Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »   Dim 28 Mai 2017 - 7:00

Paris : un festival en partie "interdit aux blancs" fait polémique
Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme a condamné le "Nyansapo Fest" prévu en juillet, selon LCI.
PAR 6MEDIAS
Publié le 27/05/2017 à 20:27 | Le Point.fr
Le festival contesté aura lieu dans un bâtiment loué par une association à la Ville de Paris. © AFP

« Rosa Parks doit se retourner dans sa tombe », se scandalise Alain Jakubowicz, président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) interrogé par LCI. Pourtant, à première vue, le « Nyansapo Fest », un festival prévu du 28 au 30 juillet à Paris n'a rien de choquant. Présenté comme un festival « afroféministe militant », l'événement prévoit de décliner diverses réjouissances : des concerts aux tables rondes en passant par des conférences sur le racisme ou encore le sexisme contre les femmes noires. L'étincelle qui a déclenché la polémique n'est guère dans le programme, mais plus dans l'organisation. Le lieu sera en effet divisé en plusieurs « espaces », explique le collectif organisateur Mwasi sur le site de levée de fonds Pot Commun.

« Terrifiant et désespérant »
Le festival se divisera ainsi entre « espace non mixte femmes noires (80 % du festival) », un « espace non mixte personnes noires », un « espace non mixte femmes racisées » et enfin un « espace ouvert à tous ». Le concept n'a pas tardé à faire hurler au sein du Front national. Wallerand de Saint-Just, président du groupe FN au sein de la région Île-de-France, a publié un communiqué vendredi pour dénoncer un « festival interdit aux 'Blancs' dans les locaux publics' ». Et d'ajouter : « Anne Hidalgo doit s'expliquer immédiatement quant à l'organisation dans des locaux municipaux d'un événement mettant en avant une conception ouvertement racialiste et antirépublicaine de la société ».


Pour la suite : http://www.lepoint.fr/societe/paris-un-festival-en-partie-interdit-aux-blancs-fait-polemique-27-05-2017-2130868_23.php

----------------

Le tout dans des locaux de la ville de Paris...

Tout de même ces salauds de droitos racistes réacs fachos exagèrent !
On va bien nous expliquer que c'est un coup de trump...  sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »   Dim 28 Mai 2017 - 7:39

C'est pourtant vrai: https://mwasicollectif.com/2017/04/05/festival-nyansapo/

Ce qui m'ennuie c'est qu'une nouvelle fois il n'y a que le FN et ses satellites qui s'élèvent contre ce festival avec son organisation ségrégationniste...

Serait-il possible d'organiser sans réaction des organisations antiracistes un festival avec des espaces réservés aux seuls hommes blancs ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »   Dim 28 Mai 2017 - 8:03

a.nonymous a écrit:
C'est pourtant vrai: https://mwasicollectif.com/2017/04/05/festival-nyansapo/

Lorsque l'on perdure dans le "cul par dessus tête " permanent tout est possible d'autant qu'il n'y a pas de limite.

Que fait la mairesse de Paris alias la danseuse de flamenco ? rien ! pourtant d'habitude elle est moins timide.
Que font nos magistrats pour condamner cette action raciste ? pas d'écho...
Pour ce qui concerne nos politicards toujours prêts à la ramener dès qu'ils peuvent s'exprimer publiquement ? silence assourdissant.
On est plus réactif pour interdire un meeting du FN pendant une campagne électorale.

Lorsque les populistes vont progresser les vierges éplorées vont s'indigner.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »   Dim 28 Mai 2017 - 16:33

http://www.lemonde.fr a écrit:
Anne Hidalgo demande l’annulation d’un festival en partie réservé aux femmes noires

LE MONDE | 28.05.2017 à 16h51 • Mis à jour le 28.05.2017 à 17h36

Anne Hidalgo a fait savoir, dimanche 28 mai sur Twitter, qu’elle demandait l’annulation d’un festival décrit par ses détracteurs comme « interdit aux Blancs » et allait « saisir le préfet de police en ce sens ». Condamnant « avec fermeté » cet événement, la maire de Paris n’a pas exclu d’attaquer en justice ses organisateurs « pour discrimination ».

Le festival Nyansapo, prévu du 28 au 30 juillet, se présente sur son site Internet comme un « festival afroféministe militant » organisé en quatre espaces : un « non-mixte femmes noires [80 % du festival] », un « non-mixte personnes noires », un « non-mixte femmes racisées » et un dernier « ouvert à tous ». Le festival doit se dérouler à la Générale, un local situé dans le 11e arrondissement et qui appartient à la Ville de Paris.

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a elle aussi pris position contre le festival, déplorant que « le combat antiraciste [soit] devenu l’alibi d’un repli identitaire ». Joint par LCI, le président de l’association Alain Jakubowicz a dénoncé un événement « terrifiant et déséspérant » où « des gens qui se sentent victimes de racisme ou de discrimination ne trouvent pas d’autre issue que l’entre-soi ».



Outil des luttes d’émancipation

Dimanche après-midi, à la suite de l’annonce d’Anne Hidalgo de faire interdire le festival, le hashtag #JeSoutiensMwasi (du nom du collectif qui organise le festival Nyansapo), s’est rapidement placé en tête des sujets les plus tweetés. #JeSoutiensMwasi « parce que que nous avons le droit d’exister politiquement et de militer par nous-mêmes et pour nous-mêmes », ou « parce que le “racisme anti-Blancs” est une invention de l’extrême droite et un outil contre la lutte anti-discriminations », ont par exemple réagi des internautes.

Cette polémique n’est pas sans rappeler celle de l’été dernier autour d’un camp d’été « décolonial » organisé à Reims et réservé « aux personnes subissant le racisme » – les non-Blancs. Cette initiative faisait suite à d’autres événements « non mixtes », où ceux qui se nomment les « racisés » entendent se retrouver pour discuter et élaborer leurs outils de lutte.

Cette forme de militantisme n’est pas nouvelle. Il s’agit d’un vieil outil des luttes d’émancipation utilisé dans les années 1960 par le mouvement noir pour les droits civiques aux Etats-Unis, puis, dans les années 1970, par les féministes en France. Plus récemment, des réunions réservées aux femmes et aux minorités de genre avaient divisé au sein du mouvement Nuit debout, place de la République à Paris.
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/05/28/anne-hidalgo-demande-l-annulation-d-un-festival-en-partie-interdit-aux-blancs_5135073_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12547
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »   Lun 29 Mai 2017 - 17:06

http://www.lemonde.fr a écrit:
Hidalgo assure avoir trouvé une « solution »pour la tenue du festival afroféministe Nyansapo

Après avoir demandé l’interdiction de cette manifestation en partie réservée aux femmes noires, la maire de Paris a annoncé que les ateliers non mixtes se dérouleront dans un cadre privé.

LE MONDE | 29.05.2017 à 17h10 • Mis à jour le 29.05.2017 à 18h14

---/---

Mme Hidalgo, qui avait dénoncé un événement « interdit aux Blancs » et annoncé vouloir saisir le préfet de police en vue de son interdiction, a assuré lundi que le « festival organisé dans un lieu public sera[it] ouvert à tous ». « Les ateliers non mixtes se tiendront ailleurs, dans un cadre strictement privé », ajoute la maire socialiste.

Le collectif Mwasi, à l’origine de l’événement, assure que cette « solution » mise en avant par la Mairie était déjà au programme avant la polémique. Comme le rappelle Libération, le collectif avait en effet déjà expliqué que « les ateliers organisés en non-mixité se tiendr[aie]nt dans un lieu privé ». Le collectif a partagé lundi après-midi sur son compte Twitter de nombreux messages dénonçant un rétropédalage de la maire de Paris.

A la Mairie de Paris, on assure au Monde que c’est bien au terme de discussions avec La Générale, l’association qui accueille le collectif Mwasi dans ses locaux, qu’une solution a été trouvée. « Contrairement aux dires du collectif, il n’était jusqu’à hier pas prévu de différencier le lieu du festival et celui des ateliers », assure la Ville, qui précise que le programme du collectif « renvoyait seulement vers les locaux de La Générale, dont la Mairie de Paris est propriétaire ».

La municipalité, pour qui il n’était « pas question que se tienne un regroupement à caractère discriminant dans un lieu public », rappelle qu’elle ne souhaitait pour autant pas « caricaturer l’événement », mais « défendre les valeurs de la Ville de Paris, qui reposent sur la mixité et le partage et non pas sur l’entre-soi ».

   « Il était hors de question de créer un précédent, même si le but – celui de la lutte contre le racisme – est juste. On ne peut pas tolérer une approche discriminatoire. »

---/---

Quelques heures avant la déclaration de Mme Hidalgo, les organisateurs avaient demandé des excuses publiques de la part de la Mairie de Paris pour avoir fait enfler la polémique. Dans ses tweets, l’édile parisienne a semble-t-il préféré mettre en avant son « intervention ferme ».
Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/05/29/anne-hidalgo-assure-avoir-trouve-une-solution-avec-les-organisateurs-d-un-festival-en-partie-non-mixte-le-collectif-demande-des-excuses_5135586_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14541
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »   Mar 30 Mai 2017 - 3:51

Entre le festival afroféministe où visiblement on tente de "rattraper le coup", l'élection de la miss France black, le centre nautique marseillais réservé pour une journée à certaines catégorie d'utilisateurs... et la police religieuse qui se met en place et a exercer des pressions y compris violentes dans les villes et les commerces il devient urgent comme disent les Belges de replacer l'église au milieu du village.

Ce qui chez nos voisins n'a pas la connotation religieuse que l'on pourrait croire mais simplement d'indiquer qu'il serait souhaitable que l'on retrouve un peu de bon sens avant que la situation dégénère si toutefois il n'est pas déjà trop tard...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "vivre ensemble" à la parisienne... on rêve ! - Festival « Nyansapo Fest »
» Chantal Pary - Pour vivre ensemble - Parole en bas par gigi
» travailler sur le Vivre Ensemble en EHPAD
» Séparation des octodons suite à une bagarre qui allait mal finir...
» le "vivre ensemble" en question...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: