Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 21 Jan 2017, 15:53

Rappel du premier message :

Le ton est donné:


"Invitée surprise, la sœur d’Adama Traoré, mort en juillet après son interpellation dans une gendarmerie du Val-d’Oise a invité les jeunes à se mobiliser contre les violences policières. De loin l’intervention la plus applaudie par un public au poing levé."


http://www.lepariien.fr a écrit:
Fontenay : des premiers vœux à la jeunesse enflammés
Fontenay-sous-Bois|Marion Kremp|20 janvier 2017, 18h30

Ambiance survoltée ce jeudi soir pour les vœux de Fontenay à la jeunesse. Dans une salle bondée, les ados de la ville ont pu fêter la nouvelle année avec un concert de Keblack. Kery James et la journaliste Nora Hamadi, désignés parrain et marraine de la jeunesse ont été vivement accueillis, mais aussi attendus par un public déçu que le rappeur ne chante pas. « Cette année on va se voir souvent, je vous donne rendez-vous très vite ! », a laconiquement annoncé Kery James. Nora Hamadi a présenté les ateliers journalisme qu’elle animera dès le mois prochain : « L’idée c’est de vous donner les clés », a clamé celle qui se fait le porte-voix de la banlieue.

Pour ces premiers vœux à la jeunesse, Jean-Philippe Gautrais (FG) et son adjointe à la jeunesse Nora Saint-Gal ont rassemblé plus de mille jeunes. « La jeunesse est notre priorité, d’où qu’elle soit ! Solidarité, bonheur, réussite et surtout bazardez bien ! », a enflammé le maire à l’aise sur cette scène hip-hop. Invitée surprise, la sœur d’Adama Traoré, mort en juillet après son interpellation dans une gendarmerie du Val-d’Oise a invité les jeunes à se mobiliser contre les violences policières. De loin l’intervention la plus applaudie par un public au poing levé.
Source: http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/fontenay-des-premiers-voeux-a-la-jeunesse-enflammes-20-01-2017-6596331.php


Dernière édition par a.nonymous le Ven 05 Jan 2018, 10:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 02 Jan 2018, 21:39

On pourrait aussi revoir le code pénal.... réflexion totalement exclue.

Surtout ne pas évoquer le fonctionnement de la justice, là c'est le procès assuré d'autant que ce sont les mis en cause qui rendent la justice.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 03 Jan 2018, 01:12

Libellule a écrit:
Malgré Champigny-sur-Marne, "les festivités se sont bien passées", dit Collomb.

Gérard Collomb est un ministre de l'intérieur qui jusqu'à aujourd'hui a fait preuve de bon sens sur un certain nombre de sujets et que j'apprécie...

Ceci étant, si à l'aune du Bataclan ou de Nice, le réveillon 2018 c'est effectivement bien passé, il ne faut pas pour autant négliger que deux fonctionnaires de police ont été roués de coups à Champigny, un autre plus tard à Aulnay et que 1.031 véhicules ont brûlé contre seulement 935 l’année dernière...

A propos d'Aulnay, saluons l'initiative des mères africaines qui ont passé la nuit du réveillon dans la rue pour éviter que leurs enfants ne commettent des exactions.... http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-zero-voiture-brulee-pendant-la-patrouille-des-mamans-01-01-2018-7479351.php

Pour revenir à ce qui s'est passé à Champigny, ce qui est très choquant sur les vidéos largement diffusées sur Internet c'est de voir une fonctionnaire de police à terre, des jeunes qui la frappent et autour une foule qui regarde, qui commente en plaisantant mais personne qui ne sort de cette foule pour s'interposer... Dit autrement, une fonctionnaire de police à terre qui se fait frapper au sol est pour certains juste un spectacle !

Si j'ai choisi de parler de ceci dans ce sujet consacré aux voeux du maire de Fontenay à la jeunesse 2017, c'est parce que le Parti Communiste avait décidé début 2017 de surfer sur l'affaire Théo en mettant en avant les violences policières dont peuvent être victimes certains jeunes des quartiers populaires....

Ces violences policières sont tout à fait inacceptables comme sont tout aussi inacceptables les violences dont peuvent être victimes certains fonctionnaires de police de la part de certains jeunes....

Il est facile pour un élu face un public jeunes acquis de s'élever contre les violences policières mais il serait plus responsable dans de telles circonstances de rappeler aussi que si les brebis galeuses de la police doivent être dénoncées à l'IGS, la grande majorité des fonctionnaires de police font leur travail de "gardiens de la paix" sérieusement...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 03 Jan 2018, 04:35

Mais de qui se moque le maire PCF par intérim de Champigny Christian Fautré quand il déclare "il ne s'agit en aucun cas de violence urbaine ou d'affrontements entre bandes, mais (de) la conséquence d'une organisation déplorable" ?

Une fonctionnaire de police est frappée par de multiples personnes alors qu'elle est à terre, personne n'intervient, certains filment d'autres plaisantent, mais c'est selon celui qui fait office de premier magistrat de la ville "la conséquence d'une organisation déplorable" et non d'un problème de société qui touche de nombreuses banlieues populaires ?l

Cela montre à quel point le raisonnement des élus PCF ou apparentés, à Champigny ou ailleurs, est biaisé par leur parti pris politique anti-gouvernemental et leur dogmatisme anti-flic alors que les citoyens de tous bords devraient soutenir les gardiens de la paix qui sont là pour les protéger !

Citation :
Agression de policiers: les autorités dénoncent une "société de violence"

AFP, publié le mardi 02 janvier 2018 à 15h29
---/---
Face à ce flot de réactions, le maire adjoint de Champigny-sur-Marne a jugé qu'"il ne s'agit en aucun cas de violence urbaine ou d'affrontements entre bandes, mais (de) la conséquence d'une organisation déplorable".

La soirée privée n'était autorisée ni par la mairie, ni par la préfecture qui n'en avaient pas eu connaissance, a précisé Christian Fautré lors d'une conférence de presse.
---/---
https://actu.orange.fr/france/agression-de-policiers-les-autorites-denoncent-une-societe-de-violence-CNT000000URiny/photos/des-policiers-inspectent-un-camion-ayant-subi-des-dommages-a-champigny-sur-marne-val-de-marne-47135039c17773580b50f2c7c98842ab.html


Par ailleurs, n'y aurait-il pas un parallèle à faire entre ce qui s'est passé en 2015 à Fontenay dans le quartier des Alouettes avec les évangélistes congolais et ce qui vient de se passer à Champigny ?

Dans les deux cas des locaux industriels ont changé d'affectation pour recevoir du public dans des conditions de sécurité qui ne semblent pas très bien définies...  Voir: http://www.plateaufontenay.net/t2216-quand-le-conflit-politique-congolais-s-invite-a-fontenay


Dernière édition par a.nonymous le Mer 03 Jan 2018, 13:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 03 Jan 2018, 04:58

Dénoncer c'est un début... agir, prendre des décisions et mettre en place les moyens (juridiques, matériels, humains) pour éteindre l'incendie ce serait mieux ...

Gare aux émeutes et ne fachons pas l'électorat !
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 69
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 03 Jan 2018, 05:00

Une soirée mal organisée ou interdite ne réduit en rien la sauvagerie de ces gens qui frappent des gens à terre en manifestant leur plaisir, on recherche ceux qui ont frappé, ceux qui étaient autour sans rien faire doivent être aussi sanctionnés tout comme aussi ceux qui cherchent à minimiser cette sauvagerie. "Face à ce flot de réactions, le maire adjoint de Champigny-sur-Marne a jugé qu'"il ne s'agit en aucun cas de violence urbaine ou d'affrontements entre bandes, mais (de) la conséquence d'une organisation déplorable". Y-a-t-il des circonstances ou les violences sont plus acceptables ?????
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1297
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 03 Jan 2018, 05:12

Une balle dans le genou comme chez les truands devrait faire l'affaire lors d'agression des forces de l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 03 Jan 2018, 05:36

Citation :
Policiers tabassés à Champigny : «Certains se sont comportés comme des animaux»
Anne-Laure Abraham| 02 janvier 2018,

Ali, 17 ans, est venu en aide à la policière rouée de coups lors de la soirée du nouvel an à Champigny.

« Un acte responsable et normal. » Voilà comment Ali, 17 ans, qualifie son geste. Cet habitant de Chevilly-Larue (Val-de-Marne), lycéen en bac pro, est venu en aide à la policière tabassée lors de la soirée qui a dégénéré dimanche soir à Champigny. « Quand on est arrivé vers 22-23 heures, il y avait un monde de malade avec une queue comme à Disneyland. Les gens avaient froid et étaient à bout car le contrôle à l’entrée de la soirée se faisait très lentement. Comme le billet passait de 15 à 20 € à minuit, personne ne voulait payer davantage après avoir attendu des heures. Les gens ont commencé à doubler, s’énerver… », raconte le jeune homme.

Tout à coup, tout le monde s’est retrouvé devant la salle pour rentrer de force. « Un mur en brique est tombé. Des gens aussi sont tombés. L’un des vigiles a commencé à gazer. Les gens étaient énervés. Quand le plafond de la salle a commencé à s’effondrer, ils ont appelé la police », reprend-il.

Les forces de l’ordre utilisent gaz lacrymogène et flashs ball pour disperser la foule. Lui-même est blessé à la cuisse : « Je n’excuse pas ce qu’il s’est passé, mais ils ont réagi trop brusquement. Du coup, quand, un peu plus loin, ces deux policiers sont arrivés tout seuls, un mec a crié « tapez-les ! » Toute la haine que les gens avaient, ils l’ont déversée sur la dame et le monsieur. Les gens ont été traités comme des animaux et certains se sont malheureusement comportés comme des animaux », estime-t-il.

La femme est renversée, les coups de pied pleuvent : « Au début, ils étaient une grosse vingtaine, de toutes les couleurs, avec des filles aussi. Quand ils ont été moins nombreux, quelqu’un a essayé de lui prendre son arme. J’ai dit « c’est bon, lâchez-la ». Elle m’a tendu la main et je l’ai relevée. Après une fille l’a tenue avec moi et on l’a emmenée à un autre croisement et là, la BAC est arrivée et ils l’ont mise dans la voiture. »

A son réveil le lendemain, Ali découvre l’écho médiatique de l’affaire : « On ne parlait que de jeunes sauvages. Personne ne savait qu’il y avait aussi des jeunes qui l’ont aidée. Moi, je suis arabe et la fille qui l’a soutenue était noire. C’est important de le dire. »
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/policiers-tabasses-a-champigny-certains-se-sont-comportes-comme-des-animaux-02-01-2018-7480380.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Ven 05 Jan 2018, 10:00

Citation :
Policier frappé à Aulnay-sous-Bois: cinq individus mis en examen

AFP, publié le jeudi 04 janvier 2018 à 22h41

Cinq jeunes gens ont été mis en examen et certains incarcérés après l'agression le 1er janvier d'un policier qui voulait contrôler un scooter suspect à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a annoncé jeudi le parquet de Bobigny à l'AFP.

Parmi les cinq jeunes, âgés de 14 à 24 ans, deux majeurs ont été mis en examen pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique en réunion".

Trois d'entre eux ont été incarcérés et un quatrième a été placé sous contrôle judiciaire pour "refus de se soumettre à la prise d'empreintes".

Enfin, le mineur, mis en examen pour "rébellion et provocation directe à la rébellion", a été placé sous liberté surveillée.

Les quatre majeurs devaient initialement être jugés en comparution immédiate jeudi à Bobigny, mais le parquet a finalement décidé d'ouvrir une information judiciaire, pour mener "des investigations supplémentaires".

Les faits se sont produits lundi peu avant 18H00, dans la cité des 3.000 d'Aulnay-sous-Bois. Ce soir-là, la brigade anticriminalité (BAC) repère un homme à scooter, soupçonné de participer à un trafic de stupéfiants, a relaté une source policière. Le suspect prend la fuite avant d'être rattrapé par un policier. Des jeunes, arrivés en renfort, frappent alors à coups de pied le fonctionnaire, selon cette source.

L'un d'eux a "sauté sur sa tête à pieds joints", d'après des sources policières. Un autre agent a tiré en l'air avec son arme de service.

Le fonctionnaire, qui souffre de contusions à la tête et d'une entorse au poignet, s'est vu prescrire huit jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Par ailleurs, une vidéo amateur de quelques secondes a été postée sur les réseaux sociaux après le contrôle. Cette vidéo "tronquée", semble correspondre à la fin de l'interpellation, a dit une source proche de l'enquête. On y voit un jeune, au sol, casqué, frappé à coups de poing par un homme en civil, qui brandit ensuite une arme.

Une scène expliquée par les policiers qui "indiquent que l'un d'eux, menacé par le groupe, a frappé le jeune qu'il tenait au sol avec son arme, car il tentait de le frapper", a ajouté cette source. Le jeune ne s'est vu prescrire aucun jour d'ITT.

Cette affaire intervient alors que deux policiers ont été violemment agressés dans la nuit du Nouvel An à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).

Les syndicats policiers, qui demandent des mesures face au "sentiment d'impunité" de leurs agresseurs, seront reçus le 10 janvier par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.
https://actu.orange.fr/france/policier-frappe-a-aulnay-sous-bois-cinq-individus-mis-en-examen-CNT000000URiny.html
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 69
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Ven 05 Jan 2018, 22:03

Le sentiment d impunité est un fait réel. dans cet article un jeune est mit en liberté surveillée : concrètement ? Façon détournée pour dire "relacher dans la nature".

Huit jours d'ITT pour les policiers blessés : au vu de différentes lectures cela semble le "tarif "systématiquement appliqué. Avoir le visage massacré ou une entorse au poignet et déterminer uniquement 8 jours ITT est bien faible, une protection juridique pour les coupables afin de minimiser la gravité des faits sans doute mais le ressenti des policiers doit être très penible moralement.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Ven 05 Jan 2018, 23:06

8 jours d'ITT c'est le début... en plus on limite la suite pénale.
Là il faudrait expliquer comment une affaire évolue du correctionnel (délit) à assise (crime) et ce qui en découle.
Pas de temps à perdre à expliquer le B A BA aux experts juridiques du forum.

Plus tard avec le temps on évalue les dégats et un peu plus tard les séquelles... les taux d'invalidité et les pensions qui en découlent. Pas grave ce sont les électeurs contribuables qui payent.
POur faire bref des "frais généraux" et on mégotera sur le montant de la pension avec la perspective de la réforme.

Et puis après tout les policiers savent ce à quoi et à qui ils s'exposent "ils ont signé" on ne va pas risquer une émeute (pas bon médiatiquement)  et contrarier des électeurs potentiels pour si peu.

La messe est dite... il n'y a pas de mort on échappe à la cérémonie, la veuve, le veuf, les collègues de la victime, la minute de silence, le discours faux cul en bref tout ce qui fait désordre et c'est reparti pour un tour !

On va "sévèrement punir" ça c'est pour les politicards mais avec des magistrats qui font le contraire... tout va bien ! Dans un an ou deux lors du procès on avisera et puis il y a les appels...
De plus il ne faut pas "désespérer" les jeunes ... il faut être indulgent ! (à 14 ans sauter à pieds joints sur la tête d'un homme à terre... ce n'est pas si grave...  8 jours d'arrêt de travail et on repart pas de droit de retrait ! Comme à la RATP ou à l'éducation nationale donc pas d'ennui)

Dormez braves gens ! ce ne sont que des flics que l'on massacre. Lorsque ce sera votre tour appelez "police secours"
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 30 Jan 2018, 07:44

Affaire Théo : la vidéo de son arrestation révélée

Inédit. Les images de son interpellation controversée par la police, à Aulnay-sous-Bois en février 2017, ont été dévoilées par Europe 1.

Le 2 février 2017, Théo L. était arrêté par la police, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, à la suite d’un contrôle d’identité controversé. Les images de l’interpellation enregistrées par les caméras de vidéosurveillance sont enfin dévoilées, ce lundi, par Europe 1.

On y voit des policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST) procéder à un contrôle d’identité de plusieurs individus, qui finit par dégénérer. Ils tentent de maîtriser Théo L., qui refuse d’obtempérer, le saisissent pour le menotter avant de lui asséner un coup.

« Un geste très bref, extrêmement rapide, comme une estocade », décrit Europe 1. « Aussitôt, Théo L. se retourne et s’effondre de douleur, son caleçon toujours en place, transpercé par la matraque, selon les constatations des enquêteurs. »

Depuis, le jeune homme accuse les policiers de lui avoir « volontairement » enfoncé la matraque dans les fesses et dénonce même un « acte de torture ».L’agent mis en cause a bien reconnu le geste mais nie toutefois toute intention volontaire de pénétration.

« Pour les besoins de l’enquête, la vidéo a également été soumise à l’expertise de deux formateurs de la police, spécialistes en maniement du bâton télescopique de défense », ajoute Europe 1. Ces derniers ont expliqué le geste par « la volonté du policier d’exercer un point de pression au niveau des parties charnues des fesses », geste préconisé « pour créer une déstabilisation physique et maîtriser le récalcitrant ».

Une action « proportionnelle » et « justifiée »

Les deux spécialistes concluent donc que l’action du policier semble « proportionnelle » et « justifiée ». L’un des instructeurs précise même que l’agent « n’avait ni la capacité, ni l’intention de percuter une zone aussi précise que l’anus », souligne la radio.

Affaire Théo : trois des quatre policiers mis en cause réintégrés

Les enquêteurs estiment d’ailleurs sur ce point que « si le geste du gardien de la paix (est) à l’origine de la blessure » de Théo L. à l’anus, « l’élément intentionnel pouvant caractériser le viol (n’est) pas établi », indique le rapport de l’IGPN, consulté par Europe 1.

Sur les quatre policiers mis en examen, trois sont poursuivis pour violences volontaires aggravées et ont été réintégrés depuis. Le 4ème, accusé de viol aggravé, est toujours suspendu à ce jour. Une confrontation générale est prévue dans les prochaines semaines dans le bureau de la juge d’instruction à Bobigny. Plusieurs expertises seront aussi bientôt versées au dossier.

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/affaire-theo-la-video-de-son-arrestation-revelee-92822
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4010
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 30 Jan 2018, 07:52

A FONTENAY on nous explique que les caméras ne servent à rien et que la majorité n'a pas été élue pour en installer.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 303
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 30 Jan 2018, 16:21

Compléments sur l 'affaire Théo :


1 ) http://www.europe1.fr/faits-divers/exclusif-affaire-theo-l-la-video-de-son-interpellation-3559148

2 ) Aulnay : la famille de Théo L. visée par une enquête financière
Plusieurs membres de la famille du jeune homme et lui-même sont visés par une enquête préliminaire pour un possible détournement de subventions publiques :
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/02/23/aulnay-la-famille-de-theo-l-visee-par-une-enquete-financiere_5084569_1653578.html

Par ailleurs voici une des causes du malaise dans la police :

http://lvdneng.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2018/01/29/node_307280/37105558/public/2018/01/29/B9714582152Z.1_20180129190603_000%2BGCGAJJLNU.1-0.jpg?itok=_HTSAQbo



Il nous faut soutenir la police , seul écran entre nous et la voyoucratie.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 31 Jan 2018, 03:26

Quand Macron rendait “hommage à Théo et à son entourage”
Par Auteur valeursactuelles.com

olan/AP/SIPA

Flashback. Le candidat d’En Marche à la présidentielle avait dénoncé, en février dernier, “les violences policières” à l’endroit du jeune homme.
La vidéo de l’arrestation de Théo L., à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, révélée par Europe 1 ce lundi, semble mettre à mal la version du jeune homme, qui accuse les policiers de lui avoir « volontairement » enfoncé une matraque dans les fesses et dénonce même un « acte de torture », alors qu’il refusait d’obtempérer et résistait à un contrôle d’identité.
Le 8 février 2017, six jours après l’interpellation controversée et malgré les zones d’ombre persistantes et la défense des policiers mis en cause, Emmanuel Macron n’hésitait pourtant pas à critiquer ouvertement les forces de l’ordre et à prendre le parti de Théo L., comme de nombreuses célébrités, des médias et des politiques de gauche, dont Jean-Luc Mélenchon.

« Les violences policières qui ont eu cours il y a deux jours à Aulnay-sous-Bois nous rappellent à cette exigence absolue, affirmait alors l’impétrant d’En Marche, dans un billet publié sur Facebook. Les enquêtes en cours diront précisément comment il faut qualifier juridiquement ces faits. Mais comment ne pas être choqué par ce qui est arrivé à Théo ? »
« Parce qu’à Aulnay, c’est la force illégitime de l’Etat qui a eu cours et la dignité d’un jeune garçon, d’une famille et d’un quartier, qui a été mise en cause, poursuivait le candidat à la présidentielle. Je tiens à rendre hommage à Théo et à son entourage. Alors que tout semble les pousser vers la haine et la révolte, ils font preuve d’un formidable sang-froid. »
Ajoutant même : « Depuis plusieurs jours, ce sont eux qui incarnent la responsabilité. Ce sont eux qui refusent l’escalade de la violence. Ce sont eux qui en appellent à la patience et à la confiance dans nos institutions. Ils sont habités par un grand esprit de responsabilité. » En d'autres occasions, il exprimait à nouveau « toute [sa] solidarité à l'égard de Théo et de sa famille » et reprenait le slogan #JusticePourTheo.
La veille, son mentor François Hollande téléphonait à son conseiller en communication. « J’ai réfléchi. Je pense que je dois aller voir Théo à l’hôpital à Aulnay », confiait le président de la République, comme rapporté par Gaspard Gantzer, dans son livre « La politique est un sport de combat », publié en novembre dernier.
« Avant l’allocution du président, sa mère semble nous prendre à l’écart. Elle dit : « Vous savez, dans la famille, on ne fait pas que des choses bien. » Elle le répète même plusieurs fois, sans que l’on comprenne pourquoi », raconte encore Gaspard Gantzer, présent dans la chambre d’hôpital de Théo L. avec le chef de l’État et des membres de la famille. « Qu’importe, le président fait un acte politique fort », ajoute le conseiller de l’Elysée.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 303
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 31 Jan 2018, 04:06

Dans « Paroles de flics », Jean-Marie Godard raconte le ras-le-bol des policiers, entre polémiques sur les violences et politiques contradictoires.

http://www.lepoint.fr/societe/les-policiers-ont-l-impression-d-etre-mis-toujours-en-accusation-30-01-2018-2190835_23.php

N.B. l 'article indique de quelle façon les policiers ont perçu l ' affaire Théo
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 303
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Ven 02 Fév 2018, 22:40



François Hollande, qui ne s’était pas rendu au chevet de deux policiers brûlés vifs dans leur voiture à Viry-Châtillon (Essonne), s’était déplacé pour saluer Théo Luhaka sur son lit d’hôpital.
Principe trokskiste appliqué au sociétal, théorisé par Gramsci : pour détruire une société, il suffit d'en inverser les valeurs. Le coupable est par principe une pauvre victime.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 10 Fév 2018, 19:35

[VIDÉO] Le “sketch” Théo : “très diminué”, il se trémousse pourtant à un concert de rap
Info VA. Selon les témoignages de policiers aulnaysiens appuyés par une vidéo repérée par Valeurs actuelles, Théo va beaucoup mieux que ce qu’il laisse entendre.

Comment va Théo ? « Comme un jeune homme violé », répond son avocat, Éric Dupont- Moretti. Le 2 février 2017, quatre policiers interpellent un “jeune” de la cité des 3000, à Aulnay-sous-Bois, et l’embarquent après un refus d’obtempérer. Le “petit Théo” (un solide gaillard de 1 mètre 90), blessé, souffre d’une « lésion du canal anal de dix centimètres de profondeur ». Il accuse les policiers de l'avoir violé en réunion. Les membres des forces de l’ordre lui auraient enfoncé volontairement une matraque dans l’anus après lui avoir baissé le pantalon. La nouvelle vidéo de la scène, publiée par Europe 1, le prouve : Théo a menti. Il y a bien affrontement, jamais les policiers n’ont baissé son pantalon, jamais ils ne lui ont introduit volontairement de matraque « dans les fesses ».

Provocation systématique
Depuis cette affaire, dans laquelle les politiques et les médias ont complaisamment relayé la version de Théo au mépris le plus total de la présomption d’innocence, le jeune homme ne manque pas une occasion de dire à quel point les policiers ont brisé sa vie. Sauf que la réalité est toute différente. Les policiers qui interviennent quotidiennement dans la cité décrivent à Valeurs actuelles un jeune homme beaucoup moins traumatisé qu’il ne le dit. Vendredi dernier, alors qu’Europe 1 vient de publier la vidéo qui prouve son mensonge, il est là, fidèle à ses habitudes, assis sur le rebord du petit muret en béton qui surplombe les escaliers d’une tour de la Rose des vents. Comme toujours, il dégaine son portable pour filmer les forces de l’ordre. Une provocation systématique.

Plus parlant encore. Le 26 octobre 2017, LCI/TF1 diffuse une interview dans laquelle Théo exprime son malaise : « J’ai besoin de ne plus voir personne »dit-il notamment. « Très diminué », il serait « incapable de reprendre sa vie d’avant ».
« Un sketch », pestent des fonctionnaires de police. Le 29 octobre, trois jours plus tard donc, l’agitateur public Hadama Traoré poste sur Youtube une vidéo d'un concert dans la “cité des 3000”. Le rappeur Fianso est l’invité d’honneur. Théo est là. Sur une vidéo partagée par des participants et repérée par Valeurs actuelles, on le voit se trémousser, fièrement, tout sourire. Il monte sur scène, acclamé par ses pairs (à partir de 3m30 dans la vidéo, il porte une veste blanche à capuche).

https://www.valeursactuelles.com/societe/video-le-sketch-theo-tres-diminue-il-se-tremousse-pourtant-un-concert-de-rap-93130
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 10 Fév 2018, 19:36

NB : le rappeur fianso vedette du concert où théo fait son numéro est celui qui a bloqué à plusieurs reprises une autoroute pour filmer ses clips...

Rassurez vous il n'a pas été condamné trop lourdement, on ne peut pas brider la création artistique.
On peut toutefois flanquer la pagaille sur la voie publique et perturber le quotidien des usagers.

Dans le pays du cul par dessus tête il y a au moins quelques "valeurs" qui perdurent !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4010
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 10 Fév 2018, 21:08

Tonton a écrit:
Dans le pays du cul par dessus tête ...
Évidemment la matraque frappe parfois au mauvais endroit

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 10 Fév 2018, 22:30

Gérard a écrit:

Évidemment la matraque frappe parfois au mauvais endroit

Les gnons ça va ça vient... le reste n'est qu'une question d'opportunité et de discernement.

Important le "discernement" lorsque l'on doit faire respecter la loi, il convient de fermer les yeux pour ne pas en manquer (de discernement) lorsque l'on doit l'appliquer (la loi).

En ce domaine j'ai des exemples édifiants qui émanent de big boss réussissant dans le même texte à demander l'application stricte des règles tout en condamnant le fonctionnaire qui les avaient respectées.
Affaires étrangères obligent ! encore que c'était un coup de bluff journalistique.

C'est un morceau d'anthologie administrative politicarde...

J'ai le nom du "big boss" national en question, celui du fonctionnaire incriminé et de la mise en cause fautive mais qu'il ne fallait pas sanctionner...  ensuite on vient nous bassiner avec l'état de droit...

vous êtes autorisés à rire !


Dernière édition par tonton christobal le Dim 11 Fév 2018, 06:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Dim 11 Fév 2018, 06:37

L’affaire Théo, fake news d’État
Par Charlotte d'Ornellas, Bastien Lejeune

/ Samedi 10 février 2018 à 09:002

Enquête. Une nouvelle vidéo clôt le débat : Théo a menti. Médias, politiques et artistes avaient pris sa défense. La prudence aurait dû les faire taire dès le premier jour.

Tous se rêvaient en nouveau Zola, et pensaient tenir leur Dreyfus. Quelle aubaine. Le 2 février 2017, quatre policiers interpellent un “jeune” de la cité “des 3000”, à Aulnay-sous-Bois, et l’embarquent après un refus d’obtempérer. Le “petit Théo” (un solide gaillard de 1 mètre 90), blessé, souffre d’une « lésion du canal anal de dix centimètres de profondeur ».

La suite : https://www.valeursactuelles.com/societe/laffaire-theo-fake-news-detat-93057
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 303
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 13 Fév 2018, 23:44

Affaire Théo : Patrice Quarteron fait son mea culpa et présente ses excuses à la police.

https://actu17.fr/affaire-theo-patrice-quarteron-mea-culpa-presente-excuses-a-police/
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Ven 16 Fév 2018, 13:00

J'attends les commentaires de nos élus sur la descente d'une quarantaine de jeunes fontenaysiens à Rosny.....

http://www.plateaufontenay.net/t3662-rosny-et-fontenay-rixe-entre-bandes-rivales-deux-blesses-legers
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 17 Fév 2018, 07:21

Dans l'affaire Théo les gardiens de la paix ont été accusés un peu rapidement un peu rapidement !

Par ailleurs certains fontenaysiens qui vivent avec près de chez eux des dealers proposant ouvertement de la drogue aux jeunes aimeraient plus de gardiens de la paix dans leur quartier !


Citation :
Affaire Théo : les expertises remettent en question la qualification de viol

Publié le vendredi 16 février 2018 à 17h58

par Emmanuel Leclère, Olivier Bénis@OlivierBenis

Information France Inter - Les deux expertises médicales indiquent également que le coup de matraque porté par le policier n’était "pas contraire aux règles de l’art", ce qui pourrait conduire à une requalification des faits.

L'affaire Théo, du nom de ce jeune homme victime de violences policières à Aulnay-sous-Bois le 2 février 2017, est devenue emblématique des rapports tendus et violents entre les jeunes des quartiers et la police. Les expertises confirment des blessures graves, mais pas le viol dont un des policiers est accusé.

Les deux dernières expertises étaient attendues dans l'affaire. La première expertise médicale révèle que le bâton utilisé par le policier d'Aulnay-sous-Bois n'a jamais pénétré l'anus du jeune homme.

Le coup porté a malgré tout déchiré le sphincter sur près de 10 centimètres, mais judiciairement, le fait qu'il n'y ait pas eu pénétration pourrait entraîner un changement de qualification dans ce dossier, où le policier concerné avait été mis en examen pour viol. Dans ses conclusions, selon nos informations, l'expert affirme qu'il n'y a "pas de séquelles à prévoir".

De leur côté, les avocats de la victime, qui regrettent de ne pas avoir été notifiés de cette expertise, estime qu'elle ne change rien à la gravité des faits ni à l'intention du policier. "Cela ne va pas atténuer le fait qu'il a reçu un coup dans la région de l'anus qui a entraîné des lésions extrêmement graves, gravissimes", estime Me Antoine Vey. _"_Quand je lis que, du coup, la thèse du viol serait totalement exclue, que la police aurait très bien fait son travail, je suis proprement choqué. Et mon client est proprement scandalisé. On est en train de parler de l'introduction d'un objet qui a pénétré son intestin sur 10 cm ! Je m'étonne de ce débat technique qui n'a vraiment aucun sens."

Une deuxième expertise estime de surcroît que le geste du policier qui avait porté le coup de matraque qui a gravement blessé Théo _"n'est pas contraire aux règles de l'art"_. Cela pourrait amener la juge d'instruction à finalement ne pas poursuivre le brigadier, si elle estime que l'usage de la matraque s'est produit après que Théo s'est rebellé, qu'il y a eu une bagarre et qu'il a refusé par la suite de se laisser menotter.

Des conclusions également contestées par Me Antoine Vey : "Théo a été l'objet de violences policières inacceptables, et il ne faudrait pas que l'on doute de la capacité de notre justice à les sanctionner de manière très ferme".
https://www.franceinter.fr/justice/affaire-theo-les-expertises-concluent-a-l-absence-de-viol?xtmc=theo&xtnp=1&xtcr=1
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Sam 17 Fév 2018, 20:47

Orange avec AFP, publié le vendredi 16 février 2018 à 19h03

Le jeune Théo, arrêté à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) le 2 février 2017 n'aurait pas été violé par le brigadier qui l'a interpellé, selon les deux dernières expertises, dont les conclusions sont révélées par France Inter vendredi 16 février. Selon la première expertise, le bâton utilisé par le policier qui a procédé à l'arrestation du jeune homme n'a jamais pénétré l'anus de Théo.
Si le sphincter a toutefois été déchiré sur près de 10 centimètres, "le fait qu'il n'y ait pas eu pénétration devrait entraîner un changement de qualification dans ce dossier", explique la radio qui rappelle que le policier incriminé a été mis en examen pour viol.

Dans la deuxième expertise, il est indiqué que le coup porté par l'agent de police "n'était pas contraire aux règles de l'art", un élément supplémentaire qui pourrait amener la juge d'instruction à requalifier les faits. Celle-ci pourrait en effet décider de ne pas poursuivre le brigadier si elle estime qu'il a fait usage de sa matraque après que Théo s'est rebellé et qu'une bagarre a eu lieu. La magistrate devrait clore son instruction la semaine prochaine.

L'affaire avait conduit à de nombreuses manifestations organisées contre les violences policières.

-------------------

Peut être devrait on s'interroger lorsque l'on fait l'objet d'un contrôle d'identité sur la nécessité impérieuse de se frictionner avec les policiers... ce qui éviterait sans nul doute ce genre d'affaire.

Lorsque l'on ajoute la pratique d'activités contestables que la justice réprouve à la violence érigée en mode de fonctionnement à la perte de la notion d'autorité voire de simple respect de la loi le tout parfois embrumé par la consommation de substances interdites il est rare que l'on débouche sur des conduites raisonnables dictées par la cohérence.
J'ajoute que la consommation de drogue est souvent lors des interpellations un élément qui explique des incidents y compris touchant le domaine médical... mais doit on évoquer ce genre de chose ? bien connue des services de sécurité : policiers, pompiers, gendarmes ainsi que des services hospitaliers évidement... sans omettre le mensonge érigé en système de défense...

On remarquera une fois de plus le rôle important des "associations" voire de certaines autorités dans ce dossier... peut être un problème récurrent sur lequel il conviendrait de se pencher juridiquement.

Si on comptabilise les dépenses et la débauche de moyens divers consacrés à théo doit on s'étonner que certains services soient débordés ? d'autant que des incidents de ce genre sont loin d'être exceptionnels.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Dim 18 Fév 2018, 00:33

tonton christobal a écrit:
On remarquera une fois de plus le rôle important des "associations" voire de certaines autorités dans ce dossier... peut être un problème récurrent sur lequel il conviendrait de se pencher juridiquement.

Si on comptabilise les dépenses et la débauche de moyens divers consacrés à théo doit on s'étonner que certains services soient débordés ? d'autant que des incidents de ce genre sont loin d'être exceptionnels.


Vous posez là deux questions....

D'une part, la question du rôle des associations mais aussi des faiseurs d'opinion tels que journalistes, politiques, "intellectuels", .... qui montent certaines affaires médiatico-politiques en épingle sans réellement en chercher les tenants et les aboutissants...  

Les rôles des médias "en continu" qui ont besoin de "matière" mais aussi des réseaux sociaux sont loin d'être négligeables dans ce type d'affaires...

Sous le quinquennat de François Hollande nous avons quand même eu à minima deux affaires de ce type avec Leonarda - http://www.plateaufontenay.net/t1350-expulsion-de-leonarda - et Théo...


D'autre part, la question du coût de ces affaires à l'heure où il est demandé à tout le monde, contribuables et fonctionnaires, de se serrer la ceinture....

Il serait intéressant d'avoir une analyse fine des coûts réels des investigations par la police, des expertises, de la justice, de l'application des peines, de la pénitentiaire, ...

Quand je dis "analyse fine" j'entends coûts des personnels, de la détention, de l'alimentation, des soins, ...


Dernière édition par a.nonymous le Dim 18 Fév 2018, 02:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Dim 18 Fév 2018, 02:04

Entre ce que coute l'affaire sous ses diverses formes, il importe de prendre en compte ce qui ne peut pas être traité lorsque l'on perd son temps dans un dossier qui comme le disait chirac fait "pschit"...on s'amuse entre soi pour faire du buzz mais le reste est à l'abandon.
Là c'est grave, on bloque des moyens pour des motifs bidons médiatiques qui font défaut dans des situations autrement sérieuses.

Si la cour des comptes faisait une étude sérieuse de ce nous consacrons en personnel, en matériel, en études... à des affaires sans intérêt, montées de toutes pièces pour des raisons inavouables on comprendrait que nous n'avons nullement besoin de "moyens supplémentaires".

Un emploi judicieux de l'existant et une saine appréciation des nécessités remettraient les choses en perspective.

Je conçois que ce genre de constatation est tout à fait inadmissible... donc toujours plus (de monde, de fric, de gesticulations) pour au résultat rien qui avance !

Les manants casquent les factures !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Dim 18 Fév 2018, 03:14

Je me pose une question que je qualifierai non pas de "politique" mais de "logistique"...

Qui s'est occupé d'organiser les manifestations réclamant "justice pour Théo": faire imprimer les t-shirts, faire les banderoles, organiser la manifestation en mettant les mères en tête de celle-ci, ... ?





Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3543
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Dim 18 Fév 2018, 06:09

Cette affaire va rentrer dans les annales historiques des relations police-justice-banlieues
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Dim 18 Fév 2018, 18:59

Salamandre a écrit:
Cette affaire va rentrer dans les annales historiques des relations police-justice-banlieues

Je ne crois pas, la liste des emballements médiatiques qui font flop est longue mais peu nombreux sont ceux qui en tirent des leçons.

Ce ne sont pas les organes de presse et les multiples groupes de pression qui vont faire évoluer la tendance.

Les seuls qui n'intéressent personne sont les archers du roi mis en cause dans le dossier qui a mon sens doivent avoir connu quelques perturbations dans leur vie professionnelle, familiale... mais est ce la peine de s'en inquiéter ?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Lun 07 Mai 2018, 03:13

Citation :
Aulnay : le Ministre de l’Intérieur dépose plainte contre Hadama Traoré
[ Hadama Traoré d'Aulnay 93 à ne pas confondre avec Adama Traoré de Beaumont-sur-Oise 95 ]

T.P.| 06 mai 2018

« Il y a des policiers qui nous violent, il y a des policiers qui nous tuent, il y a des policiers qui nous violentent dans nos quartiers… Et nous, qui nous protège ? » C’est pour ces propos que Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a déposé plainte pour « injures » à l’encontre de Hadama Traoré, le responsable du collectif « La Révolution est en marche », originaire d’Aulnay-sous-Bois.

Ils ont été prononcés à l’occasion d’une manifestation devant le siège du syndicat de police Alliance, à Paris, en février dernier. « Monsieur Traoré, lors du rassemblement du 15 février 2018 du collectif la Révolution en marche a tenu des propos susceptibles de caractériser le délit de diffamation à l’encontre de la police nationale. C’est au nom de la police nationale que le ministre a déposé plainte », explique factuellement une porte-parole du ministre de l’Intérieur.

Contacté, Hadama Traoré s’étonne d’être poursuivi pour des « injures », estimant avoir simplement « dressé un constat dans le cadre d’actions citoyennes ». Créé il y a un peu plus d’un an, son collectif a notamment organisé plusieurs actions contre les violences policières. Et d’inviter le ministre à en parler : « J’espère que M. Collomb aura l’audace de me convoquer […], afin qu’on puisse en discuter correctement ».

De son côté, Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay, a effectué plusieurs signalements au procureur à l’encontre de Hadama Traoré, estimant que celui-ci « injurie, diffame, et attaque avec violence, non seulement (sa) personne, mais aussi des élus de la municipalité, des collaborateurs de (son) cabinet et de simples agents communaux ».

En retour, Hadama Traoré a déposé pas moins de quinze plaintes pour « dénonciation calomnieuse » et « diffamation ».
http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aulnay-le-ministre-de-l-interieur-depose-plainte-contre-hadama-traore-06-05-2018-7701567.php


Dernière édition par a.nonymous le Mar 05 Juin 2018, 18:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 05 Juin 2018, 18:35

Affaire Théo suite.....

Citation :
Aulnay-sous-Bois : Théo et son frère en garde à vue
Jean-Michel Décugis| 05 juin 2018

Mickaël Luhaka, 34 ans, avait été convoqué en mars dernier par la police judiciaire (PJ) de Seine-Saint-Denis mais ne s’était pas rendu à la convocation par négligence. Cette fois, la justice a choisi d’aller le chercher au domicile de ses parents à Aulnay-sous-Bois, tout comme son frère Théo et trois autres membres de leur famille.

Ils ont été interpellés ce mardi matin vers six heures et placés en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X pour « escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment ». Le quartier où réside la famille avait été quadrillé par la police, venue en force.

Une enquête préliminaire avait été ouverte en juin 2016, soit plusieurs mois avant l’interpellation violente dont a été victime Théo.

L’enquête de la PJ porte sur le fonctionnement trouble de trois associations et sur l’utilisation de plusieurs centaines de milliers d’euros de fonds publics par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi (emplois aidés). À chaque fois, les salariés étaient recrutés sous contrat d’avenir par Michaël Luhaka mais n’étaient jamais payés et l’Urssaf ne percevait pas les cotisations. Sauf quand il s’agissait de proches.

Entre janvier 2014 et juin 2016, l’association Aulnay Events a touché 678 000 euros de subventions d’État, dont 170 000 euros ont directement été virés sur les comptes de huit membres de la famille. Théo a perçu, à lui seul, 52 000 euros.

Simple mauvaise gestion, comme nous l’affirmait récemment l’avocat de Théo, Antoine Vey, ou réelle escroquerie ? Les structures sont depuis longtemps en liquidation judiciaire, et Michaël Luhaka interdit bancaire et déjà condamné aux prud’hommes.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/aulnay-sous-bois-theo-et-son-frere-en-garde-a-vue-05-06-2018-7753554.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4010
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 05 Juin 2018, 19:41

52000 euros rien que ça!

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3543
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 05 Juin 2018, 21:23

Actualité chargée à Aulnay-sous-Bois, donc. Bruno Beschizza (LR) en est maire depuis avril 2014, et conseiller régional IdF depuis décembre 2015. Et il a au moins un paroissien très mécontent...
Par ailleurs, il peut arriver que des alternances politiques soient défavorables pour certains commerces et services. Mais l'article cité par a.nonymous ne mentionne que des "subventions d’État".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15870
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 05 Juin 2018, 21:33

Pour mieux comprendre la mansuétude générale peut être serait il nécessaire de faire une étude environnementale des mis en cause... on comprendrait sans doute mieux que les "institutionnels" y compris au plus haut niveau se soient comportés curieusement.

Pas grave il y a peut être des "dégâts collatéraux" et quelques déroulements de carrière malmenés mais si on doit s'occuper des "états d'âme" des argousins de service... nous sommes dans le fantasme !

Espérons que pas un énarque ou élu de d'importance soit éclaboussé... pour ce qu'il en est du pognon volatilisé il passera comme d'habitude par profits et surtout pertes...

Consigne : surtout que la police ne mette pas le quartier à feu et à sang au nom du respect intempestif des lois de la république.

NB certains sans doute des vilains mal pensants s'interrogent sur la manière étrange dont est traité l'aspect médical de l'affaire théo... doit on en parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 69
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mar 05 Juin 2018, 22:52

voilà comment on arrive à une situation de non retour, trop tard nous serons les victimes de ceux qui grâce à l'inertie de nos politiques vont faire et font la loi de leur jungle avec toutes leurs exactions que les journalistes passeront sous silence et par contre s'apitoieront sur le sort des voyous qui auront la malchance de tomber sur des policiers trop zélés oubliant les consignes. Et gare aux vérités négatives pour le malfrat, pas de problème pour les occulter ou les falsifier. Bon il doit bien exister quelques uns pour essayer de franchir le mur du silence et de la lâcheté !
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 303
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Mer 06 Juin 2018, 00:48

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Jeu 07 Juin 2018, 12:13

Dont acte en attendant le prochain épisode de la saga....

Citation :
Soupçons d'escroquerie à Aulnay : Théo sort libre de garde à vue

AFP, publié le mercredi 06 juin 2018 à 20h16

Soupçonné d'être impliqué dans une vaste escroquerie aux aides publiques, Théo Luhaka, devenu un symbole des violences policières après son interpellation en 2017 à Aulnay-sous-Bois, est sorti libre de garde à vue mercredi, tandis qu'un de ses frères, Mickaël, doit être présenté à un juge jeudi, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny.

Quatre personnes interpellées en même temps qu'eux mardi matin, parmi lesquelles un autre frère de Théo, Grégory, sont également ressorties libres mais "le juge d'instruction appréciera ultérieurement les suites à donner à leur garde à vue", a précisé le parquet.

La justice les soupçonne d'avoir détourné des centaines de milliers d'euros d'aides publiques octroyées dans le cadre du dispositif des "emplois d'avenir", mis en place par l'ex-chef de l'Etat François Hollande afin de permettre l'embauche de jeunes chômeurs non diplômés.
---/---
Source: https://actu.orange.fr/france/soupcons-d-escroquerie-a-aulnay-theo-sort-libre-de-garde-a-vue-CNT0000013OmrN.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo   Jeu 07 Juin 2018, 12:40

On se souvient de la visite de François Hollande au chevet de ce jeune de banlieue....


Citation :
Est-ce que le Théo de l'«affaire Théo» est membre de la famille d'un ministre congolais ?
Par Fabien Leboucq 6 juin 2018 à 12:42

La France découvre Théo Luhaka en février 2017. Il vient d’être interpellé à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, et souffre de graves blessures dans la zone anale. À l’époque, les manifestations se multiplient contre les violences policières. Le président de la République François Hollande se rend au chevet du jeune Aulnaysien à l’hôpital.

Les quatre agents qui ont participé à l’arrestation de Théo ont depuis été mis en examen, dont un pour viol. Des expertises sont toujours en cours pour déterminer si l’usage de la matraque (à l’origine de 60 jours d’ITT pour Théo) était réglementaire.

À cela s’ajoute une autre affaire, qui vient de rebondir. Mardi 5 juin, Théo Luhaka et cinq de ses proches – dont son frère Mickaël – ont été placés en garde à vue le dans le cadre d’une enquête pour escroquerie en bande organisée au préjudice d’un organisme public, abus de confiance, blanchiment, faux et usage de faux, et travail dissimulé.

Cette enquête avait débuté mi-2016 (avant que Théo ne soit blessé, donc). Elle concerne notamment une association de médiation, Aulnay Events, que préside Mickaël Luhaka, frère aîné de Théo. Cette actualité vous a probablement poussés à nous interroger sur cette vieille rumeur : «Est-ce que Théo Luhaka est bien le neveu d’une personnalité politique du Congo, Thomas Luhaka ?»

Vous renvoyez vers un message datant de février 2017. Sur Facebook, un internaute recense les différents actes de solidarité au blessé d’Aulnay (visite de Hollande, tweet de Taubira). Il écrit que Théo Luhaka est le «neveu de Thomas Luhaka». Ce message a été partagé par le compte Facebook au nom de l’intéressé, Thomas Luhaka, ministre des Infrastructures, des travaux publics et de la reconstruction de la République Démocratique du Congo (RDC).

Comme le relevait, peu après l’interpellation de Théo, le site collaboratif de vérification de l’information CrossCheck, une rumeur a d’abord couru en ligne, selon laquelle Théo (et Mickaël) étaient les fils de Thomas. La faute, notamment à un article du site sangoyacongo relayé par un blog de Mediapart.

Ce faux et son recel sont battus en brèche par Crosscheck, où on lit:

   Le ministre Thomas Luhaka, contacté par l’AFP [membre de Crosscheck] à Kinshasa, assure qu’il ne s’agit pas de ses enfants mais de ses neveux : “Ce sont mes neveux, les enfants de mon grand frère Prosper Luhaka qui vit là-bas (en France, NDLR)”.

CheckNews a contacté le journaliste de l’AFP qui a obtenu cette information. Il travaille toujours à Kinshasa, capitale de la RDC, et explique avoir eu cette réponse directement du ministre Thomas Luhaka, par téléphone. Nous avons contacté le ministre de RDC par le même moyen: son cabinet nous a confirmé que Thomas Luhaka est le frère du père de Mickaël et Théo (qui vivent tous les trois en France). Bref, le ministre congolais est l’oncle de la victime des violences policières.

Edit: quelques heures après la parution de notre article, le ministre Thomas Luhaka nous a répondu par SMS la même chose qu'il avait dite il y a plus d'un an à l'AFP, ajoutant qu'il n'avait «pas de commentaires particuliers à faire».
Fabien Leboucq
http://www.liberation.fr/checknews/2018/06/06/est-ce-que-le-theo-de-l-affaire-theo-est-membre-de-la-famille-d-un-ministre-congolais_1656993
Revenir en haut Aller en bas
 
Vœux à la jeunesse - Violences policières - Affaire Théo
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fête du livre jeunesse à Brangues le 5/12
» littérature jeunesse
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» Oscar Hibou - librairie BD/jeunesse menacée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Vu et entendu au Conseil de quartier, au Conseil Municipal ou au cours de réunions-
Sauter vers: