoles qui sont recouvertes sous du bitume ou du béton !


Un exemple local d'imperméabilisation des sols qui à ma connaissance n'a pas donné lieu à protestation des élus écologistes.....

Soit un sol du domaine public en pavés autobloquants laissant passer l'eau.....

Suite à un affaissement de celui-ci, les services municipaux ont remplacé ces pavés autobloquants par du bitume car plus économique mais imperméable...




Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4198
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 15:30

Qui pourrait me dire ce que signifie la hauteur de la crue de la Seine
Quand on dit 6m c'est l'élévation du niveau moyen marqué niveau zéro ou par rapport à un fond de rivière précis ?
Le parc des Carrières de Fontenay révèle des traces de coquillages déposés par la mer. C'était quand?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 15:37

Citation :
La Seine pourrait monter à 6,10 m vendredi. À quoi correspond ce chiffre ?

Par Sciences et Avenir avec AFP le 25.01.2018 à 12h52

Mesurer une crue est une opération complexe qui se fait grâce à plusieurs milliers d'échelles graduées, dont la plus célèbre est installée au pont d'Austerlitz à Paris.

RELATIVITÉ. Ce jeudi 25 janvier 2018, le niveau de la Seine était mesuré à 5,44 m à 8h du matin. Et d'après les prévisions de Vigicrue, elle continue de grimper et pourrait atteindre les 6,2 m d'ici vendredi 26. Mais quel est le sens au juste de ce chiffre exprimé en mètres ? Cela ne signifie pas que le fleuve a une profondeur de 5,44 m mais que le niveau de l'eau atteint cette hauteur sur une l'échelle graduée installée au pont d'Austerlitz à Paris. Le niveau 0 de l'échelle ne se trouve pas au fond de la Seine, qui varie grandement selon les endroits. Il ne s'agit donc que d'une échelle "relative" qui a pour principale fonction de comparer les différents niveau de crue entre eux.

En l'absence de crue, la Seine est entre 1 et 2 mètres sur l'échelle d'Austerlitz. En juin 2016, le pic de la crue y avait atteint 6,10 m. En 1982, la Seine était montée à 6,18 mètres sur cette échelle, après 7,12 mètres en 1955 et 7,32 mètres en 1924. Mais le record officiellement enregistré remonte à 1910, date à laquelle la Seine avait atteint le niveau historique de 8,62 mètres.

En France, le réseau Vigicrues, chargé de la prévision des crues et inondations, surveille 22.000 km de cours d'eau, via quelque 3.000 points de mesure automatisés dont 1.700 fournissent des données en temps réel (hauteurs, débits). La vaste région autour de la capitale est à elle seule suivie par 120 stations hydrométriques. Chaque station dispose de sa propre échelle. Celle-ci peut par exemple être basée sur le niveau de la mer, comme c'est le cas par exemple à Chatou (Yvelines) où le niveau du fleuve est de 22 mètres en temps normal parce que l'échelle est placée plus bas dans l'eau.

Pour autant, la mesure elle-même n'est pas toujours infaillible : en 2016 à Paris les mesures sont restées pendant quelques heures nettement sous-estimées, faussées par des déchets collés au capteur d'Austerlitz. "Depuis, il a été largement reconstruit, doublé. Il n'y a plus de craintes quant à son fonctionnement", a assuré mardi Jérôme Goellner, le directeur régional de l'environnement et de l'énergie, en recevant la presse et les secrétaires d'Etat à l'Ecologie au service de prévision des crues francilien. Les deux simulations donnent une idée de ce à quoi pourraient ressembler des crues centennales à Paris.
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/comment-mesure-t-on-la-crue-de-la-seine_120194
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4198
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 16:46

merci

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 18:31

Parenthèse sur ce qu'est une vraie bétonisation.

A 20 kilomètres de Paris, à la jonction entre Val d’Oise et Seine-Saint-Denis, la filiale immobilière du groupe Auchan, avec la participation du groupe chinois Wanda, a jeté son dévolu sur d’excellentes terres agricoles pour y construire EuropaCity. Il s’agit d’y ériger un « pôle de loisirs, de commerces, de culture et d’hôtellerie » qui ouvrirait en 2024, sur la partie sud d’une vaste enclave agricole de 700 hectares (moins du double que NDDL), le Triangle de Gonesse, coincée entre les aéroports de Roissy et du Bourget.

Les chiffres donnent le vertige : 3,1 milliards d’euros d’investissement privé, 1 milliard de fonds publics, pour un complexe de 630 000 m² (avec parc nautique et pistes de ski « indoor »). Le projet prétend atteindre l’objectif annuel de 30 millions de visiteurs, soit deux fois plus qu’EuroDisney, première destination touristique d’Europe. Pour desservir ce projet, la Région Île-de-France va financer une gare programmée en plein champ, alors que les usagers des transports publics subissent les conséquences du sous-investissement dans les RER, trains et réseaux existants. Selon les mots de nombreux élus locaux, une trentaine de centres commerciaux existants seraient très fortement concurrencés par ce projet et des milliers d’emplois détruits, ce qui est confirmé par le préfet d’Ile-de-France en personne !

Il s’agirait du coup de grâce pour les commerces, les services de proximité et le tissu social de villes et quartiers déjà en souffrance, mais aussi pour les trois grands hypers voisins. Pendant des années, on s’était habitué à voir des friches industrielles (PSA à Aulnay-sous-Bois, Kodak à Sevran, Mory-Ducros à Gonesse), depuis quelques temps on côtoie aussi les friches commerciales. Mais ce projet sera surtout destructeur de terres agricoles de très grande valeur agronomique, et générera des émissions de gaz à effet de serre et des nuisances pour les riverains. Ce choix serait donc pris au moment même où nous avons plus que jamais besoin de sols capables de capter du CO2, d’absorber le ruissellement des eaux pluviales, d’atténuer canicules et pics de pollution de l’air, et enfin de nourrir les humains. C’est un véritable trésor qui serait détruit de façon irréversible. EuropaCity constituerait une véritable catastrophe écologique.

Qu'on ne s'y trompe pas, l'artificialisation des sols a "un gros impact" sur les phénomènes de ruissellement.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 19:56

Il manque une donnée importante sur EuropaCity:

Citation :
En décembre 2014, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, déclare :

« Avec la création prévue de 11 500 emplois directs non délocalisables […], EuropaCity est un projet majeur. Il structurera notre territoire et contribuera à sa vitalité économique. Ce n'est pas un hasard si ce projet recueille une majorité d'opinions favorables. »

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Dim 28 Jan 2018, 21:30

Dans les villes no problem de commerce de proximité  il suffit de consommer hallal et tout est disponible.
Pour le reste pizza,restaurants asiatiques, couscous et kebab... rien ne manque.

POur les "souchiens" qui souhaitent un cassoulet, une choucroute ou une bouillabaisse ça se complique un peu mais on ne peut pas tout avoir.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 05:58

Il semble tout de même curieux que certains intervenants soient inquiets par la disparition de nos terres agricoles et pensent peut être que nous allons en manquer, visiblement ils ignorent que des cultivateurs sont actuellement contraints de laisser des terres en jachère au lieu de les travailler et ce pour respecter des accords européens.

Devrions nous quitter l'Europe pour avoir une France verte c'est une question à se poser...
Devrions nous produire plus alors que l'on n'arrive semble t il pas à faire payer le "juste prix" à ce qui est déja produit et est en excédent ?

Il y a dans ce raisonnement mais ce n'est pas une surprise des logiques qui sont pour le moins contradictoires doit on le relever ?

Pour faire bref il faut produire plus ce que l'on n'arrive pas à vendre ! sans doute aussi installer de nouveaux agriculteurs alors que ceux qui existent ne s'en sortent pas sans subventions.

Pour ce qu'il en est des inondations à Paris la crue la plus importante remonte sauf erreur de ma part à 1910... époque de la France agricole où le diesel n'était pas encore la cause de tous nos malheurs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 07:53

Pour être logique nous devrions nous interroger sur les retenues d'eau qui ont été construites pour régulariser le débit des rivières et des fleuves.
Si nous avions eu nos actuels écolos à l'époque aucun de ces barrages n'aurait été fait, la Loire et quelques autres cours d'eau dont la Seine déborderaient souvent.

Je n'imagine pas la construction de barrages hydroélectriques pour l'édification desquels des villages ont été noyés... pas d'électricité venant de barrages, pas d'électricité venant de centrales nucléaires, pas d'électricité produites par le charbon, pas de gaz... les paradis écolos dans une France écolo.


Dernière édition par tonton christobal le Lun 29 Jan 2018, 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4198
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 09:39

Un cauchemar . Heureusement la force du progrès a gagné et cela continuera

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Lun 29 Jan 2018, 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 10:47

Gérard a écrit:
Un cauchemar. Heureusement la force du progrès a gagné et cela continuera

Certainement pas si on laisse les écolos agir en dépit de tout bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 22:11

. Alors que les épisodes d'inondation se multiplient, l'eurodéputé dénonce des "systèmes très urbanisés, très bétonnés" et réclame "un moratoire sur les zones commerciales".

Interrogé ce 26 janvier 2018 sur les inondations et la crue de la Seine, l'eurodéputé Jadot a dénoncé "des systèmes très urbanisés, très bétonnés, très artificialisés" qui amplifient les crues et leurs conséquences. Sur FranceInfo, il a donc réclamé "un moratoire sur les zones commerciales périphériques" estimant qu'avec ces projets "on participe de ces drames plutôt que de commencer à les résoudre". Selon lui, leur effet est aussi néfaste sur le commerce en centre-ville, mais également sur la diminution des terres agricoles qui servent à mieux absorber les crues des fleuves et rivières. "On est en train de faire crever tous nos centres-villes, tous nos commerçants au centre des villes, il faut arrêter de faire des grandes surfaces en périphérie", a-t-il expliqué.



Il a ajouté : "On ne peut pas lier directement" chaque événement climatique extrême au dérèglement climatique "mais il est évident que ces hivers plus doux, plus humides, beaucoup plus pluvieux, c'est ce que nous donnent les scenarii climatiques". "C'est le réchauffement climatique et plus il va s'accélérer, plus on va avoir des hivers pluvieux et donc plus on va avoir de crues, notamment dans des systèmes qui ont été très urbanisés, très bétonnés, très artificialisés". "On s'interroge sur la façon dont on a urbanisé notre pays, on a aménagé notre pays, on a très souvent voulu le faire sans regarder la nature ou parfois contre la nature", a-t-il dénoncé.


L'élu écologiste a également pointé une "agriculture très intensive" qui "au fil des années" a fait que "certaines terres ressemblent plus à du béton qu'à des éponges", ainsi que l'oubli de "la mémoire" dans les plans d'aménagement des villes. "Il est évident que l'adaptation au dérèglement climatique aujourd'hui ne fait pas l'objet d'une politique aussi forte, ou en tout cas d'un débat aussi fort, que la question de la réduction des émissions de gaz à effet de serre", a-t-il noté


Dernière édition par Libellule le Lun 29 Jan 2018, 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4198
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 22:19

Qui est ce député?
Pourquoi les massifs de rosiers tenant lieu de protections des piétons au milieu de chaussées ont-ils été remplacés en certains endroits de Fontenay par une couche de béton avec incrustation de galets?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 22:31

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 22:39

Libellule a écrit:
---/---
Interrogé ce 26 janvier 2018 sur les inondations et la crue de la Seine, l'eurodéputé Jadot a dénoncé "des systèmes très urbanisés, très bétonnés, très artificialisés" qui amplifient les crues et leurs conséquences. Sur FranceInfo, il a donc réclamé "un moratoire sur les zones commerciales périphériques" estimant qu'avec ces projets "on participe de ces drames plutôt que de commencer à les résoudre". Selon lui, leur effet est aussi néfaste sur le commerce en centre-ville, mais également sur la diminution des terres agricoles qui servent à mieux absorber les crues des fleuves et rivières. "On est en train de faire crever tous nos centres-villes, tous nos commerçants au centre des villes, il faut arrêter de faire des grandes surfaces en périphérie", a-t-il expliqué.
---/---

Une occasion de demander à Libellule quel est l'avenir du centre commercial du Val de Fontenay dans le cadre de l'aménagement du pourtour de la nouvelle gare accueillant T1, lignes 1 et 15 ?

Va-t-il passer sur deux niveaux et des immeubles d'habitation de la même hauteur que la tour hôtelière vont-ils être construits sur le parking et sur la station BP ?

A propos de cette tour hôtelière, on notera que celle-ci a participé à bétonisation du Val en faisant disparaître un petit espace vert....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 23:05

Des éléments de réponse quant à nos souhaits.
https://fontenaysousbois.eelv.fr/habiter-et-partager-la-ville/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 23:08

Pour régler la question il faut donc faire des tours...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 23:16

Libellule a écrit:
Des éléments de réponse quant à nos souhaits.
https://fontenaysousbois.eelv.fr/habiter-et-partager-la-ville/


Ce document date du 15 mars 2014 et depuis il s'est passé pas mal de chose...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Lun 29 Jan 2018, 23:29

Oui. Mais cela définissait nos souhaits pour la mandature.

.
a.nonymous a écrit:
Il manque une donnée importante sur EuropaCity:...l 'emploi...

Les chiffres donnent le vertige : 3,1 milliards d’euros d’investissement privé, 1 milliard de fonds publics, pour un complexe de 630 000 m² (avec parc nautique et pistes de ski « indoor »). Le projet prétend atteindre l’objectif annuel de 30 millions de visiteurs, soit deux fois plus qu’EuroDisney, première destination touristique d’Europe. Pour desservir ce projet, la Région Île-de-France va financer une gare programmée en plein champ, alors que les usagers des transports publics subissent les conséquences du sous-investissement dans les RER, trains et réseaux existants. Selon les mots de nombreux élus locaux, une trentaine de centres commerciaux existants seraient très fortement concurrencés par ce projet et des milliers d’emplois détruits, ce qui est confirmé par le préfet d’Ile-de-France en personne !

Il s’agirait du coup de grâce pour les commerces, les services de proximité et le tissu social de villes et quartiers déjà en souffrance, mais aussi pour les trois grands hypers voisins.

http://m.leparisien.fr/gonesse-95500/triangle-de-gonesse-le-commissaire-enqueteur-rend-un-avis-defavorable-23-08-2017-7209237.php

Elisabeth Borne :« Le ministre d'État Nicolas Hulot a, bien entendu, déjà constaté la contradiction entre ce projet et l'objectif de préservation des terres agricoles et de lutte contre l'artificialisation des sols qu'il se fixe dans le cadre de notre politique de transition écologique. »



#####

Avec 282,5 mm d'eau tombés entre décembre 2017 et janvier 2018, la France a connu une pluviométrie record depuis 1959 selon Météo France ce lundi, dépassant le record de l'hiver 1982.

"Depuis début décembre 2017, la France a été soumise, dans un flux océanique rapide, à de nombreux passages perturbés souvent très actifs. Après une pluviométrie excédentaire de 50 % en moyenne sur le pays en décembre, le mois de janvier 2018, avec un cumul proche de deux fois la normale, est d'ores et déjà le plus arrosé sur les régions Auvergne - Rhône - Alpes et Bourgogne - Franche - Comté. Ainsi en moyenne sur la France, la pluviométrie cumulée depuis le 1e décembre est la plus forte enregistrée sur la période 1959-2018 (précédent record décembre 1981-janvier 1982)", a expliqué l'organisme français de météorologie.

"Ces pluies fréquentes et abondantes survenues sur des sols déjà humides ont pour conséquence de nombreuses inondations" est-il également précisé.

Ces précipitations ont généré des crues importantes sur de nombreux cours d'eau du nord et de l'est du pays, encore entretenues par les pluies tombées jeudi dernier sur la Bourgogne et la Champagne, a indiqué Vigicrues dans son bulletin publié lundi à 17H30 heure locale, ajoutant que les niveaux de débordements dommageables sont atteints sur plusieurs d'entre eux dans les bassins de la Seine et de la Saône, justifiant leur maintien en vigilance orange.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4198
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 00:23

Et pendant ce temps le Tage est à sec à cause de la ''sécheresse sévère'' et de son exploitation déraisonnable pour l'irrigation de l'Andalousie.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 00:40

Libellule a écrit:
Les chiffres donnent le vertige : 3,1 milliards d’euros d’investissement privé, 1 milliard de fonds publics, pour un complexe de 630 000 m² (avec parc nautique et pistes de ski « indoor »). Le projet prétend atteindre l’objectif annuel de 30 millions de visiteurs, soit deux fois plus qu’EuroDisney, première destination touristique d’Europe.


Alors que l'on ne produit plus rien localement....

Citation :
La France est la première destination internationale avec 83 millions de visiteurs étrangers en 2016 (82,6 en métropole et environ 400 000 dans les départements d’outre-mer).

En termes de recettes touristiques, la France se positionne à la cinquième place mondiale en 2016 avec 38,4 milliards d’euros, derrière la Chine (40,1 Mds d’euros), la Thaïlande (45,1 Mds d’euros), l’Espagne (54,5 Mds d’euros), et les Etats-Unis (186,1 Mds d’euros). La captation des recettes du tourisme international présente ainsi de fortes marges de progression.

Mise à jour : janvier 2018
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/tourisme/la-place-de-la-france-dans-le-tourisme-mondial/
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 06:09

Gérard a écrit:
Et pendant ce temps le Tage est à sec à  cause de la ''sécheresse sévère'' et de son exploitation déraisonnable pour l'irrigation de l'Andalousie.

Le canal du Tage a-t-il été un progrès... ?

En Espagne, le fleuve Tage souffre d'une immense sécheresse. Certains habitants pointent, outre le réchauffement climatique la décision prise il y a 40 ans de dévier ses eaux pour irriguer d'autres régions.

Des craquelures fissurent le sol : l'un des plus grands fleuves d'Europe est réduit à un filet d'eau. Le Tage, 1 000 kilomètres de méandres à travers l'Espagne et le Portugal : l'or bleu du pays mis à mal par trois années de sécheresse. Aujourd'hui, on circule en voiture dans le lit du fleuve. Depuis 30 ans, Ricardo loue des bateaux aux touristes et n'a jamais vu un niveau aussi bas. Avec le réchauffement climatique, les fortes chaleurs et le manque de pluie, les affaires vont mal pour lui. À deux heures de Madrid, le village de Sacedon est devenu un village fantôme, le maire observe les habitants partir, petit à petit. Ici, une maison sur deux est à vendre, le quart des habitants est parti.

Une déviation du fleuve par favoritisme ?
Les habitants pointent un autre coupable que le réchauffement climatique ; le prélèvement des eaux du fleuve. Depuis 40 ans, une partie du cours du Tage est dévié : 300 kilomètres d'aqueducs et de canaux le dirigent vers le sud du pays. L'eau du Tage irrigue le potager de l'Europe, région où fruits et légumes poussent été comme hiver. Le secteur pèse lourd, 70 000 emplois rien qu'à Murcie. Sans l'eau du Tage, rien ne pourrait pousser. Pourtant, il y a de l'eau dans le sous-sol : une eau salée qui aurait pu être traitée et utilisée à la place de celle du Tage dévié. L'Etat a-t-il favorisé l'intérêt des entreprises de travaux public au détriment des riverains du Tage, à l'époque ? Les sacrifiés du fleuve demandent aujourd'hui à l'Europe de mettre un terme à ce qu'ils considèrent comme 40 ans d'injustice.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 08:02

Conclusion l faut raser ce qui est construit, boucher les canaux, fermer les centrales électriques... Finalement l'écologie c'est simple !

On aura un pays merveilleux où il n'y aura rien à manger mais est ce important ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4198
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 09:25

Et pour désaler l'eau du sous sol on a besoin d'énergie...
En plus on épuise la nappe car toute l'eau puisée n'est pas restituée

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 11:30

Libellule a écrit:
Le canal du Tage a-t-il été un progrès... ?

En Espagne, le fleuve Tage souffre d'une immense sécheresse. Certains habitants pointent, outre le réchauffement climatique la décision prise il y a 40 ans de dévier ses eaux pour irriguer d'autres régions.

Hors sujet.... Quoi que ?

Citation :
La France importe 40% de ses fruits et légumes
Mardi, 10 Octobre, 2017
---/---
Suivaient ces propos de Luc Barbier producteur de prunes en Lorraine et président de la Fédération nationale des producteurs de fruits(FNPF) de la FNSEA : « En 2004, la France produisait près de 400.000 tonnes de pêches et nectarines, on produisait ce qu’on consommait. En 2014, on a produit 20.000 tonnes. On a perdu 50% de notre capacité de production ».
Il y a deux explications à ce recul de la production française de fruits et légumes. La première provient du fait que l’Espagne pratique le dumping social à grande échelle dans ses vergers comme dans ses ateliers de conditionnement des fruits et légumes en utilisant des travailleurs détachés d’Europe centrale et des clandestins venus d’autres pays , que ce soit du Maroc ou d’Amérique centrale. La seconde est imputable à la stratégie des centrales d’achat de la grande distribution. Importer plus que de besoin, permet de réduire les achats de fruits et légumes français et, ce faisant, d’orienter les cours à la baisse sur les marchés au cadran de l’Hexagone. L’accord de libre échange entre l’Union européenne et le Maroc est utilisé à cette fin.
---/---
https://humanite.fr/la-france-importe-40-de-ses-fruits-et-legumes-643394
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4078
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mar 30 Jan 2018, 12:02

En France, on peut manger les fruits et légumes de saison... en saison. Le reste de l'année, c'est importé ou culture artificielle.
Plus les exotiques qui ne poussent pas chez nous (ou alors aux Antilles ?). Plus nos coûts de main d’œuvre.
60% de la consommation produite en France, ce n'est pas si mal, en soi. Sauf que la situation peut continuer à se dégrader. Et pour la capacité d'autosuffisance alimentaire, il faut commencer à être vigilant. Ce qui en agriculture, inclut la question de l'eau. Sécheresse comme inondation plus fréquentes peuvent bousiller une récolte.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mer 31 Jan 2018, 14:28

Dans le scénario le plus optimiste, les dommages causés par les débordements de cours d'eau en Europe vont plus que doubler, à environ 15 milliards d'euros par an. Et le nombre de personnes affectées par les inondations augmenterait de 86%, soit environ 650.000 personnes par an. Mais en cas de hausse des températures de 3°C, les dommages monteraient de 145% à environ 17 milliards d'euros par an, et 780.000 personnes seraient touchées (+123%). L'air plus chaud contient en effet plus d'humidité, ensuite libérée sous forme de pluie ou de neige. Les inondations, dont les impacts sont aggravés par l'urbanisation, font déjà partie des catastrophes naturelles les plus coûteuses en Europe : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/rechauffement-climatique-inondations-vont-se-multiplier-1411457.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mer 31 Jan 2018, 15:17

La solution est simple...  il suffit de diminuer la population mondiale.

Pour ce qui concerne les moyens les écolos  vont les trouver.

Les migrants veulent vivre comme nous... Pour ce faire ils déboulent en Europe et nous on veut continuer à vivre comme maintenant donc problèmes en vue...

Nous sommes sauvés les écolos sont la.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Mer 31 Jan 2018, 15:29

tonton christobal a écrit:
La solution est simple...  il suffit de diminuer la population mondiale.

Tout est dit...

J'ajouterais juste qu'avant de diminuer la population mondiale il serait déjà stage de la stabiliser !


https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_de_natalit%C3%A9
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Jeu 01 Fév 2018, 18:08

Un peu court comme argument pour les douze départements encore touchés par les inondations.

Ce document de l'IAU/Natureparif est bien fait et permet d'avoir quelques arguments pour faire cesser l'imperméabilisation des sols.

http://www.natureparif.fr/attachments/InfoPresse_Inondations_Juin2016.pdf


Dernière édition par Libellule le Jeu 01 Fév 2018, 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Jeu 01 Fév 2018, 18:37

Non ! C'est un problème essentiel !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Jeu 01 Fév 2018, 18:54

On baisse la population de combien en Île de France?

L'Île-de-France, un territoire fortement exposé à une crue centennale

435 000 logements
830 000 personnes
100 000 établissements
750 000 emplois
La fragilité électrique, une des conséquences de l'inondation

Au-delà des seules zones inondables, de nombreux territoires connaîtront des coupures d'électricité pouvant durer de plusieurs jours à plusieurs mois. Elles auront des répercussions importantes sur le fonctionnement de l'ensemble du territoire francilien : télécommunications, services de secours, réseaux d'assainissement, réseaux d'eau potable, réseaux de transport...

L'IAU mobilisé
Dans le cadre de ses travaux sur l'analyse des vulnérabilités des territoires et la prise en compte des risques majeurs dans l'aménagement, l'IAU vient en appui aux exercices de simulation d'une crue en Île-de-France organisés par la préfecture de police de Paris : EU Sequana en février 2016 et Plouf 75 en avril 2017.

La participation de l'IAU se concrétise par la production de films de simulation en 3D illustrant les conséquences d'une crue majeure à Paris, en Seine aval dans les Hauts-de-Seine et en Seine amont dans le Val-de-Marne (94), départements particulièrement exposés au risque.

D'autres ressources de l'IAU sont également disponibles : une cartographie pédagogique, de Notes rapides consacrées au risque inondation ....

https://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Plouf75
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Jeu 01 Fév 2018, 19:15

Visiblement vous ne comprenez pas ou ne voulez pas comprendre...

Situation normale !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Jeu 01 Fév 2018, 19:23

Je comprends que le sujet concerne les risques de crues en sequana.

Vous pouvez utilement le noter. D'autres sujets sont ouverts pour parler de la surpopulation dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Jeu 01 Fév 2018, 19:38

Je vais me référer à un célèbre général de Napoléon.. .

Aux dernières nouvelles vous n'êtes pas en charge de la police du forum.

Continuez et le fil sera verrouillé. Ça doit vous manquer de ne pas faire un séjour au coin.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 06:27

Les crues de la Seine menacent les JO
Le niveau des eaux baisse, mais l'inquiétude des organisateurs des Jeux olympiques augmente. Un débordement du fleuve mettrait en péril la manifestation.

PAR LE POINT.FR

Officiellement, tout le monde est serein. Mais les risques de crue de la Seine lors des Jeux olympiques de 2024 donnent des sueurs froides aux organisateurs de la manifestation sportive. C'est du moins ce qu'affirme Le Canard enchaîné du 31 janvier. L'hebdomadaire, qui reprend l'étude d'impact que l'OCDE a publiée en 2014, indique que le CIO et la mairie ne cessent de se renvoyer la balle quand on aborde le sujet. Le journal évoque le fait qu'en cas de débordement du fleuve « la France n'aurait d'autre choix (...) que de demander le report des JO ».

L'éventualité d'une crue de la Seine durant les Jeux d'été est rare, la plupart des débordements du fleuve ayant lieu l'hiver, de janvier à mars, mais pas impossible : la crue de 2016 avait eu lieu en juin.

Lire aussi : La menace d'une crue majeure, épée de Damoclès qu'on refuse de voir

L'État, de son côté, assure avoir pris les mesures pour limiter ce risque. Il met en avant le plan de gestion des risques d'inondation du bassin Seine-Normandie, adopté en 2015. Ce chantier pharaonique, qui consiste à creuser des bassins de rétention tout au long du lit du fleuve, devrait être lancé en 2020.

Seul problème, l'achèvement de ces travaux est loin d'être assuré pour 2024. « La mise en œuvre (du plan) s'avère fort longue (une dizaine d'années) », affirme Le Canard enchaîné. Et son financement est, à ce jour, loin d'être assuré.

#####

Une hausse de 20 à 50 centimètres est attendue ce vendredi, craint la municipalité de Nogent.
C’est le dernier secteur où la situation risque de s’aggraver. La crue de la Marne continue dans le Nord-est du département. « Les prévisions annoncent une hausse de 20 à 50 centimètres dans les 24 et 48 heures », alarme la municipalité de Nogent. « À de tels niveaux, la ville ne peut pas garantir le maintien du courant électrique pour l’ensemble des habitants directement impactés par les inondations. Il est donc envisagé, pour un certain nombre d’habitants (Île des loups, port de plaisance, Île de Beauté, bas de la rue Agnès Sorel), une évacuation avec hébergement au gymnase Leclerc. »

On devrait passer de 5,6 m à 6 m à la station de Gournay (Seine-Saint-Denis), annonce Vigicrues. Au Perreux, ce jeudi, GRDF a constaté que les installations étaient noyées sous l’eau. 150 clients du Quai d’Artois, avenue Foch, boulevard Henri, rue Mathias, rue de Navarre et rue, allée et Villa Patou se retrouvent sans gaz. Il faudra attendre la décrue, soupire GRDF. Le préfet, qui avait prévu une visite dans la ville ce vendredi, se rendra sur les bords de Marne pour examiner les dégâts. Les hauteurs relevées sur la Marne à la station de Créteil devraient rester stables.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 10:04

Libellule a écrit:
Une hausse de 20 à 50 centimètres est attendue ce vendredi, craint la municipalité de Nogent.
C’est le dernier secteur où la situation risque de s’aggraver. La crue de la Marne continue dans le Nord-est du département. « Les prévisions annoncent une hausse de 20 à 50 centimètres dans les 24 et 48 heures », alarme la municipalité de Nogent. « À de tels niveaux, la ville ne peut pas garantir le maintien du courant électrique pour l’ensemble des habitants directement impactés par les inondations. Il est donc envisagé, pour un certain nombre d’habitants (Île des loups, port de plaisance, Île de Beauté, bas de la rue Agnès Sorel), une évacuation avec hébergement au gymnase Leclerc. »

On devrait passer de 5,6 m à 6 m à la station de Gournay (Seine-Saint-Denis), annonce Vigicrues. Au Perreux, ce jeudi, GRDF a constaté que les installations étaient noyées sous l’eau. 150 clients du Quai d’Artois, avenue Foch, boulevard Henri, rue Mathias, rue de Navarre et rue, allée et Villa Patou se retrouvent sans gaz. Il faudra attendre la décrue, soupire GRDF. Le préfet, qui avait prévu une visite dans la ville ce vendredi, se rendra sur les bords de Marne pour examiner les dégâts. Les hauteurs relevées sur la Marne à la station de Créteil devraient rester stables.


Les villes de Nogent et du Perreux n'étaient-elles pas censées être protégées en partie par la vanne anti-crue de Joinville ?

Citation :
Ces travaux nécessitent un budget de 3,6 M€ financé par l’Etat (50 %), Port de Paris (100 000 €), la Métropole du Grand Paris (250 000 €) et le Département (25 %) qui y voit un investissement « ultra-efficient » en raison des économies qu’un tel ouvrage permet de réaliser en cas de dégâts. Sans oublier les 15 communes protégées qui ont participé (de 5 000 € pour Chennevières à 170 000 € pour Saint-Maur).

Voir: http://www.plateaufontenay.net/t3368-territoire-t10-quid-de-la-taxe-inondations-gemapi#102136
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 13:19

A Joinville, après la crues, des découvertes surprenantes dans la Marne
©️ Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

Les inondations ont laissé quelques séquelles. A Joinville, en Haute-Marne, on emploie les grands moyens pour nettoyer la rivière. Les agents font parfois des découvertes surprenantes.

Le débris pèse une tonne. Il s'agit d'un tronc d'arbre, complètement coincé dans une des vannes du barrage de Joinville, en Haute-Marne. Pas facile de le retirer, la manœuvre est délicate.

Troncs d'arbres et bidons de fuel​

L'opération tombe à l'eau. Le courant est trop fort et la branche du tronc cède face au poids du tronc. Il faut donc trouver une autre solution.

A l'aide d'un tractopelle, l'opération est finalement réussie. Ce jeudi, la Marne est à 1,55 m. C'est deux fois moins que la semaine dernière. Et avec la décrue, des découvertes toujours plus surprenantes.

Nous avons même retrouvé un bidon de 200 l de fuel un peu plus loin raconte Joël Agnus, policier et responsable du plan de sauvegarde communal.

A 500 mètres de là, la photo vaut le détour : un arbre entier s'est échoué sur le barrage. A première vue, il ne gêne personne, mais en réalité il augmente le niveau de l'eau.  

Joinville gère désormais l'après-inondation. Retirer ces embâcles c'est aussi une façon d'oublier le souvenir de la crue.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 13:40

Libellule a écrit:
A Joinville, en Haute-Marne

Et non à Joinville-le-Pont dans le Val de Marne....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 13:49

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 15:35

la solution écolo est simple : on transforme les auto routes en chemin de terre battue... et plus de problème de crue !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 15:56

Libellule a écrit:
la poisse...  Smile Ou plutôt Sad

https://www.valdemarne.fr/a-votre-service/info-travaux/modernisation-de-la-vanne-dabaissement-du-niveau-des-crues-du-canal-joinville-saint-maur

La poisse ?

Nous sommes en 2018, cette vanne est en panne depuis 1999 et c'est nous qui allons payer les dégâts...


Citation :
Durée et localisation des travaux

Après une première campagne de sondages effectuée en début d’année, les travaux de dépose de l’ouvrage actuel sont programmés du 11 septembre au 21 octobre 2017.
La phase de reconstruction est programmée au deuxième semestre 2017.

Objectifs

---/---
L’ouvrage actuel, situé dans les écluses, est un aménagement réalisé par l’Etat dans les années 30, suite aux crues de 1910 et 1924, afin d’abaisser les niveaux d’eau en période de crue. A cet effet, l’ancien tunnel de St-Maur a été élargi pour évacuer des débits conséquents et le canal aménagé afin de conduire les écoulements en crue de la Marne. Les débits sont contrôlés par une vanne, située dans l’écluse de St-Maur, abaissée en temps normal et relevée en période de crue pour contrôler les débits. Utilisée régulièrement, elle a fait preuve de son efficacité en baissant sensiblement la ligne d’eau à l’amont, jusqu’à 65 cm à Joinville-le-Pont. Son impact se poursuit jusqu’à Gournay-sur-Marne en Seine-Saint-Denis. Cependant, en 1999, l'ouvrage a eu une avarie et ne fonctionne plus.
Depuis, plusieurs investigations ont été réalisées rappelant l’intérêt de cet ouvrage pour diminuer les vulnérabilités. Après une dernière étude élaborée en 2013, ce projet a été retenu dans le programme d’action et de prévention contre les inondations d’Ile-de-France.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 16:24

Pas facile d'échanger sérieusement avec des interlocuteurs pratiquant le"n' importé quoi" pour justifier une incohérence.. .

Situation normale avec les écolos.

Il suffit de le savoir.... ce n'est pas mieux avec les communistes.
Avec eux depuis le temps on le sait...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 18:43

Ce projet, d’un montant de 3 600 000 €, bénéficie d’un financement à 50% du fonds Barnier (fonds de prévention des risques naturels majeurs). Le Département participe à 25%. Le reste est financé par Ports de Paris et l’ensemble des communes du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis concernées.

PS le second lien permet de se porter solidaires des nogenatais. À ne pas zapper.

https://www.entre-nogentais.fr/category/home/category-index.jsp?cat=cat_3439658
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 19:19

Et lorsque l'on voit le résultat sur le terrain ...

C'est une fois de plus le fiasco.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 21:39

Libellule a écrit:
PS le second lien permet de se porter solidaires des nogenatais. À ne pas zapper.

https://www.entre-nogentais.fr/category/home/category-index.jsp?cat=cat_3439658


De qui se moque-t-on, les élus fontenaysiens sont tombés sur la tête avec leur soit disant solidarité !

Soit une rivière au bord de laquelle il est bien agréable d'habiter en été... Les prix des appartements et des maisons sont en conséquence.... Leurs propriétaires ont donc des revenus ou des patrimoines confortables... Ils font appel à des décorateurs et se meublent luxueusement chez Moche et Fauxboix..... Ils ont des home-cinémas plus grands que l'écran du Kosmos, des ordinateurs plus puissants que ceux du CEA, des voitures de luxe.... Bref ils vivent confortablement sans se soucier des autres...

Survient une inondation, leurs biens de valeurs sont détruits mais heureusement pour eux il y a classement en catastrophe naturelle ce qui signifie que l'Etat avec nos impôts va leur venir en aide tout comme les assurances avec nos primes, tout cela bien sûr en fonction de la valeur des biens détruits...

Et la dessus les élus fontenaysiens voudraient en plus que l'on mette, encore une fois, la main au porte-monnaie ?

Pour mémoire, nous avons déjà financé au travers de nos impôts une vanne qui devait permettre de réduire les dégâts mais cette vanne ne fonctionne pas, à qui la faute ?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   Ven 02 Fév 2018, 21:41

Qui parle de porte monnaie?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crue centennale ou climatique - Inondations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crue centennale ou climatique - Inondations
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Crue centennale ou climatique - Inondations
» inondations au sahara
» Crues - Risques d'inondations - PPRI
» l'alimentation crue que préconise l'institut HIPPOCRATE
» Réchauffement climatique (chapitre 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: