Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 USA - Donald Trump Elu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: USA - Donald Trump Elu   Jeu 10 Nov 2016, 05:55

Rappel du premier message :

Je vais être clair, j'ai aucun avis sur le futur Presudent des États Unis, j'ai pas lu son programme, pas plus que celui dHilary Clinton.

Mais quand je vois comment nos médias ont craché dessus depuis des mois, et que malgré cela il soit Elu, je me dis qu'il y a des problèmes de compréhension des enjeux chez nos journaleux.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Mer 01 Fév 2017, 18:29

Critiquer Trump de France est aussi intelligent que de pisser dans un violon pour faire de la musique. Efficacité ZERO !
C'est d'autant plus stupide que Trump ou pas il sera nécessaire à un moment où à un autre pour de multiples raisons d'avoir des contacts avec les Américains... on aura l'air malin !

S'occuper de l'Europe et des finances de notre pays pourrait changer la vie des gens...

Une fois de plus échange inutile...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Mer 01 Fév 2017, 19:17

Mais de quoi se mêle Fillon depuis hier?

François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a dénoncé le décret anti-immigration du président américain Donald Trump, y voyant "une injure à l'histoire des Etats-Unis".

"J'ai toujours dit qu'il nous faudrait juger M. Trump sur ses actes. Ses premiers décrets sont désormais connus, dont celui sur la fermeture des frontières. Il est compréhensible de vouloir contrôler l'immigration..." déclaration tenue lors d'un discours à Paris devant l'Electronic Business Group, club d'entrepreneurs du numérique.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Mer 01 Fév 2017, 19:46

Cerné de toutes parts par les critiques formulées sur le forum du plateau et achevé par les déclaration de Fillon nous apprenons que Trump démissionne...

a plus bobo !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Mer 01 Fév 2017, 20:20

Une démission? C'est peu probable. Le virer pourquoi pas, il montre l'exemple depuis des années .. en virant les autres. Comme en dernier lieu la ministre de la justice par intérim.

Aux Etats-Unis, le président n'est pas protégé par l'immunité et une destitution est envisageable à tout moment. Alors qui sait?

Fillon de son côté peut espérer être élu pour bénéficier pendant 5 ans de l'immunité présidentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3586
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Mer 01 Fév 2017, 21:07

Une immunité parlementaire peut être levée. Demandez à Cahuzac

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Jeu 02 Fév 2017, 21:07

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/philippe-labro/philippe-labro-donald-trump-ou-est-la-surprise-02-02-2017-2101845_1444.php#xtor=CS3-194

Philippe Labro - Donald Trump : "Où est la surprise ?"
VIDÉO. Pour l'écrivain, il n'y a pas de quoi être surpris par les premiers pas du président américain : il fait ce qu'il avait promis, et continuera.
Par Le Point.fr
Modifié le 02/02/2017 à 08:59 - Publié le 02/02/2017 à 08:44 | Le Point.fr

EXTRAIT :


« Il n'y a pas de surprise avec Trump ! », lâche l'écrivain. Malgré le tollé provoqué par la signature de ses nombreux décrets, notamment celui qui interdit aux ressortissants de sept pays musulmans de venir sur le territoire américain, Philippe Labro ne trouve rien de surprenant à la politique que le nouveau président des États-Unis met en place. Donald Trump fait ce qu'il avait promis. « Il signe des décrets à tire-larigot, des décrets dont certains sont tout à fait antidémocratiques, anticonstitutionnels, ça ne fait rien, il signe, il signe, il signe. »
« On pensait que la Maison-Blanche allait lui imposer son rythme, son héritage, son esprit », rappelle Philippe Labro. « D'après certains tuyaux que j'ai à Washington, c'est le chaos total entre les différents services autour de Trump », ajoute-t-il.
Pour Philippe Labro, il essaie de perturber le système démocratique américain, peu importe ce qu'en pense le Congrès. « Il signe quoi ? l'enfermement des États-Unis (...) et tout ceci, sous la bannière de Steve Bannon. » « Retenez bien ce nom, nous dit-il. Il est peut-être l'âme noire, la présence qui fera basculer la présidence Trump le jour où le Parti républicain dira "ils vont trop loin". » L'auteur rappelle également que dans la liste noire des pays où les ressortissants sont interdits de territoire américain, il manque certains pays qui, comme par hasard, sont ceux avec lesquels Trump fait affaire. Qu'en est-il de sa destitution ? Selon Philippe Labro, on en est loin, et « Trump continuera de faire ce qu'il fait : du Trump. »

-------------------------

Nul doute donc que les énergiques prises de positions formulées sur le forum du plateau vont modifier le mode de fonctionnement de Trump...

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Jeu 02 Fév 2017, 22:09

Il y aurait des avis différents ?

Coup d’État démocrate aux USA : Obama coryphée de l’opposition illégale à Trump
1 février 2017 14 h 30 min•

Dans le monde entier, l’opposition à Donald Trump lancée aux USA dès la campagne des primaires prend une forme extrême, sectaire, et surtout illégale. Barack Obama s’en fait le coryphée. L’ancien président démocrate mène un coup d’État à froid contre les institutions américaines.

Ils n’ont pu empêcher Donald Trump ni d’être choisi pour candidat républicain, ni d’être élu, ni d’entrer à la maison Blanche. A chaque étage de son ascension, leur obstruction s’est faite plus violente et plus bruyante : commencée par des clips d’acteurs à la mode, elle s’étend dans des protestations géantes, casseurs inclus. L’objectif est d’obtenir « l’impeachment » de Trump pour inadéquation au poste qu’il occupe, et en attendant de l’empêcher d’appliquer le programme pour lequel il a été élu. Tout fait ventre dans ce dessein, l’appui des médias, des organisations radicales, des people, et des anciens ministres. C’est un véritable coup d’État démocrate mené contre le vote démocratique, avec pour chef le président sortant et sorti, Barack Obama.

Trump protège les USA : sa décision n’est pas illégale

Le dernier prétexte choisi est le décret (aux USA, executive order, procédure expéditive suivie par le président pour régler rapidement un problème urgent) pris par Trump pour refuser l’entrée aux USA des ressortissants de sept pays du Proche-Orient. La procédure est légale, est-elle légitime ? Trump la justifie en arguant que la situation en matière d’immigration laissée par Obama est « un désordre total », ce qui est parfaitement exact, et qu’il y a urgence à fermer les frontières en raison du risque d’infiltration de terroristes islamistes. L’Europe peut-elle lui donner des leçons, comme l’ont fait Angela Merkel et François Hollande, elle qui n’a pas su empêcher d’entrer, parmi les réfugiés, des terroristes qui ont effectivement frappé en Allemagne, en Belgique, en France ? Poser la question, c’est y répondre.

Alors, l’executive order de Trump a-t-il quelque chose d’extraordinaire, contrevient-il à la constitution et aux usages américains ? Non. Sept présidents des USA en ont pris de semblables, Ronald Reagan étant le dernier. Ajoutons bien sûr qu’étant limité dans le temps à 90 jours et ne visant nullement tous les musulmans, mais expressément le risque terroriste islamique, ce décret ne s’oppose en rien aux droits de l’homme tels que l’ONU les définit.

Coup d’État démocrate sous un mauvais prétexte moral

D’ailleurs, la fureur démocrate d’aujourd’hui, si pointilleuse sur l’obligation morale de ne pas « discriminer », ne proteste nullement contre l’interdiction faite aux sportifs et artistes israéliens de se produire dans seize pays arabes.

La suite : http://reinformation.tv/trump-opposition-illegale-obama-coup-etat-democrate-usa-mille-65614-2/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 00:20

Un livre prémonitoire commercialisé en Juillet 2016 soit avant le résultat des élections qu'il ne faut pas lire si on est OBAMA fana mais qui explique en revanche l'arrivée de TRUMP au pouvoir et dans la foulée nous apprend quelques éléments cachés de la présidence d'OBAMA.




Un nouveau Président des Etats-Unis sera élu le 8 novembre. Une page sera tournée. Il est d'ores et déjà possible de porter un regard d'ensemble sur les années Obama et de procéder à un bilan. Les Etats Unis ne sont plus le même pays qu'en 2008 : les très riches sont beaucoup plus riches, mais les pauvres sont plus nombreux, la classe moyenne est menacée, les tensions raciales sont au plus haut depuis plusieurs décennies. L'ordre du monde s'est, en huit années, profondément détérioré : l'islam radical est à l'offensive et l'Etat Islamique agit sur tous les continents, l'Iran des mollahs devient puissance hégémonique au Proche-Orient, un axe Moscou-Pékin-Téhéran prend forme. L'élection qui vient aura, dans ces conditions, une importance décisive. Si Hillary Clinton est élue, elle sera la continuatrice d'Obama. Les maux qui rongent le pays s'accentueront. La détérioration de l'ordre du monde se poursuivra et commencera une ère post-américaine. Si Donald Trump l'emporte, le scénario sera très différent. Un redressement pourra s'enclencher. "Après Obama, Trump ?" est le seul livre qui explique l'immense élan populaire qui fait de Donald Trump le candidat républicain.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 00:27

Trump élu sur un élan populaire. Personne ne conteste ce fait. Qu'il le mette en applicarion en pratiquant le relent populiste est-ce vraiment ce qu''attendait le peuple?

«Le mouvement se poursuit. Le travail commence aujourd’hui!» mot choisi pour l'investiture.

Depuis l'homme a tenu essentiellement au-delà du discours des postures populistes, anti-establishment, et aux relents isolationnistes, juste après avoir «juré solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président».


Un discours sans stature présidentielle. Un discours qu’il aurait pu tenir comme candidat, avec un ton relevant d’une certaine arrogance. Un discours de rupture. Bien sûr, il a promis de relancer l’économie et de recréer des emplois, il a promis de venir au secours des familles défavorisées, mais il l’a fait sur un ton presque martial: «Nous devons protéger nos frontières des ravages que d'autres pays font sur nos produits, en volant nos entreprises et détruisant nos emplois».

Donald Trump, avec ses mimiques habituelles – pouce levé et doigt pointé vers le public – s’est surtout attaqué aux élites, à l’establishment, dénonçant les politiciens qui se répandent en paroles sans passer aux actes: «Le pouvoir va repasser de Washington au peuple». «Ce moment est le vôtre, il vous appartient. C’est votre jour», a-t-il déclaré au peuple américain, en s’adressant notamment aux oubliés de la globalisation, à ceux qui se sentent délaissés. «Redonner le pouvoir au peuple»: voilà le coeur de son discours.

Est venu le temps de la signature de décrets, synonyme d'actes de propagande.

Visiblement le peuple se pose des questions. Les milliardaires moins.

Dans la croix ces constats : Les organisations des trois plus grandes confessions juives américaines – les mouvements orthodoxes, conservateurs et réformistes – ont adressé de concert une série d’avertissements à la Maison-Blanche. « Nous rejetons totalement le ciblage des individus en fonction de leur religion », déclare le collectif orthodoxe, d’ordinaire peu enclin à s’investir dans le débat politique. « En tant que juifs, c’est un affront à nos valeurs fondamentales. »

Dans les pays concernés, la mesure ne manquera pas de compliquer l’existence des missionnaires américains. Et celle des communautés chrétiennes que les djihadistes assimilent à des suppôts de l’Occident, comme le souligne Mgr Louis Sako, patriarche des Chaldéens.

« Ces choix discriminants nourrissent la propagande et les préjugés qui désignent les chrétiens comme des corps étrangers soutenus par les puissances occidentales.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 00:54

N'étant pas Américain et ceux ci étant environ 320 millions j'ai un peu de mal à savoir ce que chacun pense contrairement à ceux qui chez nous affirme s'exprimer en leur nom.

Comme par expérience, je me méfie des positions des associations ou des groupes se voulant représentatifs surtout aux USA où le communautarisme est développé je me garde bien de juger la politique étrangère d'un président élu.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 01:46

Le suffrage direct, faut-il aussi s'en méfier?
Trump ne doit son élection qu'au suffrage indirect. Une majorité de citoyens n'a pas voté pour lui.

Sinon, que Trump aient des partisans, personne ne le nie. Qu'il vienne de décider de supprimer l'Obamacare saute aussi aux yeux.

Est ce que cela fait de lui un homme apte à exercer ses fonctions. C'est comme partout on juge un mandat aux actes.

Plusieurs psychiatres et psychologues sont convaincus que Donald Trump ne devrait pas pouvoir exercer sa fonction. Car le 45e Président des Etats-Unis d'Amérique serait atteint de "narcissisme malfaisant" ou malin (malignant narcissism), qui rendrait dangereux son maintien.

On peut y voir de la médisance si ce n'est pas un bon diagnostic. Reste qu''il est déjà posé. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 02:53

Maintenant nous les Français mécontents de TRUMP nous allons réorganiser la constitution américaine...

Kennedy n'aurait jamais été président si on refaisait l'histoire... A quel titre peut on en étant un minimum cohérent se mêler ainsi du fonctionnement des institutions séculaires d'un pays étranger.

Si les démocrates n'avaient pas bidouillé dans tous les sens pour mettre en piste Clinton qui a un lourd passif Trump ne serait pas passé.
Si OBAMA qui commençait à être vomi était resté neutre... mais non il fallait avoir la première femme à la présidence !

L'affaire a été plantée non par TUMP mais par les démocrates.

Si on s'occupait déjà des maires de France élus avec moins de suffrages que leur opposant ?

Un peu de mémoire : Marseille à la grande époque de la mairie socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 02:59

Ce n'est pas le sujet du fil. Sad
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 06:06

C'est pourtant le cas de gens élus avec moins de suffrages que leur adversaire... chez nous en France qui plus est.
Comme c'était la gauche qui en tirait profit on se tait on préfère s'occuper de la droite américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 09:06

Tous les sénateurs sont élus au suffrage indirect en France. Pas notre Président.

Trump si. Avec la règle du winner takes all état par état.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 714
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 17:58

Ce mode d'élection est aussi celui de la commune de Paris.

Et je crois que l'actuelle maire était minoritaire en voix face à NKM
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 18:52

Exact. Mais sans effet the winner takes all. Chaque arrondissement ayant une opposition après application de la règle favorisant la majorité de gouvenance. En absence de scrutin proportionnel.

Apliquée à Fontenay : 45 élus dont opposition 9.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 18:57

thierry a écrit:
 Ce mode d'élection est aussi celui de la commune de Paris.

Et je crois que l'actuelle maire était minoritaire en voix face à NKM

Nous pouvons relever cette anomalie à plusieurs reprises dans des villes différentes ce qui ne trouble pas les justiciers qui se mêlent de la politique américaine.

S'inquiéter de savoir qui bénéficie de ce mode de fonctionnement chez nous serait indécent... allons donc faire la leçon à Trump.

On notera tout de même que la constitution américaine est en place depuis plus longtemps que la notre et bien que les se disant progressistes l'attaquent pour en dévier l'application en lui faisant perdre son sens elle résiste.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 19:05

Aux Etats-Unis, comme en France, les juges ont confisqué le pouvoir

Voici le billet d’Eric Zemmour qui s’exprimait, ce matin sur RTL. Il compare la Cour suprême des Etats-Unis aux différentes juridictions françaises et montre comment toutes ces instances non élues ont confisqué le pouvoir législatif. Elles réalisent cette captation du pouvoir  en interprétant de façon abusive la Constitution pour promouvoir une idéologie progressiste faisant une chasse forcenée à toute forme de discrimination.

Le Brexit en Grande-Bretagne, l’élection de Donald Trump aux EtatUnis, la totale déconsidération de l’Europe aux yeux des peuples européens montrent à quel point tous ces peuples sont excédés par cette perte de souveraineté dont ils commencent seulement à prendre conscience ces dernières années.

Eric Zemmour : Le nomination d’un nouveau juge à la Cour suprême, aux Etats-Unis, n’est pas une simple affaire de juristes ! C’est une affaire politique, plus que politique … Idéologique !
Pas seulement un clivage droite-gauche, républicains-démocrates ou même conservateurs contre progressifs. C’est encore plus profond ! Essentiel ! Existentiel ! Aux Etats-Unis, la Constitution, c’est sacré ! C’est la même depuis deux siècles ! Les présidents passent, la Constitution reste.
Mais une Constitution, c’est aussi ce que les juges lui font dire !  Leur interprétation ! Or, depuis les années 60, la Cour suprême a tordu le texte de la Constitution américaine pour lui faire dire ce qu’elle ne disait pas. Pour lui faire dire ce que ses rédacteurs n’avaient jamais imaginé. Pour lui faire bénir toute l’idéologie progressiste née dans les campus californiens. Pour imposer la tyrannie des minorités contre la volonté de la majorité, pour réduire à néant la souveraineté de l’Etat au nom des droits de l’homme.

Relance d’Yves Calvi : Pourquoi la Cour suprême a t-elle été à ce point critiquée, Eric ?
Les juges se sont substitués aux législateurs alors qu’ils ne sont pas élus ! Ils ont imposé leur idéologie progressiste au peuple américain. Ce putsch a un nom qui s’appelle : « non-discrimination » ! le juge interdit toute discrimination, toute différence que l’Etat pourrait faire entre un Américain et un étranger, entre un homme et une femme, entre un hétérosexuel et un homosexuel. La non-discrimination est présentée abusivement comme un synonyme de l’égalité alors qu’elle est devenue, au fil du temps, une machine à désintégrer la nation, la famille, la société, au nom des droits d’un individu roi.

la suite : http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/aux-etats-unis-comme-en-france-les-juges-ont-confisque-le-pouvoir/
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 19:23

La constitution des Etats Unis est bien faite. On peut lancer à tout moment une procédure d'empeachment
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 19:27

exclusivité mondiale : la procédure d'empeachment de Trump sera initiée par le forum du plateau !

c'est qu'il est puissant le forum du plateau...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 19:39

Petit rappel avec wiki truc

Historiquement, la Chambre des représentants des États-Unis n'a voté la mise en accusation que dix-sept fois, sur un peu plus de soixante lancées.

Le Sénat n'a voté la culpabilité que sept fois, toujours pour des juges fédéraux, la première fois en 1803. Deux fois, la Chambre des représentants a voté la mise en accusation du président des États-Unis, pour Andrew Johnson et Bill Clinton. Tous deux ont été acquittés par le Sénat. La chambre avait commencé les travaux visant à mettre en accusation Richard Nixon. La procédure a été abandonnée après sa démission.

La première procédure d'impeachment fut engagée contre le président Andrew Johnson en 1868.

Johnson, un démocrate du Tennessee est en conflit permanent avec la frange radicale du parti républicain, qui domine le Congrès. Les républicains veulent mettre en œuvre un programme ambitieux en faveur des anciens esclaves, et punir autant que possible les États confédérés vaincus. La procédure est lancée lorsque Johnson passe outre. La mise en accusation est votée à une large majorité par la Chambre des représentants. Une seule voix a manqué au Sénat pour voter la destitution d'Andrew Johnson. Le Tenure of Office Act fut déclaré inconstitutionnel en 1926 par la Cour suprême des États-Unis, dans son arrêt Myers v. United States (« Myers contre États-Unis »).

La deuxième procédure d'impeachment fut engagée contre le président Richard Nixon en 1974.

Après le scandale du Watergate, la commission des affaires judiciaires de la Chambre des représentants (House Judiciary Committee) proposa à la Chambre, le 27 juillet, de voter sur trois chefs d'accusation :

obstruction à la justice ;
abus de pouvoir ;
outrage au Congrès, pour le refus de transmettre les documents réclamés par la commission d'enquête. Le terme « outrage » (contempt) est celui qui est employé pour le refus d'obéir aux ordres d'un tribunal.

Elle n'en eut pas le temps, Richard Nixon préféra démissionner le 8 août 1974. Il fut gracié par son successeur et ancien vice-président, Gerald Ford. La grâce ne peut mettre fin à la procédure d'impeachment, mais le Congrès choisit de ne pas y donner suite.


La troisième procédure d'impeachment fut engagée contre le président Bill Clinton le 8 octobre 1998.

La remise du rapport du procureur indépendant Kenneth Starr, à la Chambre des représentants des États-Unis, le 9 septembre 1998, déclencha ce qui est surnommé le Monicagate (du nom de Monica Lewinsky).

La mise en accusation du président est votée le 19 décembre. Deux chefs d'inculpations sont retenus :

parjure devant le grand jury pour l'affaire Lewinsky ;
obstruction à la justice.

Le procès est ensuite ouvert devant le Sénat, sous la présidence du Chief Justice William Rehnquist, comme prévu par la constitution en cas de procès du président.

Le président est acquitté .

Il a cependant été poursuivi à l'issue de son mandat.

L'affaire s'est rapidement soldée par une transaction.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14289
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 03 Fév 2017, 23:50

intérêt de l'intervention précédente ? NUL ! une fois de plus...

l'insecte se fait plaisir... en revanche réfléchir sur le débordement des juges à savoir le pouvoir judiciaire sur le législatif... on ne le voit pas.

Cette judiciarisation de la société rompt l'équilibre entre les pouvoirs d'un système démocratique.

Trois étudiants font des études juridiques d'un même niveau.

L'un est juge
L'autre policier
Le dernier banquier.

A quel titre le premier est il fondé à sanctionner ses deux collègues ? est on garanti qu'il est plus honorable ?

A quel titre un juge peut il ne pas appliquer des lois votées par les élus de la république ? le cas est fréquent !

Sommes nous dans un système politique équitable lorsque certains peuvent au lieu d'appliquer les lois en faire ce que bon leur semble ?

C'est un peu plus sérieux au niveau de la réflexion que de faire du papier collé de wiki truc
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Sam 04 Fév 2017, 01:02

La source jesuisstupide vous convient mieux je note, je note, sans rire. Sinon soyons patient, on verra bien si Trump viendra compléter l'article de wiki truc.

En illustration : Manifestation à Brooklyn contre les décrets signés par Donald Trump pour interdire de territoire américain les ressortissants de sept pays dont la population est majoritairement musulmane.  

Il a été investi il y a seulement 15 jours. Jamais un président américain n'a fait l'objet d'autant d'hostilité publique si tôt dans son mandat.

D'HÉLÈNE VISSIÈRE
Publié le 03/02/2017 à 11:47 | Le Point.fr

##Il y a bien sûr eu le lendemain de l'investiture de Donald Trump. Les manifestations n'ont pas cessé depuis, notamment

Mercredi, le campus de l'université de Berkeley s'est embrasé pour protester contre la venue de Milo Yiannopoulos, un journaliste de Breibart, le site ultranationaliste, connu pour sa rhétorique et ses positions incendiaires. Devant les violences perpétrées par un petit groupe de personnes masquées, l'université a annulé la conférence. Et le 22 avril, le Jour de la Terre, une grande marche pour la défense de la science est prévue, Donald Trump et son administration ayant mis en doute le réchauffement climatique.

La Californie en pointe

Mais il n'y a pas que la rue qui bouge. En Californie, le gouverneur Jerry Brown a prononcé un discours qui ressemblait à une déclaration de guerre, promettant que son État s'opposerait à la politique de Trump sur l'environnement, l'immigration, la santé…

Au Congrès, les sénateurs démocrates ont décidé de bloquer un certain nombre de nominations de ministres dont les positions ne sont pas claires ou ayant des conflits d'intérêts. Étant minoritaires, ils ne peuvent pas empêcher de nomination, mais peuvent la ralentir. Ce dont ils ne se sont pas privés. Ils ont ainsi boycotté le meeting de confirmation, ce qui, selon les règles, empêche en théorie le vote. Ils envisagent aussi de bloquer la confirmation , d'abord parce qu'il est très à droite, mais aussi pour rendre la monnaie de leur pièce aux Républicains qui avaient refusé d'auditionner le candidat à la Cour choisi par Barack Obama, sous le prétexte qu'il n'avait pas l'autorité de nommer un juge puisque son mandat s'achevait bientôt !

Des dissensions publiques secouent même le camp Trump. Deux sénatrices républicaines ont annoncé qu'elles voteraient contre la candidate au poste de secrétaire à l'Éducation qu'elles jugent incompétente en matière d'éducation publique.

Donald Trump s'est entretenu au téléphone avec le Premier ministre australien et la teneur de la conversation a fuité. Il s'est énervé lorsque l'Australien lui a rappelé que les États-Unis s'étaient engagés à accepter 1 250 réfugiés actuellement dans des camps en Australie et lui a quasiment raccroché au nez. Il s'est alors répandu sur Twitter : « Vous croyez ça ? L'Administration Obama a accepté de prendre des milliers d'immigrés illégaux d'Australie. Pourquoi ? Je vais étudier cet accord stupide.## »
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Sam 04 Fév 2017, 01:26

Il est décidément impossible de parler sans mordre.
Je regrette cette façon de dialoguer.
Le sujet est verrouillé
Webmaster

Sujet déverrouillé à condition que. ..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plateaufontenay.net
Libellule

avatar

Messages : 14546
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Ven 14 Avr 2017, 06:11

Trump : À propos d'Assad : le boucher animal. Tout en confondant Irak et Syrie.
Melenchon : À propos de Fillon Macron et Le Pen : Avec ces 3 là vous allez cracher du sang. Sad
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2089
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: USA - Donald Trump Elu   Sam 15 Avr 2017, 04:51

Avec Fillon, Mélenchon et Le Pen tout est Possible. Une Similitude avec le fantasque président américain.C'est pourquoi ne tombons pas dans l'extase après son raid punitif sur les forces de Bachar El Assad car dans son euphorie, après le soutient de nombreuses capitales occidentales, il est peut être sur le point de déclencher un conflit mondial si il enclenchait un conflit armé avec la Corée du Nord sans un minimum de consensus avec la Chine.
Revenir en haut Aller en bas
 
USA - Donald Trump Elu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LES ÉTATS-UNIS ATTAQUENT L'AFGHANISTAN AVEC LA PLUS GROSSE BOMBE DE LEUR ARSENAL
» USA - Donald Trump Elu
» anniversaire Donald
» Donald Thompson est mort
» Donald R. BURGETT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: