Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Dim 17 Juil 2016, 20:49

Le tribunal administratif estime que le refus du maire d'autoriser l'ouverture porte "une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte".
Source AFP
Ce lundi le tribunal administratif de Nice a ordonné au maire Christian Estrosi d'autoriser, dans les cinq jours, l'ouverture d'une mosquée financée par l'Arabie saoudite à laquelle l'élu s'oppose farouchement. La justice, qui avait été saisie ce vendredi en référé par l'association culturelle et cultuelle En Nour, gestionnaire de la mosquée, a considéré que « la condition d'urgence était remplie du fait de la capacité insuffisante des salles de prière musulmanes à Nice » et « de la période de ramadan » qui a débuté lundi. Elle estime par ailleurs que le refus du maire de Nice d'autoriser l'ouverture porte « une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ».
Le tribunal relève en outre que la commission d'accessibilité et la commission de sécurité communales avaient émis des avis favorables à l'ouverture au public des locaux et que le maire de Nice « ne s'opposait pas à l'ouverture de la salle de culte pour des motifs relatifs au respect de la législation », mais « compte tenu de ses doutes sur l'origine du financement des travaux et de sa crainte de prêches dangereux » : cela constitue, pour le juge, « un détournement de procédure ».
« Je ne ferai courir aucun risque à ma ville »
Christian Estrosi a indiqué dans un communiqué avoir « décidé de se pourvoir immédiatement en cassation auprès du Conseil d'État ». « En tout état de cause, je ne ferai courir aucun risque à ma ville et nous n'exécuterons une décision de justice que lorsqu'elle sera devenue définitive », indique-t-il. Un tel recours n'est toutefois pas suspensif. « C'est extraordinaire et en même temps c'était prévisible », s'est de son côté félicité l'ancien conseiller municipal Razak Fetnan, proche des dirigeants de la mosquée : « Il y avait un enjeu de justice et en même temps de reconnaissance des Français de confession musulmane. »
En avril, Christian Estrosi avait fait adopter par son conseil municipal des délibérations l'autorisant notamment à attaquer devant la justice administrative le préfet des Alpes-Maritimes, à qui il reprochait de refuser de prendre un arrêté portant déclaration d'utilité publique (DUP) pour un projet de crèche qu'il souhaitait implanter à la place de l'édifice religieux. Le préfet avait toutefois demandé la mise en place, avant le 1er août, d'une direction collégiale à la tête de l'association cultuelle devant gérer la mosquée et le transfert à cette association, via un legs, de la propriété des locaux qui appartiennent au ministre saoudien des Cultes.

-----------------------------

nous savons tous que l'islam saoudien est tolérant... et on vient nous vendre l'islam de France...

La police municipale de Nice qui comme chacun sait est compétente en matière de terrorisme international est sur les dents.

De qui se moque t on ?

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Dim 17 Juil 2016, 21:20

Dans son prèche lors de la grande prière du vendredi, avant-hier à 13 h 40, à la nouvelle mosquée En-nour, à Nice-Ouest, le recteur-imam Mahmoud Benzamia commence par condamner « la haine aveugle et irrationnelle » qui a frappé la promenade des Anglais. Il présente ses condoléances « à toutes les familles » des défunts, dont une en particulier, celle du « frère » Hamza. Pendant que celui-ci installait jeudi soir la climatisation dans le lieu de culte, sa maman « tombait sur le champ », tuée par la folie. « La France est en deuil, Nice est en deuil et nos mosquées sont en deuil », pleure l'imam, qui est aussi professeur de technologie.

Face à cet homme debout, quelque 300 fidèles assis. Les visages, pourtant éclairés par le soleil traversant la coupole transparente, restent graves. L'affluence est nettement moindre que celle de la semaine dernière. « Comme à chaque attentat », la communauté a peur, elle craint l'amalgame, elle se « sent visée par le regard de l'autre », elle réduit ses déplacements, même spirituels. « Le musulman, en sortant de chez lui, jette un coup d'oeil à droite et à gauche pour voir la réaction de ses concitoyens », décrit le dignitaire religieux qui s'exprime en français et, parfois, en arabe littéraire. « Nous ne sommes pas là pour nous justifier. Ces actes sont très loin de la miséricorde de l'islam. Islam vient du mot salam, l'une des significations de la paix. Le terrorisme est une menace pour l'islam, cela nuit à notre religion », martèle ce sage avant d'évoquer le « caractère sacré de la vie humaine ». « Qu'Allah protège notre pays contre ces fanatiques, que la paix règne, inch Allah ! » lance-t-il.

http://m.leparisien.fr/societe/qu-allah-protege-notre-pays-contre-ces-fanatiques-16-07-2016-5971295.php


Dernière édition par Libellule le Lun 18 Juil 2016, 07:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Dim 17 Juil 2016, 22:19

Il serait plus efficace que lorsque le musulman qui veut vivre en paix ici constate que certains deviennent islamistes il se bouge jusqu'à la préfecture, au commissariat ou chez le procureur de la république pour le signaler.
Comme notre gentil musulman est installé le plus souvent dans une zone de non droit soit il est plus ou moins complice au nom d'une religion plus ou moins triturée, soit il a peur et ne bouge pas parce que dans le quartier les lois de la république ne s'appliquent plus.
Dans nos zones de non droit la police et bien d'autres services sont interdits de pénétrer et nul ne peut le protéger.
Il est à la merci des intégristes et des truands qui sont parfois les mêmes...

Alors au lieu de geindre de raconter des fariboles et de chougner peut être est il venu le moment pour nos dirigeants de se décider à reconquérir le terrain non pas en Syrie mais chez nous... mais quel dommage pour les futures élections.

Pour en finir avec nos gentils musulmans qui vivent chez nous peut être devient il urgent de cesser de fermer les yeux sur les "aides économiques" venues de l'étrangers dont on bénéficie en s'opposant visiblement y compris par la violence aux lois françaises.

Ce sera tout en espérant que cette explication sera suffisante à nombre de lecteurs pour comprendre où se situe le problème.

L'islam religion de tolérance et de paix... que ceux qui en sont les disciples soient les premiers à y mettre du leur pour faire cesser le terrorisme.
Ce n'est pas en fuyant que l'on combat l'ennemi ni en priant mais en aidant ceux qui se battent et en se battant soi-même.

NB pour la leçon de morale bobo, cordialo-constructive, passive et entendre le terrorisme est inévitable et on ne sait pas quoi faire... pas la peine d'en remettre une couche on a fait le plein depuis des mois avec les guignols aux manettes.

Je n'aime pas Poutine mais lui face au terrorisme il ne pleurniche pas " il veut les buter jusque dans les chiottes"

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12051
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Lun 18 Juil 2016, 01:57

tonton christobal citant l'AFP a écrit:
---/---
Ce lundi [ 6 juin 2016 ] le tribunal administratif de Nice a ordonné au maire Christian Estrosi d'autoriser, dans les cinq jours, l'ouverture d'une mosquée financée par l'Arabie saoudite à laquelle l'élu s'oppose farouchement. La justice, qui avait été saisie ce vendredi en référé par l'association culturelle et cultuelle En Nour, gestionnaire de la mosquée, a considéré que « la condition d'urgence était remplie du fait de la capacité insuffisante des salles de prière musulmanes à Nice » et « de la période de ramadan » qui a débuté lundi. Elle estime par ailleurs que le refus du maire de Nice d'autoriser l'ouverture porte « une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ».
---/---

Fort heureusement tous les musulmans ne sont pas islamistes et encore moins terroristes ce qui n’empêche pas que tous les auteurs des attentats récents dans notre pays se sont revendiqués de religion musulmane...

A partir de là il est indéniable que si les musulmans doivent pouvoir disposer de lieux de culte la question du financement et surtout de l'animation de ceux-ci se pose....

Un rapport sur ces sujets a été rendu par une mission d'information du Sénat le 6 juillet soit quelques jours seulement avant l'attentat qui a fait 84 morts à Nice...



http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/senat-preconise-passer-un-islam-france-un-islam-france-1417903 a écrit:
Le Sénat préconise de « passer d'un Islam en France à un Islam de France »

Public Sénat
Le 06.07.2016 à 18:14

La mission d’information du Sénat sur l’organisation, la place et le financement de l’Islam en France et de ses lieux de culte a présenté son rapport ce mercredi. Fin des idées reçues, formation des imams en France et financement des mosquées qui transiterait par une fondation sont au programme de ce rapport pour tendre vers « un Islam de France ».

Passer d’un Islam en France à un Islam de France. La nuance est mince mais essentielle pour les trois sénateurs Corinne Féret (PS), Nathalie Goulet (UDI) et André Reichardt (LR), respectivement présidente de la mission d’information, rapporteure et co-rapporteur. Ces derniers ont présenté ce mercredi un rapport d’information sur l’organisation, la place et le financement de l’Islam en France et ses lieux de cultes. Le leitmotiv ? Bannir les idées reçues et tendre vers une meilleure compréhension de l’Islam de France. « Apaiser le débat et situer les vrais enjeux impose de ne pas raisonner par idées toutes faites ni par préjugés réducteurs, ce qui n’est pas toujours facile car les responsables français – publics comme privés – et les faiseurs d’opinion publique en France ont souvent une connaissance assez sommaire de l’Islam », peut-on lire dès la première page. Une ignorance qui peut « provoquer des incompréhensions réciproques, des clivages et génèrent des dérives de part et d’autre : radicalisation d’un côté, actes islamophobes de l’autre ».  Et les sénateurs n’ont eu de cesse de le répéter : il s’agit de la deuxième religion pratiquée dans notre pays et les fidèles Français forment la première communauté musulmane d’Europe, estimée à plus de 4 millions de membres.

Une première partie se penche sur cette large part des concitoyens français. Le rapport, intitulé « de l'Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés », préconise alors  une enquête de l'Insee tous les quatre ans pour « mieux connaître » cette part de la population française, si souvent «  pointée du doigt à tort ».



« Si on veut être conforme à la loi de 1905, l'Etat peut encadrer, aider, accompagner, mais il ne doit pas prendre des initiatives »

Le reste du rapport – qui a nécessité près de 79 heures d’auditions -  s’applique à  identifier le fonctionnement du culte musulman en France ainsi que proposer plusieurs pistes de travail pour permettre une transition vers un Islam de France. Un fil rouge conduisait cette mission : le respect du principe de laïcité tel que fixé par la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Bien que la mission est plutôt critique sur l'action de l'Etat face à l'Islam, la rapporteur du texte, Nathalie Goulet, insiste : « Si on veut être conforme à la loi de 1905, l'Etat peut encadrer, aider, accompagner, mais il ne doit pas prendre des initiatives ». « Si c'est pour faire le concours Lépine des idées les plus crétines, on est tous capables de le faire », n’a-t-elle pas manqué d’ajouter, sans citer les initiatives qui ont fleuri à droite, comme la « concorde » de Gérald Darmanin ou le « code de la laïcité et des cultes » de Jean-François Copé.

Le rapport s’est particulièrement penché sur la formation des imams et des aumôniers, le financement du culte musulman, la filière halal et l’enseignement privé musulman.  Pour chacun de ces domaines, les sénateurs relèvent une forte influence des pays d’origine (Algérie, Maroc ou Turquie).


 
301 imams détachés prêchent dans les 2500 lieux de culte répertoriés

Premier objectif : former les imams de France sur le territoire. Aujourd’hui, il existe deux types d’imams ceux dits détachés, fonctionnaires et donc financés par les Etats d’origines et les imams recrutés par les mosquées. Pour la première catégorie, 301 imams prêchent dans les 2500 lieux de culte répertoriés. Une « présence précieuse » selon André Reichardt, mais pas forcément adaptée quand les religieux ont une maitrise limitée du français. « La situation actuelle n'est pas satisfaisante. Plus de 300 imans sont formés à l’étranger, et pour certains d’entre eux ne maîtrisent pas suffisamment la langue française, et pour la quasi-totalité d’entre eux ne connaissent pas le contexte français. Nous avons été en Algérie, et nous avons eu l’occasion de visiter un centre de formation très important et compétent à Alger qui forme les imams qui viennent chez nous. Sur une promotion de 40, seuls 4 ou 5 étaient passés en France. Il est évident que cette connaissance du contexte français est indispensable lorsque l’on veut véritablement rencontrer la population et tenir un discours religieux à son égard », étaye le sénateur LR du Bas-Rhin. Selon le rapport, il est indispensable qu’à terme nombreux imams soient formés en France, bien qu’il n’existe aujourd’hui que 3 centres de formation dans l’Hexagone. « Il ne s’agit pas de se priver du jour au lendemain de ces contingents d’imams, pris en charge par l’Etat d’origine qui travaillent chez nous, ils nous manqueraient, par contre il faut faire une transition. On travaille pour l’avenir. »

Un autre problème a été identifié par les sénateurs. Le rapport révèle une fracture entre les fidèles et leurs organes de représentation. Les auditions font ressortir que le Conseil français du culte musulman (CFCM), créé en 2003, souffre d’un déficit de légitimité. Corinne Féret « considère qu'il appartientaux responsables et à la communauté musulmane de définir une organisation ». « Il est délicat pour nous, le pouvoir public, d’imposer une organisation et une gouvernance. Il nous semble logique que l’ensemble des associations, tendances, puissent être représentées dans cette instance puisque les musulmans en France sont divers. Il y a des communautés musulmanes et pas une seule homogène », explique à Public Sénat la présidente. La mission relaye aussi des réserves à l'égard de l' « instance de dialogue », mise en place par Bernard Cazeneuve,plus large mais dont les membres sont choisis par l'Etat, au risque de conforter « une vision idéalisée de l'islam français qu'il souhaite promouvoir ».



La fondation des œuvres de l’Islam, lieu de transit de tous les financements étrangers

Vient ensuite le tour de la délicate question du financement des lieux cultes. Afin de lever les doutes et les suspicions, la mission propose que les financements transitent par la Fondation des œuvresde l'Islam pour permettre une traçabilité et une transparence incontestable. « Ça nous semble être la structure qui pourrait être pivot pour percevoir les fonds de l’étranger. Cela serait plus transparent si cet argent transite par la fondation des œuvres islamiques de France qui existe déjà, qui ne fonctionne pas vraiment mais existe. Ensuite les financements d'un pays X qui voudrait telle somme pour une mosquée, une association cultuelle, transiteraient par cette fondation. Il faudrait néanmoins que les représentants du culte musulman se mettent d’accord sur la gouvernance de cette fondation. Ils sont d’accord s’ils sont assurés que le fléchage de leur subvention est bien préservé ».

Le rapport préconise également que toutes les associations gérant un lieu de culte deviennent des associations dites cultuelles imposant une plus grande transparence. Une fausse bonne idée pour ce financement ? La taxe halal. « Ce n’est pas le moyen à mettre en place pour obtenir des financements pour les lieux cultes et la formation des musulmans. La filière halal n’est pas normée donc c’est compliqué, voire impossible, de dire ça ou ça  relève de la filière halal », explique Corinne Féret. Le rapport préconise ainsi de mettre un terme à « l’oligopole » de la filière halal -  dont seules trois grandes mosquées (Paris, Evry, Lyon) délivrent les habilitations aux sacrificateurs. Une redevance pour services rendus serait alors envisageable si elle est mise en place par les représentants de culte eux-mêmes «  à l’image de la redevance rabbinique ».  Mais cela demande deux défis : un accord sur une norme commune du halal et un accord des différentes fédérations sur l’affectation du produit.



« Ce rapport n’est pas faire fi qu’on est une République laïque, c’est simplement prendre en compte des particularités d’un certain nombre de nos concitoyens »

Enfin, les sénateurs ont soulevé le cas des écoles privées musulmanes, ouvertes hors contrat. Soulignant le manque d’inspection des établissements privés en général, le rapport préconise d’augmenter la périodicité de ces contrôles pour l’ensemble des établissements confessionnels. Ils n’ont pas manqué également de saluer l’annonce de la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belckacem sur l’autorisation préalable pour ouvrir les écoles hors contrat (voir notre papier).

Le rapport  a été adopté à l'unanimité moins une abstention, celle de David Rachline (FN), et veut sincèrement apaiser un débat plein de préjugés et d’ignorance. « Ce rapport n’est pas faire fi qu’on est une république laïque, c’est simplement prendre en compte des particularités, des spécificités, d’un certain nombre de nos concitoyens. Cela participe à comment on veut voir notre société évoluer, sur l’amélioration du vivre ensemble », conclut Corine Féret.
Source: http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/senat-preconise-passer-un-islam-france-un-islam-france-1417903


Dernière édition par a.nonymous le Lun 18 Juil 2016, 03:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Lun 18 Juil 2016, 02:18

Anonymous, un "proto Etat" reconnaît ses soldats. La revendication des auteurs comme des "tous de religion musulmane" que vous évoquez ne me paraît pas la plus adéquate. Sans vouloir vous contrarier.

Une question par ailleurs quel sens faut-il donner à la formule "concours Lépine des idées les plus crétines" selon vous, comme on peut le lire?

Quelques éléments de réflexion fournie par Nathalie Goulet, elle même, voici un an :

Notre idée est d'écouter les théologiens, les formateurs, les représentants des différentes mouvances musulmanes pour nous faire une opinion complète sur l'islam en France.

Nicolas Sarkozy l'avait déjà organisé avec le Conseil français du culte musulman. Cette instance vous semble-t-elle inopérante ?

D'après les musulmans eux-mêmes, le CFCM n'a pas l'air de remplir son rôle. Son mode d'élection comme sa représentativité semblent contestés. Il est donc intéressant de bien connaître son mode de fonctionnement pour savoir de quoi l'on parle, et si l'on a besoin de le réformer, avec l'aide ou non des pouvoirs publics. C'est une question dans la question, mais ça ne nous empêche pas de réfléchir et d'échanger. En 2005, le ministre de l'Intérieur Dominique de Villepin avait lancé la Fondation pour les œuvres de l'islam de France, qui, malheureusement, n'a jamais fonctionné. Elle avait pour objet de recevoir et de redistribuer les fonds pour financer les lieux de culte. Le problème n'est pas tant celui de la provenance des fonds que celui de la traçabilité.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Lun 18 Juil 2016, 20:47

Curieusement nos brillants théoriciens qui tiennent à établir un dialogue structuré avec l'islam se heurtent au même problème : ils n'y arrivent pas.

L'islam n'est pas une religion mais un système de vie qui recouvre l'aspect mystique, culturel, politique, économique, règle la vie en société que ce soit pour ce qui concerne la famille, le mariage, les divorces, le code civil ou le code pénal et même le système financier... je dois en oublier.

Le tout mis en place au 7e siècle et entrant en contradiction totale avec les constitutions et lois en vigueur dans les pays démocratiques du 21e (siècle).

Pour compliquer l'affaire il n'y a pas un islam mais de multiples islams, que cette croyance ne reconnait pas les frontières politico géographiques, a pour but la conversion ou dans certains cas la disparition pure et simple des non croyants et que les musulmans eux mêmes ne se reconnaissent pas dans des structures spirituelles musulmanes différentes et parfois antagonistes.

Pour être complet il convient d'ajouter que l'islam n'est pas structuré comme d'autres religions de manière pyramidale... en conséquence de quoi on ne peut trouver un interlocuteur qui soit reconnu et respecté par tous.

Alors bon courage à ceux de gauche, de droite ou d'ailleurs qui voudront mettre en place un islam français ou un islam de France en voulant ignorer les paramètres ci dessus énoncés.
Nul doute que ça va "commissionner" fort et longtemps pour un résultat bien aléatoire si toutefois il y en a un.


Dernière édition par tonton christobal le Mar 19 Juil 2016, 18:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Lun 18 Juil 2016, 22:55

C'est précisément pour lever ces écueils que des pistes de réflexion sont ouvertes.

Toujours pareil, le dialogue même difficile est l'un des leviers pour éviter la guerre civile.

«Daech espère des représailles contre les musulmans»

Attentat de Nice Les spécialistes estiment que le groupe djihadiste est derrière l’attaque. Explications du politologue Fabrice Balanche

Pour l’heure, l’attentat qui a fait au moins 84 morts jeudi soir à Nice n’a pas été revendiqué

Mais plusieurs spécialistes du terrorisme et du djihadisme estiment que tout pointe vers le groupe Etat islamique (EI, Daech en arabe). «Le mode opératoire correspond aux leçons d’Abou Moussab Al Souri, le théoricien de Daech», écrit ainsi Fabrice Balanche, politologue spécialiste du Moyen-Orient dans une analyse publiée sur sa page Facebook. «Il répond aux incantations d’Abu Muhammad al-Adnani, lieutenant de Baghdadi, qui encourage les terroristes à frapper en France par n’importe quel moyen», poursuit-il.

Interrogé sur la radio France Culture, Gilles Keppel, auteur de Terreur dans l’Hexagone: genèse du djihad français, estime aussi que l’attentat de Nice «s’inscrit dans le modus operandi» prôné par Daech, qui a appelé ses suiveurs «à attaquer partout, avec tout ce qui est disponible». «Il s’agit d’un djihadisme de troisième génération, qui vise à créer la panique dans les sociétés européennes et à épuiser les forces de l’ordre», estime le politologue.

Les spécialistes rappellent également que la région de Nice compte de nombreux sympathisants de Daech. «Nice est une des principales villes françaises pourvoyeuse de djihadistes à destination de la Syrie. Ces derniers peuvent donc compter dans cette ville sur un solide réseau de complicité», explique Fabrice Balanche. Gilles Keppel souligne également que les Alpes-Maritimes sont le deuxième département français exportateur de combattants français en Irak et en Syrie, derrière la Seine-Saint-Denis, et que Daech y dispose donc «d’un réseau très structuré».

Le symbole du 14 juillet

Pour Fabrice Balanche, «le choix du 14 juillet est extrêmement symbolique car il vise directement la République et ses valeurs de liberté, égalité, fraternité et surtout la laïcité. Ce fondement de notre république, qui doit permettre aux différentes confessions de vivre en paix sur le territoire national de s’intégrer dans la nation française.»

Gilles Keppel souligne lui aussi le symbolisme de la date du 14 juillet, jour de la fête nationale française, choisie pour cette attaque. «En plus, il y avait hier un sentiment de soulagement. Il n’y avait rien eu pendant l’Euro (…) et le président de la République avait annoncé qu’on allait suspendre l’état d’urgence», ajoute le politologue. L’auteur de Terreur dans l’Hexagonefait remarquer que François Hollande a dû revenir sur cette dernière décision quelques heures seulement après l’avoir communiquée. «Un individu qui conduit un camion et le jette dans la foule est ainsi capable de changer le discours et les décisions qui sont prises au sommet de l’Etat. C’est une manière de montrer les faiblesses de l’Etat et de son chef.»

Fabrice Balanche affirme encore que «le 14 juillet est une fête exécrée» par Daech et ses sympathisants. Cette date est le «symbole de la République et de la France. Ceux qui assistent au feu d’artifice ne peuvent être que de fervents républicains et surtout «des Français de souche». Dans l’esprit de l’Etat islamique, les musulmans qui regardaient le feu d’artifice ce soir-là fêtaient la république, ils n’ont donc eu qu’un juste châtiment car les valeurs de la république et celles de l’islam ne sont pas compatibles.»

Pousser vers une guerre civile

Les deux spécialistes du djihadisme s’accordent également sur le but final de Daech quand il encourage ce genre d’attaques. «L’objectif premier de l’Etat islamique est d’empêcher (…) l’intégration des populations musulmanes en France et de nous pousser vers une guerre civile communautaire», affirme Fabrice Balanche. Le chercheur explique également que «l’Etat islamique espère que des représailles auront lieu contre les musulmans en France.»

Gilles Keppel déclare lui aussi que pour les idéologues de Daech, «l’objectif a terme est qu’une guerre civile ait lieu dans les pays européens. Que les gens en aient marre et commencent à attaquer des mosquées, mettent en œuvre des pogroms contre certains de nos compatriotes d’origine musulmane, et à partir de ce moment qu'il y ait une guerre d’enclave dans la société française.»

(Tribune de Genève)

La revendication faite depuis dit que Daesh reconnaît le soldat ... Qui a provoqué le carnage de Nice.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Lun 18 Juil 2016, 23:44

Depuis que les pistes de réflexion sont ouvertes il faut envisager de changer ceux qui les ont en charge ! ou ils sont incompétents ou pour des raisons inexplicables on ne peut pas ou on ne doit pas mener l'affaire à son terme.

Si nous savons qu'il y a des réseaux dans les Alpes maritimes que fait on ?
On attend le drame pour réagir mollement ou on intervient préventivement afin de les neutraliser dans les endroits où ils se trouvent ?

Si on connait l'existence d'un réseau on doit savoir où et comment intervenir... à moins que l'action  pose problème... comme visiblement il n'y a pas de manque en matière de personnel spécialisé ou de moyens matériels que doit on penser ?

Au lieu des explications fumeuses à postériori je préfère les solutions préventives.

Si pour les penseurs officiels l'attaque à l'aide d'un véhicule est une nouveauté il devient urgent de les renvoyer à leurs humanités.
Ils feront merveille dans les cabinets ministériels, aux informations télévisées, pondront des articles retentissants dans des revues et foutront la paix à ceux qui ayant une réelle expérience dans le domaine pourront travailler sans les avoir dans les jambes.
Si dans la foulée nos dirigeants pouvaient se taire un peu et arrêter de jouer qui les mouches du coche qui les sauveurs de la patrie ce ne serait pas plus mal.

Les professionnels de l'erreur et de la mauvaise décision étant aux manettes le pire est à attendre. Pour une fois en annonçant que le pire est à venir le toréador aura raison sans que les terroristes aient besoin de s'y coller.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 03:35

Entretien La Provence /Le sociologue Raphaël Liogier./

Il était à Nice samedi pour un direct sur une chaîne d'information en continu. Raphaël Liogier a découvert une ville "endeuillée, où les gens se regardent davantage. Un climat étrange et paradoxal avec d'un côté des gens qui se baignent et de l'autre une sorte de lourdeur morale." Pour ce sociologue, qui dirige l'observatoire du religieux à l'IEP d'Aix-en-Provence, l'attentat de jeudi soir marque un nouveau visage du terrorisme.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel semble avoir agi seul jeudi soir au cours d'un attentat revendiqué tardivement par Daech. Pourtant, il n'était a priori pas très religieux...
Raphaël Liogier : Depuis 2015, j'insiste sur le fait qu'il y a deux phénomènes distincts. Un phénomène d'islam radical qui, s'il peut être inquiétant du point de vue du communautarisme, ne l'est pas forcément car ce sont des gens dépolitisés, très individualistes avec des groupes qui sont en retrait, qui se mettent à apprendre l'arabe classique, se laissent pousser la barbe... Mais tout ceci n'est pas relatif au terrorisme qui est à leurs yeux trop moderne, trop politisé. À côté, il y a ceux que j'appelle les nouveaux ninjas de l'islam, ceux qui ne sont pas très pratiquants, voire pas du tout, à l'image de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Il avait des problèmes sociaux, psychologiques, battait sa femme, buvait... Parce que l'islam est considéré comme anti-social et comme ils ont un désir de vengeance, ils sont directement dans le désir de djihad, avec la volonté d'être un héros.

Vous parlez d'amateurisme...
R.L. : Tout à fait. Ces personnes-là ne vont pas forcément en Syrie, ont un temps de préparation raccourci, voire inexistant. On assiste à des attentats individualisés. Aujourd'hui, l'offre de terrorisme de Daech est dépassée par la demande des amateurs de terrorisme. Quand c'étaient des professionnels avec des réseaux, des armes... la police avait plus l'habitude. Mais là, ces amateurs ne préparent rien, ne peuvent même pas être suspectés et du coup c'est inévitable.

C'est une "guerre de religion" ?
R.L. : La France est le seul pays en Europe où l'on parle tous les jours de l'islam qui est dans le collimateur. On focalise sur l'islam comme étant la religion antisociale que cela devient désirable pour ces personnes-là. Ceux qui considèrent que l'on est en guerre contre une religion ont tout faux. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est la caricature du non-musulman.

Partagez-vous la position de Patrick Calvar, le patron de la DGSI, qui considère qu'il existe un risque de "confrontation entre l'ultra-droite et le monde musulman" ?
R.L. : Oui. Aujourd'hui, cette mise en scène de guerre de civilisation peut être prise au sérieux par l'autre partie de la population. Chez les extrêmes, des gens se trouveraient alors légitimes à contre-attaquer. Les musulmans qui se sentent "victimes" de Daesh et qui ont la trouille, auraient également peur des groupes d'extrême-droite qui peuvent eux aussi compter dans leurs rangs des individualités elles aussi fragiles et frustrées qui pourraient se mettre à assassiner. On serait alors dans une sorte de guerre, non pas civile, mais fondée sur la suspicion générale des identités.

Contrairement aux attentats de janvier et novembre 2015, l'unité nationale a rapidement été battue en brèche. Comment l'expliquer ?
R.L. : Malheureusement, on s'est en quelque sorte habitué. On est dans une forme d'usure, de sentiment d'impuissance, et l'on désigne des coupables tout trouvés. La Présidentielle n'est pas étrangère à cette absence d'unité nationale. Il y a eu un manque de pudeur, tout le monde a cherché à instrumentaliser l'événement.

Quelles seront les conséquences politiques de cet attentat ?
R.L. : On va avoir une compétition à celui qui sera le plus à droite, y compris quand on est à gauche. À force de tendre un peu plus à droite, à un moment donné, tout le monde tombe. L'événement et la façon dont il a été traité où l'on suppose qu'il s'agit-là d'une lutte contre l'islamisme mondial font que Daech et le Front national en sont les grands bénéficiaires.

L'extrême droite peut-elle capitaliser sur ces événements ?
R.L. : S'il n'y a pas de sursaut général, oui. Ce qui pourrait nous sauver, ce serait un grand débat national, au-delà des familles politiques où l'on explique que l'on vit dans une société plurielle, multi-identitaire, où il y a des frictions avec des entreprises terroristes qui exploitent les failles de la société. Il ne faut pas nourrir la terreur avec plus de terreur. On est de plus en plus faibles. S'il n'y a pas ce sursaut-là, Marine Le Pen peut incarner l'idée qu'elle serait la seule à prendre au sérieux cette "guerre de civilisation".
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 03:44

Le FN ne fera de cadeaux à personne. Le communiqué qu'il diffusait le jour qui rendait possible l'inauguration de la mosquée niçoise, intervenue in fine le 9 juillet dernier :

Communiqués / 7 juin 2016 / x
Communiqué de presse de Marie-Christine Arnautu, Vice-présidente du Front National, Député français au Parlement européen, Conseillère municipale et métropolitaine de Nice

Ce lundi, le Tribunal administratif de Nice a rendu une décision validant l’ouverture de la Grande mosquée En-Nour de Nice Ouest. Nous voici arrivés au bout des gesticulations de Christian Estrosi, lequel avait encouragé ce projet de mosquée avant de changer d’avis… puis de lancer le projet d’une seconde grande mosquée sous contrôle municipal ! Avec cette ouverture, malheureusement prévisible puisque la municipalité avait bien autorisé les travaux, et ce second projet à venir, nous aurons donc bientôt deux grandes mosquées radicales à l’Ouest de la ville.

Voilà le brillant résultat du clientélisme effréné de Christian Estrosi et de ses petits arrangements avec le communautarisme et même l’islamisme, n’hésitant pas à travailler très étroitement avec l’Union des Organisations Islamiques de France, association notoirement liée aux Frères Musulmans.

Le Front National, au niveau local comme national, est le seul mouvement à s’opposer à l’islamisme, refusant non seulement l’atteinte à notre souveraineté par le financement étranger des mosquées mais aussi la violation, par de nombreux élus, de la laïcité, par le biais du financement public.

D'où l'importance de mettre les "points sur les I" par le gouvernement.

Après un long communiqué dimanche 17 juillet en réponse à l’intervention de Nicolas Sarkozy qui, sur TF1, estimait que depuis 18 mois, tout n'avait pas été fait pour lutter contre la menace terroriste, Bernard Cazeneuve poursuit son offensive. Sur RTL ce 18 juillet, il répond à toutes les critiques. Il s'exprime notamment sur Marine Le Pen, qui a demandé samedi 16 juillet sa démission. Il lui répond qu'elle peut toujours attendre et explique :

C'est précisément parce qu'elle le demande que je ne le ferai pas et je le ferai d'autant moins que Marine Le Pen n'a voté aucune loi anti-terroriste. Il faut que les Français comprennent que ceux qui parlent le plus fort sont généralement ceux qui sont le plus dans la manipulation et que l'outrance sert généralement des desseins politiques qui ne sont pas ceux que la République doit poursuivre dans l'affirmation de ses valeurs et de ces principes.

Il énumère les lois que la leader frontiste n'a pas appelé à voter  : PNR, loi sur le renseignement, loi anti-terroriste. Il analyse cette position :

Pourquoi Marine le Pen a été contre toutes ces lois? Parce que Marine Le Pen n'a qu'un discours, c'est de pointer les musulmans de France et de créer au sein de la société française des divisions, des antagonismes, des fractures insurmontables. C'est à dire que lorsque Daech espère à travers les attentats qu'il commet créer des blessures et des fractures irréparables dans la société française, d'antagoniser la société française jusqu'à créer des tensions qui pourraient nous conduire au pire et bien nous avons une formation politique en France qui tend la main à la division et bien ça, ça doit être dit.

Un peu plus tôt, il apporte des éléments en réponse aux déclarations de Christian Estrosi, ancien maire de Nice et président de PACA qui estime que les mesures de sécurité étaient insuffisantes pour protéger la Promenade des Anglais. Il n'aurait pas été écouté. Ses mises en garde balayées. Des propos relayés dimanche par Nicolas Sarkozy. Bernard Cazeneuve répond :      

J'ai entendu beaucoup de choses. Il importe que l'on puisse dire la vérité de façon claire aux Français. Je redis très solennellement que l'ensemble des dispositifs qui étaient prévus pour le 14 juillet à Nice ont fait l'objet de réunion, dont j'ai les comptes-rendus, avec la ville de Nice qui était l'organisateur de ce feu d'artifice, de manière à ce que la sécurité soit assurée et les effectifs qui ont été indiqués par le préfet et le directeur départemental de la sécurité publique sont bien les bons et j'ai la liste précise et nominative de l'ensemble.

Bernard Cazeneuve se dit "profondément choqué" par ces mises en cause. Il reprend les éléments du communiqué publié dimanche soir pour faire une mise au point sur les propose de Nicolas Sarkozy et s'interroge :

Jusqu'où peut aller le discours politique ? Même si je comprends qu'il y a une primaire qui ne facilite pas les raisonnements secondaires.

Supplément sur la méthode en cours
http://www.lepoint.fr/politique/des-militants-fn-ont-ils-hue-manuel-valls-a-nice-18-07-2016-2055243_20.php
Entame : Un élu LR soupçonne des militants du FN d'avoir hué le Premier ministre. Ce dernier évoque des "militants chauffés à blanc"

Plus loin : « Des huées ô combien méritées pour Valls-#Estrosi. L'un nous demande de vivre avec le péril islamiste & l'autre finance les #FrèresMusulmans », a renchéri sur Twitter Nicolas Bay, secrétaire général du FN.
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 05:58

A propos de mosquée, qu'en est-il de la mosquée salafiste de Val ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 07:17

Robin a écrit:
A propos de mosquée, qu'en est-il de la mosquée salafiste de Val ?

Les mosquées salafistes comme tout ce qui est exhibition d'un islamisme provocateur dans nos rues sont sans importance et rien n'est et ne sera sanctionné.

Le principal étant de commémorer et d'organiser des manifestations de solidarité gouvernementale. Maintenant ça fonctionne moins bien. Nous allons donc avoir le discours anti droite (celle ci étant coupable de tous les maux)
Pour le reste on continue dans l'incohérence, on persiste dans les mesures "poudre aux yeux" sans résultats et on ne frappe pas où se trouvent les gens à problème.

Lâchons donc dans les médias les politologues, les psychotruc, les sociomachin tous spécialistes de la criminalité télévisuelle et du terrorisme de salon pour justifier l'injustifiable et faire oublier les cascades de morts des attentas récents.
On fait de la politique fiction ce qui évite de justifier les échecs sanglants.

Le premier ministre nous ayant annoncé des attentats à venir c'est pour une fois des promesses gouvernementales que je peux croire.

NB : aux dernières nouvelles les terroristes ne sont pas cartés dans les partis de droite...
Il semblerait aussi que depuis plus de 4 ans ce soit la gauche qui est aux affaires donc en charge de combattre le terrorisme...

Alors si nos gouvernants au lieu de traiter les dossiers qui engagent la vie des Français préfèrent les débats politicards stériles c'est une manière de voir les choses qui montre ses limites.

Pour ma part depuis le début de ma vie à l'école, durant mes études, ensuite au cours de ma vie professionnelle on me demandait des résultats.
L'explication d'un échec éventuel en raison des agissements d'autrui n'aurait pas été jugé comme une explication recevable... il est vrai que c'était une autre époque.
Maintenant tous nos ennuis viennent de sarko et de marine... qui lâchement font des misères à notre gouvernement...

On va voter dans moins d'un an...




Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 07:42

Remarque très simple de Bruno Le Maire : les querelles sans solution cela ne sert à rien. Les polémiques ne mènent à rien. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/18/97001-20160718FILWWW00310-attentatnice-eviter-les-querelles-le-maire.php

Restons les pieds sur terre. Évitons les discours populistes à des fins électorales.

"Nous, responsables politiques, nous devons éviter les querelles, les petites phrases" face à l'image "d'unité" et de "cohésion de tous les Français" a déclaré Bruno Le Maire, candidat LR à la primaire de la droite aujourd'hui sur France 2.

Le député de l'Eure a également appelé droite et gauche "à éviter les querelles" et "les petites phrases" après l'attentat de Nice, qui a fait 84 morts.

Contrairement à Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy, le parlementaire s'est bien gardé de cibler l'exécutif. «Je pense que cet échange de ping-pong entre le gouvernement et l'opposition n'est pas à la hauteur des enjeux», a-t-il assené, appelant à un «débat digne et respectueux des victimes».

«Ce qui compte, pour moi, ce sont les réponses. Et la première des réponses, c'est d'abord de mener une guerre impitoyable contre l'islam politique en France, contre lequel nous n'avons cessé de reculer depuis des années, droite et gauche confondues».

Et il est arrivé à ne pas faire de pub au Front National. Comme quoi, ç'est peut- être possible.

Estrosi se gourre de combat, et fait le lit du Fn, par simple inadvertance. Nicolas Sarkozy en lui emboittant le pas a poussé Juppé à casser l'armure de la surenchère. Bon, bon, les primaires à droite clivent un peu. Doit-on s'en étonner à moins d'un an d' un vote comme je lis? Bien sûr que non. Les égos ressortent.

Et la fille Le pen n'a plus qu'à enfoncer le clou contre l'ex Ump : «Ce parti immigrationiste a désarmé l'Etat et mené une politique étrangère suicidaire», a-t-elle déclaré, faisant référence aux coupes dans les effectifs de la police sous le quinquennat Sarkozy, et à l'intervention militaire en Libye de 2011.

Une charge prononcée sur un ton martial, avec la certitude d'être entendue dans le sud-est de la France ébranlé où son parti, conduit par sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, avait obtenu plus de 45% des voix au premier tour dans de nombreuses localités, lors des élections régionales de décembre 2015. L'exécutif régional avait été remporté en PACA par Christian Estrosi grâce au retrait de la gauche au second tour.


Dernière édition par Libellule le Mar 19 Juil 2016, 08:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 08:16

Pendant ce temps là on attend...
La gauche parle de la droite, mais ne prend pas les mesures nécessaire et ne lutte pas efficacement contre le terrorisme...
Les provocations des islamistes ne sont pas sanctionnées et on s'étonne que le peuple qui tout de même ne l'oublions pas est la première victime des attentas manifeste sa défiance envers le gouvernement.

En quoi les critique justifiées contre le gouvernement sont elles un obstacle à la mise en place d'une politique efficace ? c'est là encore un mystère. Ils se foutaient bien de l'opinion publique pour faire passer le mariage homo ou d'autres décisions.

La gauche lors des attentas commis par Merah ne se privait alors pas d'attaquer la droite et de demander la tête du ministre de l'intérieur et même critiquait le RAID alors qu'il intervenait.
Ils ont la mémoire courte nos dirigeants actuels.

Pour ce qui concerne le FN je crois qu'il n'a pas besoin que l'on lui fasse de la pub... les carences du gouvernement suffisent largement à le faire monter.
Maintenant je ne vois pas en quoi le FN est plus dangereux ou la cause de troubles plus graves dans ce pays que les partis de gauche et la CGT... qui ne se privent pas non plus de critiquer le PS.
Ne parlons pas des écolos et de leurs actions permanentes qui sont pénalisantes pour la population.

Que la gauche qui est au pouvoir gouverne et arrête de se faire passer pour une victime afin de camoufler son incompétence.
Nous attendons des solutions à nos problèmes et non des jérémiades ou de l'agitation médiatique.

On nous bassine avec Trump, les Anglais, micron qui embête ses copains... le FN la droite et pendant ce temps là on massacre les gens chez nous, on dilapide le fric et on oublie de gérer le pays dans une perspective d'avenir.
Bien sur le PS n'est pas inquiet pour les présidentielles et n'est pas en campagne.

NB il y a quelques jours Lemaire était l'homme à abattre... maintenant c'est un copain... c'est beau la politique et les costars réversibles !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 08:22

Citer Le Maire quand il dit des idioties, ou des choses plus censées, va-t-il devenir interdit? Citer Le Pen dérange? Ah bon.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 08:29

On peut citer qui on veut, dire n'importe quoi, tout en son contraire... on peut même faire n'importe quoi y compris tuer à grande échelle... mais pas être de droite !

Dommage que le gouvernement lui ne fasse pas ce qui serait nécessaire.
Après ce qui s'est passé depuis 2015 il pourrait au moins à défaut d'être efficace éviter de la ramener et de mettre en cause ceux qui ne sont pour rien dans la marche des affaires.

Critiquer ceux qui ne sont pas au pouvoir et tenter de les empêcher de s'exprimer pour ne pas dénoncer ce qui dysfonctionne c'est le programme actuel.

Visiblement ça ne vole pas haut !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 09:10

Bien. On peut traiter les infos sans se laisser intoxiquer. Très bien, même.

Quand Sarkozy avance de faux chiffres sur les effectifs de police :

L'ancien chef de l'État a affirmé, dimanche sur TF1, que les effectifs de police et de gendarmerie avaient diminué entre 2012 et 2015. Ce qui est faux.

SOURCE AFP
Publié le 18/07/2016 à 18:07 | Le Point.fr

Le rapporteur général du Budget Valérie Rabault a tenu lundi dans l'hémicycle à démentir, chiffres à l'appui, les propos de l'ex, qui a affirmé dimanche soir que « les effectifs de police et de gendarmerie ont diminué » entre 2012 et 2015. « Entre fin 2012 et fin 2015, les plafonds d'effectifs [effectifs maximums autorisés par le Parlement] de policiers et de gendarmes ont augmenté de 3 002 ETP [équivalent temps plein] », a détaillé Valérie Rabault.

« Comme un recrutement ne se fait pas du jour au lendemain, car il y a d'abord la procédure de recrutement puis de formation, cela s'est traduit par une augmentation des effectifs de 1 901 ETP, dont 1 508 créés et pourvus sur la seule année 2015 », a-t-elle ajouté. Le rapporteur général a affirmé qu'entre 2007 et 2012, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, « ces plafonds d'effectifs avaient baissé de 12 519 ETP ». « Cette baisse s'était traduite par une baisse réelle de postes pourvus à hauteur de 9 780 ETP », a-t-elle souligné.

On recommence le débat du début en se contentant de critiquer, ou enfin on passe à la phase propositions? Sans démagogie, s'entend. Ni discours populiste nous tirant vers la droite nationaliste.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 10:02

En quoi un discours populiste ou la droite nationaliste seraient ils à écarter d'un débat où on accepte la gauche populiste, l'extrême gauche, les écolos dont la conduite est plus que critiquable et les syndicats supposés représentatifs que nous avons vu à l'œuvre ces derniers jours... et qui soit dit en passant se sont illustrés lors d'une minute de silence...

Pour ce qui concerne les effectifs de police c'est un débat auquel nombre de gens ne comprennent  rien
Les plus bavards étant ceux qui connaissent le moins le sujet.

Ceux qui ont fait baisser le plus rapidement et le plus fortement les effectifs de police sont les politicards qui après 81 ont en changeant les règles d'emploi du personnel et d'un trait de plume diminué de 25% les effectifs...
Là ce ne sont pas des comptes vérolés. L'effet a été immédiat... l'administration ne s'en est jamais remise puisque l'on a jamais débloqué les crédits permettant de recruter les fonctionnaires nécessaire pour maintenir les services à flot... curieusement ils oublient de s'en vanter.

Maintenant on pourra multiplier les effectifs sans résultat probant d'autant plus que l'on submerge les gens sous la paperasse et que les fonctionnaires passent la majorité de leur temps à arrêter les mêmes délinquants... Sans oublier ceux qui sont employés en dépit du bon sens pour un usage médiatique, faut il en parler ? mais c'est une autre histoire que l'on se garde de raconter.

Lorsqu'un inconséquent a la stupide prétention de vouloir m'imposer les conditions d'un débat il est fermement invité à changer de ton.
Pour ce qu'il en est de jouer au maitre des débats en abordant un sujet que l'on ne connait pas on touche au ridicule. C'est malheureusement habituel !

Ce sera tout !

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 10:38

L'étude de tous les discours aide à forger sa pensée. Il n'y a tout simplement pas à être discriminant. Il en va du libre arbitre de chacun de choisir en étant bien éclairé sur les tenants et aboutissants de chaque point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 11:15

En un an et demi on a tué plus de 200 personnes et les blessés dont certains aurons des séquelles durables se comptent aussi par centaines... résultat : nos gouvernants prennent le temps de se mettre des peignées avec l'opposition en tentant de la discréditer pour masquer leur propre insuffisance.

Alors les discussions vaines où fusent les arguments spécieux où la vacuité de la réflexion le dispute à la mauvaise foi très peu pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 19:42

"Nous, responsables politiques, nous devons éviter les querelles, les petites phrases" face à l'image "d'unité" et de "cohésion de tous les Français" a déclaré Bruno Le Maire, candidat LR à la primaire de la droite aujourd'hui sur France 2. "

Pourquoi y ajouter les gouvernants? il me semble que par cette phrase pleine de bon sens tout le monde y est inclus.

«Ce qui compte, pour moi, ce sont les réponses. Et la première des réponses, c'est d'abord de mener une guerre impitoyable contre l'islam politique en France, contre lequel nous n'avons cessé de reculer depuis des années, droite et gauche confondues».

Analyse incomplète quand on oublie de citer les réseaux sociaux on oublie la source principale, mais là il faudrait toucher à l' intouchable liberté d' expression même si elle sert les plus bas instinct, la délation, l' appel à la haine par des "abrutis" trop lâches pour se faire connaitre.

Il s' agit là aussi bien des réseaux islamiques que des "justiciers à la petite semaine.

Pour ce qui est des mensonges de politiques, inutile d' en mettre un en avant, ils le font tous avec un aplomb digne des meilleurs comédiens (bien que les seconds soient dans leur rôle)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 20:13

La reculade est permanente et touche tous les milieux la consigne permanente de base est simple :
"pas de vague" on ne va pas se faire accuser de racisme et risquer un procès.

On rencontre des belphégores circulent en permanence et ville et conduisent... on imagine la visibilité aisée de l'environnement et de la circulation...

Dans un centre commercial j'ai été surpris de constater que l'on procédait à des mesures de sécurité sur des femmes vêtue à l'européenne dont on pouvait voir qu'elle ne portaient rien de suspect, dont on a ouvert les sacs alors que l'on laissait passer sans la moindre vérification des personnes enveloppées dans des vêtements vagues permettant toutes les dissimulations dont le visage était dissimulé... il était urgent de ne pas s'y intéresser.

En revanche, j'ai bien écouté les réflexions des clients... soyons surpris lorsqu'après des attentats ça commence à gigoter chez les franchouillards.

Ne parlons même plus des services de police dont une intervention en pareil cas se termine au tribunal avec la mise en accusation du fonctionnaire.

Le "pasdamalgam" et le "vivre ensemble" en prennent un sérieux coup.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 20:24

mamiea a écrit:
"Nous, responsables politiques, nous devons éviter les querelles, les petites phrases" face à l'image "d'unité" et de "cohésion de tous les Français" a déclaré Bruno Le Maire, candidat LR à la primaire de la droite aujourd'hui sur France 2. "

Pourquoi y ajouter les gouvernants? il me semble que par cette phrase pleine de bon sens tout le monde y est inclus.

«Ce qui compte, pour moi, ce sont les réponses. Et la première des réponses, c'est d'abord de mener une guerre impitoyable contre l'islam politique en France, contre lequel nous n'avons cessé de reculer depuis des années, droite et gauche confondues».

Analyse incomplète quand on oublie de citer les réseaux sociaux on oublie la source principale, mais là il faudrait toucher à l' intouchable liberté d' expression même si elle sert les plus bas instinct, la délation, l' appel à la haine par des "abrutis" trop lâches pour se faire connaitre.

Il s' agit là aussi bien des réseaux islamiques que des "justiciers à la petite semaine.

Pour ce qui est des mensonges de politiques, inutile d' en mettre un en avant, ils le font tous avec un aplomb digne des meilleurs comédiens (bien que les seconds soient dans leur rôle)

Entre les politicards au pouvoir et ceux qui sont dans l'opposition il y a une nuance d'importance :
Les uns ont le devoir de trouver des solutions pour faire fonctionner le pays et les moyens de gouverner que les autres n'ont pas.

Je peux détester politiquement Le Pen mais si je dispose du minimum d'intelligence réglementaire je peux difficilement lui reprocher de mal gouverner.
Je peux être un flanbi fana mais je ne peux pas si je suis un minimum logique prétendre qu'étant au pouvoir depuis 4 ans, y étant arrivé avec tous les leviers de commande à sa disposition il est en droit de s'exonérer de toute responsabilité dans le fonctionnement des institutions.

Lorsque l'on a un minimum de mémoire il est assez curieux de constater que l'actuelle majorité dénie à l'opposition d'agir ainsi qu'elle le faisait lorsque les rôles étaient inversés avec beaucoup plus de mordant pour des affaires moins graves...

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2888
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 23:09

Attentats de fanatiques :
tonton christobal a écrit:
En un an et demi on a tué plus de 200 personnes et les blessés dont certains aurons des séquelles durables se comptent aussi par centaines...
Par ailleurs,
"Selon le bilan provisoire de l’Onisr (Observatoire national interministériel de sécurité routière),
3 464 personnes ont perdu la vie en 2015 sur les routes de France métropolitaine, soit 80 de plus que l’année précédente (+2,4%)".

En 2014, donc, 3 384 morts sur la route. Et en un an et demi, ont été tuées plus de 5000 personnes.
https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/04/22/statistiques-daccidents/

Il ne s'agit pas du tout de minimiser le nombre de victimes d'attentats, qui peut de plus empirer, mais de s'étonner du peu de couverture médiatique consacrée comparativement à cette autre cause de morts évitables, qui représente près de 25 fois plus de morts par an.
Il semble que là, les responsables politiques se contentent chaque année de statistiques à peine meilleures que l'année d'avant. Faut dire que les "suspects" (auteurs potentiels) sont là très très nombreux...

Certes, à Nice c'est 84 morts en même temps. Alors que sur la route, on ne parle que des accidents les plus meurtriers (type autobus).
Mais aussi, les médias parlent beaucoup plus des dangers "nouveaux" ou récents. Faut-il vraiment que toute l'activité visible (agitation ?) d'un gouvernement et de l'opposition soit consacrée au sujet médiatique urgent ?
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 23:29

@Tonton,
Vous dites la même chose que moi mais en d'autre termes

@Salamandre,

Il en est ainsi des médias, on couvre le sensationnel on laisse de côté le quotidien même si ce dernier est plus mortel que l' autre : 3384 morts sur la route,73 000 morts par le tabac et 200 par attentats pour la France et toujours des réponses inadéquates de nos dirigeants passés et présents.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12051
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mar 19 Juil 2016, 23:33

salamandre a écrit:
---/---
Il ne s'agit pas du tout de minimiser le nombre de victimes d'attentats, qui peut de plus empirer, mais de s'étonner du peu de couverture médiatique consacrée comparativement à cette autre cause de morts évitables, qui représente près de 25 fois plus de morts par an.
---/---

Sachant quand même que dans un cas il y a une part de fatalité alors que dans l'autre il y a volonté délibérée de tuer....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mer 20 Juil 2016, 01:37

Si on met dans le même sac l'homicide involontaire, le meurtre et l'assassinat il va devenir urgent de revoir le code pénal...
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2075
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mer 20 Juil 2016, 02:50

matmut a écrit:
Anonymous, concernant les accidents de la route vous parlez de fatalité.
Regardez donc les statistiques:

Citation :
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mer 20 Juil 2016, 04:24

tonton christobal a écrit:
Si on met dans le même sac l'homicide involontaire, le meurtre et l'assassinat il va devenir urgent de revoir le code pénal...
Peut-être bien en ce qui concerne les "tueurs de la route" qui méritent plus de passer aux assises qu' actuellement.
On parlait là de la place donnée dans les médias des nouvelles.
Il ne s' agit pas de minimiser les attentats, surtout pas, mais de ce "turn-over" qui passe une information de " 5 colonnes à la une" a l' oubli complet.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mer 20 Juil 2016, 20:40

mamiea a écrit:

Peut-être bien en ce qui concerne les "tueurs de la route" qui méritent plus de passer aux assises qu' actuellement.
On parlait là de la place donnée dans les médias des nouvelles.
Il ne s' agit pas de minimiser les attentats, surtout pas, mais de ce "turn-over" qui passe une information de " 5 colonnes à la une" a l' oubli complet.

Dans une mosquée de musulmans dits "modérés" de Nice on a fait le cinéma médiatique que nécessitait la situation... du cousu main.

Mais on a tout de même demandé en fin de prêche de ne pas abandonner le port du voile dans les espaces publics...

Ceci précisé pour rester dans le sujet ! Non à l'islamophobie... peut être y a t il des moments où il convient de ne pas en remettre une couche...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Mer 20 Juil 2016, 23:45

Une présentation complète des tenants et aboutissants:
http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/la-communaute-musulmane-durement-frappee-par-l-attentat-de-nice-enterre-ses-morts_1813956.html

Nice - Tahar Mejri avait crié son désespoir en cherchant deux jours durant son fils de quatre ans fauché dans l'attentat du 14 juillet avec sa maman. Sonné, il assistait mardi à une prière devant leurs cercueils dans une mosquée de l'est de Nice, où des imams ont lancé des appels à l'union nationale.

Une "trentaine" de personnes de confession musulmane, majoritairement franco-tunisiennes, ont été fauchées par le camion du tueur tunisien radicalisé Mohamed Lahouaiej Bouhlel sur la Promenade des Anglais de Nice, estiment les imams niçois, sur la base d'informations encore parcellaires.

A la grande mosquée ar-Rahma (La Miséricorde), dans le quartier populaire de l'Ariane, une cinquantaine d'hommes et une trentaine de femmes ont prié mardi devant deux cercueils d'adultes en bois clair et un petit cercueil blanc d'enfant, a constaté l'AFP.


Ce sont ceux de la franco-tunisienne Olfa Khalfallah, née en 1985, et son garçonnet Kylan, qui aurait eu 4 ans le 14 août, pleurés par Tahar. Et celui de Bilal Labaoui, un jeune homme de 29 ans originaire de la ville de Kasserine en Tunisie, qui projetait de se fiancer. Les défunts seront enterrés en Tunisie.

"Que les victimes soient musulmanes, qu'elles soient chrétiennes, qu'elles soient athées, c'est une douleur pour l'ensemble de l'humanité", a glissé le vice-président du Conseil régional du culte musulman Boubekeur Bekri durant la cérémonie. "Voilà le résultat de cette barbarie", a-t-il dit tristement aux fidèles figés devant les cercueils.


"Qu'Allah donne de la force aux familles dans notre pays qu'on aime et qu'on chérit", a prié l'imam de la mosquée ar-Rahma, Otmane Aissaoui, après avoir égréné les dates de naissances des victimes et leur date de décès, le 14 juillet 2016.  

"Votre communauté est sans doute la plus touchée dans cet attentat", a précisé un représentant de la mairie de Nice, Auguste Vérola.

- 'Soyons unis' -
Mercredi, une cérémonie dans une autre mosquée honorera une femme franco-marocaine et son neveu de 13 ans. Jeudi, les fidèles prieront aussi pour deux franco-algériens morts dans l'attentat. Ils s'inclineront sans doute aussi devant le cercueil de la franco-marocaine Fatima Charrihi, 62 ans, mère au foyer de huit enfants, une femme pratiquante portant le voile, qui était arrivée à Nice à l'âge de 20 ans pour rejoindre son mari maçon.  

Cinq jours après le carnage qui a fait 84 morts sur la célèbre avenue de front de mer de Nice, les responsables niçois du culte musulman lancent tous des appels à l'union nationale.  

La tension était très palpable lundi sur la Promenade des Anglais de Nice où des invectives ont fusé à l'encontre des maghrébins présents, selon plusieurs témoignages. Mais pour les imams, il n'est pas question d'avoir peur et de gommer les signes d'appartenance à l'islam comme le voile.

"La montée de l'islamophobie, on l'a constatée ces derniers mois. C'est le fait d'une minorité infime", a estimé auprès de l'AFP l'imam Otmane Aissaoui, en rappelant que ce sont aussi "des Tunisiens qui conduisaient les ambulances ou opéraient dans les hôpitaux le soir de l'attentat".

"La communauté musulmane doit dénoncer la radicalisation. On a trop laissé le terrain à des personnes extrêmes. Il faut changer de cap, les musulmans français doivent participer aux elections", préconise Boubekeur Bekri, enseignant et imam d'une autre mosquée de l'Ariane.  

"Soyons unis au plus haut niveau de l'Etat autour de cette douleur", a lancé Abdelkader Sadouni, très ému, l'imam d'une mosquée des Moulins, un quartier populaire niçois à l'ouest de la ville. "On voit qu'il y a des gens qui utilisent des mots qui font mal, mais la communauté musulmane va enterrer une trentaine de personnes, c'est toute la France qui est en deuil!", a-t-il insisté.

Au fond de la mosquée ar-Rahma, à l'issue des prières, les femmes se sont assises en cercle autour d'un immense plat de couscous, invitant les non musulmanes à y goûter à leur côté. A l'extérieur, Tahar Mejri, 39 ans, a ressorti d'immenses photos de son fils, bambin au sourire éclatant, dernier hommage à une vie détruite.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4122
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Jeu 21 Juil 2016, 00:00

Libellule a écrit:
Une présentation complète des tenants et aboutissants:

Où sont les tenants? Où sont les aboutissants? restons dans la litanie des pleurs et des lamentations en oubliant bien vite les solutions à mettre en place pour limiter (je ne dis pas éradiquer) les attentats et en particulier leurs funestes résultats.
N' ayons pas peur de parler d' état de guerre et d' agir en conséquence autrement dit faire en sorte que tout rassemblement (surtout festif) soit protégé comme les fan-zones autrement dit fouille systématique, protection des entrées avec des chevaux de frise avec une zone de sécurité, donner aux militaires le droit d' ouvrir le feu sur tout individu menaçant ( chauffeur de camion fou, porteur de ceinture d' explosifs).
Enfin arrêter de toujours parler de liberté car y a t il liberté lorsque ce dogme met en danger la vie des autres?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Jeu 21 Juil 2016, 00:06

Laurent Wauquiez, LR
Président de la région Auvergne - Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez est aussi le numéro 2 des Républicains (LR).
Le pays peut-il craquer ?

LAURENT WAUQUIEZ.
La question est : quelle est la situation du pays ?
Nous avons un Etat qui ne nous protège plus suffisamment, un terrorisme nourri par le djihadisme et un communautarisme qui continue de grignoter jour après jours du terrain. Je ne sens pas tant un pays qui craque qu'un pays qui est très en colère. Un pays qui exige enfin des actes.

Un nouveau prolongement de l'état d'urgence est-il la réponse ?
Tout ce qui peut nous protéger doit être utilisé. L'état d'urgence peut être efficace, mais pour ce faire il doit cesser d'être une coquille vide. Aujourd'hui, il est comme un fusil sans munitions. Le vrai enjeu est de savoir quand on va enfin se décider à armer le fusil. Ce que les Français ne supportent plus, ce sont les minutes de silence, ou au contraire l'excès de parlotte. Il y a eu trop de morts pour ça. Ils nous disent : « Agissez ! »

Armer le fusil, c'est-à-dire ?
Il y a une grave sous-estimation de l'ampleur du terrorisme par le gouvernement actuel. L'exécutif n'a pas suffisamment agi. L'état d'urgence n'a de sens que si on place la sécurité au-dessus des libertés, parce que nous sommes en guerre. Les Français y sont prêts. Même si le risque zéro n'existe pas, je pense qu'il y aura tout de même moins de risques quand on aura mis dehors tous les étrangers en lien avec le terrorisme ! Quand tous les fichés S seront mis hors d'état de nuire au moyen de bracelets électroniques, ou en les internant.

Vous demandez vous aussi une commission d'enquête sur l'attentat de Nice ?
Il y a des familles brisées, une douleur infinie. Il faut tirer toute la lumière de ce drame. Nous avons le devoir de comprendre ce qu'il s'est passé. Nous avons réussi à protéger les fan-zones pendant l'Euro, et dès le lendemain il n'y aurait plus de dispositif ? Voilà les questions auxquelles le gouvernement doit répondre.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Jeu 21 Juil 2016, 00:19

Doit on faire le tour des églises, des synagogues, des temples...  pour savoir qui ce Tunisien a tué ? Pour ceux qui sont sans religion ça va compliquer les statistiques.

On nous vend du vivre ensemble et maintenant on nous classe les personnes assassinées en fonction de leur appartenance religieuse... où est la logique dans une république se voulant laïque ?

Je remarque que l'imam (modéré bien sur) invite ses fidèles de ne pas renoncer au port du voile... chacun tirera ses conclusions sur les conséquences d'une telle recommandation dans l'actuelle situation.

NB dans le quartier des Moulins à Nice le lendemain soir on tirait 3 fusées de feu d'artifice... info à l'état brut chacun étant libre de se faire son opinion.


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 21 Juil 2016, 05:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 13992
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Jeu 21 Juil 2016, 03:02

Un taré a tué à Nice. Et mis en deuil. Les lieux de tous les cultes se sont ouverts pour honorer les victimes. Pour beaucoup cela est apparu comme une nécessité. Les drapeaux ont été en berne.

Conséquence de la barbarie aveugle qui accable des familles, sans distinction d'âge, de nationalité, de croyance et de fonctions publiques ou privées. La nation est meurtrie, le monde aussi. La douleur, la peine et la colère sont immenses. Le modèle républicain et laïc mérite d'être défendu, au delà de ces réactions toutes dignes de considération.

Il ne faut pas se laisser gagner par la peur. Ce serait offrir la victoire à daesh.
Revenir en haut Aller en bas
gazelle

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Ven 22 Juil 2016, 02:10

c'est vrai Libellule, il ne faut pas se laisser gagner par la peur et pourtant des festivités à Paris (à la Villette, entre autre) sont annulées ! , notre beau pays est en deuil, les français sont tellement bouleversés, anéantis par tant d'horreur ! Comme le dit le proverbe "va où tu veux, meurt où tu dois".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13537
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens   Ven 22 Juil 2016, 03:04

Il faudrait savoir ce que l'on veut :
D'un coté certains disent qu'il faut vivre normalement pour mettre le terrorisme en échec... donc on fait normalement la fiesta on multiplie les festivals, les concerts... et on accepte le pire.
D'autres veulent vivre en sécurité ce qui est normal... donc il faut encadrer contrôler...
Qui a les moyens de mettre en place en même temps dans toutes le régions de France ces mesures de sécurité que l'on réclame ?

Pour ma part, je passe... Vouloir tout et son contraire sans en avoir les moyens et sans choquer les grands principes républicains dont on se gargarise qui interdisent même de penser à des mesures que l'on ne veut pas mettre en place.
Il doit bien y en avoir qui savent ce qu'il serait bon de faire puisqu'ils savent ce qu'il ne faut pas faire... donc à eux de jouer.

L'affaire va être un peu plus compliquée que de commémorer, d'invectiver les parlementaires à l'assemblée ou de se prendre les pieds dans le tapis avec la déchéance de nationalité... Il va devenir nécessaire de quitter la panoplie politicarde doctrinaire pour aller au charbon sur le tas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nice : la justice ordonne d'ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Justice et l'Injustice
» Justice à l'américaine
» OGM - Monsanto débouté par la justice allemande
» Orange Spice and all things nice
» Nous devrions avoir sof de Justice !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: