Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 24 Mai 2011, 22:38

Rappel du premier message :

24.05.2011

En tout vraisemblance, le futur lycée, rue de la Jarry à Vincennes sera construit d'ici 4 à 6 ans (tout près de la place Diderot).
Actuellement, nous en sommes à la procédure d'expropriation.

I) L'EXPROPRIATION
La phase administrative (phase « amont ») est désormais achevée, le préfet ayant décrété un arrêté de cessibilité. Les autorités compétentes en instruisent actuellement la phase judiciaire (phase « aval »), une ordonnance d’expropriation devant clore cette phase.

II) LE DÉPART DES ACTUELS OCCUPANTS
Le bâtiment est actuellement occupé par un collectif d'artistes, http://www.jarryverevient.org/ . Leur départ procédera soit d'une négociation à l'amiable, soit d'une expulsion manu militari.

III) LA REMISE DU TERRAIN À LA RÉGION
Une fois libre de tout occupant, libre de tout bâtiment (donc après démolition) et exempt de toute pollution (donc après dépolution), le SIVU composé de Vincennes et Fontenay (syndicat intercommunal à vocation unique) remet officiellement le terrain à la Région.

IV) LE PROJET D'ARCHITECTES
Un appel d'offre (ou concours, je ne connais pas le terme exact) sera alors lancé auprès des cabinets d'architecture. La Région (puisque c'est elle qui financera le bâtiment), après avoir eu l'élégance de prendre l'avis des communes de Vincennes et Fontenay (mais je ne suis pas certain qu'elle en ait l'obligation) tranchera parmi les différents projets d'architectes.

V) LE LANCEMENT DES TRAVAUX
Enfin sera choisi le maître d’œuvre et le maître d'ouvrage (Bouygues, Eiffage, Vinci ou autre) pour la réalisation effective du bâtiment.

Bref, on peut raisonnablement envisager une ouverture aux alentours de 2015 à 2017. Les décideurs politiques devront notamment veiller à ne pas ériger un établissement «sous-calibré» (on parle actuellement d'un établissement pouvant accueillir entre 600 et 800 élèves), sachant qu'un tel bâtiment est en général construit pour un siècle à un siècle et demie. Pour mémoire, les effectifs actuellement comptabilisés dans les lycées publics d'enseignement général présents dans notre district académique,

Effectifs actuels en nombre d'élèves
1236 : Lycée Hector Berlioz, Vincennes
1075 : Lycée Pablo Picasso, Fontenay
887 : Lycée Edouard Branly, Nogent-sur-Marne


Dernière édition par JS le Mer 22 Fév 2012, 02:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
JS



Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 07 Sep 2016, 03:30

Premièrement,
le projet dit "Jean Nouvel" de 2009 évoqué par Libellule, c'est du passé. Il faut savoir tourner la page et regarder vers l'avenir.

Zanpanzar a écrit:
Aujourd'hui, la gestion du projet est-elle entièrement du ressort de la mairie de Vincennes ? Ou bien les édiles de Fontenay ont-ils encore la possibilité de peser sur le cours des choses ? (Si oui, que font-ils ?!)

mamiea a écrit:
La construction d' un lycée est à la charge de la région et non d' une municipalité.

Deuxièmement,
il faut déjà libérer les lieux de ses actuels occupants ... avant de construire sur ce terrain désormais propriété des villes de Vincennes et Fontenay-sous-Bois ...

Or, pour réaliser une EXPULSION MANU MILITARI, les cartes sont entre les mains des Juges d'instruction (en charge de la décision), des Juges d'exécution (en charge de l'exécution), ainsi que des Préfets (en charge de l’application concrète). Or, ces personnages sont très peu enclins à procéder à une telle évacuation des lieux. La frilosité habituelle face à une éventuelle vague médiatique ! Nous serions à Shanghaï (Chine) ou à Sotchi (Russie), le dossier serait plié depuis bien longtemps.

Il n'est qu'à voir le barrage de Sivens, l'aéroport mort-né de Notre Dame des Landes. Nous pouvons discuter sur le bien fondé écologique, économique, social, humain (... et tout ce que vous voulez d'autre) de ces projets. Mais, force est de constater qu'aujourd'hui en France, la faiblesse des pouvoirs politiques et judiciaires font que la légalité ne compte plus pour grand'chose.

Aujourd'hui, en France, celui qui squatte (dans leur langage "qui investit") les lieux a désormais tous les droits.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 07 Sep 2016, 03:48

Pour mémoire voici ce que l'on peut lire dans le compte-rendu du conseil municipal du 11 avril 2014 au cours duquel ont été nommé les représentants de notre ville dans les différentes structures intercommunales...

Ayant vu quelques messages de Pascal Clerget sur ce forum peut-être que celui-ci pourrait nous éclairer sur la situation actuelle ?


conseil municipal du 11 avril 2014 a écrit:
16. S.I.V.U. - Syndicat Intercommunal à Vocation Unique pour la construction d'un lycée à Vincennes, constitué entre les communes de Vincennes, Saint-Mandé et Fontenay-sous-Bois.

Le SIVU a vocation à acquérir et libérer l’emprise foncière du futur lycée intercommunal dont l’implantation est prévue sur le site de la Cité Industrielle de Vincennes, rue de la Jarry-rue Defrance.

Il s'agit de désigner 2 représentants titulaires et 2 représentants suppléants du conseil municipal pour siéger au sein de ce syndicat intercommunal.

Sont désignés, A L’UNANIMITE :
Titulaires : Pascal CLERGET et Nora SAINT-GAL
Suppléants : Philippe HABIB et Brigitte ROCHE
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 07 Sep 2016, 05:34

Gare aux limites des raisonnements par coup de pied au cul. Vincennes est proprio du Lycee. Fontenay a mis quelques sous au capital du Sivu au prorata indiqué plus haut.

Pascal Clerget a fait une intervention dans un Cm cette année. S'y référer.


Dernière édition par Libellule le Mer 07 Sep 2016, 07:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 07 Sep 2016, 07:15

Vincennes propriétaire du futur lycée de Vincennes-Fontenay qui sera financé par la région ?

Et l'Article L214-7 du Code de l'éducation on en fait quoi ?


https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=DD89B25C95E2BCD3125691277E22188F.tpdjo17v_1?idArticle=LEGIARTI000006524576&cidTexte=LEGITEXT000006071191&dateTexte=20081209 a écrit:
Article L214-7

   Modifié par Loi n°2005-1720 du 30 décembre 2005 - art. 72 JORF 31 décembre 2005

La région est propriétaire des locaux dont elle a assuré la construction et la reconstruction.

Les biens immobiliers des établissements visés à l'article L. 214-6 appartenant à l'Etat à la date d'entrée en vigueur de la loi n° 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales lui sont transférés en pleine propriété à titre gratuit. Ce transfert ne donne lieu au versement d'aucun droit, taxe, salaire ou honoraires.

Les biens immobiliers des établissements visés à l'article L. 214-6 appartenant à un département, une commune ou un groupement de communes peuvent être transférés en pleine propriété à la région, à titre gratuit et sous réserve de l'accord des parties. Lorsque la région effectue sur ces biens des travaux de construction, de reconstruction ou d'extension, ce transfert est de droit, à sa demande, et ne donne lieu au versement d'aucun droit, taxe, salaire ou honoraires.
Source: https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=DD89B25C95E2BCD3125691277E22188F.tpdjo17v_1?idArticle=LEGIARTI000006524576&cidTexte=LEGITEXT000006071191&dateTexte=20081209
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 07 Sep 2016, 07:17

Ok proprio du site actuel. Je pensais lieu du (futur) Lycée.
Raccourci sémantique erroné.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 07 Sep 2016, 09:02

Nous en reparlerons lorsque ce squat sera gangrené par la drogue et que les coups de feu retentiront régulièrement.
Nous verrons alors si certains se sentent encore d'humeur à faire de l'esprit. Navrant !
Revenir en haut Aller en bas
scola



Messages : 132
Date d'inscription : 05/06/2014

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 24 Sep 2016, 00:48

JS a écrit:
Le Parisien, mercredi 7 mars 2012

UNE FEMME ET UN ENFANT INTOXIQUÉS AU SQUAT DE LA JARRY

Une procédure d'expropriation est en cours depuis plusieurs mois sur ce site où la ville de Vincennes souhaite voir s'installer un lycée. « Vu la lenteur de la procédure, l'évacuation n'interviendra pas avant des mois », soulignait hier l'association. La ville n'a fait hier aucun commentaire sur cet accident... »

BÉRANGÈRE LEPETIT (AVEC C.N.)

Au vue de la facture EDF en souffrance 81 890 euros indiqué sur leur page facebook accompagné de ce message laconique, les derniers récalcitrants à partir vont devoir plier bagage à l'arrivée de l'hiver faute de pouvoir se chauffer et avoir de l'eau chaude je pense..
"Avis a tous les residents de la Jarry venez regler votre PAF ou faites un virement de la ou vous êtes, il y a urgence !!!
RISQUE DE COUPURE EDF DEFINITIVE  reagissez maintenant DEMAIN il sera trop tard!!!"

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 24 Sep 2016, 01:29

Là, je me demande comment il est possible d'atteindre presque 82 000 € de facture sans coupure EDF bien avant.
C'est le drame de ce monde capitaliste et financier, même les squatteurs doivent finir par devoir payer leur consommation...

D'un autre coté, c'est le moment ou jamais d'être créatif sur la production d'énergie électrique locale.
Combien faut-il être à pédaler chacun sur son vélo (avec dynamo) pour arriver à chauffer une plaque ? Un four ? L'avantage, on peut se passer de radiateur tellement on a chaud à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 24 Sep 2016, 03:29

salamandre a écrit:
Là, je me demande comment il est possible d'atteindre presque 82 000 € de facture sans coupure EDF bien avant.
C'est le drame de ce monde capitaliste et financier, même les squatteurs doivent finir par devoir payer leur consommation...

D'un autre coté, c'est le moment ou jamais d'être créatif sur la production d'énergie électrique locale.
Combien faut-il être à pédaler chacun sur son vélo (avec dynamo) pour arriver à chauffer une plaque ? Un four ? L'avantage, on peut se passer de radiateur tellement on a chaud à la fin.

Je ne sais si c' est le monde capitaliste qui est en cause, j' ai des doutes car dans un monde capitaliste l' électricité aurait été coupée depuis bien longtemps, j' y voie là la volonté ou plus exactement le manque de réaction des pouvoirs publics.

Quand a votre idée de faire pédaler vous avez oublié un élément capital : la consommation de liquides! Very Happy Very Happy Q Shocked ui va payer l' eau, le vin et autre cocktails? Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 24 Sep 2016, 05:41

Pour l'eau, mamiea, ils pourraient récolter l'eau de pluie.
Mais qui va payer les 82 000 € du squat signalés (plus haut) par scola ? Un surcoût pour les consommateurs EDF qui paient, et n'ont rien demandé ?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 20:40

SEPTEMBRE 2016
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 20:43

Merci Jean Simon pour cette bonne nouvelle.
Quand commence la démolition ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 20:58

S'ouvre un délai de recours de 2 mois. D'après ce que l'on peut lire ici ou là, le bâtiment étant classé en zone Avap, et chaque résident pouvant déposer un tel recours,  Il faut patienter jusqu'au 6 novembre pour voir la nature des recours déposés si il y en a.

Comme pour Fontenay tout est facilement accessible. Le document Avap date de 2013. Il faut tout lire bien sûr puis faire un travail de synthèse précis en 3000 caractères. Je l'aurai volontiers fait, mais voilà, désormais google se tient à disposition d'autres têtes chercheuses volontaires pour s'y coller.


Dernière édition par Libellule le Mar 04 Oct 2016, 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 21:08

Pour plus de détail, vous pouvez consulter le blog, https://www.facebook.com/JVRLaJarry/

Je vous reconduis ci-après le texte de ce collectif de sauvegarde de la Cité Industrielle :

La Mairie de Vincennes a affiché au 106, rue de la Jarry
UN PERMIS DE DEMOLIR
CONCERNANT LA CITE INDUSTRIELLE
en date du 6 septembre 2016.

Ce qui ne veut pas forcément dire qu'elle le sera tout de suite, cela peut encore traîner quelques années...
Non, cela veut tout simplement dire qu' un processus au niveau de la législation est enclenché; et en particulier celui du droit de recours qui est de deux mois à partir du jour d'affichage public sur le lieu concerné.

Vous imaginez bien que les résidents de la Cité ont faient tout leur possible afin de sauvegarder ce lieu qu'ils aiment. Je sais que beaucoup d'autres personnes aussi, ainsi que de nombreux voisins et habitants de Vincennes auraient aimés que ce bâtiment soit réhabilité et sauvegardé, sans pour autant oublier le projet de Lycée. Ce ne sont pas les soutiens que nous avons vu passer ces dernières années qui manquent !

Mais mal informés des procédures et des recours, face à des délais inhabituels, c'est ainsi que les citoyens ont de plus en plus de mal à s'approprier leur ville et à décider de leur propre environnement.

Dans le cas de la Cité Industrielle, il aurait fallu savoir à l'avance que celle-ci était située sur une zone classée récemment AVAP ( Aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine ) et que les décisions concernant les bâtiments s'y trouvant étaient soumises à l'avis des architectes des bâtiments de France.

N'importe qui donc, aurait pu faire parvenir un mémoire sur la Cité Industrielle aux architectes des bâtiments de France, en indiquant toutes les bonnes raisons de la conserver, et en se manifestant en tant que soutien. Mais qui le savait ?

En tout cas, aujourd'hui, la procédure du permis de démolir est enclenchée, et ça vous venez de l'apprendre !
Il reste 1 mois et 15 jours pour effectuer un recours.
N'importe qui peut effectuer un recours, un particulier, une association...
Il s'agit de récupérer d'abord en Mairie une copie du permis de démolir N° 94 080 16 2004 accordé par l'arrêté n°2567 en date du 6 septembre 2016 et dont le bénéficiare est le SIVU pour l'adresse du 106, rue de la jarry et 49-51 rue de France 94300 Vincennes.
Et de suivre la procédure !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 21:13

Sans oublier le site de la mairie de Vincennes. 4 documents à lire.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 21:29

Après, le jour où le projet se concrétisera, les grands perdants seront les élèves du lycée Pablo Picasso. L'actuel phénomène d'évitement ne fera que s'accentuer : dérogations, magouilles d'adresses, enseignement privé, filières spéciales (école de la légion d'honneur, ...). En même temps, je ne crois pas savoir que la municipalité se soit vraiment battue pour obtenir la création de filière prestigieuses de type classe préparatoires "traditionnelles" littéraire ou scientifique dans ce lycée.

A Pablo Picasso, on ne retrouve que deux classes prépa dites "originales" :
- CPEC, Classe Préparatoire aux écoles commerciales, option Technologique (destinée aux élèves de STG)
- CAAP, Classe d'Approfondissement en Arts Plastiques

Bref, pas de filière prestigieuse de type "Khâgne - Hypokhâgne" ou bien "Math sup - Math spé" à Pablo Picasso. A cela s'ajoute la proximité de l'A86 et de sa pollution et tout l’environnement urbain du coin. Bref, le rêve ! Évidemment, pas une seule librairie (type "Millepages" à Vincennes ou "La Griffe Noire" à Saint-Maur). Tout ce que l'on trouve dans le coin, c'est le rayon librairie de l'enseigne "Auchan". Wouahhou !! Franchement ça fait rêver !

Quand on regarde par exemple le Lycée Léon Blum, à Créteil (même type d'environnement "impersonnel" avec des tours partout), là ils ont su prendre le taureau par les cornes en créant (certes tout récemment) une filière "Khâgne - Hypokhâgne" si prestigieuse qu'ils refusent des dossiers d'élèves "parisiens".

Rien n'est cependant fini. Le Lycée Pablo Picasso n'est pas forcément voué à devenir un lycée ghetto. A la municipalité de se battre et de convaincre les autorités académiques pour en redorer le blason et le transformer en véritable "Cité Scolaire" doté de filières prestigieuses traditionnelles. Mais est-ce vraiment sa volonté ?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 21:54

PRÉPA LITTÉRAIRE DU LYCÉE PUBLIC LÉON BLUM - CRÉTEIL
source, http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/lettres/philosophie/Pages/2011/126_2.aspx

22 octobre 2011

Lycée Blum à Créteil : Hypokhâgne sans « passer le périphérique »

Par Jeanne-Claire Fumet


C'est une structure ambitieuse et pleine de promesses : l'hypokhâgne qui vient de s'ouvrir au lycée Léon Blum de Créteil, en partenariat étroit avec l'UPEC (Université Paris-Est Créteil, Paris XII), offre aux élèves de l'Académie l'accès aux humanités classiques portées à un haut degré d'exigence, et accompagnées d'un enseignement optionnel rarement proposé : Études Cinématographiques et Théorie et Histoire de l'Art.

Portée par l'élargissement des débouchés des prépas littéraires permis par le dispositif BEL (Banque d’Épreuves Littéraires), la nouvelle hypokhâgne, qui rassemble 27 élève principalement recrutés dans l'Académie, permet de préparer plusieurs concours d'écoles supérieures (ENS, IEP, Celsa, École des Chartes, écoles de commerce, etc.), des concours liés à son orientation artistique (Femis, Ecole du Louvre...) et aussi de se voir proposer des équivalences et des poursuites d'études en Lettres, Philosophie, Histoire ou Langues à l'UPEC, en Cinéma et Histoire de l'Art dans le supérieur. Roland Echinard, professeur de philosophie à Léon Blum, par ailleurs très impliqué dans la formation continue des enseignants de philosophie dans l'Académie de Créteil, professeur coordonnateur, est devenu le principal artisan de cette filière , au terme de plusieurs années de volonté et de patience de l'équipe enseignante et du proviseur du Lycée Blum, Jean-Louis Auzan (l'ouverture d'une khâgne est attendue pour 2012). Il estime qu'on peut y voir une solution d'avenir pour les études supérieures.

Roland Echinard, élève de l'ENS d'Ulm, a enseigné la philosophie dans plusieurs lycées du Val de Marne et plusieurs universités, dont l'UPEC ; en accord avec ses collègues, il a participé à la promotion d'une CPGE littéraire ouverte aux bons élèves de banlieue, peu enclins à « passer le périphérique » pour des raisons financières et sociales, et pourtant très capables de réussir. L'idée : ne rien renier de l'exigence et de la rigueur de l'hypokhâgne, en construisant une complémentarité avec les ressources et la richesse du monde universitaire, pour assurer échanges et transitions souples entre ces deux domaines. Cela semble bien répondre à un besoin : tandis que certaines prépas littéraires peinent à recruter, celle-ci compte déjà 27 étudiants pour 24 places annoncées. Malgré la difficulté des études, aucun d'eux n'a renoncé.

[.....]
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 21:56

Avez-vous des informations sur une ouverture de Khagne dans le futur Lycée de Vincennes? Quels liens avec les mots forts d'évitement et de magouille que vous employez. Qui sont les éviteurs, ou les magouilleurs?

Faire un point sur une situation délicate qui perdure depuis longtemps avec des occasions ratées voici quelques années de faire avancer plus vite ce projet permet-il ce genre de dérives verbales sans que vos impressions soient mieux étayées?

J'ai vu récemment que Juppé a du quitter son Mont-de-Marsan post bac pour suivre khâgne à Louis le Grand à Paris. Vraiment je ne comprends pas les sous entendus qui accompagnent la reprise d'un article concernant d'autres lieux que le site Jarry.

Il va de soi que tout lycée est géré en bonne intelligence avec la mairie et la région.


Dernière édition par Libellule le Mar 04 Oct 2016, 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 22:23

Libellule a écrit:
Avez-vous des informations sur une ouverture de Khagne dans le futur Lycée de Vincennes?

A ma connaissance, pas d'ouverture de "Khâgne" ou de "Math Sup" dans le futur Lycée de Vincennes.

En revanche, ne soyons pas hypocrites, ne serait-ce que son emplacement et le cachet "A Vincennes" suffiront à doter cet établissement d'un certain prestige. Je peux vous parier ce que vous voulez que tous les Fontenaysiens feront des pieds et des mains afin que leur enfant aille dans le lycée "A Vincennes".

Sauf que vu que ce lycée est pour l'instant calibré à 800 élèves et que, par ailleurs, les élèves vincennois seront prioritaires, il n'y aura pas de la place pour tous les Fontenaysiens. Or actuellement, quand on entend les Vincennois, dont les élèves sont inscrits à Pablo Picasso, se plaindre que leur enfant "en tant que Vincennois" n'ait pas eu le droit d'aller au lycée Hector Berlioz (tandis que certains Fontenaysiens y obtiennent une place par je ne sais quel stratagème ....), on peut imaginer la suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 22:31

Personnellement des faits précis me suffisent. Cela fait quelques années déjà que je ne me fie plus à une quelconque imagination de complots ou de rumeurs.

Faire des hypothèses avant l'heure peut rapidement être très orienté. Les faits rien que les faits, en général c'est plus crédible. Retirez vous le mot magouille? Ou resterez-vous un tant soit peu un hypocrite "alternatif" à la seule analyse de cas concrets?


Dernière édition par Libellule le Mar 04 Oct 2016, 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 22:37

Je ne retire certainement pas le mot magouille !

Quand vous avez un élève scolarisé en CM2 avec ma fille à l'école Jules Ferry de Fontenay. Que cet élève réside avec sa famille à Fontenay, dans le bâtiment en face de chez nous et qu'il se retrouve dans le collège public Françoise Giroud de Vincennes comment appelez-vous ça ?

Certificat d'hébergement bidons, paiement des factures EDF d'un ami qui habite à Vincennes, ...

Et je connais deux autres exemples similaires.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 22:43

Un cas d'école accompagné d'une frustration. Pensez-vous que le niveau d'études au collège de Vincennes est moins bon qu'un autre? Si je vous suis depuis le début vous voudriez une khâgne pas trop loin. Sinon, vous ferez quoi? Vous essayerez de vous inscrire sur dossier ailleurs? Je crois que c'est ce que fit Juppé.


Dernière édition par Libellule le Mar 04 Oct 2016, 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 22:58

JS met le doigt là où cela fait mal.
On pourrait aussi s'interroger sur 14 inscrits par dérogation à l'école Michelet -quartier bobo c'est bien connu!- alors qu'ils relèvent d'autres quartiers dits populaires

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 23:02

Personnellement je serai pour interdire toute dérogation, j'étais pour la sectorisation. Cela n'empêchait pas quelques flux inattendus, mais cela en limitait considérablement les effets.

Il faut quand on veut aborder un tel sujet éviter les raisonnements trop binaires. Public, privé, bobo non bobo.

Et se poser les vraies questions sur la genèse des discriminations actuelles. Si la notion d'evitement me paraît recevable, celle de magouille est largement plus contestable. Le choix des options est un facteur souvent ignoré, mais clef.

http://www.la-croix.com/Famille/Education/La-segregation-sociale-s-est-accentuee-dans-l-ecole-privee-selon-l-Education-nationale-2016-09-30-1200793007


Dernière édition par Libellule le Mar 04 Oct 2016, 23:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 23:07

JS a écrit:
A cela s'ajoute la proximité de l'A86 et de sa pollution et tout l’environnement urbain du coin. Bref, le rêve ! Évidemment, pas une seule librairie (type "Millepages" à Vincennes ou "La Griffe Noire" à Saint-Maur). Tout ce que l'on trouve dans le coin, c'est le rayon librairie de l'enseigne "Auchan". Wouahhou !! Franchement ça fait rêver !


Vous posez là le problème de la ghettoïsation et de la paupérisation en cours du quartier du Val dont les mixités sociales et culturelles sont mises à mal depuis plusieurs année par l'arrivée de tous les mal-logées de la région que ce soit dans le parc social ou hôtel social... Pendant ce temps et à quelques centaines de mètres de là, des habitants de ville comme Nogent s'opposent eux à la construction de logements sociaux sur leur commune pour ne pas rencontrer les mêmes problèmes...

Par contre il inexacte d'écrire "Tout ce que l'on trouve dans le coin, c'est le rayon librairie de l'enseigne "Auchan" car il y a plein petits commerçants qui ne vendent certes pas des livres mais d'autres produits que les lycéens consomment... Etonnez-vous après que les parents n'aient pas envie de voir leur progénitures fréquenter le quartier !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 23:26

Personne à vrai dire ne semble s'étonner. Js n'est-il pas en train de nous dire qu'il serait prêt à jouer des coudes pour que d' ici 6 ans sa fille fasse partie des heureuses élues à Jarry si le projet de Lycée avait abouti d'ici là. Les quotas il pourrait, dans ce cas, très bien s'en accommoder... Sad

Par convention on ne parlera plus d'évitement d'un lieu, mais d'une opportunité d'en choisir un autre, et non pas de magouille, mais d'un droit naturel à ne pas se mélanger avec plus défavorisés que soi. Ah cette option khâgne qui en dit long sur les arrière-pensées de chacun.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12541
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 23:40

Libellule a écrit:
Par convention on ne parlera plus d'évitement d'un lieu, mais d'une opportunité d'en choisir un autre, et non pas de magouille, mais d'un droit naturel à ne pas se mélanger avec plus défavorisés que soi.


Plutôt que d'"un droit naturel à ne pas se mélanger avec plus défavorisés que soi" je parlerais plutôt d'"un droit à ne pas se voir imposer tous les défavorisés de la région"....

Pour mémoire, Jean-François Gautrais a déclaré le 23 mai 2011 alors qu'il n'était pas encore maire:

"Fontenay-sous-Bois, qui comptabilise 33 % de logements sociaux, ne peut se voir proposer toutes les personnes privées de logement. Le droit ne peut être appliqué que si toutes les villes ont au moins 20 % de logements sociaux. Or, nous savons tous ici que ce n’est pas le cas dans cette partie du département. La pression sur la ville est de plus en plus forte malgré notre volontarisme avéré et reconnu."
Source: http://www.elus-fdg-fontenay.fr/?p=284

Maintenant que Jean-François Gautrais est maire il est en position d'agir pour rééquilibrer nos quartiers en refusant que ceux-ci accueillent tous les mal-logés de la région dont les autres municipalités ne veulent pas... Le lycée Picasso situé dans un quartier populaire aurait tout à y gagner...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 04 Oct 2016, 23:46

Le fameux indice d'entropie évoqué dans l'article de La Croix.

Ici des éléments d'approfondissement
https://cybergeo.revues.org/12063

La gentrification génère la ghéottisation pas l'inverse.
La gentry society n'aime pas l'idée de la mixité sociale.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:10

Libellule a écrit:
Un cas d'école accompagné d'une frustration. Pensez-vous que le niveau d'études au collège de Vincennes est moins bon qu'un autre? Si je vous suis depuis le début vous voudriez une khâgne pas trop loin. Sinon, vous ferez quoi? Vous essayerez de vous inscrire sur dossier ailleurs? Je crois que c'est ce que fit Juppé.

Je ne crois pas qu'il y ait quelque chose d'illégal à cela.
Si cela vous pose problème, alors c'est votre problème pas le mien.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:13

a.nonymous a écrit:
Par contre il inexacte d'écrire "Tout ce que l'on trouve dans le coin, c'est le rayon librairie de l'enseigne "Auchan" car il y a plein petits commerçants qui ne vendent certes pas des livres mais d'autres produits que les lycéens consomment...  Etonnez-vous après que les parents n'aient pas envie de voir leur progénitures fréquenter le quartier !

Je corrige :

Concernant le commerce de livres, manuels et autres ouvrages, tout ce que l'on trouve dans le coin, c'est le rayon librairie de l'enseigne "Auchan". Wouahhou !!
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:17

Libellule a écrit:
Par convention on ne parlera plus d'évitement d'un lieu, mais d'une opportunité d'en choisir un autre, et non pas de magouille, mais d'un droit naturel à ne pas se mélanger avec plus défavorisés que soi. Ah cette option khâgne qui en dit long sur les arrière-pensées de chacun.

Par convention, on parlera tout simplement, si vous
me permettez l'expression, de "Bal des faux-culs".
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:18

Js donc le mot magouille aurait pu être évité. Cqfd.
Et chacun se reconnaitra ou non parmi les faux culs agissant en toute légalité. Je n'ai aucun souci avec cela. Smile
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:28

Absolument pas.

Il y a deux concepts bien distincts.

D'une part le "Bal des faux-culs" auquel tout le monde participe. Chacun, jusqu'au dernier moment, cachant son jeu à l'approche de la 6ème : qui déménageant (légal), qui faisant un dossier pour un établissement privé (légal), qui tentant une dérogation (légal), qui faisant un dossier pour un établissement spécial comme l'école de la Légion d'honneur (légal) .... et qui magouillant (illégal).

D'autre par il y a donc la magouille à l'approche de la 6ème :
- magouille soft : déclaration comme domicile principal du cabinet (avocat, médical, ...) situé à Vincennes ou à Paris
- magouille hard : Certificat d'hébergement bidons, paiement des factures EDF d'un ami qui habite à Vincennes, location d'un box de parking de 8m2 (Vincennes ou Paris) déclaré comme logement principal d'une famille de quatre, ...

Enfin, il y a le "Bal des naïfs" ou alors celui des faux naïfs qui sont en définitive des faux-culs.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:36

Libellule a écrit:
Ah cette option khâgne qui en dit long sur les arrière-pensées de chacun.

Il s'agit surtout de proposer le meilleur aux élèves fontenaysiens les plus brillants. Et ainsi de sortir de la logique d'évitement du lycée Pablo Picasso pour en faire enfin un lycée attractif. Mais le fait que ce soit un lycée "repoussoir" où l'on est prêt à venir gonfler les cortèges de manif à la moindre grève nationale, pendant que les élèves d'Edouard Branly (Nogent) ou Hector Berlioz (Vincennes), ainsi que ceux des établissement privés du coin, planchent consciencieusement sur leur baccalauréat, n'est peut-être pas pour déplaire à tout le monde ....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:41

Je vois que vous en savez plus que moi en la matière. Dont acte. Smile le maniement des concepts, nous y voilà!

Je crois que les choses sont bien plus simples pour ma part. La gentry society est à l'affut des opportunités de dérogations là où les moins favorisés ne peuvent s'offrir des choix de déroger à la règle. Plus on vise un haut niveau d'études plus on a des chances de rester membre de la gentry society. Les places sont chères. Certaines sont,effectivement payantes.

Il n'y pas besoin de passer par la case naïveté pour le comprendre. La gentry society est plus facilement faux cul que ses voisins.

On parlait autrefois de lutte des classes. Elle a changé de nature on se bat désormais pour des places en classes.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 00:50

Revenons-en à nos moutons, si vous le voulez bien, à savoir l'impact de ce nouveau Lycée "Vincennes - Jarry" sur le lycée Pablo Picasso de Fontenay-sous-Bois.

Mon propos de départ rejoignait, le très à gauche, Tehp s'exprimant, dès décembre 2011, sur le forum de la Ville en ces termes :
"Je trouve que la construction d'un lycée à Vincennes ou fontenay est une très mauvaise idée.
Au lycée Pablo picasso il y a une forte mixité sociale et qui est très agréable.
Mixité sociale qui pourrait être mise à mal avec un nouveau lycée.
"
source : http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum/viewtopic.php?f=2&t=3511&p=117780&hilit=lyc%C3%A9e#p117780

Sauf que, si je partage son constat, je n'en partage pas la solution.

Pour que cette mixité sociale ne soit pas mise à mal, je ne vois que deux solutions :

Solution 1 : Maintenir l'offre scolaire actuelle (le statu-quo)
- ne pas construire de nouveau lycée, rue de la Jarry à Vincennes
- ne rien changer à l'offre d'enseignement à Pablo Picasso

Solution 2 : Améliorer l'offre scolaire (le progrès)
- construire le nouveau lycée, rue de la Jarry à Vincennes
- améliorer fortement  l'offre d'enseignement à Pablo Picasso (langues rares, classes préparatoires attractives, sport-étude en lien avec le centre nautique, ...)

Si Tehp et d'autres choisissent la Solution 1, pour ma part je choisis clairement la Solution 2.

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 01:21

En terme calendaire : Acte 1 améliorer l'existant. Acte 2 laisser le,dossier Jarry arriver à maturité=
.

Ps j'aime bien sinon votre changement de ton. Plus posé et moins polémique. Smile
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 01:28

Libellule a écrit:
Acte 1 améliorer l'existant.

Oui, mais comment ?

Libellule a écrit:
Acte 2 laisser le,dossier Jarry arriver à maturité

N'a t-on pas assez attendu depuis 2005 ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 01:34

1) Il y a déjà eu le caap. Ouvrir une option de plus pourquoi pas.
2) pas attendu, raté des opportunités
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 01:42

Jean Simon pose très  bien le problème.  D'ailleurs cette question lui tient à coeur depuis bien longtemps.
Libellule sait il d'une part que la sectorisation est une prérogative du maire et que les découpages peuvent fluctuer?
J'entendais parler il y a peu, d'une sectorisation prochaine des établissements privés à Paris.
Néanmoins les anciens Fontenaysiens se souviennent que d'éminents élus de notre ville scolarisaient leurs propres enfants à l'école Decroly à Saint Mandé. Il y a une dizaine d'établissements scolaires dits de pédagogie nouvelle dans la région. On pourrait s'intéresser à leurs villes et quartiers d'implantation.
Ceci dit, le crowfounding lancé pour la création de succursales de cette pédagogie pourrait faire l'objet d'un débat par rapport aux méthodes tout aussi vieillissantes de l'enseignement traditionnel.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Mer 05 Oct 2016, 02:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 01:51

Libellule a écrit:
1) Il y a déjà eu le caap. Ouvrir une option de plus pourquoi pas.

Tout ce que je peux vous dire c'est que si le sujet n'est pas traité sérieusement, le jour où le nouveau lycée ouvrira rue de la Jarry à Vincennes, les effets se feront clairement ressentir sur Pablo Picasso. Je ne pense pas que la réponse à apporter se limite à ouvrir une option de plus. Je pense vraiment qu'il s'agit d'un projet global visant à donner au lycée Pablo Picasso (Val-de-Fontenay) une dimension de type "Cité scolaire parisienne" (type lycée Hélène Boucher, Paris 12ème /  Hector Berlioz, Vincennes, ...). C'est à dire la préparation de certification en anglais, allemand, ...L'apprentissage du russe ou du chinois. La création d'une filière "Prepa lettres" et/ou "Prepa sciences" reconnue et renommée. L'aide à l'installation d'une vraie grande librairie à proximité. Actuellement, le point de rencontre fétiche des lycéens de Pablo Picasso c'est le Mac Donald's du Val-de-Fontenay. Franchement, on a vu mieux !

Bref, soyons ambitieux, que diantre !

Libellule a écrit:
2) pas attendu, raté des opportunités

Pas faux. Et au rythme où ça va on peut parier que ça durera encore de longues années.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 02:56

@JS :

Je partage totalement votre point de vue, ce problème n' est pas nouveau il était identique il y a 25 ans et depuis rien n' a changé. Chercher ce qu' il y a de mieux pour ses enfants est une chose logique et naturelle tout les moyens sont bons. Penser que le fait d' être riche entraîne de-facto la réussite de sa progéniture est d' une réelle stupidité, un âne reste un âne même avec un habit d' or.
Laisser des enfants (quelque soit leur statut social) en échec scolaire continuer des études où ils s' ennuient est aussi une erreur et l' allongement de la durée obligatoire est un cache misère qui ne donnera aucun résultat positif. Tel que pratique l' éducation nationale et les familles, il y aura toujours des établissements dit de "qualité" imposant une sélection à l' entrée, sélection sur dossier ( ne laisser entrer au niveau supérieur que ceux qui semblent être le plus à même d' y réussir) ou par l' argent (ce qui n' est pas un gage de réussite).
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 06:43

Il est identique, le problème, forcément. Comme il y a 25 ans. Pas faux. Louis Le Grand, Hélène Boucher au top depuis plus longtemps. D'autres lycées dans le peloton. Quelques privés qui récupèrent les cancres dont les parents peuvent payer. Du yoyo dans la sectorisation. Des quartiers en forte mutation. L'argent ne fait pas tout mais aide. Là où la pauvreté est visible, les mieux lotis ne se sentent pas à l'aise. Ils ont les moyens de s'éloigner vers meilleure fortune.

Ce qui a changé c'est l'enfilade de réformes qui dérèglent ce qui marchait mieux.  Le pouvoir des maires là dedans?
Pas si significatif que cela. L'ambition des parents pour leurs enfants, ç'en est un autrement plus puissant.

Cette analyse du réel sans développement de concepts :

DOMUS OMNIBUS UNA

Pour s’assurer d’avoir les meilleurs élèves le jour du bac, et obtenir ainsi les 100 % de réussite avec un maximum de mentions, certains établissements se contentent d’une recette simple : ne retenir que les mieux notés des collégiens en fin de troisième. Privés ou publics, ces lycées « tête de classement » sont ouvertement sélectifs. A commencer par l’un des plus célèbres d’entre eux, Henri-IV, dont la devise proclame pourtant Domus omnibus una, autrement dit « une maison pour tous ». Traduire : pour tous… les meilleurs élèves de la région.

Itou pour 46 lycées franciliens dont les cités au top.

Bizarrement 6 d'entre eux sont des cibles choisies pour des attentats terroristes depuis le début de l'année.

Dans cette short list LlG et HB. Google peut vous dire le pourquoi et le comment.

Présenter l'élite comme des établissements normaux est simplement une vue de l'esprit.


Dernière édition par Libellule le Mer 05 Oct 2016, 08:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 08:49

JS a écrit:
A Pablo Picasso, on ne retrouve que deux classes prépa dites "originales" :
- CPEC, Classe Préparatoire aux écoles commerciales, option Technologique (destinée aux élèves de STG)
- CAAP, Classe d'Approfondissement en Arts Plastiques

Bref, pas de filière prestigieuse de type "Khâgne - Hypokhâgne" ou bien "Math sup - Math spé" à Pablo Picasso.
Évidemment, pas une seule librairie (type "Millepages" à Vincennes ou "La Griffe Noire" à Saint-Maur).
A cela s'ajoute la proximité de l'A86 et de sa pollution et tout l’environnement urbain du coin. Bref, le rêve !

Pour positiver un peu plus, deux autres éléments :
Il y a (y a eu en tout cas) des classes européennes (anglais, allemand) à Pablo Picasso. Le proviseur peut grouper ces élèves en seconde, tandis qu’en 1ere et terminale ils seront ensemble pour les cours de langues et (plus ou moins) séparés selon leur filière (L, S, ES).
Il y a d’aussi bons profs dans le public que dans le privé.

Ce qui ne fait pas tout, bien sûr, au collège comme au lycée en général :
Cas à problème (prof avec absences multiples de quelques semaines, par exemple) L’éducation nationale ne sait pas les gérer et les laisse, d’année en année, planter des classes entières. La direction d’établissement parait démunie. Même rare, ce n’est pas acceptable.
Coté grèves : le nombre d’heures de grève de profs est très faible dans le privé en général, et variable (de faible à très élevé) selon les établissements publics (ou les villes ?). C’est leur droit (de grève) mais il s’exerce au détriment des élèves. Jusqu’à dépasser un mois… même en terminale ! Faut pas s’étonner, pour cette seule raison, que des parents se précipitent vers le privé.
La « culture urbaine locale » à l’égard de la réussite scolaire  exerce aussi une pression sur les élèves : mais vers la médiocrité, quand les bons élèves sont carrément  moqués justement pour leurs bons résultats. C’est vrai surtout au collège, plus qu’au lycée, et implique une action éducative précoce. Et là, il y a un champ d’intervention pour la municipalité. Et pas qu’au théâtre
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 09:10

D'accord avec Basilics en précisant que les problèmes se créent dès la maternelle et l'élémentaire ne serait ce que, dans certaines écoles, à cause de la maitrise très insuffisante de la langue française des enfants et de leurs parents

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 09:30

On peut élargir sa réflexion à ce thème aussi en effet, sans parti pris.  http://www.coupdepouceassociation.fr Extraits

Comment faire en sorte que tout le monde réussisse sa scolarité ? L’enjeu – de taille – dépasse largement l’école. C'était le thème de la conférence du 22 septembre 2016, proposée par Acteurs de l’économie – La Tribune, en partenariat avec CIC Lyonnaise de Banque, et l’association "Coup de pouce".

Les chiffres sont accablants : chaque année en France, 100 000 enfants sortent du CP sans savoir lire ni écrire ; on compte plus de 130 000 décrocheurs chaque année, ces élèves qui quittent l'école avant la 3e et ne seront plus jamais scolarisés. "Cela représente 1,5 million de jeunes en dix ans, c'est un drame collectif, notre drame à tous", lance Michel Lussault, président du Conseil supérieur des programmes et directeur de l'Institut Français de l'Education.

Des arguments plutôt que des coups
Claude Thelot, ancien président de la Commission du débat national sur l'avenir de l'école, situe l'enjeu :

"Aujourd'hui - et cela n'était pas le cas dans le passé - réussir à l'école est nécessaire pour réussir sa vie. Cet échec de notre système scolaire doit devenir un enjeu de société, il en va de la cohésion sociale ; savoir échanger des arguments plutôt que des coups !

Face à cette école défaillante, qui s'avère en outre très inégalitaire (la France est dans la queue du classement de l'OCDE, juste devant la Turquie), les intervenants ont proposé des solutions. Il faut que l'école se tourne plus vers l'apprentissage et non la simple transmission.

"Faire un bon cours ne suffit plus. Il faut que les professeurs fassent acquérir connaissances et compétences et s'assurent que leurs élèves les ont bien acquises. Cela passe par de la présence, de l'accompagnement. Or on mesure le rôle du professeur à un nombre d'heures hebdomadaires, c'est tout", stigmatise Claude Thelot.

Le rôle des sciences expérimentales
Dans le cadre de ses fonctions, Michel Lussault a été amené à définir un socle de fondamentaux pour l'école. On trouve en premier lieu, la maîtrise des langages : le français, des langues étrangères, le langage scientifique. Mais aussi la maîtrise de méthodes, car l'acquisition de connaissances passe par des procédures.

"L'école doit leur donner ce qu'il n'est pas possible d'ignorer. C'est très important d'inclure des rudiments de sciences expérimentales, car la science donne les moyens d'observer, de comprendre, de discuter. Et conduit au savoir-vivre ensemble", poursuit Claude Thelot.

Parents essentiels
Autre constat amer : l'école française s'est construite contre d'autres institutions sociales, en premier lieu, les familles. L'école s'est sanctuarisée.

#####

A lire pour garder la tête froide. L'analyse sise sur l'académie de Créteil. Accès privilégié.
http://www.laveniravillejuif.fr/local/cache-vignettes/L52xH52/pdf
La piste est donnée. Comme pour l'Avap. Il n y a plus qu'à y aller. Et faire le même topo stricto local. Facile.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 17:46

Comme le dit très justement Gérard, c' est en primaire que tout ce joue et c' est là que doivent se faire les réformes. Réforme des contenus, des méthodes et des règles, il faut remettre l' enseignant à sa place avec ses prérogatives, revoir les règles du passage en classe supérieure (ce sont les parents qui ont le dernier mot, même s' ils ne sont pas les mieux placés pour en juger).
Tant qu' on laissera des enfants se "balader" de classe en classe avec d' énormes lacunes qui n' iront qu' en empirant le problème ne sera pas réglé et on aura toujours des établissements dont les effectifs tireront l' ensemble vers le bas. Par expérience personnelle, j' ai constaté ces dégâts sur un ensemble de jeunes de plus de 16 ans, sortis du système et incapable de faire les opérations de base du calcul et je ne parle pas du français.
Les cours de "soutien" ne sont pas efficaces car considérés par les enfants comme une punition.

La méthode qui consiste à vouloir envoyer tout le monde au Bac est une erreur qui se poursuit en Fac avec des jeunes qui n' ont pas le niveau requis et qui finissent à Pôle emploi.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 17:49

Place aux seules élites bien nées, les autres n'ont pas leur place.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 18:11

Libellule a écrit:
Place aux seules élites bien nées, les autres n'ont pas leur place.

Si c' est votre seule réponse à un véritable problème, si vous voulez vous cacher derrière votre petit doigt c' est votre problème mais résumer la réussite au seul critère de l' argent est d' une pauvreté intellectuelle affligeante.
Votre réponse est celle de quelqu'un qui n' a pas d' argument à opposer et ressort de vielles réponses éculées vide de contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14751
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 18:23

Non, on peut partir de l'autre axiome selon le mot de Martin Hirsch. Quand on reçoit la pauvreté en héritage, il est plus difficile de se tracer un chemin de bonne fortune hors système éducatif.

C'Est certainement un bon diagnostic que de dire que tout se joue très tôt. Cela ne contribue en rien à réduire les inégalités. Tout au plus les admettre comme une fatalité.

Voire les amplifier par evitement et magouille nous explique t on avec un certain aplomb plus haut. Quand je parle apprentissage, on zappe. Il faut soit me lire et en tenir compte, soit ne pas me faire dire ce que je ne dis pas. L evitement ? Pas par l'argent, mais par piston ou en jouant des coudes. Js le dis, je le confirme en m'appuyant sur son propre comportement et du coup j'aurais tout faux car je trouve le mot magouille inapproprié? Restons sérieux.

Les raisonnements embourgeoisés ne sont pas les miens. Les concepts fumeux très khagneux non plus. Les établissements de Saint Maur reçoivent des enfants de Fontenay. Vite passons aux quotas réciproques. Si on semble capable de désectoriser dans un sens, soyons cohérents désectorisons dans l'autre sens. Voir l'étude que je cite.

La mixité sociale ne peut pas être considérée à sens unique. La gentry society crée la gheottisation et pas l inverse, dis-je. Si vous voulez démontrer le contraire, je vous en prie faites preuve d'arguments sans juger les miens qui vous semblez ne pas le voir s'appuient sur la doctrine que défend Js. ### Si je pouvais aller de Fontenay à Vincennes, ce serait mieux pour ma fille, d'un côté, et certains ont des facilités pour traverser la rue, mais je n'en ai pas fait partie, de l'autre ###. La schizophrénie - au sens de la perte de contact avec la réalité par dédoublement de son raisonnement- pour définir l'injustice sélective, quand elle nous tient à coeur. Même Gérard le souligne.

Apportez vos arguments non éculés. Vous perdrez moins de temps à essayer de déformer les miens ou plutôt ceux de Js Sad
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 19:21

Libellule a écrit:
La mixité sociale ne peut pas être considérée à sens unique. La gentry society crée la gheottisation et pas l inverse, dis-je. Si vous voulez démontrer le contraire, je vous en prie faites preuve d'arguments sans juger les miens qui vous semblez ne pas le voir s'appuient sur la doctrine que défend Js.

Je ne pense pas que ce soit, comme vous l'indiquez, la gentry society qui crée de la ghettoïsation. Je pense plutôt que c'est la ghettoïsation qui crée de la ghettoïsation. Dit autrement, c'est le comportement inapproprié de certains élèves qui dissuade fortement des familles d'envoyer leur enfant dans tel ou tel établissement. Si de surcroît, s'y ajoute un encadrement inadapté, on en arrive à des établissement qui font bien pâle figure. Lorsque par exemple, vous apprenez que dans tel ou tel établissement, il y a un conseil de discipline par semaine, ça n'est pas très attractif.

Ces situations ont forcément leurs explications et notamment le manque de prise en charge précoce des élèves en difficulté. Par exemple, la France est très en retard par rapport au Canada et à la Suisse sur la question du dépistage Ophtalmologique (accuité visuelle) et Orthoptique (convergence visuelle) chez les 4-5 ans. Or, on sait très bien que cela joue énormément dans l'apprentissage de la lecture. De même, la prise en charge des enfants de parents allophones n'est pas prise à bras le corps. En France, comment s'en sortir à l'école sans maîtriser le français à l'oral ? Il ne faut pas s'étonner ensuite des conséquences et notamment des phénomènes de ghettoïsation que vous évoquez. Désolé d'être aussi abrupt, mais les pouvoirs publics ne font pas le job.

Selon moi, l'idéal serait que tous les établissements soient sur le même pied d'égalité, notamment en terme d'exigences scolaires. Mais, mis à part les naïfs et les faux-culs, tout le monde sait pertinemment que c'est loin d'être le cas et que les établissements s'adaptent en fonction du public qu'ils ont face à eux. Certains sélectionnent et imposent ensuite un rythme soutenu (à charge à l'élève de suivre ... ou pas). D'autres s'adaptent au public qu'ils ont en face d'eux (.... et parfois assouplissent notablement leurs exigences). C'est notamment le cas pour les collèges qui font avec le public d'anciens CM2 que les écoles du coin leur envoient (... voire parfois dont les écoles du coin se débarrassent en se disant "Ouf, un cas de moins ! " ).


Dernière édition par JS le Mer 05 Oct 2016, 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Informations sur le futur lycée du trapèze
» Lycée Pablo Picasso
» Des manifestations de lycéens dégénèrent à Nanterre et Lyon
» Futur réunion des membres
» Mon (futur) tour de Normandie à vélo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Les services publics de votre quartier-
Sauter vers: