Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Les Grands Parisiens pas tous égaux face aux commerces

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13232
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Les Grands Parisiens pas tous égaux face aux commerces   Ven 13 Avr 2018, 05:20

J'aime le parler "politiquement correct" du journaliste du Parisien même si je ne suis pas sûr que tous les val-de-marnais attentent ce type de commerces...


"Dans le Val-de-Marne. Les commerces alimentaires y ont le vent en poupe. Ainsi les commerces d’alimentation générale (+ 5 %), le bio (+ 21 %) et les supérettes classiques (+ 16 %) tirent vers le haut l’activité grâce également au… commerce ethnique ou exotique (+ 371 % entre 2002 et 2017)"


Citation :
Les Grands Parisiens pas tous égaux face aux commerces
Nicolas Maviel| 12 avril 2018

Quel visage a votre département en termes de commerces ? C’est à cette question que viennent de répondre les membres de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Paris - Ile-de-France en publiant voici quelques jours une étude détaillée sur l’activité commerciale dans la zone dense du Grand Paris entre 2002 et 2017. Si des disparités énormes existent d’un département à l’autre de la petite couronne parisienne, plusieurs facteurs essentiels sont bien visibles. Le premier ? La capitale est bel et bien le moteur économique du Grand Paris avec plus de 62 000 commerces actifs (58 %) sur quelque 107 000 ! Sur la seconde marche du podium on retrouve les Hauts-de-Seine (17 000) puis loin deriière la Seine-Saint-Denis (14 400) et le Val-de-Marne (13 300).
Un plus grand choix à Paris

Mais au-delà de ces chiffres bruts, Paris est également le seul département qui a connu ses quinze dernières années une croissance positive de ses commerces avec + 3,4 %. Le 93 stagne et les départements du 92 et du 94 baissent respectivement de 2,8 % et 0,7 %. La densité commerciale est également la plus forte dans le cœur historique de Paris Ie et le IIe arrondissements avec 136 commerces pour 1 000 habitants en moyenne. En périphérie parisienne quelques villes comme Puteaux, Levallois-Perret (92) ou Aubervilliers (93) parviennent à tirer leur épingle du jeu, tout comme Saint-Maur, Vincennes (94) ou Le Raincy (93).

- A Paris. Quelle est l’activité qui a explosé ces dernières années ? Vous cherchez ? Mais si, réfléchissez bien. Vous avez régulièrement des flyers publicitaires les concernant sur vos pare-brises… Ce sont les instituts de soins corporels (+ 583 %), autrement dit essentiellement « les salons de massage » qui se sont considérablement développés, explique un membre de la CCI. Autre constat : « Nous enregistrons une chute de la restauration rapide type kebab ou fast-food au profit des lieux qui proposent du bio, des salades, des produits plus healthy (santé). » Cela va de pair avec l’explosion des magasins bio et des supérettes classiques (+ 25 %) qui remplacent peu à peu la petite épicerie de quartier qui ouvrait très tard le soir (- 20 %).

- Dans les Hauts-de-Seine. Après une légère baisse du nombre de commerce entre 2011 et 2014, la tendance est à nouveau à la hausse avec notamment, comme pour Paris, une percée du bio (+ 47 %) mais aussi des autres commerces de bouche comme les poissonneries (+ 14 %). Les agences de services à la personne (nettoyage ou aide aux personnes âgées) connaissent également une progression impressionnante avec + 60 % comme les activités liées au vélo (location, réparation) avec 19 enseignes en 2017 contre 4 en 2002. A l’inverse, les boutiques de téléphonies et taxiphones plongent : - 33 %.

- En Seine-Saint-Denis. L’activité commerciale connaît des moments délicats. La seule exception vient des supérettes classiques qui poursuivent leur progression (+ 3 %) et de manière générale l’alimentation spécialisée (+ 42 % pour la pâtisserie, + 30 % pour la chocolaterie, + 20 % pour la fromagerie) tout comme les commerces dit ethniques et exotiques qui enregistrent, eux, une hausse de + 249 %. Derrières ces locomotives, c’est un peu la triste mine : - 9 % pour les loisirs et la culture, - 12 % pour les agences immobilières, - 10 % pour la restauration traditionnelle au profit de la restauration rapide.

- Dans le Val-de-Marne. Les commerces alimentaires y ont le vent en poupe. Ainsi les commerces d’alimentation générale (+ 5 %), le bio (+ 21 %) et les supérettes classiques (+ 16 %) tirent vers le haut l’activité grâce également au… commerce ethnique ou exotique (+ 371 % entre 2002 et 2017). La restauration rapide fonctionne bien (+ 6 %) et vient contrebalancer la baisse des restaurants traditionnels (- 2 %). Parmi les grands perdants figurent la maroquinerie-bagagerie (- 28 %) et le prêt à porter dans sa globalité (- 17 %) mais aussi le bricolage-jardinage (- 7 %).
http://www.leparisien.fr/paris-75/les-grands-parisiens-pas-tous-egaux-face-aux-commerces-12-04-2018-7660890.php
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Grands Parisiens pas tous égaux face aux commerces
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat : Sommes-nous égaux devant le bonheur? Croire rend-il heureux?
» Tous les péchés sont-ils égaux ?
» Pelé
» Cycle de grands changements tous les 7 ans
» LES DIX MEILLEURS GUITARISTES DE TOUS LES TEMPS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Quartier du Plateau :: Le commerce de proximité dans votre quartier-
Sauter vers: