Forum du Plateau à Fontenay sous bois
Bienvenue sur le Forum du Plateau, libre et non partisan.
Vous pourrez désormais lire et écrire à condition de vous inscrire en quelques secondes sous le pseudo de votre choix. Vous serez ainsi membre du forum.

Forum d'échanges et de débats concernant les quartiers de Fontenay-sous-Bois (94120), la ville dans son ensemble, son environnement et sa gestion, ou des sujets d'intérêt général.


 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 La mobilisation des architectes contre la loi ELAN ne faiblit pas

Aller en bas 
AuteurMessage
a.nonymous



Messages : 13586
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: La mobilisation des architectes contre la loi ELAN ne faiblit pas   Ven 20 Avr 2018, 23:03

Citation :
La mobilisation des architectes contre la loi ELAN ne faiblit pas

Ils protestent contre la suppression de l’obligation du concours pour les logements sociaux.

LE MONDE | 20.04.2018 à 08h27 • Mis à jour le 20.04.2018 à 09h15 | Par Isabelle Regnier

Pour qu’une profession aussi peu soudée se mobilise comme un seul homme, il faut que l’affaire soit grave. La suppression de l’obligation du concours d’architecture pour les logements sociaux qu’entérine la future loi ELAN (pour « Evolution du logement et aménagement numérique ») l’est suffisamment pour avoir poussé, en ­février, plus de mille architectes à écrire une lettre ouverte à Emmanuel Macron. Alors que, rappellent-ils, les conditions de l’habitat en France ne cessent de se dégrader – 15 millions de Français fragilisés, mal logés ou privés de domicile, qualité des logements neufs qui se détériore, réduction continue de la surface habitable par pièce… –, ils mettaient en garde contre les risques d’une loi qui ne prendrait pas en considération les dimensions sociales, environnementales, culturelles et humaines de l’architecture.

Cette lettre fut le coup d’envoi d’une mobilisation comme on n’en avait pas vu depuis 2004 et l’ordonnance sur les partenariats public-privé (PPP), visant à faire intégrer dans la loi un volet architecture et cadre de vie, une ambition pluridisciplinaire qui anticipe l’avenir. Les demandes répétées de l’ordre des architectes pour être entendu par le ministère de la cohésion des territoires, où la loi s’élaborait (sans concertation avec le ministère de la culture), étaient restées sans réponse. « C’est la première fois que les choses se passent ainsi, confie Denis Dessus, le président du conseil national de l’ordre des architectes. Jusqu’à présent, nous étions toujours consultés sur ce genre de loi. » Les représentants de l’ordre ont finalement été reçus à l’Elysée, mais « pour [s’]entendre dire que tous les arbitrages avaient finalement été rendus ». La loi est passée le 4 avril en conseil des ministres, avec l’objectif-slogan de « construire plus, plus vite, moins cher ».

Selon Denis Dessus, les grands ­gagnants sont les géants du BTP, qui pourront construire à moindre coût avec les architectes de leur choix, ce qui aura mécaniquement pour effet d’écarter les plus petits de la commande publique. L’écosystème vertueux que sous-tendait, depuis 1985, la loi MOP (pour « maîtrise d’ouvrage publique ») s’en trouve battu en brèche : « Si tant d’architectes français travaillent à l’étranger, c’est grâce à cette loi et aux concours qui leur ont permis d’accéder à la commande publique. Les supprimer n’a rien de moderne. Cela nous ramène aux années 1960, quand on a massivement construit pour répondre à la crise du logement sans prendre en compte les besoins de la population, erreurs dont on continue de payer l’addition aujourd’hui. »

Les architectes poursuivent leur action en direction des parlementaires, en espérant que des amendements infléchiront la nature purement économique de la loi. Une journée d’action nationale est prévue le 17 mai pour attirer l’attention sur les enjeux du logement. La question du prix du foncier et de sa corrélation directe avec le prix des loyers HLM en est un, qui explique la diminution continue de la surface des logements sociaux.

Un débat organisé par l’ordre des architectes d’Ile-de-France le 6 avril au couvent des Récollets, à Paris, opposait des bailleurs ­sociaux, des architectes et des professeurs d’université à Sarah Wertheimer, directrice au développement grands projets et consultations chez Vinci Immobilier. Alors que les premiers s’interrogeaient sur la possibilité que l’Etat intervienne pour réguler le prix du foncier ou que les promoteurs envisagent de réduire leurs marges, la ­seconde fit valoir un principe de réalité : « Nous travaillons dans un milieu hyperconcurrentiel, nous sommes contraints par nos actionnaires : nous ne pouvons nous permettre de faire de petites marges. » Ce qui ne l’empêcha pas de se joindre aux autres participants pour vanter les mérites du concours, et notamment cette « intelligence collective » qu’il nourrit : « Le ­gagnant est presque toujours celui qui déroge au cahier des charges et va au-delà de la commande. Je ne comprends pas vraiment pourquoi on l’a supprimé. »
https://abonnes.lemonde.fr/architecture/article/2018/04/20/la-mobilisation-des-architectes-contre-la-loi-elan-ne-faiblit-pas_5288063_1809550.html
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Messages : 4195
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: La mobilisation des architectes contre la loi ELAN ne faiblit pas   Sam 21 Avr 2018, 00:40

On ne peut pas dire que, par le passé le logement social dans son ensemble, ait montré une architecture soignée,  agréable et digne des concours qui décidaient du choix des projets.
On peur en effet craindre le pire si à l'avenir le moins cher et le tout est permis deviennent la règle.
Le Corbusier et sa cité radieuse à été trahi par des générations d'architectes qui construisaient des immeubles dans lesquels ils n'auraient pour rien au monde voulu habiter ou avoir leurs ateliers.
Peut-on faire confiance aux élus pour préserver l'aspect de nos villes et notamment de la nôtre.  L'avenir nous le dira. Mais c'est mal parti...

_________________
« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
(Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948)
Revenir en haut Aller en bas
 
La mobilisation des architectes contre la loi ELAN ne faiblit pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le souvenir de Mai 68 plane sur la mobilisation contre la réforme des retraites, marquée par un nombre croissant de manifestations et.. de débordements.
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» La flottille belgo-néerlandaise de lutte contre les mines
» Pétition à Marrakech contre le bureau syndical
» pour ceux et celles qui sont contre le syndicat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Plateau à Fontenay sous bois :: Expression citoyenne :: Le PLU (Plan Local d'Urbanisme) et le PLH (Plan Local de l'Habitat)-
Sauter vers: