Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Mer 31 Jan 2018, 23:54

Bientôt vendre de la drogue ce ne sera plus vendre de la dépendance, de l'aliénation, voir de la mort  mais juste un business comme un autre entrant de le calcul du PIB...

Citation :
L’Insee va intégrer le trafic de drogue dans son calcul du produit intérieur brut

Cette décision vise à aligner le produit intérieur brut français sur celui de ses voisins européens qui prennent déjà en compte cette donnée.

Le Monde.fr avec AFP | 31.01.2018 à 10h34

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a décidé, mardi 30 janvier, d’intégrer le trafic de drogue dans son calcul du produit intérieur brut (PIB) français, ce qui pourrait entraîner une « légère hausse ». Cette prise en compte est destinée à aligner les statistiques françaises sur celles « des autres pays européens », a précisé l’organisme public.

L’Insee va « tenir compte de la consommation de stupéfiants et des activités liées à cette consommation sur le territoire national », a ainsi annoncé l’institut dans un communiqué consacré à une série de modifications comptables.

Le chef du département des comptes nationaux de l’institut public, Ronan Mahieu, a assuré que ces nouvelles données seraient intégrées aux chiffres du PIB révisés et détaillés, qui seront publiés en mai. La révision portera « sur l’ensemble des résultats » publiés par l’Insee, c’est-à-dire depuis 1947.

« Il s’agira de révisions à la marge », a assuré M. Mahieu, en évoquant le chiffre de « quelques milliards » d’euros, à rapporter aux 2 200 milliards d’euros du PIB français. « Ça n’influera pas sur le chiffre de la croissance » en 2017, a-t-il, par ailleurs, prévenu.

La décision de l’Insee fait suite à un long débat lancé par Eurostat en 2013. L’institut statistique européen avait alors demandé aux Etats membres d’intégrer le trafic de drogue et la prostitution dans leurs statistiques nationales, estimant qu’il s’agissait de transactions commerciales consenties librement.

L’objectif était d’harmoniser les données fournies par les pays européens, ces activités étant légales dans certains Etats, notamment les Pays-Bas. Plusieurs pays ont alors décidé d’intégrer ces nouvelles normes, comme l’Espagne, le Royaume-Uni et l’Italie.

L’Insee avait, de son côté, accepté de prendre en compte les ressources issues du trafic de drogue dans le revenu national brut (RNB), destiné principalement à déterminer la contribution de la France au budget de l’Union européenne, mais pas dans le PIB, mesure comptable qui fait référence dans le débat public.

L’organisme public avait, par ailleurs, refusé de comptabiliser la prostitution relevant des réseaux, estimant que le consentement des prostituées n’était « probablement pas vérifié ». « Sur ce point, nous maintenons notre position », a fait savoir Ronan Mahieu.
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2018/01/31/l-insee-va-integrer-le-trafic-de-drogue-dans-son-calcul-du-produit-interieur-brut_5249646_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 01 Fév 2018, 00:56

Normal le guguse qui a hébergé les auteurs des attentats terroristes de Paris que l'on juge en ce moment se plaint de ne pouvoir monter son point de deal parce qu'il est au placard... en bref selon ses termes son reclassement ne peut se faire comme il le souhaitait.

Le plus intéressant étant que l'on le laisse s'exprimer et que la comédie continue... on est un "z'humaniste" ou on ne l'est pas !

Sous peu le tueur à gages ira aux contributions discuter tous les ans de son forfait d'imposition...
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Mer 30 Mai 2018, 23:17

Alors que dans certains quartiers de Fontenay il est plus facile de trouver de la drogue qu'un restaurant non confessionnel, l'INSEE intègre désormais la consommation de stupéfiants et les activités liées à cette consommation dans le PIB français...


Citation :
Comment le trafic de drogue vient gonfler la croissance en France
Le Parisien| 30 mai 2018, 11h57

En 2017, le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 2,2 % en euros constants, soit selon l’Insee, un rythme nettement supérieur à celui des trois années précédentes (+ 0,9 % en 2014, + 1,1 % en 2015 et + 1,2 % en 2016).

A côté d’autres indicateurs qui contribuent à cette performance, comme la production, la consommation ou l’investissement, l’Insee vient de prendre en compte pour la première fois dans cette statistique le trafic de drogue en France.

Cette activité ajoute ainsi une « manne » de 2,7 milliards d'euros par an, qui équivaut à un peu plus de 0,1 point de la richesse produite dans le pays.

Selon l’Insee, qui s’appuie sur les données de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), un milliard d'euros est généré par le trafic de cannabis et 800 millions par le trafic de cocaïne.

L’institut national de statistiques avait annoncé dès fin janvier, après plusieurs années de débat, qu’il intégrerait à partir de la fin du mois de mai la consommation de stupéfiants et les activités liées à cette consommation dans le PIB français.

Cette prise en compte répond à la demande de l’institut européen des statistiques Eurostat, dont l’objectif est « d’aligner les normes » comptables tricolores « sur la pratique des autres pays européens ».

La plupart des pays européens ont déjà intégré ces nouvelles normes, ces dernières années, comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Espagne et l’Italie… Selon la Commission européenne, la contribution des trafics de drogue se situe en moyenne entre 0,5 % et 1 % du PIB selon les pays.

La France a refusé de prendre en compte les chiffres de la prostitution, contrairement à d’autres pays, comme les Pays-Bas où cette activité est considérée comme légale.

« La prostitution exercée dans la rue est notoirement le fait de personnes généralement en situation irrégulière, souvent mineures et sous la coupe de réseaux clandestins qui les ont acheminées en France », explique l’Insee. « Ces situations s’apparentent davantage à une forme d’esclavage sexuel qu’à l’exercice librement consenti d’une activité professionnelle», ajoute l’Institut.

Reste que ce chiffre de 2,7 milliards d'euros est loin d’être neutre. A titre de comparaison, c’est plus que les recettes générées par les infractions routières en 2017, que la Cour des comptes a estimées à 2 milliards d'euros.

Le chiffre est aussi à rapprocher de l’impact négatif des grèves de la SNCF et d’Air France, que le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a estimé, le 6 mai, à 0,1 point de PIB.

Cette intégration des chiffres du trafic de drogue intervient aussi au moment où la croissance française connaît un léger coup de mou.

Selon l’Insee, le PIB a augmenté de seulement 0,2 % au premier trimestre 2018, soit 0,1 point de moins que ce qui avait été préalablement annoncé. Les investissements des entreprises et la consommation des ménages ont été moins dynamiques que prévu.

Toutefois, cette situation ne devrait pas remettre en cause les perspectives de croissance sur l’année. Le gouvernement table toujours sur 2 % contre 1,9 % pour la Banque de France.
http://www.leparisien.fr/economie/comment-le-trafic-de-drogue-vient-gonfler-la-croissance-en-france-30-05-2018-7743462.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 00:44

Dommage que les dealers ne payent pas d'impôt.. .
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 01:38

tonton christobal a écrit:
Dommage que les dealers ne payent pas d'impôt.. .

Effectivement on peut regretter que les dealers et leurs familles ne paient pas d'impôts...

Ce que je peux vous dire que les fontenaysiens qui font les frais du deal, qui voient la valeur de leur appartement chuter, paient eux impôts sur le revenu, taxe foncière et taxe d'habitation plein pot...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 17:45

a.nonymous a écrit:


Effectivement on peut regretter que les dealers et leurs familles ne paient pas d'impôts...

Ce que je peux vous dire que les fontenaysiens qui font les frais du deal, qui voient la valeur de leur appartement chuter, paient eux impôts sur le revenu, taxe foncière et taxe d'habitation plein pot...

Il faut bien financer les aides sociales de ceux qui ne payent pas d'impôts surtout si "en même temps" ils dealent et étant parfois pas trop souvent au trou ils sont encore à la charge de la communauté...

A ce point de stupidité nous touchons au grandiose.

NB en incluant l'argent de la drogue dans les statistiques on peut tromper aussi l'électeur sur la "prospérité du pays" mais ce ne serait pas convenable donc l'hypothèse ne tient pas la route.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3619
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 22:39

Les étonnants chiffres de la drogue
L’activité de production, vente et consommation de drogue représenterait 21.000 emplois en France en équivalents temps plein, selon l’Insee, qui vient de l'intégrer au calcul du PIB. Elle représente 2,7 milliards d'euros, soit 0,12 % de la « richesse nationale ».
« Les grossistes français achètent le cannabis pour un prix d'environ 1.500 euros le kilogramme, avant de le rapporter sur le sol français et de le revendre au consommateur français à un prix d'environ 6.500 euros le kilo », note l'Institut de la statistique. La marge brute est donc de l'ordre de 80 %.
(les Echos)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 23:14

Salamandre a écrit:
L’activité de production, vente et consommation de drogue représenterait 21.000 emplois en France en équivalents temps plein, selon l’Insee, qui vient de l'intégrer au calcul du PIB.

Ce qui peut expliquer que certains élus de banlieues populaires puissent rechigner à freiner cette activité en dotant leur ville d'une vraie police municipale et de caméras de vidéoprotection, en prenant des arrêtés municipaux pour faire fermer à une heure raisonnable les commerces qui servent de point de rencontre entre dealers et clients ou en collaborant avec la police nationale...

C'est une façon d'acheter la paix sociale....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16245
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 23:16

La drogue c'est :
Les bagnoles
Les fringues
L'immobilier
Les bijoux
Les meubles et biens divers téloches téléphones jeux électroniques
L'économie de pays étrangers qui en dépendent
Divers commerces bars, boîtes, prostitution
Le commerce des armes
Les professions médicales et para médicales et il faut soigner les accidentés du travail
Les pompes funèbres

Et je dois en oublier...

Tout ça free charge.. . Et macron pompe l'oseille des retraites


Dernière édition par tonton christobal le Ven 01 Juin 2018, 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4137
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 23:30

pourquoi dit on un coup "caméras de vidéoprotection" et un autre "caméras de vidéosurveillance"? quelle différence? quel serait le bon terme si notre ville en plaçait enfin sur quelques espaces publics?

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13548
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Jeu 31 Mai 2018, 23:46

Gérard a écrit:
pourquoi dit on un coup "caméras de vidéoprotection" et un autre "caméras de vidéosurveillance"? quelle différence? quel serait le bon terme si notre ville en plaçait enfin sur quelques espaces publics?


Le terme "vidéoprotection" est celui employé par ceux qui aspirant à vivre en paix sont favorables à l'installation de quelques caméras dans des endroits ciblés où elles auraient leur utilité...

Le terme "vidéosurveillance" est celui employé par ceux qui y sont opposés et qui essaient de faire croire que l'installation de ces quelques caméras dans des endroits ciblés reviendrait à surveiller la population comme dans 1984...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4137
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre   Ven 01 Juin 2018, 00:11

La vidéo peut aussi servir effectivement à surveiller les infractions tels que les stationnements très gênants, les dépôts sauvages etc
En fait c'est parce qu'elles surveillent qu'elles assurent une protection et la résolution de faits commis.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand vendre de la drogue devient un business comme un autre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienfaits de l'huile de coco pour les cheveux
» Le dentifrice est une drogue comme une autre
» Quand devient-on vieux?
» Je peux pas supporter quand il me fait ça !
» Quand le bambou se fait envahissant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: