Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Agression raciste mortelle à Aubervilliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 14 Aoû 2016, 10:08

On pouvait redouter que cela arrive un jour: un commerçant chinois d'Aubervilliers est décédé suite à une agression....

Ce drame intervient alors que depuis des années ces commerçants chinois se plaignent des agressions dont ils sont victimes dans cette ville mais aussi à Belleville...



http://actu.orange.fr/france/aubervilliers-mort-d-un-chinois-apres-une-agression-ciblage-raciste-selon-la-maire-CNT000000sutos.html a écrit:
Aubervilliers: mort d'un Chinois après une agression, "ciblage raciste" selon la maire

AFP, publié le samedi 13 août 2016 à 21h53

Aubervilliers: un Chinois décède cinq jours après son agression, la maire dénonce un crime au "mobile crapuleux" et au "ciblage raciste"

La maire d'Aubervilliers a dénoncé samedi un crime au "mobile crapuleux" et au "ciblage raciste", au lendemain de la mort d'un Chinois agressé en fin de semaine dernière dans une rue de cette ville de Seine-Saint-Denis.

"Ce crime est d'autant plus odieux que son mobile crapuleux se double d'un ciblage raciste", a dénoncé dans un communiqué la maire PCF Meriem Derkaoui, en présentant ses condoléances aux proches de la victime.

Cet homme, un cuisinier de 49 ans, est décédé vendredi en fin d'après-midi après cinq jours de coma, a indiqué une source proche du dossier.

Il avait été agressé le 7 août par trois hommes alors qu'il marchait en compagnie d'un ami, lui aussi d'origine chinoise, dans cette ville du nord-est de Paris où vit une importante communauté originaire de ce pays et active notamment dans le secteur du textile.

"Il a reçu un coup de pied au sternum et est tombé lourdement. Sa tête a sans doute heurté le trottoir, ce qui lui a occasionné un traumatisme crânien", a expliqué la source.

Les agresseurs "voulaient voler la sacoche de l'autre homme", qui s'est vu prescrire cinq jours d'interruption totale de travail (ITT), a-t-on détaillé.

Après cette agression, un comité de soutien à la famille de la victime a appelé à un rassemblement dimanche à 15H00 devant la mairie d'Aubervilliers.

"Les habitants de la Seine-Saint-Denis et plus particulièrement ceux d'origine chinoise (...) sont les victimes quotidiennes d'agressions, de vols, de plus en plus violents à leur encontre", a dénoncé le comité dans un communiqué, en appelant "l'ensemble des citoyens à réagir contre la violence".

"Nous voulons la sécurité pour tous", a affirmé le comité, ajoutant: "aujourd'hui, devant l'inefficacité des mesures prises par les autorités, la colère des habitants monte, la tension entre les communautés est palpable".

A l'initiative de la municipalité, une centaine de personnes s'étaient réunies jeudi soir devant la mairie d'Aubervilliers, ville de 80.000 habitants où vivent entre 3.000 et 4.000 habitants d'origine chinoise selon Ling Lenzi, conseillère municipale Les Républicains.

La maire avait appelé à ne pas "céder à la division et à la stigmatisation" et avait réclamé des renforts policiers.

Une enquête, confiée à la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis, a été ouverte pour homicide involontaire, selon la source proche du dossier, qui n'a pas précisé si des suspects avaient été retrouvés.

Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer les causes exactes de la mort de la victime.
Source: http://actu.orange.fr/france/aubervilliers-mort-d-un-chinois-apres-une-agression-ciblage-raciste-selon-la-maire-CNT000000sutos.html



Il y a plus d'un an les chinois d'Aubervilliers et de Belleville lançaient déjà cet SOS...


http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-les-commercants-chinois-ne-veulent-plus-etre-attaques-22-04-2015-4715981.php a écrit:
Le SOS des Chinois d'Aubervilliers contre l'insécurité

Aubervilliers|22 avril 2015, 20h04 | MAJ : 14 août 2016, 0h00

Aubervilliers, dans le quartier des grossistes chinois, Ling Lenzi se balade avec un paquet de pétitions en main. Il y est écrit en français et en mandarin : « Stop la violence ! Vivre en sécurité ». 17 000 signatures ont déjà été récoltées dans la communauté asiatique d'Ile-de-France. Une vingtaine de bénévoles sont missionnés pour faire circuler le cahier de doléances. Secrétaire générale de l'Union de commerçants franco-chinois pour la solidarité, Ling a signé des deux mains. « Le sentiment d'insécurité est particulièrement fort dans la communauté asiatique. Il est basé sur des faits réels explique cette jeune femme élue municipale UMP depuis un an qui en appelle à l'application du plan d'urgence sécurité préconisée par Valérie Pécresse.Entre 2012 et 2013, les agressions visant des Asiatiques ont bondi de 50 % à Aubervilliers. Ling Lenzi cite les mésaventures de l'un des responsables de son groupement, victime des agissements d'une bande crapuleuse. Après l'avoir ligoté et dépouillé de son argent et ils sont repartis dans sa voiture. « Les voleurs l'avaient suivi jusque chez lui ». Cet ancien légionnaire n'a rien pu faire. « Il était seul contre quatre », indique-t-elle.D'habitude très discrète, la communauté asiatique a décidé de se faire entendre. Sur les réseaux sociaux, les pétitions tournent à plein régime. A l'origine de ces coups de gueule, Jia Qing Wang, restaurateur à Belleville. Il a choisi WeChat, le Twitter chinois pour fédérer les cohortes de protestataires.Infatigable Ling Lenzi se charge de diffuser le message parmi les 1 600 grossistes d'Aubervilliers. « L'insécurité porte atteinte au commerce et les petits commerçants sont les premiers touchés, explique-t-elle. Jusqu'au milieu des années 2000, les touristes surtout étaient la cible des délinquants, observe-t-elle, depuis, le phénomène s'est beaucoup déplacé sur la plateforme d'Aubervilliers. Mais nous ne voulons pas réduire cette question à une logique question communautaire. Tout le monde est victime de ces agressions ».

 leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-les-commercants-chinois-ne-veulent-plus-etre-attaques-22-04-2015-4715981.php




http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-condamnes-pour-11-agressions-contre-des-chinois-09-08-2016-6027649.php a écrit:
Aubervilliers : condamnés pour 11 agressions contre des Chinois

Aubervilliers|Floriane Louison|09 août 2016, 18h40

Deux garçons, à peine sortie de l’adolescence, apparaissent à la barre du tribunal correctionnel de Bobigny ce lundi soir. Ils sont jugés pour 11 vols, avec violences commis entre fin avril et fin juin. Les cibles sont toujours les mêmes : des hommes et des femmes de la communauté chinoise d’Aubervilliers. Celle-ci s’est déplacée nombreuse pour assister à l’audience, traumatisée par la nouvelle agression qui vient de se produire et a conduit l’un de leurs compatriotes dans le coma.

A 18 ans, ils sont les plus âgés d’une petite bande qui a fait de ces attaques ciblées sa spécialité. Trois autres, mineurs, seront jugés devant le tribunal pour enfants.

« Pourquoi avez-vous visé exclusivement des personnes d’origine asiatique ? », questionne d’emblée le juge. Les prévenus éludent : « c’est un hasard », disent-ils. En garde à vue, ils ont pourtant donné plus de détails. « Ils ont de l’argent sur eux », « ce sont des cibles faciles », lit le juge dans l’un des procès-verbaux de la procédure. « Des préjugés sont à l’origine de ces agressions », dénonce Hua Qin Cao, le président de l’association de l’amitié chinoise en France.



Ils attendaient leurs victimes dans les parkings souterrains de leurs résidences

Toutes les agressions se sont déroulées dans le quartier du Landy, à Aubervilliers, surnommé le « Sentier chinois ». Une importante communauté chinoise y travaille dans les commerces de gros en textile, et souvent, habite à côté. Dans certains nouveaux programmes immobiliers, ils représentent 80 % des résidents. Ce sont ces immeubles qui ont été ciblés par les voleurs avec un mode opératoire est bien rodé.

Ils attendent leurs victimes dans les parkings souterrains de leurs résidences et attaquent par surprise. La victime, seule ou en couple, est rouée de coups par un groupe et délestée de ses affaires : portefeuille, ordinateur, portable, sac à main, ceinture… « Plusieurs ont été aspergées de gaz lacrymogène », précise le juge.

Parmi les onze victimes, seules trois se sont portées civiles lors de ce procès. L’une d’entre elles explique : « ils m’ont frappé tout de suite… ils m’ont volé et redonné des coups alors que je n’ai opposé aucune résistance. » « L’adrénaline… », a justifié l’un des prévenus en garde à vue.

Les deux agresseurs ont été condamnés à deux ans de prison, dont 4 mois ferme. Ils devront aussi indemniser les victimes.




« Un climat de psychose dans la communauté »

« Nous sommes très inquiets », insiste Hua Qin Cao, le président de l’association de l’amitié chinoise en France. Celle-ci tente de recenser toutes les victimes de ces vols violents qui visent la communauté chinoise d’Aubervilliers. Selon elle, au moins 100 attaques ont eu lieu depuis novembre 2015. « Elles sont sans aucun doute beaucoup plus nombreuses. Tout le monde ne porte pas plainte. » La répétition de ces agressions a tout de même poussé la communauté à franchir la porte des commissariats et à briser le silence.

« La plupart de leurs victimes sont des ouvriers avec rien dans les poches »

« Les agressions ont commencé vers l’automne, parfois il y en a jusqu’à quatre par jour, comme si c’était une nouvelle spécialité de délinquance », décrit un habitant d’Aubervilliers d’origine chinoise. Début janvier, notamment, une bande a été interpellée pour 23 vols avec violences visant exclusivement des Asiatiques. « C’est souvent très violent avec des victimes aspergées d’essence ou de gaz lacrymogène, continue le jeune homme. Les voleurs pensent que les Chinois ont de l’argent mais la plupart de leurs victimes sont des ouvriers avec rien dans les poches. »

Pour Hua Qin Cao, « il règne un climat de psychose dans la communauté chinoise. Certains n’osent même plus sortir de chez eux. »

F.L.
Source: http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-condamnes-pour-11-agressions-contre-des-chinois-09-08-2016-6027649.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 14 Aoû 2016, 10:55

Comme beaucoup sur Twitter, je m'étonne de la totale discrétion de la presse sur le profile des auteurs de ces agressions qui entachent le "vivre ensemble" avec la communauté asiatique d'Aubervilliers... Non seulement on ne nous dit pas si ils sont bretons ou auvergnats mais même pas un prénom du style Pierre, Paul, Jacques, ... Rien.... Nada....

Je me demandais aussi qui est l'actuelle maire d'Aubervilliers mais Wikipédia m'a fourni la réponse à cette dernière question: https://fr.wikipedia.org/wiki/Meriem_Derkaoui





Déjà en 2011 c'est à dire pendant le précédent quinquennat, la communauté chinoise manifestait pour sa sécurité....

Et dans l'article de Bondy Blog de l'époque une information intéressante: des membres d'une minorité visible, des chinois, dénoncent être agressés par des membres de deux autres minorités visibles, des arabes et des noirs... Pour le coup on sort là du schéma habituel selon lequel la majorité stigmatiserait une minorité...


"Dans les discours officiels de la manifestation, les mots « agresseurs » ou « délinquants » ont abondamment été employés. Mais hors sono, ce sont plutôt les mots « Arabes » et « Noirs » qu’on a entendus pour désigner les fauteurs de troubles. Ming, un homme, lâche : « Moi je m’en fous si on me traite de raciste ou pas. Ils n’ont qu’à pas agresser les gens. » Parmi les manifestants, beaucoup disent « avoir peur », et certains ont du mal à faire la part entre les individus, souvent jeunes, qui commettent des violences physiques, et leurs origines « visibles ». Le slogan demeure : Bien-vivre ensemble."


http://www.bondyblog.fr/201106200001/a-paris-manif-asiatique-contre-l%E2%80%99insecurite-%C2%AB-meme-en-chine-c%E2%80%99est-plus-sur-%C2%BB/#.V6-zH9G-cW0 a écrit:
A Paris, manif asiatique contre l’insécurité : « Même en Chine c’est plus sûr »

C'EST CHAUD lundi 20 juin 2011

Par Prosith Kong

Le 29 mai, Hu Jiang, un restaurateur de Belleville, dans le 11e arrondissement, était tabassé, jusqu’à tomber dans le coma (photo ci-contre), parce qu’il tentait de filmer une agression dont il était témoin. Dimanche 19 juin, des milliers de membres de la communauté chinoise, fortement implantée dans ce quartier populaire ainsi qu’ailleurs à Paris, ont manifesté contre l’insécurité, qu’ils jugent grandissante.

Une précédente manifestation, pour des raisons semblables, avait eu lieu le 20 juin 2010, à Belleville même. Elle avait dégénéré en scènes d’émeute urbaine avec les forces de l’ordre. Cette fois-ci, aucun incident n’est à déplorer. Il faut dire que le défilé s’est tenu en dehors des quartiers d’implantation chinois, entre République et Nation, avec pour principal mot d’ordre : « Bien-vivre ensemble ».

La manifestation était censé réunir des personne d’horizons différents et d’origines diverses. Mais elle a surtout rassemblé des Chinois, parlant peu français pour la plupart. Quelques Européens et Africains se sont toutefois joints au cortège, suivi par des médias, notamment étrangers, comme CCTV, une grosse chaîne d’information chinoise

Sous la grisaille parisienne, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées formaient les rangs des manifestants. « Depuis la manifestation de l’année dernière, rien n’a été fait ! Il y a toujours des agressions, même plus, de plus en plus violentes ! Cette année, on est encore obligé manifester pour notre sécurité. Et on le fera encore s’il le faut », prévient Léo, 26 ans, d’origine chinoise.

Feing, une mère de 34 ans, arrivée en France en 2003, ne pense pas différemment. Elle ne s’imaginait pas connaître ici une telle insécurité : « La France c’est dangereux ! C’est ici que j’ai vu pour la première de la violence gratuite. Même si cela ne m’est pas encore arrivé, j’ai peur pour moi et ma fille. Même en Chine, c’est plus sûr. »

Anh Dao Traxel, ancienne boat-people vietnamienne, la « fille de cœur » recueillie par le couple Chirac en 1979, très engagée dans ce mouvement de protestation, témoigne pour un fait qui s’est produit dans le 13e arrondissement, où réside également une importante communauté asiatique : « Ma sœur s’est fait agresser au centre commercial Massena ! En plein centre commercial, et à 11 heures ! Personne ne l’a aidée ! On peut même se faire agresser au milieu d’une foule ! Aujourd’hui j’interpelle le ministre de l’intérieur Claude Guéant et le président Sarkozy, pour leur faire part de notre ras-le-bol. On n’en veut plus de cette situation, ils doivent réagir, c’est urgent ! »

Dans les discours officiels de la manifestation, les mots « agresseurs » ou « délinquants » ont abondamment été employés. Mais hors sono, ce sont plutôt les mots « Arabes » et « Noirs » qu’on a entendus pour désigner les fauteurs de troubles. Ming, un homme, lâche : « Moi je m’en fous si on me traite de raciste ou pas. Ils n’ont qu’à pas agresser les gens. » Parmi les manifestants, beaucoup disent « avoir peur », et certains ont du mal à faire la part entre les individus, souvent jeunes, qui commettent des violences physiques, et leurs origines « visibles ». Le slogan demeure : Bien-vivre ensemble.

Prosith Kong
Source: http://www.bondyblog.fr/201106200001/a-paris-manif-asiatique-contre-l%E2%80%99insecurite-%C2%AB-meme-en-chine-c%E2%80%99est-plus-sur-%C2%BB/#.V6-zH9G-cW0
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 14 Aoû 2016, 18:20

Ce genre d'affaire qui tend à devenir fréquente met en évidence l'inadaptation de certains immigrés à notre pays alors que d'autres arrivés en France dans des conditions souvent plus pénalisantes s'adaptent très bien et réussissent rapidement.
Alors que dans un cas la situation se complique à la seconde ou à la troisième génération d'arrivants dans l'exemple contraire à la seconde génération souvent la pleine intégration voire la totale assimilation (vilain mot refusé par les autorités européennes) est un succès.

----------------------------------------------

Brighelli - Pour en finir avec la culture de l'excuse
Les garçons issus de l'immigration maghrébine échouent davantage que la moyenne. La faute à une école discriminante ? Ou à leur manque d'investissement ?
Par Jean-Paul Brighelli
Modifié le 03/08/2016 à 14:42 - Publié le 03/08/2016 à 10:50 | Le Point.fr
Ma chronique de la semaine dernière ayant déchaîné les foudres de certains commentateurs (ainsi sur le forum de discussion neoprofs), j'aimerais revenir sur ce qui a paru à certains comme des assertions erronées. Pourtant, qu'est-ce qui pousse les jeunes issus de l'immigration nord-africaine à mal réussir à l'école ? Le racisme des enseignants – majoritairement de gauche ? Des facteurs économiques souvent défavorables – et que l'on ne peut nier ? Ou une pré-culture de l'excuse qui donne de bonnes raisons de ne pas même tenter de réussir, sauf exceptions ?
Un échec massif
Et d'abord, l'échec des populations d'origine maghrébine est-il attesté ? Oui, répond l'Insee dans une étude exhaustive parue en octobre 2012 : ces enfants réussissent en général nettement moins bien que la moyenne. Les garçons moins encore que les filles, comme nous l'a expliqué Jean-Louis Auduc, dont j'ai récemment décortiqué l'étude – sans doute parce que les filles prennent encore l'école comme un moyen de s'affranchir des tutelles parentales ou sociétales, de la pression de la « communauté » (je mets le mot entre guillemets tellement il me révulse – je ne connais qu'une communauté en France, c'est la communauté française), de l'enfermement à la maison, dans le quartier ou sous leurs voiles. Chez les garçons en revanche, c'est à qui en fera moins que son voisin.
« À cause du différentiel culturel ! » clament les bonnes âmes. La culture française, culture d'héritiers comme le disent tous les disciples de Bourdieu, est très loin de celle de ces jeunes issus directement ou indirectement de l'immigration. Et sans doute faut-il modifier les programmes afin d'être moins exigeant. Ainsi Sciences po il y a trois ans, suivant en cela une politique décidée par Richard Descoings quand il présidait aux destinées de la rue Saint-Guillaume, a supprimé une épreuve de culture générale afin de se mettre au niveau de celles et ceux qui n'étaient pas issus de la bourgeoisie française. Au grand dam de nombre d'écrivains venus d'horizons politiques fort différents – Régis Debray, Marc Fumaroli, Michel Onfray, Jean d'Ormesson, Erik Orsenna et Philippe Sollers. Des « pseudo-z-intellectuels » sans doute.
Le problème, c'est que moins on leur en demande, et moins ils y arrivent. Qui s'en étonne encore ?
L'école des "Blancs"
La faute à l'héritage ! répliquent immédiatement les mêmes belles âmes. Le poids du colonialisme – et la répétition d'attitudes néocoloniales. La guerre et ses séquelles. C'est l'avis par exemple de Houria Bouteldja, présidente du Parti des indigènes de la République, qui n'hésite pas à affirmer (dans Les Blancs, les Juifs et nous, la Fabrique, 2016) que Jean Genêt fut grand parce qu'il salua, en 1940, la défaite de l'État colonialiste français (à croire que les Allemands ne colonisaient personne), et que ce qui est blanc est, par définition, coupable. Qu'elle se doit, dans l'ordre, dit-elle, « à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l'Algérie, à l'islam ». Et que les excès auxquels se livrent les jeunes Maghrébins ne sont que les manifestations de « la virilité testostéronée du mâle indigène la part qui résiste à la domination blanche ». Sic. Les femmes violées à Cologne n'ont qu'à s'en prendre à elles-mêmes. Même Serge Halimi, homme de gauche s'il en fut, s'en étrangle dans Le Monde Diplomatique ce mois-ci. On le comprend.
Atlantico a demandé leur avis cette semaine à quelques spécialistes, dont votre serviteur, sur cette « culture de l'excuse » qui, comme l'explique Éric Verhaeghe, « permet de perpétuer le rapport colonial tout en semblant l'inverser ». Je ne peux que répéter ce que j'y ai expliqué : « Chose étrange, ce ne sont pas toutes les populations immigrées originaires des anciennes colonies qui ont réagi ainsi. Les Asiatiques par exemple, originaires de l'ancienne Cochinchine (le Vietnam principalement), ne présentent aucun symptôme d'une culture de l'excuse : ils travaillent dur, réussissent souvent brillamment, et se font une place dans la société française – y compris en prenant territorialement la place (à Belleville par exemple, ou dans le centre de Marseille, pour ne pas parler de l'implantation de Chinois à Alger même) de populations venues du Maghreb.
La réussite des boat people
« Pourtant, les Indochinois ont été sacrément exploités par le colonisateur ! Que l'on pense par exemple à la culture importée de l'hévéa et au travail forcé qui en a résulté – ou à la réquisition de travailleurs indochinois dans les rizières camarguaises pendant la Seconde Guerre mondiale, sans rémunération ni reconnaissance... Et c'est par une guerre aussi qu'ils se sont libérés des Français. Il y a quelque chose de spécifique aux anciens colonisés d'Afrique du Nord qui tient peut-être à la façon dont on leur a raconté leur histoire – et il y a là une double responsabilité, celle de la famille et celle de l'école. Qui tient aussi peut-être à l'islam, à la certitude d'être dans le vrai – et d'être rejetés alors même qu'ils devraient être au sommet – et au fatalisme quelque peu contemplatif de cette religion où « c'est écrit », et où par conséquent l'effort personnel n'est pas survalorisé.
« D'où cette culture de l'excuse, le discrédit jeté a priori sur le travail scolaire, et un sentiment de frustration que la religion peut compenser – ou la violence, qu'elle s'exprime à travers la délinquance ou à travers le terrorisme – et, de plus en plus souvent, à travers les deux. »
Parce qu'enfin, les mêmes causes devraient produire les mêmes effets. Je suis assez vieux pour avoir eu en cours, à la fin des années 1970 et surtout au début des années 1980, les enfants des boat people qui arrivaient tout aussi misérables que les « migrants » aujourd'hui, fuyant un pays dévasté par vingt ans de conflit, des bombardements massifs, la déforestation chimique, des centaines de milliers de morts, et les petites filles napalmées courant en larmes sur les routes. Tout le monde se rappelle cette photographie magistrale et terrible. Quarante ans plus tard, Kim Phuc n'a rien oublié – comment l'aurait-elle pu ? –, mais elle s'est reconstruite – en exil elle aussi. Et mes élèves indochinois arrivés au lycée des Ulis presque sans parler français en seconde réussissaient brillamment le bac – le bac des années 1980 – trois ans plus tard – et leurs études, au-delà.
Alors, qu'est-ce qui bloque chez les Beurs des années 2000 ? Dans quelle mythologie personnelle vont-ils chercher des excuses pour être encore et toujours discriminés, ce qui leur sert de prétexte pour ne même pas essayer de s'en sortir ? Loin de moi l'idée de nier que c'est plus dur pour eux que pour des petits bourgeois français depuis trente générations et enfants d'intellectuels. Mais l'exemple du million d'Asiatiques vivant aujourd'hui en France, qui réussissent si bien qu'ils sont désormais la cible des gangs des cités de Belleville, devrait les persuader qu'avec du travail et de l'obstination, on y arrive – et non avec des jérémiades reconverties en syndrome d'échec et en violence.

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-pour-en-finir-avec-la-culture-de-l-excuse-03-08-2016-2058771_1886.php?M_BT=18952195657&m_i=40lT6ys%2BllP8bpyIKNMX9MhjVKBJfN1zWFPBz3c0GehV_6mPptydxQQXTOt3whwqHuss40%2BTBCzgPYZV2qRoGoP6RFTs4b#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Mi-journee%5D-20160803
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 14 Aoû 2016, 20:11

Il y a une bonne vingtaine d'années dans un quartier turbulent de l'agglomération de Los Angeles un des sports favoris d'une minorité visible était le pillage des commerces tenus par les asiatiques...

Les victimes après de nombreux déboires et dommages parfois sanglants d'ordinaire tranquilles se sont "organisées"
Il va sans dire qu'après un "rééquilibrage" agité la situation s'est normalisée.

Généralement les USA nous précèdent d'une voire de deux décennies.
La seule différence étant qu'en France les victimes respectueuses de la loi ne pourront pas lutter sur un pied d'égalité.

Un humoriste affirmait que chez nous "le livreur de pizzas arrive plus vite que la police"... ce ne sont pas les opérations poudre aux yeux et peinture en bleu ou en kaki des rues qui vont arranger la situation en matière de rapidité d'intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2970
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 14 Aoû 2016, 21:01

a.nonymous citant le Parisien du 9.08.2016 :
Citation :
Aubervilliers : condamnés pour 11 agressions contre des Chinois
()
A 18 ans, ils sont les plus âgés d’une petite bande qui a fait de ces attaques ciblées sa spécialité. Trois autres, mineurs, seront jugés devant le tribunal pour enfants.
()
Les deux agresseurs ont été condamnés à deux ans de prison, dont 4 mois ferme. Ils devront aussi indemniser les victimes.

Tandis qu'on apprend (13.08.2016) que 2 tweets condamnent à plus de prison ferme que 11 agressions violentes :
Citation :
Cinq mois de prison ferme pour avoir menacé Hollande et Valls sur Twitter

L'homme avait publié un tweet avec le hashtag "#assassinerhollandevalls". Il avait déjà été condamné pour un tweet raciste contre Christiane Taubira.
()
http://www.europe1.fr/societe/cinq-mois-de-prison-ferme-pour-avoir-menace-hollande-et-valls-sur-twitter-2820061

Les menaces verbales (bien sûr condamnables) plus graves que des violences physiques multiples ? Selon que vous (victimes) seraient puissants ou misérables ?
Dans le second cas, il y a certes récidive. Mais pour les agressions de chinois, 11 méfaits jugés d'un coup est-ce une première condamnation de non-récidivistes alors ?
Pour la suite, faut-il en venir à penser que les chinois de France, à moins de devenir président ou ministre, devraient se perfectionner dans certains des multiples arts martiaux venus d'Orient...


Dernière édition par salamandre le Lun 15 Aoû 2016, 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 15 Aoû 2016, 01:16

tonton christobal citant Le Point à propos de Jean-Paul Brighelli a écrit:
Brighelli - Pour en finir avec la culture de l'excuse
Les garçons issus de l'immigration maghrébine échouent davantage que la moyenne. La faute à une école discriminante ? Ou à leur manque d'investissement ?
Par Jean-Paul Brighelli
Modifié le 03/08/2016 à 14:42 - Publié le 03/08/2016 à 10:50 | Le Point.fr
Ma chronique de la semaine dernière ayant déchaîné les foudres de certains commentateurs (ainsi sur le forum de discussion neoprofs), j'aimerais revenir sur ce qui a paru à certains comme des assertions erronées. Pourtant, qu'est-ce qui pousse les jeunes issus de l'immigration nord-africaine à mal réussir à l'école ? Le racisme des enseignants – majoritairement de gauche ? Des facteurs économiques souvent défavorables – et que l'on ne peut nier ? Ou une pré-culture de l'excuse qui donne de bonnes raisons de ne pas même tenter de réussir, sauf exceptions ?
---/---
Source: http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-pour-en-finir-avec-la-culture-de-l-excuse-03-08-2016-2058771_1886.php



On s'éloigne un peu des agressions dont sont victimes les "chinois" d"Aubervilliers mais je vous répondrais en citant Marianne à propos de Hugues Lagrange qui s'est intéressé à une autre population...

Je ne pense pas que l'on puisse qualifié Jean-Paul Brighelli ou Hugues Lagrange de fachos voir même simplement de réacs....



http://www.marianne.net/Hugues-Lagrange-le-sociologue-des-banlieues-par-qui-le-scandale-arrive_a226098.html a écrit:
Hugues Lagrange, le sociologue des banlieues par qui le scandale arrive

Vendredi 01 Février 2013 à 17:00
Vladimir de Gmeline - Marianne

Devenu sulfureux malgré lui avec la parution du "Déni des cultures" en 2010, Hugues Lagrange revient avec "En terre étrangère", recueil de témoignages d'immigrés originaires du Sahel à paraître le 7 février.

Il ne l'avait pas fait exprès. Et ne s'attendait pas à ça : «Quand le Déni des cultures est sorti, j'étais en Inde, à Calcutta, où je travaille sur le microcrédit chez les femmes. Je suis arrivé en pleine polémique, au moment du discours de Grenoble et des expulsions de Roms...»

Pas vraiment l'air d'un incendiaire, ce Lagrange, plutôt du gars qui aurait fait exploser sa bombe par mégarde. Il a de faux airs de Bourvil, un physique de paysan normand et une poignée de main rugueuse, gros pull et chemise à carreaux. Les amis du comédien disaient de lui qu'il était doté d'une force peu commune, que ne laissait pas transparaître son allure bonhomme et maladroite. Un leurre efficace.

Dans son bureau de Sciences-Po, rue de l'Université, alors que la nuit est tombée et qu'il neige à gros flocons, notre sociologue a l'air bien embêté. Toute cette affaire l'a fait simultanément sortir de l'ombre de la recherche universitaire et placé sous le feu croisé d'une bonne partie de ses pairs et de la presse de gauche, tandis que la droite s'émerveillait qu'un sociologue, espèce forcément «progressiste», ose enfin «briser les tabous du politiquement correct».

Bien embêté, peut-être, mais en utilisant des statistiques ethniques et en mettant en avant le facteur culturel pour expliquer un certain nombre de difficultés dans les «quartiers difficiles», Hugues Lagrange ne pouvait pas ignorer qu'il manipulait de la nitroglycérine en période de crispations communautaires et politiques.

Son nouveau livre, En terre étrangère, est une compilation de témoignages d'hommes et de femmes originaires de la vallée du fleuve Sénégal, arrivés en France dans les années 70 et 80, et installés en banlieue ouest de Paris. Ils racontent les difficultés professionnelles, la solitude, l'incompréhension et le repli sur soi, la nostalgie pour certains, ce que Lagrange appelle une «mimésis déçue» de la part d'hommes qui voulaient s'intégrer et se sont sentis rejetés et méprisés, le désir de rester pour d'autres.

Un ouvrage littéraire et sensible, plein d'empathie et d'une vraie implication : «C'est le complément du Déni des cultures. Très souvent, lorsqu'il y avait un débat, on me reprochait d'avoir fait des statistiques, on me demandait où étaient les témoignages. Ils sont là.»

De cette période agitée, il ne garde pas un très bon souvenir. Pris dans une agitation médiatico-politique dont il n'avait pas imaginé l'ampleur, essayant de se sortir de l'embuscade tendue par les tenants de l'«identité» ravis d'enrôler malgré lui un intellectuel qui pourrait servir de caution à la désignation d'un «autre» coupable de tous les maux, il souffre sur les plateaux, brandissant pour sa défense son identité «de gauche» et sa proximité avec les Verts.



Alors, erreur de manipulation médiatique ou acte prémédité ? Au départ, le Déni des cultures était une enquête quantitative portant sur 4 400 élèves de 11 à 17 ans, commandée par l'Etablissement public d'aménagement du Mantois-Seine aval (Epamsa) qui opère dans la communauté d'agglomération autour de Mantes-la-Jolie. Elle portait sur le décrochage scolaire et social, en même temps qu'une autre, menée à la demande de l'Education nationale, consacrée à l'absentéisme. Le sociologue a également travaillé sur un quartier du XVIIIe arrondissement de Paris, et sur la petite ville de Saint-Herblain, en banlieue nantaise.

Tous les élèves qui se sont trouvés en sixième en 2000, dans huit villes différentes, ont été interviewés : «C'est ma manière de procéder, ce que j'appelle une monographie statistique. L'Insee travaille sur de grands échantillons, moi, à mon petit niveau, je prends un territoire donné et je fais du 100 %. L'idée, c'est de ne pas briser les liens entre les gens : la vie sociale est faite de ces liens. De cette manière, je vois que ce que me dit "Georges" renvoie à ce que dit "Mohammed", et je perçois les interinfluences, qui sont capitales pour la compréhension. C'est ce que fait Facebook, d'une certaine manière, de façon déterritorialisée, alors que les grands échantillons statistiques et probabilistes créent un individualisme un peu artificiel. Mais dans les quartiers pauvres des banlieues de nos villes on ne fonctionne pas de manière individualiste. Tout est corrélé.»

En comparant les taux de décrochage et d'absentéisme quatre ans plus tard, en 2004, avec les listes des tribunaux, il constate qu'une part importante d'«incivilités» et d'«inconduites répétées» sont commises par des jeunes originaires du Sahel (Sénégal, Mali, Mauritanie, Sud algérien, Niger). Ce constat va amener Lagrange à s'interroger sur les liens entre facteurs culturels et délinquance, et à expliquer en partie l'une par les autres.

Pour lui, le poids des coutumes, de la religion, les structures familiales ont une influence sur le comportement et le développement des enfants : il évoque la taille des fratries («avec une moyenne de sept enfants»), la polygamie, le décalage d'âge entre des hommes venus travailler en métropole avant d'être rejoints par leur épouse, souvent plus jeune, les nombreuses familles monoparentales, la faible emprise des femmes sur leurs enfants, l'autoritarisme des hommes, une moindre pratique du français, le passage brusque d'un environnement rural, avec ses coutumes, à la ville...

Autant de facteurs qui entraveraient selon lui l'intégration : difficultés de concentration, faible image de l'autorité, perméabilité accrue au phénomène des bandes. Des caractéristiques qui seraient du reste moins marquées dans les familles d'origine subsahariennes et maghrébines, arrivées depuis plus longtemps, et où la taille des fratries serait moindre.

C'est autour de cette série d'interprétations que vont se cristalliser les débats. En France, il est en effet interdit de faire des statistiques ethniques, mais, surtout, ses conclusions vont à l'encontre de la grande majorité des travaux sur la banlieue, qui expliquent son délitement par des facteurs sociaux (chômage, discrimination à l'embauche, éloignement des centres urbains).

Certes, Lagrange ne les nie pas, et prend bien soin de préciser que ce ne sont pas les traditions en elles-mêmes qui posent problème, mais au contraire leur absence de prise en compte par le pays d'accueil. Il n'en reste pas moins que, pour beaucoup, son point de vue fait courir le risque de désigner les immigrés d'origine sahélienne impossibles à intégrer.

Au premier rang de ses détracteurs, le sociologue Laurent Mucchielli, rédacteur en chef du site Délinquance, justice et autres questions de société. «En ciblant des ethnies et des pratiquants - les Sahéliens et les musulmans -, on les réduit à une définition, on trouve ce qu'on cherche, alors que tous ont des personnalités multiples, des vies plus riches. C'est très réducteur».

Au CNRS, où Lagrange officie, et à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, l'hostilité est majoritaire. Pour le sociologue Eric Fassin, spécialiste des questions raciales et membre du collectif Cette France-là, «invoquer la culture, c'est bien chercher les causes des problèmes sociaux, dont la délinquance est le symptôme, non pas du côté de la politique de l'Etat, ni du racisme ordinaire, mais dans l'origine même de ces populations. Ainsi, le problème, ce ne serait pas tant "nous" qu'"eux".»

Une conclusion dont se défend Lagrange : «On ne mesure jamais assez le fait que l'immigration, c'est le déplacement de populations qui ont leurs traditions et leur culture, dans un autre système culturel. Le problème vient aussi de la manière dont nous les avons reçus.»

Il n'empêche, pour Eric Fassin, il s'agit bien d'«une réhabilitation du culturalisme». Le culturalisme, rejeté par les sciences sociales françaises de longue date, contrairement aux pays anglo-saxons, est un courant qui met en évidence l'influence prépondérante des habitudes culturelles sur la personnalité des individus.

C'est justement là que le bât blesse, ou que le torchon brûle, comme on voudra : Lagrange se place dans une logique résolument culturaliste. «Notre universalisme et les Lumières ont certes joué un rôle émancipateur. Mais cela ne correspond pas à la réalité. Il y a un moment, si l'on refuse de voir cette réalité des différences culturelles, où l'on confond le pays réel et le pays tel qu'on voudrait qu'il soit.»

Et, s'il se refuse à parler d'ethnies lorsqu'il parle de l'histoire de l'Afrique, Lagrange cite toutefois les travaux de Bernard Lugan, historien proche de l'extrême droite, rédacteur en chef de l'Afrique réelle, qui enseigna durant de nombreuses années à l'université Lyon-III.

Pour Lugan, les ethnies préexistaient au colonialisme, elles sont l'élément essentiel de compréhension du continent africain. Une théorie que réfute totalement Jean-Loup Amselle, anthropologue et directeur d'études à l'Ehess, auteur de l'Ethniticisation de la France (Lignes) : «J'ai passé de nombreuses années sur le terrain au Mali, avec les Peuls, les Bambaras, les Malinkés, et nous avons démontré qu'en réalité les ethnies telles qu'elles existent sont des créations coloniales. On a fabriqué des catégories intangibles alors que tout était auparavant beaucoup plus labile et fluide. En assignant aux personnes une culture définie, on présume de l'identité que les gens se choisissent. On les enferme dans des cases, et on leur enlève toute possibilité de choix.»

Pour Amselle, les communautés se créent en situation migratoire. «Quand il est au Mali, un Soninké ne s'envisage pas comme membre d'une ethnie. Malheureusement, ce que je constate, c'est que la France est un pays officiellement républicain, mais que le multiculturalisme y est rampant. Il s'est d'autant mieux installé avec la nouvelle grille référentielle d'un think tank comme Terra Nova, qui a substitué le sociétal au social. Cette manière de penser est hélas celle de la gauche au pouvoir aujourd'hui. Ce qu'écrit Lagrange plaît parce que cela fournit une clé facile...»

Fassin enfonce le clou : «Pourquoi tant d'enthousiasme pour un essai touffu, bardé de graphiques et de tableaux, qui articule de manière complexe développements théoriques et enquêtes empiriques ? C'est que l'auteur importe dans le champ scientifique la question politique du lien entre immigration et délinquance. Il apporte ainsi, avec l'autorité de la science, une contribution au débat du moment : c'est la caution du nouveau sens commun.»

Cette opposition entre empirisme et science amuse beaucoup Christophe Guilluy, géographe et auteur de Fractures françaises (François Bourin éd.), qui fut lui aussi soupçonné de s'aventurer sur des terrains idéologiquement mouvants : «C'est un débat byzantin : la sociologie n'est pas une science dure, contrairement à l'idée qu'on veut en donner à l'Ehess, c'est une science molle. La réalité, c'est qu'on est sur de l'humain. Moi aussi, j'ai beaucoup été attaqué sur ma méthodologie, mon travail est empirique, ce n'est pas celui d'un intellectuel. Ma conception de la recherche, c'est qu'il faut être froid par rapport au réel, donc on ramène des choses qui ne font pas forcément plaisir. Et, quand on travaille sur ces questions des quartiers, on arrive forcément au facteur culturel et identitaire.»

Lui considère que cette querelle est injuste : «Lagrange est un des seuls à aller sur le terrain. Ceux qui le critiquent sont les gardiens du temple et n'y mettent jamais les pieds. Occulter cette réalité est absurde. Ou alors on devient militant, c'est de l'idéologie et ça ne devrait pas interférer dans le débat.» Et de conclure : «J'ai entendu dire les pires choses sur lui, qu'il était fasciste, raciste, il suscitait une véritable rage. C'est un milieu très violent, je ne pense pas qu'il s'attendait à ça.»



Une nouvelle polémique viendra peut-être de l'étude sur l'islam que prépare Lagrange pour le printemps à Sciences-Po. Pour le coup, un travail purement statistique. Il y constate que l'islamisme radical s'installe chez des jeunes d'origine sahélienne, dont l'héritage est pourtant le soufisme. Cette fois, la raison en est sociale, due à un sentiment d'échec et de relégation.

Quant à la pratique grandissante d'un islam plus modéré chez des jeunes de 18-35 ans, bien intégrés, dans une société par ailleurs fortement sécularisée, elle est pour lui un phénomène identitaire : «C'est aussi la preuve qu'il s'installe un véritable islam de France. Avec des positions certes très conservatrices, comme dans les deux autres grands monothéismes. Ils étaient par exemple dans les cortèges d'opposants au "mariage pour tous". Ceci dit, ça prouve bien qu'ils ne sont pas hors de la société.»



Dans quelques mois, Hugues Lagrange repartira sans doute en Inde, pour de nouveaux travaux, toujours sur «l'autonomie des femmes» : «J'ai passé huit ans sur cette étude en banlieue. Il y a des amitiés qui se sont créées et dénouées, des gens à qui je me suis attaché et qui ont disparu. Il est certain que je suis arrivé à un tournant de ma vie.»
Source: http://www.marianne.net/Hugues-Lagrange-le-sociologue-des-banlieues-par-qui-le-scandale-arrive_a226098.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 15 Aoû 2016, 02:38

Je constate que l'on évoque une affaire de droit commun doublée d'une motivation raciste.
Nous connaissons l'origine asiatique des victimes mais on semble très discret sur les attaches des malfaisants...

Je suppose que si nous avions à faire à de vilains fachos réacs nous en serions informés...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 15 Aoû 2016, 09:44

On peut s'étonner qu'alors qu'un de ses administrés vient de mourir suite à une agression commise par des délinquants dont on nous cache délibérément le profile, Meriem Derkaoui , maire PCF d’Aubervilliers, qui dans un communiqué a dénoncé « le ciblage raciste du crime » n'ait pas été présente à l'hommage qui a été rendu devant la mairie de sa ville...



"Selon le comité de soutien à la famille Zhang, « les habitants d’origine chinoise d’Aubervilliers mais aussi de Paris, la Courneuve et Pantin, sont les victimes quotidiennes de vols de plus en plus violents. L’association de l’amitié chinoise en France en a recensé au moins 100 cas, dans la seule ville d’Aubervilliers, depuis novembre. En janvier et en juin, deux bandes ont été interpellées par la police et condamnées par des séries de vols avec violence exclusivement dirigées contre des victimes d’origine asiatique.



http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-le-deuil-et-la-colere-apres-la-mort-de-chaolin-zhang-14-08-2016-6040797.php a écrit:
Aubervilliers : le deuil et la colère après la mort de Chaolin Zhang
Aubervilliers|Floriane Louison|14 août 2016, 20h13 | MAJ : 14 août 2016, 22h37

La communauté chinoise meurt en silence », a-t-il écrit en rouge sur son t-shirt maculé de fausses taches de sang. Maike Song, un Parisien d’origine chinoise, est venu, ce dimanche, rendre hommage à Chaoling Zhang. Vendredi dernier, cet homme de 49 ans, père de deux enfants, est décédé de ses blessures après une agression cinq jours plus tôt, rue des Ecoles à Aubervilliers. Devant la mairie, ils étaient au moins 500, selon la préfecture, à se recueillir et, aussi, à dire leur colère.

« La communauté chinoise n’a pas l’habitude de protester et règle ses problèmes toute seule mais, aujourd’hui, on ne peut plus se taire et il faut nous aider », exprime une jeune fille, Lei. Devant le portrait de la victime, entouré de ses proches, elle attend son tour pour déposer une bougie et une fleur.

Dans cette foule en deuil, surveillée par un important dispositif policier, la tension est palpable, et le mot est lâché : « agression anti-asiatique ». Il est relayé par la maire (PC) d’Aubervilliers, Meriem Derkaoui. Elle n’était pas présente à l’hommage mais dans un communiqué, elle dénonce « le ciblage raciste du crime. »



Son épouse attend que « justice soit rendue »

Selon les premiers éléments de l’enquête, Chaolin Zhang, un couturier modeste, a été agressé alors qu’il rejoignait une soirée avec un ami. Un violent coup au sternum l’a projeté au sol et cette chute serait à l’origine de son décès. « L’objectif était de les voler, précise une source policière. Le sac de la deuxième victime a été dérobé. » Cette dernière a été blessée mais s’est remise. « Et Chaolin Zhang, qui n’avait rien sur lui, s’est fait tuer pour rien », répète son épouse dévastée. Elle attend que « justice soit rendue. » Ce dimanche soir, les trois auteurs suspectés n’ont toujours pas été arrêtés.



100 vols depuis novembre contre les Chinois d’Aubervilliers

« Cette violence gratuite nous fait peur », poursuit Maike Song. Selon le comité de soutien à la famille Zhang, « les habitants d’origine chinoise d’Aubervilliers mais aussi de Paris, la Courneuve et Pantin, sont les victimes quotidiennes de vols de plus en plus violents. L’association de l’amitié chinoise en France en a recensé au moins 100 cas, dans la seule ville d’Aubervilliers, depuis novembre. En janvier et en juin, deux bandes ont été interpellées par la police et condamnées par des séries de vols avec violence exclusivement dirigées contre des victimes d’origine asiatique.

« Tout cela repose sur des préjugés selon lesquels les Chinois sont faibles, dociles et riches », estime Fang, une étudiante d’Aubervilliers. « J’ai été agressée trois fois en trois ans, mes amis vivent la même chose, plusieurs ont déménagé pour cette raison. Moi, je ne sors même plus avec un sac ! »

Après l’hommage, la famille et ses soutiens ont marché jusqu’à la rue des Ecoles. « Il y a déjà eu des dizaines d’agressions ici ! », interpelle le comité de soutien qui réclame des mesures concrètes, notamment l’installation de caméras supplémentaires. Ils seront reçus, ce mercredi, par la préfecture pour examiner leurs demandes. « Nous souhaitons aussi préparer un travail, ensemble, pour faire mieux connaître la communauté chinoise », précise aussi la préfecture. La Région a elle aussi réagi en proposant son aide pour sécuriser la ville d’Aubervilliers.

 leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-le-deuil-et-la-colere-apres-la-mort-de-chaolin-zhang-14-08-2016-6040797.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 16 Aoû 2016, 17:02

Alors que les asiatiques d'Aubervilliers alertent depuis des années sur les agressions dont ils sont victimes, SOS Racisme vient de s'exprimer...




Le PS s'est aussi exprimé....

http://www.parti-socialiste.fr/deces-de-chaolin-zhang-parti-socialiste-choque-lagression-meurtriere-daubervilliers/ a écrit:
Décès de Chaolin Zhang : le Parti socialiste choqué par l’agression meurtrière d’Aubervilliers
14 août 2016

Alors qu’a eu lieu cet après-midi un rassemblement silencieux à Aubervilliers en mémoire de Chaolin Zhang, ressortissant chinois décédé vendredi des suites d’une agression revêtant un caractère raciste subie quelques jours auparavant, le Parti socialiste condamne ces actes abjectes.

Il adresse ses condoléances aux proches et à la famille de Chaolin Zhang, souhaite un prompt rétablissement à l’autre victime de l’agression, et assure de sa solidarité tous les français d’origine chinoise, ainsi que les ressortissants chinois vivant en France, ciblés par des agressions aux motivations racistes.

Le Parti socialiste espère que les auteurs de ce crime seront rapidement appréhendés par la police afin d’être jugés par la justice.
Source: http://www.parti-socialiste.fr/deces-de-chaolin-zhang-parti-socialiste-choque-lagression-meurtriere-daubervilliers/


On ne sait toujours pas si la deuxième victime de l'agression qui semble pourtant en état de parler a fourni ses informations sur le profile des agresseurs...

De son coté, la maire communiste d'Aubervilliers Meriem Derkaoui appelle à "ne pas faire d'amalgame" sans préciser ni avec qui ni avec quoi...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 16 Aoû 2016, 18:15

Il y a des revirements dans le discours qui doivent arracher les tripes... mais là aussi persévérer dans le discours habituel devient électoralement pénalisant.

On ménage toujours : pas de son pas d'image, le flou non artistique sur la personnalité des loubards tueurs.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 17 Aoû 2016, 11:47

tonton christobal a écrit:
Il y a une bonne vingtaine d'années dans un quartier turbulent de l'agglomération de Los Angeles un des sports favoris d'une minorité visible était le pillage des commerces tenus par les asiatiques...

Les victimes après de nombreux déboires et dommages parfois sanglants d'ordinaire tranquilles se sont "organisées"
Il va sans dire qu'après un "rééquilibrage" agité la situation s'est normalisée.

Généralement les USA nous précèdent d'une voire de deux décennies.
La seule différence étant qu'en France les victimes respectueuses de la loi ne pourront pas lutter sur un pied d'égalité.

Un humoriste affirmait que chez nous "le livreur de pizzas arrive plus vite que la police"... ce ne sont pas les opérations poudre aux yeux et peinture en bleu ou en kaki des rues qui vont arranger la situation en matière de rapidité d'intervention.



Face à l'inaction des pouvoirs publics alors que la communauté asiatique d'Aubervilliers dénonce depuis des années les agressions dont elle est victime, le pire serait que celle-ci en arrive à organiser elle-même sa propre milice...


"Messages d'alerte en cas d'agression, escortes autour du métro, manifestations: la communauté chinoise d'Aubervilliers se mobilise face à des actes de violence répétés qui ont coûté la vie à l'un de ses membres vendredi."


http://actu.orange.fr/france/en-seine-saint-denis-la-communaute-chinoise-s-organise-face-aux-agressions-CNT000000syUgY/photos/hommage-au-chinois-zhang-chaolin-le-14-aout-2016-a-aubervilliers-pres-de-paris-7470e2f89b17092fb80e3d1ab4a44341.html a écrit:
En Seine-Saint-Denis, la communauté chinoise s'organise face aux agressions

AFP, publié le mardi 16 août 2016 à 19h29

Seine-Saint-Denis: la communauté chinoise s'organise face aux agressions

Messages d'alerte en cas d'agression, escortes autour du métro, manifestations: la communauté chinoise d'Aubervilliers se mobilise face à des actes de violence répétés qui ont coûté la vie à l'un de ses membres vendredi.

"J'ai été agressé deux fois cette année", "je ne sors plus avec un sac à main", "aujourd'hui c'était lui, demain, ça peut être moi", ont témoigné, parmi des dizaines d'autres, Wang, 45 ans, Hélène 33 ans ou Seneque, 22 ans, lors d'un rassemblement organisé dimanche à Aubervilliers, en mémoire de Zhang Chaolin.

Ce couturier de 49 ans, père de deux enfants, est mort le 12 août, après avoir été agressé cinq jours plus tôt en pleine rue par trois hommes qui voulaient voler le sac d'un ami, lui aussi d'origine chinoise. Un drame "prévisible", qui "aurait pu être évité", estime-t-on au sein des 3 à 4.000 personnes originaires de Chine qui vivent dans cette ville de 80.000 habitants.

Ils dénoncent une "situation qui se dégrade", avec des agressions "de plus en plus violentes" motivées par des "préjugés" selon lesquels les Chinois seraient porteurs d'importantes sommes d'argent liquide. "C'est ce même type de préjugé qui avait conduit à la mort d'Ilan Halimi" (jeune juif enlevé et tué en 2006 par un gang qui espérait une rançon NDLR), a regretté la Licra mardi dans un communiqué, pointant un "racisme anti-asiatique" qui "a pris une ampleur inédite dans certains quartiers".

A Aubervilliers, les services de police ont recensé sur les sept premiers mois de l'année 105 vols avec violence sur les Chinois ou personnes d'origine chinoise sur un total de 666 vols avec violence dans la commune, contre 35 sur 466 sur la même période l'année dernière, selon la préfecture.

Sur l'ensemble de la Seine-Saint-Denis, 3,9% des victimes de vols avec violences sont des membres de la communauté chinoise, selon des chiffres établis sur les sept premiers mois de l'année (2,4% sur la même période en 2015). "La ville est plus touchée en raison du grand nombre de résidents et de travailleurs ponctuels d'origine chinoise qu'elle comporte", a-t-on expliqué à la préfecture.

Le sentiment d'insécurité s'accompagne d'un changement de nature des agressions, précise Ling Lenzi, conseillère municipale Les Républicains. Auparavant dirigées contre "le secteur des commerçants", elles se concentrent désormais "sur les habitants, les petites gens".



- "M. Zhang n'avait rien sur lui" -

"Depuis qu'une quarantaine de caméras de surveillance ont été installées devant les commerces, accompagnées de plus de patrouilles policières, les agresseurs se sont retournés vers là où il n'y a pas de dispositif", assure-t-elle.

"M. Zhang n'avait rien sur lui", soupire Cao Hua Qin de l'Association de l'amitié chinoise en France. Depuis le début de l'année, son association se consacre exclusivement à la prise en charge des victimes d'agressions.

Quand certains habitants s'organisent pour faire à plusieurs le chemin du métro à leur domicile, l'association a elle mis en place des groupes de discussions sur la messagerie instantanée chinoise WeChat. "Si quelqu'un se fait attaquer, il peut poster un appel au secours", explique M. Cao. "Nous nous chargeons de l'amener à l'hôpital et de prévenir la police ou d'organiser un rendez-vous au commissariat pour déposer plainte", ajoute-t-il.

Dimanche, le comité de soutien à la famille de M. Zhang a réclamé "au moins 10 caméras supplémentaires dans les rues sensibles" et un renfort de policiers. Une demande également formulée par la maire PCF de la ville, Meriem Derkaoui, qui a écrit en ce sens en juillet au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Dénonçant un "crime au ciblage raciste", elle a assuré que le fonctionnement de la police municipale serait "revu" à la rentrée. La préfecture a de son côté annoncé la tenue mercredi d'une réunion de travail "avec les associations qui le souhaitent".

Certaines associations soulignent toutefois que l'insécurité touche toutes les communautés. "La violence, c'est un problème pour tout le quartier", souligne Rui Wang, président de l'Association des Jeunes Chinois de France (AJCF). Il se félicite d'ailleurs d'avoir vu dans le rassemblement en mémoire de M. Zhang "des militants noirs et arabes venus en solidarité".
Source: http://actu.orange.fr/france/en-seine-saint-denis-la-communaute-chinoise-s-organise-face-aux-agressions-CNT000000syUgY/photos/hommage-au-chinois-zhang-chaolin-le-14-aout-2016-a-aubervilliers-pres-de-paris-7470e2f89b17092fb80e3d1ab4a44341.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 17 Aoû 2016, 15:52

Dans l'exemple de Los Angeles il s'agissait (cela existe encore) de phénomènes de bandes qui mettent des quartiers en coupe réglée.
Les bandes pouvant être géographiques à savoir ceux qui habitent tel ou tel quartier, ethniques les chicanos contre les blacks et parfois blacks contre blacks les variantes sont multiples... ces groupes peuvent aussi se composer en fonction des origines ethniques additionnées à la proximité géographique ou répondre à des idées philosophico politiques plus ou moins tordues.

Le phénomène maintenant touche notre pays.
Les noirs "africains" contre les "arabes" , les "arabes contre les "gitans" nous y ajouterons les équipes qui se forment en fonction des pays d'origine comme les "albanais", les "blacks africains" contre les "blacks français" les gens des pays de l'est du sud (Roumanie, Kosovo, Bosnie, Bulgarie) ou du nord "pays Baltes"... les ressortissants de l'ex Yougoslavie... et j'en passe...
Il y a quelques temps c'était la guerre entre musulmans de Bosnie qui terrorisaient les musulmans d'Afrique du Nord, certains d'entre eux habituels clients sérieux des services de police venant se plaindre es qualité de victime dans les services qu'ils fréquentaient assidument comme auteurs d'infractions... il y a parfois des coups de pieds qui se perdent !
L'éventail est large et les combinaisons possibles multiples nous y ajouterons les agités du bocal se disant "politiques"  "action directe" chez nous, "bande à Bader" en Allemagne, "brigades rouges" italiennes, les triades asiatiques qui l'on retrouve sous des formes plus ou moins édulcorées en Europe, les équipes sérieuses comme les "Pinck panther" de l'ex Yougoslavie ou les groupes russes qui sont internationaux au niveau des méfaits... sans oublier la mafia, la camora ainsi que des structures annexes qui liquident allégrement un juge ou un politicien dérangeant.
Maintenant nous découvrons le terrorisme islamique qui se recoupe avec la truanderie le tout ayant des ramifications internationales (certains en sont encore aux loups solitaires et voient des fous partout) avec ses morts par centaines et les invalides par milliers...

Lorsque nos bons états démocratiques européens en sont à laisser libres des truands et terroristes de haut vol qui circulent en toute quiétude et sans contrôle soyons surpris que la situation se dégrade, que ces braves gens prospèrent chez nous et s'y ébattent dans la joie et la sérénité... aux dépends de la société en général et de leurs voisins immédiats en particulier.

Voila pourquoi laisser dériver des quartier entier de nos villes vers l'anarchie criminelle pour des raisons de basse politique au lieu de se battre pour y faire régner la loi est de la part de ceux qui refusent d'ouvrir les yeux sur ces zones de non droit tout simplement criminel.
Dans ce qui arrive journellement dans certaines zones où nos lois sont en permanence bafouées l'état et ceux qui le gouvernent ont une large part de responsabilité.

Remarquons tout de même que l'on ne sait rien, mais absolument rien sur les auteurs de l'agression qui a couté la vie à un Chinois... la police va avoir du mal à les retrouver !

NB : c'est du tonton pur jus pas nécessaire de chercher l'auteur. J'assume !


Dernière édition par tonton christobal le Mer 17 Aoû 2016, 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1174
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 17 Aoû 2016, 23:26

A Aubervilliers probable que le clientélisme s'applique aussi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 22 Aoû 2016, 05:49

AFP, publié le dimanche 21 août 2016 à 19h02

Paris: des Chinois manifestent à Aubervilliers pour réclamer davantage de sécurité après l'agression mortelle de l'un des leurs

Près de 2.000 personnes d'origine chinoise ont exprimé dimanche à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) leur ras-le-bol des violences répétées dont ils se disent victimes et réclamé des mesures de sécurité renforcées après l'agression mortelle dont a été victime l'un des leurs, a constaté une journaliste de l'AFP.

Aux cris de "liberté, égalité, fraternité et la sécurité pour tous!", 1.800 personnes, selon la police, ont défilé dans les rues de cette ville de banlieue populaire, où Zhang Chaolin, un couturier de 49 ans, a été agressé le 7 août par trois hommes, qui voulaient voler le sac d'un ami, lui aussi d'origine chinoise. Il était décédé le 12 août des suites de ses blessures.

"Les agressions sont fréquentes, mais comme on ne parle pas bien français, on porte pas plainte. Et puis on travaille, on n'a pas le temps pour ça", a expliqué Cai Jiang, 26 ans, employé dans un bar-tabac à Paris.

Alors que les vols avec violence visant la communauté chinoise à Aubervilliers ont triplé en un an, le commissariat a obtenu des renforts policiers et une étudiante franco-chinoise a été recrutée dans le cadre du service civique pour améliorer l'accueil des victimes. La préfecture s'est également engagée à étendre le système de vidéo-surveillance.

"On fait appel à l'État car on est des citoyens français, même si on ne se sent pas assez considérés comme tels", explique Marina, 23 ans, qui tient une boutique au Fashion Center, le plus grand centre commercial de vente en gros d'Europe.

Dans la foule, de nombreuses mains agitent de petits drapeaux français. "J'étais Charlie comme vous. Je suis Chaolin, où êtes-vous", peut-on lire sur une banderole. "Ils sont en train de nous donner une leçon d'organisation et de République", dit, admiratif, Laurent, qui habite Aubervilliers depuis 30 ans. "Ca fait des années qu'ils subissent le racisme, même les gosses se font agresser!", regrette cet enseignant.  

Réputées détenir sur elles de l'argent liquide, les personnes d'origine asiatique sont des "proies faciles", reconnaît la maire PCF de la ville, Meriem Derkaoui, résolue à "faire reculer ces préjugés et sensibiliser la population" à ce sujet.

"Quand je vois que les uns les autres montent au créneau, parce que deux trois femmes ont porté un burkini sur une plage, là il y a mort d'homme, alors j'attends que l'État fasse preuve d'un minimum de considération et reçoive la famille", a-t-elle ajouté.

A la fin de la manifestation, un voleur présumé à la tire a été pris à partie par la foule, avant d'être exfiltré par des gendarmes mobiles, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes, a constaté une journaliste de l'AFP.

------------------------------------


Nous n'avons toujours aucune précision sur les auteurs de l'homicide...

La "mairesse" locale a sans doute pratiqué le foot et la pêche à la ligne dans sa jeunesse car elle semble remarquable pour shooter le dossier... et noyer le poisson.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 22 Aoû 2016, 16:46

En complément de la dépêche de l'AFP citée par Tonton l'article du Monde avec les photos de la manifestation.....


http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/21/a-aubervilliers-le-mecontentement-de-la-communaute-chinoise-s-organise_4985818_3224.html a écrit:
A Aubervilliers, le mécontentement de la communauté chinoise s’organise

LE MONDE | 21.08.2016 à 19h28 | Par Nicolas Scheffer


La colère de la communauté chinoise s’organise depuis le décès de Chaolin Zhang, mort des suites d’une agression à caractère « raciste », selon la maire d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Meriem Derkaoui (PCF). Après deux manifestations silencieuses en hommage à la victime, jeudi 11 et dimanche 14 août, est venu le cri d’alarme.

Près de 2 000 personnes d’origine chinoise (1 800 selon la police) ont exprimé dimanche à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) leur ras-le-bol des violences répétées dont ils se disent victimes et réclamé des mesures de sécurité renforcées. Dans les rangs serrés, plus de portrait du père de famille de 49 ans, plus de bougies, mais plutôt, des pancartes et des slogans, comme « liberté, égalité, fraternité et la sécurité pour tous! », appelant à plus de sécurité.
« Tout le monde connait quelqu’un qui s’est fait agresser »

De nombreux Chinois se disent victimes d’agressions qui se multiplient alors que les forces de l’ordre sont trop peu présentes dans les banlieues. « Tout le monde connaît quelqu’un qui s’est déjà fait agresser », raconte Léo, un habitant de La Courneuve.

De nombreuses Chinoises confessent ne plus porter de sac à main dans certains quartiers de peur de se le faire voler. Les Chinois ont la réputation de porter sur eux beaucoup d’argent en liquide. « Un préjugé totalement idiot et infondé, juge Léon, qui tient un magasin à Aubervilliers, 99 % des Asiatiques qui sont à la manifestation sont modestes. » Il regrette que la mobilisation ne soit que communautaire : « Beaucoup de gens dans les quartiers populaires se font agresser et pas seulement des Chinois. »


Deux heures avant la manifestation, Popo s’est installé place de la Mairie pour distribuer des drapeaux tricolores et des t-shirts. Côté face, on peut voir un drapeau chinois dans un drapeau français, côté pile, on peut lire « agression : qui sera le prochain ? ». Si la plupart des manifestants portent ce t-shirt, c’est grâce à la mobilisation des habitants et de la communauté chinoise qui ont prêté main-forte.

Popo raconte la spontanéité du geste : « Les gens ont apporté de l’aide volontairement. L’information a circulé rapidement sur les réseaux sociaux, notamment grâce à l’application WeChat qui nous a permis de nous organiser ». L’application, à la manière de Whatsapp, permet de créer des discussions à plusieurs et de diffuser rapidement des informations.

Plus âgé, Junjun préfère huarenjie.com, un site dédié à l’information de la diaspora et aux échanges entre les Internautes. « L’émotion a fait que le bouche-à-oreille a bien fonctionné, explique Rui Wang, qui a organisé le collectif en hommage à Chaolin Zhang, cette manifestation s’est décidée très rapidement ». Fort de cette mobilisation, le comité de soutien de la famille de Chaolin Zhang a déjà annoncé une autre marche, le 4 septembre, à Paris.

   Nicolas Scheffer
   Journaliste au Monde
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/21/a-aubervilliers-le-mecontentement-de-la-communaute-chinoise-s-organise_4985818_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 24 Aoû 2016, 01:03

Qui sont donc ces "racistes" dont nous parle la mairesse de la ville ?

a t elle une idée utile pour les identifier ?

Elle sait ce qu'ils sont : des racistes, est ce prouvé ? mais pas qui ils sont... dommage !
En revanche à défaut de prouver qu'ils sont racistes ou de savoir qui ils sont nous savons que ce sont des assassins !
Nous savons aussi que depuis longtemps des malfaiteurs attaquent les asiatiques...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 30 Aoû 2016, 03:15

tonton christobal a écrit:
Qui sont donc ces "racistes" dont nous parle la mairesse de la ville ?


On va bientôt en savoir plus sur les auteurs de cette agression mortelle....

Ceci étant si ces jeunes de 15 à 19 ans ont bénéficié du système éducatif de notre pays et alors que cette rentrée des classes est marquée par la réforme du collège on est en droit de se demander comment il est possible d'en arriver là...


"Les auteurs présumés sont âgés de 15 à 19 ans, ils ont été confondus par des images de vidéosurveillance. Ils opéraient à visage découvert quand ils s’en sont pris à Chaolin, rue des Ecoles."


http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-trois-suspects-interpelles-apres-la-mort-de-chaolin-29-08-2016-6077779.php a écrit:
Aubervilliers : trois suspects interpellés après la mort de Chaolin
Aubervilliers|Nathalie Revenu|29 août 2016, 16h51

Ce lundi matin à 6 heures, une quarantaine de policiers ont investi une cité de la rue de la République à Aubervilliers et un immeuble à Bobigny. Ils ont interpellé trois hommes soupçonnés d’être les auteurs de l’agression ayant entraîné la mort de Chaolin Zhang, ce couturier de 49 ans, sauvagement attaqué le 7 août dernier à Aubervilliers. La victime devait décéder le 12 août des suites de ses blessures.

Les trois hommes ont été placés en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale, chargée de l’enquête. Les auteurs présumés sont âgés de 15 à 19 ans, ils ont été confondus par des images de vidéosurveillance. Ils opéraient à visage découvert quand ils s’en sont pris à Chaolin, rue des Ecoles.

« L’exploitation des bandes-vidéo n’a été possible que vendredi dernier », indique une source proche de l’enquête. Une information judiciaire a été ouverte il y a une semaine donnant lieu à la désignation d’un juge d’instruction. Le décès de ce ressortissant chinois a créé un profond émoi dans cette communauté bien implantée à Aubervilliers dans le milieu de l’import-export de textile. Depuis la fin de l’année 2015, les Asiatiques sont particulièrement ciblés par les voleurs. 105 plaintes ont été enregistrées au commissariat d’Aubervilliers. Mais ce chiffre est inférieur au nombre d’agressions car les victimes ne portent pas toujours plainte.

leparisien.fr
Source: http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-trois-suspects-interpelles-apres-la-mort-de-chaolin-29-08-2016-6077779.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 30 Aoû 2016, 04:36

Conclusion : la vidéo ne sert à rien !

Si en plus une fois arrêtés on les remet dehors elle ne servira doublement à rien tout comme le travail des archers du roi... mais eux depuis qu'ils s'occupent toujours des mêmes ils ont l'habitude.

NB nous n'avons toujours aucune information sur ces "racistes" ainsi que les qualifie la "mairesse" de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Jeu 01 Sep 2016, 02:22

Aubervilliers: Les suspects reconnaissent l’agression mortelle de Chaolin Zhang
Publié le 31.08.2016 à 09:33
Mis à jour le 31.08.2016 à 12:06
Ils ont reconnu les faits pendant leur garde à vue. Les trois jeunes interpellés lundi dans l’enquête sur l’agression mortelle de Chaolin Zhang ont été déférés mardi soir devant un juge d’instruction de Bobigny, précise Le Parisien. Le parquet de Bobigny a également indiqué avoir requis leur mise en examen et leur placement en détention provisoire. Le Parisien.
Trois jeunes âgés de 15 à 19 ans
Chaolin Zhang, couturier chinois de 49 ans et père de deux enfants, avait été attaqué le 7 août dernier alors qu’il se promenait avec Keshou, un ami, àAubervilliers. Il était décédé cinq jours plus tard.
Les trois jeunes, originaires d’Aubervilliers et âgés de 15 à 19 ans, avaient agi à visage découvert et ont été identifiés sans trop de difficultés par une caméra de surveillance. Celle-ci a filmé non pas l’agression mais la fuite des trois jeunes avec le sac d’une des victimes, précise Le Parisien.
Les trois jeunes auraient attaqué Chaolin Zhang par derrière. Le plus âgé des agresseurs a asséné un coup de pied violent au niveau du larynx à Chaolin, le propulsant au sol. « Le choc n’a pas été mortel mais il a fait chuter au sol la victime qui a heurté le bitume », indique une source proche de l’enquête dans Le Parisien.
En garde à vue, l’auteur du coup de pied n’a pas nié les faits. Mais les trois jeunes ont minimisé la violence de l’agression, ne reconnaissant qu’un seul coup asséné. Ce que remet en cause l’examen médico-légal. Celui-ci révèle « des polytraumatismes au crâne et plusieurs hémorragies cérébrales au cerveau, indique une autre source toujours dans Le Parisien. Des constatations peu compatibles avec un coup unique. »
Des cigarettes et des bonbons
« C’est un crime crapuleux sous-tendu par un préjugé raciste, résume l’avocat des parties civiles. Ils [les agresseurs] pensaient qu’ils avaient beaucoup d’argent sur eux. » Mais dans la sacoche de Keshou, il n’y avait qu’un paquet de cigarettes et des bonbons.

Encore une affaire de "racistes inconnus"...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 06 Sep 2016, 18:26

Dimanche lors de la manifestation des Chinois à Paris contre le racisme, on n'a pas brûlé des voitures. La manifestation de la communauté chinoise est un échec.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 06 Sep 2016, 18:35

Une.fois encore la vidéo montre son utilité .M le Maire.soyez pragmatique

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 06 Sep 2016, 18:47

thierry a écrit:
Dimanche lors de la manifestation des Chinois à Paris contre le racisme, on n'a pas brûlé des voitures. La manifestation de la communauté chinoise est un échec.

Un excellent service d'ordre avait été mis en place. Sans une participation significative des associations anti racistes habituelles.

« Le collectif d’associations de la communauté chinoise qui appelait à manifester ne souhaitait pas qu’il y ait des drapeaux autres que les leurs, raconte Sylvain Goldstein, président du MRAP 93. Tout était organisé très précisément, les banderoles étaient préparées et toutes étaient sur le même mot d’ordre, c’était très ordonné en fait. »

« Quand on a vu leurs tracts et revendications sur la sécurité, on n’était pas forcément d’accord. On a donc du mal à soutenir à 100 % une manifestation où il y a un mot d’ordre d’appel à plus de vidéosurveillance, par exemple », confie Françoise Dumont, présidente de la Ligue des droits de l’homme (LDH).

Même discours du côté de Dominique Sopo, président de SOS Racisme, présent à la manifestation parisienne : « Une marche qui a pour mot d’ordre officiel la sécurité, ce n’est pas exactement notre cœur de métier, une banderole SOS Racisme aurait difficilement collé au thème, finalement. »

« Les thèmes sécuritaires de cette manifestation étaient des revendications de longue date pour nous, précise Wang Rui, président des Jeunes Chinois de France, membre du collectif Stop à la violence, sécurité pour tous, à l’origine de la manifestation. Ça fait longtemps qu’on demande que la police soit plus présente dans nos quartiers et la mise en place de la vidéosurveillance. »

des précisions complémentaires ici
http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/09/04/manifestation-a-paris-de-la-communaute-chinoise-contre-le-racisme-envers-les-asiatiques_4992321_3224.html

L'une des caractéristiques de la communauté chinoise est de s'auto gérer : Quand les Chinois viennent s'intaller en France ils auto financent leur investissement de départ pour créer leurs boutiques ; leur culture les fait se regrouper (les Olympiades dans le 13e, boulevard Voltaire dans le 11e, Aubervilliers) et travailler entre eux. C'est un modèle économique très intéressant. Quand ils décident de migrer, ils le font avec un plan qui tient de l'autarcie. Il est de fait difficile de pénétrer leur communauté une fois que le quartier qu'ils ont choisi d'investir est devenu le leur. C'est vrai à China Town, et dans bien des endroits. Pour eux on ne parle pas de ghettoïsation, pour le simple fait qu'ils ne concurrencent pas le marché du travail français par leur présence, comme le font les migrants qui quittent leur pays soit pour en avoir été chassés, soit parce que ils ont espoir d'un monde meilleur ailleurs, mais sans l'avoir préalablement organisé. Les Chinois sont, eux, autonomes dès leur arrivée sur le territoire.
Peut-être y reviendrais-je plus longuement ultérieurement. (Bienvenue aux limitations de 3000 caractères par post Smile )
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 06 Sep 2016, 19:23

Une belle démonstration de ce que peut être une manifestation bien organisée.
Ils ont démontré que l' on peut manifester sans débordement, sans être récupérés par des associations n' ayant pas fait grand chose pour eux.
Un message clair qui n' a pas l' air de plaire ni au MRAP ni à LDH ni SOS Racisme mais qui reflète parfaitement l' état d' esprit des demandeurs.

Nota : La communauté asiatique n' est pas monobloc, il n' y a pas que des chinois par contre ils ont tous au moins deux points commun : le respect de l' autre et la volonté de réussir par leur travail.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 06 Sep 2016, 19:54

Tout à fait d'accord. Pas monobloc, mais bien autarcique. Selon une logique limpide : On s'installe comme représentants de commerce des produits asiatiques en France avec l'appui de groupes puissants qui financent les projets ; on essaye de créer l'unité de groupe en employant les cousins, neveux et nièces, on crée son auto suffisance locale, et on diffuse massivement les produits fabriqués par les groupes chinois. On n'est pas cher et donc nos produits vont mieux s'écouler que les produits autochtones, mais comme on le fait discrètement, on ne va pas nous identifier comme des travailleurs détachés.

On n'a donc pas besoin de soutien des ONG ou des associations qui ont vocation à défendre la veuve et l'orphelin étranger, on se débrouille très bien tout seul.

de wikitruc :  L'autarcie est un système économique d'un territoire géographiquement défini, d'une région ou d'un État habité par des acteurs économiques qui peuvent suffire à tous leurs besoins et vivre seulement de leurs propres ressources. L'entité économique réelle déclarée vivant en autarcie peut être une famille, un groupe humain, une communauté insulaire, un gouvernement isolé.

L'autarcie intellectuelle, au sens d'une autonomie sous une forme immatérielle, préconise l'état de celui qui se suffit à lui-même et n'entretient pas d'échanges.

La première conséquence de cette logique est : surtout faisons en sorte que l'on ne parle pas de nous. Là, un drame vient de se produire, qui semble ne pas être le premier et qui indique que la pression monte. Dans ce cas, et parce que les événements les poussent à sortir de leur discrétion, les chinois demandent à juste titre la protection de leur quartier, car l'autarcie a ses limites : il n'y a de le même système de répression dans notre pays qu'en Chine.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mar 06 Sep 2016, 21:17

Nous connaissons d'autres étrangers qui en France se regroupent par origines géographiques... dommage que pour certains la motivation soit moins honnorable que de réussir dans des affaires commerciales légales.

Ils sont d'ailleurs moins discrets dans les pages "faits divers" de nos quotidiens... même actuellement alors que l'on tente de cacher leurs méfaits.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 02:10

Faire dévier le fils du sujet sur l'autarcie, comme dire...cette autarcie je la préfère à l'autarcie des porteurs de Burkini et consorts
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 02:30

Citation :
« Quand on a vu leurs tracts et revendications sur la sécurité, on n’était pas forcément d’accord. On a donc du mal à soutenir à 100 % une manifestation où il y a un mot d’ordre d’appel à plus de vidéosurveillance, par exemple », confie Françoise Dumont, présidente de la Ligue des droits de l’homme (LDH).

Même discours du côté de Dominique Sopo, président de SOS Racisme, présent à la manifestation parisienne : « Une marche qui a pour mot d’ordre officiel la sécurité, ce n’est pas exactement notre cœur de métier, une banderole SOS Racisme aurait difficilement collé au thème, finalement. »


Certains n'ont visiblement toujours pas compris que comme l'a déclaré Manuel Valls en juillet 2013 "la sécurité n'est ni de droite, ni de gauche. C'est une valeur de la République"...

A Fontenay on n'a ni police municipale digne de ce nom ni caméra de vidéosurveillance pour assurer la sécurité de tous les citoyens et le nouveau maire a affiché ses convictions dès sa nomination en demandant la délivrance de récépissés lors des contrôles de police.... Dont acte.....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 02:32

@thierry, Je compare deux types de modèle d'intégration, l'un autarcique, l'autre aléatoire lié à des flux migratoires non maitrisés de gens qui fuient leur pays. On parle bien de comportements de communautés différents,... Et je n'ai pas l'intention de dévier le sujet. Juste l'éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 04:19

Dans le cas de la communauté chinoise et plus généralement asiatique (qui elles aussi ont fuit la dictature et la répression) on n'est pas dans un logique d'assistanat.

En conquence cela ne permet pas à une certaine gauche de mettre en route son programme clientéliste. D'où le désintérêt de SOS racisme, et consorts
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 07:59

Sachant aussi que nombre d'asiatiques ayant quitté les paradis chinois, vietnamien, cambodgien et laotien sont allergiques au mot "communiste" et ainsi qu'à la vue d'une faucille et d'une marteau... Allez savoir pourquoi....
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 08:08

Plus important encore. C'est bien la parole pacifiée qu'il faut mettre en avant. Point de vue intéressant ici.
http://lachineaparis.fr

Extraits :
Une organisation parfaite, un climat de sécurité et de paix, aucun slogan raciste, des drapeaux français (et pas chinois !), une détermination affichée, des revendications claires…une mobilisation de toutes les générations malgré les différences de point de vue.
Ce qui a le plus surpris, c’est la capacité de l’AJCF de prendre le leadership (le micro, les médias…) de ce mouvement en imposant sa parole pacifiée et républicaine, sa colère froide et exigeante et son énergie communicante.

#####
Elle est trop absente dans le monde politique ces temps ci. Quelques réflexions à Ce sujet ici http://www.ouest-france.fr/debats/point-de-vue/point-de-vue-rehabilitons-lautorite-de-la-parole-publique-4455342

Une formule que j'apprécie plus particulièrement :

Être citoyen, ce n'est pas être consommateur passif de politique et détourner le regard de la complexité du monde. Ce n'est pas se satisfaire des réponses toutes faites proférées par quelques « grandes gueules ».
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13861
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 07 Sep 2016, 22:10

La situation n'en restera sans doute pas là.
Les exactions vont reprendre et il est à prévoir que les victimes vont s'organiser...

Lorsque le situation sera bien explosive les élus qui jouent depuis des dizaines d''années la carte du communautarisme au bénéfice des mêmes "minorités" dégusteront les fruits de leur lamentable politique,
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Sam 10 Sep 2016, 16:46

Une nouvelle agression à Aubervilliers mais toujours autant de discrétion sur les auteurs de celle-ci....



http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/09/09/trois-hommes-mis-en-examen-apres-une-nouvelle-agression-de-chinois-dans-la-seine-saint-denis_4995435_1653578.html a écrit:
Trois hommes mis en examen après une nouvelle agression de Chinois dans la Seine-Saint-Denis

Le Monde.fr avec AFP | 09.09.2016 à 23h07

Trois hommes d’une vingtaine d’années suspectés d’avoir agressé un commerçant chinois et sa famille au début de la semaine dans la Seine-Saint-Denis ont été mis en examen et placés en détention provisoire, a-t-on appris vendredi 9 septembre du parquet de Bobigny.

Ces hommes, âgés d’« entre 20 et 30 ans » et « connus des services de police », ont été mis en examen pour séquestration en bande organisée et vol avec arme en bande organisée, a fait savoir le parquet de Bobigny.



Ils nient toute implication

Le commerçant, qui travaille à Aubervilliers, rentrait chez lui, mercredi entre minuit et 1 heure du matin, quand deux hommes « lui sont tombés dessus », l’ont dépouillé de ses affaires et obligé à les conduire chez lui, un appartement situé près du métro.

Rejoints par deux complices, les agresseurs s’en sont pris à l’homme et à son fils de 18 ans qui tentait de le défendre, avant de s’emparer de 5 000 euros en espèces. L’épouse du commerçant, âgé de 53 ans, qui ne parle pas français, a également été malmenée.

Les suspects ont été arrêtés peu après l’agression. Ils étaient à bord d’une voiture dans laquelle se trouvaient « des éléments qui permettent de les rattacher à l’agression », a précisé une source policière, évoquant notamment une « grosse somme d’argent ». Ils ont nié toute implication face aux enquêteurs, selon des sources concordantes.



Une agression qui en rappelle d’autres

Cette agression en rappelle d’autres survenues dans le département ces derniers mois : « A chaque fois, on a affaire à une équipe qui repère un commerçant à proximité de la zone textile [d’Aubervilliers où travaillent de nombreux importateurs d’origine chinoise], le suit et l’agresse chez lui, ce qui est particulièrement traumatisant pour la famille », avait raconté une source policière.

Dimanche 4 septembre, plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris pour dénoncer l’augmentation des vols avec violence dont est victime la communauté chinoise. Le point de départ de cette mobilisation inédite depuis cinq ans avait été l’agression mortelle, à la mi-août à Aubervilliers, d’un père de famille de 49 ans par trois jeunes hommes, qui ont été mis en examen et écroués la semaine dernière.
Source: http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/09/09/trois-hommes-mis-en-examen-apres-une-nouvelle-agression-de-chinois-dans-la-seine-saint-denis_4995435_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 02:09

Une question anonymous. Supputez-vous que vous connaîtriez les auteurs de ces agressions et les armes employées?

Un doute m'effleure après avoir lu ceci

a.nonymous a écrit:
Sachant aussi que nombre d'asiatiques ayant quitté les paradis chinois, vietnamien, cambodgien et laotien sont allergiques au mot "communiste" et ainsi qu'à la vue d'une faucille et d'une marteau... Allez savoir pourquoi....

Pour éviter toute confusion des genres pourriez-vous aimablement préciser votre pensée, si vous plait?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 02:21

Il est probable que la seule motivation de ces agresseurs criminels est l'appât de l'argent.  Toutes autres raisons,  politiques, racistes, communautaristes, ne seraient que spéculations improbables pour des individus de cet acabit.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)


Dernière édition par Gérard le Dim 11 Sep 2016, 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 03:39

Gérard a écrit:
Il est probable que la seule motivation de ces agresseurs criminels est l'appât de l'argent.  Toutes autres raisons,  politiques, racistes, communautaristes, ne seraient que spéculations improbables pour des individus de cet acabit.



Certes la seule motivation des agresseurs est l'appât de l'argent mais le choix des victimes chinoises semble bien se faire sur des critères racistes....

Ce fut la même chose dans l'affaire du gang des barbares dans laquelle Ilan Halimi, simple vendeur de téléphone, fut ciblé car juif donc potentiellement riche...

"À la date du 5 mars 2006, la circonstance aggravante d'antisémitisme a été retenue par les juges d'instruction. Le quotidien Le Monde du 21 mars 2006 publie des informations en faveur d’une interprétation antisémite de l'affaire, après des interrogatoires de certains prévenus. Les préjugés antisémites de la bande de Bagneux apparaissent dans les auditions de ses membres. D'après Youssouf Fofana, ils ont visé la communauté juive à cause de la richesse présumée de ses membres. Néanmoins la bande avait d'abord visé des personnes non juives et c'était au terme de deux échecs qu'elle avait l'idée de cibler un Juif en pensant que celui-ci aurait de l'argent ou du moins une communauté prête à en réunir."
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_gang_des_barbares
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 18:07

Libellule a écrit:
Une question anonymous. Supputez-vous que vous connaîtriez les auteurs de ces agressions et les armes employées?

Un doute m'effleure après avoir lu ceci



Pour éviter toute confusion des genres pourriez-vous aimablement préciser votre pensée, si vous plait?

Qu' est ce qui vous permet une telle interprétation de la phrase citée?
Doit-on interpréter vos interprétations comme une volonté de nuire à "a.nonymous" ?
Que vous le vouliez ou non ce que nous dit a.nonymous est une vérité que cela plaise ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 18:35

Aucune interprétation. Deux questions que le journal le temps traite. Je parlais moi même  d'autarcie locale plus haut dans ce fil.... Extraits

Après l'arrestation, de trois jeunes de 15 à 19 ans, présumés responsables du meurtre d'un commerçant chinois d'Aubervilliers, la police Française et les médias ont jusque-là évité de dévoiler leur patronyme, ou de montrer leurs photos. Une pratique justifiée au regard du droit, mais peu commune dans les affaires de criminalité de banlieue, où les clichés circulent d'ordinaire trés vite sur les réseaux sociaux. Une précaution prise, surtout, pour endiguer le flot de récriminations anti-arabes et anti-africaines qui, depuis la mort de ce commerçant, Zhang Chaolin, déferlent dans la communauté asiatique parisienne qui manifeste ce dimanche Place de la République.

A Aubervilliers, commune à forte concentration chinoise où se trouvent de nombreux ateliers de confection légaux ou clandestins, plus d'une centaine de plaintes ont été déposées depuis le début de l'année par des ressortissants asiatiques victimes d'agressions violentes ou de menaces. 600 à 700 000 chinois vivraient en France, première communauté d'Europe. A l'issue de la manifestation du 21, des interrogatoires des trois suspects, dont un ex-militaire, le motif raciste du crime n'a toutefois pas été retenu par la justice.

L'augmentation des agressions anti-asiatiques dans l'est parisien est observée depuis des années par les policiers qui l'attribuent à une convergence de facteurs: d'abord la prolifération des ateliers considérée comme l'un des principaux centres d'import-export entre l'Europe et l'Asie, et donc, de la population d'origine chinoise dans des quartiers populaires où l'immigration, jusque-là, venait majoritairement d'Afrique. Conflit de territoire donc, attisée en sous-main par des réseaux criminels (trafiquants de drogue, contrebande de cigarettes, trafics d'êtres humains...) qui se disputent le pavé de cette partie de la capitale française, dans un département – la Seine Saint Denis – considéré comme l'un des plus violents de l'hexagone.

Entourée de cités, Aubervilliers est de longue date dans le collimateur des services anti-drogue, car considérée comme une plaque tournante du blanchiment de l'argent des trafics de stupéfiants. Selon l'hebdomadaire Le Point, «un réseau démantelé en 2015, et impudemment surnommé «Fièvre jaune» par les policiers, avait mis en lumière une étroite collaboration entre les barons marocains du trafic de drogue et les grossistes chinois d'Aubervilliers».

Les frictions de plus en plus violentes entre communautés immigrées en France sont aussi engendrées, selon les élus locaux, par la recrudescence de l'islam radical et par l'exacerbation des tensions dans le cadre de l'Etat d'urgence. Beaucoup de commerçants musulmans de banlieue parisienne se plaignent d'être ciblés en priorité par la police qui ferme parallèlement les yeux sur leur concurrents asiatiques.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 20:10

Toujours pareil depuis quelques semaines selon la gauche compassionelle, et ce copier coller en est une belle illustration: les Chinois l'ont bien cherché et les musulmans sont des victimes de la répression policière.

Ben voyons.
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 21:43

La source du copier coller de Libellule est suisse, plus précisément extraits d'un article du correspondant à Paris du journal le Temps :
https://www.letemps.ch/monde/2016/09/04/lautre-racisme-francais-asiatiques-paris-disent-colere

On remarque la disparition (au collage) de sa dernière phrase, qui n'est pourtant pas sans rapport avec Fontenay. Coté agression violente, en 2009 le gérant du bar-tabac des Larris en avait été victime. Mais la presse n'a pas relaté l'arrestation des coupables, sauf erreur. Un problème de vidéosurveillance ?
après (post 08:35)
"..Les frictions de plus en plus violentes entre communautés immigrées en France sont aussi engendrées, selon les élus locaux, par la recrudescence de l'islam radical et par l'exacerbation des tensions dans le cadre de l'Etat d'urgence. Beaucoup de commerçants musulmans de banlieue parisienne se plaignent d'être ciblés en priorité par la police qui ferme parallèlement les yeux sur leur concurrents asiatiques."
lire :
"L'un des cas de figure souvent cité est l'accroissement des acquisitions de bars-tabac PMU par des jeunes chinois ou français d'origine chinoise. Des commerces souvent situés dans des quartiers à forte densité de population immigrée du Maghreb ou d'Afrique noire. "
Ceci dit, un biais de l'article est de parler des communautés immigrées ou d'origine immigrée - depuis les années 50 disons. Les "frictions croissantes", un sujet sans doute bien plus vaste.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Dim 11 Sep 2016, 22:13

Bien vu. Ce n'est pas une disparition au copier coller. Depuis peu le webmaster a limité à 3000 caractères les posts en proposant de choisir des extraits Je m'y tiens. L'article complet en fait près du double. Je crois Que la notion de radicalisation est perçue par tous, alors Que d'autres exprimées dans cet article le sont moins. J'ai trouvé la partie sur l'organisation locale chinoise intéressante à présenter ayant moi même choisi de parler d'une forme d'autarcie. L'article parle de 3000 ateliers légaux et clandestins sur place. On peut le lire en entier pour voir les autres paragraphes que j'ai laissés de côté. Pour le rapprochement avec notre ville,  vous exprimez votre point de vue. Il me parait pouvoir mériter des précisions sur le fond de votre pensée. La notion de friction, en particulier.

Endiguer le flot de Récriminations anti-arabe est-ce souhaitable, d'après vous vus les tristes événements d'Aubervilliers et l'analyse de la situation décrite par le temps? Plus haut Je parle moi-même du besoin de pacification de la parole. Ou faut-il, le coeur léger laisser supputer qui pourrait être les coupables en nous bassinant, en passant, sur la faucille et le marteau?

Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 03:14

Une précision (de taille) pour être débitant de tabac :
http://www.douane.gouv.fr/articles/a10934-conditions-pour-devenir-debitant-de-tabac a écrit:
1° Etre de nationalité française ou ressortissant d'un autre Etat membre de l’Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse ;

Un détail que le journal semble ignorer. A la lecture des obligations ce n' est pas si simple de tenir ce type de commerce.

@Libellule :
"Endiguer le flot de Récriminations anti-arabe est-ce souhaitable, d'après vous vus les tristes événements d'Aubervilliers et l'analyse de la situation décrite par le temps? Plus haut Je parle moi-même du besoin de pacification de la parole. Ou faut-il, le coeur léger laisser supputer qui pourrait être les coupables en nous bassinant, en passant, sur la faucille et le marteau? "

IL ne faut pas être limitatif car s' il y a bien des récriminations anti-arabe, il y en a aussi des anti-blancs, anti-africains et même parfois antimites (et non anti-sémite, ce qui est aussi le cas). On en trouve des anti-Hollande, Sarkosy, Le Pen et j' en passe. Il ne faut pas ignorer ces agressions qui sont réelles, mais éviter la généralisation.
Je l' ai déjà écrit il y a une remise en cause de notre système éducatif (parents et enseignants) un laxisme coupable, le "vivre ensemble" ne se décrète pas il se construit patiemment et n' est en aucun cas l' apanage d' un parti politique.

Pour éviter de voir ses propos (ou collage) amputé par les 3000, préférer le lien au copier coller, si l' on craint la suppression de l' article en faire une copie intégrale sur un support personnel et faire le lien.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 03:24

mamiea a écrit:
Une précision (de taille) pour être débitant de tabac :
   1° Etre de nationalité française ou ressortissant d'un autre Etat membre de l’Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse ;


Avec également une deuxième condition qui peut limiter la velléité de certains de reprendre un tabac....

http://www.douane.gouv.fr/articles/a10934-conditions-pour-devenir-debitant-de-tabac a écrit:
1° Etre de nationalité française ou ressortissant d'un autre Etat membre de l’Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse ;
2° Présenter des garanties d’honorabilité et de probité, appréciées notamment au vu du bulletin n° 2 de casier judiciaire ;
Source: http://www.douane.gouv.fr/articles/a10934-conditions-pour-devenir-debitant-de-tabac
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 07:13

@mamiea soyons un peu ambitieux ; montrons l'exemple du vivre ensemble en réduisant les récriminations entre les inscrits sur ce forum. Smile

@douane et tabac, douane et import export illégal, douane et trafic, douane et drogue. Pas mal de boulot à faire sur Aubervilliers si je comprends bien. Sad
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2083
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 20:15

Libellule écrit:
Citation :
Depuis peu le webmaster a limité à 3000 caractères les posts en proposant de choisir des extraits Je m'y tiens
C'est de la mauvaise foi, le webmaster n'interdit pas les liens à ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14230
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 20:27

J'ai privilégié l'usage des 3000 caractères au texte que je voulais qui soit lu. J'aurai pu par un deuxième post continuer à publier le reste de l'article en mettant in fine le lien. On m'aurait reprocher de faire trop long.

Ou effectivement mettre le lien seul en disant la suite ici.

Laissez moi m'accoutumer aux nouvelles règles limitant les caractères, et ne pensez pas que la mauvaise foi se mesure à être discipliné. Merci.

Faites nous part de votre commentaire sur l'article si vous en avez un ce sera plus utile et plus dans le sujet. geek alien cat

Je viens de poster dans un autre sujet avec un lien en respectant aussi les 3000 caractères, lien inclus : j'apprends vite. santa flower
Privatisation de nos espaces publics - Square Beaudoin Aujourd'hui à 08:49
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 21:57

3000 caractères ce n'est déjà pas si mal et en effet on peut ajouter UN lien.


Libellule a écrit:
J'aurai pu par un deuxième post continuer à publier le reste de l'article en mettant in fine le lien

je vous le déconseille vivement. Les messages >à 3000 caractères postés en deux ou trois messages consécutifs seront supprimés et le posteur restera silencieux un moment.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Lun 12 Sep 2016, 22:13

Gérard a écrit:
3000 caractères ce n'est déjà pas si mal et en effet on peut ajouter UN lien.

Sachant quand même que nombre de journaux limitent désormais le nombre de leurs articles qui peuvent être consultés hebdomadairement....
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 28 Sep 2016, 10:29

Ailleurs dans le 9-3....

http://www.leparisien.fr/drancy-93700/drancy-l-agression-raciste-anti-asiatique-retenue-par-le-tribunal-27-09-2016-6155373.php a écrit:
Drancy : condamnés pour l’agression raciste anti-asiatique
Nathalie Revenu|27 septembre 2016, 20h54 | MAJ : 27 septembre 2016, 23h27|0

Le jugement rendu ce mardi soir par la 17e chambre du tribunal de Bobigny fera date. C’est la première fois qu’est reconnu le caractère raciste d’un vol avec violence au préjudice de la communauté asiatique. Les trois auteurs âgés de 22 à 23 ans ont été condamnés à 18 et 12 mois de prison avec mandat de dépôt. L’affaire est tristement banale : le 26 mars dernier deux familles asiatiques sont victimes de vols avec violences à Bobigny et Drancy. Le ministère public a révélé que depuis les huit premiers mois de l’année, 1 048 personnes d’origine asiatique avaient été victimes d’infractions en Seine-Saint-Denis.
---/---
Dans le box, ces trois jeunes hommes savent qu’ils risquent gros. La présidente leur rappelle qu’une peine de dix ans pèse au-dessus de leur tête. Ils sont tous trois en état de récidive légale pour d’autres affaires. Le 12 avril, ils avaient été interpellés en flagrant délit et condamnés pour avoir dépouillé un commerçant chinois d’Aubervilliers. Ils réitéraient en juin et écopaient d’une nouvelle condamnation. Jusqu’à présent, ils n’avaient pas été mis en cause pour leurs agissements de mars. C’est à la faveur de recoupements que les enquêteurs sont remontés jusqu’à eux. Le trio opérait à bord d’une Mégane grise. Un témoin a pu relever l’immatriculation. D’autre part les téléphones de deux d’entre eux avaient borné à proximité du restaurant. Enfin une victime a formellement reconnu cet été l’un des auteurs derrière une vitre sans tain.
---/---
Cernés de toutes parts, les prévenus jouent à fond l’incrédulité. « La Mégane, c’est pas une série limitée, des Renault y’en a des milliers », réplique Mohamed, ajoutant même : « Y’a aussi des milliers de voleurs. On n’est pas les seuls à voler des Asiatiques sur Aubervilliers. » Du pain bénit pour le substitut du procureur persuadé de la connotation raciste des agressions. Elle avait requis de 30 mois à 3 ans de prison ferme.

« Les victimes sont ciblées pour ce qu’elles représentent, possèdent et parce qu’elles sont asiatiques. Ce sont a priori des commerçants qui ont potentiellement des liquidités sur eux. » Me Ormillien, l’avocat des victimes, en est aussi persuadé : « Les vidéos montrent que ces personnes ont été ciblées, suivies et attendues à la sortie du restaurant. » En effet, les images ont montré que le trio s’est désintéressé des autres clients non asiatiques.
Siurce: http://www.leparisien.fr/drancy-93700/drancy-l-agression-raciste-anti-asiatique-retenue-par-le-tribunal-27-09-2016-6155373.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Agression raciste mortelle à Aubervilliers   Mer 12 Oct 2016, 12:54

Pour faire suite au poste http://www.plateaufontenay.net/t2833-agression-raciste-mortelle-a-aubervilliers#86105 ci-dessus traitant de la réussite scolaire des enfants issus de l'immigration, un article intéressant sur le site l'INED - Institut national d'études démographiques....


http://www.ined.fr a écrit:
Comment analyser le parcours scolaire des enfants d’immigrés ?

Les études sur les trajectoires scolaires des enfants d’immigrés aboutissent à la même conclusion : ceux-ci connaissent en France, dans une plus grande proportion que les natifs et dès le début de l’école primaire, des difficultés dans leur parcours scolaire, qui se matérialisent au travers des résultats et de l’orientation.

Si les mesures utilisées se sont précisées à partir des années 1990, passant d’une dichotomie fondée sur la nationalité (français vs. étrangers) à des distinctions plus fines en fonction du pays de naissance des parents, elles permettant rarement de mettre en évidence la pleine hétérogénéité qui existence au sein des enfants d’immigrés.

De manière générale, les difficultés scolaires que rencontrent les enfants d’immigrés peuvent être analysées comme liées à la position dominée de leurs parents dans la structure sociale en France, du fait notamment de leurs faibles capitaux économique et scolaire.

Il s’avère cependant que les résultats et trajectoires scolaires diffèrent grandement selon le pays d’origine des parents et que les propriétés sociales des parents en France ne permettent pas rendre compte complètement de cette diversité. Les enfants d’immigrés de Turquie, par exemple, enregistrent les positions scolaires relatives les plus basses que les enfants de mêmes milieux sociaux, tandis que les enfants d’immigrés d’Asie du Sud-Est et de Chine se situent en moyenne au-dessus des autres, enfants de natifs compris.
---/---
Source et SUITE: http://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/memos-demo/focus/comment-analyser-le-parcours-scolaire-des-enfants-immigres-/
Revenir en haut Aller en bas
 
Agression raciste mortelle à Aubervilliers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Agression raciste mortelle à Aubervilliers
» Aubervilliers : Fausse agression d’un enseignant, enquête antiterroriste ouverte.
» MORTELLE TUTELLE, un thriller en Normandie...
» Agression à Central Park [PV Daken & Maiwenn]
» Hollande serait il raciste?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: