Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 On reparle des ROMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: On reparle des ROMS   Ven 22 Juil 2011, 10:22

Rappel du premier message :

22/07/2011 à 10:21
Ressortissants roumains: les policiers se disent inquiets
Des responsables policiers et de la justice s'inquiètent de la délinquance "générée par les ressortissants roumains" en région parisienne qui, selon eux, explose, se diversifie et devient violente à l'égard des forces de l'ordre.
partagezDel.icio.usViadeoMyspaceGoogleLiveYahoo! BuzzYahoo!DiggWikio votez réagissez
photo : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AFP La "délinquance générée par les ressortissants roumains" a augmenté de 72,4% au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010, selon une étude policière consultée par l'AFP.

5.680 Roumains, dont une très forte majorité de mineurs, ont été "mis en cause" pour des larcins sur les six premiers mois de 2011, contre un total de 3.294 sur la même période de 2010.

Datée de début juillet et émanant de plusieurs services de police du "grand Paris" (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), l'étude ne fait pourtant que confirmer une tendance policière ancienne.

Un document de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), que s'était procuré l'AFP, faisait déjà état d'une hausse de 69% sur les cinq premiers mois de l'année 2011.

Le précédent ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, avait affirmé au cours de l'été 2010 que les actes de délinquance perpétrés par des Roumains à Paris avaient "augmenté de 259% en 18 mois".

à lire aussi
dans actualité :

Minorités
La Licra décide de ne plus participer aux conventions de l'UMP
Cette annonce survenait après que, le 28 juillet 2010, le chef de l'Etat eut tenu à l'Elysée une réunion très controversée sur les "problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms" après des violences survenues à Saint-Aignan (Loir-et-Cher).

L'étude de juillet pointe l'explosion des vols en tous genres, de téléphones portables ou dans les distributeurs automatiques de billets de banque (Dab), quatre à cinq par jour dans les lieux touristiques, commis "par des mineurs âgés de 10 à 17 ans".

Elle détaille aussi le développement des escroqueries à la charité, de la mendicité collective ou de ventes à la sauvette.

La famille B., activement recherchée par la police, est citée à titre d'exemple car elle fait régulièrement venir des ressortissants de Roumanie moyennant 100 euros par tête pour le voyage en France.

Ceux-ci, raconte l'étude, sont ensuite répartis dans la capitale, qui pour voler, qui pour mendier, en fonction de leur âge, voire "vendre des animaux dans la rue" 100 à 200 euros pièce, faux certificats à l'appui.

Des responsables de la police et de la justice ont fait part à l'AFP de leurs "inquiétudes" à cet égard, citant également des vols de cuivre, qui perturbent le trafic des métros, et l'organisation de jeux de hasard sur la voie publique.

"Ces ressortissants sont très organisés, diversifiés", ont-ils fait valoir. Ils n'"hésitent pas à protéger par la violence" leurs activités en agressant les forces de l'ordre, nombreuses là où ils sont implantés, notamment des Tuileries au Trocadéro.

Des CRS et des policiers en VTT ont été agressés le week-end dernier à Paris, une "tendance récente" faisant dire à un responsable policier: "Soit nous les dérangeons, soit nous ne leur faisons même plus peur".

L'étude rapporte les propos de jeunes Roumains évoquant une peine de cinq ans de prison chez eux en Roumanie pour un vol et "rien en France" s'agissant de délinquants mineurs.

La police, selon les sources, accuse la justice de ne pas les poursuivre plus sévèrement, la seconde invoque la législation, notamment celle sur les mineurs ou des "procédures mal faites".

La présence d'une dizaine de policiers roumains, affectés à Paris depuis les polémiques de l'été dernier, permet cependant à ces responsables de garder espoir face à ce phénomène qui "enquiquine la population" et "plombe les chiffres de la délinquance", selon eux.

http://actu.orange.fr/france/ressortissants-roumains-les-policiers-se-disent-inquiets-afp_164000.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
tonton christobal



Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 05:08

Les socialistes aiment tant les pauvres qu'à coups de taxes et d'impôts ils arrivent à en augmenter le nombre dans des catégories sociales implantées sur le territoire qui auparavant arrivaient à s'en sortir...

Si d'aventure nous n'en avions pas assez (de pauvres) ils en importent afin que nous ne risquions pas la pénurie en ce domaine.






L'histoire est un éternel recommencement, dommage que rien ne serve de leçon à nos dirigeants !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 09:07

Les socialistes ne sont pas les seuls responsables de la situation actuelle, ils s'y sont à mis à beaucoup de tous bords et il leur a fallut trente ans pour nous mener là où nous en sommes...

Ceci étant j'attends la réponse de notre élu communiste à la seule question qui vaille:

a.nonymous a écrit:
Encore une fois vous ne répondez pas à la question du chassé-croisé entre nos emplois qui partent à l'est et les ressortissants de l'Est qui arrivent chez nous...

Et j'ajouterais que si ce chassé-croisé pose des problèmes éthiques et économiques, d'un coté les multinationales trouvent moyen de s'enrichir d'avantage et de l'autre chômage et service sociaux coûtent cher à la collectivité, il n'en demeure pas moins que ce chassé-croisé est parfaitement légal puisque les politiques ont signé accords, traités, lois, décrets, circulaires, ....
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 10:49

Loïc a écrit:
Pour le coup ce ne sont en rien les Roms qui prennent "nos emplois qui partent à l'Est"… Ces délocalisations sont le fait de patrons rapaces qui veulent faire encore plus de profits sur le dos d'ouvriers moins payés qu'ici.

Et la psychose anti-Roms, ces pauvres qui gâcheraient les paysages touristiques c'est au mieux se tromper de colère (ben oui, pour certains anonymes qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez, c'est plus facile de filer un coup de pied au rom qui mendient par terre que de s'interroger sur son patron qui a délocalisé pour s'enrichir un peu plus) mais dans ce cas précis de la citation commentée ce matin "Quelle image donnent-t-il de la France aux touristes étrangers ?" c'est un mépris qui soulève l'estomac monsieur...

En être encore là au 21e siècle, c'est atterrant. Parce que ces pauvres gens, qu'ils soient Roms, chômeurs, SDF avec ou sans papiers n'ont pas choisi de vivre dans de telles conditions et rêveraient eux aussi d'une vie confortable. Mais ça c'est sans doute être trop provocateur ou décalé que de le dire.

Le mépris exprimé ici de la personne humaine ne grandit guère son auteur bien confortablement assis dans son appartement douillet. On est bien dans le même registre que celui utilisé par ceux qui se moquent des "sans dent". Honteux et révulsant de bassesse./

Il serait bon de ne pas prendre ses interprétations (sujettes à cautions) pour la vérité (pratique très fréquente chez certains de nos élus).
Une question ne peut en aucun cas être considérée comme une affirmation comme vous semblez le dire, et vous n' êtes pas le seul a faire cet amalgame et arrêtez de mépriser les touristes et ceux qui ne partagent pas votre point de vue.

Vous nous dites : "c'est plus facile de filer un coup de pied au rom qui mendient par terre que de s'interroger sur son patron qui a délocalisé pour s'enrichir un peu plus)" mais vous oubliez de vous interroger sur la responsabilité des pays de départ qui font d' une pierre trois coups, 1 se "débarrasser des gênants", 2 récupérer des emplois et 3 recevoir des aides de l' Europe pour les "roms" qui eux n' en voit pas la "queue d' un" et donc qui s' enrichissent un peu plus .
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 11:17

Comme le relève mamiea, dans les pays de l'Est dont ils viennent, les Roms sont des citoyens de deuxième et même troisième catégorie. Raison pour laquelle ils viennent à l'Ouest, où même s'ils logent dans des bidonvilles ils estiment dans doute qu'eux ou du moins leurs enfants ont un meilleur avenir.
Pour ce qui est des emplois qui eux partent à l'Est, ce ne sont sans doute pas les Roms qui les occupent la-bas. Ce qui lève la contradiction entre le trajet des uns vers l'Ouest, et des autres vers l'Est.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 13:28

mamiea a écrit:
Vous nous dites : "c'est plus facile de filer un coup de pied au rom qui mendient par terre que de s'interroger sur son patron qui a délocalisé pour s'enrichir un peu plus)" mais vous oubliez de vous interroger sur la responsabilité des pays de départ qui font d' une pierre trois coups, 1 se "débarrasser des gênants", 2 récupérer des emplois et 3 recevoir des aides de l' Europe pour les "roms" qui eux n' en voit pas la "queue d' un" et donc qui s' enrichissent un peu plus .

salamandre a écrit:
Comme le relève mamiea, dans les pays de l'Est dont ils viennent, les Roms sont des citoyens de deuxième et même troisième catégorie. Raison pour laquelle ils viennent à l'Ouest, où même s'ils logent dans des bidonvilles ils estiment dans doute qu'eux ou du moins leurs enfants ont un meilleur avenir.
Pour ce qui est des emplois qui eux partent à l'Est, ce ne sont sans doute pas les Roms qui les occupent la-bas. Ce qui lève la contradiction entre le trajet des uns vers l'Ouest, et des autres vers l'Est.

Ces deux interventions de Mamiea and Salamandre posent de bonnes questions...

Tout comme une déclaration récente de Laurence Abeille d'ailleurs:  

Laurence Abeille a écrit:
---/---
Les personnes de nationalité roumaine, réfugiées et victimes de discrimination dans leurs pays, ont droit au soutien et à un accueil digne de la population française, des élus et des institutions.
---/---
Source: http://www.laurence-abeille.fr/laurence-abeille-soutient-la-mobilisation-lancee-a-lappel-de-romeurope-94-contre-les-expulsions-de-roms-dans-le-val-de-marne/



Si l'on  admet que les roms sont aujourd'hui discriminés en Roumanie comment peut-on accepter que ce pays fasse parti de l'Union, qu'il reçoive des subventions de celle-ci et que nos entreprises partent si installer ?

Que pensez des sociétés françaises ci-dessous qui par leur présence en Roumanie cautionne un pays qui comme le dit la députée "discrimine" une partie de sa population qui se trouve donc de facto obligée de venir "se réfugier" dans notre pays ?

Le gouvernement ne devait-il pas imposer à Renault, Orange, Thalès, ... sociétés françaises présentes en Roumanie dont il est actionnaire, l'embauche en Roumanie d'un certain pourcentage de Roms ? Une sorte de discrimination positive qui profiterait aux Roms dans leur pays d'origine...


On est dans le même cas que pour les réfugiés  de la Corne de l'Afrique qui périssent en nombre en tentant de gagner la Sicile: la critique porte sur les "méchants" qui n'offrent pas des conditions d'accueil digne tout en faisant l'impasse sur ce qui crée la situation motivant le départ... Le petit bout de la lorgnette...


Tout ceci étant dit et alors que les maires communistes d'Ivry et Nanterre ainsi que le maire UMP de Paris VIè interpellent le gouvernement, la question du coût social du chassé-croisé entre départ des emplois et afflux des migrants reste posée... Tout comme celle des gangs mafieux qui se livrent à leurs activités chez nous en exploitant leurs concitoyens que ceux-ci soient enfants, femmes, handicapés, ... Tout comme celle concomitante de l'image de notre pays que donne l'activité de ces gangs aux touristes étrangers....



Ambassade a écrit:
Liste des entreprises françaises présentes en Roumanie :

-  Dacia : Arges
-  Orange Romania : Bucarest
-  Carrefour Romania : Bucarest
-  GDF Suez – Groupe Société Générale : Bucarest
-  BRD : Bucarest
-  Renault Industrie Roumanie : Arges
-  Mediplus EXIM : Ilfov
-  Michelin Romania : Bucarest
-  Auchan Romania : Bucarest
-  Romania Hypermarché : Bucarest
-  Distrigaz Sud : Bucarest
-  Sanofi-Aventis : Bucarest
-  Lafarge Ciment : Bucarest
-  Bricostore Romania : Bucarest
-  Delphi Diesel Systems Romania : Iasi
-  Renault Commercial Roumanie : Bucarest
-  Danone : Bucarest
-  Apa Nova : Bucarest
-  Renault Technologie Roumanie : Ilfov
-  Sermedic : Bucarest
-  Artima : Ilfov
-  Euro Auto Plastic Systems : Arges
-  Renault Mécanique Roumanie : Arges
-  Alcatel Lucent Romania : Timis
-  Bamesa Otel : Arges
-  IPSO : Ilfov
-  Zaharul Oradea : Bihor
-  Saint Gobain Glass Romania : Calarasi
-  Zentiva : Bucarest
-  Metalimpex Romania : Arges
-  CDE R Interex : Prahova
-  L’Oréal Romania : Bucarest
-  IMSAT : Bucarest
-  Hachette Distribution Services Inmedio : Bucarest
-  Saint Gobain Construction Products : Bucarest
-  Michel Thierry Romania : Timis
-  Valeo Sisteme Termice : Arges
-  Alstom Transport : Bucarest
-  Colas Romania : Bucarest
-  Air Total Romania : Bucarest
-  Delaco Distribution : Brasov
-  Leoni Wiring Systems Pitesti : Arges
-  Schneider Electric Romania : Bucarest
-  Cetelem IFN : Bucarest
-  Eurial Invest : Bucarest
-  Gefco Romania : Bucarest
-  Faurecias eating Talmaciu : Sibiu
-  Constructii Fer Oviare Iasi : Iasi
-  Vilmarsa : Valcea
-  Colas Drumuri : Bucarest
-  EMCT Romania : Bucarest
-  Eurocopter Romania : Brasov
-  Inergy Automotive Systems Romania : Arges
-  Eurocasie Sport : Bucarest
-  Carreman Romania : Botosani
-  Soufflet Malt Romania : Buzau
-  Transcondor : Arad
-  Ambro : Suceava
-  Madirom Prod : Timis
-  Viarom Construct : Bucarest
-  Pernod Ricard Romania : Bucarest
-  Avenir Telecomsa : Bucarest
-  Valero Lighting Assembly : Timis
-  Antalis : Bucarest
-  Thales Systems Romania : Bucarest

Dernière modification : 21/01/2014
Source: http://www.ambafrance-ro.org/Les-principales-compagnies
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 15:08

a.nonymous a écrit:
Les socialistes ne sont pas les seuls responsables de la situation actuelle, ils s'y sont à mis à beaucoup de tous bords et il leur a fallut trente ans pour nous mener là où nous en sommes...

Ceci étant j'attends la réponse de notre élu communiste à la seule question qui vaille:



Ce qui me choque c'est qu'en moins de 3 ans l'actuel gouvernement a réussi le coup de force de mettre en difficultés les classes moyennes qui forment la majeure partie de la population active.
C'est très nouveau ce "carton plein":
On fait du replâtrage social pour acheter une pseudo paix sociale sans avoir une perspective d'avenir crédible... c'est habituel on a connu les TUC, les emplois aidés, les emplois jeunes... et je ne sais plus quoi maintenant.
Résultat rien de positif et le bazar dans les banlieues où la police ne met plus les pieds

On met au chômage des gens qui avaient un emploi.

On va s'occuper des niches professionnelles sauf celles des journalistes.

On flanque dans la panade grâce à la refiscalisation des heures supplémentaire et une modification du quotient familial ceux qui surnageaient.
exemple : deux personnes qui travaillent pas d'augmentation de salaire deux enfants d'âge scolaire et hop 900 euros d'impôts sur le revenu en plus... c'est très fort et inédit personne n'avait réussi un tel coup de force.

On a tenté de "faire payer les riches" et on en perçoit les dividendes.

Je suis d'accord pour dire que la situation actuelle n'est pas du seul fait de flambi mais en revanche pour ne pas admettre qu'il a dépassé et de loin ceux qui l'ont précédé il faut être aveugle.

Que ce soit en économie, en matière sociétale, sur le plan de la politique extérieure, pour les questions de sécurité et de justice c'est le gros lot.

On a même un record de 3 interventions militaires extérieures en cours avec une armée en lambeau.
C'est tout de même la première fois que les trois généraux chef des armées et le Chef d'état major ont menacé de démissionner.
Ne parlons pas des Gendarmes et de la chasse au sorcières dont sont victimes les plus hauts gradés y compris ceux dont les compétences sont reconnues au plan international.
Dans la police c'est le safari permanent.

Heureusement nous avons le mur des cons où on épingle le portait du père d'une jeune fille assassinée... bravo les magistrats mais eux ce sont les bons !

Un tel carnage depuis que je suis en âge d'être informé quelque peu des dossiers autrement s'entend que par la presse jamais nous ne l'avions vu.

Réjouissons nous le député qui est allergique aux impôts à son propriétaire et au kiné de ses enfants est retourné siéger à l'assemblée.

Et bien NON depuis 30 ans je n'avais jamais vu .... je vous laisse imaginer le mot auquel je pense.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 16:57

tonton christobal a écrit:
---/---
Je suis d'accord pour dire que la situation actuelle n'est pas du seul fait de flambi mais en revanche pour ne pas admettre qu'il a dépassé et de loin ceux qui l'ont précédé il faut être aveugle.

Que ce soit en économie, en matière sociétale, sur le plan de la politique extérieure, pour les questions de sécurité et de justice c'est le gros lot.
---/---

La rencontre d'une politique trentenaire et d'un président ayant endossé un costume pour lequel il n'a pas la carrure....

Après je reste persuadé que la sociale-démocratie bien appliquée reste le meilleur choix pour un pays tel que le notre évoluant dans une économie libérale mondialisée...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 18:03

Tamalou? a écrit:


Le problème est de trouver les hommes et les femmes en capacité de gouverner sur de tels principes. Personnellement je n'en vois pas dans les politiques actuels. Certains ont sans doute les diplômes mais leur souci d'être réélu casse leur élan éventuel.
Peut-on réformer la France sans être impopulaire?
Hollande nous démontre déjà qu'on peut être impopulaire sans réformer...

Dans le cas de Hollande la question n'est plus de réformer, être populaire relève du fantasme, en plus est ce une préoccupation pour lui ?  le but ultime de la manœuvre est l'embrouille sous toutes ses formes.

En brouillant les cartes, en triturant les faits, en louvoyant en permanence, en montant les uns contre les autres, en désavouant après avoir encouragé... en bref en faisant au niveau de l'état ce qu'il faisait au PS il compte DURER et si possible en jouant finement quitte à monter quelques "chantiers" avec un peu de chance se retrouver au second tour contre la Marine et être réélu et nous rejouant le "tout sauf"

Sur un plan personnel il n'a aucun affect et le sens de l'état lui est inconnu.
Nous allons dépasser la basse politique et nous retrouver avec des affaires d'un niveau encore plus glauque que ce que l'on a connu avec François 1er et sa brillante équipe.

Le temps de la vérité sera un facteur désastreux au moment du bilan !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 18:40

,,,, ???? ....

la Hollandie serait-elle passée en Rromanie ?

A propos c'est quel type de régime maintenant en Roumanie : sociale-démocratie ou quoi ?
Et en Hongrie ? même question.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 21:59

Non vrai sujet depuis l'éclatement de l'empire magyar.
http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Roms_de_Hongrie

Et d'actualité qui plus est.
http://www.humanite.fr/de-leurope-forteresse-leurope-carcerale-554266
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 15 Oct 2014, 22:48

Libellule a écrit:
Et d'actualité qui plus est.
http://www.humanite.fr/de-leurope-forteresse-leurope-carcerale-554266

Cet article de l'Humanité est intéressant car il pose une vraie question:

Que faire fasse à l'afflux de migrants dans notre pays alors que le chômage explose et que les indemnités sont menacées, alors que les retraites sont figées, alors que les prestations sociales diminuent, alors que le nombre de mal-logés ou de non-logées augmente, alors que l'imposition est de plus en plus lourde, ...  ?

Doit-on accepter tous ceux qui le désir sur notre territoire quitte à faire des parts encore plus petites ?

N'y a-t-il pas un moment où l'humanisme fait juste le jeu des extrémistes ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 16 Oct 2014, 05:44

Lorsque l'on abrite souvent contre notre volonté des gens qui ne parlent pas notre langue, n'ont pas la même civilisation, n'adhèrent pas aux mêmes valeurs, n'ont pas d'emploi ni de ressources et pas d'endroit pour vivre à quoi devons nous nous attendre ?

- A devoir les prendre en charge. En avons nous les moyens ? Allons nous organiser une société qui fonctionnera harmonieusement et surtout de manière équitable ?
- A ce qu'ils se prennent en charge ? se pose la question de par quels moyens ? moyens légaux acceptables ou illégaux répréhensibles car "nécessité fait loi" ?
- Passons sur ceux qui viennent en France animés du seul désir de s'enrichir en faisant monter les statistiques de la délinquance...
- Ne parlons pas de ceux qui installés chez nous veulent nous imposer leur civilisation et leurs croyances y compris par la force...

Répondre honnêtement à ces questions devrait induire pour nos dirigeants une politique adaptée à la situation.

Comme nos dirigeants ont mis en place y compris en les sponsorisant des structures qui bien que payées par l'état ont pour objet de mettre en échec les lois et décisions de cet état nous sommes en plein Kafka.

Au résultat un problème nié, escamoté, masqué par des artifices financiers qui l'aggravent et ce jusqu'au moment l'argent manque et les excès engendrés deviennent une cause nationale pour l'opinion publique mettant nos beaux esprits (barbotant voluptueusement dans le "royaume de théorie")   face à des électeurs qui "votent mal" et deviennent des dangers pour la stabilité des sinécures et prébendes institutionnelles.

Nous avons vu les résultats il y a peu, rendez vous pour les régionales et les présidentielles...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 16 Oct 2014, 09:47

Pour rester dans le sujet il est curieux que la RUSSIE et les anciens pays de l'ex URSS ne figurent pas sur la carte présentée par l'humanité.

Sans doute un reste du culte du secret pour ne pas dévoiler les emplacements des goulags désaffectés ou encore en usage plus ou moins reconvertis pour les besoins du moment. Peut être sont ils des "centres de rétention" trois étoiles pour personnes en attente de retour.

Dans le même ordre d'idées il serait intéressant d'avoir des données précises sur l'importance des flux d'étrangers clandestins se déversant dans ces pays... et surtout comment ces étrangers sont traités lorsqu'ils sont arrêtés par les services d'immigration.

Gageons que ce sont des questions qui feront la une de l'humanité prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 16 Oct 2014, 17:58

la carte qui illustre l'article



Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 16 Oct 2014, 18:27

et la RUSSIE ? où est elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14518
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 16 Oct 2014, 18:51

tonton christobal a écrit:
et la RUSSIE ? où est elle ?

Manque : et les anciens pays de l'ex URSS...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 16 Oct 2014, 20:20

c'est vrai ils ont été oubliés les anciens de la grande URSS ... dommage mais avec Poutine ce bon démocrate ils vont revenir en force.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Ven 17 Oct 2014, 18:05

Et aujourd'hui encore on reparle des Roms....


"Plusieurs pays pratiquent ouvertement une politique anti-Roms, dont la Hongrie, mais aussi la Macédoine, la Roumanie, confirme le rapport."


Question: deux de ces états, la Roumanie et la Hongrie, appartiennent à l'Union et le troisième est en cours de négociation pour y adhérer... Une politique anti-Roms est-elle compatible avec les statuts de cette Union ?



AFP a écrit:
AFP 17-10-2014 - 19:35
Toulouse: un mort et des blessés dans une rixe entre clans de Roms

Une rixe entre deux clans de Roms installés dans un campement illégal à Toulouse s'est terminée dans le sang vendredi avec un mort et plusieurs blessés, lors d'affrontements à l'arme blanche et armes à feu.

"Il y aurait eu une rixe entre des familles rivales pour une obscure raison tout à fait secondaire de parking", a indiqué le procureur de la République à Toulouse, Pierre-Yves Couilleau, lors d'un point de presse. "Les choses auraient dégénéré en violences à mains nues, puis avec armes blanches et armes à feu".

"Deux hommes ont été transportés à l'hôpital de Rangueil et l'un d'eux vient de décéder", a-t-il ajouté, évoquant également "deux blessés légers".

Un premier bilan de source policière faisait état de "trois à cinq blessés, dont un au pronostic vital très engagé" lors de la rixe qui s'est produite au Chemin Carrosse dans le quartier de Montaudran.

Selon le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, "il s'agit d'un campement illégal à Montaudran: ce problème dure depuis 2012", a-t-il dit dans un tweet. "Nous avons engagé un processus depuis plusieurs mois, une enquête sociale pour apporter des solutions".

"On ne sait pas ce qui a déclenché cette dispute", a-t-il déclaré à l'AFP par téléphone, alors qu'il venait de visiter les lieux, un campement qui regroupe selon lui "entre 200 et 250 personnes".

M. Moudenc se trouvait sur les lieux des affrontements en fin de journée, accompagné du préfet Pascal Mailhos, du maire du quartier, Marie-Pierre Chaumette, et de la députée Laurence Arribagé.

"Ce problème-là, nous l'avons dans plusieurs endroits à Toulouse", a souligné le maire UMP.



- Un camp menacé de démantèlement -

M. Moudenc s'est dit favorable au "démantèlement de ces occupations illicites" et préconise une "procédure de relogement".

Le camp de Montaudran est installé sur un parking abandonné au bord du périphérique. Les Roms vivent dans des cabanes de fortune ou des caravanes au milieu de voitures désossées.

En octobre 2013, une importante opération policière avait ciblé ce camp toulousain dans le cadre d'une enquête judiciaire menée sur des vols de métaux.

Au début du mois, un rapport publié par une ONG, le Forum européen des Roms et des gens du voyage (FERV) basée à Strasbourg, dénonçait la "réticence" de plusieurs Etats européens à lutter contre le racisme anti-Roms et à prendre des mesures pour améliorer la vie quotidienne de ces gens du voyage installés un peu partout sur le Vieux continent.

Le FERV notait que la situation de cette minorité, venue en Europe du Penjab (Inde) au XIVe siècle -et dont des groupes continuent à pratiquer un dialecte issu du Penjabi- n'était "pas meilleure aujourd'hui qu'il y a 40 ans".

Plusieurs pays pratiquent ouvertement une politique anti-Roms, dont la Hongrie, mais aussi la Macédoine, la Roumanie, confirme le rapport. En France, plusieurs élus nationaux mais aussi locaux, rappelle le FERV, ont tenu des propos anti-Roms.

Début octobre à Paris, plus de 500 personnes avaient manifesté dans le cadre de la "Roma Pride" pour demander "un coup d'arrêt à la discrimination dont ils sont l'objet".

Lors du dernier remaniement ministériel, un spécialiste de l'action sociale très estimé, Sylvain Mathieu, a été nommé délégué interministériel chargé des sans-abris, des mal-logés et des Roms.
Source: http://actu.orange.fr/france/toulouse-un-mort-et-des-blesses-dans-une-rixe-entre-clans-de-roms-afp_CNT0000005egaf.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Sam 18 Oct 2014, 12:56

Lorsqu'un campement de roms est démantelé il appartient à l'Etat c'est à dire à nous de leur trouver un logement ...

Démantelons mais payons !

Ensuite comme les reloger sera une urgence ils seront prioritaires...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Sam 18 Oct 2014, 16:02

La question ne se limite pas juste à cette question de financement du relogement des Roms....

Nous avons la chance qu'aujourd'hui il n'y ait plus aucun tabou sur aucun sujet et toutes les questions  peuvent donc être posées:

- Est-il acceptable que certains pays d'origine aient une politique anti-Roms ? On pourrait aussi se demander pourquoi ils ont cette politique ?
- Est-il acceptable que ces pays soient membres de l'Union et en reçoivent des subsides ?
- Est-il acceptable que des entreprises françaises, y compris des entreprises dont l'état est actionnaire, s'installent dans ces pays ?

et aussi dans un autre registre

- Comment "gérer" le cas de ceux qui profitent de l'humanisme et de la clémence de notre société et de notre système judiciaire pour venir commettre des délits dans notre pays souvent en bandes organisées comme de véritables mafias ?

Il y a une chose que, comme beaucoup,  j'ai de plus en plus de mal à accepter, c'est la propension de certains à toujours considérer le méchant français et le gentil étranger....

Quand un salarié de droit français perd son emploi parce que celui-ci part à l'Est, en Roumanie ou ailleurs, personne, inspection du travail comme syndicats, ne peut rien y faire, ce sont les règles de l'Union lui dit-on...

Quand une entreprise de droit français perd un marché ou un appel d'offres dans les mêmes conditions mêmes explications, les règles de l'Union...

En revanche quand le gouvernement essaient de gérer au mieux le problème Roms, quand des citoyens se plaignent de certaines nuisances générées par les camps, ils sont eux attaqués de toutes parts, traités de xénophobes et racistes...




Ca ne se passe pas dans une quelconque ville du sud fascisante et tenue par l'extrême droite mais à Ivry, ville populaire à tradition communiste de notre département....

Le Parisien a écrit:
Excédés par les Roms, ils déboulent au conseil

Lucile Métout | 26 sept. 2014, 07h00

« C'est inadmissible ! Les Roms vivent dans un bidonville sous nos fenêtres depuis trois ans et demi. Et la situation ne cesse de se dégrader. » Hier soir, une quinzaine de voisins du camp Truillot ont fait irruption dans la salle du conseil municipal, à l'ouverture de la séance. Habitants de la résidence Ivry-Raspail, ils ont clamé leur colère face « aux pollutions permanentes », aux « nuisances olfactives » et aux « actes d'incivilité répétés ». « Depuis des années, la mairie ne nous traite qu'avec mépris, a déploré Olivier Guillon. Elle ne cesse de répéter que c'est à l'Etat d'assumer ses responsabilités. Ce soir, nous voulons des réponses ! »

Les yeux noirs de colère, un homme a brandi un jugement du tribunal administratif qui, le 23 décembre 2013, ordonnait l'expulsion des centaines de réfugiés établis sur le terrain des Hôpitaux de Paris (AP-HP). « A quand la mise à exécution ? », a-t-il interrogé. En l'absence du maire, Pierre Gosnat (PC), excusé pour des raisons de santé, le premier adjoint Philippe Bouyssou a indiqué qu'une délégation serait reçue dès 9 heures ce jeudi.
---/---
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/excedes-par-les-roms-ils-deboulent-au-conseil-26-09-2014-4164855.php
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Lun 20 Oct 2014, 13:37

Libellule a écrit:


Manque : et les anciens pays de l'ex URSS...

Le titre de l' article est : "une europe constellée de lieu d' enfermement" la Russie et un grand nombre de ses satellites ne font pas partie de l' Europe (enfin pas encore!!!).
Vous ne pensez pas tout de même que les auteurs de cet article allaient se tirer une balle dans le pieds en incluant ces manquants.
Pour les ROMs, de toute façon, ce n' est pas "À l'Ouest, rien de nouveau" mais à l' Est rien a faire.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 09:45

Alors que le CG94 hausse le ton sur la part de mineurs isolés étrangers accueillis par le département allant jusqu'à évoquer désormais des "systèmes organisés" - http://www.plateaufontenay.net/t1931-mineurs-isoles-etrangers-trop-c-est-trop-pour-le-cg94 -, le maire de Paris et le préfet du 93 s'empaillent eux à propos de la charge financière que représente l'accueil des roms expulsés de leur campement...


"Le préfet aurait ainsi reçu un appel musclé de la part du cabinet d'Anne Hidalgo, la maire PS de Paris. Le motif : pas question que la capitale prenne en charge ces Roms venus de Seine-Saint-Denis."


Au delà de toutes considérations humanistes, les responsables politiques et administratifs seraient-ils en train de réaliser que l'accueil des étrangers a un coût qui se révèle de plus en plus incompatible avec des finances publiques victimes de la crise économique ?



Le Parisien a écrit:
Roms : le bras de fer entre Paris et le préfet du 93

Julien Duffé et Aurélie Lebelle | 23 oct. 2014, 07h00

Il a convoqué les médias en hâte. Au lendemain de l'évacuation du camp rom des Coquetiers, à Bobigny, le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, a tenu à se justifier et à mettre les choses au clair, hier, alors qu'une partie des Roms concernés ont échoué mardi soir à Paris, où la mairie a dû ouvrir un gymnase.

Mardi après-midi, le bidonville de Bobigny où vivaient depuis plusieurs années 200 à 400 personnes, selon différentes estimations de la préfecture et des associations, a été évacué par les forces de l'ordre. Une expulsion programmée et anticipée par la préfecture, qui expliquait que deux diagnostics sociaux avaient été réalisés. Ainsi une trentaine de familles dont les enfants étaient scolarisés ont obtenu un relogement dans des foyers Adoma. Une dizaine d'autres, dont l'un des parents a un revenu fixe, devait recevoir une proposition de relogement en HLM dans le département. Les autres enfin devaient être hébergées à l'hôtel.

Mais voilà, hier soir, 57 Roumains et Bulgares -- dont 27 enfants -- s'apprêtaient à passer une deuxième nuit dans un gymnase de Paris, à deux pas de la gare du Nord. « Je n'ai plus aucun rôle à jouer, lâche le préfet du 93. Nous avons évacué le camp, pris en charge de nombreuses personnes, dépensé 320 000 € pour le placement de nombreux ménages en foyer, les autres ont le droit de circuler librement. Je ne me sens pas redevable. Et si je n'ai pas de conseil à donner à la Ville de Paris, je ne suis pas certain qu'ouvrir un gymnase soit une solution. » S'il est si cinglant, c'est parce que le bras de fer entre Paris et la préfecture du département s'est intensifié depuis la veille.

Le préfet aurait ainsi reçu un appel musclé de la part du cabinet d'Anne Hidalgo, la maire PS de Paris. Le motif : pas question que la capitale prenne en charge ces Roms venus de Seine-Saint-Denis. Les associations présentes auprès des Roms assuraient hier que Paris maintenait la pression pour obtenir des solutions auprès de la préfecture du département. « Ce serait normal car Paris ne peut pas subir les évacuations de tous les terrains d'Ile-de-France », estime Christophe Louis, directeur de l'association les Enfants du canal. Réponse du préfet de Seine-Saint-Denis : « Cela n'a pas posé problème à la mairie cet été lorsqu'ils ont renvoyé 4 000 biffins de notre côté du périphérique. » Ambiance.

Quoi qu'il arrive, l'avenir des 57 Roms reste encore flou, aucune solution n'ayant été apportée pour les jours prochains. Parmi ces personnes, une femme enceinte de sept mois, un bébé de 3 mois et de nombreux enfants scolarisés notamment à Bobigny. Or, justement, la scolarisation des enfants a poussé la préfecture du département à se mobiliser depuis trois semaines pour trouver des foyers d'accueil aux familles concernées. « Celles qui étaient présentes sur le camp lors des diagnostics sociaux et dont les enfants sont inscrits à l'école ont eu des propositions », assure le préfet délégué à l'égalité des chances, Didier Leschi.

« Tout a été fait bien trop vite », critique Andrea Caizzi, du collectif Romeurope 93. A-t-il pu y avoir des failles dans la préparation ? « Peut-être, reconnaît-on en préfecture. Mais il y a des injustices partout. Il faut faire avec. » En clair : la Ville de Paris n'a plus qu'à gérer le problème.
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/roms-le-bras-de-fer-entre-paris-et-le-prefet-du-93-23-10-2014-4234567.php
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 11:54

Résumé de l' affaire :
Oui ils faut accueillir tous les immigrés Mais chez le voisin.

Ah !! quel beaux discours, que de leçons de solidarité mises à mal par ces professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Smile



Messages : 667
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 11:59

Qu'ils viennent demander à Fontenay sous Bois, on est solidaire à ce qu'ils disent.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 12:06

mamiea a écrit:
Résumé de l' affaire :
Oui ils faut accueillir tous les immigrés Mais chez le voisin.

N'oubliez pas que nous sommes à seulement 5 mois des élections départementales qui sont loin d'être gagnées par le PS au niveau national et le PCF au niveau départemental... Où l'on feint de s'apercevoir subitement que l'accueil de certains étrangers à un coût...
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 10/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 12:21

Si je puis me permettre je dirais un "coup double" un financier et un d' image.
Il est déjà impossible de s' occuper dignement des SDFs "français" (ceux qui ont perdu leur emploi et le reste en suivant), incapables que nous sommes de leur fournir un toit, ne parlons pas d' un emploi.
Alors nos gentils pro de la politique viennent pleurer des larmes de crocodile, nous donner mauvaise conscience dans le seul but de ne pas finir à pôle-emploi.
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 13:28

a.nonymous a écrit:
Alors que le CG94 hausse le ton sur la part de mineurs isolés étrangers accueillis par le département allant jusqu'à évoquer désormais des "systèmes organisés" - http://www.plateaufontenay.net/t1931-mineurs-isoles-etrangers-trop-c-est-trop-pour-le-cg94 -, le maire de Paris et le préfet du 93 s'empaillent eux à propos de la charge financière que représente l'accueil des roms expulsés de leur campement...

Au delà de toutes considérations humanistes, ...

Humaniste ou pas, ce que savent depuis longtemps tous ceux qui s'intéressent (vraiment) à la question de l'accueil et de la prise en charge des mineurs isolés, des roms ou encore des SDF (français ou pas), c'est qu'aucune collectivité territoriale ne peut assumer ces charges toute seule. C'est pourquoi on s'alarme du désengagement de l'Etat dans tous les secteurs de la vie publique qui concernent l'ensemble du territoire.
Une fois que tous les services publics seront émiettés par les politiques libérales (c'est bien engagé), il ne nous restera plus qu'a nous écharper entre ville /département (tant qu'ils existent)/ région pour savoir qui traite la misère. sachant de toute façon que nous n'avons aucune prise sur ces questions à ce niveau de territoire...Ce n'est pas l'avenir que je nous souhaite.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 16:37

roselavy a écrit:
Humaniste ou pas, ce que savent depuis longtemps tous ceux qui s'intéressent (vraiment) à la question de l'accueil et de la prise en charge des mineurs isolés, des roms ou encore des SDF (français ou pas), c'est qu'aucune collectivité territoriale ne peut assumer ces charges toute seule. C'est pourquoi on s'alarme du désengagement de l'Etat dans tous les secteurs de la vie publique qui concernent l'ensemble du territoire.
Une fois que tous les services publics seront émiettés par les politiques libérales (c'est bien engagé), il ne nous restera plus qu'a nous écharper entre ville /département (tant qu'ils existent)/ région pour savoir qui traite la misère. sachant de toute façon que nous n'avons aucune prise sur ces questions à ce niveau de territoire...Ce n'est pas l'avenir que je nous souhaite.


Que la prise en charge des mineurs isolés, des roms ou encore des SDF (français ou pas) soit financée par l'Etat ou par les collectivités, dans tout les cas il faut que l'économie alimentent les finances publiques...

J'ai déjà posé une question qui rejoint cette problématique et qui est restée à ce jour sans réponse....


a.nonymous a écrit:
Encore une fois vous ne répondez pas à la question du chassé-croisé entre nos emplois qui partent à l'est et les ressortissants de l'Est qui arrivent chez nous...

Et j'ajouterais que si ce chassé-croisé pose des problèmes éthiques et économiques, d'un coté les multinationales trouvent moyen de s'enrichir d'avantage et de l'autre chômage et service sociaux coûtent cher à la collectivité, il n'en demeure pas moins que ce chassé-croisé est parfaitement légal puisque les politiques ont signé accords, traités, lois, décrets, circulaires, ....
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 21:20

Aujourd'hui pour des raisons essentiellement politique (dans le sens le plus bas du terme), on dépense beaucoup d'argent pour chasser des personnes qui vivent et travaillent en France sans papier, des roms. Les raisons économiques que vous avancez ne sont que le paravent d'une idéologie xénophobe.
Scolarisons les enfants roms, étrangers dans de bonnes conditions, laissons la possibilité aux personnes qui vivent et travaillent en France de s'installer dans le légalité sur le territoire : ce sera le ferment d'un société à venir où il fera bon vivre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 23 Oct 2014, 22:17

roselavy a écrit:
Aujourd'hui pour des raisons essentiellement politique (dans le sens le plus bas du terme), on dépense beaucoup d'argent pour chasser des personnes qui vivent et travaillent en France sans papier, des roms. Les raisons économiques que vous avancez ne sont que le paravent d'une idéologie xénophobe.
Scolarisons les enfants roms, étrangers dans de bonnes conditions, laissons la possibilité aux personnes qui vivent et travaillent en France de s'installer dans le légalité sur le territoire : ce sera le ferment d'un société à venir où il fera bon vivre.



Vous répondez à un des deux volets de la question, à savoir le coût de l'accueil des étrangers mais vous ne répondez pas au deuxième volet, l'impact économique des délocalisations et de la concurrence mondiale....

Quand nos emplois disparaissent parce qu'ils partent à l'Est ou parce qu'une société met la clé sous la porte, cela se traduit, d'une part, par un manque à gagner pour l'Etat au niveau des impôts sur les sociétés et sur les revenus ainsi qu'au niveau des organismes sociaux et de retraites et par, d'autre part, un coût supplémentaire pour l'assurance chômage et les services sociaux....

Je repose la question comment concilier baisses des revenus des finances publiques et augmentation des charges pour celles-ci ?



Les informations données à l'occasion des dernières avancées entre le préfet de la Seine Saint Denis, la Ville de Paris, la Région et l'Etat donnent une idée de la situation dans ce département:


"M. Galli [préfet de Seine-Saint-Denis] avait écarté mercredi la possibilité de prises en charge supplémentaires, par son administration, des familles évacuées, en raison de la situation "extrêmement tendue" dans le département, avec "84.000 demandes de logement social en attente" et "11.000 personnes" dormant chaque nuit "dans des chambres d'hôtel réquisitionnées par l'État"


Ajoutons un chiffre, en Août 2014 il y avait 153 640 chômeurs en Seine Saint Denis et ce pour une population totale (pas seulement active) de 1 529 928 habitants en 2011....



AFP a écrit:
AFP 23-10-2014 - 23:20
Roms évacués de Bobigny: accord en vue entre l'Etat et la mairie de Paris

La Ville de Paris a annoncé jeudi soir à l'AFP la perspective d'un accord avec les services de l'Etat pour une "prise en charge adaptée" de la soixantaine de Roms, actuellement hébergés dans un gymnase.

Depuis l'évacuation de ces personnes -- dont 30 enfants -- d'un campement à Bobigny, la municipalité avait ouvert mardi en urgence un gymnase pour héberger ces familles, pour pallier les dysfonctionnements de l'Etat, en charge de l'hébergement et qui n'avait pas proposé de solution de relogement aux familles expulsées.

A l'issue d'une réunion jeudi, un porte-parole de la Mairie de Paris a annoncé que les familles seraient hébergées jusqu'à lundi matin dans le même gymnase, le temps de "finaliser avec l'Etat les modalités techniques d'une prise en charge adaptée des familles".

De plus, la Ville de Paris fera "passer ses services de la petite enfance" pour s'assurer que les enfants vont bien.

Plus tôt dans la journée, la Ville de Paris avait une nouvelle fois demandé à l'État, par le biais de la préfecture de la région Ile-de-France et de celle de Seine-Saint-Denis, d'"assumer ses responsabilités" en matière d'hébergement d'urgence.

Le campement dit des "coquetiers", où vivaient entre 200 et 300 personnes dont de nombreux enfants scolarisés, a été évacué mardi à la suite d'un arrêté municipal pris par le nouveau maire de la ville Stéphane De Paoli (UDI), qui invoquait l'insalubrité des lieux.

Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, une trentaine de familles se sont vu proposer des solutions de relogement. Il s'agit des familles recensées sur le camp lors des deux diagnostics sociaux réalisés en février et en août.

"L'exécution de l'arrêté du maire de Bobigny a conduit à la mise en œuvre d'un accompagnement social sans précédent qui bénéficie à près d'une personne sur deux repérées dans le cadre des diagnostics sociaux", a souligné jeudi dans un communiqué le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli.

Il y a une "extrême difficulté à trouver des solutions adaptées aux besoins de ces populations migrantes, qui ne peuvent être élaborées dans la polémique, mais dans une démarche partenariale", a-t-il ajouté.

M. Galli avait écarté mercredi la possibilité de prises en charge supplémentaires, par son administration, des familles évacuées, en raison de la situation "extrêmement tendue" dans le département, avec "84.000 demandes de logement social en attente" et "11.000 personnes" dormant chaque nuit "dans des chambres d'hôtel réquisitionnées par l'État".
Source: http://actu.orange.fr/france/roms-evacues-de-bobigny-accord-en-vue-entre-l-etat-et-la-mairie-de-paris-afp_CNT0000005jQH8.html

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Ven 24 Oct 2014, 06:18

Faire de la politique c'est agir dans l'intérêt de tous par des voies et moyens légaux adaptés à la situation afin d'aboutir à des solutions qui conviennent à la majorité des électeurs.

Nous avons des élus doctrinaires qui prennent des décisions contraires aux désirs des électeurs et usent de moyens ruineux pour y parvenir... parfois "tordent" les lois, étonnons nous qu'après de telles tromperies il se trouvent des gens pour "mal voter".

Avant de "sauter au plafond" en répondant à coté du sujet il serait bon que les intervenants lisent attentivement de que prévoient nos lois en matière de séjour des étrangers en France.

Exemple : il n'est pas obligatoire de vouloir que notre pays soit ouvert sans contrôle et de penser que n'importe qui même venant d'un pays européen puisse venir s'y faire prendre en charge, soigner, loger et éduquer gratuitement... c'est même contraire à la loi.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Ven 24 Oct 2014, 17:15

roselavy a écrit:
Aujourd'hui pour des raisons essentiellement politique (dans le sens le plus bas du terme), on dépense beaucoup d'argent pour chasser des personnes qui vivent et travaillent en France sans papier, des roms. Les raisons économiques que vous avancez ne sont que le paravent d'une idéologie xénophobe.
Scolarisons les enfants roms, étrangers dans de bonnes conditions, laissons la possibilité aux personnes qui vivent et travaillent en France de s'installer dans le légalité sur le territoire : ce sera le ferment d'un société à venir où il fera bon vivre

Pour parler des sujets du jour, comment intégrez-vous dans votre réflexion, hors de tout dogmatisme et de toute démagogie, les contraintes budgétaires imposées par l'Union et l'accroissement continuel du chômage ?

Est-il possible selon vous de continuer à être un pays d'accueil alors que nous n'en finissons pas de nous enfoncer au niveau économique ?




Dernière édition par a.nonymous le Ven 24 Oct 2014, 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Ven 24 Oct 2014, 22:40

Loup a écrit:
J'ai la faiblesse de penser que Roselavy est socialiste. Il en faut pour tous les goûts! Et qu'il en profite, car c'est mal parti.


J'en doute car, après leur retour aux affaires, nombre de socialistes ont vite compris qu'entre la dogmatisme, on parle maintenant de tabous et totems, et le réalisme économique il y avait un gouffre...

C'est pour moi à ce jour le principal coté positif de l'arrivée aux affaires de Hollande, avoir démontré aux plus dogmatiques que dans un cadre unionisé et mondialisé contraint, la gauche était incapable de faire mieux que la droite....

Cela devrait bien sûr amener à chercher à modifier ce cadre...


Dernière édition par a.nonymous le Sam 25 Oct 2014, 00:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roselavy



Messages : 162
Date d'inscription : 15/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Ven 24 Oct 2014, 23:46

@loup, La haine et le mépris mesquins qui suintent de votre commentaire sont en effet une marque faiblesse à défaut d'être le produit d'une pensée. Faites-moi signe quand vous avancerez une ou deux idées par rapport au sujet, merci.

@ a.nonymous, prenez le temps de relire mes messages. ils sont courts mais mon point de vue y est exprimé simplement. Chassez des personnes qui vivent et qui travaillent depuis des années en France, les renvoyer dans un pays qu'ils ont quitté il y a bien souvent des années, au delà de l'aspect absurde et inhumain, ça coûte de l'argent (beaucoup). Détruire des campements qui seront reconstruits quelques kilomètres plus loin et de ce fait maintenir les gens dans la précarité ça coûte de l'argent à court terme mais aussi à long terme (cf. les gamins qui sont baladés de bidonville en bidonville dans la banlieue parisienne).
L'argument économique ne tient pas, parce que la politique actuelle (à peu de choses près la même qui était mené par Sarko), en plus d'être absurde, inefficace et inhumaine, elle coûte cher.




Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Sam 25 Oct 2014, 13:11

roselavy a écrit:
@ a.nonymous, prenez le temps de relire mes messages. ils sont courts mais mon point de vue y est exprimé simplement. Chassez des personnes qui vivent et qui travaillent depuis des années en France, les renvoyer dans un pays qu'ils ont quitté il y a bien souvent des années, au delà de l'aspect absurde et inhumain, ça coûte de l'argent (beaucoup). Détruire des campements qui seront reconstruits quelques kilomètres plus loin et de ce fait maintenir les gens dans la précarité ça coûte de l'argent à court terme mais aussi à long terme (cf. les gamins qui sont baladés de bidonville en bidonville dans la banlieue parisienne).
L'argument économique ne tient pas, parce que la politique actuelle (à peu de choses près la même qui était mené par Sarko), en plus d'être absurde, inefficace et inhumaine, elle coûte cher.


Il ne faut pas mélanger étrangers sans papiers résidant et travaillant depuis des années dans notre pays et nouveaux arrivants... Dans le cas des nouveaux arrivants roms, ressortissants européens rappelons-le, notre économie se portant mal et nos emplois partant à l'étranger, nous n'avons tout simplement plus les moyens de les intégrer à coup, ou à coût, de villages d'insertion ou autres dépenses sociales du même type...

Et c'est parce que nous n'avons plus ces moyens qu'il ne faut pas laisser ces nouveaux arrivants s'installer au risque de créer un appel d'air qui en fera venir encore et encore... La politique du gouvernement actuel, proche je vous l'accorde de la politique du gouvernement précédent, est la seule qu'il est possible de mener actuellement...

Pour mémoire: "Selon les statistiques publiées ce vendredi par le ministère du Travail et Pôle emploi, le nombre de demandeurs d’emploi qui n’ont pas du tout travaillé dans le mois a augmenté en septembre de 19.200 (+0,6 %)."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Lun 27 Oct 2014, 15:17

On ne dépense pas beaucoup d'argent pour ramener les roms chez eux puisqu'ils restent chez nous et le peu que l'on renvoie revient... en revanche on en dépense beaucoup à les soigner, les héberger... et à nous occuper de ceux qu'ils font venir tant la soupe est bonne en France.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 29 Oct 2014, 12:25

roselavy a écrit:
L'argument économique ne tient pas, parce que la politique actuelle (à peu de choses près la même qui était mené par Sarko), en plus d'être absurde, inefficace et inhumaine, elle coûte cher.


L'intégration aussi coûte cher surtout dans la situation actuelle de notre économie et alors que notre pays compte 3.5 millions de chômeurs:
1 080 000 Euros  / 32 familles = 33 750 Euros par famille soit près de deux ans de salaire au SMIC...

Pourquoi la Roumanie qui capte nos emplois et qui bénéficie d'aide de l'Union ne réussi-t-elle pas ou ne veut-elle pas retenir ses ressortissants ?



Le Parisien a écrit:
1 M€ pour reloger 32 familles roms
Lucile Métout | 28 oct. 2014, 07h00

C'est une expérience inédite dans le Val-de-Marne. Un pari d'1 M€ qui mise sur l'insertion des Roms dans la vie sociale et professionnelle. Trente-deux familles du camp Truillot, à Ivry, seront prochainement relogées dans la ville. L'État, la mairie et le département leur offrent un hébergement temporaire. Une collaboration exceptionnelle qui permettra à plus de 150 nomades de s'ancrer durablement sur le territoire. Le bidonville de la rue Truillot, c'est un village de bric et de broc avec ses « places » et ses « allées », le long des voies du RER C. Les baraques poussent depuis février 2011, sur ce terrain en friche de l'Assistance publique (AP-HP). Trois cents réfugiés vivent ainsi sous les fenêtres de la résidence Ivry-Raspail.

Sous le coup d'un arrêté d'expulsion, ils bénéficient d'un délai depuis mars en raison d'un travail social porté par les collectivités locales et par l'État. Une mesure hors normes pour « des personnes qui le méritent », affirme la préfecture. « Les Roms n'ont pas toujours la volonté de s'établir durablement dans leur environnement. Mais à Ivry, la première évaluation sociale a révélé un vrai début d'insertion, des engagements réels. La question s'est donc posée autrement qu'ailleurs. »

Avec la ville et le département communistes, l'État a donc mandaté un opérateur indépendant — ALJ93 — pour procéder à un second diagnostic. Soixante-treize familles volontaires ont été rencontrées. « Il a fallu tenir compte des modes de vie, de la culture, des désirs de chacun, précise la préfecture. Et aussi de leur santé. »

Neuf familles viennent d'emménager dans des appartements mis à disposition par la ville boulevard Paul-Vaillant-Couturier, rues Gagnée, Westermeyer et Edmée-Guillou. Onze autres sont sur le point d'investir l'ex-gendarmerie, rue de la Gare. Douze foyers vivront enfin dans d'anciens bungalows du hameau d'insertion d'Orly, fermé cet été. Ils seront installés rue Gunsbourg et dans le village de l'Espoir, rue Albert-Einstein, une fois la parcelle viabilisée. Le dossier pèse 1 080 000 €. Le conseil général a payé les travaux dans les logements, soit une avance de 500 000 € qui sera remboursée par des fonds régionaux et européens. L'Etat finance la seconde moitié. « Cela n'aurait pas été possible si la mairie n'avait pas apporté le foncier, assure la préfecture. Sans l'aide des associations non plus. » Quant aux cent familles restantes, rue Truillot, elles seront expulsées en même temps que le campement.
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/1-meur-pour-reloger-32-familles-roms-28-10-2014-4245715.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 29 Oct 2014, 14:27

a.nonymous a écrit:



L'intégration aussi coûte cher surtout dans la situation actuelle de notre économie et alors que notre pays compte 3.5 millions de chômeurs:
1 080 000 Euros  / 32 familles = 33 750 Euros par famille soit près de deux ans de salaire au SMIC...

Pourquoi la Roumanie qui capte nos emplois et qui bénéficie d'aide de l'Union ne réussi-t-elle pas ou ne veut-elle pas retenir ses ressortissants ?




Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/1-meur-pour-reloger-32-familles-roms-28-10-2014-4245715.php


et une fois que ces gens sont installés, il faut les nourrir, les soigner, les éduquer... montant de l'addition ?

Dans cet article personne ne nous indique quels emplois ces Roms vont occuper et de quel apport va bénéficier notre pays.

Pour ceux qui cherchent un logement bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 29 Oct 2014, 18:15

tonton christobal a écrit:
Dans cet article personne ne nous indique quels emplois ces Roms vont occuper et de quel apport va bénéficier notre pays.


Ils vont rejoindre la première entreprise française en terme d'effectifs, j'ai nommé Pôle emploi....

Après ce qui fait quand même mal, c'est de se faire jeter parce que son emploi part en Roumanie, d'être imposé sur ses indemnités de licenciement et de savoir que ses impôts servent à verser des aides européennes à la Roumanie et à financer l'accueil en France de personnes venant de Roumanie....

Et là vous demandez gentiment "Vous voulez que je tende la gauche ?"
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 29 Oct 2014, 19:33

Exemple dans mon environnement :
Couple de professeurs dans la quarantaine avec deux enfants des 9 et 6 ans...

Pour 2012 coup sur la tronche avec la fiscalisation des heures supplémentaires. Lorsque l'on prend en compte les frais suivant : cout des trajets, frais de garde des enfants, travail de corrections, et temps passé à donner des cours... on envisage sérieusement de ne pas enseigner et de faire du travail au black. Finalement femme de ménage non déclarée c'est une situation d'avenir, ne parlons pas du dépannage de plomberie...

Pour 2013 : situation financière et familiale inchangée... et 900 euros de PLUS d'impôts sur le revenu... on a changé le calcul du quotient familial... ça se complique pour le budget de la maisonnée.  

2014 : on va moduler les allocations familiales... au pain sec et à l'eau.

et pendant ce temps là : http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Polygamie-Hortefeux-Lies-Hebbadj-199813

--------------------------------------------------------------------

Avec ses quatre femmes et ses 46 enfants, Adama (1) était un homme heureux. Ce quinquagénaire, capable de réciter dans l’ordre les prénoms de sa descendance, régnait sur son pavillon de banlieue. Entre les cinq chambres de la maison, "la vie s’organisait comme elle pouvait", confie-t-il au téléphone. D’abord agent d’entretien, il a cessé de travailler quand le montant des allocations familiales est devenu suffisant pour nourrir son monde (2). Dans le village du nord du Mali où il a grandi, on parle de sa réussite avec admiration. Il voudrait que ça continue. Il n’a donc pas donné d’écho particulier au bouleversement qu’il vient de connaître : deux de ses femmes ont déménagé, une troisième songe à les imiter. Elles sont engagées dans une "décohabitation", le terme administratif qui désigne la sortie de la polygamie.

"Il nous a fallu dix ans pour en arriver là", raconte Fanta Sangaré, énergique présidente de l’Association des femmes relais de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Sa première rencontre avec Adama a eu lieu à la demande des services sociaux. Avec les autres ménages polygames qu’elle accompagne, le point de départ fut comparable: des enfants attirent l’attention d’une assistante sociale ou d’un enseignant ; mais leurs parents fuient les institutions et ont toutes les peines du monde à parler français. Difficile de les aider.

Il se trouve que tous sont originaires du Mali. Fanta Sangaré aussi. L’ancienne institutrice de brousse comprend les digressions en soninké, les confidences en bambara. Elle discute, apprivoise. Entend la fierté du mari, les disputes des coépouses, la fatigue des enfants. Les réveils à pas d’heure pour prendre une douche avant l’école. Le ballon d’eau chaude toujours vide. La queue devant la porte des WC. Les repas pris chacun son tour. Les devoirs faits dans la cage d’escalier. Les lits partagés. Le bruit permanent. L’absence d’intimité. Fanta Sangaré écoute ces histoires qui se ressemblent toutes. Puis elle rappelle la règle de la République : la nécessité de rompre avec la polygamie pour obtenir un renouvellement des titres de séjour. Effroyable perspective pour ceux auxquels on a toujours enseigné que cette tradition était un idéal d’organisation sociale doublé d’une exigence divine. Il s’agit de mariages traditionnels arrangés, célébrés un été "au pays", où l’amour ne s’est pas toujours installé, mais tout de même: "Quitter son mari est impur", rabâchent les femmes. "Dieu n’a pas demandé que vos enfants soient entassés à vingt dans une même chambre", réplique alors Fanta Sangaré.

Semaine après semaine, l’idée fait son chemin. Jusqu’au jour où les femmes s’approprient le désir d’avoir leur propre logement. En signe de bonne foi, elles doivent le chercher dans une autre commune. Les mains retenant son voile noir et violet, Aminata raconte les trois années de démarches qui lui ont été nécessaires pour régulariser sa situation. Elle a quitté La Courneuve pour Bobigny avec ses quatre plus jeunes enfants. Lorsqu’une épouse part, la honte s’abat sur son mari. "Sa femme a volé son pantalon, maintenant il porte le pagne!", entend-il dans son dos. Adama préfère ne pas y penser. Il prend désormais le RER pour honorer les mères de ses enfants. Une décohabitation hypocrite? "Bien sûr, admet Fanta Sangaré. On nous reproche aussi de créer des familles monoparentales. Mais si ça aide les enfants à s’épanouir et les femmes à devenir autonomes, ça vaut le coup."

Ces femmes, en effet, n’ont jamais vécu seules, n’ont jamais eu d’emploi ni géré de budget. Elles ne savent pas se servir d’une carte bancaire ni remplir un chèque. C’est leur mari qui touchait les allocations familiales, payait les factures et faisait les courses. "Elles ont toujours été infantilisées", insiste Fanta Sangaré. "C’était très compliqué au début de vivre chez moi", confirme Salli, jeune maman de huit enfants. Elle a laissé son mari à sa coépouse et est devenue femme de ménage. Pour être tout à fait "comme les autres", elle essaye de perfectionner sa maîtrise du français. Les mystérieux "couvre-lit", "hippocampe" et "igloo" qu’elle découvre au cours d’alphabétisation lui donnent l’impression d’être encore loin du but. Mais ses amies lui connaissent un nouveau sourire.

(1) Les prénoms ont été modifiés.
(2) La Caisse d’allocations familiales verse 441,48 € par mois pour quatre enfants de moins de 20 ans, plus 158,78 € pour chaque enfant supplémentaire. Soit 1.394 € pour 10 enfants, 2.981 € pour 20 enfants, 4.569 € pour 30 enfants, 6.157 € pour 40 enfants. Sans compter d’éventuelles aides au logement.

---------------------------------------

et bien sur tout ceci n'aura aucun effet !

Si en plus il faut s'inquiéter de l'aspect légal de la situation où va t on ?

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 29 Oct 2014, 19:57

tonton christobal a écrit:
---/---
2014 : on va moduler les allocations familiales... au pain sec et à l'eau.

et pendant ce temps là : http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Polygamie-Hortefeux-Lies-Hebbadj-199813
---/---

Pas tout à fait "pendant ce temps là" car l'article date de 2010 et les choses évoluent au niveau de la polygamie en France...

Après, quand par exemple l'administration fiscale essaie d'appliquer à la lettre le code des impôts, certaines voix s'élèvent...

Voir: http://www.plateaufontenay.net/t1904-le-code-des-impots-n-est-il-pas-cense-etre-le-meme-pour-tous
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Mer 29 Oct 2014, 20:13

Je crois qu'il est préférable de ne pas faire savoir ce qui se passe actuellement... car c'est PIRE qu'en 2010.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Ven 31 Oct 2014, 16:56


"accusés d'exploiter et de contraindre des mineures à voler dans le métro parisien"


Le Parisien a écrit:
Voleuses du métro : trois peines de prison ferme prononcées
31 oct. 2014, 07h00

Des peines de 4 à 7 ans de prison ferme ont été prononcées hier, au tribunal correctionnel de Paris, à l'encontre de trois membres présumés d'une branche du « réseau Hamidovic », accusés d'exploiter et de contraindre des mineures à voler dans le métro parisien. La peine la plus lourde, 7 ans de prison assortie d'une peine de sûreté des deux tiers, de 75 000 € d'amende, d'une interdiction définitive du territoire français et d'un mandat d'arrêt, a été prononcée contre Zurha Hamidovic, en fuite. Elle est présentée comme une chef du clan. Le tribunal a également condamné son fils Zurha, à une peine de 6 ans de prison et une forte amende. Enfin, le tribunal a prononcé une peine de 4 ans de prison à l'encontre de Djemal Cizmic, accusé d'avoir joué un rôle de « collecteur ». Il ne s'est pas présenté à l'audience et le tribunal a délivré un mandat d'arrêt à son encontre.
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-de-marne-94/voleuses-du-metro-trois-peines-de-prison-ferme-prononcees-31-10-2014-4254155.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Lun 03 Nov 2014, 16:40

Je ne comprends vraiment pas pourquoi certains citoyens roumains quittent leur pays....

Enfin ce n'est pas grave, les français peuvent au prix de quelques efforts les accueillir sans problème et même leur tendre la gauche...


"Le Premier ministre a bâti sa popularité notamment en assouplissant certaines des mesures d'austérité imposées durant la récession de 2009-2010. Il a ainsi annulé une partie des baisses des pensions de retraite et des salaires de la fonction publique décidées par le gouvernement précédent.

Il a également réduit la TVA sur certains produits, dont le pain, abaissé les cotisations salariales et promis de revaloriser une nouvelle fois les retraites l'an prochain.
"


Reuters a écrit:
Victor Ponta remporte le premier tour de la présidentielle roumaine
ReutersPar par Radu-Sorin Marinas et Luiza Ilie | Reuters – il y a 6 heures

par Radu-Sorin Marinas et Luiza Ilie

BUCAREST (Reuters) - Le Premier ministre roumain Victor Ponta, issu du Parti social- démocrate, est arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle organisé dimanche.

Après dépouillement de 98,3% des suffrages, le chef du gouvernement, ancien procureur et pilote de rallye amateur âgé de 42 ans, était crédité lundi de 40,3%, loin devant le chrétien-libéral Klaus Iohannis, issu de la minorité allemande et maire de la ville de Sibiu, en Transylvanie, qui a recueilli 30,4% des voix.

Victor Ponta fait figure de grand favori pour le second tour qui aura lieu le 16 novembre.

"Je me sens extrêmement fier et je remercie les Roumains qui ont fait confiance à mon projet après dix ans de mensonges et de divisions", a-t-il déclaré dimanche soir devant les caméras de télévision, évoquant sans le nommer le président sortant Traian Basescu, aux affaires depuis dix ans et atteint par la limite des mandats, avec lequel il a vécu une cohabitation houleuse.

La tentative de Victor Ponta de destituer Traian Basescu en 2012 lors d'un référendum lui a valu de vives critiques dans l'UE et avait eu pour effet de faire baisser le leu, la monnaie nationale.

Une victoire de Victor Ponta dans deux semaines pourrait assurer une stabilité accrue à la Roumanie et à ses 20 millions d'habitants, éprouvés ces dernières années par la récession et des coupes dans les dépenses publiques sous la houlette du Fonds monétaire international (FMI).

Le Premier ministre a bâti sa popularité notamment en assouplissant certaines des mesures d'austérité imposées durant la récession de 2009-2010. Il a ainsi annulé une partie des baisses des pensions de retraite et des salaires de la fonction publique décidées par le gouvernement précédent.



PONTA ACCUSÉ DE VOULOIR "TOUT CONTRÔLER"

Il a également réduit la TVA sur certains produits, dont le pain, abaissé les cotisations salariales et promis de revaloriser une nouvelle fois les retraites l'an prochain.

Durant la campagne, Basescu a accusé Ponta d'avoir été espion dans les années 1990. Le beau-père de l'actuel Premier ministre et plusieurs cadres du Parti social-démocrate, issu du Parti communiste, ont été visés pour leur part par des accusations de corruption et de confiscation de terres.

Certains observateurs redoutent qu'avec l'effacement de Basescu, une forme d'équilibre des pouvoirs disparaisse et que Ponta se retrouve seul aux commandes d'un pays qui tarde à mettre en oeuvre les réformes en matière de lutte contre l'évasion fiscale, le travail au noir ou les discriminations à l'encontre des minorités hongroise et Roms.

"Victor Ponta veut tout contrôler, dont les médias, c'est ma crainte principale", explique l'analyste politique Mircea Marian. "Je pense qu'il s'attaquera également au parquet anti-corruption", ajoute-t-il, le comparant au chef du gouvernement hongrois Viktor Orban, accusé par l'Union européenne et les Etats-Unis d'entraver la démocratie et la liberté d'expression.

Constitutionnellement, les fonctions du président sont essentiellement honorifiques mais le chef de l'Etat exerce une réelle influence politique: c'est lui qui nomme le Premier ministre, les juges et les procureurs et il peut s'opposer aux projets de loi du gouvernement.

"Alors que l'élection de Victor Ponta à la présidence diminuerait les tensions qui existent actuellement entre les deux branches de l'exécutif, elle renforcerait également le mainmise des sociaux-démocrates sur le pouvoir et poserait des questions concernant la poursuite de la réforme du système judiciaire", estime Paul Ivan, analyste politique du Centre politique européen (EPC) basé à Bruxelles.

(Agathe Machecourt, Henri-Pierre André, Marc Angrand et Jean-Philippe Lefief pour le service français)
Source: https://fr.news.yahoo.com/victor-ponta-remporte-le-premier-tour-la-pr%C3%A9sidentielle-101401620--sector.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Lun 03 Nov 2014, 18:57

C'est assez simple : En France on peut vivre aussi bien qu'en Roumanie, être mieux logé, mieux soigné et sans travailler...

Tout s'explique assez simplement. Ne parlons même pas des revenus annexes qui devraient intéresser les institutions judiciaires.

Les services de police eux ont compris et ne sont plus intéressés par le tonneau des danaïdes.

A partir d'un certains nombre de bis et de rappels il convient d'arrêter la pièce et de baisser le rideau.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 13 Nov 2014, 17:43

Comme quoi même dans les communes communistes on fait comme dans les autres méchantes communes de droites.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/en-images-ivry-sur-seine-les-roms-evacues-de-la-rue-renan-dans-le-calme-13-11-2014-4289003.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Jeu 13 Nov 2014, 17:56

vieux-breton a écrit:
Comme quoi même dans les communes communistes on fait comme dans les autres méchantes communes de droites.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/en-images-ivry-sur-seine-les-roms-evacues-de-la-rue-renan-dans-le-calme-13-11-2014-4289003.php

N'oublions pas de préciser c'est que maintenant ils seront logés à nos frais... les virer est une chose maintenant on paye pour les garder.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Dim 16 Nov 2014, 16:28

Qui paie l'hôtel ?

Est-ce en partie les fontenaysiens au travers de la part départementale de leurs impôts locaux ?


Le Parisien a écrit:
Les Roms hébergés provisoirement à l'hôtel
16 nov. 2014, 07h00

Il était plus de 23 heures, vendredi, quand une solution d'hébergement a finalement été trouvée pour les familles roms d'Ivry, évacuées par les forces de l'ordre jeudi matin des terrains qu'elles occupaient depuis cet été, rue Ernest-Renan. A la suite d'une discussion engagée avec la préfecture, une solution provisoire a été trouvée : 31 personnes seront relogées à l'hôtel. « Soit le même nombre de places que ce qui avait été proposé jeudi à la suite de l'évacuation », précise-t-on à la préfecture. Pendant trois nuits, jusqu'à demain lundi, neuf personnes sont hébergées à Montgeron (Essonne), le reste des familles dans le Val-de-Marne. Une réunion devrait avoir lieu en début de semaine prochaine à la préfecture, rassemblant des élus et des membres du collectif de soutien aux Roumains d'Ivry, afin de discuter de l'avenir de ces familles.
Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/les-roms-heberges-provisoirement-a-l-hotel-16-11-2014-4295459.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14258
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Dim 16 Nov 2014, 18:07

a.nonymous a écrit:
Qui paie l'hôtel ?

Est-ce en partie les fontenaysiens au travers de la part départementale de leurs impôts locaux ?



Source: http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/les-roms-heberges-provisoirement-a-l-hotel-16-11-2014-4295459.php

Qui paye l'hôtel ? personne à savoir l'état (ce qui chacun sait bien sur ne coute rien) et au bout du compte vous...

Ce que l'on ne vous explique pas c'est qu'une fois que l'on a vidé le camp rom et pris en charge ceux qui y séjournaient... quelques temps après d'autres reviennent s'y installer et que l'on recommence la même manœuvre.

Vous avez là l'explication à la lassitude qui gagnent certaines municipalités qui considèrent que le système de la pompe aspirante à ses limites... ne parlons pas des habitants qui sont soulagés de voir un voisinage perturbant disparaitre puis rapidement renaitre après une courte période.

Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Dim 16 Nov 2014, 21:44

Alors qu'en France les contribuables offrent l'hôtel aux Roms, les électeurs roumains se sont rendus aux urnes.....


"La toute puissance du parti social-démocrate (PSD, ex-communiste) inquiétait la justice, qui a fait d'énormes progrès dans la lutte contre la corruption.
---/---
Klaus Iohannis, maire de Sibiu, a de son côté axé sa campagne sur le respect de l'Etat de droit, dénonçant les affaires de corruption qui touchent plusieurs hauts responsables du PSD.
"


Il va falloir être attentif et regarder comment ce changement va impacter la question Rom en Roumanie, pays recevant des subventions de l'Union pour venir en aide aux Roms...




Le Monde a écrit:
Klaus Iohannis, hérault de l'anti-corruption, élu président en Roumanie

Le Monde.fr avec AFP | 16.11.2014 à 22h33

Le premier ministre social-démocrate, Victor Ponta, a reconnu dimanche 16 novembre la victoire de son adversaire de droite Klaus Iohannis à l'élection présidentielle roumaine, dont les résultats définitifs seront connus lundi.

Alors que les sondages réalisés entre les deux tours donnaient M. Ponta gagnant avec une avance de huit points, la mobilisation des jeunes a fait la différence, selon les analystes. Klaus Iohannis, libéral issu de la minorité allemande, a bénéficié d'une participation « énorme » – 61 %, selon les chiffres préliminaires, un record pour ce pays où la lassitude des électeurs face à la corruption et à la pauvreté n'a cessé de croître ces dernières années.
Scandales de corruption

Ce scrutin est considéré comme crucial, à un moment où la démocratie a subi des revers dans d'autres pays d'Europe centrale comme la Hongrie, et où la crainte a été exprimée d'une reprise en main de la justice par la majorité de M. Ponta, 25 ans après la chute du dictateur Nicolae Ceausescu il y a 25 ans.

La toute puissance du parti social-démocrate (PSD, ex-communiste) inquiétait la justice, qui a fait d'énormes progrès dans la lutte contre la corruption. Car si Victor Ponta dit respecter son indépendance, il a plusieurs fois critiqué le travail du parquet anticorruption (DNA), qu'il juge partisan, et son gouvernement a essayé de brider ses pouvoirs. Klaus Iohannis, maire de Sibiu, a de son côté axé sa campagne sur le respect de l'Etat de droit, dénonçant les affaires de corruption qui touchent plusieurs hauts responsables du PSD.
Source: http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/11/16/klaus-iohannis-herault-de-l-anti-corruption-elu-president-en-roumanie_4524418_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12381
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: On reparle des ROMS   Dim 16 Nov 2014, 22:21

Droite ou gauche peu importe, ce qui compte c'est que l'argent versé à la Roumanie par l'Union pour les Roms serve effectivement pour ceux-ci...

Cela leur évitera peut être la tentation d'immigrer pour en final se retrouver entassés dans un bidonville de banlieue à la charge du pays d'accueil...

Et il est aussi voir plus humaniste et politiquement correcte d'émettre ce souhait que de réclamer toujours plus d'aides dans le pays d'accueil comme le font certains...


A voir aussi: http://rue89.nouvelobs.com/2014/11/16/pourquoi-reseaux-sociaux-sont-envahis-files-dattente-roumaines-256073
Revenir en haut Aller en bas
 
On reparle des ROMS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: