Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Praud - Je me souviens de Raymond Barre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Praud - Je me souviens de Raymond Barre   Lun 28 Aoû 2017, 17:58

Praud - Je me souviens de Raymond Barre
Il entra à Matignon un 25 août. Et il y a dix ans, c'est un 25 août aussi qu'il est mort. Hommage à un homme d'État que les Français ont oublié.
Par Pascal Praud
Publié le 25/08/2017 à 12:13 | Le Point.fr

Il fut nommé Premier ministre un 25 août, c'était en 1976. Et c'est encore un 25 août, à 83 ans, qu'il a quitté pour toujours Saint-Jean-Cap-Ferrat. C'était en 2007. Cela fait donc dix ans que Raymond Barre est mort. La presse célébrera en grande pompe les vingt ans de la disparition de Lady Diana ; elle a déjà oublié Raymond Barre, Premier ministre de Valery Giscard d'Estaing.
Il n'a pas de grande bibliothèque ou d'aéroport à son nom. Raymond Barre ne fut pas président de la République. « Sic transit gloria mundi », eut conclu l'homme qui parlait du « microcosme », chérissait son épouse Ève, n'oubliait jamais le mouchoir blanc plié en triangle qui ornait le revers de son costume.
J'avais 24 ans en 88 et, franchement, ce n'était pas rock'n'roll de soutenir Raymond Barre durant l'élection présidentielle. Je n'étais pas militant. J'affichais ma préférence. Elle n'aidait pas beaucoup à emballer les filles. Barriste ? Je me souviens qu'à l'école, les apprentis journalistes se foutaient un peu de moi comme si j'étais un vieux avant l'âge. Barriste ? Pourquoi pas gaulliste pendant qu'on y était. Ils votaient tous Tonton. Déjà.
Juste et vrai
Ce matin je voudrais rappeler deux choses que je n'ai pas oubliées de Raymond Barre.
La première est qu'il fut contre la cohabitation en 1986. « Il ne faut pas y aller » était son mot d'ordre. La cohabitation est contraire à l'esprit de la Ve république, pensait-il. Lisez à ce sujet l'excellent récit de Jean Bothorel Nous avons fait l'amour, vous allez faire la guerre, (Albin Michel, 2017) qui cite nombre de témoignages de cette période.
On sait ce qu'il advint. Jacques Chirac est allé à Matignon. Mitterrand fut réélu en 1988. Et la cohabitation apporta une confusion dans la vie politique française, un mélange des genres, dirait-on aujourd'hui, dont elle ne s'est jamais remise, jusqu'à provoquer le tsunami du printemps dernier.
La seconde chose est que Raymond Barre défendait le septennat contre le quinquennat ; l'Élysée qui arbitre face à Matignon qui agit, là encore, au nom de l'esprit de la Ve. Chirac pensait autrement. Il a préféré le quinquennat. Président et Assemblée nationale sont élus à un mois d'écart. Ce calendrier électoral a changé l'équilibre comme le quinquennat a modifié les institutions.
Que reste-t-il de Barre ? Une certaine hauteur de vue, un sens de l'État et une intégrité incontestée.
Il reste aussi une analyse que les faits n'ont pas démentie. Sur la cohabitation comme sur le quinquennat, Raymond Barre avait vu juste et dit vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Praud - Je me souviens de Raymond Barre   Lun 28 Aoû 2017, 21:46

Et moi de Lionel Stoléru.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lionel_Stol%C3%A9ru
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Praud - Je me souviens de Raymond Barre   Mar 29 Aoû 2017, 05:24

Raymond Barre était contre la cohabitation, et pour le septennat contre le quinquennat.
Il a raison de condamner la cohabitation, cas dans lequel la principale préoccupation du président d’alors fut de savonner la planche (et l'action) du premier ministre, au détriment de la France. Les trois cas français le montrent.

Le problème, c’est que le septennat contient en germe la cohabitation (si président élu 7 ans, et députés 5 ans)  :
. Pour Mitterrand 1 (de 1981 à 1988) cohabitation de 86 à 88.
. Pour Mitterrand 2 (de 1989 à 1995) cohabitation de 93 à 95.
Et je passe sur les expérimentations hasardeuses de Chirac 1 (de 1995 à 2002) à savoir dissolution en 1997, prévue pour être tranquille 5 ans jusqu’en 2002, mais résultat 5 ans de cohabitation avec Jospin….

Sans doute, Raymond Barre aurait-il eu une solution, gaullienne : le président démissionne si sa majorité perd les législatives. Sauf que ce n’est pas imposé par la Constitution. Donc, c’est bras de fer (à durée indéterminée) pour imposer la démission, ou cohabitation. Pendant ce temps la Terre continuerait de tourner rond, la France c'est moins sûr.
De plus, quel fut le premier acte du président Mitterrand nouvellement élu ? Dissoudre l’Assemblée (c’est possible dans la Constitution). En 1981 et en 1988. Pour avoir une majorité à sa dévotion pendant 5 ans.

Le quinquennat a été mis en place, en 2002, avec législatives un mois après les présidentielles, justement pour rendre improbable la cohabitation (Jospin qui n'en voulait plus, mais n’avait pas prévu qu’il perdrait en 2002). Résultat, depuis 15 ans nous n’avons plus de cohabitation, objectif atteint.
Mais d’autres problèmes sont apparus, en effet, comme la difficulté de répartir les rôles entre le président et le premier ministre, voire de définir le rôle de ce dernier. Le rôle du Parlement est réduit. Et le temps politique s’est accéléré, certains parlent déjà de 2022.

Il reste à proposer mieux, comme changement de Constitution, que les défauts observés dans ses moutures successives. Retrouver l’esprit de la Ve République cher à Raymond Barre implique de changer la lettre.
Ou alors, il faudrait changer encore plus la classe politique. Mais là… Voyons déjà ce que donne la version en cours, sur plus de quelques mois. Un demi lustre ?
(lustre : "cérémonie de purification célébrée tous les cinq ans" dans la Rome antique)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Praud - Je me souviens de Raymond Barre   Mar 29 Aoû 2017, 09:49

La cohabitation? Cette fois, elle s'est faite toute seule!
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Praud - Je me souviens de Raymond Barre   Mar 29 Aoû 2017, 19:14



La situation politique actuelle par l'image et sans commentaire...

Ce qui n'est pas une cohabitation mais un magma d'opportunistes sans idée directrice véritable avouable tentant de modifier la société contre la volonté des citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Praud - Je me souviens de Raymond Barre   Mar 29 Aoû 2017, 19:37

Quii est ce monsieur? Tonton Christobal himself?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
 
Praud - Je me souviens de Raymond Barre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» barre de séparation
» barre navigation pour forum
» quel avenir pour le MoDem ?
» ou trouver une barre de protection pour la loola?
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: