Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Nous savons enfin où sont les ennemis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 14111
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Nous savons enfin où sont les ennemis...   Mar 26 Juil 2016, 21:22

Voici un article extrait du Bulletin hebdomadaire d’André Noël n° 2481 paru le 25 juillet 2016. Il dénonce la dérive du gouvernement qui laisse à penser qu’il est beaucoup plus inquiet d’une hypothétique radicalisation de l’ultra-droite que de la radicalisation effective, prouvée et meurtrière des terroristes islamiques.

Dans la lignée du PADAMALGAM qui avait suivi l’attentat contre Charlie Hebdo, voici que les victimes à protéger en priorité ne seraient pas les Français en général, mais plutôt la communauté musulmane !

Les socialistes au gouvernement, pour s’en prendre à la droite nationale, dénoncent les « boucs émissaires » sur lesquels elle concentrerait la colère du peuple. Comme on ne peut accuser Marine Le Pen d’antisémitisme, on prétend qu’elle a remplacé les juifs par les musulmans comme boucs émissaires. Cela procède d’une grande mauvaise foi. A défaut de pouvoir répondre sur le fond, c’est-à-dire la présence toujours plus envahissante de l’islam, le pouvoir calomnie en pensant déconsidérer l’opposition nationale. Mais Manuel Valls, lui-même, use du procédé qu’il dénonce, aggravé de l’accusation de « complotisme », pour expliquer la colère qui s’empare du peuple à cause de son impuissance à le protéger de la terreur islamiste. S’il a été hué, traité d’« assassin », si le cri « démission ! » retentissait à chacun de ses pas sur la promenade des Anglais, ce ne sont pas les Niçois écoeurés, insurgés, révoltés, qui s’exprimaient ainsi spontanément mais des agitateurs extrémistes, de droite, bien entendu, a-t-il prétendu.
C’est pour cela que le premier ministre est inquiet. Dans le Journal du dimanche, il a expliqué qu’il redoute, certes, le terrorisme mais aussi la « trumpisation des esprits » et la « guerre civile » suscitée par « l’extrême droite » qui aurait « les mêmes intérêts » que Daech. Il fait siens les aberrants propos de Patrick Calvar, le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui s’est alarmé, devant la Commission de la défense de l’assemblée nationale, d’une menace, « presque invisible » (sic) fomentée par l’ultra-droite.

La menace, non seulement visible mais concrète dans notre pays, est celle constituée par les terroristes islamistes et les casseurs anarchistes et gauchistes. Les premiers ont plus de 200 morts à leur triste bilan et les seconds des dizaines de policiers blessés. Et « l’ultra-droite » ? Ni morts ni blessés à lui imputer ! Néanmoins, Calvar a assuré aux représentants de la nation : « Vous aurez une confrontation entre l’ultra-droite et le monde musulman, pas les islamistes, mais bien le monde musulman. »
Or, selon les statistiques officielles, les actes antimusulmans ont connu un net fléchissement (- 80 %) au premier trimestre 2016 ! Pourtant ce que redoute Calvar – et Valls feint de penser la même chose – c’est la radicalisation de… « l’ultra-droite » : « Je crains cent fois plus la radicalisation que le terrorisme. Avec le terrorisme, nous prendrons des coups, mais nous saurons faire face – nous avons connu des événements très graves tout au long de l’histoire – mais cette radicalisation rampante qui va bouleverser les équilibres profonds de la société est à mes yeux beaucoup plus grave. »

Rien ne se passe pour l’instant, aucun signe de cette radicalisation ? Patience, nous dit-il, ça va venir : « Cette confrontation, je pense qu’elle va avoir lieu. Encore un ou deux attentats et elle adviendra », assure Patrick Calvar, qui affirme mettre tous les moyens pour éviter ces attaques terroristes. Sont-ce ceux des islamistes ou ceux des militants de l’ « ultra-droite » ? On ne sait pas, cette ambiguïté étant volontaire, s’il s’agit de faire de la menace de Daech et de celle de l’ultra droite des périls équivalents, contre toute vraisemblance.
Le seul « élément de preuve » à l’appui de ces sombres prophéties … n’a jamais été démontré ! En mai, un Français de 25 ans était arrêté en Ukraine avec une cargaison de lance-roquettes, de kalachnikovs et 125 kilos de TNT. Selon les services secrets de ce pays, il cherchait à commettre « une quinzaine d’attentats pendant l’Euro », notamment contre les Maghrébins. Si la « radicalité » du jeune homme semble établie par les Ukrainiens, ses déclarations n’ont pu être confirmées ; une mission de la police judiciaire française étant allée sur place n’a pas pu le rencontrer. C’est donc, pour l’instant, un mythe !
Il est tout de même aberrant qu’en pleine offensive du terrorisme islamiste dans notre pays, le patron de nos services de renseignements proclame qu’il « craint cent fois plus » la radicalisation hypothétique de « l’ultra-droite » que celle, bien réelle, de milliers de musulmans.
C’est la guerre que ceux-là nous font qu’il faut redouter et non point une guerre civile dont seuls des militants de l’ « ultra-droite » seraient responsables !
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous savons enfin où sont les ennemis...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se laver les cheveux au savon de Marseille ?
» SAVONS NOUS VRAIMENT CE QU'IL Y A DANS NOTRE ASSIETTE?
» Les microbes sont parmi nous !!!!!!
» Un film... qui nous fait réfléchir à la production agricole
» Ils nous parlent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: