Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Jeu 21 Juil 2016, 11:03



Une enquête de Libération qui, si elle se vérifie, pose question...


http://www.liberation.fr/france/2016/07/20/attentat-de-nice-des-failles-de-securite-et-un-mensonge_1467531 a écrit:
Attentat de Nice : des failles de sécurité et un mensonge

Par Grégoire Biseau , Sylvain Mouillard, (à Nice) , Willy Le Devin et Ismaël Halissat, (à Nice) — 20 juillet 2016 à 21:21


Sur la promenade des Anglais, le 14 juillet, peu avant l’attentat. Des policiers municipaux (avec les chasubles jaunes) sont positionnés au croisement avec le boulevard Gambetta, qui marque le début de la zone rendue piétonne – le front de mer est à gauche de l’image. Photo DR

Contrairement à ce qu’a affirmé le ministère de l’Intérieur, l’entrée du périmètre piéton de la promenade des Anglais n’était pas protégée par la police nationale le 14 juillet au soir. Ce manque de transparence entame la confiance dans l’exécutif.

C’était il y a une semaine. Au volant d’un véhicule de 19 tonnes, Mohamed Lahouaiej Bouhlel fonce dans la foule réunie sur la promenade des Anglais, à Nice, pour les festivités du 14 Juillet. Il laisse derrière lui 84 morts, plus de 200 blessés, et des milliers de personnes traumatisées. Très vite pourtant, la polémique entre responsables politiques démarre, notamment sur les conditions de sécurité le soir du drame. Selon les éléments recueillis par Libération, la communication du gouvernement a, au minimum, travesti la réalité.



Quel était le dispositif officiellement prévu ?

Immédiatement après la tuerie, Christian Estrosi, ex-maire de Nice et actuel patron du conseil régional, a mis en cause la responsabilité du gouvernement : «J’aimerais comprendre comment ce camion a pu rentrer dans la zone piétonne ?» s’est-il interrogé, faisant comme s’il ignorait la réponse. Très vite, la question prend une tournure polémique. La mairie de Nice et le gouvernement se renvoyant la balle sur leurs responsabilités réciproques. La première accusant le second de ne pas avoir pris la mesure de l’événement en mobilisant un nombre réduit de policiers nationaux. Le second accusant Estrosi d’être parfaitement au courant du dispositif puisque les services de la mairie ont été étroitement associés aux différentes réunions préparatoires avec la préfecture. Pour tenter de mettre fin à la polémique, cette dernière détaille, dans un communiqué du 16 juillet, le dispositif spécialement pensé pour ce 14 Juillet : «La mission périmétrique était confiée pour les points les plus sensibles à des équipages de la police nationale, renforcés d’équipages de la police municipale. C’était le cas notamment du point d’entrée du camion, avec une interdiction d’accès matérialisée par le positionnement de véhicules bloquant l’accès à la chaussée. Le camion a forcé le passage en montant sur le trottoir.» Et de préciser que ce dispositif a été mis en place pour la première fois.

A croire le communiqué, le début de la zone piétonne de la promenade des Anglais, qui commençait à l’angle avec le boulevard Gambetta, devait donc être barré par des voitures de la police nationale, pour empêcher un éventuel passage en force. C’est ce même scénario que détaille, samedi 16 juillet, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’intérieur, sur le perron de l’Elysée, à la sortie d’un conseil de défense restreint. «La police nationale était présente et très présente sur la promenade des Anglais», déclare-t-il, avant de préciser que «des véhicules de police rendaient impossible le franchissement de la promenade des Anglais». Et d’assurer que c’est «par les trottoirs et de façon très violente» que le camion a réussi à s’engager sur la voie piétonne.


Quatre jours plus tard, mardi soir à l’Assemblée nationale, à l’occasion du débat sur le rétablissement de l’état d’urgence, Manuel Valls a catégoriquement refusé toute faille des services de l’Etat : «Je ne laisserai jamais dire qu’il y a des failles là où il n’y en a pas ! Je n’accepterai jamais les propos honteux qui insinuent que tout cela aurait pu être évité, car dire cela, c’est discréditer nos forces de sécurité qui se battent chaque jour et qui obtiennent des résultats.» Jusqu’à mercredi 20 juillet, donc, pour le gouvernement, le dispositif de sécurité du 14 Juillet, mis en place de concert avec la municipalité de Nice, n’était sujet ni à débat, ni à questions. Pendant la séance des questions d’actualités, mercredi, le Premier ministre a esquivé la question de Rudy Salles, député UDI des Alpes-Maritimes, et adjoint au maire de Nice, Philippe Pradal, qui s’interrogeait sur l’absence de policiers «lourdement armés» à l’entrée de la zone piétonne. Valls s’est contenté de répondre sur les critiques de Christian Estrosi relatives à une faible présence de policiers nationaux : «Nous tenons le tableau récapitulatif des présences de policiers nationaux sur le terrain à la disposition de la justice» (1). Et de déclarer, solennel : «Le pays a besoin de vérité, de tout savoir.»



Quelle protection policière en réalité ?

Contrairement à la version avancée au plus haut sommet de l’Etat, le dispositif policier sur la promenade des Anglais ce 14 juillet au soir était en réalité bien plus léger. De nombreux témoignages recueillis par Libération en attestent, ainsi que des photographies, que nous avons pu consulter, prises quelques minutes avant l’entrée du camion conduit par Mohamed Lahouiaej Bouhlel sur la partie piétonne de la Promenade. Celle-ci débute à l’angle du boulevard Gambetta, à une dizaine de mètres du High Club, une boîte de nuit qui sera reconvertie en hôpital improvisé dans la nuit. Sur le cliché que nous publions en une, seuls deux agents de la police municipale sont alors placés au milieu de la chaussée. Vêtus de chasubles jaunes, ils évoluent dans un trafic encore dense et s’assurent qu’aucun véhicule ne pénètre dans la zone piétonne. Les six voies dévolues à la circulation automobile sont coupées par des barrières métalliques et des plots rectangulaires rouge et blanc. C’est également la version d’un témoin présent sur les lieux le soir du drame, qui confirme n’avoir vu que des agents de la ville.

Nulle trace, dans ce périmètre très précis, d’effectifs de la police nationale. Et pour cause, ceux-ci ont été relevés aux alentours de 20 h 30 par leurs collègues municipaux. Il n’y a donc aucune voiture de police nationale susceptible de barrer la chaussée, comme l’assurait la préfecture. Mais une source policière qui a pu visionner les images de la vidéosurveillance assure à Libération qu’un seul véhicule de police, celui des agents municipaux, se trouvait au milieu de la chaussée, côté mer. Sans pour autant être en mesure de bloquer le passage. Au moment où Lahouaiej Bouhlel contourne le barrage de Gambetta en montant sur le trottoir, poursuivant ainsi son carnage, les premiers hommes de la police nationale sont placés au cœur de la zone piétonne, à 370 mètres plus à l’est, près de l’hôtel Westminster. Deux voitures sont garées dans le sens de la circulation sur le bas-côté.



Comment expliquer l’absence de la police nationale ?

Le dispositif de sécurité pour les festivités du 14 Juillet a été préparé lors de trois réunions, les 28 juin, 7 et 8 juillet. Présidée par la préfecture des Alpes-Maritimes, la première envisage des mesures renforcées. «Il avait été demandé à la ville de Nice de sécuriser la manifestation par un barrièrage avec filtration du public (palpations, ouvertures de sacs)», peut-on lire dans le compte rendu de la réunion suivante, rédigé par la préfecture. Mais ce 7 juillet, la piste d’une fouille du public (près de 30 000 personnes sont attendues) est abandonnée en raison des effectifs de forces de l’ordre «contraints». La réunion établit alors les rôles de chacun. La police nationale doit se concentrer au cœur de la zone piétonne, là ou il y a les concerts. C’est ce qu’indique le compte rendu de la préfecture du 7 juillet.

Le lendemain, les derniers détails sont fixés. Il est demandé à la police municipale de fournir 42 agents de terrain, soit 16 de plus qu’en 2015. Ces derniers, placés sous l’autorité du préfet, doivent se positionner à partir de 20 h 30 sur une vingtaine de points d’accès, et notamment à l’entrée de la zone piétonne. Au niveau du boulevard Gambetta, leurs missions sont d’assurer la «déviation des automobilistes et la fluidification du trafic», selon la note de service de la mairie de Nice. En clair, le dispositif constaté est exactement celui qui avait été prévu. Mais pas du tout celui décrit a posteriori par la Place Beauvau et la préfecture. Puisque ces derniers assuraient qu’il y avait une présence de la police nationale à l’entrée de la zone piétonne.



Est-ce qu’un dispositif de sécurité renforcé aurait changé les choses ?

Impossible de répondre. Selon nos informations, l’alerte sur la présence d’un camion fou sur la promenade des Anglais est donnée par un équipage de la police municipale aux alentours de 22 h 33. Ces agents, qui n’étaient pas affectés au dispositif de sécurité spécifique au 14 Juillet, sont en pleine intervention près du Centre universitaire méditerranéen quand ils aperçoivent un camion circuler à grande vitesse sur le trottoir de la promenade des Anglais. Lahouaiej Bouhlel a déjà commencé son carnage quelques centaines de mètres plus à l’ouest, près de la rue Lenval. Roulant à près de 90 km/h, il laisse derrière lui de très nombreuses victimes.

L’alerte est donnée sur les ondes radio, mais au moment où les policiers municipaux positionnés à la barrière Gambetta la reçoivent, le chauffard est quasiment sur eux. Ils n’ont pas le temps de faire usage de leur revolver de type 38 spécial, un six coups de calibre 7,65 millimètres, de toute façon inefficace contre un 19 tonnes lancé à pleine vitesse. «Pour endiguer la course d’un tel véhicule, les collègues auraient seulement pu essayer de tirer à travers une vitre latérale. Mais il faut être rapide et précis. Nos armes ne permettent pas de traverser le pare-brise ou de crever les pneus», explique Yves Bergerat, policier municipal à Nice. Il faudra attendre quelques dizaines de secondes plus tard les premiers tirs au Sig-Sauer 9 millimètres des policiers nationaux, alors postés devant l’hôtel Westminster et qui courent en direction de l’hôtel Negresco, pour que la course du camion commence à être entravée. Elle finit quelques mètres plus loin devant le palais de la Méditerranée.
 Source: http://www.liberation.fr/france/2016/07/20/attentat-de-nice-des-failles-de-securite-et-un-mensonge_1467531
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Jeu 21 Juil 2016, 11:24

Et l'Edito de Libé....


"Soyons clair : le problème n’est pas le dispositif, qu’il est bien aisé de critiquer une fois le drame arrivé. Ce qui nous interroge, ce sont les arrangements avec la réalité, l’absence de transparence et donc de responsabilité des services de l’Etat. Ne rien cacher des erreurs commises, pour ne plus les commettre à nouveau, est un devoir. Et une nécessité démocratique : mettre un couvercle sur ce qui s’est passé à Nice - pour ne pas dire cacher - n’est guère rassurant. Cela génère fantasmes, rumeurs et théories du complot."


http://www.liberation.fr/france/2016/07/20/securite-a-nice-bernard-cazeneuve-devra-s-expliquer_1467535 a écrit:
Sécurité à Nice : Bernard Cazeneuve devra s'expliquer

Par Johan Hufnagel — 20 juillet 2016 à 21:21

Édito

A en croire le Premier ministre, Manuel Valls, et son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, il n’y aurait pas eu de failles dans notre cuirasse antiterroriste, le 14 juillet. Pourtant, notre enquête sur les conditions de sécurité à Nice met en lumière un certain nombre de zones d’ombre. Cazeneuve devra expliquer pourquoi lui et son préfet ont travesti, a posteriori, la réalité du dispositif de protection des 30 000 spectateurs du feu d’artifice. Soyons clair : le problème n’est pas le dispositif, qu’il est bien aisé de critiquer une fois le drame arrivé. Ce qui nous interroge, ce sont les arrangements avec la réalité, l’absence de transparence et donc de responsabilité des services de l’Etat. Ne rien cacher des erreurs commises, pour ne plus les commettre à nouveau, est un devoir. Et une nécessité démocratique : mettre un couvercle sur ce qui s’est passé à Nice - pour ne pas dire cacher - n’est guère rassurant. Cela génère fantasmes, rumeurs et théories du complot.

Une des missions du premier flic de France est de protéger l’Etat de droit, que certains récupérateurs opportunistes de droite aimeraient mettre au rancart pour lutter contre la menace. Une de ses armes, c’est de faire en sorte que la démocratie s’interroge sur ses pratiques et les moyens mis en œuvre pour lutter contre ceux qui veulent la détruire, sur ses succès comme ses échecs. Le gouvernement a déjà rejeté d’un incompréhensible revers de la main les conclusions du très riche rapport de la commission d’enquête «relative aux moyens mis en œuvre par l’Etat pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015». Que Bernard Cazeneuve ait en tête de protéger ses troupes, éreintées, débordées, mises sous pression, c’est tout à son honneur. Que tout ne soit pas exposé au public, dans ce combat souterrain contre l’Etat islamique et ceux qui tuent en son nom, est logique. Mais qu’on ne fasse pas toute la lumière sur l’échec de Nice serait une erreur politique, éthique, et entamerait durablement la confiance dans ceux chargés de protéger le pays, à commencer par le sommet de l’Etat.

Johan Hufnagel  
Source: http://www.liberation.fr/france/2016/07/20/securite-a-nice-bernard-cazeneuve-devra-s-expliquer_1467535
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Jeu 21 Juil 2016, 21:34

Un membre du gouvernement ne ment pas !
Souvenez vous de la ministresse de la justice qui brandissait un document écrit expliquant la situation délicate et qui prétendait que rien ne lui permettait de la connaître...
On a toléré de telles bouffonneries donc à Nice tout et son contraire sont possibles.

Une chose est certaine en revanche c'est que les illuminés qui veulent vivre sans rien changer pour faire la nique aux terroristes vont le payer cher...

On ne peut pas festoyer, défiler, faire des concerts, monter des festivals fantaisistes... partout à sa convenance en espérant que les archers du roi vont se multiplier comme les petits pains pour sécuriser tous les sites...
D'autant que lorsque les archers du roi lorsqu'ils tentent de maintenir la boutique debout se font caillasser, incendier leurs voitures et tirer dessus au plomb... pour ne pas dire à la chevrotine (munition qui est faite pour tuer)

A un moment donné il faut savoir ce que l'on veut : "jouir sans entrave" à ses risques et périls et on ne se plaint pas ... ou ajuster ses fantaisies à la situation du moment et aux possibilités des moyens de l'état.
Pour le 15 aout on fait des feux d'artifice partout et on compte les morts...

Les gens qui vivent le terrorisme au quotidien ont une attitude, des propos et une conduite qui n'a rien à voir avec celle des illuminés qui chez nous n'ont rien compris, veulent s'ériger en modèles et vont se planter.

Pour ce qui concerne les dirigeants... ils vont à la catastrophe verrouillés dans leurs certitudes par dogmatisme et intérêt politicard, dommage que leurs discours viciés soient crus et suivis par de braves gens qui vont le payer très cher !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Jeu 21 Juil 2016, 22:00

Une seule voiture de police municipale barrait la promenade des Anglais à l’endroit où cette dernière devenait piétonne le 14 juillet, au moment où est arrivé le camion conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, affirme le quotidien Libération du jeudi 21 juillet, au terme d’une enquête. Une vive polémique oppose, depuis l’attentat qui a fait 84 morts, la municipalité Les Républicains de Christian Estrosi (premier adjoint au maire de la ville et président de la métropole) au gouvernement sur le dispositif de sécurité mis en place le soir de l’attentat.

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a saisi l’Inspection générale de la police nationale « d’une évaluation technique du dispositif de sécurité et d’ordre public » en place à Nice le soir du 14 juillet. « Cette enquête administrative » de la police des polices « permettra d’établir la réalité de ce dispositif, alors que des polémiques inutiles se poursuivent », déclare jeudi M. Cazeneuve dans un communiqué, évoquant une « démarche de transparence et de vérité ».
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 00:01

Nous connaissons des villes où le maire est incapable de traiter les problèmes de stationnement, de faire fonctionner l'éclairage public, où de remettre en état des trottoirs dévastés... et où c'est normal, on trouve des explications.

Doit on s'étonner qu'une police municipale de province ne puisse pas remplacer le RAID et le GIGN ?

Ils ne sont bons à rien les policiers municipaux niçois ! on voit que c'est une ville de droite !



Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 01:41

La question que l'on peut se poser est celle de la répartition des tâches de police entre police nationale et police municipale dès lors que l'on nous serine que la municipale n'a pas à se substituer à la nationale...

Libération nous dit:

"Le dispositif de sécurité pour les festivités du 14 Juillet a été préparé lors de trois réunions, les 28 juin, 7 et 8 juillet. Présidée par la préfecture des Alpes-Maritimes, la première envisage des mesures renforcées. «Il avait été demandé à la ville de Nice de sécuriser la manifestation par un barrièrage avec filtration du public (palpations, ouvertures de sacs)», peut-on lire dans le compte rendu de la réunion suivante, rédigé par la préfecture. Mais ce 7 juillet, la piste d’une fouille du public (près de 30 000 personnes sont attendues) est abandonnée en raison des effectifs de forces de l’ordre «contraints». La réunion établit alors les rôles de chacun. La police nationale doit se concentrer au cœur de la zone piétonne, là ou il y a les concerts. C’est ce qu’indique le compte rendu de la préfecture du 7 juillet.

Le lendemain, les derniers détails sont fixés. Il est demandé à la police municipale de fournir 42 agents de terrain, soit 16 de plus qu’en 2015. Ces derniers, placés sous l’autorité du préfet, doivent se positionner à partir de 20 h 30 sur une vingtaine de points d’accès, et notamment à l’entrée de la zone piétonne. Au niveau du boulevard Gambetta, leurs missions sont d’assurer la «déviation des automobilistes et la fluidification du trafic», selon la note de service de la mairie de Nice. En clair, le dispositif constaté est exactement celui qui avait été prévu. Mais pas du tout celui décrit a posteriori par la Place Beauvau et la préfecture. Puisque ces derniers assuraient qu’il y avait une présence de la police nationale à l’entrée de la zone piétonne."



Quid de la fête de la Madelon 2017 qui plus est dans une ville sans vidéo-protection ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 09:04


http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Communique-de-presse-de-Bernard-Cazeneuve-suite-aux-publications-du-quotidien-Liberation-le-21-juillet a écrit:
Communiqué de presse de Bernard Cazeneuve suite aux publications du quotidien Libération le 21 juillet

21 juillet 2016

Alors que la préfecture des Alpes-Maritimes a fourni aujourd'hui à sa demande au journal Libération l'ensemble des réponses à ses questions, M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l'Intérieur, s'indigne des contre-vérités que le journal a publiées dans son édition datée du 21 juillet. Ces méthodes interrogent la déontologie des journalistes qui ont signé ces articles. Ces procédés, qui empruntent aux ressorts du complotisme, sont graves, car ils laissent penser que le Préfet des Alpes-Maritimes, le Ministre de l'Intérieur et le Premier Ministre auraient cherché à travestir la vérité là où ils se sont résolument engagés dans une démarche de totale transparence, dans le respect dû aux victimes et dans la responsabilité qui est la leur devant la Nation meurtrie.

Depuis la nuit du 14 juillet, la préfecture des Alpes-Maritimes et le Ministre de l'Intérieur ont fourni publiquement les éléments concernant le dispositif de sécurité mis en place à Nice, pour ce qui concerne la police nationale. Ces éléments résultent de la reconstitution scrupuleuse de l'ensemble des décisions prises et des dispositifs mis en œuvre ce soir-là, qu'il s'agisse des effectifs mobilisés ou de leur positionnement. Comme il l'a indiqué ce jour à l'Assemblée nationale, le Ministre rappelle que l'ensemble de ces éléments seront mis par ses soins à la disposition de la Justice.

Le Ministre de l'Intérieur rappelle une nouvelle fois que le dispositif mis en place le 14 juillet était, pour ce qui concerne la police nationale, conforme en tous points aux réunions préparatoires conduites entre la préfecture et la mairie, à leurs conclusions adoptées en commun, et à la note de service de la police nationale, comme c'est le cas pour l'ensemble des manifestations publiques organisées sur le territoire dès lors qu'elles peuvent présenter un risque.

Le dispositif acté était celui d'un contrôle des flux aux accès, doublé d'un dispositif de réponse forte dans la manifestation (Compagnies départementales d'intervention et BAC). Ce dispositif avait déjà été mis en œuvre pour le Carnaval de Nice ou encore le Festival de Cannes.

Comme la préfecture l'a indiqué au journal Libération, ce dispositif prévoyait, pour le côté de la Promenade concerné par l'irruption du camion meurtrier :

A quelque 400 mètres de distance de la Prom'Party elle-même ("Gambetta"), un premier point de déviation de la circulation et de contrôle visuel. La Police municipale avait comme prévu relevé la Police nationale sur ce barrage mentionné par le journal à 21h. Ce premier barrage a été franchi par le camion du terroriste en passant par le trottoir.
Au début de la zone événementielle de la Prom'Party en tant que telle ("Meyerbeer"), à environ 400 mètres de distance, un point de contrôle et de protection était comme convenu tenu par la Police nationale, quelques dizaines de mètres en avant des installations relatives à la manifestation elle-même (animations, podiums musicaux). Deux voitures de police étaient stationnées sur la chaussée dans le sens longitudinal (permettant l'accès des piétons), les fonctionnaires étant répartis sur les voies. Six policiers nationaux étaient présents à cet endroit : ce sont les premiers intervenants face au camion meurtrier. Trois d'entre eux l'ont poursuivi, contribuant à sa neutralisation en moins de deux minutes.

Le Ministre de l'Intérieur confirme donc que l'accès à la zone piétonne de la Prom'Party sur la Promenade des Anglais était sécurisé par un barrage de la police nationale, deux voitures stationnées sur la chaussée et six fonctionnaires. C'est ce que la préfecture, le Ministre de l'Intérieur et le Premier Ministre ont affirmé avec constance, dans leurs communiqués comme dans leurs déclarations. C'est de surcroît ce dispositif de protection qui a permis à la Police nationale d'intercepter le camion et de mettre un terme à sa course meurtrière. Les policiers nationaux qui étaient sur la Promenade le 14 juillet au soir ont été héroïques et Bernard CAZENEUVE salue de nouveau leur immense courage.

A la demande du Ministre de l'Intérieur et du préfet des Alpes-Maritimes, le Directeur départemental de la sécurité publique recevra ce jeudi matin la presse pour revenir, documents et cartes à l'appui, sur le dispositif du 14 juillet à Nice.

Le Ministre de l'Intérieur réaffirme son soutien et sa totale confiance à l'ensemble des préfets, aux forces de l'ordre et aux services de renseignement qui, dans un contexte très difficile, luttent contre la menace terroriste. Il estime de son devoir de les protéger de campagne politiques ou de presse qui visent à atteindre le ministère de l'Intérieur dans sa réputation, faisant fi du travail considérable accompli par ces femmes et ces hommes de devoir.

Communiqué de presse de M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’intérieur, du 20 juillet 2016.
Source: http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Communique-de-presse-de-Bernard-Cazeneuve-suite-aux-publications-du-quotidien-Liberation-le-21-juillet
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 09:29

Caseneuve a dans l'affaire de Nice une constante dans la conduite : il se trompe ou nous trompe avec assurance et aplomb.
A ce niveau on peut assurer qu'il n'est pas une girouette : être constamment dans l'erreur sur tous les sujets pour un ministre de l'intérieur supposé être la personne la mieux informée de France relève de l'exploit...
J'ai connu au cours de ma vie nombre de ministres et de hauts fonctionnaires mais en ce moment nous battons des records.
S'il ment volontairement l'affaire est autre, nous sommes dans le domaine de l'art ou tout est possible !

Grande première dans une affaire criminelle : il est ordonné au services municipaux de Nice de détruire les enregistrements vidéo concernant le massacre... on ordonne de supprimer les documents permettant de mener l'enquête à bien sur des bases solides...
http://actu.orange.fr/france/attentat-de-nice-les-autorites-ont-demande-l-effacement-complet-des-images-de-videosurveillance-magic-CNT000000rz0Ag.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 10:13

Les enquêteurs, après avoir procédé à l'extraction de plus de 27.000 heures de vidéosurveillance, et dont ils ont la copie intégrale donc ont demandé à la Ville de nettoyer ses serveurs à priori pour éviter des fuites. A suivre. Est ce une procédure habituelle ou une première? Aucune idée pour ma part.


Dernière édition par Libellule le Ven 22 Juil 2016, 10:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 10:13

Libellule a écrit:
Une seule voiture de police municipale barrait la promenade des Anglais à l’endroit où cette dernière devenait piétonne le 14 juillet, au moment où est arrivé le camion conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, affirme le quotidien Libération du jeudi 21 juillet, au terme d’une enquête. Une vive polémique oppose, depuis l’attentat qui a fait 84 morts, la municipalité Les Républicains de Christian Estrosi (premier adjoint au maire de la ville et président de la métropole) au gouvernement sur le dispositif de sécurité mis en place le soir de l’attentat.

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a saisi l’Inspection générale de la police nationale « d’une évaluation technique du dispositif de sécurité et d’ordre public » en place à Nice le soir du 14 juillet. « Cette enquête administrative » de la police des polices « permettra d’établir la réalité de ce dispositif, alors que des polémiques inutiles se poursuivent », déclare jeudi M. Cazeneuve dans un communiqué, évoquant une « démarche de transparence et de vérité ».

Ce qui est formidable avec le système actuel, c'est que personne ne est responsable de la sécurité: le ministre voudrait envoyer la patate chaude sur le maire et vice-versa. On le voit sur la polémique sur le nombre de policier en poste.

Une chose simple serait de dire que les élus locaux sont en charge de la police.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 10:26

En réponse à l'article de Libération le ministre de l'intérieur parle de "procédés qui empruntent aux ressorts du complotisme"...

Pour le coup cette demande de suppression des enregistrements de vidéo-protection  ne peut qu'alimenter les thèses complotistes...

Une demande surprenante sachant qu'un soir de feu d'artifice smartphones, appareils photo et caméscopes étaient de sortie et qu'il y a donc déjà une multitude de vidéos amateurs qui tournent sur internet...

Par ailleurs il a été dit aujourd'hui à propos de l'un des mis en examen:

"Mohamed Walid G. a par ailleurs filmé la promenade des Anglais après qu’ait été commis l’attentat, le 14 juillet."
Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2386p200-liberte-egalite-fraternite-le-13-novembre-2015-et-son-apres#85148



http://actu.orange.fr/france/attentat-de-nice-les-autorites-ont-demande-l-effacement-complet-des-images-de-videosurveillance-magic-CNT000000rz0Ag.html a écrit:
Attentat de Nice : les autorités ont demandé "l'effacement complet" des images de vidéosurveillance

Orange avec AFP, publié le jeudi 21 juillet 2016 à 22h30

- Une semaine après la course meurtrière du camion de Mohamed Lahouaiej Bouhlel sur la Promenade des Anglais à Nice, Le Figaro révèle que les autorités ont demandé à la municipalité l'effacement complet des caméras de vidéosurveillance ayant filmé l'attentat qui a coûté la vie à 84 personnes. La démarche vise à "éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée" des images. En bref : prévenir toute "fuite" et utilisation malveillante.

- La demande a fait bondir les agents du Centre de supervision urbain de Nice. Selon Le Figaro, une réquisition judiciaire en date du 20 juillet a été envoyée en urgence au service municipal chargé de la vidéosurveillance, visant à faire disparaître les enregistrements pris "entre le 14 juillet 2016 22h30 et le 15 juillet 18h." Le document, émanant de la Sous-direction anti-terroriste (SDAT), prie le responsable du Centre du supervision urbain de Nice de "procéder à l'effacement complet des enregistrements de vidéosurveillance de l'ensemble des caméras desservant la promenade des Anglais filmant pour la plupart d'entre-elles l'action terroriste commise le soir du 14 juillet".

"C'est la première fois que l'on nous demande de détruire des preuves" aurait déclaré une source proche du dossier au Figaro. "Le centre de vidéosurveillance et la ville de Nice pourraient être poursuivis pour cela et d'ailleurs les agents en charge du dispositif n'ont pas compétence pour se livrer à de telles opérations" ajoute t-elle.

PRÉSERVER LA DIGNITÉ DES VICTIMES

La police judiciaire a déjà récupéré l'intégralité des enregistrements des 140 caméras pouvant intéresser les enquêteurs, tandis que l'Elysée avait demandé copie des images de l'attaque. Les autorités indiquent que la demande de la SDAT vise à éviter toute utilisation détournée des images, notamment par les sites jihadistes, et par souci de protéger la dignité des victimes. Le parquet précise par ailleurs que l'effacement "complet" demandé s'expliquait par l'impossibilité d'effectuer des destructions partielles..

Source: http://actu.orange.fr/france/attentat-de-nice-les-autorites-ont-demande-l-effacement-complet-des-images-de-videosurveillance-magic-CNT000000rz0Ag.html


Dernière édition par a.nonymous le Ven 22 Juil 2016, 10:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3586
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 10:28

Voilà un problème qui ne se poserait pas å Fontenay. A moins qu'avec le temps la majorité municipale se décide å écouter les Fontenaysiens qui réclament depuis des années une vraie police municipale et un réseau de caméras de videosurveillance

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 17:39

Nice: Hollande sous le feu des critiques réunit ses ministres
AFP, publié le vendredi 22 juillet 2016 à 06h48
Nice: Hollande sous le feu des critiques réunit ses ministres après la mise en examen de cinq suspects

http://actu.orange.fr/france/nice-hollande-sous-le-feu-des-critiques-reunit-ses-ministres-CNT000000rzvHT/photos/le-procureur-de-paris-francois-molins-s-exprime-lors-d-une-conference-de-presse-le-21-juillet-2016-a-paris-ba0f5451c73b797ff1ab118846360f4b.html

-----------------------------------------

Peut être qu'à l'issue de cette réunion constateront ils qu' ils se sont trompés de stratégie depuis le début de la crise et ont reculé devant la prise de mesures efficaces... Il conviendrait en urgence de changer drastiquement l'approche intellectuelle et le traitement sur le terrain du dossier.
IL faut une remise en cause de l'action gouvernementale si nous souhaitons avoir la moindre chance de nous sortir de ce bourbier.

De là à penser que l'on va aller chercher là où il faut et qui il faut au lieu de s'activer dans les agitations médiatiques inefficaces... on pourrait l'espérer mais il faudra alors faire un trait sur la politique de clientélisme...

La persistance de l'absence de résultats tangibles et la continuation des attentats seraient plus dommageable pour le "vivre ensemble" et la paix dans le pays que de laisser perdurer la situation.
Sait on ou veut on encore prendre le taureau par les cornes ?

Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 28/09/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 20:12

Libellule a écrit:
Les enquêteurs, après avoir procédé à l'extraction de plus de 27.000 heures de vidéosurveillance, et dont ils ont la copie intégrale donc ont demandé à la Ville de nettoyer ses serveurs à priori pour éviter des fuites. A suivre. Est ce une procédure habituelle ou une première? Aucune idée pour ma part.

Quoi, Un élu de Fontenay sous bois nous parle de la vidéosurveillance?!?!?! Et si à Fontenay on reconnaissait son utilité, alelouyaaaa!!!
Attention, les copains du conseil municipal vont vous taper sur les doigts!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 21:05

Il serait surprenant que des gens prudents que l'on ne se privera pas de mettre en cause aient oublier de faire des sauvegardes... ou alors ils sont très mauvais !
Pour ce qu'il en est des images prises individuellement par les témoins sur place (30 000 personnes tout de même)  le "nettoyage" des portables de chacun d'eux va sans doute être non seulement long mais difficile.

Se lancer dans de tels errements alors que nous avons une procédure judiciaire lourde qui défraie la chronique pour supprimer les éléments qui permettent de connaitre exactement le déroulement des faits me fait penser au loubard dans les films de série B qui efface les traces de son casse avec son mouchoir ... ou au gamin jouant au ballon dans le salon et qui planque le vase qu'il a cassé pour que les parents ne sachent rien... infantilisme, connerie pure ou désir de masquer ses bourdes... vous avez le choix, d'autant que l'on peut ajouter les propositions sans grand risque de se tromper.

Nous sommes dans la négation du protocole d'enquête... La supercherie perdure ! pas facile d'être au gouvernement dans un tel contexte...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Ven 22 Juil 2016, 22:48

@Smile, allez au sujet dédié de la vidéo surveillance sur notre ville, et vous verrez à quel point je suis constant dans l'analyse que j'en fais. Bon sourions un peu. Je préfère allelouia, à d'autres interpellations au fond plus sombre actuellement. Plus sérieusement Estrosi a prétendu que rien n'arriverait sur sa ville grâce à elle. Rien n'est effacé, il s'est vanté que chez lui on ne franchirait pas trois carrefours comme à Paris. C'Est terrible pour lui. Que l'on fasse usage de l'outil installé me parait assez logique. Qu'on y adjoigne celles de particuliers, pourquoi pas.

Ps non personne ne me tape sur les doigts parce ce que je donne un avis qui n'engage que moi sur ce forum. Ceci dit, on me lit volontiers, ç'est sûr. Et je ne tape sur les doigts de personne non plus.


Dernière édition par Libellule le Sam 23 Juil 2016, 00:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 00:04

La lutte anti terroriste ne dépend pas d'Estrosi.
Lors d'un évènement important, où sont sollicité différents services si on se permet d'affirmer qu'une police municipale doit sur le terrain alors que tout est prévu et organisé au niveau préfectoral prendre le pas sur les services nationaux... soit on est un ignare , soit on est un menteur, soit on ne sait pas de quoi on parle !

Chacun choisira, pour ma part je ne cherche plus à comprendre les incohérences.

bon courage à ceux qui veulent "débattre"...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 00:37

Estrosi a voulu faire croire l'inverse. Un article référent qui part de son blog politique et de certains CM.
http://m.huffpost.com/fr/entry/11032136

Et comme Nice tout comme Fontenay enregistre en vidéo ses conseils municipaux les replays sont forcément toujours accessibles.


Dernière édition par Libellule le Sam 23 Juil 2016, 02:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 02:16

Je n'ai pas encore compris en quoi un service organisé le 14 juillet 2016 par l'autorité préfectorale reposait sur le maire de la ville qu'il n'est plus...

Pas grave, on touille on met des liens sans rapport avec le sujet mais le poisson n'est toujours pas noyé.

Ce n'est pas facile de shooter les dossiers délicats aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 02:29

Tout simplement par un accord entre les parties prenantes. Ce qui semble être protocolé. Mais attendons les conclusions de la police des polices sans rien anticiper.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 03:35

Encore n'importe quoi ! en matière d'organisation de manifestation sur la voie publique on ne "protocole" pas.
Le verbe "protocoler" va sans doute sous peu finir parmi les "mots à la con"

En l'espèce le préfet est maitre d'œuvre et a la responsabilité de l'opération. A ce titre es qualité de représentant de l'état il a la main mise sur les services.
La police municipale si elle est amenée à intervenir dans le service d'ordre est placée sous l'autorité préfectorale.
Il n'y a pas d'accord entre parties différentes, il y a un patron qui gère les gens dont il dispose selon un plan d'action.
Il y a une autorité étatique qui coiffe le dispositif, c'est aussi simple que cela.

Dire que le motodidacte est responsable à Nice de ce qui s'est passé est aussi intelligent que d'affirmer qu'Hidalgop la danseuse de flamenco avait la charge d'assurer la sécurité du bataclan...

Il est vrai que lorsque l'ion veut avoir raison contre toute logique on raconte n'importe quoi.
Chez les gens intelligents on s'arrête généralement avant de toucher le ridicule absolu.


Dernière édition par tonton christobal le Sam 23 Juil 2016, 03:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 03:37

Honnêtement Estrosi je pense qu'une majorité de citoyens s'en "tapent le coquillard" pour parler familièrement...

Pour faire simple ce que retient la majorité des citoyens des informations diffusées ces dernières heures, c'est que des guerriers islamistes tunisiens ou franco-tunisiens ont pu pendant des mois préparer une action qui a fait 84 morts un soir de fête nationale... Les thèses du déséquilibré ou du loup solitaire ont fait long-feu....

Cette majorité de citoyens retient aussi que cette nouvelle action de guerre fait suite à une autre action de guerre qui a fait 130 morts au Bataclan il y a quelques mois...

Après il est vrai aussi que nombre de citoyens pondèrent leur jugement sachant que ces guerriers islamistes  ne représentent pas, loin s'en faut,  la majorité des musulmans, majorité qui n'aspire elle qu'à vivre en paix...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 03:46

+1 l'envie du grand déballage est pourtant ce qui fait que ce fil a été ouvert. Qu'y faire? Il a été ouvert. Et il se poursuit sans parler d'Estrosi. Au nom de la majorité des français en plus, si on vous suit pas à pas.

Quelle tristesse ..
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 06:49

On peut donc en conclure que mentir aux français sur les causes réelles des attentants, ne pas chercher des solutions aux problèmes, ça passe après la soit disante 'cohésion nationale'.

Les morts de la promenade des anglais passent donc en
Pertes et profits



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 07:14

thierry a écrit:
On peut donc en conclure que mentir aux français sur les causes réelles des attentants, ne pas chercher des solutions aux problèmes, ça passe après la soit disante 'cohésion nationale'.

Les morts de la promenade des anglais passent donc en
Pertes et profits



La cohésion nationale consiste à ne pas formuler la moindre critique et à accepter sans frisson ni murmure ce que fait et surtout ne fait pas le gouvernement.
Toute réserve pouvant être émise à la suite des drames que nous connaissons est mal venue.
Dans les jours qui suivent les tueries nous assistons à des séances de lamentations, des marches blanches, des commémorations parfois des décorations posthumes  et des explications tenant en quelques mots "c'est ainsi ! il faut vivre avec (de temps en temps mourir) et ce n'est pas fini"

Eventuellement nous aurons quelques vociférations énergiques à l'assemblée...
On vous racontera des fadaises... et surtout pasdamalgame...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 07:34

tonton christobal a écrit:
[La cohésion nationale consiste à ne pas formuler la moindre critique et à accepter sans frisson ni murmure ce que fait et surtout ne fait pas le gouvernement.
Toute réserve pouvant être émise à la suite des drames que nous connaissons est mal venue.
Dans les jours qui suivent les tueries nous assistons à des séances de lamentations, des marches blanches, des commémorations parfois des décorations posthumes  et des explications tenant en quelques mots "c'est ainsi ! il faut vivre avec (de temps en temps mourir) et ce n'est pas fini"

Eventuellement nous aurons quelques vociférations énergiques à l'assemblée...
On vous racontera des fadaises... et surtout pasdamalgame...


Mais croyez-vous que les citoyens lambda, ceux qui se lèvent pour aller travailler, ceux qui habitent dans les quartiers, sont encore dupes des discours des politiques, des élus et des militants ?

Sans aller chercher très loin, dans notre ville combien de citoyens pour écouter le maire quand celui-ci rêve, benoitement ou pas, d'un monde meilleur ?

On nous bassine avec la montée des populismes dans nombre de pays mais n'est-ce pas simplement la concrétisation d'un clivage profond et durable entre politiques et citoyens ?


Dernière édition par a.nonymous le Sam 23 Juil 2016, 09:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 08:53

@Thierry on ne peut mentir à personne durablement. On peut conclure qu'une enquête est en cours. Guère plus à l'instant. Si un Nicegate doit éclater, forcément il éclatera.
A suivre, sans franchir les étapes. Il y a eu des failles qui crèvent les yeux. D'où le besoin de bien définir le comment du pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Sam 23 Juil 2016, 09:04

a.nonymous a écrit:



Mais croyez-vous que les citoyens lambda, ceux qui se lèvent pour aller travailler, ceux qui habitent dans les quartiers, soient encore dupes des discours des politiques, des élus et des militants ?

Sans aller chercher très loin, dans notre ville combien de citoyens pour écouter le maire quand celui-ci rêve benoitement ou pas d'un monde meilleur ?

On nous bassine avec la montée des populismes dans nombre de pays mais n'est-ce pas simplement la matérialisation d'un clivage profond entre politiques et citoyens ?

Même diagnostic !
Encore quelques faits divers tels que ceux qui se déroulent chez nous mais aussi chez nos voisins et les berceuses ainsi que les escamotages ne vont plus faire d'effet.

Je n'ai jamais caché ici même que la manière dont nous sommes gouvernés à la va comme je te pousse va nous conduire à la catastrophe.
Les abus, les distributions de prébendes, le clientélisme... tout cela est de moins en moins accepté.

La sanction va arriver et nos démocrates de carton iront pleurer sur leur sort et voudront étriper ces populistes qui leur cassent la cabane.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Dim 24 Juil 2016, 22:29

AFP, publié le dimanche 24 juillet 2016 à 11h05

Nice: la policière municipale en charge de la vidéosurveillance le soir de l'attentat dit avoir reçu des pressions du ministère de l'Intérieur

La policière municipale en charge de la vidéosurveillance le soir de l'attentat de Nice affirme avoir reçu des pressions du ministère de l'Intérieur pour modifier son rapport sur le dispositif policier le 14 juillet, dans un entretien au Journal du dimanche.

"Le lendemain des attentats, le cabinet du ministre de l'Intérieur a envoyé un commissaire au CSU (centre de supervision urbain) qui m'a mise en ligne avec la Place Beauvau", raconte Sandra Bertin, chef du CSU, en pleine polémique entre la municipalité LR de Christian Estrosi (1er adjoint et président de la métropole) et le gouvernement sur le dispositif de sécurité mis en place le soir de l'attentat qui a fait 84 morts.

Jeudi, Libération a en outre assuré qu'une seule voiture de police municipale barrait l'entrée de la zone piétonne de la Promenade des Anglais. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a qualifié de "contre-vérités" les informations du quotidien.

"J'ai alors eu affaire à une personne pressée qui m'a demandé un compte rendu signalant des points de présence de la police municipale, les barrières, et de bien préciser que l'on voyait aussi la police nationale sur deux points dans le dispositif de sécurité", ajoute Mme Bertin, secrétaire générale du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale (SAFPT) de Nice, cosignataire d'une lettre ouverte à Manuel Valls déplorant le manque de considération de la police municipale par le gouvernement.

"Je lui ai répondu que je n'écrirais que ce que j'avais vu. Or la police nationale était peut-être là, mais elle ne m'est pas apparue sur les vidéos. Cette personne m'a alors demandé d'envoyer par e-mail une version modifiable du rapport, pour +ne pas tout retaper+. J'ai été harcelée pendant une heure, on m'a ordonné de taper des positions spécifiques de la police nationale que je n'ai pas vues à l'écran. A tel point que j'ai dû physiquement renvoyer du CSU l'émissaire du ministère!", poursuit Mme Bertin.

"J'ai finalement envoyé par e-mail une version PDF non modifiable et une autre modifiable. Puis, quelques jours plus tard, la sous-direction antiterroriste m'a demandé d'effacer les bandes des six caméras que j'ai mentionnées dans mon rapport, celles qui ont filmé la tuerie. On nous a demandé, pour les besoins de l'enquête, d'extraire huit jours de bande sur 180 caméras. Et maintenant il faudrait en effacer certaines pour empêcher leur diffusion au public", ajoute-t-elle.

Elle défend par ailleurs son service, alors que le camion de 19 tonnes a été aperçu les jours précédant l'attentat sur la Promenade des Anglais pourtant interdite depuis septembre 2014 aux véhicules de plus de 3,5 tonnes.

"Si nous l'avions vu sur la Promenade via nos caméras, nous aurions relevé l'infraction puis nous l'aurions relayée au parquet, qui aurait décidé de poursuivre ou non. Mais ça ne l'aurait pas empêché de revenir", plaide Mme Bertin.

"Le problème, c'est qu'il n'est pas aberrant de voir un camion de 19 tonnes sur la Promenade des Anglais. Tous les jours, ce type de poids lourds vient livrer les hôtels, approvisionner les plages", assure-t-elle.


Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Dim 24 Juil 2016, 23:03

La stratégie de la gauche sur les attentais est toujours la même:
Profiter de la période de deuil pour éliminer les faits qui n'iraient pas dans le bon sens. Et pour cela se servit des relais d'opinion (la presse de gauche) pour interdir tout debat. Sur internet ( tweeter, facebook et forums) la censure est aussi relayée par la clientèle du pouvoir. Voir nos débats plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Dim 24 Juil 2016, 23:14

Quand la vérité crève les yeux, il arrive qu'on se refuse de la voir .
"Le problème, c'est qu'il n'est pas aberrant de voir un camion de 19 tonnes sur la Promenade des Anglais. Tous les jours, ce type de poids lourds vient livrer les hôtels, approvisionner les plages". Propos tenus par une cliente favorable à l'État? Non. Une équation posée difficile à résoudre? Ça, oui.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Dim 24 Juil 2016, 23:36

Pour ce qui concerne le personnel prévu : soit il est présent soit il est absent.
Il est visible ou non et pourquoi.
Il y a des témoins sur place sans doute on les interroge.
Lors de la mise en place d'un service on sait qui doit être où.
Il y a des noms des heures de prise de service des heures de fin de service.
On sait qui est où et qui fait quoi.
Assez de tergiversation et de fumée !

Pourquoi demander un rapport sous une forme "rectifiable" ?
Un rapport est un document procédural qui engage celui qui l'écrit et qui en justice est valable jusqu'à preuve du contraire.
Lorsque l'on en est au point de flanquer à la porte d'un local municipal un policier trop insistant on doit s'interroger ?
Pourquoi vouloir détruire des vidéos qui sont des éléments matériels de preuve ? c'est délictuel ! circonstance aggravante pour un fonctionnaire de police.

L'employée de la ville explique clairement que des camions livrent des commerces dans la journée (il y a même des dérogations pour cela comme pour les déménagements)  mais ils ne circulent pas la nuit, pas sur les trottoirs et encore moins en écrasant les gens.
Que le camion puisse se trouver de jour en livraison sans attirer l'attention est une chose qui peut se comprendre pour le reste... on défend l'indéfendable n'importe comment.
Nul doute que nous aurons des réponses claires et précises de la part de nos dirigeants nationaux.
Ce sera sans doute moins facile que d'expliquer que le maire de la ville est responsable d'un service de sécurité mis en place par le préfet ou de retrouver qui devait être de service et où...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Dim 24 Juil 2016, 23:46

Toute la question de la dimension hiérarchique ou organique des services par ligne budgétaire, évoquée dans un autre fil et que certains ne semblent toujours pas prêts à inclure dans leurs réflexions sécuritaires.

Préfecture et ville ont opéré de concert oui ou non. Et si la réponse est non, la police des polices est sans son rôle de démêler le vrai du faux non?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Dim 24 Juil 2016, 23:52

C'est nul une fois de plus !

Le préfet est dans son département l'instance supérieure et le représentant du gouvernement.
Il organise une réunion pour mettre en place un dispositif, c'est simple, tout le monde gendarme, police, pompier, sécurité civile, maire... est aux ordres.
On ne débat pas lorsqu'un préfet donne un ordre...


Point final !

NB une réunion préfectorale n'est pas un congrès écolo ou les universités d'été du PS
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 00:11

Donc qu'un préfet parle sécurite avec les services d'une mairie est on ne peut plus normal. Dont acte. on lui désobéit pourtant bien à un moment donné dans le cas d'espèce, non? C'est peut- être cela qui est ....


Dernière édition par Libellule le Lun 25 Juil 2016, 00:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 00:18

Libellule a écrit:
Donc qu'un préfet parle avec sécurite avec les services d'une mairie est on ne peut plus normal. Dont acte. on lui désobéit pourtant bien à un moment donné dans le cas d'espèce, non? C'est peut- être cela qui est ....

Mince alors on progresse ! encore un peu de réflexion, ça va venir !

La question qui s'impose : qui va payer ? en un mot qui va avoir mal aux fesses ?

Il n'y a pas une vague idée qui se dessine ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 00:48

Si mensonge il y a, il serait normal que ce soit le menteur qui ait chaud aux fesses. A suivre, sans anticiper les conclusions. De toute façon nous sommes partis pour un xyzgate. Et les pronostics du x de l'y ou du z vont aller bon train sur les réseaux sociaux, ce qui pour ma part ne me paraît pas très sain. La guerre des polices et des services à lieu ou à eu lieu, avec baisse des effectifs, et ça c'est regrettable. La faute à personne ou à tout le monde? Je me fierai aux conclusions quand elles seront connues.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 01:34

C'est n'est pas une question d'effectif en baisse (à cause de sarko bien sur) c'est un plan d'action préfectoral qui doit être respecté.
L'a t il été oui ou non ?
Veut on cacher la vérité en faisant disparaitre des vidéos oui ou non ?
A t on fait pression sur une employée pour lui faire modifier un rapport ? oui ou non ?
Si des élus ou des personnages officiels cautionnent ce genre de pratique ils sont indignes de leur fonction.
L'enfumage n'a pas sa place ! une procédure judiciaire qui impacte des centaines de personnes n'est pas des tripatouillages politicards !
Ne pas le comprendre est significatif d'un état d'esprit déplorable.
En droit la recherche de la vérité ne se négocie pas ou alors nous ne sommes plus dans la loi.

NB c'est sans doute regrettable pour les gesticulateurs mais la loi ne doit pas se faire sur les réseaux sociaux mais dans un tribunal en fonction des règles en vigueur et non par des tripatouillages opportunistes.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 02:20

Ah ce binôme du oui ou non, sans y répondre. Trop tôt pour le dire. Sauf à détenir des infos précises.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 03:01

Le droit n'est pas de l'a peut près et c'est oui ou non ... et une fois de plus il faut poser la bonne question pour avoir la bonne réponse.
Rien que le fait d'être obligé de poser ces questions dénote qu'il y a problème donc irrégularité.

La loi est précise sauf pour les bricolos... on voit le résultat précisément dans cette affaire. Les amateurs truqueurs sont aux manettes et les pieds nickelés se sont pris encore une fois les pieds dans le tapis ça se termine en sauve qui peut.
 
Un tribunal n'est pas le souk d'Aman ou les puces de ST Ouen la vérité ne se marchande pas.
Il faut le savoir et l'admettre faute de quoi on ne peut pas se prétendre sérieux on est tout au plus un bonimenteur qui vend sa camelote sur les grands boulevards.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 04:44

Un article du Monde qui est intéressant car il pointe exactement ce que j'avais constaté à la lecture de l'article de Libération - http://www.plateaufontenay.net/t2795-nice-liberation-des-failles-de-securite-et-un-mensonge#85111 - et à celle du communiqué du ministre de l'intérieur - http://www.plateaufontenay.net/t2795-nice-liberation-des-failles-de-securite-et-un-mensonge#85150 ....



http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/22/securite-a-nice-quelles-questions-restent-en-suspens-apres-l-attentat-du-14-juillet_4973425_4355770.html a écrit:
Sécurité à Nice : les questions en suspens après l’attentat du 14 juillet

LE MONDE | 22.07.2016 à 14h31 • Mis à jour le 22.07.2016 à 17h25 | Par Samuel Laurent, Pierre Breteau et Marie Boscher
---/---
Le cœur de la polémique se situe dans la sécurisation de l’accès à la promenade des Anglais, qui a donné lieu à une passe d’armes entre le journal Libération, qui accuse Bernard Cazeneuve de « mensonges », et la Place Beauvau. Le quotidien explique, dans son édition du jeudi 21 juillet, qu’il n’y avait pas de barrages policiers à même de sécuriser le dispositif, et que c’était la police municipale qui tenait le point de contrôle principal. Ce à quoi M. Cazeneuve a répondu par un long communiqué… où il tombe en réalité d’accord avec Libération sur le dispositif.
---/---
Source: http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/22/securite-a-nice-quelles-questions-restent-en-suspens-apres-l-attentat-du-14-juillet_4973425_4355770.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Lun 25 Juil 2016, 17:53

Libellule a écrit:
Ah ce binôme du oui ou non, sans y répondre. Trop tôt pour le dire. Sauf à détenir des infos précises.

Il me semble que vous en êtes un spécialiste! Tonton a raison de poser les questions et a raison de ne pas y répondre, c' est le rôle de la justice.
On peut aussi se poser la question de savoir l' utilité de ce débat à savoir où se trouvait les forces de l' ordre car quelle que soit leurs positions ils n' avaient aucune chance d' intervenir de façon efficace.
Encore une fois on est dans la recherche d' un coupable afin de se disculper de ces propres erreurs car dans cette affaire comme dans beaucoup d' autres il y a plus de "coupables" que "d' innocents".

Plutôt que de chercher un ou des responsables il serait plus utile de chercher une ou des solutions afin d' éviter que cela ne se reproduise.
Faire une erreur est excusable, ne pas le reconnaître et risquer de la refaire est une erreur non excusable.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 01:00

Bon, bon posons une question. Sandra Bertin s'appelle-t-elle Bertin en tant que chef du Csu de Nice. Oui ou non?
Est-ce important de le savoir. Oui ou non?
A-t-elle respecté la procédure en la matière. Oui ou non?
A-t-elle voulu faire porter la charge d'une culpabilisation sans commettre une erreur. Oui ou non?

Restent les autres questions. sans réponse, disais je. Trop tôt pour le dire, et pour cause effectivement les enquêtes sont en cours. Alors il ne faut pas faire semblant d'avoir les réponses en attendant.

On cherche des solutions. Les connaît on oui ou non? Etc...


Dernière édition par Libellule le Mar 26 Juil 2016, 01:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 01:09

la poursuite de ce fil est elle nécessaire ?

au maitre des lieux de trancher...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 01:12

Sandra Tardeil étant très engagée politiquement dans la région ce serait dommage de le fermer alors que les enquêtes progressent sur la notion de "mensonge".

Les failles méritant par ailleurs aussi des éclaircissements.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 01:22

mamiea a écrit:
---/---
Plutôt que de chercher un ou des responsables il serait plus utile de chercher une ou des solutions afin d' éviter que cela ne se reproduise.
Faire une erreur est excusable, ne pas le reconnaître et risquer de la refaire est une erreur non excusable.

Le 11 septembre, le Bataclan, les Terrasses, la Promenade des anglais sont des nouvelles formes d'action terroriste qui n'entraient pas dans les schémas conventionnels connus dans les pays occidentaux jusqu'alors de type bombe, prise d'otage, détournement d'avion, ....

L'important est effectivement de prendre en compte ces nouvelles formes d'action et de voir comment les contrer plutôt que de disserter sur les responsabilités politiques de chacun...

Pour le coup si Estrosi était dans son rôle d'opposant même si celui-ci était critiquable, je ne suis pas sûr que le gouvernement ait fait le bon choix en décidant de répondre comme il l'a fait...


Dernière édition par a.nonymous le Mar 26 Juil 2016, 01:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 01:28

Deux mauvais choix assurément. +1 problème de décence de part et d'autre, d'éthique, déontologie, au minimum, mais surtout refus de prendre la patate chaude à pleine main. Que ce soit celle de droite ou de gauche. Le seul choix correct passait par le maintien de la cohésion nationale, avec peut être d' une manière moins ostensible, lavage du linge sale en famille. Mais pas publiquement. Des procédures étant prévues à cet effet.

Ce qui complique l'affaire, ç'est que Nice était perçue comme la ville la mieux sécurisée de France et se voulait l' emblème voire le modèle idéal du tout sécuritaire défendu par Ciotti au sein de Lr en tant que patron de la commission ad hoc , ou par Estrosi toujours 1er adjoint à la sécurité de la ville. Alors que dans le même temps tout semblait au point entre préfecture et mairie et les autres instances pour que rien ne se passe. Les apparences n'ont pas été trompeuses. La réalité est cruelle et inadmissible. Reste à comprendre pourquoi. Tout le monde le souhaite.

Et à en tirer certaines leçons. L' une est déjà acquise. Les barrages filtrants étaient insuffisants. La coordination aussi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 02:48

Le seul choix c'était que chacun soit à sa place.
Que l'on ne tente pas de détruire l'original des vidéos. C'est tout de même ce qui sous un aspect factuel est le plus dérangeant puisque contraire aux règles du code pénal... là silence radio. Nos ministres sont étrangement silencieux sur cette démarche.
On devrait faire simple : des OPJ ou des magistrats examinent les vidéos et éventuellement demandent à la préposée des explications...
là on fait le contraire : on escamote les preuves, on tente de les détruire et on veut arranger les explications... c'est de la procédure "bouts de ficelles"
Le troisième élément est de savoir pour quelle raison on vient perturber ou interférer dans la rédaction d'un rapport.
Le rapport de police est un document qui engage son rédacteur et non les éventuels "conseilleurs" à ce titre il fait foi jusqu'à preuve du contraire.
Une question reste en plan : Identité, grade, fonction et service d'appartenance des deux personnes qui sont venues pour se mêler de la rédaction du rapport. Ils ne sont pas sortis d'un paquet de bonux . Ils ont un nom... on doit savoir qui ils sont et par qui ils étaient mandatés... un policier ne fait pas un tel rodéo de son propre chef pour passer le temps.

Comme d'habitude le factuel est noyé sous le fatras des discours, des effets de manche, des postures et le reste.

On doit suspecter la bonne foi de l'employée municipale oui mais à quel titre ?
Le président de la république, le premier ministre et le ministre de l'intérieur eux bien évidement sont politiquement neutres ...
Dans cette affaire l'employée ne peut être coupable de rien : elle est à son poste dans un bureau avec des écrans...
En est il de même de ceux qui sont en charge de la sécurité des Français ?
Souvent dans une enquête on se demande à qui le crime profite, il faut parfois aussi se demander qui a le plus à perdre si on peut établir la vérité ?

Il n'y a pas de problème de supposée coordination lorsque l'on veut faire disparaitre des vidéos originales !
On commet un délit pénal ! si on veut mettre des preuves en sûreté on place sous scellé et on dépose au greffe du tribunal... toute autre conduite est punissable, contraire à la loi donc suspecte.

Pour le reste, les embrouilles et la mayonnaise il y a des experts !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 03:42

Pour les vidéos j'ai mis sur ce forum tout le détail des procédures avant effaçage au bout d un mois si rien n'est fait. Vouloir maintenir une intox en prétendant que les éclairages ne sont pas là montre simplement que les parties prenantes sont à cran et veulent se mettre en lieu et place des enquêteurs et de la police des polices. Cette fébrilité n'est pas saine d'autant que le nombre de victimes est énorme. Quand une partie de la parole des uns ou des autres peut toujours être mise en cause.

Ce serait bien que ceux ou celles qui évoquent la technique Goebbels se dispensent de l'employer.

A tort ou à raison, d'ailleurs à ce stade. Et ce tant que l enquête n'est pas clause.


Dernière édition par Libellule le Mar 26 Juil 2016, 03:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12407
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge   Mar 26 Juil 2016, 03:55

Que dit la CNIL ?

https://www.cnil.fr/sites/default/files/typo/document/CNIL_Video_voie_publique.pdf a écrit:
La conservation des images ne doit pas excéder un mois.

En règle générale, conserver les images quelques jours suffit à effectuer les vérifications nécessaires en cas d’incident, et permet d’enclencher d’éventuelles procédures pénales. Si de telles procédures sont engagées, les images sont alors extraites du dispositif (après consignation de cette opération dans un cahier spécifique) et conservées pour la durée de la procédure.

Lorsque c’est techniquement possible, une durée maximale de conservation des images doit être paramétrée dans le système. Elle ne doit pas être fixée en fonction de la seule capacité technique de stockage de l’enregistreur.
Source: https://www.cnil.fr/sites/default/files/typo/document/CNIL_Video_voie_publique.pdf
Revenir en haut Aller en bas
 
Nice - Libération - Des failles de sécurité et un mensonge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» P902 Libération
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» La libération filmée par les reporters américains.
» Décès de Gérard Théodore, Compagnon de la Libération
» Bal de la Libération 2012 - Reportage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: