Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 11 Avr - 13:30

Suite au discours prononcé par Emmanuel Macron devant les évêques de France, Manuel Valls s'interroge comme nombre de défenseurs de la laïcité...



Citation :
Manuel Valls : «Le président doit clarifier sa position sur la laïcité devant les Français »
Jannick Alimi et Myriam Encaoua| 10 avril 2018

L’ancien Premier ministre dit ne pas tout comprendre dans le discours d’Emmanuel Macron lundi soir devant les évêques de France dans lequel le chef de l’Etat parlait d’un «lien abîmé » entre l’Eglise et l’Etat qu’il souhaite « réparer».


Êtes-vous d’accord avec Emmanuel Macron ?

MANUEL VALLS. N’attendez pas de moi que je nie le lien qui a existé entre le christianisme et la France. Le président de la République a eu raison de le rappeler. Mais la République s’est aussi construite dans une confrontation violente avec l’Eglise catholique, notamment pour la domination des consciences. C’est ce qui a donné naissance aux lois fondatrices sur l’Ecole et à celle de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat. C'est pourquoi je crois que la société est aujourd'hui laïque.


Le Président a-t-il eu tort de parler de «lien abîmé »?

De quoi parle-t-il ? Je ne sais pas. L'Eglise catholique s'est opposée à l'IVG, au mariage pour tous... J’ai du mal à le suivre. Il ne s’agit évidemment pas de bannir le dialogue entre le pouvoir politique et les représentants des cultes. Je l'ai pratiqué aussi. Mais il n'y a pas de lien ! La loi de 1905 est une loi de séparation qui assure la liberté de conscience et ne reconnaît aucun culte. Quant à la spiritualité, elle n’est pas que religieuse. Il n’y a pas d’un côté une laïcité sèche et juridique et, de l’autre, les religions qui donneraient accès à la spiritualité. Ma spiritualité, je la trouve dans le Mythe de Sisyphe de Camus ! La laïcité n'est pas l'ennemie de la spiritualité, mais du dogmatisme.


Emmanuel Macron a-t-il été ambigu ?

Il y a une ambiguïté qui mérite d’être levée dans un débat intellectuel de haute tenue, comme l'était le discours du président de la République. Mais je crois qu'il ne fait pas une bonne lecture de la laïcité. La laïcité ce n'est pas la négation du fait religieux. La laïcité, parce qu'elle veille à ce que chaque croyance ne s'érige pas en un dogme, les protège toutes. La laïcité est plus que jamais moderne dans le monde d'aujourd'hui. Le président doit clarifier sa position sur la laïcité devant les Français.


Les propos du chef de l’Etat peuvent être dangereux ?

Les responsables politiques doivent donner l’exemple pour que toutes les croyances et les non-croyances puissent cohabiter de façon apaisée et tolérante. Et c’est là où je suis en désaccord avec Emmanuel Macron. Sous-entendre qu’une croyance puisse avoir une sorte de primauté aux yeux de l’Etat français menacerait un équilibre déjà précaire, notamment dans nos quartiers populaires.


Le chef de l’Etat pousse les catholiques à s’engager dans la politique, il a raison ?

J’essaie de comprendre. Les mots du président voulaient peut-être dire aux catholiques que leurs voix comptent et que nul ne peut être exclu du débat politique sous prétexte qu’il croit. Très bien ! Mais la laïcité unifie et empêche de diviser la société en entités de croyants. C’est pourquoi je suis opposé à demander spécifiquement aux catholiques, aux protestants, aux musulmans, aux juifs ou aux bouddhistes de s’engager sur le terrain politique. Cela inciterait les pratiquants à faire de leur croyance une vérité absolue. C’est dangereux pour notre pacte républicain et laïc.


Pensez-vous qu’Emmanuel Macron veuille privilégier une religion par rapport aux autres ?

Je ne lui fais pas ce procès. Cependant, notre société est fragile. Nous aurions pu sombrer dans le populisme. L’élection d’Emmanuel Macron est une chance pour le pays. Mais nous sommes face au défi migratoire, confrontés à la menace terroriste, celle de l'islamisme. Quand il s’agit de la République, ouvrir des brèches dans la laïcité, c’est toujours prendre le risque d’ouvrir la boîte de Pandore : celle du communautarisme, de l’identitarisme, de revendications contre lesquelles, je crois, la loi de 1905 nous protège. La laïcité, c’est la paix, c’est un pilier de la concorde. Il faut la préserver.


Le chef de l’Etat tente-il de fracturer la droite et de capter une partie de cet électorat ?

Le sujet n’est pas là. Ce qui peut paraître étrange c’est que le président de la République s’exprime sur la laïcité devant les cultes et pas directement devant les Français. Et particulièrement devant l’un des cultes. Chacun doit être à sa place. Victor Hugo disait Je veux l'Eglise chez elle et l'Etat chez lui. Il y a un lien qui a été rompu en 1905, donc il ne peut y avoir de réparation. Ça voudrait dire revenir en arrière, nier l’histoire de la République, et nier l’histoire de la République, c’est dangereux. Ce débat est derrière nous. Pour l’Eglise catholique comme pour n’importe quelle autre religion.
http://www.leparisien.fr/politique/manuel-valls-le-president-doit-clarifier-sa-position-sur-la-laicite-devant-les-francais-10-04-2018-7657368.php
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 11 Avr - 15:00

J'aime lorsque les "amis ennemis" en sont à se demander des comptes et "en même temps" à se les régler les uns avec les autres.

Entre celui qui s'est fait planter par son ministre et l'imposteur qui a trompé tout son monde et tout le monde nous n'avons pas fini de sourire du spectacle.

Le problème étant que ni l'un ni l'autre ont été foutus de traiter le dossier en étant au pouvoir ou lorsqu'il y était.

Si ce jour l'urgent est de débattre de la place des cathos en France il est normal que l'on ne trouve pas un  instant pour s'occuper de ceux qui trucident par milliers en Europe.

Les islamistes ont avec de tels guignols de beaux jours devant eux...

On pourrait peut être foutre la paix aux cathos et s'occuper de ceux qui massacrent n'importe qui chez nous... visiblement on a des dossiers plus médiatiques politiquement à traiter.


Dernière édition par tonton christobal le Mer 11 Avr - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 11 Avr - 15:20

Décidément on n'en sort pas !
Sarko avait déjà choisi le curé plutôt que l'instituteur
S'il existe un problème entre l'autorité de l'état républicain et laïc il n'est pas prioritairement du côté de la religion catholique.
Quant à ses prélats ravis...qu'ils gèrent leurs paroisses ce ne sera pas si mal.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 11 Avr - 15:31

Gérard a écrit:
Décidément on n'en sort pas !
Sarko avait déjà choisi le curé plutôt que l'instituteur
S'il existe un problème entre l'autorité de l'état républicain et laïc il n'est pas prioritairement du côté de la religion catholique.
Quant à ses prélats ravis...qu'ils gèrent leurs paroisses ce ne sera pas si mal.

Étant entendu que les prélats ravis ou non ne revendiquent rien et ne sont pas de ceux qui troublent le plus la laïcité nationale.... qui soit dit en passant commence à me gonfler en se trompant volontairement d'ennemi.

Les enfants de marie qui se font exploser lors des marchés de Noel ne défraient pas la chronique judiciaire ...  les services de propagande (il ne s'agit plus d'information) sont experts pour travestir l'actualité.

En ce domaine nous avons des ressources à la fois humaines, financières et surtout médiatiques.


Dernière édition par tonton christobal le Mer 11 Avr - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 11 Avr - 15:36

Gérard a écrit:
Décidément on n'en sort pas !
Sarko avait déjà choisi le curé plutôt que l'instituteur
S'il existe un problème entre l'autorité de l'état républicain et laïc il n'est pas prioritairement du côté de la religion catholique.
Quant à ses prélats ravis...qu'ils gèrent leurs paroisses ce ne sera pas si mal.

A titre personnel je ne suis pas "pro cure" ni "anti" par principe mais je commence ( à voir la prosperité des boîtes privées )sans doute pas le seul  à regarder de près les institeurs...

Il y a des thermomètres que l'on gagnerait à consulter au lieu de les casser pour se rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Jeu 12 Avr - 0:57

Il est sûr qu'aujourd'hui mis à part l'épisode d'opposition au "mariage pour tous" , ce n'est pas des catholiques que la République a aujourd'hui le plus à craindre... Ce qui est sûr également c'est que la France est un pays de culture judéo-chrétienne...

Ceci étant, si l'on veut que cette République soit réellement laïque avec une réelle séparation entre les églises et l’État, il ne faut pas espérer y arriver en encourageant une religion de s'investir d'avantage en politique...

Dit autrement, ce ne sont pas les catholiques qui ne s'investissent pas assez en politique mais d'autres religions qui veulent trop peser ce à quoi il faut faire barrage...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Jeu 12 Avr - 6:04

a.nonymous a écrit:
Il est sûr qu'aujourd'hui mis à part l'épisode d'opposition au "mariage pour tous" , ce n'est pas des catholiques que la République a aujourd'hui le plus à craindre...  Ce qui est sûr également c'est que la France est un pays de culture judéo-chrétienne...

Ceci étant, si l'on veut que cette République soit réellement laïque avec une réelle séparation entre les églises et l’État, il ne faut pas espérer y arriver en encourageant une religion de s'investir d'avantage en politique...

Dit autrement, ce ne sont pas les catholiques qui ne s'investissent pas assez en politique mais d'autres religions qui veulent trop peser ce à quoi il faut faire barrage...

pour la culture à judéo chrétienne j'ajoute pour ma part gréco latine.

Pour ce qui concerne le mariage homo je crois pouvoir affirmer que les cathos n'étaient pas les seuls à voir le projet d'un mauvais oeil.
Il est vrai que l'on préfère faire la fixette sur les cathos que sur d'autres religions (sans oublier ceux qui n'en ont pas)  mais qui sont opposés à la loi ... c'est moins risqué.

Ce qui m'irrite profondément dans cette affaire de mariage homo en dehors du principe même ce sont les manipulations successives utilisées pour y arriver par des donneurs de leçons de probité et de déontologie.
On nous a vendu le PACS pour réserver le mariage aux hétéros (guiguou ministresse de la justice)
On nous flanque illico le mariage homo avec en prime la PMA et la GPA en raison d'un oubli passager de la ministresse de la justice taubira... qui lors de la transcription des directives européennes en droit français s'est loupée.

Entre mensonge et incompétence de ministresses du même bord politique devrait on s'inquiéter ?

Et tous ensemble clamons : 'j'ai confiance dans la justice de mon pays"
Prière de ne pas rire ! sous nos cieux on peut se prendre un procès sur la courge rapido.

Pour faire barrage aux malfaisants qui provoquent des troubles dans notre pays je fais confiance à la justice de mon pays... comme tout le monde.

Je ne vois d'ailleurs aucune manipulation entre le voyage en Algérie pré élections présidentielles de macron avec à la clé des propos plus que contestables, le besoin de recoller avec les cathos à qui on dit n'importe quoi mais qui commencent sans doute à fatiguer, dans la foulée on va rassurer les salauds de retraités (c'est dit on pour cette semaine) qui vivent trop longtemps et ainsi de suite... chacun sa semaine et chacun son tour pour le passage de main dans le dos.

La supercherie tourne de plus en plus à l'imposture pas grave si ça fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Jeu 12 Avr - 9:07

et si on est catho et chasseur on doit se sentir très soutenu par le président actuel.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Jeu 12 Avr - 11:29

Gérard a écrit:
et si on est catho et chasseur on doit se sentir très soutenu par le président actuel.

en revanche avec les écolos ça va mal se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Robin

avatar

Messages : 1336
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Jeu 12 Avr - 11:58

Quand je pense que ce type (Macron) favorise les chasseurs et la chasse à courre si ce n'est la corrida tout ça pour ratisser des électeurs, ça me gonfle.
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 23 Mai - 17:49

La laïcité déchire les macronistes

Maryam Pougetoux était apparu voilée à la télévision alors qu’elle parlait au nom du syndicat étudiant l’Unef. STR / AFP

La guerre était larvée, elle éclate au grand jour. Les députés REM se divisent radicalement sur la laïcité.

« Il faut prendre du recul et réaffirmer des principes. Sinon, on risque de devoir sans cesse prendre position sur des cas particuliers. » L’avertissement, signé de la députée REM Aurore Bergé, date de janvier 2018 et concerne la laïcité. A l’époque, les tiraillements sur la loi de 1905 ne s’expriment encore qu’à voix basse au sein du groupe La République en marche. Quatre mois plus tard, le mouvement d’Emmanuel Macron n’a toujours pas de doctrine claire et la virulence de la polémique sur Maryam Pougetoux, la responsable voilée de l’Unef à l’université Paris-IV, semble valider le diagnostic de l’élue des Yvelines.

Les députés macronistes n’hésitent plus à s’écharper en public. Ce mardi 22 mai, le député REM François Cormier-Bouligeon interpelle son collègue Aurélien Taché sur Twitter. « Le débat est toujours important, cher Aurélien Taché. Mais, dis-moi, jusqu’où peut-on justifier de soutenir l’obscurantisme au nom du libéralisme culturel ? » C’est la réponse au tweet de Taché, la veille : « Il est insupportable en France que ceux qui défendent un libéralisme culturel soient systématiquement taxés de complaisance islamiste ! » L’élu du Val d’Oise, lui-même ancien de l’Unef, n’est pas hostile au port du voile par une responsable syndicale. « Je ne suis pas là pour polémiquer avec mes collègues députés par tweets interposés, soupire Aurore Bergé aujourd’hui. Mais il y a des sujets sur lesquels je ne compte pas fléchir. »

Les deux pôles, antagonistes, s’affrontent à fleurets de moins en moins mouchetés depuis leur entrée au Palais-Bourbon. Le 6 février, c’est une première dans un groupe REM dont la communication est habituellement bien verrouillée, les journalistes sont conviés à assister à la troisième « soirée Colbert’. Organisées par le député Guillaume Vuilletet certains mardis soirs à l’Assemblée, elles permettent aux élus du groupe de dialoguer avec des intellectuels ou des représentants de la société civile. Ce soir-là, l’invité d’honneur est le président de l’Observatoire de la laïcité, l’ancien ministre socialiste Jean-Louis Bianco. Dans la salle, une trentaine de députés REM. Aurélien Taché, Fiona Lazaar, François Cormier-Bouligeon et Anne-Christine Lang, une ancienne socialiste proche de Manuel Valls, ne sont pas venus faire de la figuration.

« Nous ne sommes pas soumis à la neutralité »

« Il ne s’agit pas d’un débat entre nous, les prévient en préambule Guillaume Vuilletet. Non pas que le débat ne soit pas intéressant, mais ce n’est pas le lieu. » Pourtant, sans jamais lever la voix, les différentes lignes s’expriment. Pas franchement conciliables. Fiona Lazaar s’en prend à la décision de François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, d’interdire les signes religieux dans l’enceinte de l’Hémicycle. « Je m’interroge sur une telle disposition, explique l’élue d’Argenteuil et Bezons (Val-d’Oise). Représentant le peuple, et non l’Etat, nous ne sommes pas soumis à la neutralité. »

Anne-Christine Lang riposte : « S’il y avait des femmes qui arrivaient voilées dans l’Hémicycle, je ne vois pas bien comment je pourrais accepter d’y siéger. » En son absence, l’ombre de Manuel Valls semble planer sur la salle. « C’est parce qu’il n’a pas voulu venir lui-même qu’Anne-Christine Lang s’est pointée », ronchonne à voix basse un député appartenant à la sensibilité concurrente. Étrangement, la presse n’a pas été conviée aux « Soirées Colbert » ultérieures.

Difficile, face à des opinions aussi tranchées, de déterminer la ligne majoritaire au sein du groupe. « Il peut y avoir d’autres sensibilités ici ou là, notamment autour d’une conception néo-républicaine de la laïcité, minimisait en janvier Aurélien Taché. Mais j’ai le sentiment que tout le monde a bien en tête la philosophie générale du président de la République, qui est une laïcité de liberté. C’est le barycentre du groupe. »

Lire la suite de l’article sur le site de l’Express.

Jean-Baptiste Daoulas pour l’Express


Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Lun 25 Juin - 22:52

Citation :
]Manuel Valls : «Le président doit clarifier sa position sur la laïcité devant les Français »
Jannick Alimi et Myriam Encaoua| 10 avril 2018

L’ancien Premier ministre dit ne pas tout comprendre dans le discours d’Emmanuel Macron lundi soir devant les évêques de France dans lequel le chef de l’Etat parlait d’un «lien abîmé » entre l’Eglise et l’Etat qu’il souhaite « réparer».


Voilà qui est fait, le président Emmanuel Macron a clarifié sa position non pas sur mais contre la laïcité !

Citation :
Emmanuel Macron, "chanoine d'honneur" mardi dans la cathédrale du pape

AFP, publié le lundi 25 juin 2018 à 12h28

Le président français Emmanuel Macron viendra mardi à Rome chercher son titre de "premier et unique chanoine d'honneur" de la cathédrale du pape, une tradition remontant au 17è siècle qui donne quelques sueurs froides à l'Elysée.

Nicolas Sarkozy fut le dernier chef d'Etat, en décembre 2007, à se plier à cette tradition dans l'immense basilique majeure de Saint-Jean-de-Latran, attitrée à l'évêque de Rome (le pape). Suscitant un tollé, pour son discours d'éloge de la foi considéré bien peu laïc par la gauche.

Le président Macron s'abstiendra prudemment mardi de tout discours sur le terrain miné de la laïcité.

"Il ne va pas revenir en France avec une calotte écarlate et une robe de bure, il ne rentre pas dans les ordres!", insistent ses conseillers.

"C'est un titre honorifique et historique, sans aucune dimension spirituelle", décrit l'Elysée, en ajoutant: "c'est une espèce de cérémonial, c'est emballé assez vite et il n'y a rien de majestueux".

Le président assistera à une célébration liturgique, comprenant une prière et la lecture d'un texte biblique, avant de prendre possession de sa stalle (virtuelle) dans la chapelle Colonna. Il rencontrera ensuite la communauté catholique française réunie dans le palais attenant du Latran, évitant de nouveau tout discours. Une double séquence d'une heure et demie.

Invité par la Conférence des évêques de France (CEF), Emmanuel Macron avait appelé en avril à "réparer" le lien "abîmé" entre l'Église et l'État français, provoquant des réactions dans la partie de la classe politique attachée à une conception stricte de la laïcité (Eglise et Etat sont séparés depuis 1905 en France).

L'événement inédit depuis plus d'une décennie se déroulera mardi après-midi, après la rencontre privée en matinée d'Emmanuel Macron avec le pape François au Vatican.

Le chanoine français du Latran, Mgr Louis Duval-Arnould, érudit archiviste et pétillante mémoire des visites présidentielles, l'accueillera au pied des marches de la basilique. "Sa venue est une bonne nouvelle, nous en sommes très fiers", confie-t-il.

Pour l'occasion, la gigantesque statue de bronze d'Henri IV, sculptée en 1608 et cachée dans l'alcove d'un portique, a été dépoussiérée.

Le roi Henri IV fut le premier à recevoir le titre de chanoine d'honneur, en 1604, après avoir abjuré le protestantisme et reçu l'absolution du pape avec l'aide des chanoines francophiles du Latran. Henri IV donna alors à la basilique les bénéfices de l'abbaye de Clairac (sud de la France).

Les présidents de la République ont hérité de la tradition des rois de France, interrompue un temps par la Révolution française.

Le socialiste François Hollande, à l'instar de François Mitterrand et Georges Pompidou, n'est jamais venu recevoir le titre.


L'invitation faite à Valéry Giscard d'Estaing s'est perdue pendant des mois dans la pile de "lettres de fous" reçues à l'Elysée, s'amuse Mgr Duval-Arnould. Du coup, faute de réponse en temps et en heure, "le président s'est senti obligé de venir!", dans les pas de René Coty et du général Charles de Gaulle, ajoute-t-il.

Jacques Chirac, venu en grande pompe en "visite d'Etat" au Vatican, avait pris le temps d'admirer l'admirable pavage de l'église, son cloître aux colonnes torsadées et la statue d'Henri IV en tenue d'empereur romain.

"Nicolas Sarkozy ne pensait qu'à son discours et a fichu le camp tout de suite! On l'a quand même emmené jusqu'à la statue d'Henri IV", se souvient l'archiviste. [ A relire: http://www.jean-luc-melenchon.fr/wp-content/uploads/2008/01/replique-au-discours-de-latran-jean-luc-melenchon.pdf ]

"C'est la France ici", décrit Mgr Duval-Arnould. On célèbre encore dans la basilique une messe pour la France, tous les 13 décembre, jour de l'anniversaire d'Henri IV.

Une chapelle abrite aussi un monument érigé en l'honneur de Louis XV pour le remercier de ses dons généreux.

Dès l'empereur romain Constantin (qui mit fin aux persécutions des chrétiens voici environ 1700 ans) et jusqu'au 14è siècle, l'église du Latran et son palais attenant constituaient les lieux de pouvoir du pape, avant d'être transférés à la Cité du Vatican.

Le tout premier édifice monumental chrétien, construit aux alentours de 320, affiche l'inscription "mère et tête de toutes les églises de la ville et du monde".

En comparaison, la basilique Saint-Pierre construite autour de la sépulture de l'apôtre, "c'est une petite église de cimetière!", balaie le Français avec un large sourire.
https://actu.orange.fr/france/emmanuel-macron-chanoine-d-honneur-mardi-dans-la-cathedrale-du-pape-CNT0000014o7xq/photos/le-president-francais-emmanuel-macron-a-montreal-le-7-juin-2018-5f21408935a64544304fbfe034b8df66.html
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mar 26 Juin - 4:34

C'était bien la peine de bramer contre sarko... il y a parfois des coups de pieds au cul qui se perdent.

Avec choupinet on aura droit à un discours "en même temps" pour expliquer que l'on fasse le contraire de ce que l'on dit et inversement.
Revenir en haut Aller en bas
a.nonymous



Messages : 13865
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mar 26 Juin - 23:19

Je suis loin de partager toutes les idées économiques et sociétales de Jean-Luc Mélenchon mais je dois reconnaitre que tout comme Manuel Valls c'est un ardent défenseur de la Laïcité....

Citation :
Jean-Luc Mélenchon : Emmanuel Macron est "un chanoine en chocolat"

Orange avec AFP, publié le mardi 26 juin 2018 à 18h18

Emmanuel Macron est venu ce mardi 26 juin à Rome chercher son titre de "premier et unique chanoine d'honneur" de la cathédrale du pape. Une tradition remontant au XVIIè siècle qui n'est pas du goût du leader de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, pour qui le chef de l'Etat est un "chanoine en chocolat".

Irrespectueux pour la #laïcité de la République. Et pour les catholiques qui ont un #chanoine en chocolat", a écrit le député des Bouches-du-Rhône sur Twitter, alors que le chef de l'État s'apprêtait à rencontrer le pape François.

"Je m'oppose à toute immixtion de la religion dans la politique et de la politique dans la religion", a-t-il poursuivi sur son blog. "C'est ridicule qu'un président de la République accepte d'être chanoine d'honneur. Nous sommes une République laïque. Est-ce qu'il accepterait d'être mufti d'honneur de la mosquée al-Aqsa ? Est-ce qu'il accepterait d'être rabbin d'honneur de la grande synagogue de 'je ne sais où ?'", ajoute-t-il, en se revendiquant de "culture catholique".

De son côté, l'Elysée a tenté de déminer le sujet : "Il ne va pas revenir en France avec une calotte écarlate et une robe de bure, il ne rentre pas dans les ordres !", ont déclaré à l'AFP les conseillers présidentiels. "C'est un titre honorifique et historique, sans aucune dimension spirituelle", ont-ils ajouté. "C'est une espèce de cérémonial, c'est emballé assez vite et il n'y a rien de majestueux".

Avant Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy s'était déjà plié à cette "tradition", en décembre 2007, dans l'immense basilique majeure de Saint-Jean-de-Latran, attitrée à l'évêque de Rome (le pape). Le chef de l'Etat avait suscité un tollé, pour son discours d'éloge de la foi considéré bien peu laïc par la gauche. Le président Macron, lui, s'est abstenu de tout discours.

Invité par la Conférence des évêques de France (CEF), Emmanuel Macron avait appelé en avril à "réparer" le lien "abîmé" entre l'Église et l'État français, provoquant des réactions dans la partie de la classe politique attachée à une conception stricte de la laïcité (Eglise et Etat sont séparés depuis 1905 en France).
https://actu.orange.fr/politique/jean-luc-melenchon-emmanuel-macron-est-un-chanoine-en-chocolat-magic-CNT0000014pPPj.html


Après tant qu'à parler de chanoine: http://www.mairie-alise-sainte-reine.fr/garcon-un-kir-sa-veritable-histoire
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 17264
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 27 Juin - 5:39

et "en même temps" que l'on touille la mixture avec les cathos on débarque des migrants "inoffensifs par définition" sans contrôle sérieux et nos assoces (dont le rôle contestable commence à se voir de manière éclatante) continuent à pleins bateaux leurs "sauvetages désintéressés"...

La rencontre de choupinet avec le pape en dehors de satisfaire un égo dont on perçoit maintenant l'importance aura le mérite de nous faire prendre en charge volontairement quelques migrants supplémentaires.... il est vrai que nous en manquions.

L'imposture devient totale lorsque l'on nous explique que les migrants sont pris en compte par tel ou tel pays alors qu'ils se déplacent à leur guise dans toute l'Europe.

Dans quelques temps on commencera à reconnaitre officiellement que contrairement à l'idée propagée et aux mensonges d'état destinés à calmer les vilains populistes lépreux nationaux que la France est un pays attractif voire privilégié par les migrants en raisons de nos aides sociales nationales... et de la lenteur aboutissant à l'impuissance de nos juridictions à faire reconduire dans leurs pays respectifs les indésirables.
Pour l'instant il ne faut pas le dire !

Depuis le début de la "crise" il n'est pas bon de dire la vérité trop tôt sous peine de se faire insulter.

Il m'arrive de relire les anciennes interventions faites sur divers sujets sur ce forum. Je constate l'évolution des idées chez certains; l'abîme de naïveté, de parti pris politicard voire de refus des évidences d'autres.

Il suffira de remettre en selle un ancien politicard repeint de la couleur qui va bien ou de trouver un nouveau beau parleur propre sur lui et on repartira vers les mêmes errements dans le futur.
L'ancien repeint beau parleur n'étant pas à exclure...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4199
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   Mer 27 Juin - 8:46

Viendra peut être le jour où,  en plus du titre de Chanoine, le grand gourou recevra celui de Rabin d'honneur, ou de vénérable Imam.
Tout le monde sera content. Ou mécontent.

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manuel Valls - Le président doit clarifier sa position sur la laïcité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Denis Favier, conseiller de Manuel Valls
» Juan Manuel Fangio
» Manuel VALLS 1er ministre
» Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...
» Malek Boutih puis Manuel Valls dans l'émission On N'est Pas Couché ONPC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: