Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ecologie intelligente ou écologie punitive

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 26 Déc 2017, 23:22

"Elle est épouvantable !" : Royal agace le gouvernement
Ségolène Royal tape sur les nerfs du gouvernement
Orange avec AFP, publié le mardi 26 décembre 2017 à 08h50

POLITIQUE - La liberté de parole de l'ancienne ministre de l'Ecologie passe mal auprès de l'exécutif et de Nicolas Hulot, avec qui les rapports sont "glaciaux".

Ségolène Royal irrite au sein de l'exécutif. Devenue ambassadrice chargée des pôles, l'ex-ministre de l'Ecologie reste très présente sur la scène médiatique et ne retient pas ses critiques sur l'action de son successeur.
Un comportement qui n'est pas au goût de plusieurs membres du gouvernement et de Nicolas Hulot, avec qui "les rapports sont glaciaux", selon un article publié dans Le Parisien mardi 26 décembre.

"Elle est épouvantable !", peste ainsi un ministre. "C'est facile de faire la grande combattante qui multiplie les annonces. Nous, on assume de dire des choses compliquées", ajoute un autre.

Sa liberté de parole, notamment pour critiquer les décisions du ministère de l'Ecologie sur le glyphosate ou le renoncement à l'objectif de 50 % d'électricité d'origine nucléaire d'ici à 2025, passe mal au sein de l'exécutif, qui voudrait la voir prendre ses distance. "Elle a voulu être ambassadeur, elle a un devoir de silence. Si elle veut parler, qu'elle se fasse réélire. On peut la démissionner aussi !", menace ainsi un autre ministre.

Avec Nicolas Hulot, l'actuel ministre de l'Ecologie, les rapports sont encore plus compliqués, selon Le Parisien. "Il en a marre. Elle veut faire croire qu'elle est toujours ministre de l'Ecologie. Elle pense qu'elle a marqué le siècle dans ce ministère", balance un membre de l'exécutif. Une mésentente qui remonte au précédent quinquennat. "Hulot, c'est une danseuse, une diva. Il veut faire porter à Ségolène le chapeau de son propre échec. Entre eux, c'est je t'aime moi non plus", riposte un royaliste.

"Quand on dit des choses fausses, je rectifie le tir", se défend Ségolène Royal, qui voit dans ces critiques "de la jalousie". "Ils ne m'enlèveront pas ma bonne humeur. Avec tout ce que j'ai vécu, je n'ai plus rien à prouver", assure celle qui promet tout de même de se montrer "loyale".


Dernière édition par tonton christobal le Mar 26 Déc 2017, 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 26 Déc 2017, 23:26

et en même temps nous avons sur le forum un donneur de leçon qui nous explique le gouvernement écologique mondial...

et s'érige en censeur politique.

Lorsque les écolos seront cohérents entre eux... pas demain la veille qu'ils parlent... maintenant qu'ils nous foutent la paix !

Le grand bal des nulos est ouvert et il y a foule !
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mer 27 Déc 2017, 00:18

Ségolène a choisi l 'écologie comme vecteur lui permettant  de gonfler son ego.
Tant que les écolos ne seront pas les premiers opposants à la mondialisation et son corollaire : toujours plus de biens fabriqués aux quatre coins de la planète ; ils seront à cataloguer comme « faux-culs ».
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15090
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mer 27 Déc 2017, 03:27

En décembre 2016, des milliers de citadins chinois asphyxiés par le smog ont dû se réfugier à la campagne dans l’espoir d’y trouver une atmosphère plus respirable. Cette «airpocalypse» a affecté 500 millions de personnes. Dans les grandes agglomérations, la vie quotidienne a pris les apparences d’un film post-apocalyptique: les passants équipés de masques à gaz circulaient dans un sinistre brouillard qui recouvrait les rues comme une chape.

En décembre 2017 c’est la fonte des pôles qui a retenu plus l’actualité et la montée en puissance des catastrophes naturelles. L’essentiel étant de ne pas s’affoler, de faire comme si de rien n’était.

Une réaction compréhensible, si l’on considère que nous sommes confrontés à quelque chose de si complètement étranger à notre vécu collectif que nous ne le voyons pas vraiment, même lorsque la preuve est écrasante. Pour nous, ce ‘‘quelque chose’’ est un bombardement d’immenses altérations biologiques et physiques sur le monde qui nous a nourris, dont chacun voudrait ignorer la portée.

Face à ces menaces, l’idéologie dominante mobilise des mécanismes de dissimulation et d’aveuglement: Parmi les sociétés humaines menacées prévaut un mode général de comportement, une tendance à s’affubler d’œillères au lieu de se concentrer sur la crise, bien en vain. Cette attitude est celle qui sépare le savoir et la croyance : nous savons que la catastrophe écologique est possible, voire probable, mais nous refusons de croire qu’elle se produira. Cela devient même un sujet de disputes entre écologiques à la recherche du comment faire pour lutter contre ce phénomène qui semble irréversible.


L’écologie est aujourd’hui un champ de bataille idéologique majeur où se déploie toute une série de stratégies pour escamoter les véritables implications de la menace écologique :

1) l’ignorance pure et simple : c’est un phénomène marginal, qui ne mérite pas que nous nous en préoccupions, la vie du capital suit son cours, la nature se chargera d’elle-même;
2) la science et la technologie peuvent nous sauver;
3) le marché résoudra les problèmes par la taxation des pollueurs;
4) l'insistance sur la responsabilité individuelle au lieu de vastes mesures systémiques: chacun doit faire ce qu’il peut, recycler, réduire sa consommation, etc.;
5) le pire est sans doute l’appel à un retour à l’équilibre naturel, à un mode de vie plus modeste et plus traditionnel par lequel nous renonçons à l’hybris humaine et redevenons des enfants respectueux de notre Mère Nature.

Selon les points retenus de cette brève énumération on voit encore des Ségolène et Nicolas jouer entre eux aux marchands de sable. Comme des bisounours. C'est bien dommage.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mer 27 Déc 2017, 03:49

on va envoyer une équipe royale et hulot résoudre les questions de pollution en Chine...

ici ça nous fera des vacances et la danseuse de flamenco compensera le brouillard chinois en interdisant deux ou trois avenues parisiennes aux bagnoles.

Finalement hulot et ségo ne seraient pas de bons écolos... on devrait remettre en selle la géniale qui a flanqué par terre la reprise du batiment en France.

En matière d'écolos chez nous on a de la réserve on peut en prêter à tous les pays.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mer 27 Déc 2017, 22:34

L'écologie française est intelligente : Les teutons qui n'ont plus d'électricité nucléaire fabriquent leur énergie avec des centrales à charbon qui polluent Paris et la danseuse de flamenco ferme les voies sur berge...
On ne s'attaque pas aux teutons on pénalise les Français ! logique n'est ce pas ?

Si nous avons un problème de surpopulation mondiale on ne va pas se poser des questions sur les gugusses qui ont 4 femmes et 18 enfants... non se serait trop simple ou trop dangereux !
On va castrer les pères de famille qui ont un enfant et stériliser leur femme de manière à ce qu'ils ne fassent surtout pas le second.

Nous sommes en écologie dogmatique franchouillarde mais ça fonctionne... pourquoi ne pas persévérer dans cette voie ? Tout le monde semble satisfait...

On notera que la première ministresse anglaise n'a pas d'enfant, itou pour angie la teutonne et pour ce qui concerne macron tout était fait sans qu'il se fatigue... devrait on en tirer des conséquences ?

Les enfants ce serait mieux en les produisant ailleurs y compris de manière artificielle. C'est parti pour : entre les mensonges et la complicité bienveillante tout est possible.

Je ne fais que répondre à une question concernant la surpopulation... désolé mais je crois que ça ne va pas plaire.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Jeu 28 Déc 2017, 05:06

tonton christobal a écrit:


On notera que la première ministresse anglaise n'a pas d'enfant, itou pour angie la teutonne et pour ce qui concerne macron tout était fait sans qu'il se fatigue... devrait on en tirer des conséquences ?

Pour aller dans votre sens Christotal:
Emmanuel Macron, le nouveau président français, n’a pas d’enfants (il a épousé son ancienne prof, de 25 ans son aînée)
La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfants
Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfants
Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfants
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfants
Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfants
Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfants
Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfants
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfants
Le premier ministre belge, Charles Michel, a deux enfants, une moyenne haute dans cette Europe qui ne se reproduit plus. Mais son prédécesseur, Élio di Rupo, était un homosexuel sans enfant.

Etre mère ou père vous oblige à vous projeter dans l’avenir du pays dont vous avez la charge. Mais les dirigeants les plus importants d’Europe ne laisseront aucun enfant derrière eux (…) N’ayant pas d’enfants, les dirigeants d’Europe donnent le sentiment de n’avoir aucune raison de s’inquiéter de l’avenir de leur continent. Le philosophe allemand Rüdiger Safranski a écrit:

       « Pour les personnes sans enfants, penser en termes de générations futures n’est guère pertinent. Par conséquent, ils se comportent de plus en plus comme s’ils étaient les derniers, le dernier maillon de la chaîne ».
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Dim 07 Oct 2018, 02:40

2018

L’écologie , une nouvelle Foi
Il y a quelques années, j’avais lu un article passionnant.

L’auteur, un sociologue spécialiste de la presse, mettait en lumière un fait extraordinaire : Depuis la chute du mur de Berlin, le nombre d’articles catastrophes dans la presse s’était accru de façon vertigineuse et pour lui la raison en était assez simple. L’un des rôles des journaux est en effet de maintenir le bon peuple dans la crainte constante que quelque chose de   désastreux est à la veille de se produire mais qu’heureusement, les élites qui nous gouvernent feront le nécessaire pour limiter les dégâts, à condition que les gens d’en bas les laissent travailler tranquillement.

Tant que les communistes au couteau entre les dents étaient la, ce n’était pas vraiment la peine de se fatiguer à créer des dangers imaginaires tant il y en avait un bien réel et bien sinistre.

Une fois le mur tombé, il fallait de toute urgence trouver quelque chose pour maintenir le peuple dans une obéissance de bon aloi.

Et dans ce registre, il faut dire que nos chers Oints du Seigneur ont fait très fort en découvrant que ce qui marchait le mieux pour foutre la trouille aux gens c’était l’écologie qu’ils ont réussi   à transformer en une nouvelle religion.

Quel est en effet le modus operandi de tout être qui veut vivre aux dépens des autres (voir à ce sujet Astérix : le Devin, de Goscinny et Uderzo)

·       D’abord, il faut convaincre les gogos qu’ils ont commis un énorme péché contre la divinité (dans ce cas précis, la déesse Terre, Gaia) et que celle-ci va se venger en exterminant les méchants pêcheurs.

·       Affolé, le gogo de service, commence à paniquer et demande s’il n’y a pas quelque chose qui pourrait être fait pour détourner le courroux de la divinité.

·       Il est tard, très tard, peut-être trop tard disent à ce moment-là les prêtres de la nouvelle religion, mais sans doute pourront-ils faire quelque chose si les nouveaux croyants procèdent à des sacrifices rituels tels que de grasses prébendes versées à nos nouveaux prêtres qui ont heureusement une ligne directe avec la Divinité et qui donc pourront intercéder en leur faveur. Seuls ceux qui auront vraiment craché au bassinet ont une chance d’être pardonnés, et chacun comprend le mérite de cette position.

·       Ce qui permettra aux enfants et petits-enfants des Oints du du Seigneur de s’installer dans une aisance heureuse et une prospérité de bon aloi

Et l’on voit se remettre en place le vieux mécanisme de manipulation de l’opinion d’une classe qui n’a pas envie de travailler mais qui réussit à convaincre une partie de la population qu’elle a commis un gros péché contre les dieux, ce qui est impardonnable. .. Cependant, les nouveaux ODS (à ne pas confondre avec les nouveaux philosophes, bien qu’ils s’agissent souvent des mêmes), par pure bonté d’âme peuvent intercéder aupres des dieux, à condition que des sommes importantes leur soient transférées, ce qui atténuera ou empêchera l’inévitable châtiment.

Ce qui m’amène à l’Ecologie aujourd’hui.

Dans le film Uranus, tiré d’une pièce de Marcel Aymé, le cafetier du village, joué par Gerard Depardieu, prononce cette phrase admirable : « Monsieur ! Je suis cafetier, socialiste et franc-maçon, c’est vous dire si j’en ai entendu des conneries dans ma vie ! »  

Et j’ai envie de la paraphraser en disant : « Monsieur ! J’ai 75 ans, je suis économiste, libéral, et Catholique c’est vous dire si j’en ai entendu des conneries dans ma vie »

Je m’explique

Tout cela a commencé au début des années 70 avec quelque chose qui s’appelait le Club de Rome et qui fut fondé par …David Rockefeller, également fondateur du groupe Bilderberg et de la Trilatérale.

Chacun comprend la stratégie de ce grand homme. Dans le fond, la démocratie est une mauvaise idée, nous avons besoin d’un gouvernement mondial ou le pouvoir appartiendra à ceux qui savent et qui se réuniront en secret (Bilderberg et Trilatérale), mais il faut aussi foutre la trouille au petit peuple pour qu’il reste tranquille, d’où le Club de Rome.

Au début, le Club de Rome part sur une mauvaise piste, déjà popularisée par Malthus : la croissance économique-infinie- est incompatible avec les ressources de la planète qui sont bien entendu finies. Et de nous expliquer qu’en 1990, il n’y aura plus de pétrole et que la moitie de la population indienne allait mourir de faim avant la fin du XX -ème siècle.

Pas de chance, le monde consommait à l’époque 60 millions de barils de pétrole avec des réserves d’une quinzaine d’années, et aujourd’hui, nous consommons 100 millions de barils par jour avec des réserves de 25 ans. Quant à l’Inde, elle exporte des céréales… A l’évidence ces gens-là ont dit des bêtises et l’ennui est que ces bêtises ont été prouvées comme étant fausses.

Il fallait trouver autre chose.

Et l’idée de génie fut de faire intervenir non plus des économistes dont chacun connait la capacite à prévoir l’avenir mais des scientifiques, car la SCIENCE, cela ne se discute pas.

Et donc fut inventé le réchauffement atmosphérique créé par l’activité humaine. Et bien entendu, ce problème ne peut pas être réglé par chaque Nation mais réclame, comme chacun l’a déjà deviné un…gouvernement mondial.

Ben voyons….

Venons-en aux faits, et cela fait quarante ans que je lis sur le sujet.

Premier problème : La mesure de la température. Déjà, nos scientifiques intègres se sont fait prendre à plusieurs reprises maquillant les données de température (scandale du hockey stick au Canada, scandale des pressions amicales sur les universitaires en Grande-Bretagne) pour « prouver » l’augmentation des températures. Et pourquoi ces maquillages ? Pour continuer à percevoir leurs subventions étatiques, tant il est vrai que les seuls à toucher ces subventions sont les « scientifiques » qui cherchent à prouver l’augmentation des températures, les autres étant interdits de publication et d’enseignement, bien entendu.  

Mais je suis bon prince, je veux bien admettre que la température a augmenté depuis quelques décennies.

L’embêtant est que ce n’est pas la première fois dans l’histoire. Ainsi, au XII -ème siècle, on cultivait la vigne au Groenland (=terre verte, aujourd’hui couverte de glaciers) et que toutes les périodes de réchauffement dans l’histoire ont été des moments où les civilisations les plus belles ont prospérées…Apres tout, peut -être la hausse des températures est-elle une bonne nouvelle ?

Pas du tout, cela ne peut être qu’une mauvaise nouvelle et nous allons tous mourir de faim et de soif et ceux qui dient le contraire sont les memes que ceux qui nient l’existence des camps nazis, argument imparable pour emepcher toute discussion.

Mais il y a peut-être une explication naturelle à cette hausse ? Serait-il possible que le réchauffement actuel n’ait rien à voir avec l’activité humaine et que nous soyons simplement en face d’un phénomène naturel ?

Que nenni, homme de peu de Foi, me disent alors mes scientifiques : nous avons bâti des « modèles mathématiques » qui nous permettent d’être surs de ce que nous affirmons Et là, je ne peux pas m’empêcher de sourire finement.

En tant qu’économiste, j’ai construit des modèles toute ma vie dont certains ont fonctionné (jusqu’au moment où ils ne fonctionnaient plus). Mais tous mes modèles avaient une caractéristique essentielle : ils m’aidaient à comprendre le PASSE.

Et ce qui est amusant c’est que la quasi-totalité des modèles du climat que j’ai vu sont complètement incapables d’expliquer le passé. Ils vous disent ce qui va se passer dans cent ans mais sont totalement inutiles pour expliquer ce qui s’est passé dans les 10 dernières années et sont tout autant inaptes a prevoir ce qui va se passer dans les 10  ans qui viennent…

Et pourquoi ? J’ai compris la raison de ce désastre scientifique en lisant il y a quelques années un livre écrit par le patron du service de la climatologie a la NASA.

D’après ce livre, la plus forte influence sur le climat est exercée par les nuages (l’eau en suspension dans l’atmosphère), qu’il y a des centaines de formes de nuages et que personne n’a la moindre idée de la façon dont tous ces nuages se créent et interfèrent les uns avec les autres, personne.  Il n’y donc aucune façon de modéliser ces interactions. Par exemple, une augmentation des nuages liées au réchauffement pourrait tout à fait faire baisser la température, ou la faire monter, personne n’en sait rien.

Et donc les modèles de nos nouveaux Lyssenko ne prennent pas en compte la seule chose qui ait de l’importance…

Dans le fond, nos scientifiques s’évertuent a prévoir quelque chose qu’ils ne comprennent pas et leur grande crainte est qu’un jour le monde entier ne s’aperçoive que le Roi est nu.

Je continue à être bon prince : Admettons qu’il y ait un réchauffement atmosphérique et acceptons qu’il soit causé par les activités humaines qui dégageraient trop de CO2. Que faut-il faire d’après eux ?  

Reponse:Il faut réduire de toute urgence les émissions de gaz carbonique, nous disent les nouveaux clercs en arrêtant de bruler des combustibles fossiles, ce qui revient à interdire tout développement aux pays émergents et donc maintenir dans la misère des milliards de gens, ou alors, et c’est ce que préconisait le Traité de Paris, forcer les Etats- Unis et tous les autres pays développés à en émettre beaucoup moins, ce qui implique une chute profonde des niveaux de vies chez nous. Et qui distribuera les tickets de rationnement :Nos Oints du Seigneur bien sur  

A la suite de ces mesures de salubrité publique, seuls nos Oints du Seigneur auront donc le droit de prendre des voitures qui les amèneront à leurs avions pour les transporter vers leurs conférences internationales.

Quant à nous, nous irons pieds nus dans des sandales, couverts de robes de bure en faisant la queue pour acheter de maigres portions de viande (toutes les vaches ayant été tuées puisqu’une grosse partie du C02 émis le serait par les pets des vaches), en espérant trouver de la place dans des transports publics a pédales, ce qui sera tes bon pour notre cœur.

Voilà qui rappellerait fâcheusement l’URSS, dont les anciens partisans se sont reconvertis dans la nouvelle religion au point que la plaisanterie court que les écologistes sont au fond comme les pastèques, verts à l’extérieur et rouges à l’intérieur.

Soyons sérieux. Comme l’avait dit le ministre du pétrole Saoudien des années 70, le Cheik Yamani : « l’âge de pierre ne s’est pas terminé a cause d’un manque de cailloux »

Tout le monde est favorable à l’arrêt de la pollution d’où qu’elle vienne, mais une fois de plus la solution ne viendra pas de l’Etat ou de la force publique, mais d’une invention faite dans une cuisine par un quelconque farfelu qui trouvera une façon rentable de stocker l’électricité. Ce jour-là, le pétrole et le charbon resteront et pour toujours soigneusement enfouis dans les entrailles de la terre, le Moyen Orient n’intéressera plus personne, les voitures ne feront plus de bruit et je peux assurer le lecteur que nous n’en sommes pas très loin.

A ce moment-là, et pour ceux qui veulent acheter de l’immobilier, je recommanderai aux lecteurs d’acheter des appartements au premier étage des immeubles situés sur les rues les plus passantes puisqu’il n’y aura plus ni bruit ni pollution.

Et plus personne ne parlera du réchauffement atmosphérique.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13759
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 23 Oct 2018, 00:02

Citation :
Royal: le gouvernement justifie un "matraquage fiscal" par l'écologie

AFP, publié le lundi 22 octobre 2018 à 09h47

L'ancienne ministre de l'Environnement Ségolène Royal a dénoncé lundi la fiscalité sur le carburant, estimant que le ministre de l'Économie Bruno Le Maire "cherche à justifier un matraquage fiscal par l'écologie", ce qui "n'est pas honnête".

"Aujourd'hui, le gouvernement fait 7 centimes sur le gasoil et encore l'année prochaine 6 centimes sur le gasoil, c'est totalement disproportionné, il faut absolument arrêter cette hausse", a déclaré Mme Royal sur RTL, qui y voit une illustration de l'"écologie punitive".

"Vous ne pouvez pas du jour au lendemain taxer d'une façon aussi violente les automobilistes sans prendre l'écologie d'une certaine façon en otage", a critiqué l'ancienne ministre pour qui "une véritable fiscalité écologique, c'est une fiscalité qui permet le changement des comportements".

Cette hausse des taxes sur les carburants, "je pense, n'est pas légale", a accusé Mme Royal, qui estime que "le gouvernement ne respecte pas l'obligation" de l'article 1 de la loi sur la transition écologique de 2015 qui prévoit que "quand vous faites un centime de plus de fiscalité écologique, vous êtes obligés de baisser d'un centime ailleurs la fiscalité pour qu'il y ait une neutralité fiscale par rapport à l'écologie".

"Ce n'est pas sérieux et ce n'est pas honnête", a poursuivi l'ancienne ministre de l'Environnement, qui estime que "Bruno Le Maire a cassé tous les leviers positifs de l'écologie positive", citant les "10.000 euros pour l'achat de la voiture électrique" et "le crédit d'impôt transition énergétique".

"Il n'y a pas une semaine où il n'y a pas un recul sur l'écologie et on comprend mieux la démission de Nicolas Hulot, parce que je pense qu'il avait pressenti cette dégradation sur les questions environnementales", a accusé Mme Royal après les propos du nouveau ministre de l'Agriculture sur les pesticides.

Didier Guillaume s'est attiré les foudres des ONG vendredi en déclarant que les scientifiques devaient faire la preuve que l'usage de pesticides avait des conséquences sur la santé, dans l'affaire des bébés nés sans bras.
---/---
https://actu.orange.fr/politique/royal-le-gouvernement-justifie-un-matraquage-fiscal-par-l-ecologie-CNT0000017F3BQ/photos/l-ancienne-ministre-de-l-environnement-segolene-royal-le-11-decembre-2017-au-ministere-de-l-economie-a-paris-fda5e18dfa447ab6528c22950ebfd4f7.html
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 23 Oct 2018, 18:25

tonton christobal a écrit:
2018

L’écologie , une nouvelle Foi
Il y a quelques années, j’avais lu un article passionnant.

L’auteur, un sociologue spécialiste de la presse, mettait en lumière un fait extraordinaire : Depuis la chute du mur de Berlin, le nombre d’articles catastrophes dans la presse s’était accru de façon vertigineuse et pour lui la raison en était assez simple. L’un des rôles des journaux est en effet de maintenir le bon peuple dans la crainte constante que quelque chose de   désastreux est à la veille de se produire mais qu’heureusement, les élites qui nous gouvernent feront le nécessaire pour limiter les dégâts, à condition que les gens d’en bas les laissent travailler tranquillement.

Lorsqu'on a compris que la peur et le renoncement sont deux outils puissants de gouvernance, les actualités médiatiques l'éclairent et se comprennent mieux.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 23 Oct 2018, 20:52

Nous payons le carburant plus cher que lorsque la baril était à 100 $...

où passe le pognon ? excellente question...

Mais si nous n'avions pas le freluquet et que l'on ose modifier le fonctionnement de l'europe ce serait encore pire... les z'élites nous le disent donc c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3873
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 23 Oct 2018, 21:04

Une question que l'on doit déjà se poser à Bercy : quand les moteurs essence et diesel seront interdits, où trouver les dizaines de milliards que rapportent actuellement les taxes sur les carburants ?
Je vous dis pas le prix de l'électricité après 2030, pour faire rouler les voitures électriques ...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 23 Oct 2018, 21:39

on taxera l'hydrogène puisqu'il semble que ce soit l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Mar 23 Oct 2018, 21:50

On fera du vélo, m.... pas de chance, il est prévu d'immatriculer les vélos (pour lutter contre le vol), peut-être qu'on va immatriculer les chaussures.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17015
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   Jeu 25 Oct 2018, 19:01

Les imposteurs du GIEC ont encore frappé !
MILLIERE GUY
POSTÉ LE 23 OCTOBRE , 2018, 11:06

Les imposteurs du GIEC ont encore frappé. Maintenant, ils disent que, pour éviter un réchauffement climatique anthropique supérieur à 1,5 degré Celsius d’ici a 2030 (dans moins de douze ans), le monde devra engager des transformations « rapides et sans précédent ».

Ils disent s’attendre à des vagues de chaleur, à des précipitations accrues, à des cyclones plus intenses, à une montée du niveau des mers, à des famines, à des épidémies catastrophi­ques, et que sais-je encore ?

Ils ne proposent pas un suicide collectif de l’ensemble de l’humanité, afin que celle-ci expie. Leur anti-humanisme n’a pas encore atteint ce degré, et ils sont au service d’un asservissement généralisé, pas d’un suicide collectif.

Ils proposent donc des moyens supplémentaires d’avancer vers cet asservissement : un maintien des émissions de dioxyde de carbone au niveau actuel, ce qui impliquerait des réglementations plus restrictives et plus punitives que celles qui existent déjà, des dépenses immenses, des restrictions supplémentaires à une multitude de libertés, des processus de redistribution planétaire accrus.

C’est afin que l’inquiétude requise, pour que l‘avancée vers l’asservissement s’accentue, que le plus récent rapport du GIEC a été rédigé.

Les populations des pays riches doivent impérativement se sentir très inquiètes.

Elles doivent aussi – cela va de soi – se sentir coupables, très coupables.

Grâce aux discours relais de la majeure partie des dirigeants politiques occidentaux et des grands médias, cela fonctionne.

Des manifestations « pour le climat » ont eu lieu un peu partout en France, voici peu, au cours desquelles des crétins au cerveau intoxiqué ont montré l’étendue de leur crétinisme.

On y a entendu beaucoup d’appels à « changer de système », à « sortir du capitalisme », à rechercher une « croissance zéro », voire la décroissance.

Dans quelques rares pays, tels que les États-Unis, quand bien même il y a des crétins au cerveau intoxiqué aussi, le crétinisme peut se trouver critiqué et soumis à l’épreuve des faits.

Ce n’est pas le cas en Europe.

Ce n’est tout particulièrement pas le cas en France, où le réchauffement climatique anthropique est devenu une croyance méta-religieuse et où, quand bien même le mouvement politique des Verts pastèques stagne, l’idée qu’il y a un réchauffement climatique anthropique est l’i­dée inepte la plus répandue.

Inutile de dire en France que le climat n’a cessé de varier depuis que l’espèce humaine a émergé, qu’il y a eu des moments bien plus chauds et des moments bien plus froids.

Inutile de dire que toutes les prévisions catastrophiques fai­tes depuis des décennies se sont révélées fausses et n’en ont pas moins été répétées et reformulées avec des mots presque semblables.

Inutile de rappeler les trafics frauduleux de données qui sont apparus, lorsque des imposteurs du GIEC ont été pris la main dans leur sac à malice et dénoncés par des scientifiques qui en avaient assez de l’imposture.

Inutile de souligner que les prévisions du GIEC reposent sur des modèles informatiques basés sur les données qu’on y introduit au départ, et que les résultats découlent de ces données, choisies par celui qui utilise le modèle et sait donc à l’avance ce qu’il va trouver.

Inutile de rappeler que toutes les prévisions catastrophiques du GIEC, depuis qu’il existe, ont été réfutées – ce qui, si on était encore dans le domaine des sciences et de l’utilisation de la méthode hypothético-déductive, aurait dû conduire à abandonner les hypothèses qui ont conduit aux prévisions en question.

Inutile de dire que le GIEC est un outil politique qui existe pour montrer qu’il y a du réchauffement climatique anthropique, ce qui est stalinien, et absolument contraire à l’esprit scientifique.

Le capitalisme, c’est la connaissance et l’inventivité mises en œuvre.

Le socialisme, c’est un dogme stérile et stérilisant destiné à donner du pouvoir à des idéocrates.

L’idée de réchauffement climatique anthropique est l’idée la plus délétère, produite par le socialisme mondial depuis que l’idée d’exploitation de l’homme par l’homme a glissé vers l’obsolescence.

La France aura encore des années de croissance nulle, de chômage élevé et de pauvreté endémique, mais on dira aux Français que c’était pour sauver la planète – et, pour la plupart, ils acquiesceront.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecologie intelligente ou écologie punitive   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecologie intelligente ou écologie punitive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fédération écologie et démocratie
» Génération écologie
» Elections européennes : liste Europe Ecologie
» Test : Quelle est votre sensibilité écologique ?
» Discutons de.... l'écologie et les energies renouvelables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: