Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Murielle Michon

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Ven 29 Sep 2017, 13:19

A compter du 1 octobre, l'association Appel pour Fontenay organise au sein de notre ville une grande enquête sur la satisfaction des commerçants et des habitants de Fontenay sous bois. Durant plus de deux mois, nous serons présents sur les 5 pôles commerciaux: Dalayrac, Verdun, Le Village, Les Larris , Auchan pour discuter avec vous et recueillir votre avis sur l'offre commerciale et son environnement urbain.  Au plaisir de vous rencontrer.

Vous pouvez aussi répondre en ligne aux deux questionnaires , l'un est destiné aux commerçants, l'autre aux habitants.

http://www.appelpourfontenay.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.muriellemichon.org
matmut

avatar

Messages : 2086
Date d'inscription : 10/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Ven 29 Sep 2017, 13:46

Timide come back de l' Appel pour Fontenay qui bien que n'étant pas un parti politique devra quand même se positionner sur l'échiquier si l'objectif reste bien de peser lors des élections municipales.
L'appel à voter Macron lors du second tour de la présidentielle était avait il comme unique objectif de faire barrage à la candidate FN ou était ce le prémisse d'une orientation politique macronienne?
Revenir en haut Aller en bas
scola



Messages : 123
Date d'inscription : 04/06/2014

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Ven 29 Sep 2017, 14:22

matmut a écrit:
Timide come back de l' Appel pour Fontenay qui bien que n'étant pas un parti politique devra quand même se positionner sur l'échiquier si l'objectif reste bien de peser lors des élections municipales.
L'appel à voter Macron lors du second tour de la présidentielle était avait il comme unique objectif de faire barrage à la candidate FN ou était ce le prémisse d'une orientation politique macronienne?

Personnellement je me rappelle surtout du non choix de l' Appel pour Fontenay lors du 2ème tour des dernières elections municipales à fontenay, qui dans sa volonté de changer l'immobilisme en place aurait du "logiquement" se prononcer pour Gildas Lecoq vu le nombre de griefs que cette liste avaient envers le maire réellement sortant (JF Voguet bien sur et non pas JP Gautrais).
La remarque vaut aussi pour Patrice Bedouret cela va s'en dire...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3521
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Ven 29 Sep 2017, 14:34

Qui dit sans cesse "UNITÉ..! UNITÉ..!
LREM?
LFI?
LR?
PC?FDG?
FN?
PS?
la Gauche?
La Droite?
Les Centres?
pas les Écologistes c'est vrai, mais cela va venir.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Ven 29 Sep 2017, 15:17

@ Gérard : antériorité au PS ? Le journal "L’Unité" est "l’hebdomadaire du Parti socialiste de 1972 à 1986". Après il y eut "Vendredi" (jour de parution, et non allusion à Robinson Crusoé...)

@ scola : pour ce qui est d'une leçon à tirer des municipales, je me rappelle d'abord qu'au 1er tour 2014 la liste Voguet/Gautrais a frôlé les 50% seule, malgré trois listes concurrentes. Résultat similaire sur la ville en 2015 (départementales) avec pourtant, je crois bien, appel de Michon/Mathieu à voter Lecoq/BCM au 2e tour.
Moralité, des ingrédients sont à rajouter pour un changement de résultat en 2020 : espérer une mobilisation massive des abstentionnistes ? une défection massive des électeurs 2014 de la liste majorité municipale ? et/ou plutôt une alliance au 2e tour au moins ? A chacun de voir, mais je n'en vois pas vraiment d'autres.

Pour ce qui est d'une enquête sur les commerces de la ville, le ressenti des commerçants et des habitants, il me semble que c'est un sujet de préoccupation depuis longtemps. Et même de plus en plus (mise à part l'arrivée de LIDL et Intermarché proches, un p'tit pôle de plus mais pas vraiment de p'tit commerce).
Alors, pourquoi pas répondre. Y compris, au-delà des constats, sur des idées pour améliorer la situation. Bien entendu, pour changer il ne suffit pas de dire : ça ne va pas, il faudra proposer mieux que le pouvoir local actuel. Assez pour convaincre une majorité d'électeurs.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14114
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Ven 29 Sep 2017, 18:36

bof ! rien de nouveau !

Des socialos à faux nez qui se réveillent... rien à en attendre pour les habitants de la ville.
Pour ceux qui seront en tête de gondole une éventuelle placarde gratifiante sur le plan des indemnités dans une équipe municipale rabibochée.

On va nous refaire un ravalement avec le mêmes aux manettes... ça fait 50 ans que la guignolade perdure... pas de raison que l'affaire s'arrête tant le maillage clientéliste est bien en place.

Continuez à casquer pour les strates municipales, c'est le fonds de commerce qui rapporte.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3521
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Sam 30 Sep 2017, 08:15

J'ai répondu à toutes les questions de l'enquête d'APPEL mais le submit est refusé.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Murielle Michon

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Lun 02 Oct 2017, 10:23

Gérard a écrit:
J'ai répondu à toutes les questions de l'enquête d'APPEL mais le submit est refusé.

Problème réglé, les questionnaires sont bien enregistrés. Soyez nombreux à participer à cette enquête, nos propositions seront d'autant plus pertinentes que le diagnostic sera partagé par le plus grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.muriellemichon.org
a.nonymous



Messages : 12317
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 04 Oct 2017, 20:16

Citation :
Fontenay en manque de commerces de proximité
Fontenay-sous-Bois|Marion Kremp @marionkremp|04 octobre 2017, 18h36

Une association a lancé une enquête sur les commerces de proximité pas assez nombreux. Un constat que partagent les commerçants et la ville qui œuvre pour dynamiser le secteur.

Marianne, 68 ans, tient ses sacs de course à la main. D’un pas décidé, la retraitée ignore la boulangerie, laisse sur sa gauche le charcutier-traiteur, puis tourne à droite sans un regard pour la boucherie avant de monter dans son antique auto.

Ses emplettes, c’est au centre commercial Auchan situé à l’opposé du Village qu’elle a l’habitude de les faire. « Là-bas il y a tout, c’est plus pratique, mais c’est vrai que c’est dommage », se justifie-t-elle, presque penaude.

Fontenay a cela de particulier qu’elle n’a pas de centre-ville. Mais plutôt des pôles commerçants éclatés entre la bourgeoise place Moreau-David, les Rigollots et sa locomotive Monoprix, le village qui tente de retrouver son dynamisme, Verdun à la peine qui collectionne les sandwicheries et le centre commercial du Val-de-Fontenay. Difficile alors d’y développer une zone commerçante et des restaurants pour rivaliser avec les villes voisines de Nogent et de Vincennes.

Devenue association, la liste aux dernières municipales l’Appel pour Fontenay a lancé ce lundi une enquête sur le sujet. L’ancienne élue au commerce Murielle Michon (ex-PS) s’alarme notamment de « l’augmentation du nombre de locaux vacants » et de « l’absence de diversité du tissu commercial ».

Il y a quatre ans, alors que la maison de la presse du Village fermait, la ville a préempté le local et proposé à l’association Nuevo concepto latino qui souhaitait occuper les locaux de poursuivre l’activité.

« On essaie de remédier au manque d’offre en se diversifiant. Mais il ne faut pas oublier que ça n’est pas si simple d’ouvrir une affaire et que la conjoncture est difficile », explique Hélène Desgoutte, présidente de l’association de commerçants Dynamique Fontenay Village. Elle qui a installé sa boutique de vêtements au Village voici dix ans, travaille étroitement avec la mairie sur cette thématique.

« Nous accompagnons les porteurs de projets en leur offrant notamment des formations », explique Marie-José Do Rosario, élue (PRG) en charge des commerces. C’est le cas par exemple de la Brique Rose, une coquette boutique de cadeaux ouverte voici près de trois ans au Village, du Petit marché de Maeva, un magasin bio qui a vu le jour à la fin de l’été aux Rigollots. De même que pour sauver la maison de la presse du Village, la municipalité a préempté le local et y a installé l’association Nuevo concepto latino qui fait perdurer l’activité.
http://www.leparisien.fr/fontenay-sous-bois-94120/fontenay-en-manque-de-commerces-de-proximite-04-10-2017-7308489.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3521
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 04 Oct 2017, 22:09

Citation :

« Nous accompagnons les porteurs de projets en leur offrant notamment des formations », explique Marie-José Do Rosario, élue (PRG) en charge des commerces

Cette élue ne s'intéresse pas aux clients, associations ou riverains. Ses echecs répétés devraient convaincre le maire de changer de stratégie
Parfois il serait raisonnable d'envisager aussi des formations pour les élu-e-s !

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14455
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Jeu 05 Oct 2017, 05:08

Belle démonstration tenue dans cet article.

Prenez 2 villes de 50 000 habitants chacune.
L'une s'étale sur 1.9km2 l'autre de 5.8km2.
L'une est très bourgeoise, l'autre plus populaire.
L'une a une seule zone d'achalandage, l'autre trois.

La rentabilité est garantie pour la première bien plus que pour la seconde.

Faire tenir un commerce est bien plus difficile dans la seconde. Surtout si on cible que ce soit un commerce de proximité à l'ancienne et non des discounteurs

Attirer de nouveaux commerçants en les formant est utile dans ces conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 3521
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Jeu 05 Oct 2017, 07:32

Il est évident que les pseudo environnementalistes élus de Fontenay n'ont qu'une étroite idée de l'organisation moderne et efficace des échanges commerciaux et economiques sur la ville.
Je suis choqué que le directeur de la publication du magazine municipal accepte que EELV dans sa rubrique d'expression fasse une publicité nominative pour une boutique bio de ses amis. C'est injuste pour les autres commercants, c'est deplacé et en plus inutile . Il est vrai qu'il n'y a pas foule dans cette boutique.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 14455
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Jeu 05 Oct 2017, 08:16

Vous ignorez le outre.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Jeu 05 Oct 2017, 08:22

Ce qui est observé dans plusieurs villes (province comprise) c'est que les commerces dans la ville souffrent de la concurrence de "centres commerciaux" avec hypermarché en périphérie. Avant de réduire aux questions de choix et de prix ou pouvoir d'achat, côté clients, il faut tenir compte du nombre de places de stationnement à coté des commerces.
Et là, on observe que ce qui est "bien plus difficile" dans une ville ne l'est pas dans l'autre. Une habitante de Saint-Maurice n'a aucun mal pour se garer et faire des courses à Vincennes. Pourquoi ? Les parkings, bien sûr !

Déjà, Fontenay manque de places pour le stationnement résidentiel, et c'est un choix politique. Mais en plus il serait intéressant de dénombrer les places à proximité de chaque pôle commercial (Village, Rigollots, Verdun) pour comparer avec les places des 2 parkings centre commercial Auchan. Où il n'y a pas que des clients de proximité. Viennent-ils en RER, ou en voiture ? Intermarché à Fontenay, draine aussi des clients de la ville d'à coté ; ce n'est surement pas par hasard qu'il a été construit avec un parking...
Dans le projet à l'ilot Michelet, proche du pôle commercial Verdun pourtant, combien de places prévues pour un parking public ?
Note : Moreau-David est un cas à part, en semaine la présence de la gare RER A draine en plus des voitures et fait de la zone un "parking relais, à proximité" pour usagers RER.


Dernière édition par Salamandre le Jeu 05 Oct 2017, 08:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14114
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Jeu 05 Oct 2017, 08:33

Salamandre a écrit:
Ce qui est observé dans plusieurs villes (province comprise) c'est que les commerces dans la ville souffrent de la concurrence de "centres commerciaux" avec hypermarché en périphérie. Avant de réduire aux questions de choix et de prix ou pouvoir d'achat, côté clients, il faut tenir compte du nombre de places de stationnement à coté des commerces.
Et là, on observe que ce qui est bien plus difficile dans une ville ne l'est pas dans l'autre. Une habitante de Saint-Maurice n'a aucun mal pour se garer et faire des courses à Vincennes. Pourquoi ? Les parkings, bien sûr !

Déjà, Fontenay manque de places pour le stationnement résidentiel, et c'est un choix politique. Mais en plus il serait intéressant de dénombrer les places à proximité de chaque pôle commercial (Village, Rigollots, Verdun) pour comparer avec les places des 2 parkings centre commercial Auchan. Où il n'y a pas que des clients de proximité. Viennent-ils en RER, ou en voiture ? Intermarché à Fontenay, draine des clients de la ville d'à coté. Ce n'est surement pas par hasard qu'ils ont prévu un parking...
Note : Moreau-David est un cas à part, en semaine la présence de la gare RER A draine en plus des voitures et fait de la zone un "parking relais, à proximité" pour usagers RER.

que dire ? + 1

mais visiblement on prêche dans le désert... il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Le malade est incurable.
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3006
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Jeu 05 Oct 2017, 11:16

Ce qui est curieux dans cette initiative, c'est que c'est l'ancienne élue en charge du commerce dans la ville qui s'aperçoit aujourd'hui qu'il y a un problème à Fontenay sous Bois, qu'a t'elle fait pendant les 5 ans de son mandat.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12317
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 01:11

Salamandre a écrit:
Ce qui est observé dans plusieurs villes (province comprise) c'est que les commerces dans la ville souffrent de la concurrence de "centres commerciaux" avec hypermarché en périphérie.

Un article un peu long mais très intéressant dans le Monde qui plus est alors que l'on parle de rénovation ou d'agrandissement du centre commercial du Val de Fontenay...

Il faudra aller sur le site du monde pour voir les nombreux graphiques présents dans celui-ci

Citation :
A bout de souffle, les hypermarchés à la lutte pour leur survie

Face aux nouvelles habitudes de consommation, le modèle français des très grandes surfaces né dans les années 1960 doit se réinventer de toute urgence.

LE MONDE ECONOMIE | 17.10.2017 à 11h13 • Mis à jour le 17.10.2017 à 13h57 | Par Cécile Prudhomme

Sous l’œil attentif de la communauté financière, Carrefour doit publier, mercredi 18 octobre, son chiffre d’affaires pour le troisième trimestre, au lendemain de celui de Casino. Les analystes s’attendent à un trimestre difficile, une nouvelle fois marqué par une compétition féroce sur le marché français entre les enseignes. Nul doute que les recettes générées par les hypermarchés, un des formats historiques de Carrefour, seront scrutées à la loupe, tant ce modèle est à bout de souffle. D’ailleurs, si Casino a annoncé, mardi 17 octobre, une croissance de 1,9 % de son chiffre d’affaires, à 9,2 milliards d’euros au troisième trimestre, c’est en grande partie grâce aux bons chiffres de son e-commerçant Cdiscount (+ 18,4 %), car le développement des hypermarchés reste anémique (+ 0,8 %).

Selon les données du cabinet d’études Kantar Worldpanel, les hypermarchés, toutes enseignes confondues, ont enregistré une croissance de seulement 0,3 % de leurs chiffres d’affaires au cours des trois dernières années. Dans le même temps, l’ensemble du marché progressait, lui, de 3 %, le format dit « de proximité » de 7 %, et le modèle du drive – où les courses commandées sur Internet sont livrées dans le coffre de la voiture – de 40 %.

« L’hypermarché est né dans les années 1960, avec un concept de “tout sous le même toit et pas cher”, rappelle Philippe Nobile, directeur chargé de la distribution et du numérique au cabinet de conseil Boston Consulting Group. L’idée était de proposer un choix très large et de développer un marché de masse où les prix sont abordables grâce au volume généré. Mais, aujourd’hui, c’est justement le credo d’acteurs Internet, comme Amazon, qui proposent une offre 10 fois plus importante qu’un magasin, tout en offrant un service de conseil et d’informations sur les produits que n’ont plus les hypermarchés. Le tout en livrant à domicile. »
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 18 Oct 2017, 01:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12317
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 01:13

Citation :
---/---
« Reprendre le lien avec les clients »

En plus de la concurrence d’Internet, les difficultés des hypers s’expliquent aussi par « une contraction du pouvoir d’achat et des inquiétudes sur l’avenir et une saturation de la couverture en nombre de magasins par rapport à la demande », souligne Clarisse Magnin-Mallez, qui dirige le pôle consommation et distribution en France du cabinet McKinsey. En presque vingt ans, le nombre de ces magasins « XXL » a quasiment doublé, avec 2 179 hypers.

Or, durant ces deux décennies, les modes de consommation ont profondément évolué. D’une consommation de masse, nous sommes passés à des actes d’achat plus fragmentés, plus opportunistes – qui font le succès des petits magasins de proximité et d’Internet –, mais aussi plus responsables, moins industriels, qui font les affaires des magasins bio. « Les enseignes doivent reprendre le lien avec leurs clients, qui sont devenus de véritables professionnels de la consommation, qui savent analyser la promotion poudre aux yeux et la raison d’être derrière les produits », constate Raphaël Palti, PDG fondateur du groupe Altavia, spécialisé dans la communication commerciale destinée à la consommation.

Depuis plusieurs mois, tous les distributeurs travaillent sur la nécessaire adaptation des hypers à ce nouveau contexte. C’est l’un des 18 chantiers identifiés par le nouveau PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, de même qu’elle est au cœur d’une réflexion stratégique chez Auchan ou Casino. Lors d’une conférence organisée par LSA, le 4 octobre, Wilhelm Hubner, directeur général d’Auchan Retail, a annoncé, pour mars 2019, une refonte de ses hypers.



Un travail sur l’offre

Depuis 2010, le groupe Casino poursuit, lui, un programme qui vise à réduire la taille de ses grands hypermarchés, pour redonner de la surface de vente aux galeries marchandes attenantes. Il y a fait entrer son e-commerçant Cdiscount, devenu fournisseur exclusif des magasins Géant sur les univers technique, maison et jardin, tout en permettant de retirer les commandes sur Internet en une heure en magasin.

Une recette qui fonctionne : près de 10 % des 539 millions d’euros de chiffre d’affaires de Cdiscount au troisième trimestre ont été réalisés dans les hypermarchés. Et le groupe teste, comme à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), une reconversion d’une partie des mètres carrés dans l’hypermarché en magasin Go Sport, autre enseigne du groupe. Casino est aussi en discussion avec la Fnac – déjà partenaire d’Intermarché depuis 2014 pour ouvrir des magasins dans ses galeries commerciales – pour lui céder l’exploitation, dans certaines villes, de surfaces libérées dans ses hypermarchés.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 18 Oct 2017, 01:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12317
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 01:15

Citation :
---/---
Tous les acteurs de la grande distribution travaillent aussi sur l’offre qui doit être proposée dans le magasin, afin de redonner l’envie de venir à des consommateurs découragés par le triptyque parking-piétinement dans les allées-foule. Les consultants travaillent sur la question, en évoquant une terminologie d’« hyperlieu », qui remplacerait celle d’hypermarché. « Un endroit où tout serait fait pour la démonstration des produits, l’expérience des clients, le fait de goûter avant d’acheter, où l’on sentirait que le personnel est plus attentif à la satisfaction du client qu’au tiroir-caisse du soir », détaille M. Palti.

Dans son très grand supermarché de Villepinte (Seine-Saint-Denis), rouvert après cinq mois de travaux, Auchan teste plusieurs concepts, qui pourraient être reproduits dans ses hypermarchés : cuisson des crustacés sur place, cuisinier préparant comme un spectacle des plats qui peuvent être dégustés, rayonnage donnant l’impression d’être dans des magasins spécialisés, exposition d’objets (jouets, électroménager…) commandables sur une borne Internet dans le magasin, mais que le particulier doit payer sur place. « Si le client rentre chez lui avant de payer, il risque finalement de ne pas passer commande, ce qui se ressent sur le chiffre d’affaires », explique Cyril Dreesen, directeur général du format proximité d’Auchan Retail France.

« Je crois beaucoup à l’e-commerce dans le magasin, où les rayons seront des zones d’exposition des produits, et où les clients commanderont leur machine à café, leur réfrigérateur, leur téléviseur en ligne avec le vendeur qui deviendra un coach, explique M. Palti. D’autant que, psychologiquement, pour l’après-vente, c’est rassurant d’avoir quelqu’un à qui s’adresser. »

Les grands groupes de distribution ont une autre piste pour réduire leurs expositions à des hypers en perte de vitesse : basculer certains magasins en location-gérance – le modèle prédominant dans les petites supérettes de proximité –, préambule à la franchise, afin d’alléger le coût de la structure centrale et de donner plus d’autonomie aux directeurs de magasin pour animer sa zone de chalandise.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12317
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 01:17

Citation :
---/---
Car le modèle de l’hypermarché correspond encore à un besoin, notamment à la périphérie des villes. « Les ménages qui ont des bébés ou des enfants en primaire sont toujours clients de l’hypermarché pour les produits de grande consommation, mais ils viennent moins souvent, constate Frédéric Valette, directeur du département distribution de Kantar Worldpanel. En revanche, les plus âgés, restent attachés à ce modèle. » Selon une étude de l’Insee, publiée en septembre, « les hypermarchés réalisent, à eux seuls, 25 % du chiffre d’affaires du commerce de détail en magasin, et les supermarchés 16 % ». Et 44 % du budget de grande consommation des Français reste dépensé dans les hypermarchés, selon les données, à fin juin, de Kantar Worldpanel. Mais force est de constater qu’ils ont perdu une partie de leur public.
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2017/10/17/a-bout-de-souffle-les-hypers-en-quete-d-un-nouveau-modele_5201955_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14114
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 06:27

Le mode de consommation change en fonction de la situation des clients.

Les commerces de quartier se raréfiaient lorsque la population était jeune et active. Conséquence la promenade du samedi matin consistait à aller pousser le caddy en famille à l'hyper situé en bordure de ville.
Les clients vieillissent mais sont valides.... ils vont encore dans les grandes surfaces excentrées et avec le temps de moins en moins.
Ensuite nouveauté : Le "drive" se développe...

A partir d'un certain âge les "seniors" ne prennent plus la voiture... le commerce s'adapte c'est ainsi que Carrefour a racheté Champion et installe des magasin à son enseigne mais de petite taille en ville.

On voit fleurir dans de nombreuses ville des petits super marchés de quartier qui étaient sous perfusion reprendre de l'activité...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 07:52

Citation :
A bout de souffle, les hypermarchés à la lutte pour leur survie

Selon les données du cabinet d’études Kantar Worldpanel, les hypermarchés, toutes enseignes confondues, ont enregistré une croissance de seulement 0,3 % de leurs chiffres d’affaires au cours des trois dernières années. Dans le même temps, l’ensemble du marché progressait, lui, de 3 %, le format dit « de proximité » de 7 %, et le modèle du drive – où les courses commandées sur Internet sont livrées dans le coffre de la voiture – de 40 %.
(..)
Selon une étude de l’Insee, publiée en septembre, « les hypermarchés réalisent, à eux seuls, 25 % du chiffre d’affaires du commerce de détail en magasin, et les supermarchés 16 % ». Et 44 % du budget de grande consommation des Français reste dépensé dans les hypermarchés, selon les données, à fin juin, de Kantar Worldpanel.

L'article est intéressant, mais on peut discuter de la pertinence du titre-choc ("à bout de souffle", "lutte pour la survie") quand le drame, que dis-je la tragédie, vient d'un chiffre d'affaires qui stagne (+ 0,3%) alors que le total hypermarchés représente encore 25% du total "commerce de détail en magasin". D'accord, la concurrence s'intensifie et se diversifie, pour ces hypermarchés qui pensaient régner en quasi-monopole ou oligopole, sur une zone de chalandise. Mais l'exigence généralisée de chiffre d'affaires et bénéfices (et dividendes) croissants tous les ans, et même chaque trimestre, dans tous secteurs économiques, il y aurait beaucoup à dire.

Le modèle drive peut, lui, croitre d'autant plus vite (en %) que la base (le dénominateur) part de plus bas. Mais aussi, le modèle hyper/supermarché ne s'oppose pas forcément au modèle drive, même à Fontenay : Intermarché s'est ouvert avec plusieurs casquette sur place. Les clients classiques sont contents, moins de monde en magasin. Les autres ont le drive, et aussi livraisons à domicile.
Pour ce qui est d'un drive à Auchan Fontenay, je crois que ce point a été traité en Conseil municipal, avec des exigences qui ont fait renoncer Auchan... Mais c'est à vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14114
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay    Mer 18 Oct 2017, 08:39

Il conviendrait sans doute de prendre en compte que le commerce à Fontenay n'est pas représentatif du commerce en France... et c'est heureux !

Je suis conscient que la bunkérisation politico mentale et le syndrome de la ville assiégée font des dégâts mais Fontenay n'est pas représentatif de ce qui se fait ailleurs.

Il est vrai que lorsque l'échelle municipale de comparaison a comme référence les pays africains et Beyrouth certaines évaluations peuvent être faussées.

Pour ma part ayant un visa permanent qui me permet de m'échapper de Fontenay, bien que la situation générale ne me semble pas des plus satisfaisante, je constate qu'ailleurs "ça va souvent moins mal" est il encore possible de l'affirmer chez nous c'est à voir.

Une cure de désintoxication de la politique locale prégnante serait salutaire et conduirait sans doute les électeurs à une modification de leurs votes... mais ce n'est pas souhaitable !
Revenir en haut Aller en bas
 
Enquête sur les commerces de Fontenay par l'association Appel pour Fontenay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A propos de l'Ecole Michelet
» Lycée Pablo Picasso
» Les pavillons de la rue Bouvard
» Le dansoir de Karine Saporta
» Commission d’enquête parlementaire au COS-ONE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Le commerce de proximité dans votre quartier-
Sauter vers: