Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Revenus : qui sont les Français médians ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Salamandre

avatar

Messages : 3693
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Revenus : qui sont les Français médians ?   Mar 16 Jan 2018, 16:39

Journalistes et chercheurs s’intéressent souvent au niveau de vie des 10 % les plus pauvres, du 1 % les plus riches ou encore au rapport entre les 10 % les plus riches et les 10 % les plus pauvres. Mais que se passe-t-il pour la France du milieu ? L’Insee se penche longuement, dans son Portrait social 2017, sur les ménages au niveau de vie médian, c’est-à-dire ceux situés à égale distance du plus pauvre et du plus riche.

En 2015, le salaire médian dans le secteur privé s’élevait à 1 797 euros nets, contre 2 250 pour le salaire moyen. Le salaire médian, qui divise la population considérée en deux parties égales (la moitié gagne plus, l’autre moins), se montre en effet moins sensible aux valeurs extrêmes (hauts revenus), qui « gonflent » le salaire moyen.

Définitions :
* Niveau de vie : revenu disponible du ménage (revenus d'activité nets + revenus du patrimoine + prestations sociales) rapporté au nombre d'unités de consommation.

** Unité de consommation : Système de pondération attribuant un coefficient à chaque membre d'un ménage (1 unité au premier adulte, 0,5 UC aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 UC aux enfants de moins de 14 ans).
(et pour un revenu annoncé à la télé, se demander toujours s'il est brut ou net, total ou divisé par unités de consommation du ménage )

Double identité

Selon les critères retenus par l’Insee (voir graphique), les ménages médians ont un niveau de vie* compris entre 1 510 et 1 850 euros nets par mois en 2014, par unité de consommation**.

(Les ménages médians)  représentent 18,7 % des Français (soit 11,6 millions de personnes). Mais ces individus médians, explique l’Insee, ne sont pas des Français « moyens ». Telle la chauve-souris de Jean de La Fontaine, ils présentent une double identité paradoxale, tantôt « proches des personnes modestes, voire pauvres », tantôt le contraire.
(la suite)
https://www.alternatives-economiques.fr//francais-medians/00082524

(référence)
"France, portrait social. Edition 2017", Insee (https://lc.cx/gx3P).
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 20/11/2015

MessageSujet: Re: Revenus : qui sont les Français médians ?   Mar 16 Jan 2018, 23:30

Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Revenus : qui sont les Français médians ?   Mer 17 Jan 2018, 00:48

Réformes économiques : Macron fait-il mieux que Hollande ?
• Par  Les Arvernes

• Publié le 15/01/2018 à 12:16

FIGAROVOX/TRIBUNE - Un président réformiste, des résultats économiques satisfaisants, une contestation sociale bien plus faible qu'escompté... Tout semble aller pour le mieux en Macronie. Mais les Arvernes redoutent que le président ne se contente de profiter d'une conjoncture favorable, sans mener à bien les réformes nécessaires.
________________________________________
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, d'économistes, de chefs d'entreprise et de professeurs d'université.
________________________________________
Emmanuel Macron, durant son interview «en marchant» de décembre dernier, s'est montré satisfait: «les réformes» menées depuis juillet ont été bien menées et donneront des résultats «d'ici deux ans». Pour lui, les ordonnances sur le Code du travail et le budget 2018 vont infléchir la trajectoire économique du pays.

Disons-le tout net: le ton comme le fond de l'affirmation présidentielle nous sidèrent. Cette déclaration porte en elle, déjà, tous les travers de notre monarchie présidentielle. Elle confirme un éloignement d'avec le réel qui est le fil rouge de l'aventure En Marche. Elle marque, surtout, le retour à la pire des tentations: celle du discours lénifiant sur les «résultats» attendus qui masque en fait la languissante maladie dont souffre notre économie. La posture de Macron est bien celle de Hollande: il faut «rassurer» les Français pour éviter de devoir «faire passer les réformes» dans la douleur.
Si le réformisme de Macron est moins diaphane que celui de Hollande, c'est qu'il s'agit d'un hollandisme aux grands pieds. Car enfin la réalité est brutale: alors qu'il a sans doute déjà épuisé l'essentiel de son capital politique conféré par l'élan de son élection, Macron n'a lancé aucune des réformes profondes qu'exige l'économie française. Le cruel parallèle avec ses prédécesseurs socialistes s'impose de lui-même. Comme en 1988 pour Rocard, comme en 2000 pour Jospin, comme en 2016 pour Hollande, Macron renonce à réformer en profondeur lorsque la croissance est bonne. Le retournement conjoncturel qui ne manquera pas d'advenir n'en sera que plus tragique pour la France, et, croyons-nous, pour la zone euro.
Si le réformisme de Macron est moins diaphane que celui de Hollande, c'est qu'il s'agit d'un hollandisme aux grands pieds.
Redisons-le, il y a toujours le feu à la maison France. Il faut agir d'urgence, en profondeur, sur trois fronts.

Pour la suite qui est accablante : http://info.lefigaro.fr/vox/economie/2018/01/15/31007-20180115ARTFIG00156-reformes-economiques-macron-fait-il-mieux-que-hollande.php?utm_source=AM2&utm_medium=email&utm_campaign=premium&utm_content=aw_edito
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16635
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Revenus : qui sont les Français médians ?   Mer 17 Jan 2018, 00:54

La charge d'un groupe de hauts fonctionnaires contre le programme d'Emmanuel Macron
• Par   Alexis Feertchak


LE SCAN ÉCO - Le Cercle Necker a passé au crible le programme économique du candidat d'En Marche. Pour ce groupe de hauts fonctionnaires, le compte n'y est pas.
Un timide compromis entre la gauche et la droite. C'est le constat établi par un groupe de hauts fonctionnaires sur le programme économique d'Emmanuel Macron. Réunis sous la bannière du Cercle Necker, ces spécialistes de la politique économique vilipendent une «macronomie» qu'ils ne jugent ni sociale, ni libérale. En voulant satisfaire la droite de la gauche et la gauche de la droite, Emmanuel Macron livrerait un programme fort peu ambitieux qui risque de n'être qu'une continuation du hollandisme, poursuivent-ils.
Le Cercle Necker va plus loin. «Le programme d'Emmanuel Macron, c'est la France maintenue dans son déficit et le creusement de son stock de dette. Le candidat du compromis soi-disant social-libéral fait, comme ses prédécesseurs, le pari du temps. Il espère naïvement que les marchés lui laisseront éternellement du répit. Le courage politique attendra. Tout comme le retour de la France à la prospérité et au progrès social». Leurs arguments dans le détail.
● Programme économique: «Derrière une présentation avantageuse, aucun changement d'orientation»
Pour soutenir l'économie, Emmanuel Macron souhaite baisser le niveau des prélèvements obligatoires. «Nous baisserons les taxes, les cotisations et les impôts à hauteur de 20 milliards d'euros par an à la fin du quinquennat», déclare le leader d'En Marche.
Pour le cercle Necker, «ce programme repose sur un profond malentendu» masqué «derrière une présentation habile et avantageuse» car, sur le fond, «il ne laisse espérer aucun changement d'orientation» par rapport au quinquennat en cours. Emmanuel Macron risquerait «d'entretenir la France dans sa dépendance à la dépense publique et au maintien des rentes». Et de conclure: «Il ne peut satisfaire ni les électeurs de sensibilité libérale, ni ceux qui ont à cœur la justice sociale».
● Fiscalité des entreprises: «Une baisse à dose homéopathique»
Emmanuel Macron souhaite que l'impôt sur les sociétés passe de 33,3% à 25% pour rejoindre la moyenne européenne. Le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) serait transformé en allègement pérenne de cotisations pour les entreprises. Un effort supplémentaire sera fait pour supprimer toute charge patronale au niveau du salaire minimum.

La suite pour les curieux : http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/2017/03/13/29001-20170313ARTFIG00111-la-charge-d-un-groupe-de-hauts-fonctionnaires-contre-le-programme-d-emmanuel-macron.php
Revenir en haut Aller en bas
 
Revenus : qui sont les Français médians ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revenus : qui sont les Français médians ?
» Comment les français sont-il perçus à l’étranger ?
» Un vrai make up artiste youtuber en Français
» ils sont décédées cette année
» Qui sait ce que sont devenus les archives indexées sur FamilySearch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Tribune libre-
Sauter vers: