Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pollutions et Transports

Aller en bas 
AuteurMessage
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMer 21 Juin 2017, 14:26

(Communiqué de presse du stif – 21 juin 2017)
Pollution à l’ozone :
Le STIF déclenche le forfait « antipollution » à partir de demain

Valérie PECRESSE, Présidente du STIF et de la Région Ile-de-France, décide de déclencher le forfait « antipollution » sur l’ensemble du réseau de transports en commun francilien pour la journée du jeudi 22 juin à l’occasion du pic de pollution à l’ozone persistant.

Selon Airparif, le pic de pollution persiste avec dépassement du seuil d’information. La persistance de cette concentration d’ozone dans l’atmosphère francilien est notamment due aux fortes chaleurs subies ces derniers jours. A la demande de Valérie Pécresse, Présidente du STIF et de la Région Ile-de-France,le STIF met en place le forfait « antipollution » toutes zones, créé au début de l’année, au tarif incitatif de 3,80€.

L’objectif de ce nouveau titre de transport est d’inciter les Franciliens à laisser leur véhicule au garage et à privilégier les transports collectifs.

Le coût de cette mesure est estimé à 500 000 euros par jour.

(note pour les gens d'ici : pour le prix normal d'un A/R Fontenay-Vincennes en RER A, vous pourrez donc faire Fontenay-ailleurs en IdF)


Dernière édition par Salamandre le Jeu 22 Juin 2017, 07:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMer 21 Juin 2017, 20:00

. Fontenay Sous Bois est concerné aussi.

POLLUTION - Ce mardi 20 juin, la ville de Paris connaît sa deuxième journée consécutive de pic de pollution atmosphérique à l'ozone. La mairie a décidé de mettre en place des mesures pour limiter les déplacements en voiture.

La Mairie de Paris a décidé de remettre en place des mesures dont le maintien de la gratuité du stationnement résidentiel, durant toute la durée de l'épisode de pollution. Par ailleurs, la Mairie de Paris recommande aux Franciliens d'emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun, de covoiturer, si cela est possible et de se déplacer au maximum avec des véhicules peu polluants, comme les vélos. Nouvelle frontière prefectoralee, l'A86

De son côté Eelv idf réaffirme qu'un coût abordable des transports en commun est un levier contre la pollution de l’air

Alors que le bulletin quotidien d’Airparif annonce un 3ème jour de pic de pollution et qu’il est prévu que ce dernier dure encore plusieurs jours, probablement jusqu’à la fin de la canicule, Mme Pécresse vient d'annoncer une nouvelle augmentation du passe Navigo qui passerait à 75,20 € par mois.

Pour les écologistes, il est urgent de rappeler à Mme Pécresse non seulement ses promesses de campagne mais aussi que la tarification doit être abordable et juste pour que les transports en commun soient attractifs. Une 2e augmentation importante en 18 mois ne saurait être justifiée quand en plus les transports du quotidien ne sont pas améliorés et même se dégradent à bien des endroits.

L’entretien du réseau, le maintien de l’ouverture de gares en zone peu dense, la présence humaine pour assurer la sécurité doivent également rester des priorités pour la région.

Pour Pierre Serne, administrateur du STIF et ancien Vice-Président aux transports du Conseil régional d’Île-de-France, « les transports coûtent certes, mais il est essentiel que les tarifs pour les usagers soient maintenus à un niveau raisonnable pour des raisons de santé publique et pour que les pics de pollution soient moins fréquents et moins longs. »

L'e groupe écologiste attend de la Présidente de Région qu’elle demande au Préfet la mise en place des mesures restrictives de circulation grâce à la vignette Crit’air et le « ticket pollution » à 3,80€ prévu dans les transports en cas de pic de pollution.

L'a Présidente de la région doit continuer à demander à l’Etat la compensation du retour à la gratuité des transports en commun en cas de pic de pollution.

La « tarification à l’usage » toujours défendue par le droite est une vision comptable qui nie l’utilité publique des transports en commun. Il doit être sauvegardé dans sa forme actuelle dézonée.

Depuis 2015 et l’arrivée de Mme Pécresse aux responsabilités régionales, c’est une augmentation cumulée de 7,4% du Passe Navigo.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMer 21 Juin 2017, 21:06

Circulation en RER par temps de canicule : les nouvelles rames du RER A sont rafraichies. Mais faute de quoi, ou ailleurs, je vous dis pas l'effet de serre local.
Enfin, rafraichies... pas toutes parait-il, et sauf si quelques uns (qui n'ont rien compris) s'obstinent à ouvrir les fenêtres. Nouveau dilemme.

Les appels au civisme, et à se convertir aux transports en commun, impliquent de quitter sa voiture douillette pour un transport souvent plus long.
Mais en plus, par temps de canicule, le civisme touche à l'héroïsme quand on a le choix : garder sa clim auto, ou y renoncer et subir l'effet de serre local RER/métro(aérien)/bus, comme autant de voyages en four à ondes infrarouge (solaires).

On nous rebat les oreilles du changement climatique, depuis tant d'années. J'ai l'impression qu'il n'a pas été anticipé, pour ce qui est de l'adaptation nécessaire des transports en commun en Ile de France. Exemple en cours : la température interne (dans les rames)
Mais à part ça, que donnent les tests de pollution (émissions) autos avec la clim à fond, par 35° et plus ?


Dernière édition par Salamandre le Jeu 22 Juin 2017, 07:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 22 Juin 2017, 06:24

Rien n'est simple quand la population et les distances pour se rendre à son travail augmentent.


Analyse cartographique de la population française : structure, densité, vieillissement.

Chroniques Cartographiques  23 Mars 2016  0
Carte de France Actualités, Carte de France Population

Avec ses 66 millions d'habitants, la France est le 21ème pays le plus peuplé du monde, et le 2ème d'Europe derrière l'Allemagne.

Comme tous les pays occidentaux, la France voit sa population vieillir lentement puisque les moins de 20 ans représentent 24% de la population aujourd'hui alors qu'ils étaient 33% en 1970. A l'inverse, les plus de 60 ans sont 24% de nos jours, contre 18% en 1970.

La population française est à 80% urbaine.

Selon l'INSEE, une population est urbaine quand elle est supérieure à 2000 individus dans les limites d'une commune ou d'une agglomération de plusieurs communes où l'habitat est continu.

Selon cette definition de l'urbain, près de 48 millions de Français vivent en ville.

Plus que la commune, pour appréhender une population urbaine, il convient plutôt d'utiliser la notion d'aire urbaine qui prend en compte une commune centrale regroupant plus de 10 000 emplois avec des communes périphériques attirées par celle-ci.

La plus grande ville française selon leurs aires urbaines. est Paris avec 12millions 5 d'habitants. Un peu moins de 9 millions en 70 date repère. Une mise à niveau des transports s'impose, C'est certain. CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 22 Juin 2017, 07:50

Une façon écologique et naturelle, pour garder un peu de fraicheur en été, est de conserver des espaces verts (plantés en pleine terre) à proximité. Surtout en ville.
Par temps de changement climatique, cela va contre la densification envisagée ou en cours, que ce soit par densification au sol ou par augmentation de hauteur des immeubles, au dessus de .. de combien ? quelle limite ? à débattre. Particulièrement au Val !

Il est vrai que l'argument d'avant était valable : éviter la dissémination des banlieues à la campagne, qui entraine la disparition de terres agricoles, mais aussi une augmentation des distances et temps de transports - notamment pour les trajets domicile/travail.
. Les trajets en voiture (ou en bus !) : augmentation des consommations de carburants fossiles, et des rejets de CO2 et de polluants toxiques biologiquement.
. Les transports train/RER/métro : très chers, se justifient en zone dense surtout si l'on veut un maillage des lignes. Sachant que réaliser l'urgent (au sens déjà décidé) en IdF va déjà prendre plus de 15 ans.
Donc, des injonctions contradictoires : des villes "assez" denses (pour justifier des transports en commun et limiter les trajets) mais "pas trop" denses et en gardant des espaces verts suffisants.

Que faire ? Pour évaluer, préciser la zone entre "assez" et "pas trop" dense. Mais rappeler aussi une idée qui circule depuis pas mal de temps sur le Forum (émise par a.nonymous ou mamiea ou autres) : et si l'avenir durable était non pas au développement (extensif ou intensif) sans limite de nos métropoles urbaines en mégapoles, mais au retour vers les villes petites ou moyennes de province, si oubliées de stratèges qui ne jurent que par le développement des métropoles "régionales" et "Très Grand Paris" ?
Tout se tient. Problèmes et solutions sont imbriqués.
Ainsi, plus généralement : quelles répartition et densité de population souhaitable ou possible en France ? Autrement dit, les frontières géographiques n'étant pas extensibles (et même grignotables coté Océan, par érosion ou élévation du niveau de la mer), combien de (dizaines de) millions d'habitants possibles en plus à long terme ? Il y a bien des prévisions du climat d'ici à la fin du XXIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 22 Juin 2017, 09:54

Pic de pollution et circulation différenciée : quels véhicules interdits ce jeudi à Paris et zone intra A 86
La mairie de Paris le réclamait dès le début de la canicule. La préfecture de police a annoncé mercredi midi, la mise en place de la circulation différenciée ce jeudi à Paris et proche banlieue, dans l’espoir de contrer la pollution à l’ozone qui sévit depuis trois jours.

Qui est concerné ? Ce jeudi, seuls les véhicules de classe Crit’air de 0 à 3, (dits moins polluants) sont habilités à circuler. Sont interdits les véhicules Diesel immatriculés entre le 1.01.2001 et le 31.12.2005 (classe 4) ou entre le 1.01.1997 et le 31.12.2000 inclus (classe 5) ; ainsi que tous les véhicules privés de vignette, c’est à dire les voitures essence immatriculées avant le 1.01.1997, les deux-roues motorisées d’avant le 1.06.2000, les utilitaires d’avant le 1.10.1997 et les poids lourds d’avant le 1.10.2001.

Sur quel périmètre et quand ? L’interdiction de circulation s’applique à toutes les villes à l’intérieur de l’A86, dès 5 h 30 et sera levée à minuit. Mais si l’épisode de pollution se poursuit, le préfet décidera jeudi, s’il y a lieu ou pas de prolonger l’interdiction de circulation à vendredi.

Pour quelle utilité ? « Cette interdiction, concernant 28 % des véhicules immatriculés en petite couronne et 12 % des véhicules circulant dans la zone intra A 86, permet de réduire de 32 % la part d’oxydes d’azote émise provenant du trafic dans la zone intra A 86 », indique le communiqué de la préfecture.

Que risquent les contrevenants ? Le décret prévoyant des peines d’amende en cas de non apposition de la vignettes Crit’Air a été publié début mai… mais il n’entre en vigueur que le 1er juillet ! Ce délai administratif ne permet pas d’espérer échapper à la verbalisation. « L’absence de vignette Crit’Air sur le pare-brise ne peut pas encore être sanctionnée. Mais la circulation dans la zone concernée avec un véhicule trop ancien est verbalisable. Les agents vérifieront les cartes grises », précise la préfecture de police. L’amende serait une contravention de 3e classe à 68 € pour les voitures et 135 € pour les poids lourds et les autocars.

Quel dispositif est mis en place ? 500 policiers vont réaliser des contrôles renforcés dans toute la zone concernée. Les autres mesures anti-pollution mises en place depuis le début du pic d’ozone (réduction de la vitesse de circulation de 20 km/h sur l’ensemble des routes, contournement de l’agglomération parisienne par la Francilienne à tous les véhicules de plus de 3,5 t) restent en vigueur.
« Il s’agit d’une réponse graduée à un épisode de pollution persistant. Tout cela répond à un cadre réglementaire », a expliqué jeudi le préfet de police.

Un numéro azur a été mis en place pour informer le public : 0811 000 675.
http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/les-vehicules-polluants-interdits-ce-jeudi-dans-paris-21-06-2017-7075470.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyVen 15 Sep 2017, 14:05

Dans les tunnels métro/RER, les concentrations en particules fines dépassent nettement celles à l’air libre. C’est officiel. Qu'en pense la mairie de Paris… entre autres ?
Car en plus de deux gares RER A, les Fontenaysiens « bénéficient » localement de trois cheminées de ventilation de l’air (pollué) du tunnel RER A : une coté Village, une sur le coteau, et une au Val. Il y en a pour tout le monde…

Pollution : l’air irrespirable des travailleurs du métro
Dans les tunnels, les concentrations en particules fines dépassent nettement celles mesurées à l’air libre.
14.09.2017, Stéphane Mandard
« Respirer dans les tunnels du métro et du RER nuit gravement à la santé ! » Le tract détourne les messages des paquets de cigarettes. Il doit être distribué gare du Nord, vendredi 15 septembre, à l’heure où les Franciliens partent au travail, et à la veille de la Journée du transport public 2017 qui a pour slogan « Choisir les transports publics, c’est préserver l’air que vous respirez ».

« Le 28 juin entre 17 h et 18 h, vous avez respiré 380 µg/m3 de PM10 [microgrammes de particules fines d’un diamètre inférieur à dix micromètres par mètre cube d’air] à la station Les Halles », alerte le document de la Fédération générale des transports-environnement (FGTE)-CFDT. Le 27 juin des concentrations similaires y ont été mesurées entre 15 h et 16 h, ou le 4 juillet avec un pic à 438 µg/m3 entre 19 h et 20 h. Ces chiffres sont issus du réseau RATP Squales (surveillance de la qualité de l’air de l’environnement souterrain) qui relève heure par heure les principaux polluants dans deux stations de métro et une gare RER (Auber).
Sur une journée, ces concentrations dépassent largement les valeurs limites (50 µg/m3 en moyenne journalière) pour l’air extérieur ; l’air est plus pollué dans le métro que dans les rues de la capitale. Car la station d’Airparif (surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France) près de Châtelet-Les Halles, ne mesurait que 27 µg/m3 de PM10 en surface le 4 juillet entre 19 h et 20 h.

La source majeure de ces particules – riches en fer et en carbone – est l’usure des matériaux par la friction frein-roue, le contact roue-rail et celui entre le matériel roulant et le système d’alimentation électrique. Elles sont « au moins aussi toxiques à court terme que les particules de l’air ambiant extérieur » , note l’Anses, qui émet une batterie de recommandations pour réduire l’exposition des travailleurs.
Selon la RATP, l’entreprise agit. « Sur la ventilation, nous avons mis en place des plans d’actions depuis les années 1970 et des programmes de renforcement et de renouvellement sont en cours pour 2016-2020 avec un budget de 45 millions d’euros. Aujourd’hui, nous avons environ quarante renouvellements d’air par heure dans nos réseaux », détaille la responsable de l’environnement à la RATP.

http://lemonde.fr/pollution/article/2017/09/14/pollution-l-air-irrespirable-des-travailleurs-du-metro_5185318_1652666.html
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

mamiea

Messages : 4283
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 71
Localisation : Fontenay sous Bois

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyVen 15 Sep 2017, 14:22

Et dire que nombreux sont ceux qui réclame la couverture du RER!
Une raison pour l' éviter a ajouter aux problèmes en cas d' accident grave (intervention dans un tunnel plus délicate et moins rapide qu' a l' air libre).
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyVen 15 Sep 2017, 16:49

Air RATP/SNCF pollué, suite

« Dans la plus grande indifférence des entreprises et des pouvoirs publics », dénonce P. Rossi (FGTE) responsable de la santé au travail et conducteur de métro, il est « légalement autorisé que les salariés des transports puissent respirer un air cent fois plus pollué qu’un simple citoyen »
La directive européenne sur la qualité de l’air, transposée dans le code de l’environnement, limite à 50 µg/m3 en moyenne journalière l’exposition aux PM10, mais ne s’applique pas aux salariés qui travaillent dans les tunnels. Le code du travail (art. R.4222-10) fixe la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) à 5 000 µg/m3 pour les poussières alvéolaires sur une période de 8 h

Risques sanitaires et cardiovasculaires
La FGTE-CFDT demande les mêmes plafonds de pollution que pour la population générale. Elle avait saisi en 2015 le Conseil d’Etat qui a rejeté la requête. Elle envisage de le saisir à nouveau : par un arrêt du 12 juillet, il a enjoint au gouvernement d’agir pour ramener les concentrations de PM10 dans l’air extérieur sous les limites autorisées.
L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a en cours une « expertise relative à la révision des valeurs limites d’exposition professionnelle pour les poussières réputées sans effets spécifiques ». Il y a 2 ans l’Anses a émis un avis relatif à « la pollution chimique de l’air des enceintes des transports ferroviaires souterrains et les risques sanitaires associés chez les travailleurs », suggérant de réviser la VLEP
L’expertise montre des concentrations en PM10 et PM2,5 des enceintes ferroviaires souterraines (EFS) « nettement supérieures à celles mesurées dans l’air extérieur, même en proximité du trafic routier », et « l’existence d’un risque sanitaire respiratoire et cardiovasculaire lié à l’exposition chronique des travailleurs aux particules de l’air des EFS »

~ 28 000 salariés, dont ~26 000 en IdF (RATP et SNCF) travaillent régulièrement dans les EFS. Conducteurs de rames, agents de recette et de contrôle, des policiers et commerçants aussi. L’Anses précise que les travailleurs chargés de la maintenance des infrastructures (~ 8 000 personnes) sont « vraisemblablement les plus intensément exposés aux particules fines » et que « les rares données disponibles pour cette catégorie montrent notamment des niveaux importants d’exposition aux émissions de motrices diesel »
« Il y a une politique d’éradication totale du diesel, répond la RATP. Il n’y en a plus sur le métro et d’ici 2 ans, ce sera pareil sur le RER » Sur le freinage la RATP étend progressivement son « programme de passage à l’électrique et de renouvellement du matériel roulant » à l’ensemble des lignes, et vient de le faire avec le RER A
P. Rossi a écrit en juin au ministre Nicolas Hulot pour demander la révision des valeurs limites et la reconnaissance de la pollution aux PM10 comme facteur de pénibilité. « Il ne m’a même pas répondu », « Il y a un déni des pouvoirs publics, comme avec l’amiante»
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyVen 15 Sep 2017, 18:50

Salamandre a écrit:
---/---
« Dans la plus grande indifférence des entreprises et des pouvoirs publics », dénonce P. Rossi (FGTE) responsable de la santé au travail et conducteur de métro, il est « légalement autorisé que les salariés des transports puissent respirer un air cent fois plus pollué qu’un simple citoyen »
---/---

Le corolaire étant pour les agents RATP:

Citation :
La retraite de base des agents de la RATP
a)Âge de départ

Des mesures initiées en 2010 sont toutefois en cours pour un ajustement, mais la mise en œuvre ne sera effective qu’en 2017, notamment en ce qui concerne l’âge légal de départ en retraite. D’une manière générale, la retraite des agents de la RATP, tout comme celle du personnel de la SNCF, est plus avantageuse que celle des autres corps de métier. En 2011, il était de 52 ans pour le personnel roulant et les employés en souterrain, et un redressement de quatre mois supplémentaires par génération était prévu par la disposition de 2010. Il est à noter que, pour d’autres corps de métier, les salariés partent en retraite à 62 ans.
---/---
https://www.retraite.com/retraite-par-metier/retraite-fonctionnaire-publique/ratp.html

Après se pose la question des employés des nombreux sous-traitants travaillant pour la RATP...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMar 21 Nov 2017, 14:42

Les bus électriques : une fausse bonne idée ?
Citation :
« Tous les bus urbains devront fonctionner à l’énergie électrique dans cinq ans », répète volontiers (l'ex) ministre de l’environnement. Las, à chaque fois qu’elle évoque ce sujet, Ségolène Royal désespère les élus responsables des transports. Les collectivités sont effrayées par le coût des bus électriques, au moins un tiers de plus qu’un bus classique. D’autant que le tout-électrique ne ravit pas forcément ceux qui l’ont expérimenté.

Lorsque la pente est trop forte, la batterie se fatigue vite. Et la technologie n’est pas encore parfaitement au point. « Nous avons six ou sept navettes électriques en centre-ville. Il y en a toujours une en panne, et la maintenance est beaucoup plus lourde que pour le reste de la flotte », explique M. Lattes, à Toulouse, qui conclut : « S’il fallait raisonner en termes de pure rentabilité, on ne les garderait pas. » Les bus hybrides rencontrent en revanche un certain succès.

http://lemonde.fr/economie/article/2016/05/27/villes-des-bus-rapides-mais-vides-et-couteux_4927638_3234.html
Et aussi :
Dans les villes moyennes, des bus rapides, mais vides et coûteux
Citation :
Si les transports en commun qui arpentent les grandes métropoles subissent encombrements et saturation, ceux des villes moyennes, à l’inverse, sont rapides… mais vides (.) Mais en une année, chaque habitant n’effectue qu’une cinquantaine de voyages, tout au plus, alors que les habitants des métropoles empruntent les transports en commun plusieurs centaines de fois par an.

Les collectivités et les opérateurs de transports, en particulier Keolis (filiale de la SNCF) et Transdev (filiale de Veolia et de la Caisse des dépôts et consignations) le savent depuis longtemps : dans les villes moyennes et petites, les bus urbains transportent principalement une clientèle captive. Trois catégories d’usagers, pour être précis : les collégiens et lycéens, les personnes âgées et les gens qui ne possèdent pas de voiture. En d’autres termes, les jeunes, les vieux et les pauvres.

Les bus vides donnent au grand public, mais aussi aux décideurs, le sentiment que les transports publics sont inutiles. Les sections locales du Medef grondent de manière récurrente contre ces réseaux financés par un impôt sur les employeurs, le « versement transport », alors qu’ils desservent principalement les établissements scolaires, les centres commerciaux et les hôpitaux.

http://lemonde.fr/economie/article/2016/05/27/villes-des-bus-rapides-mais-vides-et-couteux_4927638_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 23 Nov 2017, 20:13

Un sujet à la fois Pollution de l'air, Transports et Intercommunalité ... Mais les émetteurs et sources de pollution locale viennent d'un peu partout.
Vu le peu de précédents, pour une fois qu'on va prendre plusieurs mesures (de la pollution) ailleurs qu'à Paris, et même dans notre territoire intercommunal, on ne va pas se plaindre

Citation :
Paris Est Marne et Bois, premier territoire adhérent d’Airparif

Alors que les territoires du Grand Paris doivent prendre leur part à la lutte contre la pollution de l’air en élaborant leur propre plan, Paris Est Marne et Bois a signé mardi son adhésion à Airparif, premier territoire de la métropole du Grand Paris à adhérer à l’association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France.

Composée de 13 communes et 505 000 habitants,  Paris Est Marne et Bois est de fait confronté à des niveaux problématiques de particules fines et de dioxyde d’azote dus en partie aux autoroutes A4 et A86 le traversant. «Nous sommes conscients d’habiter à proximité d’espaces naturels protégés, tout en étant ceinturés et traversés par plusieurs autoroutes. Un an après la fermeture des voies sur berge, nous avons constaté sur notre territoire une augmentation d’un décibel à Charenton et Saint-Maurice, le long de l’A4 et des problèmes de congestion sonore et de pollution de l’air récurrents autour du pont de Nogent (..)

Avec Airparif et le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Val-de-Marne (CAUE 94), les services de Paris Est Marne Bois planchent aujourd’hui sur le plan climat air énergie territorial (PCAET) qui élabore des actions selon cinq axes : la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation au changement climatique, la sobriété énergétique, la qualité de l’air et le développement des énergies renouvelables.
(..)
Concrètement, Airparif  fournira aux services de Paris Est Marne et Bois un état des lieux cartographié de la pollution sur le territoire. Une fois les différentes mesures prises par la collectivité pour réduire la pollution de l’air, Airparif effectuera de nouvelles analyses pour évaluer l’efficacité des actions menées sur le terrain. D’ores et déjà, Paris Est Marne et Bois, a commencé à plancher sur des alternatives écologiques, optant pour une future flotte de véhicules propres, ainsi que des marchés publics qui comprennent des clauses imposant l’utilisation de bennes fonctionnant au gaz naturel, notamment en matière de ramassage de déchets.

Ce mardi, les présidents de Paris Est Marne et Bois, Jacques JP Martin et d’Airparif, Jean-Félix Bernard, ont officialisé l’adhésion du territoire à l’agence de surveillance de la qualité de l’air.
https://94.citoyens.com/2017/paris-marne-bois-premier-territoire-adherent-dairparif,23-11-2017.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15058
Date d'inscription : 23/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 23 Nov 2017, 21:13

Très prometteur.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 03 Mai 2018, 12:52

2018

On parle d'étendre la circulation restreinte (selon vignette Crit'Air du véhicule) aux communes jusqu'à l'A86 (sauf que l'A86 restera surement ouverte à tous véhicules... et avec encore plus de bouchons !) mais selon une décision dépendant juridiquement pour chaque ville du maire local...
à propos de Crit'Air,

Les vignettes antipollution «une énorme fumisterie» pour le docteur Gilles Dixsaut
le Parisien, 4 avril 2018
Gilles Dixsaut, médecin, président Comité Francilien contre les Maladies Respiratoires et Membre du Comité Stratégique de la Fondation du Souffle

Alors que la Métropole du Grand Paris annonçait il y a quelques jours son intention d’étendre une zone de circulation restreinte jusqu’à l’A86 pour éliminer les plus vieux véhicules, Gilles Dixsaut, médecin hospitalier, président du Comité Francilien contre les Maladies Respiratoires, estime que limiter la circulation aux Crit’Air 1 et 2 est pire. Un avis qui tranche à l’heure où la Ville de Paris organise justement ce jeudi matin un grand colloque dédié à l’impact sur la santé de la pollution de l’air en partenariat avec l’AP-HP.

Les particules PM10 sont l’indicateur retenu par la réglementation européenne mais, leur diamètre étant supérieur à 2 microns, elles passent peu dans le système respiratoire. La pollution actuelle n’a plus rien à voir avec celle des locomotives à vapeur et du chauffage au charbon, lorsqu’on a fixé cet indicateur. On devrait parler de PM 1 ou plutôt de PM 0,1. Et l’exprimer non plus en masse volumique (microgramme/mètres cubes) mais en nombre de particules. Comme la norme Euro 5 pour les émissions des véhicules.

Ces particules sont-elles moins nombreuses aujourd’hui que dans les plus anciens ou les motorisations diesel ?
Non, au contraire ! La norme Euro 6b actuelle, fixe pour les véhicules essence à injection directe des valeurs limites plus importantes encore que celles des véhicules diesel ! Quant aux diesels, le système de dépollution n’est efficace qu’au bout de plusieurs kilomètres. Ce qui les rend extrêmement polluants en ville, notamment par le NO 2.

Mais vous remettez en cause le système Crit’Air qui repose justement sur le fait que les véhicules récents sont moins polluants.
Oui, en effet, je pense que c’est une énorme fumisterie. Ces véhicules émettent des PM1 et PM 0,1 en plus grand nombre que les générations plus anciennes. Pollution encore plus délétère car ce sont des particules ultra-fines et cancérogènes. L’attribution de ces vignettes Crit air est fondée sur des mesures (à l’ancienne) en concentration massique et non en nombre, et sur des valeurs mesurées en situation de test. Le dieselgate nous a montré que ces valeurs n’ont qu’un lointain rapport avec la réalité.


http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/paris-les-vignettes-crit-air-1-ou-2-c-est-une-enorme-fumisterie-pour-le-docteur-gilles-dixsaut-04-04-2018-7645479.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14497
Date d'inscription : 30/05/2011

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 03 Mai 2018, 15:14

Les rapports des analyses de l'air effectuée fin 2017 sur la ville sont disponible sur le site de la ville.

Ces analyses portaient sur les PM10, les particules métalliques et l'amiante.

http://www.fontenay-sous-bois.fr/solidarite-sante/hygiene-et-sante-environnementale/campagnes-de-prevention/qualite-de-l-air-exterieur/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMer 20 Mar 2019, 16:17

2019

Restriction des "véhicules polluants" dès juillet 2019 (ZFE) : le point en Val-de-Marne
C. Dubois, 27.02.2019
Alors que la métropole parisienne connaît depuis une semaine un pic de pollution aux particules fines, la préfecture de Paris a imposé ce mercredi 27 février une restriction de la circulation à l'intérieur de l'A86, interdisant son accès aux véhicules classés Crit'Air 4, 5 ou non classés.
Au-delà de cette journée, une zone de faible émission (ZFE), doit être instaurée tous les jours de semaine dans ce même périmètre dès le 1er juillet 2019, dans les communes qui le souhaitent. A l'échelle de la métropole, plus de la moitié des villes concernées ont décidé de franchir le pas. Dans le Val-de-Marne, la proportion est un peu moins importante, qui concerne à ce jour 10 villes sur les 24 concernées.
Le point sur la question et détail par commune.
(un long article intéressant)
(..)
Dans un premier temps, la ZFE ne constituera donc pas un périmètre continu à l’intérieur de l’A86 mais plutôt une zone mouchetée. A noter, en outre, que l’A86 traverse beaucoup de villes au milieu, ce qui complique encore la tâche car dans nombre de communes, la ZFE ne concernera que certaines rues, ce qui obligera à une signalisation particulière.

Plus de 50% des villes passent le cap au niveau de la métropole
Paris a déjà mis en place sa propre ZCR (Zone de circulation restreinte) depuis janvier 2017 pour éviter les Crit’air 5, et dès juillet 2019, ce sera au tour des Crit’Air 4 de ne plus circuler à Paris de 8h à 20h, du lundi au vendredi (et aussi le weekend pour les poids lourds et autocars).
«Au niveau de la métropole, un peu plus de la moitié des collectivités ont enclenché la procédure (ndlr :43 sur 79). Sur les  un peu plus de 40% qui ne l’ont pas fait, environ 15% s’y opposent vigoureusement et  25% attendent de voir comment cela va se passer. La proximité des élections municipales contribue parfois à l’attentisme», observe Daniel Breuiller, vice-président EELV de la Métropole du Grand Paris, rappelant que, selon un sondage commandé par la MGP, 75% des habitants de la métropole sont favorables à la mise en place de la ZFE.
(..)
10 villes du Val-de-Marne ont enclenché le processus
Au final, dix communes du département ont enclenché le processus à ce jour, en l’assortissant d’un certain nombre de conditions, et sous réserve d’une concertation avec les habitants : Arcueil, Cachan, Charenton-le-Pont, Fresnes, Gentilly, Le Kremlin-Bicêtre, Saint-Mandé, Saint-Maurice, Thiais et Vincennes.
(..)
https://94.citoyens.com/2019/restriction-des-vehicules-polluants-des-juillet-zfe-le-point-en-val-de-marne,27-02-2019.html

voir aussi
(articles à fusionner ? noter que les restrictions touchent aussi des voitures essence)
http://www.plateaufontenay.net/t3027-crit-air-et-diesel-restrictions-de-circulation-dans-la-metropole-du-grand-paris-donc-fontenay
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMar 02 Juil 2019, 15:48

Sonnez trompettes et roulements de tambours : tous les véhicules thermiques seront interdits en 2030 dans la ZFE (zone à faibles émissions) de la MGP (métropole Grand Paris) !
Tous ? Vraiment ? à ce jour, en ZFE MGP,

Les exceptions à l’obligation d’une vignette Crit’Air conforme
Au niveau national

Véhicules d’intérêt général prioritaire (définis au  6.5 de l’article R. 311-1).

Il s’agit de véhicules des services de polices, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie, d’intervention des unités mobiles hospitalières ou, à la demande du service d’aide médicale urgente, affecté exclusivement à l’intervention de ces unités et du ministère de la Justice affecté au transport des détenus ou au rétablissement de l’ordre dans les établissements pénitentiaires;

Véhicules d’intérêt général bénéficiant de facilités de passage (6.6 de l’article R. 311-1).

Il s’agit d’ambulances de transport sanitaire, de véhicules d’intervention de sécurité des sociétés gestionnaires d’infrastructures électriques et gazières, du service de la surveillance de la Société nationale des chemins de fer français, de transports de fonds de la Banque de France, des associations médicales concourant à la permanence des soins, des médecins lorsqu’ils participent à la garde départementale, de transports de produits sanguins   et d’organes humains, d’engins de service hivernal et, sur autoroutes ou routes à deux chaussées séparées, de véhicules d’intervention des services gestionnaires de ces voies;

Véhicules du ministère de la défense;

Véhicules portant une carte de stationnement pour personnes handicapées ou une carte « mobilité inclusion » portant la mention « stationnement» prévues par les articles L.241-3 ou L. 241-3-2 du code de l’action sociale et des familles;

Véhicules de transport en commun de personnes définis par l’article R2213-1-0-1 du code général des collectivités territoriales.

Dérogations locales

Véhicules dont le certificat d’immatriculation porte la mention « collection »;

Véhicules d’approvisionnement  des  marchés,  disposant d’une autorisation délivrée par une commune d’Ile-de-France, et dans le cadre exclusif de l’approvisionnement des marchés;

Véhicules de plus de 30 ans d’âge utilisés dans le cadre d’une activité commerciale à caractère touristique,  munis du K-Bis de la société détaillant cette activité ;

Véhicules  utilisés  dans   le   cadre   d’événements   ou de manifestations de voie publique de type festif, économique, sportif ou culturel, faisant l’objet d’une autorisation d’utilisation du domaine public, à l’exclu- sion des véhicules personnels des organisateurs et des participants;

Véhicules affectés aux associations agréées de sécurité civile, dans le cadre de leurs missions, munis d’un docu- ment fourni par l’association prouvant leur qualité ;

Véhicules des professionnels effectuant des opérations de déménagement munis d’une autorisation délivrée par l’autorité compétente;

Véhicules frigorifiques dont le certificat d’immatriculation porte la mention FG TD;

Véhicules citernes dont le certificat d’immatriculation porte les mentions CIT ou CARB;

Véhicules spécialisés non affectés au transport de marchandises tel que définis à l’annexe 5 de l’arrêté du 9 février 2009 susvisé, portant la mention VASP sur le certificat d’immatriculation ou VTSU sur la carte grise, à l’exception des autocaravanes;

Convois exceptionnels au sens de l’article R433-1 du code la route munis d’une autorisation préfectorale;

Véhicules utilisés dans le cadre de tournages faisant l’objet d’une autorisation;

Véhicules affectés à un service public, dans le cadre d’interventions ponctuelles, munis d’un ordre de mission.

https://94.citoyens.com/2019/pollution-de-lair-13-villes-du-val-de-marne-interdites-aux-critair-5,30-06-2019.html#comment-276334

Les camions poubelles, quelle catégorie ?
Revenir en haut Aller en bas
thalie94



Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2018

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyMar 02 Juil 2019, 18:27

Et pour celui qui va partir soit en vacances ou emmener les enfants chez papy mamie ou autre, il faudra qu'il se démerde avec les transports même si là ou il va ce n'est pas désservi

faudra-t'il faire des parking géant en dehors de la ZFE, accessible en transport pour pouvoir aller à sa voiture?????

Non mais c'est de la pure utopie....on nous prend vraiment pour des cons
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4484
Date d'inscription : 08/01/2012

Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports EmptyJeu 04 Juil 2019, 16:00

Ensuite : la responsabilité de l’État mise en cause dans l'impossibilité des déplacements domicile-travail, ou autres ?

Pollution: La responsabilité de l’État français encore mise en cause
4 juillet 2019

PARIS (Reuters) - Le tribunal administratif de Paris a reconnu à son tour jeudi, après celui de Montreuil (Seine-Saint-Denis), une responsabilité de l’État dans l’insuffisance des mesures prises pour faire face aux pics de pollution de l’air en Ile-de-France.
Trois habitants de Paris souffrant de pathologies respiratoires avaient demandé au tribunal de condamner l’État à les indemniser pour des préjudices subis, selon eux, à cause de la pollution atmosphérique.

“Les valeurs limites de concentration en particules fines et en dioxyde d’azote ont été dépassées de manière récurrente en Ile-de-France pour la période comprise entre 2012 et 2016”, résume le tribunal dans un communiqué.

Le plan de protection régional de l’atmosphère du 7 juillet 2006, révisé en 2013 et 2018, prévoit une diminution des seuils de pollution d’ici à 2020 et un passage sous les valeurs limites européennes à l’horizon 2025.
Or, “eu égard à la persistance des dépassements observés dans la région, ce plan et ses conditions de mise en œuvre ne permettent pas de réduire le plus rapidement possible les valeurs de dioxyde d’azote et de particules fines dans l’air, en méconnaissance des objectifs européens repris par le code de l’environnement”, selon le tribunal.

Il estime que l’État a ainsi commis une faute de nature à engager sa responsabilité.
Il a revanche rejeté les demandes d’indemnités des requérants, estimant qu’il ne résulte pas de l’instruction que leurs pathologies auraient été directement causées ou aggravées par l’insuffisance des mesures prises par l’Etat.

Le tribunal administratif de Montreuil avait mis en cause le 25 juin la responsabilité de l’État dans la gestion de pics de pollution atmosphérique en Ile-de-France en 2012-2016.
Mais il n’avait pas non plus assorti cette décision d’une indemnisation des plaignantes, une habitante de Seine-Saint-Denis et sa fille.

https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1TZ136-OFRTP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pollutions et Transports Empty
MessageSujet: Re: Pollutions et Transports   Pollutions et Transports Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pollutions et Transports
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lutte contre les pollutions diffuses
» Le musée du tram Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: