Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 14587
Date d'inscription : 30/05/2011

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyLun 18 Déc 2017, 16:58

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...


Citation :
Miss France 2018 : la phrase polémique de Maëva Coucke

Orange avec AFP, publié le dimanche 17 décembre 2017 à 08h30

MISS FRANCE - Maëva Coucke a provoqué l'indignation et a été accusée de racisme sur les réseaux sociaux pour avoir qualifié les cheveux de Miss France 2017, Alicia Aylies, de "crinière de lionne".

La phrase n'est pas passée auprès des internautes. Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais et nouvelle Miss France 2018, a provoqué une polémique avant même d'être élue pour ses propos sur les cheveux de sa prédécesseure, la Guyanaise Alicia Aylies, lors de la cérémonie samedi 16 décembre.

Sélectionnée parmi les 12 finalistes, la jeune femme de 23 ans a été invitée à s'exprimer au micro de Jean-Pierre Foucault et s'est amusée de sa rousseur en soulignant les différentes couleurs de cheveux des Miss France. "Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lionne, pourquoi pas une rousse", a-t-elle déclaré.

Une comparaison animale jugée raciste par des spectateurs qui ont fait part de leur colère sur Twitter.
https://actu.orange.fr/france/miss-france-2018-la-phrase-polemique-de-maeva-coucke-magic-CNT000000UdbJe.html


Vous avez dit racisme ?

http://www.puretrend.com/media/la-criniere-de-lionne-de-francoise_m511331

https://www.exceptionn-elle.fr/beaute/la-criniere-de-lionne-de-jessica-biel/

http://www.purepeople.com/media/une-criniere-de-lionne-pour-la-jolie_m299608

http://www.puretrend.com/media/cindy-crawford-beaute-sauvage-avec-sa_m301238

Certaines ou certains devraient juste approfondir leurs connaissances de la langue française...


Dernière édition par a.nonymous le Lun 18 Déc 2017, 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyLun 18 Déc 2017, 17:48

"Crinière de lionne" et déguisement de basketteur : les polémiques racistes bidons du week-end
Par
Auteur
valeursactuelles.com

Bien-pensance. La traque des racistes vise cette fois la nouvelle Miss France pour des propos élogieux sur la "crinière de lionne" de celle qui l'a précédée, et Antoine Griezmann, qui s'est déguisé en basketteur noir lors d'une soirée à thème.

Samedi. Pendant la soirée Miss France sur TF1, Maëva Coucke, la nouvelle élue, n’était pas encore sacrée qu’elle provoquait déjà un tollé sur le net. Rendant hommage aux femmes qui l’ont précédée, elle déclare : "Après une blonde, une brune, une miss à la crinière de lionne, pourquoi pas une rousse ?", allusion à la coupe afro de Miss France 2017, Alicia Aylies, tout sourire pendant la séquence.

Mais la patrouille rôde. Sur Twitter, des internautes accusent la nouvelle Miss de racisme et dénoncent son "imagerie coloniale", qui animaliserait "la femme noire". Une heure à peine après l’émission, l’inénarrable Gilles Verdez, journaliste et chroniqueur à Touche Pas à Mon Poste, s’interroge : "et si le CSA lui retirait sa couronne ?". Ni Maëva Coucke, ni Alicia Aylies n’ont réagi pour le moment.

Griezmann et la blackface : hommage interdit !
Dimanche. Soirée déguisée pour Antoine Griezmann : l’attaquant français publie sur Twitter une photo de lui, grimé en basketteur noir des années 80, un clin d’œil à l’équipe américaine des Harlem Globetrotters, dont il se dit "fan". Rapidement, les réseaux sociaux s’emballent et certains dénoncent un flagrant délit de "blackface", une pratique considérée comme raciste par des militants et/ou journalistes qui ont importé le terme des États-Unis.

------------------------------------

Lorsque l'on va dire d'un homme bien pourvu par la nature qu'il est "monté comme un cheval" nous aurons bien une assoce de protection des canassons qui exigera une repentance !

Si en France nous manquons d'argent nous avons pas de pénurie d'imbéciles !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyLun 18 Déc 2017, 18:01

Ils deviennent dingues tous ces censeurs!

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyLun 18 Déc 2017, 21:08

Gérard a écrit:
Ils deviennent dingues tous ces censeurs!

Pour certains ils le sont déjà !

Je suis tolérant j'ai des noms mais je ne balance pas...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyMer 20 Déc 2017, 20:38

SOCIÉTÉ
Les antiracistes s'en prennent au carnaval de Dunkerque
Antiracisme. Des internautes réclament l'annulation de “La nuit des Noirs”, un événement qui se tiendra le 10 mars pendant le carnaval.

La chasse aux “racistes” continue. Après le footballeur Antoine Griezmann, sommé de s’excuser sur Twitter pour s’être déguisé en joueur de basket noir des années 80 en hommage à l’équipe des Harlem Globetrotters, les antiracistes se sont trouvés une nouvelle cible : la Nuit des noirs. Cet événement, qui fête son cinquantième anniversaire le 10 mars 2018, est accusé de racisme et de colonialisme par un collectif d’extrême-gauche, la Brigade anti-négrophobie.

Organisée tous les cinq ans pendant le carnaval de Dunkerque, la Nuit des noirs invite ses participants à se maquiller en noir et à porter des habits tribaux : collier d’os, coiffes en peaux et plumes et pagnes en bambou séché. Un déguisement « inspiré des meneurs de revue de Joséphine Baker » dans les cabarets d’avant-guerre, affirment les organisateurs à La Voix du Nord.

La page Facebook du groupe a été fermée après de nombreux commentaires insultants d'internautes militants et les publicités de l’événement ont été retirées des réseaux sociaux.

La Nuit des noirs est organisé au profit de la société nationale de sauvetage en mer de Dunkerque.

-------------------

le ridicule ne tue pas... pour l'instant mais avec le temps peut être...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyVen 22 Déc 2017, 13:12

Au carnaval de Dunkerque, la « Nuit des Noirs » ne passe plus !

Après Griezmann, le carnaval de Dunkerque rattrapé par la polémique du "blackface"

6Medias, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 16h00


C'est la « brigade anti-négrophobie » qui, sur Internet, a crié haro sur l'événement, une soirée annuelle pendant le festival de Dunkerque qui célèbre cette année ses 50 ans d'existence. Le principe de cet événement organisé par des particuliers ? Se peinturlurer en « Noir », le tour des lèvres rougi, affublé des colliers d'os et de boucles d'oreilles rustiques...Une « tradition » pour beaucoup.
Mais qui a suscité haines, insultes et menaces de mort sur les réseaux sociaux, où nombre d'internautes demandent l'annulation de la soirée, jugée raciste. Sur Twitter a même été créé le hashtag #DunkerqueRaciste.

Acculés, les « Noirs » ont fermé leur compte Facebook, rapidement assailli de toutes parts. L'un des organisateurs explique qu'il en « avait marre de se faire insulter » au Parisien. Et n'envisage pas d'annuler. « Vous voulez rire ? A Dunkerque, on n'annule pas une fête des carnavaleux. Ce que l'on a à répondre aux accusations de racisme ? Que chaque année, on a des amis noirs qui participent à la fête et que tout se passe très bien », poursuit-il. "On ne s'est jamais moqué de qui que ce soit", explique pour sa part Pascal Bonne, figure notoire du Carnaval. Et de poursuivre : "On se grime en noir, en blanc, ou en n'importe quoi. Il y a quelqu'un qui a allumé la flamme et voilà, on nous tape dessus sans savoir ce qu'est notre tradition.

Mais de quel droit ? C'est incompréhensible, je ne comprends pas. Le pire, ce sont les menaces", déplore-t-il. "On en est là, c'est bien bas. A ce moment-là, demandons-nous d'arrêter notre carnaval... C'est inimaginable, et on ne le fera pas. Il ne faut pas l'annuler pour ne pas laisser gagner ce genre d'individus. On fera tout pour que cette soirée existe".

La mairie de Dunkerque botte en touche et renvoie la responsabilité aux particuliers qui ont organisé l'événement. Elle assure par ailleurs qu'elle veillera à ce qu'il n'y ait pas de débordements autour de l'événement.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 748
Date d'inscription : 08/09/2014

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyMar 22 Mai 2018, 18:03

Si être fier de son pays, de sa richesse, de sa culture, de ses traditions et de sa grandeur est proprement fasciste, alors oui, je suis fasciste.

Si penser que l’apprentissage des savoirs fondamentaux doit constituer la clef de voûte de l’école est proprement réactionnaire, alors oui, je suis réactionnaire.

Si reconnaître l’incapacité de son territoire à accueillir de façon décente des crises migratoires exceptionnelles dans un contexte économique difficile est proprement inhumain, alors oui, je suis inhumain.

Si considérer que la gestation pour autrui constitue un marchandage du corps et une atteinte abson caractère sacré est proprement homophobe, alors oui, je suis homophobe.

Si estimer que l’obligation sociale du port d’un voile intégral est un viol des droits des femmes et que la lutte contre le fondamentalisme est primordiale, est proprement islamophobe, alors oui, je suis islamophobe.

source :
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-maux-ont-un-sens-204544#forum5219336
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14587
Date d'inscription : 30/05/2011

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyMer 27 Mar 2019, 09:29

2019


Citation :
A la Sorbonne, la guerre du « blackface » gagne la tragédie grecque

Par Laurent Carpentier Publié 27.03.2019

Lundi 25 mars à la Sorbonne, dans le cadre du festival Les Dionysies qu’il organise depuis quelques années à Paris et dont le programme est consacré à la tragédie grecque, sa passion, Philippe Brunet devait présenter Les Suppliantes, le premier volet des Danaïdes d’Eschyle. Une cinquantaine de militants de la Ligue de défense noire africaine (LDNA), de la Brigade anti-négrophobie et du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) en ont décidé autrement, bloquant l’entrée de l’université pour protester contre un spectacle qu’ils jugeaient racialiste. En cause : l’utilisation par la troupe de maquillages sombres et de masques pour personnifier les Danaïdes, ce qu’ils apparentent au « blackface ».

Dénonçant « la force et l’injure », et « un contresens total », l’université s’est soulevée comme un seul homme contre ces accusations. « C’est absurde, cela n’a rien à voir avec l’intention de la pièce, s’emporte Alain Tallon, le doyen de la faculté de lettres de la Sorbonne. Le “blackface” – se grimer en noir pour se moquer des Noirs – est une pratique que nous condamnons avec la plus grande fermeté. »

Les temps changent et les symboles avec : le masque, si essentiel dans la tragédie grecque, avec ses traits exagérés, destiné à être vu de loin, qui permettait au même acteur de jouer plusieurs personnages successivement, est devenu aujourd’hui un objet de litige.

Professeur d’histoire, spécialiste du XVIe siècle (« donc l’irrationnel, cela me connaît aussi »), Alain Tallon s’agace :

« A partir du moment où l’on refuse d’entrer dans la violence, il est très facile pour quelques personnes haineuses de bloquer un spectacle. Et la seule chose que nous puissions faire, en tant qu’universitaires, c’est de réfléchir à quelle réponse apporter à cette incompréhension. »

Français par son père, japonais par sa mère, le metteur en scène, Philippe Brunet, n’est pas le dernier venu dans le monde universitaire. Helléniste attaché à la restitution du grec ancien dans sa rigueur linguistique, il revisite les classiques antiques. Depuis vingt-cinq ans avec sa troupe, il consacre ses recherches à la phonologie, la métrique et la scansion du vers, faisant le lien avec le chant acoustique et musical et restituant sur scène le fruit de ses traductions. Il a ainsi publié, en 2010, une nouvelle traduction remarquée de l’Iliade.

« Je connais Philippe Brunet, j’ai suivi ses cours de grec à Normale-Sup, mais la question n’est pas celle des personnes, c’est celle des actes, explique avec son éternel calme (olympien ?), Louis-Georges Tin, le président d’honneur du CRAN. Nous avons interpellé Philippe Brunet dès vendredi sur les réseaux sociaux, et il n’a pas réagi à nos sollicitations. Je ne mets pas en doute ses intentions, mais nous disons : l’erreur est humaine, la persévérance est diabolique. »
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14587
Date d'inscription : 30/05/2011

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyMer 27 Mar 2019, 09:30

Citation :
---/---
Le metteur en scène, lui, est plongé dans un océan de questionnements. Les masques comme la musique font en effet partie intégrante de la recherche de son théâtre-laboratoire. Il montre les masques dorés qui devaient être utilisés dans la pièce qui n’a pas eu lieu et qui ne sont pas ceux mis en avant sur les réseaux sociaux – les associations, elles, se basent en particulier sur une photos avec un maquillage noirs mise un moment sur le site de la Sorbonne, et retirée depuis.

« C’était une photo d’une Danaïde que j’avais maquillée, d’une couleur cuivrée, magnifique, se désole le metteur en scène. On n’est pas là pour faire de la provocation, mais pas non plus pour faire comme Waterhouse [peintre britannique] et les préraphaélites. » Comprendre : transformer en nymphes blanches et européennes les filles de Danaos, qui, dans cette épopée, ont grandi dans la vallée du Nil, tout comme les fils d’Argos auxquels on veut les marier.

« Je me suis toujours employé, dans l’héritage grec, à montrer l’importance de l’Afrique. Un discours qui n’était pas très apprécié des hellénistes indo-européanistes. »

Dialogue de sourds. Parce qu’on ne mène pas un combat en écoutant l’autre : baisser la garde serait déjà une défaite ? Ou parce que la mémoire de siècles d’esclavage est si forte qu’elle rend la chose irréparable ? « Il n’y a pas un bon et mauvais “blackface”, de même qu’il n’y a pas un bon et un mauvais racisme. En revanche, il y a un “blackface” conscient et un “blackface” inconscient, répond Louis-Georges Tin. Le racisme n’est pas seulement une idéologie réservée à l’extrême droite. Ce serait trop simple. C’est pour cela que nous luttons. »

Dans le passé, Philippe Brunet a travaillé avec le cinéaste ethnologue Jean Rouch : on peut ainsi le voir dans Le Rêve plus fort que la mort, à Niamey, en 2001, mettant en scène dans un théâtre de plein air Les Perses d’Eschyle avec le grand intellectuel nigérien Diouldé Laya, qui déclame les vers de Darios, le vieux roi mort, en grec ancien, et en fulfulde, la langue des Peuls. Il a également monté une Antigone abyssinienne, et ses pas l’ont mené dans cette Ethiopie « où l’on trouve, dit-il, les Homère d’aujourd’hui ».

On sent l’amertume dans la voix du metteur en scène pris à contre-pied : « On est face à une forme de radicalisation qui ouvre une brèche très dangereuse pour la liberté d’expression, pour l’art dans son ensemble. Je voulais qu’ils regardent la pièce, et qu’ils jugent après, mais ce sont des censeurs qui décident a priori. On ne peut pas nous couper de l’Afrique. Nous sommes profondément africains. C’est ce que raconte Hérodote. Ces gens-là vont juste nous séparer. »

Le festival Les Dionysies se poursuit jusqu’à la fin de la semaine sur la geste des Atrides, avec Agamemnon mercredi 27, Les Choéphores et Les Euménides à la Sorbonne jeudi 28 et l’ensemble de cette trilogie qui compose L’Orestie d’Eschyle donnée samedi à la Bibliothèque nationale. A la Sorbonne, on réfléchit désormais à une manière de reprogrammer le spectacle de lundi.

Laurent Carpentier
https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/03/27/a-la-sorbonne-la-guerre-du-blackface-gagne-la-tragedie-grecque_5441663_3246.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyMer 27 Mar 2019, 10:08

On recule avec un bel entrain et une admirable régularité les bornes de la stupidité collective...

En prenant en considération l'activité médiatique débordante de nos moralistes officiels autoproclamés qui décident de ce qui est acceptable ou non le mal n'est pas prêt d'être jugulé.

Je retrouve dans les événements actuels des relents de ce qui s'est passé en Chine dans les années 60 lors de la "révolution culturelle" les massacres en moins (pour le moment)...

S'attaquer au théâtre grec antique pour en faire un sujet politicard actuel dénote soit une imbécillité idéologique abyssale soit une totale absence de culture... en revanche ce sont ces olibrius qui décident de ce qui est culturellement acceptable ou non.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14587
Date d'inscription : 30/05/2011

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyJeu 11 Avr 2019, 11:26

Citation :
« Blackface » à la Sorbonne : « Ne pas céder aux intimidations, telle est notre responsabilité »

Des personnalités du monde de la culture, dont Ariane Mnouchkine et Wajdi Mouawad, s’insurgent contre une « logique de censure intégriste et identitaire », après les accusations de racisme ayant motivé la perturbation d’une pièce.

Publié 11.04.2019

Tribune. Les faits sont connus. Le 25 mars, à la Sorbonne, des activistes se réclamant de l’antiracisme (militants de la Ligue de défense noire africaine, de la Brigade antinégrophobie, etc.) ont bloqué l’accès à la représentation de la pièce Les Suppliantes, d’Eschyle, mise en scène dans le cadre du festival Les Dionysies par l’helléniste et homme de théâtre Philippe Brunet.

Cette grave agression est survenue après que le metteur en scène a été « interpellé » sur les réseaux sociaux, explique sur RT France Louis-Georges Tin, président honoraire du Conseil représentatif des associations noires (CRAN), qui, employant un vocabulaire digne d’un tribunal ecclésiastique médiéval, assène : « Je ne mets pas en doute ses intentions, mais nous disons : l’erreur est humaine, la persévérance est diabolique. »

Au motif que les actrices qui interprètent les Danaïdes formant le chœur – des Egyptiennes dans la pièce – ont le visage grimé en sombre et portent des masques cuivrés, cela étant assimilé à la pratique du blackface, il accuse Philippe Brunet de « propagande afrophobe, colonialiste et raciste ». Il ajoute, dans son réquisitoire, qu’« il n’y a pas un bon et un mauvais blackface, de même qu’il n’y a pas un bon et un mauvais racisme. En revanche, il y a un blackface conscient et un blackface inconscient ».

L’Union nationale des étudiants de France (UNEF) n’est pas en reste, qui exige des excuses de l’université, en termes inquisitoriaux : « Dans un contexte de racisme omniprésent à l’échelle nationale dans notre pays, nos campus universitaires restent malheureusement perméables au reste de la société, perpétrant des schémas racistes en leur sein. »

Le 28 mars, après les réactions fermes de la Sorbonne, des ministères de l’enseignement supérieur et de la culture, ainsi que d’une partie de la presse, dénonçant une atteinte inacceptable à la liberté de création, les mêmes étudiants commissaires politiques ont « sécrété » un interminable communiqué, en forme de fatwa, exigeant réparation des « injures », entre autres sous forme d’un « colloque sur la question du blackface en France » : un programme de rééducation en somme, déjà réclamé par Louis-Georges Tin.

Aujourd’hui, Les Suppliantes, Exhibit B (une installation-performance de l’artiste sud-africain Brett Bailey), en 2014, mais souvenons-nous aussi du metteur en scène Romeo Castellucci, accusé à plusieurs reprises, depuis 2011, de blasphème par des activistes catholiques intégristes pour sa pièce Sur le concept de visage du fils de Dieu.

La logique de censure intégriste et identitaire est la même, comme le montre le registre de vocabulaire employé par ces juges autoproclamés du bien et du mal. A quand les autodafés ? Brûler Othello – pour le blackface d’Othello ? Rappelons-nous que l’Eglise, jadis, excommuniait les comédiens.

« Le théâtre est le lieu de la métamorphose, pas le refuge des identités. » Philippe Brunet, en une phrase, exprime l’enjeu de cet art – de tout art : pouvoir se sentir être autre que « soi-même » – à travers des personnages, des histoires, et rejoindre ainsi toute l’humanité. « L’acteur, sur une scène, joue à être un autre, devant une réunion de gens qui jouent à le prendre pour un autre. »

Auteurs, metteurs en scène, acteurs, nous sommes des passeurs hospitaliers. C’est cela notre tâche, aujourd’hui comme hier. Entre hier et aujourd’hui ; entre ici et ailleurs. Et c’est un travail, exigeant, patient, engagé.

Tel Protée, « capable de prendre toutes les formes, de mimer à son gré, par la vivacité de ses mouvements, la fluidité de l’eau ou l’ardeur de la flamme, la férocité du lion, l’agressivité de la panthère ou les mouvements d’un arbre – et bien d’autres choses encore » (Lucien de Samosate), il nous faut œuvrer à transmettre à tous et à faire partager cette troublante expérience de transformation-création.
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14587
Date d'inscription : 30/05/2011

Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... EmptyJeu 11 Avr 2019, 11:26

Citation :
---/---
Une expérience, et une épreuve, à travers laquelle chacun d’entre nous, artistes comme spectateurs-lecteurs, peut apprendre ce que signifie « rien de ce qui est humain ne [lui] est étranger ». Aux antipodes du catéchisme de la société prétendument « inclusive » qui, en réalité, fixe et cloître chacun dans une « identité » d’appartenance et dicte aux uns et aux autres la place qu’ils ne doivent pas quitter.

Ne pas céder face à ces intimidations : telle est notre commune responsabilité aujourd’hui. Le moindre symptôme de servitude volontaire ne pardonnerait pas et serait fatal pour les artistes, donc pour les citoyens qu’ils servent.

Premiers signataires : Christine Angot, écrivaine ; Jean Bellorini, metteur en scène, directeur du Théâtre Gérard-Philipe ; Barbara Cassin, philosophe ; Hélène Cixous, écrivaine ; Arnaud Desplechin, réalisateur ; Jeanne Favret-Saada, anthropologue ; Pierre Judet de La Combe, helléniste ; Mohamed Kacimi, auteur ; Catherine Kintzler, philosophe ; Ahmed Madani, auteur et metteur en scène ; Maguy Marin, chorégraphe ; André Markowicz, écrivain et traducteur ; Phia Ménard, chorégraphe ; Ariane Mnouchkine, metteuse en scène, directrice du Théâtre du Soleil ; Tania de Montaigne, écrivaine et journaliste ; François Morel, auteur et comédien ; Wajdi Mouawad, auteur et metteur en scène, directeur du Théâtre de la Colline ; Sabine Prokhoris, philosophe et psychanalyste ; François Rastier, linguiste ; Christian Schiaretti, metteur en scène, directeur du Théâtre national populaire de Villeurbanne ; Annette Wieviorka, historienne… https://www.theatre-du-soleil.fr/fr/l-almanach/pour-eschyle-103
https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/04/11/eschyle-et-le-blackface-ne-pas-ceder-aux-intimidations-telle-est-notre-commune-responsabilite_5448597_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty
MessageSujet: Re: Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...   Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Heureusement que les censeurs du politiquement correct veillent...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un test pour se positionner politiquement
» Je me suis (heureusement?) explosé la main

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: