Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptyMer 26 Oct 2016, 14:26

Quand le PCF parle de "garantir la mixité sociale" il ne s'agit jamais de corriger les erreurs du passé qui ont conduit à la ghettoïsation de certains quartiers mais de construire toujours et encore des logements sociaux....


http://www.leparisien.fr a écrit:
Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares

Quentin Laurent (@Quentin_Laurent) (avec L.P.)|25 octobre 2016, 19h40

Faire en sorte que ce réseau de transport profite à tous », que le pharaonique projet des futures lignes du métro francilien ne se réalise pas au détriment des populations les plus défavorisées de la Région. Le sénateur (PCF) et président du conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier, présentait ce mardi la proposition de loi qu’il a déposée pour « garantir la mixité sociale aux abords des gares du Grand Paris Express ». Elle doit être discutée jeudi au Sénat. Ce projet de 4 nouvelles lignes de métro automatique (15, 16, 17, 18 et prolongement de la 14) va accoucher de 68 nouvelles gares, autour desquelles seront aménagés des espaces d’activité économique, de services publics et des logements.

L’élu communiste souhaite que toute opération de construction d’immeuble de logements (de plus de 12 unités ou 800m² de surface) dans un périmètre de 400 m autour de ces futures gares comprenne une part de 30 % de logements sociaux. « Il y a un risque d’exclusion des populations les plus modestes. Et ce sont celles qui ont le plus besoin des moyens de transport », argumente Christian Favier.

Son inquiétude : que la spéculation immobilière ne fasse monter le prix des appartements dans ces futures zones, excluant de fait une partie des habitants, réservant dès lors ces quartiers à des citoyens économiquement plus favorisés. « Il y a actuellement plus de 672 000 demandeurs de logements sociaux en Ile-de-France, ce sont des chiffres de l’Etat », renchérit le sénateur. Selon lui, on estime à 250 000 la construction de nouveaux logements autour des 68 gares.



Un avis défavorable de la commission

La commission des affaires économiques du Sénat a cependant émis un avis défavorable à ce texte. « Il est très en décalage avec l’idée que le Sénat se fait de la mixité », explique Sophie Primas, sénatrice (LR) des Yvelines et rapporteur du texte, qui préfère la « contractualisation » entre l’Etat, les villes et les Territoires « pour déterminer le taux (de logements sociaux) à atteindre » autour de chaque future gare.
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/grand-paris-express-le-pcf-veut-garantir-la-mixite-sociale-autour-des-gares-25-10-2016-6251415.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptyMer 26 Oct 2016, 15:19

Sénatrice LR des Yvelines a écrit:
La commission des affaires économiques du Sénat a cependant émis un avis défavorable à ce texte. « Il est très en décalage avec l’idée que le Sénat se fait de la mixité », explique Sophie Primas, sénatrice (LR) des Yvelines et rapporteur du texte, qui préfère la « contractualisation » entre l’Etat, les villes et les Territoires « pour déterminer le taux (de logements sociaux) à atteindre » autour de chaque future gare.

Une contractualisation signifiant sans doute le choix des villes comme la nôtre pour recevoir les logements sociaux et comme la sienne pour accueillir les populations économiquement plus favorisées ?  La lutte va être rude.
C'est M.Voguet, l'ancien maire, qui va être en charge de cette bataille pour la mixité.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptyMer 26 Oct 2016, 21:47

Citation :
Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares

Mixité sociale ? A Fontenay dans le quartier Jean Zay, le plus proche de la gare Val de Fontenay (future gare Grand Paris Express), la mixité est : 97 % logements sociaux.
M. Favier devrait surtout préciser sous quel seuil de revenus il situe les "populations les plus défavorisées de la Région" ou  les "populations les plus modestes". Sachant que 70% de la population aurait droit à un logement social, en France actuellement, chiffre officiel.
Or, M. Favier s'arrête modestement à demander 30% de logement social. Est ce que 30% des logements de Jean Zay sont occupés par "les plus défavorisés" ? Il suffit que M. Favier donne son chiffre seuil, pour comparer à la dispersion des revenus du quartier...


Et puis, il y a  "672 000 demandeurs de logements sociaux en Ile-de-France" dit-il. Mais nombreux sont ceux déjà en HLM : les familles qui s'agrandissent, dont le logement est devenu trop petit. A l'inverse, il y a celles dont les enfants sont partis, et des personnes seules, dans un logement devenu trop grand. Les échanges entre ces deux catégories satisferaient des demandes (par paires) sans même construire un logement.
C'est une idée si simple que Valophis (gros bailleur social) en parle, depuis peu de temps. Mais à Fontenay, nous avons vingt bailleurs sociaux différents. Et l'échange entre bailleurs n'est pas au point. Alors, on demande à construire, au lieu de commencer par mieux adapter taille des logements et nombre d'occupants.

Et puis, il y a les surloyers pour ceux dont les revenus sont devenus très supérieurs aux critères HLM. Mais à Fontenay, ils ont été supprimés. Au nom de la mixité sociale... à l'envers, et du droit des hauts revenus en place à réduire celle de plus défavorisés.
Et puis, pourquoi la mairie PCF a-t-elle construit tant de bureaux près de la gare Val de Fontenay, et si peu de logements depuis bien plus de dix ans ? Pourquoi continuer avec toujours plus d'immeubles de bureaux toujours plus hauts ? Fontenay est assez riche pour avoir les ressources suffisantes pour sa population, si elle est bien gérée. Sinon... c'est la fuite en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptyMer 26 Oct 2016, 22:11

Que du bon sens! +1

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
scola



Messages : 195
Date d'inscription : 05/06/2014

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptySam 02 Déc 2017, 15:10

Le projet grand Paris Express et ces multiples lignes de metro ou plutôt le grand Gachis en terme de gabegie financière fait l'objet d'un article du magasin Capital fort détaillé sur la chronologie des évenements et sur les différents intervenants qui se sont succédés sur ce dossier dont ou pourra louer pour la plupart le grand laxisme et manque d'implication pour le plus grand profit des champions du BTP (Bouygues, Vinci..)

https://www.capital.fr/economie-politique/le-projet-du-grand-paris-vire-au-grand-gaspi-1257472

If faut esperer que le chef de l'état aura le courage de trancher drastiquement dans les dépenses en retirant purement et simplement du programme certains troncons ou lignes initialement prévues au programme comme La ligne 17 dont la partie au nord fait double emploi avec le CD Express et la ligne 18 sur le tronçon reliant le plateau de Saclay (en vert) à Versailles dont la fréquentation prévisionnelle n'est pas assez élevé pour justifier de telles dépenses d'infrastructure.

Au passage dans la sous partie intitulée Les pousse-au-crime
...
Comme eux, la majorité des élus franciliens a contribué à faire flamber la facture du Grand Paris Express. Pascal Auzannet nous l’avait confié : quand, le premier, il s’en est inquiété, ses anciens camarades communistes, le président du Val-de-Marne Christian Favier en tête, l’ont quasiment insulté. Et aujourd’hui, tandis que le gouvernement veut revoir la copie, les élus, de droite et de gauche, montent au créneau.

=>Bref comme d'habitude les politiciens locaux ne regardent pas à la dépense quand il est de bon ton de se donner une image de "batisseur" tellement plus sexy que l'image d'un bon gestionnaire des deniers publics.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4650
Date d'inscription : 08/01/2012

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptySam 02 Déc 2017, 19:16

scola a écrit:
Bref comme d'habitude les politiciens locaux ne regardent pas à la dépense quand il est de bon ton de se donner une image de "batisseur" tellement plus sexy que l'image d'un bon gestionnaire des deniers publics.

Des élus locaux d'autant plus hardis pour dépenser allègrement, dans ce projet, que ce ne sont pas eux (ou leur budget) qui le paient. Grand dépensier (d'argent public) et bon gestionnaire des deniers publics locaux, c'est possible !
Ceci dit, les sous du Grand Paris Express étant supposés permettre de mieux desservir la banlieue, je couperais le CD Express (liaison directe, aucun arrêt intermédiaire, Roissy-Paris) avant la ligne 17.
Et en plus, il existe déjà des RER directs Roissy- Paris (Gare du Nord puis les Halles) sur la ligne B... Il suffit de bien lire les panneaux sur le quai. Selon la RATP à l'instant, de gare à gare 31 mn (Chatelet-les-Halles à Aéroport Charles-de-Gaulle 1, avec un tout petit arrêt à Gare du Nord.) et on va dépenser des milliards pour gagner combien de petites minutes ??
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptySam 29 Juin 2019, 17:39

2019


Citation :
Grand Paris : le pari perdu de la mixité sociale

Par Isabelle Rey-Lefebvre Publié 29.06.2019

Du Grand Paris, faut-il attendre davantage de mixité sociale ou, au contraire, redouter plus d’inégalités ? Le discours public magnifie l’accessibilité par des transports en commun et des logements nouveaux, censés soulager la saturation du réseau métropolitain, la tension sur les prix de l’immobilier, et favoriser le rééquilibrage entre l’ouest et l’est de la Métropole. La réalité risque d’être plus nuancée. « A mon avis, une telle infrastructure ne bouleversera pas la géographie sociale des territoires, analyse Daniel Béhar, directeur d’études pour la coopérative conseil Acadie et professeur à l’Ecole d’urbanisme de Paris. Mais elle ne doit pas non plus devenir le bouc émissaire de la ségrégation. »

Chacune des 68 gares du Grand Paris Express, dont 46 nœuds de connexion, qui ceinturera la Métropole, auxquelles s’ajoutent 17 gares en prolongement des lignes actuelles, sera au cœur d’un quartier redessiné, dans un rayon de 800 mètres alentour, mêlant logements, bureaux, activités, hôtels, commerces, espaces publics et jardins

Quid du Val et des Alouettes ?

Citation :
Car le Grand Paris, c’est aussi et surtout un projet urbain, basé sur le principe de « la densification générale », pour reprendre les termes du géographe Francis Beaucire, lors de sa conférence du 17 septembre 2018 à la Cité des humanités et des sciences sociales, à Aubervilliers. Il espère :

« Le supermétro devrait réparer une inégalité d’accessibilité aux emplois entre l’ouest, en partie pourvu de liaison ferroviaire circulaire, et les communes de l’est, sous-équipées. »

Au sud de Paris, la future ligne de métro 15, qui reliera l’est et l’ouest, fait tout autant flamber les prix dans les communes du Val-de-Marne qu’elle traverse, comme Cachan (+ 17,3 % en cinq ans), Arcueil (16 %), Villejuif (19,4 %), L’Haÿ-les-Roses (13,2 % en une seule année). Dans les Hauts-de-Seine, Bagneux (19,9 % en cinq ans), Châtillon (12,7 %), Montrouge (13,3 %), Malakoff (21,5 %) et, au nord, Clichy (22,5 %), Bois-Colombes (20 %) ou Gennevilliers (11,4 %) sont au diapason.

L’embourgeoisement ne touche pas les communes entières, seulement quelques îlots dans une gentrification « en peau de léopard », selon l’expression de Daniel Béhar. Ces îlots voisinent avec de grands ensembles d’habitat social restés terre d’accueil des populations modestes et immigrées. Réhabilités et mieux desservis, puisque 40 quartiers prioritaires de la politique de la ville, sur 272 en Ile-de-France, seront désenclavés, ces immeubles permettront sans doute à leurs habitants d’élargir les opportunités d’emplois, d’études et de soins mais conserveront leur spécialisation sociale. C’est ce que montre une étude de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France, parue en mai 2019, sur les ressources des habitants, et qui mesure, depuis le début des années 2000, une polarisation toujours plus marquée entre secteurs aisés et secteurs pauvres.

Les étrangers, par exemple, sont de plus en plus concentrés dans certains quartiers où le niveau de vie médian a d’ailleurs baissé, entre 2001 et 2015. Pour Laurent Chalard, géographe, « l’arrivée, en Seine-Saint-Denis, de nouvelles populations plus diplômées et aisées ne concerne que quelques faubourgs et leur présence ne signifie pas un rééquilibrage social, notamment dans les écoles, qu’elles fuient ». Un promoteur observe :

« Les élus s’étonnent de ces nouveaux arrivants qui habitent là mais n’y vivent pas, n’utilisent pas les services municipaux, les centres de loisirs, la cantine, les équipements sportifs… »

La construction massive accentue la pression immobilière, donc les prix de l’habitat existant, autour des futures gares. Sur ce sujet, les pouvoirs publics se rassurent grâce à quelques outils antispéculatifs : 44 % des nouveaux terrains sont déjà la propriété des collectivités locales ou de l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF), présent dans 85 % des communes concernées. Son rôle est précisément d’apaiser les prix, en achetant le plus en amont possible et en revendant à prix coûtant aux aménageurs.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Sam 29 Juin 2019, 17:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14744
Date d'inscription : 30/05/2011

Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares EmptySam 29 Juin 2019, 17:40

Citation :
---/---
« Mais, sur les terrains encore aux mains de propriétaires privés, je constate une surchauffe, une surenchère des promoteurs, toujours plus nombreux, et des sociétés foncières, raconte Gilles Bouvelot, directeur de l’EPFIF. Ils démarchent des propriétaires de pavillons, de bâtiments d’activités, et proposent des sommes mirobolantes, escomptant que le nouveau plan local d’urbanisme améliore la constructibilité ou change l’usage d’entrepôts en logements. » Ces prospecteurs fonciers sont dotés de logiciels, comme Orus ou KelFoncier, qui scrutent les cadastres et les plans locaux d’urbanisme, désormais en ligne, et y repèrent les terrains constructibles. Ainsi, à Champigny-sur-Marne, pour un petit terrain de 3 600 mètres carrés, le promoteur Parthena, qui espérait y construire le triple de surface d’habitation, a été jusqu’à proposer 6 millions d’euros… L’EPFIF a cependant réussi à préempter pour trois fois moins cher !

Les interventions de l’Etablissement pour calmer les prix ne suffisent cependant pas. C’est pourquoi une société dédiée, la Foncière publique d’Ile-de-France, créée en mai 2019 avec la Caisse des dépôts et consignations qui lui offre une puissance financière accrue sous forme de prêts, va seconder l’EPFIF en acquérant des parcelles encore plus en amont pour les exploiter et les garder à moyen terme – dix ans – avant de les céder à un coût maîtrisé.

Construire du logement social, dans la proportion de 30 %, est l’autre moyen de lutter contre la gentrification. Mais à y regarder de près, par exemple le long de la future ligne 15, il s’agit, à 65 %, de petits logements, beaucoup de résidences étudiantes ou pour personnes âgées, certes comptabilisées comme sociaux mais qui n’accueilleront pas les familles.

A Fontenay les 6 pièces, à Nogent et au Perreux les résidences étudiants et personnes âgées !

Citation :
« Le vrai test sera Clichy-sous-Bois, estime un promoteur. Si cette commune, parmi les plus déshéritées, bientôt desservie par le tramway et le Grand Paris Express, arrive à attirer des cadres, alors la mixité sociale aura gagné du terrain. »
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/06/29/grand-paris-le-pari-perdu-de-la-mixite-sociale_5482978_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty
MessageSujet: Re: Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares   Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Paris Express : le PCF veut garantir la mixité sociale autour des gares
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: