Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 07 Juin 2011, 23:05

Il est incontestable que depuis 1974 le parti communiste français décline. La classe ouvrière, les paysans, les employés ne lui font plus confiance.
A Fontenay le PC n'ose même plus s'afficher lors dans campagnes électorales, et on peut prévoir sa disparition au profit d'un vague Front de Gauche, bien éloigné des idéologies de Marx.
Je pose la question à tout le monde, aux communistes et en particulier à Loic qui s'exprime ici souvent, en qualité d'élu de ce parti.

Pourquoi les citoyens ont ils déserté ce parti et se refusent désormais à lui accorder leur confiance?
Revenir en haut Aller en bas
JS

avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 07 Juin 2011, 23:25

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mer 08 Juin 2011, 00:10

merci JS pour ces deux liens remarquablement clairs.
je note cet extrait du deuxième
Citation :
La cause de la déperdition d'électeurs communistes est ainsi plutôt à chercher du côté de l'abstention, qui explose depuis 1981.
Le processus a récemment trouvé son aboutissement lors des élections municipales (2008), européennes (2009) et régionales (2010). Dans les quartiers populaires de la banlieue parisienne, il n'est désormais pas rare de voir l'abstention concerner 70 % à 90 % du corps électoral. Les taux d'abstention moyen dans les communes sont souvent supérieurs à 50 %, parfois à 60 %. La conséquence pour le PCF est que la frange traditionnellement la plus compacte et la plus sûre de son électorat, celle composée d'ouvriers et d'employés, ne vote plus. Les raisons de cette abstention sont nombreuses, mais on insistera sur la dépolitisation des milieux populaires porté dans les cités par le sentiment d'abandon.

Certes les abstentionnistes, par exemple à Fontenay avec plus de 60% aux dermières cantonales, représentent une explication mais cette abstention concerne surtout, semble-t-il l'électorat du PCF. Pourquoi?
A mon avis les élus devraient lire ces deux textes, et en particulier la conclusion du deuxième. En gros, ils doivent davantage ECOUTER les gens, les associations, toutes les aspirations légitimes exprimées dans les conseils de quartiers. On en est maintenant très éloignés avec l'équipe communiste de M.Voguet.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 20:09

2017

Apres avoir appelé à voter Macron tout en prévenant qu'il combattra son programme (!) le flegmatique Pierre Laurent confirme la phase terminale du PC annoncée par Mélenchon
Il dit relancer le chantier de transformation du parti. Avec l'objectif de renaître.
Alors dans l'ordre on enterre, puis on conçoit et enfin on accouche.  Beaucoup de travail en vue pour les quelques dizaines de milliers de communistes de notre beau pays.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 20:27

Un peu plus de détails pour ne pas tomber dans la caricature, tous les partis se trouvant en face des mêmes problématiques

Résolution du Conseil national du PCF adoptée le 24 juin 2017 : Vers un congrès extraordinaire en 2018

Résolution du Conseil national du PCF – 24 juin 2017

Un séisme électoral et politique inédit

La situation issue des campagnes et élections présidentielles et législatives 2017 ne constitue pas seulement un nouveau et profond séisme de la vie politique française, elle en accélère le remodelage de façon inédite.

Les deux principales formations politiques qui ont dirigé le pays n'ont pu accéder au second tour de l'élection présidentielle. Et l'abstention a atteint, aux élections législatives de juin, un niveau historique dramatique qu'il faut comprendre comme une forme de rejet des pratiques et des institutions politiques confisquées et sclérosées. La nature même du régime est en plein bouleversement, et les libertés et droits démocratiques, humains et sociaux de notre peuple sont menacés.

Pour un processus de débats et d'actions vers un congrès extraordinaire en 2018

Le Parti communiste français est appelé à se réinventer s'il tient à contribuer dans les mois et années à venir à l'amorce d'un processus de transformation sociale au service des intérêts populaires de notre pays.

Le PCF se doit de remettre en chantier une stratégie et des pratiques de conquêtes et de victoires durables pour la transformation sociale. Cela exige de notre part de nous réinventer pour être un parti communiste du XXIesiècle à la hauteur de cet objectif tout en travaillant à l'émergence d'une construction politique, à vocation majoritaire, de l'ensemble de la gauche de transformation sociale.

Le Conseil national du PCF invite les communistes à ouvrir dès à présent un processus de débats, d'actions et d'élaboration collective qui verrait son aboutissement en 2018 par la tenue d'un congrès national extraordinaire dont les thèmes et questions à trancher seront élaborés par les adhérents du Parti eux-mêmes.

Le Conseil national s'accorde sur le fait qu'un bilan poussé et collectif s'impose à présent à notre parti et à ses directions.

Un bilan qui permette de faire, clairement et lucidement, la part des problèmes politiques présents et de l'expérience de ces 15 derniers mois, de celle des problèmes structurels et stratégiques qui sont les nôtres depuis des années.

Une première liste ouverte de questions à traiter

Comment redevenir le parti des classes populaires, au travail, à l'entreprise, dans les quartiers populaires et la ruralité ?
Quelle transformation sociale ?
Quel rassemblement voulons-nous, avec qui, comment ?
Quel nouveau modèle d'organisation ?
Quelle conception des collectifs de direction ?
Comment reconstruire notre communication et notre identification ?
Quels moyens humains et financiers pour mettre en œuvre ces politiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 20:40

Libellule a écrit:
Un peu plus de détails pour ne pas tomber dans la caricature, tous les partis se trouvant en face des mêmes problématiques

Quelle caricature ?
En quoi votre long texte décrivant une démarche simple est-il plus objectif?
Le PC est mort, voilà le vrai sujet.
D'ailleurs le retrait brutal du candidat local M.Damiani Aboulkheir, et les appels de Mme Nora Saint Gal, de M.Gautrais, de M.Gilles Saint Gal, de Mme Tricot Dervers étaient autant de signes précurseurs de cette grave crise qui aura sans doute des conséquences d'ici 2020.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 21:18

Je souligne juste que le parti communiste n'est pas le seul pulvérisé par des dégâts électoraux. Rien de plus rien de moins. Que notre ville ait 50 ans d'histoire communale avec ce parti n'y change rien. Tous les partis vont devoir revoir leurs manières d'agir, plein de brainstorming agitant les méninges des uns et des autres.

Mon post précédent détaillant les questions en jeu pour le parti objet de ce fil. C'est un peu plus long qu'une phrase certes.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 21:31

Je note que les éminences communistes nationales ou locales ne répondent pas à cette question
le déclin du parti communiste. Pourquoi?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 21:47

Les ediles locales de droite ne sont guère plus bavardes sur les difficultés induites par le résultats des élections. Sad

Itou sur le plan national.


Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017, 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 21:54

Hors sujet

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mar 27 Juin 2017, 22:06

Une simple remarque dans un fil de discussion.
Gildas Lecoq s'avérant peu prolixe.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3106
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mer 28 Juin 2017, 05:20

Sauf que le PC a une très vieille histoire derrière lui et qu'un parti qui tournait aux alentours de 20% ( présidentielle 1969 Jacques Duclos 21,27 % ), alors vouloir comparer ce parti avec un parti qui n'a que quelques années derrière lui est encore une façon de noyer le poisson.

Le PCF est mort un point c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mer 28 Juin 2017, 05:28

Il a, associé aux FI, un groupe à l'An. Voir les résultats pour les candidats au perchoir.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3958
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mer 28 Juin 2017, 06:37

Libellule à 9h47 a écrit:
Les ediles locales de droite ne sont guère plus bavardes sur les difficultés induites par le résultats des élections.
Itou sur le plan national.
Libellule à 10h06 a écrit:
Une simple remarque dans un fil de discussion.
Gildas Lecoq s'avérant peu prolixe.

G. Lecoq se situe lui-même au centre, centre droit disons, plutôt qu'à droite : "Nous pouvons être fiers d’avoir porté des valeurs modernes, constructives, sociales, écologistes, européennes et libérales." écrit-il ailleurs sur le Forum (Aujourd'hui 8:34).
Une complication possible ? de plus en plus d'observateurs médias (qui ne juraient que par le clivage gauche|droite) parlent maintenant de majorité du centre-gauche au centre-droit, à l'Assemblée. Very Happy
Pour ce qui est de contribuer à ce fil, titré "le déclin du parti communiste", je présume qu'il compte participer activement dans les trois prochaines années. Comme acteur plus que commentateur ?


Dernière édition par Salamandre le Mer 28 Juin 2017, 07:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Mer 28 Juin 2017, 07:05

On verra. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lynxie

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 10/09/2016

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Jeu 12 Juil 2018, 21:07

2018

Ah Cher Libellule... Vous ne verrez donc pas la discorde et les déchirements du Parti Communiste décrits aujourd'hui dans la presse. [ Voir: http://www.plateaufontenay.net/t3722-libellule-nous-a-quittes ]
En gros on vire Laurent, on ne fait plus ami ami avec les Insoumis, on essaie de mettre de l'ordre en interne parmi les divisions et querelles diverses.
A Fontenay les chefs ou responsables de ce parti qui n'avait pas su trouver un candidat communiste pour les présidentielles et qui n'avait trouvé que 2% d'électeurs aux législatives doivent être inquiets. M.Mora secrétaire et les élus comme Mme Saint Gal ou son père ou son mari ou M.Clerget...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Dim 07 Oct 2018, 13:51

Citation :
Congrès du PCF : le texte de la direction mis en minorité, une situation inédite pour le parti

LE MONDE | 06.10.2018 à 19h23 • Mis à jour le 07.10.2018 à 02h37 | Par Abel Mestre

Le « dégagisme » arrive Place du Colonel Fabien. Les militants communistes devaient se prononcer entre jeudi 4 octobre et samedi 6 octobre sur quatre textes en lice pour leur congrès, qui se déroulera fin novembre, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Et le résultat est inédit : la « base commune », défendue par la direction sortante, autour de Pierre Laurent (secrétaire national depuis 2010) est battue par le « manifeste du Parti communiste du XXIe siècle », porté, entre autres, par André Chassaigne, président du groupe communiste à l’Assemblée nationale, et Fabien Roussel, patron de la puissante fédération du Nord, dont le nom circule pour remplacer M. Laurent à la tête du PCF.

Le texte de la direction recueille 37,99 % des exprimés ; le texte alternatif, totalise, lui, 42,15 %. Ce vote a mobilisé 30 833 communistes quand le PCF compte 49 218 adhérents à jour de leurs cotisations, soit une participation de 62,65 %.

Pierre Laurent a réagi dans la foulée de la publication des résultats :

« Le vote des communistes n’a pas placé la proposition de base commune du conseil national en tête. J’en prends acte. Je respecte les choix des communistes. Je note que les résultats sont très partagés. Nous avons une nouvelle base commune pour discuter et pas de majorité à ce stade pour avancer. Nous avons donc devant nous un immense débat à poursuivre sur nos choix et un immense défi à relever pour la construction commune,
l’unité et le rassemblement des communistes jusqu’au congrès. Les semaines qui viennent nous appellent toutes et tous au travail commun. J’y mettrai toute mon énergie. »

Le « Manifeste », comme le surnomment les communistes, a su résoudre la quadrature du cercle du PCF : être à la fois très critique sur le bilan de la direction − notamment sur l’absence de candidat communiste à la présidentielle de 2017 − et sur Jean-Luc Mélenchon, le chef de file de La France insoumise (LFI).

La personnalité d’André Chassaigne, roué député du Puy-de-Dôme, extrêmement populaire à la base du PCF, a aussi joué en la faveur d’une contribution qui apparaissait comme le « vote utile » pour des communistes en colère qui ne souhaitent qu’une chose : renforcer leur parti et le remettre sur le devant de la scène politique. L’année 2017 a été très mal vécue, avec de mauvais résultats aux élections législatives (2,72 % des voix au premier tour) que la conservation d’un groupe à l’Assemblée natiuonale n’arrive pas à faire oublier.

Pourtant, l’attelage pouvait surprendre : MM. Chassaigne et Roussel côtoyaient des militants « durs » proches de l’ancien maire de Vénissieux (Rhône) André Gerin et le « pôle économie » de Frédéric Boccara. Une « alliance de la carpe et du lapin », comme le dénonçaient ses contempteurs, qui a su séduire au-delà de ses bases naturelles. Le « Manifeste » arrive ainsi en tête dans de nombreuses fédérations (Val-de-Marne, Paris, Nord, Pas-de-Calais, entre autres) et est très haut dans plusieurs autres (Côte-d’Or, Moselle).

« C’est historique comme résultat. Et cela s’est passé sereinement, tranquillement, estime Fabien Roussel. On veut tout faire pour éviter que le parti ne s’organise en tendances. Le défi est de rassembler tous les communistes. »

André Chassaigne, quant à lui, rappelle que « pour la première fois de notre histoire, le texte présenté par le conseil national n’est pas retenu. Cette situation appelle tous les camarades à construire ensemble une orientation politique permettant de rassembler très majoritairement les communistes. » Il ajoute que ce résultat donne « une direction de travail incontournable pour la suite de notre construction collective. »

Une chose est sûre : ces résultats constituent un camouflet pour Pierre Laurent qui brigue un nouveau mandat. Le sénateur de Paris est même minoritaire dans sa propre fédération… Des rumeurs sur sa démission circulent déjà dans les couloirs du siège. Une période de grande incertitude s’ouvre Place du Colonel-Fabien.

Beaucoup de ces questions seront résolues le samedi 13 octobre, lors du prochain conseil national (parlement du parti). « La démission ou non de Pierre Laurent n’est pas la question. Il va y avoir des discussions et c’est à Pierre de créer les conditions du rassemblement », tempère Fabien Roussel qui ne veut pas se prononcer sur sa possible accession au poste de secrétaire national du PCF.

« En application de nos statuts, le texte “Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle” devient donc la base commune de discussion dont tou·te·s les communistes doivent désormais se saisir pour la travailler, l’enrichir de tous les débats et contributions jusqu’au
terme du congrès, avec l’impératif d’une construction collective, écrit la direction dans un communiqué envoyé samedi soir. Il reviendra au conseil national des 13 et 14 octobre, ainsi qu’aux conseils départementaux, d’analyser et de tirer les enseignements politiques des choix effectués les 4, 5 et 6 octobre par les communistes. »

Les deux autres textes en compétition, sont loin derrière. « Pour un printemps du communisme », emmené par les députés Stéphane Peu (Seine-Saint-Denis) et Elsa Faucillon (Hauts-de-Seine), veut « rassembler les forces antilibérales » pour bâtir un « front commun », principalement avec LFI ; il recueille 11,95 % des voix. Beaucoup de militants le trouvaient trop proche de LFI. Enfin, le texte que d’aucuns qualifient d’« orthodoxe », et porté par les militants de Vive le Parti communiste autour d’Emmanuel Dang Tran, membre du conseil national, réunit quant à lui 7,90 % des suffrages.
https://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2018/10/06/congres-du-pcf-le-texte-de-la-direction-mis-en-minorite_5365752_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13852
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   Lun 08 Oct 2018, 12:45

Orthodoxie fontenaysienne...

Pour mémoire, la population officielle du Val de Marne était en 2017 de 1 365 039 habitants. Alors que le département est le dernier département tenu par les communistes, les adhérents au PCF à jour de cotisation représentent seulement 0,17 % de cette population et les votants sur le texte 0,11%


Citation :
Val-de-Marne : le texte de la direction nationale du PCF en minorité
Agnès Vives @VivesAgnes| 07 octobre 2018

Les communistes du Val-de-Marne ont eux aussi remis en cause la stratégie de la direction nationale du parti. Ce samedi, les adhérents étaient appelés à se prononcer sur les quatre textes en présence, pour donner le LA du PCF, en préalable au 38e congrès.

Dans le dernier département de France dirigé par le PCF, c’est le « Manifeste » soutenu par le député André Chassaigne qui est arrivé en tête avec 51,2 % des voix, loin devant la proposition du conseil national, 29,65 %. Un résultat net, plus large même qu’au niveau national (42 % le « Manifeste » et 38 % pour le conseil national). Les autres textes présentés comme « base commune », ont recueilli 14,03 % et 4,99 %.

Mais si nationalement, cette situation est inédite, dans le 94, le résultat était attendu. « Il n’y a aucune surprise, réagit Fabien Guillaud-Bataille, secrétaire départemental. Le Val-de-Marne avait voté contre le soutien à Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle. » Ce que portait déjà André Chassaigne, qui souhaite « redonner toute sa place au PCF ».

Sur les 2 349 adhérents à jour de cotisation, 1 541 sont venus voter. C’est dans les trois grosses sections, Villejuif (82,7 %), Bonneuil (89,1 %) et Vitry que le « Manifeste » fait le plein des voix, ou encore à Ivry, même si le texte n’obtient pas la majorité.

En revanche, des sections restent fidèles au conseil national, comme à Fontenay ou Champigny (55 % des voix). Le secrétaire départemental, candidat à sa réélection, avait lui aussi annoncé « en toute transparence » lors de la Fête de l’Huma défendre le texte de la direction. Un texte qui invitait selon lui à « l’innovation ».

« Nous avons l’habitude en Val-de-Marne de débattre mais nous savons nous retrouver », assure ce dimanche Fabien Guillaud-Bataille. Les communistes se réuniront le mois prochain pour leur conférence départementale, sorte de mini-congrès, avant d’accueillir à Ivry, le congrès national.
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-le-texte-de-la-direction-nationale-du-pcf-en-minorite-07-10-2018-7913244.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le déclin du Parti Communiste Français - PCF - nationalement et localement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PCF : Parti Communiste Français
» le marketing à la rescousse du parti communiste
» Le Havre - Rue Eugène Friot Neiges parti communiste syndicaliste Eudier Auschwitz
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Questions politiques, suggestions et remarques aux élu(e)s-
Sauter vers: