Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrêté anti-alcool à Paris

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Arrêté anti-alcool à Paris   Lun 29 Jan 2018, 10:19

Si il est possible de réglementer la vente d'alcool la nuit à Paris ça doit aussi être possible à Fontenay placette des Arts, avenue de la République, ...

Ca semble être juste une question de volonté !



Citation :
Arrêté anti-alcool à Paris: Le préfet de police augmente la dose
Benoit Hasse| 28 janvier 2018,

L’arrêté anti-alcool qui était en vigueur dans quelques rues du XVIIIe vient d’être étendu à la quasi-totalité de l’arrondissement. Pour raisons de sécurité.

Régime sec ! A partir d’aujourd’hui plus question de boire de l’alcool dès le milieu d’après-midi dans les rues d’une bonne partie du XVIIIe arrondissement (voir l’infographie). Le préfet de police, Michel Delpuech, vient de signer un arrêté qui interdit la consommation d’alcool sur la voie publique de 16 heures à 7 heures du matin, mais aussi la vente à emporter de boissons alcooliques de 20 heures à 8 heures.

Cette interdiction remplace et renforce trois précédents arrêtés qui ne portaient que sur des «microquartiers » du XVIIIe. Elle se veut une réponse aux multiples incidents, bagarres et nuisances nocturnes « dus à des rassemblements d’individus alcoolisés » qui sont fréquemment constatés dans le périmètre ciblé : la Chapelle, la Goutte d’Or, l’est de la butte Montmartre et les quartiers du bord du périphérique...

«Des instructions ont été données afin que les forces de l’ordre portent une attention particulière aux respects de ces dispositions », insistent les services du préfet de police. La verbalisation des consommateurs «nocturnes » risque cependant d’être compliquée. Une (très) brève discussion avec trois jeunes qui s’envoient des canettes de bière géantes sur un banc à Château-Rouge suffit à s’en convaincre.

L’interdiction de vente pour les commerçants -passible de sanctions administratives pouvant aller jusqu’à une fermeture en cas d’infractions répétées- sera en revanche beaucoup plus facilement applicable. «Ça va faciliter le travail de la police. On a la capacité juridique de sanctionner. Et cela va nous permettre de mieux responsabiliser un petit nombre de commerces autour desquels on observe des rassemblements », note Eric Lejoindre, maire (PS) du XVIIIe, en se félicitant de cet «excellent arrêté ».

Du côté des épiciers de nuit concernés, pas informés de l’arrêté, on accueille la nouvelle interdiction avec une relative indifférence. Haussement d’épaule du vendeur de cette épicerie de la rue Doudeauville, ouverte toute la nuit et dont la moitié de la vitrine est occupée par des alcools forts. «Le soir on fait plus de dépannage alimentaire que de vente d’alcool », plaide un de ses collègues de la rue Ordener. Selon les estimations des professionnels, la vente d’alcool dans les épiceries de nuit peut représenter jusqu’à 30% du chiffre d’affaires. L’UCP (union des commerces de proximité) n’a cependant pas souhaité commenter cette nouvelle interdiction de vente.
---/---


Dernière édition par a.nonymous le Lun 29 Jan 2018, 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêté anti-alcool à Paris   Lun 29 Jan 2018, 10:20

Citation :
---/---
«Elle pourra peut-être ramener un peu de tranquillité dans l’espace public », espère Isabelle Carteron, la présidente de l’association de riverains Action Barbès, satisfaite de la mise en place de nouvelles mesures de sécurité dans le secteur Barbès-Chapelle-Lariboisière. «On part de tellement loin qu’il faut tout tenter ! »
Des interdictions dans 20 autres quartiers



Citation :
Envie de boire de l’alcool dehors, le soir ou la nuit, en toute légalité ? Alors, munissez-vous du journal officiel de Paris (qui publie les arrêtés préfectoraux) et d’un bon plan de ville ! Car si le périmètre du XVIIIe où la consommation et la vente d’alcool nocturnes sont désormais prohibées est le plus vaste de la capitale, c’est loin d’être le seul. Pas moins de vingt autres quartiers font l’objet d’interdictions similaires, pour limiter les risques de troubles à l’ordre public.

On y trouve des zones à fortes fréquentation touristique comme les Champs-Elysées (VIIIe), les abords de la Tour Eiffel (VIIe) ou de Notre-Dame (IVe) ; des secteurs «sensibles » comme Stalingrad (XIXe), Saint-Blaise (XXe) ou les environs de la gare de Lyon (XIIe) ; des quartiers festifs à l’intense vie nocturne comme le quartier Latin (VIe), Oberkampf (XIe), le Marais (IVe)... ou encore des sites devenus des lieux de fêtes en plein air comme le canal Saint-Martin (Xe) et les voies sur berges de la rive droite et de la rive gauche.

Seuls trois arrondissements (le XVe, le XIVe et le XIIIe où le tribunal administratif a annulé un arrêté concernant la Butte-aux-Cailles en 2014) ne disposent d’aucune zone de «prohibition nocturne ».
http://www.leparisien.fr/paris-75/arrete-anti-alcool-a-paris-le-prefet-de-police-augmente-la-dose-28-01-2018-7527705.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3961
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Arrêté anti-alcool à Paris   Lun 29 Jan 2018, 16:50

En complément, il pourrait être utile de comparer les moyens disponibles (mis en œuvre) pour faire respecter une telle interdiction, là-bas (à Paris) et ici.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêté anti-alcool à Paris   Mar 30 Jan 2018, 08:19

Comme quoi dans le Val de Marne c'est aussi possible de faire fermer les commerces à une certaine heure....


Citation :
Villeneuve-Saint-Georges : fermeture des commerces du centre-ville à 23 heures
Val-de-Marne| 29 janvier 2018

Désormais, tous les commerçants du centre-ville doivent baisser leurs rideaux au plus tard à 23 heures. Cet arrêté municipal, mis en place de façon expérimentale depuis le début du mois, permet « d’harmoniser les horaires de fermeture des commerces sur l’ensemble du centre-ville », indique la mairie. Auparavant, une partie des magasins, rue de Paris, fermaient à 22 heures, alors que les autres situés sur la N 6 fermaient à minuit.

La vente d’alcool à emporter reste, elle, interdite à partir de 21 heures Le périmètre a été au passage étendu jusqu’au 210, rue de Paris et au 14, avenue de Valenton.

Dès ce mois-ci, la Police nationale, en partenariat avec la commune, met en œuvre des contrôles plus fréquents. Depuis le début de l’année 2018, « il y a déjà eu des fermetures administratives », a souligné la Ville. En cas de nuisances liées aux commerces, les riverains peuvent appeler la Police nationale au 17 ou contacter la municipalité, par mail : pm@villeneuve-saintgeorges.fr
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/villeneuve-saint-georges-fermeture-des-commerces-du-centre-ville-a-23-heures-29-01-2018-7529535.php
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Arrêté anti-alcool à Paris   Mar 30 Jan 2018, 08:53

au cours du conseil de quartier du Plateau une riveraine a expliqué les nuisances nocturnes engendrées par certains clients alcoolisés de la petite épicerie du square Michelet jusqu'à 2 heures du matin et au delà.
L'élu référent M.Damiani a pris note.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Arrêté anti-alcool à Paris   Dim 15 Avr 2018, 13:42

Encore un arrêté qui montre qu'un maire qui veut fixer des horaires  de fermeture aux commerces de sa ville peut le faire...

Comme je l'expliquais encore cette semaine à des voisins qui se plaignaient des nuisances répétées liées à une épicerie ouverte en soirée, tout est une question de volonté politique: soit le maire veut la tranquillité de ses administrés et prend les arrêtés en conséquence, soit il appelle les jeunes de sa commune à bazarder !

On notera quand même que la maire de Paris est PS et que les maires de Villeneuve-Saint-Georges et Saint-Denis sont eux PCF... Pas un LR ou un FN dans les maires ayant pris des arrêtés cités dans cette discussion...  



Citation :
Saint-Denis : les salons de coiffure contraints de baisser le rideau à 20 heures
Romain Chiron| 13 avril 2018

« Fermer à 20 heures, c’est impossible ! » Levens, le gérant d’un petit salon de coiffure dans la rue Gabriel-Péri à Saint-Denis ne décolère pas. Comme les dizaines de salons afro de cette artère du centre-ville et ceux des rues adjacentes, il a reçu en main propre, il y a quelques jours, l’arrêté pris par le maire le 1er avril. Celui-ci réglemente les horaires d’ouverture de 6 heures à 20 heures jusqu’au 30 novembre, sous peine d’une amende de 35 €, qui augmente graduellement en cas de récidive. La sanction peut aller jusqu’à la fermeture administrative. L’objectif, mettre un coup d’arrêt aux nuisances sonores des établissements qui « se transforment dès 20 ou 21 heures en lieu de rencontres, avec de la consommation d’alcool à l’intérieur et des attroupements dehors », dénonce le maire (PC) Laurent Russier. « De nombreux riverains se sont plaints », justifie-t-il.

« Cet arrêté nous cause un vrai préjudice. On reste ouvert tant qu’il y a des clients », poursuit Levens, adossé contre sa devanture. « Le week-end, à 20 heures, les gens font la queue devant le salon en attendant d’être coiffés. C’est difficile maintenant de leur dire : Rentrez chez vous, on ferme ! », ajoute Kelly, une employée, qui ne comprend pas l’utilité de cet arrêté. « La musique, on la met dans le salon, c’est dans notre culture de faire la fête. Mais quand je débauche à 20 heures, je n’entends pas boom-boom dans la rue », assure la jeune femme.

Pour Levens, les vrais responsables du trouble à l’ordre public, « ce sont les racoleurs qui mettent la musique sur de petites enceintes dans la rue, mais nous n’y sommes pour rien ! »

Cosa, responsable de La Tresse d’or, a l’impression de payer l’addition à cause de ces racoleurs. « La mairie devrait mieux régler ce problème au lieu de nous envoyer les services d’hygiène qui nous emmerde pour une toile d’araignée », assène la jeune femme. Malgré sa colère, elle compte respecter l’arrêté, tout comme Charlemagne, l’un des responsables du salon Marie et Jean. « On n’a pas le choix, sinon c’est l’amende et la fermeture. » Il estime sa perte de chiffre d’affaires de 10 % à 15 % en fermant à 20 heures, même si les clients réfléchissent déjà à s’adapter « en essayant de venir plus tôt en semaine et le week-end », indique une mère de famille.

Face à cette levée de boucliers, la municipalité de Saint-Denis se dit déterminée à faire respecter cet arrêté : « La police municipale s’en chargera jusqu’à 22 heures, puis les patrouilles de la police nationale pourront prendre le relais. »

Sekou gère un salon de coiffure au métro Château d’Eau, à Paris. Rabatteur à 17 ans, aujourd’hui patron de son propre établissement à 31 ans, il estime aussi que le comportement de certains rabatteurs a pu faire fuir les clientes de Paris vers Saint-Denis. « Certains manquent d’éducation », déplore-t-il. Pour lui, ce métier de tchatcheur est avant tout un art. « Il faut savoir séduire une cliente avec une bonne blague, lui dire ce qu’elle a envie d’entendre. Le meilleur, c’est celui qui en faisait le plus. On se donnait des surnoms : Zidane, Georges Weah, le maillot jaune », glisse Sekou. A l’époque, il gagnait environ 5 € à chaque fois qu’il ramenait une cliente dans un salon. « Avec 20 clientes, on faisait une bonne journée. »

Mais depuis quatre ans, il constate un déplacement des coiffeurs et des rabatteurs vers Saint-Denis, partis chercher une certaine tranquillité de l’autre côté du périphérique à la suite de contrôles renforcés. « Quand mon cousin s’est installé dans le centre-ville de Saint-Denis en 2004, il n’y avait que deux ou trois salons. Quand je m’y promène aujourd’hui, je ne croise que des anciens de Château d’Eau ! »
http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/saint-denis-les-salons-de-coiffure-contraints-de-baisser-le-rideau-a-20-heures-13-04-2018-7662834.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrêté anti-alcool à Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrêté anti-alcool à Paris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le CRAP à Prémontré dans l'aisne en Picardie
» image anti alcool!!
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Anti-air frigates (Jacob van Heemskerck class)
» Le Grand Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Actualité des autres quartiers de Fontenay-
Sauter vers: