Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 L 'extension de la PMA arrive

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyMer 13 Sep 2017, 13:54

Rappel du premier message :

La PMA pour les femmes seules et les lesbiennes va être examinée par le parlement en septembre. Je suis contre ce projet qui trouve sa source à mon avis dans le mariage pour tous. C 'est donc ce mariage pour tous qu 'il faut examiner préalablement à une analyse de la PMA et de ce qui suivra certainement, la GPA.

Le mariage pour tous est plus qu ' un droit accordé aux homosexuels, c 'est un changement qui modifie l ' ordonnancement de la société .

C ‘est d ‘abord le principe d ‘égalité qui est mis à mal par ce texte.
L ‘union d’un homme et d’une femme est différente de l’union entre deux hommes ou entre deux femmes. L ‘ homosexualité c ‘est le refus de l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. Seule l ‘ hétérosexualité peut donner la vie, l ‘homosexualité est stérile. Homosexualité et hétérosexualité sont donc différentes. Pour cette raison on ne peut pas appliquer le principe d ‘ égalité à ces comportements. Soumettre ces deux formes d ‘union à une même législation , le " mariage pour tous " , est illogique.

Avec la loi sur le mariage pour tous c ‘est le droit qui officialise la confusion des sexes. Cela n 'est pas sans conséquences.
Les humains ne sont pas semblables dans leur identité , leur histoire , leurs goûts , leur religion…. . En particulier ils sont marqués par leur appartenance à l’un des deux sexes, élément central de leur personnalité. Avec le mariage pour tous la société amène la confusion sur cet élément majeur.
Le mariage pour tous enlève le droit à vivre dans une société ou la différenciation sexuelle, le fait d ' être homme ou femme, d ' être père ou mère , sont considérés pour ce qu ' ils sont : vitaux , et donc seuls à devoir être valorisés par le droit.

Cette loi de plus bouleverse l ‘ordre de conception des règles de droit.
Avant cette loi la société constatait un fait qui lui était favorable : des couples homme-femme se créaient. Le droit, avec le mariage, confortait leur situation pour leur avantage et celui de la société. Le droit ne créait pas de nouvelle situation, il se contentait de valider l ‘ existence d' une situation utile à la société. Avec la nouvelle loi une situation ne concernant pas la société : deux hommes ou deux femmes vivant en couple, est officialisée, valorisée, encadrée . De ce fait c ‘ est l ‘ État qui devient maître des mœurs. Il peut désormais créer n ‘ importe quelle structure familiale : mariage à trois , à quatre.

En attendant la mise en œuvre de telles nouvelles lubies , le mariage pour tous amène le chaos dans la filiation.
Il existe un lien entre le mariage pour tous et la PMA pour toutes, en particulier les couples de lesbiennes. En effet ce mariage valide un mariage femme-femme , donc sans homme . Ce mariage nous mène à penser qu ‘il est légitime de légaliser une PMA avec des enfants sans père . De même ce mariage pour tous rend possible un mariage homme-homme donc sans femme et il légitime de ce fait la GPA avec des enfants sans père; car la présence de deux hommes ne fait pas un père.
Cela entraîne la mise en place d ‘un système de fabrique d ‘ orphelins, orphelins qui ne sauront même pas qui est leur géniteur.
Le mariage pour tous ignore le principe de la différenciation sexuelle, c est de plus une perversion car il entraîne la PMA et la GPA qui sont des injustices camouflées derrière le masque de l ' égalité; il dénie le droit des enfants de connaître leurs ascendants.

Le mariage pour tous c ‘est la confusion inscrite dans le droit, la fin d 'un repère, l ' altération de l ' un des fondements de la société : le couple, mot qui originellement recouvre une seule réalité, l 'union d 'un homme et d 'une femme. C ‘est une loi qui doit être abrogée. Une fois cette abrogation décidée on se rendra compte qu 'il est anachronique d' instaurer la PMA pour toutes.


Dernière édition par joseph1 le Ven 26 Juil 2019, 10:18, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Clovis



Messages : 156
Date d'inscription : 30/09/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 28 Juil 2019, 10:46

et le risque de convoler avec son demi-frère ou sa demi sœur à l'extrême son frère et sa sœur si la femme pratique plusieurs fois la pma;? et l'on connaît les résultats de la consanguinité !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 28 Juil 2019, 13:45

tonton christobal a écrit:
à lire, c'est intéressant mais long :
https://www.lepoint.fr/politique/sylviane-agacinski-avec-la-pma-on-cree-le-reve-de-l-enfant-sur-commande-27-07-2019-2327071_20.php

Très intéressant.

Citation :
Sylviane Agacinski : « Avec la PMA, on crée le rêve de l'enfant sur commande »

Valentine Arama

Publié le 27/07/2019 à 08:00 | Le Point.fr

Dans son dernier essai, publié sous le titre L'Homme désincarné, dans la collection Tracts de Gallimard, la philosophe Sylviane Agacinski s'attaque à la procréation médicalement assistée et à ses conséquences, tandis que le projet de loi de bioéthique doit être débattu en septembre à l'Assemblée nationale. Le texte définitif, présenté en conseil des ministres mercredi, prévoit notamment l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Si Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a déclaré à maintes reprises que l'extension de la PMA « ne mettait pas en tension nos valeurs éthiques », Sylviane Agacinski, elle, voit les choses d'un autre œil. La féministe regrette notamment que tout soit désormais justifié au nom « des intérêts individuels et des demandes sociétales » que le droit est sommé de ne pas entraver. L'auteur de Corps en miettes et du Tiers-corps déplore également l'argument massue qui consiste à invoquer le principe d'égalité pour clore toute forme de débat. « La procréation, assistée ou non, n'a que faire des orientations sexuelles. Elle a revanche tout à voir avec l'asymétrie des deux sexes, qui ne sont, en la matière ni équivalents ni égaux », écrit Sylviane Agacinski, allant à rebours de sa famille politique. Pour la philosophe de l'incarnation, l'homme moderne veut aujourd'hui dominer la nature, changer sa nature et s'affranchir de la chair, de la mort et de la génération sexuée. Entretien.


Le Point : Beaucoup des pro-PMA estiment que l'évolution du texte de loi va mettre fin à une discrimination. Qu'en pensez-vous  ?

Sylviane Agacinski : C'est une interprétation tendancieuse des choses. Aujourd'hui, la procréation médicalement assistée (PMA) est destinée à lutter contre l'infertilité d'origine pathologique, c'est-à-dire de couples normalement fertiles, et donc formés d'un homme et d'une femme en âge de procréer. Le diagnostic d'infertilité, défini selon l'OMS par « l'absence de grossesse après plus de douze mois de rapports sexuels réguliers sans contraception », s'applique forcément à des couples mixtes, souffrant par exemple d'une anomalie des cellules germinales (les gamètes), ou risquant de transmettre à ses enfants une maladie génétique invalidante. Ni le célibat ni l'homosexualité ne troublent les fonctions reproductives des individus et un couple de deux femmes (ou de deux hommes) ne sont pas, a priori, concernés par l'infertilité. En ce sens, ils ne sont pas non plus « discriminés ». C'est pourquoi, le recours à l'insémination artificielle ou la fécondation in vitro, avec le sperme d'un tiers-donneur, pour une femme seule ou un couple de femmes, ne représenterait pas l'extension d'un droit, mais un complet changement du régime de la procréation assistée.


Qu'implique concrètement l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules  ?

Pour répondre à une demande sociétale d'insémination artificielle ou de FIV avec don de sperme, il faut abandonner la logique médicale de lutte contre l'infertilité. Concrètement, cet abandon se traduit par l'instauration d'une sorte de « droit à l'enfant », ou du moins à la réalisation d'un embryon prise en charge par le système de santé. Certaines des demandes de PMA se fondent abusivement surle principe de l'égalité des couples « hétérosexuels et homosexuels ». D'autres s'appuient sur un « droit à l'autonomie reproductive pour toute personne, qu'elle soit seule ou non ». Mais l'autonomie est ici d'un pur fantasme : quelles que soient les méthodes de procréation (naturelles ou biotechnologiques), le recours à l'autre sexe est incontournable. Nul n'est « autonome » en ce domaine. C'est pourquoi le désir d'une procréation exclusivement maternelle (célibataire ou homo-sexuée) ne peut être réalisé que grâce au recours aux gamètes de l'autre sexe.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 28 Juil 2019, 13:48

Citation :
---/---
Ce recours ne relève pas seulement d'une technique, comme on le dit trop souvent : il nécessite une pratique sociale grâce à laquelle une tierce personne « fournit » les gamètes nécessaires à l'insémination ou la fécondation in vitro. Dans Corps en miettes, je soulignais combien le vocabulaire technologique avait modifié l'expérience de la procréation en général, au point de réduire les individus aux « ressources » et aux « matériaux » biologiques dont ils disposent pour procréer. Le schéma de la fabrication des enfants s'est substitué à celui de l'engendrement charnel. Inutile de préciser que, si le principe ridicule de « l'autonomie reproductive » était reconnu aux femmes, on ne tarderait pas à l'invoquer pour les hommes et donc à considérer qu'il faut bien des « mères porteuses » pour les hommes célibataires ou gays.


Se dirige-t-on vers une pratique sociale qui prend la forme d'un marché ?

Dans les États où la PMA n'est pas soumise à des conditions médicales, comme en Espagne, en Californie et ailleurs, elle s'inscrit le plus souvent dans cette logique de marché. Pourquoi ? Parce que, sans rémunération, les donneurs sont rares. En 2007, l'entreprise danoise Cryos était devenue « leader sur le marché du sperme », concurrencée par les « instituts de reproduction humaine » américains. Dans notre pays, le corps humain et ses éléments sont protégés par la loi. Tout prélèvement biologique, qu'il s'agisse du sang, des organes ou des gamètes, est soumis à des conditions d'intérêt médical et exclu de tout échange marchand, et seul le don solidaire, gratuit et anonyme est autorisé.

Le nombre de donneurs de sperme est pourtant déjà insuffisant, alors que 95 % des couples infertiles n'ont plus besoin de recourir à un tiers-donneur, grâce à la méthode d'injection directe du spermatozoïde dans l'ovocyte (ICSI). Les 4 % qui recourent à un don de sperme doivent attendre environ un an. Le délai passe à quatre ans pour les 1 % qui recourent à un don d'ovocytes. Si l'on sort de la logique médicale, la « pénurie de sperme » augmentera, et la pression, déjà forte, pour rémunérer les donneurs augmentera elle aussi. C'est pourquoi, si l'on renonçait à la logique médicale qui gouverne la PMA actuellement, les principes de gratuité et de solidarité du don risqueraient de ne pas pouvoir se maintenir. Il ne me semble pas douteux que la « demande sociétale » de recours aux biotechnologies pour produire des enfants soit largement inspirée et attisée par l'offre commerciale telle qu'elle existe ailleurs. Le modèle californien des « instituts de reproduction humaine », pour lesquels tout est possible parce que toutes les ressources biologiques peuvent être achetées (cellules, ventres, embryons) s'impose partout, on crée le rêve de l'enfant sur commande.


Les partisans de la PMA généralisée insistent sur le fait que « ce nouveau droit ne retire rien à personne »

Ce point de vue laisse de côté l'intérêt de l'enfant et le respect de ses droits fondamentaux. Lorsqu'une femme seule – ou un couple de femmes – recourt à un don de sperme, la filiation de l'enfant est exclusivement maternelle. Elle est a priori et irrémédiablement partielle, tronquée. Si le législateur instaurait cette pratique, l'amour d'une mère, ou de deux mères, serait sans aucun doute assuré à l'enfant. Mais non seulement il serait privé de père, une situation possible aussi lorsque l'auteur de l'enfant n'assume pas ses responsabilités, mais toute recherche en paternité lui serait aussi interdite par la loi elle-même. Si le projet de loi prévoit la fin de l'anonymat du don de sperme, l'enfant, une fois majeur, ne pourrait qu'obtenir des données « non identifiantes » sur le donneur. L'impossibilité, pour lui, de faire établir sa filiation paternelle, à la différence des autres enfants, est donc instituée par le législateur.Il pourra alors se sentir victime d'une injustice, due aux conditions artificielles de sa naissance. Ce risque grave doit avant tout, me semble-t-il, être envisagé par les femmes elles-mêmes, tentées par cette méthode de procréation. D'autant que si, en grandissant, leur enfant souffre, elles souffriront aussi.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 28 Juil 2019, 13:51

Citation :
---/---
Mais c'est aussi une question de justice et, en matière de procréation assistée, on ne peut pas se contenter de prendre en compte le désir ou la volonté des adultes et négliger l'intérêt des enfants à naître. C'est en considérant cet intérêt que le clonage reproductif a été interdit. Rappelons que selon la convention internationale des droits de l'enfant (Cide), « l'enfant a le droit, dans la mesure du possible, de connaître ses parents et d'être élevé par eux ». Ces parents, que l'enfant a le droit de connaître, ce sont d'abord ceux qui lui ont donné la vie et qu'on appelait jadis ses auteurs ou ses parents naturels. Il est vrai que cette parenté naturelle ne coïncide pas toujours avec la filiation socialement instituée par la coutume ou le droit, selon des règles variables d'une culture à l'autre. Mais si la filiation est conventionnelle, elle n'est pas arbitraire. Elle est en relation avec les conditions de la procréation en général.

On sait que, en italien, les parents se nomment les genitori (du verbe generare, engendrer). Plus significatif encore, les parents adoptifs sont dits les genitori adopttivi, autrement dit les « géniteurs adoptifs ». Cet exemple illustre le fait – comme le soulignait Claude Lévi-Strauss – que les liens biologiques sont « le modèle sur lequel sont établies les relations de parenté ».


Dans le rapport de la mission d'information sur la révision de la loi relative à la bioéthique, il est écrit qu'il faut « dépasser les limites de la procréation »…

Oui, mais qu'est-ce que cela veut dire ? Quelles sont ces limites ? Je les rappelais tout à l'heure : la procréation nécessite la participation des deux sexes, chacun jouant un rôle particulier, avec la semence mâle d'un côté, l'ovule et l'enfantement de l'autre. L'homme et la femme ne sont, à cet égard, ni équivalents ni interchangeables. Une nouvelle législation, selon ce rapport, devrait remplacer l'asymétrie père/mère par la volonté de devenir parents. Il s'agit, dit le texte, de donner toute sa portée à la volonté.

Ce discours s'inspire directement de la conception américaine des parents intentionnels (intended parents), notion forgée par la cour de justice californienne pour désigner les signataires d'une convention de « maternité de substitution » (avec une mère porteuse), à l'occasion des nombreux procès opposant les deux parties. Fonder la filiation sur l'intention ou la volonté des individus permettrait de contourner l'asymétrie des deux sexes dans la filiation, car la volonté n'a pas de sexe. Ce nouveau régime de filiation serait très différent du régime actuel. Lorsqu'un couple infertile bénéficie d'un don de gamètes, la filiation de l'enfant est exactement la même que celle des autres enfants. En effet, le conjoint qui s'engage, avec son épouse, dans un processus de PMA avec tiers-donneur devient automatiquement le père de l'enfant, bien qu'il ne soit pas son géniteur, tout comme, dans le mariage, l'époux bénéficie de la présomption de paternité. Cette présomption n'a évidemment pas d'équivalent féminin, du fait des conditions de la procréation en général.

Il faudrait aussi, j'essaie de le faire dans L'Homme désincarné, examiner comment la neutralisation de la différence sexuelle dans la filiation s'inspire de certaines « théories » qui prétendent déconstruire la différence sexuelle et les catégories homme/femme, pour leur substituer une multiplicité d'identités de genres. Le théoricien queer Tom Bourcier déclarait en 2007 : « Il serait sans doute intéressant » de réformer le Code civil de manière à supprimer la référence et l'incarnation obligée à un système de genre binaire et normatif (homme/femme ; père/mère). Mais c'est confondre la distinction de sexe avec les normes sociales et culturelles de genre, c'est-à-dire avec les stéréotypes de la masculinité et de la féminité. Il y a longtemps que ces stéréotypes sont remis en question, au moins depuis Stuart-Mill, Simone de Beauvoir, Margareth Mead et enfin par les gender studies. En revanche, l'asymétrie sexuelle est coriace, car elle repose principalement sur l'épreuve de la procréation.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 28 Juil 2019, 13:51

Citation :
---/---
Le gouvernement a tracé une ligne rouge en matière de GPA. Pourtant, certains députés de la majorité plaident déjà en faveur de la reconnaissance des enfants nés de GPA à l'étranger. Se dirige-t-on, de manière inéluctable, vers l'autorisation de la GPA en France  ?

On peut le craindre. D'abord parce qu'un certain militantisme gay, très influent, réclame comme un droit de pouvoir recourir à des « mères porteuses ». Ensuite parce que la maternité de substitution est un marché mondial en plein essor. Enfin parce que ceux qui ont utilisé sans scrupule cette pratique à l'étranger, et leurs avocats invoquent hypocritement « l'intérêt des enfants » nés ainsi pour exiger la transcription de leur état civil étranger à l'état civil français. Ce que l'on ne dit pas, c'est que ces enfants disposent en fait, fort heureusement, d'un état civil et de passeports établis à l'étranger, et qu'ils obtiennent la nationalité française si l'un des parents est français. Leur vie familiale est semblable à celles des autres enfants.

On ne dit pas non plus que, si la France acceptait de transcrire automatiquement à l'état civil français les états civils étrangers établis sur la base d'une GPA, notre droit reconnaîtrait la légitimité de cette pratique et ne pourrait plus l'interdire en France. On dit encore moins le plus important, à savoir que ces enfants sont avant tout victimes d'être nés dans des conditions cruelles par la seule volonté de leurs « parents d'intention ». Enlevés à leur mère de naissance, objets d'un contrat commercial, ils ne sont pas traités conformément aux droits de l'homme en général. La justice exigerait du droit qu'il protège tous les enfants en général, et toutes les femmes, contre la commercialisation indigne des enfants et de la grossesse des femmes les plus socialement vulnérables. Hélas, la Cour de cassation, après la CEDH, a peu à peu cédé sur presque tout, oubliant, comme elle l'avait longtemps soutenu que la GPA s'apparente à une vente d'enfant. L'enjeu de ce débat, c'est la confusion entre les personnes et les biens, entre la sphère des échanges commerciaux et celle des relations sociales et familiales.


Dans votre essai, vous évoquez les enfants nés de sperme inconnu. Vous écrivez notamment que l'effacement du donneur-géniteur peut créer un profond malaise. Consentiriez-vous à une levée totale de l'anonymat des donneurs ?

Il ne s'agit pas de moi ou de mes opinions, mais de l'intérêt des enfants et de leurs droits. Peut-être en effet, pourrait-on prévoir que les « donneurs » laissent une lettre de motivation dans laquelle ils exprimeraient le sens de leur geste, et où pourraient figurer des éléments de leur personnalité et de leur santé. Mais pour des enfants privés a priori de tout père, cela suffirait-il ? Tout se passe comme si la volonté d'exclure le père se doublait d'une nécessité de connaître l'identité du « donneur ». N'est-ce pas étrange ?
https://www.lepoint.fr/politique/sylviane-agacinski-avec-la-pma-on-cree-le-reve-de-l-enfant-sur-commande-27-07-2019-2327071_20.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyLun 29 Juil 2019, 22:30

Contre la PMA sans père
Publié le 28 juillet 2019
par maximetandonnet


Le grand sujet qui va déchirer le pays est déjà sur les rails.
Il s’apprête à enfermer chacun d’entre nous entre le supposé sens du progrès et la liberté de pensée.

Nous allons assister à un déchaînement de haine, d’insultes et de lynchage contre les réfractaires à ce projet.

Les plus violents accusateurs seront ceux là mêmes qui juraient peu de temps auparavant, la main sur le cœur, que jamais la France ne s’engagerait dans cette voie.
Face à l’instinct grégaire qui porte le troupeau à se satisfaire de cette réforme au nom de l’égalité, toute la raison et les fondements du bon sens devraient nous conduire à le refuser:
refus d’engendrer un être humain privé de père, ou de la conscience même du père;
refus de la mystification consistant à effacer ce père qui de fait existera toujours comme père biologique;
refus de la frustration de celui auquel l’identité du père sera dissimulée et tout autant, refus du monstrueux imbroglio psychologique et juridique qui naîtrait ou naîtra de la prise de conscience ultérieure de l’identité du père;
refus de la prise en charge par l’assurance maladie d’une situation sans aucun rapport ni avec la maladie ni même avec une situation de détresse, par simple conformisme et démagogie.

Une promesse présidentielle? Aucun engagement de campagne ne saurait tenir face à un enjeu de cette ampleur, surtout pris à l’occasion d’élections faussées de A à Z par un misérable scandale. Mais tout cela, la philosophe Sylviane Agacinski l’a dit tout cela infiniment mieux que moi.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyMar 20 Aoû 2019, 00:28

Citation :
Jérôme Courduriès, Martine Gross : « PMA, encadrons le don dirigé de gamètes »

Publié 20.08.2019

Tribune. Deux des aspects du projet de loi relatif à la bioéthique les plus discutés concernent l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes et l’accès aux origines des personnes issues d’un don de gamètes. Plusieurs voix se sont élevées pour signaler le risque de pénurie de gamètes. Si les dons de gamètes risquent peut-être de manquer, c’est notamment parce que le projet de loi n’envisage pas de changer le processus de recrutement des donneurs de sperme et des donneuses d’ovocytes et d’encadrer ce que l’on appelle le don dirigé de gamètes. Certaines femmes sollicitent, hors parcours médicalisé, un homme qui accepte de donner son sperme sans être père. Selon une enquête que nous avons menée en France en 2012 auprès de 409 mères lesbiennes, 14 % avaient ainsi eu recours à un donneur connu.

Une étude en cours menée auprès de 18 couples lesbiens qui ont eu recours à un donneur connu montre que les deux tiers souhaitaient permettre à leur enfant de connaître son géniteur, voire de le côtoyer. Quant aux donneurs également interrogés, ils mettent en avant leur souhait d’aider des amies. Quelques-uns ont précisé qu’ils n’auraient pas donné à des inconnues ou si le don avait été anonyme. Sans que l’on puisse en estimer le nombre exact, de nombreux hommes sont disposés à aider des femmes proches à devenir mères.

Cependant, le don de sperme hors parcours médical comporte des risques pour la santé des femmes. Le donneur peut en effet être porteur d’une pathologie transmissible. Encadrer le don dirigé de sperme permettrait de réduire les risques sanitaires pour la femme qui porterait l’enfant et pour l’enfant lui-même. Cela sécuriserait aussi l’établissement de la filiation. En France, contrairement au Québec par exemple qui valide la possibilité de ce type de don, cet homme qui a accepté de donner son sperme sans reconnaître l’enfant peut changer d’avis et revendiquer sa paternité tant que l’adoption de l’enfant par la conjointe de la mère qui a accouché n’a pas été prononcée. Cela empêcherait l’établissement de la double filiation maternelle, alors même que les mères sont à l’origine du projet d’enfant. Et le donneur lui-même n’est pas protégé, tant que l’adoption intraconjugale n’a pas été prononcée. En effet, les mères ou même l’enfant, jusqu’à ses 28 ans, peuvent le poursuivre pour faire établir sa paternité. Encadrer le don dirigé de gamètes donnerait un cadre juridique et médical à ces pratiques qui, autrement, n’ont de choix que celui d’arrangements fragiles. Dans le système actuel de PMA, lorsqu’il donne son sperme, le donneur renonce à ses droits parentaux. Qu’il ne soit plus anonyme ou qu’il donne pour un ou une ami(e) ne changerait rien : il resterait un donneur et pas un père.

Bien sûr, cet encadrement du don dirigé concernerait aussi les dons d’ovocytes, en nombre particulièrement insuffisant. Outre les donneuses spontanées se présentent à l’heure actuelle dans les centres qui pratiquent le don d’ovocytes des donneuses amenées par des femmes en attente d’ovocytes. Avec ce don qui profitera à une autre femme qu’elles ne connaissent pas, elles permettent à leur amie ou à une parente de bénéficier d’un délai raccourci. Bien qu’il n’existe aucune statistique officielle sur la proportion entre ce type de don et les dons spontanés, ces nouvelles donneuses représentent une part importante des dons. L’encadrement du don dirigé d’ovocytes, en permettant à une femme de donner pour une de ses proches, pourrait constituer une réponse à un certain nombre de situations aujourd’hui irrésolues sur le sol français.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mar 20 Aoû 2019, 00:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyMar 20 Aoû 2019, 00:29

Citation :
---/---
L’encadrement du don dirigé de gamètes autoriserait un couple hétérosexuel ou lesbien ou encore une femme seule à venir avec un proche pour consentir ensemble, l’un à faire un don de gamètes sans possibilité d’établir la filiation envers l’enfant né de ce don, les autres à recevoir ce don et à s’engager à devenir les parents de l’enfant qui en sera issu.

Qu’est-ce qui, hormis la force de l’habitude, s’oppose aujourd’hui au don dirigé de gamètes ? Même si elle ne peut en bénéficier directement, une femme en attente de don d’ovocytes peut déjà solliciter une femme de son entourage susceptible de donner elle-même. Certains seront gênés par l’interconnaissance entre donneur/donneuse et receveur/receveuse. Mais quels seraient les risques au moment où on revient sur l’anonymat du don de gamètes et si on sécurise la filiation ? D’autres pointeront le risque de pressions et de monétarisation des dons. Mais ce type de don est déjà prévu dans le cadre du don d’organes entre vivants : on peut recevoir un rein d’un membre de sa famille ou d’une personne avec qui on est engagé dans une relation affective durable, sans percevoir de contrepartie. Le don dirigé de gamètes ne serait en rien différent.

Elargir les pratiques de PMA aux dons dirigés de gamètes permettrait de donner un cadre rassurant à bon nombre de pratiques procréatives qui existent déjà. On prendrait ainsi en compte le souhait de receveurs/receveuses de concevoir un enfant avec l’aide de donneurs/donneuses disposés à côtoyer la famille ainsi constituée sans pour autant devenir parents de l’enfant. Cela contribuerait aussi à limiter les risques de pénurie des dons de sperme et d’ovocytes. Il s’agit finalement d’opérer un nouveau choix moral qui favoriserait une PMA plus inclusive encore.

Jérôme Courduriès (Maître de conférences en anthropologie à l'Université-Toulouse Jean-Jaurès, Lisst) et Martine Gross (Sociologue au CNRS, CéSor)
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/08/19/jerome-courduries-martine-gross-pma-encadrons-le-don-dirige-de-gametes_5500605_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019, 14:51

Le mensonge d’Etat s’invite dans le livret de Famille.
Alors que le projet d’ouvrir la PMA aux couples de lesbiennes n’a pas été encore voté, Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a annoncé que l’acte de naissance mentionnerait les termes de "mère" et de "mère" pour désigner le couple, présumé avoir enfanté l’enfant.
Ainsi donc un enfant pourrait-il avoir deux mères.
Comme nous a prévenu Platon : "La perversion de la cité commence par la fraude des mots". Albert Camus a repris l’idée, dans cette phrase désormais répétée : "Mal nommer les choses ajoute à la misère du monde".
En fait, le mensonge est intrinsèque à la filiation fictive qui s’ébauche avec la PMA pour toutes
Ceux qui jurent aujourd’hui que la GPA (gestation pour autrui) n’aura jamais lieu savent qu’ils peuvent dire n’importe quoi, dans ce monde où la vérité est faite pour être continument déformée, y compris par l’Etat lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 22 Sep 2019, 01:08

Citation :
PMA pour toutes les femmes : l’Académie de médecine émet des «réserves»

Par A.T
Le 21 septembre 2019 à 21h49, modifié le 21 septembre 2019 à 21h53

Pour l'Académie nationale de médecine, « la conception délibérée d'un enfant privé de père » n'est pas sans risques pour son « développement psychologique et son épanouissement ».

Elle vient de rendre un avis officiel sur l'ouverture à la PMA pour toutes les femmes, qui sera débattu à partir de mardi prochain à l'Assemblée nationale dans le cadre du projet de loi sur la bioéthique.

Dans ce rapport rendu public samedi, l'Académie affirme que son objet n'est pas de « donner un avis sur une mesure sociétale », mais « estime de son devoir de soulever un certain nombre de réserves liées à de possibles conséquences médicales ».

Cet avis sur la loi de bioéthique, dont l'ouverture de la PMA est la mesure la plus symbolique, a été adopté en séance par l'Académie mardi 17 septembre, par 69 voix pour, 11 contre et 5 abstentions. Son rapporteur est l'ancien ministre de la Santé Jean-François Mattei.

« L'argument régulièrement avancé pour rejeter le risque pour l'enfant se fonde sur certaines évaluations, essentiellement dans quelques pays anglo-saxons et européens, faisant état de l'absence d'impact avéré sur le devenir de l'enfant », poursuit l'Académie.

Mais elle juge ces données pas tout à fait convaincantes, au plan méthodologique, « en nombre de cas et en durée d'observation sur des enfants n'ayant pas toujours atteint l'âge des questions existentielles ».

Selon ses statuts, l'Académie nationale de médecine peut être saisie d'une demande d'avis par le gouvernement et peut aussi s'autosaisir sur toute question concernant les domaines de la santé et de l'éthique médicale.
http://www.leparisien.fr/societe/pma-pour-toutes-les-femmes-l-academie-de-medecine-emet-des-reserves-21-09-2019-8157126.php


A LIRE sur le site de l'académie: http://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2019/09/Rapport-sur-le-projet-de-loi-relatif-a%CC%80-la-bioe%CC%81thique-2019-09-ANM.pdf
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyDim 22 Sep 2019, 21:13

Et dans le Monde...

Citation :
PMA pour toutes : les « réserves » de l’Académie de médecine sur « une rupture anthropologique majeure »

Le Monde avec AFP Publié 22.09.2019

A deux jours de l’ouverture du débat sur le projet de loi de bioéthique à l’Assemblée nationale, dont l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) est la mesure la plus symbolique, un différend est apparu entre le gouvernement et l’Académie nationale de médecine.

Cette dernière a rendu un avis officiel, samedi 21 septembre, dans lequel elle dit que « la conception délibérée d’un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure » et n’est « pas sans risques » pour son « développement psychologique » et son « épanouissement ».

L’Académie « reconnaît la légitimité du désir de maternité chez toute femme quelle que soit sa situation », mais juge qu’« il faut aussi au titre de la même égalité des droits tenir compte du droit de tout enfant à avoir un père et une mère dans la mesure du possible ».

« L’argument régulièrement avancé pour rejeter le risque pour l’enfant se fonde sur certaines évaluations, essentiellement dans quelques pays anglo-saxons et européens, faisant état de l’absence d’impact avéré sur le devenir de l’enfant. [Elle] ne juge pas très convaincantes ces données au plan méthodologique, en nombre de cas et en durée d’observation sur des enfants n’ayant pas toujours atteint l’âge des questions existentielles ».

L’Académie « estime que, de plus en plus malmenée par les évolutions sociétales, la figure du père reste pourtant fondatrice pour la personnalité de l’enfant comme le rappellent des pédopsychiatres, pédiatres et psychologues ».

Elle reconnaît que son rôle n’est pas de « donner un avis » sur une « mesure sociétale », mais « estime de son devoir de soulever un certain nombre de réserves liées à de possibles conséquences médicales ».

L’avis sur l’ensemble de la loi de bioéthique a été approuvé par l’Académie par 69 voix pour, 11 contre et 5 abstentions. Selon ses statuts, l’Académie nationale de médecine peut être saisie d’une demande d’avis par le gouvernement et peut aussi s’autosaisir sur toute question concernant les domaines de la santé et de l’éthique médicale.

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a été interrogée sur cette prise de position de l’Académie lors de son passage au « Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro », dimanche. « Considérer qu’il y a un lien direct entre défaut de construction de l’enfant et famille monoparentale est faux », a-t-elle répondu, estimant que la prise de position de l’Académie est « en tous les cas peut-être datée. »

« Aujourd’hui, nous avons un quart des familles françaises qui sont des familles monoparentales (…) Ne me dites pas qu’un quart des enfants français qui vivent et qui naissent dans ces familles ont des difficultés de construction. Les études que nous avons à notre disposition sur les enfants qui sont élevés dans des familles monoparentales ne sont pas des études inquiétantes. »

Le projet de loi de bioéthique sera débattu à partir de mardi à l’Assemblée, promettant des débats intenses sur l’extension de la PMA à toutes les femmes.
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/09/22/pma-pour-toutes-les-femmes-l-academie-de-medecine-exprime-des-reserves_6012591_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyLun 23 Sep 2019, 19:04

Agnès Buzyn a beau jeu de faire semblant de ne pas comprendre l’avis de l’Académie de médecine en confondant “enfant d’une famille monoparentale” où le père existe bel et bien et “enfant délibérément privé de père” du fait de la PMA.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2019, 21:46

577 - (55+17+3) = 502 députés pour qui le vote n'était pas important...

Ou peut-être 502 députés qui n'avaient pas envie d'avoir à se justifier, dans un sens ou dans l'autre, devant leurs électeurs...


Citation :
L’ouverture de la PMA pour toutes les femmes approuvée par l’Assemblée nationale

Après des débats longs et parfois houleux, l’article 1er du projet de loi de bioéthique a été adopté avec 55 voix pour, 17 voix contre et trois abstentions.

Par Solène Cordier Publié 27.09.2019
---/---
https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/09/27/bioethique-les-deputes-adoptent-l-article-qui-elargit-l-acces-a-la-pma_6013315_823448.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14592
Date d'inscription : 30/05/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptySam 28 Sep 2019, 18:04

Citation :
3. - Le quorum

Conformément à un principe républicain rappelé par son Règlement,  « l’Assemblée est toujours en nombre pour délibérer et pour régler son ordre du jour ». Les votes sont donc valables quel que soit le nombre de présents sauf si un président de groupe demande la vérification du quorum avant l’ouverture du scrutin. Le quorum désigne la présence dans l’enceinte de l’Assemblée nationale de la majorité absolue des députés (calculée sur la base du nombre de sièges effectivement pourvus).

La demande de vérification du quorum a longtemps été utilisée comme un outil d’obstruction. Depuis la réforme du Règlement du 27 mai 2009, cette pratique est tombée en désuétude puisque cette demande n’est désormais prise en compte que si la majorité des membres du groupe qui la demande sont eux-mêmes présents dans l’hémicycle.

Lorsqu’un vote ne peut avoir lieu, faute de quorum, la séance est suspendue et le scrutin est reporté d’au moins quinze minutes, le vote étant alors valable quel que soit le nombre de députés présents.
http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-legislatives/les-votes-a-l-assemblee-nationale
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyLun 30 Sep 2019, 14:29

Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1361
Date d'inscription : 13/02/2011

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyMar 01 Oct 2019, 11:33

Avec un godmichet sans doute ?
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 EmptyMer 02 Oct 2019, 12:33

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L 'extension de la PMA arrive   L 'extension de la PMA arrive - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L 'extension de la PMA arrive
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cela n'arrive que tous les 823 ans ...
» Si par malheur il arrive ceci
» TSSOUNAMI FRAPPE A L'ONE
» eduquer nos enfants dans la sv...
» Mettre du FAP au ras des cils inférieurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: