Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joseph1



Messages : 344
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 24 Oct 2017, 03:03

Rappel du premier message :

Tous les jours nous apprenons un nouveau cas de viol dans le monde du spectacle.

L ' idéologie du genre nie les différences entre les hommes et les femmes. Ce que la femme a de singulier , donc de précieux , est nié. Rien n 'oblige plus à son respect. Sans compter sur mai 1968, dont c 'est bientôt l 'anniversaire , qui nous a appris à  cultiver le « jouir sans entrave » et « le plaisir immédiat » ?

“Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes.” ( Bossuet ).
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Salamandre



Messages : 3619
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 11 Mar 2018, 21:09

Citation :
En 1979, Jackie Buet cofondait le Festival international de films de femmes (FIFF), pour faire connaître le travail des femmes dans le monde du cinéma. A l’heure où la 40e édition démarre ce vendredi à Créteil pour dix jours, Jackie Buet revient pour Le Parisien sur ces quatre décennies et ce qu’il reste encore à faire, après le séisme Weinstein.
( )
Après l’affaire Weinstein, on a peu entendu les actrices françaises…

Elles n’osent pas. Il y a toujours ce chantage : tu couches ou tu ne fais pas le film. Quelques-unes sont courageuses. Isabelle Adjani s’est exprimée. Très tôt dans le festival, les actrices ont pourtant manifesté leur révolte. Maria Schneider a été une des premières à se plaindre, d’avoir été abusée, dans « le Dernier Tango à Paris ».

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/creteil-il-y-a-toujours-ce-chantage-tu-couches-ou-tu-ne-fais-pas-le-film-08-03-2018-7597965.php

Voilà un combat pour Marlène Schiappa, le milieu du cinéma français - et d'abord certains réalisateurs et producteurs mâles.
Or là, on ne l'entend pas. Les histoires de cul-ture, le 7e Art, c'est sacré en France ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 11 Mar 2018, 21:43

Pour ce qu'il en est de faire du cinéma Marlène n'a besoin de personne !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 13 Mar 2018, 00:11

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4137
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 13 Mar 2018, 02:43

Heureusement les femmes moches n'existent pas. Leur beauté est intérieure

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 13 Mar 2018, 03:05

Même si l'on peut penser que c'est grâce aux femmes médiatiques qui "font la doxa" que les questions de harcèlement ont pris la place qu'elles occupent aujourd'hui, voici une affaire qui m'interpelle plus car bien plus courante et touchant des femmes qui n'ont pas nécessairement la possibilité ou les moyens de se défendre....


Citation :
Harcèlement : La Poste reconnaît le statut de victime à une employée

Le Monde | 12.03.2018 Par Francine Aizicovici

C’est un coup de théâtre auquel Emmanuelle E. ne s’attendait pas. Employée depuis 2001 à La Poste et en arrêt depuis trois ans pour « état dépressif réactionnel par stress au travail », cette femme de 36 ans a enfin vu son statut de victime reconnu par son employeur, lors d’une audience au conseil des prud’hommes de Paris, vendredi 9 mars.

« C’est la première fois que La Poste reconnaît explicitement que j’ai subi des choses. Cela me fait du bien, merci », a conclu la plaignante, qui demande notamment la résiliation judiciaire de son contrat de travail aux torts de son employeur pour manquements répétés à son obligation de préservation de la santé de ses salariés. Elle reproche à La Poste de ne pas l’avoir protégée des harcèlements et des agressions sexuelles qu’elle dit avoir subis durant plusieurs années.
---/---
Son histoire ressemble à beaucoup d’autres histoires de femmes harcelées ou agressées au travail. Emmanuelle à 19 ans quand elle entre à La Poste, en 2001 ; c’est son premier emploi. Très vite, dit-elle, Didier fait d’elle une proie. Elle raconte :

   « Ça a commencé par des claques sur les fesses. Il arrivait derrière moi et pinçait mon soutien-gorge. Il disait que, si je voulais une bonne note, je devais passer sous son bureau. Un jour, il m’a allongée sur le tapis roulant où on pose les colis hors norme et il m’a mis une fessée. Tout le monde riait. Alors j’ai cru que c’était normal. C’était mon premier travail. »

Puis, selon ses dires, son supérieur en serait venu à des « attouchements » après lui avoir proposé une formation pour obtenir un poste à responsabilité – « j’étais choquée, mais je pensais c’était mon péage pour avoir la formation ». Deux tentatives de viol auraient même été évitées de justesse.
---/---
Ce n’est qu’en mars 2015 qu’elle se décide à révéler les faits à des représentants de la fédération SUD, qui contactent la direction de la plate-forme et la direction régionale. « La société a réagi dès qu’elle a eu connaissance des faits », souligne l’avocate de La Poste. De fait, une enquête interne est menée et conduit à la suspension de Didier, qui reste rémunéré en attendant un conseil de discipline. Mais celui-ci n’aura jamais lieu.
---/---
http://abonnes.lemonde.fr/entreprises/article/2018/03/12/la-poste-reconnait-apres-des-annees-de-harcelement-le-statut-de-victime-a-une-employee_5269649_1656994.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4137
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mar 13 Mar 2018, 04:04

Ah quel cochon ce Didier!

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3619
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 28 Mar 2018, 23:41

« Depuis la révélation du scandale, Weinstein n’est toujours pas poursuivi, pas interrogé »

Dans sa chronique, Michel Guerrin, rédacteur en chef au « Monde », observe que les avocats du producteur sont des pointures qui sauront entretenir le doute sur sa culpabilité.
LE MONDE | 23.03.2018  | Par Michel Guerrin (Rédacteur en chef au « Monde »)

Chronique. Et si Harvey Weinstein n’était pas jugé ? Et s’il n’était pas condamné ? Ces questions peuvent sembler ahurissantes, mais elles sont posées depuis quelques jours aux Etats-Unis.
Parce qu’il faut bien constater que depuis la révélation du scandale, il y a près de six mois, les enquêtes se multiplient à New York – où se trouve l’entreprise Weinstein – et à Los Angeles – où se trouve l’industrie d’Hollywood –, mais l’ancien producteur n’est pas poursuivi, pas interrogé et encore moins incarcéré.
()
Dans la ligne de mire, le procureur du district de Manhattan, Cyrus R. Vance Jr et la façon dont il mène l’enquête Weinstein.
Time’s Up a des raisons de douter de « l’intégrité » du procureur. Pourquoi Dominique Strauss-Kahn (DSK), accusé en 2011 d’abus sexuels par une femme de ménage de l’hôtel Sofitel de New York, a-t-il été incarcéré quelques heures à peine après les faits présumés et pas Weinstein ?
()
Pointe (aussi) le spectre d’une justice de classe, dessinée déjà au XVIIe siècle par Jean de La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » Beaucoup aux Etats-Unis constatent que des Américains ordinaires, accusés pour des faits similaires à ceux de M. Weinstein, se sont retrouvés illico en prison. Et puis le producteur est puissant ; il a également les moyens financiers d’aller au bout de sa défense, quand tant d’autres plaident coupables par manque d’argent.

Au pénal, M. Weinstein n’a donc pas perdu la partie. S’il la gagne, ce serait douloureux pour ses victimes, indigne pour ses opposants. Qui devront se consoler avec deux choses. Le producteur, à 66 ans, est sans doute fini, son entreprise est en déroute, les procès au civil qui l’attendent vont le ruiner. Et puis le mouvement qu’il a déclenché est là, bien là.

http://lemonde.fr/idees/article/2018/03/23/depuis-la-revelation-du-scandale-weinstein-n-est-toujours-pas-inculpe-pas-interroge_5275110_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Mer 30 Mai 2018, 00:23

Citation :
Réseaux sociaux : « Les téléphones, les tablettes, les ordinateurs sont devenus des armes létales »


Dans cette chronique, l’informaticien Gilles Dowek propose d’appliquer quatre principes qui pourraient contribuer à définir un usage responsable de ces ­outils capables de provoquer la mort sociale, voire la mort tout court d’un individu.


LE MONDE | 29.05.2018 à 11h00 | Par Gilles Dowek (Chercheur à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria)

Transformations. « Après plusieurs jours d’insultes et de harcèlement, je quitte les réseaux sociaux. » En une seule phrase, sobre mais ­précise, publiée sur son blog, la militante Caroline De Haas a rappelé le caractère inacceptable des insultes et des actes de harcèlement sur les réseaux sociaux et de microblogage. Elle a, ainsi, inversé le mouvement lancé quelques mois plus tôt par une autre militante, Sandra Muller, qui lançait, en octobre 2017, un appel aux femmes victimes de harcèlement sexuel : « #balancetonporc !! toi aussi raconte en donnant le nom et les détails un harcèlement sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends. »

Cette différence d’attitude nous incite à nous interroger sur les limites que nous souhaitons nous imposer, individuellement et collectivement, dans l’utilisation de ces réseaux. Pourquoi cette question est-elle importante ? Parce que les téléphones, les tablettes, les ordinateurs sont, avec ces ­réseaux, devenus des armes létales. En accusant une personne d’un crime, réel ou imaginaire, et en diffusant cette accusation à mille suiveurs, qui la rediffusent chacun à mille autres, nous pouvons, en quelques minutes, atteindre des millions de personnes et ruiner la réputation, la vie personnelle, la carrière de n’importe qui.

Et, en insistant un peu, provoquer sa mort sociale, voire sa mort tout court. Peu importe que la justice, quelques mois plus tard, condamne l’accusé ou l’innocente, voire condamne l’auteur de ces accusations : cette information passera inaperçue. Et ce grand pouvoir ne peut se concevoir qu’accompagné de grandes responsabilités…
Principes impératifs

Nous pourrions, par exemple, décider collectivement de nous imposer quatre principes pour un usage responsable de ces réseaux. Bien entendu, les principes et les valeurs ne sont pas des lois, et chacun est libre de les adopter ou non, mais ils contribuent cependant à définir un usage responsable de ces réseaux.



Principe 1 : pas de privatisation de la justice. La victime d’un crime ou d’un délit se tourne vers la justice pour obtenir réparation, mais elle ne décide pas, même quand la justice est défaillante, d’utiliser la puissance que lui donne un réseau social ou de ­microblogage pour s’y substituer et punir elle-même le coupable.

Principe 2 : pas d’affirmation sans preuve. Qu’il s’agisse d’une accusation ou d’un énoncé objectif, la preuve de la vérité de ce qui est énoncé incombe à celle ou celui qui l’énonce. Les bobards et les accusations mensongères sont deux conséquences d’une même et inacceptable pratique d’énonciation sans justification.

Principe 3 : pas d’injures ni d’attaques personnelles. L’auteur d’un message n’injurie personne, n’attaque personne et ne dénie à personne sa dignité d’être humain, par exemple en le qualifiant d’animal. La critique des propos d’une personne doit se limiter à ses propos publics, qui doivent être précisément référencés.

Principe 4 : la fin ne justifie pas les moyens. La souffrance de la victime ne justifie pas qu’elle s’affranchisse de ces principes. Avoir eu sa propre dignité bafouée ne justifie pas de bafouer celle des bafoueurs.




Il serait certainement naïf de croire que, si Sandra Muller avait respecté ces principes et ces valeurs, les injures adressées à Caroline De Haas auraient été moindres. Mais il reste regrettable que son message ait contribué à banaliser leur transgression. Ces principes ne sont certes pas nouveaux : ils existaient bien avant les réseaux sociaux et de microblogage. Ce sont en particulier quelques-uns de ceux qui sous-tendent, à titre de comparaison, la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Mais nous devons prendre conscience qu’ils deviennent aujourd’hui plus impératifs que jamais, du fait de la puissance que nous donnent ces réseaux.

Gilles Dowek est chercheur à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), enseignant à l’Ecole normale supérieure de Paris-Saclay, membre de la commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en sciences et technologies du numérique d’Allistene (Cerna) et chroniqueur à Pour la science.
https://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/05/29/reseaux-sociaux-les-telephones-les-tablettes-les-ordinateurs-sont-devenus-des-armes-letales_5306266_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 05 Aoû 2018, 14:53

Et quelques mois plus tard....


Citation :
Affaire Weinstein : des courriels affaiblissent le témoignage de la principale victime présumée
Le Parisien avec AFP| 03 août 2018

Harvey Weinstein et sa principale victime présumée ont entretenu une relation amoureuse suivie durant plusieurs années après les faits allégués, affirme la défense du producteur américain déchu, correspondances à l’appui.

Cette femme est la seule parmi les trois victimes présumées figurant dans l’acte d’accusation qui aurait été victime de viol, les deux autres ayant fait état d’agressions sexuelles. Selon son témoignage, les faits seraient intervenus en mars 2013.

Vendredi, dans un recours en annulation de la procédure qui comprend plus de 150 pages, les avocats d’Harvey Weinstein ont produit de nombreux extraits de correspondances qui témoignent, selon eux, d’une relation amoureuse suivie, qui se serait prolongée au moins jusqu’en 2017.

Certains courriels datent de quelques semaines seulement après les faits présumés et montrent que la victime a cherché, à de nombreuses reprises, à revoir Harvey Weinstein. « J’espère pouvoir te croiser aujourd’hui », « je peux déjeuner si tu as le temps », indiquent certains messages.

La défense souligne que le ton employé par la victime présumée, dont le nom n’a pas été révélé publiquement, est « clairement chaleureux ». « Je t’aime, toujours. Mais je déteste avoir l’impression d’être un plan cul », écrit la femme dans un courriel daté du 8 février 2017.

Pour les avocats d’Harvey Weinstein, cette expression montre que la victime présumée « semble reconnaître la nature consensuelle et intime de sa relation avec M. Weinstein ».

La correspondance présentée par la défense montre également que la femme a cherché à présenter sa mère à son agresseur présumé plus d’un an après l’incident allégué. La défense est emmenée par l’avocat new-yorkais Benjamin Brafman, qui a notamment conseillé Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire Nafissatou Diallo.

Elle produit également des messages montrant que la victime présumée a sollicité Harvey Weinstein pour l’aider à décrocher un emploi ou devenir membre d’un club privé.

Même en cas d’abandon des charges liées à ce viol présumé, le créateur du studio Miramax serait encore passible de la réclusion criminelle à perpétuité pour les deux autres faits retenus contre lui.

Sollicités par l’AFP au sujet du recours déposé vendredi, les services du procureur de Manhattan Cyrus Vance n’ont pas donné suite. Pour tenter d’affaiblir encore davantage l’acte d’accusation, la défense rappelle que les deux autres incidents imputés à l’ex-magnat d’Hollywood remontent à 12 et 14 ans.

Harvey Weinstein a été interpellé fin mai à New York, huit mois après la publication des premières accusations de harcèlement sexuel, d’agressions sexuelles et de viol le visant. Il a été inculpé de viol, d'« acte sexuel forcé » et de fellation forcée.

Harvey Weinstein a reconnu plusieurs relations avec des femmes qui se présentent comme victimes, notamment la principale victime présumée du dossier pénal, mais a toujours soutenu que ces rapports étaient consentis.

Depuis que le scandale sur les abus sexuels présumés du producteur a éclaté en octobre, près d’une centaine de femmes -dont des stars comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Salma Hayek- ont affirmé avoir été victimes de l’ancien géant d’Hollywood.

Ces accusations ont déclenché le mouvement anti-harcèlement #MeToo, qui a fait chuter des dizaines d’hommes de pouvoir accusés d’abus sexuels dans de nombreux secteurs et continue encore à secouer les Etats-Unis, avec des répercussions en France.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/affaire-weinstein-des-courriels-affaiblissent-le-temoignage-de-la-principale-victime-presumee-03-08-2018-7842624.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo   Dim 05 Aoû 2018, 18:24

devrait on encore être surpris ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire Weinstein et ses conséquences - Harcèlement sexuel #balancetonporc(tm) #metoo
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
» Affaire de l'Autrichienne séquestrée vingt-quatre ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: