Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Pour 7 Français sur 10, la liberté d’expression est menacée

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16104
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Pour 7 Français sur 10, la liberté d’expression est menacée   Lun 25 Déc 2017, 22:01

Selon un sondage Ifop/Fiducial pour Sud Radio et CNews, 67% des Français pensent que la liberté d’expression est menacée dans les médias comme dans la société.

Pour 67% des Français la liberté d'expression est menacée dans la société française et dans les médias traditionnels (radio, télévision, presse), selon un sondage de l'institut Ifop/Fiducial, publié le 21 décembre par CNews et Sud Radio. Ce problème serait, selon 53% des interrogés, moins présent sur les réseaux sociaux.

La redevance pose question
En outre, 73% des sondés pensent que la redevance télévisuelle payées par les Français ne permet pas "au service public (France Télévisions, Radio France) de proposer des programmes ou émissions de meilleure qualité que ceux des chaînes ou radio concurrentes". D'ailleurs, parmi les groupes politiques les sympathisants du Front national sont les plus insatisfaits du service public audiovisuel (85%).

SUR LE MÊME SUJET La liberté d'expression en procès
Ils sont 84% à ressentir la même chose chez Les Républicains, 76% du côté de La France insoumise, 63% chez la République en Marche et 61% chez le Parti socialiste. Cette enquête a été menée en ligne les 19 et 20 décembre auprès de 1 000 personnes âgées de 18 ans ou plus.

------------------------------

Le verrouillage de la parole qui est de mise actuellement trouve son aboutissement. Doit on être surpris du résultat de ce sondage ? certainement pas...

Il ne reste plus qu'à attendre les effets y compris dans les urnes peut être de la méthode. L'action judiciaire, les sanctions administratives ou dans la carrière professionnelles contre ce qui déplait aux censeurs à la mode vont trouver leurs limites.

Coluche, le Luron ou Desproges seraient interdits d'antenne comme nombre d'indésirables journalistes ou philosophes de nos jours...

Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 325
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Pour 7 Français sur 10, la liberté d’expression est menacée   Mar 03 Avr 2018, 03:47

Une menace de plus :

Elle vient du Crif :

F.K. ( président du Crif ) : Dire que l’antisionisme est une nouvelle forme de l’antisémitisme, c’est la reconnaissance d’une réalité qu'au Crif, nous martelons depuis longtemps, notamment à travers notre combat contre le mouvement BDS. Il faudrait maintenant sortir du déclaratif. La réflexion doit désormais porter sur la manière dont on réprime ce nouvel antisémitisme. La législation française, très aboutie dans la lutte contre l’antisémitisme « classique », ne dispose pas encore d’un arsenal juridique pour combattre l’antisionisme. Pourtant, cet outil juridique existe à travers la définition de l’antisémitisme donnée par l'IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), reprise et votée par le Parlement européen en juin dernier. J’ai demandé au Premier ministre, au ministre de l’Intérieur et à la ministre de la Justice de faire en sorte que cette définition, qui prend en compte l’antisionisme comme forme nouvelle de l’antisémitisme, soit transposée da La législation française, très aboutie dans la lutte contre l’antisémitisme « classique », ne dispose pas encore d’un arsenal juridique pour combattre l’antisionisme.ns l’arsenal législatif français. Pour notre part, nous travaillons à la mise en place d'un observatoire de la haine sur le Net qui donnera lieu à un rapport annuel, à l’image de celui qui existe pour les actes et violences antisémites.


http://www.crif.org/fr/revuedepresse/actu-crif-francis-kalifat-la-legislation-francaise-ne-dispose-pas-encore-dun-arsenal-juridique-pour-combattre-lantisionisme
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16104
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Pour 7 Français sur 10, la liberté d’expression est menacée   Mer 04 Avr 2018, 17:27

Glissements progressifs vers la dictature

Milliere Guy  POSTÉ LE 14 MARS , 2018, 10:26


La façon dont Emmanuel Macron est arrivé à la présidence de la république est bien davantage que suspecte.
Il fallait décrire Emmanuel Ma¬cron comme un homme neuf, un rédempteur, un « libéral », l’incarnation d’une gauche moderne acceptable par la droite modérée, et une campagne de presse sans précédent en France a assuré cette description.
J’ai écrit, à l’époque, qu’Emmanuel Macron avait été lancé comme une marque de lessive, et la comparaison me paraît aujourd’hui presque en dessous de la réalité.
On n’a jamais vu autant de couvertures de magazine, autant de reportages favorables, voire idolâtres, sur toutes les chaînes de télévision.
Il fallait ensuite éliminer François Fillon, le dépeindre comme un être vil et corrompu, l’empêcher de présenter ses propositions : une campagne de presse elle-même sans précédent en France a assuré son élimination.
Dès lors que le Front national était un parti diabolisé, la victoire face à Marine Le Pen paraissait assurée.
Emmanuel Macron en a rajouté dans la diabolisation.
Emmanuel Macron a été élu par une minorité de la population, mais élu néanmoins.
Dans la mesure où le mécontentement est susceptible de monter et où une part importante de la population discerne à quel degré Emmanuel Macron incarne une imposture, il importe, depuis, de faire taire les voix susceptibles de venir troubler la fête.
Laurent Wauquiez se trouve attaqué sans cesse et a été, voici peu, accusé de tenir des propos scandaleux, alors que ce qu’il a dit était anodin.
Les idiots utiles de la droite plutôt à gauche se sont vus tendre des micros, pour dire qu’ils ne pouvaient pas être dans le même parti qu’un homme tenant des propos pareils.
Jean-Luc Mélenchon occupe la position du léniniste inéligible et capte des voix qui en font l’opposant de gauche idéal.
Reste la droite nationaliste.
De ce côté, il semble que, outre la diffamation, le recours à la justice soit une méthode mise en œuvre.
Parce que le Front national a été comparé par un journaliste à l’État islamique, Marine Le Pen a tenu à montrer ce qu’était l’État islamique, et a diffusé, par twitter, des photographies de crimes atroces commis par ce dernier.
Bien que ces photos soient en circulation partout, elle a été mise en examen pour diffusion d’images violentes et incitation à la violence, et elle risque la prison et une lourde amende.
Gilbert Collard, qui avait fait comme elle au même moment, avait, lui, déjà été mis en examen pour les mêmes motifs.
L’immunité parlementaire de l’un et de l’autre a été levée à une quasi-unanimité à l’Assemblée nationale.
Qu’on puisse traîner en justice des gens qui ont dénoncé les violences islamiques est scandaleux.
Qu’on les accuse d’inciter a la violence, alors qu’ils dénoncent la violence est ubuesque.
Qu’on ait voté la levée de leur immunité parlementaire, pour qu’ils puissent être poursuivis pour ces motifs, est digne d’un régime pourrissant qui n’a plus grand-chose d’une démocratie.
Je l’ai déjà écrit, mais je dois l’écrire à nouveau, car ce qui se passe est une honte pour la France.
Je l‘écris en soulignant que c’est là une position de principe.
Je n’ai jamais été proche du Front national.
Je le dis aussi parce que les poursuites contre Marine Le Pen et Gilbert Collard viennent s’ajouter à la condamnation de Pierre Cassen, qui risque la prison ferme pour délit d’opinion, pour des articles qu’il n’a pas signés, et pour un site qui n’est plus un site français et dont il n’est plus directeur de publication.
Je le dis parce que le délit d’opinion a entraîné de nombreuses poursuites et de nombreuses condamnations contre Riposte Laïque, Pierre Cassen et Christine Tasin.
Ces condamnations sont venues s’ajouter à celles subies par Renaud Camus, Éric Zemmour et d’autres.
Les grandes maisons d’édition ont refusé de publier les mémoires de Jean-Marie Le Pen, et il a fallu le courage de Guillaume de Thieulloy pour faire le nécessaire.
Emmanuel Macron, utilisant sans vergogne une expression de Donald Trump, envisage de lutter contre les « fake news », nouvelles fausses, et veut qu’il n’y ait plus en France que des nouvelles acceptables par le pouvoir.
Un glissement progressif vers la dictature s’opère. C’est extrêmement grave.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Guy Millière
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Pour 7 Français sur 10, la liberté d’expression est menacée   Mer 04 Avr 2018, 18:10

joseph1 a écrit:
Une menace de plus :

Elle vient du Crif :

F.K. ( président du Crif ) : Dire que l’antisionisme est une nouvelle forme de l’antisémitisme, c’est la reconnaissance d’une réalité qu'au Crif, nous martelons depuis longtemps, notamment à travers notre combat contre le mouvement BDS. Il faudrait maintenant sortir du déclaratif. La réflexion doit désormais porter sur la manière dont on réprime ce nouvel antisémitisme. La législation française, très aboutie dans la lutte contre l’antisémitisme « classique », ne dispose pas encore d’un arsenal juridique pour combattre l’antisionisme. Pourtant, cet outil juridique existe à travers la définition de l’antisémitisme donnée par l'IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance), reprise et votée par le Parlement européen en juin dernier. J’ai demandé au Premier ministre, au ministre de l’Intérieur et à la ministre de la Justice de faire en sorte que cette définition, qui prend en compte l’antisionisme comme forme nouvelle de l’antisémitisme, soit transposée da La législation française, très aboutie dans la lutte contre l’antisémitisme « classique », ne dispose pas encore d’un arsenal juridique pour combattre l’antisionisme.ns l’arsenal législatif français. Pour notre part, nous travaillons à la mise en place d'un observatoire de la haine sur le Net qui donnera lieu à un rapport annuel, à l’image de celui qui existe pour les actes et violences antisémites.


http://www.crif.org/fr/revuedepresse/actu-crif-francis-kalifat-la-legislation-francaise-ne-dispose-pas-encore-dun-arsenal-juridique-pour-combattre-lantisionisme

Il a raison, la France devrait avoir la même démarche dans tous les pays, quiconque critique la France, sa politique, sa cuisine, l'intelligence exceptionnelle de son chef de l'état, devrait aller en prison et être condamné à de lourdes amendes réservées au budget de l'état Français.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pour 7 Français sur 10, la liberté d’expression est menacée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Démocratie et liberté d'expression en Espagne et en Catalogne - Mouvements indépendantistes
» Jean-François Le Grand, tête de liste pour les Régionales.
» Mouvement Pour la Liberté de la Protection sociale
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» Tunisie et liberté d'expression

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: