Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyMer 17 Aoû 2016, 11:45

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet
France
Tarif des médecins : les principales mesures du projet de convention
Orange avec AFP, publié le mardi 16 août 2016 à 21h15
- En plafonnant le remboursement des mutuelles, l'idée du gouvernement était d'inciter les médecins du secteur 2 à baisser le tarif de leur consultation mais ils n'ont absolument pas joué le jeu. -
En modifiant les règles du jeu, le gouvernement pensait inciter les médecins à baisser leurs tarifs mais ce n'est pas ce qu'il s'est passé. Depuis la réforme de la ministre de la Santé Marisol Touraine, le remboursement des complémentaires santé est en chute libre.
L'idée de cette réforme, adoptée fin 2013 dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), était pourtant louable et partait d'un constat : les médecins pratiquent des dépassements d'honoraires de plus en plus élevés et le remboursement des mutuelles ne les incite pas à la modération.
Il est, en effet, fréquent que les médecins spécialistes type ORL, gynécologues, ophtalmologistes fixent le prix de leur consultation en fonction de la couverture santé du patient. Objectif : gagner le plus d'argent sans que le patient n'ait à sortir un euro de sa poche. La ministre Marisol Touraine a donc pensé qu'en baissant le plafond de remboursement des mutuelles, les spécialistes allaient, par ricochet, diminuer leurs tarifs.
Sauf que les professionnels du secteur 2 et 3 qui pratiquent des honoraires libres, n'ont absolument pas joué le jeu. Résultat, c'est le patient qui doit payer de sa poche ce que sa complémentaire santé ne lui rembourse plus. Et cela depuis le 1er avril 2015 pour les contrats individuels, et le 1er janvier 2016 pour les contrats collectifs d'entreprise (43 % du marché).

LIMITER LES DÉPASSEMENTS D'HONORAIRES

Le Figaro a relevé quelques exemples éloquents. Alors qu'un gynécologue demande en moyenne, dans les grandes villes, 72,05 euros pour une consultation, le patient doit désormais débourser 16,05 euros, a relevé le courtier Gerep, indique le quotidien. Pour les actes chirurgicaux, la facture est bien plus salée. Il ressort ainsi de cas observés par le Groupe Henner, un autre courtier en assurance, qu'une opération de la prostate facturée 3.300 euros, entièrement remboursée auparavant, coûte désormais 1.644,56 euros au patient.
Pour limiter les frais, le gouvernement a mis en place "le contrat d'accès aux soins". L'idée, que les patients se fassent soigner chez une partie des médecins non conventionnés tout en ayant rien à payer. En échange d'un dépassement d'honoraires limité, les professionnels de santé sont certains que leurs patients seront intégralement remboursés par leur mutuelle. Mais, selon Europe 1, seuls un tiers d'entre eux ont accepté et c'est encore moins dans les grandes villes..

---------------------------------

Rassurez vous les bénéficiaires de la CMU et de L'AME vont continuer à ne cotiser à rien et à être soignés gratuitement !

c'est une bonne nouvelle !

Revenir en haut Aller en bas
lorenzaccio



Messages : 278
Date d'inscription : 19/02/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 10:11

Il y a bien sûr différentes raisons dans l'installation de dépassements d'honoraires. Les mutuelles complémentaires jouent leur rôle pour une grande partie de ces dépassements. Mais cette garantie supplémentaire joue contre la modération, pour certains excessifs. Est-ce aux patients mutualisés, qui cotisent déjà beaucoup, de participer aux choix habituels de certains de ne consulter que les spécialistes les plus chers du marché? Il y a sûrement quelques mauvais praticiens, de mauvaises cliniques ou services hospitaliers, mais l'ensemble jouit d'une honnête réputation. Comme toujours il faut se renseigner, savoir si possible prévoir une attente, et éviter la sur-exagération de la notabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 14:11

L'article du Figaro contient une précision utile à garder en tête :
(Les mutuelles) "ne peuvent plus rembourser les honoraires des médecins libéraux pratiquant des dépassements que dans la limite d'une fois le tarif fixé par la Sécu."
(En chirurgie) "aussi, les remboursements sont plafonnés comme les consultations (à une fois le tarif de la Sécu)"
Et pour le dentaire et l'optique ??

Citation :
Mutuelles: la réforme Touraine augmente la facture pour les patients

Depuis le début de l'année, les plateformes téléphoniques des complémentaires santé sont débordées. Leurs assurés les appellent en nombre car ils ne comprennent pas pourquoi leurs remboursements de soins de santé ont brusquement chuté. Mutuelles, instituts de prévoyances et assureurs ont bien du mal à leur expliquer qu'elles n'y peuvent rien. C'est bien en effet à cause de la réforme des contrats dits «responsables» (plus de 90% du marché) qu'elles ne peuvent plus prendre en charge autant qu'avant la facture du médecin.

Elles ne peuvent plus rembourser les honoraires des médecins libéraux pratiquant des dépassements que dans la limite d'une fois le tarif fixé par la Sécu. Objectif de cette réforme de Marisol Touraine: faire baisser par ricochet les tarifs des médecins de «secteur 2». Par exemple, en rhumatologie, où le tarif Sécu est de 28 euros pour une consultation, la complémentaire santé rembourse désormais au maximum 28 euros au patient, même si le dépassement d'honoraires a atteint 40 euros. Une toise sévère. Alors qu'un gynécologue demande en moyenne, dans les grandes villes, 72,05 euros pour une consultation, le patient, qui n'avaient souvent rien à payer avant, doit désormais débourser 16,05 euros, a relevé le courtier Gerep.

La facture atteint des sommets en chirurgie, où les actes sont plus lourds et donc plus coûteux qu'ailleurs. Là aussi, les remboursements sont plafonnés comme les consultations (à une fois le tarif de la Sécu), alors que les contrats souscrits dans le cadre de l'entreprise remboursaient généreusement ces soins. Il ressort de cas réels observés par le Groupe Henner, un autre courtier en assurance de personnes, qu'une opération de la prostate facturée 3300 euros, prise complètement en charge auparavant, coûte dorénavant 1644,56 euros au patient.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/08/16/20002-20160816ARTFIG00035-mutuelles-la-reforme-touraine-augmente-la-facture-pour-les-patients.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 14:24

Suite à la réponse du ministère de Marisol Touraine, le Figaro enfonce le clou dans un nouvel article, qui est un modèle de décryptage de propagande officielle.

Citation :
Complémentaire et reste à charge: la réponse (hors sujet) de Touraine à l'enquête du Figaro

LE SCAN ÉCO - Dans son communiqué qui prétend démonter l'événement que notre journal a publié mardi dans ses pages économie, la ministre de la Santé rétorque que les patients sont mieux remboursés aujourd'hui qu'avant 2012. Un constat tronqué qui n'a rien à voir avec le problème posé.

Suite à la publication mardi dans Le Figaro d'une enquête sur les effets négatifs de la réforme du «contrat responsable», qui représente 95% du marché de la complémentaire santé, les services de Marisol Touraine ont publié un long communiqué pour dire tout le mal qu'ils pensaient de l'enquête que nous avons faite. «Contrairement à certains propos de presse, la prise en charge des Français en matière de santé s'est améliorée», avance ainsi sans sourciller le ministère de la Santé. À voir. Décryptage en quatre points de la défense de la ministre, qui se révèle hors sujet la moitié du temps.

«La prise en charge par la Sécurité sociale a augmenté continûment depuis 2012». Vrai mais ce n'est pas le sujet abordé mardi par le Figaro, qui se concentre sur la situation des contrats collectifs. Comme le dit le ministère, l'Assurance maladie prend à sa charge une plus grande partie des soins en 2014 qu'en 2011 (78 % au contre 77,2%). Toutefois, ce n'est nullement grâce à la politique du gouvernement. En effet, si ce chiffre grimpe, c'est parce qu'il y a de plus en plus de patients souffrant de maladies de longue durée pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie. Le nombre de Français «en ALD» (affection de longue durée) a en effet bondi de 33% en dix ans et atteint 6,7 million en 2014 pour le seul régime général. Cela représente un budget de 90 milliards d'euros, soit plus de la moitié des dépenses de l'Assurance maladie.

«Les dépassements d'honoraires ont baissé depuis 2012». Faux, même si ce n'est pas, là non plus, le sujet abordé mardi par Le Figaro. Certes, le «dépassement moyen» a baissé de 56% en 2011 à 53% en 2015. Mais ces chiffres ne démontrent pas ce que le ministère veut leur faire dire. Le dépassement moyen résulte en effet du total des dépassements facturés par les médecins, rapporté au total des consultations remboursées par la Sécu. Il y a plusieurs moyens de faire baisser ce ratio, malgré une stabilité ou une faible progression des dépassements. Le premier moyen -et c'est ce qui s'est passé à partir de 2013- consiste à augmenter la part de la facture prise en charge par l'Assurance maladie. Le pourcentage de dépassement baisse alors mathématiquement. De plus, environ 3000 médecins qui n'avaient pas le droit de facturer des dépassements ont pu le faire courant 2013, à condition de respecter un tarif relativement bas. En ajoutant ces nouveaux dépassements faibles, la moyenne a donc logiquement diminué. Dans le même temps, le total des dépassements a, tout aussi logiquement, augmenté, de 2,1 milliards d'euros en 2011, à 2,5 milliards d'euros en 2014. Un bond de 19%.

Le contrat responsable «a deux objectifs: mieux couvrir les dépenses de tous et éviter l'escalade des tarifs». Le second point rapporté par le ministère de la Santé est, pour l'instant, un échec. Contrairement au but recherché, les médecins n'ont pas diminué leurs tarifs. Et surtout pas ceux qui sont les plus élevés, parmi lesquels les chirurgiens et les anesthésistes, comme le montrent les remontées du terrain. Logique: la France manque d'anesthésistes, ces derniers ne sont donc pas incités à diminuer leurs prix.

«Le débat est clairement posé face à ceux qui veulent que ceux qui ont des revenus élevés soient mieux remboursés». Il s'agit, là, d'une drôle de façon de présenter les choses. La réforme des contrats responsables a en effet plutôt eu pour conséquence, on l'a vu, que ceux qui étaient les mieux remboursés le soient moins... sans améliorer grandement la situation des plus mal lotis. Dans sa défense, le ministère ajoute que seuls 12% des assurés paient des dépassements supérieurs aux limites fixées par le contrat responsable. Et que seule une partie d'entre eux était très bien remboursée avant la réforme. Le nombre de perdants est malheureusement beaucoup plus grand. Le ministère ne parle ici que des assurés, bien remboursés avant réforme, qui ont eu recours à des soins coûteux. Il oublie tous ceux qui sont tout aussi bien assurés mais n'ont pas eu, à ce jour, à éprouver la qualité de leur complémentaire santé en se faisant opérer. Le jour où cela leur arrivera, ils découvriront qu'ils y ont perdu. Comment alors estimer le nombre de perdants potentiels? Quelque 20 millions de personnes sont assurées en contrat collectif responsable, financé à 50% par l'employeur. La moitié d'entre eux -environ 10 millions- bénéficiaient de taux remboursements qui ont été divisés par deux ou trois par la réforme, d'après le cabinet OpusLine. On peut donc estimer -c'est un ordre de grandeur- le nombre de perdants potentiels à un Français sur six. Avait-on besoin de dégrader leur situation avec une réforme qui n'a manifestement pas fait baisser les dépassements?

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/2016/08/17/29001-20160817ARTFIG00172-complementaire-et-reste-a-charge-la-reponse-hors-sujet-de-touraine-a-l-enquete-du-figaro.php

Reste aussi la question : puisque les remboursements de mutuelles baissent, les cotisations payées par les assurés vont-elles baisser ? Visiblement, la question n'intéresse pas Marisol Touraine... Selon elle, les patients sont supposés bénéficier de baisse(s) de tarifs médicaux, même si elles n'existent pas. Selon moi, il faudrait creuser la question de savoir pourquoi ses décisions sont aussi favorables au groupe (d'influence) des mutuelles...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 14:59

Les médecins vont sans doute baisser le tarif de leurs prestations (cf le frère de la ministresse qui ne veut pas entendre parler de la carte vitale) tout comme nos élus et ministres vont baisser volontairement leurs revenus...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 15:30

Le problème de fond de notre système de santé, c'est qu'il n'est ni public ni privé.

On alterne entre l'économie réglementée (les hôpitaux publics, les remboursements de la sécu), le libéralisme (les médecins de ville) et l'entre deux (les cliniques privées, les mutuelles);

Comme personne ne veut trancher entre telle option ou telle autre, on cumule les problèmes de toutes: les médecins sont en honoraires libres qui sont toujours compensées par la sécu et les mutuelles (en partie). C'est open bar: qu'est que soit la prestation; elle est remboursée au client. Donc les tarifs augmentent, le nombre de prestations aussi.

Dans une économie de marché, le client régule les prix par le biais de la concurrence et de son pouvoir d'achat.

Mais ici, pas de mise en concurrence, et la facture de prestations est remboursée au client.

Faudra bien choisir un jour, entre un système entièrement public et gratuit (comme en GB), un système ou l’état régule réellement (ce qui ne marche plus chez nous), ou un système complétement privé (ce qui est en train de se passer si on ne fait rien).
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 15:45

Peut on faire fonctionner un système lorsque les dépenses sont supérieures aux rentrées ? sans recourir à des hérésies financières ?
Peut on soigner indéfiniment gratuitement de plus en plus de gens sans réduire les remboursements des cotisants qui par définition sont supposés être aisés .

Ce que tout le monde constate et qui commence à provoquer le mécontentement est précisément que les contributeurs en sont à vivre parfois moins bien que les bénéficiaires...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 16:00

Tant que les francais n'auront pas compris qu'en fin de compte ceux sont eux qui payent les piscines et le train de vie des medecins, rien ne changera.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 16:47

thierry a écrit:
Tant que les francais n'auront pas compris qu'en fin de compte ceux sont eux qui payent les piscines et le train de vie des medecins, rien ne changera.


Le problème des médecins, je pense en particulier aux généralistes, c'est que leur situation est si intéressante que la relève de ceux qui partent en retraite n'est pas assurée... là aussi on fait appel aux travailleurs étrangers, à priori les candidats ne se bousculent pas au portillon.

Je pensais qu'à Fontenay au moins on en était conscient.

Ce qui ne solutionne toujours pas les problèmes de remboursement des actes médicaux aux cotisants (lunettes, soins dentaires, certains médicaments... ) alors que l'on soigne gratuitement de plus en plus de malades.
Les bénéficiaires de la CMU qui payaient un forfait annuel de 30 euros en sont dispensés. Pour ma part je suis de plus en plus mal remboursé... il est vrai que je ne cotise (sécurité sociale et mutuelle) que depuis une cinquantaine d'années.

Si je ronchonne ce n'est pas contre les médecins mais contre l'organisation de l'administration qui gère (c'est un bien grand mot) le système social.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 20:06

thierry a écrit:
Tant que les francais n'auront pas compris qu'en fin de compte ceux sont eux qui payent les piscines et le train de vie des medecins, rien ne changera.


Personnellement je trouve qu'une consultation d'une vingtaine de minutes pour 23 euros, c'est peu cher payé. Comme l'ont deja souligné dans des messages antérieurs d'autres participants, l'heure de travail est de l'ordre de 120 euros pour l'entretien électrique ou mecanique de nos voitures dans un garage! C'est plus que ce que gagne un médecin en une heure!
On peut aussi parler des salaires indécents des footballeurs, de certains artistes ou d'élus
Je pense que le train de vie des médecins,  leurs supposées piscines sont des clichés inexacts.
D'ailleurs les déserts médicaux se multiplient en France. Le blocage du prix de la consultation depuis 5 ans en est une des raisons.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyJeu 18 Aoû 2016, 20:41

35 euros pour une séance de pédicure... ne parlons pas de l'heure de mécanique ou de l'attente de l'arrivée du plombier
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 07:56

Cette comparaison n'a pas de sens, la surface dun garage auto est bien supérieure à celle d'un cabinet médical, le matériel et les installations ne sont pas les mêmes et personnel nécessaire non plus.

Je suis allé la semaine dernière chez un spécialiste, 70€ pour 10 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 08:08

thierry a écrit:
Cette comparaison n'a pas de sens, la surface dun garage auto est bien supérieure à celle d'un cabinet médical, le matériel et les installations ne sont pas les mêmes et personnel nécessaire non plus.

Je suis allé la semaine dernière chez un spécialiste, 70€ pour 10 minutes.

Merci, je ne crois cependant pas être dénué de tout bon sens...

Les spécialistes disposent eux aussi d'instruments couteux. Travaillant généralement seul le spécialiste n'amorti pas ses investissements en les multipliant par le nombre d'employés.

In fine la visite si elle dure 10 minutes... n'est pas facturée deux heures...

----------------------

cet échange me rappelle une blague.

Un garagiste se plaignait à un chirurgien cardiologue du tarif d'une intervention cardiaque.
Il disait : lorsque je compare le prix d'une greffe de cœur au prix d'une remise à neuf d'un moteur c'est scandaleux..."

Ce à quoi le spécialiste répondait " lorsque je remplace un cœur, je ne met pas mon patient à l'arrêt, le moteur doit continuer à tourner..."


Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 08:39

Il est parfois utile de regarder le fonctionnement des remboursements avant d' écrire :
http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/contents/467-comprendre-les-tarifs-des-medecins-le-secteur-1-et-le-secteur-2#droit-au-depassement-des-medecins-en-secteur-1 a écrit:
Le Secteur 2, encore appelé « Le secteur conventionné à honoraires libres »

Les tarifs pratiqués par les médecins exerçant en secteur 2, sont libres et fixés par le médecin, avec, selon les exigences de la caisse d'assurance maladie, tact et mesure.
L'assurance complémentaire santé peut prendre en charge, une partie ou la totalité du remboursement, selon son taux de remboursement : 100%, 200%, 300%....
Exemples de tarifs pour un malade respectant le parcours de soins

Tarifs pour un malade respectant le parcours de soins et consultant son médecin généraliste en secteur à honoraires libres (secteur 2) dont le tarif est 50 euros.
100%

Cela signifie que la complémentaire santé rembourse jusqu'à 100% du tarif de base de la sécurité sociale, correspondant à 23 euros pour un médecin généraliste.
Remboursement de la complémentaire santé sur la base de 100%

Cela signifie que la complémentaire santé rembourse jusqu'à 100% du tarif de base de la sécurité sociale, correspondant à 23 euros pour un médecin généraliste. La caisse d'assurance maladie rembourse: 70% de 23 euros (16,1 euros) - 1 euros de part forfaitaire (sauf exception), soit: 15,1 euro. La complémentaire santé rembourse au minimum 100% du tarif de base de la sécurité sociale, correspondant à 23 euros pour un médecin généraliste. Dans ce cas elle prendra en charge : 23 Euros - 15,1 euros (pris en charge par la sécurité sociale)- 1 Euro (part forfaitaire non remboursée, sauf dans certaines situations) : 6,9 euros. La somme restant à la charge du malade : 50E - 15,1 (somme remboursée par la sécurité sociale) - 6,9 euros (somme remboursée par la complémentaire) : 28E.

Autrement dit : la sécu rembourse sur la base de 23€ le reste étant à la charge des mutuelles ou de votre porte-monnaie. Ce ne sont donc pas les dépassements qui coûtent à la Sécu, mais tellement facile de s' en servir pour cacher la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 08:52

On m'avait appris jadis qu'il y a deux modes de régulation : par les prix, ou bien par les files d'attente (et resquilleurs). USA ou bien URSS, en quelque sorte. Se vérifie dans pas mal de cas, le logement par exemple.
Coté médical, en France pays de synthèse, on a les deux : les prix des consultations augmentent, comme les dépassements, et coté attente les salles sont remplies ou les listes s'allongent. Notamment pour cause de départs en retraite non remplacés de médecins en secteur 1.

La Sécu, c'est au départ la promesse de solidarité entre membres d'une même nation, devant les risques maladie, chômage, vieillesse, ... La conception par certains de la solidarité à sens unique (je reçois, tu paies) est une première source de tensions.
En prime, nos dirigeant(e)s politiques actuels promettent toujours plus au monde entier de pouvoir se soigner en France, d'autant plus s'ils ne peuvent pas payer (AME).  La promesse est charitable, mais gagée sur les ressources disponibles (les richesses fabriquées en France). Lorsque celles-ci stagnent voire diminuent, alors que les dépenses augmentent, il y a des promesses qui deviennent intenables. Et des électeurs qui contestent, comme ailleurs en Europe.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 08:53

Dépassements que la ministresse devrait connaitre en se renseignant auprès de son frère.

On nous explique bien que les prix sont libres... alors doit on être surpris qu'il en soit de même avec la médecine ?

C'est la même logique que pour les grèves : tout le monde veut pouvoir la faire sauf lorsque ce sont les "autres" qui la font et que notre petite vie est impactée.

« On est gouvernés par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis. » Audiard

et c'est pareil dans tous les domaines...


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 08:55

salamandre a écrit:
On m'avait appris jadis qu'il y a deux modes de régulation : par les prix, ou bien par les files d'attente (et resquilleurs). USA ou bien URSS, en quelque sorte. Se vérifie dans pas mal de cas, le logement par exemple.
Coté médical, en France pays de synthèse, on a les deux : les prix des consultations augmentent, comme les dépassements, et coté attente les salles sont remplies ou les listes s'allongent. Notamment pour cause de départs en retraite non remplacés de médecins en secteur 1.

La Sécu, c'est au départ la promesse de solidarité entre membres d'une même nation, devant les risques maladie, chômage, vieillesse, ... La conception par certains de la solidarité à sens unique (je reçois, tu paies) est une première source de tensions.
En prime, nos dirigeant(e)s politiques actuels promettent toujours plus au monde entier de pouvoir se soigner en France, d'autant plus s'ils ne peuvent pas payer (AME).  La promesse est charitable, mais gagée sur les ressources disponibles (les richesses fabriquées en France). Lorsque celles-ci stagnent voire diminuent, alors que les dépenses augmentent, il y a des promesses qui deviennent intenables. Et des électeurs qui contestent, comme ailleurs en Europe.

Argument que j'ai développé mais que visiblement personne ne veut entendre... ce n'est pas politiquement convenable de penser ainsi et encore moins de l'écrire !

Sans compter la difficulté de trouver un praticien disposé à prendre en compte de nouveaux patients...
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:00

Moi aussi j'aimerai beaucoup fixer librement le tarif de mes prestations tout en demandant à l'état et la solidarité nationale de rembourser mes clients.

Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:03

tonton christobal a écrit:


Argument que j'ai développé mais que visiblement personne ne veut entendre... ce n'est pas politiquement convenable de penser ainsi et encore moins de l'écrire !

Sans compter la difficulté de trouver un praticien disposé à prendre en compte de nouveaux patients...

Surtout que dans cette décision (AME) les sommes annoncées lors du démarrage ont largement été dépassées, mais tout le monde s'en fout.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:23

thierry a écrit:
Moi aussi j'aimerai beaucoup fixer librement le tarif de mes prestations tout en demandant à l'état et la solidarité nationale de rembourser mes clients.


Mon médecin ne me demande rien... je vais chez lui ou chez un autre...

On tente bien de nous imposer une médecine contrainte mais ce n'est pas encore le cas.
Pour ma part j'estime qu'il y a des professions dont le niveau de rétribution est bien supérieur et moins mérité que celui des médecins.

Lorsque nous soignerons un peu moins de gens gratuitement qui ne cotisent pas peut être serons nous mieux remboursés...

Lorsqu'une profession est désertée par les nationaux et que l'on fait appel à des étrangers pour combler les manques on pourrait se poser quelques questions.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:27

Ton Medecin non, mais son syndicat et le lobbying si.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:30

thierry a écrit:
Ton Medecin non, mais son syndicat et le lobbying si.


Et alors que demande la CGT ou le syndicat du livre ?
les uns ont le droit de pourrir la vie des gens et les autres doivent se taire ?

Ce qui soit dit en passant ne traite  pas la question des déficits causés par l'organisation de la médecine chez nous...
Les gens n'en veulent pas à leur médecin de gagner sa vie même convenablement mais en veulent à un système qui est fait de telle manière qu'ils sont mal remboursés ou pas remboursés du tout alors qu'ils sont ponctionnés largement tous les mois pour en revanche soigner gratuitement d'autres personnes en rien solidaires des efforts consentis par la communauté..


Dernière édition par tonton christobal le Ven 19 Aoû 2016, 09:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:32

Un médecin généraliste gagne en moyenne 6600€ par mois. Il a des frais de cabinet, de déplacements, parfois de secrétariat et fonctionne avec les avantages et les inconvénients des professions libérales
On peut utilement comparer ces revenus à ceux, officiels, de nombreuses autres professions en cliquant ci dessous
http://www.journaldunet.com/business/salaire/classement/metiers/salaires-artisans

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:45

thierry a écrit:
Moi aussi j'aimerai beaucoup fixer librement le tarif de mes prestations tout en demandant à l'état et la solidarité nationale de rembourser mes clients.


IL ne faut pas inverser les choses, c' est bien l' état qui fixe les honoraires des médecins et non le contraire. L' état, par l' intermédiaire de la sécu, fixe les taux de remboursements que ce soit des médecins ou des médicaments.
Vous vous laisser berner par une propagande visant à faire porter sur les médecins une faute qui ne leur incombe pas, mais tellement plus facile que de reconnaître ses propres erreurs ou incapacités.
Vous avez (encore) le choix de votre soignant, cela peut changer, donc il faut accepter de prendre une responsabilité dans ce choix. Si vous allez chez un médecin pratiquant les dépassements, vous devez accepter la règle du jeu et ne pas demander d' être remboursé comme chez un conventionné (ou bien avoir une mutuelle qui prend ces dépassements en charge, donc chère).
Revenir en haut Aller en bas
thierry

thierry

Messages : 1282
Date d'inscription : 03/03/2013

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:45

tonton christobal a écrit:


Et alors que demande la CGT ou le syndicat du livre ?
les uns ont le droit de pourrir la vie des gens et les autres doivent se taire ?

Ce qui soit dit en passant ne traite  pas la question des déficits causés par l'organisation de la médecine chez nous...
Les gens n'en veulent pas à leur médecin de gagner sa vie même convenablement mais en veulent à un système qui est fait de telle manière qu'ils sont mal remboursés ou pas remboursés du tout alors qu'ils sont ponctionnés pour en revanche soigner gratuitement d'autres personnes en rien solidaires des efforts consentis par la communauté..

Je pense ne pas me priver de critiquer aussi la CGT, et consorts.

Le lobbying des médecins existe, on ne peut pas l'ignorer et être naïf.

La responsabilité des gouvernants l'est aussi, voir mon 1er message, qui laisse doucement évoluer un système sans le dire, et sans qu'une décision d'orientation ne soit prise.

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:50

thierry a écrit:
Moi aussi j'aimerai beaucoup fixer librement le tarif de mes prestations tout en demandant à l'état et la solidarité nationale de rembourser mes clients.

Je crois avoir entendu Macron dire, après bien d'autres, que pour baisser les prix dans de nombreuses professions à effectif limité  légalement, il souhaitait augmenter le nombre de professionnels.
De même, les taxis à l'abri de leur nombre de licences bloqué se sont fait doubler par Uber, qui (grâce à des couts plus bas certes) a apporté un service qui manquait. Là où on ne trouvait pas de taxi en particulier.

Eh bien, en médecine la crème de la Haute Fonction publique, conjuguée à une grande série de ministres, a eu son idée de génie à elle : faire le contraire ! Pour baisser les dépenses, faire baisser le nombre de médecins, par quota (numerus clausus) à l'entrée des études de médecine.

On bricole le quota depuis 30 ans, on bloque le tarif secteur 1 aussi. Il y a moins de médecins libéraux, et plus de départs en retraite.
Quant à la baisse des dépenses...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 09:56

pour comparer, 2 chiffres :
AME


http://www.challenges.fr/economie/20140604.CHA4620/aide-medicale-d-etat-ame-les-depenses-en-forte-hausse-en-2013.html a écrit:
Le budget 2013 prévoyait 558 millions pour ce dispositif qui prend en charge es soins des étrangers sans papiers et sans ressources. Au final, 744 millions ont été dépensés, a déclaré Marisol Touraine aux sénateurs.

SECU

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130926.OBS8650/le-budget-de-la-securite-sociale-en-9-chiffres.html a écrit:
175 milliards d'euros de dépenses d'assurance maladie en 2013 soit 500 millions d'euros de moins que l'objectif (+2,7%). Les dépenses d'assurance maladie (Ondam), qui augmentent naturellement chaque année en raison du vieillissement de la population, ne devront pas progresser de plus de 2,4% en 2014, soit un niveau inégalé fixé dans un budget depuis 1998. Ces dernières années, la hausse des dépenses de santé a pourtant été systématiquement inférieure aux prévisions du budget.

A chacun d' en tirer ses propres conclusions, la vérité des chiffres face aux sentiments et perceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 14:52

Comme l’indique mamiea, l’AME en 2013 était de 744 millions € (pour près de 280 000 bénéficiaires).
Note : La ministre a dit sa "préoccupation" face à "des filières de personnes étrangères venant se faire soigner dans certains hôpitaux français".
http://www.challenges.fr/economie/20140604.CHA4620/aide-medicale-d-etat-ame-les-depenses-en-forte-hausse-en-2013.html

Et après 2013 ?
Difficile d’avoir les chiffres. Le « rapporteur de la loi de finances (PLF) 2015 pour le budget de l'aide médicale d'État » s’agace des «énormes difficultés» qu'il a rencontrées pour obtenir des informations sur les dépenses de l'AME. En tout cas, il prévoyait pour 2015 bien plus (1 milliard €) que la ministre dans le PLFSS 2015. Une belle courbe exponentielle donc, sans inflexion...
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/10/24/20002-20141024ARTFIG00387-clandestins-le-gouffre-financier-de-l-aide-medicale-d-etat.php

Par ailleurs,
"Au 31 décembre 2015, environ 4,85 millions de personnes affiliées au régime général bénéficient de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ; 39 % d'entre elles bénéficient également de l'affiliation à la CMU de base sous critère de résidence pour le régime obligatoire."
http://www.ameli.fr/l-assurance-maladie/statistiques-et-publications/donnees-statistiques/couverture-maladie-universelle-cmu.php
Rapport au sujet d'avant, si AME concerne les sans-papiers, je présume que pour tous les sans-le-sou avec papiers, c'est la CMU ? Pour un coût réduit et supportable c'est à voir, encore faut-il publier les chiffres.


Dernière édition par salamandre le Ven 19 Aoû 2016, 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4511
Date d'inscription : 08/01/2012

Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet EmptyVen 19 Aoû 2016, 14:55

Et concernant le budget global Sécu, difficile de trouver des données annuelles complètes, pas juste des % variation. Voici une source pour l’année 2014, qui donne les ordres d’importance.  Manque (pour maladie) le détail soins de ville, produits de santé, établissements public et privés,...
http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/chiffres_cles_2015_web.pdf

Maladie
158,3 milliards € pour 60 millions de bénéficiaires

Accidents du travail – Maladies professionnelles
8,7 milliards € de prestations pour 621 000 AT et 52 000 MP.

Prestations CNAF (allocations familiales, logement, action sociale)
46,4 milliards € pour 12 millions allocataires

CNAV (vieillesse)
108,5 milliards € pour 13,7 millions retraités
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty
MessageSujet: Re: Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet   Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Assurance maladie: le principal syndicat de médecins libéraux refuse le projet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN PETIT RONDIER DICTATEUR "dirige" UN GRAND SYNDICAT
» SYNDICAT FES ET LE PROFITEUR
» la maladie de charcot
» congé maladie...burn out!
» Gwen « Il y a des remèdes pour la maladie, il n'y en a point pour la destinée. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: