Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Fake news, bientôt une loi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 05:43

J'approuve pendant les "périodes démocratiques" (périodes électorales). À suivre

http://www.europe1.fr/politique/fake-news-macron-annonce-une-loi-pour-renforcer-le-controle-sur-internet-en-periode-electorale-3536273

Sujet en vue : la @ démocratie illibérale @


Dernière édition par Libellule le Jeu 04 Jan 2018, 06:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13505
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 05:50

Citation :
La dénonciation des « fake news » se révèle très utile pour les régimes autoritaires

Le meilleur moyen pour couper court aux critiques et discréditer ses opposants ? Insister sur les dérives des médias et la diffusion de fausses informations.

LE MONDE | 05.03.2017

La mode consistant à dénoncer les fake news (« fausses informations ») se révèle très utile pour les régimes qui entendent faire barrage à leurs opposants. Si le président des Etats-Unis – pays qui leur a longtemps fait la morale – utilise cette esquive en toute impunité, pourquoi pas eux ?

Au pouvoir depuis plus de trois décennies, et bloquant l’opposition par des procès en diffamation, le premier ministre cambodgien, Hun Sen, s’est saisi de l’argumentaire depuis que le New York Times, CNN ou encore la BBC ont été mis à la porte d’un point presse de la présidence américaine le 24 février.

Hun Sen reprend volontiers à son compte le raisonnement du président états-unien. « Donald Trump comprend qu’ils sont un groupe anarchique », a lancé le chef du gouvernement cambodgien le 27 février, au sujet des médias. Deux jours plus tôt, le porte-parole, Phay Siphan, avait été plus explicite encore, se félicitant que le nouveau président des Etats-Unis « voie que les informations publiées par ces institutions des médias ne reflètent pas la situation réelle ». Il lançait un « avertissement » à la presse étrangère, qu’il menaçait de « fermer », de « les virer. »

La lutte contre les dérives des médias est également invoquée par le premier ministre de la Malaisie, Najib Razak, suspecté de corruption. Le 25 février, le chef du gouvernement malaisien a donc dénoncé les fake news, utilisées selon lui par ses détracteurs « pour faire tomber un gouvernement ». « C’est la plus grande menace, et nous la combattrons sans relâche », a-t-il déclaré.

La propagande chinoise n’a pas tardé à récupérer l’argument, pour tenter de décrédibiliser des articles sortis dans la presse occidentale, révélant les tortures subies par un avocat des droits de l’homme, Xie Yang, détenu depuis un an et en attente de jugement pour « subversion ».
---/---
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13505
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 05:51

Citation :
---/---
Après de longs mois au secret, Xie Yang a pu relater ces sévices à ses avocats, qui en ont transmis le détail à la presse. Mais, dans un article paru jeudi 2 mars, l’agence de presse étatique Chine nouvelle s’en prend à un avocat du détenu, qu’elle accuse « d’avoir utilisé l’opinion publique pour faire pression sur la police et salir le gouvernement chinois ». Et de conclure que les articles révélant les tortures infligées à M. Xie ne sont rien d’autre que des fake news.

La Chine n’a pas attendu M. Trump pour s’en prendre aux jia xinwen (« informations fausses »), jouant sur la prolifération de rumeurs sur Internet pour s’attaquer à des nouvelles vraies mais politiquement gênantes.

La polémique née après l’élection de M. Trump sur le rôle central joué par Facebook dans l’information aux Etats-Unis a été présentée par Pékin comme une validation de ses pratiques – la Chine bloque le réseau social depuis 2009. Le 21 novembre 2016, le Global Times, organe du Parti communiste chinois, soulignait : « Internet contient une énergie débordante et les risques politiques qui l’accompagnent sont imprévisibles. »
http://abonnes.lemonde.fr/international/article/2017/03/05/la-denonciation-des-fake-news-s-avere-tres-utile-pour-les-regimes-autoritaires_5089621_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 05:55

Point de départ :

Article 2 loi du 29 juillet 1881
Le secret des sources des journalistes est protégé dans l'exercice de leur mission d'information du public.
Est considérée comme journaliste au sens du premier alinéa toute personne qui, exerçant sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, de communication au public en ligne, de communication audiovisuelle ou une ou plusieurs agences de presse, y pratique, à titre régulier et rétribué, le recueil d'informations et leur diffusion au public.

Il ne peut être porté atteinte directement ou indirectement au secret des sources que si un impératif prépondérant d'intérêt public le justifie et si les mesures envisagées sont strictement nécessaires et proportionnées au but légitime poursuivi. Cette atteinte ne peut en aucun cas consister en une obligation pour le journaliste de révéler ses sources.

Est considéré comme une atteinte indirecte au secret des sources au sens du troisième alinéa le fait de chercher à découvrir les sources d'un journaliste au moyen d'investigations portant sur toute personne qui, en raison de ses relations habituelles avec un journaliste, peut détenir des renseignements permettant d'identifier ces sources.

Au cours d'une procédure pénale, il est tenu compte, pour apprécier la nécessité de l'atteinte, de la gravité du crime ou du délit, de l'importance de l'information recherchée pour la répression ou la prévention de cette infraction et du fait que les mesures d'investigation envisagées sont indispensables à la manifestation de la vérité.

Article 2 bis
Créé par LOI n°2016-1524 du 14 11 2016 - art. 1
Tout journaliste, au sens du 1° du I de l'article 2, a le droit de refuser toute pression, de refuser de divulguer ses sources et de refuser de signer un article, une émission, une partie d'émission ou une contribution dont la forme ou le contenu auraient été modifiés à son insu ou contre sa volonté. Il ne peut être contraint à accepter un acte contraire à sa conviction professionnelle formée dans le respect de la charte déontologique de son entreprise ou de sa société éditrice.

(....)

Les entreprises ou sociétés éditrices de presse ou audiovisuelles dépourvues de charte déontologique engagent des négociations à compter de la publication de la loi n° 2016-1524 visant à renforcer la liberté, l'indépendance et le pluralisme des médias. Cette charte est rédigée conjointement par la direction et les représentants des journalistes. A défaut de conclusion d'une charte avant le 1er juillet 2017 et jusqu'à l'adoption de celle-ci, les déclarations et les usages professionnels relatifs à la profession de journaliste peuvent être invoqués en cas de litige. Le comité institué à l'article 30-8 de la loi n° 86-1067 du 30 09 1986 relative à la liberté de communication est consulté lors de cette rédaction. Le deuxième alinéa du présent article s'applique à compter du 1er juillet 2017.

La prise en compte des forums, blogs, pages numériques, C'est l'enjeu, me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 06:21

https://www.franceculture.fr/emissions/le-tour-du-monde-des-idees/orban-et-kaczynski-comment-la-democratie-devient-illiberale

Extraits

Les dirigeants hongrois et polonais rêvent d'importer en Europe un système qui ménage les procédures de la démocratie, mais en contredit l'esprit.

...

Le vote des Britanniques en faveur de la sortie de l’UE a comme déchaîné certains dirigeants d’Europe centrale, que Bruxelles énervait depuis longtemps par ses rappels à l’ordre.
...

« Nous autres, en Hongrie, nous avons un proverbe, selon lequel si on a vraiment confiance en quelqu’un, on peut voler des chevaux ensemble, a déclaré, le mois dernier le premier ministre hongrois, Viktor Orban, au Forum de Krynica. « Hé bien, je connais plusieurs écuries où nous irions volontiers voler des chevaux en compagnie des Hongrois. Et le plus grand d’entre eux s’appelle l’Union européenne » lui a répondu Jaroslaw Kaczynski.

Si Viktor Orban est le Premier ministre d’une Hongrie qui a donné deux fois de suite une majorité absolue au Parlement de Budapest à son parti, le FIDESZ, Jaroslaw Kaczynski, lui n’exerce aucune responsabilité au sein du gouvernement polonais. Mais, frère jumeau du président de la République, décédé dans un accident d’avion en 2010, il est le président en titre du parti au pouvoir, Droit et justice. Il passe pour l’inspirateur secret du gouvernement, celui qui tire les ficelles de ministres, réduits, dans bien des cas, au rôle de marionnettes.

Alors qu’Orban est un politicien aguerri et cynique, qui a eu notamment l’habileté d’affilier, au Parlement européen, son parti au Parti populaire européen, le parti de Kaczynski a rejoint l’Alliance des conservateurs et réformistes européens. Le premier fraie ainsi avec la CDU allemande et Les Républicains français. Le second se retrouve isolé avec les Vrais Finlandais et quelques groupes marginaux. Mais les deux partis sont nationalistes et xénophobes.

Or, ces deux dirigeants rêvent d’entraîner l’Europe entière dans la voie de ce qu’Orban a appelé « la démocratie illibérale ». Le premier ministre hongrois, qui invoque le modèle de la Russie de Poutine, a été longtemps le seul dirigeant européen à avouer une pareille tentation. Depuis octobre dernier, il a été rejoint par Kaczynski, dont le parti a gagné les élections en Pologne. Les deux hommes se sentent assez forts ensemble pour tenter d’infléchir radicalement la politique en Europe.

C’est le politologue américain Fareed Zakaria, qui a forgé l'expression de "démocratie illibérale", dans un article publié dans la revue Foreign Affairs en 1997. Il remarquait déjà, à l’époque, un phénomène politique qui s’est beaucoup répandu depuis. Des régimes qui conservent les procédures électorales classiques, mais qui restreignent les libertés civiques.

...

Ce sont des régimes qui sont démocratiques, parce « leurs institutions sont censées traduire le point de vue des citoyens dans l’action publique ». Les dirigeants sont choisis au cours d’élections libres.
...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 07:33

Il va y avoir du travail si on s'occupe des sources qui permettent de commettre des infractions pénales...

La seconde phase étant de sanctionner les bobards émanant de médias connus trop proches de certains politicards...

Vaste programme.


Dernière édition par tonton christobal le Jeu 04 Jan 2018, 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 08:50

Article de mai 2017 qui se laisse lire.

Une étude sur les fausses informations, menée par l'économiste Emeric Henry, révèle que "la vérification des faits n'a aucun impact sur les croyances finales qui mènent les gens à voter."

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde et intitulée, "Face au FN, la vérité reste impuissante", Emeric Henry, professeur d’économie à Science Po dénonce l'importance qu'ont pris les "fake news" dans la vie politique. Une étude, qu'il a menée sur 2 400 personnes, révèle que "même après la vérification des faits, l'impact est positif" pour celui qui a lancé une rumeur ou des fausses informations. Selon lui, "la vérification des faits n'a aucun impact sur les croyances finales qui mènent les gens à voter".

Emeric Henry : C'est une étude sur 2 400 personnes qui essaye d'évaluer l'impact du fake news sur les intentions de vote et les croyances du fact-checking. Quand Marine Le Pen dit que '99% des migrants sont des hommes' et qu'ils quittent leur pays pour des raisons économiques, l'information est fausse. On montre que la vérification des faits corrige la méconnaissance factuelle. En revanche, les personnes qui ont fait partie de l'étude n'arrivent pas à corriger les conclusions que formule Marine Le Pen. Même après la vérification des faits, l'impact est positif, puisque cela fait augmenter les intentions de vote en sa faveur. La vérification des faits n'a aucun impact sur les croyances finales qui mènent les gens à voter.

Cela sert toujours de verifier l'information, puisque ça corrige la connaissance factuelle. En revanche, cela n'a aucune influence sur les intentions de vote. Il faut sans doute repenser la manière de présenter le "fact-checking", le rendre un peu moins neutre, d'arrêter de reprendre juste les chiffres. La défiance envers les médias n'apparaît pas. Les gens ont confiance dans les faits statistiques. Ils les croient, mais un biais psychologique intervient qui fait que même si on a corrigé un fait, il est très dur de corriger la conclusion. Même si les gens ont connaissance des vrais chiffres, cette conclusion erronée, reste dans leurs têtes. Je n'ai pas de solution à long terme. À court terme, la solution est d'aller voter, puisque c'est un moyen de contrer ceux qui utilisent ces intox via les urnes. Il se trouve que les "fake news" sont majoritairement utilisés par Marine Le Pen et les partis extrêmes en général.

Il faut repenser l'argumentaire et ne pas simplement dire que le chiffre dans l'affirmation de Marine Le Pen "99% des migrants sont des hommes" est faux et que c'est en fait 58% des migrants, selon les Nations Unies. Il faut redire que le lien entre ce pourcentage d'hommes et la raison de leur venue, n'est pas du tout clair. Et qu'il n'est pas du tout clair non plus que ces migrants viennent pour des raisons économiques, puisqu'ils viennent principalement de pays en guerre. Tout cela en essayant de rester impartial. Il faut nécessairement pousser les gens à repenser la conclusion.


Dernière édition par Libellule le Jeu 04 Jan 2018, 09:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4083
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 09:10

Quelle nuance trouver entre une fausse nouvelle et une opinion sur l'évolution possible d'une situation.
Un bruit, une rumeur, une prédiction tout cela concerne aussi bien la finance que l'avenir catastrophique de la planète. On affole les bourses ou les esprits, on fait craindre le pire.
Toute déclaration sur le futur est susceptible de sanction (la fin d'une guerre, la baisse du chômage, la reprise économique...=



_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 04 Jan 2018, 17:51

Une statistique mondiale globale émanant des nations unies sur l'immigration... type même de l'affaire à prendre avec des pincettes.

Peut on logiquement comparer l'immigration aux USA ou en Europe ?
L'immigration est elle la même au Australie qu'en Europe pour ce qu'il en est des arrivants ?
L'accueil des immigrés et le traitement  sont ils comparables en Europe et au Japon ?
L'immigration en Europe est elle la même en Italie et en Estonie ?
Peut on comparer l'immigration soudanaise en France avec l'immigration portugaise ou marocaine voire polonaise et en tirer des traits similaires.
Peut on comparer une immigration périodique de travail avec une immigration de peuplement ?
Peut on prétendre que l'immigration asiatique est similaire à l'immigration africaine ?

Flanquer les données les données en vrac dans le saladier pour en tirer une conclusion mondiale exacte voire simplement cohérente... bon courage.
Les conséquences locales de l'immigration sont elles comparables en fonction des différents pays d'origine des immigrés et des pays de destination ?

Tout se "laisse lire" (connait on des bouquins qui se débattent lorsqu'ils sont ouverts) mais doit on tout croire ?
Variante : comment en se basant sur des données exactes arriver à des conclusions erronées voire à des contre vérités ?
Nous éviterons pour ne pas aller trop loin de comparer l'incidence sur les pays d'accueil de l'immigration en fonction de son importance et des pays d'origine des arrivants... faire une statistique globale crédible me semble assez hasardeux peut être même interdit le tout dans un souci de vérité évidement.

Il est à noter qu'en touillant bien on en arrive à une conclusion (bien sur objective) sur le vote FN en France... là bravo !
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 05 Jan 2018, 05:45

Macron fait dans les fake-news.
Macron n'aurait jamais du dire aux journalistes qu'il a une pensée trop complexe pour qu'ils puissent comprendre.
Sur Europe1, c'est tout juste si la journaliste Géraldine WOESSNER n'a pas traité Macron de diffuseur de Fake-News.

Hier 15 Octobre 2017, Macron a diffusé de fausses informations lors de son entretien télévisé.

Macron : »80 % des apprentis dans boulangerie, boucherie, travaux public, bâtiment, ont un emploi à la fin de leur apprentissage. »
C'est faux, ce n'est vrais que pour ceux qui ont fait un Master, BTS en alternance, c'est de 50 % après un cap.

Macron : »Premier motif de rupture de contrat de travail : rupture conventionnelle « 

C'est faux, premier motif rupture CDI, la démission 57 %, en deuxième le licenciement, en troisième  les ruptures conventionnelles 17 % .

Macron : »La condition pour ne plus être à l'ISF, c'est d'investir dans l'économie français » 
C'est faux, les revenus financiers seront imposés à un taux unique de 30% sans aucune obligation de réinvestissement en France.
Il existait bien une déduction pour l'investissement dans les PME françaises mais elle a été supprimée.

Source :http://www.europe1.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-info2/combien-de-jeunes-apprentis-ont-un-emploi-a-la-cle-3465311

Quelle sanction Macron va-t-il s'auto-appliquer ?
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 05 Jan 2018, 19:17

Voici les 10 principes simples autour desquels nous, journalistes, pouvons répondre favorablement à Emmanuel Macron :

Le directeur d’un média (éditeur, responsable du business) n’est pas le directeur de la rédaction (rédacteur en chef, responsable du contenu). Seule la rédaction produit des infos (news).

Journalisme et publicité sont strictement séparés. Seuls les journalistes produisent des infos au sens de news (même si certaines pubs sont informatives, même si des infos sont parfois sponsorisées par des marques, même si des marques envoient des news...letters).

Côté journalisme, faits et opinions sont strictement séparés et nommés. Les faits sont des infos. Les opinions ne sont pas des faits même si pour être fondées, elles doivent s’appuyer sur des faits.

Les faits sont vérifiés et re-vérifiés. Un fait non vérifié et non corroboré risque d’être une erreur, une contre-vérité ou un mensonge. Pas un fait, pas une news mais une fake news. Les fake news doivent être décelées et dénoncées par les journalistes.

L’usage du conditionnel n’exempte pas de vérifier. Peut-être bien que oui, peut-être bien que non n’est pas du journalisme mais de la devinette. L’exactitude prime toujours sur la rapidité de sortie d’une info comme le rappellent les codes des agences de presse.

La vie privée est respectée, sauf au nom de l’intérêt général, jamais par voyeurisme. Une info sur la vie privée d’un petit ou d’un grand de ce monde n’est pas du domaine public des infos à couvrir par les journalistes.
La présomption d’innocence est respectée.

Affirmer que quelqu’un est coupable avant jugement, même en cas d’aveux, est un risque de donner une fausse info, une fake news.

Un journaliste évite tous conflits d’intérêts. Pour ne pas être tenté d’omettre certains faits, de dériver vers l’opinion ou la publicité.

Interviews, citations, photos et vidéos ne sont pas modifiées, bidonnées. Sinon l’info véhiculée est au pire fausse, au mieux faussée.

Un journaliste ne copie-colle pas ses confrères sans les citer (plagiat) au risque de copier une info fausse.
Voici, monsieur le Président, le socle de principes que je veux défendre pour lutter contre l’invasion des fake news. Cette éthique, nous devons, nous, journalistes, l’expliquer aux citoyens, même les plus jeunes, dès l’école.

Par François Dufour
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 05 Jan 2018, 19:42

Citation de Jacques Attali: "L'Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu'il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique."
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 05 Jan 2018, 20:30

Avant son élection je comparais macron à Bonaparte... Attention à ce qu'il ne devienne pas Napoléon !

Le contrôle de l'information est un trait commun aux régimes dictatoriaux de gauche comme de droite.

L'état par le jeu des subventions qu'il accorde ou non à la presse écrite dispose d'entrée de jeu d'un moyen de pression fort.

Entre les médias ouvertement engagés, ceux qui se piquent d'une réputation de sérieux et sont devenus des "caisses de résonance politicardes" nous sommes mal partis.
Nous pouvons ajouter les chaines télévisées dont la proximité politicienne est devenue transparente.

Le contrôle du net reste l'ultime étape qui a été franchie par l'Iran, la Chine et quelques autres... Doit on s'inquiéter chez nous ?

"en même temps" personne ne s'inquiète des infractions pénales commises par les organes de presse qui ne respectent pas le secret des affaire à l'instruction.
On protège même ceux qui s'en rendent coupables au nom de la protection des sources.
Protection des sources qui n'est pas accordée à la police avec à la clé quelques ennuis pour les "tontons" ou les "cousins" dont certains n'ont plus mal aux dents.

Il est vrai que quelques fuites bien organisées peuvent aider le combat politique.

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 05 Jan 2018, 20:39

coufsur a écrit:
Citation de Jacques Attali: "L'Internet représente une menace pour ceux qui savent et qui décident. Parce qu'il donne accès au savoir autrement que par le cursus hiérarchique."

Attali est un célèbre humaniste Français ! il était d'ailleurs le conseiller d'un de président lui aussi humaniste...

"L'EUTHANASIE SERA UN INSTRUMENT ESSENTIEL DE NOS SOCIÉTÉS FUTURES" JACQUES ATTALI (1981)

Retraités on vous pique votre pognon mais on va progresser dans le sens de l'économie ! on vous piquera une bonne fois pour toutes et ce sera la dernière...

Lorsque l'on sait que notre président a été mis sur orbite par Attali et quelques autres du même calibre on peut dormir tranquille...
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 05 Jan 2018, 23:26

tonton christobal a écrit:

Attali est un célèbre humaniste Français !
 de GAUCHE ....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 07 Jan 2018, 02:37

Qui peut imaginer les réactions de la "bonne presse" si l'intention de macron était une initiative de trump ou de poutine ?

Je vois déja l'étendard de l'attaque contre la liberté brandi par nos démocrates humanistes si sarko ou la blonde s'étaient laissés aller à envisager une pareille mesure.

Avec le premier communiant propre sur lui gendre idéal il y a peu de vagues, c'est merveilleux !
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Lun 08 Jan 2018, 06:01

Yann Moix accusé de véhiculer des fake news sur les migrants par la préfecture du Pas-de-Calais
Source:https://francais.rt.com/france/47093-migrants-yann-moix-accuse-fake-news-par-prefecture
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Lun 08 Jan 2018, 06:03

Je sens que cette histoire de pénalisation des fake-news va ce terminer en burlesque pas drôle.

Il faudra classifier les médias et « déclarants » en deux catégories.

Première catégorie : ceux qui ne peuvent pas être poursuivis, les médias officiels ayant le droit à l 'erreur.
référence : la 7 ème compagnie « j'ai glissé chef »

Seconde catégorie : ceux qui étant habité par le « Malin » sont des impies ou des mécréants et qui diffusent volontairement des Fake-news.

Je me souvient d'Estrosi (chacun à sa croix à porter, les motards ont Estrosi) déclarant après le massacre du Bataclan, que jamais ce type d'attentat ne pourrait arriver dans sa ville de Nice, car il avait déployé beaucoup de caméras de surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Lun 08 Jan 2018, 06:26

Je vais me répéter mais j'imagine le bordel si sarko avait fait la même déclaration..

Avec le petit mignon nous en sommes au début... le pire est à venir !
Revenir en haut Aller en bas
vieux-breton

avatar

Messages : 3105
Date d'inscription : 08/07/2010
Localisation : Fontenay sous Bois

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Lun 08 Jan 2018, 07:42

ça serait bien si Fontenay sous Bois montrait l'exemple, car à chaque élection surtout municipale ils ne se gênent pas pour en faire circuler.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Mer 10 Jan 2018, 22:02

À compter de ce 1er janvier 2018, la loi allemande contre les discours haineux en ligne entre en vigueur. Les réseaux sociaux de plus de 2 millions d’utilisateurs (comme Facebook et Twitter) s’exposent désormais à une amende pouvant atteindre les 50 millions d’euros s’ils ne suppriment pas ces contenus sous 24 heures.
Reporters sans frontières s’inquiète du risque de censure préventive qu’appliqueraient ces entreprises.
Source :https://www.numerama.com/politique/317851-discours-haineux-les-reseaux-sociaux-risquent-50-millions-deuros-damende-en-allemagne.html
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Mer 10 Jan 2018, 22:57

Selon ce philosophe et chroniqueur d'Europe 1, un terroriste du 11-Septembre se serait suicidé en portant "17 slips".

Vérification faite auprès des documents officiels de l'investigation américaine relative aux attentats de 2001, Panamza avait démontré que la déclaration d'Enthoven ne reposait sur aucune source.

Un mois plus tard, une internaute a interpellé à ce sujet Enthoven via Twitter : "Oui mais, les 17 slips? On peut avoir la source de l’info ou pas? C’est une vraie question, hein, pas une polémique".
Réponse croustillante d'Enthoven : "Vous avez raison. C'est mon erreur. Je tairai la source, mais je n'ai pas de garantie".

En clair : acculé dans son mensonge, Enthoven est incapable d'étayer factuellement son allégation qui n'est finalement pas "garantie". Son stratagème : invoquer une prétendue "source" qu'il doit "taire".
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 13 Jan 2018, 20:04

Mauvaise idée, monsieur Macron
Par Eric Brunet / Vendredi 12 janvier 2018 à 19:04 11

Liberté chérie. Vouloir lutter contre les fake news est honorable. Mais réinstaurer pour cela la censure, c’est ouvrir la porte à de funestes excès.

C’est l’exemple parfait de la fausse bonne idée : Emmanuel Macron vient d’annoncer que les magistrats français pourront ordonner l’interdiction d’une information qu’ils jugent fausse et même bloquer le média émetteur. Selon le président, il s’agit de lutter contre la « propagande » qui répand « partout dans le monde, dans toutes les langues, le bobard inventé pour salir un responsable politique, une personnalité ». Macron souhaite aussi renforcer les pouvoirs du CSA afin de « lutter contre toute tentative de déstabilisation par des services de télévision contrôlés ou influencés par des États étrangers ». Tout le monde l’a compris : officiellement, il s’agit de lutter contre les fausses infos téléguidées depuis l’étranger. Macron redoute particulièrement RT (anciennement Russia Today), une chaîne de télévision propriété du gouvernement russe, lancée en décembre sur le câble et le satellite français…

Loin de moi le projet de comparer notre jeune président à Brejnev ou Franco… Mais enfin, quelle mouche le pique ?

Projetons-nous un instant. Dans le monde de M. Macron, qui déterminera ce qu’est une fake news ? Les juges ? Mais lesquels ? Les 25 % de magistrats affiliés au Syndicat de la magistrature qui ont appelé à voter contre Sarkozy en 2012 ? Vous savez, le syndicat du “mur des cons”… Ou peut-être les juges qui ont orchestré quotidiennement les fuites vers les journalistes, lors de l’affaire Fillon, pendant des semaines, au mépris du secret de l’instruction et de la présomption d’innocence ? Et puis, qui saura dire la différence entre une fake news, une exagération, une erreur ou un commentaire humoristique ? N’oublions pas Montesquieu : « Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. »

.../...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 13 Jan 2018, 20:05

.../...

Jusqu’à présent, les fausses nouvelles étaient soumises à la loi sur la liberté de la presse de 1881. Mais si demain le parquet, placé sous la tutelle hiérarchique du garde des Sceaux, saisit le juge en urgence pour “fausses nouvelles”, le pouvoir pourrait être tenté d’en profiter pour harceler la presse d’opposition à son profit.

La France insoumise n’a pas digéré, ni les socialistes. Même inquiétude chez Marine Le Pen : « Qui décidera de ce qui est vrai ou faux dans le cadre de la lutte contre les fausses informations ? » Steeve Briois d’ajouter sur Twitter : « Bientôt l’annonce de la création d’un orwellien ministère de la Vérité ? »

Observons le cas turc. Erdogan n’a-t-il pas utilisé la lutte contre la « propagande terroriste liée à des intérêts étrangers » pour transformer les médias du pays en outils de propagande au service du régime ? Concrètement, il a régulièrement accusé les médias d’opposition de rédiger des fake news à la solde des Kurdes indépendantistes ou de la confrérie Gülen, ce mouvement accusé d’avoir commandité la tentative de coup d’État de l’été 2016. Au total, Erdogan a fait fermer 131 organes de presse, dont 45 journaux et 16 chaînes de télévision. De nombreux journalistes du grand quotidien d’opposition Cumhuriyet ont été arrêtés. Bien sûr, Ankara n’est pas Paris. Toutefois, le glissement turc démontre qu’autoriser la fermeture de médias au prétexte de propagation de “fausses nouvelles” peut donner lieu à de funestes excès.

Le site libertarien Contrepoints ne s’y trompe pas : « Après la reprise en main de l’audiovisuel public, il ne reste plus qu’à museler Internet, ce que Macron va tenter au prétexte de lutter contre les influences étrangères ou les rumeurs dites fabriquées. Tiens, nous qui croyions que l’ouverture à l’international et les échanges étaient par définition une bonne chose selon la doxa macronienne. Nous voilà menacés d’une nouvelle loi liberticide au prétexte que les braves gens sont manipulables : la quintessence même du mensonge et de la tartufferie… Souvenez-vous d’Orwell, de Huxley ou de La Boétie : c’est toujours pour votre bien que les dictatures agissent. »

Monsieur Macron, l’article 27 de la loi de 1881 protège les Français des outrances de la presse, mieux que dans tout autre pays. Alors, enterrez vos rêves de censure.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 13 Jan 2018, 22:15

tonton christobal a écrit:
Macron souhaite aussi renforcer les pouvoirs du CSA afin de « lutter contre toute tentative de déstabilisation par des services de télévision contrôlés ou influencés par des États étrangers ». Tout le monde l’a compris : officiellement, il s’agit de lutter contre les fausses infos téléguidées depuis l’étranger.
.../...

Il n'y aurait comme "un relent nauséabond de xénophobie" dans cette démarche.
Que fait EELV face à cette dérive "qui nous rappelle les heures les plus sombre de notre histoire" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 327
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 02:45

Tout le monde sait désormais que lors de ses vœux à la presse, le 3 janvier dernier, le président Macron a annoncé son intention de légiférer (1) pour combattre les « fausse nouvelles » qui seraient selon lui diffusées sur Internet, afin de « protéger la démocratie … en période électorale » car « toutes les paroles ne se valent pas ». Par contre, on a sans doute oublié qu’en prenant cette initiative Emmanuel Macron n’innove nullement : il se borne à appliquer le programme de censure élaboré lors du Forum de Davos de janvier 2017.

La suite :

https://www.polemia.com/censure-de-linformation-macron-applique-a-la-lettre-le-programme-du-forum-de-davos/
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 03:30

il y a une mine de "complotistes" sur le forum !

Lorsque des copains bien placés se réunissent de temps en temps pour faire une bouffe et boire une bière il ne faut pas en tirer des conséquences hâtives et imaginer qu'ils font autre chose que parler gonzesses, bagnoles et vacances !

-------------------------------

POur compléter ma démonstration de la non importance de ces réunions informelles entre copains quelques adresses !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bilderberg
https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Trilat%C3%A9rale
https://fr.wikipedia.org/wiki/Council_on_Foreign_Relations
https://fr.wikipedia.org/wiki/French-American_Foundation
https://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_%C3%A9conomique_mondial

Je laisse le soin aux documentalistes de choc nombreux sur ce forum de se faire leur propre avis sur ces coins auprès du feu où on discute librement entre copains.

Pour ce qui concerne le nom des participants c'est si peu important que nombre d'entre eux refusent de figurer sur les listes sans doute aussi par modestie.
Comme ces gens sont discrets ils filtrent les participants, n'acceptent pas les journalistes (en mission) certains sont d'honorables participants, ne donnent que fort peu d'informations sur les sujets traités, fonctionnent en vase clos et ne publient aucun compte rendu de leurs travaux...

Je dois bien avoir encore dans un coin quelques adresses supplémentaires bien françaises où nous retrouverons les mêmes protagonistes.

Bref on brasse beaucoup sur ces réunions de potes qui passent du bon temps ensemble pour le plus grand bien de l'humanité.


Dernière édition par tonton christobal le Dim 14 Jan 2018, 05:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 04:20

tonton christobal a écrit:
il y a une mine de "complotistes" sur le forum !


lol! affraid

Nous retrouvons donc le panel en ligne d’un millier de personnes de l’Ifop, qui peut répondre sans se lasser sur la galette des rois ou Johnny Halliday. À force de fréquenter ce village, on devine plusieurs biais sur les analphabètes qui ne savent pas s’auto-administrer le questionnaire, les étrangers qui ne comprennent pas le français mais qui de toute façon ne votent pas et consomment peu, les sans-logis qui n'ont pas Internet, les anti-sondages, ou les facétieux.

Jérome Fourquet propose l’hypothèse suivante :  ce mode de recueil est particulièrement adapté à ce type de sujets, à l’opposé des sondages par téléphone ou en face-à-face, où une partie des interviewés n’ose pas dévoiler ses opinions à l’enquêteur de peur qu’elles soient jugées comme étant illégitimes ou « politiquement incorrectes » […] le sondé peut s’exprimer en totale liberté devant son écran sans craindre d’être jugé par un enquêteur.

Mais pourquoi un vrai complotiste, qui se sent menacé, irait se révéler aux sondeurs qui ourdissent justement ce complot du «Système» ? Est-ce qu’un test témoin a été mené par téléphone ou en face-à-face, pour vérifier si les gens se censurent encore devant un enquêteur ? Est-ce qu’en ligne ils n’en viennent pas plutôt à répondre n’importe quoi quand l’enquête auto-administrée devient idiote et fastidieuse ? Vérifier cela aurait été plus scientifique, mais plus cher. L’assertion ci-dessus est plausible mais pas prouvée.

Le sérieux de l’institut n’est pas suspecté. Ils ont obtenu du bruit médiatique, mais l’affaire risque de les embarquer plus loin que souhaité. Pour un citoyen sérieux, qui s'inquiète véritablement de ses contemporains, il est prudent d’exclure toute conclusion quantitative absolue sur l’opinion, et d’en rester à une analyse qualitative.

Les complot des extrêmes contre la rationalité des «modérés»

La fondation Jean Jaurès (proche du Parti socialiste) n’a pas ces scrupules et en tire des conclusions politiques flatteuses pour eux, résumées par deux graphiques.


Les complotistes votent Mélenchon (et Marine Le Pen). selon Rudy Reichstadt, fondation Jean Jaurès (proche du parti socialiste).

Les non-complotistes votent Hamon (Rudy Reichstadt, fondation Jean Jaurès)

Donc, l’électorat de Hamon (avec Macron) serait le moins «complotiste». Par contre, les «populistes» de gauche et de droite sont amalgamés. Le problème, c’est que le vote Hamon a été très minoritaire, et a touché un électorat certainement admirable de fidélité, mais désavoué par son organisation.

En remontant une page plus haut (91) dans le même tableau de données, le parti socialiste (tel que revendiqué aujourd’hui) a un autre comportement sur le «complotisme».

https://blogs.mediapart.fr/glorieux/blog/110118/lutter-contre-le-complotisme-c-est-lutter-contre-qui
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 04:46

Suite

moins «complotistes» que des socialistes. Notons le cas particulier des verts, alliés des socialistes, apparemment très endurcis au complot. Ce sondage mesure certainement quelque chose, mais pas ce que ses commanditaires voudraient.

Et si on disait, pour la gauche en tous cas, que «complotiste» signifiait «informé», ou «critique» ? Si vous répondez oui à la proposition «des firmes puissantes manipulent l’information scientifique pour faire croire à l’innocuité du glyphosate ou du tabac», êtes-vous complotiste ? Vous l’êtes en tous cas selon ce sondage lorsque vous cochez la case : le ministère de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins. L’irrationalité n’est pas dans le fait évoqué, il a suscité le questionnement très sérieux en 2010 d’une commission d’enquête du Sénat sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion par le Gouvernement de la grippe A (H1N1)v, créée sur la demande du groupe Communiste, Républicain et Citoyen et des sénateurs du Parti de Gauche.

Le complot tient à un mot, «de mèche». La majorité des gens ne peut pas être informée avec précision, par contre, elle peut réagir au mot «de mèche». C’est un signal de type sifflet à chien. Quand on a un CAP ou un BEP (64% d’accord), on pense être en démocratie et avoir le droit d’avoir une opinion sur les collusions d’un gouvernement avec les entreprises privées, et on peut réagir positivement au signal «de mèche». Quand on a un master ou plus (42% d’accord), l’enseignement supérieur a su nous appendre la difficulté de se construire une opinion fondée, et donc on renonce à juger par soi-même sur les sujets hors de notre compétence, et on sait que l’insinuation «de mèche» n’est pas factuelle.

Le véritable enjeu est là. Certaines franges de l’opinion se doutent de manipulations tout à fait réelles, mais elles n’ont pas le temps ou la compétence pour tirer des conclusions pondérées. Le procès pour complotisme est une condamnation morale de cette part de la population qui cherche sincèrement à se faire un avis éclairé dans la complexité du monde, mais qui n’est pas autorisée à avoir son idée par un diplôme. L’accusation de «complotisme» est un mépris social qui ne veut même pas prendre le temps d’expliquer. Les enseignants sauront apprécier ce qu’est devenu le parti qui se dit socialiste et qui s‘approprie le nom de Jean Jaurès.

On n’a même plus envie de parler de gauche ou de droite, mais pour les gens qui sont encore dans la société réelle, et pas uniquement sur Internet, qui se soucient de leur commune, de leurs concitoyens, on voit bien le travail immense qui nous attend pour resocialiser, faire discuter, élaborer des idées qui peuvent se transformer en action. Les champions du «complotisme endurci» sont les chômeurs (39%, master et +:  15%), ce sont aussi ceux qui s’informent le plus par la télévision (63%, master et + : 25%). Leur cerveau a été bien préparé à recevoir la publicité.


Dernière édition par Libellule le Dim 14 Jan 2018, 05:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 04:52

Dernier extrait choisi

Le complot technocratique de l’anti-complotisme

La technocratie a un intérêt politique de court terme à décrédibiliser toute tentative de penser globalement la société. En dénonçant ainsi un «complot technocratique de l’anti-complotisme», je risque d’être amalgamé à Dieudonné par Conspiracy Watch. Voyons plutôt leurs méthodes sur un cas concret.

Usul est un chroniqueur video sur Mediapart, qui se dit ouvertement communiste, sans préciser dans quel parti. On sait l’énorme succès des vidéos Internet auprès des adolescents d’aujourd’hui, du besoin d’y installer la pluralité des opinons avec un talent qui plaise, parce que pour l’instant, Youtube est politiquement plus occupé par des intégristes religieux, ou l’extrême droite. Pour réussir, il faut comprendre les recettes qui font le succès de l’adversaire, les assimiler, et se jeter dans l’arène à armes égales. Dans Usul : du combat contre la « mythologie républicaine » à la tentation complotiste, Conspiracy Watch insinue que Usul serait fasciné par la pensée « anti-système » d’Alain Soral (un youtubeur ouvertement antisémite). Bel amalgame de la gauche à la droite la plus moisie. Voudrait-on empêcher la jeunesse de se former politiquement ? Les jeunes ne lisent pas Conspiracy Watch, cela vise plutôt à inquiéter les parents.

À trop fréquenter les complotistes qu’ils dénoncent, Conspiracy Watch empruntent les mêmes méthodes, celles du négationnisme. Cela consiste a être maniaque des détails, à épuiser tout contradicteur dans une liste infinie de points à réfuter avant d’avoir le droit d’oser une réserve. Il est impossible de présenter son irréductible différence dans sa bonne foi, vous n’êtes jamais compris, vous êtes atomisé en énoncés contestés et précipité dans un réseau de collusions et de compromissions, au service d’une thèse délirante. Journalisme sans conscience n’est que ruine de l’opinion.

...Avec l’augmentation du niveau d’études et le chômage des jeunes, des bénévoles savent parfaitement vérifier une information. Ils peuvent suivre le cursus Facebook pour devenir journalistes. D’ailleurs, Libération (possédé par le fournisseur d’accès SFR) et Le Monde (possédé par le fournisseur d’accès Free), sont désormais des sous-traitants de Facebook pour trier les fake news. Mais leur conscience est sauve, ils ont le droit de critiquer Facebook. Ils ne comprennent pas qu’ils servent à entraîner des intelligences artificielles, qui les remplaceront beaucoup plus efficacement, sans grève pour motion de défiance. Une fois entraînés, ces robots sauront faire la conversation automatique aux complotistes déviants, aimables et imperturbables, pour les dissuader du suicide, du terrorisme, ou de l’apocalypse. Si le métier des journalistes se résume à vérifier des informations, alors ils sont remplaçables par des robots, comme déjà les traders, et bientôt les comptables.

Les idiots utiles du capitalisme algorithmique préparent un monde sans discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4083
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 06:31

3000 signes c'est une limite. La prochaine fois ...les messages seront supprimés.
Webmaster

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Dim 14 Jan 2018, 08:02

79% des Français favorables à une loi contre les Fake News? Fake you !

Coup de gueule. Selon un sondage, 79% des Français sont favorables à une loi contre les Fake News, proposée par Emmanuel Macron. Et si le président interdisait les sondages bidons qui participent de la fabrique des opinions ?

Est-ce les Français qui sont « à vomir » pour reprendre l’exaspération d’Henri Guaino au soir du premier tour des législatives, ou les médias qui sont à vomir ? A moins qu’il ne s’agisse des deux mon général et des sondages en particulier. Certes, de manière très factuelle, scientifique même, les Français sont des cons. Pardon, je m’emballe, 79 % des Français sont favorables à une loi sur les fake news, selon un sondage Odoxa. Autrement dit, 79 % des Français ne comprennent pas que derrière cette loi sur les fausses nouvelles se cache la volonté du pouvoir d’assoir le sien, selon des critères qu’il a lui-même définis et des instances (le CSA) qu’il a lui-même désignées. Mais comment leur en vouloir...

La question invite à une réponse positive. Comment, raisonnablement, être pour la diffusion de fausses nouvelles ? Comment, raisonnablement, être contre l’idée du chef de l’Etat de lutter en période électorale contre la diffusion de fausses nouvelles qui risqueraient de mettre en péril notre démocratie, dont on peut voir, jour après jour, qu’elle fonctionne si bien mais qu’une poussière de mauvaise foi pourrait ébranler. C’est à s’étonner finalement que 100 % des Français ne soient pas pour. Comme si certains, par principe, faisaient de la résistance aux sondages, ces instruments de propagande qui sous couvert de leur neutralité scientifique, servent le dessin de celui qui les commande et pose les questions. Comme si certains entrevoyaient que ce projet de loi qui semble tomber sous le sens – mais bon sang, mais c’est bien sûr – se révélait autrement plus problématique qu’une question dont on ne devrait que répondre par l’affirmative.
Et si, pour commencer, on s’interdisait de faire des sondages sur des sujets en apparence si simples à trancher, mais dont les enjeux sont, à l’image de la pensée d’Emmanuel Macron, éminemment « complexes ». Qui définit ce qu’est une fake news ? L’Elysée ? Le CSA ? Le Décodex du Monde ? Et la liberté d’expression bordel ! A l’aube de la campagne présidentielle, certains médias avaient décidé qu’il était peut-être temps d’en finir avec les sondages. Le Parisien annonçait « une pause » après avoir tiré les leçons de la victoire du Brexit, de Trump et de François Fillon à la primaire de la droite et du centre, que ni les sondages, ni les médias n’avaient été en mesure d’anticiper ou de prévoir. Le nouveau monde changerait-il la donne qu’il faudra à nouveau s’épuiser à commenter des sondages absurdes ?

La suite : https://www.valeursactuelles.com/politique/79-des-francais-favorables-une-loi-contre-les-fake-news-fake-you-92391

----------------

le temps passant les impostures ne prennent plus.
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Lun 15 Jan 2018, 22:05

Cette tribune signée par les plus hautes autorités scientifiques et morales, demande la condamnation pour fake-news du dénommé Galilée.
Signé par
Martin Horky
Delle Combe
Niccolo Lorini
Tommaso Caccini
Orazio Grassi
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Lun 15 Jan 2018, 23:12

En matière de fake news Lemaire vient de faire une démonstration de première grandeur.
Pas d'impôt nouveau... 3 jours après vlan sur la courge ! la taxe pas l'impot inondation ! nuance !

Choupinet va se fâcher tout rouge et taper du pied... à moins que mamy s'interpose et par des soins appropriés nous le calme..
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Mar 16 Jan 2018, 09:12

Macron a menti à des journalistes sur sa scolarité,
a menti sur ses prétendus travaux de philosophe,
a diffusé un clip complètement mensonger pour le lancement d’En Marche,
a menti effrontément sur le nombre des adhérents de son nouveau parti,
a menti sur sa gestion de l’aéroport de Toulouse,
a affirmé à Paris-Match qu’il « échangeait » des idées avec l’intellectuel tunisien Abdelwahab Meddeb, lequel était mort depuis deux ans,
a reconnu avoir menti quand il disait qu’il était socialiste…
etc.
source :https://www.upr.fr/actualite/france/macron-symbole-de-lescroquerie-dun-monde-politique-perdition
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Mer 17 Jan 2018, 04:27

coufsur a écrit:
Yann Moix accusé de véhiculer des fake news sur les migrants par la préfecture du Pas-de-Calais
Source:https://francais.rt.com/france/47093-migrants-yann-moix-accuse-fake-news-par-prefecture

Macron va-t-il porter plainte contre la chaine publique "France 2" et son chroniqueur Yann Moix pour diffusion de Fake-new ?
"A l'adresse des associations, M. Macron a lancé un appel à la "responsabilité", en déplorant les "mensonges" diffusés "par de trop nombreux" acteurs et "qui nuisent à notre efficacité collective".
Source:https://www.la-croix.com/France/Politique/A-Calais-Macron-veut-conjuguer-devoir-humanite-respect-ordre-republicain-2018-01-16-1300906179
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 18 Jan 2018, 19:59

En Février 2017 Richard Ferrand, l’intègre et exemplaire secrétaire national d'En Marche, le mouvement d'Emmanuel Macron, accusait la Russie de piratage sans jamais apporter aucunes preuves.
Ne serait-ce pas une Fake-New ?

Source:
https://www.lesechos.fr/14/02/2017/lesechos.fr/0211799121311_macron-accuse-la-russie-de-piratage--le-kremlin-dement.htm#tY4t4md7jgrIHKEJ.99


Dernière édition par coufsur le Jeu 18 Jan 2018, 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4083
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 18 Jan 2018, 20:24

Ma pensée du jour

les démagogues mentent dans leur programme avant élection,
les dictateurs mentent dans leur bilan après leurs méfaits.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Jeu 18 Jan 2018, 20:48

Gérard a écrit:
Ma pensée du jour

les démagogues mentent dans leur programme avant élection,
les dictateurs mentent dans leur bilan après leurs méfaits.

on peut faire les deux... il y en a un qui est parti pour.
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 19 Jan 2018, 18:13

La Terre serait plate, l'homme ne serait pas responsable du dérèglement climatique, les Américains ne seraient jamais allés sur la Lune... En science aussi, les fausses nouvelles ont la vie dure. Scientifiques et journalistes spécialisés s'interrogent sur les moyens de lutter contre la désinformation.

Dans le domaine du climat, "on doit faire face à une volonté délibérée de manipuler l'opinion publique, les décideurs", estime la climatologue Valérie Masson-Delmotte, invitée récemment d'un colloque organisé à Paris par plusieurs sociétés savantes et l'Association des journalistes scientifiques de la presse d'information (AJSPI).

Ceux que ce membre du groupe d'experts sur le climat de l'ONU (Giec) appelle les "marchands de doute" cherchent essentiellement, selon elle, à limiter la régulation environnementale.

Mais les motivations des pourvoyeurs de "fake news" ne sont pas qu'économiques, elles peuvent être religieuses, idéologiques ou parfois plus personnelles comme un besoin de notoriété. Ce qui entraîne la persistance, notamment sur internet, de théories scientifiquement invalidées, parfois encore prises pour argent comptant par le grand public.

Pour le journaliste spécialisé Nicolas Chevassus-au-Louis, les fausses informations, qu'elles soient de nature scientifique ou pas, "procèdent d'une même rhétorique". "Tout commence par semer le doute. La méthode la plus au point consiste à mettre en cause les supposées incohérences de la version officielle, s'attacher à un minuscule détail et en faire des tonnes", détaille-t-il. Le fameux: "Tu ne trouves pas ça bizarre toi que l’Antarctique ne semble pas fondre ?"

Suit ensuite la mise en place de "versions alternatives" comme le fait que le dérèglement climatique pourrait être lié à l'activité solaire (et non à l'homme, comme les scientifiques l'ont établi).

Il ne leur reste plus ensuite, selon ce journaliste, qu'à convaincre que leur "version alternative" est la vraie, avec des témoignages de personnalités et des publications dans des revues dont la présentation prend l'apparence de celle de la science (appelées les "revues prédatrices").
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Ven 19 Jan 2018, 18:40

le GIEC soyons sérieux ! cet organisme qui a menti et s'est fait discret mais revient en force.

L'ONU le "machin" qui trouve le moyen d'avoir un saoudien comme big boss du droit des femmes... il faut le faire.

https://francais.rt.com/opinions/37610-arabie-saoudite-integre-dans-commission-droits-femmes-onu-complice-crimes
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13505
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 00:07

Quand Emmanuelle Cosse alors secrétaire de EELV manipulait l'information en mélangeant nucléaire civile et militaire:

http://www.plateaufontenay.net/t2183-nucleaire-quand-emmanuelle-cosse-secretaire-de-eelv-amalgame
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 03:47

Mes professeurs et enseignants (qui étaient de gauche) m’ont appris éveiller mon sens critique et avoir le doute en garde fou (pour contenir les réflexes totalitaires).
Aujourd'hui passeraient-ils dans les cases « complotistes et semeurs de doutes » ?
Mais peut-être que le sens critique et doute doute ne doivent s'appliquer que sur un nombre de domaines bien précis et définis par le législateur ou une haute autorité morales ?
Revenir en haut Aller en bas
coufsur

avatar

Messages : 430
Date d'inscription : 23/12/2014

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 04:07

Lors d'une émission télé, dont le sujet était le réchauffement climatique et la concentration en CO2 de l'atmosphère, il y avait en arrière plan des débatteurs des tours de refroidissements (leurs panaches de vapeur) d'une centrale nucléaire.
J'ai même entendu lors d'un autre débat, un écolo affirmer qu'il fallait arrêter les centrales nucléaires pour lutter contre le réchauffement climatique.
Incompétence grave ou mauvaise foi ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16108
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 04:26

coufsur a écrit:
Lors d'une émission télé, dont le sujet était le réchauffement climatique et la concentration en CO2 de l'atmosphère, il y avait en arrière plan des débatteurs des tours de refroidissements (leurs panaches de vapeur) d'une centrale nucléaire.
J'ai même entendu lors d'un autre débat, un écolo affirmer qu'il fallait arrêter les centrales nucléaires pour lutter contre le réchauffement climatique.
Incompétence grave ou mauvaise foi ?

les deux !
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3583
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 18:07

Le Figaro, le Monde, Ouest-France, ...
Après les Fake news Trump Inc. made in USA, les real News made in France (entr'autres) ; mais une Loi internationale contre les fake news, ce serait difficile....

Le « shutdown » entre en vigueur aux États-Unis
Modifié le 20/01/2018 à 06:22 | Publié le 20/01/2018 à 05:50
Le "shutdown" entre en vigueur aux Etats-Unis en l'absence de compromis budgétaire
   Par  Le Figaro.fr avec agences Mis à jour le 20/01/2018 à 06:18 Publié le 20/01/2018 à 06:14

Faute de compromis budgétaire, le « shutdown » entre en vigueur aux Etats-Unis
Les administrations fédérales vont être fermées après l’échec, vendredi soir au Sénat, d’un vote sur le financement temporaire de l’Etat.
Le Monde.fr avec AFP | 20.01.2018 à 06h05 • Mis à jour le 20.01.2018 à 06h53

Le décalage horaire (en France) avec les États-Unis est d'au moins 5 heures, sauf erreur
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3583
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 18:49

coufsur a écrit:
Lors d'une émission télé, dont le sujet était le réchauffement climatique et la concentration en CO2 de l'atmosphère, il y avait en arrière plan des débatteurs des tours de refroidissements (leurs panaches de vapeur) d'une centrale nucléaire.
J'ai même entendu lors d'un autre débat, un écolo affirmer qu'il fallait arrêter les centrales nucléaires pour lutter contre le réchauffement climatique.
Incompétence grave ou mauvaise foi ?

Sur Terre, et par ordre d'importance, les gaz à effet de serre sont :
. la vapeur d'eau (H2O)
. le dioxyde de carbone (CO2)
. les autres (méthane CH4, ...)

Les modélisations du climat se sont concentrées d'abord sur les modifications dues aux augmentations d'émissions d'origine humaine (carburants fossiles > CO2) et animale (ruminants > méthane). Modéliser l'effet de l'eau semble plus complexe.
Les "tours de refroidissements" récupèrent de la chaleur par évaporation de l'eau, donc émission de vapeur d'eau. Mais sans doute une goutte d'eau comparé à l'évaporation à la surface des océans.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4083
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 20:24

On ne nous parle plus de la couche d'ozone

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Libellule

avatar

Messages : 15091
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 22:41

Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4083
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Fake news, bientôt une loi   Sam 20 Jan 2018, 22:56

Je me disais bien....

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
 
Fake news, bientôt une loi
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fake news, bientôt une loi
» Fake News: des arnaqueurs en racontent de belles sur Juliette Binoche
» Naval news in the world
» News Kids On The Block
» LES PETITS CHATS "FAKE" de nhtpirate1980

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: