Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 7:18

La moitié de la croissance de la population sera le fait de seulement neuf pays, selon les projections de l'ONU. L'Inde devrait notamment dépasser la Chine et devenir le territoire le plus peuplé du monde d'ici 2024.

En forte progression depuis le XXe siècle, la population mondiale, qui compte d'ores et déjà 7,6 milliards d'habitants, devrait encore largement progresser dans les décennies à venir.

Dans son rapport World Population Prospects publié mercredi, l'ONU prévoit que l'humanité gagnera 1 milliard d'individus dès la fin de la prochaine décennie, pour s'établir à 8,6 milliards au total en 2030. La progression devrait continuer, se rapprochant de la barre des 10 milliards en 2050 avec 9,8 milliards d'individus, puis la dépassant à la fin du siècle à 11,2 milliards.

En moyenne, la population mondiale augmentera de 83 millions d'être humains chaque année. Ces informations sont essentielles pour l'ONU, afin de fixer les Objectifs de développement durable (SDG).

■ Neuf pays vont concentrer 50% de la population supplémentaire

Entre 2017 et 2050, la moitié de la croissance de la population mondiale sera le fait de seulement neuf pays : l'Inde, le Nigéria, la République démocratique du Congo, le Pakistan, l'Éthiopie, la Tanzanie, les Etats-Unis, l'Ouganda et l'Indonésie.

Le haut du classement sera alors bouleversé, à commencer par le pays le plus peuplé. A ce titre, l'Inde qui compte aujourd'hui 1,3 milliard d'habitants devrait dépasser la Chine d'ici 2024. Enfin, le Nigéria est le pays dont la population progresse le plus rapidement. Actuellement septième pays le plus peuplé, il devrait dépasser les Etats-Unis et se hisser à la troisième place mondiale juste avant 2050.

■ Le taux de fécondité en baisse, sauf en Europe...

Chose surprenante, malgré ces prévisions positives, le rapport affirme que la fécondité a décliné dans presque toutes les régions du monde ces dernières années, y compris en Afrique. La seule exception est l'Europe, avec un taux de fécondité qui est passé de 1,4 enfant par femme entre 2000 et 2005 à 1,6 entre 2010 et 2015.

Mais cela reste en-dessous du seuil de renouvellement de la population, établi à environ 2,1 enfants par femme, que de plus en plus de pays peinent à atteindre. Les mouvements de population, en particulier en Europe, ne suffiront pas à compenser la perte de population résultant du faible taux de fécondité. L'e rapport estime que 4,2 millions de personnes ont fui la Syrie entre 2010 et 2015.

■ ... résultat d'un vieillissement de la population mondiale

Ce phénomène résulte principalement du vieillissement de la population. Par rapport à 2017, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait plus que doubler d'ici 2050, passant de 962 millions à 2,1 milliards. Ceux-ci pourraient même être 3,1 milliards à la fin du siècle. En Europe, le quart de la population est déjà âgé de plus de 60 ans.

■ 6,6 ans d'espérance de vie supplémentaires en Afrique entre 2010 et 2015 pour tout le monde

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3629
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 7:36

Merci pour ces données intéressantes qui donnent à réfléchir.
Aucun événement négatif ne peut évidemment être prévu , mais la probabilité existe. Guerre nucléaire, cataclysme géant, épidémies foudroyantes, retour des socialistes au pouvoir...

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 8:26

Une autre chanson de Dutronc d'une actualité brûlante.
https://www.youtube.com/watch?v=M6SsRZ0fSNY
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 9:06

Gérard, La crise de l'eau et des sols et la pollution de l'air peuvent effectivement venir contrarier ces statistiques.

Si les émissions de carbone continuent d'augmenter au rythme actuel, 74 % de la population mondiale sera exposée à des vagues de chaleur potentiellement mortelles d'ici 2100 ! Un véritable "coup de massue" annoncé par des chercheurs de l'Université d'Hawaii, à Manoa, dans la revue Nature Climate Change.

"Et même si les émissions de gaz à effet de serre se réduisaient de manière drastique d'ici la fin du siècle, 48 % la population humaine mondiale serait tout de même touchée", ajoutent les chercheurs dans un communiqué. Actuellement, c'est déjà un individu sur trois qui risque de "mourir de chaud"...

Pour parvenir à ce constat terrible, l'équipe de chercheurs a examiné la littérature scientifique pour repérer les cas de mortalité supplémentaire associés à 783 épisodes de chaleur, entre 1980 et 2014 : par exemple, la canicule de 2003, qui a provoqué une surmortalité de 70.000 personnes en Europe (15.000 rien qu'en France), celle de Moscou en 2010 (touchant 10.000 personnes), celle de Chicago en 1995 (700 personnes)... Au total, les vagues de chaleur recensées dans l'étude incluent 164 villes localisées dans 36 pays.

Les chercheurs ont croisé ces données avec les différents paramètres météorologiques enregistrées lors de ces épisodes de canicule :

... Ils en ont déduit que le couple température-humidité était le facteur déterminant à rendre une vague de chaleur "potentiellement mortelle".

Au-delà d'un certain seuil, la capacité de thermorégulation de l’organisme (maintenant une température autour de 37°C) est altérée, au risque de provoquer chez l'individu un état d’hyperthermie. En 2000, le seuil fatidique de température et d’humidité a été franchi pendant au moins vingt jours sur 13 % environ de la surface du globe, où vit 30 % de la population mondiale.

Et dans le futur ? Dans le scénario le plus optimiste du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), ces rejets carbonés auront été réduits de manière drastique au point de limiter le réchauffement à 1°C à la fin du siècle. Dans ces conditions, la zone à risque s'étendrait sur 27 % du globe et concernerait 48 % des 11 milliards de Terriens.

Si, au contraire, l'on se base sur le scénario le plus pessimiste, dans lequel les gaz à effets de serre continuent d'augmenter au rythme actuel, le réchauffement moyen monte à 3,7 °C en 2100, 47 % du territoire sera touché, soit 74 % des individus.

© Camilo Mora / Nature Climate Change

"En ce qui concerne les vagues de chaleur, nous sommes à court d'options pour l'avenir, il ne nous reste plus qu'à choisir entre le mauvais et le terrible, alerte Camilo Mora, autre co-auteur de l'étude. Beaucoup de personnes paient déjà le "prix ultime", et la situation pourrait être bien pire si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas considérablement réduites."
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 9:48

Un autre éclairage récent :

A l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse, le 17 juin, les Nations Unies ont réitéré leur appel à agir contre ce phénomène mondial,"afin de bâtir un avenir durable".

"Nous devons prendre conscience que la désertification (…) constitue une menace pour tous les habitants de la planète", a alerté Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco. Les régions arides et semi-arides devraient être les plus touchées par la désertification et les mouvements de population. D'ici à 2030, 135 millions de personnes risquent d'être déplacées à cause de la désertification "et l'on s'attend à ce que 60 millions de personnes quittent l'Afrique subsaharienne pour gagner l'Afrique du Nord et l'Europe", a prévenu l'ONU.

Les populations rurales, qui s'appuient sur des moyens de subsistance pastoraux, sur l'agriculture et sur les ressources naturelles, devraient être "fortement exposées en raison des vulnérabilités existantes, notamment la pauvreté, les faibles niveaux d'éducation, le manque d'investissements, l'éloignement et l'isolement".

Les zones arides (déserts mais aussi pâturages, savanes…) couvrent 40% de la surface de la planète. Monique Barbut, secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies de la lutte contre la désertification et Irina Bokova ont appelé à mieux gérer les terres et renforcer la résilience des populations vulnérables.

"Grâce à de bons investissements dans l'exploitation des terres, les infrastructures rurales et le développement des compétences, l'avenir peut être prometteur", a déclaré Monique Barbut. Alors que 25% des terres sont dégradées dans le monde, "l'ensemble de nos ressources naturelles de base sont au point de rupture", avait déjà mise en garde Mme Barbut, en septembre 2015, à la veille de la Conférence internationale sur le Climat à Paris (COP21). Elle avait alors appelé à fixer dans l'accord climatique la réhabilitation de 200 millions d'hectares de terres : "Cela coûte 20 dollars par hectare".

De son côté, Irina Bokova a cité en exemple la réserve de biosphère de l'Unesco des Bardenas Reales, en Espagne. Cette réserve démontre que la gestion "éclairée" des terres arides, basée sur l'alternance entre l'utilisation pastorale, les cultures et les périodes de jachère, permettrait non seulement de freiner la désertification mais aussi d'inverser le processus et de restaurer les terres dégradées.

Selon la FAO, le projet de Grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel est également "le programme phare de l'Afrique pour lutter contre les effets du changement climatique et la désertification". La FAO estime que 166 millions d'hectares de la Grande Muraille verte présentent des possibilités de restauration des terres dégradées.

En France, la loi sur la biodiversité d'août 2016 a reconnu la protection des sols d'intérêt général, en les intégrant au patrimoine commun de la nation dans le code de l'environnement.

Rachida Boughriet


Dernière édition par Libellule le Ven 23 Juin - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 9:54

Dans ce contexte je crois qu'il ne faut pas rester insensible à quelques initiatives lancées par les grandes métropoles dont Paris

L’idée d’un Pacte mondial pour l’environnement n’est pas nouvelle : elle est portée par la communauté internationale des juristes depuis plus de 30 ans. Elle trouve ses origines au lendemain de la Charte mondiale de la nature adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU en 1982.

Un avant-projet déjà mis au point

Convaincu de sa nécessité, Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel de la République française, ancien ministre des Affaires étrangères et président de la COP21, a pris l’initiative de porter la proposition de Pacte mondial pour l’environnement sur la scène internationale.

L’environnement comme droit fondamental

Ce texte va être finalisé vendredi 23 juin 2017 lors d’une réunion d’experts présidée par Laurent Fabius avant d’être présenté samedi 24 juin lors d’une manifestation ouverte au public qui aura lieu à la Sorbonne, en présence personnalités (Ban Ki-moon, Mary Robinson, Laurence Tubiana, Jean Jouzel notamment) ainsi que d’éminents juristes et magistrats de cours constitutionnelles ou cours suprêmes du monde entier.

Le Pacte Mondial invite les entreprises à adopter, soutenir et appliquer dans leur sphère d'influence un ensemble de valeurs fondamentales (droits de l'homme, normes de travail et de l'environnement, lutte contre la corruption). En d'autres termes, c'est seulement dans les domaines qui les concernent que l'on requiert des entreprises de véritables évolutions.

Les principes, catégorie par catégorie, sont les suivants :

Droits de l'homme
Les entreprises sont invitées à :

1. promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l'Homme dans leur sphère d'influence,
2. veiller à ce que leurs propres compagnies ne se rendent pas complices de violations des droits de l'Homme.

Droit du travail
Les entreprises sont invitées à respecter :

3. la liberté d'association et à reconnaître le droit de négociation collective,
4. l'élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire,
5. l'abolition effective du travail des enfants,
6. l'élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession.

Environnement
Les entreprises sont invitées à :

7. appliquer l'approche de précaution face aux problèmes touchant l'environnement,
8. entreprendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement,
9. favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement.

Lutte contre la corruption
10. Les entreprises sont invitées à agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l'extorsion de fonds et les pots-de-vin
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 11:58

Un autre événement que je souhaite signaler.

«Il y a des visionnaires et il y en a qui regardent dans le rétroviseur», a affirmé mardi la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, au Palais des congrès de Montréal. En compagnie de nombreux élus de la planète, cette dernière a soutenu Denis Coderre, président de cette association réunissant plus d’une centaine de maires, qui a dénoncé «le non sens» de Donald Trump. Ce dernier aurait, selon le maire de Montréal, «provoqué quelque chose de grand».


«S’il y en a qui se retire [de l’Accord de Paris], c’est dommage, mais on ne flanche pas. On continue de foncer vers la direction que les citoyens sont en train d’exiger.» – Justin Trudeau.

Un peu plus tôt dans la journée, plusieurs autres maires ont eux-aussi apporté leur soutien à cet Accord de Paris. «Il en va du monde et surtout de l’être humain, a déclaré l’adjoint au maire de Marseille, Jean Roatta. Nous travaillons pour l’humanité, pas uniquement pour l’économie d’un pays. La mondialisation doit respecter l’environnement.»

«Notre planète est un bien commun, a pour sa part assuré le maire de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, Armand Beouindé. Nous avons, les villes, un pouvoir local. Nous devons faire en sorte, avec nos actes, de travailler pour sauvegarder notre planète en faisant le bon choix d’investissement au niveau de la mobilité urbaine ou de l’agriculture périurbaine.»

Le maire de Kiev en Ukraine, Vitali Klitschko, a quant à lui avoué être «un peu triste» de ne pas pouvoir compter sur «le support du plus fort pays du monde». «Mais tout le monde comprend qu’il faut sauver la planète», a mentionné l’ancien champion du monde de boxe. Selon le maire de Québec, Donald Trump «a comme cristallisé une opposition». «Il a fait en sorte qu’on soit à l’unisson derrière COP 21 [nom donné à la conférence organisée à Paris en 2015], a soutenu Régis Labeaume. Moi, personnellement, savoir que Trump fait ce qu’il fait, je vais travailler deux fois plus fort pour appuyer COP 21».

Invité lui-aussi à s’exprimer, le premier ministre du Québec a avoué être «déçu» par Donald Trump. Philippe Couillard s’est dit «rempli d’enthousiasme» de voir l’engouement des principales villes américaines voulant respecter l’entente initiale.

Près de 140 maires et environ 1000 délégués et conférenciers se sont réunis jusqu’au 22 juin à Montréal à l’occasion du congrès Metropolis.

Placée sous le thème : «Pour un réseau solidaire des villes», la 37ème Assemblée générale de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF)  s'est tenu aussi en parallèle du 20 au 22 juin 2017 dans la ville de Montréal.

Pour d’autres informations voir : https://www.aimf.asso.fr/Congres-2017-de-l-AIMF-1359.html

Merci au webmaster de m'avoir permis de chapitrer ce dossier selon toutes les thématiques en cours de développement.


Dernière édition par Libellule le Ven 23 Juin - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 12:29

"La prévision est difficile, surtout lorsqu'elle concerne l'avenir", démographique en particulier. Mais le sujet est important.

Libellule a écrit:
Neuf pays vont concentrer 50% de la population supplémentaire (née) entre 2017 et 2050
Cela va dépendre de leur émigration

Libellule a écrit:
Le taux de fécondité en baisse, sauf en Europe... (où il)  est passé de 1,4 enfant par femme entre 2000 et 2005 à 1,6 entre 2010 et 2015.
Une différence entre taux de fécondité endogène et taux immigré, pour l'Europe ?

Libellule a écrit:
le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait plus que doubler d'ici 2050, passant de 962 millions à 2,1 milliards. Ceux-ci pourraient même être 3,1 milliards à la fin du siècle.
Sous réserve de l'intensité des canicules, et autres calamités (comme celles mentionnées par Gérard) d'ici là.

Libellule a écrit:
Le couple température-humidité était le facteur déterminant à rendre une vague de chaleur "potentiellement mortelle"
Le principal moyen de régulation de température des organismes vivants est en effet la transpiration, ou l'évapo-transpiration : c'est la vaporisation de l'eau (de la sueur) qui cause un refroidissement.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transpiration_animale  https://fr.wikipedia.org/wiki/Évapotranspiration
L'efficacité de cette régulation dépend du taux d'humidité de l'air (moins efficace si air plus humide). Et aussi bien sûr, il faut boire !

Le certain seuil au-delà duquel "la capacité de thermorégulation de l’organisme (maintenant une température autour de 37°C) est altérée" ? Bien avant une température extérieure de 37° , vers 30° ?


Dernière édition par Salamandre le Sam 24 Juin - 8:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 12:40

1) Oui 135 millions de personnes à comparer avec les 4 ou 5 millions desdits migrants aujourd'hui vers la Turquie et l'Europe.Il y a un an, l’accord entre l’UE et la Turquie entrait en vigueur, stoppant l’arrivée des réfugiés du Moyen-Orient en Grèce et leur fermant la route vers le reste de l’Europe. La Turquie, qui accueille trois millions de réfugiés, menace de les laisser passer à chaque nouvelle tension diplomatique avec les pays européens. Mais nul n’a toutefois intérêt à rompre cet accord.

La prochaine diaspora touchera probablement, àvec un taux de croissance de la population qui est le double de la moyenne l'Afrique Subsaharienne.

2) On part des taux selon les habitudes antérieures de chaque pays. Le taux en Europe est bas. Il est plus élevé en Afrique mais avec un taux de mortalité plus élevé aussi mais qui tend à baisser
https://www.planetoscope.com/natalite/20-nombre-de-naissances-en-afrique.html

3) Le risque est loin d'être neutre pour les populations âgées, cf 2003

L'impact sanitaire de la canicule de 2003 en Europe a été étudié via le projet européen CANICULE soutenu par l'Union européenne et coordonné par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Les résultats, impressionnants, ont été présentés lors du « Meeting on improving public health responses to extreme weather » organisé par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à Bonn, les jeudi 22 mars et vendredi 23 mars 2007.

70 000 morts dont près de 20 000 en France

"La surmortalité a atteint des niveaux exceptionnels au mois d'août en France, mais la France et l'Italie ont totalisé le même nombre de décès supplémentaires au cours de l'été 2003, 19 490 et 20 089 respectivement » commente Jean-Marie Robine, en charge de la coordination de ce projet européen.

Les chiffres annoncés sont donc nettement supérieurs aux 15 000 victimes françaises et aux 50 000 morts européens estimés au sortir de la crise.

4) Pourquoi 37 et non 30 degrés

Le corps humain ne peut fonctionner qu’avec une température corporelle autour de 37 degrés Celsius. Les vagues de chaleur représentent un risque considérable pour la vie humaine, car un temps chaud, aggravé par une forte humidité, peut augmenter la température du corps ce qui entraîne des conditions potentiellement mortelle.

Une équipe de chercheurs menée par Mora a effectué une revue approfondie et elle a trouvé plus de 1 900 zones dans le monde où des températures élevées ont tué des personnes depuis 1980. En analysant les conditions climatiques de 783 cas de vague de chaleur mortelle, les chercheurs ont identifié un seuil où les températures et l’humidité deviennent mortelles. Les zones de la planète, où un tel seuil est dépassé pendant 20 jours ou plus par an, devraient augmenter même si on réduit spectaculairement les émissions de gaz à effet de serre.

Actuellement, environ 30 % de la population mondiale est exposée à des conditions mortelles de chaleur chaque année.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 16:36

Ce dossier ne serait pas complet si comme anonymous le suggère on ignorait le fait religieux.

Je m'appuie ici sur les travaux présentés en Finlande Voici 10 jours.

Le moins qu’on puisse dire est que les perspectives ouvertes par les enquêtes et projections démographiques attestent la vitalité actuelle et future des appartenances religieuses dans le monde, malgré des perceptions contraires. Il est cependant vrai que cette vitalité n’est pas uniforme : en Europe, la population chrétienne est ainsi la seule dans laquelle le nombre des décès dépasse celui des naissances.

Mais ce n’est pas le cas sur d’autres continents : c’est en Afrique que la croissance chrétienne sera la plus forte au cours des prochaines décennies.

À l’initiative de l’Institut Donner, du Département de religions comparées de l’Åbo Akademi (université finlandaise de langue suédoise) et de l’Institut de la migration, un colloque s’est tenu les 12 et 13 juin 2017 à Turku, en Finlande, sur le thème de l’avenir religieux et ethnique de l’Europe.

De la palette assez disparate de recherches et données présentées à l’occasion de ce colloque, retenons quelques éléments et informations sur des travaux en cours.

Chercheuse au Vienna Institute of Demography, une section de l’Académie autrichienne des sciences qui a mené des recherches pionnières dans le domaine de la démographie des religions, Anne Goujon rappelle que les données chiffrées sur l’affiliation religieuse ne disent rien sur la religiosité des intéressés.

Donc encore moins sur leur radicalité supposée

Çomme le rappelle Conrad Hackett (Pew Research Center), à l’échelle mondiale, l’islam est la religion dont l’âge moyen des membres est le moins élevé et présente les plus fortes perspectives de développement. Sur la base des études publiées ces dernières années par le Pew Research Center, au cours des 45 prochaines années, l’islam est destiné à croître plus que toutes les autres religions chrétiens après 2070.

Un rapport du Pew Research Center sur les musulmans en Europe est annoncé pour les mois qui viennent, et peut-être déjà dans le courant de l’été 2017. Il devrait permettre d’apporter des précisions.

Venus de la Turquie, Neslihan Cevik (Université d’Ankara) et Onur Unutulmaz (Université d’Anakara) ont présenté un nouveau projet qui en est à ses premiers pas, le Global Muslim Diaspora (GMD) Project. Particularité de ce projet : il est patronné par l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et une de ses agences, le Statistical, Economic and Social Research and Training Centre for Islamic Countries (SESRIC). Établi à Ankara, où il emploie plusieurs dizaines de chercheurs venus de différents pays musulmans, le SESRIC s’était surtout concentré jusqu’à maintenant sur des thèmes économiques. L’approche du SESRIC se veut impartiale et refuse la polarisation, affirme Cevik, même si ses recherches doivent tenir compte des sentiments des pays membres.

Il y a eu aussi un volet sur la progression de l'athéisme.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Ven 23 Juin - 20:43

Et nous et nous donc. Avec l'aide de l'insee

Sur les dix dernières années, la population française a augmenté de 5,7 %.  Voici les principaux à retenir.

66 millions

Au 1er janvier 2014, la France compte 66 millions d'habitants. L'essentiel, à savoir 63,9 millions de personnes, vit en métropole. À cela, il faut ajouter 1,9 million de Français dans les départements d'outre-mer, en plus des 200.000 personnes vivant à Mayotte.

300.000

C'est à peu de chose près l'augmentation de la population nationale . Cette hausse est plutôt faible : il s'agit du chiffre le plus bas depuis 2000. Il est principalement dû au solde naturel, le solde migratoire restant marginal. Une croissance de 0,4 %, soit au-dessus de la moyenne de l'Union européenne, bloquée à 0,2 %.

810.000

En 2013, un peu plus de 810.000 bébéssont nés sur le territoire français d'après les estimations. Soit 11.000 de moins qu'en 2012.

1,99

L'indicateur conjoncturel de fécondité a légèrement baissé : égal à 2,03 enfants par femme en 2010, il vient tout juste de repasser sous le seuil de 2 avec une valeur pour 2013 égale à 1,99 .

28

Une femme accouche en moyenne pour la première fois aux alentours de 28 ans. En moyenne, l'âge d'une mère au moment de l'accouchement est de 30,1 ans.

572.000

En 2013, le nombre de décès survenus est de 572.000 hors Mayotte, légère hausse par rapport à 2012. Depuis 2006, ce chiffre augmente en continu, à l'exception de 2011. Cela s'explique surtout par le vieillissement tendanciel de la population : les populations nées entre les deux guerres mondiales, à une époque de grande fécondité, entrent dans des âges où les taux de mortalité sont importants. Pourtant, ceux-ci tendent à diminuer.

40.000

L'immigration a permis à la France de gonfler ses effectifs d'environ 40.000 personnes supplémentaires, d'après les estimations. Des chiffres stables depuis quelques années, qui restent très loin du solde migratoire de 112.000 personnes en 2006 dans l'Hexagone.

85

Après une légère chute des espérances de vie constatée en 2012, les chiffres repartent à la hausse. Pour les Françaises, elle est de 85 ans tout juste, soit le niveau de 2011. Pour les hommes, elle a augmenté de 0,2 an par rapport à l'an passé, et atteint 78,7 ans. L'écart se réduit :  est d'aujourd'hui de 6,3 ans.

22,7

Après avoir laissé l'honneur aux femmes, les hommes entrent en scène. Car une autre espérance de vie a été calculée : celle à 60 ans. Ainsi, la gent féminine surclasse toujours son homologue masculine et vit encore 27,3 ans après avoir soufflé les bougies de son soixantième anniversaire. Les hommes soixantenaires peuvent quant à eux espérer profiter des 22,7 années qui suivent.

3,5

La mortalité infantile reste à un taux bas, de 3,5 ‰ (soit 3,5 décès pour 1.000 naissances).

18

La population française est vieillissante. Au 1er janvier 2014, 18 % des habitants sont âgés de 65 ans ou plus. Il y a 20 ans, les seniors ne représentaient que 15,6 %

Si cela vous inspire des commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Sam 24 Juin - 7:12

Gérard a écrit:
Merci pour ces données intéressantes qui donnent à réfléchir.
Aucun événement négatif ne peut évidemment être prévu ,  mais la probabilité existe. Guerre nucléaire, cataclysme géant, épidémies foudroyantes, retour des socialistes au pouvoir...

L'épidémie foudroyante est certainement le plus à redouter en terme de victimes potentielles. Même au regard d'un potentiel risque de submersion du Japon ou du big one en Californie qui ne changerait guère l'équation démographique actuelle. Les 160 000 morts du tsunami ayant provoqué l'endommagement de la centrale de Fukushima en témoigne.

Coté nucléaire on s'inquiète quelques peu de défailances à répétition depuis la faillite de Westinghouse aux Usa. Mais bon, Il ne faut pas tout broder de noir.

Il va y avoir d'ici quelques temps et selon chaque pays des questions cruciales à se poser par rapport à la hausse de la population qu'elle provienne du vieillissement de la population ou d'une forte natalité.

En Chine c'est la crise de l'eau et l'asphixie qui guettent, En Afrique la famine, quand ce n'est pas la guerre ou l'e génocide ailleurs.

En France nous risquons bien entendu d'avoir à choisir (enfin à admettre à l"insu de son plein gré) entre le pouvoir de vivre et le pouvoir d'achat pour les retraités par exemple, qu'on le veuille ou non, hors effet accroissement de la mortalité par canicules interposées ou pics de pollution particulièrement sur notre métropole.

Un moindre mal au regard de tout le reste, Mais bon, Nous, C'est nous. Et cela ne semble pas encore évident pour tous que nous sommes directement concernés.


Dernière édition par Libellule le Sam 24 Juin - 8:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3199
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Sam 24 Juin - 8:54

Des catastrophes gigantesques ont plusieurs fois frappé les êtres vivant sur terre, dans les 500 derniers millions d'années.
On parle de Grandes Extinctions (ou Extinction massive) la plus connue en rapport avec la disparition des dinosaures il y a près de 65 millions d'années. Cette fois là, plusieurs causes naturelles paraissent s'être conjugué.

Chaque fois la vie a continué, ou plutôt chaque fois la survie et la reproduction des individus parmi les mieux adaptés aux changements variables d'environnement. Et l'évolution a continué.
Cette fois, nous plaçons la barre beaucoup plus haut : si la solidarité et l'entraide (dans le groupe, puis la nation) caractérisent depuis toujours les humains, nos valeurs éthiques, humanitaires, écologiques exigent maintenant le meilleur avenir pour tous les êtres humains et vivants. Un défi encore jamais relevé dans l'histoire de l'Humanité, alors même qu'est en débat la question du début actuel d'une nouvelle période d'extinction.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Extinction_massive


Dernière édition par Salamandre le Sam 24 Juin - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14764
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: 10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc   Sam 24 Juin - 9:40

Vrai et faux. La 6e extinction annoncée s'inscrit dans un cycle bien plus court que les précédentes.

Le XXIe siècle est celui des villes, (il faut bien loger tous les nouveaux venus) mais c'est en même temps le siècle de la pollution, sous toutes ses formes, due à l'activité humaine. Je me souviens que dans son livre Nature mon amour, l'auteur Roland Miller citait déjà les astronautes d'Appolo qui de la haut avaient pris conscience de la fragilité de notre terre, apercevant les prémices de quelques détériorations là où se trouvaient des grandes métropoles.

L'astronaute français Thomas Pesquet nous a récemment régalé depuis son arrivée à l'ISS, avec une très belle collection de photos de notre planète urbanisée. Plaisir pour les yeux mais également, formidable outil de travail pour tous les « city lovers ».

À l'ère de l'« anthropocène », concept proposé par Paul Josef Crutzen,  co lauréat du Prix de Chimie en 1995, et le biologiste Eugene F. Stoermer, devenu pour certains le  « molysmocène » ou « poubellien supérieur », notre planète est en danger par les conséquences mêmes de l'activité de l'Homme, cette fois.

L'alarme est déclenchée, le compte à rebours aussi, et l'existence même de notre civilisation à la fin du siècle est en question, si nous ne changeons pas de cap. Reste à savoir si on se bouge ou non.

Une rupture a eu lieu par la double conjonction d'une vie urbaine trépidante, en forte expansion, et d'un modèle de vie de production- consommation à outrance. Elle en est venue à séparer ce qui est naturellement relié dans la complexité du vivant, dont l'homme fait partie, les quatre éléments à la base de son écosystème naturel, et au cœur du bien commun : l'air, l'eau, le feu, la terre.

Les villes sont en première ligne par la concentration humaine majoritaire qu'elles portent, et les activités liées à leur attractivité, qu'elles exercent sur tous les territoires les environnant. Elle sont le problème et dans le même temps, la source des solutions.

Du nord au sud et de l'est à l'ouest de notre planète, nous vivons principalement dans des territoires urbanisés où l'air que nous respirons est gravement pollué, et cette situation est devenue endémique touchant maintenant durablement toutes les grandes villes de la planète. L'eau devient une ressource rare, ou alors elle arrive en excès par les intempéries. Elle est aussi polluée par l'activité humaine et après usage, elle présente également encore un facteur de risque.

Nous souffrons des conséquences néfastes de cette absence de prise en compte de la complexité du vivant dans les choix structurants de nos sociétés urbanisées, qui ont délaissé l'humain.  

Nous avons joué contre nous, en séparant artificiellement ce qui était naturellement lié et en premier, l'Homme, la nature et ses quatre éléments.

J'aime bien personnellement parler Ere de l'« anthropollucène », comprendre ce que l'Homme fait subir à lui-même et à la nature.

La nature, pas bête, marque son désaccord et se fâche.
Revenir en haut Aller en bas
 
10 milliards et nous et nous sur un air de Dutronc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» oune video eud tcheu nous
» nos enfants nous épatent
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.
» qu'est-ce qui nous conviendrait ?
» nous n'irons plus au bois vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: