Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120),
la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fermeture des voies sur berges

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Fermeture des voies sur berges   Jeu 12 Oct 2017, 22:19

Citation :
Voies sur berge fermées : le rapport d’Airparif alimente la polémique
Benoît Hasse et C.G.|10 octobre 2017

Il donne du grain à moudre aux fervents partisans comme aux farouches opposants. Le second et dernier rapport d’Airparif sur la pollution et les voies sur berge est apprécié de manière très différente.

Les uns poussent un grand « ouf » de soulagement. Les autres toussent encore plus fort. C’est le paradoxe des rapports d’Airparif (l’organisme de contrôle de la qualité de l’air en Ile-de-France). Ils donnent des arguments aux partisans de la réduction de la place de la voiture dans la capitale… comme aux détracteurs de la politique de redistribution de l’espace public (au profit des « circulations douces ») engagée à marche forcée par la mairie de Paris.

Les conclusions de l’étude d’impact de la très polémique piétonisation des voies sur berge de la rive droite — en vigueur depuis un an — n’échappe pas à la règle. Airparif, qui a publié son rapport ce mardi, estime chiffres à l’appui que la modification des plans de circulation au coeur de la capitale n’a eu « aucun impact significatif, à la hausse ou à la baisse » sur la pollution de fond dans l’ensemble de la zone dense.

Dans le détail, l’organisme qui a mesuré les taux de dioxyde d’azote sur 80 sites différents (et lors de deux campagnes menées en hiver et au printemps pour tenir compte du facteur météo) a cependant relevé des évolutions notables depuis la piétonisation. En bien, sur et autour des 3,3 km de berges désormais interdits aux voitures où les taux de polluants constatés ont nettement diminué (jusqu’à - 25 % sur les quais bas). Mais en mal sur les axes de reports, en sortie de la zone piétonne et même (dans une moindre mesure) jusqu’en banlieue. « La piétonnisation n’a pas annulé la pollution. Cela l’a juste déplacée. C’est un sujet sur lequel j’ai toujours refusé de faire de la polémique », lance Stéphane Beaudet, vice-président (LR) de la région, en charge des Transports.

La dégradation est particulièrement marquée dans l’est de la capitale, notamment sur le quai Henri IV puis le quai de Bercy où les teneurs en dioxyde d’azote ont bondi de 15 %. Hausse également sur le boulevard Saint-Germain qui sert depuis un an d’itinéraire de contournement (de l’ordre de + 5 %) et sur l’A4, l’A86 et l’A13 où de faibles écart (à la hausse) ont été notés. « Ces dernières données sont à relativiser », insiste t-on du côté d’Airparif qui ne dispose pas d’éléments suffisant pour imputer les variations de pollution en dehors de Paris à la seule fermeture des berges.

Malgré cette précision, ce nouveau rapport (confirmant les données publiées en mars dernier) redonne « des billes » aux opposants de la piétonisation qui dénoncent un simple « déplacement » de la pollution.
---/---
http://www.leparisien.fr/paris-75005/voies-sur-berge-fermees-le-rapport-d-airparif-alimente-la-polemique-10-10-2017-7322295.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 06:58

On constate le silence assourdissant des autorités de la ville sur les conclusions de ce document.

L'imposture municipale perdure.

---------------------

L'aveu d'impuissance de la Ville de Paris sur la pollution
La Mairie souhaite un système de lecture automatique des plaques.
La Mairie de Paris affiche d'ambitieux objectifs antipollution à long terme mais son dispositif antivoitures est au point mort. Le nouveau plan climat, dévoilé mercredi aux élus, prévoit le bannissement des véhicules à  propulsion thermique à l'horizon 2030 . Cet objectif révélé jeudi par Franceinfo a été confirmé par la Mairie, qui le réduit par prudence à une trajectoire prolongeant l'interdiction déjà annoncée du diesel en 2024.
Dans les couloirs de l'Hôtel de Ville, c'est en réalité l'inefficacité des mesures déjà mises en place qui taraude l'exécutif municipal. Christophe Najdovski, l'adjoint écologiste aux transports d'Anne Hidalgo, explique aux « Echos » que sa priorité est désormais de mettre en place un moyen de contrôler et de verbaliser les véhicules interdits de circulation.
« Nous demandons l'autorisation du gouvernement de mettre en place un système de lecture automatique de plaque minéralogique dès que possible. L'injonction du Conseil d'Etat, en juillet, donne à l'Etat jusqu'en mars 2018 pour ramener les concentrations en dioxyde d'azote et en particules fines PM10 sous les valeurs limites. C'est un instrument indispensable. »
La Mairie fait aujourd'hui le constat de l'échec de son plan de lutte contre la pollution automobile, lancé début 2015, mais aussi celui de la vignette Crit'Air. L'exécutif misait sur un  calendrier progressif d'interdiction de circulation des véhicules les plus polluants devant mener au bannissement du diesel en 2024.
Après une première phase impliquant les vieux camions et autocars lancée au 1er juillet 2015, une seconde phase interdisait au 1er juillet 2016 les diesels d'avant 1997.  Face à la difficulté pour la préfecture de police d'identifier les contrevenants, la Mairie et l'Etat ont imposé début 2017 aux automobilistes d'afficher une vignette Crit'Air, assortie d'amendes (68 euros pour une voiture et 135 euros pour les utilitaires). En juillet, c'était au tour des vignettes
Dans les faits, au-delà de quelques contrôles au fil de l'eau, très peu de verbalisations ont eu lieu depuis. « La préfecture de police manque d'effectifs et de volonté, elle n'applique même pas la loi pour son propre parc de voitures diesel », accuse Yves Contassot, conseiller écologiste de Paris et ancien adjoint de Bertrand Delanoë. La préfecture invoque, elle, la priorité donnée aux missions antiterroristes......

La suite : http://actu.orange.fr/politique/l-aveu-d-impuissance-de-la-ville-de-paris-sur-la-pollution-lesechos-CNT000000Q1xac.html

-----------

Nous prenons de mauvaises décisions mais nous allons "verbaliser" !  les shadoks sont au pouvoir !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 10:24

Silence ? La piétonnisation de la rive droite de la Seine, décidée par la maire de Paris Anne Hidalgo, n'a pas eu d'impact «significatif» sur l'exposition de la population à la pollution de l'air, a indiqué lundi Airparif.

« Une amélioration autour des carrefours dans cette zone »
Dans un communiqué, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air d'Ile-de-France note «une amélioration de la qualité de l'air le long des quais fermés à la circulation». Mais les niveaux de dioxyde d'azote restent malgré tout «au-dessus des valeurs réglementaires comme pour beaucoup d'axes routiers dans l'agglomération parisienne», insiste-t-il.

Les mesures montrent également «une légère dégradation autour des carrefours dans cette zone et à l'est, dès la fin de la zone piétonnière», ajoute Airparif, notant également des impacts «perceptibles sur quelques itinéraires de report».

Mais de manière générale, «ces impacts ne touchent pas la pollution de fond et restent limités aux abords des axes routiers concernés. De ce fait, aucun impact significatif sur l'exposition des populations n'a été mis en évidence à la hausse ou à la baisse», estime l'organisme.

La mairie a salué le fait que «la piétonnisation de la rive droite n'a pas eu d'effet négatif sur la qualité de l'air» et qu'«au contraire, les niveaux de pollution dans la zone concernée ont baissé jusqu'à 25%».

«C'est une bonne nouvelle, qui confirme une fois de plus que le parc Rives de Seine constitue un vrai espace de respiration pour les Parisiens et les visiteurs», s'est réjoui dans un communiqué Christophe Najdovski, adjoint en charge des transports. Evoquant la hausse de la pollution à proximité des voies sur berge piétonnisées Christophe Najdovski souligne qu'elle reste «très localisée».
«Néanmoins, nous ne nous en satisfaisons pas. Nous renouvelons notre proposition de créer un bus à haut niveau de service sur les quais hauts.

Paris est prête à conduire les aménagements de voirie nécessaires, mais Valérie Pécresse et le Conseil régional, en charge des transports en commun, doivent confirmer qu'ils prendront bien leur part dans ce projet», ajoute-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 11:42

Après avoir menti Hidalgo se raccroche aux branches.

On va peut être moins mal respirer à un endroit et crever dans un autre le tout en bloquant la circulation y compris celles des pompiers et de la police...

Ne parlons pas des entreprises de banlieue qui refusent de bosser à Paris et des boites qui vont quitter la région et peut être la France... mais la danseuse et ses bras cassés sont contents.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 12:02

Libellule a écrit:
Silence ? La piétonnisation de la rive droite de la Seine, décidée par la maire de Paris Anne Hidalgo, n'a pas eu d'impact «significatif» sur l'exposition de la population à la pollution de l'air, a indiqué lundi Airparif.


On serait en droit de s'attendre à ce qu'un élu local, qui plus est écologiste , s'intéresse avant tout dans le rapport Airparif  aux répercussions engendrées pour les fontenaysiens  par la décision de la maire de Paris mais visiblement ce n'est pas son problème....

Voici ce que dit le rapport Airparif...



Source: https://www.airparif.asso.fr/actualite/detail/id/213
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 12:27

Il s'agit d'un projet qui s'inscrit dans le temps. Voir les commentaires dans les fils portant sur le même sujet.

Je ne fais plus se redites depuis le 1er juillet 2015.


Dernière édition par Libellule le Ven 13 Oct 2017, 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 12:34

Libellule a écrit:
Il s'agit d'un projet qui s'inscrit dans le temps. Voir les commentaires dans les fils portant sur le même sujet.

Ah oui, je comprend mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

Libellule

Messages : 15080
Date d'inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 12:55

Tant mieux. Chacun gagne du temps.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Ven 13 Oct 2017, 14:17

Libellule a écrit:
Tant mieux. Chacun gagne du temps.


Et en matière de pollution, il en faut du temps aux fontenaysiens quand ceux-ci ont à traiter avec leurs élus locaux...

Un exemple, des fontenaysiens ont demandé fort justement à l'ancien maire en octobre 2015 qu'il soit procédé à une analyse de l'air en sortie d'une cheminée d'aération du RER...

Deux ans plus tard, en octobre 2017, de courriers en mails, d'incapacité des services municipaux au recours à une société extérieure pour brancher les appareils d'analyse, le dossier "a pris du retard" et ces fontenaysiens attendent toujours...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Voies sur berges: et l’Etat de droit?   Mer 07 Mar 2018, 12:30

Voies sur berges: et l’Etat de droit?
Publié le 24 février 2018 par maximetandonnet

Voilà qui est plus qu’étrange: le tribunal administratif de Paris a annulé, pour de multiples raisons, la fermeture à la circulation automobile des voies sur berges par la mairie de Paris. Cette dernière a indiqué, grosso modo, qu’elle n’appliquerait pas une décision de justice pourtant sans caractère suspensif (obligation de l’appliquer).

Un nouvel arrêté sera pris pour couvrir le maintien de la mesure annulée par le TA et la mairie fera appel. Tout cela se passe le plus banalement possible. N’importe quel citoyen qui refusera d’appliquer une décision de justice se verra sévèrement sanctionné.  

La mairie de Paris peut se permettre de piétiner une décision de justice, mieux, le proclamer haut et fort, mais tout est normal.

Ni le pouvoir politique, ni les partis, ni les médias, ni la presse, ni les associations ne s’en offusquent. Circulez braves gens… Tous les signaux sont au rouge: dans un climat indifférent, résigné, imprégné d’une bonne dose de lâcheté, l’idéologie l’emporte sur le droit, et la France renonce subrepticement à son Etat de droit et à ses libertés.

Maxime TANDONNET

-----------------------

La danseuse de flamenco en revanche et "en même temps" (merci macron) ne se privera pas de demander l'application stricte de la loi lorsqu'elle y trouvera son intérêt.

On se demande pourquoi les électeurs vomissent les politicards et deviennent "populistes"

Bonne question, pour la réponse elle se trouve dans le texte.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14005
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Lun 22 Oct 2018, 23:10

Citation :
Paris : l’annulation de la piétonnisation des quais de Seine confirmée en appel
Philippe Baverel| 22 octobre 2018

Nouveau camouflet pour la ville de Paris dans le feuilleton des berges de Seine. Ce lundi, la Cour administrative d’appel a confirmé l’annulation de la piétonnisation des quais de la rive droite, mesure phare d’Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris.

Dans son arrêt, la cour non seulement confirme le jugement du tribunal administratif qui, le 21 février 2018, avait annulé la délibération votée par le Conseil de Paris le 26 septembre 2016 pour créer une aire piétonne en lieu et place des 3,3 km de la voie Georges-Pompidou (Ier et IVe). Mais le juge d’appel va plus loin en annulant aussi « par voie de conséquence », l’arrêté de piétonnisation pris par la maire de Paris le 18 octobre 2016.

Dans son arrêt, la Cour estime que « l’étude d’impact a délibérément occulté une partie notable des incidences du projet sur les émissions de polluants atmosphériques et les nuisances sonores ». Et reproche à l’Hôtel de ville d’avoir « limité l’analyse des effets sur la pollution à une bande étroite autour des berges, sans en étudier l’impact sur les principaux axes de report de trafic ».

Peu avant 17 heures ce lundi, Emmanuel Grégoire (PS), premier adjoint d’Anne Hidalgo, a annoncé la décision de la Ville de se pourvoir en cassation devant le Conseil d’Etat. Rappelant que les conclusions du rapporteur public, présentées début octobre, étaient « intégralement en faveur de la Ville », Emmanuel Grégoire trouve « cocasse » que la Cour se fonde sur l’étude d’impact, dont elle reconnaît qu’elle était « facultative », pour invalider la piétonnisation des quais rive droite.

Le prochain épisode du feuilleton est attendu pour jeudi, date à laquelle le tribunal administratif doit faire connaître sa décision quant au nouvel arrêté de piétonnisation de la voie Georges-Pompidou pris le 6 mars 2018 par Anne Hidalgo et fondé cette fois sur l’intérêt patrimonial et touristique d’un site classé à l’Unesco. « Nous avons gagné la bataille culturelle des berges de Seine. Même les élus d’opposition ne réclament plus le retour des voitures », observe Emmanuel Grégoire.

Tout en estimant que « la Ville a fait n’importe quoi dans cette affaire et abouti à des résultats à l’opposé de l’objectif fixé », Jean-François Legaret (LR), maire du Ier qui faisait partie des opposants ayant saisi le tribunal administratif, n’est pas d’accord : « La réouverture des berges à la circulation améliorerait la qualité de l’air dans le centre de Paris ».

Emmanuel Grégoire reste néanmoins déterminé : « Il ne reste plus qu’à trouver le bon cadre juridique pour que cette piétonnisation soit pérenne ». Au cas où le deuxième arrêté serait également annulé, la Ville travaillerait à « trouver le cadre juridique approprié ».

La région Ile-de-France faisait partie des requérants au tribunal contre le premier arrêté. Pour elle, c’est un jugement « particulièrement sévère » qu’a rendu la cour administrative d’appel.

En soulignant que l’étude d’impact a « délibérément occulté » une partie des incidences du projet de piétonnisation, « la cour laisse entendre que les nuisances liées à la fermeture des voies sur berge ont été sciemment cachées », pointe-t-on du doigt dans l’entourage de la présidente (LR), Valérie Pécresse.

Si la région a depuis abandonné le terrain judiciaire – elle n’a pas attaqué le deuxième arrêté municipal – elle a toujours contesté l’absence de concertation à l’origine du projet de piétonnisation. « Cette décision confirme que notre recours était fondé », poursuit un responsable francilien, pour qui la région « se concentre désormais sur la création de 1 000 places de parking relais à tarif réduit », avec pour objectif de « gagner la bataille de la pollution ».
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-l-annulation-des-voies-sur-berge-confirmee-22-10-2018-7925349.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 17614
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   Mar 23 Oct 2018, 07:21

On se moque des réalités, on piétine les décisions de justice et on va trouver le "bon cadre juridique" afin de faire perdurer une situation imbécile dictée par le plus pur dogmatisme.
C'est l'instrumentalisation de droit.

On touche la débilité profonde mais est ce important ?

Le "cul par dessus tête" en principe de gouvernement à l'avenir devant lui, pour le reste on constate une fois encore tout l'intérêt pratique des décisions de justice qui ne sont pas respectées.

La France mère des arts, des armes et des lois... et en avant pour la partie de rigolade.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fermeture des voies sur berges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fermeture des voies sur berges
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aménagement et usages des voies sur berges à Paris
» Vente de fermeture de garderie
» Horaires d'ouverture et de fermeture Mairies
» les voies vertes
» FERMETURE DE GARDERIE à Blainville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: