Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo

Aller en bas 
AuteurMessage
Basilics

avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 26 Aoû 2017, 20:04

NOTRE-DRAME DE PARIS
Airy ROUTIER , Nadia LE BRUN
(chez Albin Michel) et en librairie le 30 août 2017
Ce livre n’est pas un réquisitoire.
Ce livre n’est pas un règlement de comptes.
Ce livre n’est pas non plus une hagiographie !

C’est bien pire que cela : une enquête.

Voilà donc la vérité sur l’action d’une élue qui rend invivable la vie quotidienne de dix millions d’habitants de Paris et de sa région tout en prétendant l’améliorer.
Cette femme cynique a cependant un talent : cet art de communiquer qui lui permet aujourd’hui encore de masquer ses échecs. On s’est – presque – habitué à ses prêches, de l’injonction du « vivre ensemble » à l’exaltation de « l’impôt citoyen » !
Les journalistes Airy Routier et Nadia Le Brun montrent l’envers du décor, de la saleté croissante des rues à l’organisation de la paralysie automobile.
La politique du logement, aussi provocatrice qu’inefficace, l’aveuglement face à l’afflux des migrants, sans oublier une dette qui a doublé en quatre ans pour compléter le tableau : le bilan à mi-mandat apparaît déjà désastreux.
Ce qui fait peur, c’est que la maire de Paris, Anne Hidalgo, n’écoute plus personne, au point d’inquiéter même le nouveau président de la République, qu’elle déteste.
Entre récit et révélations, ce livre iconoclaste dit tout haut ce que bien des Parisiens pensent tout bas.

LES AUTEUR(e)S
Airy Routier est journaliste et éditorialiste à Challenges. Il est l’auteur de plusieurs best-sellers dont La république des loups, Le flambeur : la vraie vie de Bernard Tapie, et Vie et mort du banquier Stern.
Nadia Le Brun est journaliste. Elle est l’auteure de La dame de pique (Éditions First) avec Alain Bourmaud.
www.albin-michel.fr/file/routier-le-brun-notre-drame-de-paris.pdf


Dernière édition par Basilics le Sam 26 Aoû 2017, 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 26 Aoû 2017, 20:07

Joli titre, Notre-Drame de Paris.
Un p'tit teasing (exclusivement dans le Figaro, ce matin à cette heure)

Embouteillages, migrants, logements sociaux: les extraits du livre qui accuse Hidalgo
C'est un document explosif. Dans Notre-Drame de Paris, Airy Routier et Nadia Le Brun révèlent comment le bien-être des Parisiens a été sacrifié au profit de l'image flatteuse qu'a voulu se construire la maire de Paris. Nous en publions de très larges extraits.
Ces embouteillages monstres qui font la fureur des automobilistes
En guerre ouverte contre les voitures, la maire de Paris décide brutalement, en septembre 2016, de fermer la voie sur berge rive droite à la circulation automobile. Conséquence immédiate: des kilomètres de bouchons apparaissent chaque jour dans les quartiers limitrophes, ce dont elle n'a que faire.
«D'un coup, Paris s'est trouvé bloqué. Les 45.000 voitures et camionnettes qui transitent chaque jour par cette artère essentielle (ndlr: la voie sur berge express Georges Pompidou) ont dû se reporter sur d'autres itinéraires, en ...
http://www.lefigaro.fr/politique/2017/08/25/01002-20170825ARTFIG00048-embouteillages-migrants-logements-sociaux-les-extraits-exclusifs-du-livre-qui-accuse-hidalgo.php

Anne Hidalgo : les folies de la reine
Dans Notre-Drame de Paris, Airy Routier et Nadia Le Brun dressent le bilan des trois années de mandat d'Anne Hidalgo à la tête de la mairie de Paris. La charge des auteurs est violente.
Les Parisiens l'idolâtrent ou la vomissent. Depuis son élection en 2014, Anne Hidalgo exerce un pouvoir sans partage qui exacerbe les passions. Dans Notre-Drame de Paris, dont nous publions les bonnes feuilles, nos confrères Airy Routier et Nadia Le Brun décortiquent sa méthode et dressent le bilan de ses trois années de mandat.
Selon eux, l'ex-dauphine de Bertrand ...
http://www.lefigaro.fr/politique/2017/08/25/01002-20170825ARTFIG00053-anne-hidalgo-les-folies-de-la-reine-des-bobos.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Anne Hidalgo : les folies de la reine des bobos   Sam 02 Sep 2017, 16:19

Anne Hidalgo : les folies de la reine des bobos

Dans Notre-Drame de Paris, à paraître le 30 août chez Albin Michel, Airy Routier et Nadia Le Brun dressent le bilan des trois années de mandat d'Anne Hidalgo à la tête de la mairie de Paris.
La charge des auteurs est violente.

Embouteillages, migrants, logements sociaux: les extraits exclusifs du livre qui accuse Hidalgo

Les Parisiens l'idolâtrent ou la vomissent. Depuis son élection en 2014, Anne Hidalgo exerce un pouvoir sans partage qui exacerbe les passions. Dans Notre-Drame de Paris, dont nous publions les bonnes feuilles, nos confrères Airy Routier et Nadia Le Brun décortiquent sa méthode et dressent le bilan de ses trois années de mandat.
Selon eux, l'ex-dauphine de Bertrand ...

La suite : http://www.lefigaro.fr/politique/2017/08/25/01002-20170825ARTFIG00053-anne-hidalgo-les-folies-de-la-reine-des-bobos.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 02 Sep 2017, 16:22

A propos d’Anne Hidalgo, je vous propose une synthèse du dossier du Figaro Magazine de cette semaine qui présente le livre « Notre-Drame de Paris » consacré à la gestion de la mairie de Paris sous Hidalgo, et en publie de larges extraits. Cette synthèse fera l’objet de plusieurs articles.

C’est un document explosif. Dans « Notre-Drame de Paris», à paraître le 30 août chez Albin Michel, Airy Routier et Nadia Le Brun révèlent comment le bien-être des Parisiens a été sacrifié au profit de l’image flatteuse qu’a voulu se construire la maire de Paris.

Les Parisiens l’idolâtrent ou la vomissent. Depuis son élection en 2014 , Anne Hidalgo exerce un pouvoir sans partage qui exacerbe les passions. Dans « Notre-Drame de Paris« ,  Airy Routier et Nadia Le Brun décortiquent sa méthode et dressent le bilan de ses trois années de mandat.
Selon eux, l’ex-dauphine de Bertrand Delanoë est « naturellement clivante ». Témoignages à l’appui, ils décrivent son « sectarisme», son « mépris », sa « mauvaise foi » . Pour faire de la première ville de France une « capitale de la participation citoyenne inclusive », comme elle l’écrit, en virtuose de la novlangue, dans son livre programme Mon combat pour Paris, Anne Hidalgo mène sa majorité PS-Front de gauche-Verts à la baguette et écrase son opposition.

La charge des auteurs est violente. Ils accusent celle qu’ils surnomment « la reine Verte », « la reine des bouchons », la « pasionaria du social » ou, encore, « sainte-Anne du Bon Accueil », d’avoir failli sur tous les plans.
• Paris n’est pas libéré de la pollution: la fermeture brutale des berges de la rive droite, entre autres restrictions arbitraires de la circulation, l’a asphyxié.
• Le logement n’y est pas plus accessible qu’avant, au contraire,
• et la gestion démagogique du problème des migrants, loin de favoriser le « vivre-ensemble » cher à l’édile de gauche, chantre de l’« interculturalité », aggrave des tensions dont les femmes sont souvent les premières victimes dans les quartiers populaires.

Anne Hidalgo se revendique féministe, mais quand, en mai dernier, un collectif d’habitantes des X ème et XVIII ème arrondissements parisiens lance une pétition pour demander aux pouvoirs publics de mettre fin au harcèlement quotidien dont les femmes sont victimes dans le quartier La Chapelle- Pajol, elle riposte en se félicitant des progrès accomplis grâce au renforcement de la présence policière sur le terrain et en promettant « des actions de sensibilisation et de prévention des acteurs locaux ».Et c’est sans doute avec une certaine jubilation qu’elle voit des associations d’aide aux migrants forcer Valérie Pécresse à se réfugier dans un hall d’immeuble quand la présidente Les Républicains de la Région Ile-de-France vient sur place soutenir une marche organisée par la candidate locale LR-UDI aux législatives, Babette de Rozières.

Judith Weintraube pour le Figaro Magazine
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13742
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 23 Déc 2017, 10:45

La maire n'a-t-elle aucun pouvoir pour faire fermer un établissement faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation ?


Citation :
Paris : trois personnes entre la vie et la mort après une soirée en discothèque
Céline Carez| 22 décembre 2017

---/---
Que s’est-il passé cette nuit autour du dance floor des Nuits fauves, l’une des boîtes branchées de la cité de la mode à Paris ? Une enquête vient d’être ouverte à la demande du magistrat du parquet pour « violences volontaires par administration de substances nuisibles ».

Ce vendredi matin, trois personnes sont entre la vie et la mort, dont deux jeunes filles hospitalisées après avoir consommé ce qui ressemble à du GHB (ndlr, la drogue du viol), selon une source proche de l’enquête.
---/---
A la cité de la mode, François Bachy, le patron, s’agace. Les Nuits fauves ont une interdiction d’exploitation du tribunal civil en date du 18 octobre dernier avec une astreinte de 20 000 euros par infraction (par soirée, nldr). Ils ne répondent pas à mes courriers en recommandé avec accusé de réception. Ils n’auraient pas dû être ouverts cette nuit ».
---/---
http://www.leparisien.fr/paris-75/cite-de-la-mode-a-paris-deux-femmes-entre-la-vie-et-la-mort-apres-une-soiree-aux-nuits-fauves-22-12-2017-7467345.php


Dernière édition par a.nonymous le Sam 23 Déc 2017, 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR 1



Messages : 38
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 23 Déc 2017, 20:23

Discussion déplacée et 3 messages de 2 intervenants supprimés - Modérateur
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Hidalgo aurait dépensé 224.580 euros pour un rapport de 14 pages sur la propreté à Paris   Jeu 01 Fév 2018, 00:28

2018

Hidalgo aurait dépensé 224.580 euros pour un rapport de 14 pages sur la propreté à Paris Par  Antoine Garbay

Selon Le Canard Enchaîné, (nouveau journal officiel de la république française commentaire perso de tonton christobal)  sept commissions de 15 Parisiens chacune, soit 105 personnes, ont été organisées dans le but de les faire réfléchir sur l'état de la ville et de leur faire coucher par écrit leurs réflexions.

La mairie de Paris aurait dépensé 224.580 euros afin d'avoir l'avis des citoyens sur l'état des rues de la capitale. C'est ce que révèle Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 31 janvier. Ce chiffre proviendrait du rapport d'une mission d'enquête du Conseil de Paris, présidée par une élue d'opposition.

Selon l'hebdomadaire, sept commissions de 15 habitants chacune, soit 105 personnes, ont été organisées à l'automne par l'Ifop et l'agence de communication Planète publique. L'objectif était de faire réfléchir ces citoyens sur l'état de leur ville et de leur faire coucher par écrit leurs réflexions. Résultat: 14 pages (16.000 euros la page donc) d'un rapport énumérant les idées avancées par les «cobayes». Le Canard ne manque pas d'en citer les plus croustillantes, au rayon desquelles se glisse une pensée des plus philosophiques: «La perception de la propreté à Paris se fonde en négatif sur des constats relatifs à la malpropreté». Que celui qui a compris nous jette la première pierre.

Cette initiative quelque peu déconcertante découle pourtant d'une volonté directe d'Anne Hidalgo, l'édile parisienne. Dans les grandes lignes de son plan de propreté de mars 2017 était inscrit le souhait de plus impliquer les habitants de la ville. Comme le mentionne Capital , la maire socialiste avait alors déclaré vouloir organiser des conférences citoyennes pour faire émerger de «belles propositions» afin de rendre la ville plus propre.

---------------------

et dire que l'on a cloué au pilori la femme d'un ancien maire pour une "étude" de 30 000 fr...

on ne devrait pas avoir de mémoire lorsqu'il s'agit de politique...d'autant que la saleté de Paris n'est pas une réalité mais une "impression"tout comme l'insécurité
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1326
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 01 Fév 2018, 21:29

Dans le même temps le groupe de l'opposition a fourni un rapport sur le même sujet de 224 pages entièrement gratuit !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3845
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 01 Mar 2018, 21:32

La ville (et la maire) de Paris, on l'aime ou on la quitte. De plus en plus la quittent.
Entre les recensements 2016 et 2017, la population de tous les (11) autres territoires de la métropole augmentent (entre 0.3% et 1,8 %, T10 + 0,5%) sauf Paris qui perd 0,4% d'habitants ; 2,22 millions habitants à Paris, 4,78 millions autour (territoires T2 à T12) en 2017.
Ce qui fait sans doute toujours plus d'habitants à galérer dans les transports publics ou sur les routes ... loin du métro parisien.
sources :
https://94.citoyens.com/2016/metropole-du-grand-paris-population-2016-par-ville-par-territoire,03-01-2016.html
https://94.citoyens.com/2017/metropole-du-grand-paris-population-officielle-2017-par-ville-par-territoire,02-01-2017.html


Et Fontenay ? + 0,28% (148 personnes) entre 2016 et 2017. On sent que l'effort de construction de logements est beaucoup moins intense que l'effort de construction de bureaux au Val, malgré les lamentations municipales sur les difficultés de logements des franciliens. Mais les nouveaux électeurs ne sont pas souhaités ... s'ils risquent de faire basculer la majorité municipale.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 01 Mar 2018, 22:34

Salamandre vous agravez votre cas. Mais enfin que reprochez-vous à cette majorité municipale? Embarassed

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13742
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 02 Mar 2018, 01:06

Salamandre a écrit:
---/---
Entre les recensements 2016 et 2017, la population de tous les (11) autres territoires de la métropole augmentent (entre 0.3% et 1,8 %, T10 + 0,5%) sauf Paris qui perd 0,4% d'habitants ; 2,22 millions habitants à Paris, 4,78 millions autour (territoires T2 à T12) en 2017.
---/---


Sachant que ces chiffres sur l'évolution de la population parisienne intra-muros sont à rapprocher du contenu de la note du politologue Jérôme Fourquet publié il y a peu par la Fondation Jean-Jaurès:

Citation :
---/---
L’évolution sociologique de Paris et des métropoles régionales est l’illustration la plus flagrante de cette séparation qui est d’abord territorial : alors que les cadres et professions intellectuelles représentaient 24,7 % de la population parisienne en 1982, cette proportion atteint 46,4 % en 2013, soit un quasi doublement en l’espace de trois décennies. Dans le même temps, la part des employés et des ouvriers vivant dans la capitale est tombée de 18,2 % à 6,9 %.
---/---
http://www.plateaufontenay.net/t3672-les-classes-favorisees-ont-fait-secession

La question que l'on peut se poser est jusqu'à quand les banlieues dites populaires vont pouvoir et accepter de supporter le déséquilibre entre classes sociales aisées logées dans Paris et classes sociales modestes logées en banlieue ?
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3845
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 02 Mar 2018, 05:15

Et il va de soi que restent à Paris (ou à l'ouest) la plupart des grands lycées prestigieux et des grands hôpitaux (APHP : Assistance Publique Hôpitaux de Paris - comme son nom l'indique). Ce n'est pas simple de transporter un malade quand les (rares) services hospitaliers appropriés sont à Paris et se garer une galère.

Enfin, nous avons Begin - sur lequel les menaces de fermeture semblent s'être éloignées. Ou Mondor (Créteil, 94) en faisant fumer le CO2, le NOX et les particules, vu la mauvaise liaison en transports publics.
Et l'hopital intercommunal de Montreuil ? Une preuve d'inégalités Paris-banlieue. Au passage, il n'a pas le label APHP.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13742
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 02 Mar 2018, 08:48

Citation :
Tour Triangle : dépôt d’une plainte pour « délit de favoritisme » contre la ville de Paris

Le Monde.fr avec AFP | 01.03.2018

Nouveau rebondissement dans la bataille de la tour Triangle : une plainte pour « délit de favoritisme » a été déposée contre la mairie de Paris par deux associations, SOS Paris et ADHAPE (Association pour le développement et l’aménagement harmonieux du Parc des expositions et ses environs).

Selon les plaignants, la maire a accordé un bail à construction et un permis de construire « en l’absence de toute mise en concurrence », a expliqué leur avocat, Me Cofflard.


Marché public ou projet privé, la bataille au cœur du projet

Pour les plaignants, il s’agit d’un projet public : des équipements publics seront construits dans la tour. La Ville de Paris sera par ailleurs propriétaire de la tour au terme d’un bail de 80 ans.

« Il s’agit ainsi d’un marché public de travaux, et non un projet privé comme la mairie le soutient », affirme Me Cofflard, qui estime qu’il y a là violation des dispositions réglementaires en la matière.


D’autres recours sont encore à l’instruction.

Le premier a été déposé le 4 octobre 2017 par trois associations (SOS Paris, FNE-IDF, ADHAPE) devant le tribunal administratif pour demander l’annulation du permis de construire accordé le 28 avril 2017 par la mairie de Paris à la SCI tour Triangle. C’est cette SCI, contrôlée par le leader européen de l’immobilier commercial Unibail-Rodamco, qui doit porter le financement de la tour, estimé à 500 millions d’euros.

Le second a été déposé le 5 février par ces trois associations et dix élus écologistes du Conseil de Paris. Ils ont ainsi saisi le tribunal administratif de Paris d’une demande de résiliation judiciaire de la promesse de bail à construction.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Ven 02 Mar 2018, 08:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13742
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 02 Mar 2018, 08:49

Citation :
---/---
Un projet pharaonique, très contesté depuis son lancement

Cet édifice de 180 mètres de haut doit être implanté porte de Versailles, dans le 15e arrondissement. Le projet de 43 étages comporte un hôtel quatre étoiles de 120 chambres avec un « sky bar », 2 200 mètres carrés d’espace de « coworking » et un équipement culturel de 540 m2.

Le projet a été contesté dès son lancement, en septembre 2008, sous l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë. Les écologistes dénonçaient un projet « énergivore ». Retoquée une première fois en conseil municipal en 2014, avant son adoption en 2015, la tour Triangle est défendue par Anne Hidalgo à la fois comme « une œuvre d’art » et « un projet autour duquel se joue une part non négligeable de l’attractivité et du rayonnement de Paris et du Grand Paris ». Elle a été dessinée par l’agence d’architecture suisse Herzog & de Meuron, à qui l’on doit notamment le « Nid d’oiseau » (le stade olympique) de Pékin ou la Philharmonie de Hambourg, inaugurée en janvier avec sept ans de retard et un budget multiplié par dix pour atteindre 790 millions d’euros.

A moins que la procédure en cours n’« enraye la machine », comme l’espère Christine Nedelec, secrétaire générale de l’association SOS Paris, les travaux devraient débuter en 2020, année des prochaines élections municipales, pour une ouverture avant les Jeux olympiques de 2024.
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2018/03/01/tour-triangle-depot-d-une-plainte-pour-delit-de-favoritisme-contre-la-ville-de-paris_5264451_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3845
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 02 Mar 2018, 09:28

Hidalgo s'est laissé éblouir par la signature du cabinet d'architecte, qui a pourtant à son actif "la Philharmonie de Hambourg, inaugurée en janvier avec sept ans de retard et un budget multiplié par dix pour atteindre 790 millions d’euros." Exploser les budgets, c'est une preuve de qualité artistique ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Pour Anne Hidalgo, le danger antisémite est sur les plaques de rues de Paris   Lun 02 Avr 2018, 17:35

Lettre au maire de Paris qui veut débaptiser la rue "Alain" pour antisémitisme par Franck Crudo
________________________________________
Anne Hidalgo envisage de débaptiser la rue « Alain » à Paris pour antisémitisme. Les plaques de rues de la capitale seraient peuplées d’antisémites et d’islamophobes notoires. Pourquoi combattre ceux d’aujourd’hui quand on peut dégrader ceux d’hier?
________________________________________

Madame la maire, chère Anne Hidalgo,
C’est l’un de vos plus fervents admirateurs qui vous écris.
J’apprends que la mairie de Paris se donne le temps de la réflexion pour savoir s’il faut débaptiser la rue Alain, dans le 14e arrondissement. Le journaliste et philosophe, qui n’était pas un grand résistant si vous voyez ce que je veux dire1, aurait gribouillé des lignes teintées d’antisémitisme dans son journal intime.
Ne réfléchissez pas trop longtemps et foncez madame la maire, comme vous savez si bien le faire. Enfin, « foncez » est un bien grand mot car il est désormais rare de dépasser les 12 km/h dans notre belle ville, grâce à votre politique volontariste et courageuse. N’écoutez pas tous ceux qui vous critiquent, essentiellement parce que vous êtes une femme, comme vous le martelez à juste titre. Certains membres de votre majorité réclament depuis des années qu’une rue de Paris porte enfin le nom de Robespierre. C’est l’occasion ou jamais. Une artère parisienne au nom de l’Incorruptible, du chantre de la Vertu pour remplacer la rue Alain, ça aurait de la gueule non ?

Mais il ne faut surtout pas s’arrêter en si bon chemin, si j’ose dire. Car Alain est hélas l’arbre qui cache la forêt. D’innombrables rues de Paris portent encore aujourd’hui le patronyme de personnalités qui se sont fourvoyées dans l’antisémitisme. Jean Jaurès, par exemple, écrit en 1898 : « La race juive (…) toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n’est pas par la fièvre du prophétisme, manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corruption et d’extorsion. »2 Je propose donc fort logiquement que l’avenue Jean Jaurès (19e) soit aussitôt rebaptisée avenue du Vivre-ensemble.

Changeons aussi le nom de la rue Pierre Leroux (7e), cet autre socialiste ayant notamment écrit que le juif est « odieux par son esprit de lucre et de spoliation ». Ou encore la rue Joseph Proudhon (12e), lequel évoque en son temps « cette race qui envenime tout, en se fourrant partout (…) Le juif est l’ennemi du genre humain. Il faut renvoyer cette race en Asie, ou l’exterminer ».3 Même sort pour la rue George Sand (16e), la place Jacques Bainville (7e), la rue Charles Fourier (13e), la rue Gustave Le Bon (14e), l’avenue Pierre Loti (7e) ou encore le boulevard Auguste Blanqui (13e). Tous ont flirté avec l’antisémitisme, au même titre que Georges Bernanos, dont l’avenue dans le 5earrondissement pourrait du coup être renommée avenue du Bouchon.
La rue des Goncourt (11e) est un trop bel hommage à ces deux grands amis d’Edouard Drumont, fondateur de la Ligue antisémitique de France, à qui l’antidreyfusard Alphonse Daudet prête de l’argent afin qu’il publie à son compte le pamphlet La France Juive. Je suggère par conséquent que la rue Daudet (14e) s’appelle désormais la rue de la double file. Pas de quartier non plus pour le dialoguiste Michel Audiard, qui écrit des textes antisémites dans des revues collabos. On pourrait rebaptiser la place qui porte son nom dans le 14e : place des Cons qui osent tout.

Que penser de cette statue qui trône sur le Sacré-Cœur, celle de Saint-Louis, le roi de France qui impose en 1269 le port de la rouelle, ce sinistre avant-goût de l’étoile jaune ? Ou encore du lugubre boulevard Voltaire (11e), futur Boulevard de l’heure de pointe ? En plus d’être antisémite4, l’auteur de Candide devient à l’âge de 50 ans l’amant de sa nièce et affiche pleinement ses préjugés homophobes, assimilant la pédérastie à « un attentat infâme contre la nature », « une abomination dégoûtante » et une « turpitude ». Bel exemple pour notre jeunesse ! Pour couronner le tout, Voltaire est aussi férocement islamophobe et traite Mahomet d’« imposteur », de « fanatique » ou encore de « faux prophète ».

A ce sujet, j’ai le regret de vous informer que les rues de Paris sont pavées d’islamophobes en tout genre. C’est notamment le cas des rues de Tocqueville, Flaubert5 et Alfred de Vigny6, toutes situées dans le 17e arrondissement. Pourquoi ne pas les rebaptiser rue Edwy Plénel, rue Caroline de Haas et rue Clémentine Autain, des personnalités progressistes peu suspectes d’islamophobie ? Pour les mêmes raisons, changement de nom impératif pour le lycée Condorcet (9e)7, l’école primaire Bossuet (6e)8, la rue Chateaubriand (8e)9, l’avenue Winston Churchill (8e)10, la rue Ernest Renan (15e)11 ou encore la promenade Claude Levi-Strauss (13e)12.


.../...  pour lire l'intégralité de ce texte : https://www.causeur.fr/anne-hidalgo-rue-alain-antisemitisme-150258

------------------

Magnifiques exemples des excès de nos moralistes à la petite semaine qui ne craignent pas de se ridiculiser (ce qui est leeur problème) mais de pourrir à temps plein la vie des Français (ce qui devient le notre)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13742
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 17 Mai 2018, 23:18

Citation :
Pantin dit non au crématorium de Paris
Victor Tassel et Julien Duffé| 16 mai 2018

Ça chauffe pour le crématorium. Des collectifs d’habitants de Pantin ont lancé deux pétitions, rassemblant environ 400 signatures, contre le projet de « parc funéraire » et son crématorium de la ville de Paris, Porte de la Villette.

Parmi douze sites, la maire (PS) Anne Hidalgo a choisi le square Forceval - reliant Paris à Pantin - pour implanter le deuxième crématorium de la ville et soulager celui du Père Lachaise (Paris XXe), saturé.

Aux yeux des habitants, ce choix symbolise la fracture entre Paris et sa banlieue. « Comme d’habitude, Paris se débarrasse d’un équipement problématique aux bords de la banlieue Est. On a l’impression d’être leur poubelle ! », s’emporte Olivier Pousset, membre du collectif de Forceval et habitant de la rue Magenta. L’association des Cinq-chemins soulève un « mépris des habitants ». « Il n’y a eu aucune concertation », dénonce une membre.

L’enjeu est aussi environnemental dans le secteur le plus pollué d’Ile-de-France. Le crématorium devrait amener 700 voitures par jour. Sans compter la pollution due au fonctionnement de l’établissement et ses 4 000 crémations par an. « On rajoute de la pollution à la pollution, ça n’a aucun sens ! », s’étrangle une membre de l’association des Cinq-Chemins.

« Nous appliquerons à cet équipement des standards au moins équivalents à ceux du Père-Lachaise. Les seuils d’émission seront inférieurs à ceux autorisés par la réglementation », affirme-t-on à Paris.

Comme les habitants, la mairie de Pantin s’oppose frontalement et envisage de rassembler les deux pétitions en une seule, municipale. « Sous le périphérique, avec le bruit des voitures, ce n’est pas un lieu pour rendre un dernier hommage à un proche, lance le maire (PS) Bertrand Kern. C’est un projet absurde. La mairie de Paris ne veut pas dialoguer. Il va falloir gonfler les muscles. J’attaquerai tout le projet, je ne me laisserai pas faire ! »

Paris tente d’apaiser les tensions : « Nous souhaitons que la réalisation de ce projet s’effectue en bonne intelligence avec les collectivités riveraines. Une réunion publique de concertation se tiendra à l’automne sur l’ensemble du projet urbain. Pantin y sera associée. »

De l’autre côté du périphérique, le maire du XIXe arrondissement François Daganud (PS), très remonté contre le projet il y a quelques mois, s’est radouci. « On a fait évoluer le projet, assure-t-il. Il a été déplacé près de l’avenue de la porte de la Villette, ce sera un bâtiment R+1 d’une grande qualité architecturale et paysagère. »

Le maire reconnaît que le « lieu n’est pas idéal », mais « si on ne l’implantait pas ici, il ne se faisait pas, fait-il valoir. Les délais de crémation peuvent atteindre quinze jours au Père-Lachaise (XXe). On ne peut pas imposer ça aux familles en deuil ».

Le crématorium, prévu Porte de la Villette d’ici 2022, pourrait-il finalement être construit à Pantin ? Le maire (PS) Bertrand Kern, soucieux de ne pas opposer un « non définitif » à la mairie de Paris, a proposé une alternative. Dans le cimetière parisien installé sur sa commune.

« C’est notre plus grand espace vert et, surtout, il me paraît plus logique de rendre hommage à un proche dans un cimetière plutôt que sous le périphérique », souligne Bertrand Kern.

Le maire met également en avant une station de métro, à l’entrée du cimetière, qui n’a jamais été ouverte. « Ne serait-ce pas l’occasion, avec les Jeux olympiques 2024, de l’ouvrir ? s’interroge l’élu. Cela permettrait aux gens de se rendre au crématorium autrement qu’en voiture ! »

Pour le moment, la ville de Paris a rejeté la proposition du maire, arguant que « ce n’était pas faisable ». « Anne Hidalgo ne nous écoute pas, c’est dommage, tacle Bertrand Kern. Mais je garde espoir. »
http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/pantin-dit-non-au-crematorium-de-paris-16-05-2018-7719570.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3845
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Mer 06 Juin 2018, 08:04

La ville de Paris a une "leader mondiale" depuis 2016  lol! c'est elle qui le dit

"En août 2016, l’élection d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, comme  présidente du Cities 40 (C40), le plus grand réseau de villes mondiales, a été saluée non pas comme une victoire diplomatique nationale mais comme une affirmation plus importante de la capitale. Succédant, notamment, à Ken Livingstone, maire de Londres, Michael Bloomberg, maire de New York, et Eduardo Paes, maire de Rio de Janeiro, elle est devenue la première femme à ce poste."
« Leader mondiale des maires les plus influents, représentant ensemble 650 millions de citoyens et dont les territoires génèrent 25 % du PIB mondial », soulignait un communiqué de la ville de Paris."
https://www.telos-eu.com/fr/les-metropoles-vont-elles-gouverner-le-monde.html

Voilà qui plane très très haut, mais l'atterrissage (crash ?) électoral approche pour la maitresse du  monde.
C'est le défaut de cet article : vouloir démontrer, en citant Paris et sa "leader mondiale", que les villes-métropoles et leurs excellents maires sont bien plus efficaces et démocratiques. (et Grand Paris au fait ? C'est la basse cour ?)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Mer 06 Juin 2018, 20:29

L'affaire est si bien expliquée dans l'ouvrage titre du fil (que je possède et que j'ai lu in extenso) chapitre 4 pages 42 et suivantes... que pour un peu on devrait croire que es qualité de présidente de l'assoce, le maire de Londres ou de N-Y demande son avis à la danseuse de flamenco pour gérer sa ville... étant tous les deux et quelques autres attentifs à ses directives avisées.

NB j'interviens rarement sans biscuit...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3845
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 15 Juin 2018, 05:49

Pratiques irrégulières, recrutements irréguliers, etc ... Un rapport sévère de la Cour des comptes sur la gestion de l'argent public, à la maire de Paris

La Cour des comptes se paye Hidalgo sur sa gestion des statuts des agents de Paris

Pour les magistrats financiers, le cadre statutaire des 52.000 fonctionnaires employés par Anne Hidalgo est devenu illisible à force d'avoir bénéficié de dérogations indues. Ils critiquent aussi l'absence de pilotage de la mairie et de l'État, et constatent des effets négatifs de gestion et des irrégularités à la pelle.

Anne Hidalgo a de quoi faire la tête. La maire de la capitale est en effet la cible d'un référé de la Cour des comptes, adressé au premier ministre Édouard Philippe, pas piqué des hannetons sur «le droit et les pratiques du statut des collaborateurs de la Ville de Paris». Sur 10 pages, les magistrats financiers fustigent «un cadre statutaire devenu illisible» au fil des décennies. «Le statut des agents de la Ville de Paris est marqué, de très longue date, par l'aménagement d'un régime spécifique qui déroge, sur de nombreux points, aux dispositions générales applicables aux agents des collectivités territoriales», notent ainsi les juges de la rue Cambon, tout en reconnaissant «une spécificité compréhensible». À ceci près que «les dispositions réglementaires applicables sont mal pilotées par l'État et la ville, notamment parce que l'addition des dérogations et des textes propres aux agents parisiens complexifie le cadre statutaire et en compromet la cohérence et le suivi».

Paris se distingue ainsi des autres collectivités «par le nombre élevé des échelons hiérarchiques et par le rôle du secrétariat général, différent de celui des directions générales des services», note la Cour des comptes. Résultat, «la typologie des emplois supérieurs parisiens déroge à celle des autres collectivités territoriales en retenant un nombre élevé d'échelons hiérarchiques et des statuts d'emplois fonctionnels qui n'existent pas dans les autres collectivités», se plaint-elle.

Statuts obsolètes et recrutements irréguliers

Idem sur les nominations discrétionnaires à ces emplois, qui dérogent aux règles encadrant le recrutement direct des directeurs généraux des grandes collectivités et dont certains statuts sont carrément «obsolètes». La Cour insiste notamment sur la nécessité de supprimer les emplois de secrétaire général et de secrétaire général adjoint qui «n'ont plus de réalité» ou encore de clarifier «les dispositions applicables aux emplois de délégué et délégué général». Elle juge encore que «le recrutement dans les emplois fonctionnels des mairies d'arrondissement devrait suivre celui des autres collectivités».

La conséquence est lourde: des «irrégularités» à la pelle. «Les plafonds d'emplois et les règles de rémunérations (...) ne sont même pas respectés», dénonce ainsi la Cour pour qui «la Ville poursuit en réalité des pratiques irrégulières tendant à la pérennisation d'une gestion globalisée, sans identification ni véritable individualisation des emplois». Pis, «le suivi des emplois non-titulaires sur la seule base de plafonds d'emplois et des effectifs globalisés associés à ces plafonds, les mécanismes de gages ou de sureffectifs, sans base légale ni réglementaire, lui permettent de s'exonérer de l'identification des postes et des règles de recrutement afférentes», assurent encore les juges financiers. Cerise sur le gâteau, la Cour s'indigne que «les pratiques sont irrégulières également en matière de recrutement».

1552 heures de travail par an par agent

Et les magistrats financiers, pour qui la simplification des 63 corps et 23 statuts d'emplois fonctionnels que compte la ville de Paris pour un effectif d'un peu plus de 52.000 agents est «possible et nécessaire», de faire 5 recommandations de bon sens à Édouard Philippe et Anne Hidalgo afin que le droit commun s'applique dans la capitale, «sauf dérogation explicite». Ils suggèrent notamment de réévaluer l'ensemble des textes applicables ainsi que les dérogations statutaires «pour ne conserver que les dérogations encore justifiées par les spécificités d'organisation de service».

Ils prônent encore de supprimer la clause de cristallisation qui vise à figer temporairement l'application du statut de la fonction publique territoriale à Paris afin de permettre à la ville de mettre ses règles statutaires internes en conformité avec les évolutions légales. Cette disposition lui permet notamment de ne pas appliquer la référence annuelle du travail fixée à 1607 heures -les agents 1552 heures par an- pour un coût de 74 millions d'euros par an. À défaut de supprimer cette clause, les magistrats suggèrent aussi de l'actualiser «en veillant, dans ce cas, qu'elle ne soit pas détournée de son objet réel». La Cour souhaite enfin que la ville instaure l'obligation d'établir un classement exhaustif de l'ensemble des emplois fonctionnels de direction et d'encadrement supérieur parisiens et précise le régime de nouvelle bonification indiciaire applicable à Paris.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/06/14/20002-20180614ARTFIG00136-la-cour-des-comptes-se-paye-hidalgo-sur-sa-gestion-des-statuts-des-agents-de-paris.php

On attend la réponse de la dame. C'est : 1) un complot ? 2) une vengeance ? 3) du sexisme ? 4) une attaque contre la vraie gauche ? etc...

Éléments de comparaison : mairie de Paris 52 000 agents donc, pour 2,2 millions habitants et 105 km2, tandis que Commission de Bruxelles 55 000 fonctionnaires pour 28 pays de l'UE, soit environ 500 millions habitants et 4,5 millions km2.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 15 Juin 2018, 19:55

Il reste donc une bonne marge de progression à la Commission Européenne en vertu du principe de croissance, sens l'histoire, progrès inexorable.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3845
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 15 Juin 2018, 21:09

Élément de comparaison, toujours : Paris 52 000 agents pour 2,2 millions d'habitants. Ce qui correspond à 1250 agents pour 53 000 habitants. Tandis qu'à Fontenay (53 000 habitants) nous sommes à 1500 agents, dont de "nombreuses situations irrégulières" selon la Cour des comptes (rapport FsB 2018)
https://94.citoyens.com/2018/rapport-de-cour-comptes-chauffe-conseil-municipal-de-fontenay,25-05-2018.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 15 Juin 2018, 22:31

QUE compte faire le maire pour prendre en compte les observations de la Cour des Comptes ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1326
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 16 Juin 2018, 05:12

Rien, protégeons l'emploi !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13742
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Sam 16 Juin 2018, 05:57

On pourrait tout à fait accepter que notre ville soit "riche" en personnels municipaux si l'action de ceux-ci était visible au quotidien mais ce n'est hélas pas le cas...

Il suffit d'être attentif lors de ses déplacements en ville pour constater l'état de la voirie, les dépôts d'ordures, les trottoirs défoncés, ...

Un exemple concret: les cantonniers mettent ce qu'ils ramassent dans des sacs en plastique gris qu'ils déposent le long des voies pour que ceux-ci soient ensuite ramassés par un autre service municipal... Et bien les sacs déposés le vendredi matin peuvent rester sur le trottoir jusqu'au lundi voir le mardi pourrissant l'environnement des habitants....

Dans ce cas précis et dans une ville "riche" en personnels municipaux, la faute n'est pas extérieure à la municipalité mais belle et bien interne à celle-ci....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: “Notre pays peut davantage” : Hidalgo plaide pour plus d'immigration   Mar 26 Juin 2018, 15:00

“Notre pays peut davantage” : Hidalgo plaide pour plus d'immigration
Par Auteur valeursactuelles.com / Dimanche 24 juin 2018 à 18:15 73


D'aucuns s'étonneront de la démarche d'Anne Hidalgo. Maire de Paris mais non impliquée au plan de la politique nationale, l'édile socialiste fait la leçon aux autorités, ce dimanche 24 juin, dans une interview accordée au JDD.

Hidalgo voulait que « la France accueille » l'Aquarius
« Le président de la République se dit très pro-européen, mais sur la question des réfugiés, la France n'est pas au rendez-vous de son histoire », estime notamment l'élue, laquelle aurait « aimé que la France accueille ce bateau », l'Aquarius.

« Avant, le gouvernement était pragmatique », lance Mme Hidalgo, ressentant qu' « aujourd'hui, il y a un durcissement difficile à comprendre ». « Gérard Collomb veut renvoyer tous ceux qui ne sont pas arrivés en premier lieu par la France, les 'dublinés' », a-t-elle encore déclaré.

« Alors oui, notre pays peut davantage »
Et l'édile socialiste de répondre à la question de savoir si la France doit dépasser le nombre de 200 000 migrants par an : « Nous avons accordé l'asile à 36 000 personnes en 2017. Cela représente un réfugié par commune française. Alors oui, notre pays peut davantage (...) il nous faut avancer sur nos deux pieds : à la fois organiser l'accueil, mais aussi réussir l'intégration ».

----------------


Et lorsque les migrants deviennent "dérangeants" à Paris on appelle la police et on les fait déménager en province... à ce compte là on peut vouloir plus d'immigration.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 28 Juin 2018, 23:02

Anne Hidalgo “préfère la com”
Par Eric Brunet / Vendredi 22 juin 2018 à 18:1511

Liberté chérie. Multiplication des statuts, temps de travail réduit, organigrammes baroques, et 417 salariés rien que pour la communication : c’est la Mairie de Paris.

Depuis des années, j’entends les pires rumeurs circuler sur la Mairie de Paris. Par exemple, on m’a assuré bien des fois que notre capitale comptait davantage de fonctionnaires que l’institution européenne à Bruxelles ! Mais la vraie surprise est venue récemment. Je recevais sur RMC Florence Berthout, maire LR du Ve arrondissement de la capitale, afin d’évoquer la saleté des rues parisiennes. L’élue souhaitait dénoncer les équipements publics (parcs, crèches…) contraints de fermer leurs portes (parfois plusieurs mois) à cause de la prolifération des rats. Soudain, en direct, mon invitée lâcha une information à peine croyable sur un ton badin. Un échange surréaliste, que je retranscris.


Moi : « Selon vous, Anne Hidalgo devrait affecter davantage de moyens vers les services de nettoyage de la ville ? »
Florence Berthout : « Oui, mais hélas, elle semble préférer la com… »
Moi, surpris : « La com ? »
Florence Berthout : « Je me demandais depuis longtemps combien de salariés étaient employés à la communication de la Ville de Paris. Après avoir formulé une demande écrite aux services d’Anne Hidalgo, je viens enfin d’obtenir une réponse : 417. »
Il y aurait 417 salariés au service communication de la Ville de Paris ! Voilà qui méritait vérification. Le service communication de la Ville compte 273 postes (41 de plus depuis l’élection d’Anne Hidalgo). Mais si l’on agrège à ce chiffre les communicants des différentes directions de la Ville, on obtient effectivement 417 spécialistes de com oeuvrant dans les bureaux de la Mairie. Soit 21 millions d’euros de dépenses annuelles, selon Florence Berthout. Étonnamment, cela n’a pas empêché le recours à des prestataires de communication. La dépense extérieure pour la communication de Paris serait passée de 2,2 à 2,8 millions d’euros durant la nouvelle mandature.
Soyons honnêtes. Cette gabegie n’est pas nouvelle. J’ai retrouvé une vieille offre d’emploi publiée en 2014. Savoureux : « Le département Paris Numérique regroupe les activités digitales de la direction de l’information et de la communication : relation aux usagers, animation éditoriale de Paris.fr, gestion de communautés, audiovisuel et projet. Il compte 125 collaborateurs et assure la diffusion en temps réel de l’information dans la ville. »

La Cour des comptes vient tout juste de publier deux rapports sur le cabinet “exorbitant” de la maire et le temps de travail des agents. La chambre évoque une hausse de 12 % des charges de personnel et la multiplication des statuts qui « ont abouti, pour un effectif d’un peu plus de 52 000 agents, à la coexistence de 63 corps et de 23 statuts d’emplois fonctionnels ». La Cour des comptes dénombre 138 délibérations permettant aux agents de déroger aux 1 607 heures réglementaires. Ainsi, avec une durée annuelle du temps de travail de 1 552 heures, un fonctionnaire de la Ville de Paris travaille en moyenne entre trente-trois et trente-quatre heures par semaine. Bien moins que le temps de travail légal fixé par la loi. Un manque à gagner pour les Parisiens qui atteindrait 74 millions d’euros.

La chef de file de la droite parisienne, Florence Berthout, est plus précise encore. Selon elle, les cadres et la haute administration de la Ville de Paris proviennent du « recyclage » d’anciens apparatchiks du cabinet d’Anne Hidalgo ou des ministères du quinquennat Hollande. Le surnombre d’adjoints en mairie centrale coûterait selon elle 7,4 millions d’euros. « C’est l’équivalent de 650 places en crèche, alors même que la Mairie prévoit la fermeture de deux tiers des crèches en août cette année », enfonce la maire LR du Ve arrondissement. C’est vrai, des intitulés étranges, des organigrammes baroques se sont mis à fleurir ces dernières années : des délégués au périmètre d’action très flou ou des directeurs de projets pas très bien définis… 17 au total ! Les salaires de certains de ces chanceux ont eux aussi bourgeonné : ils dépassent parfois les 12 000 euros net par mois !




Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 28 Juin 2018, 23:04

Agressions, détritus, squats: des riverains usés par une salle de shoot à Paris
par Stéphane Kovacs

Des habitants et des professionnels du quartier, vent debout contre ce projet, dénoncent maintenant les multiples nuisances et réclament le démenagement du local dans un espace sans riverains.
De son bureau, elle est le «témoin permanent» de «courses-poursuites, bagarres, scènes d'injection et autre deals». Elle n'ose plus téléphoner près de sa fenêtre sous peine d'être menacée par les drogués, qui pensent qu'elle appelle la police. Me Yadhira Stoyanovitch a perdu une partie de sa clientèle et fixe désormais ses rendez-vous «ailleurs», «par crainte que la vision du lieu ...


Lasuite : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/27/01016-20180627ARTFIG00256-agressions-detritus-squats-dans-le-xe-les-riverains-uses-par-la-salle-de-shoot.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Jeu 28 Juin 2018, 23:08

Le désarroi des habitants de la Goutte d'or face à la violence au quotidien
par Stéphane Kovacs


REPORTAGE - Alors qu'un campement de trafiquants de crack vient d'être démantelé dans le nord de Paris, les habitants du XVIIIe arrondissement tentent de faire face à l'anarchie.

Une opération «Paris respire» dans le quartier Château-Rouge. L'installation d'un «Trilib'» pour trier les déchets. Des centaines d'amendes pour «jets de mégots» ou pour «stationnement gênant»… Pour nombre d'habitants du XVIIIe arrondissement, les «actions concrètes pour aller vers un espace public apaisé» de la mairie de Paris sont pour le moins «à côté de la plaque». Trafic de drogue, violences, vente à la sauvette, prostitution, saleté… les riverains de la rue Myrha ou ceux de la rue Dejean, notamment, se disent excédés.

Certes, un campement de trafic de drogue, «la colline du crack», a été démantelé mercredi près de la Porte de la Chapelle. Mais plus au sud, autour du métro Château-Rouge, «la situation empire de jour en jour, sans que les pouvoirs publics ...

---------------------


Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Anne Hidalgo annonce que des passages piétons aux couleurs LGBT deviendront permanents à Paris   Jeu 28 Juin 2018, 23:14

Anne Hidalgo annonce que des passages piétons aux couleurs LGBT deviendront permanents à Paris
La maire de Paris a évoqué une "décision symbolique" et "un signal résolument positif et bienveillant".

Anne Hidalgo annonce que des passages piétons aux couleurs LGBT deviendront permanents à Paris

Des passages piétons récemment recouverts des couleurs multicolores du drapeau LGBT vont devenir permanents à Paris. L’annonce a été faite mercredi soir par Anne Hidalgo. "La lutte pour l'égalité des droits et contre les discriminations se tient pendant la Quinzaine des fiertés mais aussi toute l'année. Je prends aujourd'hui une décision symbolique : nous allons rendre permanents les passages piétons arc-en-ciel que nous avons installés dans le Marais", a déclaré la maire socialiste de Paris devant la Conférence de l'European LGBT Police Association qui se tient jeudi et vendredi à l'Hôtel de Ville.

Pour l’édile parisienne, cette initiative est un "signal résolument positif et bienveillant". Un de ces passages piétons aux couleurs LGBT, installés dans le quartier du Marais - en plein centre de la capitale - à l'occasion de la Quinzaine des Fiertés, avait été dégradé en début de semaine, recouvert de peinture blanche et d'insultes homophobes. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, avait notamment fait part de son indignation.

--------------------

Nous sommes sauvés les passages protégés seront "protégés".... et remis en état ! pour les rats, les dealers, les ordures non ramassées on ne peut pas tout faire !

alors la banlieue déversoir à migrants indésirables dans la capitale... vous ferez avec !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16945
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 29 Juin 2018, 19:51




A Paris on a les rats dans la rue et le passage protégé arc en ciel dans le Marais...

A défaut de traiter la question de l'hygiène on s'occupe de soigner la démagogie !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   Ven 29 Juin 2018, 21:42

On va peindre quoi dans le quartier du temple à forte communauté juive ou dans le 13iemme très prisé par les Chinois.
Quant à certaines villes du 93 les choix abondent.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre-Drame de Paris - Enquête sur la maire de Paris Anne Hidalgo
» Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois
» Mes anges, ERICKA et CLARISSe, notre drame : leur décès à 18sa +6j et 19sa+2jours
» Cathédrale Notre-Dame de Paris
» Notre-Dame de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: