Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Quelle est la France qui pourrait avoir été oubliée dans cette offensive de communication du chef de l’Etat ?

Aller en bas 
AuteurMessage
tonton christobal

avatar

Messages : 16104
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Quelle est la France qui pourrait avoir été oubliée dans cette offensive de communication du chef de l’Etat ?    Lun 16 Avr 2018, 16:44

Peut-être justement la France elle-même, une et indivisible! On ne peut pas diriger un pays seulement en termes de catégories et d’opposition entre les unes et les autres, correspondant plus ou moins à l’opposition du nouveau et de l’ancien monde: retraités/actifs, cheminots/usagers, fonctionnaires/ salariés du privé, syndicats/entrepreneurs.

Le pouvoir politique aurait tout intérêt à s’adresser à la France dans son ensemble et non à des fractions de la France en se recentrant sur le seul intérêt général. Quels sont les grands enjeux de l’avenir pour le pays? la sécurité, notamment face à la menace terroriste, la maîtrise de l’immigration, la lutte contre le communautarisme, la lutte contre le chômage, le redressement du niveau scolaire.

Le pouvoir aurait tout intérêt à dépasser les clivages en se polarisant sur l’essentiel, le destin du pays. Il ne semble pas avoir trouvé le bon ton pour parler aux Français, celui de la sincérité et de la vérité.

La fracture démocratique ne cesse de s’aggraver et n’a jamais été aussi profonde, entre la classe dirigeante et la majorité silencieuse. C’est là que ce situe le plus profond des clivages.

Le pouvoir entreprend de multiples réformes mais le plus grand doute s’est instillé dans le pays quant à la portée et l’utilité de ces réformes. Ils reste aux dirigeants politiques, en particulier au premier d’entre eux, de trouver le bon ton, le ton de la vérité et de la sincérité, pour convaincre la grande masse des Français qu’ils n’ont pas pour unique ambition de servir leurs propres intérêts, surtout de vanité, ni de s’incruster au pouvoir le plus longtemps possible, mais de n’être que les humbles serviteurs de la République et de la Nation. Le défi est colossal…

------------------------------

Voila les questions qui par dessus le verbiage et les clivages volontairement organisés entre les Français pour lesquelles il n'y a pas de réponse...


Dernière édition par tonton christobal le Lun 16 Avr 2018, 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16104
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quelle est la France qui pourrait avoir été oubliée dans cette offensive de communication du chef de l’Etat ?    Lun 16 Avr 2018, 16:57

Faute de gouverner à leur guise, ils nous infantilisent
Par Denis Tillinac / Dimanche 15 avril 2018 à 11:00 0

Vu de ma fenêtre. Entre les exigences de Bruxelles et les pressions de l’opinion, nos politiques peinent à exercer leur pouvoir et se vengent en opprimant le peuple.


Le domaine propre du politique s’amenuise avec les pesanteurs de la technostructure, les appétits du marché, le harcèlement des médias, les contraintes de l’Union européenne, les prérogatives des régions, l’endettement de l’État, les caprices de l’opinion.
Gouverner la France s’apparente à un cabotage à la godille sans autres phares que des expertises douteuses et, en guise de boussoles, des sondages sujets à variations saisonnières. César ne sait plus guère que communiquer ; son orgueil en pâtit. Un seul expédient pour se redorer la pilule : infantiliser son peuple sous couvert de le protéger. Devenir un mix de sous-off et de surgé distribuant taloches et croix d’honneur.

Quoi de plus humiliant que l’octroi de points autorisant à prendre le volant ? On nous en enlève, on nous en rend et si le compte se rapproche de zéro, on nous renvoie à l’école (le “stage”) en nous rackettant au passage. Nous étions autorisés à conduire à 90 kilomètres à l’heure sur les routes ordinaires. Ce sera 80. Pourquoi pas 60 ou 40, ça sauverait davantage de vies puisque tel est l’argument avancé pour justifier la décision du prince ? Pourquoi ne pas interdire l’usage de la bagnole, on ne déplorerait plus le moindre accident de la route ? Pourquoi, surtout, ne pas punir les constructeurs d’automobiles dont le compteur monte jusqu’à 250 alors que, nulle part, on ne peut dépasser le 130 ? On connaît la réponse : face aux constructeurs, le prince s’écrase, puissance oblige.

Il se venge de son impuissance en nous maternant, en nous tirant les oreilles, en dégradant le citoyen en un potache surveillé de près. Cesse de picoler et de fumer, c’est mauvais pour la santé. Tu maugrées ? On va te mater en augmentant le prix des clopes. Les riches s’en foutent et tant mieux, on a besoin de les ménager. Mais toi, misérable smicard, tu vas tirer la langue en fin de mois. Ne proteste pas, c’est pour ton bien.
Toujours pour ton supposé bien, Mme Hidalgo te punit si tu t’avises de conduire dans sa ville. Pour te désennuyer tu draguerais volontiers ta voisine d’embouteillage sur les quais de la Seine. Vade retro macho ! Des lois encadrent désormais le simple désir de conter fleurette, il est présumé coupable.

Une dame commise à la police des moeurs siège au Conseil des ministres et, dans les médias, d’autres dames incitent carrément à la délation du dragueur, on se croirait revenus aux temps de l’Occupation. À l’aune de leur radicalité, séduction rime avec prédation.

Bien sûr, il y a trop de morts sur les routes, trop d’alcoolos dans les hôpitaux, et aucun fumeur ne conteste que le tabac nuit à la santé. Bien sûr, trop de femmes sont insultées ou tabassées par des sales mecs. Il incombe aux autorités publiques de remédier à ces maux et de réprimer ces violences. Mais la sollicitude de nos protecteurs — j’allais écrire “souteneurs” — a quelque chose de malsain et de dérisoire.

Parce qu’ils sont désarmés et démonétisés, ils règlent à nos dépens un compte avec leur ego. Ils se dédouanent de leur incapacité à affronter les forces de l’argent, les eurocrates, la citadelle de Bercy, les grands-ducs régionaux, les éditorialistes à la mode. Ils se délivrent des certificats de bienséance en présumant le citoyen lambda adepte de la resquille et de l’école buissonnière. Ce que nous sommes, pour notre salut : notre tempérament latin feinte leur scandinavolâtrie morale.

Ils se vengent aussi, toujours à nos frais, de n’oser exercer leur pouvoir dans les cités où ça chahute pour de vrai. Là, ils perdent de leur superbe. Ils la retrouvent pour nous accabler de leur moraline. Leurs motivations les plus avouables se teintent plus ou moins inconsciemment d’un mépris de “sachants” élitistes pour les gros sabots du populo. C’est insupportable — et sans issue, car leur idée du bonheur tirée au cordeau ne ressemble en rien à la nôtre, qui privilégie l’improvisation, la facétie et la bonne franquette.

--------------------------------

Lorsque l'on se veut jupiter et que l'on ne maitrise pas ses lois, ne contrôle pas ses frontières, ne peut décider de la valeur de sa monnaie, que l'on est infoutu de maintenir un semblant de sécurité dans ses villes et que l'on a remis ses pouvoirs régaliens à des techno politicards étrangers on a bonne mine de nous la jouer homme d'état international.

On flanque des bombes avec quelques copains sur un pays du proche orient et "en même temps" les pompiers, les archers du roi, les médecins et quelques autres ne peuvent intervenir dans nos banlieues...

Peut être serait il urgent de cesser de faire du vent pour "enfin aller dans le "dur" qui intéresse nos concitoyens.

Voila ce que je pense des dernières prestations médiatiques de celui qui est plus fort pour tondre les contribuables que pour remettre en ordre le pays.

Peut être que l'on fera remonter la cote de choupinet  avec deux ou trois nouvelles interventions étrangères menées par une armée que l'on a déshabillée...
Revenir en haut Aller en bas
tonton christobal

avatar

Messages : 16104
Date d'inscription : 06/07/2010

MessageSujet: Re: Quelle est la France qui pourrait avoir été oubliée dans cette offensive de communication du chef de l’Etat ?    Mar 17 Avr 2018, 16:02

Mon boycott
Publié le 16 avril 2018par maximetandonnet

Hier soir, je n’ai pas regardé la fameuse émission de télé-réalité politique dont tout le monde parle. Bien sûr, ce matin, j’en ai vu des extraits, lu attentivement le script intégral et les compte-rendus les plus détaillés et commentaires pour m’informer. Ils m’ont totalement conforté dans mon choix. J’ai refusé de regarder BFMTV hier soir et de donner de l’audience à un truc pareil. La politique spectacle et le grand jeu narcissique en général,  auquel toute politique se soumet désormais, me sont devenus littéralement insupportables. La personnalisation du pouvoir à outrance est, à mes yeux, le contraire de la démocratie, de la res publica, du bien commun, et un retour à de bien fâcheux souvenirs. Comme la vertu est le principe de la démocratie, selon Montesquieu, la vanité stérile est devenue le principe de notre post démocratie. La France a été martyrisée par le terrorisme islamiste depuis trois ans. Le pays est engagé sur une pente rapide: gigantesque chômage, montée fulgurante de l’illettrisme, écrasement fiscal, désindustrialisation, communautarisme, violence. Franchement, la France et les Français attendent autre chose de la politique qu’un pareil spectacle.

Maxime TANDONNET
Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle est la France qui pourrait avoir été oubliée dans cette offensive de communication du chef de l’Etat ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui veulent avoir la tête dans les nuages, un bon plan
» [Ma Boite à beauté]Quelle est LE produit que Ma boite à beauté vous a fait découvrir ?
» Situs Inversus Complêt
» mal de l ame
» Pâte à sel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Les faits de société. Débats. Sondages.-
Sauter vers: