Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Lun 06 Juin 2016, 13:07

On se souvient de 2012 avec PCF et PG unis dans un Front de Gauche mené par Jean-Luc Mélenchon...

Loïc le 10 Mars 2012 a écrit:
Dans le cadre des élections de 2012, le Front de gauche présente des candidats. Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles, Nora Saint-Gal et Jean-François Voguet aux législatives.
Source: http://www.plateaufontenay.net/t607-front-de-gauche-pour-le-pays-et-notre-ville

Après quatre ans de présidence de François Hollande et après l'implosion de EELV, la situation est plus confuse avec des militants communistes réunis en congrès qui huent celui qu'ils portaient aux nues il y a seulement quatre ans...


"Sa hantise [ à Pierre Laurent ]: "la multiplication potentielle des candidatures à la présidentielle" à gauche qui précipiterait un retour de la droite au pouvoir, citant notamment Jean-Luc Mélenchon, dont le nom a été hué par une partie des quelque 750 congressistes présents à Aubervilliers."


Face à la situation actuelle, les fontenaysiens se souviendront de ce qui s'est dit changement de maire et ils peuvent se demander où se situent aujourd'hui l'actuel maire Jean-Philippe Gautrais, "Front de Gauche non PCF", alors que ce Front de Gauche semble ne plus réellement exister...

http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/le-maire-pcf-de-fontenay-cede-son-fauteuil-12-04-2016-5709309.php a écrit:
---/---
Le Parisien: Jean-Philippe Gautrais, contrairement à vous, n’est pas communiste mais Front de gauche…
Jean-François-Voguet: Pour moi ce n’est pas un élément déterminant. Peut-être qu’il est communiste, mais sans avoir sa carte.
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/le-maire-pcf-de-fontenay-cede-son-fauteuil-12-04-2016-5709309.php

Va-t-on voir bientôt le nouveau maire sortir comme par magie une carte du PCF glissée subrepticement dans sa manche par sa femme ou son beau-père qui eux sont bien encartés ?  



http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/05/france-insoumise-melenchon-gauche-pied-du-mur_n_10309792.html a écrit:
Avec sa "France insoumise", Jean-Luc Mélenchon met le PCF et la gauche au pied du mur

Le HuffPost  |  Par Geoffroy Clavel

Publication: 05/06/2016 19h10 CEST Mis à jour: 05/06/2016 19h21 CEST

PRESIDENTIELLE 2017 - À ceux qui en doutaient encore, Jean-Luc Mélenchon ira jusqu'au bout. Avec ou sans le soutien de ses alliés naturels. En convoquant ce dimanche 5 juin plusieurs milliers de ses sympathisants (10.000 selon les organisateurs) place Stalingrad à Paris, le champion autoproclamé de la "France insoumise" a opposé une cinglante fin de non-recevoir à ceux qui le pressent de renoncer à sa candidature en solitaire pour se plier à une primaire des gauches.

À quelques kilomètres seulement, le patron du PCF Pierre Laurent avait conclu dans la matinée le congrès de son parti en appelant une fois encore à un rassemblement autour d'un "pacte d'engagements communs" sanctionné par une "votation citoyenne et nationale". Sa hantise: "la multiplication potentielle des candidatures à la présidentielle" à gauche qui précipiterait un retour de la droite au pouvoir, citant notamment Jean-Luc Mélenchon, dont le nom a été hué par une partie des quelque 750 congressistes présents à Aubervilliers.

Pas de huées place Stalingrad, si ce n'est pour François Hollande et Manuel Valls, rebaptisés "Plouf et Chocolat". Mais si Jean-Luc Mélenchon a affiché son "respect" pour les interrogations de ses anciens amis, il n'a eu de cesse de dénigrer ceux qui à gauche exigent qu'il rentre dans le rang. S'attribuant les 4 millions de voix obtenus en 2012, le candidat à la présidentielle s'est présenté comme le mieux armé pour porter les revendications des "insoumissions" sociales qui secouent le pays. "Mieux vaut avoir des porte-parole rusés et malins que des poulets de l'année!", a-t-il ironisé alors que Pierre Laurent n'a pas exclu d'être lui-même candidat en cas de primaire.

Métallos, intermittents, chômeurs, syndicalistes, enseignants... Sous un ciel voilé, "JLM" a fait défiler des délégations "d'insoumis" pour mieux s'en prendre aux "obscurs conciliabules de je ne sais quelle primaire", les "programmes minimums", les "plateformes convenues entre les états-majors", martelant que ce n'est pas "en se groupant comme un troupeau affolé derrière les moins-disants, les plus usés, les derniers arrivés que nous trouverions notre chemin".

Face aux "candidats champignons", Mélenchon revendique son leadership à gauche de la gauche, jugeant qu'il "faut du caractère, de la volonté pour défier ces lobbies immenses". À ceux qui lui reprochent de se fondre dans le moule monarchique de la Ve République, ce défenseur inlassable de la VIe République oppose que "quand commence un match de foot, ce n'est pas le moment d'aller jouer au volley".




Une OPA sur le PCF et les écologistes

Chacun l'aura compris, c'est une OPA plus ou moins hostile que lance l'ancien sénateur socialiste sur la gauche antilibérale. S'il se dit prêt à accueillir tout le monde, Jean-Luc Mélenchon ne rejoindra personne. Victoire symbolique, dans la foule, quelques drapeaux communistes ont transgressé l'interdit pour se joindre à ceux du Parti de gauche et de la CGT.

Libéré de la tutelle de ses grands frères du PCF, Jean-Luc Mélenchon radicalise son discours pour s'ériger en candidat de la colère sociale: "Salut les déchemiseurs! Salut les t-shirts sans costard! Salut les sans-Rolex!", a-t-il lancé à la foule acquise à sa cause. Oui, il faut sortir du nucléaire et mettre en place une "règle verte" de sobriété énergétique. Oui, il faut une sortie des traités européens qui imposent un ordre libéral aux nations: "Il n'y a pas de loi travail, pas de loi El Khomri, il n'y a que la loi de la Commission européenne", tranche le candidat.

Aux 100 milliards de baisse des dépenses publiques promise par la droite, le fondateur du Parti de Gauche oppose, sans peur de raser gratis, 100 milliards d'investissements publics supplémentaires: "Ne vous souciez pas de l'argent, je m'en débrouille: rêvez fort!"

S'il reconnait que "la marche est haute", Mélenchon voit grand. En 2012, "nous avons été 4 millions. Nous devons être 8 millions", a-t-il estimé. Pour cela, il lui faudra convaincre une gauche mise au pied du mur, contrainte de rallier sa bannière ou d'assumer le risque de la dispersion. À ceux qui s'en souviennent, la bataille de Stalingrad fut certes une victoire pour le camp soviétique mais aussi l'une des plus meurtrières de l'histoire. La gauche est prévenue.
Source: http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/05/france-insoumise-melenchon-gauche-pied-du-mur_n_10309792.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3516
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Lun 06 Juin 2016, 19:39

Je me demande s'il ne conviendrait pas de créer dès maintenant un thème sur les législatives de 2017 à Fontenay-sous-Bois
Qu'en pensez-vous ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 07 Juin 2016, 19:05

Gérard a écrit:
Je me demande s'il ne conviendrait pas de créer dès maintenant un thème sur les législatives de 2017 à Fontenay-sous-Bois
Qu'en pensez-vous ?

Bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 07 Juin 2016, 19:13

Un peu tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1181
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 07 Juin 2016, 21:43

Jamais trop tôt pour échanger les points de vue et les idées, sauf si on a rien à dire ou pour sortir des sottises évidement !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 08 Juin 2016, 04:02

Oui pourquoi pas, mais il serait d'abord préférable de parler des idées que pourrait porter chaque candidat putatif à la présidentielle qui précède depuis quelques mandats déjà les législatives.

Histoire de, une citation de l'un d'entre eux qui vient de se voir doublement primée.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/insolites/2016/06/07/25007-20160607ARTFIG00211-mon-intelligence-est-un-obstacle-le-maire-prix-de-l-humour-politique.php

Pas hors sujet, vu le nom du personnage alien cat

Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 08 Juin 2016, 05:32

Ca c'est sur c'est pas du hors sujet, vraiment n'importe quoi, encore une belle preuve que des qu'un sujet ne lui plait pas il fait en sorte de le pourrir.
Revenir en haut Aller en bas
KURUN



Messages : 97
Date d'inscription : 23/01/2015

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 08 Juin 2016, 06:17

Libellule
effectivement hors sujet ou peut être que Bruno LEMAIRE qui a de plus en plus la côte auprès des électeurs énerve Libellule et ça ne plais pas à la gauche rétrograde et faussement écolos
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 08 Juin 2016, 09:07

J'attends de voir les programmes et vous dirai en temps voulu.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 09 Juin 2016, 05:54

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Sam 11 Juin 2016, 14:57

Un article publié sur le blog de Nora Saint-Gal qui était déléguée au 37e Congrès du PCF qui s’est tenu du 2 au 5 juin 2016...


"compte tenu du temps perdu, il me semble aujourd’hui raisonnable de penser que Jean-Luc Mélenchon sera notre candidat pour l’élection présidentielle. J’aimerais que nous réglions cette question rapidement afin de pouvoir entrer en campagne, en construisant du collectif.

Mais ce n’est pas le chemin que les communistes ont choisi… pour l’instant.

Au cours de ce 37e Congrès, j’ai été élue, avec 169 autres camarades, au Conseil national, organe de direction du PCF."



http://norasaintgal.fr/divers/apres-37e-congres-du-pcf/ a écrit:
Après le 37e Congrès du PCF : doutes, responsabilité et espérance

Publié le 08/06/2016 par Nora Saint-Gal

Déléguée au 37e Congrès du PCF, qui s’est tenu du 2 au 5 juin 2016, je sors de cette période intense de réflexion et de débats entre communistes avec des sentiments mitigés.

L’essentiel des débats entre communistes a porté sur notre stratégie de rassemblement, notamment en vue des échéances de 2017. La proposition, portée par la direction nationale sortante, de participer à l’organisation d’une primaire, pour désigner le candidat de la gauche à l’élection présidentielle, a tout particulièrement cristallisé les débats.

Par ailleurs, dans la première version du texte soumise au débat des communistes, le Front de gauche avait littéralement disparu. Il a ensuite été réintégré mais plutôt pour constater son état de mort clinique, sans faire l’effort suffisant d’analyse pour expliquer ce qui nous avait conduits à cet état de fait, la part de responsabilité que nous portions, alors que nous avions confirmé, lors de notre précédent Congrès (en 2013), la stratégie du Front de gauche et décidé de lui donner un nouvel élan (ce qui devait constituer sa « saison 2 »).

Ces insatisfactions m’ont conduite à m’associer à la rédaction d’une base commune alternative de discussion, proposée au vote des communistes, que nous avons nommée « Ambition communiste pour un Front de gauche populaire et citoyen. » Comportant bien sûr lui-même des défauts et des manques, notamment sur la stratégie pour les mois à venir, ce texte a recueilli 24% des suffrages des adhérent-e-s.

Cette démarche a aidé à mettre en lumière les doutes de bien des communistes sur la stratégie de la primaire, à replacer l’analyse du Front de gauche au cœur de nos débats de Congrès et à pousser les questions relatives à l’état de la gauche, notre rapport au PS et à la social-démocratie, la vocation majoritaire de notre rassemblement.

Au sortir du Congrès, quelques lignes ont bougé mais je reste dubitative quant à la stratégie retenue par les communistes.

Postulant qu’il n’est pas trop tard pour réussir à unir la gauche de transformation sociale pour les élections de 2017, cette stratégie consiste à organiser une grande consultation citoyenne, dont les communistes seraient les initiateurs et qu’il mettraient à disposition des organisations et des citoyen-ne-s, afin de définir une plateforme d’engagements communs, à laquelle devra adhérer le ou la candidate souhaitant se présenter à l’élection présidentielle. Cette plateforme devra être prête en octobre et une fois adoptée, s’il reste des candidats à départager, une primaire  (ou « tout autre processus de désignation citoyenne », comme le précise notre texte de Congrès) pourra être organisée, au mois de novembre.

Je ne suis convaincue ni par le calendrier, ni par le fond de la démarche.

Sur le calendrier, il me semble suicidaire d’attendre le mois de novembre pour entrer réellement en campagne, avec le risque de sortir divisés d’une démarche dont les contours restent flous et pour laquelle nous n’avons aucune assurance que d’autres veuillent s’associer à nous.

Par ailleurs, à juste titre, les communistes estiment nécessaire d’engager, dès le lendemain de leur Congrès, la campagne des élections législatives, refusant ainsi la présidentialisation du régime et mettant en avant la nécessité de disposer d’un groupe fort de parlementaires pour peser réellement dans les rapports de forces politiques et institutionnels. Mais comment engager cette campagne, désigner des candidat-e-s, élaborer des propositions sans avoir d’abord clarifié notre position pour l’élection présidentielle qui, malgré tout, structure la vie politique de notre pays ? Avec qui discuter, dans quel cadre puisque le Front de gauche est en sommeil mais que nous ne lui avons substitué aucun autre espace d’élaboration collective ? Doit-on mettre en place des collectifs ad hoc, dont je doute qu’ils soient très bien perçus ?

En outre, sur la votation citoyenne et l’éventuelle primaire, il reste beaucoup de flous. En aucun cas, Hollande, Valls ou Macron ne pourront y participer… mais s’agit-il d’une question de personnes ou d’une question politique ? Notre texte de Congrès parle d’un « clan » au pouvoir et élude, en fait, la question de la rupture à gauche, au motif de n’exclure personne et de laisser ouvertes toutes les possibilités de construire un rassemblement majoritaire. Mais s’il est louable et légitime de vouloir s’adresser à tous les électeurs dont le coeur bat à gauche, ce qui inclut donc une partie des électeurs socialistes, est-il raisonnable de vouloir encore ménager les responsables, qu’ils soient frondeurs ou non, d’un parti qui n’a plus de socialiste que le nom ?

C’est la question de la stratégie de conquête du pouvoir qui est posée. Et elle ne se joue pas entre, d’un côté, les sectaires, ceux qui voudraient garder les mains propres et, de l’autre, ceux qui prendraient leurs responsabilités.

Pour espérer être majoritaires, il faut, bien sûr, viser bien au-delà de nos rangs, bien au-delà même de nos 4 millions d’électeurs de 2012. Mais pour espérer être entendus et utiles, il faut porter et rendre crédible l’idée d’une transformation radicale du système. Il faut gagner des rapports de forces. Cela suppose des ruptures, du courage – que nous ne pouvons pas avoir pour les autres mais que beaucoup attendent de nous.

Notre démarche ne doit pas être excluante mais elle doit être claire. Elle ne remet pas en cause, comme j’ai pu l’entendre, les expériences de gestion que nous avons, dans les collectivités territoriales, même si elle peut bien sûr conduire à les questionner, toujours à l’aune de cette dialectique entre l’exercice des responsabilités pour être utiles – ce qui suppose du pragmatisme et des compromis – et la poursuite d’une visée transformatrice de la société – ce qui nécessite de la radicalité.

Enfin, ce déploiement, cet élargissement du rassemblement, que nous appelons de nos vœux, doit bien trouver un point de départ.

Il me semble que le Front de gauche constitue ce point de départ. Même si nous avons perdu beaucoup de temps en ne produisant pas tous les gestes nécessaires, pour aider à le pérenniser et à le structurer, le Front de gauche reste un repère politique, que ni les communistes, ni Jean-Luc Mélenchon ne peuvent abandonner, sans devoir s’en justifier.

Plutôt que d’en appeler chacun de notre côté – les communistes, la France insoumise – à un contact direct « avec le peuple », incantation qui sert en fait de prétexte pour contourner le Front de gauche et ses militant-e-s, nous devrions retrouver le chemin des assemblées citoyennes et de cet enthousiasme militant qui nous avait fait déplacer des montagnes en 2012 et nous avait permis de faire grandir, au fil des mois, une dynamique et un rassemblement enfin porteurs d’espoir.

C’est ce que nous aurions dû faire depuis des mois, mettant en partage « L’humain d’abord », attentifs à l’évolution du mouvement social, proposant un espace politique ouvert à celles et ceux qui voudraient prolonger leur engagement, permettant à des figures nouvelles d’émerger.

C’est encore possible. Mais, compte tenu du temps perdu, il me semble aujourd’hui raisonnable de penser que Jean-Luc Mélenchon sera notre candidat pour l’élection présidentielle. J’aimerais que nous réglions cette question rapidement afin de pouvoir entrer en campagne, en construisant du collectif.

Mais ce n’est pas le chemin que les communistes ont choisi… pour l’instant.

Au cours de ce 37e Congrès, j’ai été élue, avec 169 autres camarades, au Conseil national, organe de direction du PCF. C’est une responsabilité et un honneur. La première réunion est prévue le vendredi 17 juin et portera sur les suites à donner au Congrès, en commençant par engager le processus de consultation citoyenne.
Source: http://norasaintgal.fr/divers/apres-37e-congres-du-pcf/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Sam 11 Juin 2016, 21:55

Contrairement aux gens de gauche ou les écolos (qui sont en permanence dans la pagaille au sein de leur parti) qui se sentent concernés par le débat interne des candidats de droite... un esprit logique se demande d'ailleurs pourquoi...

Je ne me vois pas impliqué dans les affaires du PC, de Méluche et de quelques autres... pour autant qu'ils ne sont pas au pouvoir et touillent leurs affaires en interne.

Lorsqu'ils sont au gouvernement et me pénalisent c'est une autre affaire, itou lorsque ces partis ou syndicats perturbent la vie du pays et contribuent par leur action malveillante à aggraver notre situation économique ou politique.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3516
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Dim 12 Juin 2016, 04:53

J'ai lu et relu avec attention le texte de Nora Saint Gal post congrès du Parti Communiste Français sous le titre "doutes, responsabilité et espérance"
Sans doute insuffisamment qualifié pour bien saisir toutes les subtilités, motivations et précautions de ce texte au demeurant intéressant, je demande une aide extérieure pour compléter ma compréhension
D'une part l'épouse du maire de Fontenay, elle même adjointe dans notre ville, prend des responsabilités nationales au sein de son parti. Félicitations! D'autre part elle affirme son soutien à la candidature auto décidée de M.Melenchon, tout en ouvrant la possibilité d'une primaire à gauche, excluant les hypothétiques participations de MM Valls, Hollande et Macron.Néanmoins Mme Saint Gal appelle au rassemblement visant à la transformation radicale de la société. C'est précisément ce triple choix que j'analyse mal. Oui pour Mélenchon, mais d'autres au sein de cette formation souhaitent des primaires restrictives et d'autres une consultation élargie. a.nonymous, tonton ...à l'aide. A moins que Mme Saint Gal éclaire elle même ma lanterne. silent
Il va de soi que cette démarche personnelle s'appuie certes sur la perspective des présidentielles mais surtout des législatives.
Je comprends cette élection interne comme une marche utile vers la conquête de la circonscription.
Aux législatives précédentes des désistements s'étaient effectués de la part de communistes en faveur de socialistes mieux placés, par exemple à Bondy pour Mme Guigou, cette perspective semble être définitivement à écarter surtout si les socialistes soutiennent l'actuel gouvernement.
La question peut se poser pour les Verts, et Mme Abeille députée EELV sortante, s'interroge probablement sur les alliances à conclure. Après avoir eu un sénateur maire communiste, notre ville, dans la circonstance associée à Vincennes et Saint Mandé connaîtra-t-elle la candidature de cette élue communiste à la députation?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Dim 12 Juin 2016, 07:44

Gérard a écrit:
---/---
Mme Abeille députée EELV sortante, s'interroge probablement sur les alliances à conclure.
---/---

Sachant qu'après le congrès du PCF il y a une semaine, c'était aujourd'hui au tour des militants de EELV d'élire leur secrétaire national...

A n'en pas douté François Hollande restera dans l'histoire comme le président ayant mis fin à la mascarade de l'union des gauches...


"Sur le fond, le texte appelé à devenir majoritaire ---/--- acte noir sur blanc la rupture totale avec le PS. À propos des prochaines échéances électorales, il promet de soutenir « un candidat émanant d'EELV ou de la société civile » sur la base d'un projet pour la présidentielle. Aux législatives et aux sénatoriales, il promet « une stratégie claire, validée par les adhérents, excluant tout accord, même technique, avec l'appareil du PS »."


http://www.lepoint.fr/politique/eelv-david-cormand-nouveau-patron-du-parti-11-06-2016-2046024_20.php a écrit:
EELV : David Cormand, nouveau patron du parti

Un accord a été trouvé au sein d'Europe Écologie-Les Verts pour dégager une majorité et désigner un nouveau secrétaire sur une ligne de rupture avec le PS.

Source AFP
Modifié le 11/06/2016 à 19:22 - Publié le 11/06/2016 à 17:01 | Le Point.fr

David Cormand, 41 ans, a été élu nouveau patron du parti Europe Écologie-Les Verts. Il occupait déjà ce poste depuis le départ d'Emmanuelle Cosse en février. Il a été choisi par 60,05 % des voix, a annoncé le parti, qui tient son congrès à Pantin. David Cormand sera accompagné d'un duo de secrétaires nationaux adjoints, Sandrine Rousseau et Alain Coulombel. Cette configuration est le résultat de la fusion de leurs listes, arrivées première et deuxième chez les adhérents lors du congrès décentralisé du parti.

Le reste du congrès a permis de trouver un accord in extremis au sein d'Europe Écologie-Les Verts. Son congrès fédéral se tient à Pantin (Seine-Saint-Denis) et doit désigner un nouveau patron sur une ligne de rupture avec le Parti socialiste.  Pour parvenir à ce résultat, sa motion Réinventer-Horizon 2025, signée notamment par Cécile Duflot et qui avait réuni 35 % des votes deux semaines plus tôt, s'est associée avec celle coconduite par l'actuelle porte-parole Sandrine Rousseau et Alain Coulombel. Cette motion, Écologie en commun, avait recueilli le 28 mai, lors du Congrès décentralisé, le deuxième meilleur résultat (24 %).



Écologie utopiste et réaliste

Au terme de cette fusion actée dans les dernières heures de négociations, outre l'écriture d'un texte de synthèse (« Réinventer l'écologie en commun »), un nouvel organigramme a été convenu, dans lequel Sandrine Rousseau et Alain Coulombel seront tous deux « secrétaires nationaux adjoints ». « Notre idée était de sortir d'un fonctionnement très personnalisé du parti pour aboutir à un fonctionnement collégial », s'est réjouie Sandrine Rousseau, affirmant avoir obtenu « des gages très forts ». Alors que EELV, pourtant tout jeune parti créé en 2010, sort de mois de déchirements individuels et politiques, elle a souhaité que « cette séquence très tournée sur l'interne s'ouvre maintenant vers l'extérieur ».

Sur le fond, le texte appelé à devenir majoritaire défend une « écologie singulière », à la fois « utopiste et réaliste », et prévoit une réforme du fonctionnement du parti afin que l'ensemble des adhérents soit consulté sur « les décisions stratégiques » au lieu du seul bureau exécutif auparavant. Il acte noir sur blanc la rupture totale avec le PS. À propos des prochaines échéances électorales, il promet de soutenir « un candidat émanant d'EELV ou de la société civile » sur la base d'un projet pour la présidentielle. Aux législatives et aux sénatoriales, il promet « une stratégie claire, validée par les adhérents, excluant tout accord, même technique, avec l'appareil du PS ».



Dizaines de départs fracassants

Trois autres listes vont également être redéposées au second tour, dont celle de l'aile gauche du parti (L'Imprévu, 17 %), qui a brocardé samedi « l'échec du renouveau, la firme numéro 2 », en référence au « clan » que formaient, selon leurs détracteurs, Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé et leurs proches. « On a tenté jusqu'au bout de construire une alternative, ça a buté sur la reconduction de l'équipe sortante et sur la question de l'autonomie d'EELV », a regretté Élise Lowy, qui a essayé de s'allier avec Écologie en commun. Elle n'a pas eu de mots assez durs pour « l'équipe Duflot qui est là depuis 10 ans ».

La liste de l'aile droite, menée par Henri Arevalo (Europa, 17 % aussi), n'a elle pas négocié d'alliances, puisqu'elle est la seule à ne pas prôner la rupture avec le PS. Pour le sénateur EELV Ronan Dantec en effet, une primaire très large de la gauche et des écologistes, incluant François Hollande, reste « le meilleur des scénarios pour la présidentielle ». Le parti a été très affaibli par les divisions internes depuis la décision de Cécile Duflot et de Pascal Canfin de ne pas intégrer le gouvernement Valls en mars 2014. Des dizaines de départs, souvent fracassants, d'élus et de figures du parti, se sont succédé ces derniers mois, jusqu'à la décision surprise d'Emmanuelle Cosse d'accepter un ministère.

La récente explosion du groupe écologiste à l'Assemblée nationale a achevé d'acter la désunion.
Source: http://www.lepoint.fr/politique/eelv-david-cormand-nouveau-patron-du-parti-11-06-2016-2046024_20.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3516
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Dim 12 Juin 2016, 07:55

Mon interrogation est davantage en rapport avec le FdG, le PCF et ce que dit Mme Saint Gal.
Pour ce qui concerne les stratégies de EELV, du PS ou d'autres, j'attends des données locales plus claires pour faire des commentaires ou demander des précisions.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 08:20

Alors que Nora Saint-Gal a écrit il y a peu sur son blog:

"compte tenu du temps perdu, il me semble aujourd’hui raisonnable de penser que Jean-Luc Mélenchon sera notre candidat pour l’élection présidentielle. J’aimerais que nous réglions cette question rapidement afin de pouvoir entrer en campagne, en construisant du collectif. Mais ce n’est pas le chemin que les communistes ont choisi… pour l’instant."

voici un article paru aujourd'hui dans Libération:


http://www.liberation.fr/france/2016/07/04/jean-luc-melenchon-enterre-le-front-de-gauche_1463913 a écrit:
Jean-Luc Mélenchon enterre le Front de gauche

Par Rachid Laïreche — 4 juillet 2016 à 18:32

Les relations entre le Parti communiste français et le député européen n'ont cessé de se dégrader depuis l'annonce de la candidature de ce dernier à l'élection présidentielle en février.

Une rupture sans fin. Depuis des mois, Jean-Luc Mélenchon et le Parti communiste français (PCF) s’échangent des mots doux à distance. Reproches. Rancœurs. Le tout, sous le regard de leurs sympathisants et militants. Dans une interview à Mediapart, Jean-Luc Mélenchon a allumé la dernière mèche. Le candidat à la présidentielle a enterré le Front de gauche qui «n’existe plus», selon ses mots. Il argumente : «La confiance aussi est morte. J’ai été maltraité d’une manière inacceptable. Cherchez un propos de ma part qui traite les dirigeants communistes comme je viens d’être traité.»

Aujourd’hui, dans son regard, la «France insoumise» règne en solo. Et les sondages favorables (du moment), entre 10 % et 13 %, lui donnent des ailes. Il garde tout de même la porte ouverte et pose sa condition : respecter le cadre de la France insoumise. Comprendre : Jean-Luc Mélenchon est prêt à accueillir tout le monde, mais avec ses règles du jeu.



«Ce n’est plus le même»

Le comportement du député européen irrite beaucoup de monde Place du Colonel-Fabien. Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, explique à Libération : «On en a assez de sa manière qui consiste à dire que nous sommes ses ennemis si on ne pense pas comme lui.» Outre la manière «d’imposer» sa candidature sans prévenir ses anciens alliés (il l’avait fait en direct au 20 heures de TF1), les désaccords sont nombreux. Le PCF demande un nouveau traité européen mais ne menace pas de quitter l’Europe. Le clivage droite-gauche disparaît du langage de Mélenchon, une «faute» selon les communistes. Et les mots du candidat au sujet des réfugiés – «les accueillir n’était pas la réponse au problème» – ont mis «mal à l’aise» la direction du PCF. Pour Olivier Dartigolles, Jean-Luc Mélenchon a changé depuis 2012 : «Ce n’est plus le même.» Il ajoute : «On ne critique pas l’homme mais ses choix.»

Du coup, l’été ne changera rien : Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon ne partiront pas en vacances ensemble. D’un côté, le PCF attend le retour de sa grande consultation auprès des Français et la Fête de l’Humanité, en septembre, pour faire le point sur 2017. Olivier Dartigolles, qui croit encore à un «candidat commun» à gauche de François Hollande, promet des «rebondissements» dans les prochains mois. «La situation politique change tous les jours et personne ne sait où seront les frondeurs en novembre. Pareil pour les écologistes», souffle-t-il. Pendant ce temps, chez Mélenchon, le doute n’existe presque pas. Seul hic pour le moment, il compte 170 parrainages alors qu’il lui en faut 500 pour postuler à l’Elysée.

Rachid Laïreche
Source: http://www.liberation.fr/france/2016/07/04/jean-luc-melenchon-enterre-le-front-de-gauche_1463913
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 10:09

Le co-fondateur du Parti de gauche redoute une candidature de l'ancien animateur télé, devenu le rassembleur de la gauche.

Sa seule crainte, c’est qu’un autre candidat entre dans la course, un candidat écologiste. Sa bête noire s'appelle Nicolas Hulot.

Le rassembleur de la gauche anti-Hollande. Avec 42% de côte de sympathie, selon un récent sondage Odoxa, ce qui le place devant Alain Juppé, l'ancien animateur de télévision est une menace de taille. Non seulement, il lie crise écologique et pauvreté dans le cocktail explosif qui menace notre société, mais il rassemble la gauche, toute la gauche :  Cécile Duflot et une partie des Verts, certains socialistes, tels que Benoît Hamon, et même des communistes.

Le PCF aurait donné des consignes à ses maires pour les fameux parrainages à la présidentielle. Choix numéro 1 : Pierre Laurent le secrétaire national du parti, choix numéro 2 : Nicolas Hulot, devant Arnaud Montebourg, et en dernier lieu Jean-Luc Mélenchon. Même Olivier Besancenot pourrait se laisser séduire si Nicolas Hulot se lançait.

On complétera la liste d'ici quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 10:41

Libellule a écrit:
Le co-fondateur du Parti de gauche redoute une candidature de l'ancien animateur télé, devenu le rassembleur de la gauche.

Sa seule crainte, c’est qu’un autre candidat entre dans la course, un candidat écologiste. Sa bête noire s'appelle Nicolas Hulot.

Le rassembleur de la gauche anti-Hollande. Avec 42% de côte de sympathie, selon un récent sondage Odoxa, ce qui le place devant Alain Juppé, l'ancien animateur de télévision est une menace de taille. Non seulement, il lie crise écologique et pauvreté dans le cocktail explosif qui menace notre société, mais il rassemble la gauche, toute la gauche :  Cécile Duflot et une partie des Verts, certains socialistes, tels que Benoît Hamon, et même des communistes.

Le PCF aurait donné des consignes à ses maires pour les fameux parrainages à la présidentielle. Choix numéro 1 : Pierre Laurent le secrétaire national du parti, choix numéro 2 : Nicolas Hulot, devant Arnaud Montebourg, et en dernier lieu Jean-Luc Mélenchon. Même Olivier Besancenot pourrait se laisser séduire si Nicolas Hulot se lançait.

Ce texte vient du site d'Europe 1: http://www.europe1.fr/politique/nicolas-hulot-lhomme-qui-terrifie-jean-luc-melenchon-2766220
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 16:47

Lorsqu'il y a trop de marmitons dans la cuisine en général l'affaire se termine mal et la bouffe est infecte...

flanbi touille pour ne pas descendre du manège.
Les écolos sont en bagarre (comme d'habitude) et vont tenter de faire monter les enchères
Entre les cocos et méluche c'est avis de coup de vent, tempête prévisible
Les socialistes ne savent pas où se réunir en sécurité par peur de leurs électeurs, mais l'affaire devient amusante...
A droite on marche sur les candidats potentiels tant ils sont nombreux... c'est pire qu'un départ en vacances sur l'autoroute du sud un 1er aout.

et pendant ce temps là... Marine attend son heure.

Que l'Europe nous fasse encore quelques solides bourdes dont elle a le secret, en ce domaine l'équipe de bras cassés au manche ne déçoit pas et ne ménage pas ses efforts... ils s'occupent même du financement des clubs de foutre bol espagnols c'est dire s'ils sont efficaces pour traiter les dossiers importants.

Pour finaliser le tableau il ne reste plus qu'à attendre le retour de vacances après l'euro des islamistes et qu'ils nous fabriquent deux ou trois tueries d'envergure pour mettre la dernière touche au tableau.

Pendant ce temps on s'amuse entre nous, les dossiers importants sont bloqués comme un train par des cheminots cégétistes, on invente tout de même quelques taxes pour colmater les brèches dans la coque du pédalo et la moitié du gouvernement lorsqu'elle ne se fait pas huer à chaque sortie va au stade (mais discrètement)

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 17:59

a.nonymous a écrit:


Ce texte vient du site d'Europe 1: http://www.europe1.fr/politique/nicolas-hulot-lhomme-qui-terrifie-jean-luc-melenchon-2766220

Comme déjà dit cela s' appelle du plagiat :
https://www.google.fr/search?q=plagiat&rls=com.microsoft:fr:%7Breferrer:source?%7D&ie=UTF-8&oe=UTF-8&sourceid=ie7&gfe_rd=cr&ei=LEx7V6CCC6WA8Qe7wqjYBg&gws_rd=ssl a écrit:
Le plagiat est une faute d'ordre moral, civil ou commercial, qui peut être sanctionnée au pénal, elle consiste à copier un auteur ou accaparer l'œuvre d'un créateur dans le domaine des arts sans le citer ou le dire, ainsi qu'à fortement s'inspirer d'un modèle que l'on omet, délibérément ou par négligence, de désigner.

Sauf pour Libellule ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 18:51

Lisez bien. Je mets un conditionnel là où Europe 1 affirme. Nuance importante. L'idée d' un soutien trans politique à Nicolas Hulot, ç'est le fonds. La forme ne vous satisfait pas qu'y faire Smile ?

Les us et coutumes ont certes la vie dure, mais cela fait longtemps que l' on ne dit plus que merde est le mot de cambronne. Devrait-on le faire systématiquement, non.

Quand l'idée maîtresse est là, et qu'on la fait sienne on l'assume. Europe 1 à mieux formulé la chose que le Point que l'Express. Mais le sens est le même avec au départ comme toujours une dépêche. Europe 1 souligne une hiérarchie quant à l'octroi  de signatures qui est bien indiqué. Ce n'est pas la radio qui parle au nom du Pcf, mais un choix putatif du Pcf qui est mieux mis en valeur.

La source c'est avant tout celle d'un parti politique qui en a marre des excès verbaux dans le cadre de la préparation des présidentielle à un moment où l' on s' intéresse au positionnement d' élus locaux pour les futures présidentielles. Je commence à donner des pistes de réflexion. Smile Et pas uniquement sur ce forum. Sad
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 19:14

A chacun la liberté de juger vos propos et à vous d' en assumer les conséquences.
Personnellement je trouve votre procédé quelque peu malhonnête et je vous laisse à vos réflexions.
Que vous fassiez du lobbying pour Nicolas Hulot sur le forum c' est votre liberté, que vous ne citiez pas vos sources c' est votre problème mais cela réduit votre crédibilité.
Nota : le Plagiat est passible de sanctions pénales et le fait de mettre un conditionnel ne change pas le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 19:40

Le roi est mort. Le roi serait mort. Ce n'est pas du plagiat. La phrase étant du domaine public s'entendant dans l'immédiateté d'une hypothèse pas tout à fait confirmée. Le conditionnel suppose une vérification de l'info. On peut citer une source qui déclare quelque chose d'erroné. Ou choisir de s'en inspirer pour aller plus loin dans ses hypothèses sous conditions #lesiconditionnel

Le plagiat suppose au préalable que soit en jeu des droits d'auteur. Et qu'il y est conflit d' intérêt. On est très loin d'un tel cas de figure. La contre façon aussi suppose qu'un litige d'usage puisse prendre corps. La propriété intellectuelle des idées et des hypothèses n'a pas de code particulier. Sinon quand chacun y voit des "éléments de langage" (les partis politiques adorent, tout le monde se mettant à dire la même chose en même temps).

Pareil pour le mot lobbying. Je ne soudoie personne pour penser comme moi. Et je garde mes distances avec tous les candidats putatifs ne m'étant pas déterminé sur la nature de mon vote aux élections. J'en suis à être sûr de ne pas voter ni pour Mélenchon, ni pour Le Pen.

Nicolas Hulot doit déjà choisir si il veut y aller ou pas. Aujourd'hui, je fais effectivement partie de ceux qui aimeraient bien qu'il se lance dans l'aventure.

J'ai ouvert sur ce forum un fil indiquant que j'étais farouchement opposé à toute melenchonisation des esprits ; je suis favorable à ce qu'on s'intéresse en lieu et place à la personnalité bien différente de Nicolas Hulot, ça c'est sûr.

Ce fil pose une question. Quid du positionnement de notre maire et de notre députée entre autres. Chaque élu poursuit actuellement sa réflexion. A cet instant disons que rien n'est encore arrêté. Allez à+ donc. Sans griller les étapes Smile On va bien voir si Nicolas Hulot peut servir de centre de gravité.  geek  alien  cat

Patience dans l'azur, Chaque atome de silence est la chance d'un fruit mûr Hubert Reeves
A lire http://www.liberation.fr/france/2016/07/03/nicolas-hulot-l-ecolo-qui-se-veut-sans-clivages_1463799

Extraits

Hulot partage avec Rocard une «vision humaniste du monde» et la capacité à «ne pas être enfermé dans un dogme», souligne Durand. «Ils partageaient la volonté de réconcilier la société, poursuit-il, de dépasser les clivages, les chapelles, mais avec le sens de l’éthique et sans jamais perdre ses valeurs.» Hulot, comme Rocard, ne s’est-il pas senti incompris dans sa propre famille politique en plaidant, lors de la primaire de 2011 de EE-LV, pour une ouverture du «dialogue» avec ceux qui, dans le camp d’en face (à l’époque Jean-Louis Borloo), avaient la fibre verte ? Et pour travailler à la lutte contre le réchauffement climatique, Hulot et Rocard n’ont pas rechigné à répondre aux offres de services, d’où qu’elles viennent. Le socialiste en ambassadeur des pôles sous Sarkozy. L’écologiste en plume de Chirac puis envoyé spécial pour le climat de Hollande. Les deux, ensemble, pour imposer l’idée d’une fiscalité verte dans une société qui accepte trop peu de payer pour préserver l’environnement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mar 05 Juil 2016, 21:19

Après micron le rassembleur transversal de ce qui est épars, nous avons droit à Hulot le sauveur...
Pendant ce temps les grands chefs qui sont à la tête de l'état depuis 4 ans en ayant dans les mains tous les pouvoirs se planquent et n'osent plus se réunir publiquement.
On se bunkérise pour se rassembler, Berlin est sous la pression des troupes soviétiques...  on s'y croirait ! la comédie fait recette. En fait nous sommes à Paris en plein désordre... depuis des mois.

Heureusement le suicide collectif n'est pas à l'ordre du jour ! il faut percevoir les retraites qui ne sont pas celles de Russie. Le gourou fontenaysien est l'ultime recours... il dit, il sait !

Lorsque Tonton ouvre un fil, peut être serait il bon de s'y intéresser ou de revenir en arrière dans les mois qui suivent, ce qui semblait être une élucubration sans intérêt devient une actualité... avec à la clé quelques déboires.

Nous sommes dans le bas empire romain ! du pain (Coluche à fait les restau du cœur) et des jeux... nous avons l'Euro e foutre bol... on continue pour avoir les JO en 2024 !

NB : Hulot et Rocard unis pour nous flanquer un nouvel impôts nul doute que l'équipe aurait été performante, d'un coté le technocrate de l'autre l'opportuniste, le parfait tandem, le carton plein assuré ! Surtout qu'en matière de pression fiscale la France est en retard ! il faut ponctionner un peu plus les contribuables, toujours plus fort... comme au cirque !
Pas surprenant avec un tel programme que les dirigeants se cachent pour "réunioner" ... il serait bon de mettre ces initiatives en exergue pour remonter la cote de flanbi...
Le conseiller technique fontenaysien va faire un tabac ! vous allez payer plus... pour avoir moins !

En revanche d'autres qui n'ont jamais rien financé vont bénéficier de votre travail... ça c'est du programme ! si vous protestez vous êtes un "facho" tout est dit !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 06 Juil 2016, 01:58

Very Happy Rocard, c'est sûr ne peut plus se porter candidat à la présidence de la République. Macron, on verra si il franchit le seuil de ses premiers pas de sa "marche". Hulot a opportunément choisi de rester fidèle à ses convictions sans se soucier de l'étiquette politique du manager en chef. Mais bon, il va falloir envisager une autre hypothèse. Il confirme que le gabarit de l'habit à prendre était trop grand pour lui.


Dommage.
http://mobile.lemonde.fr/politique/article/2016/03/30/nicolas-hulot-candidat-en-2017-la-reponse-est-non_4892238_823448.html

« L’idée qu’il y aurait un homme ou une femme providentielle qui va remettre le pays à niveau, ce n’est pas comme cela que ça va marcher. La seule question que je me pose, c’est qu’est-ce qu’on peut faire pour alimenter le débat public et pour faire converger des intelligences diffuses qui rayonnent dans la société civile, et de faire en sorte que ces énergies créatives, positives, puissent se transformer en une force qui permette au pays de sortir de l’ornière. »
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 06 Juil 2016, 08:51

On va passer des annonces sur le "bon coin" :

Gens de gauche cherchent candidat pour présidentielle :
Si possible sans passif politicard dérangeant connu.
Ayant audience médiatique mais non politique pour endosser des responsabilités nationales et couvrir les propres à rien qui veulent continuer à bénéficier des rentes d'état pendant encore de longues années.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 06 Juil 2016, 22:34

La plupart des fidèles de Nicolas Hulot ont été surpris par sa décision soudaine et étaient restés sur l'idée que l'écologiste ne trancherait sur une candidature qu'à la fin de l'année. Dans une interview aux Inrocks, qui parait ce mercredi, il redit d'ailleurs qu'il décidera fin 2016. «L'entretien a été fait il y a plusieurs jours», justifie un proche. La semaine dernière, Nicolas Hulot avait encore réuni une trentaine de proches pour continuer de réfléchir à 2017.

Ce mercredi matin sur Europe 1, Daniel Cohn-Bendit a estimé «que quelque chose a dû accélérer le mouvement». Certains écologistes parlent de pression, d'autres de la peur des attaques personnelles et du fait qu'il a réalisé combien la politique était devenue féroce.  

«Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur»

«C'est très soudain», confirme en tout cas un de ses soutiens. «On a l'impression de ne pas avoir pu aller au bout des discussions», ajoute un autre, qui ne veut pas donner la raison de ce renoncement. «C'est à lui d'en parler s'il veut le faire», ajoute un écologiste. Dans son communiqué, l'ancien présentateur de TF1 a expliqué qu'il ne sentait pas «suffisamment armé, ni suffisamment aguerri» pour «endosser l'habit de l'homme providentiel et présidentiel».

«Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, le défend Jean-Paul Besset. C'est son choix. Nous savions tous que la décision finale lui appartenait».

En 2007, Nicolas Hulot avait déjà réfléchi durant de longs mois à une candidature avant de finalement renoncer, suscitant là aussi la déception de ses proches. «Au moins, cette fois, il a fait en sorte que le suspense dure moins longtemps», se félicite un écologiste.

Source leparisien.fr
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Mer 06 Juil 2016, 23:44

Hulot n'est pas le premier fantaisiste à vouloir être président...

Nous avons connu la "coluchomania", le Mr X de l'express de JJSS dans les années 60 et quelques autres... qui eux sont allés au bout... vive Barbu celui là il faut le ressortir !

Entre ceux qui ont pris conscience de leur vacuité, ceux amicalement découragés mais récompensés par une sinécure rémunérée s'ils restaient chez eux... la palette est large.

Nous allons donc tous porter le deuil de l'espoir de la politique nationale : HULOT... celui qui par son absence va rendre morose la campagne électorale.

POur la marche blanche du souvenir c'est à l'étude !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 07 Juil 2016, 00:37

Coluche, Delors, Hulot. Trois personnalités attachantes qui ont considéré que le terrain de chasse politique ne devait pas faire d'eux des cibles ou des proies pour des charognards à l’affût.

Ce n'est pas trop de leur vacuité dont ils avaient conscience, mais plus que la guerre de tranchées menée par des experts en déglingue ne feraient qu'une bouchée d'eux.

Il faut avoir une certaine volonté pour accepter ce type de confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 07 Juil 2016, 01:12

Si on veut être tranquille et rester anonyme on ne fait ni dans la politique ni dans le spectacle... il ne faut pas tout vouloir et son contraire !

C'est du même ordre que les "artistes" qui veulent être connus, ramasser du fric, font les pires excentricités pour être photographiés et passer à la téloche et le lendemain sont étonnés de ne pas pouvoir déjeuner tranquilles à la terrasse d'un restaurant à la mode avec une pépita à moitié dénudée à leur table...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 07 Juil 2016, 02:13

Libellule a écrit:
La plupart des fidèles de Nicolas Hulot ont été surpris par sa décision soudaine et étaient restés sur l'idée que l'écologiste ne trancherait sur une candidature qu'à la fin de l'année. Dans une interview aux Inrocks, qui parait ce mercredi, il redit d'ailleurs qu'il décidera fin 2016. «L'entretien a été fait il y a plusieurs jours», justifie un proche. La semaine dernière, Nicolas Hulot avait encore réuni une trentaine de proches pour continuer de réfléchir à 2017.
Source leparisien.fr

Il y a ce que pense les "amis" (je mets amis entre guillemets car il y a les vrais et ceux de circonstances) et ce que pense Hulot, parfois ces pensées sont diamétralement opposées.
Une chose est certaine, il n' a pas envie de jouer à la boule de flipper et donc reste à l' endroit où il est le plus utile (hors des joutes électorales et hors des partis).
Je vois déjà poindre les reproches et les attaques : il se dégonfle, il aurait du attendre, mais s' il avait attendu alors on aurait entendu il aurait pu le dire plus tôt........
Enfin toutes mes condoléances, il va falloir se chercher un nouveau champion (ou bien un cheval de retour).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14425
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 07 Juil 2016, 02:34

Pas de deuil à porter. Juste une piste de moins à explorer. Ce fut plus dur pour moi de voir Jacques Delors ne pas tenter l'aventure. Coluche, je n'y croyais guère.

Memoire http://www.lopinion.fr/8-aout-2013/jacques-delors-l-europeen-qui-aurait-voulu-etre-nomme-president-republique-2834
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14064
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 07 Juil 2016, 02:51

Si Delors voulait être nommé président... l'actuel est un fonctionnaire qui a réussi le concours de président... dixit Malek Boutih.

On voit le résultat !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Ven 30 Sep 2016, 06:26

Un texte intéressant non pas de Jean-Philippe Gautrais mais de Nora Saint-Gal sur le blog de celle-ci...

Extrait très élagué, 3000 caractères oblige...


http://norasaintgal.fr/author/nora/ a écrit:
En direct du Conseil national du PCF des 24 et 25 septembre
Publié le 24/09/2016 par Nora Saint-Gal

Je partage, ci-dessous, le texte de l’intervention que j’ai prononcée au Conseil national du PCF, ce samedi 24 septembre, qui porte sur la stratégie des communistes pour l’élection présidentielle.
---/---
Pour ma part, et pour donner ma réflexion dans le débat, je fais partie de ceux qui pensent que le soutien critique à la candidature de Jean-Luc Mélenchon est, désormais, la position la plus réaliste.
---/---
C’est pourquoi, à ce stade, il me semble nécessaire de nous adresser à Jean-Luc Mélenchon et de rendre public notre échange. Si nous avons la responsabilité du rassemblement, nous avons aussi la responsabilité d’aller au bout de notre relation avec celui qui a donné un visage au Front de gauche en 2012.
---/---
Nous pouvons, nous devons peser dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon comme en 2012 et même mieux qu’en 2012 !
Source: http://norasaintgal.fr/author/nora/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12307
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 10 Nov 2016, 03:39

Et du coté de Gilles Saint-Gal......


http://www.leparisien.fr/ a écrit:
Fontenay : Gilles Saint-Gal (PCF) soutient Mélenchon

Fontenay-sous-Bois|08 novembre 2016, 19h44

Tour à tour les élus PCF du Val-de-Marne se positionnent. Ce mardi, Gilles Saint-Gal, vice-président du conseil départemental et conseiller municipal à Fontenay-sous-Bois a annoncé pour la présidentielle, son soutien à Jean-Luc Mélenchon, « le choix du bon sens et de l’espoir pour battre la droite et l’extrême droite et rassembler largement nos concitoyens pour une autre politique ». Samedi, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, avait été désavoué par les cadres qui préfèrent un candidat interne. Les militants voteront fin novembre.

leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/fontenay-gilles-saint-gal-pcf-soutient-melenchon-08-11-2016-6304575.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3516
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 10 Nov 2016, 04:06

Donc une signature d'assurée pour la candidature de Melenchon.si toutefois M.le Maire partage ces engagements qui lui sont familiaux

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3049
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?   Jeu 10 Nov 2016, 05:50

Une signature assurée, en tout cas annoncée, celle du conseiller départemental Gilles Saint-Gal, car il n'y a pas que les maires :
Citation :
Les élus suivants sont habilités à parrainer un candidat :

• les députés, les sénateurs et les représentants français au Parlement européen ;
les maires (maires, maires délégués des communes déléguées et des communes associées, maires des arrondissements de Paris, de Lyon et de Marseille) ;
• les présidents des organes délibérants des métropoles, des communautés urbaines, des communautés d’agglomération, les présidents des communautés de communes ;
• les conseillers de Paris et de la métropole de Lyon ;
les conseillers départementaux et régionaux ;

• les conseillers territoriaux de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon ;
• les membres élus des Assemblées de Corse, de Guyane, de Martinique, de la Polynésie française, des Assemblées de province de la Nouvelle-Calédonie et de l’Assemblée territoriale de Wallis-et-Futuna ;
• le président de la Polynésie française et le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ;
• les conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger.

Cette liste, qui représentait 47 413 élus en 2012, a été actualisée par la loi organique du 25 avril 2016 de modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle pour tenir compte des dernières modifications apportées à l’organisation territoriale (ajout des présidents de métropole par exemple).

http://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/presidentielle-2017/quelles-sont-nouvelles-regles-pour-parrainages-candidats.html

La base de signatures pour Yannick Jadot consiste sans doute en conseillers régionaux EELV, de même pour Marine le Pen (conseillers régionaux FN). Et députés européens.
J'ignore le nombre d'élus régionaux ou européens (hors PCF) pro-Mélenchon. Le député européen Jean-Luc Mélenchon peut-il signer pour le candidat Mélenchon Jean-Luc ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Si il n'y a plus de FdG où se situe le nouveau maire de Fontenay ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHAUMET - collection frissons - photos
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» un nouveau site t'entraide
» Maclaren Techno XLR, XT et Classic
» siège/coque baby safe gr0/0+ de britax/romer et bases

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Les élections à Fontenay, passées et à venir. Promesses, satisfactions, déceptions, attentes...-
Sauter vers: