Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Ven 5 Jan - 13:24

Le nombre de mineurs étrangers isolés explose

Le nombre de migrants mineurs pris en charge par l’aide à l’enfance devrait passer de 13 000 fin 2016 à 25 000 d’ici à la fin 2017.

Plusieurs conseils départementaux tirent la sonnette d’alarme.


Le phénomène des migrants de moins de 18 ans non accompagnés de leur famille est en train de changer complètement d’échelle. Alors que, en 2010, ils étaient 4 000 « mineurs isolés étrangers » (MIE) à être pris en charge par les départements, leur nombre a atteint le chiffre de « 13 000 au 31 décembre 2016 et s’élève actuellement à environ 18 000 », estime la sénatrice UDI de la Mayenne Élisabeth Doineau dans un tout récent rapport d’information cosigné par le sénateur de la Manche, Jean-Pierre Godefroy.
« À ce rythme, précise-t-elle, le nombre de MIE pourrait atteindre 25 000 d’ici à la fin de l’année, soit une multiplication par deux en l’espace d’un an. »
Alors que la route migratoire via la Grèce s’est beaucoup réduite depuis l’accord avec la Turquie de mars 2016, le flux des arrivées via l’Italie, puis, potentiellement la France quelques mois plus tard, croît d’autant plus.

Or parmi ces migrants arrivés en Italie, « il y a un nombre important de mineurs qui semblent vouloir venir en France soit pour y rester, soit pour aller en Grande-Bretagne », observe Corinne Torre, chargée de mission à Médecins sans frontières (MSF) et de retour de Vintimille, à la frontière franco-italienne.
Des mineurs relevant de la protection de l’enfance
Un nombre croissant se présente aux services départementaux pour se faire reconnaître comme mineurs isolés. Car, conformément à la loi, les migrants mineurs ne sont pas soumis aux règles de séjour des étrangers. Comme tout enfant en situation de danger, ils relèvent de la protection de l’enfance, qui incombe aux départements, lesquels ont la responsabilité d’évaluer leur situation, puis d’héberger ceux qui sont reconnus comme mineurs .

---/---


Dernière édition par tonton christobal le Mar 10 Avr - 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Ven 5 Jan - 13:25

.../...

Mais le système craque de toutes parts. Dans l’Isère, « jusqu’en 2015, nous avons eu à peu près 150 mineurs isolés qui sont arrivés. En 2016, c’était 723, et en 2017, compte tenu du flux, nous en attendons 1 400 », note Frédérique Puissat, vice-présidente du conseil départemental de l’Isère, en charge du dossier.
À Paris, note Dominique Versini, l’adjointe chargée de la protection de l’enfance, « nous avons fait 2000 évaluations en 2016, et en 2017 cela va probablement être 5 000 ». En Seine-Saint-Denis, 450 jeunes étaient pris en charge en 2015, contre 900 actuellement.
Et bien qu’une clé de répartition soit censée redistribuer les migrants reconnus comme mineurs sur le territoire en fonction du nombre d’enfants déjà pris en charge par chaque département, « tous les départements sont aujourd’hui concernés et voient leurs capacités d’accueil saturées », selon le rapport sénatorial. Avec de nombreuses conséquences.

Problèmes de place et d’âge
En premier lieu, les délais de traitement des évaluations explosent. « En novembre, le délai moyen était à peu près de huit jours, maintenant on est à trois bonnes semaines », indique Dominique Versini. Et les hébergements, y compris à l’hôtel, sont plus que pleins. « Nous avons saturé le dispositif de placements d’urgence ainsi que le dispositif classique de la protection de l’enfance, explique Frédérique Puissat, dans l’Isère. Aujourd’hui, la situation est telle que nous n’arrivons pas à mettre à exécution des décisions de placements ordonnées par le juge ! » pour les enfants non migrants.
Pour éviter cette situation, l’Isère a considérablement augmenté ses crédits dédiés aux mineurs étrangers : « Financièrement, on était en 2016 à 3,9 millions d’euros pour les mineurs non accompagnés. Puis, le 30 juin 2017, on a rajouté 5 millions d’euros et il faudra sans doute encore voter 4 millions de plus d’ici fin 2017. »
« On n’arrête pas d’augmenter nos moyens, confirme aussi Dominique ¬Versini. On a dû multiplier par quatre le nombre de nos places d’hébergement. » De fait, Anne Hidalgo, la maire de Paris, qui a présenté jeudi 6 juillet un plan global pour l’accueil des migrants, souhaiterait que l’évaluation des mineurs isolés soit désormais sous la responsabilité de l’État, y compris financière.

Mais ce n’est pas le seul problème. Selon les statistiques nationales, seuls 40 % des jeunes migrants sont reconnus comme mineurs. Ce qui veut dire que « des milliers de très jeunes migrants, déboutés de la reconnaissance de minorité, se retrouvent sans protection, c’est-à-dire sans logement, sans nourriture et à la merci de tous les trafics », précise Corinne Torre, de MSF. Auxquels s’ajoutent les mineurs devenus majeurs, qui eux non plus ne sont plus ¬protégés.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Ven 5 Jan - 15:00

Peut être devrait on au niveau du gouvernement arrêter les vaines déclarations d'intention et traiter concrètement les dossiers que l'on laisse à l'abandon depuis maintenant plusieurs années... si toutefois nos associations ne s'y opposent pas.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Sam 6 Jan - 2:02

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Sam 6 Jan - 7:48

Et oui comme dit un de mes amis en pareille situation : "on sait mais il faut que ça se propage chez les tronches molles"

Avec 3 ans de retard on se réveille, peut être parce chez nos voisins on se bouge aussi un peu... et que nous allons hériter des gens devenus indésirables chez eux comme c'est déja le cas..
Toutefois nous avons toujours les mêmes politicards qui nie l'intérêt de faire des vérifications médicales. On refuse les examens d'ADN pour les "regroupements familiaux" on refuse les radios pour établir l'age des mineurs.
Pour achever de mettre les autorités dans le brouillard les mis en cause refusent la prise des empreintes digitales et les tests ADN le tout dans le but bien évident de contrer toute mesure d'identification et de prolonger l'impunité de leur situation irrégulière.

Cela fait des années que la supercherie perdure grace à une impuissance de l'état à prendre des décisions.
Les mêmes gugusses qui refusent ces mesures sont souvent les mêmes que ceux qui au nom du principe de précaution vont nous pourrir la vie pour des affaires moins évidentes.

On a plus vite fait de flanquer dans la panade des milliers de banlieusards tous les jours en paralysant la capitale que de contrôler par un examen radio de quelques minutes l'age supposé de mineurs plus ou moins fictifs en situation irrégulière.

Pas grave on va nous mettre une taxe de solidarité pour entretenir les "mineurs" inconnus en situation irrégulière !
On est plus efficace pour nous flanquer un nouvel impôt que pour traiter ces dossiers d'immigration sauvage ou de délinquance qui explosent.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Sam 17 Fév - 6:26

Mineurs étrangers : le coût pharaonique de leur prise en charge

Société. Comme le révèle Le Figaro, le coût de la prise en charge des mineurs étrangers non accompagnés (MNA) ne cesse d’augmenter. Le montant pourrait atteindre 1,5 milliard dans six mois.

Le sujet préoccupe de plus en plus les collectivités. Jusqu’où s’élèvera le coût de la prise en charge des mineurs étrangers non accompagnés (MNA) ? Comme le révèle Le Figaro dans un dossier publié ce vendredi 16 février, le montant pourrait atteindre 1,5 milliard dans six mois, alors qu’il était évalué à 1 milliard en septembre dernier. "Les chiffres avaient déjà été multipliés par vingt entre 2016 et 2017 et le flux continue, crescendo. On ne sait pas comment nous allons finir 2018", s'inquiète dans les colonnes du Figaro Jean-Marie Bernard, président du département des Hautes-Alpes (140.000 habitants), qui compte 1300 MNA.


A ce jour, le coût de la prise en charge d’un mineur étranger au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE) atteint 50.000 euros par jeune et par an. Comme le rappelle toutefois Le Figaro, la contribution de l’État ne dépasse pas 1250 euros par mineur. Les départements assument ainsi tous les ans 25.000 cas, soit 1,25 milliard d’euros. Le 6 mars prochain, Edouard Philippe recevra le président des départements de France pour tenter de trouver une issue à ce problème particulièrement sensible.

-----------------

Le temps de la révisions dans l'approche des dossiers devrait peut être arriver...

Pas grave on laisse faire il suffit de mettre en branle une nouvelle taxe. Sachant qu'une grande partie des "mineurs" est bidon on va se réjouir de payer pour eux.
En même temps on nous explique que plus personne ne veut venir en France d'ailleurs on ne voit plus d'articles sur les camps que l'on vide.

L'imposture devient la règle et touche tous les domaines.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Mar 10 Avr - 3:03

Tarn : des gardiens de prison agressés aux cris d'"Allah Akbar" par des mineurs
Orange avec AFP, publié le lundi 09 avril 2018 à 21h57

Deux mineurs de 16 ans, armés de bris de verre, ont agressé jeudi des surveillants de l'Établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur (Tarn). Les deux adolescents, de nationalité marocaine, ont finalement été maîtrisés par une unité d'intervention.

Les faits ont eu lieu le jeudi 5 avril vers 9h30, selon des sources judiciaires et syndicales interrogées par l'AFP. Deux jeunes détenus, âgés de 16 ans, ont cassé des vitres, ramassé des morceaux de verre avant de menacer les surveillants et de s'enfuir vers les toits, a expliqué la procureure de Castres, Céline Raignault.
Les deux jeunes, s'exprimant uniquement en arabe, ont crié "Allah Akbar", ont précisé les syndicats. Selon France 3, ils auraient également mimé des scènes d'égorgement devant le personnel. Ce dernier a fait appel aux hommes des équipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS) qui ont finalement maîtrisé les deux jeunes peu après 11h.
Les deux mineurs ont été placés en garde à vue à la gendarmerie de Lavaur "pour violences avec ITT de moins de 8 jours sur agents pénitentiaires dépositaires de l'autorité publique en réunion, et tentative d'évasion", a indiqué la procureure.

Les deux adolescents, entrés depuis peu en France en provenance du Maroc via l'Espagne, étaient arrivés la veille dans cet EPM dans le cadre d'une procédure pour "violence aggravée" suivie par le parquet de Toulouse.

Le parquet de Castres s'est dessaisi de ce dossier et les deux jeunes ont été dirigés vers deux quartiers pour mineurs de maisons d'arrêt différentes, a indiqué la source judiciaire.

----------------------

Mineurs étrangers "isolés" pas d'expulsion.

En appliquant le loi en gestation on fera venir les parents, frères et soeurs en France.

Visiblement nos politicards nouvelle génération trouvent les solutions les mieux adaptées à la situation du pays !

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Ven 15 Juin - 18:57

Migrants : le Contrôleur des prisons s'oppose à la rétention de mineurs
Par Auteur valeursactuelles.com / Jeudi 14 juin 2018 à 19:03 22

Laxisme. Le placement en rétention de mineurs devrait, selon le Contrôleur des prisons, être “interdit”, car “contraire à leurs droits fondamentaux”.

Il y en a que le placement en rétention de mineurs émeut, d’autres non. Le Contrôleur des prisons, quant à lui, a fait son choix. Dans un avis publié ce jeudi 14 juin au Journal officiel et relayé par Libération, Adeline Hazan s’est dite défavorable à cette pratique « en constante augmentation », car elle serait, selon elle, « contraire à leurs droits fondamentaux ».

La dirigeante de l’autorité administrative a déploré que « malgré l'amélioration des conditions matérielles d'accueil, l'enfermement des enfants porte atteinte à leur intégrité psychique ». Selon Adeline Hazan, « c'est le principe même de l'enfermement de ces enfants qui doit être remis en cause, en raison des traumatismes qu'il provoque chez de jeunes enfants et de ses conséquences délétères sur les relations entre parents et enfants ». Sont notamment visés ici les centres de rétention de Metz-Queuleu (Moselle) et du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), où les rétentions de mineurs sont les plus fréquentes, selon les constats de l’organisme.

Adeline Hazan rappelle que ces enfermements peuvent causer des « traumatismes » chez les plus jeunes qui, « plongés dans un univers quasi pénitentiaire, anxiogène, entourés de murs, de grilles et de barbelés », sont « témoins de tous les actes de la vie du centre de rétention », comme le transfert de personnes menottées. « Il ressort des témoignages reçus que nombre des enfants exposés à un tel traitement, ont ensuite nourri durablement des angoisses et subi des troubles du sommeil, du langage ou de l’alimentation », assure-t-elle encore. Elle s’inquiète ainsi de la nouvelle loi asile et immigration, qui prévoit un allongement de la durée de rétention de 45 à 90 jours, et donc un enfermement éventuel plus long des enfants.

------------------------------


pas de problème nous aurons des cours des miracles enfantines...

pour mieux comprendre voir qui est Mme HAZAN Adeline... wiki machin dira tout.
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 107
Date d'inscription : 30/09/2011

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Sam 16 Juin - 10:49

on préfère sans doute que ces enfants étrangers agressent les autres enfants qui eux une fois violentés n'auront pas à subir "des troubles du sommeil, du langage ou de l’alimentation" !
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Sam 16 Juin - 10:55

Clovis a écrit:
on préfère sans doute que ces enfants étrangers  agressent les autres enfants qui eux une fois violentés n'auront pas à subir "des troubles du sommeil, du langage ou de l’alimentation" !

Voir profil de Mme Hazan... merci à celui qui l'a mise en place.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Mer 4 Juil - 9:52

Des enfants migrants "livrés à leur sort" à Paris, dénonce Human Rights Watch

Migrants : «L'insécurité psychique est redoutable pour les enfants»
AFP, publié le mercredi 04 juillet 2018 à 09h33

"Des centaines de jeunes migrants", arrivés sans famille en France, se retrouvent "livrés à leur sort à Paris," a assuré mercredi Human Rights Watch (HRW) en dénonçant des évaluations "défectueuses" de l'âge transformant leur prise en charge en "loterie".

"A Paris, les autorités de la protection de l'enfance recourent à des procédures défaillantes d'évaluation de l'âge des enfants migrants non accompagnés, excluant un grand nombre d'entre eux de la prise en charge" à laquelle ils ont droit, affirme l'ONG dans un rapport de 82 pages.

Pour être pris en charge, les mineurs qui arrivent à Paris doivent passer par un dispositif géré par la Croix-Rouge, qui déterminera leur âge. S'ils contestent la décision, ils peuvent saisir le juge, un processus long.

Or, en raison de "pratiques arbitraires", certains peuvent être "à tort considérés comme des adultes" à leur arrivée, affirme l'ONG, en assurant que "de nombreux jeunes" sont "refusés de façon sommaire et erronée, sur le seul critère de leur apparence physique". Le rapport s'inquiète aussi d'entretiens "flash" et "mal menés", ajoute l'ONG, qui a interrogé 49 enfants non accompagnés et examiné les évaluations de 35 autres cas.

Pour d'autres, ce sont les papiers qui posent problème, soit parce que les jeunes "ne peuvent présenter leurs documents d'identité", soit parce que les autorités en "contestent l'authenticité".

"Le fait d'avoir travaillé" dans leur pays ou sur leur parcours "est un motif de refus fréquemment utilisé", ajoute l'ONG, selon qui les autorités "invoquent aussi souvent la décision des jeunes de voyager sans leurs parents".

"Dans d'autres cas, les évaluateurs ont déclaré aux jeunes ressortissants de pays francophones qu'ils maîtrisaient trop bien le français", ajoute le rapport.

L'ONG s'inquiète aussi de voir que, lorsque ces jeunes saisissent la justice, "certains juges ordonnent régulièrement des tests osseux pour déterminer leur âge", alors même que les instances médicales ne voient pas là "un moyen fiable de déterminer l'âge".

La Croix-rouge a vigoureusement démenti ces accusations en assurant n'avoir "jamais refusé l'entrée à un jeune" et utiliser un référentiel pour son évaluation. "Nous ne parlons jamais d'entretiens flash", ajoute-t-elle dans une lettre jointe en annexe au rapport, en rappelant que "plus de 6.600 personnes ont été accueillies" par son dispositif l'an dernier.

Près de 15.000 "mineurs non accompagnés" ont été confiés à l'aide sociale à l'enfance en 2017, soit une augmentation de 85% en un an.

-------------


Finalement c'est le conflit entre ONG... La croix rouge contre human rights watch.
Doit on encore s'interroger sur l'intérêt de certaines structures à entretenir la pagaille ambiante qui "gère", "aide", "assiste" "accompagne" nos migrants ?

Question interdite : s'interroger sur la qualité des migrants qu'il faut absolument tous accueillir, recevoir et prendre en charge.

Conclusion : les franchouillards mettez la main à la poche...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   Dim 9 Sep - 22:11

Paris : un migrant de 15 ans en garde à vue pour apologie du terrorisme

Île-de-France & Oise>Paris|Céline Carez et Nicolas Jacquard|09 septembre 2018, 18h17|MAJ : 09 septembre 2018, 18h46|6

Un « mineur isolé », 15 ans, de nationalité marocaine est en garde à vue et devra s’expliquer devant la justice.
Ce dimanche, un « mineur isolé » de nationalité marocaine a été déféré au parquet de Paris au terme de sa garde à vue. Il devra s’expliquer devant la justice pour apologie du terrorisme et outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique et sera jugé.

Samedi, ce jeune de 15 ans débarque au commissariat du XIe arrondissement, passage Charles-Dallery (XIe), un commissariat qui s’est retrouvé au cœur des attentats de janvier 2015, pour obtenir une place en foyer. Le jeune, à la rue, demande de l’aide. Les policiers lui trouvent une chambre et le dirigent vers un foyer d’accueil dans le IXe.

Lorsqu’il sort, le mineur crache son chewing-gum sur la stèle érigée en mémoire d’Ahmed Merabet, l’officier de ce même commissariat, tué en 2015 sous les balles des frères Kouachi lors des attentats de Charlie Hebdo.

Devant témoins et à voix haute, il lâche : « C’est bien fait qu’il soit mort ! Qu’ils crèvent tous ces policiers ».

Jean-Michel Huguet, du syndicat de Police Alliance Paris, s’est dit « outré qu’on salisse la mémoire d’un policier qui a fait un devoir exemplaire pour la France. On attend une peine exemplaire. »

----------------------


aux âmes bien nées la valeur n'attend pas le nombre des année... un "jeune" qui promet !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !   

Revenir en haut Aller en bas
 
En France on découvre le problème posé par les mineurs étrangers... il était temps !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème de déglutition
» Problème Linguistique (Conjugaison)
» pas de travail pas de problème
» Lush / DHL post de râlage en mode MEGA FURAX!
» Problème avec placenta et cicatrice de césarienne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: