Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 16:39

L'éructation des ruminants mise en cause parmi les explications à la flambée depuis dix ans des émissions de méthane.

AFP, publié le lundi 12 décembre 2016 à 02h30
Environnement: La flambée depuis dix ans des émissions de méthane, un gaz à effet de serre plus nocif pour le climat que le CO2, risque de compromettre la lutte contre le réchauffement
La flambée depuis dix ans des émissions de méthane, un gaz à effet de serre plus nocif pour le climat que le CO2, risque de compromettre la lutte contre le réchauffement, mettent en garde lundi des experts.
"Il faut de toute urgence s'attacher à quantifier et réduire les émissions de méthane", plaident dans un éditorial ces chercheurs qui ont coordonné un bilan mondial mené par plus de 80 scientifiques de 15 pays.
Après un léger ralentissement entre 2000 et 2006, la concentration de méthane dans l'atmosphère a crû dix fois plus rapidement la décennie suivante, relève l'étude parue dans le journal Earth System Science Data.
"Contenir le réchauffement sous 2°C est déjà un défi considérable," soulignent ces mêmes chercheurs dans le bulletin Environmental Research Letters, à propos de l'objectif que la communauté internationale s'est fixée fin 2015 dans l'accord de Paris.
"Un tel objectif deviendra de plus en plus difficile à tenir si l'on ne réduit pas les émissions de méthane fortement et rapidement", ajoutent-ils.
Résultat de l'exploitation des énergies fossiles ou plus probablement des activités agricoles... Les chercheurs formulent plusieurs hypothèses pour tenter d'expliquer cet emballement.
Les concentrations augmentent de plus en plus vite depuis 2007, avec en particulier une forte accélération en 2014 et 2015.
Au point qu'aucun scénario moyen du dernier rapport du Giec, synthèse de référence sur le climat, ne montrait cette évolution.
"De façon inquiétante, la vitesse d'augmentation se rapproche du scénario le plus pessimiste", souligne Marielle Saunois, de l'Université de Versailles Saint Quentin (UVSQ).
Deuxième grand gaz à effet de serre lié aux activités humaines, après le dioxyde de carbone (CO2), le méthane contribue pour quelque 20% au réchauffement en cours.
Jusqu'ici les mesures contre le réchauffement se sont largement concentrées sur le CO2, issu pour une large part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), et qui représente 70% des gaz à effet de serre.
Or, le méthane est 28 fois plus "réchauffant" que le CO2 -- tout en persistant moins longtemps dans l'air (environ 10 ans).

la suite : http://actu.orange.fr/societe/high-tech/environnement-le-methane-menace-la-lutte-contre-le-rechauffement-CNT000000ySyXW.html

------------------------------

Fini les vaches, le lait, le fromage et le steak frites ! tout le monde au soja !

Heureusement que les écolos et le GIEC prennent soin de nous...

On ne respirera que 3 fois par minute pour limiter le CO2 et on mettra un bouchon aux vaches pour limiter le méthane. Ainsi nous vivrons mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 18:15

Apparue dans les années 60 en France, l'agriculture intensive n'a eu de cesse de se développer depuis. Augmentation de la rentabilité pour les producteurs, diminution des coûts pour les consommateurs, les adeptes du libéralisme économique exultent.

C'est bien de parler de la methanisation qui est un des effets extrèmes négatifs. Mais c'est loin d'être le seul.

La France est le premier utilisateur Européen de pesticides et le troisième utilisateur mondial (derrière les États-Unis et le Japon). Epandus sur les cultures pour les débarrasser des mauvaises herbes (herbicides), des champignons (fongicides) ou des insectes gênants (insecticides), les pesticides contaminent les sols et les milieux aquatiques. Une partie de l'épandage est également perdue dans l'atmosphère, par envol ou par évaporation. Emportés par les vents ou chargés dans l'eau des nuages, les résidus de pesticides retombent ensuite sur des sols et des eaux situés à distance de la zone d'épandage.

L'agriculture intensive est aussi responsable de hauts niveaux de nitrates et de phosphates. Cette pollution provient pour l'essentiel des engrais minéraux apportés aux animaux par les éleveurs. Comme pour les pesticides, les nitrates et les phosphates pénètrent dans la terre puis contaminent les eaux par ruissellement.

La conséquence la plus visible de cette pollution de l'eau est le phénomène d'eutrophisation.

Depuis les années 80, l'Europe interdit aux éleveurs d'utiliser des hormones, ce sujet s'estompe donc.

Mais ce n'est pas le cas pour les gaz à effets de serre. Les GES sont de fait l'un des plus grand facteur d'impact du réchauffement climatique. Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le secteur de l'élevage est responsable à lui seul de 14,5 % des gaz à effet de serre anthropiques, soit plus que les transports. Il représente environ 9 % des émissions anthropiques de dioxyde de carbone (CO2), 37 % du méthane (CH4) et 65 % du protoxyde d'azote (N20) (le CO2, le CH4 et le N2O sont trois des six gaz à effets de serre ciblés par le protocole de Kyoto).

Les émissions de dioxyde de carbone sont essentiellement dues à la déforestation ; les émissions de de methane certs mais aussi du protoxyde d'azote qui a un potentiel de réchauffement climatique près de 300 fois plus élevé que le CO2.

Au sein de l'élevage, les bovins sont les plus gros contributeurs de gaz à effet de serre. Ils en émettent environ 6 à 7 fois plus que les cochons ou les poulets. En plus de ces gaz à effets de serre, l'élevage est responsable de 64 % des émissions anthropiques d’ammoniac. Cela pose deux problèmes majeurs.

D'abord, l'ammoniac (NH3) est un irritant des voies respiratoires et engendre de nombreuses maladies dans les élevages  lesquelles peuvent aussi toucher les éleveurs. Ensuite, en se dissolvant dans les précipitations sous forme d'ammonium (NH4+), un ion acide, l'ammoniac contribue sensiblement aux pluies acides et à l'acidification des écosystèmes.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 18:47

Alors conclusion : on ne circule plus, on ne respire plus, on ne bouffe plus... et on vivra vieux et heureux... pas évident !

http://www.valeursactuelles.com/arretez-demmerder-les-francais-53544
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 19:05

Conclusion? On peut ne rien faire et considérer que l'homme ne fait rien d'irréversible pour sa santé et son environnement quotidien. C'est plus simple, mais peut-être moins efficace pour garantir un avenir radieux pour les générations futures.

La production animale a de fortes retombées sur les disponibilités en eau, car elle consomme plus de 8 pour cent des utilisations humaines d'eau à l'échelle mondiale, essentiellement destinée à l'irrigation des cultures fourragères. Il est attesté que c'est la plus grande source sectorielle de polluants de l'eau -principalement déchets animaux, antibiotiques, hormones, produits chimiques des tanneries, engrais et pesticides utilisés pour les cultures fourragères, et sédiments des pâturages érodés. Si l'on ne dispose pas de chiffres mondiaux, on estime qu'aux Etats-Unis, l'élevage et l'agriculture fourragère sont responsables de 37 pour cent de l'utilisation de pesticides, de 50 pour cent de celle d'antibiotiques, et d'un tiers des charges d'azote et de phosphore dans les ressources en eau douce. Le secteur engendre aussi près des deux tiers de l'ammoniac d'origine anthropique, qui contribue sensiblement aux pluies acides et à l'acidification des écosystèmes.

La quantité d'animaux destinés à la consommation représente également un péril pour la biodiversité de la Terre. Les animaux d'élevage constituent environ 20 pour cent de la biomasse animale terrestre totale, et la superficie qu'ils occupent aujourd'hui était autrefois l'habitat de la faune sauvage. Dans 306 des 825 écorégions terrestres identifiées par le Fonds mondial pour la nature (WWF), les animaux de ferme sont identifiés comme "une menace", tandis que 23 des 35 points chauds du monde pour la biodiversité de Conservation International - caractérisés par de graves niveaux de perte d'habitats -ressentent de l'élevage.

Deux demandes. Selon la FAO, "l'avenir de l'interface élevage-environnement dépendra de la manière dont nous résoudrons l'équilibre entre deux demandes: de produits animaux pour l'alimentation, d'une part, et de services environnementaux, d'autre part ". La base de ressources naturelles n'étant pas infinie, la considérable expansion du secteur de l'élevage nécessaire pour répondre à la demande croissante doit être affrontée, tout en réduisant sensiblement son impact sur l'environnement.

Un rapport de 2006 qui n'a rien perdu de sa pertinence.
http://www.fao.org/ag/fr/magazine/0612sp1.htm


Dernière édition par Libellule le Lun 12 Déc 2016, 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 19:07

La France, terre des libertés, serait le pays au monde où le plus grand nombre de règles restreindraient la latitude de ses citoyens. Telle est la thèse défendue par Thierry Desjardins, dans une attaque en règle contre un Etat présenté comme liberticide. De sa plume ouvertement polémique, c'est ici tout l'édifice constitutionnel et administratif (à la française) qu'il tente de remettre en cause. Sensibilité libérale affichée. Aussi, l'auteur voit-il dans la générosité et l'omniprésence de l'Etat Français la source d'une inflation normative qui se traduit par l'applicabilité de "plus de 520 000 textes réglementaires". Un constat qui amène Desjardins à critiquer tour à tour le système judiciaire, les lobbies ou le Fisc. Avec des airs de cours de science politique appliquée à l'impossible conciliation entre exigences de liberté et d'égalité. Et si, parfois, l'exposé manque quelque peu de précision, il n'en reste pas moins percutant par ses illustrations, puisées dans le quotidien des Français, tels le droit à la chasse, l'homosexualité ou, encore, la lutte publique contre la tabagie. --J.-S. Félix


https://www.amazon.fr/Arr%C3%AAtez-demmerder-Fran%C3%A7ais-Thierry-Desjardins/dp/225919026X
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 19:07

@Libellule :

En suivant un raisonnement simpliste, on peut supprimer les bovins, ainsi plus de pollution.
On peut interdire les pesticides et engrais de toute sorte, ainsi réduire la pollution des sols mais aussi le rendement avec pour effet secondaire une nourriture plus chère. Effet secondaire les pauvres ne pourront plus ce nourrir, donc disparaîtront de la surface du globe.

En définitive ne serait-il pas plus sage de supprimer l' homme, ainsi les problèmes seraient-ils réglés une bonne fois pour toute? Rolling Eyes Rolling Eyes cheers
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 19:23

Ce n'est pas mon propos ; la phase intermédiaire est de reconnaître que la France est le pays où l'élevage intensif est le plus dense d'Europe. Précisément parce l'Etat n'est à aucun moment venu brider son extension.

La recherche de productivité et l'accroissement de la consommation de viande, depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, a conduit à un système d'élevage intensif, ou élevage industriel, bien souvent incompatible avec le bien-être animal et l'utilisation raisonnable des terres. La France a pris l'option de devenir championne d'Europe de ce type d'élevage en y mettant beaucoup de moyens disons "chimiques" plus que "naturels".

La ferme, lieu d'élevage traditionnel des animaux, a quasiment disparu, au profit d'une nouvelle industrie de l'élevage fondée sur la concentration extrêmement élevée d'animaux dans des espaces clos sans grand rapport avec la ferme traditionnelle, à l'exception de quelques types d'animaux encore généralement élevés de manière classique, comme les vaches et les moutons.

L'élevage intensif est basé sur la sélection des sexes et des espèces les plus productives, la concentration des animaux dans des lieux clos, l'étroitesse de l'espace par animal et la pauvreté de l'habitat des animaux (absence de paille, de sol à explorer), la croissance des animaux accélérée pour améliorer la productivité et l'insémination perpétuelle des truies et vaches pour assurer la continuité du système, par exemple.

Alors que de nombreuses avancées ont été obtenues en Allemagne, Suisse, Belgique ou Autriche sur les conditions d'élevage, la France connaît encore un certain retard dans ce domaine.

Obtenir des progrès significatifs est donc toujours  possible.

Souvent nous débattons sur le fait que le diésel a été un temps présenté comme une solution franco française idéale ; on est en train de revoir notre copie après 40 ans de développement de ce moteur spécifiquement en France sous l'impulsion de Peugeot.

Il en est un peu de même de l'élevage intensif ; on a promis monde et merveilles aux bretons. On découvre après 40 ans d'expérience les limites du modèle hyper productiviste.

Le monde a changé dans les années 60 aussi pour notre modèle urbanistique ou industriel.

Ce qui se passe actuellement ? l'effet boomerang se produit quasi en même temps. Selon l'humeur du jour on donne plus ou moins d'importance à un pan, alors que in fine toutes les problématiques rencontrées convergent vers des mots clefs comme "réchauffement climatique, pollution". Au lieu d'en faire un sujet global, il est découpé en rondelles.

Alors que l'on établit,  toujours en filigrane, le même constant ; là où l'homme a choisi de densifier son mode de vie (habitation, élevage, circulation automobile) la qualité de l'air, des sols s'est appauvrie, et malgré tout nous nous refusons d'en tirer la plus simple des conclusions : l’activité humaine influe plus que jamais sur nos conditions de vie ; les plus pessimistes parlant même de conditions de survie.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 20:25

http://www.20minutes.fr/planete/674017-20110221-planete-l-elevage-bovin-france-patchwork-vaches-viande-uniformisee a écrit:
L’augmentation de la productivité des laitières ne rime pas avec concentration des fermes selon Christophe Hervy, éleveur bio de vaches laitières en Charente: «En France, il n’y a pas de ferme industrielle de laitières. Au maximum, on compte 100 à 150 vaches par ferme, mais il n’y en a pas beaucoup dans ce cas et c’est souvent parce que ce sont deux éleveurs ou plus qui se sont associés. La moyenne française est de 40 à 50 vaches», explique cet éleveur de Prim’Hosltein.

http://www.german-meat.org/fr/viande-dallemagne/bovine/ a écrit:

L'élevage bovin en Allemagne – comme l'agriculture en général – se développe au profit des exploitations les plus grosses. Aujourd'hui, plus de 60 % des bovins d'élevage comptent plus de 100 têtes.

Juste une mise au point.
Maintenant quelles solutions après un constat? C' est bien de dénoncer mais il faut aussi être en position de présenter des solutions sinon cela ne sert à rien.

Pour remplacer les herbicides, il y a la binette, exemple frappant de cette mise en oeuvre au cimetière de Fontenay!
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 21:52

Pas de solution miracle instantanée en vue sauf à changer un peu nos habitudes alimentaires.

*pour ma part je trouve les travaux de Marc Dufumier digne successeur de René Dumont intéressants. Extraits :

A cause de la mono culture extensive, on a épuisé les sols et les écosystèmes ont été réduits à néant. Pour faire face aux insectes, araignées et autres champignons nuisibles, on a conçu des insecticides, des pesticides et des fongicides. Quand des pucerons mutants ont fini par résister à un pesticide, on en a créé un deuxième. Bref, c’est une course en avant sans fin.

Parallèlement, comme l’agro-industrie a besoin de tout calibrer pour robotiser – il faut plumer, épiler, éventrer, découper, emballer – le nombre de variétés diminue également. Le fait d’avoir séparé l’élevage en le concentrant Bretagne) de la culture (en Beauce) est un autre triste exemple qu’on a tout faux. On sait désormais que la concentration de porcs dans l’ouest est à l’origine des algues vertes.

Au final, les agriculteurs sont devenus les otages d’un système et ses premières victimes. Un système pas irrationnel du point de vue de l’économie de marché, mais aberrant en termes de développement soutenable. La monoculture mécanisée et chimique épuise les sols à tel point que ses performances commencent à stagner.

Nos porcs, nos volailles et nos vaches sont nourris aux protéines de soja, de surcroît transgénique, en provenance du continent américain. Quant aux écosystèmes, ils sont fragilisés. Il est grand temps de corriger le tir pour privilégier une agriculture intensément écologique, une agro-écologie.

L’exportation de nos surplus alimentaires vers les pays du sud n’a jamais permis de résoudre le problème de la faim dans le monde. Arrêter de subventionner à l’exportation nos produits alimentaires qui viennent concurrencer à vil prix les productions locales est une piste.

Ce n’est pas aux pays du nord de produire davantage pour alimenter le sud, mais aux paysans des pays en développement de produire plus pour eux-mêmes et le marché local. C’est la pauvreté des paysanneries du sud qui est la cause de la faim et de la malnutrition dans le monde. C’est le déséquilibre économique qui est à l’origine de ce drame : on met en concurrence des paysans qui travaillent à la main avec des agriculteurs équipés des dernières technologies.

Parallèlement, nous devons réduire notre (sur)consommation de viande puisque les classes moyennes des pays émergents (Chine, Inde) accentue la demande en produits carnés. On jette en France 20 kilos de nourritures par an et par personne. A l’échelle mondiale, un tiers de la production alimentaire est perdue ou jetée. Autres combats à mener : contre le dérèglement climatique et la spéculation sur les matières premières alimentaires.

L'article intègral
http://www.lagazettedescommunes.com/118206/marc-dufumier-«-le-systeme-agricole-est-aberrant-en-terme-de-developpement-soutenable-»/

On y parle aussi du rôle possible des collectivités publiques.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12184
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 22:28

Libellule a écrit:
Ce n'est pas mon propos ; la phase intermédiaire est de reconnaître que la France est le pays où l'élevage intensif est le plus dense d'Europe. Précisément parce l'Etat n'est à aucun moment venu brider son extension.

La recherche de productivité et l'accroissement de la consommation de viande, depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, a conduit à un système d'élevage intensif, ou élevage industriel, bien souvent incompatible avec le bien-être animal et l'utilisation raisonnable des terres.
---/---


Ce problème n'est pas propre à la France, on le retrouve dans tous les pays qui ont connu une croissance démographique et encore plus dans les pays d'Afrique aux sols pauvres....

Quid, au delà des traditions et des religions, d'une régulation des naissances pour contrebalancer la diminution de la mortalité enfantine et l’allongement de la durée de vie ?

Pour mémoire, la population métropolitaine s'élevait à un peu plus de 41 000 000 personnes en 1950..... Elle s'élève aujourd’hui à 66 000 000... A quand l'instauration du coït alterné en fonction du numéro de sécurité sociale ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 22:42

L'accroissement de la population est une chose, dont acte.

Dans le même temps, en France, entre 1950 et 1990, la consommation de viande (toutes viandes confondues)
a progressé continuellement passant de 44 kg/an à 91 kg/an/habitant pour fléchir ensuite aux environs de 88 kg/an/habitant.

Le rapport habitants /consommation aboutissant à un ratio 50% d'habitants en plus entrainant une progression de 150% de la consommation de viande. Un rapport de 1 à 3. C'est sur ce dernier rapport (non séxué) que l'on se doit d'agir. Un gain de 33% est loin d'être une utopie. Si on ajoute un gain équivalent côté gaspillage au profit d'une meilleure qualité tout le monde peut y gagner.

Nb Monte naturelle ou insémination artificielle chez les bovins, restons précis : En élevage laitier (élevage dont la production principale est le lait), 90% des femelles sont fécondées par insémination artificielle.  Pas de coït à la clef des champs Sad

En faire deux fois moins, cela peut se concevoir :

On compte aujourd’hui 90 000 exploitations laitières en France. On estime que 3 à 4 % des exploitations disparaissent chaque année du simple fait de la pyramide des âges. Par conséquent les exploitations s’agrandissent.

Si on prend l’exemple du département de la Manche, 2e département laitier deFrance, en 1984, la moyenne de production des exploitations était de 70 000 litre de lait par an. Elle est aujourd’hui de 280 000 l.

Un autre chiffre significatif : une vache en France produit 6 500 litres par an. Les performances animales via la sélection génétique et les techniques de production se sont améliorées en 30 ans si bien qu’un éleveur seul peut produire aujourd’hui beaucoup plus qu’en 1980.


Dernière édition par Libellule le Mar 13 Déc 2016, 19:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Lun 12 Déc 2016, 23:04

Il est certain que si notre consommation était celle des années 40-44 sous l'occupation allemande la situation serait différente.
Il se trouve que tous les gens qui déboulent de partout : Afrique, Proche orient, Asie... viennent chez nous non pas pour être au régime basses calories mais pour bouffer... et vivre à la mode de chez nous avec appartes, bagnoles... et le reste.

Solution écolo ? on attend ? à moins que l'on renvoie les migrants se mettre au régime écolo dans les pays d'où ils viennent. Bonjour les charters !

Est ce la solution des humanistes de pacotille ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2973
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 06:27

À propos de la France premier producteur agricole d'Europe : la France est aussi le premier pays en Europe (UE) par sa superficie totale, et sans doute par sa superficie destinée à l'agriculture et l'élevage. L'hypothèse d'une productivité anormale reste à prouver. L'élevage extensif existe dans plusieurs régions.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 07:59

Vous avez ci dessous des exemples de la société écolo idéale...




Ce sont des phots des sites "zones à défendre" que les écolos occupent pour les "préserver"

Est il utile de faire des commentaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 08:34

Salamandre : A là fin de la seconde guerre la France sortait de plusieurs années de privation. L'intensification de l'élevage répondait à une certaine logique.

Si la population mondiale a augmenté de 4 milliards à 6 milliards d'habitants entre 1950 et aujourd'hui, la production de viande est elle passée de 45 à près de 300 milliards de kilos chaque année. En 2050 avec 9 milliards d'habitants, ce chiffre devrait atteindre les 450 milliards.

A aucun moment je ne considère la France comme un cas à part, et une fois encore on peut élargir la problématique à l'échelle européenne, voire mondiale, et des modes de productions infernaux qui se répandent.

La France qui fut longtemps une des premières productrices de viande industrielle, a effectivement perdu des parts de marchés les autres pays en gagnant par des recherches constantes de Baisses de coûts, signifiant aussi des baisse de qualité alimentaire.

Un Européen consomme près de 1800 animaux au cours de sa vie alors qu'en Chine, le cheptel de porcs et de poulets double tous les 10 ans. À ce rythme, l'humanité devrait "produire" à terme près 140 milliards d'animaux chaque année. Pour les manger.

Sans surprise, Al Gore finira par reconnaître l'enjeu capital que représente l'élevage industriel. Lors d'une émission sur la chaîne de télévision américaine ABC, il confiait qu'à défaut d'être végétarien, il avait fortement réduit sa consommation de viande expliquant qu'il est "tout à fait correct de dire que la place de plus en plus prépondérante qu'occupe la viande dans les régimes alimentaires du monde entier est en partie responsable de cette crise mondiale - pas seulement à cause des émissions de CO2 qu'elle entraîne, mais aussi à cause de l'eau nécessaire à sa production."

Depuis là prise de conscience s'étend et c'est très bien ainsi. La méthanisation ne restant qu'un problème parmi d'autres.


Dernière édition par Libellule le Mar 13 Déc 2016, 11:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12184
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 09:01

Libellule a écrit:
---/---
Si la population mondiale a augmenté de 4 milliards à 6 milliards d'habitants entre 1950 et aujourd'hui,
---/---


Pour éviter de raconter (encore une fois) n'importe quoi.....

En 1950, la population mondiale était de 2 525 149 000 terriens...

En 2015, elle était de 7 349 472 000 terriens...

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 09:05

Si les z'humains ne bouffent plus de bestioles que vont ils manger ? des végétaux que l'on fera pousser de manière intensive avec des engrais "cacas" ? Mais c'est très mauvais ! les z'écologistes ne vont pas accepter une telle dérive !

Il faudrait donc que les z'humains arrêtent de se reproduire... peut être que ceux qui n'arrivent pas à produire de quoi se nourrir pourraient y réfléchir ? à moins que l'on préfère condamner les européens pour laisser la place libre à d'autres...

Ces "autres" vont ils arriver à faire ce que les "z'infames" "z'européens" faisaient pour essayer de donner à bouffer à tout le monde ? C'est une question qu'il faudra se poser...

Entre qui produit ? qui invente ? qui fait que la machine fonctionne ? et qui attend faute de mieux que l'on l'aide... on pourrait avant de philosopher sur la bonne ou la supposée mauvaise bouffe tenter de résoudre la question.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 10:17

Une augmentation de 4 à 6 milliards.
7.3 - 2.5 selon Wikipedia. On ne va pas chipoter.
Le nombre de kilos de viande par habitant a de toutes façons progressé d'une manière plus rapide. Ce qui se traduit par l'intensification de l'élevage dit industriel.

L'essentiel de mon propos. Le seul critère de l'augmentation de la population mondiale (votre première remarque anonymous) ne pouvant à Elle seule expliquer la situation de 2015.

Peut être qu'on aurait pu se contenter d'une consommation constante par individu. Tout simplement.

Au lieu de cela, voilà plusieurs décennies que les habitants des pays développés ont perdu le fil qui relie le contenu de leur assiette avec les écosystèmes qui la remplissent.

L'urbanisation massive de la société depuis un demi-siècle, le développement de la grande distribution, les techniques modernes de marketing ou encore l'essor de l'industrie agro-alimentaire dans la production de plats préparés sont autant de facteurs qui ont peu à peu distancé l'aliment brut et sa chaîne de production de son utilisation finale dans la tête du consommateur.

On peut faire semblant de l'ignorer. C'est ainsi.

On peut même se détourner de l'actualité américaine ...
http://www.liberation.fr/planete/2016/12/10/roi-de-la-malbouffe-et-des-bas-salaires-voici-andy-puzder-ministre-du-travail-de-donald-trump_1534363

Et nier même que la malbouffe existe.

Cette expression n'est pas apparue avec la société de consommation pour désigner une nourriture considérée comme mauvaise, tant d'un point de vue diététique que sanitaire.

La restauration rapide n'est pas globalement accusée de faire de la malbouffe. Ainsi, les hamburgers, les pizzas, les frites et les sodas qui les accompagnent ne figurent pas parmi les aliments les plus représentatifs de cette junk food.

La malbouffe n'est pas à l'origine de différentes pathologies comme l'obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires et même la dépression. De plus en plus d'études scientifiques ne tendent pas à démontrer les effets délétères de ces habitudes alimentaires déviantes.


Dernière édition par Libellule le Mar 13 Déc 2016, 10:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3447
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 10:41




_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 10:47

Sympa. Issu des élevages intensifs? On peut en douter.
. Côté aspirations les français ont des attentes précises.

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/900/reader/reader.html#!preferred/1/package/900/pub/901/page/7/phone/f

L'intro : 64 % des Français aiment découvrir des nouveaux produits alimentaires, selon l’étude « Food 360 » de TNS Sofres.

De quoi faire le bonheur des marketeurs qui, sans cesse, nous mijotent des nouveautés. Qu’aurons-nous dans notre assiette en 2017 ? Réponse de Nicolas Trentesaux, directeur du Salon international de l’alimentation (Sial).

Et l'etude ne se limite pas à la France.

14 pays couverts : France, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne, Russie, USA, Chine, Asie du Sud Est (Malaisie-Indonésie) et Moyen-Orient (Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Qatar, Oman, Bahreïn).

Pour chaque pays : échantillon de 500 individus âgés de 18 ans et plus (sauf Chine, Moyen Orient et Asie du Sud-Est : 18-55 ans), représentatifs en termes de sexe, âge, région et catégories socio-économiques selon la méthode des quotas.

Univers pris en compte : Allemagne, Espagne, Grande Bretagne, France et Etats-Unis : échantillons nationaux représentatifs ; Chine, Russie, Moyen Orient et Asie du Sud-Est : zones urbaines.

Une convergence à ne pas passer sous silence entre autres : Mieux manger ou manger mieux : 66 ℅ des consommateurs lient aujourd’hui « alimentation » et « risques pour la santé », contre 50 % en 2012.

L’inquiétude est particulièrement forte en Chine (93 %), en Asie du Sud-Est (85 %) et en France (79 %).

Chercher à booster son énergie ou à renforcer ses défenses immunitaires par l’alimentaire est donc devenu courant. 70 % des Français s’intéressent de près à l’origine des produits et presqu’autant favorisent les produits locaux.

Un Français sur 4 a acheté en circuits courts au cours des 12 derniers mois, contre 42 % dans le monde et 77 % en Chine. Le « made in France » est important pour 80 % des Français (+ 10 % en 2 ans).

Une defiance vis à vis des grandes surfaces s'instaure. Le "sous cellophane" n'a plus la cote.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 17:35

Circuit court ou long, élevage intensif ou non la question reste posée : comment empêcher les vaches de produire du méthane ?

Comme d'habitude à une question simple on ne sait pas ou on ne veut pas répondre. On tournicote pour embrouiller le lecteur mais au bout du compte ZERO.

Seconde question : doit on mettre la population au régime sans viande ? est elle d'accord ? car à un moment où à un autre il faudra se poser la question... A force de prendre des décisions en se moquant de la volonté des électeurs il y a des chocs en retour et ce n'est qu'un début.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 17:59

Deux fois moins de vaches dans le cadre d'une consommation raisonnée # deux fois moins de méthane.

Sinon la transformation du fumier en énergie sur la ferme est en cours de développement.Ça aussi on peut le nier.

La méthanisation, en tant que bioprocédé, peut être mise en œuvre dans un digesteur, pour dépolluer des rejets chargés en matière organique tout en produisant de l'énergie sous forme de méthane. La méthanisation permet de traiter des rejets aussi divers que les eaux usées, les boues de stations d’épuration, les déjections animales, les déchets de l’industrie agro-alimentaire, les déchets de cuisine, les ordures ménagères, les déchets agricoles, etc.

La méthanisation avec valorisation du biogaz produit (production d'énergie thermique et/ou électrique par combustion directe du méthane ou dans des moteurs thermiques) a toute sa place parmi l'ensemble des diverses solutions de production d'énergie renouvelable en permettant d'atteindre trois objectifs complémentaires : produire de l’énergie, réduire la charge polluante des déchets et des effluents et également, selon la nature du produit de départ, produire un digestat stabilisé utilisable comme fertilisant ou amendement organique.

Personne sir ce forum ne prône de se priver de viande. Plutôt éviter la malbouffe, le gaspillage, et la sur-consommation. Favoriser la qualité plutôt que la quantité, les circuits courts plutôt que les circuits longs.


Dernière édition par Libellule le Mar 13 Déc 2016, 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 18:21

Libellule a écrit:
Deux fois moins de vaches dans le cadre d'und consommation raisonnée # deux fois moins de methane.

Sinon la transformation du fumier en énergie sur la ferme est an cours de développement.
Deux fois moins de vaches égale deux fois moins de lisier, deux fois moins de production de transformation, disparition des petits éleveurs (au profit de grosses exploitations).

"L’augmentation de la productivité des laitières ne rime pas avec concentration des fermes selon Christophe Hervy, éleveur bio de vaches laitières en Charente: «En France, il n’y a pas de ferme industrielle de laitières. Au maximum, on compte 100 à 150 vaches par ferme, mais il n’y en a pas beaucoup dans ce cas et c’est souvent parce que ce sont deux éleveurs ou plus qui se sont associés. La moyenne française est de 40 à 50 vaches», explique cet éleveur de Prim’Hosltein"

On peut vouloir ignorer ce fait et se concentrer sur une "anomalie" (ferme des milles vaches), mais c' est un mensonge. Dans une exploitation normale les animaux sont bien traités (c' est le capital de l' éleveur), les installations coûtent de plus en plus cher (normes). Quand à la consommation mondiale de viande elle augmente, alors que la population augmente et a le droit de consommer comme les autres, mais l' intérêt est de comparer les différentes productions :
Porc 115,5 million de KG,
Volaille 108,7
Bovins 68
Ovins 14

http://www.planetoscope.com/elevage-viande/1235-consommation-mondiale-de-viande.html
Peut-être serait il bon de revoir ses informations.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 18:23

en bref on instaure le rationnement... nouvel exemple de la liberté vue par les écologistes

Pourront ils arrêter d'emmerder le monde ? Est il possible qu'ils cessent de ce mêler de la vie personnelle des gens ? sans doute jamais !

Nous savons tous comment ces furieux fonctionnent, ils ne se cachent même plus pour dire qu'ils veulent régler nos vies personnelles il est temps de s'opposer à eux.
Ils occupent les lieux publics, saccagent les endroits qu'ils occupent... et donne des leçons de savoir vivre et de tolérance.
D'autres partis en ferait la moitié de leurs exactions les mêmes écolos défileraient dans les rues contre le fascisme.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 18:34

Reste à bien identifier pour la Crise du lait qui provoque le rationnement et les ventes à perte. Les petites fermes ou la grande distribution en circuit long.

http://www.lineaires.com/LA-DISTRIBUTION/Les-actus/Crise-laitiere-les-prix-remontent-en-Europe-mais-pas-en-France-49569
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 18:41

Pour l'instant je ne suis pas rationné : je peux acheter du lait à ma convenance... donc tout va bien, les écolos ne sont pas en charge de la distribution du lait.

Le lait vendu en grande surface provient il de vaches ayant un débit supérieur de méthane ? est ce la question ?

A force de faire dévier les fils nous sommes dans le surréalisme... mais on n'a pas trouvé qui va mettre le bouchon aux vaches pour les empêcher de mettre la planète en péril.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 18:53

Petit recadrage : Deuxième grand gaz à effet de serre lié aux activités humaines, après le dioxyde de carbone (CO2), le méthane contribue pour quelque 20 % au réchauffement en cours. Soit.

Jusqu’ici les mesures contre le réchauffement se sont largement concentrées sur le CO2, issu pour une large part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), et qui représente 70 % des gaz à effet de serre.

Le méthane est également plus difficile à pister que le CO2, car plus diffus et une bonne part provient de sources « naturelles » (zones humides, formations géologiques…).

Cependant, selon les études en cours, 60 % de ses émissions sont liées aux activités humaines dont plus de la moitié (36 %) de l’agriculture – éructations des ruminants et rizières – et du traitement des déchets.

Les chercheurs privilégient d’ailleurs cette hypothèse pour expliquer la hausse des émissions. Mais, dans le même temps, les chercheurs n’excluent pas non plus le rôle des énergies fossiles dans ce boom. Quelque 21 % des émanations de méthane sont ainsi dues à l’exploitation du charbon, du pétrole et du gaz : de l’extraction jusqu’aux réseaux de distribution, les fuites de méthane sont très fréquentes.

Au rang des émissions anthropiques, figurent donc les fuites tout au long de l’extraction, de la distribution et de la consommation du gaz naturel, les relargages provenant des mines de charbon (le fameux grisou), les rejets de l’agriculture (épandages d’engrais chimiques) et donc l’élevage (rôts et pets des bovins notamment), et les feux de forêts.

Alors oui le sujet de ce fil est bien le methane, et l'on peut en parler sous ces divers aspects pour l'occasion.

Un exemple parmi d'autres
http://m.lecitoyen.fr/Fuite-de-methane-en-Californie-la-catastrophe-invisible_a35.html

Où met on les bouchons pour éviter toutes ces parties de l'activité humaine où la vache ou les cochons n'y sont pour rien? Au trou du cul des acteurs pollueurs concernés aussi? Histoire de ruminer et d'éructer exclusivement sur la taille du steack non rationné?


Dernière édition par Libellule le Mar 13 Déc 2016, 19:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 19:11

Si le méthane pose un problème d'écologie il convient que les écologistes le traitent...il faut envisager toutes les solutions pour venir à bout du danger. Principe de précaution oblige !

Espérons que nous n'allons pas payer un nouvel impôt.

La fiscalité écologique s'élevant au même montant que celle qui frappe les revenus il y a des raisons de s'inquiéter d'autant que l'on ne perçoit pas à quoi sert l'argent ponctionné.

Si un intervenant peut nous éclairer sur l'usage qui est fait pour le bien général avec les impôts, taxes... perçues au nom de l'écologie je suis très intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12184
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 19:33

Libellule a écrit:
Une augmentation de 4 à 6 milliards.
7.3 - 2.5 selon Wikipedia. On ne va pas chipoter.
---/---


Il ne s'agit pas vraiment de chipoter mais de démontrer encore une fois que les écologistes politiques sont comme sur le nucléaire, le réchauffement, la pollution,  des gens peu fiables ne faisant preuve d'aucune rigueur scientifique....

Une augmentation de 4 à 6 milliards correspond à une augmentation de 50 %...

Une augmentation de 2,5 à 7,3 milliards correspond elle à une augmentation de 192 %

On le voit, nous ne sommes pas du tout sur la même échelle et c'est l'ensemble du raisonnement qui est donc biaisé...

Guignolade....

Libellule a écrit:
---/---
L'urbanisation massive de la société depuis un demi-siècle, le développement de la grande distribution, les techniques modernes de marketing ou encore l'essor de l'industrie agro-alimentaire dans la production de plats préparés sont autant de facteurs qui ont peu à peu distancé l'aliment brut et sa chaîne de production de son utilisation finale dans la tête du consommateur.
---/---

Plutôt que de parler d'"uberisation massive de la société" il serait peut être plus utile de parler de la place de la femme dans celle-ci, de son abandon du domicile familial pour prendre une activité  professionnelle et donc du temps désormais consacré à la préparation des repas....


Dernière édition par a.nonymous le Mar 13 Déc 2016, 19:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 69
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 19:43

Libellule a écrit:
Petit recadrage : Deuxième grand gaz à effet de serre lié aux activités humaines, après le dioxyde de carbone (CO2), le méthane contribue pour quelque 20 % au réchauffement en cours. Soit.

Jusqu’ici les mesures contre le réchauffement se sont largement concentrées sur le CO2, issu pour une large part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz), et qui représente 70 % des gaz à effet de serre.


C' est pourquoi les écolos se concentrent sur le nucléaire, non producteur de CO2, même combat pour le méthane, diminuons le cheptel bovin sans en analyser les conséquences!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 20:02

a.nonymous a écrit:



Il ne s'agit pas vraiment de chipoter mais de démontrer encore une fois que les écologistes politiques sont comme sur le nucléaire, le réchauffement, la pollution,  des gens peu fiables ne faisant preuve d'aucune rigueur scientifique....

Une augmentation de 4 à 6 milliards correspond à une augmentation de 50 %...

Une augmentation de 2,5 à 7,3 milliards correspond elle à une augmentation de 192 %

On le voit, nous ne sommes pas du tout sur la même échelle et c'est l'ensemble du raisonnement qui est donc biaisé...

Guignolade....



Plutôt que de parler d'"uberisation massive de la société" il serait peut être plus utile de parler de la place de la femme dans celle-ci, de son abandon du domicile familial pour prendre une activité  professionnelle et donc du temps désormais consacré à la préparation des repas....

Conclusion : il est impossible d'avoir un échange de qualité avec des débateurs qui n'ont même pas la cohérence d'avoir des données réelles pour étayer un raisonnement.
La population mondiale à une datte donnée ne devrait pas être un chiffre approximatif... mais lorsque l'on est écolo doctrinaire les chiffres sont accessoires sauf pour monter les mayonnaises.

On ne sait d'ailleurs pas plus sur le sujet qui va fâcher : à quoi sont employées les sommes récoltées au titre de taxe ou d'impôt  sur des bases écologiques...pourtant le chiffre des sommes perçues est assez considérable pour que l'on en perde pas la trace facilement... ça doit s'évaporer ! encore un coup du réchauffement de la terre.

Je remarque que le GIEC qui était en tête de gondole il y a quelques années jouissant d'une infaillibilité presque pontificale lorsqu'il s'exprimait s'était fait discret après quelques prévisions erronées et bien coucou, il semble revenir en force dans les argumentaires écolo... jusqu'à la prochaine fois sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 20:34

Anonymous allez soyons généreux arrondissons à 200%.

La concentration du méthane, ce gaz à effet de serre dans l’atmosphère a cru dix fois plus rapidement entre 2006 et 2016 que lors de la décennie précédente...

L’augmentation des émissions de méthane, un gaz à effet de serre plus nocif pour le climat que le CO2, inquiète. Elle risque de compromettre la lutte contre le réchauffement, indique une étude parue dans le journal Earth System Science Data.

On en débat. A défaut de reduire de suite la population je recadre le sujet pour ce qu'il est et donné quelques pistes simples pour envisager une réduction de ce gaz.

Guignol lui se contentant de greenbasching sans intérêt.
Vous aimez vous répétez, je préfère continuer à fournir we la documentation.


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 20:48

Fournir de la documentation... faudrait il qu'elle soit crédible et objective ! et non partiale, vérolée et fausse.

L'animateur on se croit à la télé il recadre les intervenants... pour qui se prend il ? bientôt pour faire journaleux on va se faire "tacler"

Il est moins brillant pour répondre aux questions qu'il génère par un interventionnisme débridé.

Un fil qui dérive une fois de plus sur le n'importe quoi institutionnel chez les écolos. Tout dire et son contraire pour avoir le dernier mot...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 20:55

Drôle de présentation des faits. Qui remet en cause les travaux du Giec, qui pour le coup n'aurait pas été assez pessimiste dans ses conclusions? Ce bilan montre qu'aucun des scénarios du 5e rapport du GIEC sur les changements climatiques ne reproduit l'évolution récente observée des concentrations de méthane.

L’objectif du GIEC était de contenir le réchauffement global terrestre sous 2 °C. Un tel objectif deviendra de plus en plus difficile à tenir si l'on ne réduit pas les émissions de méthane fortement et rapidement.

Raison : Les concentrations de méthane dans l’atmosphère sont deux fois et demie plus fortes que ce qu’elles étaient avant le début de la révolution industrielle. Elles avaient connu un léger ralentissement entre 2000 et 2006, mais depuis 2007, elles augmentent de plus en plus vite. Cette accélération est particulièrement inquiétante depuis 2014.

« Si l’on connaît assez bien les principales sources d’émissions du méthane, on explique très mal cette brusque augmentation », explique la chercheuse Marielle Saunois, de l'Université de Versailles Saint-Quentin, qui a participé à l’étude.

De façon inquiétante, la vitesse d'augmentation se rapproche du scénario le plus pessimiste.
Jusqu'à aujourd’hui, les mesures contre le réchauffement se sont largement concentrées sur le CO2, issu pour une large part des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz).

L'inquiétude tient au fait que le méthane est 28 fois plus réchauffant que le CO2 tout en persistant moins longtemps dans l'air (environ 10 ans). Cela veut dire que les actions prises aujourd’hui pour faire baisser les émissions porteront rapidement leurs fruits. Si elles sont prises, d'où l’intérêt de prendre le parti de proposer des pistes après avoir bien identifier les sources du mal.

Le détail des travaux publié dans l’Earth System Science Data et l’Environmental Research Letters permettent d'en porter de simples et efficaces.

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3447
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 20:55

La très regrettable disparition de certaines espèces animales comme les girafes, les éléphants, les hippopotames, les rhinocéros, les ours polaires....doit consoler les écolos punitifs. Cela représente moins de sources émettrices de méthane!

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 21:07

Gérard a écrit:
La très regrettable disparition de certaines espèces animales comme les girafes, les éléphants, les hippopotames,  les rhinocéros,  les ours polaires....doit consoler les écolos punitifs. Cela représente moins de sources émettrices de méthane!  

En revanche nous avons les sangliers et les renards en ville les cerfs itou... et avec la mode des bêtes exotiques dans les appartements on va découvrir des crocodiles dans le lac de la porte jaune ou une famille de pythons dans le bois de Boulogne.

Nous avons de la chance chez nous les loups sont inoffensifs tout comme les ours ils n'y a que chez les Canadiens ou les Américains que l'on s'en méfie.
En France ils se nourrissent de confitures et de camembert...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 21:21

Un problème de plus, plutôt qu'une consolation cette disparition des espèces. Sur Le sujet du méthane qui augmente, que dit l'étude ?

Côté émissions naturelles : Les différentes sources naturelles de méthane sont probablement surestimées.

Côté émissions anthropiques, hors émissions de combustibles fossiles : Les activités humaines contribuent pour environ 60% des émissions totales de méthane dans l’atmosphère, avec une dominance (36%) des activités liées à l’agriculture (ruminants et culture du riz) et aux traitements des déchets.

Côté émissions fossiles : Le dégazage de méthane pourrait représenter jusqu‘à 30% des émissions totales avec la répartition suivante : 21% dus à l’exploitation du charbon, du pétrole et du gaz et 9% d’origine naturelle (dégazage géologique).

L'étude reconnait que cette évolution des sources de méthane est encore mal comprise. Les causes expliquant les variations des concentrations de méthane, la brusque augmentation depuis 2007 restant mal identifiées. Le conditionnel y est de rigueur : "Il se pourrait que cette hausse résulte d’une augmentation des émissions de méthane liées à l’agriculture. Cependant une augmentation des émissions associées à l’exploitation des énergies fossiles ne peut pas être exclue pour le moment», précise Philippe Bousquet, professeurà l’UVSQ et co‐auteur de l’étude au LSCE.

Le débat se poursuit donc en toute lucidité : « Les scénarios d’émissions étudiés par les climatologues dans les simulations numériques du climat futur, notamment dans l’objectif de rester sous la barre des 2 degrés de réchauffement climatique global, doivent prendre en compte les émissions de méthane », telle est la nouveauté présentée. « D’après notre étude, l’évolution actuelle des concentrations de méthane atmosphérique n’est reproduite dans aucun scénario climatique imaginé pour le dernier rapport du Giec : trois sont trop optimistes et le dernier est un peu trop pessimiste. Il sera donc utile de revoir ces scénarios pour le prochain exercice du Giec.

Acquérir une vision globale du « bilan méthane » de l’atmosphère reste l'enjeu. Je m'efforce d'en parler dans sa globalité pour cette raison, refusant de me laisser enfermer dans la logique guignolesque du pet des vaches ou du régime des loups français.

«Ce bilan expose l’ensemble des connaissances actuelles sur chacune des sources du méthane, de la plus grande (les zones humides telles les rizières) à la plus petite (comme les hydrates). Il a fait appel aux contributions de plus de 70 collaborateurs, ce qui est rare mais nécessaire car pour traiter complètement le bilan du méthane, il faut intégrer un grand nombre de spécialités scientifiques, eu égard à la grande variété de sources d’émissions de méthane», précise Marielle Saunois, enseignant‐chercheur à l’UVSQ et coordinatrice de l’étude.

"Si on veut rester sous la barre des 2°C, il ne faut pas se contenter de limiter les émissions de dioxyde de carbone, il faut aussi réduire celles de méthane.»
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 21:50

Je complète mon propos en parlant maintenant spécifiquement des rizières :

Voici presque une vingtaine d’années des chercheurs du Laboratoire de microbiologie de l'IRD à Marseille, en collaboration avec l'Institut International de Recherche sur le riz (IRRI), évoquaient le risque d’une extension massive des cultures de riz. Peut-être y sommes-nous, à l'insu de notre plein gré comme il se doit.

Relisons les travaux de 1999  : La production d'un kilo de riz correspond à l'émission de 120g de méthane. pour assurer les besoins de la population mondiale, la production annuelle de riz doit s'accroître d'environ 60% en trente ans ; de ce fait, on observera une augmentation des quantités de matière organique (racines et chaumes de riz, engrais organiques...) se décomposant dans les sols inondés des rizières. Ceci devrait contribuer à un accroissement significatif de l'émission de méthane par les rizières si des pratiques culturales adéquates ne sont pas mises au point.

L'émission de méthane par les rizières résulte d'activités microbiennes antagonistes mais interdépendantes : dans le sol anaérobie, des bactéries dites " méthanogènes "produisent du méthane et, dans les zones aérobies, autrement dit où l'oxygène est disponible (les racines, le sol qui est à leur contact et l'interface sol-eau), des bactéries dites "méthanotrophes " consomment jusqu'à 90% du méthane produit. C'est le méthane non consommé par les bactéries méthanotrophes qui est émis dans l'atmosphère.

Nous avons étudié l'écologie des microorganismes responsables de l'émission du méthane par les rizières inondées pour identifier les moyens de la réduire. Pour ce faire, nous avpns prélevé des échantillons dans 22 sites représentatifs des différents types de rizières rencontrés dans le monde.

Ils les ont analysés en laboratoire afin d'étudier et quantifier les micro-organismes concernés et de déterminer les activités méthanogènes et méthanotrophes potentielles de ces sols.

Le drainage intermittent apparaît actuellement comme la solution la plus réaliste pour réduire fortement l'émission de méthane par les rizières. Elle présente, en outre, d'autres avantages pour les riziculteurs, comme celui de contrôler certaines maladies et prédateurs du riz ainsi que des vecteurs de pathologies humaines, qui se développent dans l'eau des rizières (moustiques, mollusques).

Plus récemment un autre laboratoire évaluait la part des rizières dans la montée en puissance du méthane.
Début de l'article : La production de riz, de soja, de maïs, d'huile de palme et de blé est la troisième plus grosse source d'émissions de gaz à effet de serre
http://www.eatglobe.fr/news/climate/2170-agriculture-causes-25-of-ghg-emissions.html
Pas inintéressant, mais voilà, nous sommes en France où à part la région camarguaise, le sujet de la production du riz n'est pas prégnant. Celui du blé n'est guère intégré dans les raisonnements.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 22:52

Mais on s'en fout !

Dans les temps reculés on mettait de coté les gens qui parlaient tout seul.... et on était tranquille maintenant ils ont internet !
Dommage que sur le forum on ne puisse pas effacer les messages pour passer à l'essentiel

Peut être une idée à creuser...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3447
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 23:36

Libellule a écrit:
Je complète mon propos

3000 caractères... pour une fois cela passe. Merci d'éviter les messages consécutifs sur le même sujet.
webmaster

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mar 13 Déc 2016, 23:48

On s’en fout que nos vignobles n’aient pas eu leur rendement habituel cette année pour des raisons de dérèglement climatique, du moment que soi-même on peut s’offrir un bon verre de vin.

On s'en fout qu'ici ou là il y ait eu des phénomènes inhabituels en terme de sécheresse et d'inondations, localement nous sommes passés à travers, avec zéro effet de retrait gonflement signalé sur la commune contrairement à d'autres années.

On s’en fout que les céréaliers crèvent pour des raisons équivalentes, du moment que l’on mange des raviolis fraîches avec une bonne sauce à la daube.

On s'en fout que notre industrie laitière et d'élevage soit en crise chronique depuis des années à force que la grande distribution pressurise ses fournisseurs.

On s'en fout que nos terres soient moins fertiles, du gaspillage de l'eau, de la pollution désormais chronique de nos villes, tant que l'on peut passer ses vacances tranquille à Nice et se vanter d'avoir des copains Villepinistes dans ses relations, et rouler dans une belle bagnole. Les précaires ce sont les autres.

On s’en fout que la quadrature du cercle s’installe et que chacun se mélange les pinceaux en disant un jour que c’est le réchauffement climatique qui abîme les rizières et le lendemain que ce sont les rizières qui sont à la source du réchauffement climatique, nous confrontant de plus en plus à une quadrature du cercle entre causes et conséquences d’un phénomène devenu mondial.

On s’en fout de savoir que le riz n’aime pas les nuits chaudes. Que les rendements des rizières ont déjà diminué avec le réchauffement climatique à cause de l’augmentation des températures.

On s’en fout que Shaobing Peng, agronome à l’Institut international de recherche sur le riz de Manille, aux Philippines, a analysé 25 années de données recueillies par l’Institut sur les rendements des cultures de riz et les températures et que le riz est l’aliment essentiel de la moitié des habitants de la planète. Tant qu’on a un joli steak devant soi pour accompagner son verre de vin.

On s’en fout de savoir que pour chaque degré de plus, les rendements vont encore baisser de 10%, comme des chercheurs le prédisent. Tant que l'on touche pas à ma retraite et à mon confort de vie.

On s’en fout de produire de la merde à prix très bas en tuant les fondamentaux de notre économie ; l’essentiel n’est pas que l’on produise trop à des prix qui ne couvrent pas les frais, l’essentiel n’est pas que ce système auto génère la hausse de la précarité et de la pauvreté ; l'essentiel n'est pas l'ubérisation de notre société ; l'essentiel n'est pas la crise type année 30 ; l’essentiel c’est que ce forum soit débarrassé de ceux qui acceptent le débat pour ce qu’il est. Contradictoire et non censuré. Au nom de la défense du pet de vache et d'un greenwashing qui dépasse l'entendement, il faudrait faire taire le contradicteur? Ben voyons.

Alors que les sujets les plus lus sont ceux où précisément cette contradiction s'est installée; paradoxal.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mer 14 Déc 2016, 00:24

Et oui je vais le confirmer : xxxxx  permanent m'indiffére, ces diatribes permanentes ne m'intéressent plus donc raz le bol et je le dis.

Rien à cirer non pas des réels problémes mais de l'agit prop que l'on en fait  ! Les médiatiques révoltés permanents  qui  "dénoncent" s'agitent et se conduisent comme des sauvages ne me font plus rire ! D'autant qu'ils n'ont rien de concret à proposer... si ce n'est des élucubrations déjantées.

J'attends des dirigeants cohérents qui mettent ces furieux à la raison.

J'attends que les écolos au gouvernement m'expliquent ce qu'ils font des taxes et impôts divers qu'ils ponctionnent... ce serait plus intéressant que de faire le moulin à vent sur des sujets qui impliquent des pays étrangers.

Si lors des élections ils se prennent une tannée je ne vais pas les plaindre.

Leurs excès permanents seront la cause de leurs ennuis !

Un jour ou l'autre on récolte ce que l'on sème !

: xxxxx merci de rester dans les règles du respect des personnes. On n'est pas obligé de répondre, mais si on le fait, sur ce forum, on reste correct.
webmaster


Dernière édition par tonton christobal le Mer 14 Déc 2016, 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3447
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mer 14 Déc 2016, 00:51

Libellule a écrit:
l’essentiel c’est que ce forum soit débarrassé de ceux qui acceptent le débat pour ce qu’il est. Contradictoire et non censuré

ne vous victimisez pas, personne ne cherche, sur ce forum, à se débarrasser de personne.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13863
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mer 14 Déc 2016, 00:57

Le respect se mérite et lorsque l'on se veut personnage public on ne peut dire n'import quoi !

Et encore moins mettre en cause de maniére contestable des gens parfaitement respectables dont le seul reproche que l'on puisse leur faire est de ne pas cautionner la stupidité ambiante.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14243
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement   Mer 14 Déc 2016, 01:11

@gerard Pas de souci Smile l'essentiel des messages restent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Environnement: Le méthane menace la lutte contre le réchauffement
» lutte contre la vitesse et l’alcool au volant renforcée
» la lutte contre les mines
» Il lutte contre le sommeil
» Rapport sur la lutte contre l'insécurité - 2014 (Mission d'information Blazy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: