Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 07:00

Acte 1

Le « Pire que le pire scénario », titrait le Washington Post dès dimanche matin. Et ce n’était pas qu’une enflure médiatique.

On nous parle de catastrophe naturelle là ou l'on devrait plutôt parler de désastre catastrophique lié à l'activite humaine.

Reprenons le fil de l'histoire...

À propos des restrictions des ouvertures de nouvelles  plateformes off shore pétrolières du golfe du Mexique et de la zone arctique par Obama, Trump écrivait Voici quelques mois :

"Cela prive potentiellement notre pays de milliers d'emplois et de milliards de dollars de richesse" sans mentionner à aucun moment les enjeux environnementaux ou climatiques liés à cette exploitation.

L'objectif du décret levant ces restrictions était "de permettre un développement responsable des zones offshore qui fera rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat et créera des emplois pour nos travailleurs", (sic).

On parle aujourd'hui d'un coût de reconstruction de 30 à 130 milliards de dollars. Vive les climatosceptiques!!!

Ignorée par eux la loi de 1953 (Outer Continental Shelf Lands Act) qui donnait aux présidents le pouvoir de protéger les eaux fédérales de toute exploitation d'hydrocarbures et avait déjà été utilisée par plusieurs de ses prédécesseurs, dont Dwight Eisenhower, Bill Clinton et Barack Obama.

En Californie, État progressiste qui s'opposait aux politiques de l'administration Trump sur de nombreux sujets dont l'environnement, une motion avait aussitôt adoptée dans le comté de Los Angeles pour faire barrage au décret de Trump en ces termes .

"Le décret du président menace nos plages, nos ports et canaux, nous devons nous élever pour protéger notre environnement en combattant cette mesure destructrice et dangereuse", (Mike Bonin, membre du conseil de la vaste agglomération).

Il avait présenté la motion en urgence évoquant les marées noires de Santa Barbara en 1969 et de Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique en 2010 entre autres.


Dernière édition par Libellule le Mer 30 Aoû 2017, 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 07:05

Acte 2

On peut s'étonner des arguments entendus lors du passage d'Harvey.

La reconstruction prendra « des années » après le passage de l'ouragan Harvey dans le sud des Etats-Unis, a prévenu ainsi samedi le responsable de l'Agence fédérale des situations d'urgence Brock Long.

« Il nous faudra des années pour nous remettre de ce désastre », évoquant un événement « d'une durée sans précédent pour le Texas ».

Se plaignant que par ailleurs, un quart de la production pétrolière américaine du Golfe du Mexique avait été mise à l'arrêt en raison du passage de l'ouragan Harvey.

Concernant le gaz naturel, 26% de la production américaine dans le Golfe a cessé, a précisé le Bureau de sûreté et de l'environnement du département américain de l'Intérieur (BSEE)

Pourquoi ne pas inverser le raisonnement avec comparaison de deux cartes en appui?

Le positionnement de Harvey juste avant de toucher terre, et les implantations desdites plate-formes.

En quarante ans le golfe a fini par accueillir plus de 4500 plateformes off shore. Toutes se finissant par une torche flamme chauffant en permanence l'atmosphère à quelques 150 degrés celsius.

Chacun sait aujourd'hui que une gigantesque zone marine ne renfermant quasiment plus d’oxygène ne cesse de s’étendre au large des États-Unis, dans le golfe du Mexique. Sans oxygène, pas de vie.

Cette « zone morte », fatale à la faune marine, inquiètait les scientifiques.

En cause : le réchauffement climatique et les polluants issus des terres : les scientifiques tiraient la sonnette d’alarme : une immense « zone morte » grandissait dans le golfe du Mexique, le long de la Louisiane et du Texas.

Son étendue est aujourd’hui estimée à 22 000 kilomètres carrés (soit un peu moins que la surperficie de la Bretagne, l'équivalant à la Belgique).

Le secteur ne cessant de croître depuis 2002 a plus de 10% l'an selon l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

Houston est de son côté une ville dont la croissance démographique est la seconde des États-Unis après Las Vegas. L'agglomération comprend plus de 6,3 millions de personnes sur neuf comtés, ce qui en fait la 5e du pays. (2.3 intra muros).

Zone morte maritime, pétrole, pollution terrestre, urbanisation intensive, le cocktail était en place pour exploser, puis enregistrer un désastre majeur, :

Une zone morte désigne un milieu aquatique (mers, océans, estuaires, grands lacs, mares, etc.) où l’oxygène dissous dans l’eau (plus précisément le dioxygène, ou O2) se fait tellement rare que les organismes ne peuvent plus respirer correctement et finissent souvent par mourir asphyxiés.

C'est ce qu'est devenu le Golfe côtier « Cette grande zone morte montre que la pollution agricole et urbaine coule dans le Mississippi et continue de toucher les ressources côtières et les habitats dans le golfe du Mexique » NOAA .

«
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 09:21

Acte 3

« Nous avions prédit que la zone serait grande et elle est grande », déplore la scientifique Nancy Rabalais, de l’Université de Louisiane, qui mesure la zone depuis 1985.

La faute aux fertilisants agricoles, aux marées noires et à la bétonisation

« L’origine du problème est aujourd’hui liée au rejet de matières organiques dans l’eau », confirme le bio-géochimiste Paul Tréguer, professeur émérite à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO). Les agriculteurs américains ont en effet épandu en grande quantité des fertilisants dans leurs champs.

Le lessivage des sols par les pluies et des précipitations abondantes ont entraîné en masse ces éléments nutritifs dans le fleuve Mississippi, qui se déverse dans le golfe du Mexique.

Une fois dans un milieu aquatique, ces nutriments contribuent à augmenter les demandes chimiques et biologiques en oxygène, bien au-delà de ce que cet environnement peut fournir : l’azote et le phosphore charriés par le fleuve Mississippi entraînent notamment une prolifération d’algues qui se décomposent en captant l’oxygène, asphyxiant peu à peu les espèces marines qui y vivent…

A Houston, « l’eau est le pire des dangers »
D’abord, en l’état des connaissances, l’augmentation tendancielle des températures de l’atmosphère et de l’océan contribue à accroître la fréquence des cyclones tropicaux de catégories 4 et 5.

« Ensuite, l’élévation du niveau de la mer due au changement climatique a été de plus de 15 centimètres au cours des dernières décennies, ajoute M. Mann. Ce qui implique que l’onde de tempête a été plus haute qu’elle ne l’aurait été, d’où plus d’inondations et de destructions. »

La ville a cru de manière extrèmement rapide à 2.3 millions (la population de Paris).

Plusieurs brèches ont été repérées dans une digue protégeant la cité américaine.

La liste des dégâts causés par la tempête Harvey pouvant s'allonger dramatiquement vu qu'un ordre d'évacuation dans le sud de Houston (Texas) a été donné, à cause de brèches repérées dans une digue au sud de la ville, ont indiqué les autorités locales, au 4e jour de prises diluviennes, enjoignant tous les résidents de cette zone à "partir immédiatement".

Exposition à une pollution majeure

L’« onde de tempête » est cette brusque montée de l’océan provoquée par les basses pressions et le vent : une part des inondations tient à cette brutale entrée de la mer à l’intérieur des terres.

« La submersion dévastatrice que connaît Houston est due à cette combinaison entre inondations côtières et fortes précipitations », ajoute le chercheur. Or l’augmentation de l’intensité des pluies est également favorisée par la chaleur stockée dans les océans, qui favorise l’accumulation d’humidité dans l’atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 10:49

Acte 4

La vulnérabilité de l’Est des Etats-Unis au changement climatique se lit dans l’accumulation récente de catastrophes majeures. De Katrina en 2005 à Harvey en 2017 en passant par Sandy en 2012 et Ike en 2008, quatre ouragans exceptionnels ont frappé, en à peine plus d’une décennie, les côtes américaines de l’Atlantique nord. Les dommages économiques sont de plus en plus importants.

Ainsi, les trois ouragans les plus coûteux de l’histoire des Etats-Unis se sont tous produits en moins d’une décennie. Selon les estimations de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), Katrina arrive en tête avec 108 milliards de dollars, devant Sandy (75 milliards de dollars) et Ike (37 milliards de dollars).

Harvey, qui a frappé le cœur battant des industries pétrolière et pétrochimique américaines – où sont concentrées un grand nombre d’infrastructures de raffinage, de traitement et d’acheminement de produits pétroliers –, pourrait s’avérer la plus coûteuse de toutes les catastrophes météorologiques de l’histoire des Etats-Unis.

Une fois les eaux retirées, c’est ensuite à une pollution majeure de leur environnement que les régions touchées seront exposées.

À Houston, depuis vendredi dans la nuit, l’eau est tombée du ciel va tomber encore en se déportant sur la Louisiane. Ce sont jusqu’à 150 centimètres de pluie qui se sont abattus par endroits. Du jamais vu aux États-Unis.

Trente-cinq mille milliards de litres d'eau tombés du ciel... au moins...

Mais la ville est plate et donc les inondations sont moins soudaines - « les gens ont eu le temps de grimper sur leur toit », note M. McNoldy - et l’eau pourra aussi s’écouler plus facilement une fois le déluge passé. En attendant, la quatrième ville des États-Unis et plus grande ville du Texas ressemble à un lac.

La nature s'est vengée,  créant pour un temps des zones de no Mans Land. Son carburant, les eaux chaudes du golfe, sans courant pour le diriger, il stagne et déverse ses trombes d’eau.

Et pour cause : bloquée par une vaste barrière anticyclonique de 1000 kms de long, positionnée sur l’ouest du continent, celle ci agit comme une muraille, avec des vents très faibles tant en basse couche qu’en altitude. La nature prend son temps pour se rebeller.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 16:52

En plus on remarquera la fréquence des "dérèglements climatiques" lorsque le président est républicain...

Justice divine punissant le peuple d'avoir mal voté ?

D'ici à ce que l'on apprenne la responsabilité des russes dans la persistance de la barrière anticyclonique....  à moins que sarko à un moment perdu...

La théorie la plus sérieuse étant que notre jupiter national en colère contre trump qui se fout de la cop 21 chère à la bravitude venge le monde écolo malmené en sanctionnant les ricains.
C'est qu'il est puissant jupiter - dupont ! surtout lorsqu'il met le blouson de pilote ça bastonne !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 18:04

Trump ou pas Harvey fait ses dégâts. La frontière qui existe entre individus c'est être climatosceptiques ou non.

Et de savoir si oui ou non l'activité humaine a ou non influé sur le dérèglement climatique décrit.

Je fournis des éléments de réponse ...
Sans aucun désir de polémiquer. Perte de temps évidente.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 19:05

Les éléments d'appréciations se doivent en général d'être objectifs... faute de quoi surtout si celui qui les présente s'est déjà fait prendre à de multiples reprises en flagrant délit de mensonge, vérole les fils et ne se prive pas de manipuler les faits on ne tient plus compte de ses élucubrations.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 19:21

Les faits : En deux jours, c’est comme si six rivières Mississippi s’étaient déversées sur la région de Houston.

Avec plus de 125 cm de précipitations, Harvey semble avoir battu un record historique aux Etats-Unis.

Plus que jamais, la question du rôle joué par le changement climatique se pose. Mettre les pieds dans le plat ne nuit à personne.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 19:36

En 1910 Paris était sous les eaux mais les écolos n'étaient pas là pour nous expliquer pourquoi...

Cet hiver il y aura de la neige, dans les grandes plaines américaines on découvrira qu'il y a des tornades (comme depuis des siècles) ... on découvrira que la température sur terre varie par cycles sans que l'homme y soit pour grand chose et les écolos continueront l'intox entre ce qui est raisonnable d'envisager et leur désir de nous faire revenir à l'age de pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 19:41

Aucun écolo n'est cité dans les posts précédents.

Je pense que si Paris était touché par pareille catastrophe le comment et le pourquoi serait naturellement explicité. Par des écologistes, peut-être, mais par bien d'autres aussi.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 19:48

comme d'habitude les théories écolo bancales partisanes (pléonasme) tombent à l'eau...

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 19:59

Et l'eau inonde Houston sans raison. Of course.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 20:11

quelle raison avait l'eau d'inonder Paris en 1910 ?
la pluie ça mouille, le soleil ça chauffe, la terre n'est pas figée... elle se réchauffe, elle peut refroidir et même le soleil fait des caprices...

les écolos en revanche causent !

débat out ! plus de temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 20:16

Franchement tant mieux. Gagnez en.

TEMPÊTE HARVEY : COUVRE-FEU, ÉVACUATION AUTOUR D'UNE USINE CHIMIQUE FRANÇAISE... LA SITUATION NE CESSE DE S'AGGRAVER AU TEXAS

Sinon RAS : Le président américain a commencé sa visite à Corpus Christi avant de se diriger vers Austin, mais n’a pu se rendre dans la région de Houston,  la plus touchée par les intempéries et qui demeure coupée du monde. Les aéroports y étaient toujours fermés ce mardi et pourraient encore l’être jusqu’à mercredi ou jeudi, des foyers sont encore privés d’électricité. Une  partie de la ville a été évacuée . Un couvre-feu a également été imposé dans la quatrième ville des Etats-Unis, entre minuit et 5 heures du matin, après le signalement de scènes de pillage.

Donald Trump y a rencontré les autorités locales, dont son soutien, le gouverneur républicain Greg Abbott, qui a décrit la réponse fédérale comme « très efficace » et les responsables des équipes de sauvetage. Il veut une mobilisation unique pour faire face à la situation. « Nous voulons répondre à la crise comme cela n’a jamais été fait. Nous voulons que dans cinq ans, dans dix ans, on se dise ‘c’est comme cela qu’il faut faire’. »

Débats en vue au Congrès

Il a aussi promis une aide fédérale « sans précédent » pour venir en aide aux victimes des inondations. « Les moyens que l’on déploiera n’auront sans doute jamais été aussi élevés dans notre histoire », a-t-il ajouté, même si cette aide devra d’abord être approuvée par le Congrès. Lors de l’ouragan Sandy, qui avait touché les côtes atlantiques en 2012, le vote des crédits d’urgence n’avait pas été unanime. Et certains se rappellent que, justement, des Républicains texans avaient voté contre…

Les observateurs soulignent toutefois qu’il n’a pas donné de précisions sur l’ampleur de cette aide. Ce montant pourrait être négocié dans les prochains jours. « The Hill » affirmait ce mardi que des membres du parti républicain souhaiteraient lier la question à celle du débat budgétaire.

Dans les jours qui viennent, en effet, le Congrès devra se prononcer sur le budget fédéral et le relèvement du plafond de la dette.

Donald Trump veut intégrer à la loi de financement fédéral des crédits de 1,6 milliard de dollars pour la construction du mur à la frontière mexicaine. Les démocrates, qui disposent d’une minorité de blocage, pourraient l’en empêcher et provoquer un « shutdown », un blocage du gouvernement fédéral comme cela avait eu lieu en 2013. Donald Trump s’est dit prêt à aller jusqu’au bout. Harvey pourrait s’inviter dans les négociations…

Bureau de New York
Retour sur LesEchos.fr
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 20:43

et alors ?

dans cette accumulation de verbiage comme d'habitude on veut noyer le poisson...

on balance des affirmation et on ne répond pas aux questions.

c'est nul comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 20:55

Juste pour info. Avant de revenir au sujet Harvey.
http://eduterre.ens-lyon.fr/thematiques/risques-naturels/inondations_cycle4/inondation_paris
Et sur ce forum http://www.plateaufontenay.net/t2721-crue-centennale-ou-climatique-la-sequana-2016-du-virtuel-au-reel?highlight=Crue
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 21:16

pas de temps à perdre, jouez en solo mais visiblement vous ne passionnez pas grand monde.

Je crois avoir été le seul à vous répondre et une fois de plus c'était du temps perdu.

on tire l'échelle !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Mer 30 Aoû 2017, 22:51

Peu importe.

Le phénomène cyclonique, qui s’est abattu sur le littoral vendredi soir près de Corpus Christi, à quelque 350 km au sud de Houston, a fait au moins 17 morts, des dizaines de milliers de sans-abri, et des dégâts estimés à plusieurs dizaines de milliards de dollars, soit l’une des catastrophes naturelles les plus coûteuses de l’histoire américaine.
Quelques cartes à suivre.

Cela m'a paru intéressant d'aborder ce sujet sous un angle original.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 00:21

Tout ça me rappelle l'obscurantisme du moyen age.

S'il pleut trop et que les récoltes ne sont pas bonnes c'est de la faute aux sorcières.

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 00:55

Copernic, Galilée, en ont pâti, ça c'est sûr. E pur Si muove. Dire la vérité avant l'heure, ce n'est pas toujours récompensé. Smile Sacrés inquisiteurs sceptiques.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 01:11

Comme d'habitude, on s'en tient aux effets des activités humaines sur le climat....

On ne parle pas de l'évolution démographique - +9,7% entre 2000 et 2010 pour l'ensemble des Etats-Unis, +20,6% pour le seul Texas - évolution démographique ayant pour conséquence l'extension des villes et des mégalopoles dans des secteurs qui n'avaient souvent pas été construits en raison de risques naturels...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 01:11

On a eu la contestation de l'heliocentrisme dans les temps anciens.

Au xxie siècle, des zones mortes sont observées de plus en plus souvent, et sur des surfaces de plus en plus grandes.

On parle d'hypoxie.

La plus vaste zone morte repérée en 2003 (parmi 150 environ, et 450 en 2008, encore plus aujourd'hui) n'est pas dans le golfe du Mexique. Elle tient juste le second rang selon l'ONU. La zone la plus peuplée Inde-Pakistan-Chine tient le pompon en effet.

Mais en terme de plateformes off shore, C'est bien le Golfe du Mexique qui est en tête.

Ces zones ont des impacts de plus en plus importants sur la pêche, les écosystèmes, Et le dérèglement climatique.

A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 02:03

les vacances sont passées et rien ne change...

les "débats" sans fin continuent.

Peut être est il venu le temps pour les gens raisonnables de prendre la décision de sélectionner les fils où il est vain de se compromettre.

Lorsque les mêmes intervenants provoquent les mêmes résultats on devrait en tirer des conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 02:14

Interlude : il faudrait savoir : soit les débats de poursuivent, soit c'est effectivement le monologue qui va s'installer. Ce n'est en tout cas pas à vous ni à moi d'en décider sur ce forum.

Raisonnable? Qui ne l'est pas?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 02:17

sans objet, je passe ! les gens qui ont des idées fixes et ne tiennent pas compte des observations des autres sont infréquentables.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 03:57

Effectivement vous faites bien.

Les routes ont été submergées par les flots, des toitures ont été arrachées quand les maisons n’ont tout simplement pas été rasées, les lignes électriques ont été coupées, des bateaux ont même échoué au milieu des rues. Plus de 316 000 personnes restaient privées d’électricité, sans compter ceux de Houston.

Côté écouter l'avis des autres, le titre est clair. A partir d'un certain seuil de régularité de certains ouragans en certains endroits, Il est difficile de considérer que l'activité humaine n'y prend pas une certaine part. La nature sa part, l'homme la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 2995
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 04:18

Le golf du Mexique est un nid à formation de cyclone, alors que l'homme y soit ou pas cela ne changerai rien, il y aurait des cyclones quand même, des que les écolos prennent une info de ce genre ils en font tout un roman pour vous faire croire que l'homme est responsable de tout.

Est ce qu'un jour on prendra en compte que la planète est dans un cycle de réchauffement naturel, l'homme ne serait pas sur terre la planète se réchaufferait quand même, alors que les écolos arrêtent de nous bassiner avec leur théorie à la manque.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 05:26

Juste la force, Et la densité de pluie. Selon le mécanisme décrit plus haut. Un détail dévastateur.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 2968
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 05:33

Les dégats (vies humaines et biens) causés par Harvey, comme sa couverture médias, ont un rapport direct avec le fait qu'il a touché Houston, 4e ville des Etats-Unis. Quand un ouragan finit au Yucatan, on en parle moins.
De même, Katrina a eu un grand retentissement car il a touché La Nouvelle Orléans. L'état plus ou moins critique des digues amplifiant la catastrophe. Comme la croissance des populations humaines sur les cotes, signalé par a.nonymous.

Libellule a écrit:
D’abord, en l’état des connaissances, l’augmentation tendancielle des températures de l’atmosphère et de l’océan contribue à accroître la fréquence des cyclones tropicaux de catégories 4 et 5.

L'ouragan Harvey est catégorie 4, mais ses destructions découlent moins de son intensité, que de la zone impactée (d'où on semble nous parler plus des trombes de pluie plus que des vents). Mais il reste à évaluer l'impact sur les plateformes offshore qu'il a croisées. Elles sont présumées résister, à suivre.
On peut envisager qu'une augmentation de température des océans, donc d'énergie sous forme de chaleur, contribue à amplifier les évènements type tempête tropicale, mais de combien ? En intensité ? En nombre ? Pour ce qui est d'une augmentation de fréquence des cyclones, il me semble que les chercheurs restent prudents sur leurs capacités de prédiction en ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 07:01

Rester prudent, mais lucide. Ne pas oublier la durée du fait de la muraille anticyclonique de 1000 kms.

le système météorologique inverse d'un cyclone qui ici lui a fait faire un inhabituel sur place.


Dernière édition par Libellule le Jeu 31 Aoû 2017, 07:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3442
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 07:03

La mousson fait 1200 morts à Bombay, ce n'est pas vraiment à cause de la pollution mais de celle des pouvoirs de ce pays qui ne gère pas l'environnement. Il n'y a pas d'égouts par exemple.
Voir ce lien
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/29/bombay-paralysee-par-les-pluies-diluviennes-de-la-mousson_5178174_3244.html

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 07:09

Mieux gérer l'environnement passe par une réelle evaluation des causes profondes au niveau global et local.


Dernière édition par Libellule le Jeu 31 Aoû 2017, 07:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 07:09

Avant les écolos la pluie ne mouillait pas et le soleil ne chauffait pas !

Les rivières ne débordaient pas et il n'y avait pas de tornades dans les grandes plaines américaines...

On pouvait avoir des famines qui n'étaient pas causées par la pollution et la terre pouvait chauffer ou refroidir sans que les voitures automobiles y soient pour grand chose...

Depuis que l'on a inventé l'écologie tout s'explique mais toujours en fonction du "dogme" où la vérité n'a pas sa place si elle est contraire à la pensée officielle.

Avec les écolos pas de problème ils ont réponse à tout... dommage qu'ils soient en permanence tombés du vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 07:14

Merci pour ce nouvel interlude répétitif.
En complément de l''intervention de Gérard
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/meteo/la-mousson-indienne-se-renforce-depuis-2002_115921
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 19:05

Ce genre de debat à pour but de faire exister Libellule,
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 19:17

Et de fournir de l'information sur des sujets souvent minimisés Smile
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 20:05

les Anglais qui sont pragmatiques ont repris une pensée de Napoléon :

"Never interrupt your enemy when he is making a mistake" ~Napoleon Bonaparte~

L'actuel problème étant que ceux qui sont dans l'erreur sont aussi ceux qui sont aux manettes... et que l'erreur personnelle qui ne serait pas grave se transforme en catastrophe qui impacte tout le monde.

Les écolos sont parfaits s'ils sont une curiosité folklorique lorsqu'ils gouvernent c'est dangereux pour le pays.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12177
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 20:43

Tout est de la faute de l'activité humaine au cours des 20e et 21e siècles...

Citation :
Ouragan de Galveston

Le 8 septembre 1900, l’ouragan de Galveston atteint le continent américain à la hauteur de la ville côtière de Galveston dans l’État du Texas. Ses vents atteignent une vitesse de 233 kilomètres par heure. Mesuré avec l’échelle de Saffir-Simpson, ce cyclone tropical est rangé dans la catégorie 4. Il a causé des dégâts massifs et fait entre 6 000 et 12 000 victimes, le nombre le plus souvent cité étant de 8 000 personnes. Il s'agit du troisième ouragan atlantique le plus meurtrier après le Grand ouragan de 1780 et l'ouragan Mitch de 1998. Comme ces derniers n'ont pas affecté les États-Unis, l'ouragan de Galveston est le cyclone tropical le plus meurtrier (au moins 8 000 morts) et le troisième plus coûteux de l'histoire de ce pays jusqu'en 2010.

Aucune nomenclature pour les ouragans n'existait au moment de l'ouragan de Galveston, il ne possède donc pas de nom officiel et il est souvent appelé de façon variable. Les désignations les plus fréquentes sont le Galveston Hurricane of 1900, le Great Galveston Hurricane et, dans les documents plus anciens, le Galveston Flood. L'ouragan Katrina qui a détruit une partie de La Nouvelle-Orléans fin août 2005 et l'ouragan Rita, qui l'a suivi peu de temps après, sont souvent comparés à l'ouragan de Galveston.
---/---
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouragan_de_Galveston
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 21:21

Belle démonstration. Ce qui arrivait une fois par siècle voire plus arrive maintenant tous des dix ans voire plus vite. L'influence de l'activité humaine est-elle en cause? A chacun tranquillement d'en juger.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Jeu 31 Aoû 2017, 22:07

et bien sur la terre comme le soleil n'ont aucune évolution !

Nous arrivons grace aux écolos une nouvelle fois au blocage... c'est incompréhensible avec des gens aussi ouverts, de bonne foi et non doctrinaires.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 01:20

Tout peut se transformer à l'occasion. Faisons foi au PDG d'un groupe implanté là bas.

« Nous nous préparons à Crosby à ce que nous estimons être un scénario du pire. » Le PDG de la filiale américaine du groupe chimique français Arkema n’y est pas allé par quatre chemins, mercredi. Selon Kenneth Rowe, faute de réfrigération à cause des inondations provoquées par la tempête Harvey, les produits chimiques stockés dans cette usine située près de Houston « pourraient maintenant exploser et causer un incendie intense » à tout moment au cours des « six prochains jours ». « La hauteur des eaux et le manque d’électricité ne nous donnent aucun moyen de l’empêcher », a indiqué le dirigeant dans un communiqué. Un Cassandre écologique certainement.

Un autre flopée de Cassandre alors que deux premières explosions viennent de se produire : « Nous confirmons qu’il y a eu une série de réactions chimiques au complexe d’Arkema. On a constaté des fumées par intermittence, veuillez ne pas approcher du secteur. » Pompiers du comté de Harris.

Des habitants sont en cours d'évacuations dans un rayon de 2,4 kilomètres autour de l'usine.

En attendant posément les prochains ACTES de ce fil, résumé en photos des quatre premiers.


le positionnement de Harvey avant de gagner la terre


les implantations des  4500 plateformes


vue satellitaire de la zone morte à cause du déversement essentiellement du Mississipi


la muraille anticyclonique de1000 kms que n'a pas pu franchir Harvey par trois fois.


Dernière édition par Libellule le Ven 01 Sep 2017, 02:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 02:23

Si nous vivions dans des cavernes effectivement il n'y aurait pas d'accident dans les usines !

c'est ben vré ! disait la mère Denis !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 16:06

Les cavernes d'aujourd'hui sont entre autres des hangars à réfugiés climatiques.

Depuis 15 ans, la mousson indienne est de plus en plus puissante. Et une nouvelle dépression est en train de se creuser. On en reparle d'ici quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 16:26

Lorsqu'un écolo au lieu de faire de la prospective et des supputation pourra m'expliquer clairement et scientifiquement d'une manière irréfutable pourquoi au bord de la mer Baltique sur les cotes lituaniennes en particulier on trouve en abondance dans l'ambre des inclusions de plantes tropicales nous aurons fait un grand progrès.

Il est assez peu probable que ce résultat soit la conséquence de la circulation automobile ou en lien avec l'activité intensive de l'exploitation du gaz au large des cotes.

Si le même écolo peut dans la foulée nous expliquer pourquoi la végétation est absente du Sahara alors qu'elle a existé... ou pourquoi le Groenland jouissait d'un climat tempéré... alors qu'à l'époque il est difficilement imaginable d'envisager une pollution industrielle.

Un débat à ce niveau aurait une autre allure que les imprécations des bonimenteurs agités du bocal  et permettrait sans doute une évaluation plus réaliste voire cohérente de la situation.

Sans compter qu'un argumentaire lucide se substituant à une diarrhée verbale agressive serait sans doute mieux perçu... on peut rêver...
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 16:35

Nous sommes dans la saison des typhons, cyclones et ouragans. Personne ne discute ce fait ancestral. Je m'intéresse aux évolutions dans les temps récents. Ce n'est pas interdit me semble-t-il. Le réchauffement du Sahara est un des paramètres à prendre en compte pour les ouragans. Celui de l'eau de mer au delà de 26 degrés aussi qui provoque des zones d'hypoxie.

J'évoque plus haut celle du golfe du Mexique en expliquant les raisons de son apparition pas à pas.

Au large de l’Inde, dans la baie du Bengale, la vie marine est aussi en train de disparaître. Cette région de 60 000 km2, soit deux fois la superficie de la Belgique, est aujourd’hui une « zone morte ». La mer d'Oman n'est guère mieux lotie.

Une étude pilotée par l’Université du Danemark du Sud et publiée dans la revue Nature Geoscience le 5 décembre 2016 alerte sur l’instabilité de cette zone.

« Aujourd’hui, la baie du Bengale est à un stade critique. La concentration d’oxygène est si faible qu’il suffirait d’un petit changement de conditions pour étouffer le système océanique », explique Laura Bristow, co-auteure de l’étude et biogéochimiste à l’Institut Max-Planck de Munich.

Le point commun : Le phénomène est connu dans ses principes mais beaucoup moins dans ses détails. Les ennuis commencent avec l'eutrophisation du milieu, c'est-à-dire la prolifération excessive du phytoplancton, ensemble d'algues microscopiques flottant dans les premières dizaines de mètres de l'océan.

Au Pakistan, des millions de tonnes de déchets sont jetés dans la mer d’Oman. Dans le port de Karachi, les ressources marines et la vie des pêcheurs est mise en danger par la pollution.

Au Bangladesh  la plupart des usines sont des usines de vêtements, des usines textiles et des usines de teinture dans la chaîne d'approvisionnement qui exportent des vêtements en Europe et aux États-Unis qui déversent le tout dans les fleuves. Etc.

L'accroissement des populations depuis quelques décennies est un des paramètres qui explicite la multiplication de telles zones.

Et pour cause : Le boom planctonique est souvent dû au déversement dans la mer de déchets divers de l'activité humaine , essentiellement les égouts et les engrais azotés de l'agriculture entraînés par les eaux fluviales.

Pas besoin d'être écolo pour relever la similitude des anomalies en cours, Sauf à être climatosceptique. A suivre.


Dernière édition par Libellule le Ven 01 Sep 2017, 18:24, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 16:50

bon sang ! entre les climatoseptiques , les populistes, les libéraux, les réacs et ceux qui ne pensent pas dans le sens du vent il va y avoir des combats à mener pour les sauveurs de la planète !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 20:54

Mais non, mais non. Pas de combat en vue, de simples constats et infos mis en débat.

ACTE 5 (prémices)

Endommagées par les inondations sur la côte texane, les raffineries, les usines de produits chimiques et les sites pollués de la région présentent des menaces majeures pour l’environnement.

Et pour cause, des raffineries et des usines de carburant endommagées par les inondations ont répandu d’énormes quantités de produits chimiques dangereux dans l’atmosphère.

“La quantité de produits chimiques émise cette semaine suite à des ‘évènements imprévus’, ce qui exclut typiquement les opérations normales quotidiennes, est équivalente à la quantité moyenne mesurée sur une période de trois mois l’année dernière,”.

C'est que la moitié des usines de produits chimiques aux États-Unis se trouve sur le golfe du Mexique...

Et la menace environnementale qu’elles représentent n’a pas tardé à se concrétiser. Jeudi matin, deux explosions ont eu lieu dans l’usine d’Arkema à Crosby, ville située à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Houston.

Selon le Washington Post, la compagnie pétrolière ExxonMobil a ainsi annoncé que “deux de ses usines ont été endommagées, provoquant des fuites de polluants dangereux”. L’entreprise a notamment expliqué que le couvercle d’un réservoir de pétrole et d’autres produits avait sombré à cause des pluies torrentielles.

Par ailleurs, les dangers sur l’environnement viennent aussi des sols, avec les sites dits “Superfund”, des portions de territoire polluées par des matériels dangereux que le gouvernement américain prévoit de nettoyer (dans le programme fédéral “Superfund”).  Le çomté de Harris, où se trouve Houston, compte plus d'une dizaine de sites Superfund, plus que dans n’importe quel comté de l’État.

Mathy Stanislaus a supervisé le programme Superfund sous l’administration Obama. Il confirme que “la ville de Houston, qui fait partie de la ‘Côte Chimique’, représente un grand défi en cas d’inondations massives”.

Faut-il s'en étonner ? Non. Au cours des 15 dernières années, les législateurs du Texas ont refusé d'adopter tout plan visant à adapter les 'infrastructures, contenant une référence au changement climatique.

Le porteur du projet de loi, Burnam a proposé son projet de loi sur l'adaptation climatique en 2009 , 2011 et 2013. A chaque fois remisé au placard.

Cela aurait obligé la plupart des grandes organismes décisionnaires au Texas à créer un plan comprenant une «évaluation de la vulnérabilité au changement climatique».

A savoir, le ministère du Logement, le ministère de la Sécurité publique et de la Santé et des Services sociaux de l'État, qui du coup ont tous été pris au dépourvu par l'ampleur des dégâts provoqués par Harvey. Effet boomerang garanti.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 13860
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Ven 01 Sep 2017, 21:21

A la suite d'un raz de marée au Japon une centrale nucléaire a été endommagée...
Qui est responsable ? la centrale, les éléments ou ceux qui utilisent l'électricité ?

voila du débat à la mode écolo !

Tout serait si simple si le ministre de l'écologie supprimait les tremblements de terre et si les habitants vivaient en s'éclairant à la bougie.

Là on atteint le débat écolo de haute volée.

Reste plus que jupiter qui décide par ordonnances de fixer comment doit fonctionner le climat.

Fin du "débat" aussi stupide qu'inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14229
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Sam 02 Sep 2017, 19:43

Un point sur les catastrophes naturelles qui ont eu lieu ces derniers mois à travers le monde.

Leurs forces inhabituelles plaidant en faveur d'un réel dérèglement climatique simultané sur tous les continents.

● Harvey, l'ouragan de tous les records aux États-Unis.
Le président américain, Donald Trump, a indiqué lors de sa visite dans les régions sinistrées que «personne n'avait jamais vu cela» auparavant. Parole d'évangile.

Jusqu'à 450.000 personnes pourraient avoir besoin d'aide d'urgence, selon l'agence fédérale des situations d'urgence (Fema).

● Des inondations catastrophiques en Sierra Leone. Il s'agit de la pire catastrophe qu'a connu la capitale du pays, Freetown. Selon les premières conclusions de l'Institut sierra-léonais des sciences géologiques, les pluies continues du dimanche 13 août ont saturé le sol des collines surplombant certains quartiers de la ville.

● Canada: un million d'hectares détruits par les flammes.
Les feux de forêt qui ravagent l'Ouest canadien ont brûlé plus d'un million d'hectares depuis le mois d'avril dernier.

Un record pour la Colombie-Britannique. Une grande partie de ces incendies demeurent hors de contrôle. C'est presque deux fois plus que l'incendie de Fort McMurray, en Alberta, qui avait eu lieu au printemps 2016, et dix fois plus que le total pour 2016 en Colombie-Britannique.

50.000 personnes ont dû être évacuées depuis juillet. La plupart des 1123 départs de feux ayant été causés par la foudre et ont été attisés par la saison sèche qui a commencé très tôt cette année dans cette région.

En France, ce sont 16.000 hectares de forêt qui ont brûlé cet été dans l'arc méditerranéen. Soit 6000 de plus qu'en 2016. Il faut remonter à 2003 pour trouver un nombre supérieur d'hectares partis en fumée. À l'époque, plus de 60.000 hectares avaient été détruits.

● En Suisse, un éboulement meurtrier causé par le gel du permafrost. Fin août, deux glissements de terrain successifs ont eu lieu en Suisse. Une partie du village alpin de Bondo a été détruit. Une dizaine de personnes auraient trouvé la mort sur son passage.

Les experts expliquent que l'éboulement avait été causé par le dégel du permafrost (les terrains gelés depuis des millénaires) sous l'effet du réchauffement climatique.

Ce dégel rend le sol plus meuble et provoque aussi une augmentation de la pression de l'eau dans la roche, deux phénomènes qui favorisent les glissements de terrain.

● La Corne de l'Afrique frappée par la sécheresse.
Depuis plusieurs mois, la famine frappe la Corne de l'Afrique, le Nigeria et le Yémen.

En cause, une sécheresse record , commencée en 2016. .
La famine n'est plus loin.

Les Philippines sont également en état de «catastrophe humanitaire», avec des centaines de milliers de déplacés, due aux typhons, à la sécheresse.

● L'Asie du Sud-Est plongée sous les eaux
Depuis plusieurs jours, des pluies torrentielles se sont abattues sur Mombaï, ex Bombay.

Près de 41 millions de personnes sont affectées par les inondations.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.   Sam 02 Sep 2017, 19:59

Le catastrophisme comme argument politique ... avec un peu de sensiblerie


On pilote par l'émotion et non pas par la raison
Revenir en haut Aller en bas
 
Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Harvey, Irma, José, catastrophes naturelles? Non rebellion de la nature contre son destructeur.
» LES CATASTROPHES NATURELLES
» Les ressources naturelles de la Terre pour 2010 épuisées le 21 août
» Réaction à l'Éditorial de Mme Josée Boileau...
» RETRO - HARVEY BUNNY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: