Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Le pilotage des affaires locales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Le pilotage des affaires locales   Dim 31 Juil 2011, 19:50

Citation :
Loïc: Il y a tout a fait un pilote dans l'avion mais on est dans le cadre d'une initiative privée et non d'une délégation de service public, c'est un fait. On peut le regretter mais c'est la réalité. Le "contrôle" de la ville comme vous dites est de fait limité. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a aucun suivi, mais le déploiement de la la fibre a destination des clients privés est une initiative privée. On n'est pas dans le même cadre que celui de la "boucle locale", réseau public de très haut débit long de 17 km, reliant 80 bâtiments municipaux et qui a été terminé au mois de juin. C'était l'engagement municipal numéro 46 (tenu, réalisé, achevé).

Non, le déploiement de la fibre pour les particuliers est de fait (et de droit pour le coup) une initiative privée. Après bien entendu j'ai et la ville a des contacts réguliers avec la société qui entend fibrer le territoire c'est vrai mais les marges d'interventions de la ville sont forcément limitées parce justement c'est une initiative privée. Dire le contraire serait créer des illusions... et je préfère parler vrai.

Moi aussi, comme Loïc, je préfère parler vrai. Je vous propose que cette rubrique nous permette d'examiner à la loupe le pilotage de quelques "cas d'école" locaux.

Le Club de Foot de l'Union Sportive Fontenaysienne. J'ai découvert depuis peu que malgré les assertions d'un éminent édile local il semblerait que l'USF ne soit pas une délégation de service public comme Fontenay-en-scène ou le CCAS. Est-ce à dire pour reprendre les termes de Loïc que " le contrôle de la ville est de fait limité" en ce qui concerne la gestion des finances du club de foot du stade Le Tiec? Accessoirement, est-ce la raison pour laquelle certains en sont réduits à quémander prébende auprès d'un jeune homme Fontenaysien et talentueux?
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 31 Juil 2011, 20:02

Quelques cas : les poubelles, le nettoyage des rues, le dégagement de la neige, le stationnement, les trottoirs.... on continue ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 31 Juil 2011, 20:06

La construction de la mosquée derrière la piscine, les contrats d'études demandés par les Verts (EELV) concernant l'axe Verdun avec l'agence interscènes, idem pour les études des EELV , futurs alliés-partenaires des socialistes, à propos de Péripole,

Ici rayon des casseroles du grand bazar municipal. Les lecteurs informés sont invités à s'exprimer...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 31 Juil 2011, 22:57

Si il y a une chose dont je ne peux pas être accusé, c'est de complaisance envers la municipalité et envers Loic en particulier...

Si il est vrai que l'on peut s'interroger sur le fonctionnement de votre ville dans de nombreux domaines ( voir: http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/viewtopic.php?t=2931 ) dans le cas présent je ne peux que confirmer que l'arrivée de la fibre optique dans les foyers de notre ville ne dépend pas de décisions municipales.

Comme le dit Loïc dans une autre discussion :

Citation :
De par la réglementation Fontenay a été classée en "zone très dense" c'est-a-dire que ce sont les entreprises privées qui peuvent fibrer et elles seules. Les investissements publics ne sont pas de mise.

Des explications sur ce cela signifie concrètement peuvent être trouver dans le document de l'ARCEP http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/20110615_consultation_FttH.pdf (Voir ci-dessous)

La ville étant classée "zone très dense", on pourrait donc imaginer avoir des fibres des trois opérateurs courant sous les trottoirs jusqu'aux points de mutualisation. Ceci étant, les accords de mutualisation entre opérateurs devraient intervenir et on peut logiquement imaginer que l'opérateur qui aura le premier passer ses fibres concédera l'utilisation de celles-ci aux deux autres d'où l'intérêt pour FT / Orange d'être le premier...

Par ailleurs, dans le cas où un autre opérateur voudrait néanmoins passer ses propres fibres pour desservir par exemple certains ensembles immobiliers du Val, celles-ci devraient passer dans les fourreaux FT / Orange...

Ceci étant, bien que la ville soit classée en "zone très dense" il y a-t-il des "poches de basses densités en zones très denses" dors et déjà identifiées ?

Citation :
1.2.2 Cadre réglementaire

1.2.2.1 Distinction des zones géographiques

La décision n° 2009-1106 du 22 décembre 2009 précisant les modalités de l’accès aux lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique et les cas dans lesquels le point de mutualisation peut se situer dans les limites de la propriété privée établit une zone très dense. Cette zone très dense regroupe les communes pour lesquelles, sur une partie significative de leur territoire, il est économiquement viable pour plusieurs opérateurs de déployer en parallèle leurs réseaux en fibre optique au plus près des locaux des abonnés.

Ainsi pour les immeubles bâtis de plus de 12 logements, le point de mutualisation peut généralement être situé à l’intérieur des limites de la propriété privée. Dans la partie mutualisée du réseau (en amont du point de mutualisation), chaque opérateur a la possibilité d’avoir une fibre dédiée propre par logement ou de partager une fibre avec d’autres opérateurs.

La décision n° 2010-1312 du 14 décembre 2010 précisant les modalités de l’accès aux lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique sur l’ensemble du territoire à l’exception des zones très denses complète le cadre réglementaire initié par la décision du 22 décembre 2009 précitée. Dans ces zones, il n’est pas économiquement viable pour plusieurs opérateurs de déployer en parallèle leurs réseaux en fibre optique au plus près des logements.

Dès lors, la décision impose que le point de mutualisation regroupe un minimum de 1 000 logements sauf dans les cas où une offre qualifiée de raccordement existe. Dans ce dernier cas, le point de mutualisation peut ne regrouper que 300 logements. En aval du point de mutualisation, une seule fibre est généralement déployée pour chaque logement.

L’Autorité a lancé, en avril dernier, une consultation publique1 portant sur un projet de recommandation relative aux modalités de l’accès aux lignes à très haut débit en fibre optique pour certains immeubles des zones très denses, notamment ceux de moins de 12 logements. Ce projet propose des modalités précises pour l’identification des poches de basses densités en zones très denses. L’Autorité propose que la maille utilisée pour l’identification des poches de basse densité soit l’IRIS. Au terme de ce projet de recommandation, l’Autorité envisage de suggérer, pour les poches de basse densité identifiées, une architecture de déploiements similaire à celle des zones moins denses avec des points de mutualisation regroupant au moins 300 logements.

1.2.2.2 Accès au génie civil de France Télécom

France Télécom a déployé une boucle locale cuivre permettant l’accès au réseau téléphonique classique. France Télécom a construit à cette occasion des infrastructures de génie civil. Dans le cadre fixé par l’analyse du marché de gros des offres d’accès aux infrastructures physiques constitutives de la boucle locale filaire2, France Télécom a l’obligation de faire droit aux demandes d’accès à son génie civil pour le déploiement des réseaux FttH.

Cette offre permet l’accès au génie civil en conduite, constitué de fourreaux abritant les câbles et de chambres d’accès permettant la pose des câbles et la maintenance du réseau. La nouvelle décision d’analyse de marché sur le point d’être adoptée élargit cette obligation d’accès aux infrastructures aériennes utilisées par France Télécom. En effet, une partie importante des infrastructures du réseau de France Télécom dans les zones peu denses est composée exclusivement d’appuis aériens.

L’offre d’accès au génie civil de France Télécom est aujourd’hui le principal support de déploiement des réseaux FttH, à l’exception de Paris où l’utilisation des égouts visitables est privilégiée par les opérateurs alternatifs.
Source: http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/20110615_consultation_FttH.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 31 Juil 2011, 23:44

Parfait. Merci a.nonymous. Maintenant il s'agit de savoir si la ville a un rôle à jouer dans la délimitation de ces zones de basse densité en zone très dense ou bien cette délimitation fait-elle partie de l'offre commerciale des opérateurs?

Si la ville a un rôle à jouer, délimitera-t-elle en fonction de la densité actuelle? Dans ce cas Péripôle Nord et Le Plateau sont à délimiter "zones de basse densité".

Je pense que Loïc peut nous répondre sur ce point de pilotage?
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Lun 01 Aoû 2011, 00:21

Non, la ville n'a rien a dire dans ces classifications faites par l'État.

Pour le reste, l'USF et ses sections sont des associations et a ce titre sont libres de leur gestion, le maire le rappelle assez souvent et a juste titre je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Lun 01 Aoû 2011, 04:03

a.nonymous a écrit:

La ville étant classée "zone très dense", on pourrait donc imaginer avoir des fibres des trois opérateurs courant sous les trottoirs jusqu'aux points de mutualisation. Ceci étant, les accords de mutualisation entre opérateurs devraient intervenir et on peut logiquement imaginer que l'opérateur qui aura le premier passer ses fibres concédera l'utilisation de celles-ci aux deux autres d'où l'intérêt pour FT / Orange d'être le premier...

Par ailleurs, dans le cas où un autre opérateur voudrait néanmoins passer ses propres fibres pour desservir par exemple certains ensembles immobiliers du Val, celles-ci devraient passer dans les fourreaux FT / Orange...


A mon avis, il va se créer un G.I.E. entre Orange, Free, SFR, et Bouygues afin de mutualiser les coûts. L' un d' eux sera maitre d' œuvre , les autres sortirons leurs carnets de chèques. Le plus a même de mener cette opération reste Orange (il a l' expérience du génie civil). Cette méthode a l' avantage de ne passer les fibres qu' une seule fois et laisser au client le choix de son opérateur.
En effet si je veux Orange pour opérateur et que c'est Bouygues qui alimente il aura investi a perte et ce ne sont pas des philanthropes.
Cette opération est d' ampleur nationale, ce n' est pas un projet local dont le budget va prendre des allures pharaonesques. Ce ne sera pas le nez de Cléopâtre mais la vallée d' Assouan plus les grandes pyramides.
Le seul qui restera a regarder passer la fibre c' est le brave paysan du Larzac et de Lozère comme pour l 'adsl et le téléphone portable (a moins que José frise sa moustache et arrache les câbles par solidarité cherry ).
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Il faut arrêter de tirer à boulets rouges sur Loïc   Mer 03 Aoû 2011, 00:27

Il faut arrêter de tirer à boulet rouge sur Loïc.
Oui, en l’absence du Maire il y a un pilote dans l’avion en la personne d’un éminent Directeur de Cabinet de notre connaissance.

La seule ombre au tableau c’est que cet éminent pilote ne semble pas tolérer le co-pilotage avec une certaine Maire Adjointe de votre connaissance déléguée au patrimoine communal bâti au point qu’il lui fait parvenir sa remontrance par l’intermédiaire du premier Maire Adjoint. La remontrance consistant à enjoindre l’impertinente à « laisser travailler les techniciens », retrouver un peu de « sérénité » et partir en « vacances ».

Naturellement je ne me sens pas autorisée à publier cette lettre sur le forum mais rien ne m’empêche de publier ma réponse :


M.L.D./J.
02 août 2011

Monsieur XXXX
1er Adjoint au Maire
Cher Monsieur,
Je fais suite à votre courrier du 28 juillet 2011, la « prévention des risques de panique » fait partie des attributions de ma délégation.
Voyez l’arrêté du Maire me concernant.
Un tas de gravas du chantier privé obstruait l’accès pompiers, les issues de secours et l’accès de livraison de la patinoire et de la piscine, qui sont des bâtiments communaux, faut-il vous le rappeler ?
Ce chantier privé risque de poser quelques problèmes au futur chantier de rénovation du complexe sportif XXXX. Par conséquent, je suis ce chantier privé mitoyen à un chantier communal avec la plus grande attention, conformément à ma mission.
Monsieur XXXX, que je vois en référence à la lettre que vous venez de me faire parvenir, ne vous a peut-être pas communiqué le courrier que j’ai adressé au Maire. Je vous la joins en copie pour information.
En vous souhaitant pareillement de bonnes et reposantes vacances,
Je vous prie de croire, Cher Monsieur, en l’assurance de mes sentiments distingués.

Marion LEGOUY DESAULLE


Adjointe au Maire
Chargée des Travaux
Patrimoine Communal Bâti



Quelques précisions concernant ma façon de piloter les affaires locales :

Concernant les débuts fâcheux d’un chantier privé mitoyen à des bâtiments communaux, s’agissant d’un dossier technico-politique et en l’absence des directeurs j’ai préféré alerter le directeur de cabinet qui me fait répondre par le biais du premier Maire Adjoint.

Concernant les inscriptions de mauvais goût sur le portail du squat en entrée de Ville face au manège pour enfants, s’agissant d’un dossier politico politique j’ai préféré aviser le 1° Maire Adjoint. J’attends toujours sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 14261
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 01:52

Mme LEGOUY DESAULLE va décider qui a le droit de parler sur le forum, à qui et comment..
A mon sens il serait préférable qu'elle soit un peu plus directive et énergique non pas ici mais lors des votes au conseil municipal.
Des prises de position un peu plus "réactives" et formelles au bon moment seraient peut être de nature à éviter que s'accumulent les problèmes dont les gens du plateau sont les victimes quotidiennes et dont la non solution entraîne une irritabilité certaine.

Lorsque l'on ne veut pas prendre de gnons en général on ne va pas dans les lieux où ils s'échangent et on évite soi-même d'en distribuer plus souvent qu'à son tour...
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 02:06

tonton christobal a écrit:
Mme LEGOUY DESAULLE va décider qui a le droit de parler sur le forum, à qui et comment..

Non Tonton, je souligne simplement que Loïc a parfois raison et qu'il ne sert à rien de chercher systématiquement à le contrer dès qu'il intervient sur le Forum et parce qu'il intervient sur le Forum en tant que porte parole du Maire.

A mon sens il serait préférable qu'elle soit un peu plus directive et énergique non pas ici mais lors des votes au conseil municipal.

Message reçu mais mes interventions justifiées et contrées par quelque directeur de cabinet en ce qui concerne un début de chantier chaotique et privé ne peuvent faire l'objet d'une délibération en conseil municipal en tant que telles.

Des prises de position un peu plus "réactives" et formelles au bon moment seraient peut être de nature à éviter que s'accumulent les problèmes dont les gens du plateau sont les victimes quotidiennes et dont la non solution entraîne une irritabilité certaine.

D'accord, on s'en occupe;

Lorsque l'on ne veut pas prendre de gnons en général on ne va pas dans les lieux où ils s'échangent et on évite soi-même d'en distribuer plus souvent qu'à son tour...

Il est des coups qui ne se voient pas mais qui portent et ce n'est pas parce que je ne suis pas du genre pleureuse que je ne m'en prends pas.
[b]
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 02:38

Marion Legouy-Desaulle a écrit:
Il faut arrêter de tirer à boulet rouge sur Loïc.
Oui, en l’absence du Maire il y a un pilote dans l’avion en la personne d’un éminent Directeur de Cabinet de notre connaissance.

La seule ombre au tableau c’est que cet éminent pilote ne semble pas tolérer le co-pilotage avec une certaine Maire Adjointe de votre connaissance déléguée au patrimoine communal bâti au point qu’il lui fait parvenir sa remontrance par l’intermédiaire du premier Maire Adjoint. La remontrance consistant à enjoindre l’impertinente à « laisser travailler les techniciens », retrouver un peu de « sérénité » et partir en « vacances ».
]
1 Loïc est quelque peu responsable des boulets qu' il reçoit, a lui de faire la part des choses et de ne pas attiser les braises. Personnellement très proche de la doctrine de frère Gilbert, si l' on me frappe, je réponds, la droite pour le pardon et la gauche pour la punition (je suis gaucher).

2 Ce cher Directeur de Cabinet me rappelle les Énarques que j' ai côtoyé, personne ne leur arrive à la cheville, ils savent tout sur tout mais sont incapable de prendre la moindre initiative (on va chercher l' ordre chez le patron).

Ceci dit, il me parait normal qu' une élue fasse remonter les problèmes constatés, il appartient aux techniciens de faire en sorte de remédier aux problèmes (bon le directeur de cabinet va avoir une sieste troublée) .
Si les techniciens ne veulent pas bouger, peut-être faut-il faire appel aux pompiers?


Dernière édition par mamiea le Mer 03 Aoû 2011, 02:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 02:47

Marion Legouy-Desaulle a écrit:


Le Club de Foot de l'Union Sportive Fontenaysienne. J'ai découvert depuis peu que malgré les assertions d'un éminent édile local il semblerait que l'USF ne soit pas une délégation de service public comme Fontenay-en-scène ou le CCAS. Est-ce à dire pour reprendre les termes de Loïc que " le contrôle de la ville est de fait limité" en ce qui concerne la gestion des finances du club de foot du stade Le Tiec? Accessoirement, est-ce la raison pour laquelle certains en sont réduits à quémander prébende auprès d'un jeune homme Fontenaysien et talentueux?

Même si le contrôle est limité, il existe et il doit se faire entendre. De plus étant un important bailleur de fond il a toute liberté de jouer sur ce point pour ce faire entendre et même imposer des actions ( par exemple au PSG où le nouveau actionnaire a mis ces hommes en place).
Si ce jeune et talentueux ex Fontenaysien veut aider son club d' origine, il n' est pas obligé de le crier sur les toits et qui nous dit qu' il a gardé de bon souvenirs du club.
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 03:02

mamiea a écrit:

Ceci dit, il me parait normal qu' une élue fasse remonter les problèmes constatés, il appartient aux techniciens de faire en sorte de remédier aux problèmes (bon le directeur de cabinet va avoir une sieste troublée) .
Si les techniciens ne veulent pas bouger, peut-être faut-il faire appel aux pompiers?

Justement maminea, les services de la Ville ont commencé par s'occuper du problème, de mon côté j'ai eu des échos, je suis allée constater par moi même, j'ai appelé les services de la ville pendant les heures de bureau pour leur dire que j'étais à disposition en cas de blocage, le lendemain un tas de gravats se trouvait devant l'accès pompier en plus des autres problèmes....Les services de la ville m'ont appelée, je me suis rendue sur place et en fin de matinée j'ai fait remonter l'information au directeur de cabinet, vous connaissez la suite.

Je ne me suis pas contentée de faire remonter l'information, compte tenu d la réception très fraîche de mon appel, j'ai écris au Maire et indiqué de manière claire nette et précise ma position compte tenu de ce que j'avais constaté sur ce début de chantier.

Oui Tonton, il n'y a pas que sur le forum que je suis déterminée!
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 03:18

Citation :
Justement maminea, les services de la Ville ont commencé par s'occuper du problème, de mon côté j'ai eu des échos, je suis allée constater par moi même, j'ai appelé les services de la ville pendant les heures de bureau pour leur dire que j'étais à disposition en cas de blocage, le lendemain un tas de gravats se trouvait devant l'accès pompier en plus des autres problèmes....Les services de la ville m'ont appelée, je me suis rendue sur place et en fin de matinée j'ai fait remonter l'information au directeur de cabinet, vous connaissez la suite.

C' est un bel exemple de civisme et de civilité, quand la courtoisie ne marche pas il faut passer a la répression, le problème c 'est qu' on ne sait plus qui fait quoi, est-ce la police nationale ou la municipale ou guignol ?
Il faut peut-être avertir "saint Directeur" qu ' en cas de problème il risque la mise en examen (attention: avant de le lui signaler prévenir les secours il y a un risque d'accident cardiaque et là il ne sera plus votre copain tongue tongue ).
Allez un peu d' humour ça ne fait pas de mal !!
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 05:47

GRANNY a écrit:
Comparaison n'est pas raison... non non le directeur de cabinet en question n'a pas fait l'ENA No
Il est curieux qu'un élu délègue la conduite de la ville dont il est le maire, à un employé municipal.
Je pense que, dans ce système, il pourrait faire une rotation, passant par les cantonniers, les agents de la cuisine, les jardiniers, etc...
Il a de belles et paisibles vacances en perspective, le directeur en question sera un peu frustré, et Marion et les autres élus passeront encore une fois pour des billes.
Ah si le maire était un écolo que ne dirait-on sur la pagaille des Verts! alien
Je n' ai pas dit que le directeur sortait de l' E.N.A mais qu' il se comporte comme un Énarque (je pense a ceux que j' ai côtoyé, très fort dans la théorie, très loin du terrain et incapable de prendre la moindre responsabilité).
Je partage votre analyse la conduite de la ville aurait du revenir au premier adjoint. A moins que le maire n' est confiance qu' en son Directeur de cabinet et là je vous laisse le soin d' en tirer vos conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 06:02

GRANNY a écrit:
Comparaison n'est pas raison... non non le directeur de cabinet en question n'a pas fait l'ENA No
Il est curieux qu'un élu délègue la conduite de la ville dont il est le maire, à un employé municipal.

Je sais que l'on ne tire pas sur une ambulance (ou un ambulancier...) mais il me semble bien qu'il a quitté Montreuil dans les cartons de Brard quand celui-ci a dû céder la place à Voynet... Je me trompe ?

Citation :
Jean-Jacques Joucla (PCF)

L'architecte du logement social

«Je travaille en confiance avec Brard, même si j'aimerais qu'il joue plus collectif.» Ariégeois de souche, Jean-Jacques Joucla, 46 ans, débarque en 1985 à Montreuil, où il occupe vite des responsabilités au PC. Adjoint au maire et président de l'Office public de l'habitat montreuillois (OPHM), cet ancien ambulancier partage avec Brard le même objectif: le développement du logement social - on en compte 14 000 à Montreuil. Mais Joucla fréquente les collectifs unitaires antilibéraux… que Brard boycotte.
Source: http://www.lexpress.fr/region/sa-garde-rapproch-eacute-e_477360.html
Revenir en haut Aller en bas
Marion Legouy-Desaulle



Messages : 3462
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: les trente mille euros du Tour de France dépensés par le Conseil Général du vdm   Mer 03 Aoû 2011, 06:36

Citation :
Sujet: Re: TOUR DE FRANCE Aujourd'hui à 19:38
vieux-breton a écrit:
Loïc a écrit:
vieux-breton a écrit:
En parlant du tour de France, voilà une chose qui va certainement faire parler, comment une municipalité qui se plaint sans cesse d'un manque de budget est capable de dépenser 30 000 € pour une bannière posée au milieu d'un stade pour être survolé pendant un très court instant par un hélico du tour de France.


Il semble que certains font circuler, une fois de plus de pseudo-infos, non vérifiées, qui s'apparentent en fait plutôt à des rumeurs non fondées.

1) Cette bannière n'a pas coûté le prix indiqué, loin de là.

2) C'est le département et non la ville qui l'a financée. Le studio graphique municipal a juste créé le visuel.

3) Donc opération financièrement blanche pour la commune, avec en plus un commentaire de Jean-Paul Ollivier et une communication de 30 secondes sur notre ville vue par des millions de personnes. Ce pour zéro euro. Pas de quoi faire la fine bouche donc.


Donc si je comprends bien l'élu PS Mr Tabanou est un menteur et il fait circuler des rumeurs infondées


Il est en tout cas pour le moins mal informé

Attention aux raccourcis! Le Tour de France, cela fait partie du patrimoine culturel français, preuve en a été la chouette expo qui s'est tenue dans le Hall de l'Hôtel de Ville. Michel Tabanou s'offusque de la dépense "bannière" au bénéfice de la Ville et de la culture. Le département subventionne aussi des évènement culturels telles les prochaines nuits blanches dont la conservatrice du Mac Val est la grande ordonnatrice cette année. Sans doute Michel Tabanou aurait préféré qu'une telle somme dédiée au rayonnement de Fontenay (je suis la logique de Loïc et tant pis si je me fais encore taper sur les doigts par Tonton) soit dépensée autrement par le département.
Et puisque Loïc semble être si bien informé, peut-il nous indiquer le coût réel de cette bannière? (coûts de fabrication + droits de diffusion, last but not least)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Mer 03 Aoû 2011, 07:14

Qui a dit que Fontenay n'a plus de pilote?
Erreur on a maintenant un chauffeur d'ambulance qui tient le volant, il ne manque que PimPom et la lumière bleue...
Notre ville est bien malade.
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2088
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 01:12

Déléguer sa fonction de premier magistrat de la commune à son directeur de cabinet, personnage non élu,qu'il à lui même embauché fait apparaitre en plein jour la dérive totalitaire de notre maire. Et nos élus encaissent le coup sans broncher en se disant qu'il en avait le droit, c'est vrai mais quand même!!!. Vive la démocratie à la mode fontenaysienne dont Loïc n'a de cesse de nous en vanter les mérites.
Revenir en haut Aller en bas
papy Mougeot



Messages : 2313
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 01:23

Généralement en cas d'empêchement du Maire c'est effectivement à son premier adjoint de le remplacer... mais nous sommes en "logique fontenaysienne".
A noter que un directeur de cabinet (non élu) n'a pas non plus des prérogatives d'un maire en qualité d'officier de police... il est vrai que les problèmes de police (stationnement, circulation, hygiène....) ne sont pas essentiels.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 01:39

Je pense qu'il ne faut pas non plus se faire des films sur tout....

- Une adjointe adresse un courrier au maire qui est absent....
- Le directeur de cabinet du maire prend connaissance de ce courrier, c'est son job, et le transfert au 1er adjoint qui assure l’intérim pour action..
- Le 1er adjoint qui assure l'intérim répond au courrier de l'adjointe en mettant en copie le directeur de cabinet pour information

Il y a-t-il quelque chose de réellement choquant dans cette démarche ?

A fortiori, cela démontre que l'emploi de directeur de cabinet n'est pas simplement un emploi fictif destiné à procurer un revenu à un militant appartenant au même parti que le maire...
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2088
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 02:26

a.nonymous écrit:
Citation :
A fortiori, cela démontre que l'emploi de directeur de cabinet n'est pas simplement un emploi fictif destiné à procurer un revenu à un militant appartenant au même parti que le maire...

L'on pourrait résumer que c'est un emploi de secrétariat destiné à procurer un revenu à un militant appartenant au même parti que le maire..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 03:41

On a l'habitude à Fontenay, souvenons-nous de M.Carré qui déplorait partout qu'il n'était pas écouté par les services et que les décisions étaient prises par les chefs de services. Les espaces verts et le fleurisssement du carrefour Verdun par exemple, ça ne vous rappelle rien?
Idem avec Mme Legouy et le responsable des travaux qui ne donne pas le calendrier des interventions, idem avecTabanou qui apprend par la bande la nomination de la nouvelle directrice du Kosmos, idem avec l'urba qui voit sortir des bureaux d'études du chapeau de l'adjointe, idem pour le marché de Noël et Bédouret, on peut le dire, la mairie ne manque pas de pilotes, il y en a trop et ce ne sont pas les vrais.
Quand on va examiner les boites noires j'en connais qui vont avoir du souci.
Revenir en haut Aller en bas
GUIZMO

avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 21:22


A.nonymus est bien brave mais la mobilisation de Marion demandait une réponse rapide et non pas un circuit de compétences, vu la gène occasionnée aux services voisins. Le chantier privé, chaotique, mitoyen de la piscine ne serait-il pas celui, très (trop) attendu, d'un nouveau lieu de culte?
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 22:03

GUIZMO a écrit:

A.nonymus est bien brave mais la mobilisation de Marion demandait une réponse rapide et non pas un circuit de compétences, vu la gène occasionnée aux services voisins. Le chantier privé, chaotique, mitoyen de la piscine ne serait-il pas celui, très (trop) attendu, d'un nouveau lieu de culte?

Posons deux dates...
- le 26 juillet en fin de mâtiné MLD saisit le maire par courrier - http://www.plateaufontenay.net/t332-chantier-a-proximite-de-la-piscine-et-gravas-dans-les-acces
- le 28 juillet le 1er adjoint qui assure l'intérim lui répond - http://www.plateaufontenay.net/t340-le-pilotage-des-affaires-locales

Donc sur partie communication formelle par courrier il n'y a pas grand chose à redire...

En revanche on peut s'interroger sur la démarche: fallait-il seulement saisir le maire par courrier ou bien fallait-il en parallèle faire intervenir immédiatement la police municipale qui de par la loi se doit d'intervenir dans ce cas...

Citation :
Article L2212-2 du CGCT

(Loi no 2001-1062 du 15 novembre 2001 art. 46 Journal Officiel du 16 novembre 2001)

- La police municipale a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques. Elle comprend notamment :

1o Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques, ce qui comprend le nettoiement, l'éclairage, l'enlèvement des encombrements, la démolition ou la réparation des édifices menaçant ruine, l'interdiction de rien exposer aux fenêtres ou autres parties des édifices qui puisse nuire par sa chute ou celle de rien jeter qui puisse endommager les passants ou causer des exhalaisons nuisibles ainsi que le soin de réprimer les dépôts, déversements, déjections, projections de toute matière ou objet de nature à nuire, en quelque manière que ce soit, à la sûreté ou à la commodité du passage ou à la propreté des voies susmentionnées ;

Je pense que nous avons là un nouvel exemple des conséquences de la position dogmatique de la municipalité sur la police municipale...

La municipalité actuelle estimant que la police est une fonction régalienne qui doit être assurée par l'état, donc la police nationale, elle refuse de se doter d'une vraie police municipale et elle veille en particulier à ne pas atteindre les 5 policier municipaux pour ne pas avoir à signer de convention avec le préfet.

Est-ce une situation viable pour une ville de la banlieue parisienne avec 53 000 habitant ?

Citation :
Article L2212-6 du CGCT

I.-Dès lors qu'un service de police municipale comporte au moins cinq emplois d'agent de police municipale, y compris d'agent mis à disposition de la commune par un établissement public de coopération intercommunale dans les conditions prévues au cinquième alinéa de l'article L. 2212-5, une convention de coordination est conclue entre le maire de la commune, le président de l'établissement public de coopération intercommunale le cas échéant, et le représentant de l'Etat dans le département, après avis du procureur de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Jeu 04 Aoû 2011, 22:41

Ne nous faisons pas d'illusions, le point de vue de M.Voguet sur la police municipale, les caméras dans les points sensibles, l'environnement des quartiers moins en vue", le stationnement des automobiles, la création de parkings, et tant d'autres questions, tout cela ne changera pas.
Il restera aux citoyens qui ne sont pas d'accord de le dire haut et fort avant les élections de 2014. Il leur faudra l'appui sans équivoque des autres composantes politiques de la ville, que ce soit le PS, les EELV, le centre et la droite. Il faudra qu'enfin les Bedouret, Dornbusch, et autres sortent du silence complice dans lequel ils se complaisent en se plaignant.
A chacun d'entre eux de faire des propositions, de répondre aux questions des associations et des électeurs et de se démarquer du PC et du Front de Gauche qui, bien entendu nous reserviront la traditionnelle soupe anti Sarkozy, avec une purée de sociââââllll, de mixité, d'anticapitalisme, de Loïcitudes en tous genres.
Et de cela il faudra montrer qu'on n'en veut plus d'abord en allant voter, en appelant à voter, et ensuite en virant tous ces élus actuels avec perte et fracas.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 03:35

Hé oui, quand il y a des travaux, il y a des gravas... Il y en a près du chantier derrière la piscine, il y en a près du chantier derrière l'hôtel de ville du fai de l'agrandissement de celle-ci dans les locaux de l'ancienne CPAM, il y en a des montagnes rue Edouard Vaillant du fait des travaux de remplacement des canalisations du chauffage urbain, il y en a rue Guérin Leroux où la pelleteuse a travaillé toute la journée dans le cadre de la réfection de la rue, comme il y en a rue Gay Lussac...

Hé oui, il y a des gravas car il y a des travaux. C'est donc que le tissu urbain n'est pas sous cloche et que la ville bouge, se rénove et se transforme. Pas d'immobilisme donc, mais au contraire du mouvement, des travaux. Et je ne crois pas que ce soit un problème grave. S'il y a des travaux c'est bien que la léthargie que décrivent certains à longueur de posts n'est pas si profonde que cela...
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 03:53

Loïc a écrit:
Hé oui, quand il y a des travaux, il y a des gravas... Il y en a près du chantier derrière la piscine, il y en a près du chantier derrière l'hôtel de ville du fai de l'agrandissement de celle-ci dans les locaux de l'ancienne CPAM, il y en a des montagnes rue Edouard Vaillant du fait des travaux de remplacement des canalisations du chauffage urbain, il y en a rue Guérin Leroux où la pelleteuse a travaillé toute la journée dans le cadre de la réfection de la rue, comme il y en a rue Gay Lussac...

Hé oui, il y a des gravas car il y a des travaux. C'est donc que le tissu urbain n'est pas sous cloche et que la ville bouge, se rénove et se transforme. Pas d'immobilisme donc, mais au contraire du mouvement, des travaux. Et je ne crois pas que ce soit un problème grave. S'il y a des travaux c'est bien que la léthargie que décrivent certains à longueur de posts n'est pas si profonde que cela...

Si le fait d' obstruer une issue de secours n' est pas grave que vous faut-il ? Il me parait au contraire que de tels agissements sont très graves et sont passibles de lourdes peines.
Vous êtes peut-être trop jeune pour vous souvenir du 5/7 beaucoup ne l' on pas oublié, et même si des gravats ne sont pas des chaines cadenassées sur les issues de secours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 04:26

Citation :
S'il y a des travaux c'est bien que la léthargie que décrivent certains à longueur de posts n'est pas si profonde que cela...

Personne ne met en cause l'ouverture de chantiers, mais la conduite de ceux-ci. Et avec tout ce que nous payons comme impôts il est normal que la ville fasse quelques travaux. Quant au chantier de la deuxième mosquée, beaucoup auraient préféré autre chose de plus utile étant donné qu'il y a déjà une grande mosquée à Fontenay.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 04:37

Une grande mosquée peut-être. Mais sans doute pas assez grande aux yeux de nos concitoyens musulmans pratiquants pour recevoir les fidèles. Car si on a ne serait-ce que 5 % de musulmans dans notre ville, ça fait quand même des milliers de personnes. Même si elles ne pratiquent pas toutes, elles ont le droit de se construire un lieu de culte et ça ne retire rien à personne, pas même aux utilisateurs de la piscine dont je fais partie.

Donc oui il y a des travaux, oui il y a des gravas et c'est plutôt un signe de bonne santé et de dynamisme. Ne dit-on pas que "quand le bâtiment va..." ?
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 05:16

Loïc a écrit:
Une grande mosquée peut-être. Mais sans doute pas assez grande aux yeux de nos concitoyens musulmans pratiquants pour recevoir les fidèles. Car si on a ne serait-ce que 5 % de musulmans dans notre ville, ça fait quand même des milliers de personnes. Même si elles ne pratiquent pas toutes, elles ont le droit de se construire un lieu de culte et ça ne retire rien à personne, pas même aux utilisateurs de la piscine dont je fais partie.

Donc oui il y a des travaux, oui il y a des gravas et c'est plutôt un signe de bonne santé et de dynamisme. Ne dit-on pas que "quand le bâtiment va..." ?

Ah ouais et le square des Olympiades qui va être amputé 1/3 ou de la moitié vous en faite quoi, je suppose qu'avec votre grande intelligence le permis de construire qui a été délivré pour cette construction, un parking a été prévu, car en on voit le bordel qu'il y a rue Victor Hugo les jours de prière, je ne vous dit pas le bordel aux Olympiades quand tous les fidèles viendront priée, il y a déjà pas de place dans ce quartier, alors avec cette mosquée qu'est ce que cela va être.

Au faite pourquoi n'y a t'il pas eu de consultation des habitants de ce quartiers pour savoir s'ils étaient pour ou contre cette construction, pour une ville qui n'a de cesse de mettre en avant la démocratie local, avec notre champion toute catégorie qui est Loïc, cette consultation n'a jamais eu lieu, les habitants de ce quartier ce trouve mis devant le fait accompli, belle preuve de la démocratie local à la sauce PCF.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 05:29

vieux-breton a écrit:
je suppose qu'avec votre grande intelligence le permis de construire qui a été délivré pour cette construction, un parking a été prévu, car en on voit le bordel qu'il y a rue Victor Hugo les jours de prière, je ne vous dit pas le bordel aux Olympiades quand tous les fidèles viendront priée, il y a déjà pas de place dans ce quartier, alors avec cette mosquée qu'est ce que cela va être.

Il y a un parking tout près, le parking public de la gare, mais aussi les grands parkings d'Auchan, gratuits les premières heures et en soirée.

Quand au reste, le couplet "je veux bien d'une mosquée mais pas près de chez moi" est peu entendable ici, car les habitations ne sont pas à proximité directe de ce lieu.

Quand à la présentation du projet, elle a eu lieu en conseil de quartier en 2007. Ce n'est donc une nouveauté pour personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 05:39

Loïc a écrit:
vieux-breton a écrit:
je suppose qu'avec votre grande intelligence le permis de construire qui a été délivré pour cette construction, un parking a été prévu, car en on voit le bordel qu'il y a rue Victor Hugo les jours de prière, je ne vous dit pas le bordel aux Olympiades quand tous les fidèles viendront priée, il y a déjà pas de place dans ce quartier, alors avec cette mosquée qu'est ce que cela va être.

Il y a un parking tout près, le parking public de la gare, mais aussi les grands parkings d'Auchan, gratuits les premières heures et en soirée.

Quand au reste, le couplet "je veux bien d'une mosquée mais pas près de chez moi" est peu entendable ici, car les habitations ne sont pas à proximité directe de ce lieu.

Quand à la présentation du projet, elle a eu lieu en conseil de quartier en 2007. Ce n'est donc une nouveauté pour personne.

Encore une balle façon de notre champion de répondre à coté, comme d'hab, pour ce qui est des parkings, je ne pense pas que ces personnes iront se garer dans ceux çi, ils se mettront n'importe ou comme il le font à Victor Hugo.

La présentation d'un projet ne veut pas dire qu'il est adopter par les habitants, ils sont simplement mis devant le fait accompli, un point c'est tout.

Moi je voudrais une église supplémentaire, que compte faire la mairie pour ça.

Il faut arrêter de nous imposer la façon de vivre et de penser d'une partie de la population, nous somme dans un pays laïque, alors appliquez la laïcité un point c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 18:32

@Loïc :
Quand serez vous capable de répondre a une question sans délirer sur autre chose?
Marion Legpuy demandait de ne pas vous tirer a boulet rouge, mais vous le cherchez. Ne faites pas du "Georges Marchais" (votre maitre) .
Le sujet est le pilotage des affaires locales et la question est :
Citation :
Si le fait d' obstruer une issue de secours n' est pas grave que vous faut-il ? Il me parait au contraire que de tels agissements sont très graves et sont passibles de lourdes peines.
Vous êtes peut-être trop jeune pour vous souvenir du 5/7 beaucoup ne l' on pas oublié, et même si des gravats ne sont pas des chaines cadenassées sur les issues de secours.
et non le fait que travaux engendre gravas ou qu' il s' agisse de la construction d' une mosquée.
Une issue de secours doit restée exempte de gène a son utilisation, un politique de répondre aux questions de ses administrés.
Pour finir mon intervention je vous propose de prendre quelques vacances à Amou (Landes) rectificatif il s' agit de Pomarez et faire un stage dans les arènes pour améliorer votre méthode.
Ceci est de l' humour, pour mémoire on pratique la corrida Landaise à Pomarez Smile Smile


Dernière édition par mamiea le Ven 05 Aoû 2011, 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 20:02

Citation :
Marion Legouy demandait de ne pas vous tirer a boulet rouge

ça aussi c'est de l'humour bounce
Revenir en haut Aller en bas
mamiea

avatar

Messages : 4135
Date d'inscription : 11/06/2010
Age : 70
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 20:36

Comme le soleil n' a cogné fort sur la tête,



et aussi


Je sais c' est hors sujet, quoique cela puisse ressembler a ça le pilotage !!!
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 20:55

vieux-breton a écrit:
Moi je voudrais une église supplémentaire, que compte faire la mairie pour ça.

Que ce soit pour une église, une mosquée, une synagogue, un temple ou n'importe quel lieu de culte, le maire ne fait pas. Ce sont les fidèles et les instances desdites religions qui montent un projet, s'occupent du financement et des démarches administratives y afférant.

En l'occurence pour avancer sur votre demande, le maire n'y peut rien dans un premier temps. Contactez plutôt Mgr Santier évêque de Créteil.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 21:11

Loïc a écrit:
vieux-breton a écrit:
Moi je voudrais une église supplémentaire, que compte faire la mairie pour ça.

Que ce soit pour une église, une mosquée, une synagogue, un temple ou n'importe quel lieu de culte, le maire ne fait pas. Ce sont les fidèles et les instances desdites religions qui montent un projet, s'occupent du financement et des démarches administratives y afférant.

En l'occurence pour avancer sur votre demande, le maire n'y peut rien dans un premier temps. Contactez plutôt Mgr Santier évêque de Créteil.

Et le terrain ils l'ont trouvé comment pour construire leur mosquée, il n'a pas été cédé pour 1€ symbolique, le square des Olympiades appartient bien à la municipalité et une partie est bien cédé pour construire la mosquée, alors la mairie peut faire quelque chose, ou alors il y a deux poids et deux mesures en privilégiant plus les uns que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Ven 05 Aoû 2011, 21:45

vieux-breton a écrit:
Et le terrain ils l'ont trouvé comment pour construire leur mosquée, il n'a pas été cédé pour 1€ symbolique, le square des Olympiades appartient bien à la municipalité et une partie est bien cédé pour construire la mosquée, alors la mairie peut faire quelque chose, ou alors il y a deux poids et deux mesures en privilégiant plus les uns que les autres.

Absolument pas. Ce que vous dites est complètement inexact.


- Un terrain de 300 m2 est loué, sous la forme d'un bail emphytéotique moyennenant 1500 euros par an.

- Le square des Olympiades n'est en rien amputé pour la création de ce projet qui se situe de l'autre côté de la rue de la Mare à Guillaume dans un espace jusqu'ici inoccupé à côté de la piscine.


On peut le vérifier au point 6 du compte rendu du Conseil municipal du 28 juin 2007 :


"Le projet se développe donc sur deux bâtiments :

le premier est destiné à accueillir sur 2 niveaux, le lieu de culte d’une surface totale de 343 m2, le second reçoit sur un simple rez-de-chaussée, une salle à usage multiple de 101 m².

Ces 2 bâtiments sont implantés dans le respect de leur environnement qu’il soit bâti, circulable ou végétal.
Les accès pompiers et techniques du complexe sportif sont préservés.
Leurs emprises au sol sont respectivement de 175 et 101 m2.

L’écriture architecturale du projet est contemporaine et simple, en harmonie avec le bâti existant.

La fonction du lieu ne transparaît qu’au travers de la symbolique de ses ouvertures cachées par des brises soleil, évitant ainsi de surcharger le bâtiment de références ostentatoires.

Le principe constructif est conçu dans une démarche Haute Qualité Environnementale.

Le conseil municipal est appelé à délibérer pour mettre à la disposition de l'ACMF, l’emprise de terrain nécessaire à la réalisation de son projet, soit environ 300 m². Il est proposé que cette mise à disposition se fasse en contrepartie d’un loyer de 1 500 € par an dans le cadre d’un
Bail Emphytéotique Administratif (BEA).

Par ailleurs, le Conseil Municipal est appelé à délibérer pour autoriser l’ACMF à déposer un permis de construire en vertu de l’article R 421-1-1 du Code de l’Urbanisme.

Enfin, il est proposé d’approuver une convention d’utilisation gratuite d’une salle de 101 m2 au profit de la Ville, mise à disposition par l’association."

http://www.fontenay-sous-bois.fr/fileadmin/fichierpdf/conseils_municipaux/Compte_rendu_integral__28_06_07.pdf





Il n'y a donc aucun problème, aucun favoritisme de qui que ce soit. Si vous voulez mettre sur pied le projet de construction d'une nouvelle église rapprochez-vous de l'évêché, puis une fois le projet ficelé, contactez les services municipaux (l'ubanisme) comme il est de coutume pour n'importe quel projet. Les instances catholiques le savent fort bien d'ailleurs puisqu'elles l'ont déjà fait, en particulier pour la création du relais paroissial Jean XXIII.

http://catho94-fontenay.cef.fr/Paroisses/JeanXXIII/index.html
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
vieux-breton

avatar

Messages : 3019
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Sam 06 Aoû 2011, 04:02

Et bien voilà, à force de titiller Loïc on arrive à avoir quelques réponses, mais je ne suis toujours pas convaincu que le square des Olympiades ne soit pas amputé dans un proche avenir par un des batiments de cette mosquée. Une fois de plus la mairie accorde un permis de construire sans exiger des emplacements de parking.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Sam 06 Aoû 2011, 04:22

Peut on voir ça sur un plan ?
Revenir en haut Aller en bas
matmut

avatar

Messages : 2088
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Sam 06 Aoû 2011, 21:56

Loic écrit:
Citation :
Un terrain de 300 m2 est loué, sous la forme d'un bail emphytéotique moyennenant 1500 euros par an.

Parce que çà ce n'est pas un cadeau? 125euros par mois si vous en avez d'autre cela pourrait intéresser un certain nombre de citoyens fontenaysiens.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Sam 06 Aoû 2011, 22:16

matmut a écrit:
Loic écrit:
Citation :
Un terrain de 300 m2 est loué, sous la forme d'un bail emphytéotique moyennenant 1500 euros par an.

Parce que çà ce n'est pas un cadeau? 125euros par mois si vous en avez d'autre cela pourrait intéresser un certain nombre de citoyens fontenaysiens.
Certaines choses sont critiquables à commencer par le manque d'information et la transparence de l'opération mais le bail emphytéotique avec son loyer modeste est je pense inattaquable. C'est la formule généralement retenue par de nombreuses municipalités pour donner un coup de pousse à le construction d'une mosquée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Sam 06 Aoû 2011, 23:37

C'est précisément la question: est-il judicieux de donner un coup de pouce pour la construction d'une mosquée? On dit d'un côté qu'il s'agit d'un financement entièrement communautaire et matmut fait remarquer avec juste raison que la ville attribue une sorte de subvention déguisée.
Entre s'opposer- ce qui serait une erreur-, et apporter une aide non discutée dans la population, il y a une marge.
Fontenay échappe aux règles de la laïcité, comme à d'autres règles d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 07 Aoû 2011, 00:05

Absolument pas. Fontenay est complètement respectueuse des règles de la laïcité. Ce bail est une procédure complètement encadrée, complètement légale et qui se fait un peu partout. Pour les mosquées, les synagogues, les églises...

Il y a d'ailleurs sur ce dossier, comme pour toutes les décisions du Conseil municipal, ce que l'on nomme le "contrôle de légalité" effectué par la préfecture.

Quand au reste, ce dossier est connu depuis 4 ans. Il y a eu présentation au conseil de quartier, inforamtions, débat au Conseil municipal. Il n'y a donc pas de problème. C'est un dossier (et un chantier) qui suit normalement son cours.

Que certains voisins aient été opposés au projet, c'est possible. Certains voisins du Relains paroissial Jean XXIII s'étaient en leur temps opposé au fait que cet édifice soit pourvu de cloches. Aujourd'hui ces dernières ne gènent plus personne et même les opposants d'alors sont passés à autre chose sans être plus gênés que cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 07 Aoû 2011, 01:54

Je ne suis pas sûr que les cloches aient été installées depuis.


Dernière édition par Gérard Massip le Dim 07 Aoû 2011, 03:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 12384
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 07 Aoû 2011, 03:17

Loïc a écrit:
Quand au reste, ce dossier est connu depuis 4 ans. Il y a eu présentation au conseil de quartier, inforamtions, débat au Conseil municipal. Il n'y a donc pas de problème. C'est un dossier (et un chantier) qui suit normalement son cours.

Ce serait possible d'avoir l'URL du site consacré à ce projet ?

Je me souviens d'avoir parcouru en 2007 quelques pages mises en ligne par ACMF avec des dessins du bâtiment mais je n'arrive pas à les retrouver...
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Dim 07 Aoû 2011, 04:50

Gérard Massip a écrit:
Je ne suis pas sûr que les cloches aient été installées depuis.

Si, si, ils y en a, elles sonnent les heures et les messes. Razz





Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
matmut

avatar

Messages : 2088
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Lun 05 Sep 2011, 02:05

Et que dire du pilotage des travaux du parc des carrières stoppés par manque de financement de la part semble-t-il du conseil général. Quand la mairie est maitre d'oeuvre tout ce complique.
Et que dire au sujet des problèmes de circulation et de stationnement autour du centre éducatif cultuel Zola suite à la délivrance dans le plus grand secret d'un permis de construire que l'on peut qualifier de complaisance.
Et que dire sur la cession à Valophis des tours 3,5,7effectuée sous les bons offices de la mairie avec un total manque de transparence

Décidément le pilotage des affaires locales se font n'importe comment et toujours entourées d'un épais nuage.
Revenir en haut Aller en bas
Loïc



Messages : 6407
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

MessageSujet: Re: Le pilotage des affaires locales   Lun 05 Sep 2011, 02:33

matmut a écrit:
Et que dire du pilotage des travaux du parc des carrières stoppés par manque de financement de la part semble-t-il du conseil général.

Régional, conseil régional qui échelonne ses versements.

Revenir en haut Aller en bas
http://coci-fsb.fr
 
Le pilotage des affaires locales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes petites affaires Mac
» Hollande et le PS face au piège des affaires
» CFE : chiffre d'affaires / calcul ajustement à l'année / congé de maternité
» Ministère des Affaires Sociales et du Travail - Bernard Friot
» Pilotage MCR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: