Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 02 Oct 2017, 04:30

Rappel du premier message :

Cette semaine, hasard du calendrier, deux peuples ont décidé par la voie la plus démocratique qui soit, le référendum, d’exercer leur droit à l’autodétermination.

Les Kurdes, lundi dernier en Irak, et les Catalans, ce dimanche en Espagne.

Que le droit à l’autodétermination existe, personne ne saurait en douter. Ce droit est inscrit à l’article premier de la Charte des Nations unies. Il constitue aussi l’article 1er commun aux deux Pactes onusiens sur les droits de l’homme de 1966.

Ces traités internationaux et les droits qu’ils reconnaissent et garantissent sont acceptés par la presque totalité des Etats du monde, et en particulier par les Etats européens.

C’est ce droit qui permet aux Suisses de ne pas participer à l’Union européenne, ou aux Britanniques de décider d’en sortir.

C’est aussi ce droit qui a permis aux Croates, Estoniens, Lettons, Lituaniens, Slovaques, Slovènes ou Tchèques de constituer, dans les années 1990, leurs Etats nationaux, lesquels ont d’ailleurs depuis tous choisi de rejoindre l’Union européenne.

Le gouvernement espagnol a finalement réussi à empecher celui de Catalogne.

D'une façon relativement musclée puisque l'on compte â cet instant quelques containes de blessés.

Les raisons évoquées : LA Catalogne serait au coude-à-coude avec Madrid pour le titre de région la plus riche d'Espagne.  In bijou de famille sue l'Espagne ne veut pas perdre.

La Catalogne est la région qui attire le plus de touristes étrangers, notamment avec Barcelone et les plages de la Costa Brava - et la tendance s'est encore accrue ces dernières années. Avec plus de 18 millions de touristes étrangers accueillis en 2016, la région a reçu un quart du total des étrangers arrivés en Espagne.

Enfin, son aéroport est le second du pays après celui de Madrid. Il a accueilli en 2016 plus de 44 millions de passagers. Il est très prisé des compagnies low-cost qui cherchent à en faire une plateforme européenne pour les vols long-courrier vers l'Amérique.

Cela sent une certaine forme de clientélisme  non?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Salamandre



Messages : 3543
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Dim 05 Nov 2017, 05:28

Le mandat d'arrêt arrive en Belgique lourd de plusieurs délits : rébellion, sédition, malversation, prévarication et désobéissance (traduction littérale, non juridique).
Mais l’infraction reprochée doit figurer dans le droit belge, ce qui n’est pas le cas de la "sédition" et de la "rébellion", selon certains juristes. Extrader pour des délits qui n'existent pas en Belgique serait plus compliqué.

Exemples analogues
. Pour l'IVG, 4 pays (Irlande, Pologne, Chypre, Malte) sont très restrictifs. A Malte c'est interdit, point barre. (source le Monde, octobre 2016). Un mandat d'arrêt européen s'appliquerait-il, pour une ressortissante d'un tel pays, ayant avorté au pays ou venue avorter ailleurs en Europe ? J'imagine déjà les manifs ...
. Et aussi, extrader depuis la France un étranger vers un ou son pays où il risque la peine de mort, impossible. En principe du moins...

Pour C. Puigdemont, les paris sont donc ouverts. Pour ce qui est de la procédure,
Citation :
60 jours : c’est le délai maximum dont dispose la justice belge pour étudier le dossier.

Après examen du mandat d’arrêt européen, la justice belge devrait convoquer les prévenus, qui auront 24 heures pour se rendre devant un juge d’instruction. Celui-ci leur signifiera les poursuites lancées par l’Espagne et leur permettra de prendre connaissance de leurs droits. Il statuera aussi sur l’opportunité de la détention.

M. Puigdemont peut accepter le mandat d’arrêt, et être alors très vite remis aux autorités espagnoles. Il peut aussi refuser, et dans ce cas, le mandat est contesté devant la chambre du conseil de Bruxelles. Un recours est ensuite possible devant la Cour de cassation. Ces recours portent à cent jours le délai maximum pour la remise des prévenus.

http://lemonde.fr/europe/article/2017/11/04/ce-qu-il-faut-retenir-du-mandat-d-arret-europeen-lance-contre-le-catalan-carles-puigdemont_5210242_3214.html
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 747
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Dim 05 Nov 2017, 19:03

Puigdemont est en Belgique car il est le fils caché de la reine Fabiola et de Salvatore Adamo (la coupe de cheveux)

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Dim 05 Nov 2017, 19:19

le paymobil cumule :
Les erreurs politiques
Ne respecte pas la constitution de son pays
Ne semble rien comprendre aux règles du droit international en matière de crime ou de délit et d'extradition
N'a aucune connaissance de ce qu'est le statut de réfugié politique dont il voulait se prévaloir

Je ne compte même pas les autres infractions qui lui sont imputées...

Se flanquer dans le fossé de cette manière serait risible si cet individu n'était pas considéré comme capable de diriger un territoire dont certains voudraient faire une nation...

Sans compter que s'étant enfui il justifie les décisions de la justice espagnole de mettre au frais les autres indépendantiste en arguant le motif de non représentation.
Si les mis en cause s'étaient tous présentés étant domiciliés et justifiant de situations personnelles connues il aurait été politiquement délicat de les flanquer en prison.
Ils pouvaient bénéficier d'une remise en liberté avec quelques mesures de contrôle...

NB on oublie que lors des consultations officielles les indépendantistes n'avaient pas la majorité mais est ce nécessaire de le rappeler ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 06 Nov 2017, 04:52

suite et fin d'une affaire qui se voulait héroïque et se termine en couteuse et lamentable mauvaise comédie...

C'était bien la peine de faire un tel cinoche pour en arriver à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3543
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 06 Nov 2017, 06:05

à ce stade, une constatation s'impose : en Belgique, il y a des juges d'instruction (et autres personnels judiciaires) qui travaillent le dimanche.
S'étant rendu comme convenu au rendez-vous, au commissariat, «  Ils ont été privés de liberté à 9 h 17  » dimanche matin. "Un juge d'instruction sera saisi et aura 24 heures jusqu'à lundi 9 h 17 pour décider de les placer en détention ou de les libérer sous condition ou caution."

Rubrique générale Justice en Europe. Une (trop, mais c'est dimanche de France...) rapide enquête indique aussi :

Les autres pays européens
Il est toujours délicat de lancer de comparaisons entre pays voisins, parce que les budgets ne prennent pas tous en compte les mêmes choses d’un pays à l’autre. Mais c’est tout de même intéressant car il y a plusieurs niveaux de comparaison.
Si l’on regarde en euros : en 2014, chaque Français a dépensé 123 euros pour la justice. L’Italie, c’était 134 euros, l’Allemagne, 166 euros, la Grande-Bretagne, 223, la Suède 472 euros, l’Irlande 511 euros. A l’inverse l’Espagne était à 89 euros par habitants.    
Si l’on scrute ce que les pays dépensent dans la justice par rapport à la richesse par habitant (PIB par habitant), la France est derrière plusieurs pays de revenu comparables : l’Allemagne, les Pays-Bas,  l’Autriche, la Belgique, la Finlande ou la Grande-Bretagne.
http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/expliquez-nous/expliquez-nous-le-budget-de-la-justice_1779925.html

Selon la dernière étude de la Commission du Conseil de l'Europe pour l'efficacité de la justice, la France ne dépense que 0,20% de son PIB par habitant pour son système judiciaire. Elle se classe 34e sur 40.
Moins de tribunaux que la moyenne La France fait partie du peloton de queue en matière de tribunaux. Comme l'Arménie, la république Tchèque, le Danemark, la Géorgie, Malte et les Pays-Bas, elle dispose de moins d'un tribunal pour 100.000 habitants.
Moins de magistrats et avocats... mais plus de notaires
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/budget-de-la-justice-la-france-toujours-a-la-traine-en-europe_1627797.html

Justice et lenteur : le plus étonnant, ce sont les longs discours de nombreux politiques français pour des affaires judiciaires médiatisés, et leur silence sur la longueur des procédures (civiles comme pénales) en France ; au niveau européen, nous sommes d'ailleurs les champions ... en nombre de condamnations pour excès de lenteur de la justice de notre pays.
Où sont les élu(e)s qui proposent et travaillent à revenir, au moins, dans la moyenne des pays européens ? Ce qui n'est sans doute pas seulement une question de budget. Mais quand même


Dernière édition par Salamandre le Lun 06 Nov 2017, 07:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 06 Nov 2017, 06:51

En gros, Un référendum peut aboutir à l'effet inverse que celui recherché, Quelle que soit l'idéal défendu et la force dont on croit disposer pour l'organiser.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4010
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 06 Nov 2017, 08:57

Vous faites allusion, sans doute, au refus du maire et de sa majorité d'organiser un referendum au sujet de la construction d'un theatre de 350 places à Fontenay. Souhait exprimé par plus de 1000 petitionnaires à la demande de plusieurs associations. Il est vrai que les conséquences sur les impôts seraient évoquées

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 06 Nov 2017, 22:01

Pas particulièrement. Vous êtes à l'origine de l'évocation du théâtre et dautres sujets concernant fontenay-sous-bois dans ce fil. La vraie question restant le respect des contraintes légales qui accompagnent ce type de procédure référendaire sans l'aval des instances décisionnaires. Ici L'Espagne en non le Portugal : il faut attendre l'épilogue du 21 décembre pour mesurer le degré de démocratie de tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Mar 07 Nov 2017, 00:29

on va inventer le thermomètre à mesurer la démocratie...

Il se trouve que nombre de gens vivant en Catalogne se plaignent du manque de démocratie découlant de la main mise des autonomistes sur la région... mais on n'en parle pas y compris lorsque ceux ci ne respectent pas les lois de l'état.

L'instrumentalisation des institutions locales par les autonomiste n'est pas un sujet intéressant sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 08 Déc 2017, 09:40

Point avant les élections

Le cortège de la manifestation catalane est arrivé jeudi entre 13h30 et 14h00 place Jean Rey à Bruxelles, avec
Carles Puidgemont en tête. Le président destitué de la Catalogne a été accueilli sous les acclamations "Puigdemont est notre président". Des discours ont ensuite été prononcés.

Carles Puigdemont était accompagné de son prédécesseur Artur Mas et de Marta Rovira, tête de liste de la gauche républicaine aux prochaines élections. Pourvue d'un écran géant, la place était déjà noire de monde lorsque le cortège est arrivé.

Les manifestants agitaient des drapeaux de la Catalogne et beaucoup les avaient endossés. Quelques drapeaux de la Flandre étaient également visibles. Avant les premières prises de parole, l'hymne de l'Union européenne a été diffusé.

"La Catalogne est une société ouverte et plurielle, qui a intégré pendant son histoire des gens venus de partout", a souligné le vice-président de l'Assemblée nationale catalane (ANC), Agusti Alcoberro. "La Catalogne a une économie hautement productive et bien positionnée dans l'Europe et le monde. Elle a aussi sa propre langue et sa propre culture."

L'homme est ensuite revenu sur la velléités d'auto-détermination qui ont mené au référendum et a dénoncé les brutalités policières en marge du scrutin.

Marcel Mauri, le vice-président de l'association Òmnium Cultural, une association qui œuvre pour la promotion de la langue et de la culture catalanes et pour l'identité nationale de la Catalogne, lui a alors succédé sur le podium. "Nous défendons la démocratie en Catalogne, mais aussi la démocratie en Espagne et en Europe. Nous défendons les valeurs démocratiques de l'Union européenne. C'est pour cela que nous sommes venus à Bruxelles aujourd'hui, pour défendre nos droits civils les plus fondamentaux. Nous sommes venus dire qu'on ne peut pas emprisonner quelqu'un pour ses idées. On ne peut pas incarcérer tout un peuple. Nous sommes un pays ouvert et dynamique."
@metro Belgique
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 08 Déc 2017, 10:29

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 18 Déc 2017, 18:36

Qui saurait dire quelle sera l'issue des élections régionales anticipées organisées en Catalogne ce jeudi 21 décembre? L'enjeu est pourtant immense. Pour le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, il s'agit de montrer par les urnes que la tentative de sécession d'octobre a affaibli les indépendantistes, et de les obliger à retrouver le chemin de la légalité. Les indépendantistes, eux - Carlos Puigdemont, qui n'est plus visé par une procédure d'extradition, en tête - entendent prouver que leurs idées sont encore celles de la majorité des 7,5 millions d'habitants de la région.

Sept listes se présentent aux élections. Le vote a lieu dans les quatre provinces catalanes selon un mode de scrutin proportionnel permettant de désigner 135 députés. Mais "on ne saura rien avant le jour J", d'après Montserrat Domínguez, directrice éditoriale de la version espagnole du HuffPost. Car le Parlement actuel est "coupé en deux", et la course "très très serrée". "Tout pourrait se jouer à 1 ou 2% près".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 18 Déc 2017, 18:42

Le franco espagnol Manolo le matador non content de s'occuper de la France s'occupe des elections espagnoles...

A la place du roi d'Espagne je serais inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 18 Déc 2017, 19:06

Valls a effectivement multiplié dernièrement les interviews aux médias espagnols. En début de semaine, il était à Barcelone, puis à Madrid. Il a rencontré le roi, le chef de file socialiste catalan Miquel Iceta et des entrepreneurs.

Samedi à l’aube, il quittait à nouveau Paris pour la Catalogne, pour une vraie journée de politique en campagne : petit déjeuner-colloque, débat sur l’Europe et rencontre avec une association anti-indépendantiste le soir. Il soutient des candidats de partis opposés à la sécession : le Parti socialiste, mais aussi le Parti populaire de Mariano Rajoy (droite) et le libéral Ciudadanos, fer de lance de la lutte contre les séparatistes.

« Je fais campagne pour la Catalogne, l’Espagne, l’Europe », répond-il quand on lui demande de quel côté il se place.

Valls, né espagnol mais naturalisé français, aime rappeler qu’il a grandi à Barcelone où il a même participé à une manifestation pour défendre l’autonomie catalane, « en 1976 ou 77 », alors que l’Espagne découvrait la démocratie, après la mort du dictateur Francisco Franco. « Je viens ici bien sûr avec ces racines qui sont celles de ma famille, mais je viens d’abord comme Français et d’abord comme Européen ».
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 18 Déc 2017, 21:31

Magnifique exemple qui conforte mon idée que la double nationalite est une hérésie politique.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 18 Déc 2017, 23:20

tonton christobal a écrit:
Magnifique exemple qui conforte mon idée que la double nationalite est une hérésie politique.


Une occasion de rappeler qu'il n'a pas toujours été possible d'avoir une double nationalité européenne...


Citation :
Le Conseil de l'Europe a édicté le 6 mai 1963 la Convention de Strasbourg, dont les objectifs étaient explicités dans les considérants préalables:

« Considérant que le but du Conseil de l'Europe est de réaliser une union plus étroite entre ses membres ;

Considérant que le cumul de nationalités est une source de difficultés et qu'une action commune en vue de réduire autant que possible, dans les relations entre États membres, les cas de pluralité de nationalités, répond au but poursuivi par le Conseil de l'Europe ;

Considérant qu'il est souhaitable qu'un individu qui possède la nationalité de deux ou plusieurs Parties contractantes n'ait à remplir ses obligations militaires qu'à l'égard d'une seule de ces Parties. »

À la suite de cette convention, toute acquisition d'une nouvelle nationalité (par naturalisation ou autre moyen) d'un des États contractants par un citoyen d'un autre État contractant devait en principe, hors exceptions, conduire à l'abandon automatique de la nationalité d'origine. Certaines exceptions pouvaient être admises, à la requête des États (par exemple pour le cas de « la déclaration souscrite par la femme en vue d'acquérir la nationalité du mari au moment et par l'effet du mariage », prévu dans l'annexe; disposition dont on peut raisonnablement penser qu'elle visait à protéger les femmes d'éventuelles dissolutions de fait ou de droit du mariage et leur permettre ainsi de résider à nouveau dans leur pays d'origine en cas d'expatriation préalable).

Un certain nombre d'États de la Convention ont toutefois passé un accord d'interprétation en 2007 leur permettant de « dénoncer à tout moment le Chapitre I de la Convention ». C'est ce qu'a fait la Belgique dès 2007 et la France en 2009 : dès lors, depuis le 5 mars 2009, l'acquisition volontaire de la nationalité d’un des États parties à cette convention par un ressortissant français n’entraîne plus de plein droit la perte de la nationalité française. Les États ayant signé cet accord ouvrant donc de plus larges possibilités de double nationalité s'ils décident de dénoncer cette partie de la Convention sont : l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Double_nationalit%C3%A9
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 18 Déc 2017, 23:39

Il y a même des pays fort respectables qui n'acceptent pas la double nationalite.
Je suis tout à fait disposé à croire que c'est un excellent systéme qui évite de nombreuses situations ingérables.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Jeu 21 Déc 2017, 16:50

De Laurent Joffrin

La bataille d'Espagne

L’obsession de l’identité qui mine l’Europe a trouvé une nouvelle illustration en Catalogne. 

Le mur du son de l’intolérance et du sectarisme a été largement franchi pendant la campagne qui s’achève. L’argumentation rationnelle a pratiquement disparu du discours public, désormais tissé principalement d’insultes sonores. Les «espagnolistes» tiennent les indépendantistes pour de dangereux hors-la-loi qui ne méritent que la prison; lesquels voient dans leurs adversaires des fascistes purs et simples.

Tel le soleil sur le crâne de Don Quichotte, le nationalisme rend fou: ainsi ces habitants de Catalogne qui vivaient pacifiquement ensemble depuis des décennies tiennent désormais un langage de guerre civile. La violence n’est pas loin et on redoute les conséquences du scrutin, quel qu’en soit le résultat.

Les uns se sont assis sur la loi pour développer leur projet séparatiste; les autres l’ont utilisée avec une rigueur brutale pour réprimer les indépendantistes. En les transformant en martyrs, ils leur ont donné leur meilleur argument électoral. Double irresponsabilité…

D’incertains sondages placent légèrement en tête la candidate de Ciudadanos, anti-indépendantiste énergique et féministe. Mais en tout état de cause, le ou la gagnante devra encore trouver des alliés pour gouverner, tâche si malaisée qu’un socialiste placé en quatrième position dans les enquêtes d’opinion se prête à rêver d’une opération Borgen, du nom de cette série danoise qui met en scène la cheffe de file d’un petit parti qui arrive au pouvoir en profitant de la désunion des grands.

La défaite des indépendantistes mettrait sans doute un coup d’arrêt à la crise mais ne désarmera en rien leur virulence; leur victoire ouvrirait une nouvelle période d’affrontement avec Madrid.

L’Union européenne regarde avec anxiété cette élection de la haine; pour l’instant, elle soutient le gouvernement central au nom de la légalité. Mais si rien ne s’apaise, elle aura le devoir de s’interposer, sauf à courir le risque de voir l’un de ses membres s’enfoncer dans une bataille folle où tous perdront, à commencer par elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13434
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 22 Déc 2017, 10:19

Ca se complique car si il n'y avait que 42% de votants lors du référendum où 90,18 % de ces votants se sont prononcé en faveur de l'indépendance, il y a eu aujourd'hui 81,93% de votants et ceux-ci ont placé les partis indépendantistes en position de constituer une majorité....



Citation :
Un taux de participation historique

Selon le décompte des bulletins donné jeudi soir à 22 heures 20, le taux de participation aux élections régionales Catalanes du 21 décembre est de 81,93% des électeurs inscrits, une mobilisation historique. En 2015, la participation finale était de 75%.

Citation :
Ce que l'on sait, après le décompte de 85% des suffrages exprimés

Avec plus de 85% des suffrages exprimés décomptés, les trois partis indépendantistes (ERC-CatSi, Ensemble pour la Catalogne, CUP) obtiendraient la majorité absolue des sièges au Parlement catalan, mais le parti libéral "unioniste" Ciudadanos arriverait en tête des élections.

Le Parti populaire de Mariano Rajoy [ libéral-conservateur ] perdrait quant à lui plus de la moitié de ses sièges par rapport au scrutin de 2015, alors que le Parti socialiste catalan se stabiliserait.
http://www.lemonde.fr/europe/live/2017/12/21/suivez-en-direct-les-elections-en-catalogne_5232966_3214.html#h20Gij0ZOyf8ZRYz.99
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 22 Déc 2017, 16:11

a.nonymous a écrit:
Ca se complique car si il n'y avait que 42% de votants lors du référendum où 90,18 % de ces votants se sont prononcé en faveur de l'indépendance, il y a eu aujourd'hui 81,93% de votants et ceux-ci ont placé les partis indépendantistes en position de constituer une majorité....






http://www.lemonde.fr/europe/live/2017/12/21/suivez-en-direct-les-elections-en-catalogne_5232966_3214.html#h20Gij0ZOyf8ZRYz.99

ça devient compliqué certes mais sauf tricherie au moins les résultats ne devraient pas être contestés...

Ce qu'il adviendra plus tard est une autre affaire qui concerne au premier chef les Espagnols entre eux et nous serions bien avisés de ne pas y mettre notre nez comme le font nombre de politicards franco espagnols qui maintenant vont avoir bonne mine lorsqu'il faudra traiter avec l'Espagne et la Catalogne.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 22 Déc 2017, 18:00

À vos calculettes...

Les Catalans, qui ont battu avec près de 82% de votants le record historique de participation dans la région, ont accordé jeudi près de 52% des suffrages aux partis défendant l'unité de l'Espagne et 47,6% des voix aux indépendantistes.

Avec plus de 25% des voix et 37 députés au parlement, c'est la formation d'Inès Arrimadas, chef de file de Ciudadanos, qui arrive en tête. Elle a recueilli les fruits de son opposition résolue au processus indépendantiste dans la province et devient donc le premier parti de la région.

"La majorité sociale désire l'union avec l'Espagne et l'Europe", a-t-elle lancé jeudi soir, tout sourire, dans son discours de victoire: "les partis nationalistes ne pourront plus jamais prétendre parler au nom de toute la Catalogne". Dans le même camp de l'unité, Rajoy est resté silencieux jeudi soir, et pour cause: il a vu son Parti populaire laminé en perdant 8 des 11 sièges qu'il possédait au parlement.

Par le jeu des pondérations de voix profitant aux régions rurales, en sièges, après dépouillement de plus de 99,8 % des bulletins, les trois formations indépendantistes disposaient, avec 70 sièges sur 135 au parlement régional, de la majorité absolue. "Puigdemont président, président!" criaient les partisans du dirigeant destitué à Barcelone après l’annonce des résultats.

Rajoy grand perdant
"L’Etat espagnol a été vaincu. Rajoy et ses alliés ont perdu !", tonnait, un peu plus tard depuis Bruxelles le leader indépendantiste, dont la liste arrive en tête au sein du camp indépendantiste, exultant face à ce résultat "que personne ne peut discuter".

Carles Puigdemont a formé sa propre liste Ensemble pour la Catalogne, et disputait les voix indépendantistes au parti ERC de son ancien vice-président Oriol Junqueras, en détention provisoire en Espagne. Tous deux sont inculpés pour rébellion, sédition et malversation, comme l’ensemble du gouvernement déposé.

Résultat : l’ERC (Esquerra Republicana de Catalunya- Gauche républicaine de Catalogne), crédité de 21,39 %, n'arrive qu'en troisième position, derrière les unionistes de Ciudadanos (25,37%) et les indépendantistes de Junts per Catalunya (21,65%), alors que certains sondages lui prédisaient une potentielle victoire
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Mer 10 Jan 2018, 21:58

Espagne : la Tabarnia défie le nationalisme en Catalogne
La Tabarnia est  la partie côtière de la Catalogne.
Pays imaginaire revendiqué par des habitants de Catalogne hostiles à l’indépendance, la Tabarnia tourne en dérision les arguments nationalistes et leur posture victimaire. Une pétition proposant qu’une partie de la Catalogne restée fidèle à la Couronne fasse elle-même sécession a recueilli plus de 170 000 signatures.
Source :http://information.tv5monde.com/info/espagne-la-tabarnia-defie-le-nationalisme-en-catalogne-211608
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Mer 10 Jan 2018, 21:59

Espagne : la Tabarnia défie le nationalisme en Catalogne
La Tabarnia est  la partie côtière de la Catalogne.
Pays imaginaire revendiqué par des habitants de Catalogne hostiles à l’indépendance, la Tabarnia tourne en dérision les arguments nationalistes et leur posture victimaire. Une pétition proposant qu’une partie de la Catalogne restée fidèle à la Couronne fasse elle-même sécession a recueilli plus de 170 000 signatures.
Source :http://information.tv5monde.com/info/espagne-la-tabarnia-defie-le-nationalisme-en-catalogne-211608
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 12 Jan 2018, 14:12

Puigdemont, président à distance pour la Catalogne ?
Par François-Xavier Gomez — 10 janvier 2018 à 19:22
Le responsable destitué aspire à retrouver son fauteuil la semaine prochaine, mais sans quitter son exil belge. Une formule inédite qui suscite le scepticisme et se heurte à des écueils juridiques.


Dans une semaine, le 17 janvier, le Parlement catalan élu le 21 décembre tiendra sa première séance. Ensuite, les députés devront élire le président de la région, qui succédera à Carles Puigdemont, démis de ses fonctions le 31 octobre à la suite de sa déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne. Sur le papier, l’équation est claire : les trois listes indépendantistes cumulent 70 députés, deux de plus que la majorité absolue. Elles devraient logiquement investir Puigdemont, candidat du parti arrivé en tête, le parti démocratique européen de Catalan (PdeCat).

Or le sortant, exilé en Belgique pour échapper aux poursuites de la justice espagnole, n’a aucune intention de rentrer à Barcelone. Et son intention de diriger la Catalogne via Skype est loin de faire l’unanimité, même dans ses propres rangs.

Mardi soir, Puigdemont et Marta Rovira, numéro 2 du parti indépendantiste ERC (gauche républicaine de Catalogne), se sont rencontrés à Bruxelles. Le numéro 1, le vice-président destitué Oriol Junqueras, visé par une enquête pour «rébellion et sédition», est en effet emprisonné depuis le 2 novembre près de Madrid. L’entrevue entre les deux principales forces séparatistes a débouché sur un pacte, mais mercredi matin, les deux parties semblaient en avoir une interprétation différente.

Les partisans de l’ancien président donnent pour acquis qu’il suivra la séance inaugurale par visioconférence, et que son discours d’investiture sera lu par un(e) autre élu(e) du PdeCat. Pour ERC, cette hypothèse doit auparavant être validée par les letrados, les experts juridiques du Parlement régional. Ce point oppose toujours les spécialistes : le statut d’autonomie de la région n’a pas prévu le cas d’un aspirant président physiquement absent lors de sa propre investiture.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 12 Jan 2018, 19:18

Affaire directement dans la logique du personnage...

Que pouvait on attendre de cohérent de sa part ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 12 Jan 2018, 20:33

Tout cela reste la conséquence du référendum initial. La démocratie est depuis quelque peu chahutée.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Ven 12 Jan 2018, 20:57

L'hurluberlu étant à l'origine de référendum (illégal faut il le rappeler)

Tout ceci n'ayant rien à voir avec la démocratie dans le cadre espagnol.

Imaginons que demain on décide chez nous de faire un référendum pour rétablir la peine de mort et que le oui l'emporte... réaction des démocrates à la mie de pain...

Ce serait pourtant une concrétisation démocratique d'une volonté populaire.
Voilà un exemple de ce à quoi on arrive en manipulant les mots et les idées.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 747
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Dim 14 Jan 2018, 19:29

Cinq élus indépendantistes sont hors d'Espagne et ne pourront pas voter lors de l'élection de mardi.

Ca fait pencher la balance des votes vers les unionistes.

Le ridicule se poursuit

Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Jeu 01 Fév 2018, 01:21

La crise catalane pourrait coûter à l’Espagne son statut de « démocratie pleine ». Le pays a chuté dans le rapport annuel d’un influent centre de réflexion britannique et pourrait être rétrogradé au rang de « démocratie imparfaite » en raison de sa gestion de la crise catalane, selon le rapport annuel d’un influent centre de réflexion britannique.

La note du pays au classement « The Economist Intelligence Unit » (EIU), cité en exemple devant le Forum de Davos par le roi Felipe VI pour défendre la solidité de la démocratie espagnole, est passée de 8,30 à 8,08.

Pour l’EIU, ce recul est dû à la tentative du gouvernement de Madrid « d’empêcher par la force le référendum illégal sur l’indépendance de la Catalogne, le 1er octobre, et son traitement répressif des personnalités politiques indépendantistes ».

L’Espagne reste de justesse dans la catégorie des « démocraties pleines », comprenant les pays obtenant une note supérieure à huit, mais elle pourrait rejoindre, en 2018, les rangs des « démocraties imparfaites » (note entre 6 et Cool.

Le pays a vécu à l’automne le paroxysme de sa pire crise politique en quarante ans de démocratie, quand les indépendantistes catalans ont organisé un référendum d’autodétermination qui a été interdit par la justice et émaillé de violences policières dont les images ont fait le tour du monde. Le gouvernement central dirigé par le conservateur Mariano Rajoy a toujours assuré agir simplement pour faire respecter la loi et la Constitution.

Ce « légalisme exacerbé pour répondre à ce qui est essentiellement une question démocratique ou pour refuser un vote démocratique » n’est « pas vraiment la marque d’un gouvernement qui chérit pour de bon la démocratie et veut l’étendre », fait valoir Joan Hoey la responsable de la branche européenne du EIU.

Le rapport dénonce également les poursuites pour « rébellion » et « sédition », engagées contre des dirigeants séparatistes dont quatre sont toujours en détention provisoire.

« A notre époque, dans une démocratie moderne, voir des élus être poursuivis pour des chefs d’accusation qui semblent pour le moins archaïques (…) ne semble pas aller dans le sens de classer l’Espagne comme démocratie pleine. »

Le triple échec de Mariano Rajoy en Catalogne
L’indice de l’EIU est fondé sur cinq thématiques : processus électoraux et pluralisme, libertés civiles, fonctionnement de l’Etat, participation politique, et culture politique. En fonction de leur note, les pays sont catégorisés comme « démocratie pleine », « démocratie imparfaite », « régime hybride » ou « régime autoritaire ». La Norvège est la mieux classée tandis que la Corée du Nord est tout en bas du classement.

LE MONDE avec AFP

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Jeu 01 Fév 2018, 01:49

Oui ... Et alors ?

L'Europe dirigée par des incompétents va découvrir un nouvel état à bannir ?

Sous peu il va y avoir du monde à  virer... à moins que l'on vire ceux sont aux manettes.
Revenir en haut Aller en bas
thierry

avatar

Messages : 747
Date d'inscription : 03/03/2013

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Jeu 01 Fév 2018, 02:25

Oui on en a mare de ces organisations qui sortent de nulle part, qui ne représentent qu'elles mêmes, et qui donne des leçons a un pays ou un parlement est élu démocratiquement, ou l’exécutif est légitime, ou l’instance judiciaire est reconnue par tous...

Dans le même genre, on a actuellement Oxfam, qui nous rabâche ces statistiques qui n'ont pour but que de faire la une des journaux (de la politique partisane sous couvert d’étude scientifique).

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 15873
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Jeu 01 Fév 2018, 03:28

Si maintenant il est nécessaire d'être élu pour faire le buzz et se prétendre légitime où allons nous ?

Depuis trop longtemps nous avons des associations gesticulatoires vivant de financements parfois occultes qui bien souvent oeuvrent en contradiction avec nos lois.

Ne pas s'interroger sur leur activisme tendant à mettre à mal les états nation pour le plus grand bénéfice de l'usine à gaz européenne relève de la plus grande naîveté.
Lorsque tout converge vers vers le mème but ne rien remarquer devient pénalisant.

Une Espagne démembrées serait une belle aubaine pour faciliter le pouvoir européen.. .la manoeuvre devient visible pour les moins attentifs.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?   Lun 05 Fév 2018, 06:23

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a appelé dimanche les indépendantistes catalans à désigner un candidat qui respecte la loi pour présider leur région en remplacement de Carles Puigdemont, sous le coup d’un mandat d’arrêt en Espagne et installé en Belgique.

Au cours d’un meeting du Parti populaire (PP, droite) à Cordoue, dans le sud de l’Espagne, M. Rajoy a dit espérer que soit «nommé une personne qui voie les choses d’une autre façon et, surtout, qui dise : je suis un dirigeant politique et c’est pourquoi je vais respecter la loi, parce que c’est mon obligation et que c’est ainsi que cela se passe dans les pays démocratiques».

Carles Puigdemont, le président indépendantiste de la Généralité, le gouvernement autonome de Catalogne, a été destitué en même temps que toute son équipe le 27 octobre par le gouvernement central espagnol, qui a mis la région sous tutelle quelques heures après la proclamation d’une «République catalane» à Barcelone.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt pour rébellion et sédition en Espagne, M. Puigdemont s’est installé à Bruxelles.

Les indépendantistes ayant obtenu la majorité absolue au Parlement catalan aux élections régionales anticipées du 21 décembre, convoquées par Madrid dans l’espoir de mettre fin à la crise, M. Puigdemont comptait retrouver son poste de président en étant investi à distance. Mais la Cour constitutionnelle espagnole a interdit cette procédure.

Prévue pour le 30 janvier, la séance d’investiture du président par le Parlement catalan a été reportée sine die. Des tensions ont fait surface au sein du camp sécessioniste catalan, divisé entre la volonté de maintenir coûte que coûte la candidature de M. Puigdemont et celle de trouver un autre postulant à la présidence pour sortir de la crise.

Ces divergences opposent le groupe parlementaire de M. Puigdemont, Ensemble pour la Catalogne, et le petit parti CUP (Candidature d’unité populaire, extrême gauche indépendantiste) à la Gauche républicaine de Catalogne (ERC).

Les premiers (38 élus) souhaitent rendre le pouvoir à M. Puigdemont tandis qu’ERC (32) privilégie la mise en place d’un gouvernement qui puisse véritablement diriger la Catalogne et la débarrasser de la mise sous tutelle de l’Etat.

Mais officiellement ERC continue à soutenir le chef de file indépendantiste.

Dimanche, une délégation d’ERC a quitté la Catalogne pour Bruxelles afin d’étudier avec M. Puigdemont le moyen de rendre son investiture «effective», a déclaré à l’AFP une source de cette formation.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
 
Le referendum est-il un droit si démocratique que cela ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» Droit de l'homme et démocratie
» L’ONE redresse difficilement la barre...et droit privé
» Les chrétiens ont-ils le droit d'exister....
» Droit d’opposition, et nouveau positionnement syndical.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: