Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Enseignement privé

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13668
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 07:54

"cette galaxie hétéroclite, qui compte quelque 1 300 établissements et scolarise 4 % des élèves en France, est en plein boum, dopée à la fois par le succès des pédagogies alternatives comme Montessori, et par la demande croissante pour des écoles confessionnelles musulmanes."


Citation :
Les écoles privées hors contrat dans le viseur des sénateurs
Christel Brigaudeau| 20 février 2018

À l’échelle des 12 millions d’élèves de l’école française, le sujet est une goutte d’eau. Mais une goutte d’eau inflammable. Ce mercredi, le Sénat examine une proposition de loi visant à encadrer plus fermement les écoles privées hors contrat, ces établissements indépendants que fréquentent 65 000 enfants de la maternelle au lycée, et qui échappent pour l’instant largement au contrôle de l’État.

Contrairement aux écoles privées sous contrat, dont les enseignants sont payés par l’Éducation nationale, ces établissements recrutent leurs professeurs comme ils le souhaitent, et ils ne sont pas tenus de respecter les programmes scolaires, à l’exception du « socle commun » des apprentissages fondamentaux obligatoires (lire, écrire, compter).

Une liberté qui permet des méthodes innovantes… Mais laisse aussi planer des craintes sur des dérives sectaires ou idéologiques, derrière les portes des classes.

Or cette galaxie hétéroclite, qui compte quelque 1 300 établissements et scolarise 4 % des élèves en France, est en plein boum, dopée à la fois par le succès des pédagogies alternatives comme Montessori, et par la demande croissante pour des écoles confessionnelles musulmanes.

Sans viser ces dernières directement, la proposition de loi fait référence dans ses motifs à une école musulmane, celle de l’association Al Badr à Toulouse, dont la fermeture ordonnée en 2017 n’avait pas été respectée pendant de longs mois.

La proposition, portée par le groupe des élus centristes, a reçu jeudi dernier dans « l’Émission politique » le soutien du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui y voit « un outil juridique pour aller dans le bon sens ».

Le texte rend plus difficile les ouvertures d’établissements hors contrat, en leur imposant de détailler trois mois à l’avance leur dossier devant un « guichet unique » rassemblant la mairie, la préfecture et le rectorat, avec le nom des futurs enseignants, le plan des locaux ou encore le projet pédagogique.

« Actuellement, les maires ont huit jours pour réagir et, bien souvent, ils se sentent mis devant le fait accompli », fait valoir Françoise Gatel, la sénatrice centriste à l’origine de la proposition. Celle-ci prévoit aussi un contrôle systématique des classes pendant la première année. Enfin, en cas de problème, par exemple des enseignements indigents ou contraires à l’ordre public, il deviendrait possible de « mettre en demeure » les parents de choisir un autre établissement.

« Toutes ces mesures, concrètement, vont surtout aboutir à ce que seules les chaînes d’écoles lucratives puissent continuer de se développer, car les autres n’auront jamais les reins assez solides ne serait-ce que pour payer pendant trois mois des locaux et des enseignants à vide », réagit Anne Coffinier, la directrice de la Fondation pour l’école. Elle milite pour le développement du privé hors contrat, et tentait par tous les moyens de peser pour que le texte, jugé liberticide, soit « corrigé » par des amendements.

En 2016 déjà, la ministre socialiste de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, avait tenté de serrer la vis des écoles indépendantes, dans le contexte post-attentats de la lutte contre la radicalisation. Mais son projet, qui soumettait l’ouverture de ces écoles à un régime d’autorisation préalable, avait été retoqué par le Conseil constitutionnel saisi par des parlementaires, au nom de « la liberté d’enseignement ».
http://www.leparisien.fr/societe/les-ecoles-privees-hors-contrat-dans-le-viseur-des-senateurs-20-02-2018-7570359.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 08:21

Si le privé prospère c'est que la structure étatique ne donne pas satisfaction...

Que faire ? Se remettre en question... est ce au programme...

Le fin du fin étant lorsque les musulmans mettent leurs enfants chez les cathos.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13668
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 08:34

tonton christobal a écrit:
Si le privé prospère c'est que la structure étatique ne donne pas satisfaction...

Il y a quand même un distinguo à faire au niveau du privé entre sous et hors contrat sachant que le Sénat examine une proposition de loi visant à encadrer plus fermement les écoles privées hors contrat:

Citation :
Contrairement aux écoles privées sous contrat, dont les enseignants sont payés par l’Éducation nationale, ces établissements [ hors contrat ] recrutent leurs professeurs comme ils le souhaitent, et ils ne sont pas tenus de respecter les programmes scolaires, à l’exception du « socle commun » des apprentissages fondamentaux obligatoires (lire, écrire, compter).

Après j'ai toujours eu un faible pour les enseignants républicains voir laïcards même si je peux comprendre qu'avec le collège unique et la volonté d'amener 80% d'une tranche d'âge au Bac, il peut être tentant pour les parents de retirer leurs enfants du public qui doit accepter tous les élèves pour les mettre dans le privé sous contrat qui peut lui sélectionner seulement ceux qui ont envie de travailler....
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 08:54

Avec une mère,  une épouse, une fille et un gendre dans l'éducation dite nationale ( niveau allant d'institutrice à agreg )je constate que mes enfants en sont à placer dès le collège et parfois avant leurs enfants dans des boîtes privées.

Ma propre fille a quitté le collége ou elle a enseigné pendant une dizaine d'années...et lorsque son fils devait entrer en 6e dans son ancien établissement elle l'a mis dans le privé...

A toutes fins utiles ni les uns ni les autres vivent dans des villes où " ça craint" mais les conditions se degradent et comme ils tiennent à ce que leurs enfants vivent une scolarité studieuse et paisible ils font des sacrifices.

Dommage mais pour l'éducation c'est comme pour les soins médicaux, il y a des choix à faire.

Voilà où nous en sommes au nom de l'égalité, de la tolérance ... le tout saupoudré par la stupidité ambiante contre laquelle il ne faut pas lutter.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3775
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 21:18

Le problème n'est pas tant le mélange en soi, ce sont les proportions.

Et puis, faut-il demander à l'education nationale de prendre en charge toute l'éducation ? Le manque de concentration dû à des heures de coucher trop tardives ? La démission des parents pour inculquer les règles de vie en société ou la valeur travail ?

Dans le à qui la faute, il y en a pour tout le monde. A Fontenay, la politique municipale est de manifester ou occuper des ecoles. C'est masquer le problème, derrière la mobilisation sur les moyens, chacun chez soi, alors que la répartition selon les besoins et des stats non biaisées est le début de la lucidité.


Dernière édition par Salamandre le Mer 21 Fév 2018, 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 21:42

Le rôle de la famille est en effet souvent oublié dans l'éducation. La vraie inégalité sociale est non pas à l'école mais dans les maisons. Langue parlée, valeurs morales, pratiques citoyennes, respect des règles communes, distinction entre le statut d'adulte et celui d'enfant, obéissance. ..

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Mer 21 Fév 2018, 23:48

Si maintenant il faut que les parents s'occupent de leurs enfants où va t on ?
Sous peu on va se risquer à stigmatiser des religions... contraires aux "valeurs de la republique"

Dans des familles on utilise une langue étrangère et nos technocrates de l'éducation nationale veulent enseigner les langues des "migrants" à l'école.. .

C'est ainsi que l'on va favoriser l'intégration et l'apprentissage des usages français.

Pour faire plus stupide il faut forcer ! Mais c'est la doctrine de l'ex ministresse de l'en.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Jeu 22 Fév 2018, 02:47

L'Education nationale incapable de s'évaluer ?

Boursier.com, publié le mercredi 21 février 2018 à 10h03

Le président de la Cour des comptes estime que l'Etat est "inapte" pour évaluer la performance de son système éducatif...  "Bien que de très nombreux dispositifs d'évaluation soient à l'oeuvre dans le système éducatif, l'Etat s'avère, en fin de compte, inapte à produire une vision collective de la performance de ce système", a fait savoir Didier Migaud devant le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques de l'Assemblée nationale.

Didier Migaud présentait son rapport sur l'organisation de la fonction d'évaluation au sein de l'Education nationale... "Cela explique que la France ne puisse exposer le résultat de ses propres évaluations face aux conclusions des enquêtes internationales qui qualifient avec netteté la performance de chaque système d'enseignement", a-t-il poursuivi...
La Cour des comptes souligne le manque de moyens humains et financiers pour réaliser ces évaluations. De 2000 à 2017, les crédits dédiés à cet objectif ont toujours été inférieurs à 5 millions d'euros par an, dans un budget global de 70 milliards d'euros en 2018.

Didier Migaud estime que l'évaluation des acquis par des examens comme le baccalauréat ne suffit plus pour juger de l'efficacité du système français, en raison de "la fixation d'objectifs de taux de réussite".  Il pointe aussi des "freins culturels et administratifs" face au recueil de données sur les résultats des élèves par crainte que ces informations ne nourrissent les évaluations des enseignants et établissements.
Didier Migaud émet au passage 11 recommandations parmi lesquelles la mise en place d'une "nouvelle architecture administrative" qui distingue les "rôles des gestionnaires et évaluateurs". Il appelle à "mesurer systématiquement le niveau des élèves durant la scolarité" et à publier de façon régulière un rapport sur la performance du système scolaire, "sorte de Pisa (Programme international de suivi des acquis des élèves) à la française".

Rappelons que le rapport PISA de l'OCDE qui évalue les systèmes d'éducation du monde entier en testant les compétences des élèves de 15 ans dans les matières principales n'a pas épargné le système français ces dernières années... Si l'hexagone se situe globalement dans la moyenne (score de 495 en sciences, 493 en mathématiques et 499 en compréhension de l'écrit), le verdict est sans appel : "plus on vient d'un milieu défavorisé en France, moins on a de chances de réussir à l'évaluation PISA 2015".

En la matière, la France fait toujours partie des plus mauvais élèves... Il s'agit de l'un des pays "où la relation entre performance et milieu socio-économique des élèves est l'une des plus fortes parmi les (...) économies participant à l'enquête", s'alarmait l'année dernière l'OCDE. En France, près de 40% des élèves issus d'un milieu défavorisé sont en difficulté, contre une moyenne de seulement 34%.
"Plus encore, seuls 2% des élèves issus d'un milieu défavorisé se classent parmi les élèves les plus performants", pointaient les auteurs de l'enquête.
Concrètement, en sciences, les élèves de 15 ans immigrés de la première génération accusent des scores en sciences inférieurs de 87 points à ceux des élèves non immigrés, contre une moyenne de 53 points au sein de l'OCDE.
En outre, dans cette matière, le milieu socio-économique explique plus de 20% de la performance obtenue par les élèves de 15 ans (contre seulement 13% en moyenne). Seuls la Hongrie et le Luxembourg enregistrent une aussi piètre performance !
En mathématiques, la proportion d'élèves en difficultés a de nouveau augmenté pour ressortir à 24%, contre seulement 17% en 2003, alors que celle des apprenants "performants" et "très performants" se situe au-dessus de la moyenne (32% contre 29%).

De même, en compréhension de l'écrit, si la France améliore globalement son score par rapport à 2009 (496 à 499 points), cela s'explique par une hausse de la proportion des élèves "performants et très performants", alors que celle des élèves en difficulté stagne...

Parmi les autres points faibles de la France, l'OCDE observe le manque d'appétence des élèves. Ils éprouvent en effet moins de plaisir à apprendre les sciences que les autres pays de la région. Ils sont également moins nombreux à penser que cela leur sera "utile pour trouver un emploi".

https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/l-education-nationale-incapable-de-s-evaluer-CNT000000YCVeu.html

-----------------

peut être serait il temps de changer de certitudes, de responsables et de se remettre en cause...
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 429
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Jeu 22 Fév 2018, 04:25

a.nonymous a écrit:
"cette galaxie hétéroclite, qui compte quelque 1 300 établissements et scolarise 4 % des élèves en France, est en plein boum, dopée à la fois par le succès des pédagogies alternatives comme Montessori, et par la demande croissante pour des écoles confessionnelles musulmanes."



http://www.leparisien.fr/societe/les-ecoles-privees-hors-contrat-dans-le-viseur-des-senateurs-20-02-2018-7570359.php



En effet , on assiste ces temps-ci à des attaques contre les écoles privées hors contrat. Ces écoles peuvent , entre autre , être des établissements religieux. Il me semble normal que les gens qui ont la foi puissent vouloir mettre leur enfant dans de tels écoles hors contrat , quitte à ce que ces écoles évoluent ensuite et prennent la forme d 'école avec contrat avec l ' Etat.
L 'article ci-dessous se rapporte à la proposition de loi visée par le premier message de ce fil, proposition qui veut compliquer les ouvertures des écoles hors contrat. Je vous laisse en prendre connaissance :


https://www.causeur.fr/ecoles-hors-contrat-senat-education-149653
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Jeu 22 Fév 2018, 04:31

Cette lecture donne à réfléchir mais peut-on laisser l'école publique aller à vau l'eau ? NON et espérons que notre nouveau ministre qui semble bien clair voyant arrive à mettre en place sa réforme.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Jeu 22 Fév 2018, 18:35

Robin a écrit:
Cette lecture donne à réfléchir mais peut-on laisser l'école publique aller à vau l'eau ? NON et espérons que notre nouveau ministre qui semble bien clair voyant arrive à mettre en place sa réforme.

Pensez vous que c'est en laissant aux commandes ceux qui depuis des dizaines d'années dirigent (très mal) l'éducation nationale que l'on va sortir du marasme ?

C'est pourtant ce qui se passe. Tout le monde constate les dégats et ceux qui sont aux manettes sont en totale auto satisfaction, c'est la béatitude... les postes administratifs qui d'avantage que les politiques dirigent le système sont verrouillés.
Depuis que nous avons un turn over de politicards à la tête du ministère rien ne change on se goberge avec les statistiques de réussite au bac, les fac sont encombrées d'étudiant au long cous (comme les capitaines du même nom) qui d'échecs en échecs poursuivent sans les rattraper des études sans débouchés.

On a des tapées de prychotruc et de sociomachin pour consoler les victimes de drames ou d'accident mais on manque d'infirmières pour soigner les blessés...

NB nos dirigeants pas stupides et de plus friqués ne s'y trompent pas : eux savent où mettre leurs lardons à l'école, choisir les bons lycées.... la mixité et le "vivre ensemble" politiquement correct c'est bon pour les manants !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13668
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Jeu 22 Fév 2018, 20:29

joseph1 a écrit:
[En effet , on assiste ces temps-ci à des attaques contre les écoles privées hors contrat. Ces écoles peuvent , entre autre , être des établissements religieux. Il me semble normal que les gens qui ont la foi puissent vouloir mettre leur enfant dans de tels écoles hors contrat , quitte à ce que ces écoles évoluent ensuite et prennent la forme d 'école avec contrat avec l ' Etat.

Il ne faut pas confondre et amalgamer quatre types d'écoles:

- l'école publique de la République
- les écoles privées SOUS contrat qui respectent un enseignement défini en accord avec l'Education nationale..... Celles-ci peuvent être religieuses ou non
- les écoles privées HORS contrat qui innovent en terme de méthode d'éducation
- enfin les écoles privées HORS contrat religieuses qui profitent du système pour délivrer un enseignement qui tient plus du prosélytisme

Encore un cas où certains peuvent profiter des libertés offertes par notre société pour œuvrer contre celles-ci...


Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Jeu 22 Fév 2018, 21:08

Dans ce descriptif il serait intéressant de préciser
Qui paie les personnels
À qui appartiennent les locaux
Qui en a la responsabilité
Que paient les parents
Quels contrôles effectue l'état sur les contenus et les méthodes
Quels établissements peuvent bénéficier de subventions ou de cautions
....

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 429
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 23 Fév 2018, 01:20

Gérard a écrit:
Dans ce descriptif il serait intéressant de préciser
Qui paie les personnels
À qui appartiennent les locaux
Qui en a la responsabilité
Que paient les parents
Quels contrôles effectue l'état sur les contenus et les méthodes
Quels établissements peuvent bénéficier de subventions ou de cautions
....

En gros : -contrat d 'association . L ' état paye les professeurs C 'est le régime le plus connu ( cf. écoles catholiques par exemple )
L 'école a des engagements très stricts ( respect des programmes ... )
-contrat simple : moins de contraintes pour l 'école, beaucoup moins de financement
-Hors contrat : Très grande liberté ( programmes , horaires...) , l ' état ne paye rien . C 'est ce " hors contrat " qui fait actuellement l ' objet d 'une proposition de loi.


contrat simple
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

avatar

Messages : 3775
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 23 Fév 2018, 01:36

Il y a scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans, mais pas obligation de scolariser dans un établissement, public ou pas. Des parents peuvent affirmer prendre en charge la scolarité de leurs enfants. Ils peuvent aussi préférer un établissement hors contrat. Quelle autorité est la mieux placée pour juger à leur place ?

Car l'éducation nationale française ne sait pas, ou veut pas, prendre en charge certaines catégories. Le scandale de l'autisme en France, et pas ailleurs, commence à paraitre dans la grande presse. Il y en a d'autres. Et il y a des parents qui aimeraient bien avoir une place pour leur enfant en école publique, mais ils en sont rejetés. Plus exactement : une trop faible minorité d'enseignants les accepte et s'en occupe. Le problème n'est pas à qui la faute ? Mais où est la solution ?
Pas dans un moule uniforme pour tous, cela tout bon enseignant le sait. Après, y a-t-il plus d'enfants à problème aujourd'hui, ou plus d'enseignants mal formés...
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 23 Fév 2018, 02:18

Il y a surtout des parents qui ont tout oublié ou pas eu les bases élémentaires du savoir vivre en FRANCE  etr qui sont infoutus de transmettre le moindre centime de moralité à leurs rejetons !
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13668
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 23 Fév 2018, 02:44

Je vais faire plaisir à Gomez si il/elle fréquente encore le forum.....

Je suis loin de partager toutes les idées du Parti de Gauche mais si il y a un moment que j'apprécie au niveau des conseils municipaux c'est quand tous les ans un élu de ce parti s'élève contre l'application de la loi Carle et le versement de subventions municipales pour la scolarisation d'élèves fontenaysiens dans le privé.... C'est un baroude d'honneur qui ne sert à rien comme le rappellent à chaque fois le maire mais l'intervention du PG est néanmoins justifiée...

Pour répondre à la question posée par Salamandre sur un jugement extérieur meilleur que celui des parents, nous sommes actuellement confrontés au problème du retour d'enfants entrainés par leurs parents en Syrie..... Dans le même ordre d'idées, les médecins sont régulièrement confrontés au problème de refus de transfusion ou d'intervention par certains parents...

Est-ce que dans ces cas, les parents sont vraiment les meilleurs juges ?
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 23 Fév 2018, 03:40

Dans le même ordre d'idées on sponsorise des transports en commun y compris si on ne les utilise pas parce qu'ils fonctionnent mal.
Pour la beauté du geste je vais me faire l'avocat du diable.
En France pays laïc nous avons la liberté de pratiquer ou non une religion, d'être engagé politiquement ou non... et ainsi de suite.
Pourquoi devrait on subventionner un système qui ne nous convient pas et payer pour celui qui nous sert ?
In fine on paye pour tout et n'importe quoi y compris pour ce que nous n'utilisons pas... au nom d'une pseudo égalité ou d'une solidarité à géométrie variable.
En contraignant les gens à financer un système qui ne leur convient pas on assèche leurs finances et au nom des "valeurs nationales" on leur interdit d'agir selon leurs convicrions.

Lorsque l'on veut défendre le principe fonds publics à l'école publique il conviendrait au nom de la logique de faire payer ceux qui vont utiliser le service et de laisser ceux qui ne l'utilise pas disposer à leur guise de leur argent...

Exemple les Français habitant en France et travaillant en Suisse étaient assurés par un système suisse moins cher et plus avantageux que la sécurité sociale française et bien on tentait il y a quelques temps de les contraindre à passer sous le régime français.. .

Je sais je vais choquer mais au moins cela fera peut être faire réfléchir un peu différement hors d'un mécanisme qui relève plus de l'endoctrinement que de l'équité et de la logique.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 429
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Sam 24 Fév 2018, 02:49

Sur les personnes qui soutiennent le service public de l ' éducation nationale , un texte à lire :

http://www.liberation.fr/debats/2017/09/18/a-mes-amis-qui-trichent-avec-la-carte-scolaire_1597237
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Sam 24 Fév 2018, 04:09

La liste des élèves de l'école alsacienne illustre très bien les limites acceptables par les tenants de la mixité lorsque leurs rejetons sont concernés.. .
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13668
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 09 Mar 2018, 21:39

Même si pour le coup il s'agit d'une école coranique dans une mosquée, l'équivalent du catéchisme dans une église, on comprend que le gouvernement veuille encadrer certaines écoles actuellement "hors contrats" donc "hors contrôle"....


Citation :
Sarcelles: prison pour avoir rasé un enfant dans une école coranique

   Par  Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 08/03/2018

Jugeant que la coiffure d'un de ses élèves de 12 ans était "interdite par les règles coraniques", il lui avait rasé le crâne avant de lui administrer une "correction": un enseignant d'une école coranique de Sarcelles a été condamné aujourd'hui à 12 mois de prison dont quatre avec sursis. Trois autres prévenus, dont le frère de l'enseignant âgé de 20 ans, et deux animateurs employés par la ville, âgés de 24 et 29 ans, étaient jugés pour avoir participé à l'agression de l'élève: ils ont été condamnés à des peines allant de six à huit mois dont quatre avec sursis, supérieures aux réquisitions.

Les quatre hommes comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Pontoise pour des violences volontaires sur mineur avec séquestration, tandis que le beau-père de la victime, absent à l'audience, devait répondre de non-assistance à personne en danger. Fin avril, le garçon se rend comme chaque soir à son cours d'arabe à la mosquée des Sablons à Sarcelles (Val-d'Oise). A la vue de sa crête décolorée, une coiffure selon lui "interdite par les règles coraniques", son enseignant lui rase le crâne en son milieu et l'humilie en le laissant ainsi à la merci des huées de ses camarades.

Voulant se venger, l'adolescent jette des oeufs sur la porte du domicile de l'enseignant, qui appelle alors son beau-père pour lui demander l'autorisation de lui donner une bonne leçon. Ce dernier, qui sera jugé dans une autre procédure pour des violences sur son beau-fils, régulièrement frappé à coups de câble électrique, donne son accord à condition qu'"on ne lui fasse pas de marques".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/08/97001-20180308FILWWW00379-sarcelles-prison-pour-une-agression-dans-une-ecole-coranique.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Sam 10 Mar 2018, 00:58

Toutes les civilisations se valent... lorsque ce qui correspond à un curé peut impunément en France prôner en public que l'on peut battre sa femme, lorsque circulent des vidéos de femmes tuées par des hordes de sauvage à coups de pierres ce qui illustre une bonne pratique coutumiere doit on s'étonner qu'un guide spirituel fasse tabasser un môme qui decolore ses cheveux ?

Dérive logique dans le contexte actuel... je ne suis pas certain qu'un contrôle des établissements scolaires privés suffisent à remettre les idées en place.

Nous sommes sauvés les parents ne pourrons plus flanquer une fessée à leurs enfants... peut être un léger décalage entre les initiatives gouvernementales et la situation du pays.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 429
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 20 Avr 2018, 00:49

Vive la liberté de l 'enseignement :


Rapport 2017 du défenseur des droits

Le défenseur des droits préconise l 'éducation sexuelle dès la maternelle - voir page 111 du document ci-dessous


https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/rae-2017.pdf
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13668
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 20 Avr 2018, 01:03

joseph1 a écrit:
Le défenseur des droits préconise l 'éducation sexuelle dès la maternelle - voir page 111 du document ci-dessous

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/rae-2017.pdf


Tout dépend de ce que l'on entend par "éducation sexuelle" car en même temps....

Citation :
Une photo pédopornographique sur trois est prise par les mineurs eux-mêmes

BFMTV•19 avril 2018

Selon le rapport d'une fondation britannique qui lutte contre les contenus illégaux sur le Net, un nombre croissant de photos, prises par les enfants eux-mêmes, notamment sur des applications, se retrouvent sur des sites pédopornographiques.

Les enfants se filment ou se photographient de plus en plus dans des situations explicites et partagent ces images, qui peuvent se retrouver ensuite sur des sites pédopornographiques. C'est le constat réalisé en Grande-Bretagne par la fondation Internet Watch, qui lutte contre les contenus illégaux qui circulent sur Internet.

Dans son rapport annuel, repris par The Telegraph, Internet Watch affirme que le nombre de contenus pédopornographiques a augmenté: alors qu'en 2016, 57.335 URL illicites avaient été recensées, 78.589 ont été dénombrées l'an dernier. Plus inquiétant encore, la progression d'images auto-générées passant de 6% du total des clichés signalés en janvier 2017 à 26% un an plus tard. La proportion moyenne d'images découvertes entre novembre et février qui étaient auto-générées était de 31%, atteignant un maximum de 40% en décembre, selon les chiffres du Telegraph.

"Nous voyons de plus en plus d'images de jeunes âgés entre 11 et 15 ans dans la catégorie 'contenu auto-produit' créées à l'aide de webcams et ensuite partagées en ligne, ce qui peut avoir de sérieuses répercussions sur ceux qui les prennent", écrivent les experts dans leur rapport. Dans de très nombreux cas, les enfants prennent ainsi eux-mêmes ces clichés afin de les partager à des amis. Les contenus peuvent alors être repérés par des pédophiles, de plus en plus au point d'un au niveau technologique, puis collectés et diffusés sur des sites pédopornographiques, de plus en plus difficiles à identifier.

Ce phénomène s'expliquerait pas la démocratisation des smartphones, mais aussi la multiplication des réseaux sociaux et de leur application. "Les adolescents sont confrontés à des gens qui font cela et pourtant on leur dit de ne pas le faire", ajoute Fred Langford, président adjoint de la fondation Internet Watch. Le rapport vise les célébrités adulées par les jeunes, qui se prennent en selfie dans des positions lascives, voire nues et les partagent ensuite sur les réseaux sociaux.
http://www.bfmtv.com/international/une-photo-pedopornographique-sur-trois-est-prise-par-les-mineurs-eux-memes-1422999.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16748
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Enseignement privé    Ven 20 Avr 2018, 01:32

L'éducation sexuelle des mômes se faisant avec les films pornos dans la grande majorité des cas tout s'explique...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enseignement privé    

Revenir en haut Aller en bas
 
Enseignement privé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forum privé.
» Enseignement de l'histoire de l'art dès le primaire
» vente privée MAKE UP FOR EVER 2009
» questions sur la prématernelle et les garderies privées
» Gaderie privée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: