Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
joseph1



Messages : 534
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 24 Oct 2017, 03:03

Tous les jours nous apprenons un nouveau cas de viol dans le monde du spectacle.

L ' idéologie du genre nie les différences entre les hommes et les femmes. Ce que la femme a de singulier , donc de précieux , est nié. Rien n 'oblige plus à son respect. Sans compter sur mai 1968, dont c 'est bientôt l 'anniversaire , qui nous a appris à  cultiver le « jouir sans entrave » et « le plaisir immédiat » ?

“Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes.” ( Bossuet ).
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 24 Oct 2017, 04:08

joseph1 a écrit:
Tous les jours nous apprenons un nouveau cas de viol dans le monde du spectacle.

Attention les mots ont un sens précis.....

Citation :
Définition juridique du viol

Le viol est défini par le Code pénal (article 222-23) comme tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise. C'est un crime passible de la cour d'assises.
On distingue le viol des autres agressions sexuelles à travers l'existence d'un acte de pénétration qui peut être vaginale, anale ou buccale. Cet acte peut être réalisé aussi bien avec une partie du corps (sexe, doigt, ...) qu'avec un objet.
http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/21116-viol-definition-juridique

J'ai par ailleurs déjà cité sur ce forum cet article de Rue89 consacré à la "zone grise du consentement" : http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20171012.OBS5907/j-ai-fini-par-ceder-on-a-tous-une-histoire-de-violence-sexuelle.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 24 Oct 2017, 05:09




que doit on penser de ce dessin ?

Je suis infréquentable ! j'en suis conscient.
J'ai parfois des doutes contrairement à d'autres qui s'affichent moralistes ... et partisans sans trop laisser la part à la réflexion nécessaire.

Dommage pour les victimes mais n'oublions pas celles qui qui en ont profité...

Vaste débat en perspective.


Dernière édition par tonton christobal le Mar 24 Oct 2017, 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 24 Oct 2017, 09:16

Ainsi donc,
Citation :
On distingue le viol des autres agressions sexuelles à travers l'existence d'un acte de pénétration qui peut être vaginale, anale ou buccale. Cet acte peut être réalisé aussi bien avec une partie du corps (sexe, doigt, ...) qu'avec un objet.

A trop vouloir étendre la "Définition juridique du viol" on risque de dépasser les limites : ce n'est plus le code pénal, mais seulement le/la juge, qui définit le crime. Série objets dans la bouche,

. Le dentiste qui introduit sa fraise dans la bouche des patient(e)s est-il bien sûr de leur consentement ? Il arrive qu'il soit très relatif... Et je peux en témoigner
Cela va finir, là aussi, comme chez le chirurgien ou l'anesthésiste : signature préalable de déclaration de consentement éclairé et informé.

. Un parent (peut importe le genre) qui introduit dans la bouche d'un enfant la cuillère d'aliment que l'enfant ne veut pas avaler ; c'est pas typique de la définition juridique, ça ?
Pénétration buccale d'un objet ! Et sans le consentement ! Et sur un mineur, en plus... Et si plainte ultérieure ? Ayons confiance dans la capacité de discernement des juges. One more time

. et chez le nourrisson ? entre le biberon (quelquefois) et le médicament qui a un gout amer mais-que-le-médecin-a-dit-de-prendre-3-fois-par-jour... Et pour le consentement écrit et éclairé d'un nourrisson, c'est pas gagné..
D'ailleurs, il n'a pas l'âge du discernement, c'est sûr.

Justement, quel est l'âge du discernement, pour un mineur, en France ? Justement, c'est le juge qui décide au cas par cas...


Dernière édition par Salamandre le Lun 06 Nov 2017, 01:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 02 Nov 2017, 13:54

Et pour les juifs y a-t-il aussi une adresse mail ou faut-il toujours envoyer un courrier 11 rue des Saussaies ?

Si il faut bien sûr lutter contre harcèlements et viols, toutes les initiatives "#denoncetonporc" et autres tendant à faciliter les dénonciations commencent à sentir mauvais....

On notera aussi que pour le coup c'est une ancienne porte-parole d’Europe écologie-Les Verts (EELV), parti toujours en première ligne pour s'opposer un jour au fichier PNR, un autre aux caméras de vidéo-protection, au nom de la liberté individuelle qui est à l'origine de l'initiative ci-dessous...

Citation :
Lancement d’une plateforme pour rassembler les victimes d’un même agresseur sexuel

L’initiative lancée par l’association « Parler » vise à faciliter le dépôt de plainte groupé.

Le Monde.fr avec AFP | 02.11.2017 à 00h53

L’ancienne porte-parole d’Europe écologie-Les Verts (EELV) Sandrine Rousseau a lancé avec l’association « Parler » une adresse électronique pour rassembler les victimes de violences sexuelles d’un même agresseur. L’objectif de cette démarche est de permettre le dépôt de plainte groupé, a détaillé l’intéressée dans un communiqué transmis mercredi 1er novembre à l’Agence France-Presse (AFP).

Les victimes de « harcèlement sexuel », « d’agression sexuelle » ou de « viol » peuvent ainsi signaler leur agresseur en envoyant un courriel à l’adresse suisjeseule@gmail.com. « Nous vous enverrons un court questionnaire à remplir et à nous retourner. Ces informations seront tenues secrètes », précise Mme Rousseau.

   « A partir de cinq signalements sur une même personne, les victimes seront informées et il leur sera proposé de se mettre en contact pour faciliter un éventuel dépôt de plainte groupé. Elles resteront libres de le faire ou pas. »

Sandrine Rousseau avait accusé publiquement en mai 2016 l’ancien député de Paris Denis Baupin de harcèlement et d’agressions sexuels. Sa plainte avait été classée sans suite en raison de la prescription.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/02/lancement-d-une-plateforme-pour-rassembler-les-victimes-d-un-meme-agresseur-sexuel_5208945_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 06 Nov 2017, 00:27

Je suis surpris !
Il y a quelques mois lorsqu'à Paris nombre de femmes se plaignaient de ne pas pouvoir circuler librement dans les rues de la ville Marlène Schiappa membre du gouvernement de choupinet 1er prétendait qu'il n'y avait pas de difficulté... et niait les évidences.

Prendrait elle conscience du problème ?
Voit elle mieux ce qui se passe dans une chambre d'hotel ou un bureau aux USA que ce qui se produit sur la voie publique ou les transports en commun en France ?
Faut il que les plaignantes soient des personnalités médiatiques plus dignes d'intérêt que des braves citoyennes de notre pays ?
Doit on envisager que la rapidité et l'efficacité de la réaction se fassent en fonction de la notoriété du mis en cause ?

Je ne sais pas quelle piste doit être retenue mais ce qui est certain c'est qu'une fois de plus des paramètres étrangers à la nature même du dossier sont plus importants que la nature de l'infraction.

A moins qu'une fois de plus le "surtout pas de vague spécificité nationale" ait été de mise pour ne rien dire, laisser faire et attendre que ça se passe...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 06 Nov 2017, 01:05

De nombreux hommes jeunes ou âgés sont des cochons, des porcs comme dite le #mouvement. On ne peut que souscrire à cette campagne anti harcèlements, anti violences-faites-aux-femmes, anti grossiéretés, anti cons en tous genres.
Une remarque cependant, il faudrait aussi insister sur l'éducation que les mères et les pères donnent à leurs fils.
J'ai entendu des mamans toutes fiérotes des succès de leurs jeunes adolescents déclarer avec une bêtise affligeante "attention je lâche mon coq dans le poulailler!"
Et certaines avaient aussi des filles, autant de raisons de pleurer 10 ou 20 ans plus tard de la violence de certains hommes à leur égard.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1336
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 06 Nov 2017, 05:07

Peut-on rappeler les tournantes qui avaient eu lieu aux Larris il y a quelques années.
Que sont devenus leurs auteurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 06 Nov 2017, 06:47

Bonne question.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 12 Nov 2017, 17:41

Viol sur mineurs : une loi insupportable, un verdict qui dérange
franceinfo, publié le samedi 11 novembre 2017 à 22h10
Il était accusé du viol d'une fille de 11 ans mais la cour d'assises de Seine-et-Marne l'a acquitté, estimant qu'il n'y avait pas eu de "contrainte". Ce verdict relance le débat de l'inscription dans la loi d'un âge minimum de consentement à un acte sexuel.
Les jurés de la cour d'assises de Seine-et-Marne, où l'homme, 30 ans aujourd'hui, comparaissait lundi et mardi, ont estimé que les éléments constitutifs du viol, "la contrainte, la menace, la violence et la surprise, n'étaient pas établis", a expliqué samedi 11 novembre la procureure de Meaux, Dominique Laurens. Le parquet général a fait appel de l'acquittement, selon Le Parisien, qui a révélé l'affaire.
"Un deuxième traumatisme", selon l'avocate de la jeune fille
Les faits se sont produits en août 2009. La jeune fille…

Lire la suite sur Franceinfo

----------------------

Magnifique exemple de la brutalité de la justice droitière de macron !

Il décide de tout, se mêle de tout mais pour ce qui concerne les errements de la justice il est moins efficace.
Le "libre arbitre" d'une gamine de 11 ans face à la détermination d'un adulte il fallait la trouver cette perle !

Dormez tranquilles parents, la justice veille sur la sécurité de vos enfants ! il faut bien sur doubler les effectifs de la police !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 12 Nov 2017, 18:15

Une affaire similaire dans le Val-d'Oise

Ce verdict intervient alors qu'une affaire similaire a suscité la controverse en septembre : le parquet de Pontoise (Val-d'Oise) a décidé de poursuivre pour "atteinte sexuelle" et non pour "viol" un homme de 28 ans pour avoir eu une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans.

Les enquêteurs ont considéré que cette relation était consentie car aucune contrainte physique n'avait été exercée sur la mineure, alors que la famille de la fillette a porté plainte pour viol, décrivant une enfant tétanisée, incapable de se défendre. Le procès a été renvoyé à février, pour des questions de procédure.

Suite à cette affaire, de nombreuses voix se sont élevées pour demander que soit défini un âge en-dessous duquel un mineur serait présumé non consentant à un acte sexuel. En France, aucune loi ne fixe cet âge minimum, à l'inverse d'autres pays européens. Le Haut conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes propose de l'établir à 13 ans.

"À partir du moment où on n'a pas la capacité à consentir, une relation sexuelle est nécessairement une relation de violence" réagit Francis Szpiner, avocat de l'association La Voix de l'enfant. "Si les magistrats estiment que cette appréciation qui est la mienne ne peut pas être appliquée, il faudra changer la loi", juge-t-il, interrogé par franceinfo.

------------------

et "en même temps" on s'occupe des gens du spectacle américains... et de leurs turpitudes avec des personnes du même monde.

Si nous commencions à traiter nos dossier franco français ?

Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 12 Nov 2017, 22:28

Citation :
de nombreuses voix se sont élevées pour demander que soit défini un âge en-dessous duquel un mineur serait présumé non consentant à un acte sexuel. En France, aucune loi ne fixe cet âge minimum, à l'inverse d'autres pays européens

Rappel (23 Oct 2017)
Citation :
quel est l'âge du discernement, pour un mineur, en France ? Justement, c'est le juge qui décide au cas par cas...

Il y a un age du discernement en France. Il ne serait pas fixé par la loi, au moins un minimum pour tou(te)s, mais par le juge, au cas par cas.
Ceci est une aberration, mais qui doit dater de bien avant la naissance du président actuel, élu il y a 6 mois. Sous réserve de préciser les définitions juridiques de ces mots : délits pénaux relevant du discernement, et ceux relevant du consentement, ou plutôt d'un manque de l'un ou l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 12 Nov 2017, 23:41

Ce qui est grave c'est que le président élu depuis quelques mois fait du remplissage et de la com au lieu de s'attaquer aux vrais problèmes qui impactent notre pays...
L'immigration rien à cirer !
La sécurité pas grave on parle et on commémore !
Les assassinés que l'on compte tous les mois il faut vivre avec (on fait passer le nombre des officiers de sécurité à son service de 70 à 120°... tout de même) ... on fait de la figuration. marche blanche, grosses bougies, mais surtout pas de nom...
Le fonctionnement des institutions on s'en occupe si ce sont celles de l'Europe... le verrouillage du fonctionnement des administrations nationales et territoriales, les doublons, les strates accumulées et les frais qui en découlent ce n'est pas à l'ordre du jour.
Pour la justice avec les loupés, les décisions qui surprennent c'est pas touche !
Evoquer la diminution des dépenses publiques qui plombent le budget n'en parlons pas.

Lorsque nous en aurons fini avec les tenues de Mme macron, les serrages de pognes et les signatures de lois en grande pompes avec deux plantes vertes à ses cotés on devrait se bouger un peu autrement que pour créer un nouvel impôt tous les mois.

En matière de plante verte je me demande où est dilué le premier de nos ministres qui ne me semble même plus être un "collaborateur"

Je crois que je vais un de ces jour faire un topo argumenté des carences de celui qui se prend pour un président et n'est qu'un pantin aux mains de puissances financières internationales dont le rêve est de flanquer par terre tout ce qui ressemble à une autorité étatique.

La France n'intéresse pas! place à l'Europe et au monde des technocrates et de la finance.
Oui le joli cœur commence à me gonfler tout comme la complaisance de ses amis des médias devient insupportable.

Alors parlons des vilains producteurs ricains qui sautent des starlettes... mais ne nous occupons pas de la France.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 26 Déc 2017, 12:39

A l'époque du maccarthysme c'était les acteurs soupçonnés de sympathies communistes qui ne pouvaient plus travailler !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_noire_de_Hollywood


Citation :
Harcèlement sexuel : une pétition réclame le retrait de Matt Damon du film "Ocean's 8"

Orange avec AFP, publié le lundi 25 décembre 2017 à 09h34

Matt Damon en disgrâce ? L'acteur chouchou de Hollywood s'est attiré les foudres du public en tenant des propos ambigus au sujet des révélations de ces derniers mois sur des faits de harcèlement sexuel dans l'industrie du cinéma. Désormais, plus de 26.000 personnes réclament son retrait du prochain film de la saga à gros budget "Ocean's", produit par George Clooney et Steven Soderbergh.

L'objectif est presque atteint. Lundi 25 décembre, la pétition en ligne contre Matt Damon avait recueilli plus de 26.000 signatures, alors que le but avait été fixé initialement à 30.000 participants. Intitulé "le harcèlement sexuel n'est pas une plaisanterie", ce texte appelle les producteurs du film "Ocean's 8", George Clooney et Steven Soderbergh, à rayer Matt Damon du casting, qui doit y faire une "brève apparition".  

L'interprète de "Will Hunting", de "Jason Bourne" ou encore d'"Il faut sauver le soldat Ryan" est sous le feu des critiques depuis quelques mois, accusé de complaisance envers les auteurs de harcèlement sexuel à Hollywood. Dans une interview, l'acteur a notamment déclaré être prêt à travailler "au cas par cas" avec des personnes accusées de comportement sexuel inapproprié. Dans cet entretien publié lundi 18 décembre par le site Business Insider, à l'occasion de la sortie de son nouveau film "Downsizing", l'acteur oscarisé de 47 ans faisait aussi valoir qu'Hollywood n'était pas un nid de harceleurs sexuels, contrairement à ce que pourraient laisser penser les récentes accusations contre Harvey Weinstein, Kevin Spacey ou encore Dustin Hoffman.

"On est à un tournant, et c'est formidable, mais je crois qu'une chose dont on ne parle pas, c'est qu'il y a des tas de gars, en fait la plupart des hommes avec lesquels j'ai travaillé, qui ne font pas ce genre de choses (...) ", avait-il déclaré. L'acteur s'était déjà vu critiqué auparavant pour des propos tenus sur la chaîne ABC. Il avait alors déclaré qu'il fallait faire la différence entre "caresser les fesses et violer quelqu'un ou agresser sexuellement un enfant".

"Il faut indubitablement s'attaquer à ces deux comportements et les supprimer, mais il ne faut pas les confondre", avait-il ajouté.

---/---[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 12:23



Dans une tribune au « Monde », un collectif de 100 femmes, dont Catherine Millet, Ingrid Caven et Catherine Deneuve, affirme son rejet d’un certain féminisme qui exprime une « haine des hommes ».


Citation :
« Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle »

LE MONDE | 09.01.2018 à 06h42 • Mis à jour le 09.01.2018 à 18h07 | Par Collectif

Tribune. Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste.

A la suite de l’affaire Weinstein a eu lieu une légitime prise de conscience des violences sexuelles exercées sur les femmes, notamment dans le cadre professionnel, où certains hommes abusent de leur pouvoir. Elle était nécessaire. Mais cette libération de la parole se retourne aujourd’hui en son contraire : on nous intime de parler comme il faut, de taire ce qui fâche, et celles qui refusent de se plier à de telles injonctions sont regardées comme des traîtresses, des complices !

Or c’est là le propre du puritanisme que d’emprunter, au nom d’un prétendu bien général, les arguments de la protection des femmes et de leur émancipation pour mieux les enchaîner à un statut d’éternelles victimes, de pauvres petites choses sous l’emprise de phallocrates démons, comme au bon vieux temps de la sorcellerie.

De fait, #metoo a entraîné dans la presse et sur les réseaux sociaux une campagne de délations et de mises en accusation publiques d’individus qui, sans qu’on leur laisse la possibilité ni de répondre ni de se défendre, ont été mis exactement sur le même plan que des agresseurs sexuels. Cette justice expéditive a déjà ses victimes, des hommes sanctionnés dans l’exercice de leur métier, contraints à la démission, etc., alors qu’ils n’ont eu pour seul tort que d’avoir touché un genou, tenté de voler un baiser, parlé de choses « intimes » lors d’un dîner professionnel ou d’avoir envoyé des messages à connotation sexuelle à une femme chez qui l’attirance n’était pas réciproque.

Cette fièvre à envoyer les « porcs » à l’abattoir, loin d’aider les femmes à s’autonomiser, sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires et de ceux qui estiment, au nom d’une conception substantielle du bien et de la morale victorienne qui va avec, que les femmes sont des êtres « à part », des enfants à visage d’adulte, réclamant d’être protégées.

En face, les hommes sont sommés de battre leur coulpe et de dénicher, au fin fond de leur conscience rétrospective, un « comportement déplacé » qu’ils auraient pu avoir voici dix, vingt ou trente ans, et dont ils devraient se repentir. La confession publique, l’incursion de procureurs autoproclamés dans la sphère privée, voilà qui installe comme un climat de société totalitaire.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 10 Jan 2018, 13:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 12:26

Citation :
---/---
La vague purificatoire ne semble connaître aucune limite. Là, on censure un nu d’Egon Schiele sur une affiche ; ici, on appelle au retrait d’un tableau de Balthus d’un musée au motif qu’il serait une apologie de la pédophilie ; dans la confusion de l’homme et de l’œuvre, on demande l’interdiction de la rétrospective Roman Polanski à la Cinémathèque et on obtient le report de celle consacrée à Jean-Claude Brisseau. Une universitaire juge le film Blow-Up, de Michelangelo Antonioni, « misogyne » et « inacceptable ». A la lumière de ce révisionnisme, John Ford (La Prisonnière du désert) et même Nicolas Poussin (L’Enlèvement des Sabines) n’en mènent pas large.

Déjà, des éditeurs ­demandent à certaines d’entre nous de rendre nos personnages masculins moins « sexistes », de parler de sexualité et d’amour avec moins de démesure ou encore de faire en sorte que les « traumatismes subis par les personnages féminins » soient rendus plus évidents ! Au bord du ridicule, un projet de loi en Suède veut imposer un consentement explicitement notifié à tout candidat à un rapport sexuel ! Encore un effort et deux adultes qui auront envie de coucher ensemble devront au préalable cocher via une « appli » de leur téléphone un document dans lequel les pratiques qu’ils acceptent et celles qu’ils refusent seront dûment listées.

Le philosophe Ruwen Ogien défendait une liberté d’offenser indispensable à la création artistique. De même, nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle. Nous sommes aujourd’hui suffisamment averties pour admettre que la pulsion sexuelle est par nature offensive et sauvage, mais nous sommes aussi suffisamment clairvoyantes pour ne pas confondre drague maladroite et agression sexuelle.

Surtout, nous sommes conscientes que la personne humaine n’est pas monolithe : une femme peut, dans la même journée, diriger une équipe professionnelle et jouir d’être l’objet sexuel d’un homme, sans être une « salope » ni une vile complice du patriarcat. Elle peut veiller à ce que son salaire soit égal à celui d’un homme, mais ne pas se sentir traumatisée à jamais par un frotteur dans le métro, même si cela est considéré comme un délit. Elle peut même l’envisager comme l’expression d’une grande misère sexuelle, voire comme un non-événement.

En tant que femmes, nous ne nous reconnaissons pas dans ce féminisme qui, au-delà de la dénonciation des abus de pouvoir, prend le visage d’une haine des hommes et de la sexualité. Nous pensons que la liberté de dire non à une proposition sexuelle ne va pas sans la liberté d’importuner. Et nous considérons qu’il faut savoir répondre à cette liberté d’importuner autrement qu’en s’enfermant dans le rôle de la proie.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 12:27

Citation :
---/---
Pour celles d’entre nous qui ont choisi d’avoir des enfants, nous estimons qu’il est plus judicieux d’élever nos filles de sorte qu’elles soient suffisamment informées et conscientes pour pouvoir vivre pleinement leur vie sans se laisser intimider ni culpabiliser.

Les accidents qui peuvent toucher le corps d’une femme n’atteignent pas nécessairement sa dignité et ne doivent pas, si durs soient-ils parfois, nécessairement faire d’elle une victime perpétuelle. Car nous ne sommes pas réductibles à notre corps. Notre liberté intérieure est inviolable. Et cette liberté que nous chérissons ne va pas sans risques ni sans responsabilités.


Les rédactrices de ce texte sont : Sarah Chiche (écrivaine, psychologue clinicienne et psychanalyste), Catherine Millet (critique d’art, écrivaine), Catherine Robbe-Grillet (comédienne et écrivaine), Peggy Sastre (auteure, journaliste et traductrice), Abnousse Shalmani (écrivaine et journaliste).

Adhèrent également à cette tribune : Kathy Alliou (curatrice), Marie-Laure Bernadac (conservateur général honoraire), Stéphanie Blake (auteure de livres pour enfants), Ingrid Caven (actrice et chanteuse), Catherine Deneuve (actrice), Gloria Friedmann (artiste plasticienne), Cécile Guilbert (écrivain), Brigitte Jaques-Wajeman (metteuse en scène), Claudine Junien (généticienne), Brigitte Lahaie (actrice et présentatrice radio), Elisabeth Lévy (directrice de la rédaction de Causeur), Joëlle Losfeld (éditrice), Sophie de Menthon (présidente du mouvement ETHIC), Marie Sellier (auteure, présidente de la Société des gens de lettres).
http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/01/09/nous-defendons-une-liberte-d-importuner-indispensable-a-la-liberte-sexuelle_5239134_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 12:59

On peut aussi signaler la pétition de 100 femmes célèbres qui s'opposent à la démarche ''denoncetonporc'' sans pour autant dévier de leur condamnation totale des violences, outrages et harcèlements faits aux femmes.
Elles réclament une différence entre l homme et la femme au plan de la séduction, de''la cour'', de la coquetterie...
Catherine Deneuve est dans cette demarche

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 13:59

la frontière absolue : le consentement.

La campagne #MeToo a «démontré la nécessité» de faire évoluer la législation en matière de consentement, a affirmé Isabella Lovin, vice Première ministre suédoise. Le parlement du pays scandinave s'apprête à voter la modification de la loi nationale sur le viol, et requiert désormais un consentement explicite avant toute relation sexuelle, explique The Guardian.

Jusqu'à présent, en Suède, la victime devait prouver qu'elle avait été contrainte au rapport sexuel, par la force ou par la menace. Faute de quoi, l'accusé ne pourrait être poursuivi. Avec cette nouvelle version, il suffirat que la victime n'ait pas exprimé son consentement de façon explicite avant le ou les rapports sexuels en question.

«Une réforme historique», pour le Premier ministre suédois Stefan Lofven, dont la coalition de gauche planche sur le projet depuis 2014. Si elle est votée, la loi, qui prendra effet le 1er juillet 2018, facilitera la démarche judiciaire des victimes de sévices sexuels et accorder une plus grande légitimité à leurs témoignages. «La société est de votre côté», a déclaré à ces dernières le chef gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 14:27

Libellule a écrit:
La campagne #MeToo a «démontré la nécessité» de faire évoluer la législation en matière de consentement, a affirmé Isabella Lovin, vice Première ministre suédoise. Le parlement du pays scandinave s'apprête à voter la modification de la loi nationale sur le viol, et requiert désormais un consentement explicite avant toute relation sexuelle, explique The Guardian.


Ce "consentement explicite" est qualifié par les 100 femmes signataires de la tribune du Monde comme étant "au bord du ridicule"...

"Au bord du ridicule, un projet de loi en Suède veut imposer un consentement explicitement notifié à tout candidat à un rapport sexuel ! Encore un effort et deux adultes qui auront envie de coucher ensemble devront au préalable cocher via une « appli » de leur téléphone un document dans lequel les pratiques qu’ils acceptent et celles qu’ils refusent seront dûment listées."

Si ce consentement est donné oralement dans le huis clos d'une chambre à coucher, ce sera toujours parole contre parole...Comment le formaliser pour qu'il soit "explicite" et opposable devant un tribunal dès lors que toute relation peut vous conduire devant celui-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 14:42

explicite \ɛk.spli.sit\ masculin et féminin identiques

Caractère de ce qui est exprimé, rédigé ou énoncé par quelque chose de manière directe, d’une façon claire et précise sur laquelle on ne peut se tromper.

Dans le cas d'un texte, l'explicite est ce qu'il affirme textuellement.

Monsieur, en arrivant près du carrosse, fut frappé de cet éclat ; il témoigna son admiration en termes assez explicites pour que le chevalier de Lorraine haussât les épaules dans le groupe des courtisans — (Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847, Michel Lévy frères, page 258)

Volonté explicite.
Foi explicite.
Clause explicite.
Cette stipulation n’est pas suffisamment explicite.

On peut pinailler sur l'adjectif. L'implicite se passant effectivement dans la chambre à coucher, l'explicite pouvant s'exprimer entre amis ou personnes de confiance.

Seul moyen de s'affranchir de la peur d'en parler. (par écrit, oralement? C'est à voir, En effet). Faut-il parler de coup de rateau explicite?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 15:04

En parallèle de la tribune ci-dessus signée par 100 femmes - http://www.plateaufontenay.net/t3394-viols-dans-le-monde-du-spectacle-harcelement-sexuel#101591 - Le Monde a également publié une autre tribune intéressante....


"Médecin, elle-même victime de harcèlement sexuel, Murielle Mollo estime, dans une tribune au « Monde », que la société n’a rien à gagner à mélanger propos insultants à l’égard des femmes et véritable agression sexuelle."


Citation :
« A force de laisser croire qu’il est aussi grave de dire que de faire, on finit par inciter au rejet de l’autre »

LE MONDE | 09.01.2018 à 16h29 | Par Murielle Mollo (Médecin, chercheuse, écrivaine,)

Tribune. Suite à l’affaire Weinstein, la parole se libère dans les médias et les réseaux sociaux. Mais à force de vouloir tout dénoncer, on en vient à brouiller le message. D’après le Larousse, harceler quelqu’un, c’est le soumettre à des attaques incessantes et continuelles. Or, être la cible d’une drague lourde ou de blagues graveleuses n’entre pas dans cette définition, surtout si ces attaques ne sont pas le fait d’un supérieur hiérarchique et/ou répétées dans le temps.

Car le harcèlement implique une triple condition : une notion de répétition assortie le plus souvent d’un abus de pouvoir, qui engendre une relation dissymétrique entre deux protagonistes non situés sur un même pied d’égalité du fait du rapport hiérarchique.

Il serait souhaitable de ne pas entretenir cette confusion qui représente une insulte faite aux femmes réellement victimes de harcèlement ! C’est du moins mon ressenti lorsque je lis ou entends des témoignages de personnes qui ne font pas la différence entre simples grivoiseries et véritable agression, même s’il n’est pas question d’excuser ni de banaliser les premières qui témoignent d’un manque de respect envers les femmes.

Toutefois, il apparaît essentiel de les distinguer du harcèlement sexuel qui n’use pas des mêmes ressorts, n’implique pas les mêmes causes et n’entraîne pas les mêmes conséquences, autant sur un plan physique que psychologique.


Moi-même victime de harcèlement sexuel au travail, j’ai tenté d’en décrypter quelques rouages à travers l’écriture d’un roman exutoire. En ma qualité de médecin chercheur, j’ai voulu apporter un nouvel éclairage sur ce sujet pour décortiquer les multiples facettes de cette situation imposée et présenter un regard cru sur son mécanisme terrifiant qui entraîne la victime dans une spirale destructrice.

Comme le souligne la psychiatre Marie-France Hirigoyen, le harcèlement sexuel n’est qu’une étape supplémentaire dans le harcèlement moral. Tandis que le harceleur abuse de son pouvoir pour parvenir à ses fins, la victime qui subit cette relation non consentie éprouve un sentiment de culpabilité l’enfermant dans un piège inavouable. De fait, elle devient complice d’un jeu pervers qu’elle ne maîtrise pas, qui lui fait perdre tout repère et la précipite dans un isolement oppressant.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Mer 10 Jan 2018, 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 10 Jan 2018, 15:08

Citation :
---/---
Acculée au cœur d’un paradoxe sans issue, elle se retrouve ligotée psychologiquement. Au fil du temps, la victime le devient doublement, minimisant les excès de son bourreau à l’image du syndrome de Stockholm, jusqu’à retourner la faute contre elle seule, ce qui la place dans un état de sidération mentale. Cette position insoutenable renforce le sentiment de culpabilité qui engendre une immense souffrance dans laquelle la victime, emprisonnée dans son propre mutisme, s’autodétruit.

Pour sortir de ce cercle vicieux et entamer le long travail de reconstruction psychologique, seul un regard bienveillant, comme le précise Boris Cyrulnik, permet la résilience, d’où l’importance d’être comprise et soutenue dans cette épreuve.

Le harcèlement sexuel ne se résume donc pas à de simples propos triviaux, à une drague, ni même à une agression isolée, mais s’inscrit dans une autre dimension en termes de durée et de violence. Il serait temps de bousculer les idées reçues, de prendre du recul et de dépassionner le débat, afin de pouvoir avancer avec discernement sur cette problématique bien plus complexe qu’une vision simpliste et manichéenne opposant dos à dos bourreau et victime.

En outre, à force d’amalgamer ces différentes situations, de laisser croire qu’il est aussi grave de dire que de faire, de stigmatiser la moindre parole déplacée ou de porter un jugement à travers le prisme déformant des réseaux sociaux, on finit par inciter au rejet de l’autre, cloisonner et figer les relations au lieu de tenter d’améliorer les échanges.

Alors qu’on laisse impunément circuler sur le web des vidéos porno hyperviolentes, qu’on autorise la diffusion dans les médias de spots publicitaires véhiculant une image dégradante de la femme, on se met à ériger un puritanisme de façade qui condamne sans appel le plus petit faux pas dès lors qu’il émane d’un mâle ! Or, basculer dans l’excès inverse ne profite pas forcément à la cause.

Alors quoi, faudrait-il prôner le retour de la non-mixité dans les écoles, instaurer des espaces réservés aux femmes dans les bureaux ou les restaurants, comme le font les Japonais dans leur métro avec des wagons peints en rose ? Vers quelles dérives voulons-nous mener notre société ? La guerre des sexes, un sectarisme de plus ?

Certes, éduquer les mentalités vers davantage d’égalité, de courtoisie et de respect mutuels nécessite du temps et des moyens pédagogiques, mais nous pouvons nous réjouir des derniers progrès réalisés pour les droits des femmes, comme les lois prônant la parité ou les débats dénonçant les stéréotypes de genre, qui vont dans ce sens, avec l’espoir de faire bouger les lignes.

Murielle Mollo est l’auteure, sous le pseudonyme de Marine Mazeley, de « Harcèlement à l’hôpital » (Editions Glyphe, 2005).
http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/01/09/a-force-de-laisser-croire-qu-il-est-aussi-grave-de-dire-que-de-faire-on-finit-par-inciter-au-rejet-de-l-autre_5239422_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 02:28

Citation :
#metoo : assiste-t-on à un retour de la censure dans l’art ?

LE MONDE | 03.02.2018 Par Faustine Vincent

La vague #metoo pourrait emporter Woody Allen à son tour. Accusé d’agression sexuelle par sa fille, le réalisateur américain est lâché par ses actrices alors que son dernier film, Wonder Wheel, sort sur les écrans. La sortie de son prochain long-métrage, A Rainy Day, est également menacée d’annulation par son producteur, Amazon.

C’est la dernière répercussion en date de l’affaire Weinstein – le producteur américain accusé de viols et agressions sexuelles – sur la production culturelle. La première remonte à la mi-décembre : accusé de harcèlement sexuel, l’acteur Kevin Spacey est effacé en catastrophe du dernier film de Ridley Scott, Tout l’argent du monde, et remplacé au pied levé.

L’humoriste Louis C. K. et l’acteur Ed Westwick, accusés peu après, connaissent le même sort. Suit l’appel, aux Etats-Unis, à retirer un tableau de Balthus, perçu comme un éloge de la pédophilie, et celui, en France, à annuler la rétrospective de Roman Polanski à la Cinémathèque française.

« Vague purificatoire », « censure », « révisionnisme », protestent les signataires de la « tribune des cent femmes », dont Catherine Deneuve. Le débat est lancé. En quelques semaines, le mouvement #metoo, dénonçant les violences sexuelles et le sexisme, a investi le champ artistique.

« La raison est simple », explique Thomas Schlesser, historien de l’art et auteur de L’Art face à la censure :

   « Le domaine de l’art est désormais perçu, à tort ou à raison, comme révélateur du degré de liberté d’une société et d’une époque. Dès lors qu’on sent l’art atteint et contraint, des inquiétudes s’expriment. »

L’éviction des acteurs incriminés et la polémique autour de Woody Allen relancent un débat classique : la distinction entre l’homme et l’œuvre. Deux camps s’affrontent : d’un côté ceux qui considèrent qu’ils sont indissociables, de l’autre ceux qui déplorent la « confusion » entre les deux, comme l’écrivent les signataires de la « tribune des cent femmes ».

Cette différence de vues recoupe celle, culturelle, qui sépare les Etats-Unis de la France, attachée à cette distinction. « De même qu’une chose représentée n’est pas la chose elle-même, une œuvre d’art n’est pas son auteur, à moins qu’on ne souhaite collectivement en faire notre critère d’appréciation moderne », affirme ainsi Thomas Schlesser, également directeur de la Fondation Hartung Bergman, à Antibes.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Dim 04 Fév 2018, 02:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 02:29

Citation :
---/---
Il met en garde contre le jugement d’une œuvre au prisme de la personnalité de son auteur, qui impliquerait que « nos musées soient modifiés de fond en comble » :

   « Pour information, Caravage était un criminel, et Degas un misanthrope exécrable. Dans cette perspective, quelle “police” décrétera qui a droit d’être exposé au Louvre ou non ? »

De l’autre côté de l’Atlantique, au contraire, la distinction entre l’homme et l’œuvre ne va pas de soi. « Cela ne veut pas dire pour autant que la France ne subit pas l’importation de normes américaines », observe Nathalie Heinich, sociologue de l’art au CNRS. Même dans l’Hexagone, cette distinction tend à s’amenuiser.

Un phénomène dû « à la montée en puissance de la culture médiatique », avance Matthieu Letourneux, professeur de littérature et auteur de Fictions à la chaîne : littératures sérielles et culture médiatique (Seuil, 2017). « Engager un acteur, c’est engager un personnage public, une célébrité dont la vie privée est connue. L’image de l’acteur affecte donc l’œuvre ». Tout comme celle de Woody Allen affecte aujourd’hui ses films, comme le prouve la polémique.

Selon le professeur, les débats actuels témoignent d’une « rupture majeure en termes culturels » : la mise en cause de cette séparation entre homme et œuvre, mais aussi la transformation de la définition même d’une œuvre d’art et de son périmètre. « Depuis trente ans, on a vu un énorme élargissement de la notion d’œuvre d’art, qui a été étendue aux industries culturelles – séries télévisées, dessins animés, bande dessinée… Puisque tout devient art, la sacralité de l’œuvre est mise en cause, donc tout est plus facilement contestable », explique-t-il.

Le mouvement #metoo se traduit-il par un retour de la censure ? « Le terme est inapproprié », selon Nathalie Heinich. Dans le cas des acteurs « effacés », par exemple, la décision émanait des réalisateurs, et non d’une instance supérieure faisant autorité ou d’un Etat, ce qui justifierait qu’on évoque une censure. Il s’agit donc, éventuellement, d’autocensure.

Or, comme l’explique la chercheuse, les artistes s’y soumettent « en permanence, quel que soit le contexte, car ils savent qu’il y a des lois et qu’ils ne peuvent pas inciter à la haine raciale, la pédophilie ou encore l’antisémitisme ». La polémique ravive l’éternelle question de la liberté créatrice : un artiste peut-il tout dire, tout écrire ? En cas de doute, ce sont les juges qui tranchent.

Si l’effacement des acteurs dérange, c’est avant tout parce qu’il « renvoie à une culture stalinienne », affirme Nathalie Heinich. Les images truquées à l’époque de l’ancien dictateur soviétique, qui avait notamment fait effacer Trotski des photos officielles, sont restées en mémoire. « Il est troublant de voir que dans un pays prônant la liberté, on recourt à des manipulations expérimentées dans un régime totalitaire », poursuit-elle.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Dim 04 Fév 2018, 02:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 02:32

Citation :
---/---
Mais cette appréciation divise. « Cela n’a rien à voir, objecte André Gunthert, maître de conférences en histoire visuelle à l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales). Dans un cas, il s’agit d’altérer l’histoire à des fins de propagande, et dans l’autre, de la modification d’une production culturelle. »

Ce type de modifications est « très fréquent dans l’industrie culturelle, y compris pour des œuvres d’art, selon le chercheur. Mais d’habitude, cela passe inaperçu ». Des acteurs de série sont régulièrement remplacés par d’autres pour incarner un même personnage.

D’autres changements sont effectués en fonction du contexte dans lequel l’œuvre est montrée. Les exemples sont légion. Les Schtroumpfs noirs, publiés par Peyo en 1963 et décrivant des personnages violents et agressifs, sont ainsi devenus violets lors de la parution aux Etats-Unis, afin de ne pas donner lieu à des interprétations racistes. A la Renaissance, quelques siècles plus tôt, les feuilles de vignes rajoutées aux statues grecques antiques illustraient, elles aussi, ce phénomène d’adaptation culturelle.

Ce qui semble anodin dans certains contextes paraît insupportable dans d’autres. « L’histoire montre que nos valeurs évoluent énormément, dans un sens comme dans l’autre, alors qu’elles sont toujours perçues à l’instant T comme absolues, ou du moins difficiles à transgresser », analyse Nathalie Heinich, qui a étudié cette question dans son essai Des valeurs. Une approche sociologique (Gallimard).

C’est aussi ce qui s’exprime aujourd’hui lorsque des collectifs féministes réclament le retrait de certains tableaux, ou l’éviction d’acteurs accusés de violences sexuelles. Dans le cas de Kevin Spacey, « entre le début du tournage et la fin, le contexte a changé car la perception des violences faites aux femmes a évolué », analyse André Gunthert. D’où le choix de Ridley Scott, davantage guidé, selon lui, par un « calcul commercial » – afin d’éviter tout boycott – que par un « jugement moral ».

Le débat engagé à la faveur du mouvement #metoo revêt en tout cas un « avantage majeur », estime Thomas Schlesser, celui de « restituer aux œuvres contestées leur pouvoir dérangeant, alors que l’indifférence à leur égard est très majoritairement la norme ». Une performance en soi.
http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/02/03/metoo-face-aux-accusations-de-censure-artistique_5251281_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 02:33

à la cadence où l'affaire évolue je me demande comment va faire mon petit fils pour draguer sa copine sans se retrouver en prison...
Peut être que si la drague se passe entre mecs il n'y aura pas de problème... à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 05:51

Les documentalistes remarquables de ce forum pourraient-ils me dire si Tarek Ramadan est venu à Fontenay, pourquoi, dans quel cadre?
Pas de plainte à votre connaissance ?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 06:17

Que disait patoo de la campagne #metoo dans le monde écolo ? Des précurseures, les élues anti-Baupin
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 06:23

Gérard a écrit:
Les documentalistes remarquables de ce forum pourraient-ils me dire si Tarek Ramadan est venu à  Fontenay,  pourquoi,  dans quel cadre?
Pas de plainte à votre connaissance ?

Ca date......

Citation :
Liberté de pensée, liberté d’être dans une société plurielle
Posted by: Tariq Ramadan
in Agenda
2 Avr 2005
Leave a reply
614 Views

Centre Malcolm X

Samedi 2 avril 2005 de 13 h 30 à 19 h 30

Liberté de pensée, liberté d’être
dans une société plurielle

Avec
Zahra ALI
de l’Association Al Houda
“Nouvelles voix féministes”

Hamida BENSADIA
membre de la LDH / Collectif des féministes pour  l’égalité
“L’engagement politique des femmes issues de l’immigration”

Vincent GEISSER
CNRS et IEP d’Aix en Provence
“Les nouvelles menaces sur la liberté d’expression : un maccarthysme à la française ?”

Tariq RAMADAN
professeur d’islamologie et de philosophie
“De la particularité à l’universel dans une société plurielle”

Michèle SIBONY
de l’Union Juive Française pour la Paix
“République, communautés et comunautarisme”

Fouad IMARRAINE
Centre Malcolm X

A la Salle Jacques Brel
164, boulevard Gallièni
94120 Fontenay- sous-bois

PAF : 5 Euros

Itinéraire :

A pied : RER A station Val de Fontenay, à la sortie de la gare, aller vers l’Hôtel de ville (salle à quelques dizaine de mètres)
En  voiture : A 86, sortie Fontenay Centre puis direction de l’Hôtel de ville (parking de la salle jacques Brel).

Renseignements : 06 60 24 21 39 / 06 22 58 36 81
https://tariqramadan.com/liberte-de-pensee-liberte-detre-dans-une-societe-plurielle/
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 04 Fév 2018, 07:50

''Nouvelles voix féministes''...''collectifs pour la liberté d'expression ''...et présence de Tariq Ramadan, le tout pour 5€ c'est donné
---
Bravo pour la recherche documentaire

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 05 Fév 2018, 01:14

Citation :
Formule 1 : le gros coup de gueule des hôtesses

6Medias, publié le dimanche 04 février 2018 à 11h48

C'est le coup de gueule des "grid girls". Ceux qui pensaient que les hôtesses de la Formule 1 n'étaient que des belles plantes vont déchanter puisque ces jolies viennent de prouver qu'elles peuvent aussi parler.

Pas question de se taire et de s'en aller sur la pointe des pieds pour celles dont la présence traditionnelle n'est plus "appropriée" selon le nouveau propriétaire de la Formule 1 Liberty Media.

Certaines réclament simplement le droit le faire leur métier. "C'est ridicule que des femmes qui affirment 'se battre pour les droits des femmes' disent aux autres ce qu'elles devraient faire ou ne pas faire. On nous empêche de faire un travail que nous aimons et dont nous sommes fières. Le politiquement correct devient fou !", Rebecca Cooper dans un tweet relayé par le site de Franceinfo.

"Les féministes nous ont fait perdre notre job. J'ai été 'grid girl' pendant huit ans et je ne me suis jamais sentie mal à l'aise", écrit sur Twitter Lauren Jade, une hôtesse qui affirme que c'était son choix, que personne ne l'a forcée à faire ce métier.
https://sports.orange.fr/divers/article/formule-1-le-gros-coup-de-gueule-des-hotesses-magic-CNT000000XkY4S.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 05 Fév 2018, 02:24

Et on se foutait de mme de Gaulle et de mme chirac... grenouilles de bénitier déjantées
Quelques années plus tard sous la pression des modernistes on vire les "grit girls"
Sous peu on ferme le moulin rouge et les folies bergères.

Finalement les féministes font le boulot des islamistes. Eux n'avait pas encore pensé à cet aspect de la question.

J'attend avec impatience le moment où les plus belles jambes de Paris vont être cachées par des jupes mi mollet.

Les seules choses  sans limite sont l'immensite de l'univers et la connerie humaine encore que pour ce qui concerne  l'univers je n''ai pas de certitude... cf un homme célèbre.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Lun 12 Fév 2018, 00:54

Grand déballage suite...

Citation :
États-Unis : une des meneuses du mouvement #MeToo accusée de harcèlement sexuel

Orange avec AFP, publié le samedi 10 février 2018 à 10h10

Au moins deux hommes accusent Cristina Garcia de conduite déplacée.

Une parlementaire californiennen, présentée par Time Magazine comme l'une des meneuses du mouvement #MeToo en Californie, est accusée d'avoir attrapé les fesses d'un assistant parlementaire contre son gré. Elle s'est mise en congé vendredi 9 février. Cette démocrate, qui fait partie de dizaines de femmes ayant dénoncé un schéma de harcèlement sexuel au parlement de Sacramento, nie ces allégations.

"Je suis certaine de ne pas avoir fait ce dont je suis accusée" mais "toute accusation de harcèlement sexuel doit être considérée sérieusement et je pense que les élus doivent particulièrement être tenus à des normes de comportement" strictes, a écrit vendredi Cristina Garcia dans un communiqué.

"Je me mets donc immédiatement en congés sans solde de ma fonction à l'assemblée de Californie", dans l'ouest des Etats-Unis, et "implore la commission des règlements de l'assemblée de mener une enquête rapide", a-t-elle ajouté, espérant revenir au plus vite au travail pour ses administrés.

Daniel Fierro a dit au site internet Politico qu'en 2014, lorsqu'il travaillait pour le député californien Ian Calderon, Mme Garcia -qui semblait ivre- a commencé à lui caresser le dos après un événement entre parlementaires à Sacramento, puis lui a attrapé les fesses et a tenté de toucher son entrejambe avant qu'il ne se dégage d'elle et parte.

Un lobbyiste qui n'a pas donné son nom a rapporté à Politico que lors d'une soirée de levée de fonds en mai 2017, la parlementaire démocrate lui avait fait des avances avec des mots crus, avait tenté de lui attraper l'entrejambe, semblant également en état d'ébriété.
https://actu.orange.fr/monde/etats-unis-une-des-meneuses-du-mouvement-metoo-accusee-de-harcelement-sexuel-CNT000000XLQkP.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Sam 17 Fév 2018, 09:46

Il se dit même que onze hommes sur dix sont des agresseurs !

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Sam 17 Fév 2018, 21:05

"Finalement, Caroline, on ne partira pas en vacances ensemble"
Parole de comptoir,,,

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 27 Fév 2018, 10:12

Gérard a écrit:
"Finalement, Caroline, on ne partira pas en vacances ensemble"
Parole de comptoir,,,

Suite......

Citation :
Lassée des insultes, Caroline De Haas explique pourquoi elle quitte les réseaux sociaux

En guise d’au revoir, la militante féministe adresse un avertissement à ses détracteurs : « On peut changer le monde sans être sur les réseaux sociaux. »

LE MONDE | 26.02.2018

Lassée des attaques, la militante féministe Caroline De Haas, déconnecte. Dans un texte intitulé « J’arrête », publié lundi 26 février, sur Mediapart, la militante annonce qu’elle quitte les réseaux sociaux.

« Je suis fatiguée de ces violences. Je suis fatiguée de savoir que mes ami.e.s, ma famille et mes collègues voient des messages haineux à mon encontre. Je suis fatiguée de ces espaces sur lesquels des agresseurs, par milliers, me harcèlement et m’insultent en toute impunité. J’arrête. Je quitte les réseaux sociaux pour un temps indéterminé. »

Elle revient sur la genèse de sa décision, situant le point de départ à un entretien accordé à L’Obs. « L’Obs publiait plusieurs interviews suite à la mobilisation #metoo sur les violences sexuelles », explique-t-elle. Publié le 14 février, et titré « Un homme sur deux ou trois est agresseur », le texte a été accueilli par « une vague de haine et de harcèlement sur les réseaux sociaux », relève Caroline De Haas, qui s’interroge sur l’intention du journal. « Pour faire le buzz. Sans se soucier qu’au passage, on casse, on brise. »

Comme elle l’avait fait le 15 février sur Facebook, la militante affirme avoir tenu des propos différents de ceux qui ont été publiés et retenus pour le titre : « Si une femme sur deux est victime, combien d’agresseurs nous entourent ? Est-ce un homme sur deux ? Un homme sur trois ? Je n’en sais rien. Je sais juste que c’est beaucoup. »

Elle se dit aussi victime collatérale de l’enquête de Libération relatant les abus sexuels contre des militantes syndicales de l’UNEF, l’Union nationale des étudiants de France entre 2007 et 2015, période pendant laquelle en était la secrétaire générale.

Après cet article, elle a été prise à partie sur Twitter par le chroniqueur Eric Naulleau, qui l’a accusée de complicité passive. « Parce qu’à l’époque je n’avais pas vu ces violences, c’est que j’étais complice. (…) Non, il a décidé de se payer une militante féministe », accuse-t-elle, renvoyant à l’enquête du Monde, en novembre 2017, dans laquelle elle donnait son point de vue. Elle poursuit : « J’étais une femme, une victime de violences, qui n’était pas formée pour détecter les violences dans mon entourage. En fait, j’étais comme l’immense majorité de la population. »
---/---
http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2018/02/26/lassee-des-insultes-caroline-de-haas-explique-pourquoi-elle-quitte-les-reseaux-sociaux_5262730_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 27 Fév 2018, 11:33

Citation :
Comme elle l’avait fait le 15 février sur Facebook, la militante affirme avoir tenu des propos différents de ceux qui ont été publiés et retenus pour le titre : « Si une femme sur deux est victime, combien d’agresseurs nous entourent ? Est-ce un homme sur deux ? Un homme sur trois ? Je n’en sais rien. Je sais juste que c’est beaucoup. »

Citation :
Elle se dit aussi victime collatérale de l’enquête de Libération relatant les abus sexuels contre des militantes syndicales de l’UNEF, l’Union nationale des étudiants de France entre 2007 et 2015, période pendant laquelle en était la secrétaire générale.

Citation :
Elle poursuit : « J’étais une femme, une victime de violences, qui n’était pas formée pour détecter les violences dans mon entourage. En fait, j’étais comme l’immense majorité de la population. »

Cela devient "balance en vrac", cette histoire.
Il faudrait peut-être commencer par dresser la liste complète des gestes et paroles prohibées désormais, pour que les présumés pécheurs sachent de quoi se confesser...
Un nouveau créneau pour Caroline de Haas ? Oui aux paires, non aux impairs : elle est déjà "chef d'entreprise" (dit-elle) pour convertir les mairies et entreprises à la parité.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 27 Fév 2018, 17:28

Cette affaire c'est le procès de Nuremberg instruit sur des faits mal définis plus ou moins graves et avérés rapportés sur des blogs incontrôlés faisant état de déclarations tardives parfois anonymes avec à la clé des condamnations prononcées par des hurluberlus engagés dans des cheminements politicards voire des dérives irresponsables.

On se retrouve avec deux membres du gouvernement mis en cause dan des affaires foireuses tenant avec des ficelles... en passant on a été plus expéditif pour sanctionner le tripoteur de pieds de droite. Mais lui était de droite dont tout s'explique mieux.

Comble dans l'affaire, notre notre marlène nationale démontre sa lucidité et la cohérence de sa logique : après avoir affirmé il y a quelques mois que les femmes n'étaient pas importunées dans les rues de Paris et qu'au pire il suffisait d'élargir les trottoirs pour mettre fin aux désagréments, elle se souvient maintenant avoir été sur le point d'y passer (sic) dans le métro... elle on se demande ce qu'elle fait au gouvernement ?

Pour ce qui concerne l'incendiaire elle doit commencer à se demander si cette affaire qu'elle a si bien montée ne va pas finir par lui valoir quelques sérieux ennuis... pour ce qu'il en est de se ridiculiser c'est fait.

Dormez bien brave gens, entre ce dossier de pieds nickelés et l'affaire Wauquiez on s'occupe de vos économies, de vos revenus et on ne traite toujours pas les affaires graves qui pourrissent votre vie quotidienne.
 
La preuve, la mairesse de Paris continue dans ses délires dans tous les domaines, persiste contre les décisions de justice dont elle se moque, larguées par son staff on perdure dans les errements...

En conclusion : la justice n'est pas rendue, certains se sont fait de la pub, d'autres sont salis injustement et on en est a débattre sur le libre consentement d'une gamine de 11 ans qui a des rapports sexuels avec un adulte.
Bienvenue au pays du cul par dessus tête !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 01 Mar 2018, 00:33

Salamandre a écrit:
Il faudrait peut-être commencer par dresser la liste complète des gestes et paroles prohibées désormais, pour que les présumés pécheurs sachent de quoi se confesser...


Je pense aussi que l'on en arrive effectivement à un problème de définition autrement il va devenir urgent de revenir sur la mixité dans le travail...


Citation :
Harcèlement sexuel au travail: 40% des femmes cadres en ont déjà été victimes

Par Claire Padych, publié le 28/02/2018

Les formes de sexisme et de violences faites aux femmes ne s'arrêtent pas aux portes des entreprises, révèle une étude Ifop sur le harcèlement parue ce 28 février.

Dans leur entreprise, 34% des femmes ont au moins subi une fois des regards concupiscents, 8% disent avoir été confrontées à une pression telle qu'un rapport sexuel en échange d'une embauche ou d'une promotion. Et nulle catégorie de femmes n'est à l'abri de ces déviances physiques ou psychologiques, montre l'observatoire du harcèlement sexuel mené après l'affaire Weinstein dont les résultats sont parus ce 28 février.

40% des femmes cadres ont déjà été harcelées sexuellement "au sens juridique du terme". Ni les chefs d'entreprise (49%), ni celles en recherche d'emploi (39 %) ne sont épargnées, ni les moins de 25 ans (32%), ni les plus de 65 ans (30%) - ,le pic (36 %) est atteint par les femmes âgées de 50 à 64 ans. Et si les femmes plus maigres attirent davantage les remarques outrancières (29%) celles en surpoids ou en poids normal n'y échappent pas (23%).

Côté géographie, les Françaises ayant l'impression d'avoir déjà dû faire face à une situation de harcèlement sexuel au travail sont plus protégées en zone rurale (17%) qu'en région parisienne (26%). Celles qui travaillent dans les banlieues dites populaires sont davantage confrontées au harcèlement que celles qui travaillent dans des villes isolées (27% contre 15%).

Mais aucune ou presque n'échappe au collègue collant: 46% de femmes ayant déjà été confrontées à ces situations délicates indiquent que c'est lui qui est à l'origine "la dernière fois" des sifflements, gestes ou commentaires grossiers, même si le record des regards concupiscents est battu par un client ou un fournisseur (54%), tandis que 22% de responsables hiérarchiques ne s'interdisent pas ces pratiques outrancières.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 01 Mar 2018, 00:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 01 Mar 2018, 00:34

Citation :
---/---
De même, les femmes victimes d'agissements à connotation sexuelle déclarent que dans 44% des cas, c'était leurs chefs qui étaient les auteurs de remarques gênantes sur leur tenue ou leur physique (55% de la part des collègues masculins) ou qui les invitaient dans des lieux ou à des horaires les mettant potentiellement dans des situations compromettantes (contre 29% de la part des "simples" collègues). L'égalité est parfaite entre le supérieur et le collègue qui représentent tout de même 30% des cas où une femme se voit offrir sur son lieu de travail des cadeaux gênants tels que du parfum ou des sous-vêtements, en l'absence de tout consentement de cette dernière.

Mais c'est sans doute le dernier point de l'observatoire qui donne un écho supplémentaire aux témoignages lus sur #Meetoo et #BalanceTonPorc: 62% de femmes qui disent avoir subi des pressions afin d'obtenir un acte de nature sexuelle, comme un rapport sexuel en échange d'une embauche / promotion, désignent le dirigeant de l'entreprise en personne (22%), leur supérieur hiérarchique (21%) ou un autre supérieur hiérarchique (19%). Ce n'est pas tout: les contacts physiques légers comme l'effleurement des mains, des cheveux, du visage ou des jambes proviennent à 40% de ces trois catégories d'hommes. Et 34% des gestes consistant à voler un baiser ou à mettre une main aux fesses proviennent également de ces "prédateurs sexuels". Problème: ils sont rarement condamnés lorsque les femmes vont en justice.
https://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/management/40-des-femmes-cadres-en-ont-deja-ete-victimes-de-harcelement-sexuel-au-travail_1988475.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 01 Mar 2018, 01:06

Quand je pense qu'il y a peu, la communauté musulmane seule et entière était clouée au pilori pour son comportement à l'égard des femmes... Mais de plus, échantillon de concupiscence rapporté ci-dessus :
"Ce n'est pas tout: les contacts physiques légers comme l'effleurement des mains, des cheveux, du visage ou des jambes proviennent à 40% de ces trois catégories d'hommes. "
Que dire alors de la poignée de main, généralisée en France dans de nombreux sports et métiers ? Et la bise ? Une coutume de groupe fréquente en France
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 01 Mar 2018, 18:55

La bise entre hommes, vaste problème, il faut se battre pour y échapper ! tous les mecs se lèchent la pomme à qui mieux mieux.
Lorsque j'arrive dans mon club sportif, j'ai l"habitude de saluer en serrant les mains, maintenant  je me demande si je suis tombé par erreur dans une réunion d'homos ou à l'ouverture une tenue maçonnique.

Ensuite on s'étonne d'avoir des épidémies de gastro...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 01 Mar 2018, 19:27

Salamandre a écrit:
Quand je pense qu'il y a peu, la communauté musulmane seule et entière était clouée au pilori pour son comportement à l'égard des femmes... Mais de plus, échantillon de concupiscence rapporté ci-dessus :
"Ce n'est pas tout: les contacts physiques légers comme l'effleurement des mains, des cheveux, du visage ou des jambes proviennent à 40% de ces trois catégories d'hommes. "
Que dire alors de la poignée de main, généralisée en France dans de nombreux sports et métiers ? Et la bise ? Une coutume de groupe fréquente en France

Pour le reste force est d'admettre que lorsque l'on ne comprend plus le sens des lois ou que l'on s'acharne à les déformer tout devient possible.

Fut une époque lointaine dans les années 60 ou comme le disait un commissaire aux élèves inspecteurs lors de leur formation le "droit cochon" était bien défini.
Entre le viol, l'outrage aux moeurs, l'attentat à la pudeur... et quelques autres infractions les limites étaient connues, les peines appliquées le tout par la juridiction compétente pour l'affaire visée.

On ne discutait pas du consentement d'une gamine de 11 ans faisant des galipettes avec un trentenaire...

Lorsque l'on triture en ce domaine comme dans d'autres le droit, que l'on "aménage" les lois et que les magistrats bien politisés se refusent à appliquer la loi mais veulent la faire à la place des élus effectivement il découle de ces errements quelques déboires...

Ce capharnaüm résultant d'une faiblesse de l'état, de l'action de sape permanente de groupes de pression variés et des idéologies déstabilisantes laxistes en vigueur donne les résultats que nous connaissons.

NB le professeur de "droit cochon" des années 60 a achevé sa carrière comme patron mondial d'INTERPOL...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Jeu 01 Mar 2018, 23:21

Le camarade Fragonard va en être pour au moins 95 euros avec ce "Baiser Volé" manifestement sans consentement.
Pour moi en tant que contribuable "Baisé Volé" la note est beaucoup plus salée.


_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 06 Mar 2018, 18:22

Citation :
Consentement sexuel : François Molins favorable à un âge minimum fixé à 13 ans

Le Monde.fr avec AFP | 26.02.2018 à 10h39 • Mis à jour le 26.02.2018 à 10h58

Le procureur de la République de Paris, François Molins, s’est déclaré favorable à ce que soit fixé à 13 ans l’âge minimum du consentement à un acte sexuel, qui doit être tranché par un futur projet de loi. « Il y aurait ainsi une cohérence avec l’ordonnance de 1945 sur la protection des mineurs : 13 ans, c’est l’âge à partir duquel on est accessible à des sanctions pénales. Ce serait le seuil du discernement, en quelque sorte », fait valoir M. Molins dans un entretien au Parisien.

En novembre, le président Emmanuel Macron s’est prononcé à titre personnel pour 15 ans. Un projet de loi avait été annoncé après la polémique créée par le cas d’un homme de 28 ans poursuivi en justice pour « atteinte sexuelle » et non pour viol, car sa victime de 11 ans était considérée comme consentante.

Un rapport d’information de l’Assemblée nationale présenté jeudi 22 février préconise une « solution graduée ». Tout acte sexuel commis par un majeur sur un mineur de moins de 13 ans pourrait être considéré comme « une agression sexuelle aggravée et, en cas de pénétration, un viol ». Entre 13 et 15 ans, l’acte serait réputé non consenti mais il s’agirait d’une présomption simple, l’auteur gardant la possibilité de tenter de démontrer qu’il n’y a pas eu contrainte de sa part, donc que le ou la mineure était consentante.

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a par ailleurs salué la libération de la parole des victimes d’abus sexuels dans le sillage de l’affaire Weinstein, mais il a mis en garde contre les dangers d’un « tribunal médiatique ».

« Si cette chape de plomb cède enfin, c’est très bien. Mais il ne faudrait pas que “rumeur” vaille “condamnation”. (…) Il existe un droit absolu à l’information mais il ne saurait y avoir de tribunal médiatique », a-t-il dit.


Le procureur rapporte que le nombre de plaintes pour harcèlement et agression sexuelle a augmenté de 20 % à 30 % à Paris à l’automne 2017 à la suite de la campagne #balancetonporc, avec un pic de 154 plaintes pour le seul mois d’octobre. « Mais cet effet est en train de retomber pour revenir à la situation antérieure, soit entre 80 et 120 plaintes par mois. Quant aux viols, les chiffres sont restés stables avec environ 700 plaintes annuelles », ajoute-t-il.
http://abonnes.lemonde.fr/police-justice/article/2018/02/26/viols-et-agressions-sexuelles-selon-francois-molins-l-effet-weinstein-retombe-en-france_5262618_1653578.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 06 Mar 2018, 19:42

Lorsque la presse est décrédibilisée et que la justice ne fonctionne plus convenablement il y a généralement des conséquences.

Information parallèle et jugement médiatique.

Maintenant il faut recoller les morceaux et remettre l'église au milieu du village... pas facile d'autant que la résistance est forte.

Comme pour l'immigration jusqu'à ce que l'affaire ne dérape pas dans les rues ou dans les urnes on met le couvercle sur la marmite dans le cas contraire les pleureuses qui ne savaient pas, qui ne pouvaient pas... demanderont ce que d'autres "proposent" en se réservant le droit de dire sans même les écouter que c'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 11 Mar 2018, 08:09

Histoire de fric...

Pour mémoire l'INPI a déjà refusé que "Je suis Charlie" ne devienne une marque....


Citation :
#balancetonporc : le combat continue… pour détenir la marque

La journaliste à l’origine de ce hashtag viral se bat depuis novembre pour « protéger l’esprit » du mouvement, dont le nom a été déposé sans son accord à l’Institut national de la propriété intellectuelle.

LE MONDE | 07.03.2018

Sandra Muller ne compte pas abandonner le combat qu’elle mène depuis bientôt cinq mois, et ce sous toutes ses formes. La journaliste, à l’origine du mot-clé #balancetonporc en octobre, n’a jamais cessé de défendre les femmes victimes de violences sexuelles et, pour elle, cela passe désormais par une bataille pour conserver la marque « Balance ton porc ».

Car depuis le 3 novembre 2017, « Balance ton porc ! » est une « marque verbale » déposée à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI), et pour le moment c’est une certaine Héloïse Nahmani qui en est propriétaire, comme l’a relevé Franceinfo mardi 6 mars.

Héloïse Nahmani explique au site d’actualité avoir eu « l’idée de déposer la marque après un dîner entre filles ». Une chance : un peu plus de quinze jours après le début du mouvement l’expression n’est pas encore utilisée comme marque. Alors, « pour éviter que ça tombe entre de mauvaises mains », elle s’occupe de déposer la locution à l’INPI, avec un projet :

« Faire un journal ou quelque chose qui fasse que “balance ton porc” soit un peu plus voyant. »

Déposer une marque à l’INPI permet de disposer de son exclusivité, et donc de rendre toute utilisation commerciale de cette marque passible de poursuites.

De quoi agacer Sandra Muller, qui s’emploie alors à conserver la paternité de l’expression. Héloïse Nahmani, qui dit avoir été « harcelée » par Sandra Muller et son avocat, assure à Franceinfo s’être depuis « désistée, car, visiblement, elle veut garder son truc ». L’association We Work Safe, fondée par Sandra Muller affirme de son côté avoir « fait un dépôt de marque, qui sera bientôt effectif, les délais étant de six semaines ».

Mais la bataille dans laquelle s’est engagée la journaliste ne s’arrête pas là. L’instigatrice du mouvement veut selon Thaïs Boukella, vice-présidente de We Work Safe, « protéger l’esprit et la philosophie de “balance ton porc” ». L’esprit du slogan, c’est notamment le fait de nommer les agresseurs présumés, comme la journaliste l’avait donné pour consigne lors de son premier tweet.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 11 Mar 2018, 08:10

Citation :
---/---
Sandra Muller a ainsi contacté les administrateurs d’une page Facebook qui arbore le fameux hashtag mais demande l’anonymisation des agresseurs présumés, afin de faire connaître son désaccord. « Le fait de nommer ouvre la voie à la défense pour les personnes concernées, qui peuvent porter plainte pour diffamation », explique encore à Franceinfo Thaïs Boukella.

Depuis, la journaliste discute également avec les personnes disposant des noms de domaines Balancetonporc.fr et Balancetonporc.com pour tenter de réguler l’utilisation de l’expression.

Le dépôt de formules devenues populaires à l’INPI est survenu dans plusieurs cas. A l’instar de Balance ton porc, le mouvement de manifestations et de débats Nuit debout, qui avait débuté à la fin de mars 2016 en France, a lui aussi été déposé quelque temps après sa création. Ainsi trois occurrences, toutes créées en 2016, de la marque Nuit debout sont visibles sur le site de l’INPI, la première ayant été déposé le 20 avril 2016, soit un mois après le début du mouvement.

Dans un autre registre, l’ancien secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur Thomas Thévenoud, qui avait dû démissionner de ses fonctions en septembre 2014 à la suite de démêlés avec le fisc, avait aussitôt déposé à l’INPI la formule « phobie administrative », utilisée pour justifier ses impôts non payés, comme l’a relevé M6 en février.
http://abonnes.lemonde.fr/big-browser/article/2018/03/07/balancetonporc-le-combat-continue-pour-detenir-la-marque_5266861_4832693.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 11 Mar 2018, 21:09

Citation :
En 1979, Jackie Buet cofondait le Festival international de films de femmes (FIFF), pour faire connaître le travail des femmes dans le monde du cinéma. A l’heure où la 40e édition démarre ce vendredi à Créteil pour dix jours, Jackie Buet revient pour Le Parisien sur ces quatre décennies et ce qu’il reste encore à faire, après le séisme Weinstein.
( )
Après l’affaire Weinstein, on a peu entendu les actrices françaises…

Elles n’osent pas. Il y a toujours ce chantage : tu couches ou tu ne fais pas le film. Quelques-unes sont courageuses. Isabelle Adjani s’est exprimée. Très tôt dans le festival, les actrices ont pourtant manifesté leur révolte. Maria Schneider a été une des premières à se plaindre, d’avoir été abusée, dans « le Dernier Tango à Paris ».

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/creteil-il-y-a-toujours-ce-chantage-tu-couches-ou-tu-ne-fais-pas-le-film-08-03-2018-7597965.php

Voilà un combat pour Marlène Schiappa, le milieu du cinéma français - et d'abord certains réalisateurs et producteurs mâles.
Or là, on ne l'entend pas. Les histoires de cul-ture, le 7e Art, c'est sacré en France ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
» Affaire de l'Autrichienne séquestrée vingt-quatre ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: