Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14753
Date d'inscription : 30/05/2011

Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 Empty
MessageSujet: Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017   Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 EmptyMer 28 Juin 2017, 03:30

Rappel du premier message :

Cette discussion est la suite de la discussion www.plateaufontenay.net/t2438-emploi-et-chomage-des-regionales-2015-a-la-presidentielle-2017 - Modérateur



https://94.citoyens.com a écrit:
26/06/2017
Réagir Par C.Dubois
Chômage en Val-de-Marne : le grand bond en avant

Un millier de personnes supplémentaires sont venues rejoindre la file à Pôle Emploi en mai 2017 en Val-de-Marne. Un sursaut impressionnant alors que le chômage s’était relativement stabilisé ces derniers mois, jouant le yoyo autour des 106 000 après un pic record à 107 010 en août 2016.

En légère progression à 106 380 en avril dernier (contre 106 190 en mars), le chômage a concerné 107 300 personnes en mai 2017, dans les catégories ABC, c’est à dire toutes les catégories tenues de rechercher un emploi. Un bon de 0,9%, soit la moitié de la progression sur un an, qui épargne toutefois la jeunesse. Les moins de 25 ans passent en effet de 10 560 à 10 600 demandeurs d’emploi avec même une légère diminution chez les hommes, mais concerne de manière égale les 25-49 et les plus de 50 ans.

Sur les 107 300 chômeurs du département, 58% sont inscrits depuis moins d’un an et un peu moins de 15 % depuis plus de 3 ans.

A l’échelle francilienne, la progression est un tout petit plus faible, de l’ordre de +0,8% au lieu de + 0,9%, passant de 970 340 personnes à 977 970 personnes.
Source: https://94.citoyens.com/2017/chomage-en-val-de-marne-le-grand-bond-en-avant,26-06-2017.html
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Salamandre



Messages : 4656
Date d'inscription : 08/01/2012

Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017   Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 EmptyMer 20 Nov 2019, 17:57

Citation :
Réforme de l’assurance-chômage : 850 000 personnes touchées par le durcissement des règles

Vous êtes sans emploi et sans indemnité ? Solution simple, devenez (multi)millionnaire ça ira mieux que bien

Citation :
Le jackpot «des personnes aisées», cette étude de l’Insee qui risque de fâcher l’Élysée
Selon le portrait social de la France publié par l’Insee, la suppression de l’ISF et la mise en place de la « flat tax » ont été pour les plus aisés un véritable jackpot.
Par Matthieu Pelloli, le 19 novembre 2019

Alors que leur mouvement célèbre son premier anniversaire, le constat risque d'avoir un goût amer pour les Gilets jaunes. L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) présentait ce mardi son « portrait social » de la France. Dans ce vaste tableau de l'état du pays (population, marché du travail, qualité de vie, etc.), le chapitre consacré à l'évaluation des mesures socio-fiscales mises en œuvre en 2018 - soit la première année pleine après l'élection d'Emmanuel Macron en 2017 - est sans appel : « Les personnes les plus aisées sont celles qui bénéficient le plus des mesures socio-fiscales, lit-on dans la synthèse. Ce résultat est principalement du fait des réformes qui concernent les détenteurs de capital ».

Même si les 10 % de personnes les plus modestes et les 10 % de personnes les plus aisées affichent une augmentation parfaitement symétrique en pourcentage de leur niveau de vie moyen (+ 1,4 %), les chiffres de l'étude ( voir infographie ) donnent une idée précise de l'ampleur du phénomène, Ainsi, les mesures socio-fiscales déployées en 2018 font grimper beaucoup plus vite - en valeur - le niveau de vie des 10 % de Français les plus aisés (+ 790 € par an en moyenne) que pour le reste de la population (+ 130 € à + 230 € en moyenne). Et si l'on prend en compte les 5 % de Français les plus riches, l'avantage est encore plus marqué (+1 200 €).

Enfin, les plus pauvres sont d'autant plus pénalisés que « la hausse des prélèvements indirects (NDLR : taxe sur les produits pétroliers et le tabac) en 2018 pénalise l'ensemble de la population, mais davantage les personnes modestes, à comportement de consommation constant », fait valoir l'institut.

Grâce à quelles mesures du début du quinquennat les classes les mieux favorisées tirent-elles leurs marrons du feu? Via les réformes qui concernent les détenteurs de capital, c'est-à-dire « le remplacement de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) et la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU) » sur les revenus de l'épargne, détaille Michaël Sicsic, chargé d'études à l'Insee.

Ce portrait social de l'Insee, qui risque de faire grincer des dents à l'Elysée et à Matignon, va dans le sens du rapport de France Stratégies qui avait jeté un premier pavé dans la mare début octobre avec son bilan du remplacement de l'ISF par l'IFI et de l'instauration du PFU. « Les réformes favoriseraient à court terme les ménages les plus aisés mais l'impact sur les inégalités reste limité au total », observaient les auteurs en invalidant la « théorie du ruissellement », très en vogue au début du quinquennat.

Les retraités pénalisés
Ce mardi, l'Insee a également fourni des arguments aux retraités, une autre catégorie de Français dont beaucoup se sont plaints d'être malmenés par les réformes. L'Institut de la statistique observe en effet que « la bascule des cotisations sociales vers la CSG favorise les actifs occupés et pénalise les retraités ».

Attention néanmoins, ces résultats de l'Insee n'intègrent pas les mesures annoncées en décembre 2018 - comme la revalorisation de la prime d'activité et la défiscalisation des heures supplémentaires, entrées en vigueur en janvier 2019 - durant la crise des Gilets jaunes.

http://www.leparisien.fr/economie/fiscalite-le-jackpot-des-personnes-aisees-cette-etude-de-l-insee-qui-risque-de-facher-l-elysee-19-11-2019-8197215.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14753
Date d'inscription : 30/05/2011

Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017   Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 EmptyVen 22 Nov 2019, 20:33


La suite de http://www.plateaufontenay.net/t3474-emploi-et-chomage-apres-la-presidentielle-2017#113163 , le retour à Fontenay du téléphone envoyé en réparation en Pologne...

Si on résume:

Expédié 19/11/2019 16:25 Charenton Le Pont, France
Livré      22/11/2019 13:24 FONTENAY SOUS BOIS, FR

La réparation effectuée à 1500 km de Fontenay, il n'y avait pas d'autre choix dans le cas de cette garantie, a pris moins de 72 heures de porte à porte !


Citation :
Livré 22/11/2019 13:24 FONTENAY SOUS BOIS, FR
22/11/2019 4:50 Charenton Le Pont, France Lecture à l'arrivée
22/11/2019 4:10 Roissy Charles de Gaulle, France Lecture au départ
22/11/2019 3:20 Roissy Charles de Gaulle, France Lecture à l'arrivée
22/11/2019 3:00 Koeln, Germany Lecture au départ
21/11/2019 22:47 Koeln, Germany Lecture à l'arrivée
21/11/2019 21:09 Warsaw, Poland Lecture au départ
21/11/2019 17:43 Warsaw, Poland Lecture d'exportation
21/11/2019 17:43 Warsaw, Poland Lecture de l'origine
Expédié 21/11/2019 16:54 Warsaw, Poland
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14753
Date d'inscription : 30/05/2011

Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017   Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 EmptyMer 27 Nov 2019, 13:02

Citation :
Dans le Nord, l’entreprise de métallurgie TIM mise en liquidation, 304 emplois supprimés

Le Monde avec AFP Publié 27.11.2019

Le tribunal de commerce de Lille a prononcé mercredi 27 novembre la liquidation judiciaire sans poursuite d’activité du fabricant de cabines d’engins de chantier TIM (Tôlerie industrielle métallerie), qui emploie 304 personnes à Quaëdypre (Nord), aucune offre de reprise n’ayant été formulée.

L’entreprise, qui connaissait d’importantes difficultés financières, avait été placée en redressement judiciaire à la fin d’août. Elle avait déjà échappé une première fois à la liquidation en juillet 2017, avant sa reprise par la société allemande d’engins de chantier Atlas GmbH, contrôlée par l’homme d’affaires bulgare Fil Filipov.

La société Sépode, basée en Normandie, avait un temps envisagé une reprise du site et de l’activité, ainsi que de 40 salariés, mais avait finalement retiré son offre. La reprise de TIM était notamment soumise à des conditions suspensives, environnementales ou sécuritaires. Or, d’après des responsables syndicaux, les conditions de travail étaient « archaïques ».

Selon une source proche du dossier, le carnet de commandes n’a cessé « de se détériorer dans des proportions sidérantes », de sorte que « la plupart des clients » étaient « partis ou en voie de partir », à l’image du grand groupe américain Caterpillar, principal client.

TIM ne « peut plus répondre aux demandes de paiement et les fonds supplémentaires ne sont pas disponibles », avait expliqué aux salariés M. Filipov, le propriétaire, en août lors du redressement judiciaire.

« Les salariés sont au bout du rouleau. M. Filipov a tout fait pour qu’il n’y ait pas de repreneur », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) Olivier Crespin, délégué CGT. « On a un homme d’affaires bulgare multimillionnaire, qui fait partie d’un groupe multimillionnaire, qui veut se débarasser de 300 personnes en faisant payer les indemnités par les AGS », système de garantie des salaires, s’est-il insurgé, affirmant que l’entreprise n’avait « rien remboursé du prêt de 3,5 millions de la région » Hauts-de-France.

Dix salariés, représentants CGT et FO, ont déposé une plainte contre X le 20 novembre pour escroquerie visant l’opération de reprise menée en 2017.

En 2017, le tribunal de commerce « avait dit que c’était la société Atlas qui allait reprendre, mais en réalité Fil Filipov voulait être personnellement l’acquéreur des parts », avait résumé à l’AFP l’avocat des salariés, Me David Brouwer, le 22 novembre. « On a découvert dans le cadre d’une expertise comptable que la société Atlas lui a rétrocédé les parts pour un euro symbolique, contre l’avis du tribunal de commerce », avait ajouté l’avocat en annonçant cette plainte.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/11/27/dans-le-nord-l-entreprise-de-metallurgie-tim-mise-en-liquidation-304-emplois-supprimes_6020723_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017   Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Emploi et chômage - Après la présidentielle 2017
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Tribune libre-
Sauter vers: