Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMar 19 Déc 2017, 21:14

AFP, publié le mardi 19 décembre 2017 à 19h46
Matignon a affrété pour 350.000 euros un avion d'un loueur privé afin de permettre à Edouard Philippe de rentrer plus vite de sa visite en Nouvelle-Calédonie et d'éviter de terminer le voyage dans un avion de l'Etat jugé trop inconfortable, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.
Venu en Nouvelle-Calédonie en vol commercial, le Premier ministre débute son voyage retour le 5 décembre dans l'A340 de l'armée de l'air mobilisé pour l'occasion, qui avait emmené une partie de sa délégation à l'aller.
Mais lors de l'escale technique à Tokyo, M. Philippe descend de l'appareil avec sa délégation, dont plusieurs ministres, pour embarquer dans un autre gros porteur, un A340 de luxe avec 100 sièges de type première classe, loué à l'entreprise spécialisée Aero Vision.
Au final, cet avion de location, qui s'est posé le 6 décembre à 07H30 à Orly, aura permis au Premier ministre, dans de meilleures conditions de confort, de gagner deux heures: celui de l'armée s'est posé à 09H30 à Roissy, quasiment à vide.
Sollicité par l'AFP, Matignon a confirmé que "la délégation du Premier ministre, composée de 60 personnes, a fait le vol Tokyo-Paris sur un vol loué pour la somme de 350.000 euros, soit 6.000 euros par personne".
Pourquoi le Premier ministre n'a-t-il pas terminé son vol sur l'A340 de l'armée, qui a redécollé de Tokyo pour Paris après une escale de deux heures?
Premier argument de Matignon: cet avion, assez ancien et sans sièges business, "ne sert pas en temps normal à transporter ni des autorités militaires ni des membres du gouvernement en long courrier et de nuit".
En l'absence de l'A330 présidentiel, il a été utilisé "exceptionnellement" par le Premier ministre entre Nouméa et Tokyo "justement pour faire des économies", plaide-t-on à Matignon.
Autre justification: les deux heures ont permis au Premier ministre de revenir "dans les temps impartis", alors qu'Emmanuel Macron s'apprêtait à décoller pour l'Algérie et qu'un Conseil de Défense était prévu à l'Elysée à 08H00.
Même si la règle souffre de nombreuses exceptions, en l'absence du chef de l'Etat, le Premier ministre doit se trouver en métropole, rappelle Matignon.
"Au total, le coût des vols pour ce déplacement ministériel a coûté 30% moins cher pour l'Etat que le dernier voyage similaire en Nouvelle-Calédonie", celui de Manuel Valls en 2016, a également souligné Matignon.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMar 19 Déc 2017, 21:15

et on bramait contre sarko...

on va faire de la politique autrement il disait le premier communiant !
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4189
Date d'inscription : 08/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMer 20 Déc 2017, 08:52

Aux frais de la Princesse (air connu)

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMer 20 Déc 2017, 12:37

Édouard Philippe "assume" le coût de son Tokyo-Paris malgré la polémique

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation

AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 12h13
Édouard Philippe a tenté d'"expliquer" mercredi le recours à un vol privé Tokyo-Paris à 350.000 euros pour le ramener plus vite et confortablement de Nouvelle-Calédonie avec sa délégation début décembre, une décision que le Premier ministre "assume complètement" malgré la polémique.
"Je l'assume complètement cette décision, je l'assume tellement que je veux l'expliquer", a déclaré le chef du gouvernement sur RTL, tout en disant "comprendre parfaitement à la fois la surprise et les interrogations" des Français.

on assume on casque ! dommage mais cette fois l'addition est pour les électeurs contribuables

"On savait qu'il n'y avait pas de vol commercial à l'heure où on allait rentrer. Et on savait qu'il fallait rentrer pour un élément impératif qui est que le président partait le mercredi matin de notre retour" en Algérie, s'est-il défendu.
"La règle, c'est que dans toute la mesure du possible on essaie de faire en sorte que le Premier ministre ou le président de la République soit sur le territoire national", a notamment plaidé M. Philippe.
Dans la nuit du 5 au 6 décembre, lors d'une escale technique à Tokyo d'un A340 de l'armée de l'air qui le ramenait avec plusieurs ministres et une soixantaine de personnes en métropole, le Premier ministre et une large partie des passagers ont embarqué dans un autre A340 aux sièges de première classe, loué par Matignon à une entreprise privée pour 350.000 euros.
Cet avion s'est posé à Paris à 07H30, deux heures avant l'autre A340 de l'armée de 275 sièges économiques, arrivé quasiment à vide, ont rapporté mardi des sources proches du dossier à l'AFP, confirmées par l'entourage de M. Philippe.
"C'est compliqué de déplacer le Premier ministre, et c'est cher", a reconnu M. Philippe, citant notamment le transmetteur ou le médecin qui doivent l'accompagner en permanence. Un déplacement de ce type est "toujours très coûteux", a renchéri Manuel Valls sur Twitter.
Selon une source gouvernementale, les vols du voyage de M. Philippe, de plusieurs ministres et de la délégation (conseillers, gardes du corps...), ont coûté au total 1,38 million d'euros. Mais cette facture aérienne, selon Matignon, est 30% moins élevée que pour le voyage de Manuel Valls en Nouvelle-Calédonie en 2016. Ce dernier avait aussi fait étape en Australie et Nouvelle-Zélande.
Outre le recours peu écologique à deux quadrimoteurs de grande capacité pour transporter seulement 50 à 60 passagers, le besoin coûteux en argent public pour regagner Paris deux heures plus tôt a suscité de nombreuses interrogations.
- "Déconnexion" -
"350.000 euros d'avion pour gagner deux heures, ça fait cher la minute! Cela pose problème à l'heure où l'on demande des sacrifices aux Français", a réagi le député FN Louis Aliot sur RFI.


Dernière édition par tonton christobal le Mer 20 Déc 2017, 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMer 20 Déc 2017, 12:40

Le député PS Stéphane Le Foll déplore un problème d'"organisation": "Un avion militaire avec des pilotes militaires, il repart quand vous lui demandez de repartir".

L'A340 de l'armée s'est d'ailleurs posé à 09H30 à Roissy, selon Matignon, soit au moment où M. Macron décollait pour l'Algérie: une des têtes de l'exécutif se serait donc bien trouvée en France.

Sollicité par l'AFP mardi, Matignon avait évoqué le besoin de rentrer à Paris pour un Conseil de défense prévu à 08H00 ce matin-là à l'Elysée, puis par le départ à l'étranger du président. Le Conseil avait été décalé plusieurs jours plus tôt au vendredi 8 décembre, en raison justement du voyage algérien de M. Macron.

Ancien, avec des sièges de classe économique et défraîchis, l'A340 de l'armée est très rarement utilisé par des ministres, et pratiquement jamais par le président ou le Premier ministre, selon des témoignages recueillis par l'AFP.

Du côté de la majorité, le chef de LREM à l'Assemblée, Richard Ferrand, a défendu la dépense d'un Premier ministre qui "revient faire son boulot". Frédéric Lefebvre (Agir, ex-LR) a dénoncé une polémique "indigne".

Le député LR Damien Abad y voit lui "le symbole de la déconnexion du pouvoir avec les Français" et juge "regrettable que ce qu'on impose aux députés, on ne l'impose pas forcément aux ministres."

L'association Anticor, qui lutte pour l'éthique en politique, a réclamé l'application d'une circulaire de mai dernier, qui dispose qu'"il convient de limiter l'usage des deniers publics au strict accomplissement de la mission ministérielle".

-------------------------

et à quoi ou à qui sert Air sarko ONE qui devait être vendu ?

Serrez vous la ceinture, c'est pour redresser la France que nous faisons des économies...




Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMer 20 Déc 2017, 13:22

Même si une réduction drastique des dépenses publiques est nécessaire, rappelons que les conditions de voyages professionnels sont souvent encadrées par les conventions collectives.... Ces voyages professionnels ne sont souvent pas vraiment des voyages agréables quoi que peuvent en penser certains...


Citation :
Convention collective nationale des ingénieurs et cadres de la métallurgie du 13 mars 1972. Etendue par arrêté du 27 avril 1973 (JO du 29 mai 1973)

Règles communes à tous les déplacements professionnels

En cas de déplacement de l'ingénieur ou cadre pour accomplir une mission temporaire de plus ou moins longue durée, sans entraîner pour autant une mutation ou affectation dans un autre établissement permanent de l'entreprise situé en France ou à l'étranger, les dispositions suivantes seront observées.

1° Mode de transport

L'employeur s'efforcera de déterminer le mode de transport qui paraîtra le mieux adapté, compte tenu des sujétions auxquelles l'ingénieur ou cadre peut être tenu, ainsi que de la nature de la mission et des activités de l'intéressé avant et après celle-ci. Cela peut conduire, le cas échéant, à l'utilisation de trains rapides avec supplément ou à classe unique. Le transport par avion sur demande de l'employeur se fera avec l'accord de l'intéressé.

Les voyages en chemin de fer sont effectués de jour en 1re classe et de nuit en couchette de 1re classe ou en wagon-lit, sauf impossibilité.

Les voyages en bateau ou en avion sont effectués sur les lignes régulières en classe normale, dénommée ordinairement classe économique.

Lorsque, pour des raisons de service, l'employeur fixe un transport comportant un temps de voyage allongeant de plus de 4 heures l'amplitude de la journée de travail de l'ingénieur ou cadre, celui-ci a droit à un repos compensateur d'une demi-journée prise à une date fixée de gré à gré, si le transport utilisé n'a pas permis à l'intéressé de bénéficier d'un confort suffisant pour se reposer (voyage en avion dans une classe autre que la 1re ou une classe analogue à cette dernière ; voyage en train de nuit sans couchette de 1re classe ni wagon-lit).
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyMer 20 Déc 2017, 13:51

Sauf erreur de ma part les voyages des gouvernants ne sont pas inconfortables...
Ils différent des voyages syndicaux,... encore que... Marchais se déplaçait en first.

Les invités et ées de nos dirigeants ne sont pas traitrés comme le bétail à bord des avions "militaires" ainsi définis parce qu'ils sont pilotés par des "bidasses"
Sinon comment expliquer la faveur dont ils bénéficient ? et la présence de F Sagan avec un président ?
Connaissant un peu la question, je souhaite à tout de monde de circuler dans le confort des avions "militaires" lorsqu'ils accompagnent un ministre en visite officielle...

Il y a des limites à tout y compris à la médisance... et surtout au foutage de gueule... le premier de nos ministre est dans ce domaine à l'image de ceux qui l'ont précédé.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyJeu 21 Déc 2017, 02:15

Il faut juste faire des économies....... sur les retraites....

La question étant quelles suites sont données aux travaux de la Cour des comptes ?


Citation :
Bercy : la rémunération des hauts fonctionnaires épinglée par la Cour des comptes

Orange avec AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 18h55

La Cour des comptes a une nouvelle fois épinglé ce mercredi 20 décembre "le niveau élevé et difficile à justifier" des rémunérations des hauts fonctionnaires de Bercy.

"En dépit d'une nette amélioration depuis sa précédente enquête", la Cour des comptes constate "la persistance de pratiques indemnitaires irrégulières, notamment des dispositifs de rémunération sans base juridique". La juridiction a alerté le ministre de l'Économie Bruno Le Maire et à celui des Comptes publics Gérald Darmanin dans un référé daté du 12 octobre.

"Elle relève surtout que la cohérence de la politique de rémunération est mise à mal par le niveau élevé et difficile à justifier de la rémunération des administrateurs généraux des finances publiques, qui pose des problèmes d'équité et de cohérence avec celui du reste de l'administration", a-t-elle souligné.  

Pour son référé, la Cour des comptes s'est basée sur l'examen de la rémunération de l'encadrement supérieur des ministères de Bercy, soit plus de 750 postes. Cela pour les exercices 2013, 2014 et 2015. Les sages de la Rue Cambon ont mis l'accent sur des indemnités "sans fondement légal".

Ils citent l'exemple d'une "indemnité différentielle" créée pour les administrateurs des finances publiques (AFiP). Celle-ci repose sur une décision ministérielle de juin 2009 [ Sarkozy ] et non, "comme la règle l'impose, sur un décret du Premier ministre, contresigné par les ministres du budget et de la fonction publique et publié au journal officiel".

Cette indemnité concernait 16 fonctionnaires en 2016, pour un montant de 260.000 euros. Elle est estimée pour cette année à 150.000 euros. "Ce dispositif irrégulier pourrait persister jusqu'en 2024, date du départ en retraite du plus jeune bénéficiaire", ajoute le référé.

Par ailleurs, la Cour des comptes constate que les écarts de rémunérations entre les emplois fonctionnels à Bercy et ceux des contrôleurs budgétaires et comptables ministériels (CBCM) et les administrateurs généraux des finances publiques (AGFiP) sont "très élevés".

"La rémunération nette des AGFiP de classe exceptionnelle s'élevait en 2015, en moyenne, à 202.456 euros (...), celle des CBCM à 174.979 euros", précise le référé, qui estime que le niveau de rémunération des administrateurs généraux "doit être mis en cohérence avec celui du reste de l'administration".

"Au total, près de 85% des plus hautes rémunérations (...) sont perçues par des agents exerçant des fonctions comptables, ce qui pose la question de l'adéquation entre le niveau de rémunération des comptables et les charges auxquelles ils peuvent avoir à faire face", relève la Cour des comptes.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Jeu 21 Déc 2017, 02:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyJeu 21 Déc 2017, 02:15

Citation :

---/---
Dans sa réponse adressée à la Cour des Comptes, Gérald Darmanin s'est engagé "à procéder sans délai aux régularisations nécessaires (et) à poursuivre la réduction des écarts de rémunérations". La Cour des comptes avait déjà mené deux enquêtes auparavant sur les salaires à Bercy, la première publiée en 2010 et la seconde en 2011, qui avaient déjà "relevé le caractère irrégulier des primes et indemnités versées dans les ministères financiers", a-t-elle rappelé.
https://actu.orange.fr/france/bercy-la-remuneration-des-hauts-fonctionnaires-epinglee-par-la-cour-des-comptes-CNT000000UlHub/photos/la-cour-des-comptes-pointe-la-persistance-de-pratiques-irregulieres-au-ministere-de-l-economie-et-des-finances-ac32679f787c09000b0713a7fb830dd7.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

tonton christobal

Messages : 18870
Date d'inscription : 06/07/2010

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyJeu 21 Déc 2017, 08:51

J'ai oublié de préciser qu'il y a différents types d'avions militaires :
Ceux destinés à la troupes et au transport dont le confort est "spartiate"

Les avions pilotés par des militaires... il y a quelques années ce service s'appelai le GLAM ces appareils destinés au transports des membres du gouvernement sont souvent plus que confortables...

Je doute que le premier ministre soit en voyage officiel dans un avion cargo au milieu des bidasses et de trois 4X4 a faire réviser.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14599
Date d'inscription : 30/05/2011

Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  EmptyVen 09 Fév 2018, 03:27

Décidément les vols retours c'est compliqué....



Citation :
Collision entre l'avion d'Emmanuel Macron et celui du président sénégalais

6Medias, publié le mardi 06 février 2018 à 19h37

Un vent de panique a soufflé sur le tarmac de l'aéroport de Saint-Louis samedi, en marge de la visite d'Emmanuel Macron au Sénégal.

Il était près de 11 heures du matin lorsque le Falcon 7X du président français a percuté l'Airbus de son homologue sénégalais, rapporte Paris Match. Fort heureusement, personne ne se trouvait à bord des appareils au moment de l'accident.

C'est au cours d'une manoeuvre sur le tarmac de l'aéroport que le pilote de l'avion présidentiel français est allé heurter l'aile droite de l'Airbus A319 de Macky Sall. Si l'avion sénégalais, acheté à Jacques Chirac à l'époque, n'a subi aucun dommage, le Falcon 7X a quant à lui dû rester cloué au sol, précise l'hebdomadaire. Le directeur des aéroports sénégalais a tenu à préciser que l'erreur était à attribuer au pilote du jet français et non au personnel au sol.

Pour pouvoir rentrer en France, Emmanuel Macron s'est vu proposer le jet privé du président sénégalais pour rejoindre la capitale, Dakar. Le chef de l'État est ensuite rentré à bord d'un Airbus. Le reste de la délégation française a quant à elle été rapatriée par la compagnie Air Sénégal.
https://actu.orange.fr/france/collision-entre-l-avion-d-emmanuel-macron-et-celui-du-president-senegalais-magic-CNT000000Xx1Jn.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty
MessageSujet: Re: Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation    Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Tokyo-Paris à 350.000 euros pour E. Philippe et sa délégation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Redoute
» Les toges universitaires
» Pour les enfants d'Haïti...
» Ecole Steiner: gros dilemne
» Visite obligatoire pour la CAF?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: