Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13228
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 20 Juin 2016, 09:54

A moins d'un an de la présidentielle les vieux politicards français de gauche comme de droite sentent-ils le vent du boulet et comprennent-ils le message envoyé par les électeurs italiens ?


"Pour appréhender cette victoire, il suffisait d’écouter les conversations des Romains au bar le matin devant un espresso ou dans les transports en communs, pour comprendre qu’ils étaient à bout et prêts à porter leurs suffrages sur la jeune candidate du Mouvement 5 Etoiles dont l’inexpérience leur semblait la garantie de son honnêteté.

À bout d’une classe politique calamiteuse qui laisse à la ville, alternativement gérée par la gauche et la droite, avec 13,5 milliards d’euros de dettes cumulées. A bout d’un réseau de 40 % de chaussées défoncées. A bout de 60 000 fonctionnaires municipaux, véritables Etat dans l’Etat qui n’obéissent qu’à leurs intérêts. A bout de poubelles ramassées comme au petit bonheur. A bout des grèves des transports à répétition les veilles de week-end et le jour de matchs de l’équipe nationale de football. A bout des travaux sans fin de la troisième ligne de métro dont l’ouverture était prévue en… l’an 2000; à bout des vigiles municipaux qui se font porter pâle la nuit de la Saint-Sylvestre. À bout enfin des scandales comme celui de « Mafia Capitale », découvert fin 2014, vaste réseau de corruption mêlant élus de tous bords, entrepreneurs et mafieux."



http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/06/19/virginia-raggi-premiere-femme-elue-maire-de-rome_4953713_3214.html a écrit:
Virginia Raggi, candidate du Mouvement 5 Etoiles, élue première femme maire de Rome

LE MONDE | 19.06.2016 à 23h19 • Mis à jour le 19.06.2016 à 23h31 | Par Philippe Ridet (Rome, correspondant)

L’élection de Virginia Raggi, dimanche 19 juin, dans le fauteuil de maire de Rome, est un événement historique mais ne constitue pas une surprise. Historique car c’est la première fois dans l’histoire plurimillénaire de la Ville Eternelle qu’une femme accède au Capitole, siège de la mairie. Selon les premiers sondages « sorties des urnes », dimanche à 23 heures, elle obtenait entre 62 et 66% des suffrages quand son adversaire de gauche Roberto Giachetti n’en obtenait qu’entre 34 et 38% dans un contexte de faible participation tout comme dans les 126 villes concernées par ce second tour de scrutin (36,5 %).

Pour appréhender cette victoire, il suffisait d’écouter les conversations des Romains au bar le matin devant un espresso ou dans les transports en communs, pour comprendre qu’ils étaient à bout et prêts à porter leurs suffrages sur la jeune candidate du Mouvement 5 Etoiles dont l’inexpérience leur semblait la garantie de son honnêteté.

À bout d’une classe politique calamiteuse qui laisse à la ville, alternativement gérée par la gauche et la droite, avec 13,5 milliards d’euros de dettes cumulées. A bout d’un réseau de 40 % de chaussées défoncées. A bout de 60 000 fonctionnaires municipaux, véritables Etat dans l’Etat qui n’obéissent qu’à leurs intérêts. A bout de poubelles ramassées comme au petit bonheur. A bout des grèves des transports à répétition les veilles de week-end et le jour de matchs de l’équipe nationale de football. A bout des travaux sans fin de la troisième ligne de métro dont l’ouverture était prévue en… l’an 2000; à bout des vigiles municipoaus qui se font porter pâle la nuit de la Saint-Sylvestre. À bout enfin des scandales comme celui de « Mafia Capitale », découvert fin 2014, vaste réseau de corruption mêlant élus de tous bords, entrepreneurs et mafieux.

Face à ce désastre, Virginia Raggi s’est contentée de dénoncer cette gabegie. Il a suffi à cette avocate de 37 ans, mère célibataire d’un petit garçon, Matteo, d’apparaître pour ringardiser ses concurrents. Son slogan « coRAGGIo » lui a suffi pour prendre le meilleur dès le premier tour sur Roberto Giachetti, le candidat du Parti Démocrate (centre gauche) soutenu par le président du conseil Matteo Renzi. Il a eu beau avoir un programme parfois proche du sien et n’avoir aucune « casserole », il n’a pas fait le poids en raison de son passé d’apparatchik de la politique romaine.

Si l’expérience du Mouvement 5 Etoiles à la tête des grandes villes qu’il dirige déjà (Parme et Livourne) n’est pas miraculeuse, les Romains ont voulu, eux aussi, tenter l’expérience de la nouveauté, ne serait-ce parfois que pour précipiter le pire : « Je vote Raggi, nous confiait une buraliste du centre historique. Elle sera incapable de tenir le coup. Comme ça, dans deux ans, il y aura de nouvelles élections avec, cette fois des candidats valables ». Nombreux sont ceux qui, à droite comme à gauche, font le pari de son échec pour se débarrasser une fois pour toute du Mouvement 5 Etoiles en le mettant au pied du mur.



Trois piliers

La tâche qui attend Virginia Raggi est en effet à la hauteur des « tares » de la capitale de l’Italie. Son programme repose sur trois piliers - transports, déchets, et transparence - censés répondre aux urgences d’une ville grande comme 12 fois Paris et peuplée de près de 3 millions d’habitants.

Mais, prudente, la candidate s’est gardée de ne rien promettre. De la même manière, elle n’a pas dévoilé les noms de sa future équipe, à l’exception du rugbyman Andrea Lo Cicero qui devrait s’occuper des sports. Paradoxe, cet ancien international est favorable à la candidature de Rome au Jeux Olympiques en 2024 alors que la nouvelle élue y est opposée.

Dans ces intentions figurent également sa volonté de faire payer une taxe sur les immeubles à usage commerciaux appartenant au Vatican, l’autre puissance de la Ville Eternelle, et de renégocier auprès des banques la dette de la ville

Ces adversaires ont eu beau dénoncer le « flou » de ses propositions, ils n’ont pu lui faire barrage. De la même manière, les polémiques semblent avoir glissé sur elle comme l’eau sur les plumes d’un canard. Si elle dit avoir voté à gauche avant d’adhérer au Mouvement 5 Etoiles en 2009 après sa création, elle a fait ses classes d’avocate dans un cabinet appartenant à un des défenseurs de Silvio Berlusconi. Un détail qu’elle passé sous silence pour se faire désigner candidate par les militants du M5S.

De la même façon elle a négligé d’indiquer qu’elle avait eu des responsabilités dans une société liée à la régie des transports municipaux de Rome dont plusieurs dirigeants ont été limogés ou mis en examen. Enfin, elle n’a pas jugé bon d’indiquer dans son curriculum qu’elle avait travaillé comme avocate pour défendre les intérêts de la commune de Civitavecchia, sans déclarer la totalité de ses honoraires…



Le Mouvement 5 Etoiles

Sa victoire relance le Mouvement 5 Etoiles comme premier parti de l’opposition à Matteo Renzi. Elle est d’autant plus éclatante que cette formation n’était jamais parvenue, sauf à de rares exceptions, à l’emporter dans des scrutins locaux. Elle intervient à un moment où le Mouvement doit se passer de son mentor idéologique Roberto Casaleggio, disparu en avril et de son fondateur Beppe Grillo qui n’a participé à aucun meeting de soutien, préférant reprendre son activité d’acteur de One-Man-Show.

Le parti est désormais aux mains d’un directoire de cinq membres dont émerge la personnalité de Luigi Di Maio, 29 ans, vice-président de la Chambre et probable candidat au poste de premier ministre aux élections législatives, prévues en 2018.

Pour Matteo Renzi, en revanche c’est une défaite personnelle qui pourrait être amplifier par les résultats de Milan où selon les premières estimations à la fermeture des bureaux de vote droite et gauche sont au coude à coude et à Turin, où la candidate 5 Etoiles, Chiara Appendino, fait jeu égal avec le maire sortant Piero Fassino.

C’est en effet le chef du gouvernement qui, à Rome, a voulu la démission de l’ancien maire Ignazio Marino, issu de Parti démocrate mais abîmé dans une affaire plutôt bénigne de fausses notes de frais. M. Renzi lui reprochait surtout son impopularité et son manque d’autorité sur son administration, gage d’échec programmé en cas de renouvellement. C’est lui qui en a confié la gestion temporaire à un commissaire nommé par le gouvernement. C’est lui enfin qui a poussé Roberto Giachetti pour succéder à Ignazio Marino, en espérant que son passé d’ancien militant radical laïc lui permettrait de freiner l’avance de Virginia Raggi.

Autre souci pour le premier ministre : même si Rome n’est pas représentative de toute l’Italie, l’opposition au gouvernement a démontré qu’elle pouvait s’unir dans le simple but tactique de le faire trébucher. Virginia Raggi - qui n’a rien demandé - a reçu à l’occasion de ce second tour l’appui officiel de la Ligue du Nord, de certains membres de Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi, de Fratelli d’Italia, issu du mouvement fasciste.

Les mêmes formations, augmentées de la gauche radicale, devraient reformer cet attelage hétéroclite en octobre pour dire « non » au référendum confirmatif sur la réforme de la Constitution prévoyant une réduction drastique du pouvoir du Sénat. S’il était désavoué, Matteo Renzi a promis de démissionner.

   Philippe Ridet (Rome, correspondant)
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/06/19/virginia-raggi-premiere-femme-elue-maire-de-rome_4953713_3214.html


Dernière édition par a.nonymous le Lun 27 Juin 2016, 03:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 20 Juin 2016, 19:14

Lorsque les partis traditionnels ne comprennent pas ou plus les besoins des électeurs, ces derniers dans un premier temps ne vont plus voter pour ensuite en désespoir de cause porter au pouvoir ceux qui l'on disqualifie d'avance même s'ils ne sont pour rien dans les ennuis.

Ce n'est pas en rabâchant en permanence les mêmes promesses non tenues et en utilisant à contre emploi les mesures inefficaces que l'on traite les dossiers délicats.

Le clientélisme et la démagogie ont leurs limites. Certains n'ont plus de Joker !
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4133
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 20 Juin 2016, 21:00

tonton christobal a écrit:
Lorsque les partis traditionnels ne comprennent pas ou plus les besoins des électeurs, ces derniers dans un premier temps ne vont plus voter pour ensuite en désespoir de cause porter au pouvoir ceux qui l'on disqualifie d'avance même s'ils ne sont pour rien dans les ennuis.

Ce n'est pas en rabâchant en permanence les mêmes promesses non tenues et en utilisant à contre emploi les mesures inefficaces que l'on traite les dossiers délicats.

Le clientélisme et la démagogie ont leurs limites. Certains n'ont plus de Joker !

Et , malheureusement, les électeurs votent pour une autre forme de démagogie et de clientélisme (exemple Grec). Pour Rome, attendons les résultats des promesses avant de juger (pas comme Mélanchon avec le Vénézuela et la Grèce).
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 20 Juin 2016, 21:04

mamiea a écrit:


Et , malheureusement, les électeurs votent pour une autre forme de démagogie et de clientélisme (exemple Grec). Pour Rome, attendons les résultats des promesses avant de juger (pas comme Mélanchon avec le Vénézuela et la Grèce).

Dans l'affaire il y a une consolation : au moins on ne se fait pas entuber par les mêmes.

Parce que se faire b....r une fois c'est possible, c'est pardonnable l'erreur est humaine. En revanche se faire b....r une seconde fois par les mêmes c'est que l'on y prend gout... et là c'est de la faute de la victime consentante.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13228
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Mar 21 Juin 2016, 02:44



Il y a Rome mais aussi Turin, la ville de la "Fabbrica Italiana Automobili Torino" qui fut longtemps un bastion ouvrier ancré à gauche....

http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/afp/chiara-appendino-le-nouveau-visage-de-turin-5767edb135705701fd8ad669 a écrit:
Chiara Appendino, le nouveau visage de Turin

Publié le 20 juin 2016 à 15h18

Rome (AFP)

Chiara Appendino, qui vient de mettre fin à plus de 20 ans de règne du centre-gauche à Turin (nord-ouest), est l'autre visage féminin du Mouvement Cinq Etoiles (M5S) après celui de Virginia Raggi à Rome.

Issue de la grande bourgeoisie turinoise, brune aux yeux bleus, cette jeune femme de 31 ans a mené une campagne de proximité et de simplicité, mais aussi bénéficié de l'appel de plusieurs partis d'opposition très à droite à faire barrage au candidat du gouvernement.

Diplômée en économie internationale et management de la prestigieuse université milanaise Bocconi, elle parle anglais, français et allemand, et raconte sur son site internet qu'elle aime "lire, voyager, la montagne davantage que la mer, et jouer au football".

Une passion qu'elle a pu assouvir à la Juventus Turin, champion d'Italie en titre, où elle a effectué son stage de fin d'étude et écrit une thèse sur "La gestion des coûts d'une équipe de football: l'évaluation de la valeur des joueurs".

Après trois ans au sein du club turinois, elle rejoint l'entreprise familiale spécialisée en équipements à rayon laser, où elle est en charge du contrôle de gestion.

En 2010, elle commence à militer au M5S et dès l'année suivante, se présente aux élections à Turin, où elle est élue conseillère municipale et devient rapidement vice-présidente de la commission du budget de la municipalité.

Mariée, Chiara Appendino a une fille âgée de six mois.
Source: http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/afp/chiara-appendino-le-nouveau-visage-de-turin-5767edb135705701fd8ad669
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Mar 21 Juin 2016, 06:42

Il est intolérable que ces populistes puissent diriger des structures étatiques qui depuis des années sont contrôlées par des démagogues... indifférents aux volontés des électeurs.

La démocratie devient dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13228
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Italie : le maire de Florence redoute la création de banlieues à la française   Dim 05 Mar 2017, 07:49

2017

Mais où le maire de gauche de Florence proche de Matteo Renzi va-t-il chercher tout ça ?


"«Cela ne fonctionne pas. Je le dis en tant qu'homme politique de gauche, cela signifie que nous transformons nos complexes immobiliers en ghettos»

«Le modèle français des banlieues est un échec», a-t-il insisté auprès du Corriere.

«Les familles rom qui n'envoient pas leurs enfants à l'école doivent être punies. Et parmi les punitions, on retire aussi le logement. Ce n'est pas une question de racisme, c'est une question de civilisation»"



http://www.leparisien.fr a écrit:
Italie : le maire de Florence redoute la création de banlieues à la française

04 mars 2017, 20h21

Dario Nardella, maire de gauche, veut limiter le nombre d'étrangers dans les HLM italiennes. Son argument : éviter la formation de ghettos, comme en France.

Le maire de gauche de Florence, Dario Nardella, un proche de Matteo Renzi, a réclamé samedi des mesures pour limiter la proportion d'étrangers dans les cités HLM d'Italie, en évoquant le danger d'un «effet banlieue» à la française. «Les critères d'attribution des logements sociaux doivent être revus parce que dans certains quartiers périphériques, on risque de créer des ghettos avec un tiers d'Italiens et un tiers d'étrangers hors Union européenne», a-t-il déclaré dans un entretien samedi au quotidien Corriere della Sera.

«Cela ne fonctionne pas. Je le dis en tant qu'homme politique de gauche, cela signifie que nous transformons nos complexes immobiliers en ghettos», avait-il lancé la veille, sur Lady Radio. «Le modèle français des banlieues est un échec», a-t-il insisté auprès du Corriere.


Une question de «civilisation» selon Nardella

Le maire de Florence ne demande pas pour autant à faire passer les Italiens d'abord, le mot d'ordre de la Ligue du Nord qui, selon lui, «fomente la haine sociale à caractère racial», mais que la durée minimale de résidence en Italie pour déposer une demande de logement social passe de 5 à 10 ans en Toscane.

Reprenant un autre thème cher à la Ligue du Nord, Dario Nardella demande aussi un renforcement des contrôles. «Les familles rom qui n'envoient pas leurs enfants à l'école doivent être punies. Et parmi les punitions, on retire aussi le logement. Ce n'est pas une question de racisme, c'est une question de civilisation», a-t-il lancé à la radio.
Source: http://www.leparisien.fr/international/italie-le-maire-de-florence-redoute-la-creation-de-banlieues-a-la-francaise-04-03-2017-6732858.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13228
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 11:32

2018

Citation :
Législatives italiennes: la coalition droite-extrême droite en tête

AFP, publié le lundi 05 mars 2018 à 00h00

La coalition de droite et d'extrême droite arrive en tête des législatives dimanche en Italie, mais sans certitude sur une majorité parlementaire stable, à l'issue d'une campagne marquée par les thèmes de l'immigration et de l'insécurité.

Selon les premières estimations données par deux télévisions italiennes, la coalition de droite et d'extrême droite, emmenée par le milliardaire de 81 ans et ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, a obtenu entre 30 et 41% des voix.

Les populistes du Mouvement 5 Etoiles (M5S) confirment de leur côté leur montée en puissance, devenant  le premier parti en Italie avec un score compris entre 28 et 32%.


Ces chiffres sont toutefois à prendre avec précaution, compte tenu d'une marge d'erreur de quelque 4%, et de la complexité du mode de scrutin pour l'élection de la Chambre des députés et du Sénat.

La nouvelle loi électorale mélange les systèmes proportionnel et majoritaire, et ces estimations ne permettent donc pas de donner une idée précise de la composition des deux chambres. Selon les experts, le seuil pour obtenir la majorité des sièges est de 40 à 45%.

Il est donc encore trop tôt pour savoir si ce résultat aboutira inévitablement à l'absence de majorité pour la coalition emmenée par Silvio Berlusconi.

Le magnat des médias, qui s'était présenté en Europe comme le seul rempart contre les populistes, n'est pas certain d'avoir remporté son pari.

Son allié d'extrême droite, la Ligue de Matteo Salvini, fait pratiquement jeu égal avec son propre parti, Forza Italia. La Ligue, passée du régionalisme lombard à un souverainisme inspiré du Front national français, obtiendrait entre 12 et 16%, contre 13% et 16% à Forza Italia.

Inéligible depuis une condamnation pour fraude fiscale, M. Berlusconi, a choisi Antonio Tajani, président du Parlement européen, pour diriger le gouvernement en cas de victoire.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Lun 05 Mar 2018, 11:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13228
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 11:33

Citation :
---/---
Le Mouvement 5 Etoiles, fondé par le comique Beppe Grillo en 2009, avait déjà créé la surprise en raflant 25% des voix aux dernières législatives de 2013, et s'assure une position centrale dans le futur parlement si son score est confirmé.

En revanche, le Parti démocrate (PD, centre-gauche) de Matteo Renzi a confirmé dans les urnes le mauvais résultat anticipé par les sondages avec un score compris entre 21 et 23,5%, toujours selon ces estimations encore très provisoires.

L'incertitude entourant ce résultat ouvre la voie à tous les scénarios possibles: majorité de droite, ou grande coalition entre Forza Italia et centre-gauche, bien que celle-ci semble s'éloigner, selon les commentateurs italiens, voire alliance des populistes et anti-système de la Ligue et du M5S.

Les partis populistes, Ligue et M5S notamment, seraient en effet théoriquement en mesure d'avoir la majorité au Parlement, bien que leurs dirigeants aient constamment écarté cette hypothèse pendant la campagne.

Quelque 46 millions d'Italiens étaient appelés à voter pour élire 630 députés et 315 sénateurs. Les bureaux de vote ont fermé à 23H00 (22H00 GMT) et les premiers résultats officiels ne sont pas attendus avant tard dans la nuit.

Nombre d'électeurs se sont montrés amers ou désabusés, à la sortie des bureaux de vote, après une campagne aux accents parfois violents, dominée par les questions liées à l'immigration, l'insécurité ou la faiblesse de la reprise économique en Italie.

"Je n'envisage pas vraiment un bon résultat. je pense que Berlusconi va gagner, mais dans tous les cas, je pense qu'ils sont tous pareils et, quelque soit le vainqueur, je ne pense pas que les choses changeront vraiment", a expliqué, désabusée, Giovanna, une retraitée romaine, âgée de 79 ans.

Durant la campagne, le ton est souvent monté, en particulier autour des migrants, comme cela avait été le cas lors de la campagne pour le Brexit en 2016 ou les législatives en Allemagne comme en Autriche en 2017.

En outre, les mouvements néofascistes ont multiplié les rassemblements publics, ce qui a provoqué des tensions avec les militants d'extrême gauche, en particulier après les coups de feu d'un militant d'extrême droite contre des Africains à Macerata (centre), en représailles à un fait divers sordide attribué à des Nigérians.

"Je pense que l'extrême-droite va gagner des points, je ne suis pas très optimiste. C'est très préoccupant pour moi, cette rhétorique anti-Europe et des gens au Parlement avec des opinions racistes", expliquait dimanche à la sortie d'un bureau de vote de Rome, Laura Sciotola, 58 ans.
https://actu.orange.fr/monde/legislatives-italiennes-la-coalition-droite-extreme-droite-en-tete-CNT000000Zk8ef/photos/silvio-berlusconi-leader-du-mouvement-de-centre-droit-forza-italia-vote-pour-les-legislatives-le-4-mars-2018-a-milan-97a5c9b85d218f7e4683272c4c53a2c4.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 17:06

Il ne reste plus qu'à être patient et à attendre les européennes...

Visiblement ce qui se passe dans les différents pays européens est sans effet sur les actuelles tronches molles bruxelloises on peut supposer que ceux qui les remplaceront seront plus réceptifs à l'avis des manants.

Si la situation perdure peut être sera t il temps d'envisager de se passer de l'Europe... à défaut de pouvoir infléchir son fonctionnement erratique.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3432
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 20:01

Un lourd boulet de l'Italie est sa dette : 130 % PIB, record d'Europe en montant, 2e en % après la Grèce. Et d'où vient la dette ? Des emprunts passés, sur longue période, de l'argent en partie gaspillé. Mais à qui a-t-elle profité ? A la classe politique sans doute, aux entrepreneurs mafieux aussi, mais beaucoup à des clientèles d'électeurs (qui avant n'étaient pas populistes) parce que les électeurs à arroser sont beaucoup plus nombreux que les élus.

Mais voilà, un jour vient le temps du sevrage douloureux, car sinon plus personne ne voulait prêter à l'Italie. C'est pour avoir voulu rester sérieux que Renzi et le Parti Démocrate ont vu leur score divisé par deux. Et en plus, ils ont fait une réforme du marché du travail...
Grand vainqueur : un parti qui promet le revenu universel, la baisse de l'impôt sur le revenu et la forte augmentation des retraites. Pas moins. Est-il besoin de l'essayer pour connaitre le résultat futur ? Au mieux, le reniement des promesses.

Il y a aussi les immigrés d'où vient tout le mal. C'est un facteur aggravant surement, dans le rejet des partis, et des immigrés en situation de fort chômage. Mais les 130% de PIB de dette, c'est une œuvre italo-italienne d'avant les vagues récentes de migrants. Ceci dit sans oublier que la France atteint les 100% PIB de dette. Et que de plus en plus de monde annonce une remontée des taux d'intérêt, artificiellement bas de par la politique de la BCE.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 21:14

On ne comprend d'ailleurs pas que des électeurs contribuables soient mécontents :
Lorsque la femme d'un agriculteur perçoit une retraite de moins de la moitié de celle d'un étranger qui n'a jamais travaillé chez nous et jamais cotisé.
Lorsque l'on est de plus en plus mal remboursé de ses soins (certains ne seront d'ailleurs plus assurés) et que l'on soigne gratuitement des étrangers... en passant le budget de l'AME explose...
Lorsque nos prisons sont pleines mais qu'il est interdit de savoir par qui...
Lorsque l'information est si bien faite que l'on n'a plus de migrants à évacuer...
Lorsque l'on a des "faits divers" révoltants de plus en plus fréquents et graves commis par on ne sait trop qui...
Les habitants de Calais pourraient faire de la prospective pour savoir qui est la cause de leurs ennuis depuis des années... comme visiblement ils n'intéressent pas grand monde, ils ne sont pas contents mais comme ce n'est pas de la faute des migrants... ils vont voter.

J'allais oublier on ne fait pas de statistiques ethniques mais on s'inquiète du manque de minorités visibles ici ou là (chez les pisse coîes, les politicards ou les énarques) sauf parmi les footeux... là no problem

La confiance ça se mérite... et ceux qui nous mettent dans la panade par leurs décisions stupides doivent en payer les conséquences.
Je vais ajouter que pour nombre de gens dont on se paye depuis trop longtemps la tête la coupe est pleine et j'ai la faiblesse de penser que si macron continue à avoir la même attitude méprisante si ce n'est insultante la situation va rapidement dégénérer. (on en pardonnait moins à sarko) soit dit en passant...
Ce n'est pas en se battant avec le sénat qu'il va satisfaire les Français.

Avant 81 le pays n'avait pas de dettes... entre 81 et 83 3 dévaluations... alors cherchons les responsables.
Mitterrand se moquait de Giscard et du million de chômeurs... avec lui on en a récolté 3 millions rapido...

La fatalité, faut pas...,  mauvais endroit mauvais moment, c'est interdit et en avant pour les procès... voire les contrôles fiscaux pour les gêneurs, les manipulations médiatiques, les silences coupables et les commémorations... le populo en a raz le bol.

Conséquence : il vote "mal" il ne va pas chercher les solutions économiques bancales ou les explications vérolées que l'on lui sert, il voit, il compte son argent et il constate... et si au pied de son immeuble c'est l'anarchie il n'est pas content.

Echantillon incomplet de ce que tout le monde qui échange avec la population peut savoir que nos gouvernants veulent ignorer et qui fait que si la remise en cause n'est pas rapide et profonde les actuelles institutions nationales ou internationales vont en prendre un sérieux coup...  
Ce n'est pas son équipe de courtisans à sa botte qui va tirer la sonnette d'alarme surtout lorsque l'on en connait la composition par le détail, au contraire elle contribue à compliquer les prises de décisions indispensables si tant est qu'elles soient envisagées.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3432
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 22:26

Etait-ce mieux avant, à Paris ? On peut relire des classiques d'un temps sans immigrés, sinon venus de province, par exemple :
Classes laborieuses et Classes dangereuses à Paris, pendant la première moitié du XIXe siècle
http://www.persee.fr/doc/rfsp_0035-2950_1959_num_9_2_403008_t1_0505_0000_001

Depuis, la classe ouvrière a heureusement gagné en estime générale.
Aujourd'hui, quelle proportion de la délinquance est due aux immigrés ? Vaste sujet, nourri de faits divers. Tant qu'à citer des affaires tragiques récentes : Lelandais, avec un nom pareil, il ne vient pas du bled. Daval non plus. Dans le plus pur respect de la présomption d'innocence, bien entendu.

On entend ceux (minoritaires) qui disent "accueillons" ; ceux (plus nombreux) qui disent "tous dehors" ; et l'éventail de ceux des "entre deux" positions extrêmes, qui cherchent diversement et difficilement à concilier principes et réalités.
Quand finit-on d'être étranger ? à l'acquisition de la nationalité française, pourrait-on dire, mais certains électeurs et politiques n'ont pas l'air d'accord. On attend leurs propositions juridiques et opérationnelles.
Arrêter le flux et reconduire systématiquement les nouveaux ? Il faudra aussi évaluer le prix total des charters, par rapport à d'autres options. Mais d'un point de vue économique, on pourrait regarder ceux qui viennent travailler là où il manque des bras - car certains métiers attirent peu les autochtones, je n'ai jamais vu une manif FN pour exiger des éboueurs français (ni féministe d'ailleurs pour exiger la parité). Instaurer un système de quotas, au fond, ce que font des pays d'immigration traditionnels comme Australie et Canada (sauf erreur).


Dernière édition par Salamandre le Lun 05 Mar 2018, 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 22:34

Je ne vais pas perdre mon temps à discutailler vainement sur des problèmes techniques que j'ai connu dans une vie précédente avec des gens qui ont des avis supposés autorisés sans les maîtriser.

Ce sont ceux qui votent "mal" qu'il faut convaincre... Pour ma part mon opinion est faite et je ne suis qu'un electeur parmi des millions d'autres.
Je me suis fait l'écho de ce que pense la majorité des gens que j'entends s'exprimer dans la vie de tous les jours. Ce n'est pas ce que l'on entend dans les médias.. . Étrange.
J'ajoute qu'en France le vote est personnel et secret à ce titre  je ne permet à personne de critiquer le mien. Encore moins de préssuposer mon vote.

Pour ce qu'il en est des mesures à employer la liste est si longue qu'entamer une discussion sur le sujet serait inutile.
On ne fait d'ailleurs plus en ce domaine de différence entre la loi, la morale et l'endoctrinement politicard.

Lorsque dans des échanges médiatiques se voulant sérieux on entend un pseudo journaliste commencer sa phrase en affirmant "vous ne pouvez pas dire ou penser...." alors que serait la stricte application de la loi en vigueur on peut tirer l'échelle.


Dernière édition par tonton christobal le Lun 05 Mar 2018, 23:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1268
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Lun 05 Mar 2018, 22:47

Arrêtons de nourrir, loger, soigner gratos celles et ceux qui atterrissement sur nos côtes pendant une période test de 3 mois par exemple et mesurons le flux. On devrait avoir des surprises.
" France terre d'accueil" ? Plutôt vache à lait !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13228
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Mar 06 Mar 2018, 18:47

Citation :
Élections en Italie: Macron met en avant le contexte de "forte pression migratoire"

AFP, publié le lundi 05 mars 2018 à 15h10

Le président Emmanuel Macron a mis en avant lundi le contexte de "la très forte pression migratoire" que connaît l'Italie pour expliquer la victoire des partis populistes aux élections de dimanche.

"Je reste à ce stade prudent en attendant les décisions du président de la République italienne", Sergio Mattarella, sur la formation du gouvernement, a déclaré le président français à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre du Québec Philippe Couillard.

Mais "je prends note que, dans le monde où nous vivons, on peut défendre des belles idées mais on ne peut pas les défendre en faisant abstraction de la brutalité du contexte. L'Italie a aujourd'hui indéniablement souffert (...) dans le contexte d'une très forte pression migratoire" dans lequel "elle vit depuis des mois et des mois", a-t-il ajouté.

"Pour ce qui concerne la France, nous continuerons à défendre cette Europe qui protège, cette Europe de l'ambition que je promeus depuis mon élection", a conclu Emmanuel Macron.

Les forces anti-système, eurosceptiques et d'extrême droite ont effectué une percée historique aux élections législatives italiennes: le Mouvement 5 Etoiles (M5S) est devenu le premier parti avec plus de 31% des voix, tandis que la coalition formée par le Forza Italia (FI, droite) de Silvio Berlusconi et la Ligue de Matteo Salvini (extrême droite) obtiendrait elle 37%.

L'absence probable de majorité pour la coalition de droite/extrême droite comme pour le M5S va contraindre les leaders politiques italiens à des tractations, qui s'annoncent longues et complexes, plongeant l'UE dans l'expectative.

Emmanuel Macron avait salué dimanche le feu vert donné par les membres du Parti social-démocrate (SPD) allemand à une nouvelle coalition gouvernementale avec les conservateurs d'Angela Merkel, le qualifiant de "bonne nouvelle pour l'Europe".
https://actu.orange.fr/france/elections-en-italie-macron-met-en-avant-le-contexte-de-forte-pression-migratoire-CNT000000ZlDUr.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15455
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques   Mar 06 Mar 2018, 19:33

On ne pouvait pas savoir
On ne voulait pas savoir
On clouait au pilori celui qui savait et disait
Mieux on le faisait condamner...

Peut être est il enfin temps d'ouvrir les yeux, de laisser de coté les illusions et d'agir... ce n'est pas gagné !

Une observation toutefois :
Il ne faut pas compter sur ceux qui par leur stupidité, leur doctrine personnelle ou politicarde nous ont mis dans la panade pour nous en sortir...
variante : ce n'est pas en reproduisant les mêmes erreurs avec les mêmes chefs que l'on vient à bout du problème.
Revenir en haut Aller en bas
 
La candidate du Mouvement 5 Etoiles élue maire de Rome - Integrité des politiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Famille de Clercy évoquée par Claude LESUEUR maire du Tilleul
» 2010. Le maire Modem d'Hérouville.
» Mouvement Révolutionnaire Humaniste
» Présentation du Mouvement Démocrate
» Université populaire du Mouvement Démocrate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: