Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de
Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble,
son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
38% de réduction sur le Fire TV Stick, ...
Voir le deal
24.99 €

 

 Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être

Aller en bas 
AuteurMessage
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMer 21 Mar 2018, 12:18

Le service public soutenu par la majorité municipale, c'est donc ça ?
En fait, depuis longtemps le mépris pour les usagers est la marque de CGT-cheminots.

Grève à la SNCF : bras de fer entre Guillaume Pepy et la CGT
Dans un message signé par un secrétaire général de la Fédération CGT des cheminots, le syndicat se réjouit de créer un « mouvement ingérable ».
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a haussé le ton avant même le début du mouvement de grève. Le président du directoire de l’entreprise publique a demandé, mercredi 21 mars, des explications à la CGT, qui menace dans un courriel interne attribué à un de ses responsables parisiens de désorganiser complètement le service entre les jours de grève pour « faire plier » le gouvernement et la direction.

Le mouvement prévu pour jeudi n’est qu’une première étape. Pour s’opposer aux projets de réforme du secteur ferroviaire, les quatre syndicats représentatifs à la SNCF ont surtout appelé à la grève deux jours sur cinq, du 3 avril au 28 juin.
« Pour les grèves qui sont annoncées dans les semaines à venir, notre engagement est très clair : à 17 heures la veille, nous publierons la liste précise de tous les trains qui circulent », a assuré M. Pepy. Mais dans un long message révélé par Le Parisien et dont l’Agence France-Presse (AFP) a eu une copie, signé par le secrétaire général d’une section parisienne, la Fédération CGT des cheminots se réjouit du mode d’action choisi.

Mouvement « ingérable »
« La direction avait anticipé et s’est organisée pour une grève dure et reconductible classique. Ils n’ont à aucun moment senti venir le coup », se réjouit-elle, notant que le mouvement sera « IN-GÉ-RABLE » pour les dirigeants de l’entreprise publique et pour le gouvernement.
« Nous pouvons tenir trois mois tout en ayant quasiment le même impact qu’une grève reconductible classique sur les jours où nous serons à la production », écrit-elle, ajoutant que « la désorganisation du travail devra se faire également sur les jours ouvrés ».
La CGT prédit de fait une désorganisation totale au bout de quelques jours. « Les agents ne seront pas au bon endroit, les rames perdues au milieu de nulle part, etc. », prévoit-elle. L’entretien des voies et du matériel deviendrait aussi vite impossible.

« La direction sera totalement perdue et incapable d’anticiper quoi que ce soit », et les plans de transport annoncés par la direction à 17 heures les veilles des jours de grève annoncés seront impossibles à tenir, assure-t-elle.
« Si jamais nous voyons que ces deux jours ne suffisent pas à désorganiser la production alors nous pourrons toujours durcir le ton. Mais je suis intimement persuadé que, si tout le monde joue le jeu et s’implique dans la grève, cette stratégie est la meilleure que l’on puisse avoir. (…) On va gagner ! », conclut le responsable syndical.
( )
Interrogée par l’AFP, la Fédération CGT des cheminots n’a pas réagi dans l’immédiat.
http://lemonde.fr/entreprises/article/2018/03/21/greve-a-la-sncf-60-des-tgv-et-75-des-intercites-a-l-arret-jeudi_5274029_1656994.html


Dernière édition par Salamandre le Jeu 16 Jan 2020, 08:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 782
Date d'inscription : 08/09/2014

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 05 Avr 2018, 11:23

Pourquoi la grève à la SNCF alors que le statut n 'est pas supprimé pour les actuels cheminots ?
Peut-être que les enfants de cheminots sont pistonnés pour rentrer dans l 'entreprise ? On veut donc que eux aussi ils aient le statut ?
Ce serait à étudier .
Revenir en haut Aller en bas
Robin

Robin

Messages : 1371
Date d'inscription : 13/02/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 05 Avr 2018, 16:31

Payé, logé, soigné, nourri, habillé, et quoi encore ?
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 782
Date d'inscription : 08/09/2014

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyVen 06 Avr 2018, 16:45

En 1995 les cheminots nous faisaient croire qu 'ils faisaient la grève " pour les autres ".
Aujourd'hui les " autres " sont dans la galère du fait des cheminots.
Ceux-ci ne semblent pas vouloir nous refaire le coup de la " grève par procuration". Par contre , connaissant leur faiblesse face à l 'opinion publique , ils nous font le coup de la " convergence des luttes " . Pour protéger les cheminots la CGT est prête à déclencher des grèves dans de multiples secteurs. Cela va-t-il marcher ?
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 782
Date d'inscription : 08/09/2014

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMer 18 Avr 2018, 14:31

Grève SNCF : la contestation des usagers s’organise

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/gr%c3%a8ve-sncf-la-contestation-des-usagers-s%e2%80%99organise/ar-AAw03dN?li=BBoJIji&ocid=mailsignout
Revenir en haut Aller en bas
joseph1



Messages : 782
Date d'inscription : 08/09/2014

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 24 Avr 2018, 13:12

Les Français ont compris que derrière la banderole qui affiche "Non à la casse du service public", il est écrit : "Défendons nos privilèges".
Quand Alexis Corbière dit qu'il y a de la noblesse dans la grève des cheminots, il a raison ! La noblesse de ceux qui défendaient leurs privilèges sous l'ancien régime.



"de la noblesse dans la grève des cheminots" : cf. cinquième paragraphe de :
http://www.liberation.fr/france/2018/04/20/sncf-corbiere-lfi-denonce-un-vocabulaire-de-la-droite-la-plus-dure_1644685
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 06 Sep 2018, 16:16

La SNCF propulse la dette française vers 100% du PIB
06.09.2018,
L'Insee ayant décidé de reclasser SNCF Réseau (la branche du groupe ferroviaire en charge du réseau) en administration publique, la dette de la France s'établit à 98,5% du PIB fin 2017, contre 96,8% jusque-là.
(Les Echos)


Économie française : le spectre des 3 % de déficit en 2019 ressurgit
Le Monde | 06.09.2018
Alors que la France tablait sur 2,4 % de déficit l’an prochain, l’Insee estime que cette prévision n’est pas tenable du fait notamment de la reprise par l’État de la dette SNCF.

Selon l’institut de la statistique, le déficit qui va être notifié à Bruxelles début octobre sera finalement de 2,7 % au titre de 2017, et non plus de 2,6 % comme on le pensait jusqu’à présent. C’est donc 0,1 point de PIB en plus, soit environ deux milliards €. L’Insee a également revu à la hausse le déficit pour 2016 (3,5 % au lieu de 3,4 %).

Mais ce n’est pas tout. Cette augmentation devrait aussi se reproduire en 2018 et 2019. En cause, le traitement de la reprise par l’État des 35 milliards € de dette de SNCF Réseau, l’entreprise qui gère l’infrastructure ferroviaire. Jusqu’ici, le gouvernement s’était toujours montré rassurant sur les conséquences de cette reprise pour les finances publiques.

Mais un autre élément a finalement été retenu par les experts de l’Insee : le « besoin de financement » de SNCF Réseau, lié au fait que les recettes de l’entreprise ne suffisent pas à couvrir ses coûts d’exploitation et ses investissements. « A comptes identiques de SNCF Réseau, cela devrait se reproduire dans les prochaines années », indique un bon connaisseur du dossier.
https://lemonde.fr/politique/article/2018/09/06/le-spectre-des-3-de-deficit-en-2019-ressurgit_5351167_823448.html

Sans compter l'effet des grèves...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

Gérard

Messages : 4188
Date d'inscription : 08/07/2010

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 06 Sep 2018, 16:22

La France risque un nouveau déclassement et de voir le taux des crédits augmenter. Si on y ajoute l'inflation le gouvernement et sa majorité ont du mouron à se faire.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 04 Déc 2018, 17:31

Voila que les gilets dorés de la Cour des comptes ont aussi des idées pour dépenser plus, sur les rails cette fois

SNCF Réseau dans une situation financière "très dégradée et préoccupante"
Le Figaro.fr avec AFP, le 04/12/2018

Malgré les réformes adoptées et la reprise d'une partie de sa dette par l'État à l'horizon 2022, SNCF Réseau reste dans une situation financière fragile, selon un rapport publié mardi par la Cour des comptes.
La hausse importante des coûts dus au renouvellement du réseau et de faibles gains de productivité pèsent notamment sur les comptes de SNCF Réseau.

Le responsable du réseau national se trouve "dans une position financière très dégradée et préoccupante", écrit la Cour, précisant que "SNCF Réseau a eu massivement recours à l'emprunt, provoquant une dérive de sa dette, qui atteignait 46,6 milliards € en 2017 et devrait s'élever à 62,6 milliards € en 2026".

La rénovation du réseau, première priorité de l'entreprise, est menacée car l'État "a trop peu accompagné les besoins de financements" nécessaires au programme de renouvellement. SNCF Réseau ne pourra pas assumer sa mission "sans augmentation de l'aide de l'État", dit la Cour.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/12/04/97002-20181204FILWWW00237-sncf-reseau-dans-une-situation-financiere-tres-degradee-et-preoccupante.php
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 04 Déc 2018, 18:43

L'état peut effectivement augmenter sa participation financière....

Solution alternative, une autre gestion....


Citation :
Lignes ferroviaires gérées par une entreprise privée : en Bretagne, on connaît déjà

Par Baptiste Galmiche Publié le 21/02/2018 à 16:37

De prime abord, rien ne différencie la ligne Carhaix-Paimpol des autres. Cependant, elle n'est pas gérée par la SNCF, mais par la CFTA, Société générale des chemins de fer et de transports automobiles, dans laquelle Veolia a des parts. L'entreprise sous-traite l'exploitation pour le compte de la SNCF.

"Nous faisons tous les métiers : conducteur de train, agent de bord, vente de titres de transport, maintenance de la voie ferrée et des passages à niveaux", affirme Loïc Lanne, directeur CFTA Bretagne. Une salariée confirme : "Chez nous, on est polyvalents. On peut être au guichet en gare à Paimpol, agent de circulation, agent d'accompagnement, chef de train."

Cette spécificité remonte à la fin du XIXe siècle. La ligne Carhaix-Paimpol est la seule survivante du réseau construit en Centre Bretagne. À la création de la SNCF, en 1938, ce réseau est resté indépendant et exploité par la CFTA.

Aujourd'hui, les voyageurs ne remarquent pas cette différente, car ils réservent leurs billets sur le site de la SNCF. En revanche, les salariés, eux, la ressentent : ils n'ont pas le statut de cheminot. "J'ai 60 ans et je travaille toujours ici. Chez la SNCF, j'aurais arrêté de travailler depuis huit ans", constate Jean-Yves Le Mahoariec, conducteur.

À l'heure où il est question de réformer la SNCF, cette organisation unique pourrait servir de modèle pour d'autres lignes. Elle coûte trois fois moins cher que si elle était gérée par la SNCF.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/lignes-ferroviaires-gerees-entreprise-privee-bretagne-on-connait-deja-1427885.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 11 Juil 2019, 18:19

Alors que
Citation :
SNCF Réseau dans une situation financière "très dégradée et préoccupante"
Le Figaro.fr avec AFP, le 04/12/2018

Voici, série SNCF, diversification et gabegie : « plusieurs centaines de millions d’euros sont partis en fumée »
Et sur ce coup là, a priori la CGT n'y est pour rien


A la SNCF, c’est désormais tout pour le rail
Après la cession de Ouibus à Blablacar et du service de VTC Le Cab à Snapcar, le groupe ferroviaire public vend sa société IDVroom au spécialiste du covoiturage Klaxit.
Par Philippe Jacqué
(..)
Une statégie ruineuse
Pour la SNCF, ces trois premières cessions pourraient être suivies d’autres. Le groupe chercherait encore à vendre tout ou partie de ses participations dans Ouicar, un loueur de véhicules entre particuliers dans lequel il avait investi 28 millions €, voire dans Allocab, une autre société VTC…
De quoi mettre un terme définitif à une aventure de sept ans dans les « nouvelles offres de mobilité » à l’initiative de Guillaume Pepy, son emblématique patron. Ne confiait-il pas en 2015 au Financial Times que la SNCF « entendait tout faire, sauf l’avion » en offrant aux clients un parcours porte-à-porte ?
Une stratégie ruineuse. Si les comptes des start-up rachetées n’ont jamais été publiés, plusieurs centaines de millions d’euros sont partis en fumée. La plus grosse perte provient du lancement de Ouibus, qui a accumulé près de 190 millions € de déficit depuis 2012 pour tenter de se faire une place sur le nouveau marché des « cars Macron ». LeCab et IDVroom ont également demandé de lourds investissements, sans jamais atteindre l’équilibre. Les pertes se comptent en millions d’euros.

Eliminer les foyers de pertes annexes de l’entreprise
Depuis cinq ans, les acteurs de ces marchés passaient leur temps à critiquer une concurrence déloyale de la SNCF, le groupe public y investissant à perte des sommes importantes.
« Il s’agissait pour nous de tester, d’expérimenter de nouvelles mobilités émergentes afin d’offrir à nos clients une diversité de moyens de transport. L’idée est que, la SNCF, ce n’est pas que du train. Aujourd’hui, nous passons à une nouvelle étape de notre stratégie, qui consiste à créer, avec notre application “assistant personnel SNCF”, une plate-forme de mobilité qui agrège toutes les offres existantes, assure un porte-parole de la compagnie. Nous laissons des spécialistes gérer ces entreprises de secteurs très éloignés du rail. »
Alors que l’objectif initial était de proposer des offres maison de transport, le groupe réalise donc un virage à 180 degrés. Pour Guillaume Pepy, ces cessions, quelques mois avant son départ, permettent d’éliminer les foyers de pertes annexes de l’entreprise. Surtout, à l’heure de la réforme ferroviaire et de l’ouverture du marché à la concurrence, ces désengagements démontrent que le groupe cheminot mise désormais bien tout sur le rail, et rien que sur le rail.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/07/11/a-la-sncf-c-est-desormais-tout-pour-le-rail_5488089_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 18 Juil 2019, 23:18

Réactions au rapport Delevoye (réforme des retraites)
SUD Rail et le SNPL ont déjà menacé de faire grève si certains de leurs statuts étaient modifiés.
Source AFP. Publié le 18/07/2019 | Le Point.fr
(..)
Des actions de grève prévues
« Pour les cheminots, c'est la triple peine : une augmentation des cotisations salariales » d'ici à 2025 « qui entraînera une baisse de salaire », « entre 8 et 15 % de baisse » des pensions, un départ à la retraite « à 62 ans avec décote, qui sonne la fin des spécificités liées à notre histoire sociale », déplore SUD-Rail dans un communiqué. Le syndicat prévoit « dès la rentrée » des actions « de grève et de manifestation ».
Même son de cloche pour SNPL. Le premier syndicat des pilotes de ligne « demande le maintien du régime de retraite complémentaire obligatoire des navigants » du transport aérien, « mis en place en 1951 et qui n'a jamais coûté un centime aux contribuables ». « Toute tentative de suppression de ce régime ne pourrait que provoquer des tensions sociales très fortes ».
(..)
https://www.lepoint.fr/societe/le-rapport-delevoye-provoque-des-reactions-mitigees-18-07-2019-2325440_23.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 22 Oct 2019, 12:22

Citation :
Bataille juridique autour de la « grève surprise » de la SNCF
L’arrêt de travail sans préavis, qui a perturbé le trafic, donne lieu à une passe d’armes juridico-administrative.
Par Éric Béziat Publié le 22.10.2019

Courrier contre courrier, lettre à en-tête contre lettre à en-tête… L’affaire du « droit de retrait » à la SNCF tourne à la bagarre générale juridico-administrative impliquant, pêle-mêle, les syndicats, l’inspection du travail de la région Grand-Est, la direction de l’entreprise et les services du gouvernement. Selon nos informations, la direction générale du travail (DGT) s’apprête, mardi 22 octobre, à contredire publiquement – et de façon cinglante – ses propres inspecteurs du travail d’Alsace et de Champagne-Ardenne, qui avaient préconisé la suspension de la conduite des trains par un agent seul à bord.

Depuis vendredi 18 octobre, un arrêt de travail sans préavis a perturbé fortement le trafic SNCF un peu partout en France en ce début de congés scolaires de la Toussaint. Le mouvement a été déclenché deux jours après un accident de TER – ayant un seul conducteur et pas de contrôleur –, qui a fait 11 blessés, dans les Ardennes, qui a créé une forte émotion parmi les cheminots et déclenché une série de débrayages au nom du droit de retrait face à un danger grave et imminent.
(..)
La SNCF se sent désormais les mains libres pour sanctionner ceux qu’elle considère comme des grévistes cachés et illégaux. D’autant plus que la direction pourrait s’appuyer sur une récente affaire similaire concernant Air France. Près de 500 salariés de la compagnie avaient participé, en 2016, à un arrêt de travail collectif en invoquant le droit de retrait. Contestant les procédures disciplinaires et retenues sur salaires mises en place par l’entreprise, certains salariés étaient allés devant le tribunal des prud’hommes, qui leur avait donné, dans un premier temps, raison. Mais la cour d’appel a infirmé ce jugement, en 2017. Elle a estimé que le droit de retrait était abusif et confirmé les 500 sanctions.

Mais une victoire juridique n’est pas forcément une victoire sociale et politique. La question de la sécurité des trains sans contrôleurs est désormais dans l’opinion publique. Le porte-parole des députés PS, Boris Vallaud, a réclamé, mardi, une « réévaluation des risques » liés à la présence d’un seul conducteur par TER. En interne, des voix s’élèvent, parmi les syndicats modérés, sur les dangers pour l’entreprise de se lancer dans une politique de sanctions dures, à l’heure où l’entreprise connaît un climat social dégradé, comme rarement il l’a été.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/10/22/bataille-juridique-autour-de-la-greve-surprise-de-la-sncf_6016423_3234.html

Les médias ont oublié que la sécurité, on en parle d'habitude quand des automobilistes sont écrabouillés aux passages à niveau. Dans ces cas-là, les usagers/passagers du train n'ont rien, contrôleur ou pas. Mercredi, pas de chance, c'était "convoi exceptionnel" contre TER ...

Or, la vitesse mise à résorber ou sécuriser les passages à niveau dangereux nous en laisse pour 30 ans ou plus. Faut-il mettre des milliards à résorber plus vite des passages à niveau, ou embaucher vite des (dizaine de) milliers de contrôleurs pour les jours d'accident aux passages à niveau ?
La CGT-cheminots, qui veut des embauches (à crédit) à la SNCF, a sa réponse. Ce n'est pas la mienne. Par contre, en taillant dans les privilèges ("avantageS accordés à une catégorie, en dehors de la loi commune") des cheminots que l'entreprise SNCF n'a pas les moyens de payer, on peut dégager les sous pour améliorer les passages à niveau.


Dernière édition par Salamandre le Mar 22 Oct 2019, 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 22 Oct 2019, 13:19

Citation :
Bataille juridique autour de la « grève surprise » de la SNCF
L’arrêt de travail sans préavis, qui a perturbé le trafic, donne lieu à une passe d’armes juridico-administrative.
Par Éric Béziat Publié le 22.10.2019

Courrier contre courrier, lettre à en-tête contre lettre à en-tête… L’affaire du « droit de retrait » à la SNCF tourne à la bagarre générale juridico-administrative impliquant, pêle-mêle, les syndicats, l’inspection du travail de la région Grand-Est, la direction de l’entreprise et les services du gouvernement.
---/---

Sachant que pour les cheminot.e.s - écrit à la fontenaysienne, déléguée à l’Égalité des droits et droits des femmes oblige -  il y a une grosse différence selon que la justice qualifie cet arrêt de travail de "retrait" ou de "grève"...

Dans le premier cas ils ou elles sont payé.e.s, dans l'autre ils ou elles ne le sont pas...
Revenir en haut Aller en bas
Basilics

Basilics

Messages : 212
Date d'inscription : 20/11/2015

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 22 Oct 2019, 19:54

S'ils et elles ont une amputation de salaire, ils et elles pourront toujours lancer une souscription auprès des voyageurs et voyageuses. Qui sait ?
The Full Monty / Le Grand Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyDim 08 Déc 2019, 19:03

Tu passes toute ta jeunesse en primaire à calculer l'heure exacte d'arrivée des trains ..
Et plus tard tu découvres la SNCF !!
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyLun 09 Déc 2019, 17:18

Citation :
SNCF-RATP : la grève s’installe, les tensions s’accroissent

Par ailleurs, selon des sources internes à la RATP, le nombre d’arrêts maladie a explosé depuis jeudi.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/12/09/sncf-ratp-la-greve-s-installe-les-tensions-s-accroissent_6022191_3234.html

Citation :
Nos centres médicaux
Mis à jour le 09/09/2019

Le régime spécial de la RATP met à la disposition des agents salariés et retraités une médecine de soins qui exerce son activité, dans le strict respect du secret médical, dans les centres médicaux appelés communément Espace santé.

Les soins y sont dispensés conformément à l'article 87 du statut du personnel (hors forfaits et actes de prothèse).
https://www.ccas-ratp.fr/lfy/les-centres-espace-sante-de-la-ratp
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 10 Déc 2019, 10:51

Bientôt Noël
Citation :
La région Ile-de-France va faire payer la grève au prix fort à la SNCF et à la RATP
Par Franck Bouaziz — 9 décembre 2019
Pendant que les sites de covoiturage voient leur activité et leur subvention accordée par la région multipliée par trois, le rail et le métro franciliens se préparent à de lourdes pénalités.
(..)
Chaque année, le conseil régional attribue 2,2 milliards € à l’opérateur de trains pour la circulation de 6 200 convois chaque jour. Le métro francilien, lui, perçoit 5 milliards par an. En échange, ces deux entreprises de transport s’engagent sur un service minimum en cas de grève et une série d’indicateurs de régularité et de satisfaction des clients. Tous ces paramètres ont volé en éclats depuis jeudi 5 décembre et le début de la grève. Neuf trains sur dix ont été annulés et dix lignes de métro ont carrément fermé leurs grilles. La SNCF se prépare donc à payer des pénalités prévues. Il lui en coûtera 16,5 € par kilomètre et par train annulé.

Voyageurs indemnisés
La SNCF Ile-de-France se refusant à fournir une estimation, à la lumière des premiers jours de grève, Libération a procédé à des simulations… minimalistes. Lorsque 70% des trains ne roulent pas et que chacun d’entre eux parcourt une distance moyenne de 50 km par trajet, la pénalité atteint 4,1 millions € par jour pour la SNCF. A titre de comparaison, lors de la grève des cheminots du printemps 2018, la région Ile-de-France a facturé 60 millions € de pénalités à la SNCF. La RATP, elle, est plus loquace et estime à 3 millions € par jour l’addition à régler à la région Ile-de-France, du fait des derniers jours de grève.

Et encore, ne s’agit-il que d’une partie de la note totale. Les deux transporteurs franciliens vont également devoir indemniser les voyageurs. En l’occurrence, 3 millions de possesseurs d’un passe Navigo (payé 75 € par mois), qui pourraient se voir proposer 2,5 € de remboursement par jour de grève, soit 7,5 millions € par jour à régler conjointement par la SNCF et la RATP. Cette grève tombe en outre au plus mauvais moment pour la SNCF, dont le contrat avec la région Ile-de-France arrive à échéance à la fin de l’année. Il est en cours de renégociation. La présidente de la région, Valérie Pécresse, qui a déjà vertement critiqué la qualité de service de la SNCF en Ile-de-France, pourrait fort rappeler aux dirigeants de l’entreprise les événements des derniers jours pour négocier une subvention à la baisse et des obligations de l’opérateur de train revues à la hausse.

https://www.liberation.fr/france/2019/12/09/la-region-ile-de-france-va-faire-payer-la-greve-au-prix-fort-a-la-sncf-et-a-la-ratp_1768178
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMer 18 Déc 2019, 23:35

Citation :
la SNCF supprime les voitures réservées aux enfants seuls

Par Iris Peron
Le 18 décembre 2019 à 21h26, modifié le 18 décembre 2019 à 21h39

Pour les parents séparés, que de nombreux kilomètres éloignent, le service « Junior et compagnie » consiste en une solution rêvée à chaque vacances scolaires. Leurs enfants de 4 à 14 ans voyageant seuls peuvent être accompagnés le temps de leur trajet, à partir de 35 euros par tête.

Mais pour Noël, les familles vont devoir trouver d'autres solutions pour voir leur progéniture se déplacer : la SNCF a annoncé mardi que ce service était annulé du 20 au 24 décembre, en raison des lourdes perturbations qui affectent les transports en commun depuis le début de la contestation contre la réforme de la retraite.

Mardi, Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF a annoncé que « 50 à 60 % des trains circuleront » ce week-end. Mais sans les 5 000 enfants concernés par l'annulation de « Junior et compagnie », indique ce mercredi la SNCF.

« On sacrifie les enfants qui voyagent seuls et on gâche leur Noël pour faire de la com'. Ils ont préféré réquisitionner des places pour les adultes dont les trains ont été annulés ! », enrage Laura. Cette habitante de Paris ne pourra pas accueillir vendredi sa fille de 8 ans qui vit chez son père à Bordeaux. Elle avait réservé un billet dès le mois de novembre et posé des vacances, avant de découvrir, par un message de la SNCF reçu mardi, l'annulation du service.

« Je ne verrai donc pas ma fille à Noël alors que ça fait quatre mois que je ne l'ai pas vue. Elle est très déçue… ». Laura a étudié toutes les alternatives possibles pour récupérer son enfant depuis Bordeaux. Rien n'est envisageable. « L'avion c'est trop cher, le bus ce n'est pas possible, elle est trop jeune pour voyager seule… Aucune autre solution de rechange n'est proposée par la SNCF », déplore la jeune maman. Résignée, elle dit avoir posé des vacances au mois de février pour revoir sa fillette.

« Certains n'ont aucune solution », s'attriste Pascale, qui est heureuse de pouvoir compter sur sa mère, pour pallier l'annulation de la SNCF. Ses enfants âgés de 6 et 9 ans, qui devaient bénéficier de « Junior et compagnie » sont eux aussi empêchés de voyager en train. « Leur train roule, mais le service est annulé », relate cette maman qui vit à Noisy-le-Grand et devait avoir la garde des enfants pour Noël et la première semaine de vacances.

Elle a été contrainte de faire appel aux services de sa mère, qui vit en Haute-Savoie, pour aller les chercher chez leur père, à Metz, et les lui déposer. « On n'a aucune solution pour le retour par contre », pointe la mère de famille, qui dit avoir des difficultés à payer le voyage. « On se cotise pour le prix du carburant et les péages d'autoroute, car nos billets de train ne sont pas encore remboursés ».

D'autres parents, tels que Grégory, papa d'une fille de 9 ans ont eux aussi pu trouver une alternative. Mais elle est « très contraignante », insiste cet habitant de la région d'Aix-en-Provence. Comme à chaque vacances scolaires, il attendait avec impatience sa fille qui devait le rejoindre vendredi soir en train depuis chez sa mère, dans le Val-d'Oise. Raté.

Ce sont ses parents, qui devaient également lui rendre visite en train, qui passeront finalement chercher leur petite-fille en voiture, pour la ramener chez son père. Soit un trajet de plus de 1 000 km, pour ces retraités qui vivent près de la frontière belge. « Je croise les doigts pour que la route se passe bien, car un peu plus de 10 heures de route à 70 ans, ce n'est pas évident », commente Grégory, qui souligne que ce voyage va lui coûter « très cher ».

Il est en colère et se dit lassé « par les privilèges des cheminots et de leurs grèves à répétition » : « Je trouve vraiment honteux de faire subir ça à des enfants qui n'ont rien demandé. Noël c'est une fête que chacun attend ». La SNCF, qu'il a contactée mardi par téléphone, a mis en avant des raisons de sécurité pour justifier de cette annulation.

Auprès du Parisien, la compagnie confirme : « Dans les conditions actuelles, on ne peut pas garantir un voyage en toute sérénité aux enfants. Nous sommes responsables de leur sécurité et le taux d'occupation des trains, qui sera particulièrement élevé, ne nous permet pas de la leur garantir. » Pour l'instant, l'annulation de ce service est prévue jusqu'au 24 décembre. Selon les prochaines prévisions de grève, la situation pourrait se prolonger jusqu'à la fin des vacances scolaires.
http://www.leparisien.fr/economie/je-ne-verrai-pas-ma-fille-a-noel-la-sncf-supprime-les-voitures-reservees-aux-enfants-seuls-18-12-2019-8220585.php
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 19 Déc 2019, 12:16

Partout en province ou presque, les transports publics fonctionnent.
Pourtant, écrit le Parisien, il s'agit bien souvent de filiales de la RATP ou de la SNCF ... Oui, mais de droit privé !
Conclusion logique : mieux vaut le privé pour assurer la continuité du service public des transports. Le public, avec sa garantie de l'emploi quel que soit le nombre de grèves, ses déficits garantis par le déversement d'argent public, ça ne marche pas.

http://www.leparisien.fr/economie/a-lyon-rennes-ou-angers-les-filiales-ratp-et-sncf-ne-connaissent-pas-la-greve-19-12-2019-8220939.php
Revenir en haut Aller en bas
Clovis



Messages : 195
Date d'inscription : 30/09/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 19 Déc 2019, 12:55

Salamandre a écrit:
Partout en province ou presque, les transports publics fonctionnent.
Pourtant, écrit le Parisien, il s'agit bien souvent de filiales de la RATP ou de la SNCF ... Oui, mais de droit privé !
Conclusion logique : mieux vaut le privé pour assurer la continuité du service public des transports. Le public, avec sa garantie de l'emploi quel que soit le nombre de grèves, ses déficits garantis par le déversement d'argent public, ça ne marche pas.


Entièrement d'accord, le privé est l'assurance d'un bon fonctionnement, il n'y a pas la sécurité de l'emploi. Facile de faire grève pendant des semaines si l'on sait que leur place est là, aucun risque que l'employeur licencie.

On ne dit pas assez que dans le privé les retraites sont déjà calculées sur les 25 dernières années, qu'il faut 42 ans de cotisations (peu de personnes peuvent partir à 60, 62 ans) et que les retraites sont très inférieures au dernier salaire, abattement d'environ 30% pour les employés, 45% pour les cadres et qu'une partie du montant se détermine par points.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptySam 21 Déc 2019, 14:09

Ce que la SNCF et les médias ne disent pas quand ils parlent de remboursement des billets c'est que celui-ci sera fait sous forme de "Bon d'Achat Digital" et non en numéraire ce qui peut poser un problème à certains voyageurs qui ont dû s'acquitter d'un autre billet...

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Index11
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 14973
Date d'inscription : 30/05/2011

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptySam 21 Déc 2019, 14:17

Clovis a écrit:
On ne dit pas assez que dans le privé les retraites sont déjà calculées sur les 25 dernières années, qu'il faut 42 ans de cotisations (peu de personnes peuvent partir à 60, 62 ans) et que les retraites sont très inférieures au dernier salaire, abattement d'environ 30% pour les employés, 45% pour les cadres et qu'une partie du montant se détermine par points.

La retraite CNAV est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années (et non sur les 25 dernières années)...

Les retraites complémentaires AGIRC (salariés) et ARRCO (cadres) sont effectivement déjà "à points"...
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyMar 07 Jan 2020, 00:38

L'avis de Coluche sur la CGT : " les syndicalistes travaillent tellement peu que quand ils font grève, ils appellent cela une journée d’action ! " Smile
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 16 Jan 2020, 08:47

Noël c'est en janvier
Citation :
SNCF et RATP accordent le remboursement du forfait Navigo en décembre
Florent Bascoul, 9 janvier 2020
Après 36 jours de grève contre la réforme des retraites qui ont fortement perturbé le réseau de transport francilien, la SNCF et la RATP ont accepté de rembourser l’intégralité du forfait Navigo du mois de décembre.

La présidente du Conseil régional d’Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités a annoncé mercredi soir, à l’issue d’une négociation avec la SNCF et la RATP, avoir trouvé un accord sur le dédommagement des usagers pendant les grèves. «Nous avons obtenu le remboursement d’un mois d’abonnement mensuel de pass navigo. Nous allons lancer une plateforme, mondedommagement.com sur laquelle il faudra s’inscrire avec une preuve d’achat et son numéro de pass», a précisé Valérie Pécresse. Le coût de ce geste financier consenti par les deux opérateurs de transport s’élève à environ 200 millions €.

https://94.citoyens.com/2020/sncf-et-ratp-accordent-le-remboursement-du-pass-navigo-de-decembre,09-01-2020.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyVen 17 Jan 2020, 11:50

Citation :
SNCF : le PDG annonce un plan d’économies pour combler les pertes dues à la grève
Les pertes dues à la grève devraient approcher le milliard €, selon le PDG du groupe, qui annonce devoir remettre les finances à flot. SUD-Rail argue d’un prétexte pour justifier un plan d’économies déjà annoncé.
Le Monde avec AFP Publié le 16.01.2019

Un mois après son arrivée aux commandes, Jean-Pierre Farandou, le président-directeur général (PDG) de la SNCF, se trouve confronté à l’une des plus grandes grèves de l’histoire de ce groupe né le 1er janvier 1938. Une grève qui lui coûte cher : elle devrait finalement approcher le milliard d’euros, selon les annonces de M. Farandou, jeudi 16 janvier. Pour remettre ses finances à flot et combler une partie des pertes dues à la grève, le patron du rail envisage ainsi un plan d’économies et des cessions. S’il est encore trop tôt pour quantifier les mesures envisagées, ce dernier a assuré qu’il n’était pas question de supprimer des emplois « sur le terrain ».

« S’il n’y avait pas eu la grève, on aurait fait une très bonne année 2019 », a fait valoir M. Farandou devant des journalistes. Mais le mouvement se prolonge et, « au grand total, on ne sera pas très loin du milliard » d’euros de pertes, a-t-il estimé, rappelant que l’entreprise se trouve déjà à 850 millions.

Sur cette somme, la grève commencée le 5 décembre se traduit par 600 millions € de manque à gagner au titre de 2019, qui, pour faire simple, doivent correspondre à une perte nette du même montant. « Les 600 [millions €] de l’année dernière, ils sont perdus », a jugé M. Farandou, se disant cependant incapable de calculer s’ils se traduiraient par une perte nette sur l’ensemble de l’exercice. En revanche, « on essaiera de rattraper » une partie des quelque 300 à 350 millions de pertes que devrait causer la grève cette année, a-t-il avancé.

M. Farandou a dit avoir promis au conseil d’administration de la SNCF « d’arriver fin février avec une évaluation plus fine des éléments et avec un plan qui traite de la situation ». « Il y aura un plan d’économies (…) qui essaiera de redresser ce qui peut l’être », a-t-il dit, sans précision sur son ampleur. « On pourra en parler, sachant que le budget était déjà serré. Mais je ne toucherai pas à l’emploi sur le terrain », a-t-il promis. « Il n’y aura pas d’impact sur l’emploi de production [non administratif] de ce plan pour faire face à la situation nouvelle créée par la grève et son impact économique ».

Prétexte du coût de la grève, selon les syndicats
« Sans même connaître son impact réel alors que la SNCF s’apprêtait à annoncer des chiffres record, on prend prétexte du coût de la seule grève pour justifier un plan d’économies déjà annoncé » par Jean-Pierre Farandou en octobre, a immédiatement réagi Erik Meyer, le secrétaire fédéral de SUD-Rail.

La SNCF s’est engagée à atteindre un équilibre économique [c’est-à-dire qu’elle doit assurer le fonctionnement du système ferroviaire sans endettement supplémentaire] avant 2022, en contrepartie de la reprise d’une bonne partie de la dette de SNCF Réseau par l’État. Le PDG se donne trois, quatre mois pour identifier les activités qui seront concernées, sachant que la question est liée au contrat de performance qui doit lier SNCF à l’État pour dix ans.

Concernant le conflit sur les retraites, « il n’y a plus rien à lâcher », a affirmé le patron de la SNCF, citant l’UNSA-Ferroviaire qui a, selon lui, jugé les conditions proposées aux cheminots « globalement au moins équivalentes » à l’ancien système.
Les mécanismes de transition [vers le régime universel] sont figés « et la SNCF doit » accompagner la réforme par des mécanismes internes, a-t-il noté.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/01/16/sncf-le-pdg-annonce-un-plan-d-economies-pour-combler-les-pertes-dues-a-la-greve_6026136_3234.html
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyLun 13 Avr 2020, 21:45

Comment la RATP a torpillé le projet de métro automatique
https://www.capital.fr/entreprises-marches/comment-la-ratp-a-torpille-le-projet-de-metro-automatique-1367268
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre

Salamandre

Messages : 4931
Date d'inscription : 08/01/2012

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptyJeu 30 Avr 2020, 08:38

Avoir fait grève (200 millions € de pertes pour la RATP) pour maintenir leurs avantages (de retraite) ruineux que la RATP n'a d'ailleurs pas les moyens de payer, en voila une idée visionnaire.
La crise sanitaire s'ajoute, pour couter encore plus cher, et en transportant bien moins de voyageurs, pour des couts (dont avantages sociaux acquis) toujours aussi élevés.
Service public (de transport) à la française : moins de service, moins de public, mais dépenser autant voire plus.
Comment faire ? Simple, obtenir un prêt massif des banques (la finance, pourtant, quelle horreur) surement garanti par l’État, et aussi encore plus d'argent public. Yaka faire payer les patrons (les entreprises privées). Et les contribuables.

Citation :
Coronavirus : la RATP anticipe entre 500 millions et un milliard € de trou de trésorerie
Pour tenter d’éviter une catastrophe, "de nombreux emprunts ont été lancés", déclare la RATP qui négocie en ce moment un prêt de 800 millions € avec plusieurs banques.
franceinfo, publié le 29/04/2020

La RATP anticipe entre 500 millions et un milliard € de trou de trésorerie, selon un document interne que franceinfo a pu consulter. Des pertes abyssales dues à la crise du Covid-19. Interrogée, la RATP préfère ne pas commenter ce chiffre, sans toutefois le contester. Elle confirme en revanche que ses pertes de recettes commerciales de mi-mars à fin avril s’élèvent aujourd’hui à 200 millions €.

Une situation critique alors que la société va devoir investir pour protéger la santé des agents et des voyageurs, installer des distributeurs de gel hydroalcoolique, et élargir ses équipes de nettoyage notamment en prévision du déconfinement.

Appel à l'aide européenne
Pour tenter d’éviter une catastrophe, "de nombreux emprunts ont été lancés", déclare la RATP qui négocie en ce moment un prêt de 800 millions € avec plusieurs banques. Elle espère aussi obtenir des aides publiques européennes pour renflouer ses caisses en urgence. La compagnie de transports francilienne accusait déjà 200 millions € de pertes en raison de la perturbation des transports lors des grèves contre la réforme des retraites.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/info-franceinfo-coronavirus-la-ratp-accuse-entre-500-millions-et-un-milliard-d-euros-de-trou-de-tresorerie_3940577.html
Revenir en haut Aller en bas
scola



Messages : 220
Date d'inscription : 05/06/2014

Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être EmptySam 02 Mai 2020, 18:58

Salamandre a écrit:
Avoir fait grève (200 millions € de pertes pour la RATP) pour maintenir leurs avantages (de retraite) ruineux que la RATP n'a d'ailleurs pas les moyens de payer, en voila une idée visionnaire.
La crise sanitaire s'ajoute, pour couter encore plus cher, et en transportant bien moins de voyageurs, pour des couts (dont avantages sociaux acquis) toujours aussi élevés.
Service public (de transport) à la française : moins de service, moins de public, mais dépenser autant voire plus.
Comment faire ? Simple, obtenir un prêt massif des banques (la finance, pourtant, quelle horreur) surement garanti par l’État, et aussi encore plus d'argent public. Yaka faire payer les patrons (les entreprises privées). Et les contribuables.



Et pour la SNCF l'ardoise du covid se monte actuellement à 2 milliards d'€ de perte /manque à gagner en plus des 1 milliards d'€ imputable aux mouvements de grève de décembre 2019/Janvier 2020.
SNCF oui c possible comme disait la pub...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty
MessageSujet: Re: Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être   Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grèves SNCF, RATP : pouvoir de nuisance et nuisibles fiers de l'être
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne locale :: Les transports publics pour les Fontenaysiens-
Sauter vers: