Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 24 Mai 2011, 22:38

Rappel du premier message :

24.05.2011

En tout vraisemblance, le futur lycée, rue de la Jarry à Vincennes sera construit d'ici 4 à 6 ans (tout près de la place Diderot).
Actuellement, nous en sommes à la procédure d'expropriation.

I) L'EXPROPRIATION
La phase administrative (phase « amont ») est désormais achevée, le préfet ayant décrété un arrêté de cessibilité. Les autorités compétentes en instruisent actuellement la phase judiciaire (phase « aval »), une ordonnance d’expropriation devant clore cette phase.

II) LE DÉPART DES ACTUELS OCCUPANTS
Le bâtiment est actuellement occupé par un collectif d'artistes, http://www.jarryverevient.org/ . Leur départ procédera soit d'une négociation à l'amiable, soit d'une expulsion manu militari.

III) LA REMISE DU TERRAIN À LA RÉGION
Une fois libre de tout occupant, libre de tout bâtiment (donc après démolition) et exempt de toute pollution (donc après dépolution), le SIVU composé de Vincennes et Fontenay (syndicat intercommunal à vocation unique) remet officiellement le terrain à la Région.

IV) LE PROJET D'ARCHITECTES
Un appel d'offre (ou concours, je ne connais pas le terme exact) sera alors lancé auprès des cabinets d'architecture. La Région (puisque c'est elle qui financera le bâtiment), après avoir eu l'élégance de prendre l'avis des communes de Vincennes et Fontenay (mais je ne suis pas certain qu'elle en ait l'obligation) tranchera parmi les différents projets d'architectes.

V) LE LANCEMENT DES TRAVAUX
Enfin sera choisi le maître d’œuvre et le maître d'ouvrage (Bouygues, Eiffage, Vinci ou autre) pour la réalisation effective du bâtiment.

Bref, on peut raisonnablement envisager une ouverture aux alentours de 2015 à 2017. Les décideurs politiques devront notamment veiller à ne pas ériger un établissement «sous-calibré» (on parle actuellement d'un établissement pouvant accueillir entre 600 et 800 élèves), sachant qu'un tel bâtiment est en général construit pour un siècle à un siècle et demie. Pour mémoire, les effectifs actuellement comptabilisés dans les lycées publics d'enseignement général présents dans notre district académique,

Effectifs actuels en nombre d'élèves
1236 : Lycée Hector Berlioz, Vincennes
1075 : Lycée Pablo Picasso, Fontenay
887 : Lycée Edouard Branly, Nogent-sur-Marne


Dernière édition par JS le Mer 22 Fév 2012, 02:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
JS



Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 19:21

Libellule a écrit:
La mixité sociale ne peut pas être considérée à sens unique. La gentry society crée la gheottisation et pas l inverse, dis-je. Si vous voulez démontrer le contraire, je vous en prie faites preuve d'arguments sans juger les miens qui vous semblez ne pas le voir s'appuient sur la doctrine que défend Js.

Je ne pense pas que ce soit, comme vous l'indiquez, la gentry society qui crée de la ghettoïsation. Je pense plutôt que c'est la ghettoïsation qui crée de la ghettoïsation. Dit autrement, c'est le comportement inapproprié de certains élèves qui dissuade fortement des familles d'envoyer leur enfant dans tel ou tel établissement. Si de surcroît, s'y ajoute un encadrement inadapté, on en arrive à des établissement qui font bien pâle figure. Lorsque par exemple, vous apprenez que dans tel ou tel établissement, il y a un conseil de discipline par semaine, ça n'est pas très attractif.

Ces situations ont forcément leurs explications et notamment le manque de prise en charge précoce des élèves en difficulté. Par exemple, la France est très en retard par rapport au Canada et à la Suisse sur la question du dépistage Ophtalmologique (accuité visuelle) et Orthoptique (convergence visuelle) chez les 4-5 ans. Or, on sait très bien que cela joue énormément dans l'apprentissage de la lecture. De même, la prise en charge des enfants de parents allophones n'est pas prise à bras le corps. En France, comment s'en sortir à l'école sans maîtriser le français à l'oral ? Il ne faut pas s'étonner ensuite des conséquences et notamment des phénomènes de ghettoïsation que vous évoquez. Désolé d'être aussi abrupt, mais les pouvoirs publics ne font pas le job.

Selon moi, l'idéal serait que tous les établissements soient sur le même pied d'égalité, notamment en terme d'exigences scolaires. Mais, mis à part les naïfs et les faux-culs, tout le monde sait pertinemment que c'est loin d'être le cas et que les établissements s'adaptent en fonction du public qu'ils ont face à eux. Certains sélectionnent et imposent ensuite un rythme soutenu (à charge à l'élève de suivre ... ou pas). D'autres s'adaptent au public qu'ils ont en face d'eux (.... et parfois assouplissent notablement leurs exigences). C'est notamment le cas pour les collèges qui font avec le public d'anciens CM2 que les écoles du coin leur envoient (... voire parfois dont les écoles du coin se débarrassent en se disant "Ouf, un cas de moins ! " ).


Dernière édition par JS le Mer 05 Oct 2016, 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 19:36

SUITE du post du 5 octobre 2016 à 7:21

Tant que l'on restera dans la doctrine du "miroir aux alouettes" et que l'on ne partira pas du "principe de réalité" en se disant tout simplement : "Cet élève-ci sait faire, il peut aller là. Mais cet élève-là non, il faut lui trouver une autre solution", ça ne pourra pas marcher. Je me souviens d'un menuisier qui disait : "Dans un atelier c'est une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ! "

J'aurais tendance à dire : "Dans un système scolaire c'est une place pour chaque élève et chaque élève à sa place ! "

Et franchement, il ne doit pas y avoir de place moins bonne ou meilleure qu'une autre. Il doit simplement avoir des places différentes.
Rappelons-nous qu'en 2014, en Suisse, trois des sept ministres d'Etat suisses étaient issus de la filière de l'apprentissage ... En France, mis à part Beregovoy ...
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140925trib5b0b27328/le-succes-de-l-apprentissage-en-suisse-quelles-lecons-pour-la-france.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 19:38

Libellule a écrit:
Non, on peut partir de l'autre axiome selon le mot de Martin Hirsch. Quand on reçoit la pauvreté en héritage, il est plus difficile de se tracer un chemin de bonne fortune hors système éducatif.

C'Est certainement un bon diagnostic que de dire que tout se joue très tôt. Cela ne contribue en rien à réduire les inégalités. Tout au plus les admettre comme une fatalité.
(

Martin Hirsch a raison, aussi doit-on faire en sorte que le système éducatif ne soit pas lui aussi pourvoyeur d' inégalités. Et pour parodier une maxime, le dire s' est bien le résoudre s' est mieux.
Je crains qu' actuellement (et ce n' est pas d' hier) on ne cherche pas à résoudre le problème à la base bien au contraire. Il n' y a pas de fatalité mais des solutions refusées.

" Quand je parle apprentissage, on zappe. Il faut soit me lire et en tenir compte, soit ne pas me faire dire ce que je ne dis pas. ......... Apportez vos arguments non éculés. :"

Dans l' exemple que je vous donne il s' agit de formation pour adulte débouchant sur un CAP cuisine et service, comment voulez-vous comprendre et exécuter une recette de cuisine lorsque vous ignorez tout des proportions ou lorsqu' on vous parle d' un quart vous faites des yeux ronds ignorant même la signification du mot, comment voulez-vous apprendre un métier lorsque vous êtes incapable de réaliser une addition? Ce ne sont pas des statistiques mais des cas réels résultat d' une inéquation entre des individus et le système scolaire.

Pour ma part je considère qu' on ne doit pas laisser un enfant sortir d' un niveau (élémentaire, secondaire...) sans maîtriser les bases définies dans ce niveau, au lieu de redoublement pur et simple, permettre l' acquisition des bases sur l' ensemble de la durée du niveau (du cp au cm2 en primaire) en reprenant les manques sans retarder les autres matières. Par exemple un élève n' ayant pas acquis la maîtrise du calcul mais au niveau en français évolue dans cette matière pendant qu' il revoie le calcul avec un enseignant ou un autre.
Pour reprendre une métaphore que j' affectionne "on ne construit pas sa maison en commençant par la toiture mais par des fondations solides".
Le jour où ce problème de base sera réglé la suite viendra d' elle même et les collèges et lycées ne seront plus les réceptacle d' enfant mal dans leur peau car incapable de suivre et par là même les établissements ne seront plus catalogués comme de seconde zone, sans oublier de toujours avoir des passerelles entre formation générale et formation techniques.

A suivre ...

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 19:39

Suite :
Je suis pour que chacun est sa chance de réussite non pas dans l' élitisme seul mais chacun dans ces capacités. Que vous le vouliez ou non il faut des élites et des professionnels de "base", un plombier ne sera pas capable d' élaborer la théorie de la relativité, mais Einstein n' était certainement pas capable de souder deux tuyaux entre eux. Pour autant le plombier est il moins heureux que le savant si c' est son choix de vie ?

"Si je pouvais aller de Fontenay à Vincennes, ce serait mieux pour ma fille, d'un côté, et certains ont des facilités pour traverser la rue, mais je n'en ai pas fait partie. Injustice sélective, quand tu nous tiens."

C' est votre choix, il vous appartient, faites attention que ce ne soit votre fille qui vous le reproche car au nom de votre idéologie, vous imposez une solution à votre fille. Je sens poindre comme une sorte d' amertume dans vos propos! Cet argument pouvant être appliqué aux choix à venir de JS
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 19:46

100% d'accord avec les propos de mamia. Quitte à être redondant, j'ajouterais juste que les pouvoirs publics français doivent vraiment faire un effort dans la détection précoce (4-5 ans) des problèmes ophtalmologique et orthoptiques.

mamiea a écrit:
Cet argument pouvant être appliqué aux choix à venir de JS

Qu'entendez-vous par là ?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 20:31

JS a écrit:
100% d'accord avec les propos de mamia. Quitte à être redondant, j'ajouterais juste que les pouvoirs publics français doivent vraiment faire un effort dans la détection précoce (4-5 ans) des problèmes ophtalmologique et orthoptiques.



Qu'entendez-vous par là ?

Simplement que nos choix peuvent ne pas correspondre à ceux de nos enfants, mais comme toujours n' ayant pas la science infuse, on peut commettre des erreurs sans le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 20:43

mamiea a écrit:

Simplement que nos choix peuvent ne pas correspondre à ceux de nos enfants, mais comme toujours n' ayant pas la science infuse, on peut commettre des erreurs sans le vouloir.

Oui, je suis d'accord. En général, nous nous concertons avec nos filles et choisissons des solutions réalistes en terme d'organisation.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14763
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 20:48

Mine de rien on avance. Js nous donne sa définition de la gentrification. Il ne la nie pas. === Au secours fuyons cette école où des enfants sont turbulents === . Mamiea disant que ce n'est pas forcément la meilleure façon de sociabiliser un enfant à la vraie vie. J'approuve.

On me cite par extrait, c'est plutôt bien, mais vraiment je pense qu'on touche au but si on ne zappe pas cette partie de mon intervention.

Quand on reçoit la pauvreté en héritage, il est plus difficile de se tracer un chemin de bonne fortune hors système éducatif.

l'évitement ne contribue en rien à réduire les inégalités :  ... L évitement ? Pas par l'argent, mais par piston ou en jouant des coudes. Js le dis, je le confirme en m'appuyant sur son propre comportement ...

Les raisonnements embourgeoisés ne sont pas les miens. Les concepts fumeux très khagneux non plus. Les établissements de Saint Maur reçoivent des enfants de Fontenay. Vite passons aux quotas réciproques. Si on semble capable de désectoriser dans un sens, soyons cohérents désectorisons dans l'autre sens.  Sad


Que diriez-vous si on envoyait lesdits enfants turbulents à Saint Maur, en contre partie de l'accueil de quelques élèves de Saint Maur sur Fontenay. Schizophrénie ou correction réelle en faveur de la mixité sociale?

Hypocrisie, bal des faux culs, magouille? Js est très bon pour faire appel à un vocabulaire qui justifierait ces choix, mais un peu plus en retrait quand il s'agit de prendre conscience qu'il est déjà dans le camp des favorisés puisque pouvant se permettre de choisir. Même si c'est en consultant ses filles.


Dernière édition par Libellule le Mer 05 Oct 2016, 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3631
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 20:57

Libellule vous êtes inutilement agressif.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14763
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 21:02

Ce n'est nullement agressif. J'établis que jS a une definition bien particulière de la gentrification. Je ne suis pas celui qui a introduit les mots bal des faux culs et magouille dans ce fil. J'approuve le positionnement de Mamiea. Une fois encore, on laisse passer un vocabulaire peut convenable, en laissant comprendre qu'il y de bonnes raisons pour qu'il soit employé, et quand on en vient à débattre sur le choix de ce vocabulaire, cela devient "agressif".  Surtout si c'est Libellule qui s'y colle.

Non, dites que vous ne partagez pas mon point de vue, mais pas que je suis inutilement agressif. Je ne commence jamais. Invitez éventuellement Js à plus de modération comme je le fais, et la polémique sera moins facilement entretenue.

Le sujet est très délicat à manier. L’Atlas 2016 des risques sociaux d’échec scolaire du Cereq vient de paraitre. J'y fais référence mais ne fournis plus le lien. Le tome 1 expose la méthode et la situation générale de la France, le tome 2 présente les cartes académie par académie. C’est assez lourd : j'ai lu ce qui concerne l’académie de Créteil (la notre), et j'étais prêt à mettre les morceaux de cartes qui pourraient nous intéresser, mais non, il faut gérer l'emploi d'un vocabulaire péjoratif à la place.

Evidemment, c’est dans les quartiers où il y a le plus de familles en difficulté qu’il y a le plus d’échec scolaire. Ce qui est intéressant , ce sont les nuances, les résultats un peu inattendus.


Dernière édition par Libellule le Mer 05 Oct 2016, 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 21:10

Libellule a écrit:
Hypocrisie, bal des faux culs, magouille? Js est très bon pour faire appel à un vocabulaire qui justifierait ces choix, mais un peu plus en retrait quand il s'agit de prendre conscience qu'il est déjà dans le camp des favorisés puisque pouvant se permettre de choisir. Même si c'est en consultant ses filles.

Vous m'accordez que j'ai au moins le mérite d'avoir de la cohérence entre mes paroles et mes actes. Par ailleurs, nos décisions en la matière restent complètement dans le champ de la légalité. Quant à ce qui est de la liberté choisir, j'aurais tendance à dire que jusqu'à un certain point il est toujours possible de choisir. Ainsi, nombreux sont ceux qui, ayant fait le tour de la question et n'ayant pas les moyens, par exemple de payer une scolarité privée à leur enfant, ou encore de déménager dans une commune favorisée (Vincennes, Nogent, Sain-Maur, ...) préfèrent quitter une cité agitée du 9-3 ou du 9-4 pour un paisible de village de Seine-et-Marne. Cela entraîne probablement d'autres complexités (temps de transports allongés, rareté des services de proximité) mais permet à leur enfant de passer des journées dans un environnement plus serein.

Libellule a écrit:
Ce n'est nullement agressif. J'établis que jS a une definition bien particulière de la gentrification. Je ne suis pas celui qui a introduit les mots bal des faux culs et magouille dans ce fil. J'approuve le positionnement de Mamiea. Une fois encore, on laisse passer un vocabulaire peut convenable, en laissant comprendre qu'il y de bonnes raisons pour qu'il soit employé, et quand on en vient à débattre sur le choix de ce vocabulaire, cela devient "agressif".  Surtout si c'est Libellule qui s'y colle.

Aucun souci. J'assume pleinement les termes "bal des faux culs" et "magouille" car ils correspondent clairement à une réalité du terrain vécue. Je pourrais même aller plus loin, mais cela mettrait alors en causes des personnes identifiables ce qui pourrait avoir des répercussions non négligeables, notamment sur mes filles. Par ailleurs, si cela peu décrisper les choses, j'assume également le caractère "agressif" ou "polémique" de mes interventions précédentes. Personnellement, je préfère mettre le doigt, là où ça fait mal et sur des situations concrètes, plutôt que de théoriser sur un idéal bien éloigné.

Après, je propose de vraies solutions pour améliorer les choses : le dépistage systématique de problèmes de vue (accuité + convergence) et auditifs chez les enfants de 4-5 ans, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14763
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 21:19

Js, nous nous connaissons un peu, je vous accorde une qualité, vous avez des convictions et les assumez, tout comme moi. Je suis moins à l'aise avec le fait qu'il ne faudrait pas reprendre vos argumentaires et vos mots dans le cadre d'un débat honnête et franc pour la raison futile que ce serait inutile.

Quand je parle apprentissage, et ouverture d'une seconde option sur Pablo Picasso je suis dans le concret, comme vous, nos propositions sont complémentaires, les miennes n'annulent pas les vôtres. Il faut éviter toute théorisation, bien entendu. Mais Martin Hirsch fait précisément partie des gens qui ne théorisent pas. Ni les auteurs de Atlas.

Il y a en France ceux qui peuvent choisir leur lieux de scolarisation et les autres. Nous avons la même chance formellement, nous faisons partie de ceux qui ont pu ou pourront choisir. study elephant  Légalement en effet. Il ne faut pas chercher une quelconque notion d'illégalité chez d'autres que nous, cela ne se passe pas comme ça. Vous faites bien de ne citer personne. On rentrerait dans un processus de délation avec des répliques forcément, et là nous rentrerions dans l'agressif inutile.

Le débat sur la mixité sociale est un vrai débat. Ma proposition de désectorisation réciproque une vraie piste.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 21:41

Libellule a écrit:
Js, nous nous connaissons un peu, je vous accorde une qualité, vous avez des convictions et les assumez, tout comme moi.
Ouf !   Very Happy

Libellule a écrit:
Je suis moins à l'aise avec le fait qu'il ne faudrait pas reprendre vos argumentaires et vos mots dans le cadre d'un débat honnête et franc pour la raison futile que ce serait inutile.
Je ne crois pas avoir indiqué cela. Quelqu'un d'autre peut-être.

Libellule a écrit:
Quand je parle apprentissage, et ouverture d'une seconde option sur Pablo Picasso je suis dans le concret, comme vous, nos propositions sont complémentaires, les miennes n'annulent pas les vôtres.
Vous pourriez proposer l'ouverture d'une option "apprentissage" à Hector Berlioz à Vincennes et l'ouverture d'une prépa littéraire à Pablo Picasso à Fontenay ....

Libellule a écrit:
Il faut éviter toute théorisation, bien entendu. Mais Martin Hirsch fait précisément partie des gens qui ne théorisent pas. Ni les auteurs de Atlas.
Je trouve que vous théorisez tout de même un peu plus que moi.

Je pense qu'il y a urgence. Le système scolaire français est à bout de souffle. Il est des systèmes à complexité linguistique équivalents (des systèmes francophones pour être clairs) qui marchent différemment et peut-être mieux (Suisse, Canada). On nous ressort toujours l'exemple finlandais ... mais on oublie de nous dire que la correspondance entre graphèmes et phonèmes du finnois est régulière ! En revanche en comparant d'autres systèmes francophones au nôtre, là aucun biais possible. Mis à part notre "cocorico national" et notre sale habitude de supériorité (surtout chez nos élites dirigeantes), je ne vois rien qui nous empêche de nous inspirer des exemples québecquois, suisse ou encore belge. Il faudra certainement faire le tri. Mais, compte tenu de la médiocrité des résultats produits par notre système, avoir l'humilité de commencer à regarder ce qui se fait ailleurs, serait déjà un bon départ.

Je trouve  également que je suis un peu plus ambitieux que vous.

Je n'ai pas de souci avec le fait que les élèves les plus brillants puissent être orientés vers des filières d'élite (intellectuelles ou manuelles). Je n'ai pas non plus de souci avec le fait que tous les recours doivent être mis en œuvre afin de trouver ce qui bloque chez un élève comme préalable à toute remédiation. Je n'ai enfin pas de souci sur le fait qu'il faille fixer des objectif à chaque élève en rappelant que la clé principale, n'est ni l'intelligence, ni la dextérité, ni la dose de travail, mais essentiellement la régularité du travail fourni et l'intérêt, pour ne pas dire la passion, porté à ce qui est étudié.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14763
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 21:53

On va le dire simplement. Vous exposez plus vos idées sur le mode de l'ambition que je ne le fais. Reste que nous avons des idées souvent proches. Métro, redistribution des cartes, éducation. Smile

On nous lit, donc nous faisons oeuvre utile. +1
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 22:00

Libellule a écrit:
Mine de rien on avance. Js nous donne sa définition de la gentrification. Il ne la nie pas. === Au secours fuyons cette école où des enfants sont turbulents === . Mamiea disant que ce n'est pas forcément la meilleure façon de sociabiliser un enfant à la vraie vie. J'approuve.

Faire un diagnostic "enfants turbulents" est une chose en déterminer le pourquoi est plus délicat donner le comment les rendre plus attentifs encore autre chose.
Ils peuvent être turbulents parce que malades là il faut les soigner (psychologues),
parce que non intéressés par le cours et dans ce cas là est-ce l' enseignant qui n' est pas attractif? est-ce l' enfant qui est dépassé, ne comprends rien à ce que lui dit l' enseignant (décrocheur) ?
parce qu' un ou plusieurs "perturbateurs" engendrent le chahut?

Il y a des solutions en fonction de l' analyse personnelle qui est portée. Par exemple quand l' attention d' une classe diminue car la concentration n' est plus possible, une pose de relaxation peut suffire et permettre la reprise du cours.
Si un enseignant n' arrive pas à intéresser son auditoire, il faut lui donner une formation pour pallier ce problème et non le "laisser dans son jus".

Ce sont des exemples, mais il faut faire bouger les lignes et non rester sur des dogmes.
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 05 Oct 2016, 22:03

Libellule a écrit:
On va le dire simplement. Vous exposez plus vos idées sur le mode de l'ambition que je ne le fais. Reste que nous avons des idées souvent proches. Métro, redistribution des cartes, éducation. Smile

On nous lit, donc nous faisons oeuvre utile. +1

C'est qui clair c'est que, oui, j'ai de l'ambition.
De l'ambition avant tout pour la France.
Notre pays a de nombreuses ressources humaines, mais les gâche.
Je suis prêt à soutenir toute initiative qui permet une amélioration.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12554
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 08 Oct 2016, 08:30

Une petite avancée....

http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/vincennes-les-motards-expulses-du-pavillon-des-bikers-de-la-jarry-07-10-2016-6184219.php a écrit:
Vincennes : le pavillon des bikers de la Jarry a été condamné
Vincennes|07 octobre 2016, 18h38

Ce vendredi matin, les forces de police, autorisées par le sous-préfet du Val-de-Marne, se sont rendues à Vincennes à la cité industrielle la Jarry. Ils ont pris possession du pavillon dit « des bikers », occupé illégalement par des groupes de motards. La ville a ensuite diligenté des entreprises afin de rendre le bâtiment impropre à l’habitation et de sécuriser les lieux, désormais murés. « C’est une avancée notable », note-t-on à la mairie de Vincennes. C’était important pour la municipalité et les riverains car les rassemblements illégaux de ces bikers dans ce lieu généraient de nombreuses nuisances ». Depuis 2005, la cité industrielle la Jarry est l’un des plus grands squats d’Ile-de-France. Elle doit être récupérée par la ville qui en est propriétaire.
Source: http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/vincennes-les-motards-expulses-du-pavillon-des-bikers-de-la-jarry-07-10-2016-6184219.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12554
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 11 Oct 2016, 14:06

a.nonymous le 13 Nov 2013 a écrit:
Au delà de la nécessité de disposé d'un lycée à cet emplacement, la réalisation de celui-ci passe-t-il nécessairement par la démolition de la citée industrielle ?

A Pantin, les deux bâtiments des magasins généraux qui présentent certaines similitudes ne vont pas être démolis mais réhabilité transformés en locaux de bureau....

Voir:

http://www.alto-ingenierie.fr/magasins-generaux-et-entrepots-betc-a-pantin
http://fr.calameo.com/read/000240869c51be5de025e?page=24



Voir aussi à propos du changement d'affectation et la réhabilitation des magasins généraux de Pantin...

http://gpmetropole.fr/blog/les-magasins-generaux-de-pantin-une-publicite-pour-le-grand-paris/ a écrit:
Les Magasins Généraux de Pantin : une publicité pour le Grand Paris
Olivier Delahaye | 20/09/2016 | Aucun commentaire

En friche depuis 15 ans, ce haut-lieu du graffiti a opéré sa mue. Nouveau siège de l’agence BETC, l’immeuble monumental doit faire émerger une nouvelle centralité métropolitaine.


Les Magasins Généraux, réhabilités par l’architecte Frédéric Jung. Crédit : Hervé Abbadie

Il y avait eu les Grands Moulins, en 2009, réhabilités pour que s’y installe BNP-Paribas Securities Services. Aujourd’hui, un autre symbole de l’ère industrielle de la ville de Pantin vient à son tour d’être conquis par le tertiaire. Aux Magasins Généraux siège dorénavant l’agence de publicité BETC. L’histoire a pris un peu de temps. Les deux entrepôts jumeaux qui composent l’ensemble avaient définitivement cessé leurs activités en 2000. On les appelait le « grenier de Paris ». On y stockait du grain, de la farine, des céréales… En friche, les graffeurs s’y étaient installés au point  d’en faire une cathédrale du street art. Le lieu faisait rêver les architectes. On y projetait une école d’architecture, un centre d’exposition d’antiquités, un laboratoire pour Chanel…
---/---
Source et SUITE: http://gpmetropole.fr/blog/les-magasins-generaux-de-pantin-une-publicite-pour-le-grand-paris/
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 03 Jan 2017, 01:22

JANVIER 2017

Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mar 03 Jan 2017, 01:30

Pour répondre à la question de A2B du mercredi 6 avril 2016,  je peux enfin me hasarder à quelques supputations qui ne sont cependant que théoriques. Je ne voudrais pas qu'ultérieurement l'on vienne me dire "Vous nous aviez promis ...". Ces suppositions, valent donc si le Préfet et les Juges font correctement leur travail (notamment pour l'évacuation des lieux), sachant que les élus locaux, mènent pour leur part le combat avec opiniâtreté, afin que ce nouveau lycée voit enfin le jour.

Bref, voici ce que je me hasarde à imaginer :

En septembre 2018, le Syndicat intercommunal accepte la cession à la Région de 7 500 m2 pour le lycée

Le lycée est ouvert à la rentrée le 5 septembre 2022.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14763
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Mer 04 Jan 2017, 23:55

C’était à la ville qu’il appartenait d’acquérir le terrain où elle souhaitait voir s’implanter le lycée . Elle doit ensuite mettre ce terrain gratuitement à la disposition de la région. Vous parlez de cession?

Le conseil municipal a inscrit en emplacement réservé le terrain de la cité industrielle (rue Defrance)  et la région Île-de-France a acté le principe de la création de ce nouveau lycée.

Quid du financement pour tenir ces délais?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Jeu 05 Jan 2017, 07:58

En novembre 2015, les Villes de Vincennes et Fontenay sont propriétaires, à travers un Syndicat Intercommmunal à Vocation Unique, SIVU, du site de l'ex-Cité industrielle, après dix ans de procédures.

La mise à disposition de terrain découle d'une convention d’occupation temporaire et permet l'implantation d'un équipement de manière ... temporaire. Cela ne semble être pas le cas de ce lycée qui sera érigé pour des décennies. Dans le cas présent, il s'agira bien d'une cession (probablement de type bail emphytéotique ou équivalent).


Bref, voici ce que je me hasarde à imaginer :

En septembre 2018, le Syndicat intercommunal accepte la cession à la Région de 7 500 m2 pour le lycée.

Le lycée est ouvert à la rentrée le 5 septembre 2022.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 27 Mai 2017, 08:10

"et que ça saute" signifie "que ce soit fait rapidement, avec énergie". Le lycée souhaité, depuis longtemps, ici. Mais ...

Citation :
Val-de-Marne : une explosion à Vincennes provoque la frayeur des habitants

L’explosion a retenti depuis l’un des étages supérieurs du squat de la Jarry, la grande friche industrielle de Vincennes.
Il ne s’agirait, selon les pompiers, que d’une explosion émanant d’une poudre d’artifice. Mais la déflagration entendue ce jeudi vers 18h15 à Vincennes a provoqué une sacrée frayeur, comme en témoignaient les messages alarmants sur les réseaux sociaux.

Pendant quelques minutes, riverains et passants ont cru que l’explosion avait eu lieu au parc Floral ou près du château. Et que se profilait le spectre d’un attentat, deux jours après celui, tragique, de Manchester.
«La détonation a été très forte», nous a indiqué un riverain. L’explosion a en fait retenti depuis l’un des étages supérieurs du squat de la Jarry, la grande friche industrielle de Vincennes. «Il n’y a eu aucun blessé», précise le Capitaine Fresse, de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Des équipes du laboratoire central devaient se rendre sur place pour en savoir davantage sur les raisons exactes de cette déflagration.
http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/vincennes-explosion-au-squat-de-la-jarry-25-05-2017-6984306.php
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1766
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Jeu 13 Juil 2017, 18:39

Le Parisien, jeudi 13 juillet 2017

Vincennes : le squat Jarry vit ses dernières heures
source, http://www.leparisien.fr/vincennes-94300/vincennes-le-squat-jarry-vit-ses-dernieres-heures-12-07-2017-7130397.php

Depuis un arrêté de péril pris en 2004, l’ancienne cité industrielle est devenue un squat géant. Il a abrité 300 à 500 personnes, toutes sommées aujourd’hui de s’en aller.

Ils resteront jusqu’à la fin. Certains par passion, d’autres parce qu’ils n’ont pas le choix. D’autres encore parce qu’ils n’y croient tout simplement pas. « On nous l’a déjà annoncée des milliers de fois cette fermeture », argumente Jérôme, perché sur ce qu’il reste de sa terrasse. « Mais ça ne s’était jamais vidé comme ça… », note Quentin.

Ce mercredi soir, le squat de la Jarry n’a plus rien de ce qui a fait sa grandeur. Entre les graffitis pas terminés et les objets abandonnés, ils ne sont plus que quelques-uns à se croiser dans les immenses locaux du plus grand squat d’Île-de-France, occupé depuis 2004 . A l’entrée, une affiche annonçant l’évacuation prochaine et demandant à tous les habitants de partir avant le 11 juillet a été placardée.

« Après les décisions de justice relatives à l’expropriation, qui ont permis au Syndicat intercommunal constitué par Vincennes et Fontenay de devenir propriétaire il y a deux ans, la phase des expulsions touche à sa fin, affirme la mairie de Vincennes. Tous les occupants qui avaient un titre ont été indemnisés et la plupart d’entre eux sont partis ». Et d’assurer que « des solutions de relogement à un nombre limité de familles qui remplissaient certains critères fixés par l’État ».

[...]

Située dans la rue du même nom à Vincennes, « la Jarry » est une ancienne usine désaffectée, devenue au fil des années un squat géant de 250 artistes et artisans. Puis pour beaucoup, un logement. Une fois vidée, les études concernant la destruction pourront alors avancer concrètement, ouvrant la voie à la construction d’un nouveau lycée.

[...]

« Il est difficile de savoir combien de personnes vivaient ici, raconte Quentin, en parcourant les vestiges de ce lieu qu’il fréquente depuis 6 ans. Ce n’est pas une grande communauté hippie, mais un immeuble avec des appartements. Et depuis l’annonce de la fermeture, si beaucoup de personnes sont parties, on n’imagine que beaucoup aussi se sont enfermés chez eux, en espérant que l’orage passe et qu’on ne les chasse pas ».

Chez les artistes, l’ambiance est davantage à la nostalgie. « Heureusement j’ai un endroit où aller, assure Olivier, en repassant une de ses œuvres murales. Même si tout va être détruit, je veux finir ça avant de partir, alors je reviendrai tous les jours. Et j’ai envie de la voir envahie par les forces de l’ordre notre Jarry ! »

Pour que le spectacle soit total et parce qu’ils ne sont pas rancuniers, les « squatteurs » ont laissé des petits mots à destination de la police. Des petits cœurs, des slogans et la conjugaison du verbe « rêver ».

Clawdia Prolongeau
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3631
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Jeu 13 Juil 2017, 19:10

C'est lent mais le dossier avance. Bonne nouvelle!

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Ven 14 Juil 2017, 01:57

Dans un article récent sur la volonté franco-parisienne d'attirer des expatriés, en provenance de la City notamment suite au Brexit, il était question de diverses douceurs fiscales pour très hauts revenus, et aussi de "lycée international" à Vincennes d'ici 2022 :

"la région Île-de-France va également ouvrir trois lycées internationaux supplémentaires d'ici à 2022, à Courbevoie, près de la Défense, à Saclay et à Vincennes. Cette mesure devrait séduire les expatriés qui voyagent avec leur famille " (le Figaro, 8-9 juillet 2017)

Il reste bien sûr à confirmer que le futur lycée international sera assez vaste pour accueillir aussi les enfants de classes moyennes, par exemple, résidant à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14763
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay   Sam 22 Juil 2017, 00:06

Avec l'aide des forces de l'ordre, la ville de Vincennes a délogé jeudi «dans le calme» les derniers 47 occupants de la Cité de la Jarry. Cet ancien et gigantesque bâtiment industriel de 45.000 m² servait de repaire à de nombreux artistes. Il sera détruit en vue de la construction d'un nouveau lycée.

La Cité de la Jarry, ancien bâtiment industriel de Vincennes (Val-de-Marne) reconverti en gigantesque squat artistique considéré comme le plus grand d'Île-de-France, a été vidée de ses occupants. Jeudi matin, les derniers quarante-sept occupants ont été définitivement évacués, la grande majorité ayant déjà anticipé la fermeture du site et fait ses valises depuis plusieurs jours. Parmi ces personnes ,«deux ont été relogées à leur demande, et dix ont fait l'objet de contrôle d'identité», a indiqué une source proche du dossier.

L'expulsion, ordonnée depuis avril 2016 par un juge de l'expropriation, a commencé à 06H00 et s'est déroulée «dans le calme», a déclaré le maire UDI de Vincennes Laurent Lafon, présent sur place. Une douzaine de camions de CRS occupaient la rue bordant le monumental bâtiment de 45.000 m2 étalés sur six étages, tandis que des ouvriers s'affairaient à en murer les accès, a constaté un journaliste de l'AFP.

Construction d'un lycée

Après une longue bataille juridique, les communes de Vincennes et Fontenay-sous-Bois, réunies en syndicat intercommunal, rachètent le site pour 25 millions d'euros à l'été 2015. Leur objectif? Tout démolir et construire un lycée. Mais entre-temps, des artisans, des artistes, des familles voire des marginaux, fuyant la spéculation immobilière de la capitale toute proche, ont investi les lieux, jusqu'à former un bataillon de 300 personnes vivant ou travaillant là.

Les plus illustres occupants, comme le peintre allemand Peter Klasen, artiste majeur du mouvement de la Figuration narrative qui travaille sur le thème de l'industrie, ont mis leurs toiles à l'abri avant de quitter les lieux. Certains savent déjà qu'ils trouveront un point de chute, d'autres comme Ousmane, tee-shirt «Jarrystan» sur le dos, n'ont «nulle part où aller». Il en veut à la mairie «qui a tout fait pour que ça ne marche pas».

Malgré le mécontentement de ses occupants, les communes de Vincennes et de Fontenay sont intraitables: «L'établissement accueillera 800 lycéens et sera également doté d'un gymnase et de logements de fonction pour le personnel enseignant», a indiqué la préfecture du Val-de-Marne dans un communiqué.
Revenir en haut Aller en bas
 
Futur lycée à Vincennes en limite de Fontenay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Futur réunion des membres
» Mon (futur) tour de Normandie à vélo
» Date Limite Produits Make Up
» Le futur tramway du Havre
» des conseils en vue d'un futur craquage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Les services publics de votre quartier-
Sauter vers: